DORAT

Citations

Le public dédaigneux hait ce vain artifice ; Il siffle la coquette, il applaudit l'actrice, la Déclamation, ch. I dans APPLAUDIR
Comme il déchiffre un coeur ! comme il connaît les femmes !, Feinte par amour, II, 3 dans DÉCHIFFRER
J'en ai l'avis sur moi, que je dois sûrement Hériter avant peu d'une tante éternelle.... Qui me remet toujours, Feinte par amour, II, 7 dans ÉTERNEL, ELLE
Ne me parle jamais de ce vieux éventé, Feinte par amour, I, 1 dans ÉVENTÉ, ÉE
Oh ! je vais la tancer d'une belle façon, Feinte par amour, II, 2 dans FAÇON
J'ai feint quelques instants pour ne feindre jamais, Feinte par amour, III, 6 dans FEINDRE
Le feu plus que jamais s'est mis dans mes affaires, Feinte par amour, I, 5 dans FEU
Il n'est rien que nous ne fassions Pour éviter l'ennui qui nous galope, dans LAHARPE, Correspond. t. III, p. 15, dans POUGENS. dans GALOPER
Petits sultans honnis même dans leur sérail, Feinte par amour, II, 2 dans HONNI, IE
Courroucé ? pourquoi donc ? le trait est impayable, Feinte par amour, II, 3 dans IMPAYABLE
Il se croyait utile et n'était qu'importun, Feinte par amour, I, 1 dans IMPORTUN, UNE
[L'estomac] Méchant et paresseux valet, Serviteur incongédiable, Estomac, Almanach des muses, 1778 dans INCONGÉDIABLE
Il faut que je lui parle indispensablement, Feinte par amour, II, 5 dans INDISPENSABLEMENT
Mais par où de mon oncle arrêter les lubies ?, Feinte par amour, III, 3 dans LUBIE
C'est un portrait qu'il a tiré de son écrin ; De ces misères-là nous tenions magasin, Feinte par amour, I, 2 dans MAGASIN
Éprouvé-je un revers, je médite un plaisir, Feinte par amour, III, 7 dans MÉDITER
La timide infortune aime à gémir dans l'ombre, dans GIRAULT-DUVIVIER dans OMBRE
Moi qu'on vient de chasser sans nul préliminaire, Feintepar amour, III, 4 dans PRÉLIMINAIRE
Vous allez épouser quelques cent mille écus, Feinte par amour, I, 5 dans QUELQUE
Qui raconte, exagère, Feinte par amour, II, 8 dans RACONTER
... Seul dans un coin, quand il est à son aise, Il le tourne [un portrait] et retourne, il le baise et rebaise, Feinte par amour, II, 5 dans REBAISER
Tous ces demi-seigneurs sans talents et sans âmes, Qui bornent leurs exploits à tromper quelques femmes, Feinte par amour, II, 2 dans SEIGNEUR
Vos talents [d'un danseur], quels qu'ils soient, n'auraient qu'un faible éclat Sans ce juge subtil, ce tact si délicat Que la nature même, à nos plaisirs fidèle, Pour épier les sons a mis en sentinelle, la Déclamation théâtrale, IV dans SENTINELLE
Va, dans le siècle du bon ton Les moeurs sont une singerie, cité dans LA HARPE, Correspond. t. III, p. 17 dans SINGERIE
La beauté bien souvent, Attentive à l'hommage, est sourde au sentiment, Feinte par amour, I, 6 dans SOURD, SOURDE
D'après son grand tableau, lorsqu'elle fut sortie, Vous fîtes l'autre jour tirer cette copie, Feinte par amour, I, 4 dans TIRER
Du bon ton qu'ils n'ont pas se croyant les arbitres, Feinte par amour, II, 2 dans TON
Vous prenez un travers, je vous en avertis, Feinte par amour, II, 7 dans TRAVERS
Mais.... il est quelquefois très bon de voir venir, Feinte par amour, III, 4 dans VENIR