DE COLLEVILLE

Citations

Les métiers sans nombre y ont des cliquetis, des sifflements, des chuintements sans fin, Journ. des Économistes, févr. 1873, p. 277 dans CHUINTEMENT
Il est prudent d'agir ainsi pour ne pas les voir succomber à leurs penchants ébrieux, Journ. des économistes, févr. 1873, p. 257 dans ÉBRIEUX, EUSE
Quand le lin est filé, les jeunes filles l'envident en échevette de 274m.... le rapport entre l'échevette anglaise et l'écheveau français est d'environ 1 à 10, Journ. des Économistes, fév. 1873, p. 276 dans ÉCHEVETTE
Quand le lin est filé, les jeunes filles l'envident en échevettes de 274 mètres, Journ. des Économistes, fév. 1873, p. 276 dans ENVIDER
Ce n'est point une chose fort agréable que d'entrer dans la salle où se fait, après le broyage [du lin] à la macque, le raclage à la racloire ou à l'espade, Journ. des Économistes, fév. 1873, p. 276 dans MACQUE
La ligue nationale de la tempérance néphalienne de Londres, Journ. des économ. fév. 1873, p. 281 dans NÉPHALIEN, IENNE ou NÉPHALIQUE
Les néphalies, c'est-à-dire les fêtes où se réunissent pendant des journées entières des foules nombreuses.... ne causant ni un désordre ni un dégât, Journ. des économistes, fév. 1873, p. 271 dans NÉPHALIES
Il n'existe pas encore d'autres villes exclusivement bâties pour le néphalisme et par les néphalistes que Bessbrook, Journ. des économistes, fév. 1873, p. 258 dans NÉPHALISTE
La tempérance, ou le tempérantisme, qui permet l'usage des boissons alcooliques et n'en combat que l'abus, Journ. des économistes, fév. 1873, p. 256 dans TEMPÉRANTISME
Le tempérantisme, si toutefois on peut introduire ce mot, est le principe des sociétés présidées à Paris par M. H. Passy, ib. p. 257 dans TEMPÉRANTISME