H. BERLIOZ

Citations

Il est [le thème chanté par Charon, dans l'Alceste de Gluck] toujours précédé et suivi de trois sons de cors donnant la même note que la voix, mais d'un caractère mystérieux, rauque, caverneux.... les deux cors à l'unisson, avec leurs notes toniques et dominantes, et par conséquent leurs sons ouverts, ne produisaient point du tout ce qu'il [Gluck] cherchait ; enfin il s'avisa de faire aboucher les cors, pavillon contre pavillon ; les deux instruments se servant ainsi mutuellement de sourdine, et les sons s'entre-choquant à leur sortie, le timbre extraordinaire fut trouvé, à travers chants, p. 184 dans PAVILLON
Après un tutti assez vigoureux, les premiers violons, morcelant le premier thème, en forment un jeu dialogué pianissimo avec les seconds violons, à travers chants, p. 27 dans PIANISSIMO
Le thème de la marche reparaît, mais par fragments coupés de silences et sans autre accompagnement que trois coups pizzicato de contre-basse, à travers chants, p. 22 dans PIZZICATO
Beaucoup de chants populaires, pleins d'expression et de naïveté, sont dépourvus de note sensible, à travers chants, p. 13 dans SENSIBLE
Nous citerons la tenue des flûtes et des clarinettes, pendant que les instruments à cordes s'agitent dans le grave...., à travers chants, p. 32 dans TENUE
Le système de tonalité dans lequel ces hymnes [chantées à l'église] sont écrites.... est susceptible de rencontrer fréquemment d'admirables applications, à travers chants, p. 13 dans TONALITÉ
Il est difficile de rien entendre de plus profondément tragique que ce chant des instruments à vent sous lequel une phrase chromatique en tremolo des instruments à cordes s'enfle et s'élève peu à peu, en grondant comme la mer aux approches de l'orage, à travers chants, p. 52 dans TREMOLO
Le foudroyant effet de la péroraison du premier morceau de la symphonie en ut mineur de Beethoven est dû à un unisson de violons, Grand traité d'instrum. et d'orchest. mod. p. 30 dans UNISSON
Rien n'est plus voluptueusement mélancolique et plus propre à bien rendre les thèmes tendres et langoureux, qu'une masse de violoncelles, jouant à l'unisson sur la chanterelle, Grand traité d'instrum. p. 49 dans VIOLONCELLE