DES ACCORDS

Citations

Les mieux goderonnées et attintées filles de l'aage d'entre seize et vingt ans, Bigarr contre-peteries. dans ATINTER
Il fist remonstrer l'attrocité de l'injure, Bigarr. Equiv. françois. dans ATROCITÉ
Ainsi que l'on dit bayonnettes de Bayonne, Bigar. Rebus de Picardie. dans BAÏONNETTE
Nos courtisans, qui ne parlent que de la beatitude de ceux qui prient Dieu à repos en leur maison, Bigar. Contre-peteries dans BÉATITUDE
Il avoit donné preuve de sa suffizance en quelque brave et docte sujet, Bigarrures, Avis au lecteur, p. 1 dans BRAVE
Combien que quelques uns ne sçachans discerner les anciens W en forme de cadeaux d'avec des BB, Contes de Gaulard, p. 23, verso, dans LACURNE dans CADEAU
Le president fit mettre ce bon vieil advocat au siege de baillifs et dit que, pour sa caducité, la cour le dispensoit de plus plaider, Bigarr. des entends-trois. dans CADUCITÉ
On voit par le boulet le calibre de la piece, Bigarr. des Entends-trois. dans CALIBRE
Luy donnoit fort souvent des cassades, et luy racomptoit pour vrayes des nouvelles qu'il venoit promptement d'inventer, Contes de Gaulard, p. 45, dans LACURNE dans CASSADE
Avant le general cataclisme advenu du temps de Noé, Bigarr. Invention des lettres. dans CATACLYSME
Livre que j'avoy basty pour me chastouiller moymesme, à fin de me faire rire le premier, Avant - propos dans CHATOUILLER
Du plus grand chicaneur qu'on pourra jamais voir, En ce tombeau glacé gist la despouille morte ; Pluton, hoste commun, ne le veut recevoir, De peur qu'en son pays la chicane il ne porte, Bigarr. dans CHICANE
Ciceron dit que ce ne sera jamais fait, qui voudra chiquoter tous les mots, ce qu'il appelle verba aucupari, Bigarr. Les entends-trois. dans CHICOTER
Il falloit laisser cela pour ceux qui avoient couché aux cimetieres, Escraignes dijonn. p. 4, dans LACURNE dans CIMETIÈRE
Condimens au sel et au vinaigre dont on se sert l'hyver pour salade à l'entrée et commencement des repas, comme de pourpier, petits concombres, violettes doubles, pommes verdes ou abricots, Escraignes dijonnoises, p. 54, dans LACURNE dans CONDIMENT
Nobles avec lesquels ils se contrecarrent [comparent], Bigarr. p. 14, dans LACURNE dans CONTRECARRER
Ne voulant user du mot et jargon des bons compagnons, qui les appeloient des contre-peteries ; par exemple : un chapeau de rose, un rapeau de choses, Bigarr. Contrepeteries. dans CONTRE-PETTERIE
Boeufs portent cornes, et veaux cornettes, Bigarr. f° 48, dans LACURNE dans CORNE
Ayant condamné un coupe-bourse d'avoir l'aureille coupée, Bigarrures des entends-trois. dans COUPE-BOURSE
Nos modernes, qui, pour le moindre axiome qui se presente, debagoulent dix ou douze authoritez, Préface dans DÉBAGOULER
Nos courtisans, deux jours après qu'ils sont defavorisés, Bigarr. Contrepeteries. dans DÉFAVORISER
Et sera bon sur l'aage de dix huit ans, quand ils auront le jugement ferme, leur faire desgauchir la pluspart de ce qu'ils liront, pour servir à la science de laquelle ils voudront faire principalement profession, Bigarr. f° 10, verso, dans LACURNE dans DÉGAUCHIR
Les serpens devorateurs de Laocoon, Bigarr. descript. pathétiques. dans DÉVORATEUR, TRICE
L'autheur du jeu vient proposer que le donzel ou la donzelle que l'on a choisy...., Bigarr. Acrostiches. dans DONZELLE
Remy Belleau, ce doucereux et gentil poete, Bigarr. f° 79, dans LACURNE dans DOUCEREUX, EUSE
Draule, Bigarr. f° 136, dans LACURNE dans DRÔLE
Equivoques par amphibologie, vulgairement appellées des entends-trois, Bigarrures, ch. 6 dans ENTENDRE
Pour entrée de table, je te donne ces petites fricassées, Bigarr. f° 181, dans LACURNE dans ENTRÉE
Je ne m'espancheray pas d'avantage à poursuivre ces allusions et etymologies, Bigarr. f° 92, dans LACURNE dans ÉPANCHER
[Cheval ayant] poil chastain, astre au front, aux jambes deux balzans, romaine espée au col, de l'aage de sept ans, Bigarr. f° 140 dans ÉPÉE
Sur une demoiselle nouvellement estampée [dont on a fait l'estampage, le portrait], Bigarr. f° 178, dans LACURNE dans ESTAMPER
Une populace qui faisoit, tout estourdiement estonnée, barrer les rues avec les chaisnes, Bigarr. Descript. pathétiques. dans ÉTOURDIMENT
J'eusse voluntiers retrenché mes fescennines libertez de cet aage-là, Bigarr. Avant-propos. dans FESCENNIN, INE
Vin de trois feuilles, Bigarr. entends-trois. dans FEUILLE
On dit en françois trois FFF mauvais voisins, fleuve, fort, frere, Bigarr. p. 159, dans LACURNE dans FLEUVE
Grossier foite-cul de grammaire latine, Bigarr. p. 136, dans LACURNE dans FOUETTE-CUL
Fouetter en chien enfermé [fouetter cruellement], Escr. dijonn. p. 36, dans LACURNE dans FOUETTER
Ledit Toussaint Patris avoit une chambriere qui ne servoit que d'aller querir du vin, fringuer les verres et verser à boire, Escraignes, I, 19 dans FRINGUER
Qu'il n'y aura pas jusqu'aux petits grimelins qui ne se meslent d'en faire un affiche de college, Bigarrures, préface. dans GRIMELIN
Je pense que ce sont des mots de la grimoire, Bigarr. equivoques francais. dans GRIMOIRE
Deux beaux jeunes poulains du haras de l'abbaye, Bigarr. des entends-trois. dans HARAS
Le voyant estre seul, il le desmonta gaillardement, puis montant sur son aridelle...., Bigarr. équiv. françois. dans HARIDELLE
Comme il fut pressé de son honneur [pressé par un besoin naturel], on le mena es privés, Escraignes dij. p. 43, dans LACURNE dans HONNEUR
Luy faisoit cet interrogat, Bigarrures, p. 50, dans LACURNE dans INTERROGAT
Jouer au jardin madame, la substance de ce jeu est que chacun des assistants doit donner un arbre, une beste dessus pour le garder, et un oyseau dessous pour chanter, et faut qu'il contreface le son ou voix de la beste et le chant de l'oyseau, puis l'on demande à la compagnie s'il a bien fait...., Escraignes dijonnoises, p. 10, dans LACURNE dans JARDIN
Un quidam nommé Jean de nom et qui l'estoit peut estre aussi de surnom, Bigarrures, p. 31, dans LACURNE dans JEAN
Vrayement, dit-il, si le veux je traiter comme les autres, et luy donner à souper un de ces matins, Contes de Gaulard, p. 13, dans LACURNE dans MATIN
Esvanter la mesche, Escraignes dijonn. p. 12, dans LACURNE dans MÈCHE
Il se falloit garder du devant d'une femme, du derriere d'une mule, et d'un moyne de tous costez, Bigarrures, p. 49, dans LACURNE dans MOINE
Ce bon homme fut aperceu par un grand desgouté narquois, qui le congnoissoit à sa physionomie propre à estre denyaisè, Escraignes dijonnoises, p. 27, dans LACURNE dans NARQUOIS, OISE
Luy les saluoit assez officieusement, Escraignes dijonnoises, p. 33 dans LACURNE dans OFFICIEUSEMENT
Imprimeurs auxquels je l'avois envoyé par ces petits paperats [lambeaux de papiers], Bigarrures, Avant-propos, p. 14, dans LACURNE dans PAPERASSE
Mouflarde, petaude, vessue, Retirez-vous, le nez vous sue, Descriptions, p. 21, édit. de 1614 dans PÉTAUD
Puisque la pierre est jettée, il n'y a plus de remede, Bigarrures, Avant-propos, p. v, dans LACURNE dans PIERRE
Pistolet a esté ainsi nommé premierement pour une petite dague ou poignard qu'on souloit faire à Pistoye, petite ville distant deux lieues de Florence, et furent à ceste raison nommez premierement pistoyers, depuis pistoliers et enfin pistolets ; quelque temps après, l'invention des petites arquebuses estant venue, on leur transporta le nom de ces petits poignards ; depuis encore on a appellé les escus d'Espagne pistolets, pour ce qu'ils sont plus petits que les autres ; et, comme dit Henry Estienne, quelque temps viendra qu'on appellera les petits hommes pistolets et les petites femmes pistolettes, Bigarrures, p. 89, dans LACURNE dans PISTOLET
Faire engraver en une table d'atente sur le poitrail d'un superbe bastiment...., Bigarrures, p. 55, dans LACURNE dans POITRAIL
Esprit tout divin et prophete, les Touches, p. 2, dans LACURNE dans PROPHÈTE
Estimé sçavant en la pyrothegnie et art metallique, Bigarr. des entends-trois. dans PYROTECHNIE
Vilain quignaud que tu es, Au nez camard et punais, les Touches, p. 37, dans LACURNE dans QUINAUD, AUDE
Vous en direz votre rastelée, Bigarr. p. 39, dans LACURNE dans RÂTELÉE
Sur toutes les folastres inventions du temps passé, j'entends depuis environ trois ou quatre ans en ça, on avoit trouvé une façon de devise par seules peinctures qu'on souloit appeler des rebus, Bigarr. Rebus de Picardie. dans RÉBUS
Echo n'est qu'une repercussion d'air qui se fait à cause de quelque rocher, Big. Écho. dans RÉPERCUSSION
Revoici, Bigarrures, IV, p. 38, dans LACURNE dans REVOICI
Damoiselle richement laide, Bigarrures, IV, p. 39, dans LACURNE dans RICHEMENT
Marchand qui avoit haussé le gantelet, et alongé les SS de son livre de raison, Contes de Gaulard, p. 17, dans LACURNE dans S
Les dialecticiens tiennent que l'argument est sophistique, quand il y a une amphibologie en icelui, Bigarrures, Entends-trois. dans SOPHISTIQUE
Pour se bien desguiser, il avoit mis une grande juppe de veloux appelée vulgairement une sotane, Bigarr. Équivoques francois. dans SOUTANE
Ce qui ne tomba pas en paille, mais fut bien relevé, Bigarrures, p. 32, dans LACURNE dans TOMBER
Faisoit paroistre à chacun Que des biens luy estoit tout un [que les biens lui étaient indifférents], Bigarrures, p. 178, dans LACURNE dans UN, UNE