Jean FROISSART (1333 - 1404)

Citations

Mais nous aurons bientôt abaissé son audace, Oth. I, 2 dans ABAISSER
Au cours de mes destins j'abandonnais ma vie, Othello, II, 7 dans ABANDONNER
Il est des jours d'ennui, d'abattement extrême, Où l'homme le plus ferme est à charge à lui-même, Macb. III, 3 dans ABATTEMENT
Un inconstant vieillard, lassé du diadème, Abdique imprudemment et s'en repent de même, Lear, I, 1 dans ABDIQUER
Je n'ai jamais d'Helmonde approfondi le crime ; Mes yeux ont toujours craint de percer cet abîme, Lear, I, 2 dans ABÎME
Le secret de vos coeurs fut d'abord entendu, Oth. I, 5 dans ABORD
Je la voyais bientôt, abrégeant son absence, revenir empressée, Oth. I, 5 dans ABRÉGER
Les puits où vont le soir s'abreuver nos troupeaux, Abuf. I, 5 dans ABREUVER
Voilà par quel motif, injurieux peut-être, Je me suis devant elle abstenu de paraître, Lear, II, 4 dans ABSTENIR (S')
Son fils, ce faible enfant qu'il porte entre ses bras, D'un cher et doux obstacle embarrasse ses pas, Des pas que va bientôt accélérer la joie, Oscar, III, 5 dans ACCÉLÉRER
Plus il brûle pour vous, Plus il est accessible à des soupçons jaloux, Oth. III, 1 dans ACCESSIBLE
Hélas ! ces deux partis, sans pouvoir se détruire, Ne se sont accordés qu'à déchirer l'empire, Macbeth, I, 1 dans ACCORDER
A vos genoux bientôt s'il accourait se rendre ?, Abuf. I, 3 dans ACCOURIR
Dieu, jugez entre nous ; Les accusés tremblants sont ici devant vous, Lear, III, 8 dans ACCUSÉ, ÉE
Caché sous des lambeaux, un reste de richesse Semble encor de son rang accuser la noblesse, Lear, II, 2 dans ACCUSER
Je courais, furieux dans ma rage homicide, Sur ses flancs acharné, dévorer un perfide, Rom. IV, 5 dans ACHARNÉ, ÉE
De ses feux tôt ou tard j'acquerrai quelque indice, Othel. IV, 1 dans ACQUÉRIR
Ces mortels dont l'État gage la vigilance, Ont de tous ses projets acquis la connaissance, ib. V, 5 dans ACQUÉRIR
J'ignore ses complots, mais on sait que dans Pise Du prince à ses désirs l'âme était toute acquise, Rom. I, 1 dans ACQUIS, ISE
Cruel dans l'indolence, actif en sa mollesse, Sa vile ambition s'aigrit par la paresse, Macb. II, 6 dans ACTIF, IVE
Quelques sucs bienfaisants dont la puissance active Rappelle en notre esprit sa vertu fugitive, Lear, IV, 5 dans ACTIF, IVE
J'admire avec terreur De ce désert muet la ténébreuse horreur, Macb. I, 1 dans ADMIRER
Je t'adopte pour fils, adopte ma vengeance, Rom. III, 5 dans ADOPTER
N'a-t-il pas adopté Nos climats et nos moeurs et notre liberté ?, Abuf. III, 4 dans ADOPTER
S'il ne tarit, au moins il adoucit mes larmes, Osc. III, 2 dans ADOUCIR
Le duc de Bourgogne y [à Aire] establit à demeure le vicomte de Meaux, II, II, 1 dans À
Le roi de France, qui tint à bonne et belle ceste chevauchée..., II, II, 1 dans À
Edouard II, qui fut pere au gentil roi Edouard, I, I, 2 dans À
Quand ils eurent bien considéré toutes leurs besognes et la dure guerre qu'ils avoient aux Anglois, I, I, 75 dans À
Messire Thomas avoit escrit aux seigneurs qu'ils ne vinssent à Bordeaux à [avec] toute leur puissance, II, II, 4 dans À
Il leur avoit donné à capitaine un moult gentil prince, I, I, 34 dans À
Les Hainuyers se logerent assez près de la ville et considererent au quel lez [côté] elle estoit plus prenable, I, I, 102 dans À
Ils furent moult esbahis : neanmoins ils se mirent à defense, I, I, 110 dans À
Il l'appela et dit : Sire de Maubuisson, parlez à moi, I, I, 119 dans À
Ils sentoient le comte de Foix à trop cruel.... Mieux leur valoit à estre ses prisonniers que là mourir honteusement par famine, II, III, 7 dans À
Une treve fut accordée à durer quatre mois tant seulement, I, I, 159 dans À
Volontiers il eust attendu à bataille le roi d'Angleterre, I, I, 164 dans À
Là il monta en mer, et cinglerent tant au vent et aux estoiles qu'ils arriverent au havre de Bayonne, I, I, 216 dans À
Et il atourneroit tel le pays que, à quarante ans après, il ne seroit pas recouvré, I, I, 202 dans À
Monseigneur mon frere et madame la comtesse de Hainaut vous recevront à grand joie, I, I, 14 dans À
Et souvent y avoit des chevauchées, des rencontres et des faits d'armes des uns aux autres, I, I, 113 dans À
Et fit dire à sa soeur qu'elle vuidast tost et hastivement son royaume, ou il l'en feroit vuider à honte, I, I, 11 dans À
Le roi Philippe de France, qui avoit grands alliances au roi d'Escosse, I, I, 304 dans À
À saillir un fossé, le coursier trebucha et rompit à son maistre le col, I, I, 325 dans À
Et à ce temps là, les Escots [Écossais] aimoient et prisoient assez peu les Anglois, et encore font ils à present, I, I, 34 dans À
Les Escots n'ont que faire de chaudieres ne de chaudrons, car ils cuisent bien leur chair au cuir des bestes memes, quand ils les ont escorchées, I, I, 34 dans À
Certes, seigneurs, Jean Lyon se souffre maintenant et abaisse la teste bien bas, II, II, 52 dans ABAISSER
Et mettrons tout le royaume à vostre abandon, I, I, 14 dans ABANDON
Vous perdez le temps ; car, sur l'abandon de nos testes, les Escots s'en sont allés très devant mie nuit, I, I, 44 dans ABANDON
Et entrerent les Anglois abandonnéement dedans les fossés, II, II, 65 dans ABANDONNEMENT
Elle ne vouloit mie que le roi s'abandonnast trop de la regarder, I, I, 192 dans ABANDONNER
Ceux du chastel ne furent onques si recrus qu'ils ne s'abandonnassent au defendre si vaillamment, par quoi ceux de l'ost pussent rien gagner sur eux, I, I, 259 dans ABANDONNER
Les cardinaux apaisoient les Romains et abatoient leur ire ce qu'ils pouvoient, II, II, 20 dans ABATTRE
Etj'ai repris à mes despens Ce de quoi je me hontioie [j'avais honte] ; Dont grandement m'abestioie ; Car mieux vaut science qu'argens, Buisson de jeun. dans ABÊTIR
Tant sur terre comme en abysmes [en mer], Buiss. de jeun. dans ABÎME
Finalement ils regarderont et considereront entre eux que cette mesaise ils ne pouvoient longuement souffrir ni porter, tant leur estoit la punaisie abominable, I, I, 115 dans ABOMINABLE
Donc entrerent ils abondantment dedans la ville sans contredit, et se logerent toutes gens les uns çà et les autres là, II, III, 38 dans ABONDAMMENT
Et avoient ceux de Lourdes leurs abonnemens [propriétés] en plusieurs lieux, II, III, 50 dans ABONNEMENT
Et furent à donc departis, divisés et abonnés les deux royaumes de Portingal et de Castille, II, III, 31 dans ABONNER
Et savez où elle [une grotte, un conduit souterrain] vide, ni où elle abouche [débouche], dit messire Gautier, II, III, 23 dans ABOUCHER
Le duc de Bretagne suivit l'opinion du roi de France moult legerement, car il estoit, du temps passé, si abeuvré de l'information de son cousin le duc de Flandre, pour la rebellion de l'Eglise, que son coeur ne s'inclina onques à croire Clement pape, III, IV, 36 dans ABREUVER
Le duc d'Anjou, frere de Charles V, en fut absenté, II, II, 70 dans ABSENTER (S')
Quoique le roi de France l'absentast au lit de mort et l'eloignast des besognes de France, le duc d'Anjou ne s'en absenta ni esloigna pas trop, II, II, 70 dans ABSENTER (S')
Bien savoit il que les nobles d'Angleterre pour toutes ses absolutions ne chevaucheroient point trop avant si l'argent n'alloit devant, II, II, 207 dans ABSOLUTION
Ils estoient devers le roi de France absols et nommés quittes, et encore leur delivroit on or et argent, III, IV, 20 dans ABSOUDRE
Comment il [le roi d'Angleterre] avoit si ardemment enaimé par amour la belle et la noble dame Alips, comtesse de Salebrin, qu'il ne s'en pouvoit abstenir, I, I, 191 dans ABSTENIR (S')
Ce n'estoit pas honorable ni acceptable de prendre en treve et en repit ville, chastel ni forteresse, II, II, 221 dans ACCEPTABLE
Les gentilshommes d'Angleterre sont peu courtois, traittables et accointables, Chr. t. IV, c. 61 dans ACCOINTABLE
Et emmena avec lui quinze jeunes et preux chevaliers d'Angleterre, pour eux accointer des seigneurs et des chevaliers qui là devoient estre, I, I, 27 dans ACCOINTER (S')
Le temps cessa et la mer s'aquassa, I, I, 198 dans ACCOISER
En cel ardour, en ce desir, M'ala souvenir de ma dame ; Lors m'alai acoisier, par m'ame, Épinette amoureuse. dans ACCOISER
Si les festa liement et baisa et accola chacun de grant coeur, I, II, 185 dans ACCOLER
Et si s'acompagnoient à un pilot [pièce de bois] vingt ou trente, et s'escueilloient et puis boutoient de grant randon contre le mur, I, I, 137 dans ACCOMPAGNER
Ils avoient acompli et achevé leur desir à l'aide de Dieu, tout à leur plaisir, I, I, 22 dans ACCOMPLIR
Il s'en decouvrit bien secretement à aucuns chevaliers de Picardie, qui tous furent de son accord, car la prise de Calais leur touchoit trop malement, I, I, 326 dans ACCORD
S'ils sont d'accord de rendre le chastel, je ne le debattrai jà ; et s'ils sont d'accord du tenir, quel fin que j'en doive prendre, j'en atendrai l'aventure avecques eux, II, III, 8 dans ACCORD
Et eust le dit roi Robert vu volontiers qu'on eust les dessus dits rois mis à accord et à fin de leur guerre, I, I, 123 dans ACCORD
Les douze pers et barons de France s'assemblerent à Paris et donnerent le royaume d'un commun accord à messire Philippe de Valois, I, I, 49 dans ACCORD
[Les envoyés] commencerent à traiter et cheirent sur aucunes voies assez accordables, I, I, 144 dans ACCORDABLE
Ains accorderent ses ennemis entre eux paisiblement et firent secretement savoir à la roine, I, I, 9 dans ACCORDER
Ainsi et sur cet estat fut la journée accordée de combattre [il fut convenu de combattre], I, I, 91 dans ACCORDER
Il leur accorda tout ce qu'ils demandoient, II, III, 8 dans ACCORDER
Et disoient les deputés au comte de Flandre : Cher sire, accordez vous tellement que nous reportions paix en la ville de Gand, II, 2, 55 dans ACCORDER
Les archers d'Angleterre estoient accostés aux deux lez du chemin, I, I, 218 dans ACCOSTER
Ma dame, que Jhesus honneure ! Me regardoit, ce m'estoit vis Si liement que tous ravis Estoie, en soi seule esgardant ; Mais tous m'aloie acouardant, Ep. Am. dans ACCOUARDIR
Après advint que celle dame fut enceinte, et le dit roi, son mari, accoucha malade au lict de la mort, I, I, 49 dans ACCOUCHER
Si le voyage y estoit accoursé, les chrestiens y viendroient communement, toujours conquerant avant, III, IV, 15 dans ACCOURCIR
Et vinrent messagers accourans jusques à Paris, II, 265 dans ACCOURIR
Urbain VI voult retrancher aux cardinaux plusieurs choses de leur droit et outre leurs acoustumances, II, II, 48 dans ACCOUTUMANCE
Si [ils] les jetoient [les crocs] dedans les nefs de l'une à l'autre, et les acrochoient ensemble, I, I, 121 dans ACCROCHER
Adonc fit le comte de Bouquinghen asavoir parmi la cité que, si ses gens avoient rien acru [pris à crédit], on se traïst avant, et on seroit payé, II, II, 83 dans ACCROIRE
Sur le point du jour ils vinrent devant Courtray, accueillirent, entour soleil levant, toute la proie de là environ, I, I, 107 dans ACCUEILLIR
Les communes de Paris s'esmurent et armerent, et occisent tous ceux qui avoient assencé ces gabelles et ces impositions, II, II, 137 dans ACENSER
Et tenoit un glaive roide et fort à un long fer bien aceré, I, I, 135 dans ACÉRER
Si s'en achemina [de Dynant] vers Vennes, I, I, 208 dans ACHEMINER
Si achapterent le chasteau des Anglois ceux de Bayonne quatre mille francs, II, II, 39 dans ACHETER
J'y vueil envoye le cueur, au lieu du corps, pour mon voeu achever, I, I, 47 dans ACHEVER
Le chevalier n'a pas mestier, se il se trouve en bataille à l'encontre de nous, que son cheval achoppe ; car, s'il estoit pris, sa rançon seroit payée, III, IV, 18 dans ACHOPPER
Lesquelles clefs il ne trouva pas appareillées ; car elles estoient en un coffret long, tout de fin acier et fermé d'une petite clef d'acier, III, IV, 23 dans ACIER
Disoient les fols et les outrageux [de Gand] : Laissons les ouvrer, se Audenarde estoit ores d'acier, si ne pourroit elle durer contre nous, quand nous voudrons, II, II, 63 dans ACIER
Ils vous sauront bien conseiller de quels seigneurs vous vous pourrez bien aider et lesquels et comment vous les pourrez mieux acquerir, I, I, 62 dans ACQUÉRIR
Depuis, en bien peu de temps, il gagna tant et acquit et profita par rançons, par prises de villes et de chasteaux, qu'il devint si riche que...., I, I, 325 dans ACQUÉRIR
Qu'il lui voulust renvoyer sa femme ; car il [Édouard II] s'en vouloit acquitter à Dieu et au monde, et que ce n'estoit pas sa coulpe qu'elle estoit partie de lui...., I, I, 11 dans ACQUITTER
Et fit à la porte mesmement trois de ses fils chevaliers, qui aussi se acquitterent moult bien en leur nouvelle chevalerie, I, I, 102 dans ACQUITTER
Seigneur, il est bien vrai que le roi de France m'a envoyé en ceste ville et en ce chastel pour le garder et defendre à mon loyal pouvoir ; vous savez comment je m'en suis acquitté et voudroie encore faire, I, I, 242 dans ACQUITTER
La roine de France adextrée et menée parmi l'eglise et le choeur jusques au grant autel, III, IV, 1 dans ADEXTRÉ, ÉE
Le roi d'Angleterre monta sur un petit palefroy, un blanc baston en sa main, adextré de ses mareschaux, I, I, 284 dans ADEXTRÉ, ÉE
Les guerres, les batailles et les rencontres que ces deux rois et leurs adherens et aidans avoient eu l'un et l'autre, II, III, 18 dans ADHÉRENT, ENTE
Si l'adjugerent [le duché de Bretagne] à messire Charle de Blois, et en osterent le comte de Montfort, I, I, 154 dans ADJUGER
[Le duc d'Anjou] pour ce temps, de droit avoit le regard et l'administration dessus ses freres, II, II, 135 dans ADMINISTRATION
Je fus douze semaines en son hostel, et très bien administré et delivre de toutes choses, II, III, 18 dans ADMINISTRER
Pour administrer vivres et pourveances, I, I, 61 dans ADMINISTRER
Messire Gui de Flandres qui admonestoit et prioit tous les compagnons de bien faire, I, I, 69 dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
Ce fut l'an de grace nostre seigneur 1326, le jour de Noel [que fut couronné Édouard III], et pouvoit avoir adonc environ seize ans, I, I, 27 dans ADONC
Le jeune Edouard, qui fut depuis roi d'Angleterre, s'adonnoit plus et s'inclinoit de regard et d'amour sur Philippe [fille du comte Guillaume] que sur les autres, I, I, 15 dans ADONNER (S')
Et l'adoroient toutes gens comme leur dieu, pour tant qu'il avoit donné le conseil dont...., II, II, 160 dans ADORER
Quand il vit que on l'avoit ainsi adossé, il ordonna ses besognes et se despartit de Paris tout melancolieux, III, IV, 21 dans ADOSSER
Si estoit arresté aux champs, et avoit adossé un noyer, et là se combattoit, II, II, 61 dans ADOSSER
Les deux bretons qui n'entendoient que à malice, pourveirent cette tour de trente compagnons bien armés et adoubés, III, IV, 11 dans ADOUBER
Et crois bien que en eux vous trouverez toute adresse de bon conseil, I, I, 12 dans ADRESSE
Se partit de nuit, monté sur fleur de coursier, et esloigna les Escots ; car il savoit les adresses et les refuites du pays, pour ce qu'il en estoit, I, I, 161 dans ADRESSE
Et se faisoit fort d'eux mener sans peril, car il savoit toutes les adresses et torses voies, I, I, 108 dans ADRESSE
Et quand le jour fut venu, en quoi ils esperoient avoir aucun confort et aucune adresse pour eux et leurs chevaux aiser, pour manger et pour loger, I, I, 38 dans ADRESSE
Et de grant haste, pour plustot estre et venir à l'escarmouche, le dit Philippe prit une adresse parmi les champs et brocha coursier des esperons, I, I, 298 dans ADRESSE
Et tant y sont avenues d'aventures, et tant de batailles adressées, I, I, 1 dans ADRESSER
Si s'en vint sa voie, et s'adressa sur Monseigneur Geffroy, et là, en parlant à lui, il changea un peu de contenance, I, I, 329 dans ADRESSER
Là endroit [avant la bataille] se confessa et adressa chacun à son loyal pouvoir, I, I, 41 dans ADRESSER
Et celui qui parlera pour le roi de France adrecera ces paroles au roi et duc et dira ainsi...., I, I, 53 dans ADRESSER
De premiere venue il y eut dure encontre, et s'adresse le roi dessus messire Eustache de Ribeumont, lequel estoit moult fort chevalier, I, I, 328 dans ADRESSER
Guerroyer contre les ennemis de N. S. J. C. et les adversaires de la foi chrestienne, I, I, 47 dans ADVERSAIRE
Ces quatre chevaliers chevaucherent si avant qu'ils approcherent de moult près les Anglois et que ils purent bien aviser et imaginer une grande partie de leur affaire [de leurs dispositions], I, I, 285 dans AFFAIRE
Et n'est nul en Angleterre tant soit noble ni de grand affaire, qui l'ose courroucer...., I, I, 7 dans AFFAIRE
Il les pensoit plutost avoir par affamer que par assaut, I, I, 139 dans AFFAMER
L'intention des Anglois estoit de tenir ces Escots là endroit assiegés.... et les cuidoient bien affamer en leur pays, I, I, 42 dans AFFAMER
Monseigneur, pour Dieu merci ! prenez garde dessus vostre fils, car il s'affame là en la prison où il git, II, III, 13 dans AFFAMER
[Les bourgeois tenoient le capitaine de la ville prisonnier pour le forcer de consentir à capituler avec les Anglois] Le chevalier perçut bien l'affection qu'ils avoient aux Anglois et comment ils le tenoient en danger, I, I, 234 dans AFFECTION
Il fit [Hue le Dépensier] le roi d'Angleterre escrire au Saint-pere, en suppliant assez affectueusement qu'il voulust escrire et mander au roi Charles de France qu'il lui voulust renvoyer sa femme...., I, I, 11 dans AFFECTUEUSEMENT
Si honorablement comme à telle damoiselle qui devoit estre roine d'Angleterre afferoit, I, I, 46 dans AFFÉRENT, ENTE
Ce mariage fut tantost octroyé et affermé d'une part, I, I, 46 dans AFFERMIR
Si s'afichierent à oster les pilots [pilotis], dont il en y avoit en l'Escaut semé grand foison, I, I, 136 dans AFFICHER
Il s'affioit tant en sa puissance et prosperité et grandeur...., I, I, 248 dans AFFIDÉ, ÉE
Un large fer de Bordeaux aussi tranchant et affilé que nul rasoir pourroit estre...., II, II, 5 dans AFFILER
Les Auglois se vantoient et affermoient que [les Bretons] les avoient mandés, et se tenoient leurs soudoyers, II, II, 68 dans AFFIRMER
[Messire Olivier d'Auterme et autres] se contrevengerent sur des navieurs de la mort de leur cousin et les decouperent trop vilainement.... et les renvoyerent à Gand ainsi affolés...., II, II, 61 dans AFFOLER
Nous voulons que tu nous affranchisses à tous les jours du monde [les paysans révoltés au roi d'Angleterre], II, II, 113 dans AFFRANCHIR
Affublé d'un mantel, II, II, 30 dans AFFUBLER
Philippe se leva moult tost et affubla une gonne, II, II, 192 dans AFFUBLER
Le jeune comte Louis de Flandre qui point n'avoit quinze ans d'aage...., I, I, 310 dans AGE
A donc se trait sagement ce Jacques Lambe devers Yvain et se agenouilla devant lui, II, II, 30 dans AGENOUILLER (S')
Fut pris et mené en Espaigne [le sire de l'Esparre], et là fut plus d'un an et demi ; car il estoit tous les jours aggrevé du [persécuté par le] lignage de ceux de Pommiers, II, II, 1 dans AGGRAVER
S'abandonnoient aucuns jeunes chevaliers et escuyers des François pour eux montrer et agrandir leur renommée, II, II, 76 dans AGRANDIR
Et se mirent et establirent en trois aguets, afin que cils ne leur pussent mie eschapper, I, I, 108 dans AGUETS
Tu n'as ne femme ne enfans, Tu n'as ne terre ne ahans [champs labourés], Qui ne soient tous mis à cense, Buisson de jonece. dans AHAN
Et firent tant qu'ils furent [dans la forteresse] plus de quinze cents hommes tous aidables et pourvus de vivres, I, I, 253 dans AIDABLE
Malgré le propre roi et tous ses aidans, I, I, 22 dans AIDANT, ANTE
Le duc d'Anjou avoit en Languedoc cueilli une aide si grande et si grosse qu'elle avoit bien monté à deux cent mille francs, II, II, 28 dans AIDE
Et, si Dieu m'aist, le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus...., I, I, 17 dans AIDER
Et le convint retraire pour le vilain horion, et porter au logis, ainsi que celui qui ne se put depuis aider ni armer de grand temps, I, 102 dans AIDER
Malgré le propre roi et tous ses aidans, I, I, 22 dans AIDER
Le roy Edouard, ayeul à iceluy dont nous parlons, I, I, 59 dans AÏEUL
Le comte de Hainaut, qui trop durement avait pris cette guerre en coeur, et qui estoit plus aigre que nul des autres, I, I, 138 dans AIGRE
Le seigneur de Jumont, qui moult estoit aigre chevalier et expert sur les ennemis, III, IV, 50 dans AIGRE
Et ils savoient bien qu'il avoit en la cité grand avoir assemblé ; car tout le pays d'entour y estoit affui ; si se penoient d'assaillir chacun jour plus aigrement, I, I, 161 dans AIGREMENT
Entrementes que j'avoie, Dieu merci ! engin clair et aigu pour concevoir tous les faits, II, III, 1 dans AIGU, UË
Si quist on grand bois de chesnes ; et puis furent tantost ouvrés et aguisés devant...., I, I, 137 dans AIGUISER
Oignons, aulx, pois, feves, olietes, II, III, 35 dans AIL
On fera essay premierement en y appliquant des aulx pilés dessus, V, 21 dans AIL
Une gosse d'ails, XV, 26 dans AIL
Le suc exprimé d'un ail cuit, meslé avec un peu d'aloé, XVIII, 57 dans AIL
Teste d'ail, XXIV, 27 dans AIL
Les archers sur ele et les gens d'armes au front, II, II, 67 dans AILE
Ainsi, en eux dissimulant et boutant hors de la presse, ils s'en vinrent sur un coin de la bataille, et firent une aelle, II, III, 79 dans AILE
Ce duc [d'Anjou] se tenoit communement à Paris, et supportoit dessous ses aelles ceux de Paris, II, II, 135 dans AILE
Si ordonna le roi de France à garder le passage par où il convenoit que les Anglois passassent et non par ailleurs, I, I, 277 dans AILLEURS
Mieux [j'] aimeroie à mourir, I, I, 14 dans AIMER
Qui m'aime, si me suive, II, II, 32 dans AIMER
La roine et son ains-né fils, I, I, 9 dans AÎNÉ, ÉE
Ils esperoient un grant fait à faire ains leur retour, I, I, 160 dans AINS
Ains que je la commence [l'histoire], je requiers au Sauveur de tout le monde.... qu'il veuille...., Prol. dans AINS
Certes, dame, voyez ci votre chevalier qui ne vous fauldroit pour mourir, si tout le monde vous failloit, ains ferai tout mon pouvoir de vous et de monseigneur votre fils conduire, I, I, 14 dans AINS
Ainsi qu'ils assembloient, les coureurs dessus nommés s'en vinrent ferir sur eux...., I, I, 140 dans AINSI
Si fut durement courroucé et se tint ainsi que pour deçu, I, I, 189 dans AINSI
Donc se logea le roi en la ville mesmement ; et, tout ainsi que les seigneurs venoient, ils se logeoient, I, I, 278 dans AINSI
Mès les aucuns ensi opposent Qu'il sont amé, puis qu'amer osent, Espinette amour. dans AINSI
Là demanda [le roi de Behaigue à la bataille de Crécy] aux chevaliers qui de lez lui estoient, comment l'ordonnance de leurs gens se portoit. Cils lui en recorderent la verité et lui dirent : Monseigneur, ainsi et ainsi, tous les Gennevois sont desconfits, I, I, 288 dans AINSI
Et pour la puantise des bestes que on tuoit en l'ost, l'air en estoit ainsi qu'à demi corrompu.... et vint le roi loger, telle fois fut, à Male, pour esloigner ce mauvais air, II, II, 232 dans AIR
Et là le [le pont] trouverent-ils fort pourvu de Flamands qui le defaisoient ce qu'ils pouvoient ; et quand ils en avoient osté un ais, ils le couvroient de fiens, II, II, 175 dans AIS
Et ainsi qu'ils venoient [les Écossais], ils se logeoient à l'usage de leur pays, et n'avoient pas tous leurs aises, II, II, 235 dans AISE
C'est un mol chevalier qui ne veut autre chose que ses aises, de boire et de manger et de aloer le sien follement, II, III, 12 dans AISE
Je le remercie grandement des beaux presens qu'il m'a presentés ; mais ce n'est mie l'aise ni la paix du roi d'Angleterre, monseigneur, que je les retienne, I, I, 300 dans AISE
Pour avoir l'aise de eux et de leurs chevaux, II, II, 3 dans AISE
Comment ils pourroient faire pont pour passer cette riviere et les crolieres [fondrières] plus aise et plus seurement, J, I, 133 dans AISE
Et la tint toute aise selon son estat [le sire d'Aubrecicourt qui reçut la reine Isabelle], I, I, 12 dans AISE
Et si en mourray plus aise [si vous accomplissez mon voeu], I, I, 47 dans AISE
Vous veez tous les aisements de ceans ; veez là mon lit, et là sus gissent mes enfans, II, II, 157 dans AISEMENT
La tierce bataille eut le roi pour son corps, et grand foison, selon l'aisement où il estoit, de bons chevaliers et escuiers, I, I, 284 dans AISEMENT
Le deable, qui onques ne dort, resveilla ceux de Bruges à faire fossés pour avoir l'aisement de la riviere du Lis, II, II, 52 dans AISEMENT
Entrementes fut le pont refait, bon et fort pour passer son ost aisement et sans peril, I, I, 273 dans AISEMENT
Messire Tresilien fut delivré au bourrel.... et puis pendu au gibet du roi par les aisselles. Ainsi fina messire Robert Tresilien, II, III, 76 dans AISSELLE
Aucuns preux chevaliers et bacheliers d'Ecosse chevaucherent à la fois, et par vesprées, et par adjournemens, reveiller l'ost aux Anglois, I, I, 58 dans AJOURNEMENT
Droit à un ajournement et un petit devant soleil levant arriverent à Mortaigne, I, I, 79 dans AJOURNEMENT
Et l'avoient les douze pairs et les barons de France donné à messire Philippe de Valois, d'accord et ainsi comme par jugement, sans appeler ne ajourner partie adverse, I, I, 62 dans AJOURNER
Le chevalier s'excusa et dit que l'heritage du roi d'Angleterre, il ne pouvoit vendre, donner ni aliener que il ne fust trahistre, II, III, 10 dans ALIÉNER
Une maladie le prit sur le chemin, dont il le convint aliter et mourir, I, I, 147 dans ALITER
Ces Anglois mangeoient des raisins à foison, quand ils en pouvoient avoir, ce qui estoit chaud, doux et alaitant, II, III, 83 dans ALLAITER
Et ne sembloit pas que il y eust allée [chemin] dedans terre, II, III, 23 dans ALLÉE
Il me plait bien que cette ordonnance voise ainsi ; mais...., I, I, 234 dans ALLER
Messire Gautier de Mauny s'en issit hors [du châtel] atout cent ou cent vingt compagnons, et en alloient par outre la riviere de leur costé fourrager, I, I, 260 dans ALLER
Si vous disons que nous conseillons mon seigneur, qui cy est, qu'il s'en voise en France veoir le roy san cousin, I, I, 51 dans ALLER
Sitost qu'il vit le duc, il [Jean de Norvich] osta son chaperon et le salua. Adonc lui demanda le duc : Jean, comment va ? vous voulez vous rendre ?, I, I, 255 dans ALLER
Le diable alla entrer au corps de ce Jacques, II, II, 30 dans ALLER
Nous ne pouvons faire meilleur exploit que de aller ce chemin que nos ennemis sont allés, II, II, 237 dans ALLER
Le duc.... bien savoit que il faisoit mal et point n'y pourveoit, mais souffroit les choses aller à l'aventure, III, IV, 24 dans ALLER
Il seroit bon que par la riviere nous alissions visiter nos ennemis, II, II 75 dans ALLER
De ces responses fut le comte de Hainaut tout grigneux, et dit qu'il n'iroit pas ainsi, I, I, 119 dans ALLER
Ils estoient si foibles et si fondus et si affamés qu'à peine pouvoient ils aller en avant, I, I, 44 dans ALLER
Gautier, vous en irez à ceux de Calais, et direz au capitaine que...., I, I, 320 dans ALLER
Les nouvelles vinrent au roy de France de la besogne comment elle estoit allée, I, I, 134 dans ALLER
Et ces brigands brisoient maisons, coffres et escrins, et prenoient quanqu'ils trouvoient, puis s'en alloient leur chemin, chargés de pillage, I, I, 324 dans ALLER
Beau frere, dit messire Henri, il ne va point ainsi, I, I, 151 dans ALLER
Si allerent à conseil ensemble, I, I, 219 dans ALLER
Finablement, le conseil se porta tout d'un accord, d'une voix et d'une alliance que on eliroit au conseil douze hommes notables et sages, II, II, 55 dans ALLIANCE
Et si bien le servirent [leur roi] et si avant se bouterent sur les Anglois, que tous y demeurerent, ni onques nul ne s'en partit ; et furent trouvés lendemain sur la place autour de leur seigneur et leurs chevaux tous alloiés ensemble, I, I, 288 dans ALLIER
[Urbain] sentoit le royaume d'Espaigne contraire à ses opinions et aloyé à Clement avecques le roi de France, II, II, 207 dans ALLIER
Cils dedans l'artillerie que ils avoient, alouerent [employèrent] si nettement que ils n'avoient mais rien que traire, II, III, 8 dans ALLOUER
Des rentes du comté il n'allouoit nulles, mais les mettoit et avoit mises toudis arriere en depost, I, I, 248 dans ALLOUER
Entre prime et tierce se commença le jour à reschauffer et le soleil à luire et à monter, et les aloes à chanter, II, II, 17 dans ALOUETTE
Et ont Irlandois couteaux aigus devant, à large allumelle à deux taillans, III, IV, 42 dans ALUMELLE
Le roi de France faisoit un grand amas des nobles de son royaume, I, I, 84 dans AMAS
Quand le duc Albert de Baviere.... entendit que le duc d'Irlande estoit venu loger et amasser.... en sa ville de Dourdrech, si pensa sus un petit, II, III, 80 dans AMASSER
Avant que le grandmaistre de Saint-Jacques de Portingal et Laurentien Fougasse fussent venus en Angleterre en ambassaderie, II, III, 29 dans AMBASSADE
Et devoient les ambaxadeurs .... avoir sauf conduit allant et retournant parmi le royaume d'Angleterre, II, II, 216 dans AMBASSADEUR
Adonc monta le roi anglois sur un petit palefroi moult bien amblant, I, I, 93 dans AMBLER
De beaux mulets tous blancs et très bien amblans, II, III, 39 dans AMBLER
Si très tost que cette petite fistule laira le couler et sechera, vous mourrez sans point de remede, mais vous avez quinze jours au plus de loisir pour vous aviser et penser à l'ame [le médecin à Charles V], II, II, 70 dans ÂME
L'espie entra ens ès fossés où point d'eau n'a ni ne peut avoir, car ils sont de sablon bouillant ; et regarda dessous et dessus, et n'y ouit ni ne vit ame, et tout ce rapporta il ainsi à son maistre, II, II, 13 dans ÂME
Quand messire Jean de Vienne, qui capitaine estoit de Calais, vit que le roi d'Angleterre se ordonnoit et amenageoit pour là tenir le siege...., I, I, 297 dans AMÉNAGER
Ceux de l'ost estoient moult courroucés, et ne savoient sur qui prendre l'amende, II, II, 76 dans AMENDE
Le roi Edouard sejournoit à Vilvort.... et perdoit son temps, dont il lui ennuyoit moult, et ne le pouvoit amender, I, I, 78 dans AMENDER
Bonnegens, que vous faut ? Qui vous meut ? Pourquoi estes-vous si troublés sur moi ? En quelle maniere vous puis-je avoir courroucé ? Dites le moi, et je l'amenderai pleinement à votre volonté, I, I, 248 dans AMENDER
Ils trouverent les nefs et les vaisseaux tous prests que on leur avoit amenés d'Angleterre, I, I, 29 dans AMENER
Quand ceux de Wanvich veirent qu'ils n'estoient confortés de nul costé, et que les vivres leur amenuisoyent, I, I, 53 dans AMENUISER
Et alla, atout grand route de ses gens, le marechal [de France] à l'encontre de lui le seigneur de Coucy, et le recueillit moult amiablement, II, II, 7 dans AMIABLEMENT
[Ceux de Karentan] sentoient sur mer l'admirault de France et l'admiral d'Espaigne avec lui gisant à l'ancre, II, II, 27 dans AMIRAL
Et envoya tantost par certains messages ces lettres et ces amitiés devers le duc et la duchesse, II, III, 38 dans AMITIÉ
Je ne di mie que nous affoiblissions ni amendrissions l'heritage de monseigneur de Flandre, Discours de Jean Lyon, II, II, 53 dans AMOINDRIR
Et pour ce que les pourveances de la cité commencerent à amenrir, I, I, 132 dans AMOINDRIR
Et virent bien que en la fin ils ne le pourroient tenir [le pont] ; car les Anglois croissoient toujours, qui issoient hors de Calais, et leurs gens amenrissoient, I, I, 327 dans AMOINDRIR
Et veulent les aucuns dire que on trouva les viandes toutes entieres que on lui avoit portées, ni rien ne les avoit amenries au jour de sa mort, II, III, 13 dans AMOINDRIR
Cet exemple amollia grandement le courage du roi d'Angleterre [fléchit la rigueur], I, I, 320 dans AMOLLIR
[Le maître médecin] amortit tout ou en partie le venin qu'il avoit pris et reçu, II, II, 70 dans AMORTIR
Si le ferit tantost une estincelle de fine amour au coeur, I, I, 165 dans AMOUR
[Le roi d'Angleterre annonce aux barons son intention de fonder un ordre de chevalerie.] Si lui accorderent liement, pour ce que leur sembloit une chose honorable, et où toute amour se nourriroit, I, I, 213 dans AMOUR
Il laissa au pays de Flandres deux comtes, sages chevaliers et vaillans, pour tenir à amour les Flamands, et pour mieux montrer que leurs besognes estoient siennes, I, I, 97 dans AMOUR
Et lui avoit fait ledit roi plus d'amour et de courtoisie en prison qu'il ne fit au dit messire Hervey, I, I, 212 dans AMOUR
Les yeux noirs et amoureux là où il lui plaisoit son regard à asseoir, II, III, 13 dans AMOUREUX, EUSE
[Messire Pierre de Beuil et les autres qui estoient allés querre un engin de guerre] se mirent au retour pour revenir en l'ost, et par un autre chemin que ils n'estoient venus, car il leur convenoit tenir le plus ample chemin pour leur charroy, II, II, 5 dans AMPLE
C'est de la sainte ampoule dont monseigneur saint Remi consacra Clovis premier rois chrestien qui fut en France, II, II, 74 dans AMPOULE
Si Monseigneur de Flandres vouloit, il auroit, tous les ans, un grand profit sur les navieurs dont il n'a maintenant rien, II, II, 52 dans AN
Si fut cette chose si approchée que, droitement la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, et devoit le dit Aimery delivrer le chasteau de Calais en icelle nuit, LI, 326 dans AN
Et dit ainsi que la guerre a trop duré entre lui et ses ancesseurs au royaume de France et que trop de vaillants hommes en sont morts, III, IV, 41 dans ANCÊTRES
[Édouard fait complétement évacuer Calais] et ne retint que trois hommes : un prestre et deux autres anciens hommes, bons coutumiers des lois et ordonnances de Calais, et fut pour enseigner les heritages, I, I, 322 dans ANCIEN, IENNE
Anciennement avoit en la ville de Dan une guerre mortelle de deux riches hommes navieurs et de leur lignages, II, II, 52 dans ANCIENNEMENT
[Les six bourgeois de Calais s'agenouillent devant Édouard] Gentil sire et gentil roi, veez nous cy six, qui avons esté d'ancienneté bourgeois de Calais et grands marchands, I, I, 321 dans ANCIENNETÉ
Et li pluiseur aiment moult l'anquelie, Ball. dans ANCOLIE
Gisant à l'ancre, II, II, 27 dans ANCRE
Adonc me trait-il à une part en un anglet de la chapelle.... et puis commença à faire son conte...., II, III, 22 dans ANGLET
Oncques ne furent en telle angoisse ni peur de mort, qu'ils furent le terme qu'ils sejournerent à Ebruich [York], I, I, 34 dans ANGOISSE
Les bonnes villes et les eglises estoient si fort annexées et liées en Urbain.... que on ne les en pouvoit oster, II, II, 204 dans ANNEXER
Bien savons et vous le savez que Monseigneur fut antan à Toulouse, III, IV, 23 dans ANTAN
Environ l'anuiter, ce jeudi au soir vinrent les nouvelles à Bruges de la deconfiture de la bataille, II, II, 199 dans ANUITER (S')
Le jour de la Notre-Dame en mi-aoust, II, III, 6 dans AOÛT
Le pays.... est si chaud que à l'entrée du mois de juin l'aoust y est passé, II, III, 60 dans AOÛT
Cinq gerbes de blé par lui prinses à diverses fois es champs et aoust, quant il venoit de labourer et aouster, ib. dans AOÛT
Le suppliant aloit en esperance de bailler son aoust à compaignons demeurant illec, ib. dans AOÛT
Si envoyerent à Ortais quatre hommes, lesquels estoient chargés du demourant du pays pour faire le apaisement, II, III, 58 dans APAISEMENT
De toutes ces choses, ces traités et ces apaisemens on ne parloit en rien au comte de Flandre, II, II, 188 dans APAISEMENT
Et ledit messire Hervey devoit pourchasser d'autre part que ceux de dedans seroient apaisés envers messire Charles, quittes et delivres, et ne perdroient rien de leur avoir, I, I, 176 dans APAISER
Et quand elles [les rentes du roi de Hongrie] seront retournées et recouvrées.... il plaise vous savoir qu'il y pourvoira si grandement que vous vous en apercevrez, III, IV, 59 dans APERCEVOIR
Se logerent tout environ [Auberoche], tellement que nul ne pouvoit entrer en la garnison qu'il ne fust aperçu, I, I, 227 dans APERCEVOIR
Furent le duc d'Anjou et les capitaines en conseil comment on pourroit le plus tost et le plus apertement grever ceux de Bergerac, II, II, 3 dans APERTEMENT
Ces quatre se tinrent vaillamment plus de demie heure et y firent de grandes apperties d'armes, II, II, 229 dans APERTISE
Et là y eut plusieurs belles bacheleries et appertises d'armes faites, I, I, 69 dans APERTISE
.... Et tant en but et à tel outrage, que le sang du corps lui refroidit, et commença fort à entrer en faiblesse de popelesie et à perdre la force de ses membres et le mouvement de sa parole, III, IV, 20 dans APOPLEXIE
Il leur fit lire plusieurs lettres patentes apostoliques et imperiales noblement et authentiquement de plomb et d'or scellées, III, IV, 50 dans APOSTOLIQUE
Si lui prit une grosse apostume au corps, II, III, 85 dans APOSTUME
Et toujours se tenoit le siege, sans ce que aucunes gens apparussent de par messire Charles de Blois pour lever le siege, I, I, 208 dans APPARAÎTRE
Entrementes que le roi d'Angleterre faisoit son appareil pour recevoir seigneurs, dames...., I, I, 214 dans APPAREIL
La dame fit appareiller toutes ses besognes, et payer et delivrer aux hostes...., I, I, 12 dans APPAREILLER
Où le roy Philippe estoit tout appareillé de le recevoir [Édouard à Amiens], I, I, 52 dans APPAREILLER
Et veulent dire les aucuns que ce dimanche, selon les apparences que on y vit depuis, le duc de Bretagne ot traité aux Anglois, II, II, 215 dans APPARENCE
Ils cheminent par apparent ainsi que gens qui demandent bataille, II, II, 66 dans APPARENT, ENTE
Et ne veoient apparent de confort de nul costé, I, I, 234 dans APPARENT, ENTE
En vertu d'une procuration apparent suffisamment, qui là fut apportée de par le roi d'Angleterre, I, I, 46 dans APPARENT, ENTE
Et si aprochoit l'hiver, et si ils n'avoient encore fait nul fait d'armes, ni apparent n'estoit du faire, I, I, 81 dans APPARENT, ENTE
L'orgueil seroit si grand en toutes communautés que tous gentilshommes s'en douteroient, et jà en avoit-on vu l'apparent en Angleterre, II, II, 203 dans APPARENT, ENTE
Ce seroit une belle paire, Et Diex doinst qu'amour nous apaire, Espinette amour. dans APPARIER
Les archers anglois traioient si ouniement et si roidement que à peine ne s'osoit nul apparoir, I, I, 208 dans APPAROIR
Lille, Douay et Bethune et toutes les appartenances qui doivent estre tenues de la comté de Flandres, I, I, 97 dans APPARTENANCE
D'esmouvoir guerre au roi d'Angleterre, ce n'estoit pas chose qui fust appartenante, I, I, 8 dans APPARTENANT, ANTE
Et le pays durement foulé et appovri, I, I, 251 dans APPAUVRIR
Lille et Douay et les appendances, I, I, 310 dans APPENDANCE
[Les Anglais étaient venus jusqu'à St-Cloud] Adonc s'esmut le roi Philippe, et fit abattre tous les appentis de Paris, pour chevaucher plus aisement parmi Paris...., I, I, 273 dans APPENTIS
Venus à paix et à appointement [accommodement] envers le comte, II, II, 56 dans APPOINTEMENT
Si se devoient assembler ces appointeurs en une chapelle, I, VI, 4 dans APPOINTEUR
Et puis nagerent à plein voile, ainsi que le temps l'apportoit, I, I, 195 dans APPORTER
On n'a pas sitost appris une terre ni un air où on ne fut oncques, II, III, 83 dans APPRENDRE
Ils trouverent le roy Edouard à Montreuil sur la mer ; et là eut grandes cognoissances et approchements d'amour [entre les chevaliers des deux nations], I, I, 52 dans APPROCHEMENT
Or eurent conseil ceux de l'ost, pour leur besogne approcher...., II, II, 5 dans APPROCHER
Si fut cette chose [ce projet] si approchée que, droitement la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, I, I, 326 dans APPROCHER
Entrementes que ces choses s'approchoient et ordonnoient, II, II, 65 dans APPROCHER
Armezvous tost et appareillez, car vezci gens d'armes qui approchent cette forteresse, I, I, 131 dans APPROCHER
Adonc furent ordonnées eschelles et mises et appoiées contre le mur, II, III, 23 dans APPUYER
Il chevaucha jusques aux murs de la cité, et trouva Jean de Norvich qui s'appuyoit aux creneaux, I, I, 255 dans APPUYER
Et que en leur partie ils fissent bonne guerre et aspre aux Anglois, II, II, 13 dans ÂPRE
On ne vit oncques de si peu de gens si bien tenir ni defendre que les Escots faisoient, ni aussi chastel assaillir si asprement, II, II, 15 dans ÂPREMENT
Je, Jean Froissard, commence à parler, après la relation de monseigneur Jean le Bel, I, I, 1 dans APRÈS
Si pria tantost le duc de Normandie son cousin, et en après tous les comtes et les princes et les barons qui là estoient, I, I, 154 dans APRÈS
Lors demanda-t-il après le roi d'Allemagne son fils et dit : Où est messire Charles mon fils ?, I, I, 288 dans APRÈS
Quand ce vint après diner, II, II, 215 dans APRÈS
Lors fut il commandé [le chastel] à abattre et arraser, et le fut tellement que encore sont là les pierres, en un mont, I, III, 24 dans ARASER
Commencerent Gennevois à traire de leurs arbalestres à grand randon, et les archers d'Angleterre aussi sur eux, I, I, 195 dans ARBALÈTE
Dont se mirent gens d'armes en ordonnance d'assauts, et tous leurs arbalestriers pavoisés devant, II, II, 11 dans ARBALÉTRIER
Et le fit pourvoir [le châtel] moult bien d'espingoles, de bombardes et d'arcs à tour et d'autres instrumens, I, I, 315 dans ARC
Et les Anglois esloignerent le rieu [ruisseau] ainsi que le trait de trois archées d'arc, II, III, 83 dans ARCHÉE
Et toudis regardoit le roi la gentil dame, si ardemment, qu'elle en devenoit toute honteuse et abaubie, I, I, 165 dans ARDEMMENT
Ardit et gasta [Rob. Bruce] grand partie du royaume d'Angleterre, I, I, 2 dans ARDER ou ARDRE ou ARDOIR
Et tout le dernier qui y fut pris, et qui ce jour y fit moult d'armes, ce fut messire Eustache de Ribeumont, I, I, 328 dans ARME
On cria à l'arme, II, II, 186 dans ARME
En ce temps là que le duc de Bourgogne fit son armée en Picardie, II, II, 1 dans ARMÉE
Si le roi est bien conseillé, il ne se mettra jà entre tel peuple qui vient contre lui à main armée, II, II, 205 dans ARMER
Et s'armoit d'argent à trois oreilles d'or [Rob. Bruce], I, I, 47 dans ARMER
Et mirent leurs pennons avant, armoyés de Saint George...., I, I, 195 dans ARMORIER
.... Et le repos où il fut couché enfant, armoyé de ses armes, II, II, 163 dans ARMORIER
Sire, respondit le sire de Bracquemont, nous avons et de l'un et de l'autre, car toujours ne peut-on pas jouer ni toujours armoyer [faire la guerre], II, III, 32 dans ARMORIER
Si entendirent les dessus dits seigneurs à faire armer et appareiller et pourvoir d'armures chacun selon son estat, I, I, 265 dans ARMURE
Ils ne furent, tous comptés, quand ils entrerent en mer à Dourdrech, que trois cents armures de fer, qui firent si hardie entreprise, I, I, 22 dans ARMURE
Ils entrerent en sa maison [à Philippe d'Artevelle], et lui araisonerent et remontrerent comment la bonne ville de Gand estoit en grant necessité d'avoir un souverain capitaine, II, II, 102 dans ARRAISONNER
Et y establit chanoines pour Dieu servir ; et les arrenta et approuvenda bien et largement, I, I, 213 dans ARRENTER
Et se departit cil conseil sans avoir nul certain arrest, fors que de tenir le siege, II, II, 3 dans ARRÊT
Beaux seigneurs, ne pensez pas au fuir, montrez hui que vous soyez gens d'arrest et de prouesse, et vendez vos corps et vos membres aux espées et aux armures, II, III, 19 dans ARRÊT
La dame s'arresta sur cet avis...., I, I, 12 dans ARRÊTER
Quand messire Guillaume de Montagu vit du chastel qu'ils estoient tous passés et qu'ils n'arrestoient point au chastel...., I, I, 162 dans ARRÊTER
Isabelle se voyoit toute arriere du confort et aide qu'elle cuidoit avoir du roi Charles son frere, I, I, 12 dans ARRIÈRE
Et lui enjoignoit très especialement que, toutes paroles et essoines mises arriere, il se partist et defist son siege, I, I, 298 dans ARRIÈRE
Des rentes du comté il [Jacques d'Artevelle] n'allouoit nulles, mais les mettoit et avoit mises toudis arriere en depost...., I, I, 248 dans ARRIÈRE
Angleterre est un pays moult dangereux à arriver, II, III, 47 dans ARRIVER
Et ceux y vindrent en très grand arroy, I, I, 51 dans ARROI
Depuis la destruction et arsin de la ville, II, II, 148 dans ARSIN
Malade de goutes artetiques et de gravelle, I, I, 62 dans ARTHRITIQUE
Sur le titre des articles dessus dites, II, II, 103 dans ARTICLE
Fut la chose toute accordée et ordonnée sur l'article de la paix, II, II, 55 dans ARTICLE
Ainçois qu'il y parvint, il trouva un chastel que on appelle la Roche-Millon, qui estoit bien pourvu de bons soudoyers et d'artillerie, I, I, 232 dans ARTILLERIE
Quant un peu fui plus assagis, Estre me convint plus sougis, Espin. amoureuse. dans ASSAGIR
Et envoya grans garnisons en Cambresis ; car il pensoit bien que de ce costé il auroit premierement assaut, I, I, 80 dans ASSAUT
On leur fit asavoir de par le roi...., I, I, 33 dans ASSAVOIR
Et avoient fait departir cette grantassemblée [l'armée anglaise] qui assiegée l'avoit [Tournay], I, I, 145 dans ASSEMBLÉE
Et luy ferit des esperons, et toute sa compaignie avec luy, jusques à la bataille du roy de Grenade, et assembla aux Sarrazins, I, I, 481 dans ASSEMBLER
Cil arbalestrier entoise et trait un carreau et assenne le portier de droite visée en la teste, II, II, 47 dans ASSENER
Chascun s'assentit à ce conseil, I, I, 254 dans ASSENTIR
Et point ne s'espargnerent, mais s'assirent les glaives [lances] l'un sur l'autre en poussant [combat singulier de deux chevaliers], II, II, 80 dans ASSEOIR
Et vinrent l'un contre l'autre asseoir leurs glaives, II, II, 81 dans ASSEOIR
Ainsi comme vous avez ouy, fu la forte ville de Calais assise [assiégée] par le roi d'Angleterre, I, I, 322 dans ASSEOIR
L'autre [fils] eut nom Jean d'Eltheus et mourut assez jeune, I, I, 3 dans ASSEZ
Si gasterent tout le pays, et ardirent jusques à la cité de Dureunne, et assez outre, I, I, 30 dans ASSEZ
Et dit le roi d'Angleterre à son cousin le comte Derby qu'il prist assez or et argent, et le donnast et departist largement aux chevaliers et escuyers...., I, I, 215 dans ASSEZ
Ils les haioient plus assez que les Escots, I, I, 31 dans ASSEZ
Et à ce temps là les Escots aimoient et prisoient assez peu les Anglois, et encore font ils à present, I, I, 34 dans ASSEZ
Il leur sembla qu'ils seroient forts et puissans assez pour la conquerre, I, I, 97 dans ASSEZ
Si issirent de Nantes et allerent assieger Rennes tout autour, I, I, 170 dans ASSIÉGER
Et fut l'assiette de la table telle que je vous dirai, III, IV, 62 dans ASSIETTE
Et furent les seigneurs assignés sur leurs terres et pays à prendre de ce que le roi leur devoit pour les services que ils lui avoient faits en Flandre pour eux acquitter envers leurs gens ; de telles assignations ne sais-je pas si les seigneurs en furent payés, ni comment, II, II, 205 dans ASSIGNATION
Donc fut pris et assigné un certain jour à estre à Gand, I, I, 96 dans ASSIGNER
Le roi et ses consaulx vouloient remettre sus generalement parmi le royaume de France les assises [sorte d'impôt] qui avoient couru et estoient levées du temps du roi Charles, II, II, 127 dans ASSISE
Quand ils virent que ce roi Edouard se mes-usoit et estoit tout assotté sur messire Hue le Despensier, III, IV, 70 dans ASSOTER
Et se peut et doit-on esmerveiller où pourveances pouvoient estre prises pour assouvir un tel ost, II, II, 211 dans ASSOUVIR
Et tout payoient pauvres gens parmi le royaume de France, car les tailles y estoient si grandes pour assouvir ce voyage que les plus riches s'en doloient, II, III, 36 dans ASSOUVIR
Et on ne les pouvoit assouffir, II, III, 99 dans ASSOUVIR
Et me fut dit que sur le soir, sur bonnes assurances, Jean de Chastelneux et Raymon s'en vinrent au logis messire Guy de la Tremouille pour jouer et esbattre, II, II, 215 dans ASSURANCE
Quand elle se trouva en l'Empire, si fut un peu plus asseurée que devant, I, I, 12 dans ASSURER
Quant ils surent que la ville estoit à la comtesse d'Aumale, soeur à messire Robert d'Artois qui trepassé estoit, ils assurerent la ville et le pays qui à la dame estoit appartenant, pour l'amour de lui, I, I, 281 dans ASSURER
Ses gens estoient durement astreins et fort assiegés dedans le chastel d'Aiguillon, I, I, 264 dans ASTREINDRE
Lequel roi Robert, si comme on disoit, estoit un grand astronomien et plein de grand prudence, I, I, 93 dans ASTRONOME
Et est un grand clerc [le roi de Portingal], et sait moult de l'astronomie, II, III, 32 dans ASTRONOMIE
Là put on veoir dames noblement parées et richement atournées, qui eust loisir, I, I, 31 dans ATOURNER
Le roi respondit que follement deux fois ils [les seigneurs anglais] avoient chevauché outre sa defense ; pourquoi ils l'avoient courroucé et attargié leur payement, II, II, 142 dans ATTARDER
Les aucuns disoient en chevauchant et conseilloient que on attendesist le matin et qu'il seroit tantost nuit, II, III, 20 dans ATTENDRE
Le roi attendit un petit à parler, I, I, 321 dans ATTENDRE
Le duc de Glocestre retourna en son hostel et chastel de Plaissy, et vit bien que, pour celle fois, il ne viendroit point à ses actentes, III, IV, 56 dans ATTENTE
Ceux de dedans se defendirent moult longuement et en atterrerent et blesserent plusieurs, I, I, 248 dans ATTERRER
Le deable subtile et attire nuit et jour à bouter guerre et haine, II, II, 52 dans ATTIRER
Ce chevalier a tellement attrait monseigneur à soi et à sa volonté, que tout ce qu'il veut dire et faire, il est, I, I, 6 dans ATTRAIRE
Par dons il attrairoit si le roi de France et son conseil...., I, I, 10 dans ATTRAIRE
Jean de la Faucille s'en vint demeurer à Nazaret, une très belle maison, et là fit son attrait [établissement] tout bellement, II, II, 63 dans ATTRAIT
Par ceste maniere en attrapa il et noya ce jour plus d'une douzaine, I, I, 135 dans ATTRAPER
Et en furent moult de fois chassés et presque pris et atrapés entre Boulogne et Calais, mais toujours eschappoient eux, I, I, 309 dans ATTRAPER
Quand Girauldon se vit ainsi attrapé [trompé], si fut tout esbahi, II, II, 214 dans ATTRAPER
Et le temps bel et seri et assez moiste et attrempez, I, I, 18 dans ATTREMPER
Le roi Philippe a acquis le chastel de Arleux en Pailluel, qui est terre de l'empire, et l'a attribué au royaume de France, I, I, 73 dans ATTRIBUER
Ainsi s'en vouloit chacune partie attribuer l'honneur, I, I, 145 dans ATTRIBUER
À l'aube du jour, I, I, 150 dans AUBE
Et estoie sous un buisson Que nous appellons aube-espine, Espinette am. dans AUBÉPINE
Si elle pouvoit trouver voie ou sens parquoi elle pust avoir aucune compagnie de gens d'armes, I, I, 9 dans AUCUN, UNE
Les bourgeois de la ville s'en vinrent à l'une des portes et demanderent le seigneur de Mauny, ou aucun grand seigneur de l'ost à qui ils pussent parler, I, I, 237 dans AUCUN, UNE
Et s'en allerent les aucuns par les grands rues, II, II, 56 dans AUCUN, UNE
Les aucuns [Isabelle] prioit ; aux autres promettoit ou donnoit or, I, I, 8 dans AUCUN, UNE
Si en devenoient les aucuns, qui se feroient maistres par dessus les autres, si riches que c'estoit merveille, I, I, 325 dans AUCUN, UNE
Les autres voulurent aucunement demeurer, dont il fut moult courroucé, I, I, 25 dans AUCUNEMENT
Adonc s'avisa le roi de France qu'il s'en iroit atout son ost devant Calais pour lever [faire lever] le siege, s'il pouvoit aucunement, I, I, 316 dans AUCUNEMENT
En ce temps avoit un grand clerc de science et de prudence en Avignon, docteur de lois et auditeur du palais, III, IV, 37 dans AUDITEUR
Et impetrerent ces augmentations de noms, ces gens qui là estoient, et fut fait marquis qui paravant estoit comte, I I, 74 dans AUGMENTATION
Le saint siege que saint Pierre et saint Paul avoient edifié et augmenté, II, II, 20 dans AUGMENTER
Si est aumone et gloire à Dieu et au monde de adresser et reconforter les deconfortés et deconseillés, I, I, 17 dans AUMÔNE
Et monta à cheval et s'en vint sur les rues ; et detourna ce jour à faire cruauté et plusieurs horribles faits qui eussent esté faits, si il ne fust allé au devant, dont il fit aumone et gentillesse, I, I, 272 dans AUMÔNE
[Eustache de St-Pierre se lève et dit :] Seigneurs, grand pitié et grand meschef seroit de laisser mourir un tel peuple que ici a, par famine ou autrement, quand on y peut trouver aucun moyen ; et si seroit grand aumone, et grand grace envers Notre Seigneur, qui de tel meschef le pourroit garder, I, I, 321 dans AUMÔNE
Il estoit doux, courtois et debonnaire, vierge et chaste de son corps, et large aumosnier, III, III, 96 dans AUMÔNIER, IÈRE
Et toujours passoient gens d'armes, et se mettoient.... en un aulnoy, et là se quatissoient à la couverte, et attendoient l'un l'autre, II, II, 181 dans AUNAIE
Il prit à son usage une longue espée qui avoit deux aunes, II, II, 18 dans AUNE
Le flun de la mer [qui faisait refluer la Somme] estoit adonc tout plein : si ne purent passer : aussi bien convenoit-il au roi attendre ses gens qui venoient après lui, I, I, 279 dans AUSSI
Aussi froids d'aider à la dame comme ils en avoient esté en grand desir, I, I, 10 dans AUSSI
On dit, et voir est, que toutes grosses rivieres sont faites et rassemblées de plusieurs ruisseaux et fontaines : aussi les sciences sont extraites et compilées de plusieurs clercs, Prol. dans AUSSI
À parler par raison et considerer les articles et points dessus dits qui sont tous veritables ; car moi, auteur, en ai esté suffisamment informé par les nobles du royaume de Portingal, II, III, 28 dans AUTEUR
Un bourgeois notable et authentique, II, III, 4 dans AUTHENTIQUE
Paris qui est cité si authentique et le chef du royaume de France, II, III, 111 dans AUTHENTIQUE
Le seigneur de Milan, lequel m'envoya ostours, III, IV, 50 dans AUTOUR
Et tant firent aucuns povres compagnons qui estoient plus subtils et aventureux les uns que les autres, II, III, 35 dans AUTRE
L'amiral de la mer et ses gens trouverent [en Écosse] autre pays et autres gens que ils ne cuidoient, II, II, 235 dans AUTRE
Seigneurs, mon neveu, sur la fiance de vous et de votre confort, a fait sa chevauchée ; si vous tournera à grand blasme s'il est perdu ; et autre fois [une autre fois] ceux de notre costé ne s'aventureront pas si volontiers, II, II, 15 dans AUTREFOIS
Il me suffit, dit Ernauton, puisqu'il ne peut autrement estre, II, III, 25 dans AUTREMENT
Lors le dit roy de France recevra le dit roy d'Angleterre au dit hommage, sauf son droit et l'autruy, I, I, 53 dans AUTRUI
On fit un ban [de par Philippe d'Artevelle], que nul ne pillast ne efforçast maison, ne prensist rien de l'autrui s'il ne le payoit, II, II, 158 dans AUTRUI
La saison s'en alloit aval et l'hiver approchoit, II, II, 36 dans AVAL
Il avoit toujours après lui, allant aval la ville de Gand, soixante ou quatre vingts varlets armés, I, I, 65 dans AVAL
Environ deux cents lances s'avalerent devers Maing, I, I, 111 dans AVALER
Le varlet prit la lettre que les chevaliers lui baillerent, puis le firent avaler es degrés, I, I, 228 dans AVALER
Puis fit ouvrir la porte du chastel, et avaler le pont, et issir ses gens, II, III, 8 dans AVALER
La benoite vierge Marie dont tout confort et avancement viennent, Prol. dans AVANCEMENT
Adonc, pour leur honneur et avancement chevaliers et escuyers des basses marches se concueillirent et parlerent ensemble, II, III, 32 dans AVANCEMENT
Chevaliers qui tous estoient desirans de lui servir et de leurs corps avancer, II, II, 1 dans AVANCER
Qu'ils seroient de ce jour en avant aidans et confortans l'un l'autre en tous cas et en tous affaires, I, I, 125 dans AVANT
Pour avoir conseil entr'eux qu'ils pourroient faire de là en avant, I, I, 157 dans AVANT
Si comme vous orrez en avant recorder en l'histoire, I, I, 77 dans AVANT
[Les Anglais tombent dans une embûche dressée par les Lillois ; ceux-ci] les escrierent tantost : Avant ! avant ! par cy ne pouvez vous passer sans nostre congé !, I, I, 108 dans AVANT
Il fait bon ouvrer par engin quand on ne peut avant aller par force, I, I, 151 dans AVANT
Il avoit esté present au dit sire de Mauny mettre en terre : et pour ce en parloit-il si avant et si certainement, I, I, 240 dans AVANT
Le connestable de France avant ce que on assaillist Bergerac ni que nuls fussent blessés ni travaillés, envoya parlementer à ceux de la ville, II, II, 7 dans AVANT
Et quand il fut un petit eslongé, et qu'il eut l'avantage des champs, il ferit cheval des eperons, et s'en alla toujours avant, I, I, 311 dans AVANTAGE
Allons à tout le moins jusque sur le Mont-d'Or, et prenons l'avantage de la montagne, II, II, 195 dans AVANTAGE
Et avoit le roi d'Angleterre basti son siege [de Vannes] par telle maniere que les François ne pouvoient venir à lui par nul avantage, I, I, 211 dans AVANTAGE
Robert Bruce.... reconquit toute Escosse, et la bonne cité de Bervich avec, I, I, 2 dans AVEC
Et rescripsit audit marquis que, avec tout ce, le roi anglois se conseillast au duc de Brabant, I, I, 76 dans AVEC
Au nouvel avenement du jeune roi, II, II, 74 dans AVÉNEMENT
Afin que honorables emprises et nobles aventures et faits d'armes lesquelles sont avenues par les guerres de France et d'Angleterre, soient notablement registrées, Prol. dans AVENIR
Et bien pensoient qu'ils ne pourroient avenir à leur entente sans grand contraire, I, I, 154 dans AVENIR
Et parquoi ils pussent mieux avenir l'un à l'autre [les vaisseaux], ils avoient grands crocs et havets de fer tenans à chaines, I, I, 121 dans AVENIR
Il estoit si frique et si joli chevalier, et si bien lui avenoit quant qu'il faisoit, qu'il estoit partout le bien venu d'Angleterre, I, I, 323 dans AVENIR
Et estoit advenu que messir Falleton avoit prié le seigneur de l'Esparre d'aller en Angleterre, II, II, 4 dans AVENIR
Honorables emprises et nobles aventures et faits d'armes, Prol. dans AVENTURE
Et les festa liement, et leur demanda moult intentivement de leurs aventures, combien que elle en sçut jà grand partie, I, I, 185 dans AVENTURE
Que les Escots pourroient bien par nuit venir briser et assaillir leur ost à deux costés, pour eux mettre à l'aventure de vivre ou de mourir, I, I, 44 dans AVENTURE
Si se tinrent ainsi cette nuit tous armés, chacun dessous sa banniere ou son penonceau, si comme il estoit ordonné, pour attendre l'aventure, I, I, 44 dans AVENTURE
Ils [les Bretons] en vinrent à leur entente et par grand aventure [par hasard], II, II, 36 dans AVENTURE
Donc demanda Jean Lyon : Et d'où vient ce feu en l'hostel de monseigneur ? On lui repondit : Il vient d'aventure, II, II, 55 dans AVENTURE
Si y en avoit, du trait, des blessés et des navrés, ainsi que en tels aventures les faits d'armes adviennent, II, II, 3 dans AVENTURE
Seigneurs, regardez que vous voulez faire : nous sommes tout en aventure d'estre pendus, I, I, 220 dans AVENTURE
Si se mit ledit messire Louis en ces vaisseaux pour aventurer sur la marine, I, I, 179 dans AVENTURER
S'il vous plaisoit, je iroie aventurer à val ce pays pour querre bestes et vitailles, I, I, 254 dans AVENTURER
Et y mit dedans en garnison un sien frere, que moult aimoit, et un certain nombre de compagnons aventureux avec lui, I, I, 99 dans AVENTUREUX, EUSE
Monseigneur Jean de Hainaut, qui bien est ramentu, et de raison, en ce livre ; car, de plusieurs et belles avenues, il en fut chef et cause, Prol. dans AVENUE
Or nous tairons-nous à parler du comte de Hainaut, et parlerons des besognes de son pays, et des avenues qui y avinrent tandis qu'il fut hors, I, I, 105 dans AVENUE
Les promesses de la duchesse furent averées [justifiées par l'événement], II, II, 229 dans AVÉRER
Pour mieux averer leur fait, II, II, 121 dans AVÉRER
La convoitise de la chevance l'aveugloit [le comte de Flandre], II, II, 52 dans AVEUGLER
Et donnoit Gisebret Mahieu aux gens du comte grands dons et beaux joyaux, et aussi au comte, dont il l'aveugloit tout, II, II, 52 dans AVEUGLER
Ceux de Cambray se defendoient vassalement et par grant avis, I, I, 83 dans AVIS
Là estoient ces archers d'Angleterre habiles et legers et qui traioient par art et par avis, et de tel ravine que grand laideur estoit à regarder, I, I, 306 dans AVIS
Le duc de Normandie respondit à la premiere fois qu'il en auroit avis [qu'il prendrait avis de son conseil], I, I, 118 dans AVIS
Si firent les chevaliers de Hainaut et leur conseil plusieurs bonnes ordonnances, par grand avis, pour eux mieux garder et defendre, I, I, 31 dans AVIS
Et s'avisa que.... et ainsi qu'il jeta son avis, il le fit, et ferit son cheval des esperons, I, I, 140 dans AVIS
Et ordonnerent [capitaines, ceux de Gand] quatre, à leurs avis, les plus oultrageux, hardis et entreprenants de tous les autres, II, II, 57 dans AVIS
Et aussi messagers sages et avisés et bien idoines et taillés de faire ce message, I, I, 11 dans AVISÉ, ÉE
Et avoient avisé une ville assez près de là, I, I. 86 dans AVISER
Là s'avisa la dame [résolut] qu'elle se partiroit tout coyement et vuideroit le royaume d'Angleterre, I, I, 6 dans AVISER
Et ainsi le vint-il dire de nuit à la roine d'Angleterre, et l'avisa du peril où elle estoit, I, I, 12 dans AVISER
Et avoient entente de prendre terre à un port qu'ils avoient avisé ; mais ils ne purent, I, I, 18 dans AVISER
Et convenoit les François sur le pays chevaucher douze ou quinze lieues pour avitailler l'ost, II, II, 9 dans AVITAILLER
Le duc de Berry fut pour le vicomte de Chastel si bon et si certain avocat, que la besogne se conclut du tout à son entente, III, IV, 24 dans AVOCAT
Monseigneur, respondit la dame, je croi que le gentil chevalier et vaillant prud'homme n'a nule avocate fors moi, III, IV, 30 dans AVOCATE
Le bled et les avoines furent respitées de non ardoir, II, II, 66 dans AVOINE ou AVEINE
Et si [les Escots] n'ont que faire de chau dieres ne de chaudrons, car ils cuisent bien leurs chairs au cuir des bestes mesmes, I, I, 34 dans AVOIR
[Le roi voulait épargner ses gens et son artillerie] car il pensoit bien qu'il en auroit à faire, I, I, 273 dans AVOIR
Et s'il euist justement pensé...., III, IV, 28 dans AVOIR
Quand ceux de la ville virent le peril et le dommage si apparent, ils eurent conseil qu'ils se rendroient, sauves leurs vies, I, I, 20 dans AVOIR
Et aussi il avoit bien cause qu'ils le festassent ; car ils ne l'avoient vu puis la bataille dessus dite, I, I, 186 dans AVOIR
Il ne nous vaut rien ici demourer ni tenir ; nous n'y ariemes jamais nulle bonne aventure, II, III, 34 dans AVOIR
Et y fut trouvé [à Audenarde] grand avoir qui estoit à François Acreman ; et me fut dit que il y avoit bien quinze mille francs, II, II, 221 dans AVOIR
Et disoient outre [les serfs Anglais révoltés] que ils vouloient savoir que les grands avoirs que on avoit levés parmi le royaume d'Angleterre, puis cinq ans, estoient devenus, II, II, 111 dans AVOIR
Ils se rendirent, sauf leurs corps, leurs membres et leur avoir, I, I, 149 dans AVOIR
Voire, dit le maire, qui jà estoit advoé du roi, gars puant, parles-tu ainsi en la presence du roi ?, II, II, 115 dans AVOUÉ
Je ne cognois ne B ne R ; Mais je sçai bien qu'en celle terre N'avera paix, ne ou pays, Se le poovoir des flours de lys Ne vient la chose refourmer, Pastourelle. dans B
Car c'est le metal [l'or et l'argent] par quoi on acquiert l'amour des gentils hommes et des povres bacheliers, I, I, 8 dans BACHELIER
Sur ce la bonne dame [Isabelle d'Angleterre] avoit jà prié moult de chevaliers, bacheliers et aventuriers qui lui promettoient que très volontiers ils iroient, I, I, 19 dans BACHELIER
Si les convint couper plançons de bois à leurs espées et leurs badelaires pour leurs chevaux lier, I, I, 38 dans BADELAIRE
Le connestable contre les coups se couvroit de son bras et croisoit de son badelaire en soi defendant vaillamment, III, IV, 28 dans BADELAIRE
Premierement il [Hue le Dépensier] fut trainé sur un bahut à trompes et à trompettes par toute la ville de Herford, I, I, 24 dans BAHUT
Ceux du conseil veoient et entendoient que le duc Aubert n'estoit que bail [tuteur] de Hainaut, car encore vivoit le duc Guillaume de Hainaut, son frere.... et si il le survivoit, et estoit tout clair que ses autres freres auroient par droit le bail et le gouvernement de Hainaut, II, II, 222 dans BAIL
Avisez-vous, seigneurs cardinaux, et nous baillez un pape romain, qui nous demeure, II, II, 21 dans BAILLER
Baillieu, j'obeirai volontiers ; car c'est raison, II, III, 36 dans BAILLEUL
Si baissa son espée au roi et lui dit : chevalier, je me rends votre prisonnier, I, I, 328 dans BAISSER
À ces paroles et demandes ne respondit point Philippe d'Artevelle ; mais passoit outre et baissoit la teste, II, II, 152 dans BAISSER
Si demeura la chose en cette balance un temps, II, II, 52 dans BALANCE
Si très tost que ces bourgeois aperçurent ces bannieres et ces pennons à grand foison ventiler et baloier...., I, I, 272 dans BALAYER
Le comte entendit bien la parole ; mais parler ne put ; car il avoit jà sa langue si morte et le palais si clos qu'il ne faisoit mais que balbutier, III, IV, 20 dans BALBUTIER
Feroit le duc de Bretagne venir et amener par la riviere de Loire barges et balenniers à planté, II, II, 73 dans BALEINIER
Et leur avoit-on dit [aux Anglois] par une nef balengniere qui s'estoit emblée en Normandie que le siege des François estoit devant Evreux, II, II, 28 dans BALEINIER
Quand ils sentirent ces sagettes qui leur perçoient bras, testes et baulevres, I, I, 287 dans BALÈVRE
Messire Godefroy de Harecourt commanda que.... quand ceux de Caen ouïrent ce ban...., I, I, 272 dans BAN
Ils firent commander que on sonnast la ban-cloche, et que chacun s'allast armer, I, I, 173 dans BAN
Le pont n'eut point d'arrest ni de soutenue ; car le banc sur quoi il devoit cheoir estoit osté, II, II, 14 dans BANC
Le roi d'Angleterre mettoit sus une grande armée de gens d'armes, et l'avoiton vu sur la mer, des bandes de Normandie et Bretagne, I, I, 265 dans BANDE
Etouppes, bandeaux contrepointes pour dormir sus, II III, 35 dans BANDEAU
Et avoit en sa compaignie un chevalier banneret et sept autres chevaliers des plus preux, I, I, 48 dans BANNERET
Et me ve ci vo valeton, Pour entrer en un baneston, Se le me commandiés en l'eure, Épin. amour. dans BANNETON
Adonc le sire de Beaumont monta sur un coursier et fit chevaucher sa banniere, I, I, 103 dans BANNIÈRE
Et avoient esté tous deux bannis et enchassés hors d'Angleterre avec la roine, I, I, 28 dans BANNIR
Parmi [au moyen de] ces bannissements s'appaisoient l'une partie et l'autre, II, II, 62 dans BANNISSEMENT
Et [Philippe d'Artevelle] donnoit aux dames et aux damoiselles de grands disners, soupers et banquets, ainsi comme avoit fait du temps passé le comte, II, II, 160 dans BANQUET
Et avoit tant fait le sire de Saint-Py, que sur un char il fit acharier un bacquet [petite barque], II, II, 180 dans BAQUET
Si passerent trois varlets outre, et mirent le bacquet et la corde outre à l'autre rive ; et y attacherent l'autre coron de la corde, ib. dans BAQUET
Ha, dirent les Anglois, ce François prend avantage ; pourquoi n'est son heaume aussi bien bouclé et lacé comme celui de messire Jean de Hollande est ? nous disons que c'est baraterie que il y fait ; on lui dise que il se mette en l'estat de son compagnon, II, III, 59 dans BARATERIE
Messire Henry de Beaumont entra dans une barge, et se fit nager devers eux, I, I, 22 dans BARGE
Puis, dirent-ils tous en riant et en leur gascon, nous la barguignons [la ville de Clermont], et une autre fois nous l'acaterons, II, III, 99 dans BARGUIGNER
Vins en tonneaux et en barils...., I, I, 278 dans BARIL
Cette nuit avoient fait le guet deux grands barons de France, le sire de Montmorency et le sire de Saint Sauf-lieu...., I, I, 139 dans BARON
La dame de Corasse, une haute baronnesse en ce pays, II, III, 14 dans BARONNE
Et trouverent là le roi Anglois et grand foison de baronnie de-lez lui, I, I, 159 dans BARONNIE
Et les aucuns estoient sus amont en la porte aux defenses, qui jetoient gros barreaux de fer, II, III, 38 dans BARREAU
Et jetoient les Espaignols et les Gennevois, qui estoient en ces gros vaisseaux d'amont, grands barreaux de fer et archegaies, dont ils travailloient fort les Anglois, I, I, 195 dans BARREAU
Si y eut plusieurs escarmouches et envayes devant les barrieres, II, II, 8 dans BARRIÈRE
Vecy nos ennemis qui tantost à basse eau passeront la riviere, II, II, 32 dans BAS, BASSE
Jean de Lannoy, qui estoit au clocher, crioit à ceux qui estoient bas, II, II, 95 dans BAS, BASSE
La basse-cour [partie de la fortification des châteaux] fut prise et arse, II, II, 65 dans BASSE-COUR
Hanaps, godets, escuelles de bois et d'estain, chandelliers, bacins...., II, III, 35 dans BASSIN
Si mirent les plusieurs leurs bassinets en leurs testes, et prirent leurs glaives, I, I, 93 dans BASSINET
Il l'assiegea fortement et destroitement, et mit bastides sur les chemins en telle maniere que nulles pourveances ne pouvoient venir ni entrer dedans la ville, I, I, 236 dans BASTIDE
.... Et trouverez en Normandie grosses villes et bastides qui point ne sont fermées, où vos gens auront si grant profit qu'ils en vaudront mieux vingt ans après, I, I, 264 dans BASTIDE
Virent grand foison de naves, petites et grandes, bien bastillées, venir par devers Hainebon, I, I, 176 dans BASTILLÉ, ÉE
Ledit pont et la defense estoient si bien bastillés, et furent si bien defendus...., I, I, 276 dans BASTILLÉ, ÉE
Le sire de l'Esparre fut rencontré des nefs espagnoles à qui il eut la bataille, II, II, 4 dans BATAILLE
Deconfit celui roi par bataille rangée et arrestée, I, I, 2 dans BATAILLE
L'endemain, au point du jour, chacun fut armé, et trairent leurs bannieres aux champs, chacun à sa bataille et dessous sa banniere, si comme ordonné estoit, I, I, 35 dans BATAILLE
Le roi de Portingal avoit respondu au message [qui l'invitait au couronnement de Jean de Castille fils aîné de Henry le Bâtard] que jà ne seroit au couronnement du fils d'un bastard qui avoit murdri son frere, II, II, 44 dans BÂTARD, ARDE
Maistre de Vis, nous vous voulons faire roi de ce pays, jà soyez-vous bastard, mais nous disons que madame Bietrix votre cousine.... est plus née en bastardie que vous ne estes, II, III, 29 dans BÂTARDISE
Et avoit le roi d'Angleterre basti son siege [de Vannes] par telle maniere que les François ne pouvoient venir à lui par nul avantage, I, I, 211 dans BÂTIR
Ceux qui le baston du gouvernement avoient, II, III, 27 dans BÂTON
Les Sarrasins ont cause et raison si ils s'en truffent ; car on laissa les prelats trop convenir ; qui leur battroit le ventre, on les mettroit à raison, III, IV, 60 dans BATTRE
Cueillir les grains et amener à l'hostel, mettre en la grange, battre et vanner, II, II, 106 dans BATTRE
En nom de Dieu, monseigneur Gaston m'a battu, mais il y a autant et plus à battre en lui qu'en moi, II, III, 13 dans BATTRE
Adont la damoiselle sage Qui d'amours savoit bien l'usage, Car batue en avoit esté, Espinette amour. dans BATTRE
J'ai trop perdu en ces deux dames ; J'en tors mes poins, j'en bac mes palmes, Buiss. de Jon. dans BATTRE
Et si tost après diner ils revenoient devant son hostel, et beoient en la rue, jusques à donc qu'il vouloit aller aval la rue, I, I, 65 dans BAYER
Nous nous en avons beau [nous ferons bien] taire et souffrir, velà les freres au duc de Glocestre qui bien y pourvoiront, III, IV, 61 dans BEAU ou BEL, BELLE
Il les rappaisa [ses gens] au plus bel qu'il pust, I, I, 97 dans BEAU ou BEL, BELLE
Et leur fit grace pourtant que si bel et si vaillamment ils s'estoient tenus et desfendus contre leurs ennemis, I, I, 146 dans BEAU ou BEL, BELLE
Et le gentil homme qui pris m'avoit estoit très bel homme, III, IV, 42 dans BEAU ou BEL, BELLE
Volontiers au matin, quand il estoit levé, mais que il fit bel, [Yvain de Galles] s'en venoit devant le chastel, II, II, 30 dans BEAU ou BEL, BELLE
Et leur montra adonc tant de belles raisons qu'ils s'en souffrirent [ils s'en contentèrent], I, I, 111 dans BEAU ou BEL, BELLE
Si passa le roi son mautalent adonc au plus beau qu'il put, I, I, 296 dans BEAU ou BEL, BELLE
Et [Robert Salle] vous commence à escarmoucher et à faire place autour de lui, que c'estoit grand beauté de voir, II, II, 114 dans BEAUTÉ
Et sur l'entrée, au bec du Havre, a une grosse tour souveraine des autres, III, IV, 15 dans BEC
Ils [les Gantois] firent faire et ouvrer une bombarde merveilleusement grande, laquelle avoit cinquante-trois pouces de bec, II, II, 161 dans BEC
Cil bel oiseau, quand il se vit si au dessus de plumage, et que tous oiseaux l'honoroient, il se commença à enorgueillir, et ne fit compte de ceux qui fait l'avoient, mais les bequoit et poignoit et contrarioit, II, III, 27 dans BECQUETER ou BÉQUETER
Et avoient fait en nefs sur l'Escaut beffrois et atournemens d'assauts, I, I, 128 dans BEFFROI
Les Anglois avoient fait ouvrer et charpenter deux beffrois de gros merrains à trois estages, et seant chacun beffroi sur quatre roes, et avoit en chacun estage cent archers, I, I, 237 dans BEFFROI
Il n'attendit nullui, ainçois s'envint au marché de Valenciennes, et fit sonner les cloches du beffroy à volée, I, I, 100 dans BEFFROI
Ils en font un petit tourtel, en maniere d'une oublie de beguine, I, I, 34 dans BÉGUINE
Et chevaucherent assez bellement, car leurs chevaux estoient foulés et mal livrés, mal ferrés, I, I, 40 dans BELLEMENT
On commanda que les batailles allassent avant par devers les ennemis tout bellement le pas, I, I, 41 dans BELLEMENT
Quand vint au matin, les Anglois, qui estoient tous reconfortés d'entrer en la ville de Bergerac, fust bellement ou autrement [de gré ou de force], I, I, 221 dans BELLEMENT
Par la grace de Dieu et de la benoite vierge Marie, Prol. dans BENOÎT, OÎTE
Et cuidoit de commencement que ce fussent besans d'or ou pierres precieuses que l'Amorath lui envoyast pour le attraire, II, III, 26 dans BESANT
Renvoyerent leurs harnois, sommes, malles et habits par mer ; si arriverent ces besognes à l'Escluse en Flandre, I, I, 44 dans BESOGNE
Mets-y donc une chançonnette ; S'en voudra mieuls ta besongnette, Espinette amour. dans BESOGNE
Ils bastirent leur siege bien et sagement et se pourveurent petit à petit de tout ce qui leur besognoit, II, II, 12 dans BESOGNER
Si escripsit [le duc d'Anjou] devers messire Jean d'Armignac, que à ce besoin il ne lui voulsist faillir, II, II, 1 dans BESOIN
Et encore estoient reservés tous vivres, bestiail et autres choses, II, II, 188 dans BÉTAIL
Les seigneurs sont gouvernés par le clergé, ils ne sauroient vivre et seroient comme bestes si le clergé n'estoit, II, III, 27 dans BÊTE
[Ils étaient] hommes formés à la semblance de leur seigneur, et on les tenoit comme bestes [Discours des serfs anglais], II, II, 106 dans BÊTE
Pleüst Dieu que je fuisse uns chiens, Ensi que tu es, par nature ; S'auroie dou pain et dou bure Au matin, et la grasse soupe, le Débat du cheval et du lévrier. dans BEURRE
L'endemain il fit faire et appareiller instruments et engins, pour plus fort assaillir le chastel, et bien dit qu'il ne s'en partiroit pour bien ni pour mal, si l'auroit à sa volonté, I, I, 149 dans BIEN
Sainte Marie, dis-je au chevalier, que vos paroles me sont agreables et que elles me font grand bien, II, III, 12 dans BIEN
De celle chose s'enfelonna le duc de Berry sur le comte de Foix, et n'en pouvoit le dit duc ouïr parler en bien devant lui, ib. dans BIEN
Puis s'en partit atant ; bien peut estre qu'il perdit aucuns de ses gens à se retraire, mais ce ne fut mie grandement, I, I, 43 dans BIEN
Or dit le comte vous parlez bien ; mais je vous dirai qu'il vous aviendra de ce voyage, II, III, 18 dans BIEN
Messire Roger de Mortimer qui tenoit grand terre en Angleterre, bien sept mille livres de revenu, I, I, 28 dans BIEN
[Une porte de la ville fut livrée aux assiégeants] Et voulurent bien dire aucunes gens que ce fut fait assez de l'accord et pourchas ou consentement de messire Hervey de Leon ; or ne sais-je pas si ce fut voir ou non, I, I, 157 dans BIEN
Si en devenoient les aucunz [brigands] qui se faisoient maistres par dessus les autres, si riches que c'estoit merveille. Et en y eut bien un entre les autres, que on appeloit Croquart, qui...., I, I, 325 dans BIEN
Par quoi les preux aient exemple d'eux encourager en bien faisant, Prol. dans BIEN
Là eut un fort assaut et perilleux, et moult de bienfaisans d'un costé et d'autre, I, I, 163 dans BIENFAISANT, ANTE
Et plusieurs autres barons et chevaliers pleins d'honneur et de prouesse, desquels je ne puis mie de tous parler, ni leurs bienfaits [hauts faits] ramentevoir, I, I, 122 dans BIENFAIT
Le roi dit à sa soeur : bien venez, ma belle soeur et mon beau neveu, I, I, 7 dans BIENVENIR
Et partout sont-ils bien-venus [Gennevois et Vénitiens] pour l'or et l'argent qu'ils portent ou pour les marchandises que ils eschangent, II, III, 25 dans BIENVENU, UE
Item s'en suivent ceux qui porterent les bannieres de la biere et du tournoy [funérailles du comte de Flandre], II, II, 217 dans BIÈRE
Je l'aleve bien [l'argent] sans essai, Ne sans envoyer au billon, Le dit dou florin. dans BILLON
[Fortune] oncques ne sejourne, mais toujours tourne et bestourne, et le plus haut monté sur la roue en la boue estrangement retourne, III, IV, 30 dans BISTOURNER
Or fut moult grant blasme [action blâmable] pour les premiers, et mieux leur valsist estre ordonnés à l'ordonnance du vaillant chevalier que ce qu'ils firent, I, I, 286 dans BLÂME
Quoi qu'on lui blamast ni desconseillast, le gentil chevalier ne s'en voulut oncques delaier, I, I, 16 dans BLÂMER
Et amenerent ce jour là en la cité de Tournay plus de dix mille blanches bestes et bien autant, que porcs, que boeufs, que vaches, I, I, 107 dans BLANC
L'enfant qui fut tout surpris et esbahi ne sonna mot, mais devint tout blanc de paour et tout esperdu, II, III, 13 dans BLANC
Il estoit si aveugle de ce duc d'Irlande que, si il dit : sire, ceci est blanc, et il fait noir, le roi ne dit point du contraire, II, III, 72 dans BLANC
Qu'on ne dise mie que je le blanchisse trop, pour faveur ou pour amour que aie à lui, II, III, 61 dans BLANCHIR
Cils de Reims douterent cette menace d'ardoir leurs bleds aux champs, II, II, 66 dans BLÉ
Si ne blesserez mie, la gentillesse ni la noblesse de vous, I, I, 242 dans BLESSER
Le dieu d'amours me courut seure, Et me trest de la droitte fleche, Dont les plus amoureux il bleche, Espin. amour. dans BLESSER
Et usent grand foison d'espices, par especial de sucre et aussi de lait de chevres ; ce sont les communs boires des Turs et des Sarrazins, III, IV, 58 dans BOIRE
Pensez à vos besognes, car jamais je ne buverai ni ne mangerai tant que vous soyez en vie, II, III, 76 dans BOIRE
[Les Anglais naufragés sur la côte d'Irlande] burent assez, II, II, 59 dans BOIRE
L'endemain, après messe et après boire, les traiteurs [les négociateurs] vinrent ensemble en la dite chapelle...., I, I, 143 dans BOIRE
Ils firent ouvrer une bombarde merveilleusement grande, laquelle avoit cinquante pieds de long, et jettoit pierres grandes, grosses et pesans merveilleusement ; et quand cette bombarde decliquoit, on l'oioit bien de cinq lieues loing par jour, et dix par nuit, et menoit si grant noise au decliquer, qu'il sembloit que tous les diables d'enfer fussent au chemin, dans DU CANGE, bombarda. dans BOMBARDE
Et le fit pourvoir [le château] moult bien d'espingoles, de bombardes et d'arcs à tour et d'autres instrumens, I, I, 315 dans BOMBARDE
Et faisoit apporter bombardes et pots pleins de chaux vive pour jeter sur les assaillans, I, I, 173 dans BOMBARDE
Si firent leur fete par trois jours des bourgeois de Nantes et de bonnes gens de là entour, au mieux qu'ils purent, I, I, 148 dans BON
Ainsi gist la ville d'Audenarde ; il n'y fit oncques si bon [pour la surprendre] qu'il fait maintenant, II, II, 213 dans BON
Et le meilleur et le plus bon conseil que on vous puist donner, c'est que vous fassiez bien garder vos cités et bonnes villes, III, IV, 20 dans BON
Et entendirent [les Anglois] à emplir leurs malles de tout bon et de tout bel, dont ils avoient grant foison, II, II, 215 dans BON
Si se rafreschirent, et puis s'en partirent [de la ville], quand bon leur sembla, II, II, 220 dans BON
Les Anglois, qui jà avoient desconfit la plus grand partie de l'ost, s'en vinrent en criant leurs cris celle part, et se bouterent es plus drus de plein bond, I, I, 230 dans BOND
Avoient rapporté les Normands que cette armée [anglaise] se mettoit sus à l'encontre des bondes [frontières] de Normandie, II, II, 22 dans BONDE
Ils font si grand noise avec grands tabours qu'ils ont aussi, que on l'ouït bien bondir largement de quatre lieues angloises par jour et six de nuit, II, III, 124 dans BONDIR
Les Escots commencerent à bondir leurs cornets et à bruir sur leurs tabours, II, III, 124 dans BONDIR
Et dura celle tempeste, et le bondissement [retentissement] de leurs cornets moult longuement.... et le grand bondissement de ces cornets se renouvela, qui dura une moult longue piece, II, III, 124 dans BONDISSEMENT
Et prioit moult gracieusement que chacun se peinast de bien faire la besogne et garder son bonheur, I, I, 41 dans BONHEUR
Une riviere forte et roide, pleine de cailloux et de grosses pierres, si qu'on ne la pust bonnement en haste passer sans grand meschef, I, I, 41 dans BONNEMENT
Et si avoient les Escots leurs deux premieres batailles establies sur les deux croupes de montagnes, que l'on entend de la Roche, là où l'on ne peut bonnement monter, ni ramper pour eux assaillir, I, I, 41 dans BONNEMENT
Il faisoit si grant bruine qu'on ne pouvoit voir un demi bonnier de terre loin, I, I, 134 dans BONNIER
Si alla bien chacune bataille en cel estat un grant bonnier de terre avant, I, I, 41 dans BONNIER
Si issirent tous hors, et mirent leurs armures hors, et entrerent, à la couverte, en un petit boquetel d'un aulnoy, II, II, 1800 dans BOQUETEAU
Et s'en vinrent loger en un petit bosquetel, II, II, 214 dans BOQUETEAU
Et plusieurs autres se sauverent et eschapperent par un bosquet qui là estoit, I, I, 179 dans BOSQUET
[Les Flamands] s'en vinrent en une bruyere au dehors d'un bosquet, II, II, 193 dans BOSQUET
Et en y mourut de boce [bubon, peste] et de mal du corps plus de vingt mille personnes, II, III, 30 dans BOSSE
Et estoit en devant le jeune seneschal de Hainaut, mort sur son lit de la bosse, II, II, 94 dans BOSSE
Housseaulx, souliers, bottines, esperons, II, III, 35 dans BOTTINE
Puis dit [le comte de Flandre à son valet] : aie bonne bouche ; si tu eschiés [tombes] es mains de mes ennemis et on te demande de moi, garde toi que tu n'en dises rien, II, II, 156 dans BOUCHE
Nous vous prions que vous fassiez la response au heraut. - Volontiers, dit-il, mais il faut qu'il ait de nostre argent ; si, nous fera courtoisie, et nous portera bonne bouche [parlera favorablement] envers ses seigneurs qui ci l'ont envoyé, II, III, 42 dans BOUCHE
Et lors ledit roy de France recevra ledit roy d'Angleterre et duc de Guienne au dit hommage lige, à la foy et à la bouche, sauf son droit et l'autrui [forme de l'hommage d'Édouard à Ph. de Valois], I, I, 53 dans BOUCHE
L'un estoit des plus grands navieurs, et l'autre estoit boucher, le plus grand de la boucherie et qui le plus y avoit de voix, II, II, 239 dans BOUCHERIE
Flambe ardente se bouta en ce lit entre les linceuls, par telle maniere que le roi fut atteint de cette flambe ; on n'y put oncques venir à temps, ni lui secourir, qu'il ne fust tout ars, jusques à la boudine [nombril], II, III, 96 dans BOUDINE
Et quant ils sont tous eslevés et ils cuident estre au plus sur, fortune les retourne en la boue et les met plus bas que elle ne les a eus de commencement, II, III, 49 dans BOUE
La terre estoit boueuse et mauvaise, II, II, 184 dans BOUEUX, EUSE
Et n'y avoit en celle maison fors [que] le bouge devant et par dessus un povre solier auquel on montoit par une eschelle de sept eschelons, II, II, 157 dans BOUGE
L'argent ne devoit estre contourné ailleurs ni bouger de Paris, II, II, 128 dans BOUGER
Ces nouvelles s'espandirent, que Betisac avoit tenu un long temps l'opinion de boulgres, III, IV, 7 dans BOUGRE
Le comte de Sallebery, qui estoit un moult bouillant homme et de grand prudence, III, III, 36 dans BOUILLANT, ANTE
Et passoient aucuns [Anglois] sus les pavois, afin que la bourbe ne les engloutist, II, II, 65 dans BOURBE
Bourdeurs et langayeurs et vendeurs de bourdes, II, II, 45 dans BOURDE
Ainsi bourdoient et jangloient les chevaliers l'un à l'autre, I, I, 327 dans BOURDER
Adonc prit la parole le duc de Bretagne : Entre vous, bourdeurs et langayeurs, vous mettez le royaume en vostre volonté, II, II, 45 dans BOURDEUR
Ce sera avecques ses enfants.... et bourdon pour lui appuyer, III, IV, 68 dans BOURDON
Il y avoit un bourgeois à Gand qui s'appeloit Jean Lyon, II, II, 52 dans BOURGEOIS, OISE
Li brugemaistre et les seigneurs de Bruges firent ouvrir le guichet, II, II, 56 dans BOURGMESTRE
.... Si ne guerroyons pas courtoisement, fors à la bourle, sans nul titre de guerre raisonnable, II, II, 207 dans BOURLE
Prenez un bourrel et lui faites trancher la teste, II, II, 138 dans BOURREAU
Sitost qu'il fut lié à l'estache, on appuya autour grand foison de bourrées et de fagots secs, et on bouta le feu dedans, III, IV, 7 dans BOURRÉE
Ils estoient si bien d'accord, que tous metoient la main à la bourse, quand il besognoit, II, II, 121 dans BOURSE
Quand ce vint sur le point que l'enfes dut partir, le roi le trait à part en sa chambre secretement, et lui donna une moult belle boursette pleine de poudre, II, III, 13 dans BOURSETTE
[Un florin] Que je trouvai en un anglet D'un bourselot...., Le dit dou florin dans BOURSICAUT
Quant le roi vit qu'il n'en pourroit venir à bout, I, I, 315 dans BOUT
Mahieu fut un de ceux eslus d'y aller.... et ce bout lui dona Jean Lyon [Jean Lyon lui joua ce tour], II, II, 53 dans BOUT
Les oncles du roi ne pouvoient avoir bout ni volée ni audience en la cour du roi pour eux, II, II, 62 dans BOUT
[Le sire de l'Esparre] eut une fortune de vent sur mer qui le bouta en la mer d'Espaigne, II, II, 4 dans BOUTER
Les hommes de la ville bouterent lors leurs testes ensemble et commencerent à murmurer et à parler, II, III, 42 dans BOUTER
Tous les autres archers se bouterent au hahay, et navrerent de commencement tout plein de garçons des Hainuyers, I, I, 31 dans BOUTER
Ils vinrent en Hainaut, et se bouterent dedans le bois de Blaton, I, I, 79 dans BOUTER
Là eut tres bons poingnis, et fort boutis de glaives, et mainte belle appertise d'armes faite, I, I, 206 dans BOUTIS
De premiere venue, il y eut dur encontre et fort boutis, I, I, 328 dans BOUTIS
.... Et que chacun prist sans plus un pain, et le troussast derriere lui, en guise de braconnier, I, I, 37 dans BRACONNIER
Il cueillit en si grand haine son compagnon que, pour lui faire plus grand blasme, il le fit prendre par ses varlets et le fit mener et courir tout nud en ses braies parmi la ville, II, III, 17 dans BRAIES
Et se devestirent là ces six bourgeois [de Calais] en leurs braies et leurs chemises, I, I, 321 dans BRAIES
Si fut il bien en la porte, toudis huyant et brayant et faisant signe, bien une heure, II, III, 43 dans BRAIRE
Et sachez que nous devons mieux aimer les branches et les membres qui viennent de si vaillant homme [Jacques d'Artevelle] que de nul autre, II, II, 101 dans BRANCHE
....Le pays d'Angleterre estoit en branle et en differend l'un contre l'autre, II, II, 4 dans BRANLE
Et se tenoient cils à cheval pour reconforter les batailles qui branleroient, I, I, 92 dans BRANLER
Ainsi que François se retourna, ce bastard, qui estoit un fort varlet, lasche parmi la teste un coup d'un bracquemart si pesant, que il le pourfendit jusques aux dents, et l'abattit tout mort à terre, II, III, 36 dans BRAQUEMART
Et saillent de terre, et embrassent un homme par derriere, et le tirent jus ; car ce sont trop fortes gens de bras, III, IV, 42 dans BRAS
[Jean Lyon] veoit bien que Gisebrest Mahieu avoit en ce voyage brassé aucune chose contre lui, II, II, 53 dans BRASSER
[Philippe d'Artevelle] Fils d'un brasseur de bierre, II, II, 160 dans BRASSEUR, EUSE
Mes moutons et mes brebisettes, Se je les perds, je suis honni, Pastourelle. dans BREBIETTE
Il [le comte de Foix] estoit bref en ses conseils et en ses reponses, II, III, 13 dans BREF, BRÈVE
.... Et fit tant en bref terme que...., I, I, 10 dans BREF, BRÈVE
Et en bref temps grandement les endommagerent [les palis avec les cognées], I, I, 207 dans BREF, BRÈVE
Ces deux seigneurs allerent partout regarder et considerer les passages et les destroits, et puis s'en retournerent au roi, et lui dirent à breve parole, que ils ne pouvoient aviser que il pust aucunement approcher les Anglois, qu'il ne perdist ses gens d'avantage, I, I, 318 dans BREF, BRÈVE
Il fit faire et charpenter un chastel si fort et si bien breteschié que on ne le pouvoit grever, I, I, 315 dans BRETESSÉ, ÉE
Avec eux avoit un chevalier bretonnant, fortement vaillant, I, I, 313 dans BRETONNANT, ANTE
Uns medecins, qui bien savoit Quel maladie avoie [j'avais] el corps.... Avoit à mes gardes bien dit Qu'on ne laissast entours mon lit Nul buvrage, ne pot, ne voire, Espin. amour. dans BREUVAGE
Et à l'endemain, nous prendrons terre.... et nous logerons au plus près de la ville que nous pourrons, hors du trait de leurs bricoles, III, IV, 15 dans BRICOLE
Engins, canons, trebus, espringales, brigoles, II, III, 106 dans BRICOLE
À grant peine y [en Écosse] recuevre l'on du fer pour ferrer les chevaux, ni du cuir pour faire harnois, selles, ni brides, II, II, 228 dans BRIDE
Ils lui firent entendre [à Édouard III] que ledit comte de Kent le vouloit empoisonner, et le feroit mourir brievement s'il ne s'en gardoit, I, I, 50 dans BRIÈVEMENT
Quand ils furent tous assemblés à Saint-Quentin [l'expédition du duc de Normandie contre les Flamands], ils trouverent qu'ils estoient bien six mille armures de fer, et huit mille, que brigands [soldats à pied], que bidaux, que autres poursuivans l'ost, I, I, 109 dans BRIGAND
Quand une partie des fossés furent tous emplis, que on pouvoit bien aller surement jusques au pied du mur, il fit arrouter bien trois cents archers, et, devant eux, passer bien deux cents brigands, tous pavoissés, qui tenoient grands pics et hoyaux de fer, I, I, 233 dans BRIGAND
Une maniere de vaisseaux courans, lesquels on nomme brigandins, t. IV, ch. 18, dans DU CANGE. dans BRIGANTIN
Pour ce qu'il avoit trespassé le commandement de son seigneur le roi et brisé son arrest et sa prison, et s'en estoit parti sans congé...., I, I, 154 dans BRISER
Et l'eust fait sans faute [pendre], si n'eust esté le dit messire Jean de Hainaut, qui lui brisa son ire et excusa le dit messire Godemon, I, I, 296 dans BRISER
Et brisa le roi tout ce voyage.... [défendit l'expédition qui se préparait pour Isabelle], I, I, 10 dans BRISER
Beau frere, jà à Dieu ne plaise que votre bon propos je vous brise ni oste, I, I, 17 dans BRISER
Et feroit [frappait] à tas de son espée sur le bassinet du seigneur de Sconnevort ; mais le sire de Sconnevort, qui bien estoit armé et monté, brisoit les coups à la fois et les recevoit moult vassalment, I, I, 140 dans BRISER
Quand le roi d'Angleterre entendit ces nouvelles, il fut moult pensif, et eut une espace une imagination et propos de briser son siege [le siége de Vannes où il étoit en personne], I, I, 209 dans BRISER
[On vit] les deux chevaliers partir de leur lez, et brocher leurs chevaux des eperons rudement, et porter leurs lances arréement, III, IV, 12 dans BROCHER
Lors se retourna-t-il le glaive au poing devers ses ennemis ; aussi firent les deux freres et plusieurs autres compagnons, et brocherent aux premiers venans, I, I, 177 dans BROCHER
Le roy Richard mort, il fut couché sur une litiere, dedans un char couvert de brodequin tout noir, liv. IV, p. 348, dans LACURNE SAINTE-PALAYE dans BRODEQUIN
Ces ribaudeaux sont brouettes hautes, bandées de fer, II, II, 155 dans BROUETTE
Ces ribaudeaux sont brouettes, que ils seulent par usage mener et brouetter aveques eux, II, II, 155 dans BROUETTER
Ni l'herbe ne pouvoit issir hors de terre.... et ce qui en issoit ne fructifioit rien ; car la grand chaleur du temps l'avoit tantost bruit, II, III, 82 dans BROUIR
Il entreoublia son chemin et entra en une bruyere de broussis et de petits bois et perdit de tout point son chemin, II, III, 124 dans BROUSSAILLES
Or fut dit au roi de Castille.... Sire, sire, entendez à nous.... car une bruine [au figuré] trop felle et perilleuse se nourrit entre vous et le duc de Lancastre, II, III, 109 dans BRUINE
Et la bruine chue [tombée], II, II, 197 dans BRUINE
Il faisoit si grand bruine qu'on ne pouvoit voir un demi bonnier de terre loin, I, I, 134 dans BRUINE
Et pour ce que j'oe moult de painne De moi relever à mie-nuit, Ou temps que les cers vont en bruit, Le dit dou florin. dans BRUIT
Il estoit toute nuit et faisoit moult brun et moult espais, I, I, 292 dans BRUN, BRUNE
C'est à entendre que ils doivent [les serfs anglois] de droit et par coutume.... la busche couper et amener à l'hostel et toutes telles corvées, II, II, 106 dans BÛCHE
Vinrent messagers invisibles qui commencent à buscher et à tempester, II, IV, 22 dans BÛCHER
Au dehors du chastel et de la ville a une très belle fontaine, où, par usage, tous les matins, les femmes de la ville venoient atout [avec] buires et autres vaisseaux...., II, III, 10 dans BUIRE
Ainsi que il [le comte de Flandre] estoit dessous le buisson et là quati, il entendit et ouit parler un homme, II, II, 159 dans BUISSON
Et iroit [le roi] si avant en ces quatre mestiers dont ce venin estoit issu, qu'il n'y demeureroit ni maison ni buiron, II, II, 231 dans BURON
Une fontaine.... couroit moult rade et moult vive Sans buse ne tuiel ne tive, Poésies mss. p. 176, dans LACURNE dans BUSE
Puis commencerent à penser, l'un ça l'autre là, et n'en savoient qu'aviser, I, I, 188 dans ÇA
Vous avez bien entendu en l'histoire ça devant comment...., I, I, 191 dans ÇA
En l'ost avoit tavernes et cabarets aussi bien et aussi plantureusement comme à Bruges ou à Bruxelles, II, II, 161 dans CABARET
Le chevalier estoit jeune et de grand volonté.... tout armé il se mit à monter amont et à ramper contre le cable de la nef où il estoit, II, II, 228 dans CÂBLE
On aura là pain et vin, Gras moutons, cabrits et agneaux, Pastourelle. dans CABRI
Comment nous seoit.... D'un kamoukas ou d'un cadis, Comment se tailloit un abis Après nos costes et nos cors, Poésies mss. p. 178, dans LACURNE dans CADIS
Ce n'estoient cailliel ne fust, Mais chevaus et florins sans compte, Buiss. de jeun. dans CAILLOU
Tant s'avança le sire de Langurant [au siége de Duras] que de sa vie il se mit en grand aventure ; car ceux de dedans par force lui arracherent le bassinet de la teste atout le camail, II, II, 11 dans CAMAIL
On trouva aucuns hamelets ars, et aucunes champagnes où il avoit blés et prés, I, I, 40 dans CAMPAGNE
On sonne au matin la campane du consistoire, III, IV, 67 dans CAMPANE
Et si rien d'outrageux avoit eu la dite emprise, on le cancelleroit et amenderoit, III, IV, 6 dans CANCELLER
Et avoient en l'ost bien quatre cent canons [engins de toute sorte] mis et assis tout autour de la ville, II, II, 29 dans CANON
Ces Flamands avoient apporté en leurs nefs canons et arbalestes, dont ils tiroient les carreaux si grans et si très forts que, quant aucun en estoit feru, il n'y avoit point de remede qu'il ne fust mort, liv. II, p. 71, dans LACURNE dans CANON
Ceux de Bruges commencerent à tirer et à getter canons ; adont ceux de Gand se mirent en un mont et firent tout à une fois decliquer trois cens canons, ib. p. 180 dans CANON
Et fut le sire de Clary, qui estoit maistre des canonniers au sire de Coucy, trait et atteint d'un carrel de canon, II, II, 231 dans CANONNIER
C'est un bon homme d'armes pour le present et un grand capitaine, II, III, 15 dans CAPITAINE
Monterent tous les capitolz de Rome sur chevaux couverts, et l'amenerent [Grégoire XI] à grand triomphe à Rome, II, II, 20 dans CAPITOUL
La ville de Chastillon sur la Dourdogne, heritage au captal de Buch, II, II, 9 dans CAPTAL
Vaisseaux, navires, carraques, galées et barges, I, I, 61 dans CARAQUE
Une carraque grande et forte assez pour aller par mer par tout le monde, II, III, 28 dans CARAQUE
On fut avisé au conseil du roi, qui pourroit tant faire et exploiter que on fist demettre ce Boniface et ce Benedict hors de leur papalité et tous les cardinaux hors de leur cardinalité, III, IV, 36 dans CARDINALAT
Donc il advint qu'ils furent ens ou caresme en Gand à trop grand destroit ; car des vivres et fruits de caresme n'avoientils nuls, II, II, 148 dans CARÊME
Messire Pierre de Craon avoit en voyé dès le caresmeprenant, à Paris, audit chastel, de ses varlets qui le servoient pour son corps, III, IV, 28 dans CARÊME-PRENANT
Dist le levriers : c'est chose clere ; Mes tu es grans, gros et quarrés, Et as tes quatre piés ferrés, le Débat du cheval et du lévrier. dans CARRÉ
Ceux du Quesnoy descliquerent canons et bombardes qui jetoient grands carreaux, I, I, 111 dans CARREAU
Ils descendirent de leurs defenses et vinrent en la carriere et apporterent grand foison de bois et merrien, II, III, 38 dans CARRIÈRE
Au milieu du palais avoit un chastel ouvré et charpenté en carrure de quarante pieds de haut et de vingt pieds de long et de vingt pieds d'aile, III, IV, 1 dans CARRURE
Le traité seroit nul, au cas qu'il viendroit aucun hoir, I, I, 151 dans CAS
Certes vous seriez de tel cas peu prisé et amendé, I, I, 166 dans CAS
Ces chevaliers, qui en tous cas se vouloient acquitter envers le roi, leur seigneur, II, II, 4 dans CAS
Et se mettoient au retour, petit à petit, ceux qui estoient cassés de leurs gages et tous hodés de la guerre, III, III, 88 dans CASSER
.... Fut couronné le roi Jean de Castille ains-né fils du roi Henry, en l'eglise cathedrale de la cité de Burghes, II, II, 44 dans CATHÉDRALE
Destruisez cest antipape que les Romains ont, de force et par erreur, creé et mis au siege cathedral de saint Pierre, liv. IV, p. 99, dans LACURNE dans CATHÉDRALE
S'il venoit en catimini chevaucher parmy les bois, et adviser Cherbourg de plus près, pour savoir si l'on pourroit mettre le siege devant, Livr. II, p. 35, dans LACURNE dans CATIMINI (EN)
Et la cause pourquoi [ils] s'entreheoient, je le vous dirai, II, II, 52 dans CAUSE
Quand Girauldon se vit ainsi attrapé, si fut tout esbahi et à bonne cause, II, II, 214 dans CAUSE
Et l'eust volontiers sauvé s'il l'eust pu, pour cause de pitié, I, I, 134 dans CAUSE
Je vous ait dit et causé [expliqué] toutes les avenues de Jean Bar, de Jean Pict...., II, II, 239 dans CAUSER
Il fut avis que ils estoient là cauteleusement traits pour trahir le pape, II, II, 51 dans CAUTELEUSEMENT
Ce roi de Navarre cauteleux et malicieux, II, III, 13 dans CAUTELEUX, EUSE
Le duc de Bretagne est un cauteleux homme et divers, II, II, 70 dans CAUTELEUX, EUSE
Je avois bien ouï dire que telle chose avoit ceans, mais point n'y pensois ni ne m'en donnois de garde que ceux qui s'en sont allés s'en dussent partir par la cave, II, III, 23 dans CAVE
Et commencerent à piqueter, et à piocher, et à caver, et à oster pierres, et à affoiblir grandement la tour, II, III, 33 dans CAVER
Son frere le duc de Glocestre y estoit plus froid que lui, et ressoignoit [craignait] les cavillacions et deceptions des paroles colorées des François, III, IV, 35 dans CAVILLATION
Les archers anglois avoient laissé en leur logis ce de harnois qu'ils avoient, II, II, 193 dans CE
Avoient pris en grant vergogne, ce que des Hainuyers avoient esté ainsi rencontrés [d'avoir été ainsi rencontrés par les Hainuyers], I, I, 139 dans CE
Si se mit dans un vaisseau à tout ce de gens qu'il avoit eschappés, I, I, 182 dans CE
Je la veux multiplier [l'histoire] et accroistre ce que je pourrai, I, I, 1 dans CE
Beaux seigneurs, le gentil comte de Hainaut viendra un de ces jours à si grand ost...., I, I, 115 dans CE
Ce terme pendant vint messire d'Artois en Angleterre, I, I, 55 dans CE
Devant ce [la bataille de Poitiers] j'estois encore moult jeune, Prol. dans CE
Bien est verité que j'en vis aucunes cedulles, jetées et escriptes en papier ; et disoit-on que c'en estoit la propre copie, II, III, 103 dans CÉDULE
Ils avoient coursiers et genests de sejour cinq ou six, et grosses ceintures d'argent, II, III, 35 dans CEINTURE
Tant comme ils seront seigneurs de Calais, ils disent ainsi qu'ils portent les clefs du royaume de France à leur ceinture, III, IV, 27 dans CEINTURE
Il n'estoit prestre qui y osast celebrer ni faire le divin service, I, I, 106 dans CÉLÉBRER
Adonc furent traits hors de ces beaux celliers, au dam tous les vins qui là estoient, plus de six mille tonneaux, II, II, 158 dans CELLIER
Comme celle qui ne savoit à qui ni en quel pays trouver confort ni soutenance, I, I, 13 dans CELUI
Adonc demanderent à leurs varlets s'il y avoit celui qui voulut porter les lettres qu'ils avoient escrites, I, I, 228 dans CELUI
Quand le roi de France fut retrait en son logis et en [on] ot tendu son pavillon de cendal, II, II, 198 dans CENDAL
Nous ne savons que nos gens rapporteront, ou paix ou guerre.... c'est cent contre un que nous vinssions à paix, II, II, 55 dans CENT
[Jean Lyon] ordonna secretement aux centeniers, et leur dit, II, II, 53 dans CENTENIER
Quand un Allemand tient un prisonnier, il le met en ceps et en fers, ni il n'en a nulle pitié, II, II, 209 dans CEP
Et le comte de Douglas, qui mort estoit, fut mis dans un sarcueux et chargé sur un char, II, III, 125 dans CERCUEIL
Si ordonnerent adonc sarcueil assez honorable, et le mirent dedans, I, I, 99 dans CERCUEIL
En ce propre jour fut apporté à Ortois et mis en un chercus le comte Gaston de Foix, III, IV, 23 dans CERCUEIL
Et là fut vuidé et embaumé et mis en chercus de plomb, ib. dans CERCUEIL
Fut mis en son sarcueil [le connétable Bertrand de Claiquin] et apporté à St-Denis, II, II, 64 dans CERCUEIL
Or vueil-je compter d'un songe qui lui [Charles VI] estoit advenu en celle saison, et sur quoi il s'ordonna de sa devise du cerf volant, II, II, 163 dans CERF-VOLANT
Jean Lyon savoit tout de certain que...., II, II, 55 dans CERTAIN, AINE
Et se mirent et establirent en trois aguets, afin que cils ne leur pussent mie eschapper ; et vinrent les plusieurs et les plus certains sur un pas entre haies et buissons et là s'embucherent, I, I, 108 dans CERTAIN, AINE
Certain est que...., I, I, 34 dans CERTAIN, AINE
Quand les ambasadeurs de Portingal orent apporté certificats...., II, III, 18 dans CERTIFICAT
Quand le pape Clement et les cardinaux en eurent la certification, III, IV, 10 dans CERTIFICATION
Faites apporter de grands mairins, nous vous certifions que par force on la pertuisera [l'abbaye] en plusieurs lieux, I, I, 137 dans CERTIFIER
Et en tua lui et sa compagnie, ains qu'ils cessassent, plus de trois cents, I, I. 43 dans CESSER
Et si tost qu'il en savoit en une ville, il ne cessoit jamais tant qu'il l'eust banni ou fait tuer sans deport, I, I, 65 dans CESSER
Quand ce cri fut repandu parmi l'ost, tous se cesserent, II, II, 215 dans CESSER
Elle joue et rit à chascun, Esp. am. dans CHACUN, CHACUNE
Et avoient chacuns bannieres de leurs mestiers, II, II, 193 dans CHACUN, CHACUNE
Quatre cents marcs d'esterlins, à payer chacun en la ville de Bruges, I, I, 27 dans CHACUN, CHACUNE
Si se retraist chacun vers leur ville, I, I, 272 dans CHACUN, CHACUNE
Et pourvurent ledit chastel de vins, de farines, de chairs et de toutes autres pourveances, I, I, 253 dans CHAIR
Il est grand et long et fort et de gros membres, sans estre trop chargé de chair, II, III, 10 dans CHAIR
Respondit tanstost messire Guillaume de Fermiton et dit : Dites à Jean de Chastel-Morant qu'il s'en voise reposer un petit en sa chaiere, II, II, 81 dans CHAIRE
Grand plenté de nefs et de chalans, I, I, 261 dans CHALAND ou CHALAN
Or me cuidai trop bien parfaire Pour prendre aillours ma calandise ; Si me mis en la marchandise, Buisson de jonece. dans CHALANDISE
Seigneurs, nous vous disons pour le mieux que vous n'ayez nulle accointance ni challandise à ceux de Flandre, II, II, 172 dans CHALANDISE
Il ne peut chaloir, dit le duc d'Anjou ; j'ai dit et juré que jamais ne partirai de ci ; si aurai le chastel à ma volonté, II, II, 11 dans CHALOIR
Et si emportons nos freteaus, Nos muses et nos canimeaus, Pastourelle dans CHALUMEAU
Ses chambrelans et ses varlets qui dorment en sa chambre et qui le veillent, II, III, 14 dans CHAMBELLAN
.... Et si Courtray nostre chambre [district], II, II, 56 dans CHAMBRE
[Le roi Charles de France] tout quoi estoit en ses chambres et en ses deduits, II, II, 45 dans CHAMBRE
Par foi et serment et sur deux millions de florins à la chambre du pape, I, I, 95 dans CHAMBRE
[Yvain] fut, tant que le roi Philippe de France vesquit, des enfans [pages] de sa chambre, II, II, 30 dans CHAMBRE
Assené [assigné] de une rente et revenue par an sur la chambre des comptes, II, III, 26 dans CHAMBRE
Et fut [la princesse] de ses valetz et chambrieres prise entre leurs bras, et apportée bas par une poterne sur le rivage, II, II, 112 dans CHAMBRIÈRE
Ils estoient rafreschis souvent de nouvelles pourveances, car on leur amenoit à sommes et à cameaux, III, IV, 15 dans CHAMEAU
Et se partirent un samedi [les soudoyers] et aussi ceux du castel et de la malemaison, et se trouverent tous sur les champs, I, I, 100 dans CHAMP
Si monta au plutost qu'il put sur fleur de coursier et prit les champs, I, I, 103 dans CHAMP
Je vous en appelle de champ et veez ci mon gage, II, II, 46 dans CHAMP
Ainsi leur eut-il en convent par sa creance, de quoi il chancela et detria puis assez...., I, I, 63 dans CHANCELER
Ne feroient jà au roy d'Angleterre chose qui peust briser n'entamer ne chanceler, par quelque voye que ce soit, les alliances qui estoient jurées, escrites et scellées entre France et Castille, liv. III, p. 317, dans LACURNE dans CHANCELER
Ainsi furent-ils trois jours et trois nuits sans pain, sans vin, sans chandelle, I, I, 39 dans CHANDELLE
Qui eust esté à Bruge eust vu comment on estoit soigneux de mettre biscuits en sacs, de mettre blés, chandelles de sieu [suif], chandelles de cire, II, III, 35 dans CHANDELLE
.... Change est paradis à l'argent, Car il a là tous ses deduits, Ses bons jours, ses bonnes nuits ; Là est frotés et estrillés, Lavés et bien appareilliés, Le dit dou florin. dans CHANGE
Prestres et moines et chanoines...., I, I, 161 dans CHANOINE
Le duc de Bretagne, son corps [de sa personne], se logea dedans le chastel de Blois, chez une chanoinie de Saint-Sauveur, II, III, 110 dans CHANOINIE
Il resigna tous ses benefices, et ne retint pour vivre sobrement et petitement, que la channoinie de Rheims, III, IV, 37 dans CHANOINIE
Et là fut fait le divin office, aussi solennellement comme on feroit en la chapelle du pape ou du roi de France ; car à ce temps il avoit grand'foison de bons chantres, II, III, 15 dans CHANTRE
Le comte chevaucha tout outre sans eux regarder ; et mit un petit sa main à son chapel, II, II, 60 dans CHAPEAU
Et venoient aucunes fois aux murs et aux creneaux et les frottoient et passoient de leurs chaperons par depit, I, I, 186 dans CHAPERON
Quand ils furent là venus, messire Agnos osta son chaperon tout jus, et les salua bellement l'un après l'autre, I, I, 242 dans CHAPERON
[Les Gantois] avoient au Noël recueilli ses rentes et ses chapons en ses villes, dont fort deplaisoit au dit seigneur, II, II, 221 dans CHAPON
Ces charretons et leurs chars s'en vinrent tout charriant vers Audenarde, II, II, 221 dans CHAR
Quand messire Louis d'Espaigne et toute sa charge de gens d'armes furent venus en l'ost...., I, I, 178 dans CHARGE
Messire Robert s'appareilla le plutost qu'il put, et fit sa charge de gens d'armes et d'archers, et s'en vinrent assembler en la ville de Hautonne-sur-mer, I, I, 92 dans CHARGE
Messire Jean d'Armignac à grand route, le connestable de France aussi à grand charge, II, II, 3 dans CHARGE
Ni onques messire Garcis n'osa parler ni prier de paix.... car il eust perdu sa parole, puisque messire Olivier de Cliçon l'avoit en charge, II, III, 8 dans CHARGE
Ce voyage chargeoit [contrariait] trop fort le duc de Bourgogne, et disoit que c'estoit une chose et une guerre sans raison, III, IV, 29 dans CHARGER
Ils firent leurs messages sagement et à point, ainsi que chargé leur estoit, I, I, 45 dans CHARGER
Il prit tous ces joyaux et presens, et les chargea à son cousin messire Mansart, et lui dit de les reporter en France, I, I, 300 dans CHARGER
Et laissa le roi pour capitaine Aimery de Pavie ; et lui chargea en garde toute la ville et le chastel, I, I, 323 dans CHARGER
Les vins et marchandises que ils menoient, ils dirent que ils avoient cargé pour mener en Flandre, II, III, 34 dans CHARGER
Les aucuns estoient armés de cuir et les autres de haubergeons tout enrugnis ; et sembloit proprement qu'ils dussent faire un charivari, III, IV, 50 dans CHARIVARI
Les aucuns de ces arioles affirmoient que le roi estoit demené par sorts et par carmes, III, IV, 54 dans CHARME
Si aucuns des dits prisonniers ou de leurs parents ou amis charnels tiennent contre nous aucunes forteresses, II, II, 241 dans CHARNEL, ELLE
Si [la reine de Hongrie] traita et bailla sa fille au marquis de Blanquebourez qui tantôt l'espousa et geut avecques elle charnellement, II, II, 233 dans CHARNELLEMENT
Celle ville estoit tellement ouvrée et charpentée que on la pouvoit defaire par charnieres ainsi que une couronne et rasseoir membre à membre, II, III, 35 dans CHARNIÈRE
Autrement ils eussent esté tous morts et empunaisés sans mercy, tant leur envoyoit on de charognes pourries et d'autres ordures par les engins, I, I, 115 dans CHAROGNE
Il fit au dehors de la porte faire et charpenter une barriere...., I, I, 86 dans CHARPENTER
Le roy Charles de France, qui estoit sage et subtil, avait charpenté et oeuvré, entour ses traités, trois ans devant, et bien savoit qu'il avoit de bons amis en Hainaut, liv. I, p. 356, dans LACURNE dans CHARPENTER
On prit deux chars chargés de pourveances atout quatre charretons vestus de grises cottes et armés dessous, II, II, 221 dans CHARRETON ou CHARTON
Il avoit dans un fort chastel sa femme et ses enfants et tout son cariage, II, II, 235 dans CHARRIAGE
Le comte ne pouvoit mais chevaucher, mais charier se faisoit, quand il vouloit aller d'un lieu en un autre, III, IV, 25 dans CHARRIER
Et y firent amener et charrier du pays voisin grand foison de blés...., I, I, 126 dans CHARRIER
Gravier de blanche marle, fort et dur, sur quoi on peut fermement charier, I, I, 278 dans CHARRIER
Il leur convenoit [à Pierre de Beuil et les autres qui ramenaient l'engin de la Réole] tenir le plus ample chemin pour leur charroy, II, II, 5 dans CHARROI
Car estoient en la Gascongne trop anciennement chartes et privilegies du grand Charlemaigne, liv. I, p. 253, dans LACURNE dans CHARTE ou CHARTRE
Nous tenir ens es franchises anciennes, dont nous sommes chartrés et bullés, II, II, 240 dans CHARTRÉ, ÉE
Finalement, les archers qui là estoient furent deconfits et mis en chasse, I, I, 31 dans CHASSE
Quand ceux de l'embusche virent comment les François chassoient [poursuivaient], II, II, 66 dans CHASSER
Et lui portoient renommée ceux du pays qui le connaissoient [le roi de Portugal] que encore estoit-il caste et n'avoit oncques eu compagnie charnellement avec une femme, II, III, 56 dans CHASTE
En icelle fontaine, pour soi rafreschir, se baignoit Diane, la deesse de chasteté, II, III, 14 dans CHASTETÉ
Ils firent quatre grans kas [engins de siége] forts et hauts, I, I, 262 dans CHAT, CHATTE
Il envoya jusqu'au chastel de Calais deux de ses escuyers, pour aller au chastelain, et savoir s'il estoit heure, I, I, 327 dans CHÂTELAIN, AINE
Aussi seront delez nous ceux de Courtray, car c'est en nostre chastellenie, II, II, 56 dans CHÂTELLENIE
Le connestable de France, qui savoit d'armes ce qui en est, et qui sentoit les Anglois chauds, bouillans et aventureux, II, II, 32 dans CHAUD, CHAUDE
Couroient ses gens tout le païs d'environ, et ne laissoient rien à prendre s'il n'estoit trop chaud, trop froid ou trop pesant, liv. I, p. 291, dans LACURNE dans CHAUD, CHAUDE
Messire Jean d'Aubrecicourt regarda les armes quelles le chevalier les portoit.... et me dit depuis que le champ estoit d'argent à une endenture de gueules à deux chaudieres de sable, II, III, 39 dans CHAUDIÈRE
Et chaussant son espée [la mettant à la main], et la levant contre mont pour ferir et donner un coup, liv. IV, p. 154, dans LACURNE dans CHAUSSER
Souliers, chausses à housser, bottines, esperons, II, III, 35 dans CHAUSSES
Je la reprendrai [la chevauchée du duc de Lancastre] où je la laissai, car j'ai grand desir de la continuer et mettre à chef et conter comment elle se fit, II, III, 82 dans CHEF
Quand le duc d'Anjou vit qu'il n'en viendroit point à chef, II, II, 20 dans CHEF
Mais que vous me promettez que du corps mal ne lui ferez. Par mon chef, dit le comte, nennil, I, I, 151 dans CHEF
À nud chef, et la hart au col [Eustache de St-Pierre], I, I, 321 dans CHEF
Un escu d'azur à un chef d'argent, I, I, 34 dans CHEF
Sa banniere [du sénéchal de Carcassonne] qui estoit de gueules à un chef d'argent et à deux demi chevrons au chef, I, I, 137 dans CHEF
Or avint que, au chef de deux jours, ce tourment [tempête] cessa, I, I, 18 dans CHEF
Londres qui est le chef d'Angleterre, I, I, 23 dans CHEF
[Les chevaliers envoyés pour reconnaître les morts rapportent au roi] que onze chefs de princes estoient demeurés sur la place, I, I, 295 dans CHEF
Partez-vous-en et allez vostre chemin chacun en son pays, II, III, 8 dans CHEMIN
Tant subtila, visa et imagina [Mahieu] qu'il trouva le chemin, II, II, 52 dans CHEMIN
Et disent les Londriens que vous allez le droit chemin pour perdre votre lignage et le royaume d'Angleterre, III, IV, 63 dans CHEMIN
Et renversa les busches en la cheminée sur les cheminaux [chenets], II, III, 10 dans CHEMINEAU
En ces galeries a une cheminée où on fait par usage feu quand le comte y sejourne,..., II, III, 10 dans CHEMINÉE
Et tant chemina par ses journées que elle s'en vint à Paris, I, I, 6 dans CHEMINER
Tout desboutonné, en une simple cote et sa chemise, II, II, 30 dans CHEMISE
Et aussi cher avoit-il prendre la mort avec celle noble dame [Isabelle] comme autre part [qu'ailleurs], I, I, 16 dans CHER, CHÈRE
Et eut adonc en plus cher la delivrance de messire Hervey de Leon que du seigneur de Cliçon, I, I, 212 dans CHER, CHÈRE
Et se taille celle chevauchée à durer un long temps, et par ainsi vous seront cher vendus les gages que vous avez pris, II, III, 18 dans CHER, CHÈRE
[Les cardinaux] aimoient plus cher à mourir confesseurs que martirs, II, II, 21 dans CHER, CHÈRE
L'avant-garde qui chevauchoit devant avoit quis et cerché et cerchoit dessus et dessous la riviere à tous lez, II, II, 71 dans CHERCHER
Et fit à savoir à ceux du pays qu'il donnoit treves trois jours pour chercher les champs de Crecy et ensevelir les morts, I, I, 295 dans CHERCHER
Et fit la porte de la ville ouvrir, et fit bien chere et maniere de defense, I, I, 86 dans CHÈRE
[Le roi d'Angleterre à ses chevaliers avant la bataille de Crecy] et leur disoit ces langages de si lie chere, que qui fust tout desconforté, si se pust il reconforter en lui oyant et regardant, I, I, 284 dans CHÈRE
Si les pria le dit roi cherement, qu'ils volsissent si bien penser, I, I, 126 dans CHÈREMENT
Le plus petit, maigre et chetif cheval qu'il put trouver, I, 1, 23 dans CHÉTIF, IVE
.... Diex ! doux valet, Di-je lors, es-tu si quatis [caché] ? Par ma foi, tu es uns quetis, Quant tous seuls tu es en prison, Le dit dou florin. dans CHÉTIF, IVE
Si s'avisera qu'il la conforteroit [Tournay] tellement et y envoieroit si bonne chevalerie que la cité seroit toute seure et bien conseillie, I, I, 126 dans CHEVALERIE
Et avec eux vinrent gens pour gagner, qui amenerent sur petits chevalets [chevaux] et sur petites mules, pain mal cuit, povre vin, I, I, 39 dans CHEVALET
Et chargerent douze petits chevalets de douze sacs, I, I, 131 dans CHEVALET
Et mirent tantost et incontinent grand foison de clercs en oeuvre pour assembler chevaliers et escuyers de tous costés, II, III, 77 dans CHEVALIER
Et vous jure que ce sont et estoient les plus honorables et notables de corps, de chevance et d'ancesterie de la ville de Calais, I, I, 321 dans CHEVANCE
Par lui se faisoient les emprises et les chevauchées, II, II, 139 dans CHEVAUCHÉE
Chacun cuidoit rapporter autant d'argent que les autres en avoient rapporté, qui avoient esté en l'autre chevauchée [expédition] en Angleterre avec lui, I, I, 29 dans CHEVAUCHÉE
Ainsi se defit et rompit cette grosse chevauchée [les deux armées française et anglaise], I, I, 94 dans CHEVAUCHÉE
On se dissimule de nostre chevauchement ; on ne veut point que nous chevauchons, afin que nous n'ayons point cause de demander argent, II, II, 139 dans CHEVAUCHEMENT
Il monta à cheval et partit par derriere, et chevaucha tous les bois à couvert, I, I, 129 dans CHEVAUCHER
Et toudis chevauchoient les François les grands galops devers le pont...., I, I, 139 dans CHEVAUCHER
Les chevaucheurs et les archers, I, I, 295 dans CHEVAUCHEUR
Lors se leva la roine et fit lever les six bourgeois [de Calais] et leur oster les chevestres d'entour leur cou...., I, I, 321 dans CHEVÊTRE
Tous les cheveux de la teste lui churent, II, II, 70 dans CHEVEU
Vous seriez plus chetif en ce pays, ni de tous vos conquests nous ne donnerions quatre cheveus, II, III, 39 dans CHEVEU
En ce parti que je vous di furent les François.... et se tinrent tout cois ès marais et en la bourbe et ordures jusques aux chevilles, II, II, 183 dans CHEVILLE
Adonc se releva un des deux ; et prit les clefs de la porte qui pendoient à une cheville, II, II, 99 dans CHEVILLE
Pour avoir conseil comment il se pouvoit chevir de ceste aventure, I, I, 100 dans CHEVIR
Et aussi mourut [au siége de Duras] un escuyer de Bretagne qui s'armoit de gueules à deux chevrons echiquetés d'or et d'azur, II, II, 11 dans CHEVRON
Les armes de Moriaumez sont barrées, contrebarrées à deux chevrons de gueules...., I, I, 134 dans CHEVRON
Pietre du Bois s'en vint un soir chieux ce Philippe, II, II, 101 dans CHEZ
Et ne demeura onques chien en la ville, que tous ne fussent morts ou jetés dedans les fossés, II, II, 161 dans CHIEN, CHIENNE
Ni surgien ni medecin n'y purent oncques remedier, qu'il n'en mourust, II, III, 96 dans CHIRURGIEN
Et bien avoit [le roi Charles] la connoissance [de sa maladie], aussi avoient ses cirurgiens et medecins, II, II, 70 dans CHIRURGIEN
Ils estoient perdus davantage et chus es mains de leurs ennemis, I, I, 18 dans CHOIR
Messire Jean Delle leur chey en la main, et tantost l'aviserent, II, II, 240 dans CHOIR
Et le connestable jetoit l'oisel, et cil faucon montoit si haut que à peine le pouvoient-ils choisir en l'air, II, II, 164 dans CHOISIR
Longue chose seroit à raconter, I, I, 45 dans CHOSE
Et cil de sa personne estoit assez haut et crueux ; et ne se esbahissoit point pour petit de chose, III, IV, 67 dans CHOSE
Encore leur faisoit-on la chose plus grande et plus perilleuse qu'elle n'estoit, II, III, 35 dans CHOSE
Entre les autres choses il [l'ambassadeur anglais] demanda au duc Aubert...., II, II, 223 dans CHOSE
Quand ces nouvelles lui vinrent en la main [au comte de Valois], lui convint porter ; car autre chose n'en put avoir, II, II, 233 dans CHOSE
Quand les chevaliers virent qu'ils n'en auroient autre chose, ils se despartirent et prirent congé, II, II, 207 dans CHOSE
De quoi toute la chrestienté pour ce fut en grand branle, II, II, 19 dans CHRÉTIENTÉ
Les ennemis de Dieu avoient reconquis presque tout le royaume de Russe [la Servie] et prins le roy, qui s'estoit fait chrestienner, I, 1, 60 dans CHRISTIANISER
Les chroniques de sire Jean Froissart [titre du livre], Prol. dans CHRONIQUE
Si je disois : ainsi et ainsi en advint en ce temps, .... ce seroit chronique et non pas histoire, II, III, 63 dans CHRONIQUE
Et se tenoit pour le temps le sire de Coucy en Avignon, car bien quinze semaines y fut au lit d'une chute de cheval, II, II, 225 dans CHUTE
Et Bretons et François après, qui les enchassoient en fossés, en aulnaies et en bruyeres, ci dix, ci douze, ci vingt, ci trente, et les [les Flamands] combattoient de rechef, II, II, 197 dans CI
Les soudoyers de Mortaigne sont issus, et ont accueilli grand proie ci-entour, I, I, 133 dans CI
Je vous conseille, beau fils, que vous departez de ci, I, I, 118 dans CI
Si m'en suis ci enfuie devers vous, I, I, 7 dans CI
Certes, dame, voyez ci votre chevalier qui ne vous fauldroit pour mourir, I, I, 14 dans CI
Sire, les Escots sont à trois lieues près de ci logés sur une montagne, I, I, 40 dans CI
Quand toutes gens issent du moustier, il [Jean Balle] s'en venoit au cloistre ou cimetiere et là preschoit, II, II, 106 dans CIMETIÈRE
Messire Pierre de Craon avoit en la ville de Paris, en la cimetiere que on dit Sainct Jean, un très bel hostel, III, IV, 28 dans CIMETIÈRE
Ordonnerent les vaisseaux, et singlerent fort vers la ville, I, I, 69 dans CINGLER
[Jean Lyon] ordonna secretement à tous les capitaines des blancs chaperons.... aux cinquanteniers.... et leur dit...., II, II, 53 dans CINQUANTENIER
Si monterent sur leurs chevaux autour de la ville : elle n'estoit pas de grand circuit, si eurent plus tost fait, II, III, 38 dans CIRCUIT
Ni aura bois si fort ramé, Roce, monlagne ne citerne [antre], Ne lieu qui conforte et gouverne Beste...., Poésies mss. p. 178, dans LACURNE dans CITERNE
Une autre sorte de cisterne [filtrante] a esté inventée par le seigneur Manfredo Bulbani, 781 dans CITERNE
Quand les citoyens virent la maniere d'eux, ils fermerent leur ville, afin que plus n'y en entrast, II, III, 88 dans CITOYEN, ENNE
Et avoient fait [les Flamands] ponts de nefs et de clayes sur l'Escaut, II, II, 58 dans CLAIE
De nuit on oyt moult clair, II, II, 213 dans CLAIR, CLAIRE
Et le comte qui sage et subtil estoit, et qui à ses besognes assez clair veoit, II, III, 5 dans CLAIR, CLAIRE
Et chevaucherent ces François tous armés au clair, I, I, 316 dans CLAIR, CLAIRE
L'escuyer de Portingal qui est ici venu le m'a esclairci moult clerement, II, III, 32 dans CLAIREMENT
Mesmement le comte leur sire ne s'osoit clairement tenir en Flandre son pays [craignant d'Artevelle], I, I, 67 dans CLAIREMENT
Et donnoit cette fontaine, par ses conduits, claret et piment très bon et par grands rieus, III, IV, 1 dans CLAIRET
Quand ce vint le samedi au matin, on sonna trompettes et claronceaux à grand foison parmi l'ost, II, III, 19 dans CLAIRON
Un très fort chastel qui est la clef et l'entrée de Bretagne, I, I, 155 dans CLEF ou CLÉ
Aussi [de même] les sciences sont extraites et compilées de plusieurs clercs, et ce que l'un sait, l'autre ne sait mie, Prol. dans CLERC
Si aviserent un saint home de religion, pourvu de prudence et de clergie, et le chargerent pour aller en France, III, IV, 33 dans CLERGIE
S'ils eussent remandé leurs gens, on les eust pu excuser ; mais nennil, ainçois clignerent-ils les yeux et le souffrirent, II, II, 61 dans CLIGNER
En terre clinoie mes yeuls, Épinette amoureuse. dans CLIGNER
On ne pouvoit à present clocher devant les seigneurs et leurs consaulx ; car ils y veoient trop clair, II, II, 100 dans CLOCHER
Pour eux tollir et clorre le pas de la mer [aux assiégés de Calais], I, I, 315 dans CLORE
Une petite chapelle, qui estoit pour le temps dehors la Reole ; et quand le comte l'eut conquise, cette chapelle fut mise au clos de la ville, I, I, 240 dans CLOS
[Sylvestre, pape] se tenoit simplement et closement à Rome, et vivoit sobrement avec ceux de l'Eglise, II, III, 27 dans CLOSEMENT
Et rompirent les clostures et postils, I, I, 31 dans CLÔTURE
Tels ribaudailles n'eussent osé entreprendre d'avoir occis un tel homme, si ils n'eussent eu des coadjuteurs et souteneurs en leur emprise, II, II, 54 dans COADJUTEUR
Plus tost est tournée [la Fortune] qu'un coquet au vent, dans DE LABORDE, Émaux, t. II, p. 217 dans COCHET
Il en ot grand joie en son coeur, II, III, 19 dans COEUR
Le comte d'Asquesuffort, qui estoit pour ce temps tout le coeur et le conseil du roi, II, II, 237 dans COEUR
Les chemins que il fait, je les sais tous par coeur, car en sa compagnie et sans lui je les ai esté trop de fois, II, III, 17 dans COEUR
Louis Rambaud avoit une trop belle femme à amie et l'aimoit de tout son coeur parfaitement, II, III, 17 dans COEUR
Quand le noble roi Charles de France eut ouï sa soeur ainsi lamenter, et qui de coeur et en plorant lui montroit sa besogne, I, I, 8 dans COEUR
Et y laissa mort son neveu que moult aimoit ; dont il estoit en coeur et fut depuis ce moult destroit et courroucé, mais amender ne le put, I, I, 181 dans COEUR
Le comte de Hainaut avoit si pris en coeur cette guerre, I, I, 128 dans COEUR
Gens qui ont encore au coeur la felonnie et le mautalent sur les François, II, II, 207 dans COEUR
Et je feray volontiers et de bon coeur ce que vous me commandez...., I, I, 47 dans COEUR
Il alla voir la fierte [la châsse] saint Thomas à coeur jeun et y fit offrande belle et riche, III, IV, 15 dans COEUR
Les seigneurs regarderent que il estoit le mois de decembre le droit coeur d'hiver, II, II, 203 dans COEUR
Et ces brigands brisoient maisons, coffres et escrins, et prenoient quant qu'ils trouvoient, I, I, 324 dans COFFRE
Et moult de maisons et de femmes robées et pillées, violées et destruictes, et des coffres effondrés, II, II, 158 dans COFFRE
Un coffret long, tout de fin acier, III, IV, 23 dans COFFRET
Et toutes ces imaginations et cogitacions proposoit en lui-mesme le duc Jean de Lancastre, I, IV, 31 dans COGITATION
Entre ces archers avoit autres assaillans qui portoient cognies grands et bien tranchans, I, I, 207 dans COGNÉE
Lors commencerent-ils à ferir et à frapper contre l'huis de grandes guignies pour derompre et briser la porte, II, III, 23 dans COGNÉE
La deuxieme porte rompue et brisée par force quingnies, II, III, 99 dans COGNÉE
Et conviendroit qu'ils [les Escots] se combatissent à leur meschef, ou ils demeureroient tous coys en Angleterre pris à la trappe, I, I, 36 dans COI, COITE
Adonc fit-on arrester l'ost tout coi pour avoir autre conseil, I, I, 41 dans COI, COITE
Le roi Charles de France fut durement sage et subtil, et bien le montra tant comme il vesqui ; car tout quoi estoit en ses chambres et en ses deduits, II, II, 45 dans COI, COITE
Et demoura messire Regnault tout nud hors mis de quafe, II, III, 59 dans COIFFE
Et si ne s'en osoient descouvrir, fors l'un à l'autre quoiement et secretement, II, II, 239 dans COIMENT
Si vueil [je veux] avoir censeil et collation avecque vous, comme je me pourray maintenir contre les Lissebonois et Portugalois, liv. III, p. 50, dans LACURNE dans COLLATION
Jà les plusieurs [grâces] estoient promises et colloquées, II, II, 41 dans COLLOQUER
Là dit une haute parole le comte de Devensiere : Et comment, seigneurs ! en nostre nouvelle chevalerie nous tiendra [arrêtera] meshui ce colombier [cette bicoque] ?, II, II, 65 dans COLOMBIER
Et leur fit dire et demontrer tant de belles raisons colorées que...., I, I, 310 dans COLORER
Ainsi que ces garçons se combattoient à aucuns de ces Anglois, I, I, 31 dans COMBATTRE
Et savoit bien [le roi d'Angleterre] que le roi de France le suivoit à tout son effort, et en grand volonté de lui combattre, I, I, 278 dans COMBATTRE
Ils ne cuidoient mie que nul François osast se combattre contre un Anglois, II, II, 69 dans COMBATTRE
Ceux là firent remparer la ville et fortifier malement, combien qu'elle fust forte assez devant, II, II, 1 dans COMBIEN
Un petit pont si estroit que un seul homme à cheval seroit assez ensonnié [embarrassé] de passer outre : deux hommes ne s'y pourroient combiner, I, I, 133 dans COMBINER
Ces engins jetoient nuit et jour pierres et mangonneaux à grand foison, qui enfondroient et abattoient les combles des tours, des chambres, des salles, I, I, 115 dans COMBLE
Messire Guillaume de Douglas, qui s'arme d'azur à comble d'argent, et dedans le comble trois estoiles de gueules, I, I, 168 dans COMBLE
Pour ce qu'il avoit trespassé le commandement de son seigneur le roi, I, I, 154 dans COMMANDEMENT
.... Puis se commanderent en la garde [de] Notre Seigneur, et se mirent en chemin par mer, I, I, 17 dans COMMANDER
Après les messes, le roi commanda à toutes gens eux armer, I, I, 84 dans COMMANDER
Il a fait votre traité tout comme vous l'avez demandé, II, III, 23 dans COMME
Et n'y avoit aucun, comme grand qu'il fust, qui de rien osast trespasser son commandement, ni contredire [d'Artevelle], I, I, 65 dans COMME
Je iroie volontiers assaillir ce fort chastel, comme travaillé que je sois, pour essayer si nous y pourrions rien conquester, I, I, 182 dans COMME
Si devez savoir que la joie fut très grande, quand [les Anglais] sçurent que [les Gascons] estoient, com durement que ce fust, arrivés et venus à port de salut, II, II, 120 dans COMME
Il fut commandé et dit que quiconque avoit prisonnier que tantost il l'occist, et que nul n'y fust excepté ni dissimulé, comme vaillant, comme puissant, comme noble, comme gentil ni comme riche qu'il fust, II, III, 20 dans COMME
Et fut prouvé sur eux, si comme je fus adonc informé, II, II, 2 dans COMME
Il me faut regarder comme hastivement je me puisse venger de ce despit que l'on m'a fait, I, I, 100 dans COMME
[Les archers] se bouterent au hahay, et navrerent de commencement tout plein des garçons des Hainuyers, I, I, 31 dans COMMENCEMENT
Folie parmaintenue vaut pis que folie commencée, II, III, 38 dans COMMENCER
Vous avez bien entendu en l'histoire ça devant comment le roi d'Angleterre avoit grands guerres...., I, I, 191 dans COMMENT
Je vueil chevaucher contre les Anglois, et les combattre, comment qu'il soit, I, I, 273 dans COMMENT
Quand on se rendoit au roi de France ou à ses commis, ils estoient au traité par condition telle qu'ils se departoient si ils vouloient, II, II, 27 dans COMMIS
Le sire de Beaumont festa et honora ces messagers et commissaires du roi anglois quant qu'il put, I, I, 45 dans COMMISSAIRE
Quand les commissaires de par le roi de France furent venus à Montpellier, ils manderent des plus notables de la ville et leur montrerent leurs commissions, II, II, 23 dans COMMISSION
Le commun peuple, II, II, 4 dans COMMUN, UNE
Le commun [les gens de la commune] avoit grand pitié du chevalier qu'ils aimoient durement, I, I, 150 dans COMMUN, UNE
Seigneurs, vous allez en grand peril, car il y a mauvais commun [gens de la commune] en celle ville, II, II, 67 dans COMMUN, UNE
Et aussi attendoient ils que tous les gens d'armes, les archers et les communes gens des bonnes villes et des villages fussent passés outre, I, I, 29 dans COMMUN, UNE
Au voir dire, ils n'estoient qu'une poignée de gens au regard de la communauté du royaume d'Angleterre qui là estoit assemblée, I, I, 32 dans COMMUNAUTÉ
Et envoya quatre chevaliers en la ville de Valenciennes, pour aider à garder et conseiller la ville, les bourgeois et la communauté, I, I, 105 dans COMMUNAUTÉ
Cils chevaliers et cils escuyers de Bigorre se recueillirent tous ensemble et firent leur amas à Tournay par où leur passage estoit communement, II, III, 9 dans COMMUNÉMENT
Les Anglois sont communement envieux sur toutes estranges gens, quand ils sont à leur dessus, I, I, 16 dans COMMUNÉMENT
Et se deslogerent [tous les seigneurs] tout communement, I, I, 84 dans COMMUNÉMENT
Les aucuns des seigneurs et des chevaliers d'Angleterre demeurerent à Anviers pour lui faire compagnie [au roi], I, I, 71 dans COMPAGNIE
Monseigneur, si vous nous voulez faire bonne compagnie à mes compagnons et à moi, je vous rendrai le chastel, II, III, 8 dans COMPAGNIE
Si comme ils ordonnerent, ils firent ; et s'en vinrent plus de trois cents d'une compagnie [les habitants d'Ypre venant implorer la clémence du comte de Flandre], II, II, 89 dans COMPAGNIE
Si je vous prie que vous y veuilliez regarder et entendre [à protéger une garnison qui a capitulé], et nous faites compagnie d'armes, I, I, 242 dans COMPAGNIE
Et si fit-on aucuns compagnons monter sur coursiers pour escarmoucher à eux, I, I, 41 dans COMPAGNON
Par l'ennort et conseil [de] messire Hervey de Lion, avec qui il avoit esté grand compain en Grenade et en Prusse, I, I, 151 dans COMPAGNON
François Acreman, qui estoit compaing en toutes choses à Philippe, II, II, 205 dans COMPAGNON
Lesdits pays, que on appeloit compagnons ou alliés, I, I, 125 dans COMPAGNON
Et sachez que chacun de ces soudoyés avoit chacun jour quatre compagnons ou gros de Flandre pour ses frais et pour ses gages, I, I, 65 dans COMPAGNON
On dit que le plus honorable estoit, sans comparaison, de prendre terre sur marche d'ennemis que sur les amis, II, III, 33 dans COMPARAISON
Et y avoit grand foison de charpentiers et d'ouvriers qui l'avoient compassée et ouvrée [une machine] et savoient comment elle devoit aller, II, III, 35 dans COMPASSER
Ils sont chrestiens comme nous sommes : on doit avoir compassion l'un de l'autre, II, III, 85 dans COMPASSION
Quand le roi d'Angleterre entendit que ceux de Gand avoient occis Jacques d'Artevelle son grand ami et son cher compere...., I, I, 249 dans COMPÈRE
Un autre très honneste bourgeois se leva et dit tout ainsi qu'il feroit compagnie à son compere sire Eustache de Saint-Pierre, I, I, 321 dans COMPÈRE
Quand ce vint au matin à heure competente, ce Berthault fit signifier à ces seigneurs que ils seroient respondus, II, III, 91 dans COMPÉTENT, ENTE
Laissez le roi d'Espaigne et le roi de Portingal faire leur guerre ensemble, car elle ne vous compete en rien, II, III, 18 dans COMPÉTER
Les sciences sont extraites et compilées de plusieurs clercs, et ce que l'un sait, l'autre ne sait mie, Prol. dans COMPILER
Et avois, de pourveance, fait escripre, grosser et enluminer et recueillir tous les traités amoureux et de moralité, que, au terme de trentequatre ans, je avois faits et compilés, III, IV, 40 dans COMPILER
Et quant le gentil chevalier eut ouï complaindre la roine si tendrement, I, I, 14 dans COMPLAINDRE
Ces nouvelles et ces complaintes en vinrent à messire Jean de Hainaut [Philippe de Valois venait de ravager son territoire], I, I, 98 dans COMPLAINTE
Ce pape estoit de petite complexion, II, II, 20 dans COMPLEXION
Et leur remontra sur quoi et comment ils estoient composés [avaient capitulé], et que de ce ils avoient livré ostages, I, I, 236 dans COMPOSER
Les chevaliers, qui aussi veoient bien le peril où ils estoient, s'y accorderent assez legerement et envoyerent un heraut de par eux au comte Derby, pour composer, I, I, 224 dans COMPOSER
Les hommes de la ville tout coiement se sont composés [rendus à composition] à nous, II, III, 34 dans COMPOSER
Et aussi tous les chevaliers gascons furent delivrés parmi la composition dessus dite, I, I, 226 dans COMPOSITION
Et se logea le dit duc devant Tournay, et comprenoit son ost grande quantité de terre, I, I, 127 dans COMPRENDRE
Et fut la cité [de Tournay] partie pour loger les seigneurs le roi à St Martin, et comprenoient ses gens un quart de la ville, II, II, 203 dans COMPRENDRE
Et les cardinaux et riches hommes d'Avignon s'obligerent à ce qu'ils le garderoient de si près, qu'ils en rendroient bon compte, III, IV, 67 dans COMPTE
Et ne faisoient les seigneurs nul compte d'autres gens d'armes, s'ils n'estoient à heaumes et à tymbres couronnés, I, I, 64 dans COMPTE
Et il ne fit point grand compte des François quand ils vindrent, II, II, 227 dans COMPTE
Il [Charles VI] pensoit les [Bretons, Normands, etc.] embesogner sur les Parisiens qui avoient fait faire et forger les maillets ; et compteroit-on à eux [leur demanderaiton compte], II, II, 103 dans COMPTER
Et si ne leur vint à nul profit qui à compter fasse, I, I, 138 dans COMPTER
La comté de Flandres, I, I, 97 dans COMTÉ
Ces quatre barons de Bretagne qui representoient le duc et qui concevoient bien toutes ces affaires, avoient mis ces doutes en avant, II, II, 82 dans CONCEVOIR
Cet hostel, ainsi comme coutume est, il le faisoit garder par un concierge, III, IV, 28 dans CONCIERGE
Les cardinaux se trairent en conclave au palais Saint-Pierre, II, II, 20 dans CONCLAVE
Voulez-vous que ces besognes se concludent ?, II, III, 72 dans CONCLURE
Pour arriver à une telle fin et conclusion, II, II, 126 dans CONCLUSION
Et dirent ainsi, que ce duc de Lancastre s'etoit trop forfait et vituperé quand il avoit espousé sa concubine, III, IV, 50 dans CONCUBINE
Le pape et les prelats contournerent du tout la roine d'Angleterre et condamnerent en son tort, et mirent le roi d'Angleterre et son conseil à son droit, I, I, 11 dans CONDAMNER
Mais encore ne volt il mie [Piètre du Bois] le pont condamner [fermer] de tous points, II, II, 176 dans CONDAMNER
Par telle condition que le jeune enfant prendroit à femme l'une des jeunes filles du roi d'Angleterre, I, I, 171 dans CONDITION
Deux mille hommes de Gand, desquels François Acreman estoit conduiseur, II, II, 225 dans CONDUISEUR
Ne demeura pas quinze jours après que Espaignolet avec sa route s'en vint de nuit bouter ens ou conduit dont l'allée respondoit au chastel, II, III, 23 dans CONDUIT
Ainsi reconquist la dite roine le royaume d'Angleterre, sous le confort et conduit de monseigneur Jean de Hainaut, I, I, 22 dans CONDUIT
En icelle Eglise a une image de Notre Dame en une petite chapelle, et en laquelle les rois d'Angleterre ont toujours eu grand confidence et creance, II, II, 115 dans CONFIDENCE
[Le comte de Nazarat] avoit mis certaines gens sur les passages, ens es quels il se confioit autant comme en lui-mesme, II, III, 26 dans CONFIER
Si vous voulez entendre aux traités et à confermer la treve, mon très redouté seigneur le roi d'Escosse et ses nobles consaulx les confermeront, II, II, 219 dans CONFIRMER
Pour confirmer les royaumes en paix, II, II, 147 dans CONFIRMER
Et fit garder le havre et le port de Calais, si près que rien n'y pouvoit entrer ni issir, que tout ne fust confondu, I, I, 315 dans CONFONDRE
Fut conseillé, que il laissast madame sa soeur acquerir et pourchasser amis et confortans au royaume de France, I, I, 8 dans CONFORTANT, ANTE
On lui mit en la bouche pain, eau et espices et toutes choses confortatives, III, IV, 23 dans CONFORTATIF, IVE
Confortez-vous, et votre gentil fils aussi, car je vous tiendrai ma promesse, I, I, 14 dans CONFORTER
Si se mit en bon convenant ; car il estoit hardi chevalier et conforté durement, I, I, 181 dans CONFORTER
Confraternité de la jarretiere [ordre de chevalerie], liv. I, p. 414, dans LACURNE dans CONFRATERNITÉ
Le roi Anglois fut tout confus, quand il ouit ce rapport, I, I, 73 dans CONFUS, USE
Quand le roi les assiegeoit à puissance et ils veoient qu'ils ne pouvoient eschapper, ils se boutoient en ces croutes [grottes, souterrains] et s'en alloient sans prendre congé, II, III, 23 dans CONGÉ
Il suffit, dit le sire de Corasse ; or va, je te donne congé pour celle nuit, II, III, 22 dans CONGÉ
Et nous emmenerent avec eux bien une lieue loin, pour doute que nous ne le vous notifions trop tost, et puis nous donnerent congé de le vous venir dire, I, I, 44 dans CONGÉ
Et disoit [la duchesse Marguerite de Hainaut] que, si on vouloit que son fils eust Marguerite de Bourgogne, sa fille Marguerite aussi auroit Jean de Bourgogne, par quoi il y auroit plus grand conjonction d'amour, II, II, 222 dans CONJONCTION
[Il] Vint en Brabant par devers le roi Edouard d'Angleterre, qui le reçut et le conjouit moult grandement, I, I, 79 dans CONJOUIR (SE)
Si fut mis ens [Jacques Lambe, assassin d'Yvain de Galles] et recueilli des gardes, car il s'en fit connoissable [il s'en fit reconnaître], II, II, 30 dans CONNAISSABLE
Le roi d'Angleterre qui là estoit sans la connoissance de ses ennemis, I, I, 328 dans CONNAISSANCE
Et ne trouvoit on medecin qui se connust en sa maladie, III, IV, 82 dans CONNAÎTRE
Lesquels ils ne vouloient mie connoistre [faire connaître] à ceux qui leur en demandoient, I, I, 63 dans CONNAÎTRE
Je ne me connois mais à l'estat de France, II, II, 229 dans CONNAÎTRE
Le roi d'Angleterre, qui ouït et entendit messire Godefroy parler, connut assez qu'il disoit verité, I, I, 272 dans CONNAÎTRE
[Dispositions des Hainuyers pour se garder et se défendre] et les convenoit toujours, par nuit et par jour gueter par connestablies les champs et les chemins d'entour la ville, I, I, 31 dans CONNÉTABLIE
Et chevauchoient ordonnéement et par connestablies, chacun sire entre ses gens, I, I, 84 dans CONNÉTABLIE
Et dedans la ramée grand foison de lievres, de connils et d'oisillons qui voloient hors et y revoloient à sauf garant, III, IV, 1 dans CONNIL ou CONNIN
Il leur sembla qu'ils seroient forts et puissants assez pour la conquerre [la France], I, I, 97 dans CONQUÉRIR
Et firent tant finalement que la porte fut conquise, I, I, 138 dans CONQUÉRIR
Et estions pour lors tous seigneurs des champs et des rivieres, et y conquerismes, nous et les nostres, très grand finance, II, III, 15 dans CONQUÉRIR
Et avoit esté avec lui au conquest de Bervich, I, I, 62 dans CONQUÊT
[Le duc d'Anjou et ses capitaines] eurent nouvel conseil, que l'assaut leur pourroit trop blesser de leurs hommes, à petit de conquets, II, II, 3 dans CONQUÊT
C'est de la sainte ampoule dont monseigneur saint Remi consacra Clovis premier roi chrestien qui fut en France, II, II, 74 dans CONSACRER
Sire, vous ne pouvez, à conscience, bonnement faire ce voyage, si l'Eglise n'est à un, III, IV, 17 dans CONSCIENCE
Il ne peut estre que en un tel ost que le roi d'Angleterre menoit, qu'il n'y ait des vilains garçons et des malfaiteurs assez et gens de petite conscience, I, I, 272 dans CONSCIENCE
Il [l'archevêque de Cantorbie] le [Jean Balle] faisoit grand conscience de le faire mourir, II, II, 106 dans CONSCIENCE
À leur despartement ils trouverent quatre nefs anglesches chargées de pourveances et de chevaux, qui s'estoient tenues au dessus de la bataille : si eurent bien conscience, quel temps ni quel tempeste qu'il fist, de prendre ces quatre vaisseaux et de les attacher aux leurs et emmener après eux, I, I, 196 dans CONSCIENCE
Avant la consecration, le roi fit là devant l'autel tous les jeunes chevaliers nouveaux, II, II, 74 dans CONSÉCRATION
Si eut le roi de France plusieurs consaulx par quel costé il pourroit sus courir et combattre ses ennemis, I, I, 315 dans CONSEIL
Là furent parlementés et conseillés plusieurs avis et statuts entre les seigneurs et leurs pays, I, I, 125 dans CONSEILLER
Le roi ne lui eust jamais conseillé à ce faire, I, I, 326 dans CONSEILLER
Sur les lettres et requestes du roi de France, les barons d'Escosse se conseillerent ; quand ils furent bien conseillés, et ils eurent bien consideré parfaitement toutes leurs besognes...., I, I, 75 dans CONSEILLER
Philippe de Chasteaux, son maitre escuyer et son souverain conseiller [de Jean de Hainaut], I, I, 27 dans CONSEILLER, ÈRE
Nulle guerre entre elles [les villes de Flandre] ne se pouvoit mouvoir, si leur sire le comte ne le consentoit, II, II, 52 dans CONSENTIR
Le comte a consentu, et sont issus de son hostel ceux ou aucuns qui ont fait si grand outrage, II, II, 61 dans CONSENTIR
Et eut là certains articles de traités faits, jetés et accordés sur grands considerations et alliances, et toutes promises et jurées à tenir, I, I, 311 dans CONSIDÉRATION
Si que, tout consideré, [les Anglois] se traïrent à Mauros, et là se logerent, II, II, 19 dans CONSIDÉRER
À tout considerer, si Angleterre se perdoit, ils perdroient trop plus que nous, II, III, 45 dans CONSIDÉRER
Gens vinrent de tous costés pour le voir, et considerer le grand estat qu'il maintenoit, I, I, 71 dans CONSIDÉRER
Le pays [de Flandre] estoit si plein et si rempli de biens que merveilles seroit à raconter et à considerer, II, II, 52 dans CONSIDÉRER
Si se continua toute celle semaine en grand consolation [réjouissance], et se continuerent les festes, liv. II, p. 275, dans LACURNE dans CONSOLATION
Furent lues les lettres de l'empereur par lesquelles il constituoit le roi Edouard d'Angleterre son vicaire et son lieutenant pour lui, I, I, 76 dans CONSTITUER
Pourquoi vous feroie-je long conte ?, I, I, 152 dans CONTE
Les vins que les chrestiens avoient et qui de Pouille et de Calabre leur venoient, estoient secs et chauds, et hors de la contemperation françoise ; dont plusieurs les comparerent [le payèrent] ; car en fievre et en chaleur en cheurent, liv. IV, p. 84, dans LACURNE dans CONTEMPÉRATION
De notre grace, pour amour et contemplation de nos bons sujets, avons ordonné...., II, II, 241 dans CONTEMPLATION
Et [le roi] fut grandement à la contemplation et plaisance du peuple, II, II, 74 dans CONTEMPLATION
L'endemain les seigneurs eurent conseil qu'ils feroient assaillir les barrieres fortement, pour voir la contenance de ceux de dedans, I, I, 173 dans CONTENANCE
Il [le sire de la Breth] contendoit que après son decès il le voulsist mettre en possession et saisine des chasteaux...., II, II, 167 dans CONTENDANT, ANTE
Leur fit departir moult de florins, tant qu'ils s'en contenterent, liv. IV, p. 328, dans LACURNE dans CONTENTER
Et non-pour-quant les contençons, Les assaus et les souspeçons En sont si gaies à souffrir Qu'on se doit liement offrir, Espinette amour. dans CONTENTION
Et plusieurs autres villages qui sont là en ce contour, I, I, 128 dans CONTOUR
Si fut la ville de Berghes mise et contournée en feu et en flammes, II, II, 213 dans CONTOURNER
L'argent ne devoit estre contourné ailleurs [détourné], II, II, 128 dans CONTOURNER
Et mena tellement le pape par ses dons et par ses fallaces, qu'ils contournerent du tout la roine d'Angleterre et condamnerent en son tort, I, I, 11 dans CONTOURNER
Et especialement les six freres Gisebert Mahieu.... estoient plus durs et plus contraints que tous les autres, II, II, 52 dans CONTRAINDRE
Entrementes que le roi d'Angleterre seoit devant la cité de Cambray à bien quarante mille hommes, et que moult la contraignoit d'assaut et de plusieurs faits d'armes, I, I, 84 dans CONTRAINDRE
Et avoient [les Anglais] en l'ost bien quatre cents canons, qui contraindoient durement ceux de dedans, II, II, 29 dans CONTRAINDRE
Ils respondirent que par contrainte et sur menaces de mort, le duc d'Anjou les avoit fait devenir françois, II, II, 8 dans CONTRAINTE
Si [Jean Lyon] n'osoit dire du contraire, II, II, 52 dans CONTRAIRE
Si s'avisa que par dons il attrairoit si le roi de France, qu'il n'auroit aucune volonté de lui porter contraire, I, I, 10 dans CONTRAIRE
Et se complaignoit à lui [l'évêque de Cambrai au roi de France] trop amerement des Hainuyers [qui ravageaient le Cambrésis] ; et disoit que les Hainuyers lui avoient fait plus de contraire et de dommages que nul autre, I, I, 100 dans CONTRAIRE
Il sentoit encore plusieurs villes et chasteaux qui contrarioient grandement le pays, II, II, 1 dans CONTRARIER
Le roi de France et le roi d'Angleterre, par bataille, puissance contre puissance, se devoient combattre ensemble, II, II, 211 dans CONTRE
Toute celle année que celle treve fut accordée que vous avez ouï, se tinrent les deux rois à paix l'un contre l'autre, I, I, 324 dans CONTRE
Tout pesé, le bien contre le mal, I, I, 96 dans CONTRE
Le capitaine de la ville et l'abbé et les bourgeois vinrent contre li [Isabelle d'Angleterre], et la recueillirent moult liement, I, I, 6 dans CONTRE
Les armes de Moriaumez sont barrées, contre-barrées à deux chevrons de gueule, I, I, 134 dans CONTRE-BARRÉ, ÉE
Et eurent puis à contre coeur le seigneur de Mortemer [qui avait fait décapiter le comte de Kent], I, I, 50 dans CONTRE-COEUR
Aucuns chevaliers.... vinrent au ferir des esperons à Courtray et entrerent en la ville ; car il n'y avoit defense ni nul contredit, II, II, 200 dans CONTREDIT
Et passerent une petite riviere qui là estoit, et s'en vinrent sans contredit jusques à une place qui estoit devant le moustier, I, I, 137 dans CONTREDIT
Quant les treves furent accordées, si s'en ralla chacun en sa contrée, I, I, 147 dans CONTRÉE
Si se refroidi grandement de cette croix emprise et preschée, et contremanda ses officiers, I, I, 63 dans CONTREMANDER
[Les Anglais] chevaucherent le chemin de Rosebourch tout contre-mont la riviere de Tuide, II, II, 16 dans CONTRE-MONT
Et ceux de Calais contrepensoient le contraire, I, I, 309 dans CONTRE-PENSER
Nous retournerons aux guerres de Hainaut et à la contre-vengeance que le roi Philippe y fit prendre par le duc de Normandie son ains-né fils, I, I, 109 dans CONTRE-VENGEANCE
Lesquelles processions estoient faites en grande devotion et contrition de coeur, II, III, 36 dans CONTRITION
Philippe d'Artevelle assez convenable et gracieux homme, II, II, 101 dans CONVENABLE
Moult convegnable en est l'usance, Espinette amour. dans CONVENABLE
Et s'allierent par certaines convenances, que, si l'un des trois pays avoit à faire contre qui que ce soit, les deux autres le devoient aider, I, I, 125 dans CONVENANCE
Quand les seigneurs d'Angleterre virent le convenant des Escots, ils firent toutes leurs gens traire à pied, I, I, 41 dans CONVENANT
Environ vingt six chevaliers et escuyers y furent morts en bon convenant, I, I, 70 dans CONVENANT
Cette premiere journée passa sans aucun certain accord, chacun s'en ralla en son lieu, sur convenant de revenir, I, I, 144 dans CONVENANT
Les barons gascons eurent en convenant au duc d'Anjou par leur foi et sur leurs honneurs que ils demeureroient bons François à tousjours mais, II, II, 8 dans CONVENANT
Ainsi furent-ils trois jours et trois nuits sans pain, sans vin, et après, par l'espace de quatre jours, qu'il leur convenoit acheter un pain mal cuit six esterlins, qui ne dust valoir qu'un parisis, I, I, 39 dans CONVENIR
Le roi Robert estoit devenu vieux et foible et si chargé de la grosse maladie, ce disoit-on, que mourir le convint, I, I, 47 dans CONVENIR
Ils se mirent tous à aller après lui tant qu'il purent, et laisserent les gens du pays convenir du remenant et eux venger, et reprendre partie de ce qu'on leur avoit robé, I, I, 182 dans CONVENIR
En ce temps que je dis, avoit en la ville de Gand deux vaillans hommes sages et prudhommes de bonne vie et de bonne conversation, II, II, 239 dans CONVERSATION
Et donnoient grands joyaux aux seigneurs et dames et damoiselles, pour acquerir la louange de ceux et de celles entre qui ils conversoient, I, I, 76 dans CONVERSER
Messire Thomas fit lier messire Hue sur un cheval et le faisoit ainsi mener par derision après la route et le convoi de la roine, I, I, 23 dans CONVOI
Et le roi leur envoyoit grand et grand argent pour payer leurs frais et despartir à ces seigneurs d'Allemagne qui ne convoitoient autre chose, I, I, 66 dans CONVOITER
[Messire Geffroy ayant songé à corrompre le capitaine Aimery] s'y inclina, pourtant que celui Aimery estoit Lombard, et Lombars de leur nature sont convoiteux, I, I, 326 dans CONVOITEUX, EUSE
Et dirent bien [les chevaliers] que or et argent y estoient efforcéement accourus d'Angleterre, et que François sont trop convoiteux, I, I, 10 dans CONVOITEUX, EUSE
Se despartirent de l'ost pour la convoitise de gagner celle promesse, I, I, 40 dans CONVOITISE
Le roi leur donna, qui les fit convoyer [escorter] jusques outre le dit pont de Nieuloy, I, I, 318 dans CONVOYER
Ainsi [les habitants de Calais] vinrent jusques à la porte, convoyés en plaintes, en cris et en pleurs, I, I, 321 dans CONVOYER
De ces paroles et de cet hommage furent escrites et lues lettres et scellées, dont chacune des parties eut les copies, I, I, 152 dans COPIE
Encor te tien-je pour kokart, Quant tu te tiens yci si tard ; Va-toi couchier...., Épin. amoureuse. dans COQUARD
Or nous trayons donc sur Aele, respondirent les deux chevaliers, et ainsi nous aurons deux cordes à un arc, II, III, 79 dans CORDE
Et disoient là les aucuns que le duc de Bretagne avoit fait et brassé tout ce cordel, III, IV, 29 dans CORDEAU
Ils s'encontrerent de plein eslai et de droite visée et aussi bien comme s'ils l'eussent ligné à la cordelle, II, III, 59 dans CORDELLE
Et [le duc d'Yrlande] attraioit toutes manieres de chevaliers et d'escuyers à sa cordelle et opinion, II, III, 74 dans CORDELLE
Par ma foi, Perrot ! il n'est pas en ma puissance, mais venez par ci ; et faites apporter vos eschelles cordées [faites de cordes], II, III, 99 dans CORDER
Escheles cordées à graves de fer, pour jeter sur les murs et attacher aux guerites, I, I, 199 dans CORDER
La gaite commence à corner et recorner et à mener grand friente, II, II, 213 dans CORNER
Puis corna le dit messire Guillaume de Douglas un cor, I, I, 131 dans CORNER
Qui garde le corps ne garde rien, II, II, 206 dans CORPS
Dont le roi eut si grand joie de sa venue [messire Jean de hainaut] qu'il le retint pour son corps et de son plus privé et especial conseil, I, I, 269 dans CORPS
À l'un des lez de la ville sied le chastel ; au corps de la ville estoient le comte d'Eu et de Ghines, I, I, 271 dans CORPS
Ils ne cuidoient mie que nul François corps à corps s'osast combattre contre un Anglois, II, II, 69 dans CORPS
La tierce bataille eut le roi pour son corps [de sa personne], I, I, 284 dans CORPS
Et fut delivrée à Mgr Jean de hainaut une abbaye de blans moines pour son corps et son tinel tenir, I, I, 30 dans CORPS
Or avint ainsi que messire Henri de Flandre, en sa nouvelle chevalerie, et pour son corps avancer et accroistre son honneur, se mit un jour en la compagnie de plusieurs chevaliers, I, I, 86 dans CORPS
Et n'osoit nul homme de la nation d'Audenarde aller sur les murs de la ville ; autrement, qui y fust trouvé, il estoit de correction au point de perdre la teste, II, II, 165 dans CORRECTION
Je dis, cher sire, sauve la correction de votre noble conseil, que...., II, II, 194 dans CORRECTION
Sire, ce dit le Moine de Basele, je parlerai puisqu'il vous plaist, sous la correction de mes compagnons [ils avaient exécuté ensemble l'ordre d'aller examiner les dispositions des ennemis], I, I, 286 dans CORRECTION
Et pour ce que je n'y veux mettre ni oster [à la matière de ses chroniques], oublier ni corrompre, ni abreger, I, I, 1 dans CORROMPRE
Et dit qu'il se trairoit avant du costé devers Boulogne, I, I, 315 dans CÔTÉ
Si s'adressa sur Mgr Geffroy de Chargny, et là, en parlant à lui, il changea un peu de contenance, car il le regarda sur costé en disant...., I, I, 329 dans CÔTÉ
Et encore fit-il une bataille sur costiere toute pure d'archers [uniquement composée d'archers] pour reconforter, si mestier estoit, les plus lassés, I, I, 120 dans CÔTIÈRE
Et puis chevaucherent le chemin de Valenciennes, et le costierent à la droite main, et vinrent à Denain, I, I, 79 dans CÔTOYER
Et se mirent à chemin en costoyant Zelande, I, I, 18 dans CÔTOYER
Ainsi qu'ils assembloient les coureurs dessus nommés qui costiés les avoient, I, I, 140 dans CÔTOYER
Et prirent dix ou douze des compagnons ès quels ils se confioient le plus, et se vestirent de povres cotes deschirées et de povres chapeaux, en guise de povres marchands, I, I, 131 dans COTTE
Une bonne cote hardie Me donna de vingt florins d'or, Poésies mss. p. 383, dans LACURNE dans COTTE
Et ce est l'aise des Brabançons ; car, où que ils soient, ils veulent estre en vins et en viandes et en delices jusques au cou, II, III, 114 dans COU ou COL
Si sont Lombards de leur nature riches et couards ; nous y ferons nostre profit, III, IV, 20 dans COUARD
Peu de chose est de fol espoir, Et c'est assés, au dire voir ; Car le cowart il fait hardi ; Et le joli, Selon les mours qui sont en li, Il li fait ordenance avoir, Virelay. dans COUARD
Et dirai partout où je irai, qu'il m'aura refusé par couardise une jouste de fer de lance [le sire de Langurant défiant au combat le capitaine de Carvilac], II, II, 43, XVIe s. dans COUARDISE
Mon très redouté et souverain seigneur, je me mets et couche du tout en vostre ordonnance et en la disposition de vostre haut et noble conseil, II, III, 93 dans COUCHER
Si l'emporterent entre leurs bras dedans la forteresse, et luy cousirent, banderent et appareillerent ses playes et le gouvernerent si bien qu'il guarit, liv. I, p. 225, dans LACURNE dans COUDRE
Une povre couste de vieille toile enfumée pour estuper le feu, II, II, 157 dans COUETTE
En ai-je bien eü deus mille Des frans ; que sont-il devenu ? Si coulant sont et si menu, Quand ma bourse en est pourveüe ; Tost en ai perdu la veüe, Le dit dou florin. dans COULANT, ANTE
Et le premier char passa avant et s'arresta sous la porte coulisse, II, II, 221 dans COULIS
Et que ce n'estoit pas sa coulpe qu'elle [Isabelle, femme d'Édouard II] estoit partie de lui, car il ne lui vouloit que tout amour, I, I, 11 dans COULPE
À ces coups [cette fois] passoient et devoient passer le roi de France et ses oncles, II. II, 212 dans COUP
Le bateau n'estoit pas trop grand où nous passasmes, car il n'y pouvoit entrer que deux chevaux au coup [à la fois], II, III, 7 dans COUP
Et puis de petit à petit je menerai tel Jean Lyon que il sera tout rué jus ; ainsi serons-nous vengés subtilement et sans coup ferir [Mahieu à ses frères], II, II, 52 dans COUP
Si se retraït en sa bataille et ordonna que toutes gens mangeassent à leur aise et bussent un coup, I, I, 284 dans COUP
[Messire Gautier de Mauny intercède en faveur des bourgeois de Calais] à ce point grigna le roi les dents et dit : Messire Gautier, souffrez vous ; il n'en sera autrement ; mais on fasse venir le coupe teste [bourreau], I, I, 321 dans COUPE-TÊTE
Depuis avint que messire jean de Ghistelles fut si mal de cour [en cour] que...., II, II, 46 dans COUR
Le duc commença à rire et s'excusa, et ne dit pas si très tost ce qu'il avoit sus le courage, II, III, 47 dans COURAGE
On pardonne bien de bouche, mais tousjours demeurent les haines en courages, II, II, 241 dans COURAGE
Leurs gens n'avoient nul courage de bien faire ni eux defendre, II, III, 17 dans COURAGE
Les François et leur route chevauchoient d'un costé, les coureurs allemans d'autre, I, I, 139 dans COUREUR, EUSE
Lors envoyerent les Anglois leurs coureurs par les villages, et ardirent en une empainte [attaque] plus de soixante en la marche de Reims, II, II, 66 dans COUREUR, EUSE
Le comte de Flandre dit : Je m'esmerveille de ces Anglois qui me queurent sus et prennent mon pays...., II, II, 207 dans COURIR
Et fut la cité de Vennes toute courue et robée [après la prise d'assaut], I, I, 199 dans COURIR
Si comme renommée keurt, II, II, 53 dans COURIR
Et passerent là une riviere qui y queurt, qui se fiert en l'Escaut, et vient d'amont devers Arleux...., I, I, 79 dans COURIR
Celle ville [une sorte de logis en bois transportable] estoit tellement ouvrée, ordonnée et charpentée, qu'on la pouvoit deffaire par travées ainsi qu'une couronne et rasseoir membre à membre, liv. III, p. 121, dans LACURNE dans COURONNE
Considerez la grand valeur des presens et aussi la puissance des Parisiens ; car il fut dit à moy acteur de ceste histoire qui tous les presens vei, qu'ils avoyent cousté plus de soixante mille couronnes d'or, liv. IV, p. 7 dans COURONNE
[Rob. Bruce recommande en mourant, aux barons, que quand son fils] seroit venu en aage, qu'ils luy obeyssent, et qu'ils le couronnassent à roy, I, I, 47 dans COURONNER
Je savoie bien que encore au temps à venir sera cette haute et noble histoire en grand cours, et y prendront tous nobles et vaillans hommes plaisance et exemple de bien faire, II, III, 1 dans COURS
Et au corps ils avoient le cours du ventre dont ils mouroient sans remede, II, III, 83 dans COURS
L'escuyer anglois qui venoit là le cours [en courant] pour lui aider, n'y put venir à temps, II, II, 85 dans COURS
Il faut que les choses aient leur cours, II, II, 142 dans COURS
Et vinrent de course, à pied, l'un contre l'autre [joute de deux chevaliers], II, II, 81 dans COURSE
Si monta au plus tost qu'il put sur fleur de coursier et prit les champs, I, I, 103 dans COURSIER
Elle remonta sur son coursier, ainsi armée comme elle estoit [la comtesse de Montfort], I, I, 174 dans COURSIER
Et estoit appelé ce brigand Bacon : et estoit toujours bien monté de bons coursiers, de doubles roncins et de gros palefrois, I, I, 324 dans COURSIER
Le quel coursier qui estoit grand et fort s'escueillit à courir, et emporta le chevalier malgré lui, I, I, 298 dans COURSIER
Et avoyent nefs coursieres qui couroient sur les bandes de Normandie pour avoir des nouvelles, liv. II, p. 281, dans LACURNE dans COURSIER
Entrementes que Philippe [d'Artevelle] dormoit sur une coutepointe delez le feu de charbon en son pavillon, II, II, 192 dans COURTE-POINTE
Et avoient le duc et le roi leurs chambres tendues de draps, de courtines et de tapis, II, III, 41 dans COURTINE
[Diane sur prise au bain par Actéon] Ne sot de quoi faire courtine, En la fontaine se retire, Poésies mss p. 373, dans LACURNE dans COURTINE
[Le sire des Flamands ne voulait pas épouser la fille du roi d'Angleterre par qui son père avait été tué, les Flamands étaient au contraire portés pour l'alliance anglaise] Si le prirent et mirent en prison courtoise, et bien lui dirent que jamais n'en istroit s'il ne creoit leur conseil, I, I, 310 dans COURTOIS, OISE
L'escuyer espaignol entra tout premierement dedans [le gué de la riviere] et leur monstra le chemin ; quant ils veirent que le passage estoit bon et courtois, si furent tous resjouis, liv. III, p. 242, dans LACURNE dans COURTOIS, OISE
Le comte [de Hainant] leur respondit moult courtoisement [aux commissaires d'Édouard III] et leur dit...., I, I, 45 dans COURTOISEMENT
Et octroia courtoisement le demeurer jusqu'à la volenté de madame la roine, I, I, 25 dans COURTOISEMENT
Les aucuns disent qu'ils [les assiégés] trouverent moult de courtoisies en ceux de Brabant, et qu'ils souffrirent par plusieurs fois laisser passer parmi leur ost vivres assez largement pour mener devant Tournay, I, I, 139 dans COURTOISIE
Je voudroie bien avoir un tel messager ; il ne vous couste rien, et si savez veritablement tout quant que il avient par le monde, II, III, 22 dans COÛTER
Dit en soi-mesme Jean Lyon : Je mettrai un tel trouble entre cette ville et le comte, qu'il coustera cent mille vies, II, II, 52 dans COÛTER
Quand le capitaine vit que les seigneurs françois ne se departiroient point sans avoir le fort, quoique il coustast, II, III, 23 dans COÛTER
Toiles, coutis, or, argent en plate et en vaisselles, II, II, 188 dans COUTIL
Apporterent grant pillage de coutils, de charroy, de pourveances, liv. II, p. 225, dans LACURNE dans COUTIL
Un usage est en Angleterre, et aussi est-il en plusieurs pays, que les nobles ont grands franchises sur leur hommes et les tiennent en servage ; c'est à dire que ils doivent de droit et par coustume labourer, II, II, 106 dans COUTUME
[Édouard chassa de Calais tous les habitants pour le repeupler de purs Anglais] et ne retint que trois hommes : un prestre et deux autres anciens hommes, bons coustumiers des lois et ordonnances de Calais ; et fut pour enseigner les heritages, I, I, 322 dans COUTUMIER, IÈRE
Les bourgeois, qui n'estoient mie bons coustumiers de guerroyer, I, I, 302 dans COUTUMIER, IÈRE
Ceste maison estoit toute asseulée hors des autres, et un pauvre homme cousturier y demeuroit, II, III, 9 dans COUTURIER
Messire Gautier de Passac et messire Guillaume de Lignac demourerent avec les chevaliers et les menerent en une belle chambre où on avoit couvert pour disner, II, III, 85 dans COUVERT
Si chevaucherent bien un grand temps à la couverte tousdis en costiant l'ost aux Anglois, I, I, 91 dans COUVERTE
Quand jour fut, ces marchands qui estoient couvertement armés...., I, I, 131 dans COUVERTEMENT
Et le bourgeois qui trahit les avoit, se mit à fuire par couverture avec eux [afin de couvrir sa trahison], I, I, 190 dans COUVERTURE
Chacun de nous prit sa buire et les emplismes, et puis nous mismes au retour vers la ville, nos visages enveloppés de couvre-chefs, II, III, 16 dans COUVRE-CHEF
Cil Vautre estoit un couvreur de maisons, II, II, 107 dans COUVREUR
Et jà estoient les tables couvertes en la chambre mesme ; adonc demanda il l'eau pour laver, III, IV, 23 dans COUVRIR
Par ma foi, respondirent aucuns, sire, malement pouvons-nous savoir, car les Anglois sont couverts quelle chose ils feront ni où ils se trairont, II, III, 34 dans COUVRIR
Ils [les brigands] espioient une bonne ville ou un bon chastel ; et puis s'assembloient vingt ou trente brigands, et s'en aloient tant de jour que de nuit, par voies couvertes, que ils entroient en celle ville droit sur le point du jour, I, I, 324 dans COUVRIR
Un moult haut prince cremu et renommé, II, II, 53 dans CRAINDRE
Il convient qu'ils [les Écossais] entrent en l'evesché de Duram, ardant et exilant le païs ; ils feront bien grand cran en Angleterre, avant que nos ennemis soient pourveus, liv. III, p. 330, dans LACURNE dans CRAN
Il n'est pas sûr que cran, dans l'exemple ci-dessus de Froissart, soit le même que le cran dont il s'agit ici ; mais il est certain que dans l'exemple suivant c'est un tout autre mot : Et quand les armes eussent esté accordées, et nous eussions aussi avisé et eslu les nostres, et de ce pris aux Sarrazins cran et ostages, et aussi livré, ce fust raison, III, IV, 15 dans CRAN
Grand nombre d'arbalestriers, de cranequiniers, picquenaires et gens d'armes, III, IV, 50 dans CRANEQUINIER
Allez en Angleterre, orde crapaudaille, que jamais pied n'en puisse retourner, II, III, 44 dans CRAPAUDAILLE
Quand il ot monstré ses lettres de creance, II, II, 223 dans CRÉANCE
Il fut determiné de deployer [l'oriflamme du roi de France], pour la cause de ce que les Flamands tenoient opinion contraire du pape Clement et se nommoient en creance [en matière de foi] Urbanistes, II, II, 196 dans CRÉANCE
Pourtant que je ne les vis ni scellées, ni approuvées, je n'y ajoutai point de foi ni de credence, II, III, 103 dans CRÉANCE
Ainsi fut cette grande et dure chevauchée departie, que le roi Edouard, le premier an de sa creation, fit contre les Escots, I, I, 45 dans CRÉATION
Que à creature du mond, fors entre eux, ils ne reveleroient leurs secrets ne leur voyage, II, II, 65 dans CRÉATURE
J'ay tout veü, quant j'ay veü madame.... J'ay tout veü, à parler par droiture, Quant j'ay veü si gente creature, Poésies mss. p. 317, dans LACURNE dans CRÉATURE
Jà pour creniel, pour tour ne pour guerite, Je ne lairrai qu'à occoision ne die : Sus toutes flours j'aime la marguerite, Bal. dans CRÉNEAU
D'autre part, à un autre creneau estoit le sire de Sorel monté sur une eschelle et se combattoit, main à main, à ceux de dedans, II, II, 11 dans CRÉNEAU
Et se rangerent archers tous sur les dos et crestes des fossés autour de la ville, chacun les arcs tendus et appareillés pour traire, II, III, 41 dans CRÊTE
Encore firent faire ceux de Gand un engin, et asseoir devant la ville qui jetoit croisseux de cuivre tout bouillans, II, II, 161 dans CREUSET
Là fouirent et houerent et piquerent Anglois tant que la moitié de la tour, par defaute de pied, s'ouvrit et crevaça, II, III, 33 dans CREVASSER
Allez, allez querre vostre comte d'Armignac, qui s'est tué et crevé à boire fontaine devant Alexandrie, III, IV, 20 dans CREVER
Et fit-on à savoir par un cri et par un heraut que, le premier qui entreroit dedans Duras, il gagneroit cinq cents francs, II, II, 11 dans CRI
Pour estre à Condé sur Escaut, à un tournoi qui là estoit crié, I, I, 27 dans CRIER
Tel meschef, douleur et crierie avoit en la salle qu'on ne savoit auquel entendre, III, IV, 32 dans CRIERIE
Que si aucuns faisoit le contraire de ce que dessus est dit,... de celle offense que par la connoissance des officiers du seigneur et des lois à qui il appartiendra, le fait soit criminel, II, II, 241 dans CRIMINEL, ELLE
Une forme d'image plus çlaire que n'est cristal s'apparut à Robert l'ermite, III, IV, 44 dans CRISTAL
Il estoit moult aimé et cru en la ville, I, I, 190 dans CROIRE
Et seoit le dit duc de Bourbon par usage le plus du jour au dehors de son pavillon, jambes croisées, III, IV, 15 dans CROISER
Quand [les chevaliers envoyés en Bretagne par Richard] purent sentir qu'ils eurent vent pour partir, ils croiserent leurs nefs et entrerent en leurs vaisseaux et desancrerent et partirent, II, II, 59 dans CROISER
Ces capitaines firent en Bigorre plusieurs courses et envahies, et se croisoient en courant et chevauchant le pays, II, III, 6 dans CROISER
Là s'arresta le chevalier sur les champs et dit : " Vez-ci Berne " , et estoit sur un chemin croisé, et ne savoit lequel faire ou d'aller à Morlens ou à Pau, II, III, 11 dans CROISER
Jà leur avoit on baillé nouvelles lances ; et se cuiderent très bien atteindre, mais non firent ; car les chevaux croiserent, par quoy leurs coups n'eurent point de force ; si passerent outre, liv. IV, p. 44, dans LACURNE dans CROISER
[Le connétable de Clisson] se couvroit contre les coups [de son assassin] et croisoit son badelaire [épée] en soy deffendant vaillamment, liv. IV, p. 142 dans CROISER
Et sur le chevron messire Robert portoit une petite croisette d'or, I, I, 134 dans CROISETTE
Adonc les prelats en leurs prelalations et seigneuries commencerent à prescher ce voyage par maniere de croisiere [croisade], II, II, 207 dans CROISIÈRE
Finalement leur defense ne valut neant, car gens d'armes frisques et nouveaux croissoient toudis sur eux, I, I, 108 dans CROÎTRE
Les saisons passerent, et ce jeune duc de Guerles cresist en honneur, en force, en sens et en grand vouloir de faire armes, II, III, 94 dans CROÎTRE
Si se refroida grandement de cette croix [croisade] emprise et preschée, et contremanda ses officiers, I, I, 63 dans CROIX
Or vous retournerez si povres et si nuds que les poux vous estrangleront, et vous les croquerez entre vos ongles, I, III, 18 dans CROQUER
Et par dessus les montagnes et au plain des valées estoient crolieres et grans marais, I, I, 37 dans CROULIÈRE
Et si avoient les Escots leurs deux premieres batailles establies sur les deux croupes de montagnes, I, I, 41 dans CROUPE
Ainsi que leur disoient chacun jour gens creables, chevaliers et escuyers, qui bien le cuidoient savoir, I, I, 31 dans CROYABLE
Sire de Laval, respondit le duc, laissez moy faire ma voulenté ; car Clisson m'a tant de fois courroucé, que maintenant il est heure que je luy monstre ; et partez vous d'icy ; je ne vous demande rien ; laissez moy faire ma cruauté ; car je vueil qu'il meure, liv. IIII, p. 198, dans LACURNE dans CRUAUTÉ
Et encores par tel folie As-tu hui fais regrès et plains ; Tu es un jeune homme tous plains De cruautés [de souffrances], Poésies mss. p. 12, dans LACURNE dans CRUAUTÉ
Les aucuns en donnent le droit de la guerre qui fut en ce temps si grande et si cruelle en Flandre, II, II, 62 dans CRUEL, ELLE
Le prince de Galles, qui estoit courageux et cruel comme un lyon, print ce jour grant plaisir à combattre et chacer ses ennemis, liv. I, p. 195, dans LACURNE dans CRUEL, ELLE
Or avint ainsi que messire Henri de Flandre se mit un jour en la compagnie et cueillette de plusieurs chevaliers, I, I, 86 dans CUEILLETTE
Le comte Derby fit une cueillette et un amas de gens d'armes et d'archers, I, I, 232 dans CUEILLETTE
Et avoit intention d'arriver à Harfleu ; mais un tourment le prit et cueillit en mer, qui lui dura plus de quinze jours, I, I, 214 dans CUEILLIR
Tous ces seigneurs s'estoient cueillis en grant desir de là venir, et faire leur pouvoir de la conquerir [la ville], I, I, 86 dans CUEILLIR
Il prit et cueillit environ quarante lances de bons compagnons, I, I, 79 dans CUEILLIR
On ne perdroit pas ceans une cueillier d'or ou d'argent, ni rien qui soit, que il ne le sçust tantost, II, III, 22 dans CUILLER, ou, suivant l'orthographe de quelques-uns, dit l'Académie, CUILLÈRE
Et devez savoir que les Sarrazins ne sont pas si bien armés ni si forts comme sont les chrestiens.... Et s'arment le plus de cuiries et portent targe à leurs cols moult legeres, III, IV, 15 dans CUIRASSE
Cher sire, un jour viendra que telles choses vous seront si renouvelées qu'elles vous cuiront, III, IV, 56 dans CUIRE
Il l'aconsuivit bas ens es cuisses, et lui perça du glaive tout outre les cuisseaulx, II, II, 81 dans CUISSARD
Je serai le premier à recouvrer les torfaits lesquels on nous fait encore tous les jours par la simplesse et la lascheté de vous et par especial de nostre chef le roi qui est allié par mariage à son adversaire ; ce n'est pas signe qu'il le veuille guerroyer. Nennil, il a le cul trop pesant ; il ne demande que le boire et le manger, III, IV, 56 dans CUL ou CU
Monseigneur Jean le Bel, qui grand cure et toute bonne diligence mit en cette matiere, Prol. dans CURE
Ils en trouverent si grand foison [de richesses], que garçons n'avoient cure de draps fourrés de vair, I, I, 266 dans CURE
Si fit adonc en ce temps de celui qui puis fut le roi de France, la plus belle cure dont on pust ouïr parler, II, II, 70 dans CURE
La prise de l'ourse vue et la curée faite, jà estoit basse nonne, III, IV, 24 dans CURÉE
Toutes voies point il [le comte de Foix] n'arresta jusques à tant qu'il lui eust donné cinq coups d'une dague ; et puis après commanda le comte qu'il fust mis dans la fosse, et il le fut, et là mourut, car il fut povrement curé de ses plaies, II, III, 10 dans CURER
Et y a un très beau clos.... et dedans ce clos, très grand foison de vignobles ; car, an par autre, y ont bien les freres entre cent et six vingts cuves de vin, II, III, 100 dans CUVE
Et [les Gantois à Dam] mirent femmes et enfants prisonniers dedans le moustier, et proprement ils firent entrer les dames chevaleresses, II, II, 232 dans DAME
Sa dame de mere lui acordoit tout ce qu'il disoit...., I, I, 100 dans DAME
.... Et obeiroient à li comme à leur dame, et à son fils comme à leur seigneur, I, I, 9 dans DAME
Le sire de Cliçon avoit un fils, jeune damoisel qui s'appeloit Olivier ainsi que son pere, I, I, 212 dans DAMOISEAU
La propre nuit que la maladie le prit, il avoit soupé en grant revel avecques damoiselles de la ville, II, II, 56 dans DAMOISELLE
La riviere qui queurt parmi la ville de Caen, qui porte grosse navire, estoit si basse et si morte, qu'ils la passoient et repassoient à leur aise, sans danger du pont, I, I, 272 dans DANGER
Quant Hue le despensier vit qu'il ne pouvoit retraire la roine en Angleterre et [la] remettre en son danger [pouvoir de lui Hue] et du roi son mari, I, I, 11 dans DANGER
Les cardinaux, qui se veoient au danger [pouvoir] des Romains...., II, II, 20 dans DANGER
Et estoient ensemble à la fois en dances et en caroles et en esbatements, II, II, 46 dans DANSE
Fut le souper bel et gent, bien dansé et continué toute la nuict jusques auprès du jour, liv. IV, p. 93, dans LACURNE dans DANSER
Une petite courte darde espaignole à un large fer, II, II, 30 dans DARD
Seigneurs, le fuir ne nous vaut rien ; et si nous fuyons, nous sommes perdus d'avantage, I, I, 327 dans DAVANTAGE
Et les Anglois ne pouvoient aller jusques à eux [les Escots], qu'ils ne fussent tous morts et tous perdus d'avantage, ou pris à grand meschef, I, I, 42 dans DAVANTAGE
Adonc descendirent les seigneurs et les gens d'armes de leurs navires, et vinrent devant la ville de Carenten, et l'assaillirent vitement et fortement ; quand les bourgeois virent ce, ils eurent grand peur de perdre corps et avoir ; si se rendirent saufs leurs corps, leurs femmes et leurs enfants, malgré les gens d'armes et les soudoyers qui avec eux estoient ; et mirent leur avoir à volonté, car ils savoient bien qu'il estoit perdu d'avantage, I, I, 267 dans DAVANTAGE
[Un grand tourment les prit en mer qui les mit si hors de leur chemin, qu'ils ne surent dedans deux jours, là où ils estoient ; de quoi Dieu leur fit grand grace et leur envoya belle aventure] s'ils se fussent combatus en icelui port qu'ils avoient choisi, ou aucques [un peu] près, ils estoient perdus davantage et chus ès mains de leurs ennemis, I, I, 18 dans DAVANTAGE
Le roi de France avoit fait establir si bonnes gens d'armes et forteresses que les Anglois qui vouloient issir hors, à cheval ou à pied, pour aller fourrer ou aventurer, ne l'avoient mie d'avantage, mais trouvoient souvent des rencontres dures et fortes, I, I, 309 dans DAVANTAGE
.... Par quoi les preux aient exemple d'eux encourager en bien faisant, Prol. dans DE
Quand il aperçut qu'il estoit mal de la roine et du comte de Kent, I, I, 6 dans DE
Fut conseillé au roi que il se feignit de cette emprise ; car d'esmouvoir guerre au roi d'Angleterre, et de.... ce n'estoit pas chose qui fust appartenante, I, I, 8 dans DE
Si n'estoit pas de merveille si ceux du pays estoient effrayés et esbahis ; car avant ce ils n'avoient oncques vu homme d'armes, et ne savoient que c'estoit de guerre ni de bataille, I, I, 270 dans DE
Mais tous les passoit, de bien combattre et vaillamment, messire Eustache de Ribeumont, I, I, 328 dans DE
Si estoit ce messire Robert d'Artois si bien du roi qu'il vouloit, I, I, 12 dans DE
Et ainsi le vint-il dire de nuit à la roine d'Angleterre, I, I, 12 dans DE
Et se voulut agenouiller de la grand joie qu'elle avoit, I, I, 14 dans DE
Je cuide et crois de verité que par peché, à tort ou par envie, on a cette roine dechassée, et son fils hors d'Angleterre, I, I, 17 dans DE
Par quoi ce n'est point de merveille s'ils font plus grans journées que autres gens, I, I, 34 dans DE
Or revinrent de l'empereur monseigneur Louis de Bavière...., I, I, 76 dans DE
Et le roi mesme ne se put tenir de la regarder, et bien lui estoit avis qu'onques n'avoit vu si noble, si frisque ni si belle de [que] li, I, I, 165 dans DE
[Les murs du châtel] estoient hauts malement et de pierre dure, et ouvrés jadis de mains de Sarrasins, qui faisoient les soudures si fortes et les ouvrages si estranges que ce n'est point de comparaison à ceux de maintenant, I, I, 239 dans DE
Ainsi que Jacques d'Artevelle chevauchoit par la rue, il s'aperçut tantost qu'il y avoit aucune chose de nouvel contre lui, I, 248 dans DE
Grand foison de seigneurs de France revenoient de jour en jour du roi d'Espaigne qui faisoit guerre adonc au roi de Grenade, I, I, 186 dans DE
Cil [Robert d'Artois] la conseilloit et confortoit de ce qu'il pouvoit, I, I, 12 dans DE
Et la festerent de ce qu'ils purent, car bien le savoient faire, I, I, 15 dans DE
Avec lui estoient de chevaliers messire Jacques.... et des escuyers, Gille et Thierri...., I, I, 10 dans DE
.... Et ne voulut oncques reculer, mais s'en vint de grand courage assembler aux Allemands, I, I, 140 dans DE
Lor fit le roi de rechef une semonce très especiale et envoya jusques à douze cents lances de bonnes gens d'armes en l'ost [de] son fils, I, I, 117 dans DE
Ceux de dedans se defendirent très durement de traire et jeter pierres, feu et pots pleins de chaux, jusques environ midi, I, I, 149 dans DE
De la mort Jean Lyon fut le comte grandement resjoui, II, II, 57 dans DE
[Le prud homme] s'en vint à la porte de Gand, où les gardes veilloient, et là les trouva jouant aux dés, II, II, 213 dans
Au commandement du comte [de Flandre] couvertement Jean Lyon prit paroles et debat à lui [un homme de Gand ennemi du comte] et l'occit, II, II, 52 dans DÉBAT
Quoi que je die ni monstre en ce parlement, quand tous les navieurs seront venus et Jean Lyon fera sa demande, si la debatez, et je me feindrai, II, II, 52 dans DÉBATTRE
Pour rendre au grand prieur d'Aquitaine trente mille florins, lesquels il avoit prestés debonnairement en l'isle de Rhodes, III, IV, 59 dans DÉBONNAIREMENT
[Un écuyer du comte de Mont-Ventadour livrant le château pour 6000 fr. à Geffroy Tête-Noire] il mit en son marché que son maistre n'auroit jà mal, et le mettroit-on hors du chastel debonnairement, II, II, 47 dans DÉBONNAIREMENT
Celle noble dame [Isabelle d'Angleterre] qui dechassée et deboutée estoit hors de son pays, I, I, 16 dans DÉBOUTER
Tout deboutonné en une simple cote et sa chemise, affublé d'un mantel, II, II, 30 dans DÉBOUTONNER
Lors cuiderent bien les cardinaux estre tous morts, et s'enfuirent pour sauver leurs vies l'un deçà, l'autre delà, II, II, 20 dans DEÇÀ
Je pensoie bien que toutes ces douces paroles que Gisebrest Mahieu nous rapporta l'autre jour, ce n'estoit que decevance, II, II, 54 dans DÉCEVANCE
Adonc se tint pour deçu messire Hue de Cavrelée, II, II, 212 dans DÉCEVOIR
Et quand on avoit ainsi couru demie lieue ou plus et on venoit au lieu dont ce hutin ou cri naissoit, on se trouvoit deçu ; car ce avoient esté cerfs ou biches qui s'esmouvoient et fuyoient...., I, I, 37 dans DÉCEVOIR
Et quand les Anglois entendirent ce, ils eurent conseil, et virent bien qu'ils estoient deçus en leurs cuiders, I, I, 44 dans DÉCEVOIR
Plusieurs seigneurs.... sont enclins à leur profit et ne regardent mie loyaument.... fors à avoir la mise, et ce les deçoit, II, II, 52 dans DÉCEVOIR
Il avoit la roine et son ains-né fils dechassé hors d'Angleterre, I, I, 9 dans DÉCHASSER
Il lui vint soudainement un homme en pur le chef et tout deschaulx et vestu d'une povre cotte de burel blanc, III, IV, 29 dans DÉCHAUX
Six des plus notables bourgeois, tous deschaux, les hars au col, I, I, 320 dans DÉCHAUX
Et Pietre du Bois s'en vint à Commines, et là entendit aux besognes, et fit tous les ais du pont descheviller, II, II, 176 dans DÉCHEVILLER
Quand les gens du comte virent la banniere du comte toute descirée, ils furent tous esbahis, II, II, 54 dans DÉCHIRER
[Chacun était ému de pitié à la vue des six bourgeois de Calais agenouillés aux pieds d'Édouard] Et vraiement ce n'estoit pas merveille ; car c'est grand pitié de voir hommes descheoir et estre en tel estat et danger, I, I, 321 dans DÉCHOIR
Les manieres des assauts, comment et de quoi, je le vous veux declarer et pleinement deviser, I, I, 257 dans DÉCLARER
Car en pluisours lieux on decline [répète], Que toute joie et toute honnours Viennent et d'armes et d'amours, Espinette amour. dans DÉCLINER
Il luy vint sur le costé et luy descliqua un coup entre le col et les espaules, si grant qu'il le renversa tout à dens sur le col de son cheval, liv. I, p. 401, dans LACURNE dans DÉCLIQUER
Il fut jugé à estre decolé ; et cependant qu'on le menoit à sa decolation sur une charrette et seant sur une planche...., liv. II, p. 233, dans LACURNE dans DÉCOLLATION
Le roi fit prendre tous ces seigneurs et en fit decoler sans delai et sans connoissance de cause jusques à vingt deux des plus grands barons, I, I, 6 dans DÉCOLLER
Espaignolet donna conseil de jeter bois au pertuis de la croute [grotte] pour ensonnier tellement l'entrée qu'on ne la pust descombler, II, III, 23 dans DÉCOMBLER
Après la desconfiture du champ Saint Gilles, les coureurs [anglais] trouverent de leurs gens qui fuyoient ainsi que gens desconfits, II, II, 19 dans DÉCONFIRE
Il y avoit aucuns Anglois et Gascons qui là s'estoient retraits de la desconfiture de Ymet, qui tenoient la ville assez vaillamment, II, II, 8 dans DÉCONFITURE
Si est aumone et gloire à Dieu et au monde de adresser et reconforter les deconfortés et deconseillés...., I, I, 17 dans DÉCONFORTER
Si est aumone et gloire à Dieu et au monde de adresser et reconforter les desconfortés et desconseillés, I, I, 17 dans DÉCONSEILLER
À cette heure, que l'estourmi monta et le haro, il estoit en son hostel et se commençoit à decoucher [lever], II, III, 98 dans DÉCOUCHER
Et puis fut decoupé en quatre quartiers [Hue le Dépensier], I, I, 24 dans DÉCOUPER
Un mauvais coeur en descourage deux douzaines de bons, II, III, 19 dans DÉCOURAGER
Et avoient les François leurs descouvreurs [espions], et les Hongres les leurs, III, IV, 52 dans DÉCOUVREUR
Le dit messire Geffroy de Chargny s'en descouvrit bien secretement à aucuns chevaliers de Picardie qui tous furent de son accord, I, I, 326 dans DÉCOUVRIR
Le sire de Clisson, qui estoit alors le plus especial de son conseil et le mieux cru de tous, y mettoit grand descry [opposition], liv. I, p. 400, dans LACURNE dans DÉCRI
Plusieurs subtiles voies qui ci ne peuvent mie estre toutes descrites, I, I, 11 dans DÉCRIRE
Si ne fut mie courroucé quand il ouit dire et recorder le grand deplaisir que on avoit fait à son neveu, et aussi en quel desdaing [déplaisir] il l'avoit pris, I, I, 100 dans DÉDAIN
Lancastre et le comte de Cantebruge desiroient trop grandement à aller dedans l'an en Portingal, II, II, 219 dans DEDANS
Et devoit estre à cette feste une joute de quarante chevaliers de par dedans, attendans tous autres, et de quarante escuyers aussi, I, I, 213 dans DEDANS
Un grand tourment les prit en mer qui les mit si hors de leur chemin, qu'ils ne surent, dedans deux jours, là où ils estoient, I, I, 18 dans DEDANS
Dedans celle treve advint que...., I, I, 47 dans DEDANS
Aller, dedans l'an, en Portingal, II, II, 219 dans DEDANS
Et entra dedans la ville, tout premierement, messire Jean de Hainaut, I, I, 103 dans DEDANS
Nous vous voudrions prier que nous puissions demeurer en composition, que vous ne nous fissiez point de guerre, ni nous à vous, le terme d'un mois ; et si, là en dedans, le roi de France ou le duc de Normandie son fils venoient en ce pays si forts que pour vous combattre, nous serions quittes et absous de nos convenances, I, I, 234 dans DEDANS
Et n'est nul en Angleterre, tant soit noble ni de grand affaire, qui l'ose courroucer ni desdire de tout ce qu'il veut faire, I, I, 7 dans DÉDIRE
Le traité plut assez bien au roi de France, pour mieux complaire au roi d'Escosse, et ne desdit de rien le traité, I, I, 169 dans DÉDIRE
Quand j'eus sejourné en la cité de Pammiers, laquelle cité est moult deduisant, car elle sied en beaux vignobles, II, III, 6 dans DÉDUIRE
S'ils furent celle nuit ensemble [Charles VI et Isabelle] en grant deduit, ce pouvez-vous bien croire, II, II, 231 dans DÉDUIT
Le roi de France, quoique il se tint à Paris ou en ses deduits, II, II, 13 dans DÉDUIT
Si se defit cette chevauchée, II, II, 1 dans DÉFAIRE
Et faisoit les femmes, dames, damoiselles et autres, defaire les chaussées et porter les pierres aux crenaux pour jeter aux ennemis, I, I, 173 dans DÉFAIRE
Puisqu'il est fait, il ne se peut defaire, II, II, 30 dans DÉFAIRE
Et vouloit laisser reposer son armée qui estoit fort deffaicte, V, 1 dans DÉFAIRE
Si le pria en amitié et requit par lignage qu'il se voulust sur ce aviser, par quoi aucune deffaute ne fust trouvée en lui, I, I, 72 dans DÉFAUT
La comtesse pria à ces seigneurs de Bretagne, pour l'amour de Dieu, qu'ils ne fissent nule defaute, et que elle auroit grand secours dedans trois jours, I, I, 176 dans DÉFAUT
Il [ceux de Gand] se trouvoient quatre vingt mille hommes tous defendables [capables de se défendre] et aidables, II, II. 91 dans DÉFENDABLE
Par lequel trait il y en eut moult de blessés des assaillans et des defendans, I, I, 102 dans DÉFENDRE
.... Devoient demeurer au pont et garder le passage, pour le defendre aux aventures des survenans, I, I, 139 dans DÉFENDRE
Armés, et portant espée ou bastons defensables, II, III, 36 dans DÉFENSABLE
Ces chevaliers et leurs gens estoient tous rangés devant la porte et montroient bonne defense, II, II, 57 dans DÉFENSE
Il fit assaillir ceux qui defendoient, et traire si ouniement [sans interruption] que à peine n'osoit nul apparoir aux defenses pour la defendre, I, I, 207 dans DÉFENSE
Il avoit couvertement demandé au portier laquelle clef defermoit la grand porte, I, I, 131 dans DÉFERMER
Le sire de Hangest se deferra du glaive [qui l'avait blessé], et entra dedans les fossés, II, II, 66 dans DÉFERRER
À Paris où le roi Philippe se tenoit pour le temps, attendant tous les jours que defiances [défis] lui vinssent du roi anglois, I, I, 75 dans DÉFIANCE
Vous avez bien ci-dessus oui recorder comment le duc de Guerles avoit defié le roi de France par defiances impetueuses, II, III, 103 dans DÉFIANCE
Et y sejournerent tout l'yver, et ne povoient avoir nulle response diffinitive, I, I, 53 dans DÉFINITIF, IVE
Et estoit l'intention de la duchesse qu'elle feroit juste enqueste là où le corps son pere fut enseveli, et feroit les os defouir, II, III, 136 dans DÉFOUIR
Le royaume de France est si grand, et tant y a de bonne et noble chevalerie et escuyerie, qu'il n'en peut estre desgarni, I, I, 315 dans DÉGARNIR
Cils de Toulouse s'en plaignoient trop grandement pour les degats et le grand dommage qu'ils [ceux de Lourdes] leur faisoient, II, III, 8 dans DÉGÂT
Vous avez droit.... car si je n'allois ou fusse allé devant la volonté du peuple, vous eussiez esté ou seriez près du peuple et degradé à grand confusion et derision, III, IV, 77 dans DÉGRADER
Or regardez des oeuvres de fortune, comme elles vont.... quand ce vaillant homme et bon chevalier fut ainsi demeuré et vitupereusement degradé d'honneur et de chevance, III, IV, 30 dans DÉGRADER
Grand plenté de mets et d'entremets si estranges et si desguisés qu'on ne les pourroit deviser, I, I, 31 dans DÉGUISER
Il fut ainçois en Bretagne revenu que le roi ni autres sçussent rien de son departement ; mais pensoit chascun qu'il fust dehaité [malade] en son hostel, I, I, 153 dans DEHAITÉ, ÉE
Et toutes ses gens passerent en dehors, I, I, 81 dans DEHORS
Et encore en y avoient en la ville beaucoup qui se dejeunoient par les tavernes et buvoient la garnache et la malvoisie chez Lombards, et rien n'en payoient, II, II, 115 dans DÉJEUNER
Tantost après le desjeun qui fut moult bref, II, II, 41 dans DÉJEUNER ou DÉJEUNÉ
Ceux qui dedans [la tour] estoient et qui ouvrir et desjoindre la veoient, se traïrent tous à un faix sur la plus saine partie, II, III, 33 dans DÉJOINDRE
.... Par quoi les sages du pays pussent sur ce prendre bon avis et accord comment et par qui le pays seroit gouverné de là en avant, I, I, 26 dans DELÀ
À l'aide de vos amis qui delà la mer sont, I, I, 14 dans DELÀ
Jusques à ce que le roy d'Angleterre eust esté trois moys de là la mer, IV, 8 dans DELÀ
Nonobstant ce, le sire de Beaumont ne s'en voulut oncques deporter ni delaisser, si eut faite son entreprise, I, I, 88 dans DÉLAISSER
Et eurent avis et conseil, par grand deliberation, que...., I, I, 292 dans DÉLIBÉRATION
Et dit que les moines estoient trop delicieusement nourris de bons vins et de delicieuses viandes, par lesquels delices et superfluités ils ne se pouvoient relever à minuit ni faire leur office.... et les remit aux oeufs et au petit vin pour avoir claire voix et chanter plus haut, III, IV, 50 dans DÉLICIEUSEMENT
La poudriere du delié sablon qui là estoit, commença à lever à l'empainte des chevaux, III, IV, 83 dans DÉLIÉ, ÉE
Cil Janekin Clinton estoit delié et menu de membres, II, II, 81 dans DÉLIÉ, ÉE
Je leur ferai faire delivrance d'or et d'argent, tant que ils vous serviront volontiers, I, I, 9 dans DÉLIVRANCE
Fit appareiller hostels pour recevoir le roi de Behaigne [Bohême] et le roi de Navarre, qui estoient de la delivrance [auxquels il faisait délivrer à ses dépens ce qui était nécessaire], I, I, 51 dans DÉLIVRANCE
Furent payés et delivrés à Londres pour trois mois [les gens d'armes en voyés en France par Richard], II, II, 65 dans DÉLIVRER
Seigneurs cardinaux, delivrez-vous [dépêchez-vous] de faire pape, II, II, 20 dans DÉLIVRER
Et se vint rendre à eux, qui le prirent et l'amenerent en l'ost, et le delivrerent à leur maistre, qui...., I, I, 134 dans DÉLIVRER
[Isabelle] Fit appareiller toutes ses besognes, et payer et delivrer aux hostes, le plus coyement et bellement qu'elle pust, et partit de Paris, I, I, 12 dans DÉLIVRER
Et dit le roi d'Angleterre à son cousin Derby qu'il prist assez or et argent et le donnast et departist largement aux chevaliers et escuyers ; car on lui en delivreroit assez, I, I, 215 dans DÉLIVRER
Si fut cette chose si approchée que, droitement la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, et devoit le dit Aimery delivrer [livrer] le chateau de Calais en celle nuit [aux ennemis], I, I, 326 dans DÉLIVRER
Quand ceux de Calais virent le delogement de leurs gens [l'armée qui devait les délivrer], si furent tous desconfits et desbaretés, I, I, 319 dans DÉLOGEMENT
Ces barons de Northombrelande passerent la nuit au mieux qu'ils purent, et à lendemain se deslogerent, II, II, 19 dans DÉLOGER
De ces nouvelles furent-ils tous resjouis [les barons de Gascogne] et dirent c'estoit tout ce qu'ils demandoient, II, II, 5 dans DEMANDER
Quant le roi fu là arresté, les barons et les seigneurs de France et de son conseil qui demandoient pour lui [de ses nouvelles] y arresterent aussi, ainsi qu'ils venoient, I, I, 296 dans DEMANDER
Et si je le fesoie, vous m'en devriez blasmer, non pas blasmer seulement, mais mon corps justicier et desmembrer, I, I, 166 dans DÉMEMBRER
Il [le cheval] s'escueillit et se demena tant qu'il fut maistre du seigneur qui le chevauchoit, et l'emporta...., I, I, 91 dans DÉMENER (SE)
Je n'ai que faire de demener cette matiere trop longuement, I, I, 101 dans DÉMENER (SE)
[Le roi Anglois regarda que] tant qu'il avoit guerroyé par les Allemands et les Flamands, il n'avoit rien fait fors que frayé et dependu grandement et grossement ; et l'avoient mené et demené les seigneurs de l'Empire, qui avoient pris son or et son argent, ainsi qu'ils avoient voulu, I, I, 152 dans DÉMENER (SE)
Et se monteplierent les paroles entre eux deux, tant que ils se desmentirent, II, II, 221 dans DÉMENTIR
Ordonné estoit du conseil du roi, que le connestable messire Olivier de Cliçon se desmettroit pour le jeudi l'endemain, de l'office de la connestablie, II, II, 194 dans DÉMETTRE
Le demourant se sauverent ou furent morts, II, II, 66 dans DEMEURANT, ANTE
Quand les gens d'armes qui dedans Duras estoient virent que leur ville se commençoit à perdre, si se retraïrent au chasteau et laisserent convenir [capituler] le demeurant, II, II, 11 dans DEMEURANT, ANTE
Ceux de Mont-Segur y descendirent volontiers [aux conditions de la trêve], et se mirent tantost douze bourgeois des plus suffisans en ostages, pour accomplir les convenances et demeurer la ville en paix, I, I, 234 dans DEMEURER
Ne demoura gueres après, que grand infamie issit sur la mere du jeune roy Edouard, I, I, 50 dans DEMEURER
Et que nullement ils ne laissassent le roi d'Angleterre repasser, ni prendre port en Flandre ; et si par leur coulpe en demeuroit, il les feroit tous mourir de male mort, I, I, 106 dans DEMEURER
Si dit : monseigneur, si nous estions droites gens d'armes et bien apperts, nous burions à ce souper des vins de ces seigneurs de France qui se tiennent en garnison en Bergerac. Si respondit le comte Derby tant seulement : jà pour moi ne demeurera, I, I, 217 dans DEMEURER
Et là se tint [la roine] tout le jour et toute la nuit, ainsi que une femme demi-morte, II, II, 112 dans DEMI, IE
Pietre du Bois s'en vint un soir chieux ce Philippe qui demeuroit avec sa demoiselle de mere, II, II, 101 dans DEMOISELLE
Il assembleroit tous les bourgeois de la ville, et leur demonstreroit la besogne, et les feroit armer, I, I, 184 dans DÉMONTRER
Messire Gautier de Mauny respondit et dit [aux propositions des assiégés] : j'en irai volontiers parler à monseigneur le comte Derby ; lors vint devers ledit comte, qui n'estoit pas loin ; si lui demonstra toutes les paroles que vous avez ouïes, I, I, 234 dans DÉMONTRER
J'ai loué à mes deniers celle nef pour faire sur ce voyage ma volonté, II, II, 220 dans DENIER
Parmi ses deniers payans [par le moyen de], I, I, 264 dans DENIER
Je ne donrai de vos franchises trois deniers, II, II, 53 dans DENIER
Il cuidoit que ceux de Valenciennes dussent vuider et là venir combattre ; aussi l'eussent-ils très volontiers fait ; mais messire Henry d'Antoiny, qui la ville avoit à garder, leur deneoit et defendoit, I, I, 111 dans DÉNIER
Le jour qui estoit denoncé, approcha, I, I, 57 dans DÉNONCER
Et afin que la dite fete fut sçue et connue en toutes marches, le roi d'Angleterre l'envoya publier et denoncer par ses herauts en France, en Escosse...., I, I, 213 dans DÉNONCER
L'enfant s'avança de la table ; le comte ouvrit lors son sein et desnoulla lors son gipon et prit un coutel et coupa les pendans de la boursette, II, III, 13 dans DÉNOUER
Ne rencherirent les vivres qu'on n'eust la denrée pour un denier, aussi bien qu'on avoit par avant qu'ils vinssent, I, I, 32 dans DENRÉE
Jusques au marché des denrées, II, II, 54 dans DENRÉE
Là les povres gens leur chantoient une note entre leurs dents tout bas, II, III, 44 dans DENT
Et disoient que on feroit un grand outrage, si on denuoit le royaume d'Angleterre de deux mille hommes d'armes, II, III, 18 dans DÉNUER
Et après le departement du roi de France et de son ost du Mont de Sangaltes, I, I, 320 dans DÉPARTEMENT
Et girent à l'ancre cette premiere marée devant les digues de Hollande sur le departement de la terre, I, I, 18 dans DÉPARTEMENT
Assez tost après sa revenue en France, et la departie des osts dessus dits, I, I, 212 dans DÉPARTIE
Par ainsi se defit cette grosse chevauchée, et departit le roi anglois ses gens, et leur donna congé de raller en leurs hostels, I, I, 194 dans DÉPARTIR
Si ordonna à departir et deloger, I, I, 319 dans DÉPARTIR
Bel oncle, vous avez failli à votre entente ; un autre vous despasse de la femme que vous vouliez avoir, II, III, 130 dans DÉPASSER
Et la banniere du comte fut ruée par terre et toute despecée, II, II, 54 dans DÉPECER
Le duc de Berry remontra au destroit conseil des nobles de France, auxquels principalement pour le temps de adonc les choses du royaume toutes se dependoient, et dit ainsi...., II, III, 47 dans DÉPENDRE
Et disoient Anglois : Messire Jean de Montfort nous a joué de ce tour que travailler nos corps et lever nos gens et faire despendre l'argent du roi, II, III, 63 dans DÉPENDRE
Et tous despensant si largement qu'il sembloit que argent leur plust des nues, I, I, 66 dans DÉPENSER
Les Gantois allerent prendre Jean Boulle et querre en son hostel et l'emmenerent en-my la rue ; et là fut despiecé piece à piece ; chacun en emportoit une piece, II, II, 88 dans DÉPIÉCER
Et tantost messire Robert Canolle fit ouvrir une poterne hors du chastel, et sur les fossés il fit descoler, au despit des François, tous les prisonniers qu'il tenoit, II, III, 8 dans DÉPIT
Et trouverent cinq povres prisonniers anglois que les Escots avoient liés tous nuds aux arbres, par despit, et deux qui avoient les jambes brisées, I, I, 44 dans DÉPIT
Messire Jean de Hainaut, qui lui avoit fait, si comme il estoit informê, plusieurs despits, I, I, 98 dans DÉPIT
Portingalois sont chauds, bouillans, et mal souffrans ; et aussi sont les Anglois fols, despiteux et orgueilleux, II, III, 82 dans DÉPITEUX, EUSE
[Le pape Grégoire] Quand il vit qu'il ne pouvoit trouver nulle paix entre le roi de France et le roi d'Angleterre, dont trop lui venoit à deplaisance.... s'avisa que il iroit revisiter Rome, II, II, 20 dans DÉPLAISANCE
Je prends à grand desplaisance à estre avecques mon mari, II, III, 12 dans DÉPLAISANCE
Sitost que j'encontrerai un homme, et je vous fais un tel signe, si le tuez sans deport [délai], comme grand ni comme haut qu'il soit, sans attendre autre parole, I, I, 65 dans DÉPORT
Et lui fit prier que pour Dieu il se voulust deporter et retraire, I, I, 88 dans DÉPORTER
Or nous deporterons-nous de parler de la matiere des deux rois...., I, I, 146 dans DÉPORTER
Et se tailloient les riches [de Gand], et deportoient [exemptaient] les pauvres, II, II, 121 dans DÉPORTER
Quand il sut comment le roi [Édouard II] avoit esté pris et deposé de sa couronne, I, I, 28 dans DÉPOSER
La roine d'Angleterre et son fils en aima depuis le chevalier et la dame à toujours, I, I, 12 dans DEPUIS
Encores poet moult bien selonc m'entente Li orlogiers, quant il en a loisir, Faire sonner les clochetes petites, Sans derieuler les heures dessus dites, Poésies mss. p. 67, dans LACURNE dans DÉRÉGLER
Si m'a donné tant à faire en mon temps (Nostre Seigneur, Dieu) et au dernier entreprins de tant dure et grieve maladie [c'est Robert Bruce qui parle], I, I, 47 dans DERNIER, IÈRE
Les blancs chaperons furent ceux qui premiers vinrent au marché et qui darreniers s'en partirent, II, II, 60 dans DERNIER, IÈRE
Lui mettoient sus [les Anglais au ministre d'Édouard II] que les Escots avaient reconquis Bervick et au dernier eux tous destruits et desconfits, I, I, 5 dans DERNIER, IÈRE
Et dit comment il s'estoit mis en saisine et possession de la duché de Bretagne qui eschue lui estoit par la possession du duc son frere, dernierement trespassé, I, I, 152 dans DERNIÈREMENT
Si chevaucherent les batailles ainsi rangées tout le jour, sans desrouter, par montagnes et par vallées, I, I, 35 dans DÉROUTER
[Les chevaliers Escots] se desroutoient l'un de l'autre et perdoient leur chemin, II, II, 17 dans DÉROUTER
Les enfans sire Jean Mahieu se despartirent au plutost qu'il porent, les uns par devant, les autres par derriere, II, II, 54 dans DERRIÈRE
De quoy aucunes gens furent encoulpez en derriere couvertement, I, I, 49 dans DERRIÈRE
[Le roi Charles, les doutes de la mort lui commençant à approcher] manda ses trois freres ès quels il avoit greigneur fiance, et laissa derriere son second frere, le duc d'Anjou, pour tant qu'il le sentoit trop convoiteux, II, II, 70 dans DERRIÈRE
Et vous dis que à aucuns qui demeurerent derriere, on faisoit des torts assez, II, II, 215 dans DERRIÈRE
Tantost celle femme là venue, elle se tourna, et leva ses draps, c'est à savoir sa robe et sa chemise, et montra son derriere aux Hainuyers, Hollandois et Gelandois et à toute la compagnie qui voir le voult, III, IV, 50 dans DERRIÈRE
Et aussi messire Charles de Behaigne son fils, qui dès lors s'appeloit roi d'Allemaigne, et en estoit roi notoirement...., I, I, 269 dans DÈS
Lendemain, ils se desancrerent et se mirent à chemin, I, I, 18 dans DÉSANCRER
Si entrerent en leurs vaisseaux qui chargés estoient, et desancrerent du havre de Pleumonde, II, II, 33 dans DÉSANCRER
Ils ne pouvoient plus supporter les desrois et les faits que le roi faisoit au pays par le conseil dudit messire Hue, I, I, 9 dans DÉSARROI
Et les feroit armer, s'il pouvoit, pour aller desassieger le chastel de Faouet [faire lever le siége], I, I, 184 dans DÉSASSIÉGER
Si se descendirent et se firent leurs logis sur ces beaux prés sur la riviere de Dordogne, II, II, 3 dans DESCENDRE
Ils [les cardinaux qui voulaient amener la paix entre les deux partis] les trouverent si durs et si mal descendans à accord, qu'ils ne les pouvoient approcher de nulle paix, I, I, 211 dans DESCENDRE
Et si tost que aux hostels, sur le chemin que nous fesismes ensemble, descendu estois...., II, III, 12 dans DESCENDRE
Toute la nuict entendirent à reparer leurs paliz qui estoient desemparés et à remettre à point tout ce qui faisoit besoin, liv. II, p. 257, dans LACURNE dans DÉSEMPARER
Si fut desemprisonné parmi ce convent [à cette condition], I, I, 234 dans DÉSEMPRISONNER
Il n'y auroit jamais nul recouvrer que nous et nos hoirs ne feussions destruits, et toute l'Angleterre deserte et en ruine, II, II, 111 dans DÉSERT, ERTE
Et plusieurs chevaliers et escuyers se plaignoient des bois que on leur avoit coupés et desertés [ravagés], II, II, 238 dans DÉSERTER
Fais ce que je dis, dit le chevalier, nous serons bien d'accord, et si laisse ce mechant desesperé clerc, II, III, 22 dans DÉSESPÉRER
En nul vilain cas qui pust tourner à la deshonneur de li et de son mari, I, I, 192 dans DÉSHONNEUR
Prenez autre imagination, car celle est deshonorable, II, III, 64 dans DÉSHONORABLE
Cher sire, le pere glorieux vous veuille conduire et oster de mauvaise et vilaine pensée et deshonorable, I, I, 168 dans DÉSHONORABLE
Si venoient souvent les compagnons qui desiroient les armes et leurs corps à avancer, escarmoucher aux barrieres, II, II, 3 dans DÉSIRER
Pour combattre aux Escots qu'ils desiroient moult à trouver, I, 1, 38 dans DÉSIRER
La connoissance en vint au gentil comte Guy de Blois, comment Bretons, Bourguignons et autres gens qui ne desiroient que pillage, menaçoient le bon pays de Hainaut, II, II, 101 dans DÉSIRER
[Le roi d'Angleterre en débarquant en Normandie tombe ; ses chevaliers l'engagent à différer son débarquement] Pourquoi [répond le roi] ? mais est un très bon signe pour moi, car la terre me desire, I, I, 266 dans DÉSIRER
Si fut le roi anglois moult courroucé de la desolation de ses gens [à cause du ravage de Southampton par les Normands], I, I, 97 dans DÉSOLATION
Mais estoient de la mort de lui [Jacques d'Artevelle] courroucés et desolés, I, I, 249 dans DÉSOLER
Ils reculerent si desordonnément que...., I, I, 286 dans DÉSORDONNÉMENT
Sire de Herbannes, retournez à l'Escluse et ne les gardez point longuement ; faites les tous mourir, ils ont bien desservi mort, II, II, 231 dans DESSERVIR
Et d'autre part il voyoit bien que il ne pourroit mauvaisement mettre au dessous le grand royaume de France, I, I, 62 dans DESSOUS
La comté d'Evreux estoit revenue aux enfans du roi de Navarre qui estoient dessous age et au gouvernement du roi Charles de France, leur oncle, II, II, 19 dans DESSOUS
Ces trois, dessus tous les autres, en avoient la charge, I, I, 115 dans DESSUS
Dessus l'age de quinze ans et par dessous l'age de soixante ans, I, I, 161 dans DESSUS
Que les Anglois sont communement envieux sur toutes estranges gens, quand ils sont à leur dessus, I, I, 16 dans DESSUS
Et si Dieu m'aïst [m'aide], le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus, I, I, 17 dans DESSUS
À leur departement ils trouverent quatre nefs anglesches chargées de pourveances et de chevaux, qui s'estoient tenues au dessus de la bataille, I, I, 196 dans DESSUS
Encore ressoignoit-il [craignait-il] la guerre pour un autre cas, c'est à savoir grands destructions de corps et de chevance, II, II, 52 dans DESTRUCTION
Et abattirent ce grand engin, et le detaillerent tout par pieces, I, I, 177 dans DÉTAILLER
Non-pour-quant pas n'en fu estainte La maladie, qui destainte M'avoit la couleur et la face, Espin. amour. dans DÉTEINDRE
Ils firent desteler les chevaux et les chasserent dedans la porte, I, I, 156 dans DÉTELER
Reboutez vos espées, et dites à vos archers qu'ils destendent les arcs ; car la ville est vostre sans coup ferir, II, III, 43 dans DÉTENDRE
Ils prierent à monseigneur de Hainaut qu'il voulust encore demeurer jusques après Noël, et qu'il detinst les compagnons avec lui le plus qu'il en pourroit detenir, I, I, 25 dans DÉTENIR
Il ne cessa mie de faire grands promesses [Édouard aux Flamands] pour detenir leur amitié, I, I, 310 dans DÉTENIR
Et encore detint le dit brigand le dit chastel et le garnit bien, et en guerroya le pays, I, I, 324 dans DÉTENIR
Si fut conseillé determinéement pour le meilleur, que le duc de Lancastre iroit sur les frontieres d'Escosse, II, II, 104 dans DÉTERMINÉMENT
Et respondirent adonc [les villes de Flandre à Charles VI sur la question des papes Urbain et Clément], que ils en auroient avis et en respondroient determinéement dedans Pasques, II, II, 204 dans DÉTERMINÉMENT
Si me tairai un petit d'eux et parlerai de messire Charles, qui devoit avoir la duché de Bretagne de par sa femme, ainsi que vous avez ouï determiner ci-devant, I, I, 152 dans DÉTERMINER
Et monta à cheval et s'en vint sur les rues ; et destourna ce jour à faire cruauté et plusieurs horribles faits qui eussent esté faits, si il ne fust allé au devant, I, I, 272 dans DÉTOURNER
Ils detrempent un peu de leur farine et d'eau...., I, I, 34 dans DÉTREMPER
Espargnez vos gens.... car vous trouverés encore des destroits, des passages, des assauts et des rencontres plusieurs, I, I, 272 dans DÉTROIT
Et se tenoient tous bien rangés sur le destroit du passage de la riviere, dont les Anglois estoient durement rencontrés, quand ils venoient à l'issue de l'eau pour prendre terre, I, I, 279 dans DÉTROIT
Gens d'armes ne vivent point de pardons, ni ils n'en font point trop grand compte, fors au destroit de la mort, II, II, 207 dans DÉTROIT
Quand ceux de la ville de Bristo virent qu'autrement ils ne pouvoient venir à paix ni sauver leurs biens ni leurs vies, au destroit ils s'y accorderent et ouvrirent les portes, I, I, 20 dans DÉTROIT
Et quand on nous aura rendu et restitué ce en quoi le roi d'Angleterre et le royaume est par dette endetté et obligé envers nous, le roi d'Angleterre et ses gens auront belle entrée de venir en Flandre [Philippe d'Artevelle aux Gantois], II, II, 166 dans DETTE
Se temps avoie dou parler, Et que ci fuissiemes nous doi, Je le vous diroie par foi, Espinette amour. dans DEUX
Là furent du comte de Bouquenghen appelés Chandos et Aquitaine, doy rois d'armes, II, II, 67 dans DEUX
Et ordonnerent trois batailles sur le devaler de la montagne où ils estoient logés, I, I, 41 dans DÉVALER
Or m'est avis que c'est grand ennui de piteusement penser et aussi considerer que ces grands bourgeois et ces nobles bourgeoises et leurs beaux enfants, qui d'estoch et d'extraction avoient demeuré, et leurs devanciers, en la ville de Calais, devinrent, I, I, 323 dans DEVANCIER, IÈRE
Là [à Bristol] furent pris ledit messire Hue le pere et le comte d'Arondel, et amenés par devant la roine, I, I, 20 dans DEVANT
En devant ce temps, en l'an de grace mil trois cent soixante-quinze, estoit advenu une cruelle justice en la cité de Bordeaux, II, II, 2 dans DEVANT
Là furent toutes les paroles au devant dites relatées et proposées, entendues, accordées, I, I, 96 dans DEVANT
Ainsi chevauchoit le comte Derby le pays d'un lez et d'autre ; ni nul ne lui alloit au devant, et conqueroit villes, cités et chasteaux, I, I, 243 dans DEVANT
Plusieurs horribles faits qui eussent esté faits, se il ne fust allé au devant, dont il fist aumosne et gentillesse, I, I, 272 dans DEVANT
Quand la roine ouït ces nouvelles, si fut plus desconfortée et esbahie que devant...., I, I, 12 dans DEVANT
Et fit on apporter sa banniere devant son hostel et la developper, I, I, 110 dans DÉVELOPPER
Là endroit devinrent moult de nouveaux chevaliers, I, I, 41 dans DEVENIR
Dictes-moi, avant que je n'oublie, que la riviere de Garonne est devenue, car je ne la vois plus, II, III, 7 dans DEVENIR
Si escripsit devers Messire Jean d'Armignac, II, II, 1 dans DEVERS
Et se devestirent là ces six bourgeois tous nus en leurs braies et leurs chemises [au siége de Calais], I, I, 321 dans DÉVÊTIR
Donc il est devin ? dis-je, ou il a des messagers qui chevauchent de nuit avecque le vent ?, II, III, 22 dans DEVIN, INE
Si fit on la devise pourvoir et appareiller de tout ce qu'il falloit, si honorablement comme à telle damoiselle, qui devoit estre roine d'Angleterre, afferoit, I, I, 46 dans DEVISE
Toutes les paroles et les devises et le convenant du messager, comment il avoit esté pris devant Auberoche, et l'estat de la lettre, et la necessité de ceux de dedans furent sçues et rapportées à Bordeaux, I, I, 229 dans DEVISE
Ha ! dit Philippe, vous me comptez trop de devises ; ce sera trop tard ; allez, allez à nostre logis, II, II, 185 dans DEVISE
Celui [Artevelle] estoit entré en si grand fortune et en si grand grace à tous les Flamands, que c'estoit tout fait et bien fait quant qu'il vouloit deviser et commander par tout Flandre, I, I, 65 dans DEVISER
Jean Pruniaux estoit hanni de Gand et de Flandre ; pour ce, estoit-il devisé [énoncé] en son bannissement, qu'il estoit allé prendre Audenarde sans le sçu de ceux de Gand, II, II, 62 dans DEVISER
Ce temps pendant [Édouard à Amiens] eut mainte parolle et ordonnance faite et devisée, I, I, 52 dans DEVISER
Et que voulez-vous, dit le roi, que je fasse ? Il n'est chose que je ne doive faire pour nous sauver, III, IV, 76 dans DEVOIR
Seigneurs, vous n'estes mie en arroy ni en ordonnance, que le roi doye maintenant parler à vous, II, II, 110 dans DEVOIR
Et puis chevaucherent tout souef jusques adonc qu'ils vinrent au logis du duc. Quand ils durent approcher, ils ferirent chevaux des esperons tous d'une randon et se planterent en l'ost du duc, I, I, 111 dans DEVOIR
Le comte, à la complainte des herauts, commanda que on ardist tout, si des rachats à argent ils n'avoient fait leur devoir, II, II, 66 dans DEVOIR
Et firent [les Gantois] par les eglises plusieurs processions et devotes oblations, II, II, 158 dans DÉVOT, DÉVOTE
Et fit là en droit le roi dire grand foison de messes pour accommunier ceux qui devotion en auroient, I, I, 41 dans DÉVOTION
Ces capitaines ne se pouvoient accorder ensemble ; car ce que l'un vouloit une semaine, l'autre le devouloit, II, III, 90 dans DÉVOULOIR
Nous voulons avoir compte du grand tresor de Flandre, que vous avez devoyé sans titre de raison [le bruit s'était répandu qu'il l'avait envoyé en Angleterre], I, I, 248 dans DÉVOYER
Et toujours leur venoient gens à dextre et à senestre de tous costés, I, I, 19 dans DEXTRE
Et faisoient les Anglois mener après eux un diable d'engin si grand et si merveilleux que on ne le pouvoit destruire, II, III, 55 dans DIABLE
Par quel diable de lieu sont venus ces gens, et où ils ont passé la riviere du Lys ?, II, II, 182 dans DIABLE
Ils recorderent comment ils avoient bien exploité, et fussent venus à paix et à appointement envers le comte, si ce diable de chastel n'eust esté ars, II, II, 56 dans DIABLE
Et comment diable y pourrois-je aller ni tout mon avoir porter ?, III, IV, 14 dans DIABLE
Et que diable ne se delivre ce roi de passer outre en Angleterre, s'il doit ?, II, III, 46 dans DIABLE
Et peuvent dire et pourront ceux qui cette matiere liront ou lire feront, que ce fut oeuvre du deable ; car vous savez et avez ouï dire aux sages que le deable subtile et attire à bouter guerre et haine là où il avoit pais, II, II, 52 dans DIABLE
Ces archers avoient le diable au corps et traoient [tiraient] dispersement pour tout tuer, seigneurs et varlets, I, I, 31 dans DIABLE
Or regardez la grande diablerie qui se commenceoit à eslever en France, II, II, 128 dans DIABLERIE
Monseigneur, respondit : messire Pierre, c'est une bien diabolique chose ; je crois que tous les diables d'enfer à qui il est, l'ont gardé et delivré de mes mains, III, IV, 28 dans DIABOLIQUE
Et ce nonobstant, si empris-je assez hardiement, moi issu de l'escole, à rimer et à dicter les guerres dessus dites, Prol. dans DICTER
[La roine d'Angleterre passa la mer pour voir son mari] Et eut si bon vent, Dieu mercy, qu'elle fut tantost outre, I, I, 308 dans DIEU
Connestable, dit le roi, Dieu vous en oye !, II, II, 196 dans DIEU
En nom Dieu, dit messire Robert, le royaume vous loué-je bien vuider, et traire devers l'empire, I, I, 12 dans DIEU
En nom de Dieu, seigneurs, ce respondirent les fuyans...., I, I, 133 dans DIEU
[Le capitaine voulait qu'on abandonnât les fauxbourgs, les bourgeois dirent :] qu'ils se trairoient sur les champs et attendroient là la puissance du roi d'Angleterre.... quand le connestable ouït leur bonne volonté, si respondit : ce soit au nom Dieu, et vous ne combattrez point sans moi et sans mes gens, I, I, 271 dans DIEU
Ainsi disoient les Escots en Escosse à la venue des seigneurs de France, et n'en faisoient nul compte, mais les hayoient en courage et les diffamoient en leur langage ce qu'ils pouvoient, II, II, 228 dans DIFFAMER
Le pays d'Angleterre estoit en branle et en differend l'un contre l'autre, II, II, 4 dans DIFFÉREND
Sans l'aide des Anglois je ne me puis bonnement defendre contre les François, au cas que en ce pays nous sommes differens ensemble [divisés], II, II, 59 dans DIFFÉRENT, ENTE
Celle oriflambe est une digne banniere et enseigne, II, II, 196 dans DIGNE
Deux autres villes plus avant en allant sur la marine et sur les dicques lesquelles on appelle Tourne-Hourgue et Murdeques, II, III, 54 dans DIGUE
Devant les digues de Hollande, I, I, 18 dans DIGUE
Au jugement n'eut nulle dilation de souffrance ou de merci, I, I, 50 dans DILATION
[Charles de Navarre] leur requeroit et prioit que ils [les Anglois à Bordeaux] se voulsissent prendre et appareiller diligemment de conforter ses gens et lever le siege, II, II, 38 dans DILIGEMMENT
Monseigneur Jean le Bel, qui grand cure et toute bonne diligence mit en cette matiere, Prol. dans DILIGENCE
Quand ils [les Anglais] se furent dinés, ils chevaucherent tous contreval la riviere de Tuide, II, II, 19 dans DÎNER
Et [messire Galéas] avoit telle grace de toutes gens en Lombardie que chacun l'aimoit et disoit bien de lui ; .... et toutes gens disoient mal et se plaignoient couvertement de messire Barnabo, II, II, 226 dans DIRE
[Les cardinaux] distrent et imaginerent que il ne leur feroit jà bien [Urbain VI], et que il n'estoit pas digne de gouverner le monde, II, II, 48 dans DIRE
En lisant nul n'osoit parler ni mot dire, car il vouloit que je fusse bien entendu, II, III, 13 dans DIRE
Et arriva à un port que on dit Cepsée [Chertsey en Cornouaille], I, I, 152 dans DIRE
Et menoient ma dite dame d'Orleans messire Jaquemes de Bourbon et messire Philippe d'Artois, III, IV, 1 dans DIRE
Et en ces detriances [retards] on envoieroit du conseil notables personnes devers le comte de Hainaut, pour avoir sens plus discerné pour respondre, III, IV, 16 dans DISCERNER
Car par hostels et par maisons Faisoient les enfants cerchier, Et de leur nature encerchier, Là où le plus il s'inclinoient ; Et à ce les disciplinoient, En quelque labour que ce fust, Poésies mss. p. 339, dans LACURNE dans DISCIPLINER
Les chroniques rassemblées par venerable homme et discret seigneur monseigneur Jean le Bel, Prol. dans DISCRET, ÈTE
Très chers et puissants seigneurs, à vos très nobles discretions plaise vous savoir que nous avons reçues très aimables lettres, II, II, 170 dans DISCRÉTION
Dont les Anglois eurent moult de disette et de cher temps, I, I, 159 dans DISETTE
Et le roi de Portingal demaria [rompit le mariage de] la fille du fils du comte de Cantebruge par la dispensation du pape, II, II, 147 dans DISPENSATION
Le roi qui s'escript de Portingal et qui n'a nul droit à la couronne, car il est bastard non dispensé, II, III, 19 dans DISPENSER
Jean Lyon savoit tout de certain qu'il avoit jà tant courroucé le comte que jamais n'en viendroit à paix ; et, s'il y venoit par voie de dissimulation, bien savoit qu'il en mourroit, II, II, 55 dans DISSIMULATION
Le chevalier dissimula au mieux qu'il put, et se departit de la presence des seigneurs, II, II, 45 dans DISSIMULER
Et je ai esté bien de toutes les parties et des hostels des rois, et par especial de la noble roine Mme Philippe de Haynaut.... et la servois de beaux dittiés et traités amoureux, III, IV, 1 dans DITTIER
[Une grosse tempête vint interrompre la bataille sur mer de messire Robert d'Artois à l'encontre de messire Louis d'Espagne] si n'en sait on à qui bonnement donner l'honneur, car ils se partirent tous maugré eux et par la diversité du temps, I, I, 197 dans DIVERSITÉ
En ce temps que je empris à faire mon chemin et de aller devers le comte de Foix, pourtant que je ressoignois [craignais] la diversité du pays où je n'avois oncques esté ni entré, II, III, 6 dans DIVERSITÉ
[Jean Lyon] ordonna secretement à tous les capitaines des blancs chaperons.... aux deceniers, et leur dit...., II, II, 53 dans DIZENIER ou DIZAINIER
Et se tenoient par la main au doigt les deux enfans, II ,II, 120 dans DOIGT
Là estoit damp abbé, qui point ne s'espargnoit, I, I, 86 dans DOM
Les soudoyers de Cambrisis eurent congé et accord d'entrer en Hainaut, et d'y faire aucune envaye ou chevauchée au dommage du pays, I, I, 100 dans DOMMAGE
Et y furent morts messire Jean de Berlette et plusieurs autres, dont ce fut dommage, II, II, 225 dans DOMMAGE
Après la deconfiture, qui là fut si grande et si grosse pour les Gascons, et si dommageable, I, I, 231 dans DOMMAGEABLE
Et veez ci venir le trait d'une dondaine que ceux de l'ost laisserent aller, II, II, 234 dans DONDAINE
Car ne voloie là que nuls Sceuist que je fuisse en penser, Car donné euisse à penser à ceux qui tout à paix estoient Et qui avec moi s'esbatoient, Espinette amour. dans DONNER
Appareille-toi de venir à notre feste, je te promets que, si je te rencontre sur les rangs, à la joute, je le te donnerai belle ou tu à moi, III, IV, 80 dans DONNER
Dont plusieurs chevaliers en furent courroucés, I, I, 10 dans DONT
Leur venue et chevauchie fut sçue en la dite ville, dont s'armerent secretement ceux de Lille, et se mirent en trois aguets, afin que cils ne leur pussent mie eschapper, I, I, 108 dans DONT
Une femme qui venoit du pelerinage s'assit en my le marché ; on lui demanda dont elle venoit, II, II, 52 dans DONT
Or soit Dieu gracié et mercié : car je mourray plus en paix dorenavant, puisque je say que...., I, I, 47 dans DORÉNAVANT
Et avoient [les Gantois] au devant de eux un grand flaschier d'eau dormante, II, II, 154 dans DORMANT, ANTE
Le deable, qui oncques ne dort, resveilla ceux de Bruges, II, II, 52 dans DORMIR
Et madame la roine tint la cour et sa feste au dortoir, et eut bien seant à table soixante dames qu'elle avoit priées, I, I, 31 dans DORTOIR
Et quand les Anglois y chevauchent [en Écosse], il convient que leurs pourveances, si ils veulent vivre, les suivent toujours à dos [par derrière], II, II, 228 dans DOS
Nous faisons doute, quoi qu'il vous ait mandé ni quoi qu'il dise ni promette, que il ne vous tournast le dos, II, II, 39 dans DOS
Et estoit toujours bien monté de bons coursiers, de doubles roncins et de gros palefrois, I, I, 324 dans DOUBLE
Ces longs glaives aux fers tranchans affilés de Bordeaux, dont ils se veoient empalés, que les mailles de leurs cottes ne leur duroient neant plus que toile doublée en trois doubles, II, II, 184 dans DOUBLE
Ce ban fait, on en fit un autre de par la ville de Bruges, que chacun et chacune reçut bellement et doucement en ses hostels les bonnes gens de Gand, II, II, 56 dans DOUCEMENT
[Le comte de Flandre] requeroit par douceur que ces blancs chaperons fussent mis jus, II, II, 53 dans DOUCEUR
Et estoit tout le pays pour le comte, excepté les quatre-mestiers dont aucunes douceurs venoient en la ville de Gand, II, II, 148 dans DOUCEUR
Et envoyerent le corps messire Grignard de Mauny à ses deux freres, qui le reçurent à grand douleur, I, I, 99 dans DOULEUR
Celle chose ne peut longuement durer ainsi, que le pays ne s'en aperçoive et dueille, III, IV, 56 dans DOULOIR (SE)
Pour la doute [crainte] des rebellions, II, II, 27 dans DOUTE
Je feray volontiers et de bon coeur ce que vous me commandez, à mon loyal pouvoir, jamais n'en doutez, I, I, 47 dans DOUTER
Or vous dis que le sire de Beaujeu, qui estoit dedans, capitaine de Mortaigne et moult sage guerroyeur, s'estoit bien douté de ces assauts, I, I, 135 dans DOUTER
Le clerc se douta du chevalier, car il estoit crueux, III, 22 dans DOUTER
Les bourgeois de la ville, qui douterent le leur à perdre, leurs femmes et leurs enfants, regarderent que, au long aller, ils ne se pourroient tenir, I, I, 224 dans DOUTER
Très noble et douté seigneur monseigneur Jean de Hainaut, Prol. dans DOUTER
Et vindrent ardoir la ville de Cousie sur les douves de la mer, liv. III, p. 167, dans LACURNE dans DOUVE
Douce parole fraint grant ire, Poésies mss. p. 374, dans LACURNE dans DOUX, DOUCE
Le comte, qui est à toutes dames et damoiselles doux et amoureux, en ot pitié, H, III, 14 dans DOUX, DOUCE
Un mauvais coeur en decourage deux douzaines de bons, II, III, 19 dans DOUZAINE
Ainsi furent menés les Parisiens en ce temps, pour donner exemple à toutes autres bonnes villes du royaume de France, et furent mis sus les subsides, gabelles, aides, fouages, douzieme, trezieme, et toutes manieres de telles choses, et le plat pays avec ce, tout rifflé, liv. III, p. 232, dans LACURNE dans DOUZIÈME
Un puissant homme de la ville qui estoit des draps [habillé aux dépens] du roi, II, II, 115 dans DRAP
Et sist à table [le roi d'Angleterre] en draps fourrés d'ermines, de vermeille escarlate, sans manches, I, I, 273 dans DRAP
Draps de haute lice ouvrés à Arras en Picardie, liv. IV, p. 259, dans LACURNE dans DRAP
En celle ville de Saint-Lo en Cotentin avoit très grand draperie et grosse, et grand foison de riches bourgeois, I, I, 270 dans DRAPERIE
Ils entrerent tantost ès plus appareillés vaisseaux qu'ils trouverent là, et dresserent leurs voiles, et nagerent tant qu'ils purent après le dit messire Louis, I, I, 182 dans DRESSER
Et voyoient tout le pays tourner avec la roine et son ains-né fils, et dresser et esmouvoir contre eux [Hue le Dépensier et Édouard II], I, I, 20 dans DRESSER
Pour dresser toutes choses et mettre et reformer en bon estat, II, II, 219 dans DRESSER
Là avoit la femme du chevalier si grand paour que tous les cheveus lui dressoient, et se muçoit en sa couverture, II, III, 22 dans DRESSER
Argent fait avoir benefices ; Et fait des drois venir les tors, Et des tors les drois au retors, Le dit dou florin. dans DROIT, DROITE
[Eustache de Saint-Pierre à ses concitoyens] Je, en droit moi, ai si grand esperance d'avoir grace et pardon envers notre Seigneur, si je muir pour ce peuple sauver, que je veuil estre le premier, I, I, 321 dans DROIT, DROITE
C'est que vous veuilliez encharger les armes de France et esquarteler d'Angleterre, et vous appeler roi de France, et nous vous tiendrons pour droit roi de France, et obeirons à vous comme au roi de France...., I, I, 95 dans DROIT, DROITE
Et fut chacun armé et monté à la droite mie-nuit, I, I, 37 dans DROIT, DROITE
Dieu les fit, ainsi comme par droit miracle, detourner [hors de leur chemin], I, I, 18 dans DROIT, DROITE
.... Et prirent terre sur le sablon et sur le droit rivage de la mer, sans havre et sans droit port, I, I, 18 dans DROIT, DROITE
Le heraut a droit ; j'ai eu tort de lui blasmer, II, II, 212 dans DROIT
Si fut cette chose si approchée, que, droitement, la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, I, I, 326 dans DROITEMENT
Il faisoit lever les rentes, les tonlieux [impôts], les vinages, les droitures et toutes les revenues que...., I, I, 65 dans DROITURE
Si eut par devant la cité maint assaut et maint hutin et drue escarmouche, I, I, 58 dans DRU, DRUE
Là eut fait plusieurs grands appertises d'armes, et ne s'y espargna le roi d'Angleterre neant, mais estoit toudis entre les plus drus, I, I, 328 dans DRU, DRUE
Un bois durement fort et dru d'espines et de ronces, II, II, 164 dans DRU, DRUE
Du païs les plus friches dames, Mout richement et bel arrées, Drut perlées et offrisiées [parées d'orfrois], Poésies mss, f° 155, dans LACURNE dans DRU, DRUE
C'est dommage du gentilhomme, quand il est ainsi mort, I, I, 30 dans DU
Le duc et la ducoise aussi De Braibant moult je regrasci [remercie], Buisson de jonece. dans DUC
La duché de Bretagne, I, I, 152 dans DUCHÉ
Et relata son message bien et duement, ainsi qu'il appartenoit, I, I, 119 dans DÛMENT
Les François ne pouvoient venir que par les dunes sur le rivage de la mer, I, I, 317 dans DUNE
Si s'accorda [le duc de Bretagne], mais ce fut à dur, à ce que ses gens en avoient fait, II, II, 82 dans DUR, DURE
Si ne vous chaille, si les Anglois tiennent maintenant les champs et s'ils empruntent un petit de pays à nous ; sachez que c'est à grand dur [dommage] pour eux, II, III, 44 dans DUR, DURE
Lui fit prier qu'il se voulust deporter et retraire, et qu'il estoit trop dur conseillé contre lui, quand il ardoit l'heritage de son fils le comte de Blois, I, I, 88 dans DUR, DURE
Là eut mainte parole retournée et mainte mise en avant, car dur sembloit et contraire aux cardinaux de defaire ce que fait en avoient, III, IV, 67 dans DUR, DURE
Et combattirent et assaillirent si dur Albrecht et sa route qu'ils furent desconfis, I, I, 113 dans DUR, DURE
Les Escots sont durs et hardis et fort travaillans en armes et en guerre, I, I, 34 dans DUR, DURE
Ce temps durant, ot le roi de France et son conseil plusieurs consaulx, II, II, 200 dans DURANT
Et ne purent oncques les Escots avoir vicioire ni durée contre lui [Édouard 1er], I, I, 2 dans DURÉE
Et en abattirent ce jour, si comme on dit, plus de soixante [ennemis] ; car ils estoient grands et forts chevaliers durement, I, I, 31 dans DUREMENT
Si en virent nullui [les Escots avaient décampé pendant la nuit], dont ils [les Anglais] furent moult durement esbahis, I, I, 42 dans DUREMENT
Disoient les fols [de Gand] : Si Audenarde estoit d'acier, si ne pourroit elle durer contre nous, quand nous voudrions, II, II, 63 dans DURER
Vous y prendrez terre [en Normandie] à votre volonté ; ne jà nul ne vous viendra au devant qui rien vous dure ; car ce sont gens en Normandie qui oncques ne furent armés, I, I, 264 dans DURER
Son corps est gent, drois et lons, Sain, hault assis, petit, rons, Et bien durés, Poésies mss. p. 233, dans LACURNE dans DURET, ETTE
Print les lettres, et puis les leut par grand loisir, et trouva comment piteusement le roy dom Pietre luy rescrivoit et luy signifioit ses durtés [embarras] et pouretés, liv. I, p. 297, dans LACURNE dans DURETÉ
Obeirent, mais ce fut à trop grant durté [avec beaucoup de peine], ib. p. 253 dans DURETÉ
Et furent mis ens es navires et ballenieres plus de deux mille chevaux, lesquels avoient pourveance de foin, d'avoine, litiere et d'eau douce bien et largement, II, III, 32 dans EAU
Se hastoient les Anglois de passer cette Beauce pour le danger des yauves dont ils estoient à grand meschef pour eux et pour leurs chevaux, II, II, 69 dans EAU
Si estoient [ies chevaux] foulés et oppressés, combien qu'ils eussent esté bien gouvernés et approvendés de foins, d'avoine et d'aigue douce, II, III, 33 dans EAU
Il estoit le mois de mai que les eaues sont en leur douceur, II, II, 228 dans EAU
À l'endemain la truie [machine de siége] fut levée au plus près qu'ils purent de Bergerac, qui grandement esbahit ceux de la ville, II, II, 7 dans ÉBAHIR (S')
En telle maniere que tous ceux et celles qui le liront [son ouvrage], verront et orront [entendront], y puissent prendre esbatement et plaisance, Prol. dans ÉBATTEMENT
J'avoie [étant enfant], dessous un escame [escabeau], D'escafottes [sens indéterminé] un grand grenier, Poésies mss. dans LACURNE dans ÉCAFLOTE
Et fut ce jour le roi de Portingal vestu de blanche escarlatte à une vermeille croix de Saint Georges, II, III, 41 dans ÉCARLATE
Si vous voulez faire une chose.... c'est que vous veuilliez encharger les armes de France et equarteler d'Angleterre, et vous appeler roi de France, I, I, 95 dans ÉCARTELER
Et avoit, sur l'un des lez des lices, faits grands escharfaulx, pour les seigneurs voir la bataille des deux champions, II, III, 49 dans ÉCHAFAUD
Tous les jeunes et nouveaux chevaliers [seoient] dessous [le roi] sur bas eschafauds couverts de draps d'or, II, II, 74 dans ÉCHAFAUD
Tous dis [toujours] en cotiant [côtoyant] le bois, Tant alames à ceste fois Devant nous à l'escantillon [au coin], Poésies mss. dans LACURNE dans ÉCHANTILLON
Si se mit dans un vaisseau qu'on appelle lique à tout ce de gens qu'il avoit eschappés, I, I, 182 dans ÉCHAPPER
Madame sa mere, qui fut toute ensoignée de le rapaiser, tant estoit eschauffé et aïré, I, I, 100 dans ÉCHAUFFER
Et trouva le comte de Hainaut son neveu qui jouoit aux eschecs au comte de Namur, I, I, 119 dans ÉCHECS
Ains gagnoient et conqueroient villes et forts chasteaux souvent, les uns sur les autres, par force et par pourchas, par embler et par escheler de nuit ou de jour, I, I, 324 dans ÉCHELER
Si y eut là [au siége de Duras] fait sur les eschelles plusieurs grands appertises d'armes, II, II, 11 dans ÉCHELLE
Et puis establit [le comte de Montfort à Rennes] baillis, prevos, eschevins, sergens et tous autres officiers, I, I, 151 dans ÉCHEVIN
Et aussi mourut un escuyer de Bretagne qui s'armoit de gueules à deux chevrons eschiquetés d'or et d'azur, II, II, 11 dans ÉCHIQUETÉ, ÉE
Or escheï que le sire de Faguoelles estoit monté sur un coursier trop melancolieux et mal enfrené, I, I, 91 dans ÉCHOIR
Nous ne pouvons emouvoir guerre au roi de France.... sans escheoir en sentence d'excommunication, I, I, 95 dans ÉCHOIR
En ce temps eschurent Pasques si haut, que environ Pasques closes on eut l'entrée du mois de mai, I, I, 194 dans ÉCHOIR
Je vous esclaircirai ce fait tout pleinement et ainsi qu'il fut demené, II, II, 107 dans ÉCLAIRCIR
Philippe [d'Artevelle] retint bien de son escole et de sa doctrine [de Pietre du Bois] ; car il n'ot mie esté longuement dans l'office de gouverner Gand, quand il en fit tuer et decoller devant lui douze, II, II, 121 dans ÉCOLE
Et disoit Jean Lyon : Tenez-vous tout aises, buvez et mangez, et ne vous effrayez de choses que vous despendiez : tel payera temprement vostre escot qui ne vous donroit pas maintenant un diner, II, II, 52 dans ÉCOT
Et les convenoit envoyer aucunes escoutes demie lieue loin de la ville, l, I, 31 dans ÉCOUTE
Ils ferirent chevaux des esperons tous d'un randon et se planterent en l'ost du duc en escriant : Fauquemont, Fauquemont [le nom de leur chef], I, I, 3 dans ÉCRIER (S')
Quand ces seigneurs de France virent la proie approcher, et leur bon seneschal chasser, chascun sire escria son cri, et fit sa banniere haster et passer avant, I, I, 254 dans ÉCRIER (S')
Et si n'estoient les gens en aucune doute, car on ne les avoit point avisés ni escriés de nulle guerre, I, I, 100 dans ÉCRIER (S')
J'en sui bien tenuz de priier, Et ses largheces escrier [publier], Poés. mss. dans LACURNE dans ÉCRIER (S')
Et ces brigands brisoient maisons, coffres et escrins, et prenoient quant qu'ils trovoient, puis s'en alloient leur chemin chargés de pillage, I, I, 324 dans ÉCRIN
Ces deux [Philippe d'Artevelle et Piètre du Bois] se nommoient et escrisoient souverains capitaines de tous, II, II, 160 dans ÉCRIRE
Et escripst [écrivit] le pape au roi Charles, que il renvoyast sa soeur Isabelle en Angleterre, I, I, 11 dans ÉCRIRE
[Le duc d'Anjou] escripsit devers messire Jean d'Armignac que à ce besoin il ne lui voulsist faillir, II, II, 1 dans ÉCRIRE
Le duc d'Anjou qui se faisoit escrire roy de Cecile et de Hierusalem, liv. II, p. 160, dans LACURNE dans ÉCRIRE
Or me convient, Entroes que [pendant que] j'ai sens et memoire, Encre et papier et escriptoire, Canivet et penne taillée, Buisson de jonece. dans ÉCRITOIRE
Une très haute salle toute couverte de draps escrus de Normandie, lesquels draps on avoit fait venir de plusieurs lieux, III, IV, 1 dans ÉCRU, UE
Douze cents chevaliers d'un escu [qui n'avaient point d'autres chevaliers à leurs ordres], I, I, 295 dans ÉCU
Se consuirent des glaives si roidement en my leurs escus, qu'ils volerent en pieces, II, II, 43 dans ÉCU
Avant que je fisse ce marché, il ne me demeureroit plat d'argent ni escuelle à vendre ou à engager, III, IV, 25 dans ÉCUELLE
Et n'attendoient ces dessus dits escumeurs de mer autre chose que les nouvelles leur vinssent que la guerre fut ouverte [gens de mer de toutes nations gagés par Philippe contre les Anglais], I, I, 78 dans ÉCUMEUR
Et avoient en leur armée vaisseaux qu'on dit balleniers, qu'escumeurs de mer par coutume ont volontiers, II, III, 112 dans ÉCUMEUR
Le saint siege que St Pierre et St Paul avoient edifié et augmenté, II, II, 20 dans ÉDIFIER
Et [les seigneurs] mirent plusieurs devises et preschemens avant, desquelles nulles ne vinrent à l'effet, I, I, 319 dans EFFET
Il avoit deux cents compagnons à tout [avec] hoyaux et grands pics de fer et autres instrumens pour effondrer le mur, I, I, 237 dans EFFONDRER
Quand ceux de la ville virent le pouvoir de la dame si grand et si efforcé, et presque toute l'Angleterre estoit de leur accord, I, I, 19 dans EFFORCER (S')
Après cette ordonnance, le roi Philippe, qui fortement desiroit à trouver les Anglois et eux combattre, se partit d'Amiens à tout [avec] son effort, et chevaucha vers Airaines, I, I, 278 dans EFFORT
L'ost qui fut tout effrayé se commença à emouvoir, I, I, 188 dans EFFRAYER
Le capitaine ouvrit une fenestre sur les fossés et saillit hors tout effreé [surprise du château de Berwich par les Écossais], II, II, 13 dans EFFRAYER
Adonc commença l'effroi grant et fort à lever en la ville, II, II, 42 dans EFFROI
La dame, qui estoit moult triste et moult egarée [Isabelle d'Angleterre chez Jean de Hainaut], I, I, 13 dans ÉGARER
Et avecques tous biens dont il s'eslargissoit, il [Urbain] octroioit au roi et à ses oncles un plein dixieme par toute Angleterre à prendre et à lever, II, 207 dans ÉLARGIR
Huit mille armures de fer, et trente mille hommes armés, envoyés par l'election des bonnes villes à leurs gages, chacune bonne ville pour sa rate [en latin pro rata parte, quote-part], I, I, 35 dans ÉLECTION
Quand le comte Derby vit l'archevesque de Cantorbie venir devers lui, tout le coeur lui eleva, et se rejouirent ses esprits, III, IV, 71 dans ÉLEVER
Les compagnons l'elurent à estre capitaine au lieu de son maistre, I, I, 325 dans ÉLIRE
Si prit [le connétable d'Écosse] cinq cents lances à l'elite de tous les meilleurs d'Escosse, II, II, 15 dans ÉLITE
Vingt mille hommes d'armes tous d'elite, II, III, 58 dans ÉLITE
Si partit de nuit [messire Jean de Neufville] monté sur fleur de coursier et esloigna les Escots [s'éloigna des Écossais], car il savoit les adresses et les refuites du pays, I, I, 161 dans ÉLOIGNER
Que vous elongeroie je [allongerais-je] la matiere ?, I, I, 17 dans ÉLONGER
Entrementes que le herault parloit, l'escuyer avoit l'oeil trop fort sus un grand esmail que le herault portoit à sa poitrine, II, III, 39 dans ÉMAIL
Et les aucuns Bretons chargeoient sur chars et sur chevaux leurs draps bien emballés, II, II, 188 dans EMBALLER
Et lui avala une dague qu'il tenoit sur le chef qu'il avoit tout nu, et lui embarra là dedans, II, II, 43 dans EMBARRER
S'ils se fussent embattus en icelui port qu'ils avoient choisi, ils estoient perdus, I, I, 18 dans EMBATRE
Je vueil que.... vous prenez le coeur de mon corps, et le faytes bien embaumer, I, I, 47 dans EMBAUMER
Il [le roi anglais] regarda et imagina que sa guerre du roi de France en seroit embellie [par l'hommage du duc de Bretagne], et qu'il ne pouvoit avoir plus belle entrée au royaume, ni plus profitable que par Bretagne, I, I, 152 dans EMBELLIR
Et l'embesogna [prit à son service le chevalier Jean Haccoude] pape Urbain, tant qu'il vesqui, contre les seigneurs de Milan, II, II, 51 dans EMBESOGNÉ, ÉE
[Montaigne] Est le chastel le plus bel et le plus fort, seant sur la riviere de Gironde et près l'embouchure de la mer, II, II, 12 dans EMBOUCHURE
Si [le varlet] embrassa l'escuyer qui estoit travaillé de longuement combattre et le tourna et l'abattit sous lui à la lutte, II, III, 9 dans EMBRASSER
Toutesfois qu'ils chevauchoient, ils estoient en grant peril pour les embusches que on mettoit sur eux, I, I, 211 dans EMBÛCHE
Avant d'avoir reçu cette forme italienne, on disait embuschement : Quand les autres compagnons qui estoient embuschés assez près de là ouirent le cor, ils saillirent hors de l'embuschement, I, I, 131 dans EMBUSCADE
Ils envoyerent les autres compagnons embuscher en une vague abbaye et gastée, I, I, 131 dans EMBUSQUER
Et emmenerent grand pillage et grand proie en leurs garnisons, I, I, 113 dans EMMENER
Le marquis lui promettoit [à la reine de Hongrie] que, si par force il la prenoit, il la feroit emmurer en une tour, II, II, 233 dans EMMURER
Lors chevaucherent les Anglois sans esmai nul, I, I, 108 dans ÉMOI
Si estoit le pays de Hainaut en grand tribulation et en grand esmay, I, I, 114 dans ÉMOI
Et tout par l'emouvement et enortement faux de ce Hue le despensier, I, I, 7 dans ÉMOUVEMENT
Et voyoient tout le pays tourner avec la roine et son ains-né fils, et dresser et emouvoir contre eux, I, I, 20 dans ÉMOUVOIR
Et toujours traioient [tiraient] les Anglois en la plus grande presse, qui rien ne perdoient de leur trait ; car ils empalloient et feroient [frappaient] parmi le corps ou parmi les membres gens et chevaux, qui là cheoient et trebuchoient à grand meschef, I, I, 287 dans EMPALER
[Le pape Grégoire] s'estoit si fort empeché des besognes de France et tant travaillé du roi, que à peine pouvoit-il à lui entendre, II, II, 20 dans EMPÊCHER
Je viens de Prague en Boheme ; l'emperiere de Rome est mort, II, III, 32 dans EMPEREUR
Haro ! metés moi une emplastre Sur le coer ; car, quant m'en souvient, Certes souspirer me convient, Buiss. de jonece. dans EMPLÂTRE
Adonc cessa l'assaut et fut avisé pour le mieux que on empliroit les fossés, II, II, 34 dans EMPLIR
Quand le demeurant qui eschapper purent, furent venus en l'ost devers leurs compagnons, si conterent leurs aventures aux uns et aux autres, qui peu les en plaignirent, mais dirent que c'estoit bien employé, car sans conseil et sans commandement ils y estoient allés, I, I, 141 dans EMPLOYER
Mieuls ne poet employer le temps Homs, ce m'est vis, qu'au bien amer [en aimant bien], Espinette amoureuse. dans EMPLOYER
Messire Henri de Flandre se tenoit tout devant, son glaive empoigné, et lançoit les horions grands et perilleux, I, I, 86 dans EMPOIGNER
Et laira-t-on les Anglois convenir et les Portingalois aller et venir parmi le pays de Castille ; ils n'emporteront pas le pays, quand ils s'en iront, avecques eux, II, III, 61 dans EMPORTER
Et estoient leurs chevaux tout chargés et empoudrés, et aussi eux-mesmes, II, III, 83 dans EMPOUDRER
Afin que honorables emprises et nobles aventures soient notablement registrées, Prol. dans EMPRISE
Toutes voies il considera que le couroucer ne lui pouvoit rien valoir ; si en fit le meilleur semblant comme il put, par emprunt, et leur dit...., I, 1, 73 dans EMPRUNT
Et quel conseil, dit la duchesse, vous faut-il avoir pour bien faire ? Ma femme, respondit le duc ; car sans elle je n'en ferai rien ; autant a-t-elle en mes enfants comme j'en ai, II, II, 222 dans EN
Et depuis en ça nous avons esté bien informez de la verité, I, I, 53 dans EN
Messire Thomas de Felleton, qui se tenoit en Bordeaux, II, II, 4 dans EN
Assez tost après ce qu'ils furent venus en Avignon, I, I, 145 dans EN
Lors entrerent en ces Flamands qui furent tous esbahis quand si près ils les virent d'eux, I, I, 141 dans EN
Je le puisse continuer [ce livre] et perseverer en telle maniere que tous ceux qui le liront...., Prol. dans EN
Si lui veuilliez prier en pitié, qu'il veuille avoir merci de nous, I, I, 320 dans EN
Aimery de Pavie qui en genoux et en grand cremeur avoit esté, I, I, 326 dans EN
Le roi de France et son conseil prennent grand plaisance en ce que vous sejourniez ci à grands frais, I, I, 119 dans EN
Ils jettent de cette claire paste sur cette chaude pierre, et en font un petit tourtel, en maniere d'une oublie, I, I, 34 dans EN
Et en furent accusés de cette double trahison messire Pierre de Landuras et messire Bertran du Franc, II, II, 2 dans EN
Et encore detint le dit brigand le dit chastel et le garnit bien, et en guerroya le pays, I, I, 324 dans EN
Le comte de St-Pol et cette dame s'entraimerent loyaument et s'enamourerent l'un l'autre, II, II, 46 dans ÉNAMOURER
Il [Charles de Sicile Duras] nous a fait la guerre et nous prit au chastel de l'Oeuf par enchantement [Discours de Jeanne de Naples au pape Clément], II, II, 50 dans ENCHANTEMENT
[Les Flamands venaient de faire alliance avec le roi d'Angleterre contre le roi de France, celui-ci leur manda] que, si ils se vouloient reconnoistre et retourner à lui, et relenquir ce roi d'Angleterre qui enchantés les avoit, il leur pardonneroit, I, I, 106 dans ENCHANTER
Un enchanteur maistre de nigromance qui estoit en la marche de Naples, II, II, 137 dans ENCHANTEUR, ERESSE
Et estoient ceux de Gand et toutes leurs teneurs expressement nommés et enclavés dedans [dans le traité des Anglais et des Français], II, II, 216 dans ENCLAVER
N'osoient les barons et les chevaliers de Poitou, qui Anglois se tenoient, chevaucher parmi le pays, fors en grans routes [troupes] pour la doute des François qui estoient enclavés en leur pays, liv. I, p. 410, dans LACURNE dans ENCLAVER
.... Pour aider à garder raison et justice, à quoi tout bon chrestien devoit entendre et estre enclin, II, II, 103 dans ENCLIN, INE
Si fut enclos de ses ennemis par trop demeurer en arriere, I, I, 139 dans ENCLORE
Si laisserent avaler le grand rastel, et encloïrent le chevalier dehors, I, I, 149 dans ENCLORE
Une alée Qui se tournoit sus la riviere, Qui bien l'enclooit par derriere, Espinette amoureuse. dans ENCLORE
Dieu ne le vouloit mie souffrir [qu'ils se sauvassent] ; car leur peché leur encombra, I, I, 22 dans ENCOMBRER
Grand murmure mouteplia encontre Huc le Despensier, I, I, 5 dans ENCONTRE (À L')
À cette intention que le roi Philippe lui aidast mieux et plus volontiers à garder son droit encontre ledit comte de Montfort, I, I, 147 dans ENCONTRE (À L')
De premiere venue il y eut dur encontre et fort boutis, I, I, 328 dans ENCONTRE (À L')
Tous encouragés de mal faire, si la chose n'alloit à leur volonté, II, II, 20 dans ENCOURAGER
On est par nature plus fort et mieux encouragé en assaillant que on ne soit en defendant, II, III, 19 dans ENCOURAGER
Nous sommes obligés, par foi et serment et sur deux millions de florins à la chambre du pape, que nous ne pouvons emouvoir guerre au roi de France, sans estre encourus en cette somme, I, I, 95 dans ENCOURIR
Le dit eschafaut couvert de drap de haute lice, et encourtiné à maniere d'une chambre, III, IV, 1 dans ENCOURTINER
Et estoit [sa bannière] à une bordure d'azur endentée, I, I, 137 dans ENDENTER
Quant on nous aura rendu ou restitué ce en quoy le roy d'Angleterre et le royaume est par dette endetté et obligé envers nous, II, II, 166 dans ENDETTER
Je dis et conseille que la bonne ville de Gand envoie par devers le comte sages hommes, bien avisés et endoctrinés de parler, II, II, 53 dans ENDOCTRINER
Et endoctrinoit la duchesse, qui fut moult sage, tous les jours la jeune fille de Baviere, II, II, 229 dans ENDOCTRINER
Cognées dont ils coupoient les palis, et en peu de temps les endommagerent, I, I, 207 dans ENDOMMAGER
Chacun en son endroit faisoit merveilles d'armes, II, II, 11 dans ENDROIT
Et [les Gantois] trouverent le repos où le comte avoit esté mis d'enfance, II, II, 162 dans ENFANCE
Mais le roi vueil-je bien deporter [excuser], car c'est un enfes ; on lui doit pardonner [paroles de Philippe d'Artevelle], II, II, 191 dans ENFANT
Il faisoit chaud, et le temps estoit moult enfermé, II, II, 211 dans ENFERMER
Là fut le connestable de France enclos et pris de eux, et tiré en une chambre et enferré [enchaîné] de trois paires de fers, II, III, 63 dans ENFERRER
Ce fut une chose qui moult enflamma ceux de Gand, I, I, 245 dans ENFLAMMER
Si ils [les Parisiens] fussent venus servir le roi au point où ils sont quand il alla en Flandre, ils eussent mieux fait ; mais ils n'en avoient pas la teste enflée, II, II, 205 dans ENFLER
Et emmenoit tous ceux qui se pouvoient aider avec lui pour enfortier son ost, I, I, 153 dans ENFORCIR
Et l'Allemand le consuivit par telle maniere de son glaive roide et enfumé [durci au feu] que oncques ne se brisa ni ploya, I, I, 113 dans ENFUMER
Une pauvre maisonnelle enfumée, aussi noire que airement [encre], II, II, 157 dans ENFUMER
Et disent ainsi, qu'ils vous feront dependre et engager toute votre terre, I, I, 119 dans ENGAGER
Et faisoit [l'ambassadeur de Charles V] porter une espée devant lui tout engainée et enarmée très richement d'or et d'argent, II, II, 45 dans ENGAÎNER
Il avoit si fort gelé qu'on pouvoit bien venir jusques aux murs sur les fossés to us engelés, I, I, 98 dans ENGELER
Si s'en engendrerent et nourrirent en Gascogne, pour ces besognes, plusieurs haines couvertes, dont plusieurs meschefs depuis en naquirent, II, II, 2 dans ENGENDRER
Il y avait aussi un substantif enge : ....Amis, se tu scavoies Que c'est grand chose de loenge, Et com prisie en est li enge, Plus chier l'auroies à avoir, Buisson de jonesse. dans ENGER
Ce mesme jour leverent ceux de Valenciennes un tres bel engin et bien jetant qui portoit les grosses pierres jusques dedans la ville et au chasteau, I, I, 135 dans ENGIN
Et la tierce pierre fut si bien appointée qu'elle ferit l'engin parmi la flesche et la rompit en deux moitiés, I, I, 136 dans ENGIN
Ceus de l'ost leur jetoient et envoyoient par leurs engins chevaux morts et bestes mortes et puans pour eux empunaiser, I, I, 115 dans ENGIN
Messire Jean de Ghistelles, de Hainault, cousin au comte de Flandre, y estoit [quand Bournesel raconta au roi Charles sa déconvenue en Flandre], qui engorgeoit [écoutait en murmurant dans sa gorge] toutes les paroles du chevalier, II, II, 46 dans ENGORGER
Cil comte de Blois et sa femme n'estoient pas taillés ni proportionnés à engendrer jamais enfans ; car, par bien boire et fort manger douces et delectables viandes, ils estoient malement fort engraissés, III, IV, 25 dans ENGRAISSER
Quand Bernard ot entendu, si lui engrossa le coeur en ventre, II, II, 43 dans ENGROSSER
Le roy Denis, fils au roy damp Pierre de Portugal, estoit entré en la possession et heritage du royaume de Portugal, par le fait et enhardissement seulement de quatre cités et villes, liv. III, p. 81, dans LACURNE dans ENHARDISSEMENT
Leur avoit esté grand ennemi, I, I, 134 dans ENNEMI, IE
Quand Messire Jean de Hollande fut informé de cette aventure, si cuida bien forcener d'annoi, II, II, 236 dans ENNUI
[Le roi Robert d'Escosse] assembla son conseil, et leur remonstra comment les Anglois, du temps passé, leur avoient fait plusieurs ennuis, II, II, 13 dans ENNUI
Or se gardent [les Gantois] de eux enorgueillir et leurs capitaines aussi ; mais non feront, II, II, 158 dans ENORGUEILLIR
Là estoit le comte [de Flandre] qui les prioit et admonestoit de bien faire et de prendre la vengeance de ces enragés de Gand, II, II, 94 dans ENRAGER
Or retournons aux besognes de Portingal.... afin que au temps à venir on les trouve escriptes et enregistrées, II, III, 28 dans ENREGISTRER
Deux clercs pour escrire et enregistrer les noms de ceux qu'ils trouveroient, I, I, 295 dans ENREGISTRER
Vous ne l'eussiez pas rançonné, pris, n'ensaisiné son heritage, liv. III, p. 303 dans ENSAISINER
[Édouard fait sortir de Calais tous les habitants pour la repeupler de purs Anglais] et ne retint que trois hommes : un prestre et deux autres anciens hommes, bon coustumiers des lois et ordonnances de Calais ; et fut pour enseigner les heritages, I, I, 322 dans ENSEIGNER
D'Artevelle mit plusieurs fois le conseil des bonnes villes ensemble, pour parler de...., I, I, 66 dans ENSEMBLE
Et quand les seigneurs barons s'aprocherent, et qu'ils purent des lances et des espées venir ensemble, adonc y eut dure bataille, I, I, 195 dans ENSEMBLE
Ainsi fut-il et avint en Flandre en ce temps, si comme vous pourrez clairement voir et connoistre par les traités de l'ordonnance de la matiere que s'ensuit, II, II, 52 dans ENSUIVRE (S')
Messire Jean de Hollande, qui veoit ses compagnons et ses amis entachés de celle maladie dont nul n'en rechappoit, oyoit les plaintes des uns et des autres, II, III, 84 dans ENTACHER
[Le roi Philippe donne ordre de tuer les Genois qui fuyaient] Là veissiez gensd'armes entailler entre eux, et frapper et ferir sur eux, I, I, 287 dans ENTAILLER
Ce traité fut entamé et mis avant, I, I, 115 dans ENTAMER
Quand ces chevaliers de Bretagne virent venir les Anglois, et qu'ils s'ordonnoient pour eux assieger, si n'en furent mie trop effrayés ; mais entendirent premierement au chastel et puis aux guerites et aux portes, I, I, 197 dans ENTENDRE
Quand vint le matin, de rechef ils commencerent à assaillir fort et appertement en plusieurs lieux, et ensonnierent [inquiétèrent] si ceux de la ville, qu'ils ne savoient auquel entendre, I, I, 224 dans ENTENDRE
On leur donnoit tant à faire que on ne savoit, par dedans, auquel lez [côté] entendre, II, II, 215 dans ENTENDRE
[Les Écossais parlant des Français] Ils ne nous entendent point, ni nous eux, II, II, 228 dans ENTENDRE
Ils vouloient faire à leur entente, II, II, 86 dans ENTENTE
Chacun emporte entre la selle et le panneau une grande plate pierre, et trousse derriere lui une besace pleine de farine, en cette entente que...., I, I, 34 dans ENTENTE
Une vertu en ton coer ente, Que dame belle, jeune et gente Obeiras et cremiras, Espinette amour. dans ENTER
Si s'entr'accolerent et firent grant chere, II, II, 117 dans ENTR'ACCOLER (S')
Demeura monseigneur de Hainaut entre les Anglois, qui lui faisoient toujours toute l'honneur et compagnie qu'ils pouvoient, I, I, 25 dans ENTRE
Après diner, un grand hutin commença entre les garçons des Hainuyers et les archers d'Angleterre qui entre eux estoient herbergés, pour occasion d'un jeu de dés, I, I, 31 dans ENTRE
Je veuil que entre nous.... nous en allons notre chemin à mie-nuit.... et le dites aussi l'un à l'autre et tout ce soit tenu en secret, II, II, 232 dans ENTRE
Et si nous sommes à l'abbaye, la ville est nostre ; car il n'y a point d'entre deux entre la ville et l'abbaye, I, I, 137 dans ENTRE-DEUX
[Philippe d'Artevelle aux Gantois : ] Souvienne vous de nos ennemis, et chacun porte son baston tout droit devant lui ; et vous entrelacez de vos bras, par quoi on ne puisse entrer dedans vous...., II, II, 195 dans ENTRELACER
Grand plenté de mets et d'entremets, I, I, 31 dans ENTREMETS
Hardis et entreprenans, I, 1, 160 dans ENTREPRENANT, ANTE
Le doux maintien, le parfait sens, la grand noblesse, la grace et la fine beauté que j'ai trouvée en vous m'ont si surpris et entrepris, qu'il convient [il faut] que je sois de vous aimé, I, I, 166 dans ENTREPRENDRE
En esperonnant leurs chevaux, et en abaissant leurs glaives et en escriant leurs cris, entrerent les uns ès autres [les Français et les Gascons], II, II, 5 dans ENTRER
Quand ils [les Escots] veulent entrer au royaume d'Angleterre...., I, I, 34 dans ENTRER
Là fut accordée une treve à durer un an entierement ; et devoit entrer tantost entre ces seigneurs.... et entre ceux qui...., ib. dans ENTRER
Les compagnons du chastel vinrent voir les Anglois, ainsi que gens d'armes s'entrevoient volontiers et especialement François et Anglois, II, II, 84 dans ENTREVOIR
Ainsi fut entr'oubliée petit à petit la mort Jacques d'Artevelle, I, 1, 249 dans ENTR'OUBLIER (S')
Cil Vautre.... mauvais garçon et envenimé estoit, II, II, 107 dans ENVENIMER
Trop envis s'y consentit le roy de France, mais toutefois l'accorda il, I, I, 54 dans ENVI (À L')
De ses paroles, de ses ruses, de ses faits [Jean Balle, qui excitait les serfs contre leurs seigneurs] furent avisés et informés trop grand foison de menues gens en la cité de Londres, qui avoient envie sur les riches et sur les nobles, II, II, 106 dans ENVIE
.... Toutes ces guerres murent par envie que les bonnes villes de Flandre avoient l'une sur l'autre, II, II, 52 dans ENVIE
On dit en un commun proverbe que envie en mourut, II, II, 206 dans ENVIE
On dit en un commun proverbe, et voir est, que oncques envie ne mourut ; je le ramentois, pourtant que par nature Anglois sont trop envieux sur le bien d'autrui et ont toujours esté, II, II, 206 dans ENVIEUX, EUSE
Un mois ou environ que le siege fut là devant, oncques ne plut, mais faisoit bel, chaud et sec, II, II, 232 dans ENVIRON
Et l'avoient les assiegeurs tellement environnée de tous côtés, I, I, 132 dans ENVIRONNER
[Les troupes du duc d'Anjou] se logerent à l'environ, au plus près de la riviere qu'ils purent, II, II, 3 dans ENVIRONS
Or eurent conseil ceux de l'ost, pour leur besogne approcher et pour plus grever leurs ennemis, que ils envoieroient querre en la Riolle un grand engin qu'on appelle truie, II, II, 5 dans ENVOYER
Je ferai, par enchantement, l'air si espès, que dessus la mer il semblera à cils de dedans qu'il y ait un grand pont pour dix hommes de front, II, II, 137 dans ÉPAIS, AISSE
Adonc s'espandirent nouvelles par le pays, I, I, 18 dans ÉPANDRE
Et n'espargnoient ni or ni argent, non plus que s'il leur plut des nues, I, I, 76 dans ÉPARGNER
Là estoit damp abbé, qui point ne s'espargnoit [à combattre], I, I, 86 dans ÉPARGNER
Les seigneurs se logerent espartement aux champs, au mieux qu'ils purent, II, p. 252, dans LACURNE dans ÉPARSEMENT
Si commanda ledit comte qu'on mit tout à l'espée [qu'on tuât tout], I, I, 138 dans ÉPÉE
Monterent à cheval, et au fraper des esperons entrerent en la ville de Courtray ; car il n'y avoit deffense, nul contredit, II, p. 226, dans LACURNE dans ÉPERON
Si tost comme ils se purent connoistre et appercevoir [les Gascons et les Français], comme ceux qui se tenoient ennemis les uns des autres et qui se desiroient à avancer et combattre, en esperonnant leurs chevaux et en abaissant leurs glaives et en escriant leurs cris, entrerent les uns ès autres, II, II, 5 dans ÉPERONNER
Assez tot après apporta-t-on vins et espices, et puis se retraist le roi en sa chambre, I, I, 329 dans ÉPICE
Au voir dire et raconter, c'estoit grand merveille de ce qu'ils faisoient [les pillards en campagne] ; ils espioient, telle fois estoit, et bien souvent, une bonne ville ou un bon chastel, une journée ou deux loin ; et puis s'assembloient vingt ou trente brigands...., I, I, 324 dans ÉPIER
Et quant il plaira à ma dame Que j'aie aussi grant qu'une dragme De confort, adont resjoïs Serai de ce dont ne joïs, Ains languis en vie eüreuse Dedens l'espinette amoureuse, Espinette amour. dans ÉPINETTE
Et quoique ce roi Jacques fut frere au bon roi Pierre de Chypre, il n'estoit pas d'espousée, mais bastard, III, IV, 58 dans ÉPOUSÉE
Une pestilence de mortalité très grande et très espoentable se bouta en l'ost, II, III, 30 dans ÉPOUVANTABLE
Le clocher s'esprenoit à ardoir, II, II, 95 dans ÉPRENDRE (S')
Ils s'esprouverent si bien et si vassalement qu'ils obtinrent la place et l'eau [dans un combat naval], I, I, 122 dans ÉPROUVER
Et s'avisa qu'il se viendroit eprouver à celui qui estoit plus prochain de sa baniere, I, I, 140 dans ÉPROUVER
Ce Croquart chevauchoit une fois un jeune coursier fort embridé, que il avoit acheté trois cents escus, et l'esprouvoit au courir, I, I, 325 dans ÉPROUVER
Quand ils furent esquiffés en la mer, le vent se changea ; fortune monta ; ils furent trop malement tempestés, III, IV, 58 dans ÉQUIPER
Le duc de Bourgogne fit une chevauchée es marches de Picardie, II, II, 1 dans ÈS
.... Puis juiens aux papelottes, à faire voler aval vent Une plume ; et s'ai moult souvent Tamisié en une escafotte La poudrette parmi ma cotte, Poésies mss. dans LACURNE dans ESCAFILOTTE
Comment, y estant prins Bertrand de Guesclin, le roy Henry fut contraint d'escamper, après s'y estre porté fort vaillamment, liv. I, p. 321, dans LACURNE dans ESCAMPER
Et si fit-on aucun compagnon monter sur coursiers pour escarmoucher à eux [les Escots], I, I, 41 dans ESCARMOUCHER
Et tous ces appareils et l'esclandre qui s'en faisoit estoient pour retraire hors le duc de Lancastre et sa route du royaume de Castille, II, III, 40 dans ESCLANDRE
....Il, qui estoit tout nu et depourvu, et ne portoit fors un coutel, espoir [à peu près] de deux pieds de long, trait le coutel et commence à estremir, III, IV, 28 dans ESCRIMER
Quand on l'eut regardé une espace, on l'osta de là, et fut pendu à un arbre, II, II, 198 dans ESPACE
Et puisque, par bien et par espece de bien et de humilité, vous estes venu en ce pays, vous soyez le bien venu, II, III, 46 dans ESPÈCE
Ceux dont il esperoit à avoir profit, I, I, 75 dans ESPÉRER
J'espoire bien que demain nous aurons besogne [paroles de Philippe d'Artevelle aux capitaines flamands], II, II, 191 dans ESPÉRER
Les gardes de la porte commencerent à corner et à esmouvoir ceux de la ville, qui, espoir [peut-être], dormoient encore, car il estoit moult matin, I, I, 254 dans ESPOIR
Et le [le château] fit pourvoir moult bien d'espringales, de bombardes, et d'arcs à tourz et d'autres instrumens, I, I, 315 dans ESPRINGALE
Car ils n'estoient ni angels ni esprits, mais hommes, II, II, 106 dans ESPRIT
Adonc, pour eschever le fossé qui estoit par devant eux, [les Flamands] tournerent-ils autour du bosquet et prirent l'avantage des champs, II, II, 195 dans ESQUIVER
Sur ces deux ailes, gens d'armes les [les Flamands] commencerent à pousser de leurs roides lances à longs fers et durs de Bordeaux.... dont ceux qui en estoient atteints se restreignirent pour eschever les horions, II, II, 197 dans ESQUIVER
Donc, pour eschiver tous perils, Jean de Hollande s'enferma dans la dite ville, II, II, 235 dans ESQUIVER
La gentil dame fut adonc durement esbahie, et dit : " Ha ! très cher sire, ne me veuillez moquer, essayer, ni tenter [le roi venait de lui dire qu'il l'aimait], I, I, 166 dans ESSAYER
Et firent ces vins là ravaller les vins quatre deniers esterlins au galon, II, III, 54 dans ESTERLIN
Or m'est avis que c'est grand ennui de piteusement penser et aussi considerer que ces grands bourgeois et nobles bourgeoises et leurs beaux enfants, qui d'estoch et d'extraction avoient demeuré, et leurs devanciers, en la ville de Calais, devinrent [après le siége de Calais], I, I, 323 dans ESTOC
Je ne vis oncques deux meilleures dames ni de plus noble condition, ni ne verrai jamais, et vesquisse mille ans, II, III, 32 dans ET
Conseil ! repondit l'archeveque ; beau nepveu, c'est trop tard ; vous voulez clore l'estable quand le cheval est perdu, II, III, 91 dans ÉTABLE
.... La ville fut si nettement arse que il ne demoura oncques pour establer ni loger un cheval, II, III, 69 dans ÉTABLER
Et ne rompirent point leurs ordonnances ni l'establissement de leurs batailles jusques après prime, I, I, 44 dans ÉTABLISSEMENT
Nous savons bien que nous vous avons si estreints et si menés que nous vous aurons quand nous voudrons ; car votre forteresse ne git que sur estais [elle était minée], I, I, 242 dans ÉTAI
Ils se retrairent, et là rendirent estal [tinrent bon] tous les chevaliers, combattant jusques à tant que leurs gens furent entrés à sauveté, I, I, 177 dans ÉTAL
[L'écuyer anglais] savoit paroles pour estancher [il s'agit d'une blessure], II, II, 85 dans ÉTANCHER
Et quand ils retournerent dans la douce Escosse, ils trouverent tout le pays detruit ; mais les gens du pays n'en faisoient nul compte et disoient que sur six ou huit estançons ils auroient fait tantost nouvelles maisons, II, II, 238 dans ÉTANÇON
Ils prirent leurs lances, et se ferirent sur les targes si grands horions que les chevaux estançonnerent [s'arrêtèrent], III, IV, 12 dans ÉTANÇONNER
Le maistre de l'estaple des laines [entrepôt] de toute Angleterre, II, II, 223 dans ÉTAPE
Tenez estat, ainsi comme à message de roi appartient, car nous le voulons, et tout sera payé, II, II, 45 dans ÉTAT
Et en telle maniere la plus grand' partie de ses gens se confesserent et mirent en bon estat, I, I, 284 dans ÉTAT
Il y ot aucuns mineurs la-dedans esteints qui oncques ne s'en partirent, car la mine renversa sur eux, II, II, 36 dans ÉTEINDRE
On dit, et il est verité, que le grand desir que on a aux choses que elles aviennent, estaind le sens, et pour ce sont les vices maistres et les vertus violées et corrompues, III, IV, 28 dans ÉTEINDRE
....Se departirent de l'ost environ trois cents lances de bonnes gens d'estoffe, II, II, 5 dans ÉTOFFE
Adonc vinrent les seigneurs en bonne estoffe et en grand arroi, II, II, 229 dans ÉTOFFE
Ces gens d'armes et archers [Anglais], le roi de Navarre les devoit payer de tous points et estoffer, II, II, 25 dans ÉTOFFER
À la premiere porte de Saint-Denis.... y avoit un ciel tout estellé, III, IV, 1 dans ÉTOILER
Regardez et entendez que monseigneur m'escrit.... Si m'aïst Dieu et les saints, il n'en fera rien ; il aura en bref temps autres estoupes en sa quenouille ; de ce que fol pense assez remaint [reste], III, IV, 17 dans ÉTOUPE
Une povre couste de vieille toile enfumée pour estuper le feu, II, II, 157 dans ÉTOUPER
[Les murs du châtel] estoient hauts malement et de pierre dure, et ouvrés jadis de mains de Sarrasins, qui faisoient les soudures si fortes et les ouvrages si estranges que ce n'est point de comparaison à ceux de maintenant, I, I, 239 dans ÉTRANGE
Orai-je un petit d'escusance De ce quelors trop jones ere [j'étais] Et de trop ignorant maniere, Espinette amoureuse. dans ÊTRE
Et tel que fui, encor le sui, ib... Beau fieulz, es-se [est-ce] Belle chose de bien ouvrer ?, ib. dans ÊTRE
Or, regardez si je disoie bien voir [vrai], veez là les vingt six mille hommes d'armes ; si ils sont trois mille lances, ils sont cent mille, II, Il, 212 dans ÊTRE
Ainsi estoient menacés les Anglois par les François, et donnoient grand marché, et montroient par leurs paroles que tout fut à eux, II, IÏI, 40 dans ÊTRE
Lors demanda le roy à son conseil qu'il estoit de faire, I, I, 51 dans ÊTRE
Et quant le jour du parlement qui estoit assigné à Mons, fut venu, ils y furent, I, I, 101 dans ÊTRE
Et sachez que, si ne fussent les gentils hommes qui dedans Aubenton estoient et qui la gardoient, elle eut esté tost prise et d'assaut, I, I, 103 dans ÊTRE
Sitost que le jour fut...., I, I, 144 dans ÊTRE
Quand messire Aghos des Baux sentit que ceux de la Reole se vouloient rendre, il ne voulut oncques estre à leur traité, mais se partit d'eux, I, I, 237 dans ÊTRE
Si avoit un frere par son pere qui avoit esté [feu son père], I, I, 147 dans ÊTRE
Il ne peut estre que en un tel ost que le roi d'Angleterre menoit, qu'il n'y ait des vilains garçons et des malfaiteurs, I, I, 272 dans ÊTRE
Et fit depuis si grands prouesses [Watelet de Mauny] qu'on n'en pourroit savoir le nombre, si comme vous orrez avant en l'histoire, s'il est qui vous le die, I, I, 46 dans ÊTRE
Lors le baisa et lui estraingnit la main, en signe de très grand amour, I, I, 17 dans ÉTREINDRE
Le roi anglois entendit par ceux et par autres que la cité estoit durement estreinte, I, I, 132 dans ÉTREINDRE
Le lundi, premier jour de la semaine, à bonne estrainne, se departirent ces gens, II, II, 108 dans ÉTRENNE
Et quant revenus fui en l'estre, Par dessous le rosier m'assis, Espinette amour. dans ÊTRES
Le sire de Hangest n'en perdit selle ni estrier, II, II, 66 dans ÉTRIER
....Montés sur petites haquenées qui ne sont ni liées ni estrillées, I, I, 34 dans ÉTRILLER
.... Le comte d'Armignac, qui estoit jeune et entreprenant et de grand'volonté, demanda ses armes et s'arma tout au clair et à l'estroit et de toutes pieces, III, IV, 20 dans ÉTROIT, OITE
Il ne vous est mie mestiers, Dame, dis-je, que le vous die ; Car, sans mettre y vostre estudie, Vous en savés là et avant, Esp. amour. dans ÉTUDE
Vous devez savoir que grand' murmuration estoit entre les clercs de l'université de ces nouvelles, et cessoient de lire et d'estudier ; et n'avoient puissance ni affection de rien faire...., III, IV, 10 dans ÉTUDIER
Ainsi le roi d'Angleterre et son conseil estudioient nuit et jour à faire engins et instrumens pour ceux de Calais mieux oppresser et contraindre, I, I, 309 dans ÉTUDIER
Pour ton noble coeur encourager et eux montrer exemple en matiere d'honneur, I, I, 1 dans EUX
Exceptées les forteresses, I, I, 116 dans EXCEPTER
Et furent ces treves accordées de toutes parties, mais on excepta hors la terre de la duché de Bretagne, I, I, 323 dans EXCEPTER
Et les fit tantost et sans delai pendre, afin que les autres y prissent exemple, I, I, 274 dans EXEMPLE
Pour exaulcer son nom, II, II, 11 dans EXHAUSSER
Ni les seigneurs pour exaulcer leur estat n'espargnoient ni or ni argent, II, II, 223 dans EXHAUSSER
Là singlerent ce premier jour à l'ordonnance de Dieu, du vent et des mariniers, et eurent assez bon exploit pour aller devers Gascogne, où le roi [anglais] tendoit à aller, I, I, 254 dans EXPLOIT
Si me laissez aller.... et s'en exploiteront mieux mes besognes, au plaisir de Dieu, qui tout ce me veuille octroyer, I, I, 17 dans EXPLOITER
Fut dit et requis.... que nous lui promissions expressement foy et loyauté porter, I, I, 53 dans EXPRESSÉMENT
C'est grand ennui de piteusement penser que ces grands bourgeois et ces nobles bourgeoises et leurs beaux enfants, qui d'estoc et d'estraction avoient demeuré, et leurs devanciers, en la ville de Calais, devinrent, I, I, 323 dans EXTRACTION
.... Je n'ai aujourd'hui fiance certaine pour Jeanne ma fille garder, fors en vous ; je l'ai, à grand peine, mise et extraite hors des mains et du pays du pere, mon mari, II, III, 12 dans EXTRAIRE
Et [Philippe d'Artevelle] prit le chemin de Gand, si fort pensif que on ne pouvoit de lui extraire rien ni nulle parole, II, Il, 185 dans EXTRAIRE
Il ne le tint à fable, mais s'appareilla, et monta tantost à cheval, et partit, liv. II, p. 409, dans LACURNE dans FABLE
Si vous le veyez, vous diriez bien : cel homme-ci a bien façon et ordonnance d'estre droit homme d'armes, II, III, 7 dans FAÇON
Marchandises dont ils sont grands facteurs entre les Sarrasins, III, IV, 58 dans FACTEUR
On alla aux bois lointains et prochains et commença-t-on à fagoter à grand'plenté [les Gantois devant Audenarde], II, II, 165 dans FAGOTER
Et [le comte de Foix] prend sur chacun feu par an deux francs, et le fort porte le foible, II, III, 9 dans FAIBLE
Certes, dame, voyez ci votre chevalier qui ne vous fauldroit pour mourir, si tout le monde vous failloit, I, I, 14 dans FAILLIR
Et se partirent un samedi, après jour faillant, de Cambray, I, I, 100 dans FAILLIR
Et pouvoit estre environ jour failli, I, I, 100 dans FAILLIR
Le prince votre ains-né fils ne peut faillir qu'il ne soit encore grand sire sans l'heritage de Flandre [les Flamands deputés, vers le roi d'Angleterre], I, I, 249 dans FAILLIR
À peine pouvoit le roi dormir, pour faim de voir celle qui puis fut sa femme, II, II, 229 dans FAIM
Il fait bon ouvrer par engin, quant on ne peut avant aller par force, I, I, 151 dans FAIRE
Et dirent l'un à l'autre : Allons nous armer, nous chevaucherons tantost devant Bergerac.... Il n'y eut plus fait ni plus dit ; tous furent armés, et les chevaux ensellés et tous montés, I, I, 217 dans FAIRE
Il fit le roi d'Angleterre escrire au saint pere, I, I, 11 dans FAIRE
Ce vous fais-je ferme et vrai [ces renseignements sont certains], car je me embattis si près d'eux que je fus pris et mené en leur ost...., I, I, 40 dans FAIRE
Mais petit y faisoient, car l'ost des Anglois estoit si suffisamment gardé que les Escoçois n'y pouvoient entrer...., I, I, 58 dans FAIRE
Celui [Artevelle] estoit entré en si grand fortune et en si grand grace à tous les Flamands que c'estoit tout fait et bien fait quant qu'il vouloit deviser et commander par tout Flandre, de l'un des costés jusques à l'autre, I, I, 65 dans FAIRE
.... Madame Philippe de Hainaut, roine d'angleterre, qui liement et doucement le reçut [mon livre] de moi et m'en fit grand profit, Prol. dans FAIRE
Robert Bruce, roi d'Escosse, qui avoit tant et si souvent donné à faire au bon roi Edouard dessus dit, qu'on tenoit pour moult preux, reconquit toute Escosse, I, I, 2 dans FAIRE
Monseigneur, je suis jeune et encore à faire ; si crois que Dieu m'ait pourvu de cette emprise pour mon avancement, I, I, 17 dans FAIRE
Et à ce temps là ils [les Escots] aimoient et prisoient assez peu les Anglois, et encore font ils à present, I, I, 34 dans FAIRE
Et s'allierent par certaines convenances, que, si l'un des trois pays avoit à faire contre qui que ce fust, les deux autres le devoient aider, I, I, 125 dans FAIRE
Et rien n'y avoient fait, combien qu'ils y eussent grands frais mis et dependus, I, I, 145 dans FAIRE
En ce temps là que le duc de Bourgogne fit son armée en Picardie, II, II, 1 dans FAIRE
Sur le chemin que nous fesismes ensemble, II, III, 12 dans FAIRE
À quoi faire montrent ils maintenant leurs estats ?, II, II, 205 dans FAIRE
Mais, seigneur, nous vous disons bien que, au faire le serment, toujours en nos coeurs nous avons reservé nos fois devers notre naturel seigneur le roi d'Angleterre, II, II, 8 dans FAIRE
Ceux qui ens es villages estoient, sonnoient les cloches à herle [à volée], et montroient bien que le pays avoit à faire [était en danger], II, II, 184 dans FAIRE
Il s'acointa d'un riche homme de Montpellier lequel avoit aussi à faire à Paris pour ses besognes, II, III, 7 dans FAIRE
Et s'il eust fait un temps pluvieux, ceux de l'ost eussent eu fort à faire, II, II, 232 dans FAIRE
Et vit bien le chevalier anglois que il n'avoit que faire de plus avant entrer en Flandre, II, II, 203 dans FAIRE
Et y firent d'armes ce qu'ils purent, et se combattirent moult vaillamment ; mais ils ne pouvoient pas tout faire [le sire d'Enghien et sa suite tombés dans l'embûche des Gantois], II, II, 123 dans FAIRE
On leur [aux Anglois] donnoit tant à faire, que on ne savoit auquel lez [côté] entendre, II, II, 215 dans FAIRE
Vous ferez tant que vous me perdrez, II, III, 22 dans FAIRE
Il fait tout de sa teste, car il est naturellement sage, II, III, 61 dans FAIRE
Si se passa le dimanche ainsi tout le jour sans rien faire, II, II, 215 dans FAIRE
Ils mirent la greigneur partie de leurs gens d'armes et archers à l'endroit [de la ville assiégée] où il faisoit le plus foible, I, I, 302 dans FAIRE
Ha ! dit le comte, c'est fait ! n'aura jamais paix en Flandre tant que Jean Lyon vive, II, II, 56 dans FAIRE
Et [le roi d'Angleterre] eut de la main ce jour le plus à faire à messire Eustache de Ribeumont, et fut le roi abattu à genoux par deux fois, du dessus dit messire Eustache de Ribeumont, I, I, 328 dans FAIRE
Messire Pierre de Craon qui se veoit en ce danger et avoit à faire à forte partie, III, IV, 6 dans FAIRE
E+ passerent outre à ce mardi au matin tous ceux de l'avant-garde, et à fait [à mesure] qu'ils venoient, ils se logeoient en la ville, II, II, 184 dans FAIT
Il estoit ordonné que ces gens d'armes devoient aller de fait [de force] en la maison de Jean de Lyon, II, II, 54 dans FAIT
De fait avisé [à dessein], I, I, 189 dans FAIT
Là eut, je vous dis, de premier fait, de belles joustes et de grandes appertises d'armes, II, II, 5 dans FAIT
Brievement, on ne vit oncques tant de bonnes gens, chevaliers et escuyers qui là estoient, estre perdus à si peu de fait ; car chacun fuyoit qui mieux mieux, I, I, 230 dans FAIT
Et ne se voulut conjoindre en ces defiances [défis], et dit qu'il feroit son fait à part lui à temps et à point, I, I, 79 dans FAIT
Or convint là les Anglois souffrir et endurer grand peine, car leurs ennemis estoient quatre contre un et toutes gens de fait et de mer, I, I, 122 dans FAIT
Nous leur [aux Gantois] avons octroyé que.... nous les aiderions.... contre tous ceux qui par voie de fait les voudroient grever, II, II, 241 dans FAIT
[Des engins], qui nuit et jour jetoient pierres de faix au chastel, I, I, 227 dans FAIX
Si tost qu'ils virent leurs ennemis, ils reculerent tout à un faix si desordonnéement...., I, I, 286 dans FAIX
Et mena tellement le pape par ses dons et par ses fallaces qu'ils...., I, I, 11 dans FALLACE
L'endemain il fit, par les vilains du pays, acharier et apporter grant foison des buches et de velourdes, I, I, 233 dans FALOURDE
Grant foison d'estrain [paille] et de belourdes, II, II, 95 dans FALOURDE
[Monseigneur le comte de Blois] me bailla ses lettres de familiarité adressans au comte de Foix [lettres attestant qu Froissart était de la familiarité du comte de Blois], II, III, 1 dans FAMILIARITÉ
Les faings faner, II, II, 106 dans FANER
Que tu es bien taillé de farcer une belle bourde !, livre II, p. 251, dans LACURNE dans FARCER
Les Anglois vinrent loger ès faubourgs de Rennes, II, II, 73 dans FAUBOURG
[Les Flamands de Gand] respondirent qu'ils fuyoient comme gens trahis faussement et deconfits du comte de Flandre et de ceux de Bruges, II, II, 87 dans FAUSSEMENT
Il commença sifler en fausset, II, III, 99 dans FAUSSET
....Trop mieux lui valoit mourir à honneur et attendre l'aventure que montrer faute de courage, II, III, 78 dans FAUTE
Et quant Girauldon en ouïst la voix, il n'ot plus de recours pour lui sauver que par une fausse voie que il savoit, II, II, 214 dans FAUX, FAUSSE
....Qui s'armoit de gueules à trois faulx d'or, I, I, 140 dans FAUX
....Mais que il [Édouard III] prit bon conseil et sage entour lui et feal, I, I, 26 dans FÉAL, ALE
Et quand elles veulent bien acertes, elles parlent à fées et sont en leur compagnie, III, IV, 59 dans FÉE
Cils [les barons] qui nullement pour leur honneur ne se fussent feints, eurent en convent à la bonne dame qu'ils s'en acquiteroient loyalement [de combattre], I, I, 306 dans FEINDRE
Si valoit trop mieux que il [le comte Guy de Blois] se mist en chemin et à voie et en la volonté de Dieu, que ce que on supposast que il demeura derriere par feintise, II, II, 211 dans FEINTISE
Et on dit, et voir est, qu'il n'est si felle guerre que de voisins et d'amis, I, I, 128 dans FÉLON, ONNE
Et estoit l'intention du duc qu'il emmenerc't avec lui femme et enfans, et feroit mariage en Castille et en Portugal avant que il retournast, II, III, 32 dans FEMME
Adonc descendit Philippe de l'eschafaud où il avoit presché et s'en vint, fendant le marché, jusques à son hostel, II, II, 176 dans FENDRE
Si devint le dit messire Robert de Namur homme feodal au roi d'Angleterre, I, I, 312 dans FÉODAL, ALE
Et à voir dire, si il eust esté de fer ou d'acier, si convint-il qu'il fust demeuré, II, II, 114 dans FER
Et ouis dire que si tous les haulmiers de Paris et de Bruxelles fussent ensemble, .... ils n'eussent pas mené ni fait greigneur noise comme les combattans et les ferans sur ces bassinets faisoient, II, Il, 197 dans FÉRIR
Et vinrent jusques à une grosse ville que on appelle Fontaine-sur-Somme ; si l'ardirent toute et roberent ; car elle n'estoit point fermée, I, I, 276 dans FERMER
Et si y avoit peu d'eux qui eussent haches ni coingnées, ferrements ni instruments pour loger, ni pour couper bois, I, I, 38 dans FERREMENT
Et ne savoient de quoi ferrer ceux [les chevaux] qui estoient desferrés, I, I, 39 dans FERRER
Les seigneurs qui alloient voir le roi et la roine et leur conseil, pour festier et pour apprendre des nouvelles, I, I. 32 dans FESTOYER ou FÉTOYER
Et en chevauchant parmi les rues, toutes gens et mesmement enfans faisoient au roi feste, II, III, 21 dans FÊTE
Ainsi par especial en la ville de Bruges murmuroient-ils et queroient le festu en l'estrain, II, III, 46 dans FÉTU
Adonc fit-il [Philippe d'Artevelle] une taille en Flandre, que chascun feu toutes les semaines paieroit quatre gros, II, II, 161 dans FEU
Fut ordonné que quand le roi seroit entré à Paris, que on osteroit les feuilles des quatre portes principales de Paris hors des gonds, et seroient les portes nuit et jour ouvertes, II, II, 205 dans FEUILLE
Et qui ne pouvoit trouver maison, il faisoit loge et feuillée de bois que il coupoit, car il y en a assez au pays, II, III, 34 dans FEUILLÉE
Si nous rafreschirons des besognes prochaines, tant qu'à ma nation [naissance], si comme il est contenu en le procès du premier feuillet du tiers livre, II, III, 90 dans FEUILLET
Lors m'avisai que, s'on ne le secourt, Je li vodrai trop bien le dos fautrer [battre] ; Car je me tien de li trop mal content, Poésies mss. p. 301, dans LACURNE dans FEUTRER
Et adonc fu mort, des François, le sire de Pequegny, et fiancé prisonnier le vicomte de Quesnes, I, I, 111 dans FIANCER
Là jura et fiança le dit comte madame Isabelle...., I, I, 311 dans FIANCER
Si lui donna le jeune roi quatre cents marcs d'esterlins de rente heritablement, à tenir de lui en fief, et à payer chacun an en la ville de Bruges [Édouard III à Jean de Hainaut], I, I, 27 dans FIEF
Les compaignons de qui il se fioit le plus, I, I, 16 dans FIER
Et conquirent si fier et si grant avoir, que merveilles seroit à penser et à nombrer, I, I, 267 dans FIER, IÈRE
Ils sacherent les espées, dont ils se rencontrerent fierement et se combattoient main à main, II, II, 6 dans FIÈREMENT
Ne voyoit sur ses affaires nul bon moyen ne reconfort en ses besognes ; petit en parloit, mais moult fort y pensoit, et figuroit à la fois en ses imaginations son voyage et l'emprise du duc d'Anjou, qu'il avoit faite au royaume de Naples, liv. III, p. 299, dans LACURNE dans FIGURER
Et se mirent au droit fil de la rivière, sa bannière et ses gens, II, II, 32 dans FIL
Tenderont les rois [rets] et fillieres Entre haies, buissons et pierres, Poésies mss. p. 205, dans LACURNE dans FILIÈRE
Ainsi comme ils ont d'usage à faire leurs saignées en Lombardie quandils veulent à un homme avancer la fin, II, II, 226 dans FIN
Messire Barbanoire, qui avoit fait maint meschef sur mer, et mis à fin maint Anglois, I, I, 22 dans FIN
Vous m'avez demandé tout premierement à quel fin il [le comte de Foix] garde tant d'argent, II, III, 9 dans FIN
Et repondit [le comte de Flandre] que.... il envoyeroit à Tournay par son conseil hastivement reponse finale, II, II, 150 dans FINAL, ALE
Et tousjours gagnoient povres brigands à derober et piller villes et chasteaux, et y conqueroient si grant avoir que c'estoit merveille, et devenoient les uns si riches, par especial ceux qui se faisoient maistres et capitaines des autres brigands, que il y en avoit de tels qui avoient bien les finances de soixante mille escus, I, I, 324 dans FINANCE
Messire Thomas Felleton [fait prisonnier] fut mis à finance de son maistre messire Jean de Lignac, à qui il paya trente mille francs, II, II, 8 dans FINANCE
Vins qu'ils avoient mis sur leurs charriots en tonneaux et à grands flacons et barils, II, II, 69 dans FLACON
Le roi de Grenade se doutoit grandement que, au temps à venir, les flameches qui de ce feu pourroient naistre ne retournassent sur lui et sur son royaume, II III, 40 dans FLAMMÈCHE
Et ardirent [dix ou douze villes], et en voloient les flameches et les tisons en la ville de Valenciennes, I, I, 111 dans FLAMMÈCHE
Guillaume de Fermiton flechit, et lui glissa un petit le pied, II, II, 81 dans FLÉCHIR
Ce royaume ci a esté un grand temps en fleur, et vous savez, une chose qui est en fleur, elle a greigneur mestier que elle soit près gardée que quand elle est contournée en fruit, II, II, 36 dans FLEUR
En ce temps que ceste croix [croisade] estoit en si grande fleur, et qu'on ne parloit d'autre chose, I, I, 62 dans FLEUR
....Et très bien montés sur fleur de roncins et de gros coursiers, I, I, 139 dans FLEUR
Le gentil chevalier messire Jean de Hainaut, qui estoit en la fleur de son aage, I, I, 14 dans FLEUR
Toute la fleur de Gascogne, chevaliers et escuyers estoient pris, II, II, 7 dans FLEUR
En la compagnie de l'amiral avoit grand foison de bonnes gens d'armes, toute fleur de chevalerie et d'escuierie, II, II, 224 dans FLEUR
Pour embelir et fleurir sa mauvaiseté et retraire la roine en Angleterre, et remettre en son danger [pouvoir] et du roi son mari [Édouard II, Isabelle], I, I, 11 dans FLEURIR
Il [le comte de Flandre] pouvoit tous les ans avoir six ou sept mille florins de profit, II, II, 52 dans FLORIN
Adonc demanda le roi : Dites-moi, chevauchent-ils tous en flotte ? - Nennil, sire, ils sont en deux batailles, II, III, 19 dans FLOTTE
Arriverent à Bordeaux sur Gironde, toutes d'une flotte, bien deux cens voiles et nefs de marchands du royaume d'Angleterre qui alloient aux vins, t. I, p. 433, dans LACURNE dans FLOTTE
Ils [les Anglois] s'en vinrent tous flottant [naviguant le long] les bandes de Normandie et querant leurs aventures, II, II, 28 dans FLOTTER
Si trouvoient ces chevaliers et escuyers d'Angleterre les vins ardents et forts, qui leur rompoient les testes.... et leur ardoient les foyes et les poumons, II, III, 82 dans FOIE
C'est à entendre que ils [les serfs anglois] doivent.... par servage, les faings faner et mettre à l'hostel, II, II, 106 dans FOIN
Et moult souvant par trop boire.... ils avoient la foire, II, III, 4 dans FOIRE
Une fois perdoient, le plus gagnoient [ils perdaient quelquefois et le plus souvent gagnaient], II, II, 29 dans FOIS
Mais allez ailleurs impetrer benefice, car de mon heritage vous n'aurez nient, et une fois pour toutes je vous le defends, II, III, 22 dans FOIS
Ce croquart chevauchoit une fois un jeune coursier fort embridé, I, I, 325 dans FOIS
Au voir dire et raconter, c'estoit grand'merveille de ce qu'ils faisoient [les pillards en campagne] ; ils espioient, telle fois estoit, et bien souvent, une bonne ville ou un bon chastel, une journée ou deux loin ; et puis s'assembloient vingt ou trente brigands...., I, I, 324 dans FOIS
Et firent si grand bruit de corner de leurs grands cors, tout à une fois, et de huer après, tout à une voix, que...., I, I, 42 dans FOIS
Si maintenant se partent à bon marché de nous, une autre fois retourneront-ils par autre parti en nos mains ; si payeront lors une fois pour toutes, II, III, 13 dans FOIS
Là put on voir d'une part et d'autre belles envayes, belles rescousses, beaux faits d'armes et belles prouesses grand foison, I, I, 177 dans FOISON
La cité de Poitiers est grand et esparse et n'estoit mie adonc foisonnée de gens, I, I, 302 dans FOISONNER
Il [Robert Salle] descendit [de son cheval], dont il fit folie [il eut tort], II, II, 114 dans FOLIE
On peignoit les masts des nefs du fond jusques au comble, II, III, 36 dans FOND
Et puisque vous l'avez juré, tenez vostre parole, car, quoi qu'il me couste, j'en saurai le fond et qui peut avoir revelé mes secrets, III, IV, 21 dans FOND
Je le vous dirai pour mieux venir à la fondation de ma matiere, II, II, 52 dans FONDATION
Et ils estoient si foibles et si fondus et si affamés [leurs chevaux] qu'à peine pouvoient ils aller avant, I, I, 44 dans FONDRE
.... Et que toute fondoit en larmes et en pleurs [Isabelle], I, I, 14 dans FONDRE
Vous devez savoir que le roi de France avoit grand angoisse au coeur, quand il veoit ses gens ainsi deconfire et fondre l'un sur l'autre par une poignée de gens que les Anglois estoient, I, I, 289 dans FONDRE
Tant fut cil assaut continué et pourmené, que les Anglois entrerent de force et de fait dedans le chastel, II, II, 15 dans FORCE
Là furent [les chevaliers gardiens d'Ypre] assaillis roidement et reculés contreval la rue, car la force n'estoit pas la leur [ils n'étaient pas en force], II, II, 57 dans FORCE
Le comte de Flandre manda ouvriers à force, II, II, 63 dans FORCE
En toute Gascogne on ne trouveroit pas son pareil de force de membres, II, III, 10 dans FORCE
Et ses compagnons qui hors estoient forclos [du château], presque tous morts, I, I, 149 dans FORCLORE
Si leur [aux moines de Cîteaux] tourna à grand contraire, quoique le comte de Boukinghen fist faire un ban, que sur la terre nul ne forfesist à l'abbaye ni de feu ni d'autre chose, II, II, 69 dans FORFAIRE
Celle garda tres mal son mariage [la première femme de Charles le Bel] et se forfit, I, I, 49 dans FORFAIRE
L'autre raison si estoit que, s'il fut ainsi que li comte de Monfort y eust aucun droit, si l'avoit-il forfait par deux raisons, I, I, 154 dans FORFAIRE
Là entre deux furent traitées les delivrances du comte de Kenfort et de ses compagnons, etc.... parmi tout encore que [moyennant que] toute la terre de Pierregord demeureroit trois ans en paix, mais bien se pouvoient armer les chevaliers et escuyers de cette terre sans forfait ; mais on ne pouvoit prendre ni ardoir, ni piller nulle chose en ladite comté, I, I, 226 dans FORFAIT
Je, Jean Froissart.... me suis de nouveau reveillé et entré dedans ma forge pour ouvrer et forger en la haute et noble matiere de laquelle du temps passé je me suis ensoigné, III, IV, 1 dans FORGE
Taisez-vous ; on forge en France les florins de quoi vous serez payés, II, III, 36 dans FORGER
Il fit venir avant un clerc ; et eux deux enfermés en une chambre tant seulement, prit le duc une feuille de papier de la grand forme, III, IV, 46 dans FORME
Quand nous y fusmes venus [aux portes], nous n'y trouvames autre garde que un savetier qui mettoit à point ses formes et ses rivets, II, III, 16 dans FORME
[Pays] durement pauvre de toutes choses fors que de bestes, I, I, 33 dans FORS
Le roi d'Angleterre qui estoit alors en la fleur de sa jeunesse, et qui ne desiroit fors à trouver les armes et ses ennemis, I, I, 265 dans FORS
On nous avoit informés que, si vous aviez mille lances, vous seriez forts assez pour combattre les Anglois ; je me fais fort que vous en avez bien mille et plus, II, II, 236 dans FORT, ORTE
Et jurerent à estre bons Anglois, de ce jour en avant, tant que le roi d'Angleterre ou personne forte de par lui les voudroit ou pourroit tenir en paix devers les François, I, I, 302 dans FORT, ORTE
Ils estoient si forment obligés envers le roi de France que...., I, I, 66 dans FORTEMENT
Et estoit l'intention des Anglois que.... ils detruiroient toute Escosse pour la cause de ce que ils s'estoient fortifiés en celle saison des François [les avaient pris pour auxiliaires], II, II, 236 dans FORTIFIER
Si j'estois pris ou arresté par aucun cas de fortune, I, I, 108 dans FORTUNE
Leurs vaisseaux eurent si grand fortune sur mer.... que plusieurs de leurs nefs furent peries...., I, I, 159 dans FORTUNE
[Le sire de l'Esparre] eut une fortune de vent sur mer qui le bouta en la mer d'Espaigne, II, II, 4 dans FORTUNE
Le jeune roi Edouard qui tant a esté heureux et fortuné en armes, I, I, 27 dans FORTUNÉ, ÉE
Et vinrent en la ville de Haspre, qui lors estoit une bonne ville et grosse et bien fossoyée, mais point n'estoit fermée, I, I, 100 dans FOSSOYER
Et en cheminant et allant, ils [les serfs révoltés] abattoient et foudroyoient, ainsi que une tempeste, maisons de avocats et de procureurs de la cour du roi et de l'archevesque, II, II, 108 dans FOUDROYER
Et dedans deux ans ou trois, quand ils [les gens du duc d'Anjou] seroient foulés, lassés et tannés, il [Charles de Duras] les combattroit à son avantage, II, II, 136 dans FOULER
Le comte de Flandre fit decoller mechans gens, tels que foulons et tisserands qui avoient mis à mort ses chevaliers, II, II, 63 dans FOULON
Et descendoit si grant chaleur du ciel, que proprement il estoit avis à ceux qui estoient en leurs armures, qu'ils fussent en un four, III, IV, 20 dans FOUR
Quand les fourniers avoient cuit, il convenoit garder leurs maisons à force de gens ; autrement le menu peuple, qui mouroit de faim, eust efforcé les lieux, II, II, 148 dans FOURNIER, IÈRE
Et vinrent loger en un beau pré, où ils trouverent assez à fourrager pour leurs chevaux, I, I, 44 dans FOURRAGER
Et alloient par outre la riviere de leur coté fourrager, et ramenoient souvent grand proie, I, I, 260 dans FOURRAGER
Quand ils [les Anglais] se veoient plus forts que les François fourrageurs, ils leur couroient sus, et les meshaignoient et occioient, II, II, 9 dans FOURRAGEUR
À ces mots dit messire Pierre de Craon en tirant son espée hors du fuerre : à mort, à mort Cliçon ! si vous faut mourir, III, IV, 28 dans FOURREAU
Les fourriers avoient moult de peine en querant vivres et fourrages pour les chevaux, II, II, 76 dans FOURRIER
Il entra en sa chambre et la trouva jonchée de verdure, et les parois d'environ couvertes de verds rameaux pour y faire plus frais, III, IV, 23 dans FRAIS, FRAÎCHE
Avec ce qu'il est hiver et qu'il fait frais et mauvais chevaucher, II, II, 174 dans FRAIS, FRAÎCHE
Les tresoriers appareillerent tout l'argent [10000 francs demandés par le duc de Berry] en couronnes d'or et en francs de France, et fut mise la finance en quatre petits sommiers, liv. IV, p. 34, dans LACURNE dans FRANC
Et demeura la bonne cité de Tournay franche et entiere, qui avoit esté en tres grand peril [le siége était levé], I, I, 145 dans FRANC, FRANCHE
Quand ceux du franc [le franc, canton de Bruges qui avait des franchises] entendirent que le comte de Flandres estoit paisiblement à Bruges...., liv. II, p. 117, dans LACURNE dans FRANC, FRANCHE
Avec tout ce les Foissois [gens de Foix] ont les coeurs tous françois, et de leger recevront le roi de France à seigneur, III, IV, 23 dans FRANÇAIS, AISE
Lequel comte de Foix, si très tost comme il me vit, me fit bonne chere, et me dit en bon françois...., II, III, 1 dans FRANÇAIS, AISE
Au commencement des guerres, et que.... messire Olivier de Cliçon fut devenu bon françois, II, III, 8 dans FRANÇAIS, AISE
Et nous saura grand gré de ce que si franchement nous nous serons tenus [ils supportaient un siége très pénible], I, I, 115 dans FRANCHEMENT
Sitost que les Gascons furent en leurs gardes, ils descendirent de leurs chevaux, et prirent les glaives, et s'en vinrent franchement combattre mam à main aux Anglois, I, I, 225 dans FRANCHEMENT
Messire Galeas et messire Barnabo.... avoient esté freres.... et gouverné fraternellement toute Lombardie, II, II, 226 dans FRATERNELLEMENT
On disoit que ce avoit esté finance assemblée et boutée hors du païs frauduleusement et larrecineusement et envoyée en autres contrées, II, III, 74 dans FRAUDULEUSEMENT
Il n'avoit rien fait, fors que frayé et despendu grandement et grossement, I, I, 152 dans FRAYANT, ANTE
Et donc se retourna sur destre et sa route, et prirent un chemin assez frayé qui les mena droit...., I, I, 139 dans FRAYER
Quand le sire de Bauderoden les vit venir, il tourna son frein tout sagement, et fit chevaucher son pennon et ses compagnons pour revenir au pont...., I, I, 139 dans FREIN
Or nous faut prendre le frein aux dents, II, II, 152 dans FREIN
Qui donc vit fremir gens et appeler l'un l'autre, et querir piece de terre pour mieux loger.... voir pust grand triboulement, I, I, 162 dans FRÉMIR
Le roi qui tout fremissoit d'ire et de mautalent...., I, I, 289 dans FRÉMIR
Voir est que je, qui ai empris ce livre à ordonner, ai frequenté plusieurs nobles et grands seigneurs, Prol. dans FRÉQUENTER
On dist que jadis, par mistere, Les roix si s'appelloient frere, Jà ne fuissent nés d'une mere, Poésies mss. p. 206, dans LACURNE dans FRÈRE
Trente deux gros vaisseaux espaignols tous armés et tous fretés, I, I, 194 dans FRÉTER
....Une estincelle [je] Sent sous la mamelle Qui m'art [brûle] et fretelle, Poésies mss. f° 243, dans LACURNE dans FRÉTILLER
Une nuit il avoit ju avec elle ; si s'en retourna en sa chambre tout frileux et dit à un de ses valets de chambre : Appareillez-moi ce lit, II, III, 96 dans FRILEUX, EUSE
Et le roi meme ne se put tenir de la regarder ; et bien lui estoit avis qu'onques n'avoit vu si noble, si frisque, ni si belle de li [qu'elle], I, I, 165 dans FRISQUE
Sur cel estat se departit le duc de Touraine de la jeune dame, et la laissa en paix ; et pour l'heure n'en fit nul semblant ; mais, comme froid et attrempé de manieres, se souffrit, et pour ce n'en pensa-t-il pas moins, III, IV, 21 dans FROID, OIDE
Jean Lyon, sage homme, subtil, hardi, cruel, entreprenant et froid au besoin assez, II, II, 52 dans FROID, OIDE
Le roi et tout son conseil furent aussi froids d'aider à la dame comme ils en avoient esté en grand desir, I, I, 10 dans FROID, OIDE
Le comte de Hainaut avoit si pris à coeur cette guerre, combien que de premier il en fut moult froid, que c'estoit celui par qui se mettoient sus toutes les envayes et les chevauchies, I, I, 128 dans FROID, OIDE
Quand le comte de Nazarat ot entendu parler les ambassadeurs de l'amorath, si fut tantost conseillé de repondre froidement et ne decouvrit pas à une fois tout son courage, II, III, 26 dans FROIDEMENT
Et dura cette pluie et cette froidure jusques à soleil levant, II, II, 17 dans FROIDURE
Et vous dis que du jet d'amont le chanoine de Robersart reçut maint dur horion, dont il fut durement blessé et froissé, II, II, 131 dans FROISSER
Le comte de Flandre qui sçut les nouvelles des laits et des frommages qui alloient à Gand...., II, II, 148 dans FROMAGE
Ils prirent le varlet, et lui pendirent les lettres au cou, et le mirent tout en un mont en la fonde d'un engin, et puis le renvoyerent dedans Auberoche, I, I, 228 dans FRONDE
Et gardoit si près et si soigneusement les frontieres d'Angleterre que nul ne pouvoit aller...., I, I, 200 dans FRONTIÈRE
Lors fit le roi ordonner tous ses vaisseaux et mettre les plus forts devant, et fit frontiere à tous costés de ses archers, I, I, 120 dans FRONTIÈRE
Et mit le seigneur Beaujeu en Mortaigne pour faire frontiere contre les Hainuyers, I, I, 123 dans FRONTIÈRE
Les riches hommes et seigneurs fussent occis, et leurs maisons frustrées et pillées, liv. II, p. 140, dans LACURNE dans FRUSTRER
Et disoient en Angleterre les chevaliers : ha, sainte Marie ! que ces François font maintenant de fumée pour un mont de vilains qu'ils ont rué jus !, II, II, 206 dans FUMÉE
Ce duc de Guerle est jeune ; et jeunesse et fumée de teste l'a à present esmu de defier le roi de France, II, III, 105 dans FUMÉE
Il fit ouvrir les greniers des abbayes et des riches hommes et departir le blé parmi un certain prix d'argent et fuer que il y fit mettre, II, II, 148 dans FUR
Mais ainçois que ils [les Écossais] pussent venir au feu, ils eurent trop de peine ; et toutefois de fusils [charbon tendre] et de secs bois ils en firent tant que ils en eurent assez en plusieurs lieux, II, II, 17 dans FUSIL
Pour rejouir le peuple parmi le royaume de France, toutes.... gabelles furent ostées, II, II, 74 dans GABELLE
[Le capitaine apprend à sa garnison que le château est miné] Les compagnons ne furent mie bien assurés de ces paroles ; car nul ne meurt volontiers, puisqu'il peut finer sur autres gages [quand il peut sortir d'embarras autrement], I, I, 326 dans GAGE
Quand cette grosse ville, qui Guerrande estoit appelée, fut ainsi gagnée, robée et exilliée, ils ne sçurent plus avant ou aller pour gagner [piller], I, I, 179 dans GAGNER
Messire Louis d'Espaigne avoit les neuf plus beaux vaisseaux de la flotte, et entre ces neuf avoit trois galées qui se remontroient dessus tous les autres, I, I, 195 dans GALÉE
[Yvain de Galles] se faisoit pigner et galonner le chef, II, II, 30 dans GALONNER
En gambiant lui et moi es allées, à l'issue de la chambre du roi, III, IV, 41 dans GAMBILLER
Ceux du Franc de Bruges estoient armés.... d'hauquetons et de gands de baleine, II, II, 193 dans GANT
Si tost que le plat pays fust informé de leur venue, tous se retrairent à garant, II, III, 113 dans GARANT, ANTE
Il fit ses gens retraire au mieux qu'il put ; et les defendoit en retraiant et garantissoit le mieux qu'il pouvoit, I, I, 156 dans GARANTIR
....Il ne peut estre que en un tel ost que le roi d'Angleterre menoit, qu'il n'y ait des vilains garçons et des malfaiteurs assez, I, I, 272 dans GARÇON
Et firent demeurer tous les garçons en leurs logis pour garder les chevaux, I, I, 3 dans GARÇON
Ainçois en souffrirons nous telle mesaise que oncques gens n'endurerent ne souffrirent la pareille, que nous consentissions que le plus petit garçon ou varlet de la ville eust autre mal que le plus grand de nous, I, I, 320 dans GARÇON
Et fit reparer la ville et la forteresse tellement qu'elle n'avoit garde d'assaut que on y fit, sur un mois ou deux, I, I, 222 dans GARDE
Le sire de Montmorency qui bien se donna de garde de ce tour...., I, I, 140 dans GARDE
[Le roi d'Angleterre, qui vouloit d'abord faire mourir messire Hervey, lui accorde la liberté à rançon] le chevalier en eut grand joie quand il entendit qu'il n'auroit garde de mourir, I, I, 214 dans GARDE
Aussi la guete du chastel ouït la frainte et l'aperçut de sa garde : si fut tout esbahi, et commença à sonner et à corner de sa bucine, I, I, 79 dans GARDE
Aimery, viens avant, tu sais que je t'ai donné en garde la chose du monde que plus aime après ma femme et mes enfans...., I, I, 326 dans GARDE
Et le rafraichit et repara de tout ce qu'il convenoit [le châtel d'Aiguillon], si comme pour y avoir son retour, et en faire son garde corps, I, I, 235 dans GARDE-CORPS
De ceste bleceure, s'il se fust bien gardé, il eust esté tost guery ; mais mal se garda, et specialement de fornication de femme, dont cher l'acheta [il mourut], liv. III, p. 354, dans LACURNE dans GARDER
Si y avoit il dedans [un château] de bons joyaux et de riches ; car le comte en faisoit sa garde robe, II, II, 55 dans GARDE-ROBE
Sire, les Escots cette nuit ont pris et emblé le chastel de Bervich ; et le capitaine m'envoie devers vous afin que vous en soyez avisé ; car vous estes gardien de ce pays, II, II, 15 dans GARDIEN, IENNE
Les escumeurs d'Affrique.... faisoient de la ville d'Affrique leur warenne et font encore, III, IV, 13 dans GARENNE
Et estoit leur capitaine [aux paysans anglais revoltés] un mauvais garnement qui s'appeloit Listier, II, II, 114 dans GARNEMENT
Si ne purent gagner le pont, car il estoit bien garni et fut bien defendu, I, I, 276 dans GARNIR
Trop estoient les Bretons courroucés de ce que ils [les Anglois] partoient si pleins et si garnis, II, II, 215 dans GARNIR
Et emportoient et faisoient emporter les seigneurs la garnison pour armer douze cens hommes d'armes de pied en cap, II, II, 224 dans GARNISON
Les garnisons des frontieres estoient pourvues et garnies de gens d'armes, I, I, 113 dans GARNISON
Et quand il cheoit aucune chose où il vouloit mettre debat ou argument, trop volontiers en parloit à moi, non pas en son gascon, mais en beau et bon françois, II, III, 13 dans GASCON, ONNE
Si convint les chevaux manger terre pour [au lieu de] la wason, ou bruyeres, ou feuilles d'arbres, I, I, 38 dans GAZON
Jean Harleston fist sonner ses trompetes et armer toutes ses gens d'armes, tant de cheval que de pié, et fit tout tirer aux champs, liv. I, p. 461, dans LACURNE dans GENDARME
....[Jean Lyon] remonstroit une parole en general au peuple, II, II, 53 dans GÉNÉRAL, ALE
Et là furent tous les conseils de Flandres generalement et especialement, I, I, 96 dans GÉNÉRALEMENT
Et se fust assez tost le roi accordé à la fille du duc de Lorraine ; car elle estoit moult belle damoiselle, et de grande et noble generacion [famille], II, II, 229 dans GÉNÉRATION
Et estoit monté sur un ginet legier et bien courant à merveille, II, III, 19 dans GENET
Jean qui se mit à un genou devant le roi, I, I, 308 dans GENOU
Et si notre foi n'eust esté si fort confirmée au humain genre.... elle eust branlé et croulé, II, III, 27 dans GENRE
Adonc s'ordonnerent-ils moult sagement [les Anglois de Berghes] ....et firent retraire toutes les dames et les femmes de la ville en l'eglise et aussi tous les enfans et ies anciennes gens, II, II, 212 dans GENS
Toutes gens dont il avoit l'obeissance, II, II, 1 dans GENS
Là estoient avec le duc d'Anjou grands gens et nobles, II, II, 3 dans GENS
Et vinrent les gens d'Eglise à l'encontre du corps, II, II, 57 dans GENS
Si se doit-on grandement esmerveiller comment si belles gens d'armes se purent partir sans bataille, I, I, 93 dans GENS
Nous ne sommes pas gens pour combattre le roi de France, II, II, 212 dans GENS
Avec lui moult belle gent d'armes, I, I, 117 dans GENT
Et là venit le comte de Flandre à lui [Charles VI] qui lui asseoit sur son poing un faucon pelerin moult gent et moult bel, II, II, 164 dans GENT, ENTE
Gentil de cuer, I, I, 221 dans GENTIL, ILLE
Et demeura prisonnier à cinq ou six hommes gentils Allemands, I, I, 91 dans GENTILHOMME
Monseigneur, je vous donne en bonne etrainne ce faucon pour le meilleur que je visse oncques, le mieux volant, le mieux et le plus gentiment chassant et abattant les oiseaux, II, II, 164 dans GENTIMENT
Le chevalier respondit que l'amorat prendroit grand plaisance à voir blancs faucons qui sont nommés gerfaux, III, IV, 54 dans GERFAUT
Et avoit à femme la soeur germaine dudit roy Philippe...., I, I, 54 dans GERMAIN, AINE
Et girent à l'ancre cette premiere marée devant les digues de Hollande, I, I, 18 dans GÉSIR
Et lui montrerent qu'ils gissoient là à grands frais, et rien n'y faisoient, I, I, 118 dans GÉSIR
Vinrent jusques à Poissy, et trouverent le pont rompu et defait ; mais encore estoient les estaches et les gites en la riviere, I, I, 273 dans GÎTE
La flour du glay est plaisans et parfette, Ballade. dans GLAI
Le my-oeuf de l'oeuf ne peut sans la glaire ni la glaire sans le mi-oeuf, II, III, 27 dans GLAIRE
.... Et se consuivirent sur les heaumes et se donnerent grands horions ; et passerent outre et porterent leurs glaives toutes droites, III, IV, 12 dans GLAIVE
Et vivoit de glans et de pommes sauvages et avoit le goust et l'appetit d'un pourcel, III, IV, 29 dans GLAND
Et le bon comte de Douglas, Avec qui j'ai mené grant glas, Buisson de jeunesse. dans GLAS
Guillaume flechit, et lui glissa un petit le pied, et tant que pour le glissement son glaive s'abaissa, II, II, 81 dans GLISSEMENT
Plusieurs chevaliers et escuyers qui là estoient circonstans noterent et glosserent ces paroles, II, III, 12 dans GLOSER
Et fut pris [l'archevêque de Cantorbery] de ces gloutons [les paysans révoltés], et tantost decollé, II, II, 112 dans GLOUTON, ONNE
Et l'avoient les vilains Londriens godaillers accueilli en si grand haine, que à peine pouvoient ou vouloient parler à lui, III, IV, 73 dans GODAILLE
Messire Robert Mareschaut, un chevalier du comte, avoit esté envoyé à la porte.... mais il trouva que la porte estoit volée hors des gonds, II, II, 156 dans GOND
Et furent ceux de la garnison d'Ardembourch plus soigneux de garder leur ville.... et honorerent grandement entre eux les quatre dessus dits ; car, si ils n'eussent esté, d'Ardembourch estoit perdue, et ils avoient tous les gorges coupées, II, III, 229 dans GORGE
Oncques goutte d'eau du ciel durant six semaines n'y cheÿ, tant fit chaud et sec, II, III, 8 dans GOUTTE
Il levoit la moitié de leurs revenues et laissoit l'autre moitié pour le douaire et le gouvernement de leurs femmes et de leurs enfans, I, I, 65 dans GOUVERNEMENT
Et s'estoit mis en mer en un autre port, au gouvernement d'un marinier, qu'on appeloit...., I, I, 159 dans GOUVERNEMENT
Et n'y avoit dame ni damoiselle.... fors la gouverneresse de Lille femme au gouverneur, II, II, 217 dans GOUVERNEUR
[Que je puisse] encheoir en leur grace [des lecteurs], Prol. dans GRÂCE
L'an de grace mil trois cent quarante un, I, I, 157 dans GRÂCE
Les seigneurs d'Angleterre lui dirent [au roi d'Angleterre], sauve sa grace, que...., I, I, 193 dans GRÂCE
Le duc de Lancastre n'estoit mie bien en la grace du commun peuple, II, II, 4 dans GRÂCE
Il y avoit un chevalier capitaine de Nordvich qui s'appeloit messire Robert Salle ; point gentilhomme n'estoit, mais il avoit la grace, le fait et renommée d'estre sage et vaillant homme aux armes, ib. II, II, 114 dans GRÂCE
Il ne pouvoit faire plus belle saison ni plus gracieuse, II, II, 212 dans GRACIEUX, EUSE
Et sachez, si ils eussent fait ce voyage, ils eussent porté dommage au pays de cent mille francs ; car en la marche que je vous dis gist toute la graisse d'Auvergne, III, IV, 14 dans GRAISSE
Encore vaut il mieux que ils en vivent et que ils en aient la graisse et le profit que vos ennemis, II, III, 34 dans GRAISSE
Histoire et matiere de grand louange, Prol. dans GRAND, ANDE
Il envoya grand or et grand argent à plusieurs cardinaux et prelats...., I, I, 11 dans GRAND, ANDE
Le discord et les grands haines qui estoient entre...., I, I, 16 dans GRAND, ANDE
Or estoit-il d'ordonnance en l'hostel de Foix, que moult souvent Gaston et Ivain son frere bastard se vestoient de cottes et d'habits ensemble, car ils estoient aucques d'un grand et d'un age, II, III, 13 dans GRAND, ANDE
Se Diex vosist, il t'euist fait Un laboureur grant et parfait à une contenance estragne, Ou un bateur en une gragne, Buiss. de jcnece. dans GRANGE
Le pays de Normandie est un des plus gras du monde, I, I, 264 dans GRAS, ASSE
Le duc de Lancastre et le roi de Portugal vinrent à ce passage, pourtant que le gravier y est bon et ferme et sans peril, II, III, 82 dans GRAVIER
Leur repondit que c'estoit bien son gré que ils s'en partissent quand il leur plairoit, I, I, 139 dans GRÉ
Dieu me veuille aider, j'en sai pire gré à messire Geffroi de Chargny que à toi...., I, I, 326 dans GRÉ
De l'isle de Candie il leur venoit très bonnes malvoisies et grenaches, liv. IV, p. 81, dans LACURNE dans GRENACHE
Il y a très mauvais pays à chevaucher, pour les graves, II, III, 11 dans GRÈVE
Bien, dit messire Raoul, je le veuil ; mais entendez à moi, car je suis trop durement navré ; et mes chausses et mes greves sont jà toutes emplies de sang, II, III, 122 dans GRÈVE
Lui manda que il n'auroit pire ennemy que luy, et le greveroit en toutes les guises qu'il pourroit, I, I, 54 dans GREVER
Le peuple de Calais qui a souffert moult de grievetés, I, I, 321 dans GRIÈVETÉ
Les menus mestiers de la ville, voulsissent ou non les gros, se partirent du marché, II, II, 57 dans GROS, OSSE
Depuis la grosse bataille de Poitiers, Prologue. dans GROS, OSSE
Le roy Robert d'Escosse, qui moult preux avoit esté, estoit demouré vieil et foible et si chargé de la grosse maladie [lèpre], ce disoit-on, que mourir luy convenoit, liv. I, p. 24, dans LACURNE dans GROS, OSSE
En espinçons [épines] de grouselier, Épin. amour. dans GROSEILLIER
Le roi de France envoya en ce pays messire Roger d'Espaigne et un president de la chambre de parlement de Paris et belles lettres grossoyées et scellées, II, III, 11 dans GROSSOYER
En ce terme que il [Espaignolet] le tint [le chastel de Cremale], il fit une croute en terre qui vuidoit aux champs et entroit en la salle, II, III, 23 dans GROTTE
Il fit toujours bien son devoir à son pouvoir ; mais en dernier il en eut pauvre guerdon, I, I, 77 dans GUERDON
.... Et que, si je demeurois au pays gueres de temps, le roi, par mauvaise et fausse information, me feroit mourir, I, I, 7 dans GUÈRE ou GUÈRES
Finalement elle [la ville] fut conquise par force d'armes ; et les guerites, qui n'estoient que de palis, rompues et brisées, I, I, 103 dans GUÉRITE
Ceux qui se tenoient amont en leurs garites estoient pourvus de plerres et de pieces de bois, II, II, 209 dans GUÉRITE
Et on dit, et voir est, qu'il n'e t si felle [cruelle] guerre que de voisins et d'amis, I, I, 118 dans GUERRE
Il avoit dès sa jeunesse forfait le royaume [était banni du royaume] pour guerre d'amis et d'un homicide qu'il avoit fait à St-Omer, liv. I, p. 195, dans LACURNE dans GUERRE
....capitaine de Mortaigne et moult sage guerroyeur, I, I, 135 dans GUERROYEUR
Le capitaine s'eveilla soudainement, qui toute la nuit avoit dormi et fait trop povre gait, tant qu'il le compara [paya] [surprise du château de Bervich par les Écossais], II, II, 13 dans GUET
J'ay bien trois mille chevaux armés, et auray bien sept mille guetteurs, et bien vingt mille hommes d'armes...., liv. I, p. 390, dans LACURNE dans GUETTEUR
Et avoit couvertement demandé au portier laquelle [clef] defermoit la grand porte et laquelle le guichet, I, I, 131 dans GUICHET
Si trouverent d'aventure le guichet [de la ville] ouvert ; adonc descendirent là messire Gautier de Mauny tout premier et aucuns compagnons, et entrerent en la porte tout coiment, I, I, 79 dans GUICHET
Messire Trivet et sa route avoient guides qui les devoient mener, II, II, 41 dans GUIDE
Bien quatre cent [compagnons] tous habiles et legers, I, I, 135 dans HABILE
Et là seoit le jeune roi en habit royal, II, II, 74 dans HABIT
Ils [les Gantois] mirent tout hors, femmes et enfans, et les envoyerent toutes nues en leurs chemises ou es plus povres et petits habits qu'elles eussent, II, II, 213 dans HABIT
On se pourroit bien esmerveiller en pays lointain et estrange du noble royaume de France, comment il est situé et habitué de cités, de villes et de chastels si très grand foison que sans nombre, II, III, 24 dans HABITUER
Tous les autres archers se bouterent au hahay, et navrerent de commencement tout pleins des garçons des Hainuyers, I, I, 32 dans HAHÉ
Si abattit tentes et logis, et en tua aucuns, par quoi le cri et le hahay monta tantost en l'ost, et cria chascun alarme, I, I, 150 dans HAHÉ
Comme il et ses gens chevauchoient entre haies et buissons, II, II, 235 dans HAIE
Si s'engendrerent et nourrirent en Gascogne, pour ces besognes, plusieurs haines couvertes, dont plusieurs meschefs depuis en naquirent, II, II, 2 dans HAINE
François Acreman fut grandement blasmé, et par especial du seigneur de Harselles, et tant que François s'en courrouça au chevalier, et en prit paroles dures et haineuses, II, II, 221 dans HAINEUX, EUSE
Et quand il rencontroit un homme qu'il heoit ou qu'il avoit en soupçon, il estoit tantost tué...., I, I, 65 dans HAÏR
Mes je di Et affi Que sus mi N'a fors quo doel, painne et haire, Poésies mss. p. 20, dans LACURNE dans HAIRE
Là put-on voir grand foison de beaux faits d'armes et de durs rencontres.... et en avoient le meilleur ceux qui pouvoient bien porter longuement haleine, II, III, 33 dans HALEINE
Et poussoient de leurs glaives si roidement là où ils se atteignoient que ils se mettoient jusques à la grosse alaine [combat des Anglais et des Français à la Rochelle], II, II, 43 dans HALEINE
Ils perdoient le temps pour neant, et alenoient à demeurer là, et ne veoient ni tour ni voie par quoi ils pussent rien conquester, I, I, 178 dans HALENER
Jean Lyon et aulcuns capitaines de ses gens monterent haut en la halle, II, II, 56 dans HALLE
Entrementes entrerent ces gens en ce pays des quatre mestiers.... et n'y laisserent oncques entiere maison ni hamel, II, II, 232 dans HAMEAU
D'ermines, à deux hamedes de gueulles, liv. I, p. 190, dans LACURNE dans HAMÉÏDE
Sembloient des hanstes que ce fust un bois, tant y en avoit grant multitude et grant foison, II, II, 196 dans HAMPE
Je vous prie que vous me menez parmi vostre pays et parmi chemins non hantés, en Angleterre, II, II, 236 dans HANTER
La hantise fait l'amour, II, III, 40 dans HANTISE
Philippe, dit Pietre du Bois, qui happa la parole, II, II, 102 dans HAPPER
Sont les chevaliers et escuyers bien montés sur bon gros roucins, et les autres communes gens du pays sur petites haquenées, I, I, 34 dans HAQUENÉE
....Il y avoit un bourgeois à Gand qui s'appeloit Jean Lyon, sage homme, subtil, hardi, cruel et entreprenant, II, II, 52 dans HARDI, IE
Jean Bourcinel avoit pourvu deux harnois d'armes bons et suffisans, II, II, 85 dans HARNAIS ou HARNOIS
Dont ceux qui le virent commencerent à crier et à huer et à faire grand haro, I, I, 93 dans HARO
Quand les nouvelles et le haro en vinrent à Landrecies, ib. I, I, 113 dans HARO
Adonc prit le comte par la haste la banniere, II, II, 67 dans HASTE
Et le fit on armer en grand haste, I, I, 110 dans HÂTE
La tierce bataille s'en alla droit au comte de Haynaut, et l'eurent aussi presque surprins, et le hasterent de si près, qu'à peine peurent estre ses gens armez, I, I, 49 dans HÂTER
Et s'en revint en la salle pour haster le diner, I, I, 167 dans HÂTER
Trouverent plus de trois cens chaudieres faites de cuir à tout le poil, pendues dessus le feu, pleines de chair et d'eau pour faire bouillir, et plus de mille hastiers pleins de pieces de chair pour rostir, liv. I, p. 22, dans LACURNE dans HÂTIER
Quand il avoit lancé et il pouvoit sacher en fichant le havet en plates ou en haubergeon, I, I, 135 dans HAUBERGEON
S'en affuit par devers ses naves tout desconfit, et ne remmena de bien sept mille hommes qu'il avoit avec lui, plus haut de trois cents, I, I, 181 dans HAUT, AUTE
Et sentoient qu'ils n'avoient mie pourveances assez pour eux tenir plus haut de dix jours, I, I, 190 dans HAUT, AUTE
Quand il fut haut jour et ils purent connoistre l'un l'autre, aucuns chevaliers et escuyers se recueillirent ensemble et combattirent moult vaillamment aux Anglois, I, I, 327 dans HAUT, AUTE
Chevaucherent tant messire Thomas et son fils que ils vinrent à Mauros ; et là se logerent de haute heure pour rafreschir eux et leurs chevaux, II, II, 16 dans HAUT, AUTE
Il [le comte de Flandre] n'a pas le coeur si dur ni si hautain que, quand il nous verra en tel estat, il ne doie avoir merci [Philippe d'Artevelle aux Gantois], II, II, 153 dans HAUTAIN, AINE
Et quand nous serons près, nous ferirons chevaux des esperons et crierons nos cris hautement, I, I, 229 dans HAUTEMENT
Je ne puis apercevoir ni entendre que le comte n'eust toujours plus aimé la paix que la guerre, reservé la hauteur de lui et son honneur, II, II, 62 dans HAUTEUR
Ils avoient grands crocs et havets de fer tenans à chaines, I, I, 121 dans HAVET
Quand [les Anglois] se departirent des havres d'Angleterre, II, II, 27 dans HAVRE
Chevaliers, escuyers et gens d'armes se haierent tout autour du roi et le laisserent lasser et saouler, III, IV, 29 dans HAYER
Gens d'armes à heaumes couronnés ; en ce temps parloit on de heaumes couronnés ; et ne faisoient les seigneurs nul compte d'autres gens d'armes, s'ils n'estoient à heaumes et à tymbres couronnés, I, I, 64 dans HEAUME
Si furent ordonnés deux moult vaillans chevaliers pour aller là, et en leur compagnie trois herauts pour reconnoistre leurs armes [des seigneurs morts], et deux clercs pour escrire et enregistrer les noms de ceux qu'ils trouveroient, I, I, 295 dans HÉRAUT
La place où jouster on devoit, estoit belle, ample et unie, verte et herbée, III, IV, 12 dans HERBER
Cent livrées de terre à l'esterlin, heritables à celui qui premier...., I, I, 40 dans HÉRITABLE
Ce fut grand pitié quand il leur convint [aux habitants de Calais expulsés par Édouard] guerpir leurs beaux hostels, leurs heritages [propriétés], leurs meubles et leurs avoir ; car rien n'emporterent, I, I, 323 dans HÉRITAGE
Et veoient [ceux d'Évreux], si voir vouloient, leur jeune heritier [c'est-à-dire qui tenait leur ville en héritage] Charles de Navarre, II, II, 27 dans HÉRITIER, IÈRE
Draps fourrés d'ermine, I, I, 273 dans HERMINE
Et là veoient le faucon qui chassoit herons et abattoit et se combattoit à eux et eux à lui, II, II, 164 dans HÉRON
Et le rangerent en leurs batailles, celle du prince tout devant, leurs archers mis en maniere d'une herse et les gens d'armes au fond de la bataille, I, I, 287 dans HERSE
Il est heure de taire, et si est heure de parler, II, II, 52 dans HEURE
Une heure perdoient les uns, autre heure perdoient les autres [tantost les uns, tantôt les autres], I, I, 313 dans HEURE
L'endemain ils s'en vinrent loger de grand heure de lez une grand court d'abbaye, I, I, 44 dans HEURE
Le chevalier repondit : à la bonne heure ; il s'ordonna tantost et fu prest, III, IV, 11 dans HEURE
Il hurtoit grands coups à l'huis ou aux fenestres de la chambre, II, III, 22 dans HEURTER
Un si grant effroi et telle peur et hideur les prit generalement que...., I, I, 142 dans HIDEUR
Ainsi veulent Flamands estre menés, ni on ne doit tenir entre eux compte de vies d'hommes, ni avoir pitié non plus que de arondeaulx ou de allouettes qu'on prend en la saison pour manger, II, II, 101 dans HIRONDEAU
Et imagina, si comme je vis les apparences par ses paroles, que j'estoie un historien, III, IV, 41 dans HISTORIEN
Pour historier et croniser toutes choses, II, III, 28 dans HISTORIER
Le roi Henri de Castille assiegea très en hiver la cité de Bayonne, II, II, 28 dans HIVER
Anglois d'un costé et Escots d'autre costé sont très bonnes gens d'armes, et, quand ils se trouvent ou encontrent en partie d'armes, c'est sans espargner ; il n'y a entre eux nul ho, II, III, 121 dans HO
.... La comté d'Evreux qui sied en Normandie estoit, par droite hoirie de succession de leur mere, revenue aux enfans du roi de Navarre, II, II, 19 dans HOIRIE
Quand ledit duc entrera en hommage du roy de France, I, I, 53 dans HOMMAGE
Cils se tindrent franchement et richement, et dirent qu'ils ne se rendroient à homme, I, I, 244 dans HOMME
Tantost après, le roy, par le conseil de ses hommes, fit madame sa mere enfermer en un bel chastel, I, I, 50 dans HOMME
Comment et de quoy le roy d'Angleterre devoit estre homme du roy de France, I, I, 52 dans HOMME
J'ai servi au roi Philippe son aïeul et au roi Jean son tayon [grand-père] et au roi Charles son pere bien et loyalement ; ni oncques cils trois rois.... ne me sçurent que demander ; et aussi ne feroit celui-ci s'il avoit age et connaissance d'homme, II, II, 205 dans HOMME
Si c'estoit un plus riche hom dix fois que il ne soit, si ne sera-til jamais hors de nostre prison, II, II, 52 dans HOMME
Si comme ils le proposerent, ils le firent : et envoyerent un homme de bien et unes lettres scellées closes devers messire Roger d'Espaigne, III, IV, 23 dans HOMME
Et tout le demeurant, .... tous hommes d'honneur, se bouterent à la couverte dedans le bois, III, IV, 50 dans HOMME
Le roy de France à bien vingt mille hommes d'armes, qui sont soixante mille testes armées, liv. II, p. 213, dans LACURNE dans HOMME
On dit communement qu'un homme en vaut cent, et cent n'en vallent pas un ; et, au vray dire, aucunes fois il advient que par un homme un païs est raddrecé et resjoui par son sens et sa prouesse ; d'un autre un païs tout perdu et desesperé, liv. I, p. 354 dans HOMME
Ils s'accorderent [les barons et les chevaliers] que.... et que le pere [Édouard II] fust bien gardé et honestement tenu, tant que vivre pourroit, selon son estat, I, 1, 26 dans HONNÊTEMENT
Nous sera l'honneur cent fois plus grande que ce que nous eussions le confort des Anglois, II, II, 191 dans HONNEUR
Adonc retourna le comte de Foix devers monseigneur de Berne, qui lui fit grand chere et bonne ; ce fut raison, car il lui avoit sauvé son honneur, II, III, 12 dans HONNEUR
Là fut pris le capitaine et tous ceux d'honneur qui devers lui estoient, I, I, 254 dans HONNEUR
Pourvus de grand sens et de parfaite honneur [Guillaume de Hainaut], I, I, 12 dans HONNEUR
Et fet à la roine d'Angleterre toute l'honneur et reverence qu'il put..., I, I, 13 dans HONNEUR
Ces deux avec leurs compagnons honnissoient et gastoient tout le pays de là entour..., I, I, 176 dans HONNIR
Il qui estoit moult honorable, jeune et desirant d'aquerir honneur et prix, I, I, 13 dans HONORABLE
Si vint au siege de Calais messire Robert de Namur, honorablement accompagné de chevaliers et d'escuyers, I, I, 312 dans HONORABLEMENT
Ils prirent congé [les Hainuyers] au roi, à madame sa mere, qui grandement les honorerent ; et les fit le roi accompagner de douze chevaliers, I, I, 44 dans HONORER
Ainsi finit honteusement monseigneur Waflart de la Croix, I, I, 134 dans HONTEUSEMENT
Mais perça la targe, les plates et l'auqueton, et lui entra dedans le corps et poignit droit au coeur, I, I, 113 dans HOQUETON
Et donnoient les horions si grands [avec des leviers de chêne] que nul ne les osoit approcher, I, I, 31 dans HORION
Encores poet moult bien selonz m'entente Li orlogiers, quant il en a loisir, Faire sonner les clochetes petites, Sans derieuler [dérégler] les heures dessus dites, Poésies mss. p. 67, dans LACURNE dans HORLOGER
Dont tout le pays communement eut grand joie, hors mis aucuns qui estoient de la faveur dudit messire Hue le depensier, I, I, 23 dans HORMIS
....lequel pape jeta une sentence et un excommuniement en Flandre si grand et si horrible, qu'il n'estoit prestre qui osast celebrer ni faire le divin service, I, I, 106 dans HORRIBLE
Le comte fit adonc prendre grand foison de ceux qui servoient son fils... mais il en fit mourir jusques à quinze très horriblement, II, III, 13 dans HORRIBLEMENT
Ils [les Gantois] s'enorgueilleront tellement que Dieu se courroucera et leur remontrera leur orgueil, avant que l'année soit hors, II, II, 158 dans HORS
Ainsi comme ils [des gens de guerre] passoient et qu'ils venoient prendre hostel en la ville de Vilvort..., I, I, 78 dans HÔTEL
Si entrerent les gens dedans [la ville de Haspre], et trouverent les gens, hommes et femmes, en leurs hostels (car n'estoient les gens en aucun doute, et on ne les avoit point avisés ni escriés de nulle guerre), I, I, 100 dans HÔTEL
Et là [les Anglois] houoient et picquoient de pics et de hoyaux à leur pouvoir, II, II, 131 dans HOUER
Et furent mineurs et houilleurs mis en besogne [il s'agit d'ouvriers qui se servent de la houe pour creuser la terre], II, II, 32 dans HOUEUR
Et pas n'oublions nos holettes, Ne nos panetieres bien fettes, Pastourelle. dans HOULETTE
Le comte se tourna en une ruelle, et là se fit desarmer par un sien varlet ; et jeter toutes ses armures à val, et vestit la houppelande de son varlet, II, II, 156 dans HOUPPELANDE
Si fut envoyé en la cité de Pamiers, lui bien hourdé de cent lances et de bonnes gens d'armes, messire Espaing de Lyon, II, III, 58 dans HOURDER
Et là houoient [les Anglois] et picquoient de pics et de hoyaux à leur pouvoir, II, II, 131 dans HOYAU
Rompre nos huches, effondrer nos tonneaux de vin, II, III, 18 dans HUCHE
Je crois que j'ai huy vu mon messager ; je me repens de ce que j'ai huyé et fait huier mes chiens sur lui ; fort y a, si je le vois jamais, II, III, 22 dans HUER
Lors y eut grand huerie des Anglois, quand ils les veirent ainsi à la descouverte, liv. III, p. 112, dans LACURNE dans HUERIE
Et fut huissier d'armes du roi de France et en grand honneur de-lez le roi, I, I, 324 dans HUISSIER
Et servoit tousjours le prince au devant de la table du roy et par toutes les autres tables aussi humblement comme il pouvoit, livre I, p. 197, dans LACURNE dans HUMBLEMENT
Adonc fit la noble roine d'Angleterre grand umilité.... et pleuroit si tendrement de pitié qu'elle ne se pouvoit soutenir, I, I, 321 dans HUMILITÉ
Et aussi messagers sages et avisés et bien idoines et taillés de faire ce message, I, I, 11 dans IDOINE
Et sur ce, le roy d'Angleterre n'avoit pas ignoré [été négligent] ne dormy sur ces besongnes, liv. IV, p. 223, dans LACURNE dans IGNORER
Et issirent hors des gallées et trouverent grand nombre de dames et damoiselles qui demeurent au dit ile et en ont la seigneurie, III, IV, 59 dans ÎLE
Et usa la dite dame illecques sa vie doucement, I, I, 50 dans ILLEC
Quand le comte de Flandre vit que le roi de France le poursuivoit de si près, si ot avis de soi mesme, car si estoit moult imaginatif, que il monstreroit ces menaces à ses bonnes villes, II, 2, 46 dans IMAGINATIF, IVE
Quand le roi d'Angleterre entendit ces nouvelles, il fut moult pensif, et eut une espace une imagination et propos de briser son siege, et aussi celui de Rennes, I, I, 209 dans IMAGINATION
Là furent en grande imagination quelle chose ils feroient, I, I, 229 dans IMAGINATION
Encore subtilloit il et imaginoit le roi de France nuit et jour comment il se pourroit venger de ses ennemis, I, I, 98 dans IMAGINER
Le roi anglois y entendit volontiers, car il regarda et imagina que sa guerre du roi de France en seroit embellie, I, I, 152 dans IMAGINER
Lors me boutai un peu avant Plus près de li, pour mieulx imaginer [écouter] son chant, Poésies mss. p. 45, dans LACURNE dans IMAGINER
Il les leut [des lettres] par deux fois pour mieux les entendre ; quand il les eut leues et imaginées, il manda une partie de son conseil, ib. liv. I, p. 314, dans LACURNE dans IMAGINER
Vous savez comment le roi Charles de France traitoit secretement devers les bonnes villes de Bretagne, afin qu'elles ne se voulsissent mie ouvrir ni recueillir les Anglois, et, là où ils le feroient, ils se forferoient et seroit ce forfait impardonnable, II, II, 70 dans IMPARDONNABLE
Vous avez bien ci-dessus oui recorder comment le duc de Guerles avoit defié le roi de France par defiances impetueuses, II, III, 103 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Jacques Legris s'excusoit trop fort, et disoit que rien n'en estoit, et que la dame lui imposoit induement, III, 49 dans IMPOSER
Toutes impositions dont le royaume estoit trop blessé furent abattues et ostées, II, II, 74 dans IMPOSITION
Quand les nouvelles furent sceues en Angleterre de la maladie et impotence du roi de France, III, IV, 31 dans IMPOTENCE
Il sentoit son chastel fort et imprenable, II, III, 90 dans IMPRENABLE
Tous les jours incessamment venoient gens de tous pays, II, II, 15 dans INCESSAMMENT
Plusieurs incidences perilleuses et haineuses advinrent puis en Angleterre, II, II, 4 dans INCIDENCE
La souveraineté de telles choses mouvoit et venoit par les incitations des oncles du roi et le general conseil du pays, II, III, 74 dans INCITATION
Il avoit le nom d'estre celui qui plus avoit esmeu et incité la besogne, III, IV, 50 dans INCITER
Le comte de Flandre passoit outre sans parler et les inclinoit moult petit de chef, II, II, 60 dans INCLINER
Le jeune Edouard s'adonnoit le plus et s'inclinoit de regard et d'amour sur Philippe [fille de Guillaume de Hainaut] que sur les autres, I, I, 15 dans INCLINER
Et repourvurent incontinent ce bel et grand vaisseau de purs archers, I, I, 121 dans INCONTINENT
Je n'oseroye escrire les horribles faits inconvenables qu'ils [les Jacques] faisoient aux dames, liv. I, p. 208, dans LACURNE dans INCONVENABLE
....Et menaçoient encore les incredules grandement sainte Eglise et la chrestienté, I, I, 60 dans INCRÉDULE
De quoy aucunes gens furent encoulpez en derriere couvertement, I, I, 49 dans INCULPER
Avoit sur le chef du duc un drap de soie de couleur inde à quatre bastons d'argent, III, IV, 78 dans INDE
Eschey en l'indignation et haine grandement du roi de France messire Godefroy de Harcourt, I, I, 246 dans INDIGNATION
Son intention estoit de aller devant pour.... Hollandois et Zelandois emouvoir et induire à son service faire et son desir accomplir, III, IV, 50 dans INDUIRE
.... et remit arriere la ville de Gavres qu'induement il tenoit, II, III, 94 dans INDÛMENT
....Pour le excuser, et prier au roi qu'il ne voulust croire nulle mauvaise information contre lui, I, I, 68 dans INFORMATION
Pour escouter si gens viendroient ainsi que informés estoient et qu'on leur rapportoit et disoit, I, I, 31 dans INFORMER
Dont ensi, pour mieuls confremer Le fait dont vous veuil enfourmer, Poésies, Espinette amoureuse. dans INFORMER
Et conterons comment il vint en Portingal et de la infortune qu'une partie de ses gens eurent sur mer, II, II, 119 dans INFORTUNE
D'autre part il y avoit dedans Mortaigne un maistre engigneur qui avisa et considera l'engin de ceux de Valenciennes, et comment il grevoit leur forteresse, I, I, 136 dans INGÉNIEUR
Un maître engigneur d'appertise [un homme qui fait des tours de force] avoit attaché une corde, laquelle corde comprenoit moult loin et par dessus la maison, III, IV, 1 dans INGÉNIEUR
Crolieres et lieux inhabitables, liv. IV, p. 200, dans LACURNE, au mot sauvagement. dans INHABITABLE
Et sur la fin de son parlement, il leur remontra bien que le roi de France et son conseil s'estoient grandement injuriés contre lui ; et que à tort et sans cause on lui avoit osté sa terre.... de Normandie, II, III, 61 dans INJURIER
Et crois, quand la paix y fut premierement avisée, que ce fut par la grace de Dieu et inspiration divine, II, II, 239 dans INSPIRATION
Si le roi Ferrant de Portingal eust eu nulle inspiration ni imagination de ce qui est à present...., II, III, 29 dans INSPIRATION
Ceux qui tenoient les frontieres à l'instance du jeune roi d'Angleterre n'en estoient mie resjouis, II, II, 4 dans INSTANCE
Si assembloit le duc d'Anjou de tous lez [côtés], en instance de ce voyage, si grand avoir que merveilles, II, II, 129 dans INSTANCE
Il ne voult oncques consentir que ceux de la ville de Gand fussent appelés ès traités, et par le pourchas et instigation de ceux de Bruges, II, II, 216 dans INSTIGATION
Or vint la saison que le parlement ordonné et institué en la cité d'Arras approcha, I, I, 146 dans INSTITUER
Et de cette [autorisation] prirent les dessus-dits, instrumens publics conformes et scellés suffisamment de l'empereur, 1, 1, 74 dans INSTRUMENT
Firent les seigneurs d'Angleterre qui seoient devant Renes, un assaut très grand et bien ordonné, et avoyent, un grand tempsavant, appareillé instrumens et aornemens pour assaillir, et dura l'assaut un jour entier, livre I, p. 115, dans LACURNE dans INSTRUMENT
Et leur dit son intention et le grand desir qu'il avoit de la feste entreprendre, I, I, 213 dans INTENTION
Cil bastard et intrus de Portugal que les communautés ont couronné à roi, II, III, 31 dans INTRURE
Et issirent contre la roïne et son ains-né fils communement tous ceux de Londres...., I, I, 25 dans ISSU, UE
Si firent ceux qui dedans se tinrent [à Cherbourg] plusieurs belles issues [sorties] et emprises, II, II, 29 dans ISSUE
Wanvich, la très bonne ville et cité laquelle est à l'entrée d'Escoce, et à l'issue du pays de Northombelande, I, I, 58 dans ISSUE
Ne plaise jà à Dieu que la roine d'Angleterre fasse ce, ni ait empensé de faire, I, I, 14 dans
[Si la noblesse française avoit été battue en Flandre] on peut croire et imaginer que toute gentillesse et noblesse eust esté morte et perdue en France et autant bien es autres lieux ; ne la jaquerie ne fut onques si grande ne si horrible qu'elle eust esté, liv. II, p. 215, dans LACURNE dans JACQUERIE
Absous et clamés quittes d'une grand somme de florins dont ils estoient de jadis obligés et liés au roi de France, I, I, 106 dans JADIS
Or est cet estat [des gens d'armes] devenu autre maintenant que on parle de bassinets, de lances ou de glaives, de haches et de jaques, I, I, 64 dans JAQUE
Avoit toute la nuit fait si chaud qu'il n'avoit peu dormir ; et estoit tout deboutonné, en une simple cotte ou jaquette et sa chemise, liv. II, p. 28, dans LACURNE dans JAQUETTE
Ce fut ou joli mois de may, Je n'oi doubtance ne esmai, Quant j'entrai en un gardinet, Poésies, Espinette amour. dans JARDINET
Le comte d'Ostrevant montre bien qu'il a le courage plus anglois que françois, quand il prend le gertier et la devise du roi Richard d'Angleterre, III, IV, 16 dans JARRETIÈRE
Voir est que je, qui ai empris.... ai, par plaisance.... frequenté plusieurs nobles et grands seigneurs, Prol. dans JE
[Le duc d'Anjou] jeta son avis à aller mettre le siege devant Bergerac, II, II, 1 dans JETER
Et eut là certains articles de traités faits, jetés et accordés entre le roi d'Angleterre et le jeune comte, I, I, 311 dans JETER
Adonc disoit le roi : Connestable, jetez l'oisel, si verrons comment il chassera et volera, II, II, 164 dans JETER
Jamès je ne fuisse lassés à juer aux jus des enfans, Poés. Espinet. amour. dans JEU
Faisons leur voie, et vous verrez tantost beau jeu, II, II, 175 dans JEU
Encores estoyent-ils tous jeuns, et n'avoyent porté vin ne victuailles avecques eux, liv. I, p. 273, dans LACURNE dans JEUN (À)
Il [Charles VI] est encore trop jeune d'un an, quant il nous cuide esbahir par ses assemblées, II, II, 174 dans JEUNE
Ils me tiennent bien pour jeune et ignorant, quand ainsi me veulent mener, livre IV, p. 125, dans LACURNE dans JEUNE
Et diroit-on partout : veez les oncles du roi.... comment il l'ont conseillé jeunement, II, II, 163 dans JEUNEMENT
Et sachez que les quatre parts d'eux jeunerent par deffaute de vivres...., II, II, 109 dans JEÛNER
Quand il oyoit le commandement du duc, il se jetoit à genoux de vant lui en plourant moult tendrement et joindant les mains, II, III, 63 dans JOINDRE
S'avisa qu'il videroit [sortirait] par derriere, et s'en iroit en une eglise qui joignoit près de son hostel, I, I, 248 dans JOINDRE
[Le roi ne put oublier de longtemps son amour pour la comtesse de Salebrin] mais en fut toujours depuis plus lié [vif], plus gai et plus joli ; et en fit plusieurs belles festes...., I, 1, 167 dans JOLI, IE
Ce n'est mie pour les villains.... Ce n'est fors que pour les jolis Qui prendent solas et delis à l'oïr, et qui compte en font, Buysson de jonece. dans JOLI, IE
Adonc courut voix dedans Paris : le roi sera ci tantost ; lors s'armerent et jolierent plus de vingt mille Parisiens, et se mirent hors sur les champs, II, III, 205 dans JOLIER
Et se coupioient sur leurs chevaux et se demenoient frisquement et joliettement ; car bien savoient qu'ils estoient regardés, II, III, 59 dans JOLIET, ETTE
Et je sçai moult bien faire aniaus De jons qu'on met dedens ses dois, Poésies mss. p. 278, dans LACURNE dans JONC
Il entra en sa chambre, et la trouva toute jonchée de verdure fraische et nouvelle, III, IV, 23 dans JONCHER
Vous mettez le royaume en votre volenté, et jouez du roi à votre entente, II, II, 45 dans JOUER
Avint que, une fois, ainsi que enfants jeuent et s'esbattent en leurs lits, ils s'entrechangerent leurs cottes, II, III, 13 dans JOUER
Quand le senechal de Hainaut et les autres virent venir celle grosse route [bande]...., ils jouerent de la retraite, et là seurent chevaux qu'esperons valoient, II, II, 66 dans JOUER
Si que je dy que fortune luy joua moult bien de son jeu, ainsi qu'à mains en ce jour, et jouera encore, livre IV, dans LACURNE dans JOUER
Adonc luy dit un Breton qui moult savoit bien jouer de l'arbaleste : voulez-vous que je vous rende mort ce portier et du premier coup ?, livre II, p. 5 dans JOUER
Si jouirent chevaliers et escuyers paisiblement de leurs prisonniers, II, II, 19 dans JOUIR
Le baron d'Escosse et les jeunes chevaliers et escuyers repondirent que ils estoient tous appareillés et pourvus de chevaucher en Angleterre du jour en l'endemain quand on voudroit, II, II, 13 dans JOUR
....Il nous convint retourner à Montesquieu et diner, et là estre tout le jour, II, III, 7 dans JOUR
Chevaucherent par montagnes et par vallées toute jour jusques près de nonne, I, I, 40 dans JOUR
Comtesses et dames qui venues estoient accompagner madame la roine et venoient de jour en jour, I, I, 25 dans JOUR
Si les François, le jour de la bataille ou l'endemain, ou le samedi tout jour, fussent venus devant Gand, II, II, 199 dans JOUR
Servés loyalment sans sejour ; Car longe debte vient à jour, Poésies mss. p. 133, dans LACURNE dans JOUR
Le duc repondit qu'il n'en estoit encore pas conseillé de combattre ni de y mettre journée, I, I, 118 dans JOURNÉE
Et messire Gille de Mauny le vit venant vers lui, qui ne desiroit autre chose que la joute, I, I, 99 dans JOUTE
Si se douta à perdre si riche joiel que le bassinet du roi, qui estoit estimé à tant de florins, II, III, 21 dans JOYAU
Et s'agenouillerent devant le roy, en disant ainsi : très cher sire et noble roy, voz bourgeois de la ville de Paris vous presentent au joyeux advenement de vostre regne tous les joyaux qui sont sur ceste littiere, liv. IV, p. 6, dans LACURNE dans JOYEUX, EUSE
Si firent [les Tournaisiens] entre eux prevost et jurés selon leur usage ancien, I, I, 146 dans JURÉ, ÉE
Et les jurerent [les trêves] le roi d'Angleterre et le duc de Normandie à tenir, I, I, 211 dans JURER
Gautier de Passac avoit juré l'ame de son pere que nuls n'en seroient pris à merci ne à rançon, II, III, 23 dans JURER
Et l'autre eut nom Thomas, et le tint le duc son pere à l'escole à Asquesuffort [Oxford] et en fit un grant juriste et legiste, III, IV, 50 dans JURISTE
Les Flamands lui donnoient et à ses gens un sauf conduit jusques à là, II, II, 58 dans JUSQUE et JUSQUES
Les arbalestriers gennevois sont si justes de leur trait, que point ils ne faillent là où ils visent, II, III, 23 dans JUSTE
Plusieurs gens.... ont parlé.... des guerres de France et d'Angleterre, qui pas justement n'en savoient ou sauroient à dire, si requis et examinés en estoient, I, I, 1 dans JUSTEMENT
En devant ce temps estoit advenue une cruelle justice en la cité de Bordeaux, II, II, 2 dans JUSTICE
Et se roit requis [le roi d'Angleterre] que il en fist loi et justice, II, II, 235 dans JUSTICE
Il fit tant de bonnes gens justicier, et mettre tant de gens à mort sans loi et sans jugement...., I, I, 9 dans JUSTICIER
En justiciant, c'est le plus crueux et le plus droiturier seigneur qui vive, II, III, 9 dans JUSTICIER
Ne savoient nul confort qui leur pust là en droit venir d'aucune part, I, I, 21 dans
Et faut que de nous [paysans] vienne et de nostre labour ce dont ils [les nobles] tiennent les estats, II, II, 106 dans LABEUR
Et si ils faisoient aucun labourage pour leurs seigneurs, ils en vouloient avoir leur salaire, II, II, 106 dans LABOURAGE
En quoi peuvent ils [les nobles] dire ni monstrer que ils sont mieux seigneurs que nous [les paysans], fors parce que ils nous font gagner et labourer ce que ils dependent ?, II, II, 106 dans LABOURER
Quant ils furent là entre eux deux ensemble, Jacques le Gris, tenté des lacs de l'ennemi [démon], embrassa la dame et lui dit..., II, III, 49 dans LACS
Delivrez-vous du faire ou du laisser, II, III, 39 dans LAISSER
Le roi repondit appertement et liement qu'il ne laisseroit nullement qu'il ne secourust la dame et ses gens, I, I, 163 dans LAISSER
Le comte de Flandre qui eut des nouvelles des laits.... qui alloient à Gand.... si y mit remede, II, II, 148 dans LAIT
Et là le trouverez [Gaston de Moncade], et verrez comme il fut grand de corps et comme puissant de membres il fut ; car, en son vivant, en beau letton il se fit former et tailler, II, III, 12 dans LAITON
Et faisoit porter devant lui son pennon.... à trois labiaux d'argent, II, III, 68 dans LAMBEL
Je me suis mis à parler tout au long de la vie d'Aimerigot Marcel et de remontrer tous ses faits ; la cause a esté pour embellir sa lame et sepulture, III, IV, 15 dans LAME
Quand le noble roi Charles de France eut ouï sa soeur ainsi lamenter, I, I, 8 dans LAMENTER
Quand ils se furent mis tous ensemble, ils se trouverent bien cinq cents lances, II, II, 4 dans LANCE
Lors commencerentils à traire et à lancer sur les Anglois et leur route, I, I, 108 dans LANCER
Après souper, nouvelles vinrent que un sanglier estoit ens ès landes assez près de là, I, II, 44 dans LANDE
En amonestant et priant les contes, les barons et les chevaliers, qu'ils voulussent entendre et penser pour son honneur garder et defendre son droit, et leur disoit ces langages en riant si doucement et de si liée chere, que...., I, I, 284 dans LANGAGE
Messire Regnault avoit lasché son heaume à son avantage ; il ne tenoit fors à une petite laniere, II, III, 59 dans LANIÈRE
Ni nul n'osoit aller en Gand, fors en larrecin [à la dérobée], ni mener vivres, II, II, 124 dans LARCIN
On disoit qu'il avoit en tresor largement deux millions de florins, II, II, 135 dans LARGEMENT
Le plus noble et le plus gentil roi en largesse qui regnast en ce temps, le gentil roi Charles de Behaigne, I, I, 27 dans LARGESSE
Et aultre fois il retendroient Leurs grands largheces et leurs dons, Buisson de jonesse. dans LARGESSE
Si je ploure après, ou larmoi, Il m'est avis, il n'en fait cure, Le dit dou florin. dans LARMOYER
Et par especial ils avoient [les paysans anglais révoltés] en trop grand haine le duc de Lancastre.... ils lui allerent ardoir sa maison, le bel hostel de Savoie, que oncques n'y demeura late ni merrien, II, II, 117 dans LATTE
Les deux escuyers vinrent au bassin et au lavoir, III, IV, 23 dans LAVOIR
Et l'amenerent par grand solennité en une cité qu'on appelle Saint Jean en Escosse, où l'on prend le bon saumon et grand foison, I, I, 189 dans LE, LA, LES
Le pape devoit envoyer deux cardinaux en legation en la cité d'Arras, I, I, 144 dans LÉGATION
Or avint un jour à ces Flamands, qu'ils s'en vinrent environ trois mille, tous legers et habiles compagnons, I, I, 141 dans LÉGER, ÈRE
Et firent tant qu'ils vinrent devant les barrieres de Bergerac, qui n'étoient mie legeres à prendre, car une partie de la riviere de Garonne les environne, I, I, 217 dans LÉGER, ÈRE
L'endemain ils se desancrerent, I, I, 18 dans LENDEMAIN
Et pour ce nostre sire le roi Richard.... laissa à porter les armes d'Angleterre, c'est à entendre les liepars et les fleurs de lis dont il s'escartelle, III, IV, 42 dans LÉOPARD
Si prirent les Anglois desquels qu'ils voulurent, et gagnerent grand avoir, I, I, 207 dans LEQUEL
Le duc l'ouit voulentiers, et escrivit les lettres ouvertes et closes, qui furent scellées de son scel, moult douces et moult amiables à ceux de Gand, t. II, p. 306, dans LACURNE dans LETTRE
Je perdrai mon faucon dont je aurai grand ennui ; ni n'ai loirre ni ordonnance de quoi je le puisse reclamer, II, II, 164 dans LEURRE
Si se mirent ces deux faucons en chasse et le comte après, ainsi que pour les loirrer, en disant : hoie ! hoie !, I, I, 311 dans LEURRER
Adonc s'avisa le roi de France qu'il s'en iroit atout son ost devant Calais pour lever [faire lever] le siege, s'il pouvoit aucunement, I, I, 316 dans LEVER
Nous n'osons les yeux lever, III, IV, 56 dans LEVER
Froissars d'Escosse revenoit Sus un cheval qui gris estoit, Un blanc levrier menoit en lasse, Le débat du cheval et du lévrier. dans LÉVRIER
Et bailla le dit chevalier un libelle au roi, qui fut lu, III, IV, 78 dans LIBELLE
Et sont toutes ses terres aussi franches et liberales, et en aussi grand paix le peuple y vist et est, comme s'ils fussent en paradis terrestre, II, III, 61 dans LIBÉRAL, ALE
Quant messire Pierre de Craon se vit ainsi licencié [congédié], si fut tout honteux ; et prit ce en grand felonnie et despit, III, IV, 21 dans LICENCIER
Un clerc licencié en droit qui estoit archidiacre de Lussebonne, II, III, 18 dans LICENCIER
Avons voulu et consenti que la marchandise ait cours franchement et licitement par tout nostre pays de Flandre, II, II, 241 dans LICITEMENT
La bonne chere et lie que laiens on lui avoit faite, I, I, 15 dans LIE
Et se representa au dit roi son oncle qui ne lui fit si liee chere que le comte voulut, I, I, 89 dans LIE
Si se douta [Piètre du Bois] trop fort et imagina que, quelques liens de paix ni d'accord qu'il y eust, il convenoit que il y mist la vie, II, II, 101 dans LIEN
Montés sur petites haquenées qui ne sont ni liées ni estrillées, I, I, 34 dans LIER
Furent lues les lettres de l'empereur, par lesquelles il constituoit le roi Edouard d'Angleterre son vicaire et son lieutenant pour lui, I, I, 76 dans LIEUTENANT
Une bonne ville qui se tenoit liegement du comte de Lille, I, I, 224 dans LIGEMENT
Fille, vous estes de grant bien, Et issue de grant lignie ; Ce doit mieuls estre en vous lignie [tracée] La parole du souvrain roy, Qu'en nul aultre de mendre [moindre] arroi, Poésies mss. p. 43, dans LACURNE dans LIGNER
Vindrent ceux d'Astures, de Tollette, de Leon, de Cordoue, de Galice, de Seville et de toutes les autres marches et limitations du royaume de Castille, faire hommage au roy Dom Pietre, I, p. 328, dans LACURNE dans LIMITATION
Qui chevalier est.... doit estre fier et hardi comme un lion quand il a le bassinet en la teste, II, III, 19 dans LION, ONNE
Depuis on legy tous ses forfaits pour lesquels il recevoit mort, III, IV, 14 dans LIRE
Jean Fernando.... apporta lettres au chanoine de Robertsart ; le chanoine les lisit, II, II, 139 dans LIRE
Bel oncle de Berry, nous ne voulons pas que vous nous eloigniez notre cousine votre fille des fleurs de lys, nous lui pourvoirons un mariage bon et bien seant pour elle, III, IV, 34 dans LIS
Cil messire Jacquemes de Werchin.... eust esté vaillant homme, s'il eust vescu longuement ; mais il mourut jeune et sur son lit, II, II, 63 dans LIT
Et leur amenoit on devant leurs hostels le foin, l'avoine et la litiere, dont ils estoient bien servis et à bon marché, I, I, 32 dans LITIÈRE
Il tenoit grand estat et noble et faisoit grans livrées et grans despens, I, I, 60 dans LIVRÉE
Fut ordonné que chacun se traïst à sa loge pour souper et boire ce qu'il pourroit avoir, I, I, 37 dans LOGE
On fit un ban de par Philippe d'Artevelle.... que nul ne se logeast au logement d'autrui, II, II, 158 dans LOGEMENT
Quant le roi de France [apprit] que le roi anglois approchoit Saint-Quentin, et estoit logé sur le royaume, I, I, 85 dans LOGER
L'endemain les seigneurs de France, qui avoient perdu leurs tentes et leurs pourveances, eurent conseil qu'ils se logeroient d'arbres et de fueilles plus près de la ville, I, I, 157 dans LOGER
Si les convint couper verges pour faire des logettes pour eux mucer, I, I, 38 dans LOGETTE
[Les députés] excusoient de la mort de son bailly toute la loi [le corps municipal] et les hommes notables de la ville, II, II, 55 dans LOI
Conseillé fut que .... les lointains des lointaines marches d'Auvergne, du Dauphiné .... s'en retourneroient tout bellement en leur pays, II, II, 203 dans LOINTAIN, AINE
Là put-on voir dames noblement parées et richement atournées, qui eust loisir, I, I, 31 dans LOISIR
Et disoit aux chevaliers qui estoient delez lui : que ce Lombard la fait longue [combien il emploie de temps] ! il nous fait ci mourir de froid, I, I, 327 dans LONG, ONGUE
Et me fut dit que de longue main ce duc d'Irlande avoit fait si grand attrait d'or et d'argent...., II, III, 80 dans LONG, ONGUE
Et en demeura un long temps en grand danger, II, II, 2 dans LONGTEMPS
Pour tant que le pays ne pourroit longuement demeurer sans seigneur, I, I, 26 dans LONGUEMENT
Tous chevaliers doivent aider à leur loyal pouvoir toutes dames et pucelles dechassées, I, I, 16 dans LOYAL, ALE
Pour donner l'exemple aux autres [femmes], d'estre loyales à leurs maris, I, I, 166 dans LOYAL, ALE
Et disoient communement en Angleterre les barons et les chevaliers : ce duc de Bretagne s'acquitta lubriquement [d'une façon glissante, mal sûre] et faussement, II, II, 134 dans LUBRIQUEMENT
Mès Lucifer, qui la nuit chace...., Espinette amour. dans LUCIFER
...Et s'assenerent et ferirent haut en la lumiere des glaives, III, IV, 12 dans LUMIÈRE
Moult rejoui de ce que messire Pierre avoit si franchement parlé et relevé la parole de messire Jean.... et dit ainsi [le roi] en riant : Leur a-t-il bien masché ! je n'en voudrois pas tenir vingt mille francs, II, II, 46 dans MÂCHER
En ces machinations les [les serfs anglais] avoit du temps passé grandement mis et boutés un fol prestre de la comté de Kent, qui s'appeloit Jean Balle, II, II, 106 dans MACHINATION
Ce qui fait en est, c'est matiere pourvue et maçonnée par envie et pour vous mettre hors de ce pays, III, IV, 63 dans MAÇONNER
Adont, de coer lié et joiant Une balade maçonnai Où nulle rien ne mençongnai, Espin. amour. dans MAÇONNER
Messire Olivier, il n'y a homme de ça la mer qui mieux se connoisse en ouvrage de maçonnerie que vous faites, II, III, 63 dans MAÇONNERIE
Pour lui justement informer.... du droit de la dame madame Bietrix, que elle clamoit à la couronne de Portingal...., II, III, 29 dans MADAME
[Le sire de Vertaing] ferit par telle mainere le sire de Puisances, que il transperça les mailles et la poitrine d'acier et tout ce qui estoit dessous, I, III, 80 dans MAILLE
Et se mistrent [les Parisiens] à faire des maillets de fer, dont ils firent plus de vingt mille, II, II, 108 dans MAILLET
Quand le roi de France entendit ce, si en fut durement courroucé ; car trop mieux lui estoit il là à main [le pape] que autre part, II, II. 20 dans MAIN
Hongrie estoit un trop lointain pays et mal à main pour les François, II, II, 233 dans MAIN
Là eut fait plusieurs grands appertises d'armes ; et ne s'y espargna le roi d'Angleterre neant, mais il estoit toudis entre les plus drus ; et eut de la main ce jour le plus à faire à messire Eustache de Ribeumont, I, I, 328 dans MAIN
Si entrerent au chastel main à main [le roi et la comtesse], I, I, 165 dans MAIN
[Gascons et François] se combattoient main à main moult vaillamment, II, II, 6 dans MAIN
Ils cheïrent en si bonnes mains, que messire Gautier commanda qu'ils fussent tous occis, II, III, 23 dans MAIN
Si autres accidents touchans au royaume d'Angleterre leur venoient sur la main, le royaume de Portingal devoit estre retardé, II, III, 18 dans MAIN
Lors envoya grans messages au roy d'Escoce, et lui requist qu'il vousist oster la main de la bonne cité de Warwick, I, I, 55 dans MAIN
Si prist hommage [le roi anglois] de la dite duché par la main du comte de Montfort, qui se tenoit et appeloit duc, I, I, 152 dans MAIN
Et puis chevaucherent à senestre main, et vinrent devant Montreuil Bonnin, I, I, 302 dans MAIN
Et le comte le tenoit en sa main [le château], I, I, 113 dans MAIN
Et se deporterent toutes les mains mises des terres [du comte de Saint-Pol] et retournerent toutes à son profit, II, II, 74 dans MAIN
Le bailli vint au chevalier du roi mal courtoisement, car il l'arresta de main-mise de par le comte, II, II, 45 dans MAINMISE
Le comte de Foix, qui est aujourd'hui entre les princes terriens un des grands et de prudence plein.... dit bien et maintient que la fortune est pour le roi de Portingal, II, III, 32 dans MAINTENIR
Fut ordonné que on mettroit en escrit tous les faits et les oeuvres que le roi, qui en prison estoit, avoit faits par mauvais conseil, et tous ses usages et mauvais maintiens et comment il avait gouverné son pays, I, I, 26 dans MAINTIEN
La grand noblesse de la dame, avec la grand beauté et le gracieux maintien qu'elle avoit, I, I, 165 dans MAINTIEN
Si me fit-elle tant de bien que j'en suis tenu de prier à tousjours mais pour elle, I, I, 15 dans MAIS
Ils avoient si grand desir de retourner chacun en sa maison que priere n'y valut rien, I, I, 25 dans MAISON
Ce n'estoit pas hostel de seigneur, mais une pauvre maisonnelle enfumée, II, II, 157 dans MAISONNETTE
Les aucuns [prisonniers] mis incontinent à finance, combien que messire Bertrand ne le fust pas si tost, d'autant que messire Jehan Chandos, qui estoit son maistre [qui l'avoit fait prisonnier], ne le vouloit point delivrer, livre I, p. 329, dans LACURNE dans MAÎTRE
Et fist en celle maniere plusieurs grans maistres [grands personnages de Gand] tuer, ib. p. 38 dans MAÎTRE
Certes, corps, tu auras mesaise ; Jamais ne me mestrieras ; Jà sy fort ne me tempteras, Mir. de Ste Gener. Celle ville de Dam est bonne assez ; elle vous venra bien à point pour mestrier Bruges et l'Escluse, II, II, 230 dans MAÎTRISER
Seoit le roi en majesté royale, II, II, 74 dans MAJESTÉ
Sachez que monseigneur d'Anjou me veut grand mal pour la garnison de Lourdes que vous tenez, II, III, 10 dans MAL, ALE
Par saint Denis, repondirent les chevaliers, sire, vous dites voir ; et mal ait qui fuira, I, I, 327 dans MAL, ALE
Les choses iront si mal que les Turcs et les Tartares conquerront toute Grece et convertiront à leur loi, II, III, 25 dans MAL, ALE
Et moult souvent par trop boire.... ils avoient.... si mal en leurs testes que ils ne se pouvoient aider tout le jour, II, III, 34 dans MAL, ALE
Je deconfirai Jean Lyon sans coup ferir, et le mettrai si mal du comte, qu'oncques n'en fut si bien que il en sera mal, II, II, 52 dans MAL, ALE
Toutefois, tout bien considéré, ne veoient-ils point de mal à lui demander...., II, III, 19 dans MAL, ALE
Le roi Robert d'Escosse estoit devenu moult vieux et malade de la grosse maladie [la lèpre], I, I, 28 dans MALADIE
Et sachez que qui fust encrolé en ces crolieres, il eust trouvé à malaise qui lui aidast, I, I, 37 dans MALAISE
Bien quinze semaines il fut au lict d'une course de cheval, dont il eut la jambe malement malaisée, liv. II, p. 278, dans LACURNE dans MALAISÉ, ÉE
Or regardez la nature des malandrins de ce pays [Naples], II, II, 138 dans MALANDRIN
Ni aller ils [les Français] n'osoient [en Écosse], fors en grans routes, pour les malandrins du pays qui les attendoient au pas, II, II, 235 dans MALANDRIN
[Les Gantois] ont fait tant de malefices [méfaits] contre moi et ma seigneurie que je suis tout tenu du recorder, II, II, 60 dans MALÉFICE
Et tant fit par son subtil malice et engin que...., I, I, 6 dans MALICE
Le mardi tout le jour ordonnerent ils [les Anglais] leurs besognes, et entendirent à leurs chevaux faire referrer et à emplir leurs malles, II, II, 215 dans MALLE
Il faisoit lever les rentes, les droitures et toutes les maletotes, I, I, 65 dans MALTÔTE
Si il fut oncques malvueillant du duc de Berry, II, III, 12 dans MALVEILLANT, ANTE
L'archer ....fiert l'escuyer de visée et lui met la sajette tout parmi la mamelle et le coeur, II, Il, 235 dans MAMELLE
Et trouva on bien en ladite ville de Saint-Lo manans huit mille ou neuf mille que bourgeois, que gens de metier, I, I, 270 dans MANANT
Et là y devoient estre tous les seigneurs dessus nommés avec leur mandement de chevaliers et d'escuyers, et le pouvoir des bonnes villes, I, I, 225 dans MANDEMENT
Ces engins jetoient nuit et jour pierres et mangonneaus à grant foison, qui enfondroient et abatoient les combles des tours, I, I, 115 dans MANGONNEAU
Je ne me connois mie en si grands affaires comme en faits et en maniements d'armes, I, I, 145 dans MANIEMENT
Si fut tellement le jeune chevalier gascon manié et battu qu'oncques depuis ce tournois n'eut santé et mourut, I, I, 240 dans MANIER
Bons vins.... poulaille et toutes manieres d'autres vivres aussi, I, I, 32 dans MANIÈRE
Sitost que les Anglois les raviserent, ils leur coururent sus de grand maniere, I, I, 294 dans MANIÈRE
À ce parlement qui fut à Vilvart, furent.... et trois ou quatre vaillans bourgeois de chacune [ville] par maniere de conseil, I, I, 125 dans MANIÈRE
Il étoit monté sur un haut coursier, lequel n'estoit pas bien duit et bien manieré, III, IV, 66 dans MANIÉRER
Si firent les seigneurs de l'ost ouvrer et charpenter manteaux d'assaut [machines de guerre], II, II, 29 dans MANTEAU
Ils furent informés que ens uns grands marès qui là sont en une vallée, avoit la plus belle proie du monde, II, II, 141 dans MARAIS
[Il essaya] si pour argent il pourroit marchander à lui, par quoi il r'eut en sa baillie la dite ville de Calais, I, I, 326 dans MARCHANDER
Et contregardez vos gens et vos marchands de aller, ni venir, ni marchander en Flandre, II, II, 169 dans MARCHANDER
Ceux de Tournay desiroient aussi moult à avoir la paix pour la cause de la marchandise qui leur estoit clause sur la riviere de l'Escaut, II, II, 58 dans MARCHANDISE
Les treves furent assez bien tenues, exceptées les marches lointaines, I, I, 146 dans MARCHE
[Le châtel d'Aiguillon] estoit bien seant et en bonne marche, en la pointe de deux grosses rivieres portans navire, I, I, 235 dans MARCHE
Et si les Anglois ardent nos maisons, que peut-il chaloir ? nous les aurons tantost refaites à bon marché, II, II, 228 dans MARCHÉ
Ils auroient trop bon marché si ils estoient quittes, II, III, 8 dans MARCHÉ
Il fist son marché avant oeuvre, I, I, 108 dans MARCHÉ
Lieve toi, alons nous esbatre, Marcir la rousée et abatre, Dont l'oudour est trop plus propisce, Et mieuls vault que de mille espices, Poésies mss. p. 353, dans LACURNE dans MARCHER
Les premiers ne pussent avoir aidé ni conforté les derreniers, ni les derreniers, les premiers, pour les grands marrecages qu'ils avoient à passer, II, II, 71 dans MARÉCAGE
Et estoient marechaux de l'ost d'Angleterre le comte de Northantonne et de Clocestre...., I, I, 84 dans MARÉCHAL
Si y abattirent plusieurs beaux hostels ; et, par especial, ils abattirent les prisons du roi, que on appelle mareschaussées, II, II, 110 dans MARÉCHAUSSÉE
Et vinrent de cette marée la premiere nuit gesir devant Gravesainde ; l'endemain et la tierce marée ils nagerent tant par mer qu'ils virent Flandre, I, I, 68 dans MARÉE
Si ils [les pêcheurs] se guerroyoient, on n'auroit point de marée, ni nul n'oseroit aller pescher, si il n'estoit conduit et gardé de gens d'armes, II, III, 45 dans MARÉE
Et lors de flours petites, Violetes et margherites Semoie desus le tapis, Espinette amoureuse. dans MARGUERITE
Celle garda très mal son mariage et se forfit, I, I, 49 dans MARIAGE
Et fit le roi de France seoir à table les deux mariés et les deux mariées, II, II, 223 dans MARIER
Onc là endroit ne voulut mettre pied à terre, mais demoura tout ce terme sur la marine, I, I, 48 dans MARINE
Au retourner en Angleterre il fut durement grevé et oppressé de la marine ; et s'en emurent ses plaies tellement que il mourut, I, I, 202 dans MARINE
Et dirent les Gascons à leurs maronniers : " Menez nous à Seville ; car là sont nos gens à siege. " Les maronniers repondirent : " Au nom de Dieu ! ", II, II, 120 dans MARINIER
Je n'ai vu nul haut seigneur qui n'eust son marmouset, ou de clergé ou de garçons montés par leurs jengles et par leur bourdes en honneur, II, III, 27 dans MARMOUSET
Gravier de blanche marle fort et dur, sur quoi on peut fermement charier, I, I, 278 dans MARNE
Fut le dessus nommé connestable de France pour user de l'office, quoique messire Ollivier de Clisson n'y eust point renoncé ne renvoyé le martel de la connestablie, livre IV, p. 176, dans LACURNE dans MARTEAU
Ceux du chastel firent descliquer quatre martinets qu'ils avoient nouvellement fait faire pour remedier contre les quatre chas [machines de guerre], I, I, 262 dans MARTINET
Et là estoient sergens d'armes, huissiers du roi et massiers moult grand foison qui les entrées gardoient, III, IV, 1 dans MASSIER
Lors chevauchoient ils à grand haste au village ; et, quand ils estoient là venus, ils n'y trouvoient que les parois et le massis ; il n'y avoit ni chien, ni chat...., II, III, 83 dans MASSIF, IVE
Jean Balle et Jacques Strau furent trouvés en une vieille masure reposts, qui se cuidoient embler, II, II, 115 dans MASURE
Ce sembloit des masts à l'Escluse, qui regardoit en mer, un grand bois, II, III, 35 dans MÂT
Je veux traiter et recorder histoire et matiere de grand louange, par quoy les preux aient exemple d'eux encourager en bien faisant, Prol. dans MATIÈRE
Ce sont maldites gens ; il n'y en a nul qui ne soit larron, II, III, 68 dans MAUDIRE
Si commencerent ces mechans gens de Londres à faire les mauvais et à eux rebeller, II, II, 106 dans MAUVAIS, AISE
Et pour ce que rien n'en fut fait, perdirent-ils mechamment [malheureusement] leur ville, I, I, 199 dans MÉCHAMMENT
Et conviendroit qu'ils se combatissent à leur meschef, I, I, 36 dans MÉCHEF
Les plus grands des royaumes mescreans dont on eut la connoissance, II, III, 25 dans MÉCRÉANT, ANTE
Ils avoient, en leur ost et en leurs logis departis çà et là, grand faute de medecines et de medecins pour eux visiter, II, III, 84 dans MÉDECINE
Un frere mineur maistre en medecine, II, II, 112 dans MÉDECINE
Si sçai-je bien, quant mon temps compte, Que, se pour s'amour je moroïe, Millour fin avoir ne poroie, Espin. amour. dans MEILLEUR, EURE
Sur la fin du parlement, il fut dit et arresté et regardé pour le meilleur que...., I, I, 125 dans MEILLEUR, EURE
Etle [le captal de Buch] convint mourir par melancolie en la tour du Temple à Paris, dont grandement deplaisoit à ses amis, II, II, 30 dans MÉLANCOLIE
Or entrai en merancolie, De ce qu'elle estoit aussi lie [gaie] Aux aultres gens qu'elle ert à moi, Espin. amour. dans MÉLANCOLIE
Et là ouis.... jouer des orgues aussi melodieusement comme je fis oncques, II, III, 15 dans MÉLODIEUSEMENT
Et briserent toutes les cloches ; dont ce fut dommage, car il y en avoit de moult bonnes et melodieuses, I, I, 138 dans MÉLODIEUX, EUSE
Ils eurent conseil qu'ils se rendroient, et la ville avec, sauves leurs vies, leurs membres et leur avoir, I, I, 20 dans MEMBRE
Cette ville estoit tellement ordonnée.... que on la pouvoit defaire par charnieres... et rasseoir membre à membre, II, III, 35 dans MEMBRE
Tous chevaliers doivent aider à leur loyal pouvoir toutes dames et pucelles dechassées et deconfortées, à leur besoin, mesmement quand ils en sont requis, I, I, 16 dans MÊMEMENT
Afin que honorables emprises et nobles aventures.... soient notablement registrées et mises en memoire perpetuelle, Prol. dans MÉMOIRE
Or retournons encore aux provisions qui se faisoient ....si grandes et si grosses.... que on ne trouveroit point en memoire d'homme, ni par escripture, la pareille, II, III, 36 dans MÉMOIRE
Et convint les pauvres gens.... enfuir en Brabant et en Hainaut, et en la greigneur [plus grande] partie mendier, II, II, 148 dans MENDIER
Mon neveu le roi à present a conseil de lez lui que il croit plus que soi-mesme ; et ce conseil le mainne ainsi qu'il veut, II, III, 72 dans MENER
Si les assaillirent de grand courage [un corps de troupes resté en arrière], et les menerent tellement qu'ils en tuerent bien la moitié, I, I, 112 dans MENER
Le diner fut grand et bel, et bien estoffé de toutes choses ; et y ot là grand foison de menestrieux qui firent leur mestier, II, III, 41 dans MÉNESTREL
Menestriers de bouche et du bas mestier furent apareillez devant le roy, et y firent leur devoir de ce qu'ils devoient dire et faire ainsi comme ils ont usage, liv. IV, p. 102, dans LACURNE dans MÉNÉTRIER
Et en seroit chef et meneur [des combattants] le seneschal de Toulouse à Montauban, I, I, 222 dans MENEUR
Il y ot un fait d'armes et une joute devant Vannes, de la quelle nous vous ferons mention, car telles choses ne sont mie à oublier ni à taire, II, II, 77 dans MENTION
Il nous vaut trop mieux à mentir notre serment envers le duc d'Anjou que devers le roi d'Angleterre, II, II, 8 dans MENTIR
Et lui avoit on fait un menton d'argent qui lui tenoit à un cordelet de soie par à l'entour de sa teste, III, IV, 50 dans MENTON
De vins et de vivres dans le chastel avoient ils assez et largement [les assiégés], mais des autres menues choses, le siege durant, eurent ils grand necessité, II, II, 12 dans MENU, UE
[Le roi de France venait de faire brûler Haspre] ....Combien qu'elle eust volontiers excusé de ceste mesprise son frere le roi de France, I, I, 100 dans MÉPRISE
Là monterent-ils en mer, I, I, 51 dans MER
Là furent ordonnés le sire de.... messire Henri de Kakeren, un chevalier mercenaire, I, I, 139 dans MERCENAIRE
Et avoient [les Gantois] en leur ost de toutes choses à plenté : halles de draps, ....de mercerie, et marché tous les samedis, II, II, 161 dans MERCERIE
Et à votre povre peuple qui crie merci.... veuillez donner grace et remission, II, III, 18 dans MERCI
Et quand ledit messire Guillaume peut parler, il dit : Gentil et noble roy, cent mille mercis du grant honneur que vous me faites, I, I, 47 dans MERCI
Ledit comte Derby, qui fut moult noble et très gentil de coeur, repondit : Qui merci prie, merci doit avoir, ib. I, I, 221 dans MERCI
Et aussi sa dame de mere [au comte de Flandre]... le blasmoit trop fort, II, II, 58 dans MÈRE
Or furent ces trois chevaliers qui merveilles cuidoient faire, plus esbahis que devant, II, III, 78 dans MERVEILLE
Messire Barnabo, que jadis le duc de Millan avoit fait mourir merveilleusement, liv. IV, p. 103, dans LACURNE dans MERVEILLEUSEMENT
Les fortunes de mer sont perilleuses et pernicieuses, et l'air de Portingal chaud et merveilleux, II, III, 18 dans MERVEILLEUX, EUSE
Les Romains, qui sont merveilleux et traitres, seront maistres et seigneurs, II, II, 20 dans MERVEILLEUX, EUSE
À celui à qui il meschiet, chacun lui mesoffre, II, II, 159 dans MÉSOFFRIR
Quand assez festés furent, ils firent leurs messages sagement et à point, I, I, 45 dans MESSAGE
Furent ordonnés pour aller en messagerie devers le comte aucuns notables hommes de la ville de Gand, II, II, 53 dans MESSAGERIE
Et jà en y avoit foison de venus, qui estoient logés sur le pays, et se logeoient à la mesure qu'ils venoient, II, III, 58 dans MESURE
Et si elle les festa et gracia grandement, ce n'est pas de merveilles, car elle avoit bien mestier de leur venue, I, I, 177 dans MÉTIER
Par quoi les gens que vous avez, et plus encore, vous feront bien mestier [besoin], I, I, 272 dans MÉTIER
Si s'assit à table [le roi] et les fit seoir [les chevaliers] de lez lui moult honorablement ; et les servirent des premiers mets le gentil prince de Galles et les chevaliers d'Angleterre ; et au second mets ils allerent seoir à une autre table ; si furent servis bien et à paix et à grand loisir, I, I, 329 dans METS
Gaston son fils avoit d'usage qu'il le servoit de tous ses mets, et faisoit essai de ses viandes, II, III, 13 dans METS
Samedi au matin, Philippe d'Artevelle ordonna que toutes gens se mesissent envers Dieu en devotion, et que messes fussent en plusieurs lieux chantées, II, II, 154 dans METTRE
Certainement nous mettons trop à nous allier aux Anglois, si nous en pourra bien mal prendre, II, II, 166 dans METTRE
Et leur coururent sus pour les occire ; ces Anglois se mirent à defense, I, I, 275 dans METTRE
Le duc y entendit volontiers, et fit de rechef semondre son ost, et mit ensemble grand foison de seigneurs et de gens d'armes, I, I, 115 dans METTRE
Et aussi tous ceux qui ont esté bannis ou mis ou jugés hors loi, seront restitués, II, II, 241 dans METTRE
Et disoient [les serfs] en pillant et en portant hors : Cil chancelier d'Angleterre a eu bon marché de ce meuble, II, II, 108 dans MEUBLE
Celle nuit en y ot [à Bruges par les Gantois] des occis plus de douze cents.... et faits plusieurs autres murdres, larcins et maufaits, II, II, 158 dans MEURTRE
Les sciences sont extraites et compilées de plusieurs clercs, et ce que l'un sait, l'autre ne sait mie, Prol. dans MIE
Qu'ils ne faisoient compte des menaces d'un varlet [Artevelle], fils d'un brasseur de miel, II, II, 160 dans MIEL
Et leur prioit si acertes qu'il pouvoit, que chacun le voulust suivre au mieux monté et appareillé qu'il pourroit, I, I, 29 dans MIEUX
[Ils] ne demandoient mie mieux, II, III, 34 dans MIEUX
Et s'arma chacun qui mieux mieux, et monterent à cheval ceux qui avoient chevaux, I, I, 99 dans MIEUX
Il envoya devant ses ambassadeurs et heraus atout un mulet chargé d'un sac plein de grain que on appelle millet, II, III, 25 dans MILLET
Et commencerent les Anglois à faire mine pour plutost venir à leur entente des Escots et de reprendre le chastel, II, II, 15 dans MINE
Voirement, il n'est nul sire chretien.... qui hors de leur pays puissent trois ni quatre ans tenir tel peuple de gens d'armes.... que il ne fust tout usé et miné de chevance et de finance, II, II, 136 dans MINER
Et le [le cercueil] recommanderent à deux freres mineurs, I, I, 99 dans MINEUR, EURE
Quel temps qu'il soit, onques je ne repos Ne nuit ne jour ne heure ne minime, Poésies mss. p. 65, dans LACURNE dans MINIME
Tains ardans plus vermaus que mine, Poésies mss. p. 400, dans LACURNE dans MINIUM
Celle dure aventure lui devoit bien estre [au comte de Flandres] un grand mirouer, et dut estre toute sa vie, II, II, 157 dans MIROIR
Philippe d'Artevelle ordonna que chacun se confessast et adressast à son loyal pouvoir ; et se missent en estat deu, ainsi que gens qui attendent la grace et la misericorde de Dieu, II, II, 154 dans MISÉRICORDE
Et [François Acreman] partit ses gens en deux, et prit la mendre part pour faire moindre friente [bruit], II, II, 230 dans MOINDRE
[Jean Lyon] avoit du moins deux ou trois cens blancs chaperons autour de lui, II, II, 53 dans MOINS
Ce siege dura onze semaines trois jours moins, I, I, 143 dans MOINS
Fut pris le sire de Cliçon et soupçonné de trahison ; à tout le moins grand fame en courut, I, I, 212 dans MOINS
Allons à tout le moins jusques sur le mont d'or, II, II, 195 dans MOINS
Et [Geuffroy Tête-noire] tenoit bien en son chastel quatre cens compagnons à gages ; et trop bien les payoit de mois en mois, II, II, 214 dans MOIS
Le duc de Berry n'a nully espargné, ni povre, ni riche, et a tout messonné et cueilli devant lui, III, IV, 4 dans MOISSONNER
Anglois sont plus mous et plus moistes que ne sont Portingalois, II, III, 83 dans MOITE
Anglois en leur pays sont nourris moult doucement et moitement, II, III, 82 dans MOITEMENT
Il dit ainsi, car il cuidoit assez connoistre la complexion du roi : " Celle maladie est venue au roi de coulpe ; il tient trop de la muisteur de la mere. ", III, IV, 30 dans MOITEUR
Tout soit du conquest moitié à moitié, II, II, 37 dans MOITIÉ
Le chevalier s'armoit d'argent freté d'azur et à un chef d'azur à une molette d'argent au chef, III, IV, 12 dans MOLETTE
Et disoit que Jean Lyon s'acquittoit trop mollement en celle besogne, II, II, 52 dans MOLLEMENT
L'homme du monde qui plus aida le roy Philippe à parvenir à la couronne, ce fut...., I, I, 54 dans MONDE
Vres Diex ! com lors est belle et monde, De gai maintien et de gent corps, Espin. amour. dans MONDE
Et je m'en irai à Bruges.... et les rafreschirai par paroles et monitions de bien faire, II, II, 174 dans MONITION
Et tous les jours [le comte de Foix] faisoit donner cinq francs en petite monnoie, pour l'amour de Dieu, et l'aumosne à sa porte à toutes gens, II, III, 13 dans MONNAIE
Si chevaucherent tant, à mont et à val, qu'ils trouverent aucuns hamelets, I, I, 18 dans MONT
Quand le flux de la mer est en venant, il regorge la riviere si contre mont que nul n'y pourroit passer, I, I, 278 dans MONT
Qui adonc vit gens lancer sur ce pont, et trebucher l'un sur l'autre, dix ou douze en un mont.... bien put voir...., I, I, 261 dans MONT
Si vint tout à pied messire Hervé jusques à Abbeville ; là se monterent ; mais le dit messire Hervé estoit si travaillé qu'il ne pouvoit souffrir le chevaucher, I, I, 214 dans MONTER
Si monterent ledit roi et ses gens au port de Douvres et vinrent sur une avesprée à Calais, I, I, 327 dans MONTER
Et estoit toujours bien monté de bons coursiers, de doubles roncins et de gros palefrois, I, I, 324 dans MONTER
Et fit le sire de Percy toute maniere de gens armer et appareiller et traire sur les champs et faire leur monstre, II, II, 15 dans MONTRE
Et ne font nul semblant qu'ils doivent fuir, mais nous attendent, à ce qu'ils monstrent, I, I, 286 dans MONTRER
Sans monture et sans armure, II, II, 238 dans MONTURE
Jean Lyon tout premier monté sur un cheval morel, II, II, 56 dans MOREAU
Or allez, dit sire Cosme au heraut, et faites bien la besogne, et nous vous donnerons vingt moresques [monnaie d'Espagne], II, III, 43 dans MORESQUE
Eux et leurs chevaux, après la grand chaleur du soleil que ils auront eue le jour, morfondront, ne jà ne s'en sauront garder, II, III, 61 dans MORFONDRE
Une si grand mortalité se bouta en l'ost, que des cinq en mouroient les trois, II, II, 28 dans MORTALITÉ
Et pour ce que le roi de France savoit le roi Robert d'Escosse avoir grand guerre et tout le royaume d'Escosse avoir mortelle haine aux Anglois, II, II, 45 dans MORTEL, ELLE
Et là lui vinrent nouvelles, qu'entre les Anglois avoit eu trop grand desconfiture de mortuaire, II, II, 87 dans MORTUAIRE
Ils [les deux Anglais] ne savoient mot de françois, et l'escuier ne savoit mot d'anglois, II, II, 67 dans MOT
Si s'en enorgueillirent grandement, et en commencerent à tenir leurs ramposnes et leurs gros mots, II, III, 29 dans MOT
De cette motion [sollicitation] furent tous les cardinaux esbahis et courroucés, II, II, 20 dans MOTION
Ils envoyerent un chevalier de leur conroy devers le roi d'Angleterre, qui se tenoit plus à mont sur la motte d'un moulin à vent pour avoir aide, I, I, 290 dans MOTTE
Et passerent par force outre les fossés, et vinrent jusques à la motte de terre et au pied de la tour à pics et à hoyaux, I, I, 317 dans MOTTE
Par estre trop mol, les franchises de Gand se pourroient perdre qui estoient si très nobles, II, II, 53 dans MOU, MOLLE
On viendroit tous armés courir sur ces meschantes gens.... et on en tueroit autant que de mouches, II, II, 111 dans MOUCHE
Un chevalier qui porte un escu d'argent à un fer de moulin et une bordure endentelée de gueules, II, II, 18 dans MOULIN
Il y avoit une image de Notre Dame qui tenoit par figures un petit enfant, lequel enfant s'esbattoit par soi à un moulinet fait d'une grosse noix, III, IV, 1 dans MOULINET
Monseigneur, sauve soit votre grace ; nous ne voulons pas que Gaston muire ; c'est vostre heritier, et plus n'en avez, II, III, 13 dans MOURIR
La riviere qui queurt parmi la ville de Caen, qui porte grosse navire, estoit si basse et si morte qu'ils la passoient et repassoient à leur aise, sans danger du pont, I, I, 272 dans MOURIR
Il avoit, en eux prenant, une belle journée et une belle aventure de bons prisonniers, pour avoir cent mille moutons [monnaie], I, I, 272 dans MOUTON
De tels engins de canons, de bombardes, de truies e de moutons se mettoient en peine ceux de Gand de adommager ceux de Oudenarde, II, II, 161 dans MOUTON
Et estoient les Brabançonslogés au Pont à Riele, mouvant de l'abbaye de Saint-Nicolas, I, I, 127 dans MOUVANT, ANTE
Le Barrois fut trop rejoui de ce mouvement, car trop lui ennuyoit à tant sejourner, II, III, 55 dans MOUVEMENT
Adonc commencerent à parler ces dames et ces seigneurs ensemble, et la jeune dame en estant se tenoit toute coie, et ne mouvoit ni oeil ni bouche, II, II, 229 dans MOUVOIR
Et ce que ces parties ordonneroient, les deux rois le tiendroient et le confirmeroient sans nul moyen, I, I, 144 dans MOYEN, ENNE
La bonne dame [duchesse de Brabant].... s'avisa que.... elle seroit moyenne de tous les traités, II, II, 222 dans MOYEN, ENNE
Neant plus que le my-oeuf de l'oeuf ne peut sans la glaire ni la glaire sans le mi-oeuf, neant plus ne peuvent les seigneurs et le clergé l'un sans l'autre, II, III, 27 dans MOYEU
Quand le roi Philippe vit les Anglois, le sang lui mua, car il les heoit, I, I, 287 dans MUER
Les dieux et les deesses à leur plaisance muoient les hommes en bestes et en oiseaux, II, III, 14 dans MUER
La compagnie des seigneurs de France estoit grandement multipliée et accroissoit tous les jours, I, I, 183 dans MULTIPLIER
Tous les jours monteplioit l'ost au duc d'Anjou et lui venoit gens de tous costés, II, II, 10 dans MULTIPLIER
Les blés commençoient à murir, I, I, 127 dans MÛRIR
De quoi grant murmuration sourdit entre les Anglois, I, I, 40 dans MURMURATION
Là furent en murmure ensemble moult longuement, pour savoir si ils lui demanderoient ou si ils s'en tairoient, II, III, 19 dans MURMURE
Et [la truie] avoit un musel long et tout affamé, II, III, 22 dans MUSEAU
Elle s'en revint devers le roi, qui encore pensoit et musoit fortement, I, I, 166 dans MUSER
Femme, sauve-moi, je suis ton sire le comte de Flandre ; mais maintenant me faut mussier, II, II, 157 dans MUSSER (SE)
Ces nouvelles en resjouirent plusieurs qui desiroient à partir pour recouvrer santé et mutation de nouvel air, II, III, 84 dans MUTATION
Ils furent onze jours tout pleins en ce batelet ; et s'efforçoient de nager tant qu'ils pouvoient ; mais ils ne pouvoient si loin nager, que tous les jours le vent, qui leur estoit contraire, les ramenoit une fois ou deux, I, I, 22 dans NAGER
Jean de la Faucille.... nageoit entre deux eaux, et se faisoit, à son pouvoir, neutre, II, II, 63 dans NAGER
Ils veirent naistre et approcher une route [troupe] d'Anglois, où il y avoit bien, par semblant, quatre vingts hommes tous montés, livre I, p. 444, dans LACURNE dans NAÎTRE
Je, sire Jehan Froissart, fais narracion de ces besognes, III, III, 6 dans NARRATION
En la ville de Valenciennes dont je suis natif, II, III, 12 dans NATIF, IVE
Là fut fait un cri et un ban de par le roi.... que tantost toutes manieres de gens qui n'estoient de la nation de Londres.... partissent, II, II, 115 dans NATION
Et ceux qui n'estoient pas gentilshommes de nativité, III, IV, 27 dans NATIVITÉ
Et tu me veux maintenant murdrir : il te vient de mauvaise nature, II, III, 13 dans NATURE
Le comte [de Flandres] ....le fit [Jean Lyon] doyen des navieurs [commerçants par eau], II, II, 52 dans NAVIGATEUR
Si ils en estoient seigneurs [d'Audenarde], ils auroient la bonne riviere de l'Escaut et le navire [navigation] à leur aise et à leur volonté, II, II, 58 dans NAVIRE
Tout ainsi l'avoient en leur imagination et propos jeté les Anglois ; mais tout tourna au neant, II, II, 227 dans NÉANT
Combien qu'elle eust volontiers de cette mesprise excusé son frere le roi de France ; mais neant ; car le comte n'y vouloit rien entendre, I, I, 100 dans NÉANT
Et avoit le roy Henry avecques lui un negromantien, II, II, 28 dans NÉCROMANCIEN, ENNE ou NÉGROMANCIEN, ENNE
Un gresil et une noige va commencer si fort que merveilles fut, II, II, 41 dans NEIGE
Et l'eussent bien avoir voulu plus bref, s'ils eussent pu ; mais nennin, I, I, 247 dans NENNI
Chevaliers et escuyers armés si très nettement que rien n'y avoit à ramender, I, I, 93 dans NETTEMENT
La ville fut si nettement arse [brûlée], qu'il n'y demoura oncques pour establir ne loger un cheval, liv. III, p. 209, dans LACURNE dans NETTEMENT
L'armée du duc de Lancastre avoit nettoyé tous les havres de Normandie des François, II, II, 29 dans NETTOYER
Et outre, dit messire Guillaume Helmen, pour moi nettoyer et purger de tout blasme, II, III, 73 dans NETTOYER
Si vous conseille que vous fassiez traiter devers le dit Berthaut, que volontiers vous prendrez sa fille à femme, à la fin qu'il vous oste et nettoye de toutes dettes, II, III, 91 dans NETTOYER
Veez-vous ce mur illec ?... - Oïl, sire, dis-je ; pourquoi le dites-vous ? - Je le dis pourtant, dit le chevalier, que vous veez bien que il est plus neuf que les autres, II, III, 7 dans NEUF, EUVE
Du fait de l'Eglise, pour le plus sur et pour ma conscience apaiser, j'ai toujours tenu la neutralité, II, III, 50 dans NEUTRALITÉ
Ceuz de Hainaut, les Eglises et le sire conjoints avecques eux, demeurerent neutres, II, II, 48 dans NEUTRE
[Mathieu de Gournay] reçut son neveu liement et tous les autres.... l'intention de messire Thomas Bridet estoit telle que d'aller tout droit son chemin.... mais messire Mathieu de Gournay lui dit : Beau nieps, il faut delivrer le pays d'aucuns Bretons, II, II, 39 dans NEVEU
Adonc fut la dame moult esbahie, et requit tout en pleurant conseil à monseigneur Robert d'Artois quelle chose elle en pourroit faire, ni où se traire à garant ni à conseil, I, I, 12 dans NI
Et acheta.... [plusieurs prisonniers], et en paya vingt mille nobles tous appareillés, I, I, 272 dans NOBLE
Et entra le jeune roi en la cité de Reims, bien accompagné de noblesses, de hauts seigneurs et de menestrandies, II, II, 74 dans NOBLESSE
[Dames] lesquelles en eurent moult grand joie, et crierent noel, liv. II, p. 287, dans LACURNE dans NOËL
Mauros, une grosse abbaye de noirs moines, II, II, 16 dans NOIR, OIRE
Là fit-on un ban de par la bonne ville de Gand.... que chascun.... se desarmast et ne fist noise ni hutin, sur la teste à perdre, II, II, 56 dans NOISE
Ceux de Karentan n'avoient point de capitaine de nom, II, II, 27 dans NOM
Et en nom de remuneration je vous donne...., I, I, 308 dans NOM
Et avec ce il avoit le nom d'estre le plus appert homme d'armes qui fust au pays...., I, I, 325 dans NOM
Tant en y vint d'un costé et d'un autre qu'ils furent bien en nombre, I, I, 160 dans NOMBRE
Aussi de ducs, de comtes et de barons tant que sans nombre, I, I, 90 dans NOMBRE
Et conquirent si fier et si grand avoir que merveilles seroit à penser et à nombrer, I, I, 267 dans NOMBRER
et dit au clerc : escry moy ce que je te nommeray [dicterai]. Le clerc s'ordonna à escrire ; et puis le duc luy nomma mot à mot tout ainsi qu'il vouloit qu'il escrivist, liv. IV, p. 215, dans LACURNE dans NOMMER
Environ petite nonne, un lievre s'en vint trespassant parmi les champs, I, I, 93 dans NONE
L'usage du comte de Foix est tel ou estoit alors, et l'avoit tousjours tenu d'enfance, qu'il se descouchoit à haute nonne et soupoit à minuict, t. III, ch. 8, p. 28, dans LACURNE dans NONE
Ce nonobstant estoient jà les besognes si menées avant, que...., II, II, 200 dans NONOBSTANT
Et devoient les deux rois, chascun pour lui et au nom de lui, envoyer quatre ou cinq personnes notables, et le pape deux cardinaux, I, I, 144 dans NOTABLE
Vous avez trop de fois ouy dire et reciter un notable [proverbe, sentence], que, quand on a maladie ou chef [à la tête], tous les membres s'en sentent, III, p. 225, dans LACURNE dans NOTABLE
Afin que honorables emprises et nobles aventures.... lesquelles sont avenues par les guerres de France et d'Angleterre, soient notablement registrées...., Prol. dans NOTABLEMENT
Là les maudissoient les povres gens.... et leur chantoient une note entre leurs dents tout bas, II, III, 44 dans NOTE
Ces nouvelles furent tantost sçues en France et notifiées au roi et à ses oncles, II, II, 222 dans NOTIFIER
C'est une chose toute claire et notoire que il n'estoit nul besoin au comte de Foix de engager sa terre, III, IV, 23 dans NOTOIRE
Or vous vueil je recorder par quel moyen la paix y a esté mise et nourrie, II, III, 12 dans NOURRIR
Ces haines couvertes estoient de longtemps nourries entre celles deux parties, II, II, 52 dans NOURRIR
En eux reposant pour estre plus frais et plus nouveaux quand leurs ennemis viendroient, I, I, 284 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Monseigneur.... laissez les choses en leur estat ancien, et ne faites rien de nouvel, II, II, 52 dans NOUVEAU ou, devant une voyelle ou une h muette, NOUVEL, NOUVELLE
Dont vient cette nouvelleté ?, II, II, 116 dans NOUVEAUTÉ
Ceux de la partie messire Olivier de Cliçon disoient que ces nouvelles estoient faites à la main, et tout pour briser la chevauchée du roi, III, IV, 29 dans NOUVELLE
Plusieurs grands barons s'en vinrent en France pour savoir des nouvelles, II, II, 72 dans NOUVELLE
Ces paroles apaiserent grandement ce menu peuple, voire les simples et les novices et les bonnes gens qui là estoient venus et ne savoient qu'ils demandoient, II, II, 113 dans NOVICE
[Le comte de Flandre] veut que tout homme de la ville de Gand.... soient tous nuds en leurs linges robes, nuds chefs et nuds pieds, II, II, 153 dans NU, NUE
Et [Philippe d'Artevelle] n'espargnoit non plus ni or ni argent, que doncque il lui plust des nues, II, II, 160 dans NUE
Par Escosse c'estoit le pays par où on pouvoit mieux nuire aux Anglois, II, II, 45 dans NUIRE
Si ordonnerent cette nuitée leur besogne pour assaillir l'endemain, I, I, 219 dans NUITÉE
Et sachez voirement que, si nous le pouvions nullement faire par nostre honneur et foi garder, nous le ferions, I, I, 95 dans NULLEMENT
Et alloient les Anglois, pour le temps que ce fust, cueillir les chardons aux champs, et les broyoient en un mortier, et la farine ils la destrempoient, et la donnoient à leurs chevaux, et de telle nourrisson ils les paissoient un grand temps, II, III, 52 dans NUTRITION
Ne demeura gueres longuement que on fit l'obit du roi Ferrand de Portingal à Lussebonne, II, III, 29 dans OBIT
Et firent [les Gantois] par les eglises plusieurs processions et oblacions, en louant Dieu, II, II, 150 dans OBLATION
Pour ce que le roi anglois, comme roi de France, les avoit quittés de la somme et de l'obligation, ce que nullement il ne pouvoit faire, I, I, 106 dans OBLIGATION
Si en fit le roi sa dette envers monseigneur Jean de Hainaut, et ledit messire Jean s'en obligea envers tous les compagnons [de l'indemnité pour les frais de la guerre], I, I, 44 dans OBLIGER
Par aucune voie directe ni oblique, II, II, 241 dans OBLIQUE
Finalement ceux de Cambray obtinrent la place et rebouterent leurs ennemis, I, I, 99 dans OBTENIR
Je ne puis ni ne veuil obvier que je ne tienne la treve, III, IV, 14 dans OBVIER
Et pour ravoir la verité des lointaines besognes.... je pris voie et achoison raisonnable d'aller devers haut prince.... monseigneur Gaston de Foix et de Bearn, II, III, 1 dans OCCASION
Et pour très petite ocquoison Passoie devant sa maison, Et jettoie mes yeux vers elle, Espinette amour. dans OCCASION
Finablement elle fut prise [la ville], et y eut grant occision de ceux qui dedans furent trouvés, I, I, 224 dans OCCISION
Et octroya courtoisement [Jean de Hainaut à la reine Isabelle] le demeurer jusques à la volonté de madame la roine, I, I, 25 dans OCTROYER
Si tost que le duc d'Anjou sçut qu'il [Charles V] avoit les yeux clos...., II, II, 71 dans OEIL
Oignons, aulx, pois, feves, oliettes, II, III, 35 dans OEILLETTE
Mais se je truis [si je trouve] le kokin et le sourt, Lequel on dit qu'il voelt [veut] nos oes humer..., Poésies mss. p. 300 dans LACURNE dans OEUF
Finablement, ils n'eussent point eu de durée ; car là avoit trop de vaillans hommes qui tous mettoient main à euvre, II, III, 39 dans OEUVRE
Tantost mirent les deux chevaliers gens en oeuvre, et commencerent à desemparer le mous tier, II, II, 210 dans OEUVRE
Ce fut oeuvre du deable, II, II, 52 dans OEUVRE
Toute la messe durant jusques à l'offertoire, II, II, 217 dans OFFERTE ou OFFERTOIRE
Avant la consecration, le roi fit là devant l'autel tous les jeunes chevaliers nouveaux ; et en après fit-on l'office de la messe, II, II, 74 dans OFFICE
Messire Waflart de la Croix, qui s'estoit bouté et repu [caché] entre marais et roseaux, et se cuidoit là tenir jusques à la nuit, fut aperçu d'aucuns compagnons qui chevauchoient parmi ces marais et voloient de leurs oiseaux, I, I, 134 dans OISEAU
Si gagnerions volontiers.... aucune chose sur ces beaux oiseaux qui s'envolent sans ailes, et qui font voler leurs bannieres, II, III, 21 dans OISEAU
Furent bien dix mille environnant le chastel [de Bervich occupé par les Écossais] par celle maniere ; et l'assiegerent de si près que un oiselet ne s'en peust partir sans congé, II, II, 15 dans OISELET
Les gens y sont tous oiseux, et n'y font point de labour [en Pouille et en Calabre], II, II, 137 dans OISEUX, EUSE
Oignons, pois, feves et olietes, II, III, 35 dans OLIVÈTE
Il leur manda par un prelat, sous l'ombre du pape, que...., I, I, 106 dans OMBRE
Il n'y a rien au devant de vous qui vous fasse ombre ni encombrier, II, JII, 33 dans OMBRE
Disoyent qu'ils faisoyent guerre en l'ombre du roy de Navarre [sous la couverture de son nom], livre I, p. 264, dans LACURNE dans OMBRE
Là lui furent recordés [à Hue le Dépensier] tous ses faits par escrit, qu'oncques ne dit rien à l'encontre, I, I, 24 dans ONC ou ONQUES
Si fut ainsi avisé pour retraire le dessus dit de l'opinion des Anglois [le retirer du parti des Anglais], I, I, 250 dans OPINION
L'avant garde, le connestable, et bien trois mille lances s'arresterent tout outre à l'opposite de l'ost du roi, II, II, 212 dans OPPOSITE
Ceux de dedans estoient si près menés et si oppressés de famine, qu'ils avoient mangé par huit jours tous leurs chevaux, I, I, 179 dans OPPRESSER
[Quand le roi Philippe vit les Génois fuir devant les Anglais] il commanda et dit : Or tost, tuez toute cette ribaudaille, car ils nous empeschent la voie sans raison, I, I, 287 dans OR
Et se mirent au danger de Dieu et du vent, si eurent orage bel et moult agreable, et vindrent en bien briefs jour ferir au havre de Bayonne, liv. III, p. 293, dans LACURNE dans ORAGE
Sachez que le roi de Portingal est un sage homme.... et doute Dieu.... et est moult souvent en son oratoire à genoux, II, III, 32 dans ORATOIRE
Les seigneurs foulés et travaillés de tant gesir aux champs par si ord temps, si froid et si pluvieux, II, II, 105 dans ORD, ORDE
Si entendirent les dessus dits seigneurs aux ordonnances de la ville, qui pour le temps n'estoit point fermée, et aussi à faire armer chascun, I, I, 265 dans ORDONNANCE
Si singlerent ce premier jour à l'ordonnance de Dieu, du vent et des mariniers, I, I, 264 dans ORDONNANCE
Si que, tout consideré, le sejourner là ne lui estoit point profitable ; si ordonna à departir et desloger, I, I, 319 dans ORDONNER
[On conseille à Édouard d'envoyer des secours en Gascogne] assez tost après ordonna ledit roi son cousin le comte Derby, et le fit capitaine et souverain de tous ceux qui iroient avec lui, I, I, 215 dans ORDONNER
Pourquoi le duc son fils fust toudis chef et souverain de cette entreprise, mais il s'ordonnoit par le conseil du roi son pere, I, I, 117 dans ORDONNER
Ne voilà pas Guillaume de Hainaut qui, puis un peu de temps, a pris le bleu gertier [jarretière] pour sa chausse lier, qui est l'ordre et enseigne des Anglois, III, IV, 50 dans ORDRE
Beaux seigneurs, l'ordre de chevalerie est si noble et si haute, que nul cuer ne doit penser, qui chevalier est, à ordure ne à vilté ne à couardise, II, III, 19 dans ORDURE
Il s'enclina et descendit moult voulontiers pour l'amour du roi de France, car à tel roi on peut bien tendre l'oreille [avoir égard], IV, p. 279, dans LACURNE dans OREILLE
Un escu d'argent à trois oreillers de gueules, I, I, 31 dans OREILLER
Ou tantost je te partirai En quatre, et si te porterai Fondre en la maison d'un orfevre, Le dit dou florin. dans ORFÉVRE
En chevauchant parmi nostre pays, ils ont foulé et abattu les blés, les orges et les avoines, II, II, 288 dans ORGE
Et là ouïs sonner et jouer des orgues aussi melodieusement comme je fis oncques...., II, III, 15 dans ORGUE
Les Anglois, qui se trouvoient là bien deux mille, se tenoient grands et orgueilleux contre les Espaignols, II, II, 42 dans ORGUEILLEUX, EUSE
Au mois de decembre que la mer est froide et orgueilleuse, II, III, 47 dans ORGUEILLEUX, EUSE
Encor ot la noble royne Une fille de noble orine, Buisson de jonece. dans ORIGINE
Henry de Percy, je ne cuidoie mie que vous fussiez si grand en Angleterre, que vous osissiez faire fermer les portes.... à l'encontre du duc de Lancastre, II, II, 119 dans OSER
Il se logea une nuit, et toute son ost, I, I, 162 dans OST
Les Gantois avoient.... de Bruges pris bons ostages, II, II, 57 dans OTAGE
Adonc dit le connestable de France, cette dame nous demeurera ; le roi n'en peut oster ses yeux, II, II, 229 dans ÔTER
Respondirent qu'ils se tenoient bien pour absous et pour quittes de tout ce où obligés estoient, I, I, 106 dans OU
Le jeune roy d'Angleterre ne meit pas en oubly le voyage qu'il devoit faire au royaume de France, I, I, 52 dans OUBLI
Par ma foi, respondit le duc de Lancastre, ouil, II, III, 31 dans OUI
Ceux qui le liront [ce livre], verront et orront ..., Prol. dans OUÏR
Si vous diray comme les Flamens furent desconfits, et tout par leur outrage [orgueil], I, I, 49 dans OUTRAGE
L'endemain, sitost qu'il s'en fut parti, il [le roi de France] regarda derriere lui, et vit que l'abbaye estoit toute enflammée : de ce fut-il moult courroucé, et s'arresta sur les champs, et dit que ceux qui avoient fait cet outrage, outre sa defense, le comparroient [payeraient] chierement, I, I, 274 dans OUTRAGE
Les Flamands s'aventuroient follement et outrageusement, II, II, 58 dans OUTRAGEUSEMENT
[Philippe de Valois recevant les défis de son neveu le comte de Hainaut] n'en fit pas trop grand compte, et dit que son neveu estoit un fol outrageux, I, I, 101 dans OUTRAGEUX, EUSE
Encore fit cette comtesse de Montfort une très hardie emprise, qui ne fait mie à oublier, et que on doit bien recorder à hardi et outrageux fait d'armes, I, I, 174 dans OUTRAGEUX, EUSE
Un petit devant mie-nuit s'esleva un vent, un orage et une tempeste si grand et si horrible que si le monde dut finer, et n'y avoit si hardi et si outrageux de l'une partie et de l'autre qui ne voulust bien estre à terre [et non en mer], I, I, 196 dans OUTRAGEUX, EUSE
Nuls chevaliers de France ne la [ville de Compostelle] vouloient prendre à leur peril, pour la tenir ni garder honorablement jusques à outrance, car elle n'est pas trop forte, II, III, 34 dans OUTRANCE
Quand il [Urbain VI] se vit en prosperité et puissance de papalité, il se oultrecuida et enorgueillit, II, II, 48 dans OUTRECUIDER
Martin Harens... portoit le bassinet du roi, auquel avoit un cercle d'or ouvragé sur des pierres precieuses, II, III, 21 dans OUVRAGER
On dit, et voir est, que tout edifice est ouvré et maçonné l'une pierre après l'autre.... , Prol. dans OUVRER
Et si c'est chose qui appartienne à celer, je le celerai bien, ni jamais, tant que je sois en ce pays, je n'en ouvrirai ma bouche, II, III, 22 dans OUVRIR
Et n'attendoient autre chose que les nouvelles ur vinssent que la guerre fut ouverte...., I, I, 78 dans OUVRIR
Et ne purent durer à la longue contre tant de bontes gens d'armes ; si furent ouverts et leur fort conquis [ils s'étaient retirés dans un bois], I, I, 88 dans OUVRIR
Et jura par sa foi [le duc de Bretagne].... le trouveroient ceux d'Angleterre ouvert et appareillé...., II, II, 59 dans OUVRIR
Clement [le pape] ouvrit graces, et signifia son nom par tout le monde [distribua les grâces du saint-siége], II, II, 48 dans OUVRIR
Il tenoit le dit chastel de Ventadour comme sien et son propre heritage, et avoit mis tout ce païs à certains pactis ; et, parmy toutes ces pactions, toutes gens labouroient en paix dessous luy, liv. III, p. 276, dans LACURNE dans PACTION
Les pages, de froid et de mal-aise, ne pouvoient porter les lances, mais les laissoient cheoir, II, II, 17 dans PAGE
Et il avoit quis et queroit amour et alliance à un roi mescreant, et lui envoyoit dons et presents de fines toiles de Reims, qui sont moult plaisans aux païens et sarrasins, III, IV, 50 dans PAÏEN, ENNE
Le marquis lui promettoit [à la reine de Hongrie] qu'il la feroit tenir au pain et à l'eau, II, III, 233 dans PAIN
Puis prirent le portier et le tuerent si paisiblement qu'oncques ne dit mot, I, I, 131 dans PAISIBLEMENT
Le roy d'Angleterre ne respondit riens.... et entendit à ses fauconniers, et meit un faucon sur son poing, et oubliant tout en le paissant, liv. IV, p. 348, dans LACURNE dans PAÎTRE
À ces mots je laissai le chevalier en paix, II, III, 11 dans PAIX
Luy fut donnée en mariage dès jeunesse par l'accord des deux royaumes d'Angleterre et d'Escoce, et par paix faisant, liv. I, p. 3, dans LACURNE dans PAIX
Quand ces trois batailles furent ordonnées.... le roi d'Angleterre monta sur un petit palefroy, un blanc baston en sa main, I, I, 284 dans PALEFROI
Et estoit appelé ce brigand Bacon ; et estoit tousjours bien monté de bons coursiers, de doubles roncins et de gros palefrois, I, I, 324 dans PALEFROI
Et bien leur convenoit qu'ils eussent avec eux bonnes gens d'armes ; car leur ville n'estoit fermée que de palis, I, I, I, 102 dans PALIS
Il veoient leurs gens combatre, mais il ne les pouvoient conforter pour un grant palut d'eau et de marais, qui estoient entre eux et les combattants, II, II, 94 dans PALUS
Encore entrerent ces gloutons [les paysans anglais révoltés] dans la chambre de la princesse.... dont elle fut si espouvantée qu'elle s'en pasma, II, II, 112 dans PÂMER
Le chevalier me monstra un pan de mur de la ville, II, III, 7 dans PAN
Chacun emporte entre la selle et le panneau une grande plate pierre, I, I, 34 dans PANNEAU
Si monta sus le comte sans selle et sans pannel, II, II, 159 dans PANNEAU
Si se tinrent ainsi cette nuit tous armés, chascun dessous sa banniere ou son penonceau, I, I, 44 dans PANONCEAU
Monseigneur, Dieu et la riviere sont aujourd'hui pour vous ; car elle est si basse, au plus profond, que nos chevaux n'en ont pas eu jusques à la panse, II, III, 79 dans PANSE
Donna le pape pleine puissance [aux cardinaux] de faire ce qu'il pouvoit faire, reservé aucuns cas papaux, II, II, 20 dans PAPAL, ALE
En si digne degré que à celui de papalité, II, II, 20 dans PAPAUTÉ
Pape Clement et les cardinaux qui de son accord estoient, liv. Il, p. 52, dans LACURNE dans PAPE
En ce temps eschurent Pasques si haut, que environ Pasques closes on eut l'entrée du mois de mai, I, I, 194 dans PÂQUE
Et tenoient leur tinel chacun par luy, c'est à savoir, le roi de ses chevaliers, et la roine de ses dames...., I, I, 131 dans PAR
Et avoit le roi d'Angleterre basti son siege par telle maniere que les François ne pouvoient venir à lui, I, I, 211 dans PAR
Afin que les honorables emprises et nobles aventures.... les quelles sont advenues par les guerres de France et d'Angleterre soient notablement registrées, Prol. dans PAR
Ceux de dedans [le châtel] estoient si près menés et si oppressés de famine, qu'ils avoient mangé par huit jours tous leurs chevaux, I, I, 179 dans PAR
Si veuillez avoir de nous pitié et mercy par vostre très haute noblesse, I, I, 321 dans PAR
Et vous demanderons quittance de notre foi....par ainsi serons-nous absous et dispensés...., I, I, 95 dans PAR
Pour garder les destroits et les passages contre les Anglois, qu'ils ne passassent par deça la mer pour venir en France, I, I, 78 dans PAR
Et arst et destruit tout par de là Valenciennes, I, I, 116 dans PAR
En nom Dieu, nous vous croirons, car vous estes un homme de parage et pour qui on doit moult faire, II, III, 42 dans PARAGE
Et fit faire le dit roi [d'Angleterre] un grand parc près d'un bois derriere son ost ; et là mettre et retraire tous chars et charrettes, I, I, 284 dans PARC
Adonc se hasta ledit messire Louis, qui ne se vit mie pareil contre les ennemis, et se partit de là...., I, I, 182 dans PAREIL, EILLE
Donc se departirent-ils de la chambre de parement [parade] et du conseil...., II, III, 29 dans PAREMENT
Le sire de Beaumont aperçut un chevalier de Normandie qu'il connut par ses paremens [habillements], I, I, 119 dans PAREMENT
Et le [un glaive arraché par un abbé à un chevalier dans un combat] gardoient encore les moines en parement [comme monument glorieux], I, I, 86 dans PAREMENT
Et s'en tenoient les plus nobles chevaliers de Flandre à bien parés, quand ils estoient bourgeois de Gand, II, II, 52 dans PARER
Et faisoient grands pourveances pour cette grant feste parfournir, I, I, 148 dans PARFOURNIR
[La veille de la bataille de Crécy, Philippe de Valois invite les hauts seigneurs à souper] et fut ce soir en grand recreation et en grand parlement d'armes, I, I, 283 dans PARLEMENT
Là furent parlementés et conseillés plusieurs avis et statuts entre les seigneurs et leurs pays...., I, I, 125 dans PARLEMENTER
Entrementes que ces choses avinrent, s'ensonnierent [prirent soin] aucuns prud'hommes de Bretagne de parlementer une treve entre...., I, I, 190 dans PARLEMENTER
Et quand la dame l'eut ouï parler une si haute parole, I, I, 14 dans PARLER
Ainsi cheminoient les Anglois, et ne trouvoient à qui parler, II, 2, 71 dans PARLER
On ne la pouvoit passer [une rivière] que parmi un petit pont si estroit que...., I, I, 133 dans PARMI
....bien lui sembloit que, si il avoit le chastel, il seroit sire de la ville, parmi ce qu'il estoit assez fort de gens, I, I, 327 dans PARMI
Et dura [le siége] parmi cet estat jusques à la St-Remy..., I, I, 257 dans PARMI
Et puis bouterent le feu en la ville, et l'ardirent si nettement que rien n'y demeura fors les parois, I, I, 100 dans PAROI
Et je envoyera les connestables des parroches de maison en maison pour prendre et eslire les plus aidables et les mieux armés [Philippe d'Artevelle aux Gantois], II, II, 153 dans PAROISSE
Messire Gautier de Mauny mit en paroles le chevalier normand qu'il tenoit pour son prisonnier, et lui demanda quelle quantité d'argent pour sa rançon il pourroit payer, I, I, 299 dans PAROLE
Si commença le roi à aller de l'un à l'autre et à entrer en parole, I, I, 329 dans PAROLE
Quant le comte de Montfort sceut quelle part il trouveroit le roi et les barons, il se traïst vers eux en une chambre où ils estoient tous assemblés, I, I, 153 dans PART
Et ordonna ainsi [le roi d'Angleterre] et dit à messire Gautier de Mauny : Messire Gautier, je veux que vous soyez de ceste besogne chef [surprendre les Français] ; car moi et mon fils nous combattrons dessous votre baniere. Messire Gautier repondit : Monseigneur, Dieu y ait part ! si me ferez haute honneur, I, I, 327 dans PART
Mais estoient au parti, comme pour les assaillans tous enfroisser et lapider de pierres, s'ils fussent passés outre la riviere, et n'eussent pu les Anglois aucunement retourner, I, I, 41 dans PARTI
Certes, sire, s'il nous convenoit entrer en ce parti [se rendre simplement], je tiens en vous tant d'hcnneur et de gentillesse, que vous ne nous feriez fors toute courtoisie, ainsi que vous voudriez que le roi de France ou le duc de Normandie fist à vos chevaliers, ou à vous mesme, si vous estiez au parti d'armes où nous sommes à present. - Les chefs des assiegeans considererent la loyauté de messire Aghos des Baux, et qu'il estoit un chevalier estrange hors du royaume de France, et que moult il leur avoit montré le droit parti d'armes, I, I, 242 dans PARTI
Messire Thomas, mon fils est-il mort.... ou blessé.... Nennin, monseigneur, si Dieu plait ; mais il est en dur parti d'armes ; si auroit bien mestier de votre aide, I, I, 290 dans PARTI
Et les autres qui de près le suivoient, qui s'arresterent sur lui, quand en ce parti le virent [tué de la sorte], et le regretterent durement, I, I, 113 dans PARTI
Par ma foi, respondit Pietre du Bois, le comte de Flandre a droit et est bien conseillé de tenir ce propos, car tous les Gantois y sont participans autant bien l'un que l'autre, II, II, 152 dans PARTICIPER
[Ceux qu'on soupçonnait du meurtre du sire de Mauny] en furent arrestés ; mais ils estoient adonc là si forts qu'ils s'en passerent et excuserent ; ni nul n'en fit partie pour le sire de Mauny, I, I, 240 dans PARTIE
Et pour ce qu'il savoit bien qu'il n'avoit pas tant de gens de la huitieme partie que le roi de France avoit, I, I, 282 dans PARTIE
Soit faite satisfaction raisonnable à la partie blessée, II, II, 241 dans PARTIE
Endementres que ces gens d'armes.... s'appareilloient, et qui premier avoit fait premier partoit...., II, III, 53 dans PARTIR
Et souvent leur avenoient de belles aventures et perilleuses, desquelles ils se partoient à leur honneur, I, I, 130 dans PARTIR
Et fut la cité de Tournay partie [partagée] pour loger les seigneurs, II, II, 203 dans PARTIR
On regarda que on bailleroit aux gens d'armes deux capitaines, lesquels ouvriroient le pas, II, III, 53 dans PAS
[Jean et Nicolas, deux jouteurs] s'en vinrent pas pour pas l'un contre l'autre, II, II, 85 dans PAS
Et tantost se rangerent sur le pas de la riviere, pour garder et defendre le passage, I, I, 279 dans PAS
Quand ils veirent que les vivres leur amenuysoient, et leur estoient clos les pas de mer et de terre (parquoy nulles gens ne leur pouvoient venir), si commencerent à traiter...., I, I, 58 dans PAS
Quand ces trois batailles furent ordonnées, le roi d'Angleterre monta sur un petit palefroy, un blanc baston en sa main, à dextre de ses mareschaux, et puis alla tout le pas de rang en rang, en amonestant et priant les comtes, les barons...., I, I, 284 dans PAS
Et eurent tantost une nef passagere qui les mit outre d'une marée au havre de Calais, III, IV, 14 dans PASSAGER, ÈRE
Quand cette besogne fut toute passée, le roi d'Angleterre se retraist à Calais, I, I, 329 dans PASSER
Les dessus dits [soupçonnés d'avoir assassiné le sire de Mauny] en furent arrestés ; mais ils estoient adonc là si forts qu'ils s'en passerent et excuserent, I, I, 240 dans PASSER
Je me passerai brievement d'eux [je finirai en peu de mots ce que j'ai à dire sur eux, les Calésiens obligés de quitter leur ville], I, I, 323 dans PASSER
Leur usage [des Escots] est tel en guerre et leur sobrieté, qu'ils se passent [se contentent] bien assez longuement de chair cuite à moitié, sans pain, et de boire yaue de riviere, sans vin, I, I, 34 dans PASSER
Si commencerent les cardinaux à traiter pour avoir treves à durer trois ans ; ce traité passa...., I, I, 211 dans PASSER
[Le roi d'Angleterre renvoie à rançon messire Hervez son prisonnier] et parmi ce que [à condition que] vous ferez ce message, je vous laisserai passer pour dix mille escus que vous paierez...., I, I, 214 dans PASSER
Entrementes que ces amours, ces lettres, ces accointances.... couroient entre le roi de Portingal et le duc de Lancastre, se passoit le temps, II, III, 38 dans PASSER
Bretons et Bourguignons bouterent le feu en la ville.... de quoi le roi et le duc de Bourgegne furent durement courroucés ; mais amender ne le purent : si leur en convint passer, II, II, 232 dans PASSER
Bien savoit le roi de France.... que les Flamands approchoient, et que ce ne se pouvoit passer que bataille n'y eust, II, II, 194 dans PASSER
De tous ces dons.... on fit instruments publics et authentiques, pour demeurer les choses au temps avenir en droit, et pour estre plus authentiques et patentes à ceux qui en orront parler, II, II, 50 dans PATENT, ENTE
Ainsi passerent ces gens d'armes, le duc d'Anjou.... et le comte de Savoie.... en costiant la marche d'Ancone et la terre du patrimoine, II, II, 136 dans PATRIMOINE
Maistre Alphonse Vietat, souverain patron et maistre de toutes les navires et gallées de Portugal, liv. III, p. 109, dans LACURNE dans PATRON, ONNE
Et laisserent leurs chevaux pasturer l'herbe, I, I, 229 dans PÂTURER
Je vous chargeai que vous aportissiez des pelotes de Paris pour nous esbattre moi et vous à la paume, II, III, 32 dans PAUME
Lors me requist, sans mettre y pause, Que je li vosisse otroyer ; Je ne m'en fis gaires pryer, Espinette amoureuse. dans PAUSE
....Et se vestirent de poures cotes dechirées et de poures chapeaux, en guise de poures marchands...., I, I, 131 dans PAUVRE
Poure garde [surveillance mal faite], II, III, 26 dans PAUVRE
Les Anglois assaillirent le moustier, et la ville qui estoit fermée de palis povrement, II, II, 207 dans PAUVREMENT
Se meirent aux champs et dedans un bois, pour eux detourner, tant qu'ils ne fussent ratteins ; et eurent cette nuit tant de pauvreté, que nul ne la pouroit penser ; car ils cheminerent plus de sept lieues, tout à pié, et si avoit gelé tellement qu'ils decirerent tous leurs piés, liv. I, p. 406, dans LACURNE dans PAUVRETÉ
Et là sur le pavement [dans l'intérieur de la ville] eut mains chevaliers et escuyers morts et blessés...., I, I, 218 dans PAVEMENT
Si sachez qu'il ne faisoit mie bon approcher, si on n'estoit fort armé et bien pavoisé [les assiégés accablaient les assaillants de toute espèce de projectiles], I, I, 102 dans PAVOISER
[Les Anglois] eurent toutes choses à leur volonté, parmi [avec] leurs deniers payans, II, II, 39 dans PAYANT, ANTE
Et se louoient de lui [du duc d'Anjou] et de son payement toutes gens d'armes, II, II, 136 dans PAYEMENT, PAIEMENT ou PAÎMENT
Et le comte de Foix leur fit dire [aux chevaliers partant pour la guerre de Portugal], que ils vinssent tous ensemble au chastel à Ortais ; car il vouloit d'un disner payer leur bien aller, II, III, 18 dans PAYER
Et au departir nous bouterons le feu en ce chastel : ainsi paierons-nous notre hoste, II, II, 14 dans PAYER
Le pays d'Angleterre estoit en branle et en differend l'un contre l'autre, II, II, 4 dans PAYS
Elle [une truie] estoit tant maigre, que par semblant on n'i veoit que les os et la pel, II, III, 22 dans PEAU
Philippe d'Artevelle n'estoit mie bien subtil à faire la guerre ni sieges ; car, de sa jeunesse, il n'y avoit esté point nourri, mais de pescher à la verge aux poissons, II, II, 165 dans PÊCHER
Allez-moi querir mon pigne ; je me veuille ci un petit rafraischir, II, II, 30 dans PEIGNE
[Ivain] se faisoit pigner et galonner le chef une longue espace, II, II, 30 dans PEIGNER
Et veux bien que chacun sache que jamais la mer en Angleterre ne repasserai, tant que je aurai ma pleine suffisance du royaume de Castille ; ou je mourrai en la peine, II, III, 33 dans PEINE
Si que nous vous prions et conseillons que vous y veuilliez mettre peine [vous efforcer], et pourchasser son accord pour notre paix et honneur, et nous y mettrons peine avec vous à notre loyal pouvoir, I, I, 73 dans PEINE
Et prioit moult gracieusement que chacun se penast de bien faire la besogne [Édouard III à son armée], I, I, 41 dans PEINER
Et vous dis que peintres y eurent trop bien leur temps ; ils gagnerent ce que demander vouloient, encore n'en pouvoit on recouvrer, II, III, 36 dans PEINTRE
Guy de la Tremoille fit très richement garnir la navire où son corps devoit passer ; et cousterent les nouvelletés et les peintures.... plus de deux mille francs, II, III, 36 dans PEINTURE
Souffroient les riches hommes et les sages de Gand à courir parmi la ville et sur le pays de Gand cette pendaille et ribaudaille que on nommoit les blancs chaperons, II, II, 52 dans PENDAILLE
Et là trouva un vaillant homme penitencier, auquel il se confessa devotement et duement, III, IV, 44 dans PÉNITENCIER
Ils l'estoient jà tous armés, et mis leurs pennons par ordonnance devant eux, I, I, 79 dans PENNON
Jaques Legris jeta sa pensée sur la femme de Jean de Carouge, liv. III, p. 152, dans LACURNE dans PENSÉE
Et demeurerent en ce pensement, sans eux si tost lever, et se rendormirent, II, III, 99 dans PENSEMENT
Il envoya messire Godemar à Tournay pour là aviser des besognes, et penser que la cité fust bien pourveue, I, II, 3 dans PENSER
Ces paroles et autres que le comte de Nevers remontra au roi et aux hauts barons leur donnerent moult à penser, III, IV, 60 dans PENSER
Jean Lyon contrepensa sur les penseurs [opposa ruse à ruse], II, II, 53 dans PENSEUR
L'Amorath de ces nouvelles fut moult pensieuf, et appela son conseil pour savoir quelle chose estoit bonne à faire, II, III, 26 dans PENSIF, IVE
On ne le tient pas [Charles VI] en estat ni en forme de roi, car il ne peut faire du sien sa volonté ; on l'a mis à pension et la roine aussi, II, III, 77 dans PENSION
Le chevalier perçut bien l'affection qu'ils avoient aux Anglois...., I, I, 234 dans PERCEVOIR
Le pays me sembla moult estrange ; et me tinsse pour perdu ou en très grande aventure, si ce ne fust la compagnie du chevalier, II, III, 9 dans PERDRE
Si nous estions pris à force, nous perderiemes nos corps et le nostre, II, III, 38 dans PERDRE
Par voies tortes et obliques et par chemins perdus, II, III, 7 dans PERDRE
Ils ne pouvoient, ce leur sembloit, venir à perfection de leur besogne fors que par bataille, II, III, 70 dans PERFECTION
Ils se rendirent par composition, saufs leurs corps et leurs biens, et les devoit le duc faire conduire jusques à Bordeaux sur son peril, I, I, 256 dans PÉRIL
Et avoient et portoient [les Parisiens] maillets de fer et d'acier, perilleux bastons pour effondrer heaulmes et bassinets, II, II, 151 dans PÉRILLEUX, EUSE
Pietre du Bois est trop perilleux [hasardeux], II, II, 239 dans PÉRILLEUX, EUSE
Les dames furent orfrisies, Drut perlées [parées de perles] et bien croisies, Poésies mss. p. 16, dans LACURNE dans PERLER
...Ceux qui les ont faits et perpetrés [des crimes], II, III, 18 dans PERPÉTRER
Ainsi se persevera l'office en grand noblesse et dignité, II, II, 74 dans PERSÉVÉRER
Bien veoient entre eux les Normands par les bannieres, que le roi d'Angleterre y estoit personnellement, si en estoient moult joyeux, car trop le desiroient à combattre, I, I, 121 dans PERSONNELLEMENT
Vous avez mort le fils du comte de Stafford ; pesantes nouvelles seront au pere quand il le saura, II, II, 235 dans PESANT, ANTE
Le comte Guy de Blois, quoiqu'il ne fust pas bien haitié, mais tout pesant pour la forte et longue maladie qu'il avoit eue en l'esté, II, II, 211 dans PESANT, ANTE
Je parlerai d'un grand commencement de pestilence qui se bouta en l'Eglise, II, II, 19 dans PESTILENCE
Le deable court au long, de petit en petit, pour voir comment il peut venir à ses ententes, II, II, 52 dans PETIT, ITE
Et ce que je vous dis, je le vous remontre pour bien, car je suis tenu de vous conseiller et adresser, selon mon petit sens, II, III, 78 dans PETIT, ITE
Madame, dit le comte, je suis un petit homme et un povre bachelier, II, III, 5 dans PETIT, ITE
Ceux de dedans estoient peu de gens et petitement armés, I, I, 156 dans PETITEMENT
La premiere parolle que le roy lui dit [au connétable de Clisson assassiné], ce fut : connestable, comment vous sentez-vous ? Il respond : petitement et foiblement, liv. IV, p. 143, dans LACURNE dans PETITEMENT
Chier sire, honneur me faites grant, Qui n'avez pas ma petitesse Regardé, mais à la largesse De vostre grant beninité, Myst. Barlaam et Jos. dans GUI DE CAMBRAI, p. 388. Quelle chose pouvoit-il lors dire ni imaginer, quand matin il pouvoit bien dire : je suis un des grands princes chrestiens du monde, et la nuit ensuivant il se trouvoit en celle petitesse ?, II, II, 157 dans PETITESSE
Voirement, il n'est nul sire chretien... qui hors de leur pays puissent trois ni quatre ans tenir tel peuple de gens d'armes... que il ne fust tout usé et miné de chevance et de finance, II, II, 136 dans PEUPLE
Et aussi ce qu'ils faisoient, ils le faisoient paoureusement ; car en trahison faisant nul n'est hardi, III, IV, 28 dans PEUREUSEMENT
.... Deux cens brigans [sorte de soldats] qui tenoient grans pics et havets de fer ; et entendis que ceux hurtoient et picquotoient au mur...., liv. I, p. 126, dans LACURNE dans PICOTER
Si ordonnerent les Anglois entre eux trois batailles, et se rangerent en trois pieces de terre devant leur logis, I, I, 44 dans PIÈCE
Si se consuirent des glaives si roidement en my leurs escus, qu'ils volerent en pieces, II, II, 43. Si ordonna [le roi de Castille] que il manderoit au roi de Portingal, qu'il voulsist livrer piece de terre en Portingal pour combattre puissance contre puissance, II, II, 144 dans PIÈCE
Vous devez savoir que ceux et celles qui dormoient en leurs lits dedans Audenarde, furent moult esbahis ; ni nul n'y mettoit defense ; car ils estoient pris soudainement sur un pied, par quoi il n'y avoit point de recouvrer, II, II, 213 dans PIED
L'eglise Notre-Dame de Reims fut à cette heure de la messe si pleine de nobles, que on ne savoit son pied où tourner, II, II, 74 dans PIED
Et estoient en la cité de Paris de riches et puissants hommes armés de pied en cap, la somme de trente mille hommes, II, II, 151 dans PIED
Et contremanda ses officiers jusques à tant qu'il auroit vu de quel pied le roi anglois voudroit aller avant, I, I, 63 dans PIED
Or regardez si le duc de Bretagne et messire Pierre de Craon en bref terme estoient revenus sur leurs pieds [sains et saufs], III, 4, 30 dans PIED
Et les aucuns Bretons et autres pillards, qui vouloient plus gagner, s'accompagnoient ensemble, II, II, 188 dans PILLARD, ARDE
....si y eut dedans la ville de Caen moult de vilains meurtres et pillemens, de roberie, d'arsures...., I, I, 272 dans PILLEMENT
Si furent delivrés au bourrel.... et là mis au pilori et tournés quatre tours devant tout le peuple, III, IV, 11 dans PILORI
Si quist-on grans bois de chesnes ; et puis furent tantost ouvrés et aiguisés devant ; et si s'accompagnoient à un pilot vingt ou trente, et s'escueilloient [prenoient leur élan], et puis boutoient de grand randon contre le mur, I, I, 137 dans PILOT
Si avoit fait piloter la dite riviere de l'Escaut, afin que on n'y pust nager [naviguer], I, I, 135 dans PILOTER
Si avoit fait piloter la dite riviere de l'Escaut, afin que on n'y pust nager [naviguer], et y pouvoit avoir par droit compte plus de douze cents pilotis, I, I, 135 dans PILOTIS
Pipes, canemeaux et flagos, Et musettes à bourdons gros, Poésies. mss. p. 282, dans LACURNE dans PIPE
Ceux de Gand avoyent, au-devant de leur ville, fait une embusche de plus de cent compaignons, et tous piques noires [pikenaires, dans Buchon, ce qui est la vraie leçon ; voy. PIQUIER], liv. II, p. 150, dans LACURNE dans PIQUE
Et ceux de dehors avoient fait chas et instrumens, par quoi on piquoit les murs, tout à couvert, I, I, 155 dans PIQUER
Et s'en vinrent heurter et piqueter aux murs, [les brigands] qui tenoient grands pics et hoyaux, I, I, 233 dans PIQUETER
Si lui convenoit faire ce marché ou pieur, II, II, 228 dans PIRE
[Les Français et les Anglais se rencontrent et se battent] toutes voies les Anglois en eussent eu le pire...., I, I, 260 dans PIRE
Les capitaines des blancs chaperons parlementerent ensemble et manderent aucuns de leurs gens tous les plus outrageus et pieurs de leur compagnie, II, II, 60 dans PIRE
Ils le guettoient de si près que à peine pouvoit il aller pisser, I, I, 311 dans PISSER
La dame lui commença à conter en pleurant moult piteusement ses douleurs [Isabelle d'Angleterre], I, I, 13 dans PITEUSEMENT
Ces douze bourgeois [les députés de Gand] firent durement les piteux envers le comte de Flandres, II, II, 55 dans PITEUX, EUSE
Et li pluisour aiment moult l'anquelie, La pyone, le muguet, la soussie, Poés. mss. p. 26, dans LACURNE dans PIVOINE
Allons ! allons ! celle ribaudaille ont tué notre heraut ; mais il leur sera cher comparé [vendu], ou nous demeurerons tous sur la place, II, II, 207 dans PLACE
[Les six bourgeois de Calais agenouillés aux pieds d'Édouard implorent sa pitié] Certes il n'y eut adonc en la place seigneur, chevalier, ni vaillant homme qui se pust abstenir de pleurer, I, I, 321 dans PLACE
Après advint que le roy Philippe print ledit messire Robert en fort grant haine, pour l'occasion d'un plaid qui estoit esmeu par devant luy, dont estoit cause la comté d'Artois, I, I, 54 dans PLAID
La grande plaidoirie qui à Paris s'ensuivit, II, III, 49 dans PLAIDOIRIE
En chevauchant les landes de Berne [Béarn], qui sont assez plaines, II, III, 11 dans PLAIN, AINE
Quand il sçut que les François chevauchoient, qui ardoient le pays, et ouït les poures gens pleurer, crier et plaindre le leur, si en eut grant pitié, I, I, 111 dans PLAINDRE
Sire, que plait vous ?, I, I, 119 dans PLAIRE
Toutes ces choses plaisirent grandement au duc de Bourgogne, II, II, 241 dans PLAIRE
Outre plus, pour ce que cette dame estoit de lointain pays et tant que de Baviere... on ne savoit si elle seroit à la plaisance du roi de France, II, II, 229 dans PLAISANCE
Pour mieux entrer en la matiere de honorable et plaisante histoire du noble roi Edouard d'Angleterre, I, I, 2 dans PLAISANT, ANTE
À present il lui convient [au comte de Flandre] obeir aux ordonnances et plaisirs du roi de France et des François, II, II, 207 dans PLAISIR
Qui les suivoient à plançons [épieu] et à bourlets [massues], I, I, 133 dans PLANÇON ou PLANTARD
Quand ils durent approcher, ils ferirent chevaux des esperons tous d'un randon, et se planterent en l'ost du duc, en escriant...., I, I, 111 dans PLANTER
Et estoient plantureusement pourvus de tous vivres, I, I, 116 dans PLANTUREUSEMENT
Les haitiés confortoient et visitoient les malades, et les plantureux de vivres adressoient ceux qui disetteux en estoient ; autrement ils n'eusent point duré, III, IV, 15 dans PLANTUREUX, EUSE
Le comte de Canterbruge se frappa en l'eau [marée] qui estoit au plat, II, II, 32 dans PLAT, ATE
Se consuivirent en my les escus si roidement, que les fers entrerent ens et percerent la piece d'acier, les plates et toutes les armures jusqu'en chair, II, II, 146 dans PLATE
Le roi de Navarre plegea le seigneur de Labreth, que le comte de Foix tenoit en prison, pour la somme de cinquante mille francs, II, III, 12 dans PLEIGER
Et les mirent hors à plein jour, I, I, 132 dans PLEIN, EINE
Quand ce jugement fut rendu par pleine sentence de tous les barons, I, I, 154 dans PLEIN, EINE
Onques, puisque offices furent achetés en une ville, les juridictions ne furent pleinement gardées, II, II, 53 dans PLEINEMENT
Toujours pluvina jusques à prime, II, II, 17 dans PLEUVINER
Ni les seigneurs.... n'espargnoient or ni argent non plus que donc si il plut des nues, II, II, 223 dans PLEUVOIR
Aussi Amours me prist au ploi De mon droit jouvent ; pour ce ploi [pour cela je plie] Tout ensi qu'il me voelt ployer, Espin. amour. dans PLI
Les possesseurs ou detenteurs des maisons dessus dites.... ne pourront d'icelles maisons rien oster tenant à plomb, à cloux ou à chevilles, II, II, 241 dans PLOMB
Là estoit le cliquetis sur ces bassinets si grand et si haut d'espées, de haches, de plombées et de maillets de fer...., II, II, 197 dans PLOMBÉE
Là furent abattus vilainement et mortellement l'un sur l'autre et ferus de haches et de plommées, II, III, 30 dans PLOMBÉE
Plançons de bois, tous ployans pour leurs chevaus lier, I, I, 38 dans PLOYANT, ANTE
Son oncle le duc de Bourgogne, qui le menera et ploiera du tout à sa volonté, II, II, 161 dans PLOYER
.... Qui voelt la saucelle Ployer aise, il la prend vergelle, Espinette amoureuse. dans PLOYER
S'enquit... et lui fut dit que le plus du temps le roi anglois se tenoit à Windesore, I, I, 152 dans PLUS
Ils estoient si tanés que plus ne pouvoient, I, I, 118 dans PLUS
Ces paroles, ni plus ni moins, rapporta le sire de Maubuisson à messire Jean de Hainaut, I, I, 119 dans PLUS
Allons ! allons ! nous perdons le plus pour le moins, II, II, 157 dans PLUS
Jà murmuroient les plusieurs [la plupart] en Angleterre..., I, I, 53 dans PLUSIEURS
Philippe d'Artevelle ne se repentoit mie de ce que durement et poignamment il avoit escrit en aucune maniere aux commissaires du roi de France, II, II, 171 dans POIGNAMMENT
Une poignée de gens, I, I, 289 dans POIGNÉE
Luy perça outre la targe et parmy l'espaule, tant que le fer passa outre bien une poignée [une largeur de main], liv. IV, p. 18, dans LACURNE dans POIGNÉE
Quand ceux de Calais qui s'appuyoient et estoient sur les murs, les virent premierement poindre et apparoir sur le mont de Sangattes, I, I, 316 dans POINDRE
Nonobstant tous ces points et argumens de toutes les doutes que mettre ni avenir y pouvoient, il fut adonc ordonné...., II, III, 18 dans POINT
Or me veux-je taire de monseigneur Jean de Hainaut jusques à tant que point sera, I, I, 27 dans POINT
Le roi de Portugal vous payera bien, dit le comte aux Anglois ; toujours vient à point l'argent, II, II, 139 dans POINT
[La reine, qui était grosse, supplie Edouard d'avoir pitié de six bourgeois de Calais] si lui amollia le coeur, car envis l'eust courroucie au point où elle estoit, I, I, 321 dans POINT
[Je] vous veux de point en point parler et monstrer toutes les aventures, depuis...., I, I, 1 dans POINT
À ce point que ces seigneurs anglois et bretons furent revenus à Hainebon, messire Charles de Blois avoit conquis la bonne cité de Vennes...., I, I, 185 dans POINT
[Le châtel d'Aiguillon] estoit bien seant et en bonne marche, en la pointe de deux grosses rivieres portans navire [le Lot et la Garonne], I, I, 235 dans POINTE
Ces paroles douces et tractables amollirent grandement la pointe de l'ire que l'empereur avoit, II, III, 93 dans POINTE
Quand Nicolas Cliffort se vit argué et pointé si avant, si fut tout honteux, II, II 84 dans POINTER
Si prenez ce conseil bref, et pointez bien la chose avant pour lui donner cremeur [crainte] et à ses marmousets aussi, II, III, 72 dans POINTER
Plus rebarbatifs que singes qui mangent poires, II, II, 38 dans POIRE
Les chemises lissées et poyées estoient seches et deliées et joignans à la chair, et se prirent au feu à ardoir, III, IV, 32 dans POISSER
Les quatre mestiers de Bruges : coulettiers, virriers, bouchers et poissoniers, II, II, 158 dans POISSONNIER, IÈRE
Adonc se remistrent ensemble de grant courage les Bretons, .... et bouterent de bras et de poitrines courageusement sur ceux qui les avoient reculés, II, III, 32 dans POITRINE
Et les approuches faites, les vaillans hommes d'armes qui en leur vertu se fient, jointes les nefs ensemble, avallent les pontz et passent es nefz adversaires, et là, à bonnes espées, haches et dagues, se combattent main à main, le Jouvencel, dans JAL. Et les Flamands avoient fait ponts de nefs.... sur l'Escaut où ils alloient de l'un à l'autre, II, II, 58 dans PONT
Et l'attendoit cil qui se nommoit pape Clement, en la chambre du consistoire, seant en une chaire pontificalement en sa papalité, III, IV, 4 dans PONTIFICALEMENT
Que nullement ils ne laissassent le roi d'Angleterre repasser, ni prendre port en Flandre, I, I, 106 dans PORT
Tant cuidoit-il bien avoir de grace et de port [autorité] en la ville, II, III, 36 dans PORT
Si regarderent que.... ils ne pouvoient trouver meilleur capitaine que Soustrée ; car il auroit de mal faire plus grand loisir et plus de port [inclination] que nul des autres, II, II, 142 dans PORT
Adonc vinrent arbalestriers et gens de pied avant, et si en y avoit aucuns qui jetoient de bombardes portatives et qui traioient grands quarriaulx empennés de fer, II, II, 181 dans PORTATIF, IVE
Dieu merci ! je me porte assez bien ; mais j'avois plus d'argent quant je faisois guerre pour la partie du roi d'Angleterre, II, III, 24 dans PORTER
Ainsi se porta celle journée, et n'y eut rien fait, non chose qui fasse à recorder, I, I, 91 dans PORTER
Et s'en alla denoncer audit messire Hervey, et dire la besogne ainsi comme elle se portoit, I, I, 177 dans PORTER
Les barons qui demeurés estoient et le remenant du pays, ne le [Hue le Despensier] purent plus porter [supporter], I, I, 9 dans PORTER
Bien savoit Aimerigot Marcel que le chasteau d'Aloize delez St Flour n'estoit point gardé, fors du portier tant seulement, II, II, 47 dans PORTIER, IÈRE
Trop bel escuier estoit, et pourtraioit de tous membres grandement au pere, II, III, 13 dans PORTRAIRE
Mirent plusieurs devises et positions [plans et propositions], desquelles nulles ne vindrent à effet, liv. I, p. 167, dans LACURNE dans POSITION
Si pouvoient manger cele viande [les Écossais] en pot et en rost à leur plaisir, sans pain, I, I, 42 dans POT
Si poures et si nuds que les poux vous estrangleront, et les croquerez entre vos ongles, II, III, 18 dans POU
On alla en sa maison, où l'on trouva de la poudre de salpestre [poudre à canon], liv. II, p. 149, dans LACURNE dans POUDRE
Adonc entra le comte en autres paroles.... et leur remontra en parlant la maniere et la nature des Espaignols, et comment ils sont ords et pouilleux, II, III, 18 dans POUILLEUX, EUSE
Et leur [aux Gantois] apportoit on des villages environ toutes sortes de douceurs, fruits, beurre, poulailles et autres choses, II, II, 161 dans POULAILLE
Ces capitaines rançonnoient tout le pays, excepté la terre au comte de Foix ; mais en celle ils n'osassent pas prendre une poule sans payer, II, III, 6 dans POULE
Car attemprance [prudence] est d'autre part, Qui n'a mie sens de poupart, Poésies mss. p. 197, dans LACURNE dans POUPARD
Le roi est jeune ; si croit jeunement.... mieux lui vaudroit.... de croire ses oncles.... que celle poupée le duc d'Irlande, II, III, 62 dans POUPÉE
Encore se confioient plus les Anglois en ceux que vous ai nommés, qu'ils ne faisoient ens Espaignols, et pour cause, II, III, 85 dans POUR
Louis de Baviere, empereur de Rome pour le temps, I, I, 74 dans POUR
Nous menons femmes en notre compagnie et avons mené, qui ne demandent que le sejour ; et, pour un jour qu'elles cheminent, elles en veulent reposer quinze, II, III, 82 dans POUR
Pour ce, si Jean Lyon fust mort, ne se briserent mie adoncques les convenances que cils de Gand avoient à cils de Bruges, II, II, 55 dans POUR
Ils vinrent à Paris là où le roi estoit ; et lui livrerent le comte de Montfort pour prisonnier, I, I, 157 dans POUR
Ceux qui la trahison avoient pourpensée, II, II, 231 dans POURPENSER
Là avoit un pourpointier de Londres, qui avoit apporté et fait apporter soixante pourpoints...., II, II, 115 dans POURPOINTIER, IÈRE
C'estoit la cause pourquoi il sejournoit là tant, I, I, 115 dans POURQUOI
Pourquoi. [c'est pourquoi] les Bretons retournerent le plus tost qu'ils purent, II, II, 1 dans POURQUOI
Le roy Edouard d'Angleterre sejournoit à Villenort, et soustenoit chascun jour, sur ses despens, bien seize cens hommes d'armes, tous venus d'outre mer, et bien dix mille archiers, sans les autres poursuivans, liv. I, p. 44, dans LACURNE dans POURSUIVANT, ANTE
Le duc d'Anjou jeta son avis à aller mettre le siege devant Bergerac, pourtant qu'elle est la clef de la Gascogne, II, II, 1 dans POURTANT
Dura le grand estour [combat] et le poulsis plus de trois heures.... lançant et gettant dardes, et poulsans l'un sur l'autre, dans DU CANGE, pulsatus. dans POUSSER
Car bien savoit [le comte de Flandre] que il les [les Gantois] avoit si avant menés que ils n'en pouvoient plus, II, II, 150 dans POUVOIR
Si manda par des herauts au duc de Normandie son cousin, que bataille se put faire entre eux, I, I, 118 dans POUVOIR
Une bastide de gros merriens à maniere d'une recueillette, où bien pouvoient mille hommes, II, II, 67 dans POUVOIR
Et avoient fait charpenter un engin, auquel avoit trois estages, et en chascun estage pouvoient vingt arbalestriers, II, III, 2 dans POUVOIR
Et estoit l'intention [du roi de France] que [ses gens] se delivrassent de prendre Evreux, ou de l'avoir par composition au plutost que ils pouvissent, II, II, 30 dans POUVOIR
Quand ils furent tous assemblés à St-Quentin.... ils regarderent quel nombre de gens ils pouvoient estre ; si trouverent qu'ils estoient bien six mille armures de fer..., I, I, 109 dans POUVOIR
Monseigneur, respondit Yvain [au duc d'Anjou], à [selon] mon loyal pouvoir je obeirai à votre commandement, II, II, 12 dans POUVOIR
Ils dirent que ils en feroient leur pouvoir temprement, I, I, 66 dans POUVOIR
Et dit au roi de France [le héraut] comment le roi anglois estoit arresté sur les champs, et lui requeroit à avoir bataille, pouvoir contre pouvoir, I, I, 90 dans POUVOIR
Encore en ce detri [retard], si avisa Alain Roux et trouva un autre art de pratique, assez subtil si rien lui eust valu, III, IV, 11 dans PRATIQUE
[Charles VI à Toulouse] descendit aux predicateurs [frères prêcheurs], et fut là logé, liv. IV, p. 26, dans LACURNE dans PRÉDICATEUR
Si fu moult volontiers ouï, car bien sçut faire la predication, II, III, 81 dans PRÉDICATION
Les chevaliers d'Angleterre dirent bien que point n'y auroit de deffaute, du moins que les oncles du roi d'Angleterre ne fussent au jour assis et prefix en la cité d'Amiens, III, IV, 18 dans PRÉFIX, IXE
Le comte de Hainaut avoit si pris au coeur cette guerre, combien que de premier il en fust moult froid, que...., I, I, 128 dans PREMIER, IÈRE
Le roi [anglois] issit de son vaissel, et, du premier pied qu'il mit à terre, il chey si rudement que le sang lui vola hors du nez, I, I, 266 dans PREMIER, IÈRE
[Windsor] là où fut premierement commencée et estorée la noble Table ronde, I, I, 213 dans PREMIÈREMENT
Si fut le chevalier demandé et examiné.... il leur respondit bellement et sagement, selon la premisse que vous avez ouïe ci-dessus, II, II, 104 dans PRÉMISSES
Et aviserent et considererent auquel lez [côté] elle [la ville] estoit plus prenable, I, I, 102 dans PRENABLE
Et dessous ce fer avoit un havet [crochet] aigu et prenant, I, I, 135 dans PRENANT, ANTE
La belle.... me dist moult amoureusement : Revenez nous, car vraiement à vostre line prenc plaisir, Espin. amour. dans PRENDRE
Or regardez, dit Aymerigot à ses compagnons quand il tint les clefs, si j'ai bien sçu decevoir ce fol, je en prendrois bien assez de tels, II, II, 214 dans PRENDRE
Et si nous faisions une chose que je vous dirai, que nous presissions cinq ou six cens des nostres bien montés...., II, III, 70 dans PRENDRE
Je vueil que tous ceux qui sont là dedans y soient tellement enclos, que jamais par les portes en saillent ; je leur ferai prendre autre chemin, II, III, 7 dans PRENDRE
Angleterre est un pays moult dangereux à arriver ; et prenons que nous y arrivions, c'est un pays.... qui est très mauvais pour hostoyer [faire la guerre], II, III, 47 dans PRENDRE
Jean Lyon prit paroles [querelle] et debat à lui, et l'occit, II, II, 52 dans PRENDRE
Et aussi cher avoit-il prendre la mort avec celle noble dame, qui dechassée estoit hors de son pays, si mourir y devoit, comme autre part, I, I, 16 dans PRENDRE
Vous avez grand tort, qui vous prenez à ce chevalier ; jà savez-vous qu'il est à madame la roine, II, II, 235 dans PRENDRE
Si leur pria ledit roi cherement, qu'ils voulsissent si bien penser et soigner de Tournay que nul dommage ne s'en prist...., I, I, 126 dans PRENDRE
La treve durant, qui fut prise entre le duc de Normandie et...., I, I, 116 dans PRENDRE
Ils assiegerent le chasteau au plus près qu'ils purent, I, I, 21 dans PRÈS
[Le duc d'Anjou] s'en vint mettre le siege devant la ville et le chastel de Lourdes ; adonc se douta grandement le comte de Foix du duc d'Anjou, pour ce que il le vouloit voir de si près, II, III, 9 dans PRÈS
Au XVe siècle, presbytérien était équivalent de chapelain : Je, Jean Froissart, presbiterien et chapelain à mon très cher seigneur dessus nommé, III, IV, 1 dans PRESBYTÉRIEN, ENNE
[Jean Balle aux serfs anglois] nous sommes appelés serfs et battus, si nous ne faisons presentement leur service [des nobles], II, II, 106 dans PRÉSENTEMENT
Et disoit [Charles V] que le comte de Flandre estoit le plus orgueilleux et presumpcieux prince que on sceust, II, II, 46 dans PRÉSOMPTUEUX, EUSE
Ils estoient assaillis si roide, que presque les trois parts de la ville estoient à cet assaut, I, I, 248 dans PRESQUE
Rompre la presse, I, I, 285 dans PRESSE
Et se vouloient bouter hors de presse [tirer leur épingle du jeu], II, II, 60 dans PRESSE
Dedans Haspre [ville du Cambrésis ou Hainaut] a une prévosté de moines noirs, et grands edifices avec le moustier qui se tient de Saint-Vast d'Arras...., I, I, 100 dans PRÉVÔTÉ
Or regardez du comte de Flandre ; il semble qu'il ny attouche, et il fait tout ; il veut prier l'espée en la main, II, II, 207 dans PRIER
Le comte de Roussy, qui avoit encores le maltalent en son coeur de sa ville et de son chastel de Roussy que ces pillars navarrois luy avoient tollu, fit faire une priere de chevaliers et escuiers entour luy, et eut bien cent lances, liv. I, p. 222, dans LACURNE dans PRIÈRE
Et le roi d'Angleterre s'en estoit parti à petite prime, I, I, 278 dans PRIME
En ce jour.... retournoit de Cantorbie la mere au roi d'Angleterre, la princepce de Galles, et venoit de pelerinage, II, II, 108 dans PRINCESSE
Et la cause pourquoi principalement ils [Jean Lyon et Mahieu] s'entreheoient, je le vous dirai, II, II, 52 dans PRINCIPALEMENT
Avoit le roi d'Angleterre saisi toute la prinçauté de Galles, II, II, 30 dans PRINCIPAUTÉ
Et à ce temps là les Escots aimoient et prisoient assez peu les Anglois, et encore font-ils à present, I, I, 34 dans PRISER
Et enconvenança [promit] sur sa loyauté de venir dedans trois jours tenir prison à Valenciennes, I, I, 110 dans PRISON
Si fut enclos de ses ennemis par trop demeurer derriere, et fiança prison, et aussi deux escuyers, I, I, 139 dans PRISON
Si fut messire Jehan Bucq mis en prison courtoise à Londres ; il pouvoit aller et venir parmy la ville ; mais dès souleil couchant il convenoit qu'il fust à l'hostel, liv. III, p. 167, dans LACURNE dans PRISON
Et especialement devers le roi et son plus privé conseil, I, I, 10 dans PRIVÉ, ÉE
[Les Flamands excommuniés par le pape se plaignirent à Édouard III leur allié, qui leur manda] que de ce ils ne fussent neant effrayés ; car la premiere fois qu'il repasseroit la mer, il leur meneroit des prestres de son pays, qui leur chanteroient des messes, voulust le pape ou non, car il est bien privilegié de ce faire, I, I, 106 dans PRIVILÉGIER
Or dit le texte de mon procès, sur lequel je vueil proceder, qu'en celle saison nouvelles s'espandirent que...., III, IV, 13 dans PROCÈS
Et sembloit audit duc que la fille de son germain frere devoit estre par raison plus prochaine d'avoir la duché de Bretaigne après son decès, I, I, 147 dans PROCHAIN, AINE
Le mardi prochain après le jour Saint-Michel, I, I, 306 dans PROCHAIN, AINE
Ceux de Bergerac lui jurerent feauté et hommage [au comte Derby], et le reconnurent à seigneur au nom du roi d'Angleterre, par vertu de la procuration qu'il en portoit, I, I, 221 dans PROCURATION
Tant alla et tant procura la bonne dame entre ces seigneurs avec l'aide et le conseil d'un gentil chevalier et sage, que...., I, I, 143 dans PROCURER
Les serfs anglois se departirent et passerent la riviere.... et toujours tenant leur opinion d'abattre à dextre et à senestre devant eux maisons et hostels d'avocats et de procureurs, II, II, 109 dans PROCUREUR
Mais avoit le roi saisi toute la terre de Cotentin, et en fesoit lever les profits, I, I, 246 dans PROFIT
Depuis, en bien peu de temps, il gagna tant et acquit et profita par rançons, par prises de villes et de chasteaux, qu'il devint si riche que...., I, I, 325 dans PROFITER
À la tierce marée ils tirerent les voiles à mont et prirent le parfont ; et nagerent tant par mer qu'ils virent Flandre..., I, I, 68 dans PROFOND, ONDE
La garnison trop se defendroit ; mais j'ai vu, dit l'espie, issir la proie [le bétail] hors de la ville, et y a bien sept ou huit cents grosses bestes, et sont par dessous la ville ès prés, I, I, 254 dans PROIE
Cils qui prolongeoient tant qu'ils pouvoient, disoient : Commencez ailleurs et puis vous retournerez par ici, III, IV, 11 dans PROLONGER
[Les Romains] prirent le prudom qui bien avoit cent ans, et le menerent et le pourmenerent parmi Rome, II, II, 20 dans PROMENER
Ceux de dedans durement oppressés et requis par plusieurs fois par le connestable qu'ils se rendissent, ou tous seroient morts, s'ils estoient prins par force ; c'estoient les promesses que le connestable promettoit par coustume, liv. I, p. 458 dans PROMESSE
Gregoire XI avoit promis à Dieu que, si en son vivant il estoit jà promu si haut.... à son loyal pouvoir, il ne tendroit son siege ailleurs que là où saint Pierre l'avoit tenu, II, II, 20 dans PROMOUVOIR
Auquel temps on pourroit faire le voyage plus propicement, liv. III, p. 151 dans PROPICEMENT
Là eut aucuns chevaliers et escuyers d'Angleterre qui volontiers se fussent avancés de courir jusques à ceux que ils veoient chevaucher, qui ne leur eust rompu leur propos, II, II, 15 dans PROPOS
Là furent toutes les paroles au-devant dites relatées et proposées, entendues, accordées, escrites et scellées, I I, 96 dans PROPOSER
Je auteur et proposeur de cette histoire, III, IV, 28 dans PROPOSEUR
Malgré le proprel roi et tous ses aidans, I, I, 22 dans PROPRE
On me pourroit demander, qui voudroit, dont telles choses me viennent à savoir, pour en parler si proprement et si vivement, II, III, 70 dans PROPREMENT
Et firent si grand bruit.... qu'il sembloit proprement que tous les diables d'enfer fussent là venus, I, I, 42 dans PROPREMENT
Le dit evesque faisoit protestation que toute la maniere du traité et de l'accord fait entre lui et mon seigneur Hervey de Leon son neveu seroient nuls, I, I, 151 dans PROTESTATION
Et me sambloit, à voir enquerre [à chercher le vrai], Grant proece à leur grasce acquerre, Espin. amour. dans PROUESSE
On dit en un commun proverbe.... que oncques envie ne mourut, II, II, 206 dans PROVERBE
Le royaume de France, qui par droite succession de proismeté devoit estre sien, I, I, 62 dans PROXIMITÉ
Cette dame, qui estoit moult humble et preude femme...., I, I, 49 dans PRUDE
Et là chantoient un psaume du psaultier David qui dit ainsi...., II, III, 15 dans PSAUTIER
Voire, dit le maire.... gars puant, parles tu ainsi en la presence du roi ?, II, II, 115 dans PUANT, ANTE
Pour la puantise des bestes que l'on tuoit en l'ost..., liv. II, p. 290, dans LACURNE dans PUANTISE
De toutes ces paroles, ces dons, ces desheritances et heritances, on fit instruments publics et authentiques, II, II, 50 dans PUBLIC, IQUE
Tous chevaliers doivent aider, à leur loyal pouvoir, toutes dames et pucelles dechassées et deconfortées, à leur besoin, mesmement quand ils en sont requis, I, I, 16 dans PUCELLE
Il samble voir qu'argens me pue ; Dalès moi ne peut arrester, le Dit dou florin. dans PUER
Et puissedi [puis-ce-di, depuis ce jour], durant l'année, furent eux tous payés de ce que les chevaux montoient, I, I, 44 dans PUIS
Ni on n'espargnoit non plus or ni argent que donc qu'il apleuist des nues, ou que on le puisast à la mer, II, III, 36 dans PUISER
Les compagnons ne furent mie bien assurés de ces paroles ; car nul ne meurt volontiers, puis qu'il peut finer par autres gages [quand il peut sortir d'embarras autrement], I, 1, 242 dans PUISQUE
Et se logerent puissamment à l'encontre des François, I, I, 118 dans PUISSAMMENT
Là n'avoient les riches hommes de la ville, ni les notables, nulle puissance [autorité], II, II, 57 dans PUISSANCE
Cil y vint à grand puissance de gens d'armes, I, I, 160 dans PUISSANCE
Le roi se delogea de Rosebecque par la punaisie des morts, II, II, 200 dans PUNAISIE
Ce n'est pas justice, sire roi, de couper testes ni poings, ni pieds, ni pendre ; cela est punition, II, III, 72 dans PUNITION
Et me mettrai volontiers en pur ma chemise [Eust. de St Pierre], à nud chef, et la hart au col en la merci du roi d'Angleterre, I, I, 321 dans PUR, URE
[Édouard ordonne de faire évacuer Calais] hommes et femmes et enfans ; car je vueil la ville repeupler de purs Anglois, I, I, 322 dans PUR, URE
Ains est son intention, que vous vous mettez tous en sa pure volonté [le représentant d'Édouard aux assiégés], I, I, 320 dans PUR, URE
Et se porta le traité entre eux et messire Charles : qu'ils se rendroient quittement et purement saufs leurs corps et leurs biens...., I, I, 190 dans PUREMENT
Quand on a la maladie au chef, tous les membres s'en sentent, et convient que la maladie se purge par où que ce soit, II, III, 74 dans PURGER
Ils trouverent [à Lécluse] une nef appareillée, et l'acheterent à leurs deniers, et se departirent, et vinrent arriver au quay de Londres, II, II, 206 dans QUAI
Et rendirent grands graces à Dieu de la belle journée qu'ils avoient eue, quand une poignée de gens qu'ils estoient, environ mille combattants.... en avoient deconfit plus de dix mille, I, I, 231 dans QUAND
Si se repentoit trop le duc de ce que si simplement s'en estoient partis, quand ils n'avoient ars ou abattu le chastel ; mais amender ne le pouvoit, I, I, 254 dans QUAND
Et commune renommée en couroit partout en Espaigne.... et sachez que on n'en disoit pas le quart au duc de Lancastre, II, III, 44 dans QUART
Et seroient payés tous ceux qui en ce voyage iroient pour un quartier d'an, II, III, 18 dans QUARTIER
Ils firent tendre et traire les voiles contre mont, et vinrent au vent de quartier [vent qui souffle un peu à côté de la pouppe], sur destre, pour avoir l'avantage du soleil, I, I, 12 dans QUARTIER
Ce sont impositions, gabelles, subsides, dimes, quatriemes et toutes extorsions sur le peuple, III, IV, 50 dans QUATRIÈME
Moult de grandes aventures.... lesquelles je ne pourrois mie nommer, ni la quatrieme partie escrire ni recorder, I, I, 309 dans QUATRIÈME
Pour voir qu'on [ce qu'on] voudroit faire du roi, qui en prison estoit [Edouard II], I, I, 25 dans QUE
Et lui recorderent que une poignée de gens que ils estoient, avoient deconfit le roi d'Escosse et toute sa puissance, 1, I, 307 dans QUE
Ils trouverent les nefs et les vaisseaux tous prests qu'on leur avoit amenés d'Angleterre, I, I, 29 dans QUE
Ainsi furent ils trois jours et trois nuits sans pain.... et après, par l'espace de quatre jours, qu'il leur convenoit acheter un pain mal cuit six esterlins, qui ne dust valoir qu'un parisis...., I, I, 39 dans QUE
Pour garder les destroits et les passages contre les Anglois, qu'ils ne passassent d'Angleterre par deça la mer pour venir en France, I, I, 78 dans QUE
Et fit garder le Havre et le port de Calais, si près que rien n'y pouvoit entrer ni issir, que tout ne fust confondu, I, I, 315 dans QUE
Estoyent bien six mille hommes, qu'uns qu'autres, liv. I, p. 103, dans LACURNE dans QUE
Car leur langue mal parliere Tourne que [comme] moulins à vent, Poésies mss. p. 22, dans LACURNE dans QUE
Si bouta sa teste hors d'une basse fenestre qui là estoit, et fit signe qu'il vouloit parler au quel que fust de l'ost, I, I, 242 dans QUEL QUE
Hasples, ne fuseaus, ne keneules, Le dit dou florin. dans QUENOUILLE
Artevelle, qui preschoit sa querelle de desheriter le comte Louis leur naturel seigneur.... et heriter le fils du roi d'Angleterre, I, I, 247 dans QUERELLE
Si fut tasté et quis, et la lettre trouvée sur lui, I, I, 228 dans QUERIR
Je m'en irai costoyant ces vallées pour ouïr et savoir si j'aurai nulles nouvelles de Geronnet, qui nous a mis en celle queste, II, III, 99 dans QUÊTE
Et se partirent par une autre porte que par celle devant qui les Flamands estoient venus, I, I, 141 dans QUI
Et s'il n'estoit fort pour ce faire. il s'en devroit retraire au roi d'Angleterre, en qui main [en la main de qui] ces convenances et alliances estoient dites et jurées..., I, I, 125 dans QUI
Ils se traïrent au plus tost qu'ils purent chacun vers son hostel, qui put entrer dedans, I, I, 31 dans QUI
La put on voir dames noblement parées et richement atournées, qui eut loisir, I, I, 31 dans QUI
Et de soi mesme estoit large, honorable et courtois, et qui volontiers voyoit le sien despendre, Prol. dans QUI
....Et nous vous tiendrons pour droit roi de France, et obeirons à vous comme au roi de France, et vous demanderons quittance de notre foi ; et vous la nous donnerez comme roi de France ; pour ainsi serons-nous absous et dispensés, et irons partout là où voudrez et ordonnerez, I, I, 95 dans QUITTANCE
Or sont depuis les choses muées autrement ; car tout le royaume de Castille demoura quittement et paisiblement au roy Henry son frere, II, III, 34 dans QUITTEMENT
Je vous quitte votre prison, et vous pouvez partir demain, I, 1, 329 dans QUITTER
Ceux de Calais virent bien que le secours en quoi ils avoient fiance leur estoit failli, I, I, 320 dans QUOI
Les manieres des assauts, comment et de quoi, je le vous veux declarer, et pleinement deviser, I, I, 257 dans QUOI
Et se retrairent les François à leur logis et passerent la nuit à paix et aise ; ils avoient bien de quoi [sujet], II, III, 23 dans QUOI
Donnez-lui du vostre largement ; s'il vous demande quoi que ce soit, accordez-lui tout ; car c'est la voie par laquelle vous le gagnerez, III, IV, 50 dans QUOI
Quoi qu'il fust là armé et en grand arroy, si ne veoit-il goute et estoit aveugle, I, I, 288 dans QUOIQUE
Il s'est jà bouté au chastel, et montre qu'il le voudra tenir, quoique nous devenons Anglais, I, 1 dans QUOIQUE
Vous vous en irez par delà puisque en vous mande, et vous racointerez de vos gens et de vostre pays, II, II, 59 dans RACCOINTER
Le comte commanda que l'on ardist tout, si des rachats à argent les herauts n'avoient leur devoir, II, II, 66 dans RACHAT
[les Anglois] manderent à cils de Reims, qu'ils arderoient tous leurs bleds environ Reims, s'ils ne le rachetoient de vivres, de pains et de vins, II, II, 66 dans RACHETER
Et pour ce que vous sachiez veritablement le commencement et la racine de cette guerre et dont elle se meut, I, I, 146 dans RACINE
Et Louis Rambaut s'en venoit radant le pays vers un village que on dit la Baterie, II, III, 17 dans RADER
Et je m'en irai à Bruges et à Ypre apprendre encore mieux les nouvelles ; et les rafreschirai par paroles, II, II, 174 dans RAFRAÎCHIR
La forte ville de Hainebon, qui grandement estoit rafraischie et renforcée, ravitaillée et pourvue de toute artillerie, I, I, 186 dans RAFRAÎCHIR
Et vinrent à Dinan, et rafraischirent en l'abbaye, et puis passerent outre Bouchain, I, I, 79 dans RAFRAÎCHIR
Ainsi dura l'assaut jusques à heures de tierce que le jour eschauffa moult fort, et le soleil luisoit à raies et moult ardent, II, III, 70 dans RAIE
Monseigneur Jean de Hainaut qui bien est ramentu, et de raison, en ce livre...., Prol. dans RAISON
Le mareschal qui vit bien que la requeste n'estoit mie honorable ni raisonnable, I, I, 139 dans RAISONNABLE
Une chose faisoit à raisonner [à considérer] ; l'yver approchoit...., liv. III, f° 348 dans RAISONNER
Si se departirent ces seigneurs de ce parlement, sans rien faire, fors tant que la treve fut ralongée de deux ans, I, I, 146 dans RALLONGER
Si ardirent la bastille et tous ceux qui dedans estoient, sans nul prendre à merci : oncques depuis nul ne s'y osa ramasser, II, III, 7 dans RAMASSER
Dieu merci, à bon port venimes Par vent, par singles et par rimes, Poés. mss. p. 123, dans LACURNE dans RAME
Le roy de France fut avec le pape et les cardinaux, je ne say quants jours en joye, en rameaux [sorte de réjouissance] et en esbatements, liv. IV, p. 13 dans RAMEAU
Chevaliers et escuyers armés si très nettement, que rien n'y avoit à ramender, I, I, 93 dans RAMENDER
Ces paroles et autres ramollirent et adoucirent grandement le courage et le mautalent du roi d'Angleterre, I, I, 289 dans RAMOLLIR
Les Escots establis sur deux croupes de montagnes, là où l'on ne peut bonnement monter ni ramper pour eux assaillir, I, I, 41 dans RAMPER
....Et vous laisserai venir à rançon legere et gracieuse [le roi d'Angleterre à messire Hervey son prisonnier], I, I, 214 dans RANÇON
[Son cheval l'emporta au milieu des Allemands] qui l'enclorrent de toutes parts, le prirent et le rançonnerent et lui demanderent dont il estoit, I, I, 91 dans RANÇONNER
Et estoit tenu Pietre du Bois en paix parmi tant qu'il avoit juré qu'il ne traiteroit jamais ni ne procureroit nulle guerre ni rancunes des bonnes gens de Gand envers le duc de Bourgogne, II, II, 241 dans RANCUNE
Et avoit dit Philippe d'Artevelle et fait dire de rang en rang : " Si le comte vient sur nous, gardez-vous bien que nul ne lui fasse mal, ", II, II, 156 dans RANG
Pour bien savoir argent desfaire, Si bien qu'on ne le scet refaire, Rapiecier ne remettre ensamble, Le dit dou florin. dans RAPIÉCER
Si le fit refaire et rappareiller [le fort château d'Auroy] et bien garnir de gens d'armes...., I, I, 180 dans RAPPAREILLER
Quand ils [les habitants de Calais] ouirent ce rapport [exposé des conditions du roi Édouard], ils commencerent tous à crier, I, I, 321 dans RAPPORT
Ainsi que informés estoient et qu'on leur rapportoit, et leur disoient gens creables...., I, I, 31 dans RAPPORTER
Je vous delivrerai à Jousselin [le bourreau] qui vous fera vos barbes sans rasouer, II, III, 8 dans RASOIR
Et se delogerent les Anglois.... et se mirent sur les champs, et trouverent les terres rassises et le beau temps venu, II, III, 43 dans RASSEOIR
Le chevalier [envoyé pour reconnaître, et arrêté] fit le rat borgne, et se fust voulontiers excusé s'il eust peu, et dit : Je ne suis pas Trivilien, mais je suis un fermier à messire Jehan de Hollande, liv. III, p. 230, dans LACURNE dans RAT
Quand ceux qui estoient sur la porte virent le grand meschef, ils eurent paour de perdre le chasteau, si laisserent avaler le grand rastel, et encloirent le chevalier dehors...., I, I, 149 dans RÂTEAU
Avec les seigneurs et les dames, Les damoiselles et les fames, M'esbatoie très volontiers ; De ce n'estoie pas ratiers, Esp. amour. dans RATIER, IÈRE
On leur remit et ratacha leurs heaumes, et leur rendit on leurs lances, III, IV, 12 dans RATTACHER
L'escuyer se rattendry grandement, et n'eust veu jamais son pere ni sa mere mourir ; si rendit la tour, II, II, 47 dans RATTENDRIR
Nous devons bien avoir laissé le royaume de France.... quand nous sommes ainsi ravalés de vilains, et ne nous en veut-on faire droit, II, III, 18 dans RAVALER
Là estoient ces archers d'Angleterre habiles et legers, et qui traioient par art et par avis, et de tel ravine que grant hideur estoit à regarder, I, I, 306 dans RAVINE
Aucune fois se ravisoit ; car honneur et loyauté lui défendoit de mettre son coeur en tel fausseté, I, I, 168 dans RAVISER (SE)
Son page, sur son coursier, autour des batailles, l'avoit poursui ; et le trouva si à point qu'il gissoit là et ne se pouvoit ravoir ; il n'avoit autre empeschement que du cheval, I, I, 289 dans RAVOIR
Sera tout ce païs reacquis, liv. II, p. 216, dans LACURNE dans RÉACQUÉRIR
Les archers qui estoient haut es estages [des beffrois] rapparoient dessus tous les murs et traioient trop rapidement, I, I, 237 dans RÉAPPARAÎTRE
Je vois ces vilains trop volontiers qui s'appuyent sur ces creneaux.... veez les ; ils sont plus rebarbatifs que singes qui mangent poires et enfans leur veulent tolir [enlever], II, III, 38 dans RÉBARBATIF, IVE
Les maroniers [mariniers] de ce faire furent tout rebelles, II, II, 22 dans REBELLE
Or vous parlerons du duc de Lancastre, qui estoit sur les marches d'Escosse en ces jours que ces aventures avinrent et cils rebellemens du peuple en Angleterre, II, II, 116 dans REBELLEMENT
Pour la doute des rebellions ils y establirent [à Évreux] de bonnes gens d'armes, II, II, 27 dans RÉBELLION
Et puis s'abaissa et se plongea son visage en l'eau, et commença à boire et à reboire, tant que il en valut pis, III, IV, 20 dans REBOIRE
Quand messire Hue de Cavrelée se vit ainsi rebouté de cel evesque qui estoit de grand lignage, II, II, 207 dans REBUTER
Et eussent volontiers vu qu'il fust reschappé de ce peril ; mais il ne put, ainçois mourut dedans le second jour après, I, I, 99 dans RÉCHAPPER
Aucuns issirent après eux pour aventure trouver ; mais ils furent rechassés arriere...., I, I, 178 dans RECHASSER
Messire Jean Chandos, qui, depuis, de prouesse et de chevalerie fut plus recommandé que nul chevalier de son temps, I, I, 92 dans RECOMMANDER
Or vous dirai une grande appertise d'armes.... que on doit bien tenir et recommander à sage fait d'armes...., I, I, 150 dans RECOMMANDER
C'estoient tous reviaux, danses, caroles et soulas tous les jours et toujours à recommencer, III, IV, 4 dans RECOMMENCER
Pour l'honneur de vous, en considerant et recompensant les peines et les travaux que vous avez eus de venir jusques ici...., II, III, 128 dans RÉCOMPENSER
Ils en font un petit tourtel, et le mangent pour reconforter leur estomac, I, I, 34 dans RÉCONFORTER
Et jurerent [les bourgeois] et reconnurent à tenir la cité de luy, I, I, 58 dans RECONNAÎTRE
[Philippe de Valois après avoir menacé les Flamands de sa vengeance leur promet toutefois que] s'ils se vouloient reconoistre et retourner à lui et à la couronne de France [ils venaient de s'allier à Édouard III], il leur pardonneroit...., I, I, 106 dans RECONNAÎTRE
Ainsi reconquit ladite roine [Isabelle] le royaume d'Angleterre, I, I, 22 dans RECONQUÉRIR
Il s'en vint droit à Bruxelles : là le reconvoyerent le duc de Guerles, le marquis de Juliers...., I, I, 95 dans RECONVOYER
Que vous ferois-je long record ? la journée fut pour les Anglois, I, I, 328 dans RECORD
La gaite commence à corner et recorner, II, II, 212 dans RECORNER
Comment messire Jehan le Bouteiller et messire Hubert du Fresnoy furent recoux de mort, liv. I, p. 104 dans RECOURRE
Il envoya ses lettres et ses messages partout où il cuidoit recouvrer de bons compagnons, I, I, 29 dans RECOUVRER
Le roi et son conseil ne purent sitost recouvrer de tant d'argent que les chevaux montoient...., I, I, 44 dans RECOUVRER
On ne trouve rien sur le pays [d'Écosse] : à grand peine y recuevre l'on du fer pour ferrer les chevaux, II, II, 228 dans RECOUVRER
[La veille de la bataille de Crécy Philippe de Valois pria au souper tous les hauts princes qui adonc estoient dedans Abbeville....] et fut ce soir en grant recreation et en grant parlement d'armes...., I, I, 283 dans RÉCRÉATION
De ces nouvelles fut le roi anglois joyeux, et rescripvit au dit marquis que...., I, I, 76 dans RÉCRIRE
Mieux vaut que nous nous defendions de bonne volonté, que, en fuyant comme lasches et recreus, nous soyons pris et deconfits, I, I, 327 dans RECRU, UE
Le roi manda le recteur et les maistres et docteurs de l'université de Paris, II, II, 48 dans RECTEUR
Ces archers estoient recueillis et alliés plus de six mille ensemble, I, I, 31 dans RECUEILLIR
Point ne s'espargnoit, mais se tenoit tout devant en très bon convenant, et recueilloit les horions moult vaillamment...., I, I, 86 dans RECUEILLIR
Si fit bien matin recueillir en grant haste tentes et trefs et trousser, et se mit à chemin...., I, I, 319 dans RECUEILLIR
De premiere venue, il y eut dur encontre et fort boutis ; et s'adressa le roi [d'Angleterre] dessus messire Eustache de Ribeumont, lequel estoit moult fort chevalier et hardi et de grant emprise, et qui recueillit le roi moult chevaleureusement, non qu'il le connust, ni il ne savoit à qui il avoit à faire, I, I, 328 dans RECUEILLIR
Ils ressoignent et reculent, car ils ne sont pas gens pour combattre à nous, I, I, 121 dans RECULER
L'argent de la redemption [de la ville] vint au profit du duc de Lancastre ; le mareschal en ot mille francs, II, III, 39 dans RÉDEMPTION
Ces deux sont grands seigneurs [Guillaume et Jean de Hainaut] craints et redoutés de leurs ennemis...., I, I, 12 dans REDOUTER
Il n'est chose qu'argent ne face, Et ne desface, et ne refasce, Le dit dou florin. dans REFAIRE
Grand beauté estoit à voir ces bannieres, ces pennons de soie ventiler au vent et reflamboyer au soleil, III, IV, 15 dans REFLAMBOYER
Et entendirent à mettre à point et refourbir leurs armures, I, I, 282 dans REFOURBIR
Si se rapaisa et refrena son mautalent..., I, I, 214 dans REFRÉNER
Si se refroida grandement de cette croix emprise et preschée...., I, I, 63 dans REFROIDIR
Marchandises par mer [le commerce par mer] en estoient refroidies et toutes perdues, II, II, 239 dans REFROIDIR
Il connoissoit bien les adreces et les refuges du pays, comme celuy qui en estoit, liv. I, p. 91 dans REFUGE
Et ne sçai où refuir Pour garir Ne amenrir [amoindrir] Les grieftés qu'en moi je truis [je trouve], Poés. mss. p. 269, dans LACURNE dans REFUIR
....Il savait les adresses et les refuites [d'autres éditions ont refuges] du pays, pour ce qu'il en estoit, I, I, 161 dans REFUITE
Vostre requeste n'est pas refusable, II, III, 52 dans REFUSABLE
Ils refuserent à payer, I, I, 275 dans REFUSER
[Ils] esperonnerent leurs chevaux de grand voulonté ; mais à ceste premiere lance ils faillirent, car les chevaux refuserent, liv. IV, p. 41 dans REFUSER
Ils [les nobles] n'estoient qu'une poignée de gens au regard de la communauté du royaume d'Angleterre, I, I, 32 dans REGARD
[Le roi d'Angleterre se range de l'avis de messire Godefroy et lui dit : ] Messire Godefroy, vous estes notre mareschal : ordonnez en avant ainsi que bon vous semble car dessus vous, tant qu'à cette fois, ne veuil je point mettre de regard, I, I, 272 dans REGARD
Et croit monseigneur que ceux de Nantes soient en nouvel traité avecques le jeune regent de France, lequel on doit à celle toussaint couronner, II, II, 73 dans RÉGENT, ENTE
Messire Jean de Hainaut qui estoit regent et gardien de tout le pays, I, I, 115 dans RÉGENT, ENTE
Que sceuist-on qui fu Gawains.... Li roi Artus, et il roi Los, Se ne fuissent li registre Qui euls et leur fes aministre ? , Buiss. de jonece. dans REGISTRE
Afin que honorables emprises et nobles aventures soient notablement registrées et mises en memoire perpetuelle, Prologue. dans REGISTRER
Ainsi que je vous dis.... fut le royaume de France en esmay.... par les defiances [défi] qui vinrent du duc de Guerles ; car elles furent felles et mal courtoises et hors de la rieulle des autres defiances, II, III, 70 dans RÈGLE
Et si il estoit mort, si se voudroit le royaume de France rieuler et ordonner aussi bien et mieux que par son conseil, II, III, 71 dans RÉGLER
Le jeune duc de Bourgogne qui regnoit pour le temps, liv. I, p. 240 dans RÉGNER
Les cardinaux qui pour ce temps regnoient, firent un pape et y nommerent...., liv. II, p. 51 dans RÉGNER
Quand le flux de la mer est en venant, il regorge la riviere si contre mont que nul n'y pourroit passer, I, I, 278 dans REGORGER
Aux parlemens qui furent en celle saison à Londres, ot plusieurs consaulx et paroles jetées et reiterées tant pour les Flamands que pour le pays de Portingal, II, III, 18 dans RÉITÉRER
Or me tairai un petit d'eux, et parlerai d'une autre matiere qui à cette se rajoindra, I, I, 64 dans REJOINDRE
Et relata son message bien et duement, ainsi qu'il appartenoit, I, I, 119 dans RELATER
La furent toutes les paroles au-devant dites relatées et proposées, entendues et accordées, I, I, 96 dans RELATER
Quand celle response [du comte de Flandre] fut faite et la connoissance en fut venue à ceux de Gand par la relation faite de ceux des consaulx des trois pays...., II, II, 160 dans RELATION
Si fut cette journée relaxée, jusques à une autre fois que on auroit plus grand loisir, I, I, 311 dans RELAXER
[Le duc d'Anjou] eut volonté de retourner arriere vers Toulouse et de voir sa femme qui estoit relevée d'un beau fils ; et vouloit à ses relevailles à Toulouse tenir et faire une grande feste, II, II, 12 dans RELEVAILLES
Et fut informé que le royaume d'Escoce mouvoit de luy en fief, et que le jeune roy d'Escoce, son serurge [beau-frère], ne l'avoit encores relevé ne faict hommage, I, I, 55 dans RELEVER
Messire Pierre de Berne a de usage que de nuit en dormant il se releve, et s'arme, et trait son espée, et se combat, et ne sait à qui, II, III, 14 dans RELEVER
Le roi respondit fellement qu'il n'en feroit rien ; le comte depuis n'osa relever le mot, mais se departit du roi et s'en alla à son hostel, II, II, 203 dans RELEVER
Pourquoi l'archevesque de Cantorbie avoit dit ainsi, que ores-primes estoit le roi fourni d'age et de sens.... pourquoi il conseilloit, pour le plus seur, que tous renouvelassent leur relief et serment de lui...., II, III, 81 dans RELIEF
Vous avez la noble couronne de Portingal donnée à un clerc, homme religieux et bastard, II, III, 4 dans RELIGIEUX, EUSE
Compains, compains, ce ne poet estre, Que nullement voiiés le prestre Qui jà jour ses reliques blasme, Poésies mss. p. 390, dans LACURNE dans RELIQUE
Ce roi avoit deux freres de remariage [second lit], I, I, 31 dans REMARIAGE
Et fut remarié ailleurs, là où il plut au seigneur de Bourgogne, III, IV, 30 dans REMARIER
Et se le roy l'eust tenu en son ire, il l'eust fait mourir sans remede, I, I, 54 dans REMÈDE
Ceux du chastel firent descliquer quatre martinets [machines de guerre] qu'ils avoient nouvellement fait faire, pour remedier contre les quatre kas [chats, engins] dessus dits, I, I, 262 dans REMÉDIER
Moult de grands seigneurs.... lui accorderent confort et aide et alliance pour la remener [Isabelle] en Angleterre, I, I, 8 dans REMENER
Et remercia les chefs des seigneurs moult courtoisement, quand si appareillement ils l'estoient venus servir, I, I, 94 dans REMERCIER
Ils se remirent à reconquerir de nouvel, II, II, 215 dans REMETTRE
Et s'en affuit par devers ses naves tout deconfit, et ne remmena, de bien sept mille hommes qu'il avoit avec lui, plus haut de trois cents, I, I, 181 dans REMMENER
À cette heure, quand le comte de Flandres et ses gens vinrent, il estoit haute remontée, et le soleil s'en alloit tout jus, II, II, 155 dans REMONTÉE
[Messire Louis d'Espagne avoit les neuf plus beaux vaisseaux de la flotte] et entre ces neuf avoit trois galies qui se remontroient dessus tous les autres, I, I, 195 dans REMONTRER
[Le connétable de France aux assiégés de Bergerac] leur fit remontrer comment il tenoit tous leurs capitaines, par lesquels confort leur pouvoit estre venu, II, II, 7 dans REMONTRER
Quand le duc de Glocestre vit le convenent de ces gens assemblés contre lui, si lui vint un remords de conscience, II, III, 79 dans REMORDS
Si fut capitaine [du chatel de Ber vich] Jean Bisset, un moult vaillant escuyer, lequel le fit remparer de tous points, II, II, 15 dans REMPARER (SE)
Ne rencherirent les vivres, qu'on n'eust la denrée pour un denier, aussi bien qu'on avoit par avant qu'ils [des étrangers] vinssent, I, I, 32 dans RENCHÉRIR
En ce dur rencontre cheÿ [tomba] en la main du seigneur de Montgombre un moult vaillant chevalier d'Escosse, II, III, 123 dans RENCONTRE
Et souvent y avoit des chevauchées, des rencontres et des faits d'armes des uns aux autres, I, I, 113 dans RENCONTRE
Les Hainuyers chevaucherent cette matinée qu'ils ne trouverent aucun de rencontre, I, I, 134 dans RENCONTRE
Le sire de l'Esparre fut rencontré des nefs espaignoles, à qui il eut la bataille, II, II, 4 dans RENCONTRER
L'assaut fut moult grant et très fier.... aussi les chevaliers et escuyers qui estoient dedans rendoient grand entente de eux defendre, et bien le convenoit, I, I, 103 dans RENDRE
Il fut sur le point de cheoir lui et son cheval, car il chancela, mais il se renfourcha, et se remit, III, IV, 12 dans RENFOURCHER
Et aux plusieurs forts et grands pillards françois reniés, ils firent trancher les testes, ou pendre à un gibet, III, IV, 1 dans RENIER
De quoi lesdits seigneurs ne voulurent mie plenté sejourner, ni eux endormir en la renommée des medisans, I, 1, 201 dans RENOMMÉE
Les grands prouesses dont il estoit renommé, I, I, 300 dans RENOMMER
Qui est en pensée nouvelle ; Peu de chose le renouvelle, Espinette amour. dans RENOUVELER
Et renouvelerent ces deux seigneurs toutes manieres d'officiers, II, II, 27 dans RENOUVELER
Dont renouvela le deuil du comte et de ceux du pays qui avoient perdu leurs freres, leurs peres, leurs enfants et leurs amis, II, III, 22 dans RENOUVELER
Et pour la cause de la grand victoire et belle que il ot sur les ennemis de Dieu, il fit là faire et ediffier une abbaye qui est de noirs moines, et les renta bien en Castille, II, III, 31 dans RENTER
Mes depuis trois mois tous entiers Sui-je à la fievre tous rentiers, Poésies mss. p. 106, dans LACURNE dans RENTIER, IÈRE
Là eut en celle journée grand enchas et dur, et maint homme renversé, I, I, 327 dans RENVERSER
Et le pillard renversa là devant l'autel, qui mourut là de male mort, II, II, 215 dans RENVERSER
Et [les Français] rappasserent toutes les montagnes de Roncevaux, et tout au long du pays des Basques, et entra le duc de Bourbon en Bearn, II, III, 87 dans REPASSER
Le comte Derby pria au comte de Pennebruich.... qu'ils voulussent aller à Aiguillon, et garder la forteresse ; car trop seroit courroucé, s'il le reperdoit, I, I, 253 dans REPERDRE
[Édouard ordonne de faire évacuer la ville de Calais] hommes et femmes et enfans ; car je vueil la ville repeupler de purs Anglois, I, I, 322 dans REPEUPLER
Là lui fist-on recorder de rechef toutes les paroles, requestes, ou prieres que il faisoit au roi.... tantost il les repliqua doucement et sagement toutes, II, III, 46 dans RÉPLIQUER
Aucuns esbats qui estoyent devant la porte du chastel, et qui respondoient à la maison, I, I, 50 dans RÉPONDRE
Repondit l'evesque : Nous aurons conseil de vous repondre, et vous en serez repondus le matin, II, II, 207 dans RÉPONDRE
Et estoient logés en un bois [les Escots] pour estre plus à repos, et pour plus secretement aller et venir quand ils voudroient, I, I, 42 dans REPOS
Et trouverent [les Gantois] le repos [berceau] où le comte avoit esté mis d'enfance, II, II, 162 dans REPOS
Je ne vueil pas reprendre vostre parolle, mais je la vueil amender, liv. I, p. 339, dans LACURNE dans REPRENDRE
Sire, vecy la representation de la ville de Calais à vostre ordonnance [les six bourgeois amenés devant Edouard], I, I, 321 dans REPRÉSENTATION
Incontinent après ledict grant escuyer, marchoient les seize gentilshommes qui portoient la lictiere où estoit le corps et au-dessus dudict corps la statue et representation du roy faicte au vif, ib. p. 484 dans REPRÉSENTATION
Et chevaucha tant qu'il vint en l'ost du roi de France, et se representa audit roi son oncle, qui ne lui fit mie si lie chere que le comte voulust, I, I, 89 dans REPRÉSENTER
Ce que nous avons dit et juré, nous vous tiendrons loyaument, ni jà ne serons reprochés du contraire, II, II, 8 dans REPROCHER
Tout premierement se veulent aventurer, et jà ont requis au roy et prié qu'ils ayent la premiere bataille, et le roy les en a repudiés, liv. III, p. 56, dans LACURNE dans RÉPUDIER
Tout à pied et de bonne ordonnance, il s'en vint avec ses gens requerre [attaquer] ses ennemis, qui se tenoient moult serrés, leurs lances retaillées de cinq pieds par devant eux, I, I, 328 dans REQUÉRIR
Le comte de Foix remercia grandement le roi de la grand'amour que il lui montroit et du don sans requeste que il lui envoyoit, II, III, 11 dans REQUÊTE
Et adonc le comte de Hainaut lui rescripvit.... que.... de ceste rescription se contenta le roi de France assez bien...., I, I, 80 dans RESCRIPTION
La forme ni substance de leurs rescriptions [correspondance] ne puis-je pas savoir, III, IV, 21 dans RESCRIPTION
[Le comte de Foix] emprit la charge de ce gouvernement, et jura à tenir et à garder le pays en son droit contre tout nomme.... mais il reserva tant seulement la majesté royale du roi de France, II, III, 12 dans RÉSERVER
Et sur iceux biens sera faite satisfaction à la partie qui aura esté blessée. .. et le residu venra aux droits hoirs d'iceux comme s'ils fussent trepassés, II, II, 241 dans RÉSIDU
Resigner purement et simplement [un droit], III, IV, 76 dans RÉSIGNER
Il ne pouvoit mie resister contre eux, II, II, 4 dans RÉSISTER
Ils allumerent grands feux, si que le clarté en resplandissoit dedans la cité de Vennes, I, I, 199 dans RESPLENDIR
Sans arrester, fors que pour son cheval ressangler, I, I, 38 dans RESSANGLER
[Édouard II] qui point ne le ressembla [Édouard I] de sens ni de prouesse, I, I, 2 dans RESSEMBLER
Le roi d'Angleterre, en qui main ces convenances et alliances estoient dites et jurées à tenir fermes et estables, qui comme ressort les devoit appaiser, I, I, 125 dans RESSORT
Bien disoient [les Gantois] que ils vouloient eux mettre en l'obeissance du roi de France très volontiers, afin que ils fussent tous tenus du domaine de France pour avoir ressorts à Paris, II, II, 204 dans RESSORT
Les autres [des Escots], qui tous engelés estoient et tous mouillés, faisoient grands feux pour eux ressuer et rechauffer, II, II, 17 dans RESSUER
Vostre pere Jacques d'Artevelle ressuscite maintenant en celle ville par la bonne memoire de lui, II, II, 101 dans RESSUSCITER
Ha ! seigneurs, ne vous deconfortez mie pour monseigneur que nous avons perdu ; ce n'estoit qu'un seul homme ; veez ci mon petit enfant, qui sera, si Dieu plaist, son restorier, I, I, 158 dans RESTAURATEUR, TRICE
Son coursier lui fut rendu et restitué, I, I, 91 dans RESTITUER
[les Calésiens furent forcés après la prise de leur ville de l'abandonner sans rien emporter] et si n'en eurent oncques restitution ni recueuvrement du roi de France, pour qui ils avoient tout perdu, I, I, 323 dans RESTITUTION
Adonc ressanglerent leurs chevaux, et restreignirent leurs armures, et chevaucherent tous serrés, I, I, 79 dans RESTREINDRE
Les gens du comte [de Flandre] ramenerent le prisonnier de Erelo, et le rendirent par la voie de retablissement, ainsi que ordonné estoit, à la ville de Gand, II, II, 53 dans RÉTABLISSEMENT
Il ne lui vient point de bon acquest, mais de pillages et de roberies, et de retailler les gages des povres chevaliers et escuyers du royaume de France, III, IV, 30 dans RETAILLER
Je le remercie grandement des beaux presens qu'il m'a presentés ; mais ce n'est mie l'aise ni la paix du roi d'Angleterre mon seigneur que je les retienne, I, I, 300 dans RETENIR
Et en y eut bien de morts quatre mille huit cens, et retenus [faits prisonniers] quatre cens, qui furent amenés à St-Omer et mis en prison, liv. 1er, p. 79, dans LACURNE dans RETENIR
Le vicomte.... fit lettres escrire et envoyer hastivement aux chevaliers et escuyers de France et de Picardie de sa connoissance et retenue [suite], III, IV, 14 dans RETENUE
Il ne l'a pas fait pour fort ne maison de paix, mais en a fait un fort et retour de larrons, pillars et meurtriers, liv. IV, p. 68, dans LACURNE dans RETOUR
Il commença à varier et ne repondit point bien à leurs propos ; ils le retournerent [le pressèrent de questions], et lui dirent qu'il convenoit qu'il vinst parler à leur seigneur, II, III, 119 dans RETOURNER
À ce parlement qui fut à Gand, eut plusieurs paroles dites et retournées ; et conseillerent adonc les seigneurs que...., I, I, 97 dans RETOURNER
Si sommes chargés de vous dire que vous retournez arriere [restituiez] à messire Olivier de Clisson son heritage...., liv. III, p. 217, dans LACURNE dans RETOURNER
Or me veux retraire à la droite matiere commencée, I, I, 4 dans RETRAIRE
Ils [les seigneurs] ont les vins, les espices et les bons pains ; et nous avons le seigle, le retrait [farine dont on a tiré la fleur], la paille, et buvons de l'eau [Jean Bulle aux serfs anglais], II, II, 106 dans RETRAIT
Et après sa messe, il [le comte de Foix] les fit tous entrer dans sa chambre de retrait [cabinet], II, III, 18 dans RETRAIT
Ce grandement les desavance, Et retrence leur dons parmi, Buiss. de jonece. dans RETRANCHER
Et mangerent et burent tout à loisir ; puis retrousserent pots, barrils et leurs pourveances sur leurs charriots...., I, I, 284 dans RETROUSSER
Les deux seigneurs.... escheirent dedans les mains de leurs ennemis, et furent mieux pris qu'à la roix, I, I, 108 dans RETS
Or lui revaudra [au comte de Flandre] l'alliance qu'il avoit au duc de Bourgogne, lequel a sa fille pour femme, II, II, 161 dans REVALOIR
Et sonnerent parmi la ville leurs trompettes de reveillement, II, II, 229 dans RÉVEILLEMENT
Le seigneur de Coucy reveilla chevaliers et escuyers d'Artois, de Vermandois, de Picardie, et fit son mandement à Peronne en Vermandois, II, II, 65 dans RÉVEILLER
L'empereur, messire Charles de Boheme, ne dormit pas sur celle besogne, mais se reveilla tellement que je le vous dirai, II, III, 93 dans RÉVEILLER
Je n'ai nulle puissance [il s'agit d'un lutin de nuit] de faire autre mal que de toi reveiller et destourber, quand on devroit le mieux dormir, II, III, 22 dans RÉVEILLER
Et lui fut dit qu'il reveillast son droit envers la duchesse de Brabant, II, III, 94 dans RÉVEILLER
Les nouvelles s'espandirent par le païs d'Auvergne, que grand secours leur venoit de France ; si en fut tout le païs bien reveillé et rejoui, liv. IV, p. 62, dans LACURNE dans RÉVEILLER
L'entente et emprise de venir reveiller [attaquer] les compaignons françois qui dedans se tenoient, liv. III, p. 244 dans RÉVEILLER
Or me veux je taire de monseigneur Jean de Hainaut, jusques à tant que point sera, et revenrai au jeune roi Edouard d'Angleterre, I, I, 27 dans REVENIR
Quand revendra [viendra] le temps por mi, Que par amours porai amer, dans REVENIR
Adonc se montra ledit roi à tout le peuple qui là estoit assemblé ; et, quand ils le virent venir, tous s'inclinerent contre lui et lui firent la reverence, III, IV, 52 dans RÉVÉRENCE
Ceux qui montoient sur ces eschelles ....estoient à la fois reboutés et reversés tout jus, II, III, 68 dans REVERSER
[La reine] leur fit oster [aux six bourgeois de Calais qui s'étaient offerts à la mort] les chevestres d'entour le cou, et les emmena avec li en sa chambre, et les feit revestir et donner à diner tout aise.... [les bourgeois étaient arrivés en chemise], I, I, 321 dans REVÊTIR
Le pape Gregoire onzieme.... s'avisa que il iroit revisiter Rome, II, II, 20 dans REVISITER
Si revoqua ce pape toutes graces en devant faites, II, II, 21 dans RÉVOQUER
Nous abattrons rez à rez de terre ce chastel, I, I, 228 dans REZ
[Jean Lyon] parloit si belle rhetorique et par si grand art, que ceux qui l'oyoient estoient tous resjouis de son langage, II, III, 53 dans RHÉTORIQUE
Ils pourront mettre à l'encontre d'eux, si ils veulent, pour combattre, dix ribaux ou varlets, III, IV, 15 dans RIBAUD, AUDE
Et se trouverent jusques à cinq cens lances, chevaliers et escuiers, et bien quatre mille ribaux, dans DU CANGE, ribaldi. dans RIBAUD, AUDE
Bons manteaux fourrés, que le roi de France et ses seigneurs lui donnerent, pour les riches nouvelles qu'il avoit apportées que le roi d'Angleterre faisoit demander la bataille, I, I, 90 dans RICHE
Pour telles incidences.... souffroient les riches hommes et les sages de Gand à courir parmi la ville.... cette ribaudaille que on nommoit les blancs chaperons, II, II, 52 dans RICHE
Il arma vingt galées, et puis s'en vint ridant et singlant parmy la mer, III, p. 98, dans LACURNE dans RIDER
Il fut ordonné que on iroit mettre le siege devant le chastel de Gavre.... mais il n'en fut rien ; je vous dirai pourquoi, II, II, 232 dans RIEN
Il y a un trop grand rien à repasser [pour s'en retourner], II, II, 228 dans RIEN
Là furent donnés et delivrés plus de cinq cents [blancs chaperons] et tous à compagnons qui trop plus aimoient cher la guerre que la paix ; car ils n'avoient rien que perdre, II, II, 52 dans RIEN
Et lui mandoit [le comte d'Ermignac] que il ne pouvoit venir, et que il ne lui en convenoit pas encore armer pour le pays de Berne, car il n'y avoit rien [rien n'était arrivé], II, III, 12 dans RIEN
Ernauton de Sainte-Colombe avoit un varlet qui regardoit la bataille ni point ne se combattoit, ni aussi on ne lui demandoit rien, II, III, 9 dans RIEN
Et [Louis Rambaut] ne cuidoit avoir nulle rencontre, et ne se doutoit en rien de Limousin ; c'estoit la mendre pensée que il eust, II, III, 17 dans RIEN
Messire Louis d'Espaigne et sa route gardoient si soigneusement le pas de la mer, que à trop grand'mesaise venoit rien en l'ost des Anglois, I, I, 211 dans RIEN
Tout le plat pays estoit rifflé, II, II, 40 dans RIFLER
Si empris-je assez hardiment, moi issu de l'escole, à rimer et à dicter les guerres dessus dites, Prol. dans RIMER
Quand on les ot lues et entendues [les lettres de Philippe d'Artevelle à Charles VI], on n'en fit que rire, II, II, 166 dans RIRE
Le roy de France en eut bon ris...., III, p. 360, dans LACURNE dans RIS
Il entra en sa barge, accompaigné d'aucuns chevaliers, et nagerent à rive pour venir contre la Tamise sur le rivage, II, p. 137, dans LACURNE dans RIVE
Un savetier qui mettoit à point ses formes et ses rivets, III, p. 40, dans LACURNE dans RIVET
La riviere du bassinet [haume] abattue, attachée et arrestée, II, II, 81 dans RIVIÈRE
Par dessous cette montagne couroit une riviere forte et roide, I, I, 41 dans ROIDE ou RAIDE
Ces Flamands qui descendoient orgueilleusement et de grand volonté, venoient roids et durs, II, II, 197 dans ROIDE ou RAIDE
Si en fut tout joyeux, et esperonna aussi moult roidement vers lui, I, I, 99 dans ROIDEMENT ou RAIDEMENT
Mais par où cuide cil roytiaulx entrer en Flandre ?, II, II, 174 dans ROITELET
Droitement sur l'eure de prime S'esbatoit une damoiselle Au lire un rommant, Épin. amour. dans ROMAN
Et n'avoit depuis l'entrée d'avril nulle douceur descendue du ciel, ni pluie, ni rosée ; mais estoient les herbes toutes arses, II, III, 83 dans ROSÉE
Anglois avoient fait ouvrer et charpenter deux beffrois de gros merrains à trois estages et seant chacun beffroi sur quatre roes, I, I, 237 dans ROUE
Or voeil parler del estat del orloge ; La premeraine roe qui y loge, Celle est la mere et li commencemens Qui fait mouvoir les aultres mouvemens, Orloge amoureux. dans ROUE
Et très bien montés sur fleur de roncins et de gros coursiers, I, I, 139 dans ROUSSIN
J'estoie jà tains et roussis Des grans anuis et des soussis, Poésies mss p. 203, dans LACURNE dans ROUSSIR
C'estoit fait de lui, si en celle heure, par aucune infortune, il fust escheu es mains des routiers qui aval Bruges estoient, liv. II, p. 182, dans LACURNE dans ROUTIER
Leur sire [des Flamands] qui avoit esté nourri entre les royaux de France, I, I, 310 dans ROYAL, ALE
Descendue de royal lignée, I, I, 17 dans ROYAL, ALE
Le roi defendit, sur peine de perdre le royaume [d'être banni], qu'il ne fust nul qui...., I, I, 10 dans ROYAUME
Le mireor liement pris ; Si le boutai dedans mon sein.... Ne l'euisse rendu ar riere Pour le royalme de Baviere, Espinette amour. dans ROYAUME
....Il y avoit un petit ru d'eau, ils le passerent tout bellement et se fortifierent, II, III, 31 dans RU
....Et ne soyons pas si rudes et si rebelles, que nous fassions perdre davantage, puisque bellement.... nous pouvons venir à paix, II, III, 42 dans RUDE
L'escuyer, qui l'attendoit au tourner d'une rue [chemin] sur les champs, liv. I, p. 401, dans LACURNE dans RUE
Si y avoit souvent des rencontres, des escarmouches et des rués par terre des uns et des autres...., I, I, 114 dans RUER
Si très tost que ces bourgeois.... aperçurent ces bannieres et ces pennons à grand' foison ventiler et baloier, et ouïrent ces archers ruire.... si furent effrayés, I, I, 272 dans RUGIR
Et quand ledit Jean estoit hors de la prison.... il rentroit en sa ruse comme devant, II, II, 106 dans RUSE
La greigneur partie [des routiers] et les plus rusés [les plus habiles] de pillerie, et les plus renommés estoient de Bearn, II, III, 90 dans RUSÉ, ÉE
[Le comte de Foix] avoit usage de ruser, de solacier et de gaber, II, III, 18 dans RUSER
Les Anglois prirent terre assez près de Vennes, et issirent hors des vaisseaux, et mirent leurs chevaux sur le sablon, I, I, 197 dans SABLON
....Et vinrent en une belle place sabloneuse par dedans le clos de Betances, où les armes se devoient faire, II, III, 59 dans SABLONNEUX, EUSE
Si repasserent tout bellement le rieu que passé avoient ; et se retrairent tout bellement sur une grande sablonniere qui là estoit, II, III, 83 dans SABLONNIÈRE
Et furent les chars dechargés et les sachées de pain données et departies par connestablies, II, II, 155 dans SACHÉE
Ceux de la cité de Reims doivent le sacre du roi, II, II, 74 dans SACRE
Si mirent leurs vaisseaux en bon estat, car ils estoient sages de mer et bons combattans [les Normands], I, I, 121 dans SAGE
Cil faisoit mainte saillie et mainte envaïe sur ceux de Cambray, I, I, 99 dans SAILLIE
Si l'eschauffa tellement que le coursier, outre sa volonté, l'emporta ; si que, à saillir un fossé, le coursier trebucha et rompit à son maistre le col, I, I, 325 dans SAILLIR
Par le conseil de la plus saine partie de la ville, I, I, 302 dans SAIN, AINE
Il ne fait pas ici trop sain demeurer, II, II, 212 dans SAIN, AINE
....Le duc n'eut mie sis devant la forteresse six jours, quand elle lui fut rendue saine et entiere, I, I, 112 dans SAIN, AINE
De ceste navreure ne fut il onques puis guari sainement, I, p. 235, dans LACURNE dans SAINEMENT
Et en prindrent [du château] les marechaux de l'ost possession et saisine de par le roy d'Angleterre, I, I, 58 dans SAISINE
Il n'est saison qui ne paye, ne fortune qui ne tourne, ne cueur courroucé qui ne s'esjouisse, ne resjoui qui n'ait des courroux, IV, p. 159, dans LACURNE dans SAISON
J'ai jà un lonc tens servi Amours en espoir de plaire ; Mes d'un trop petit salaire M'a mon service meri [récompensé], Poés. mss. p. 250, dans LACURNE dans SALAIRE
Les nouvelles furent sceues à Valenciennes ; et les sceut le comte Guillaume, qui se dormoit en son hostel, que l'on dit en la salle, liv. I, p. 55, dans LACURNE dans SALLE
....Fut le doyen des tisserands [à Gand] accusé de trahison ....on alla en sa maison ; si trouva-t-on la poudre de salpetre toute nouvelle, II, II, 121 dans SALPÊTRE
Nous n'y veons autre salvation pour vous, II, III, 29 dans SALVATION
D'un autre côté on a écrit sang pour sens : Et revint en son sang, liv. I, f° 91, dans LACURNE dans SANG-FROID
....Et furent sur le point que de porter l'un l'autre à terre, mais ils sanglerent les chevaux de leurs jambes et bien se tinrent, III, IV, 12 dans SANGLER
[Le comte Gaston de Foix estoit] sanguin et riant, II, III, 13 dans SANGUIN, INE
La porte fut ouverte, et y entrerent les Gantois, sans ce que nul mal y fissent, II, II, 57 dans SANS
Et que chacun prist sans plus un pain et le troussast derriere lui, I, I, 37 dans SANS
Par montagnes, par vallées, sans point de plein pays, I, I, 37 dans SANS
...Si Dieu me donne que à santé je puisse retourner en la comté de Hainaut, II, III, 12 dans SANTÉ
Et fut bien dansé et bien jouté par l'espace de quinze jours, sauf tant que un moult gentil noble et jeune bachelier y fut tué au jouter, qui eut grand plainte, I, II, 192 dans SAUF, AUVE
Sachez que, si ce ne fust pour mon honneur et que je vous ai donné sauf-conduit, je vous fisse à tous trancher les testes [le comte de Flandre aux Flamands], II, II, 56 dans SAUF-CONDUIT
....Pain et fromage ou pastés de saumons, de truites et d'anguilles, enveloppées de belles petites blanches touailles, II, III, 93 dans SAUMON
Que je li donnasse de sault [tout d'un coup, de plein saut] L'amour de moi sans autre assaut...., Poésies mss. p. 401, dans LACURNE dans SAUT
Jean, Jean, venez par ces fenestres parler à nous, et nous vous recueillerons ; faites le beau saut, ....il vous convient faire ce saut, II, II, 95 dans SAUT
Et ne vites-vous pas, ce dit Orton, quand vous saulsistes hors de vostre lit, aucune chose ?, II, III, 22 dans SAUTER
... Les armes de l'Eglise, la banniere de St Pierre, de gueules à deux clefs d'argent en sautoir, II, II, 207 dans SAUTOIR
Et portoient la litiere deux forts hommes, ordonnés et appareillés très proprement comme hommes sauvages, III, IV, 1 dans SAUVAGE
Se logerent cette nuit moult à mesaise, sur dure terre et pierres sauvages et toujours armés [les Anglais en Ecosse], I, I, 42 dans SAUVAGE
Au dernier il y avoit une aventure assez sauvage [une surprise de convoi avec grands combats et pertes de part et d'autre], I, I, 156 dans SAUVAGE
[Jean de Vienne] se trouvoit hors de tout confort et enclos de la mer, et veoit les Escots de sauvage opinion, II, II, 238 dans SAUVAGE
[Édouard II] fut couronné après lui, qui point ne le ressembla de sens ne de prouesse, ainçois gouverna et maintint son royaume moult sauvagement par le conseil d'autrui, I, I, 2 dans SAUVAGEMENT
Irlande est un des malaisés païs du monde à guerroyer et à soumettre ; car il est fermé estrangement et sauvagement de hautes forests, de grosses eaux...., liv. IV, p. 200, dans LACURNE dans SAUVAGEMENT
S'estoient tous retraits dedans les forests .... et y avoient tout attrait et mis à sauveté, I, I, 57 dans SAUVETÉ
Quand les nouvelles vinrent en l'ost que nul ne savoit à dire que le comte d'Armagnac estoit devenu, si furent tout esbahis, et ne savoient que dire ni que penser, III, IV, 20 dans SAVOIR
Routes [bandes] de Bretons qui prenoient et pilloient quant ils trouvoient, et rien ne savoient que c'estoit de payer, II, III, 18 dans SAVOIR
Il leur dit qu'il savoit tout le pays et connoissoit, I, I, 133 dans SAVOIR
Si ils sevent un chemin, j'en sçais bien un autre, I, I, 139 dans SAVOIR
Entre vous, jeunes gens, qui ne connaissez le monde et qui pas ne pesez ni savourez les choses, exaulcez tantost une folie plus que un bien, III, IV, 15 dans SAVOURER
Telles aventures sont tantôt eschandalisées et sçues, III, IV, 35 dans SCANDALISER
Repondit aux Flamands [Édouard III] que s'ils lui vouloient jurer et seeller qu'ils aideroient à parmaintenir sa guerre...., I, I, 96 dans SCELLER
Pour le temps que ce scisme vint en l'Eglise, France, Castille et Escosse estoient conjointes ensemble par alliance, II, III, 27 dans SCHISME
Adonc respondirent plusieurs cardinaux et tous d'une science [unanimement] : Pere sainct, le cardinal d'Amiens parle bien, Liv. IV, p. 308, dans LACURNE dans SCIENCE
[Les Anglois] pouvoient avoir une belle entrée en Normandie qui leur estoit trop bien seant, II, II, 25 dans SÉANT, ANTE
Et faisoit une tres belle saison et seche, II, II, 211 dans SEC, SÈCHE
Et devint [Charles V de France] aussi sec qu'un baston, II, II, 70 dans SEC, SÈCHE
La dame de Coucy qui seconde estoit de la reyne d'Angleterre, liv. IV, p. 333, dans LACURNE dans SECOND, ONDE
En son temps il [le chevalier Guichart d'Angle] ot toutes ces nobles vertus que un chevalier doit avoir : il fut sage, secret, large, pieux, hardi, entreprenant et chevaleureux, II, II, 118 dans SECRET, ÈTE
Il [Hue le Depensier] envoya grant or et grant argent à plusieurs cardinaux et prelats, les plus secrets et les plus prochains du pape, I, I, 111 dans SECRET, ÈTE
Son chapelain qui lui estoit moult secretaire [confident d'un prince], III, IV, 23 dans SECRÉTAIRE
....Generalement n'estoit-ce mie pour la doute des mauvais qui estoient tous d'une secte, II, II, 100 dans SECTE
Vous devez savoir que rien ne fut espargné des nobles et des seigneuries à faire au couronnement du jeune roi Charles de France, II, II, 74 dans SEIGNEURIE
Ils ont le sejour et les beaux manoirs ; et nous avons.... la pluie et le vent aux champs [Jean Balle aux serfs anglais contre les seigneurs], II, II, 106 dans SÉJOUR
Le roi de Navarre.... estoit durement courroucé de ce que les Anglois sejournoient tant à venir, II, II, 40 dans SÉJOURNER
Vous monterez à cheval et chevaucherez selon cette riviere, I, I, 119 dans SELON
Il leur sembloit que l'emprise estoit si haute et si perilleuse, selon le discord et les grands haines qui estoient adonc entre les hauts barons et les communes d'Angleterre, et selon ce que les Anglois sont communement envieux...., I, I, 16 dans SELON
Ils n'estoient ni angels ni esprits, mais hommes formés à la semblance de leur seigneur, II, II, 106 dans SEMBLANCE
[à l'entrée de la reine Isabelle] le grand pont de Paris estoit couvert d'un ciel estoillé de verd, et de vermeil semé, liv. IV, p. 4, dans LACURNE dans SEMER
Et cils repondirent qu'il estoit à une semonce du comte de Hainaut contre le duc de Normandie...., I, I, 123 dans SEMONCE
Ce gentil et loyal chevalier, messire Thomas de Persy, avoit esté un grand temps souverain escuyer de l'hostel du roy d'Angleterre, c'est à dire en françois maistre et seneschal ; car tout l'estat du roy passoit par luy, liv. IV, p. 274, dans LACURNE dans SÉNÉCHAL
Et commanderent les seigneurs que ceux de Toulouse, ceux de Garcassonne, et ceux de Beaucaire et leurs senechaussées assaillissent du matin jusques à midi...., I, I, 261 dans SÉNÉCHAUSSÉE
On lui tourna [au duc de Lancastre] ses armes ce dessus dessous, comme si il fust traistre, II, II, 117 dans SENS DESSUS DESSOUS et SENS DEVANT DERRIÈRE
Quand il eust un petit chevauché, il ouit buscher au bois, si ferit son cheval des esperons, et vint cele part, droit à la sente du bois, II, III, 127 dans SENTE
Il leur manda que.... autrement il jetteroit sentence contre eux [Philippe de Valois contre les partisans d'Édouard III], I, I, 108 dans SENTENCE
En ce temps, estoit grand nouvelle en France et ailleurs d'un gage de bataille qui se devoit faire à Paris jusques à outrance ; ainsi avoit-il esté sentencié et arresté en la chambre du parlement de Paris, II, III, 49 dans SENTENCIER
Et là [Philippe d'Artevelle aux Gantois] de grand sentement parla, II, II, 155 dans SENTIMENT
Quand le jeune roi se sentit defié [par Robert Bruce], I, I, 29 dans SENTIR
Il avoit intention de chevaucher contre les Anglois, qu'il sentoit moult efforciement en Cambresis, I, I, 84 dans SENTIR
Par quoi si ceux [gardes et écoutes] sentissent ni ouïssent rien, ils le signifiassent en l'ost, I, 1, 43 dans SENTIR
Messire Charles de Blois et les seigneurs dessus nommés sirent assez longuement devant la cité de Rennes, I, I, 171 dans SEOIR
Et, si Dieu m'aist, le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus, I, I, 17 dans SEOIR
Au commencement du monde n'avoient esté nuls serfs, II, II, 106 dans SERF, ERVE
Nous sommes appelés serfs et battus, se nous ne faisons presentement leur service [des nobles], II, II, 106 dans SERF, ERVE
Si vous me voulez faire ce que vous promettez par vostre courtoisie, je demeurerai vostre serve à tous jours [la reine Isabelle remerciant Jean de Hainaut], I, I, 14 dans SERF, ERVE
Le roy d'Angleterre et le prince de Galles, son fils, avoyent en leur route environ trois mille hommes d'armes, six mille archers et dix mille sergens de pied, I, p. 143, dans LACURNE dans SERGENT
Les ennemis se tenoient moult serrés, leurs lances retaillées de cinq pieds par devant eux, I, I, 328 dans SERRER
Pourquoi nous tiennent ils en servage [Jean Balle aux paysans anglois contre les seigneurs] ?, II, II, 106 dans SERVAGE
Ces meschans gens [les serfs anglais] se commencerent à elever, pour ce qu'ils disoient que on les tenoit en trop grant servitude, II, II, 106 dans SERVITUDE
Et dirent les aucuns qui avoient vu passer messire Yvain tout seulet...., III, IV, 23 dans SEULET, ETTE
Si vous plait, vous nous direz quelle chose ceux de la Calongne ont dit ni fait envers vous, II, III, 34 dans SI
Quant messïre Gossiaux et Enguerrand virent le convenant, si furent tous ebahis, et non pas si [à ce point] que ils ne prensissent confort en eux, II, II, 229 dans SI
Va, va, dit le sire de Corasse, tu n'es que un bourdeur ; tu te devois si bien montrer à moi hier qui fut, et tu n'en as rien fait, II, III, 22 dans SI
Et avoit mandé.... que tous seigneurs.... dames et damoiselles y vinssent [à la joute], si cher qu'ils avoient l'amour de lui, I, I, 191 dans SI
Et lui signifieroient que, s'il ne venoit dedans le premier jour de mai ensuivant, si puissamment pour resister aux Anglois et defendre son pays, ils se rendroient au roi anglois, I, I, 159 dans SI
Oyez, seigneurs cardinaux, delivrez vous de faire pape ; trop y mettez ; et si, le faites romain, nous ne voulons autre, II, II, 20 dans SI
Ne leur renvoya il le bourgeois de Gand qui estoit en sa prison ? - Si m'aïst Dieu ! si fit, II, II, 62 dans SI
Le pape Gregoire onzieme de ce nom tenoit le saint siege de Rome en la cité d'Avignon, II, II, 20 dans SIÉGE
Jean Lyon.... se tenoit en sa maison, et vivoit du sien, II, II, 52 dans SIEN, SIENNE
Et prirent leurs haches, et se commencerent de haches à combattre et à donner grands et horribles horions, et chacun avoit le sien, II, III, 9 dans SIEN, SIENNE
Tenez vous cy quoy, et ne vous avancez, jusques à tant que je sifflerai, II, II, 6 dans SIFFLER
Le comte siffla un levrier qu'il avoit delez lui, II, III, 13 dans SIFFLER
Et fit tout trousser et charger, chars et sommiers, et fit signe [feignit] qu'il vouloit aller autre part, I, I, 233 dans SIGNE
Quant Wautre Tillier vit le roy, qui estoit arresté, il dit à ses gens : veez là le roy ; je veux parler à luy ; ne vous mouvez d'icy, se je ne vous signe [fais signe], II, p. 141, dans LACURNE dans SIGNER
Quand ils furent si avant que à la barriere, ils commencerent à assaillir faintement et à faire les simples, III, IV, 14 dans SIMPLE
Et ne les vouloit on reprendre à mercy, s'ils ne se rendoient simplement, I, I, 179 dans SIMPLEMENT
Sur le vespre [de la bataille de Crecy], le roy [de France] fut admonesté par monseigneur Jehan de Haynaut de se retirer, en lui disant : Sire, retrayez vous, il est temps, ne vous perdez mie si simplement [imprudemment], I, p. 153, dans LACURNE dans SIMPLEMENT
C'estoit grant simplesse de croire paroles volans si legerement, II, II, 9 dans SIMPLESSE
Voyez les ; ils sont plus rebarbaratifs que singes qui mangent poires, et enfans les leur veulent tollir, III, p. 127, dans LACURNE dans SINGE
Vous ne pouvez pas tous seuls et singuliers mettre sus ce fait ni celle besogne, II, III, 29 dans SINGULIER, IÈRE
Messire Galeas, comte de Vertus.... ne prenoit ni levoit nulles aides ni nulles tailles, ainçois vivoit de ses rentes singulierement [seulement], II, II, 226 dans SINGULIÈREMENT
Vous devez savoir que le duc de Lancastre fut moult courroucé, et non pas sur le chevalier singulierement, mais sur ceux dont l'ordonnance venoit, II, II, 116 dans SINGULIÈREMENT
Mesmement, le comte leur sire ne s'osoit clairement tenir en Flandre, I, I, 9 dans SIRE
Et chevauchoient [tous les seigneurs] ordonnéement et par connestablies, chacun sire entre ses gens, I, I, 84 dans SIRE
....La comtesse de Montfort.... quand elle entendit que son sire estoit pris [le comte de Montfort], I, I, 158 dans SIRE
Un sire entre commun [un chef du peuple, un démagogue] ne vaut rien, s'il n'est redouté et renommé à la fois de cruauté, II, II, 101 dans SIRE
Ainsi furent les Anglois de la ville de Caen seigneurs trois jours...., I, I, 272 dans SIRE
Fut ordonné, pourtant que le pays ne pouvoit longuement demeurer sans seigneur, que.... [Édouard II venait d'être renfermé au château de Bercler], I, I, 26 dans SIRE
De ce messire Edouard de Guerles ne demoura nuls enfans ; mais de serour germaine... avoit des enfans, II, III, 92 dans SOEUR
Et perdirent plus les Genevois qu'ils n'y gagnerent, ainsi qu'il vient souvent en soi trop follement abandonnant, I, I, 173 dans SOI
Si leur pria.... qu'ils volsissent si bien penser et soigner de Tournay, que nul domage ne l'en prist, I, I, 126 dans SOIGNER
Si soignez de la garnison [le comte de Flandre à Daniel de Hallevin qu'il fait capitaine d'Oudenarde], II, II, 161 dans SOIGNER
De m'en soigner [des affaires d'autrui], ouy ; de m'en passionner, nullement, IV, 147 dans SOIGNER
C'est la plus perverse nation qui soit au monde ni dessous le soleil, III, IV, 63 dans SOLEIL
Et la feste à tenir et à durer d'an en an, et à solenniser à Windsore le jour saint George, I, I, 213 dans SOLENNISER
Et fut celle dame couronnée et solennisée à roine par toutes les cités de Portingal, II, III, 29 dans SOLENNISER
Le roi d'Angleterre se tenoit en l'abbaye de Poissy-les-Dames ; et fut là le jour de Nostre Dame my aoust, et y tint sa solemnité, et sist à tables en draps fourrés d'ermines, de vermeille escarlate sans manches, I, I, 273 dans SOLENNITÉ
Avise toi sommairement, Que fols consauls [conseil] ne te deçoive, Poésies mss. p. 34, dans LACURNE dans SOMMAIREMENT
Et renvoyerent leurs garçons, leurs harnois, sommes, malles et habits par mer, I, I, 44 dans SOMME
Et envoya encores autres messages pour le suffisamment sommer, et après pour le defier, I, I, 55 dans SOMMER
Le Begue de Villaines, qui estoit tousjours en doute et en soing de son fait et en cremeur de tout perdre, ouit, ce luy sembla, le son de passer sur le pavement ; si dit : j'ay oui gens, sachons quels ils sont, I, p. 338, dans LACURNE dans SON
Lors sonnerent les Anglois leurs trompettes, I, I, 195 dans SONNER
Ensi ala [la métamorphose de Danaé en laurier], com je vous sonne, Si com Ovides l'araisonne En ses escris, Poés. mss. p. 110, dans LACURNE dans SONNER
Si disent les sorts de mon pays et les devins d'Egypte, que je dois estre sire et roi de tout le monde, II, III, 26 dans SORT
Nous sommes gens de plusieurs sortes qui demandons les armes et les aventures, II, III, 19 dans SORTE
Quand Yvain fut assis sur cette tronche de bois que nous appeions souche en françois, II, II, 30 dans SOUCHE
Le roi de France et son conseil rescripsirent au roi de Castille, que il ne se souciast et ne se doutast en rien, II, III, 38 dans SOUCIER
Quand les François virent sur eux ces Anglois si soudainement, si furent tous esbahis, I, I, 327 dans SOUDAINEMENT
[Les murs du châtel] estoient hauts malement et de pierre dure, et ouvrés jadis de mains de Sarrasins, qui faisoient les soudures si fortes et les ouvrages si estranges que ce n'est point de comparaison à ceux de maintenant, I, I, 239 dans SOUDURE
Le duc leur accorda [la trêve], et mit en souffrance [fit cesser] tous assauts, I, I, 115 dans SOUFFRANCE
Au jugement, n'eut nulle dilation de souffrance, ne de mercy, I, I, 50 dans SOUFFRANCE
Anglois sont hastifs et orgueilleux sur les champs, Portingallois chauds et bouillans et tantost entrepris de paroles ; ni ils ne sont pas trop souffrans, II, III, 60 dans SOUFFRANT, ANTE
Et se voulut agenouiller [Isabelle] de la grant joie qu'elle avoit ; mais le gentil sire de Beaumont ne l'eut jamais souffert, I, I, 14 dans SOUFFRIR
Les aucuns disent.... qu'ils souffrirent par plusieurs fois laisser passer parmi leur ost vivres [pour ceux qu'ils assiégeaient], I, I, 139 dans SOUFFRIR
Celle part tournerent les mariniers, lesquels avoient vent et temps à souhait, II, III, 33 dans SOUHAIT
Et dit monseigneur : nous n'y serons pas pour nous y souhaiter ; il y a un trop long chemin d'icy, IV, p. 29, dans LACURNE dans SOUHAITER
Ceux de Mortaigne n'avoient de quoi vivre, ni chausses ni souliers au pied, II, II, 30 dans SOULIER
Le jeune duc de Savoye mourut en celui an assez merveilleusement ; dont depuis il fut grand question, et en vouloit on sousmettre [accuser] messire Othe de Grantson, IV, p. 45, dans LACURNE dans SOUMETTRE
Et moururent tous deux assez soupsonneusement, de quoy aucunes gens furent encoulpés en derriere couvertement, I, I, 49 dans SOUPÇONNEUSEMENT
Quand le jour fut tout venu.... et que les chrestiens eurent bu un coup et mangé une soupe en vin grec, malvoisie ou grenache, III, IV, 15 dans SOUPE
Le roy se departit de l'eglise pour venir au palais ; et y avoit au milieu de ce palais une fontaine qui rendoit vin blanc et vin vermeil par plusieurs sources, IV, p. 339, dans LACURNE dans SOURCE
Quand le comte [de Flandres] passa parmi eux, ils [les blancs chaperons] sourirent et moult follement le regarderent, II, II, 60 dans SOURIRE
Ils allumerent fallots, et entrerent en celle soubsterrine qui estoit belle et nette, et se mirent en chemin, II, II, 23 dans SOUTERRAIN, AINE
Et [ceux des frontières de Guerles] leur faisoient [aux Brabançons] tous les torts qu'ils leur pouvoient faire, et especiaument ceux qui se tenoient en la ville de Gavres, II, III, 94 dans SPÉCIALEMENT
Et fut renouvelé et affermé un jugement et estatut qui avoit esté fait en la cour de l'empereur, I, I, 76 dans STATUT
Vous vous ordonnerez par mon conseil, tant que vous aurez appris la maniere et le stile du fait [Piètre du Bois à Philippe d'Artevelle], II, II, 101 dans STYLE
Lesquels estoient bons hommes d'armes et tous stilés et usagés de fait de guerre, II, III, 19 dans STYLER
Nous savons de verité que vous [Jacques d'Artevelle] l'avez vidé de pieça [le trésor de Flandre], et envoyé en Angleterre, sans notre sçu...., I, I, 248 dans SU
Et chevaucherent tout souef jusques adonc qu'ils vinrent au logis du duc, I, I, 111 dans SUAVE
On les vouloit presser en soussides et en aides, si comme on fait en France et en Picardie, II, III, 63 dans SUBSIDE
Le roi Charles de France, qui fut sage et soutil, et bien le montra tant que il vesquit, II, II, 26 dans SUBTIL, ILE
Lors respondit philosophie, Qui oncques ne fut assouffie D'arguer par soubtieves voies, Buiss. de jonece. dans SUBTIL, ILE
Au voir dire, ce François Acreman estoit moult habile.... pour faire de soutives emprises, II, II, 229 dans SUBTIL, ILE
Comment on pourroit tous les pilotis oster et traire hors par force ou par soubtilleté, I, I, 131 dans SUBTILITÉ
Avecques tout ce, il lui convenoit [il lui fallait] payer cent mille francs.... et tant faire qu'il souffisist au duc, II, III, 65 dans SUFFIRE
Toutes ces choses furent escriptes et scellées bien et suffisamment, II, II, 82 dans SUFFISAMMENT
Si ot conseil le duc [de Bretagne] qu'il envoieroit suffisans hommes d'armes en Angleterre, II, II, 65 dans SUFFISANT, ANTE
Si que là en droit fut jugié [Hue le dépensier] par pleine suite des barons et chevaliers à justicier, I, I, 24 dans SUITE
Les six freres Gisebrest, tous six d'une opinion et d'une sieutte, II, II, 52 dans SUITE
Il vouloit trois ou quatre valets tenir après lui, qui le sieuvissent partout où il alast, II, III, 36 dans SUIVRE
Nous sommes subgietz à la couronne de France, II, II, 170 dans SUJET, ETTE
Ces gens d'armes prirent plusieurs villes et petits forts, et mirent tout le pays de là environ en leur subjection et en l'obeissance du roi de France, II, II, 10 dans SUJÉTION
Tous les jours nous ne faillions point que nous n'eussions quelque bonne prise dont nous estoffions nos superfluités et jolietés, et maintenant tout nous est mort, II, III, 24 dans SUPERFLUITÉ
Il [Hue le depensier] fit le roi d'Angleterre escrire au saint pere, en suppliant assez affectueusement qu'il voulust escrire et mander...., I, I, 11 dans SUPPLIER
Jaquemart d'Artevelle, qui les supportoit [soutenait] et honoroit de toutes manieres, I, I, 67 dans SUPPORTER
Malement pouvons nous savoir, car les Anglois sont couverts, quelle chose ils feront, ni où ils se trairont, fors que par supposition, II, III, 34 dans SUPPOSITION
On demande tailles sur tailles et aides sur aides, II, III, 72 dans SUR
Et l'eust volontiers sauvé s'il l'eust pu, pour cause de pitié, car bien savoit qu'il estoit pris sur la teste, I, I, 134 dans SUR
Et fut encore cette treve presentée et accordée sur cette condition que...., I, I, 144 dans SUR
Je descendis à l'hostel de la Lune sur [chez] un escuyer du comte, lequel...., II, III, 13 dans SUR
Si escripvit devers le comte de Pierregord.... que ils fussent, sur un jour qu'il leur assigna, devant Auberoche, I, I, 227 dans SUR
Et first reparer la ville et la forteresse tellement qu'elle n'avoit garde d'assaut que on y fist sur un mois ou deux, I, I, 222 dans SUR
Si le laissa entrer dedans et ses gens d'armes, et vint contre lui sur la rue, I, I, 151 dans SUR
Et partirent par une poterne, et se mirent sur les champs pour eux sauver, I, I, 199 dans SUR
Tant il estoit courroucé sur ceux de Saint Amand, I, I, 138 dans SUR
Le bon jour du grand vendredy prescha le pape, devant les roys dessusdits, et exhorta grandement à prendre la croix sur les Sarrazins, I, I, 60 dans SUR
Jugement et arrest du parlement fut rendu sur messire de Craon, lequel fut condamné à cent mille francs envers la royne de Naples et de Hierusalem, liv. IV, p. 226, dans LACURNE dans SUR
Alexandre de Macedoine qui fut roy, sur douze ans, de tout le monde, liv. IV, p. 254 dans SUR
Soyez seurs [veillez], et tenez vous sur vostre garde, II, II, 58 dans SÛR, ÛRE
Et seroient si hauts [les engins] qu'ils surmonteroient les murs du chasteau, I, I, 262 dans SURMONTER
Les Anglois prirent terre assez près de Vennes... et puis eurent conseil et avis du surplus comment ils se maintiendroient, I, I, 197 dans SURPLUS
Par ma foi, cousin, nous desirions bien vostre venue, et nous sursimes tousjours en vous attendant du matin jusques aux vespres, I, I, 231 dans SURSEOIR
... devoient demeurer au pont et garder le passage, pour le defendre aux aventures des survenants, I, I, 139 dans SURVENANT, ANTE
Ils sejournerent là entour huit jours sur cette riviere, en attendant chascun jour la survenue des Escots [Écossais], I, I, 39 dans SURVENUE
Oncques de cette imagination [le project de corrompre le capitaine de Calais] le dit messire Geffroi ne put issir, mais proceda sus et envoya secretement et couvertement devers cil Aimery, I, I, 326 dans SUS
Si escripvit une lettre [Philippe d'Artevelle], et avoit en la superscription : à très nobles et discrets seigneurs..., II, II, 170 dans SUSCRIPTION
Et multiplierent tant ces paroles et la requeste que il avoit faite que la communauté d'Angleterre s'en contenterent mal sur lui et le tinrent pour suspect, II, III, 45 dans SUS-ORBITAIRE
Je vueil que les convenances [conventions] soient si feaument prises, escrites, grossoyées, tabellionnées et scellées que..., III, p. 263, dans LACURNE dans TABELLIONER
Messire Hue et les autres qui se sauverent, se prirent aux tables [planches] et aux masts, et le vent, qui estoit fort, les bouta sur le sablon, II, p. 75, dans LACURNE dans TABLE
En [du soupçon de trahison] demeura un long temps en grand danger et en tel tache et parole messire Gaillard Vighier, II, II, 2 dans TACHE
Et devisoit au maistre de ses ouvriers de taille [sculpture] et de peinture... à faire nouvelles images et peintures, III, IV, 14 dans TAILLE
Le roi Charles de Navarre n'estoit mie digne ne taillé de tenir heritage au royaume de France, II, II, 19 dans TAILLER
Les choses se taillerent autrement si comme je vous dirai, II, II, 225 dans TAILLER
Et se taillerent [cotisèrent], chacun selon son aisement, de gens d'armes à pié et à cheval, d'archers, d'arbalestiers..., I, p. 214, dans LACURNE dans TAILLER
Conseil fut donné et arresté, et ceux nommés qui feroient l'avant-garde, et furent ordonnés vingt et cinq cens tailleurs de bois, de hayes, de buissons, et fossoyeurs, pour remplir et unir les chemins, III, p. 324, dans LACURNE dans TAILLEUR
... J'ai moult souvent Tamisié en une escafote La poudrette parmi ma cotte [étant enfant], Espin. amour. dans TAMISER
Quand il fut venu en Navarre, on lui fit très bonne chere ; et se tint avec sa mere un tandis, puis prit congé, II, III, 13 dans TANDIS
Vous ferez tant que vous me perdrez, et que je me tannerai de vous ; car vous requerez trop avant, II, III, 22 dans TANNER
Trop volontiers se fussent partis ceux de Brusselles et de Louvaing ; car ils estoient si tanés que plus ne pouvoient, I, I, 18 dans TANNER
Or se gardent de moi, car heure viendra que je les payerai de la monnoie pareille ; on la forge à tant que on peut, III, IV, 30 dans TANT
Mais tant y a, monseigneur, ils ne payent chose que ils prennent ; et fuit tout le menu peuple partout où ils viennent, II, III, 58 dans TANT
De la prise [de] Charles de Montmorency furent les François moult courroucés, mais amender ne le purent tant comme adonques, I, I, 141 dans TANT
Or nous tairons nous de parler de lui tant qu'à present et des Anglois, et retournerons aux Escots, I, I, 46 dans TANT
Je vous attendrai tant que vous serez revenu, I, I, 119 dans TANT
Sire, faites semblant de deloger et de vous traire autre part, et laissez un petit de vos gens devant la ville ; ceux de laiens istront tantost hors ; de tant les connois-je bien, I, I, 243 dans TANT
Et se tint madame Anne de Behaigne à Bruxelles delez son oncle et sa belle ante, II, II, 133 dans TANTE
Au passer ce tantet d'aigue et le fossé, II, III, 31 dans TANTET
Or tost ! issons hors de notre ville, et allons combattre ce tantet d'Anglois, I, I, 233 dans TANTET
Si en fit prendre vingt de ceux qui le feu y avoient bouté, et les fit tantost et sans delai pendre, afin que les autres y prissent exemple, I, I, 274 dans TANTÔT
Le plus des chevaliers et de leurs maistres estoient encore à la cour, qui de ce ne savoient rien ; et, tantost qu'ils ouirent nouvelles de ce hutin, ils se trairent au plus tost, I, I, 31 dans TANTÔT
Faites justice, nous le voulons, et n'epargnez homme ; car vous voyez bien que les cas qu'avez monstrés le demandent, et tantost, IV, p. 335, dans LACURNE dans TANTÔT
Et se laïens [dans la maison] il avient tel [dégât], Que bien j'en ai [moi chien] toutes les tapes, Cheval et levrier. dans TAPE
Et tapoient ces viretons [flèches] si au juste parmi ces testes que.... qui en estoit atteint, il avoit fait pour la journée, II, III, 24 dans TAPER
Là estoit le sire de Saint-Py... car il estoit au premier chef, et alloit tout en tapissant voir et imaginer le convenant [des Flamands], II, II, 184 dans TAPIR (SE)
Entrerent à la couverte, afin qu'ils ne fussent apperceus, en un petit aunoy, et là se capirent, II, p. 207, dans LACURNE dans TAPIR (SE)
Les murs de la ville et les tours estoient pavoisés de tapis mouillés pour resister contre le trait, III, IV, 15 dans TAPIS
À la tierce fois que chascun montast sans targer, I, I, 37 dans TARDER
La targe au col, le glaive au poing, I, I, 99 dans TARGE
Barons et chevaliers de Bretaigne, rebellans au duc, lesquels ne veulent obeir à leur seigneur.... se targent du roi de France, II, p. 92, dans LACURNE dans TARGUER
[Les François] ocioient [les Flamands] à grands tas en la boue et ès maisons où ils se traioient, II, II, 184 dans TAS
Et feroit à tas de son espée sur le bassinet et sur le dos du seigneur de Sconnevort, I, I, 140 dans TAS
Si fut tasté et quis, et la lettre trouvée sur lui, I, I, 228 dans TÂTER
Et leur dit qu'ils prissent mille hommes d'armes et deux mille archers, et s'en allassent tastant et regardant selon la riviere de Somme, I, I, 276 dans TÂTER
Et venoient les commissaires du roi ens ès bonnes villes qui portoient les taxations, II, III, 52 dans TAXATION
Le comte de Vuarvich par pitié fut respité de la mort, et tauxé à telle penitence que je vous diray, IV, p. 293 dans TAXER
Si pouvoient estre les Anglois et les Bretons de la contesse de Montfort environ deux mille cinq cents hommes d'armes, et six mille archers, et quatre mille hommes de pied ; les François estoient quatre tels tant, et tous gens d'estoffe et bien appareillés, I, I, 210 dans TEL, ELLE
Ces trois chevaliers ne purent oncques entrer en leurs hostels pour eux armer ; mais ils firent autant d'armes que tels qui estoient armés, I, I, 31 dans TEL, ELLE
Ha Rohan ! ha Mauny !... ha, tels et tels ! je vous plains, II, II, 183 dans TEL, ELLE
Monseigneur Gaston porte une bourse à sa poitrine telle et telle, II, III, 13 dans TEL, ELLE
Et pria aucuns seignears de l'Empire, tels comme le comte de Hainaut, le duc de Lorraine...., I, I, 80 dans TEL, ELLE
Là estoient les douze pers de France, pour le roy d'Angleterre festoyer, et aussi pour estre personnellement et faire tesmoing à son hommage, I, I, 12 dans TÉMOIN
Ils trouvoient peu de bonnes eaux et de fresches pour temprer leur vin, ni eux rafreschir, II, III, 82 dans TEMPÉRER
Ce tempestement et effroi fait en plusieurs lieux parmi le chastel dura une longue espace, et puis se cessa, II, III, 2 dans TEMPÊTEMENT
Quand les trois comtes d'Escoce qui capitaines et meneurs estoyent de tous les autres, eurent fait leur emprise, et moult tempesté le païs, III, p. 331, dans LACURNE dans TEMPÊTER
Quand ce vint l'autre nuit après en suivant, encore revinrent ces tempesteurs mener plus grand noise que devant, II, III, 22 dans TEMPÊTEUR
De quoi l'evesque de Cambray pour le temps, qui s'apeloit Jean, en perdroit en Hainaut toutes ses revenues en temporalité, II, II, 48 dans TEMPORALITÉ
Quand le roi vit sa soeur que grant temps n'avoit vue, I, I, 6 dans TEMPS
Et ils ne pouvoient bonnement plus avant hostoyer, ni guerroyer pour l'hiver temps qui entré estoit, I, I, 157 dans TEMPS
Ceux du chastel virent bien que le faix leur estoit grand, et, si le roi David maintenoit son propos [de les assiéger aussi vivement], ils auroient fort temps, I, I, 163 dans TEMPS
Quant ces gens d'armes [du duc d'Anjou] se trouverent en ce pays [de Calabre] si bon et si gras et rempli de tous biens, ils se tinrent tout aises et s'en donnerent du bon temps, II, II, 137 dans TEMPS
On a vu le temps que il ne l'eust pas fait pour nul avoir, II, II, 206 dans TEMPS
Ils perdoient là leur temps, II, II, 230 dans TEMPS
On doit le temps ainsi prendre qu'il vient ; Tous dis ne puet durer une fortune : Un temps se pert, et puis l'autre revient, Poésies mss. p. 337, dans LACURNE dans TEMPS
Et disoit bien que ce n'estoit pas forteresse tenable contre un ost, I, I, 137 dans TENABLE
Après ce que tous les barons et tenans du royaume lui eurent faict feauté et hommage [à Philippe de Valois], I, I, 51 dans TENANT, ANTE
Ni onques les Gascons, trente ans d'un tenant, ne furent fermement à un seigneur, II, III, 24 dans TENANT, ANTE
Messire Jean Loustree, qui estoit plus tendre [tranchait plus au vif] en ses paroles que nul des autres, II, II, 142 dans TENDRE
C'est la fin que medecins tendent toujours que avoir grands salaires et profits des seigneurs et des dames, de ceux et celles qu'ils visitent, III, IV, 30 dans TENDRE
Et quand le gentil chevalier eut ouï complaindre la roine si tendrement, et que toute fondoit en larmes et en pleurs, I, I, 14 dans TENDREMENT
Et faisoit si noir, si brun et si tenebreux, qu'on ne veoit devant soi un arpent loin, II, III, 99 dans TÉNÉBREUX, EUSE
Il ne tient pas à nous, mais au roi et à son conseil..., II, III, 18 dans TENIR
[Après la bataille de Crécy, Édouard félicite son fils :] Vous estes mon fils, car loyalement vous vous estes hui acquitté ; si estes digne de tenir terre, I, I, 294 dans TENIR
Le roi de France manda ses freres.... pour savoir à laquelle election de ces deux papes [Urbain et Clément] il se tenroit, II, II, 48 dans TENIR
Et fit [Charles V] un commandement especial par tout son royaume que on tenist Clement à pape, II, II, 48 dans TENIR
La bonne cité de Vennes, qui fermement se tenoit à la comtesse, I, I, 176 dans TENIR
Si richement vestue et atournée que chascun s'en esmerveilloit, et ne se pouvoit tenir de la regarder, et de remirer à la grande noblesse de la dame, I, I, 165 dans TENIR
Les deux mareschaux de l'ost passerent si près de la cité de Bauvais et des faubourgs, qu'ils ne se purent tenir qu'ils n'allassent assaillir et escarmoucher à ceux des barrieres...., I, I, 275 dans TENIR
Je tiens tant de vostre noblesse et de vostre loyauté que, se vous l'entreprenez, n'y faudrez nullement, I, I, 47 dans TENIR
Le siege qui fut devant Tournay fut grand et bien tenu, I, I, 139 dans TENIR
Les soudoyers de Bouchaing ardirent l'autre partie de la ville d'Ascon qui se tenoit françoise, I, I, 113 dans TENIR
....Que les offres que le roy de Navarre mettoit en termes faisoyent bien à recueillir, II, p. 23, dans LACURNE dans TERME
Pape Gregoire monta en mer en Marseille.... et prit terre à Gennes, II, II, 20 dans TERRE
Et [les Anglois], venus en la place et devant le moustier, ils mirent tantost pied à terre et empoignerent leurs lances, II, II, 210 dans TERRE
Si en occirent et mirent par terre grand foison, et puis retournerent dedans Aubenton, I, I, 103 dans TERRE
Tant allerent [les gens du comte de Flandre] que ils virent [les Gantois] avaler [descendre d'] un tertre, II, II, 97 dans TERTRE
Et faisoit commander sur la teste, que nul ne mist devant les bannieres, I, I, 41 dans TÊTE
Les compagnons qui ouïrent le comte et messire Gautier ainsi parler, mirent leurs testes ensemble [délibérèrent ensemble] et dirent l'un à l'autre...., I, I, 217 dans TÊTE
Sitost qu'il le virent, ils commencerent à murmurer et à bouter trois testes en un chaperon, et dirent : Voici celui qui est trop grand maistre et qui veut ordonner de la comté de Flandre à sa volonté, I, I, 248 dans TÊTE
Le roi d'Angleterre entendit aux paroles de ce comte dessus nommé si parfaitement, que oncques puis ne lui purent issir hors de la teste, II, II, 237 dans TÊTE
Je suis informé de pieça que le roi de France a bien vingt mille hommes d'armes, ce sont soixante mille testes armées, II, II, 185 dans TÊTE
Je n'en pensois pas moins ; car l'archevesque, où que il soit, a trop chaude teste, II, III, 50 dans TÊTE
Et avoit [la truie] les tettes grandes et longues, II, III, 22 dans TETTE
Je suis des tiens, ce dist Thieris : Car je ne puis orgueil amer, Pastourelle. dans TIEN
Il estoit heure de haute tierce [près de midi], I, I, 284 dans TIERCE
Ils sonnerent, des tours là où ils estoient en leur garde, grand foison de tymbres et de tabours, III, IV, 15 dans TIMBRE
Et ne faisoieut les seigneurs nul compte d'autres gens d'armes, s'ils n'estoient à heaumes et à tymbres couronnés, I, I, 64 dans TIMBRE
Et fut delivrée à monseigneur Jean de Hainaut une abaye de blancs moines pour son corps et son tinel tenir, I, I, 30 dans TINEL
Après ce que les barons du royaume lui eurent faict feauté et hommage, excepté le jeune roi d'Angleterre, qui encores ne s'estoit tiré avant, I, I, 51 dans TIRER
[Jacques d'Artevelle voulait s'échapper par derrière] mais son hostel estoit jà rompu et effondré par derriere, et y avoit plus de quatre cents personnes qui tous tiroient à l'avoir, I, I, 248 dans TIRER
Le comte de Flandre s'en vint à Ypre, et là fit il decoller meschans gens tels que.... tisserands qui avoient mis à mort ses chevaliers, II, II, 63 dans TISSERAND
Le tiers coup de la jouste fut bel.... de ce coup tous deux se deheaumerent si nettement, que les tissus des heaumes rompirent, et volerent jus sur la prée par derriere les croupes des chevaux, IV, p. 54, dans LACURNE dans TISSU
Et vouloient.... que on envoyast suffisans hommes devers le roi de France, à savoir si il avoit accordé ni consenti à ardoir en Hainaut.... ni à quels titres cils [les soudoyers] l'avoient fait, pourtant qu'on n'avoit point defié le comte ni le pays, I, I, 101 dans TITRE
Roi, tu sais comment ton frere, sans nul titre de raison, a mort mon fils et mon heritier, II, II, 235 dans TITRE
Et avoit un petit tombel de marbre sur lui [le sire de Mauny, tué par des meurtriers], que ses varlets y avoient fait mettre, I, I, 241 dans TOMBEAU
Qui lors vit hommes et femmes et les enfans d'iceux pleurer et tordre leurs mains.... il n'est si dur coeur qui n'en eust pitié, I, I, 321 dans TORDRE
Par voies torses et obliques, II, III, 7 dans TORS, ORSE
Tu t'en iras les couvertes voyes tout le pays ; tu connois bien les torses, les adresses et les chemins frayans...., II, III, 112 dans TORS, ORSE
Si on nous a fait des torts, nous en ferons aussi, II, II, 59 dans TORT
Et fut depuis plus d'un mois que du bras il ne se pouvoit aider, et le portoit en escharpe en une touaille, II, III, 43 dans TOUAILLE
Et y estoit [en la ville de Saint-Omer, messire Geffroy de Chargny], et usoit de toutes choses touchant faits d'armes, comme roi, I, I, 326 dans TOUCHANT
Ce dommage nous touche de si près, que en nous n'a point de recouvrer, II, II, 202 dans TOUCHER
Le roi y dina petit, car autre chose lui touchoit que boire et manger, I, I, 167 dans TOUCHER
De la tourpie aux Amantins M'esbatoie soirs et matins, Poésies mss. p. 87, col. 1 dans TOUPIE
Cette chevaucherie prist son tour vers les tentes, et les ardirent, I, I, 112 dans TOUR
Entrementes que le roi de France estoit sur le mont de Sangattes, et qu'il estudioit comment et par quel tour il pourroit combattre les Anglois qui s'y estoient fortifiés, I, I, 319 dans TOUR
Et leur dit que, s'il venoit à tour [s'il trouvait son occasion], il leur feroit cher comperer [payer], I, I, 97 dans TOUR
Il est verité que cette ville est de grand tour et de petite defense, II, III, 42 dans TOUR
Une povre maisonnelle.... aussi noire que airement [encre] pour la fumée des tourbes qui s'y ardoient, II, II, 157 dans TOURBE
Guy de Flandre.... lequel se tourna Anglois en cette mesme année, et devint homme du roi d'Angleterre de foi et d'hommage...., I, I, 70 dans TOURNER
Et estoit [Robert Salle] de membres le mieux tourné et le plus fort homme de toute Angleterre, II, II, 114 dans TOURNER
Celle matinée chevauchoit messire Regnaud de Boullant, un chevalier d'Allemaigne, de la route [troupe] du duc de Lanclastre, et avoit chevauché depuis l'aube du jour, et tourné tout le païs, et n'avoit riens trouvé, I, p. 234, dans LACURNE dans TOURNER
Il sentoit encore plusieurs villes et chasteaux sur la riviere de la Dordogne, qui contrarioient grandement le pays et travailloient toutes gens dont il avoit l'obeissance, II, II, 1 dans TOUT, TOUTE
Jean Lyon en estoit tout lié [joyeux], et cuidoit que ce fust pour lui, et ce estoit contre lui du tout, II, II, 52 dans TOUT, TOUTE
Ainsi fut l'ost logé toute une nuit en un bois, I, I, 36 dans TOUT, TOUTE
Estoit messire Godemar du Fay tout capitaine de la cité de Tournay et de Tournesis et des forteresses environ, I, I, 100 dans TOUT, TOUTE
Combien que l'entrée soit forte, toutefois le comte de Foix la conquit une fois, II, III, 7 dans TOUTEFOIS
Quand les seigneurs de France veirent leur logis ardoir et ouirent le ery, ils coururent vers leurs logis, crians : trahy, trahy, liv. v, p. 97, dans LACURNE dans TRAHIR
Il issit hors du chastel tout armé, atout quarante compagnons d'armes, et suivit couvertement le dernier train [de l'armée qui venait de passer], I, I, 162 dans TRAIN
Et amena avec lui quarante lances ; dont on en eut grand joye de sa venue ; car il fut mis au train du roy, liv. III, p. 104, dans LACURNE dans TRAIN
Ces archers.... avoient le diable au corps, et traioient disperséement pour tout tuer seigneurs et varlets, I, I, 31 dans TRAIRE
Du trait y eut foison des Hainuyers navrés et blessés, I, I, 31 dans TRAIT
Adone s'ensonnierent les charretons autour de leurs chars, et osterent les deux mateaux où les traits sont, II, II, 221 dans TRAIT
Ces paroles douces et traitables amoliirent grandement la pointe de l'ire que l'empereur avoit, II, III, 93 dans TRAITABLE
Especialment les trettiers D'amours lisoie volontiers, Espin. am. dans TRAITÉ
[Le connétable] leur [aux assiegés de Bergerac] fit remontrer.... que ja estoient ils en traité que de venir bons François, II, II, 7 dans TRAITÉ
Quand ils furent venus à ladite chapelle, ils se saluerent moult aimablement et festerent grandement ; et après ils entrerent en leur traitement [pour traiter de la paix entre les rois de France et d'Angleterre], I, I, 144 dans TRAITEMENT
Les bourgeois de la ville regarderent que, au long aller, ils ne se pourroient tenir ; si prierent à deux chevaliers qui là estoient, qu'ils traitassent à ces seigneurs d'Angleterre...., I, I, 224 dans TRAITER
Furent toutes leurs maisons [aux Mahieux] abattues et portées par terre, ainsi que si ils fussent trahistres à tout le corps de la ville, II, II, 54 dans TRAÎTRE, ESSE
Et quant je la voi si diverse, La trahitouse et la perverse, Poesies mss. p. 153 dans TRAÎTREUX, EUSE
Je ne vueil parler fors que de la verité, et aller parmi le tranchant, sans colorer l'un ni l'autre, II, III, 63 dans TRANCHANT
Un large fer de Bordeaux, aussi tranchant et affilé que nul rasoir pouvoit estre, II, II, 5 dans TRANCHANT, ANTE
Or venoit le froid du matin qui les happoit et tranchoit tout le corps ; dont ils entroient en fievres et en maladies ; et au corps ils avoient le cours du ventre, II, III, 83 dans TRANCHER
Il fit appeler Jausselin, cil estoit la tranche-teste, et fit là decoller deux chevaliers, II, III, 8 dans TRANCHE-TÊTE
Le chevalier monté sur le coursier [donné par Philippe à messire Jean de Hainaut] transperça tous les conrois des Anglois, et quand il fut hors et outre..., I, I, 289 dans TRANSPERCER
Perducet, je te transporte, en la presence de mes hommes, toute la terre de Chaumont, II, II, 167 dans TRANSPORTER
Il y ot en l'eglise à l'obseque un travail auquel il y avoit sept cens chandelles, et sur ce travail avoit cinq bannieres, II, II, 217 dans TRAVAIL
Ils guerroyerent le pape etles cardinaux, et leur firent moult de travaux, II, III, 15 dans TRAVAIL
Ils ne firent oncques en leur vie autre chose fors que traveiller de royaume en royaume pour trouver et avoir faits d'armes, II, III, 19 dans TRAVAILLER
Et tant travellai et chevauchai en querant de tous costés nouvelles que...., II, III, 1 dans TRAVAILLER
Le connestable de France faisoit faire, ouvrer et charpenter en Bretaigne l'enclosture d'une ville toute de bon bois, pour asseoir là où il leur plairoit, quand ils auroient pris terre.... ceste ville estoit tellement ouvrée, ordonnée et charpentée qu'on la pouvoit deffaire par travées ainsi qu'une couronne, t. III, p. 121 dans TRAVÉE
Les trempoirs, dans le moyen âge, étaient des vases : Quatre pots d'or, quatre trempoirs et six plats d'or, III, IV, 1 dans TREMPOIR
Jean Lyon n'estoit mie courroucé de telles avenues, mais voulsist bien que tous les jours il en advenist trente [quantité indéterminée], II, II, 53 dans TRENTE
Après le trespassement de la roine de France trespassa la roine de Navarre, II, II, 19 dans TRÉPASSEMENT
Ainsi par toutes terres estoit en ce temps le monde en tribulation et en guerre, II, II, 225 dans TRIBULATION
En cette tribulation [crainte d'être attaqués] demeurerent ceux en ce faubourg, I, I, 32 dans TRIBULATION
Si nous avions jà jusques à mille lances, nous ferions un si grand treü en Angleterre qu'il y parroit [paraîtrait] quarante ans à venir, II, II, 220 dans TRIBUT
Aimerigot regarde que le portier seoit sur une tronche de bois au dehors du castel, II, 51, dans LACURNE dans TRONCE ou TRONCHE
Les deux glaives [lances] volerent en tronçons, II, II, 80 dans TRONÇON
Un trop [très ] beau chemin et plain à chevaucher, II, III, 10 dans TROP
Il nous vaut trop mieux à mentir notre serment envers le duc d'Anjou que devers le roi d'Angleterre notre naturel seigneur, II, II, 8 dans TROP
Elle leur fit rendre l'estimation de leurs chevaux qu'ils voulurent laisser, si haut que chacun vouloit estimer les siens, sans dire ni trop ni peu et sans debat, I, I, 25 dans TROP
Et se departirent environ la mie-nuit de Buch, et chevaucherent le grand trot vers Straulle, II, III, 98 dans TROT
Dit en soi mesme Jean Lyon : je mettrai un tel trouble entre celle ville et le comte, qu'il coustera cent mille vies, II, II, 52 dans TROUBLE
... Au cas que ses besognes fussent claires ; mais à present tous ceux qui le connoissent.... savent bien qu'elles sont troubles, II, III, 91 dans TROUBLE
M'a telement tourblet [desservi] devers le roy, I, 6, édit. LUCE. dans TROUBLER
La royne Jehanne acouça d'une fille ; de quoi li plus del royaume en furent durement tourblé et courouciet, I, 42 dans TROUBLER
Chascun emporte entre la selle et le pommeau une grande plate pierre, et trousse derriere lui une besace pleine de farine, I, I, 34 dans TROUSSER
Adonc s'ordonnerent-ils pour eux partir, et trousserent tout ce que trousser purent, II, III, 8 dans TROUSSER
Un grant engin que on appelle truie, lequel engin estoit de telle ordonnance que il jetoit pierres de faix, et se pouvoient bien cent hommes d'armes ordonner dedans, II, II, 5 dans TRUIE
Et ne savoient de quoi ferrer ceux [chevaux] qui estoient deferrés, ni de quoi se couvrir, fors que de leurs tuniques d'armes, I, I, 39 dans TUNIQUE
On dit, et voir est, que tout edifice est ouvré et maçonné l'une pierre après l'autre, Prol. dans UN, UNE
Le pays d'Angleterre n'est pas bien à un [uni, en concorde], liv. III, p. 347, dans LACURNE dans UN, UNE
Si vouloient ils [les Gantois] estre tout un au besoin pour garder et deffendre les franchises et bourgeoisies de Gand, liv. II, p. 78 dans UN, UNE
Les archers d'Angleterre traioient si ouniement et si espaissement, que à peine se osoient ceux qui defendoient montrer aux guerites, I, I, 199 dans UNIMENT
À grand peine se faisoient les chemins pour remplir les vallées et mettre à union, pour le charroy passer à leur aise, liv. III, p. 327, dans LACURNE dans UNION
Et demeura Pietre du Bois, capitaine de Bruges, tant que ces portes, ces murs et ces fosses fussent mis à uni, II, II, 160 dans UNIR
Il commença à pleuvoir une pluie si grosse et unie, et monta un vent si froid, II, II, 17 dans UNIR
Par confirmation d'amour et d'unité, ils [Flandre, Hainaut et Brabant] ordonnerent à faire forger une monnoie coursable dedans lesdits trois pays, I, I, 125 dans UNITÉ
[Le roi Charles] manda et le recteur et les maistres et docteurs de l'université de Paris, II, II, 48 dans UNIVERSITÉ
Usagés es faits d'armes, II, II, 184 dans USAGÉ, ÉE
Chers seigneurs, vous estes moult vaillans chevaliers et usés d'armes, I, I, 320 dans USER
Sire, vous estes notre capitaine et notre gardien, si devons tous obeir et user par vous, I, I, 242 dans USER
Si vous recommande Charles mon fils, et en usez ainsi comme bons oncles doivent user de leur neveu [Charles V à ses frères], II, II, 70 dans USER
Si se traïrent les plusieurs devers Jean Lyon, et lui demanderent conseil de celle chose, et comment on en pourroit user, II, II, 52 dans USER
Quand le roi d'Angleterre eut faite son emprise et sa volonté de la ville de Dynant en Bretagne [qu'il venait de prendre et de dévaster], il s'en partit et la laissa toute vague, I, I, 208 dans VAGUE
Ainsi fina Rasse de Harselles... ; pour ses vaillances il en eut à la fin ce loyer, II, II, 95 dans VAILLANCE
Et aimoit messire Jean ledit comte pour ses vaillantises, II, III, 9 dans VAILLANTISE
Et [Philippe d'Artevelle] se fourroit de menus vairs, II, II, 160 dans VAIR
Ils [les seigneurs] sont fourrés de vairs et de gris, et nous [les paysans] sommes vestus de povres draps, II, II, 160 dans VAIR
Et fut embasmé et mis en un vaissel [cercueil] de plomb, liv. I, p. 454, dans LACURNE dans VAISSEAU
Draps, joyaux, vaisselle d'or et d'argent, et toutes autres richesses dont ils avoient grand foison...., I, I, 272 dans VAISSELLE
S'il vous plaisoit.... je irois aventurer à val ce pays pour querre bestes et vitailles..., I, I, 254 dans VAL
Mieux vaut que nous nous defendions de bonne volonté contre ceux qui viennent, que...., I, I, 327 dans VALOIR
Nous sommes en fort lieu ; un de nous en vaut quatre, II, III, 26 dans VALOIR
Qui veut avoir leur service [des gens d'armes], il faut que ils soyent payés ; autrement ils ne font chose qui vaille, II, II, 222 dans VALOIR
Et issit hors.... pour voir s'il pourroit en aucune maniere à son frere valoir ni aider, I, I, 163 dans VALOIR
[Pierre de Craon disgracié] s'en alla en Bretaigne.... et luy compta [au duc] comment on l'avoit vanné, IV, p. 114, dans LACURNE dans VANNER
En notre foi ne doit avoir nulle variation ; et si comme il n'est que un seul Dieu ès cieux, il ne peut et ne doit estre de droit que un seul Dieu en terre, III, IV, 10 dans VARIATION
Et se je varicie au rendre Mes liçons, j'estoie batus, Espinette amour. dans VARIER
Quand il les sentit sur lui, si fut tout esbahi, et voulsist bien estre ailleurs ; ils l'environnerent de tous costés, et lui demanderent où il alloit ainsi.... il commença à varier et ne repondit point bien à leur propos, II, III, 119 dans VARIER
Dont le roi anglois fut moult durement resjoui [du récit du chevalier] quant il l'eut ainsi ouï parler, et le tint à moult grand vasselage et grand prouesse, comme vrai estoit, I, I, 79 dans VASSELAGE
Cil fer [une lance de Bordeaux] lui trancha le haterel [cou], et lui passa outre, et lui coupa toutes les veines, II, II, 5 dans VEINE
Ils [les seigneurs] sont vestus de velouz et de camocas, fourrés de vairs et de gris ; et nous [paysans anglais] sommes vestus de povres draps, II, II, 106 dans VELOURS
Gens qui n'avoient de quoi vivre, et qui estoient tous tains et velus de famine, liv. II, p. 172, dans LACURNE dans VELU, UE
Bataille et assaut sur mer sont plus durs et plus fors que sur terre ; car là ne peut on reculer ne fuir ; mais se faut vendre et combattre, et attendre l'aventure, I, I, 122 dans VENDRE
À celle chasse furent les deux rois et leurs veneurs, II, II, 44 dans VENEUR
Tant que temps et lieu venront que j'en devrai parler, I, I, 4 dans VENIR
En ce temps vint en propos et volonté au roi Edouard d'Angleterre qu'il feroit refaire et redifier le grand chastel de Windsore...., I, I, 213 dans VENIR
Si lui fit [le roi d'Angleterre à Jean de Copelant] grand chere et le prit par la main et lui dit : à bien vienne mon escuyer, qui par sa vaillance a pris notre adversaire le roi d'Escosse...., I, I, 308 dans VENIR
Au terme de 37 ans quand un homme est dans sa force et en son venir, et il est bien de toutes parties, II, III, 70 dans VENIR
Gardez votre corps, vous estes jeune et à venir, et tel vous monstre beau semblant qui vous aime moult petit, II, II, 237 dans VENIR
Et s'il avenoit qu'ils fussent en discord ni en guerre un temps à venir, I, I, 125 dans VENIR
Avoir vent à volonté [vent favorable], II, II, 29 dans VENT
Il commença à rire et dit qu'ils l'avoient songé, et que ce n'avoit esté que vent, II, III, 22 dans VENT
Si eurent beau temps et bon vent, car ce fut au mois de mai, que il fait bel et joli et qu'il vente à point, II, III, 32 dans VENTER
Si se recueillirent tous ensemble : là eut, de premiere venue, très bons poingnis [combats] et fors, I, I, 99 dans VENUE
Et gagnerent les Hainuyers, de venue, les premieres barrieres, I, I, 137 dans VENUE
Quand les glaces et les neiges fondent sur les montagnes pour la verberation du soleil, II, III, 82 dans VERBÉRATION
[Le pape Clement et les cardinaux ne faisoient compte des ennuis du comte de Flandre], et disoient que Dieu lui avoit envoyé celle verge pour tant qu'il leur avoit esté contraire, II, II, 63 dans VERGE
Si n'estoit il [Philippe d'Artevelle] pas subtil de faire guerres ne sieges ; car, de jeunesse, il n'y avoit point esté nourry, mais à pescher de la verge aux poissons en la riviere de l'Escaut, liv. II, p. 192, dans LACURNE dans VERGE
[Aymon de Pommiers] prit ce fait [l'exécution de son neveu] à grant vergogne, et jura que jamais pour le roi d'Angleterre ne s'armeroit, II, II, 2 dans VERGOGNE
Quand Nicolas Cliffort se vit argué et pointé si avant, si fut tout vergogneux et honteux, II, II, 84 dans VERGOGNEUX, EUSE
Ce savoient-ils de verité par les prisonniers d'Escosse qu'ils avoient pris [qu'Edouard était à Bervick], I, I, 163 dans VÉRITÉ
En bonne verité, c'est l'imagination de plusieurs hommes...., II, III, 22 dans VÉRITÉ
En Castille n'a que roches, qui ne sont pas bonnes à manger au verjus, et montaignes moult hautes, et dur air, liv. III, p. 294, dans LACURNE dans VERJUS
La roine de France fut sur le point d'estre moult mesaisée, et convint une verriere rompre qui estoit derriere li pour avoir vent et air, III, IV, 1 dans VERRIÈRE
Le plus tost qu'ils purent, retournerent vers Bretagne, II, II, 1 dans VERS
Quant ceux de l'ost veirent qu'ils estoyent au versant et qu'ils perdoyent sans rien conquerir, ils firent retraire leurs gens à leurs logis, liv. I, p. 99, dans LACURNE dans VERSANT
Il dit tout haut : jamais ne sois je salué de ma chere amie, se je rentre en chastel ni en forteresse, jusques à ce que j'aurai l'un de ces venans versé à terre, ou je y serai versé, I, I, 177 dans VERSER
[Le sire de Laval] entra en grant souspeçon de son beau frere.... et regarda sus le duc, qui devint plus vert que une feuille, II, III, 63 dans VERT, ERTE
Encore montra-t-elle [l'oriflamme de Charles VI] là de ses vertus, II, II, 196 dans VERTU
Assis dedans mon vestiaire, Poésies mss. p. 206, dans LACURNE dans VESTIAIRE
En une chambre belle e cointe, Vestue de beaus paremens Et de moult riches garnemens, Poésies mss. p. 192, dans LACURNE dans VÊTIR
Si demeura le roi Charles de France vefve, ni oncque depuis se remaria, II, II, 19 dans VEUF, VEUVE
Las ! s'il plaisoit ore à ma chiere dame, Au mal qui m'entame Envoiier victore [guérison], Poésies mss. p. 237. dans LACURNE dans VICTOIRE
Le pays estoit tout vuide et despourvu de gens d'armes de la partie des Anglois, II, II, 10 dans VIDE
Quand ils ont tant mangé de chairs mal cuites que leur estomac leur semble estre vuit et affoibli, I, I, 34 dans VIDE
Si fut ledit messire Philippe d'Artois comte d'Eu et connestable de France, après ce qu'il fut mort, vidé et embaumé et en tel estat en un sarcus rapporté en France, III, IV, 58 dans VIDER
Et savez vous où elle [une allée souterraine] vuide, n'où elle aborde ? dist messire Gaucher. Ouy, monseigneur, dit-il, elle vuide en un bois qui n'est pas loin d'icy, III, p. 72, dans LACURNE dans VIDER
Ce premier coup ils se consuyvirent sur les heaumes ; mais les coups vuiderent ; ils passerent outre, et firent leur tour, IV, p. 52, dans LACURNE dans VIDER
Et pour ce que de jone vie Te voi [je te vois]...., Espin. amour. dans VIE
Disoyent bien entre eux : certes se le comte peut, il nous destruira tous ; il nous aime bien, il n'en veut que les vies, liv. II, p. 81, dans LACURNE dans VIE
Nous nous vendrions cherement, tellement qu'on en parleroit cent ans après nos vies, liv. I, p. 410 dans VIE
Et luy fut dit et deffendu de par le duc de Glocestre, qu'il ne s'embesongnast plus, si cher comme il aimoit sa vie, des besongnes du roy d'Angleterre, liv. III, p. 226 dans VIE
Et je et tous ceux que je pourrai prier, y mettrons les vies [nous exposerons notre vie pour cela], I, I, 4 dans VIE
Il estoit doux, courtois et debonnaire, vierge et chaste de son corps, et large aumosmer, II, III, 96 dans VIERGE
Quand... Pietres du Bois le sçut [la mort de François Acreman à Gand], il ne le plaignit que un petit et dit : je l'en avois bien avisé et chanté toutes les vigiles avant que je m'en partesisse de Gand, II, III, 36 dans VIGILE
Et sailloient de vigne en vigne et de fossé en fossé pour eux sauver, II, III, 100 dans VIGNE
Adonc se remit la bataille du roi en vigueur, qui avoit, du commencement, un petit branlé, II, II, 197 dans VIGUEUR
Ainsi que les Anglois chevauchoient, ils trouverent un chastel qui s'appelle Langon, dont le viguier de Toulouse estoit capitaine...., I, I, 223 dans VIGUIER
Il fit, par les vilains du pays, acharier et apporter grand foison de busches et de velourdes, I, I, 233 dans VILAIN, AINE
Et là fut atteint du jet d'une grosse pierre et vilaine.... vilain horion, I, I, 102 dans VILAIN, AINE
Bonnes gens, les choses ne peuvent pas bien aller en Angleterre et n'iront, jusques à temps que biens iront tout de commun, et qu'il ne sera ne villains ne gentilshommes, liv. II, p. 133, dans LACURNE dans VILAIN, AINE
[Le duc de Bretagne] mal reconnoist le bien qu'il a de nous ; si lui devrions pareillement remonstrer sa vilenie, II, II, 134 dans VILENIE
Et ils [les serfs anglois] entrerent ens par les portes [à Londres], par assemblées de villages, II, II, 107 dans VILLAGE
Il ardirent une bonne ville, c'on dist Creci-sur-Selle, qui point n'estoit fremée, I, 81, éd. LUCE. dans VILLE
Quatre flacons pleins de blanc vin aussi bon que j'en avois point bu sur le chemin, II, III, 9 dans VIN
Et ardirent la ville, et violerent l'abbaye, I, I, 129 dans VIOLER
Et cinq eglises arses et violées, I, I, 179 dans VIOLER
Où a foison de violiers...., Espinette. dans VIOLIER
Et sont contenus audit livre.... toutes les chansons, ballades, rondeaux et virelais que le gentil duc fit en son temps, II, III, 13 dans VIRELAI
Il estoit ordonné et commandé de par le roi et sur la vie, que nul en l'ost ne parlast flamand, ne portast baston à virol, II, II, 188 dans VIROLE
Les Gantois se mettoient devant et remontroient grand visage [avaient une contenance hardie], II, II, 58 dans VISAGE
Et disoient les anciens des pays voisins et lointains que c'estoit une paix à deux visages, II, II, 58 dans VISAGE
Le duc d'Anjou visoit et soutilloit nuit et jour comment il pourroit porter contraire et dommage aux Anglois, II, II, 1 dans VISER
Et [les deux champions] avoient avalé [baissé] leurs bassinets et clos leurs visieres, II, II, 85 dans VISIÈRE
En dormant dans son lit une vision lui vint, II, II, 164 dans VISION
Souvent envoyoit visiter ses garnisons et reconforter ses gens, I, I, 158 dans VISITER
Fut si mal visité de ses playes qu'il mourut, liv. I, p. 386, dans LACURNE dans VISITER
Entrerent en leurs hostels et s'armerent moult vistement, I, I, 31 dans VITEMENT
À la confusion et vitupere du roi, II, II, 163 dans VITUPÈRE
Nous n'avons qu'un petit vivre, Espinette amour. dans VIVRE
Donc dirent ils que ils vouloient que il vesquisist, car il estoit trop durement bel, II, III, 27 dans VIVRE
Il faut, qui veut vivre en ce monde et avoir honneur, avoir du bien et du mal, II, II, 218 dans VIVRE
Allons, allons, on se doit aventurer pour son vivre, II, II, 66 dans VIVRE
Le vocable [proverbe] que on dit, que : à celui à qui il meschiet, chascun lui mesoffre, II, II, 159 dans VOCABLE
Armez vous tost et appareillez, car vez-ci gens d'armes qui approchent ceste forteresse, I, I, 131 dans VOICI
Si leur avint que les mareschaux de l'ost et les coureurs trouverent entre voies une bonne ville et grosse et bien fermée de fossés et de palis, si l'assaillirent fortement, I, I, 156 dans VOIE
Lors se recuillirent tous ses compagnons et se mirent à pied, et chasserent leurs chevaux en voie, car ils les sentoient trop foulés, I, I, 327 dans VOIE
Et veez ci venir le chevalier au rivage ; on lui fit voie, on le mena devant le roi qui estoit en une chambre, II, II, 109 dans VOIE
Philippe.... issit hors de son pavillon pour venir voir et mettre au voir [vrai] ce que la demoiselle disoit, II, II, 192 dans VOIR
Le duc de Bourgogne qui estoit sage froid et imaginatif, et qui sur ses besognes veoit ou long...., III, IV, 30 dans VOIR
Le roi vint vers elle [Isabelle de Bavière].... et la regarda de grand maniere ; en ce regart plaisance et amour lui entrerent au coeur.... et si avoit grand desir du voir et de l'avoir, II, II, 229 dans VOIR
Nous esloignasmes nostre chemin, et fut nonne à l'endemain, avant que nous vissiemes les batailles, II, III, 39 dans VOIR
Donques ne doit il [le sage] femme prendre, Qu'à l'estude et à elle entendre Ne puet, ne à tous deux servir À sa femme et aux livres vir, Poésies mss. f° 496 dans VOIR
Au dire voir, ils [les nobles] n'estoient qu'une poignée de gens dedans, au regard de la communauté du royaume d'Angleterre, I, 1, 32 dans VOIRE
Et estoient plentureusement pourvus de tous vivres qui leur venoient tous les jours de Valenciennes et du pays de Hainaut voisin à eux, I, I, 116 dans VOISIN, INE
Si firent trousser tout leur harnois et mettre à voiture, I, I, 142 dans VOITURE
L'evesque de Lincolle, qui là estoit present, leva sa voix et dit...., I, I, 81 dans VOIX
La voix estoit toute commune aval Londres, que il [le comte de Bourquinghem] estoit avec ce peuple, II, II, 109 dans VOIX
Et firent si grand bruit de sonner de leurs grands cors tout à une fois, et de huer après tout à une voix, que...., I, I, 42 dans VOIX
Quoiqu'il eust parlé volagement de chaud sang à l'encontre des treves, si n'en avoit point ouvré de fait, III, 4, 61 dans VOLAGEMENT
Il n'attendit nullui, ainçois s'en vint au marché de Valenciennes, et fit sonner les cloches du beffroy à volée, I, I, 100 dans VOLÉE
Et je respons à la volée : Dame, dame, trop afolée Est ma science en plusieurs lieus, Buiss. de Jonece. dans VOLÉE
Le roi [anglais] issit de son vaissel, et du premier pied qu'il mit à terre, il chey si roidement que le sang lui vola hors du nez, I, I, 266 dans VOLER
Vous avez ouvré de votre volonté et cru cet evesque de Norduich qui cuidoit voler ainçois qu'il ait des ailes, II, II, 212 dans VOLER
Si vous montrerai chasses de cerfs et volerie de faucons bons et beaux, avant que vous departiez de moi, II, III, 108 dans VOLERIE
Le sire de Commegines, qui estoit adonc jeune et voulontaire, dit qu'il vouloit chevaucher hors de ce village, I, p. 247, dans LACURNE dans VOLONTAIRE
Là furent pris ledit messire Hue le pere et le comte d'Arondel, et amenés par devant la roine pour faire d'eux sa pure volonté, I, I, 20 dans VOLONTÉ
Et tantost les Anglois les envahirent et assaillirent de grand volonté, I, I, 294 dans VOLONTÉ
Si entendit-il secretement que le roi estoit en volonté de faire prendre sa soeur, son fils... et de eux remettre au roi d'Angleterre, I, I, 12 dans VOLONTÉ
Et fit retailler à un chacun son glaive [lance] au volume de cinq piés, I, p. 224, dans LACURNE dans VOLUME
Je vous prie, mon pere, que le m'accordez. Guillaume, respondit le comte, vous estes vostre ; faictes ce que vous voudrez, IV, p. 91, dans LACURNE dans VÔTRE (LE) ou VÔTRE (LA)
Or veuille-je raconter et retourner aux messages d'Angleterre, I, I, 65 dans VOULOIR
[Son cheval] l'emporta, voulust ou non, droit en-my le logis des Anglois, I, I, 91 dans VOULOIR
Si escripsit devers messire Jean d'Armignac que à ce besoin il ne lui voulsist faillir, II, II, 1 dans VOULOIR
Là furent faits plusieurs chevaliers.... qui estre le volrent, II, II, 58 dans VOULOIR
Tous ceus faisoient du roi ce qu'ils vouloient, et le menoient et le demenoient ainsi comme il leur plaisoit, II, III, 36 dans VOULOIR
Ces gens d'armes vous commencerent à abatre ces Flamands, II, 2, 184 dans VOUS
En ce temps fut proposé et conseillé en Angleterre de faire un voyage de guerre en Irlande, IV, p. 188, dans LACURNE dans VOYAGE
Secretement et non à vue, car autrement ne l'osoit faire [Robert d'Artois conseillant et confortant Ysabelle], I, I, 12 dans VUE
Si grand foison de gens d'armes que vue d'yeux ne les pouvoit comprendre, II, II, 212 dans VUE
Aurora.... encores, pour son esbat, Chacier faisoit par Zepherus Les tenebres de Hesperus, Espin. amour. dans ZÉPHIRE ou ZÉPHYR