FR. LENORMANT

Citations

Seuls les Égyptiens, peuple éminemment philosophe, avaient conçu le principe simplificateur et fécond de l'alphabétisme, qui décompose la syllabe et en représente par des signes distincts la consonne et la voyelle, Manuel d'histoire anc. de l'Orient, t. III, p. 108, 4e édition. dans ALPHABÉTISME
Les savants ont donné le nom d'anaryen au système cunéiforme des inscriptions de Ninive et de Babylone, par opposition avec le système cunéiforme aryen en usage chez les Perses, Manuel d'hist. anc. t. II, p. 156, 4e édit. dans ANARYEN, ENNE
La tournure essentiellement anthropomorphiste du génie de la race indo-européenne, Manuel d'hist. anc. t. II, p. 290, 4e édit. dans ANTHROPOMORPHISTE
Là [entre la mer Caspienne et les monts de l'Indou-Kousch] fut parlée, avant que les diverses tribus de Japhet se dispersassent, quand elles vivaient encore réunies, la langue première qui fut la souche de toutes les autres [langues aryennes] ; la science moderne l'appelle aryaque, et parvient à en reconstituer en partie les traits les plus essentiels, Manuel de l'hist. anc. t. I, p. 126, 4e édit. dans ARYAQUE
Grâces à leurs efforts [de trois savants], en quelques années la science de l'assyriologie s'est trouvée fondée, et le déchiffrement de l'antique système graphique de Ninive et de Babylone est devenu un fait acquis, Manuel de l'hist. anc. t. II, p. 155, 4e édit. dans ASSYRIOLOGIE
Le zodiaque, dont les figures ou catastérismes...., Manuel d'hist. anc. t. II, p. 176, 4e édit. dans CATASTÉRISME
Non moins habiles céramistes que verriers, les Phéniciens furent ceux qui enseignèrent aux Grecs l'industrie des vases peints, Manuel d'histoire ancienne, t. III, p. 119, 4e éd. dans CÉRAMISTE
La forme cylindro-conique a été substituée à celle de la pyramide dans les constructions [phéniciennes] si multipliées en Sardaigne sous le nom de nuraghes, et dans les îles Baléares sous celui de talayots, deux pays colonisés par les Phéniciens et les Carthaginois, Manuel d'hist. anc. t. III, p. 144 dans CYLINDRO-CONIQUE
Les radicaux y sont [dans les langues tartaro-finnoises] généralement dissyllabiques, avec l'accent sur la première ; mais sous ce dissyllabisme on retrouve la trace incontestable d'un monosyllabisme primitif, Manuel d'hist. anc. liv. I, les Temps primitifs. dans DISSYLLABISME
La vie édénique de nos premiers pères, Manuel d'hist. anc. liv. I temps primitifs. dans ÉDÉNIQUE
Le ghez ou idiome abyssin est un reste vivant de l'antique langue de l'Yémen, Man. d'hist. anc. VII, les Arabes, p. 279 dans GHEZ
Employer idéographiquement les signes d'ordinaire affectés à la pure et simple peinture des sons indépendamment de toute idée, Manuel d'hist. anc. IV, p. 108, 4e édit. dans IDÉOGRAPHIQUEMENT
Comme toutes les écritures hiéroglyphiques, le cunéiforme anaryen a débuté par l'idéographisme pur, et en a gardé, jusqu'à la fin de son existence, de nombreux vestiges, Manuel d'hist. anc. t. II, p. 158, 4e édit. dans IDÉOGRAPHISME
Quant au Hedjaz proprement dit, toutes les traditions nationales de l'Arabie nous montrent une grande nation de la race jectanide, fondatrice d'un empire puissant, Manuel d'hist. anc. t. III, p. 252, 4e éd. dans JECTANIDE
Autour de ce système religieux se groupait [chez les Phéniciens], dans le culte extérieur et public, le cortége de monstrueuses débauches, d'orgies, de prostitutions sacrées que nous avons déjà signalé à Babylone et qui accompagna tous les cultes naturalistes de l'antiquité, Manuel d'hist. anc. t. III, p. 132 dans NATURALISTE
Les autres peuples descendus de Cham parlent des idiomes étroitement apparentés et formant une famille spéciale, que l'on appelle nilotique, la plupart des langues qui la composent, et surtout la plus importante, ayant pour patrie la vallée du Nil, Manuel d'hist. anc. t. I, p. 123 dans NILOTIQUE
La sculpture perse, telle qu'elle se montre à nous dans ses monuments, est issue directement de l'Assyrie, et n'est pas inférieure à son origine, Manuel d'hist. anc. t. II, p. 454, 4e édit. dans PERSE
Le type le plus ancien des idiomes du groupe iranien est fourni par le zend et par le perse des inscriptions cunéiformes des rois achéménides, Manuel d'hist. anc. t. I, p. 128 dans PERSE
Ce culte des Pharaons fut si persistant et si révéré, qu'on vit subsister jusqu'à l'époque ptolémaïque l'adoration des rois de l'âge primitif, Manuel d'hist. anc. t. I, p. 485, 4e éd. dans PTOLÉMAÏQUE
Le chef militaire unique d'une nation constituée républicainement, Manuel d'histoire ancienne de l'Orient, ch. IX, § 7, n° 2 dans RÉPUBLICAINEMENT
Le syro-chaldaïque, langue vulgaire qui se forma chez les Juifs par suite des altérations de l'hébreu, que l'on parlait en Palestine, au temps du Christ, et qui est employée dans les grandes compositions rabbiniques appelées Talmud, Manuel d'hist. anc. de l'Orient, Les temps primit. p. 120 dans SYRO-CHALDAÏQUE
Enfin l'Osiris (c'est le nom que reçoivent tous les morts) a vaincu tous ses ennemis ; il a renversé les monstres typhoniens et forcé le passage, Sur les Égyptiens, t. I, p. 150, 4e éd. dans TYPHONIEN, ENNE
Le vichnouisme peut être considéré comme une hérésie sortie du brahmanisme.... le vichnouisme accepte comme point de départ les principes fondamentaux du brahmanisme ; il a les mêmes doctrines essentielles, le même panthéon, la même cosmogonie, les mêmes légendes mythologiques.... en même temps, le vichnouisme, et c'est là son côté le plus original et le plus élevé, a introduit dans le cycle des conceptions religieuses de l'Inde une idée nouvelle, celle de l'incarnation, Manuel d'hist. ancienne de l'Orient, les Indiens. dans VICHNOUISME
Quelques monuments d'origine zoroastrienne représentent la figure d'Ormuzd apparaissant au milieu de la flamme du pyrée, Manuel d'hist. anc. t. II, p. 322, 4e édit. dans ZOROASTRIEN, IENNE