F. DELAUNAY

Citations

L'institution du flaminat augustal ou impérial, Journ. offic. 11 mars 1873, p. 1690, 2e col. dans AUGUSTAL, ALE
La bipenne caractérise particulièrement les Amazones dans l'art grec, Journ. offic. 11 juill. 1876, p. 5032, 1re col. dans BIPENNE
Les centenaires, ceux qui, à Rome, recevaient cent mille sesterces par an, Journ. offic. 18 nov. 1874, p. 7688, 1re col. dans CENTENAIRE
M. Garcin de Tassy demande avec instance qu'on songe à supprimer celui [le commerce] des coolies : on donne ce nom à de pauvres Hindous et Chinois, qui sont censés accepter librement l'esclavage pendant un certain nombre d'années, Journ. offic. 13 janvier 1874, p. 362, 1re et 2e col. dans COOLIS
Une découverte toute récente, faite à Paris par un coptisant de mérite, M. Eugène Révillout, Journ. offic. 4 déc. 1876, p. 9701, 2e col. dans COPTISANT
Il [le mosaïste] s'est toujours laissé guider par son tempérament d'artiste ; il a taillé ses cubes et les a distancés selon la position que l'oeuvre devait occuper, Journ. offic. 28 juin 1876, p. 4615, 2e col. dans DISTANCER
Ceux qui, à Rome, recevaient deux cent mille sesterces par an, Journ. offic. 18 nov. 1874, p. 7688, 1re col. dans DUCÉNAIRE ou DUCENTAIRE
L'ouvrage de M. Albert Dumont intitulé : Essai sur l'éphébie attique ; recueil formé pour la première fois de toutes les inscriptions relatives à cette école de la jeunesse athénienne, Journ. offic. 16 nov. 1875, p. 9376, 3e col. dans ÉPHÉBIE
L'institution du flaminat augustal ou impérial, Journ. offic. 11 mars 1873, p. 1690, 2e col. dans FLAMINAT
La découverte d'une inscription relative à une flaminique n'est, dans aucun cas, chose indifférente.... le recrutement et la nomination des flamines et des flaminiques appartenaient au sénat local, Journ. offic. 11 mars 1873, p. 1690, 2e col. dans FLAMINIQUE
M. Lenormant se livre à un examen approfondi de l'écriture hamathéenne.... il constate que les caractères sont des idéogrammes et ne représentent pas des sons ; l'usage d'un semblable hiéroglyphisme, dit-il en terminant, doit remonter chez un peuple araméen à des temps plus anciens que la connaissance de l'alphabet ;... cet usage se maintint dans le royaume de Hamath jusqu'au moment où il fut détruit par les Assyriens (720 ans avant J.-C.), Journ. offic. 29 avril 1873, p. 2858, 1re col. dans HAMATHÉEN, ENNE
Divers traits.... permettent de penser que le personnage de la stèle est héroïsé, Journ. offic. 18 mai 1875, p. 3502, 3e col. dans HÉROÏSER
...La détermination du hin, la mesure de capacité la plus fréquemment usitée chez les anciens Égyptiens.... l'auteur [M. Chabas].... a évalué, à l'aide de documents d'origine certaine et de signification précise, la contenance du hin à 46 centilitres, Journ. offic. 13 sep. 1876, p. 6943, 3e col. dans HIN
Ce vase est une hydrie, haute de o mètre, 51, Journ. offic. 21 mars 1876, p. 1974, 1re col. dans HYDRIE
La liste de tous les titres, impératoriat, consulat, puissance tribunitienne, Journ offic. 8 sept. 1874, p. 6430, 3e col. dans IMPÉRATORIAT
Le petit plateau du Cynthe était entouré d'un mur isodome, un peu archaïque, avec des réparations ultérieures, Journ. offic. 3 juill. 1873, p. 4392, 1re col. dans ISODOME
Il [M. Julien] plaçait M de Rosny à la tête de tous les japonistes européens, Journ. offic. 11 fév. 1872, p. 1019, 1re col. dans JAPONISTE
Le lapicide ne comprenait pas ce qu'il était chargé de graver, Journ. offic. 4 juil. 1876, p. 4831, 3e col. dans LAPICIDE
Le Didymion n'est pas un temple ordinaire, un édifice élevé pour abriter la statue d'un dieu ; c'est un manteion, c'est un oracle, Journ. offic. 3 janv. 1877, p. 31, 3e col. dans MANTEION
Nom que portaient les chefs ou princes des Juifs établis en France pendant le moyen âge....L'allégation de Benjamin de Tudèle relativement aux propriétés du nasi, ou prince des Juifs de Narbonne.... la présence de cet écu est un indice certain de l'importance considérable des nasis narbonnais, Journ. offic. 14 août 1872, p. 5529, 3e col. dans NASI
Chambre qui, dans certains temples, succédait au pronaos, et remplaçait la celle, Journ. offic. 3 janv. 1877, p. 31, 3e col. dans OECOS
Au centre du sceau, on voit une grande étoile à cinq pointes, le pentalpha, connu chez les Juifs et les musulmans sous le nom de signe de Salomon.... le pentalpha signifie que le propriétaire du sceau est fils de Salomon, Journ. offic. 23 juill. 1873, p. 4952, 3e col. dans PENTALPHA
Le perfectissime Sironius Pasicratès, Journ. offic. 10 juillet 1877, p. 5131, 2e col. dans PERFECTISSIME
Cette province [la Dacie] comprenait trois petits gouvernements procuratoriens, Journ. offic. 19 nov. 1872, p. 7121, 1re col. dans PROCURATORIEN, IENNE
Tandis que les hiérogrammates avaient mission d'écrire et de conserver les hymnes sacrés, les ptérophores avaient la garde des autres livres de la science sacerdotale, Journ. offic. 22 août 1877, p. 5924, 1re col. dans PTÉROPHORE
C'est M. Maspero, un jeune égyptologue, qui a présidé à Paris à la publication de M. Lopez (Races aryennes du Pérou, leur langue, leur religion, leur histoire) ; les américanistes et les philologues sont intéressés à savoir que M. Lopez s'est livré sur la comparaison du sanscrit avec l'idiome quiché à une étude sérieuse, Journ. offic. 27 janv. 1872, p. 607, 1re col. dans QUICHÉE
L'outil [le ciseau], si l'on veut qu'il coupe réellement la matière, doit être réaffuté et retrempé continuellement, Journ. offic. 25 nov. 1873, p. 7186, 3e col. dans RÉAFFUTER
Ce savant l'engagea à acquérir l'inscription [punique] qu'il croyait rituelle et par là d'une certaine importance, Journ. offic. 5 nov. 1873, p. 6706, 1re col. dans RITUEL
Dernièrement une douzaine de veuves du rajah défunt de Judhpur s'attendaient joyeusement à s'offrir en sati sur le bûcher du prince.... il n'y a pas longtemps, à Tamatara, un brahmane mourut ; sa femme voulut être sati, Journ. offic. 13 janv. 1874, p. 362, 2e col. dans SATI
On y voit généralement [dans la croix gammée des vases de Rhodes et de l'Étrurie] le signe du svastica bouddhique moderne, Journ. offic. 18 nov. 1873, p. 7024, 3e col. dans SVASTICA ou SVASTIKA
Il [le colchyte] (voy. ce mot aux Additions) ne s'occupait jamais de la sépulture, qui regardait le taricheute, Journ. offic. 21 août 1877, p. 5923, 2e col. dans TARICHEUTE
Le péribole ou téménos [du temple de Dodone] est situé en contre-bas de quatre mètres environ.... au sud-est et à l'intérieur du téménos est un corridor large de 11m,60, Journ. offic. 11 avril 1877, p. 2799, 3e col. dans TÉMÉNOS
Agni [le dieu du feu] est représenté avec la ceinture en plusieurs endroits des Védas, et, dans le Yaçna, Ormusd présente la première ceinture à Haoma, Journ. offic. 24 sept. 1872, p. 6168, 2e col. dans YAÇNA