DE STENDHAL

Citations

Il faut que j'analyse bien, que je décrive dans ses moindres détails l'idée de bégueulisme, (H. BEYLE), Corresp. inédite, Lettre du 4 déc. 1822, 2e série dans BÉGUEULISME
Rien n'éloigne davantage des deux grands vices anglais, le cant et le bashfulness (hypocrisie de moralité et timidité orgueilleuse et souffrante), De l'amour, liv. II, ch. 46 dans CANT
Je ne puis qu'accéder entièrement à tout ce que vous dites et de votre incontestable supériorité en économie politique, et de mon métalent en cette matière, (H. BEYLE), Correspondance inédite, Paris, 1855, lettre du 30 nov. 1825, 2e série. dans MÉTALENT
Je suppose qu'il [Honoré de Balzac] fait ses romans en deux temps ; d'abord raisonnablement, puis il les habille en beau style néologique, avec les patiments de l'âme, il neige dans mon coeur, et autres belles choses, dans SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. IX, Stendhal. dans PATIMENT
Henri Beyle disait presque indifféremment l'un pour l'autre : Sentez bien ce principe du romanticisme : là il n'y a pas d'académie de Turin entre vous et moi, Corresp. inédite, lettre du 21 déc. 1819, 2e série (note communiquée par M. Berthoud). dans ROMANTISME
J'admirais la sottise de Napoléon de n'avoir pas su gagner un être aussi séductible [Mme de Staël] et destiné à produire tant d'effet sur des Français, (H. BEYLE), Correspond. inédite, 1re série, lettre du 17 juin 1818 dans SÉDUCTIBLE