F. LENORMANT

Citations

Non mie que je vueille dire que tous les jeunes en chiéent [tombent] ès inconveniens susdits et que mains n'en y ait d'accoisiez et rassis, Charles V, I, 10 dans ACCOISER
Et à ce s'accorde Aristote semblablement, Seneque et tous les autres sages, selon le contenu de leur dit, II, 4 dans ACCORDER
Et quant aux requestes qu'ils avoyent faictes tant de adherer à la determinacion des cardinaux, comme à leur donner conseil...., Ch. V, 3, 54 dans ADHÉRER
Comme sont les aduleurs ou flateurs, portans venim angoisseux, Charl. V, I, 10 dans ADULATEUR, TRICE
Sera recité par moy veritablement et sanz aucune adulation le principe et mouvement de ceste present petite compillation, Charles V, I, Prologue. dans ADULATION
La haulte genealogie des nobles roys de France nous peut aydier en ceste partie comme preambule de gloire non adulant, Charles V, I, 5 dans ADULER
Si se doit le prince contenir en telle maniere qu'on ne cuide mie qu'il vueille partir pour fuyr, mais qu'il vueille appareillier son agait [prendre position], Charles V, II, ch. 33 dans AGUETS
C'est un povre homs, nez de petites gens de labours, qui encore hanent les terres en nostre pays, Charles V, liv. III, ch. 19 dans AHANER
Les voyageurs modernes sont unanimes pour reconnaître le type arabe de celles des populations abyssiniennes qui ne se rattachent pas à la souche africaine, Manuel d'hist. anc. t. III, p. 279, 4e édit. dans ABYSSINIEN, ENNE
Il [le temple phénicien] présentait un vestibule ouvert dans une façade de forme pylonique beaucoup plus élevée que le reste des constructions..., Résumé d'hist. anc. t. III, p. 142 dans PYLONIQUE
Les monuments de la civilisation abyssine, qui se voient encore à Axum, offrent la plus grande analogie avec les débris de la civilisation yéménite qui se voient à Mareb, Manuel d'hist. ancienne de l'Orient, liv. VII, t. III, p. 279, 4e édit. dans YÉMÉNIQUE