D. STERN

Citations

Les deux alliances naturelles [des Provinces-Unies], les seules conseillables, et dont on pût espérer un secours efficace, Hist. des commenc. de la rép. aux Pays-Bas, p. 149 dans CONSEILLABLE
Ils [les Bataves] passèrent le Rhin.... pour s'établir dans une île impeuplée, Hist. des commenc. de la Rép. aux Pays-Bas, p. 4 dans IMPEUPLÉ, ÉE
À la façon des poëtes hébraïques, dont il a le génie imprécateur, il [Dante] veut émouvoir d'une terreur salutaire les âmes endurcies, Dial. sur Dante et Goethe, 2, Rev. germ. t. XXXI, p. 199 dans IMPRÉCATEUR
L'homme est l'information suprême et comme la vivante synthèse des forces créatrices du globe, Essai sur la liberté, p. 9 dans INFORMATION
L'insouci de la plupart des hommes à l'endroit de cette science d'eux-mêmes a droit de confondre, Essai sur la liberté, p. 14 dans INSOUCI
La jeune fille relève le front, un front pâle et pur ; puis, d'un léger mouvement, l'ayant dégagé des boucles qui l'offusquaient, Dialogue sur Dante et Goethe, 2, Rev. German. t. XXXI, p. 507 dans OFFUSQUER
Avoir, ce n'est pas posséder ; pour posséder les choses, il faut une certaine vigueur d'âme ; pour les avoir, il suffit d'être riche, Esquisses morales, p. 108 dans POSSÉDER
On peut dire sans paradoxe que les Français ne sentent pas les arts, mais qu'ils les comprennent, Esquisses morales, p. 145 dans SENTIR
Malebranche est un aigle enfermé dans le temple, Esquisses mor. p. 157 dans TEMPLE
Rien de plus dangereux, de plus haïssable en politique que les mots vagues, Esquisses morales, p. 149 dans VAGUE
Les esprits virils recherchent avec prédilection le commerce des intelligences féminines ; et de ces unions naissent les grandes pensées, Esquisses morales, p. 139 dans VIRIL, ILE