DU VERDIER

Citations

Il m'a baillé un grand carnet et inventaire de livres qu'il dit avoir composez, Biblioth. p. 1034, dans LACURNE dans CARNET
Elle a commencé de si bonne heure d'imiter les deux savantes reines de Navarre.... ses aieule et mere.... à produire les fleurs et le fruit tout ensemble dont les Muses donnent la semence, qu'elle en a composé des chapeaux aux couleurs de bien dire qui y sauroient estre les plus acquises ayant à peine attaint l'age de douze ans, cité par BAYLE, article Jeanne d'Albret, au mot NAVARRE dans CHAPEAU
Pierre Masse du Mans a escrit de l'imposture et tromperie des diables, devins, enchanteurs, sorciers, noueurs d'eguillettes, chevilleurs.... et autres qui par art diabolique, arts magiques et superstitions abusent le peuple, Biblioth. p. 1025, dans LACURNE dans CHEVILLEUR
Non seulement ceux qui abusent des femmes d'autruy, mais aussi les maris abusez sont appelez cocus ; de sorte que, ce nom estant actif et passif et commun à tous les deux, nous pouvons dire cocu cocuant et cocu cocué, Div. leçons, p. 500, dans LACURNE dans COCU
Quelles nations eurent anciennement le commerce et trafic de l'espicerie, et qui sont celles qui font maintenant telle negociation, Div. leçons, p. 351, dans LACURNE dans COMMERCE
La requeste des maris umbrageux, courbatus, boucquineux, farouches, trop tristes, pensifs et desolés, Bibl. p. 2118, dans LACURNE dans COURBATU, UE
[On voit les courtisans] De mesme façon morguer Et de mesme harenguer, Partout en tout n'ayant qu'un Geste et jargon pour chacun, Selon que differemment S'offre à leur courtisement...., Biblioth. p. 290, dans LACURNE dans COURTISEMENT
Je me suis laissé dire qu'il n'y a pas longtemps qu'aucuns seigneurs, mesme ecclesiastiques, avoient droict par ancienne coustume de mettre une jambe dans le lit où couchoit l'espousée la premiere nuit de ses noces ; il y en eut un le quel voulant outre-passer les limites de son devoir d'une effrenée lubricité, fist perdre cette coutume au pris de sa vie, Div. leçons, p. 96. dans LACURNE dans CUISSAGE
Ses vers sont faicts à estriviere, Fort court devant, fort long derriere, Bibl. p. 237, dans LACURNE dans ÉTRIVIÈRE
François George de la famille des freres mineurs, Bibl. p. 523, dans LACURNE dans FAMILLE
Ceux qui ont esté faits ennuques estants petits garçons, n'engendrent point de poil au menton, et sont glabres et sans poil par tout le corps, Biblioth. p. 475 dans GLABRE
Ayant les lettres d'elles mesmes ceste proprieté de façonner et civiliser les hommes, tant hagards et barbares soient ils, Biblioth. p. 111, dans LACURNE dans HAGARD, ARDE
Jean d'Estrées, joueur de hautbois du roy, a mis en notes de musique quatre livres de danseries...., Biblioth. p. 688, dans LACURNE dans HAUTBOIS
Apologie pour Clement Marot absent, contre le coup d'essay fait par un mathelineux nommé Sagon, Biblioth. p. 923, dans LACURNE dans MATELINEUR
Les medecins et mareschaux tuent les gens et les chevaux, Div. leçons, p. 512, dans LACURNE dans MÉDECIN
Cheffontaine a fait un livre sous ce titre : Chrestienne confutation du point d'honneur, sur lequel la noblesse fonde aujourd'hui ses querelles et monomachies, Biblioth. p. 166, dans LACURNE dans MONOMACHIE
Budée, pour la plus part antiquaire ou, comme parloyent les anciens, nominal, addonné aux mots et vocables, en faisant de nouveaux et remettant ou resuscitant des vieux, lesquels quelques fois demeureroyent aussi bien ensevelis qu'en lumiere, Biblioth. p. 472, dans LACURNE dans NOMINAL, ALE
Jean Boulaise, prestre, professeur des sainctes lettres hebraïques, pauvre perpetuel [boursier] du college de Montaigu à Paris, Biblioth. p. 657, dans LACURNE dans PAUVRE
Guillaume Morlaye, joueur de luth. a fait plusieurs livres de tabulature de guiterne, où sont chansons, gaillardes, pavanes, bransles, alle mandes, fantaisies, Biblioth. p. 499 dans LACURNE dans PAVANE
Un chancelier n'a pas seulement à servir à sa conscience.... refrogner aux delits des courtisans, faire teste aux puissans principaux, resister à leurs fieres et felonnes actions, Biblioth. p. 174, dans LACURNE dans REFROGNER ou RENFROGNER
Desjà par toute l'Italie se faisoit guerre ouverte à la barbarie, à la sophistiquerie et à l'ignorance, Bibl. p. XVIII, dans LACURNE dans SOPHISTIQUERIE
Tellement que ce docte Homere Semble estre fils de sotte mere, Qui jadis rimoit en dormant, Ou plus tost dormoit en rimant, Biblioth. p. 237 dans SOT, OTTE
Comme dit Gratian du Pont en son art de rhetorique, qui voudra sçavoir le nombre des lignes qu'il faut en monologues, dialogues, farces, sotties et moralitez, soit adverti que quand monologue passe deux cens vers, c'est trop ; farces et sotties cinq cens, moralitez mille ou douze cens au plus...., Bibl. p. 427 dans SOTIE
Il y a des femmes maintenant qui se font bien acheter.... en cas que restitution ayt lieu par la mort du mary, il faut augmenter la somme de la moitié du douaire, qu'on appelle tiercer, pour le droict de survie de la femme, Div. leçons, p. 94 dans TIERCER
Le monde spirituel s'unifie avec le monde corporel, moyennant l'amour, Biblioth. p. 263, dans LACURNE dans UNIFIER
L'art veterinaire de Vegece, traduit par Bernard de Poymonclar, Biblioth. p. 118 dans VÉTÉRINAIRE