D'HOLBACH

Citations

Souvent sous le manteau du cynique et du stoïcien, sous les apparences du désintéressement, du mépris des grandeurs, de la louange, des plaisirs, nous ne trouverons que des âmes bilieuses, rongées par l'envie, dévorées d'ambition, embrasées du vain désir d'une gloire usurpée toutes les fois qu'on ne la doit point aux avantages réels qu'on procure à la société, Ess. préj. ch. 7, dans DUMARSAIS, Oeuvres dans CYNIQUE
Jamais la philosophie n'ensanglanta l'univers ; si les philosophes eurent des disputes entre eux, la tranquillité des nations n'en fut pas troublée, Ess. Préj. ch. 10, dans DUMARSAIS, t. VI, p. 234 dans ENSANGLANTER
Dans Pythagore, qui, le premier chez les Grecs, prit le nom de philosophe ou d'ami de la sagesse, nous reconnaîtrons un disciple enthousiaste des prêtres de l'Égypte, de la Chaldée et des Indes, parlant comme eux par symboles et peut-être aussi fourbe qu'eux, Essai préj. ch. 11, dans DU MARSAIS, Oeuvres, t. VI, p. 250 dans ENTHOUSIASTE
En vain font-ils la guerre la plus cruelle à la science ; en vain, dans la vue d'assurer leur empire, entourent-ils les têtes humaines, dès l'enfance, des bandelettes sacrées de l'opinion, Essai préjug. ch. 5, dans DUMARSAIS, Oeuvres dans ENTOURER
Leurs hypothèses fragiles [des philosophes] s'entre-choquent librement ; leurs querelles ne peuvent avoir des conséquences pour l'État, Essai. Préj. ch. 4, dans DUMARSAIS, Oeuvres, t. VI dans ENTRE-CHOQUER (S')
Tout homme qui est l'esclave d'un tempérament fâcheux, aigri par la malignité, poussé par des motifs déshonnêtes, n'est capable ni de s'éprouver lui-même ni de découvrir la vérité, ni de la faire entendre aux autres, Ess. préj. ch. 8, dans DUMARSAIS, Oeuvres, t. VI. dans ÉPROUVER
Ceux mêmes qui se sont efforcés d'éteindre les lumières, n'ont fait que les répandre, Essai, préj. ch. 14, dans DUMARSAIS, Oeuvres. dans ÉTEINDRE
Presque tous les philosophes de l'antiquité ont eu deux sortes de doctrines, l'une publique et l'autre cachée (exotérique et ésotérique), Essai préj. ch. 10, dans DUMARSAIS, Oeuvres, t. VI, p. 223 dans EXOTÉRIQUE
Il s'enveloppe alors du manteau de la philosophie qui n'est autre chose que le contentement de soi, le calme intérieur, le retour agréable sur soi-même, qui ne peuvent être le partage que de la sagesse pratique, Essai préj. ch. 12, dans les oeuvres de DUMARSAIS. dans MANTEAU
Ils enveloppèrent leur science ou plutôt leur ignorance des ombres du mystère ; ils ne parlèrent que par des énigmes, des symboles, des allégories et des fables dont ils se servirent pour masquer beaucoup d'erreurs et très peu de vérités, Essai préj. ch. XI, dans DUMARSAIS, Oeuvr. t. VI, p. 248 dans MASQUER
Il ne peut y avoir de moeurs, il ne peut point y avoir de bonne éducation, partout où c'est l'argent et non le talent qui conduit aux grandes places, Essai préj. dans DUMARSAIS, Oeuv. t. VI, p. 79 dans POUVOIR
N'est-ce pas le fanatisme religieux qui seul s'arroge le droit de les soulever [les peuples], de les enivrer, de leur mettre en main le couteau régicide ?, Essai préj. ch. 12, dans DUMARSAIS, t. VI, p. 283 dans RÉGICIDE