G. CRETIN

Citations

Enfans, baillon Force billon Pour conquerir telle pourprise, Poésies, p. 163 dans BILLON
Confiant de vostre dicte clemence et doulceur, me suis avancé de vous faire un present, Épître, p. 7, dans LACURNE dans CONFIANT, ANTE
Et Dyana, des forests presidente, Entre plusieurs dryades eminente, Lesquelles font de leurs questes rappors, Quel est le cerf et combien a de cors, p. 77, dans LACURNE dans CORS
Je cherche et quiers, et frappe aux huys et maille, Et si ne puis croquer la seule maille, Épit. au roi Louis XI dans FRAPPER
Sur ce printemps les oisillons des champs Gazoulleront armonieux deschans, Poésies, p. 216 dans GAZOUILLER
Tranche du gros-bis, p. 234, dans LACURNE dans GROS-BIS
Maniere hostile De perdre gens, Poésies, p. 122 dans HOSTILE
En là comme en çà [d'un côté comme d'un autre], p. 183, dans LACURNE dans
Qui pert et recoeuvre ne sçait qu'est dueil, p. 192, dans LACURNE dans PERDRE
Mettre pouldre en l'oeil [jeter de la poudre aux yeux], p. 243, dans LACURNE dans POUDRE
Dames qui ont tant la puce en l'oreille, Qu'il ne les fault appeler n'esveiller, Poés. p. 79, dans POUGENS dans PUCE
Tout aille, tripes et boyaux, p. 160, dans LACURNE dans TRIPE