DESMARETS

Citations

On corrompt mes sujets, on conspire ma perte, Tantôt couvertement, tantôt à force ouverte, Mirame, I, 1 dans COUVERTEMENT
Hélas ! de tous côtés le sort me désoblige, Mirame, III, 3 dans DÉSOBLIGER
Mon astre dans la nuit éclaire en ce bocage, Mirame, II, 4 dans ÉCLAIRER
Vous ne les liriez pas avec assez d'emphase, Visionnaires, III, 4 dans EMPHASE
Vous nous ensorcelez, vous enchantez nos sens, Visionnaires, v, 2 dans ENSORCELER
Il sut de telle adresse ensorceler Mirame, Qu'en la place du prince il se mit dans son âme, Mirame, I, 1 dans ENSORCELER
De qui la renommée épandue en tous lieux, Visionnaires, II, 1 dans ÉPANDU, UE
Bientôt je me crois transporté Aux espaces imaginaires D'une excentrique volupté, Visionnaires, III, 4 dans ESPACE
.... Amour forcé ne fut jamais amour ; L'amour est dans les coeurs libre dès sa naissance ; Ravir sa liberté, c'est ravir son essence, Mirame, IV, 4 dans ESSENCE
Mais il faut en user en diverses façons, Ou feindre une estocade ou des estramaçons, Visionnaires, III, 1 dans ESTRAMAÇON
Favori d'Apollon, dont la voix extatique Anime les ressorts d'une âme frénétique, Visionnaires, I, 4 dans EXTATIQUE
Son coup [d'épée] par un bonheur coule au long d'une côte ; L'esclave avait failli, Mirame, V, 8 dans FAILLIR
Hé bien ! que voulez-vous ? parlez-moi sans feintise, Mirame, V, 1 dans FEINTISE
Et son abord charmant fendrait un coeur de roche, Mirame, IV, 1 dans FENDRE
Je tremble et je crains tout, les feuilles de ces bois Me semblent devenir des langues et des voix, Mirame, II, 5 dans FEUILLE
Bien qu'il parle de paix, ce n'est qu'une finesse Pour trouver un moyen de revoir la princesse, Mirame, I, 1 dans FINESSE
Que de descriptions montent en mon cerveau, Ainsi que les vapeurs d'un fumeux vin nouveau !, Visionnaires, I, 3 dans FUMEUX, EUSE
Ses bras grands et menus ainsi que des fuseaux, Visionnaires, I, 5 dans FUSEAU
Mais, mon coeur, essayons de vaincre l'insensible, Mirame, II, 2 dans INSENSIBLE
Il a, comme je vois, quelques bons intervalles, Visionnaires, III, 2 dans INTERVALLE
Ma main l'a fait périr En lui donnant le fer dont il s'est fait mourir, Mirame, IV, 1 dans MOURIR
....Car à trop grant dolor Muir [je meurs] et languis ; vostre pitié le sache, XI dans MOURIR
Se nuls morist [mourut] pour avoir cuer dolent, XXII dans MOURIR
Ce est la mort dont mieux morir devroie, 126 dans MOURIR
Et je, qui sui au morir, Ne sai qu'un mot, tant [je] le desir : Merci, IV dans MOURIR
....Et jà de sa prison [je] Ne quier issir se mors ou aimés non, XIX dans MOURIR
Chante donc la palinodie, Visionnaires, III, 4 dans PALINODIE
Son regard peu a peu ralentit sa fierte, dans MALH. édit. de MÉNAGE, p. 274 dans PEU
Pot à beurre, nom donné à des concrétions dans les plâtrières de Montmartre, Inst. Mém. sc. t. V, p. 23 dans POT
De deux filles que j'ai, si l'on m'a bien instruit, Vous en poursuivez l'une, et l'autre vous poursuit, Visionn. IV, 7 dans POURSUIVRE
De toutes ces nuances d'effets observés dans les couches de plâtre, relativement au volume et à la régularité des prismes, je ne prétends pas déduire une règle générale applicable à toutes les masses susceptibles de prismatisation, Instit. Mém. scienc. t. IV, p. 227 dans PRISMATISATION
Au-dessus de ce lit non prismatisé, Instit. Mém. scienc. t. v, p. 23 dans PRISMATISÉ, ÉE
Pline nous apprend que c'était à la quenouille et au fuseau que les plus habiles mains filaient les laines propres à la fabrication des étoffes les plus riches, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p. 151 dans QUENOUILLE
Ce banc est un plâtre distribué par petits lits, dans les intervalles desquels on voit des rubans de cristaux gypseux, Instit. Mém. scienc. t. V, p. 37 dans RUBAN
Je passai la mer Rouge et les sablons brûlés, Visionn. V, 7 dans SABLON
Étoffe scutulée, étoffe présentant, à la surface et entre les lisières, une série de mailles à réseau ou d'écus polygones régulièrement distribués en tous sens, avec des intervalles également uniformes, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p. 152 dans SCUTULÉ, LÉE
Resté seul au palais avec un sien esclave, Mirame, IV, 1 dans SIEN, SIENNE
Je me crois le plus malheureux Des individus sublunaires, Visionnaires, dans RICHELET dans SUBLUNAIRE
Modeste en ma couleur, modeste en mon séjour, Franche d'ambition, je me cache sous l'herbe ; Mais, si sur votre front je puis me voir un jour, La plus humble des fleurs sera la plus superbe, Guirlande de Julie, la Violette dans SUPERBE
Ils vont tous ensemble se confondre dans un abîme où l'on ne reconnaît plus ni princes, ni rois, ni toutes ces autres qualités superbes qui distinguent les hommes, Duch. d'Orl. dans SUPERBE
De quelque superbe distinction que se flattent les hommes, ils ont tous une même origine, et cette origine est petite, ib. dans SUPERBE
Le prince part à ce premier mouvement ; déjà l'armée hollandaise, avec ses superbes étendards, ne lui échappera pas, Louis de Bourbon. dans SUPERBE
Lorsque l'excavation est parvenue à une certaine profondeur, on enlève ces piliers ; alors la totalité des couches surincombantes s'éboule et se détache, Instit. Mém. scienc. t. v, p. 46 dans SURINCOMBANT, ANTE
On me dira peut-être que rien ne prouve que les tapis dont il est question dans Pline, étaient des étoffes à poils, comme les tapis de pied de la Savonnerie, Instit. Mém. scienc. 1806, 2° sem. p. 162 dans TAPIS
Étant las de teter, j'étranglai ma nourrice, Visionnaires, I, 1 dans TETER ou TÉTER
Oui, je suis votre honte et le fatal tison Qui remplira de feu toute votre maison, Visionnaires, IV, 6 dans TISON
Nous indiquerons une anecdote d'après laquelle on pourra soupçonner que l'invention du tricot est d'une date assez moderne, et surtout postérieure aux étoffes à mailles, dont il est fait mention dans Pline, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p 126 dans TRICOT
Les transpositions des mailles doivent varier assez pour satisfaire à tous les dessins possibles d'agréments qui conviennent aux tricots dits toiles d'araignée, ib. 1808, p. 167, Hist. dans TRICOT
À la gloire des lis je consacre ces vers ; J'entonne la trompette et répands dans les airs Les faits de ce grand roi..., Clovis, dans RICHELET dans TROMPETTE
Qui du gosier exhale une vineuse haleine, Visionnaires, I, 4 dans VINEUX, EUSE
Quels feux virevoltants nous redonnent le jour, les Visionn. I, 3 dans VIREVOLTANT, ANTE