F. CHAULNES

Citations

Le chef de la religion, le Bab, c'est-à-dire la porte ou le point, n'est qu'une émanation plus directe de la divinité, Journ. offic. 30 janv. 1875, p. 816, 2e col. dans BAB
Après quelques victoires, les babys furent défaits ; le Bab prisonnier fut conduit à Tabriz, où on le supplicia, Journ. offic. 30 janv. 1875, p. 816, 3e col. dans BABY
Le babysme.... cette secte étrange [en Perse, 1847-1852] qui a eu ses dieux, ses martyrs, ses prophètes et qui, bien qu'étouffée en apparence, n'est peut-être pas bien morte encore.... cette doctrine.... peut se résumer ainsi : Dieu est en tout, donc tout est Dieu ; le chef de la religion, le Bab, c'est-à-dire la porte ou le point, n'est qu'une émanation plus directe de la divinité, Journ. offic. 30 janv. 1875, p. 816, 2e col. dans BABYSME
Il est défendu aux bonzes et aux bonzesses de Fo de se marier, Journ. offic. 4 déc. 1874, p. 7990, 2e col. dans BONZESSE
Quelques coussins peut-être, un calioun incrusté de rubis et de turquoises pour fumer le blond tabac de Cachan, Journ. offic. 10 oct. 1873, p. 6294, 2e col. dans CALIOUN
La même manufacture [Christofle] occupe à l'extérieur 300 cuilléristes, polisseurs, estampeurs, Journ. offic. 14 juill. 1873, p. 4700, 1re col. dans CUILLÉRISTE
Au maillage succède l'écangage ou teillage, qui a pour objet de séparer la chènevotte des brins de filasse ; on se sert pour cela, d'abord, d'une écangue, espèce de couperet mince, plat, muni d'une sorte de tête destinée à lui donner plus de poids ou de volée.... l'échancrure pratiquée dans la planche à écanguer est taillée en bizeau, afin que l'écangue, en tombant, ne coupe pas la filasse.... l'écangueur frappe donc verticalement le lin en le retournant, jusqu'à ce que...., Journ. offic. 11 août 1873, p. 5355, 3e col. dans ÉCANGUE
Ce homard, avec sa broussaille de pattes, de cornes et ses yeux essorants, fait presque peur, Journ. offic. 7 nov. 1871, p. 4342, 1re col. dans ESSORANT, ANTE
Depuis ce moment la nostalgie des patries inconnues est en elle ; un désir d'exotisme la gouverne en tyran ; porter des babouches ne suffit plus à son amour de la couleur orientale, Journ. offic. 10 juillet 1873, p. 4599, 2e col. dans EXOTISME
Quant au guillochage électro-magnétique, MM., Christofle et Cie l'ont amené à un degré remarquable de perfectionnement ; au moyen d'une machine à guillocher, ils obtiennent des dessins en relief, qu'il faut à la vérité brunir, car le fond conserve le mat donné par le guilloché, Journ. offic. 14 juill. 1873, p. 4700, 2e et 3e col. dans GUILLOCHÉ, ÉE
Le duvet de loutre, zibeline de Sibérie, iltis, phoque tigré, peau de renne, Journ. offic. 4 août 1873, p. 5243, 3e col. dans ILTIS
Nous en avons vu des imitations inhabiles signées d'un nom anglais, et qui reproduisent la forme, et jusqu'aux dessins de leurs modèles inavoués, Journ. offic. 7 nov. 1871, p. 4342, 2e col. dans INAVOUÉ, ÉE
La papeterie anglaise jouit d'une supériorité incontestable : les papiers bristol, satin, ivoirins, sont d'une fabrication parfaite, Journ. offic. 30 sept. 1872, p. 6266, 2e col. dans IVOIRIN, INE
[L'usine Rodolphe, à Ham] la seule en Europe qui soit outillée pour ouvrer jusqu'à parfait achèvement les matières lineuses [plantes filamenteuses diverses] qu'elle reçoit brutes, Journ. offic. 11 août 1873, p. 5355, 3e col. dans LINEUX, EUSE
Au maillage succède l'écangage ou teillage, qui a pour objet de séparer la chènevotte des brins de filasse, Journ. offic. 11 août 1873, p. 5355, 2e col. dans MAILLAGE
Les plafonnements [de l'envers du grand escalier de l'Opéra] sont aussi ramagés de sculptures, Journ. offic. 28 oct. 1874, p. 7248, 1re col. dans PLAFONNEMENT
Cette matière fragile, que nous nommons papier de riz ; ce papier est fabriqué avec la moelle de l'arbre à pain, ou bien avec celle d'une sorte de roseau, et le plus communément avec des tiges de jeunes bambous ramollies par un long séjour dans l'eau, puis broyées dans des mortiers de pierre, Journ. offic. 16 fév. 1876, p. 1246, 1re col. dans RIZ
Le limonier de la troïca trotte en steppant droit devant lui ; les deux autres galopent et tirent en éventail, Journ. offic. 4 août 1673, p. 5244, 1re col. dans STEPPER
Des masques grotesques et effrayants, pareils à ceux que des tigres de guerre portent dans le combat, Journ. offic. 3 nov. 1873, p. 6576, 3e col. dans TIGRE et TIGRESSE
La troïka est un grand traîneau qui peut contenir quatre personnes se faisant face, plus le cocher ; elle est attelée de trois chevaux, Journ. offic. 4 août 1873, p. 5243, 3e col. dans TROÏKA