D'ARGENSON

Citations

Hier au soir, il [le roi] a beaucoup mangé : encore un peu plus aille, et il placera tout à fait son repas au dîner, Mémoires, 1860, in-8°, t. II, p. 373 dans ALLER
Voyez cet exemple : Il nous souffle un vent philosophique de gouvernement libre et antimonarchique, Mémoires, dans le journal le Soir, 22 janv. 1873, 3e col. dans ANTIMONARCHIQUE
On craignait tout pour Moncrif [de la part de Mme de Bouillon, qu'il avait offensée] ; car cette princesse du quai des Théatins était empoisonneuse et assassineuse, Journ. et Mém. in-8°, 1860, t. II, p. 62 dans ASSASSINEUR, EUSE
La république de Gênes est commerçante et banquière, Consid. sur le gouvernem. de la France, Amsterdam, 1784, p. 50 dans BANQUIÈRE
L'hostilité dont il menaçait l'Angleterre s'est bornée en une vaine démonstration, Mém. 1860, t. II, p. 333 dans BORNÉ, ÉE
Les nations ont vu la célébrité de nos fêtes pour le mariage de Madame, Mémoires, in-8, 1860, t. II, p. 504 dans CÉLÉBRITÉ
Quand j'ai dû aller en Portugal, j'ai trouvé des objections à tuer chiens, mais que j'ai enfin vaincues pour ce même arrangement si convenable, Mémoires, 1860, t. II, p. 299 dans CHIEN, CHIENNE
On trouve chet au lieu de choit : Mme de Mazarin chet en pauvreté, Mém. in-8, 1860, t. II, p. 393 dans CHOIR
La couronne y est [en Chine] dative par l'empereur régnant à celui de ses enfants qu'il en croit le plus digne, Consid. sur le gouver. de la France, Amsterdam, 1784, p. 104 dans DATIF, IVE
Continuer la même conduite avec l'Espagne comme avec un frère d'humeur différente à la sienne, Mémoires, in-8°, 1860, t. II, p. 306 dans DIFFÉRENT, ENTE
Heureux si cette vie [du roi] était enchaînée de travaux qui roulassent sur lui !, Mémoires, t. III, p. 86, 1861 dans ENCHAÎNER
Quoique les pots de vin que Son Éminence prend sur toutes les charges puissent avoir été du côté de l'épée, car on n'en voit pas le débouché dans le peu de petites charités qu'il fait, Mém. t. III, 1861, p. 122 dans ÉPÉE
Au lieu de priviléges exorbitants du droit commun, nous leur laisserions [aux Anglais] le droit commun du commerce, Mém. t. III, p. 78 dans EXORBITANT, ANTE
J'en tirai cette conséquence, sur laquelle il ne forma mot, Mém. t. III, p. 44 dans FORMER
Duplicité du sieur Gedda où je ne connais rien ; mais il faut bien s'accoutumer à tout croire en humanité, Journ. et Mém. t. II, p. 52 dans HUMANITÉ
Il [le comte de Charolais] a cultivé ce mi-talent en s'enfermant en solitude par incomplaisance et misanthropie, Mém. t. II, p. 406 dans INCOMPLAISANCE
Les moeurs perverses des jeunes rapporteurs influeront longtemps sur les affaires en opprimant les indéfendus et nourrissant les passions des gens puissants, Mém. t. II, p. 287 dans INDÉFENDU, UE
Tous les jaloux de la France y donnant les mains et le souhaitant, Mém. t. II, p. 390, 1860 dans JALOUX, OUSE
Les yeux devenaient humides de tendresse pour ce pauvre petit prince [Louis XV] échappé à tant de dangers en jeunesse, Mém. t. II, p. 87 dans JEUNESSE
Nous avions toujours un grand atlas sur la table, pour suivre la position du local des événements, Mém. t. I, p. 100 dans LOCAL, ALE
On tourne tout en ridicule, tout le monde est petit-maître aujourd'hui, et c'est le bon air de mépriser les bonnes choses à mesure qu'elles sont meilleures, Mém. t. I, p. 101 dans MAÎTRE
Le parti de la manchette, Mém. t. III, p. 88 dans MANCHETTE
[L'abus du vin pur joint à ses mauvais instincts] l'a porté [le comte de Charolais] à des actions de férocité et de cruauté qui lui ont donné une grande réputation d'être un ogre, et il a cultivé ce métalent en s'enfermant en solitude, Mém. t. II, p. 406, 1860 dans MÉTALENT
Voici toutes les passions du roi [Louis XV] et tout le ressort du gouvernement : laissez-moi dormir.... que j'aie la paix à la cour, dans le royaume et avec mes voisins.... l'ordre ancien et accoutumé sans examen, la religion du pays ; c'est Morphée qui règne, Mém. dans Revue des Deux-Mondes, 15 janv. 1867, p. 383 dans MORPHÉE
Pour Fontanieu, il se trouvait taré, et on dit qu'il a trop intrigué parmi les valets de chambre du roi, mais autres que Bachelier, ou bien celui-ci lui vend du noir, Mém. t. II, p. 132 (éd. de 1860). dans NOIR, OIRE
La duchesse de Mazarin vit de ménage ; elle vend tout ce qu'elle a et se ruine pour du Mesnil, son amant, qui est joueur et escroc..., la pauvre dame vient de vendre ses deux beaux pots à oille pour payer une dette de jeu de du Mesnil, Journal et mém. t. II, p. 429 (éd. de la Société de l'Histoire de France). dans OILLE
Encore un peu plus outre, et le radotage sera consommé, Mém. Bibl. elzév. t. II, p. 136 dans OUTRE
Et le dedans du royaume a été outré tellement, que la dévastation est sensible d'année en année, Mém. t. II, p. 366 (in-8°, 1860). dans OUTRÉ, ÉE
Le cardinal ne sera jamais qu'un mauvais et perpétuel faiseur de transactions, et qu'un palliateur des défauts du gouvernement, Mém. (in-8°, 1860), t. II, p. 343 dans PALLIATEUR, TRICE
[Chauvelin] content de la médiocrité, se passant à peu de chose, Mém. t. II, p. 239 (éd. 1860). dans PASSER
Les deux partis... se sont également bandés contre tous les patricotages du cardinal de Fleury, Mém. t. II, p. 293, 1860 dans PATRICOTAGE
Ils [les ambitieux sans mérite] veulent injustement des charges non méritées et sans s'arrêter un moment à toute leur incapacité, parce qu'ils regardent tous ce avancements en patrimonialité, et parce que notre gouvernement n'a que trop prêté les mains à ce désordre, Mém. t. II, p. 215, 1860 dans PATRIMONIALITÉ
[Les Suisses] fiers de leur abondance, de leur peuplade, de leurs richesses, Mém. t. II, p. 163 dans PEUPLADE
Toute la France, toute la cour, poiloux ou autres, useurs de parquet ou gens affairés attendent à la porte [du cardinal de Fleury], Mém. t. I, p. 113 dans POILOUX
M. de Saint-Contest le fils a été chargé de l'histoire universelle très moderne à commencer à la paix de Riswick ; notre dessein était qu'il pompât M. son père sur mille anecdotes qu'il sait et qu'il doit savoir, Mém. t. I, p. 98 dans POMPER
M. Orry est grand pratiqueur de diète, Mém. t. II, p. 417, édit. de 1860 dans PRATIQUEUR
C'est donc un quatuorvirat dont nous sommes nommés, Mémoires, t. II, p. 337 (in-8°, 1867). dans QUATUORVIRAT
Elle [une femme] est robustement constituée, Mém. t. I, p. 114 dans ROBUSTEMENT
Remarquons que plus les assemblées sont petites et syncopées, mieux elles sont gouvernées et hors des atteintes de la résistance ou de la révolte, Consid. sur le gouv. de la France, Amsterdam, 1784, p. 191 dans SYNCOPÉ, ÉE
Il [le comte de Charolois] a cultivé ce mi-talent en s'enfermant en solitude par incomplaisance et misanthropie, Mém. t. II, p. 406 dans TALENT
Mauvais tâtonnage politique que tout cela, Journ. et Mém. t. II, p. 54, Paris, in-8 dans TÂTONNAGE
M. Amelot se pique de tout faire par sa tête, Mémoires, t. II, p. 131 dans TÊTE
Des objections à tuer chiens, Mém. t. II, p. 299 dans TUER
Toute la France, toute la cour, useurs de parquet ou gens affairés, attendent à la porte [du cardinal de Fleury], Mém. t. I, p. 113 dans USEUR
M. Meliaud veut obtenir des avancements pour ses neveux uxoriens, Mém. t. II, p. 298 dans UXORIEN, IENNE
Voyez que les femmes du peuple portent des habits de soie, et qu'il n'y a plus de maisons neuves sans de grands trumeaux de glace, Mém. Bibl. elzév. t. v, p. 368 dans VOIR