DE LAVERGNE

Citations

Le cultivateur doit en premier lieu prélever sur les récoltes la somme nécessaire pour se rembourser de ses avances annuelles et pour entretenir ses avances primitives, avec la juste rémunération de son travail et la juste compensation de ses risques ; c'est ce qu'il [Quesnay] appelle les reprises du cultivateur ; plus ses reprises sont assurées, plus la production s'accroît, Quesnay et ses maximes, Revue des Deux-Mondes, 15 avril 1867, p. 976 dans REPRISE