D'ABLANC.

Citations

La plupart des chiens se contentent de l'aboyer [le hérisson] et ne se soucient pas de le saisir, Hérisson dans ABOYER
La blessure [faite par le marteau à un arbre] ne se cicatrise jamais parfaitement, et souvent elle produit un abreuvoir au pied de l'arbre, Exp. sur les végét. 2e mém. dans ABREUVOIR
Ces arbres, souvent gâtés par l'abroutissement du bétail, ne s'élèvent pas, Exp. sur les végét. 2e série. dans ABROUTISSEMENT
L'absolu, de quelque genre qu'il soit, n'est ni du ressort de la nature ni de celui du genre humain, Homme, Arithm. morale. dans ABSOLU, UE
L'absolu, s'il existe, n'est pas du ressort de nos connaissances ; nous ne jugeons et nous ne pouvons juger des choses que par les rapports qu'elles ont entre elles, Animaux carnassiers. dans ABSOLU, UE
Tout édifice bâti sur des idées abstraites est un temple élevé à l'erreur, Animaux, systèmes de génération dans ABSTRAIT, AITE
De quoi les hommes savent-ils user sans abus ? Comme il y a dans les conditions élevées plus de faux désirs, plus d'abus de son âme que dans les états inférieurs, les grands sont sans doute de tous les hommes les moins heureux, Nature des anim. dans ABUS
La forme du corps et le tempérament sont d'accord avec la nature, le Chat. dans ACCORD
Le faon ne quitte pas sa mère dans les premiers temps, quoiqu'il prenne un assez prompt accroissement, Cerf. dans ACCROISSEMENT
On l'assaille [l'hippopotame] avec plusieurs barques jointes ensemble, et on le frappe avec des harpons de fer, dont quelques-uns ont des angles ou des acraux, Hist. natur. Suppl. t. VI, p. 189 dans ACRAUX
Les arbres augmentent en grosseur par des couches additionnelles de nouveau bois qui se forment à toutes les séves entre l'écorce et le bois ancien, Exp. sur les végét. 2e mém. dans ADDITIONNEL, ELLE
Nous sommes obligés d'avoir recours à des secours étrangers, à des règles, à des principes, à des instruments ; tous ces adminicules sont des ouvrages de l'esprit humain, Animaux dans ADMINICULE
Les ados qui sont des talus de terre qu'on ménage dans les potagers ou le long des espaliers, Exp. sur les végét. 4e mém. dans ADOS
Aussi intrépide que son maître, le cheval voit le péril et l'affronte, Cheval. dans AFFRONTER
On apprend aux agamis à faire à peu près ce que font nos chiens, Agami. dans AGAMI
Aussi a-t-on remarqué que c'est dans le moyen âge que les hommes sont le plus sujets à ces langueurs de l'âme, à cette maladie intérieure, à cet état de vapeurs dont j'ai parlé, Nature des anim. dans AGE
Avant que de bercer les enfants, il faut être sûr qu'il ne leur manque rien, et on ne doit jamais les agiter au point de les étourdir, De l'enfance. dans AGITER
De même que l'espèce humaine paraît agreste, contrefaite et rapetissée dans les climats glacés du Nord...., Chien. dans AGRESTE
C'est au prince à juger de ses ministres, dans BOUHOURS dans À
Il va doucement son train, Lucien, t. II dans ALLER
Il n'y a parmi nous que l'asphodèle et de la viande pour les morts, Lucien, t. I, Passage de la barque. dans ASPHODÈLE
Allons voir allumer le bûcher d'Hercule, et représenter sa catastrophe sur le mont Oeta, Lucien, t. II, Amours, dans RICHELET dans CATASTROPHE
La femme est un animal fin et cauteleux, Lucien, t. I, Prométhée. dans CAUTELEUX, EUSE
Ils sont semblables à vous, de la ceinture au haut, Lucien, t. II, p. 38, dans RICHELET dans CEINTURE
Tu es peut-être de ceux qui croient que la prose n'est rien à comparaison des vers, Lucien, dans BOUHOURS, Nouv. rem. dans COMPARAISON
Il ne découche pas d'avec Rhéa, Lucien, t. I, dans RICHELET dans DÉCOUCHER
Il se fit une huée qui déferra le témoin, Apophth. dans RICHELET dans DÉFERRER
Sans montrer aucune défiance d'une personne qu'il aimait, il prit le breuvage, Arrien, liv. II, ch. 3, dans RICHELET dans DÉFIANCE
Il faut délasser l'esprit qui est trop tendu, Apophth. dans RICHELET dans DÉLASSER
Mettre une chose en délibération, Arrien, liv. I, ch. 4, dans RICHELET dans DÉLIBÉRATION
Il est délicat dans son boire et dans son manger, Arrien, dans RICHELET dans DÉLICAT, ATE
Voici le jour qui rompt mon silence et qui délie ma langue, Disc. de Cicéron pour Marcellus, dans RICHELET dans DÉLIER
Il y demeura quelque cinq cents hommes sur la place, Arrien, liv. I, ch. 10 dans DEMEURER
Ces paroles démontent toutes vos espérances, Lucien, t. I, dans RICHELET dans DÉMONTER
Voici un grand crime dont Tubéron s'est rendu dénonciateur, Trad. de Cicéron, dans RICHELET dans DÉNONCIATEUR, TRICE
Lycurgue voulait que les nouveaux mariés ne se vissent qu'à la dérobée, Apophth. dans RICHELET dans DÉROBÉ, ÉE
Il est plus digne d'un prince de donner que de recevoir, Apophth. p. 6, dans RICHELET dans DONNER
Les voleurs te pillent [Jupiter] tous les jours impunément.... à Olympie, pendant la solennité des jeux, ils ont coupé l'or de ta chevelure.... qu'il faisait beau voir alors Jupiter, avec un foudre de quinze pieds à la main, qui se laissait tondre par des brigands !, Lucien, Timon. dans FOUDRE
Minerve : Qu'y a-t-il ? dis-le hardiment, il n'y a ici que tes amis. - Ah ! mon foudroyant tonnerre, vain épouvantail de chènevière, Lucien, Jupiter le tragique. dans FOUDROYANT, ANTE
Ô toi [Jupiter] qui grêles, qui tonnes et qui foudroies sur les impies, Lucien, Timon. dans FOUDROYER
Le mont Parnasse est fourchu ; tu te mettras sur une des pointes et moi sur l'autre, et nous considérerons ce que nous voudrons tout à loisir, Lucien, Caron ou le contemplateur dans FOURCHU, UE
Je laisse à part que les louanges ne sont d'ordinaire agréables qu'à ceux qu'on loue, Lucien, Comm. écr. l'hist. dans LAISSER
Et que les riches communiquent leurs biens aux pauvres, sans manger, comme l'on dit, leur pain dans leur poche, Lucien, dans LE ROUX, Dict. com. dans MANGER
Si ta fureur t'a coûté la vie, lorsque tu faisais le moulinet sur un troupeau de moutons, comme si c'eussent été des hommes...., Lucien, Dial. Ajax et Agamemnon. dans MOULINET
Apollon sera contraint d'opter, s'il veut être prophète, médecin ou violon, Lucien, dans RICHELET dans OPTER
Un illustre pantomime du temps de Néron, qui avait le corps excellent et savait bien son métier, représenta l'adultère de Mars et de Vénus, où était exprimé le soleil qui les découvrait, Vulcain qui leur dressait des embûches, les dieux qui accouraient au spectacle, Lucien, De la danse. dans PANTOMIME
J'ai montré que la parasitique était un art, et il reste à montrer que c'est le meilleur, Lucien, le Parasite. dans PARASITIQUE
C'est un vieux pelé qui porte un méchant manteau tout rompu et rapetassé, Lucien, Dial. Diogène et Pollux. dans PELÉ, ÉE
Un aigle se vint percher sur le joug du chariot, Arrien, II, 2 dans PERCHER
Lorsque nous envoyâmes une peuplade en lonie, Lucien, dans LE ROUX, Dict. com. dans PEUPLADE
Il lui planta la javeline fort avant, Arrien, liv. II, dans RICHELET dans PLANTER
Ixion, qui, après avoir été admis à la table de Jupiter, lui voulut planter des cornes, Lucien, Épîtres saturnales. dans PLANTER
Plus, une aiguille à raccommoder les voiles, quatre sous, Lucien, Dial. Mercure et Caron. dans PLUS
Ils appellent le peuple au recouvrement de la liberté, Arr. I, 4 dans RECOUVREMENT
Et comme on le voulait obliger à redanser le ballet, Lucien, De la danse. dans REDANSER
Il [Mérion] en était estimé [pour son habileté à danser] non-seulement des Grecs, mais des Troyens, parce qu'il en avait meilleure grâce sous les armes et que cela redoublait son adresse et son agilité, Lucien, De la danse. dans REDOUBLER
Ah ! perfides, qui nous aviez donné votre foi, ne redoutez-vous point les dieux ?, Retraite, II, 3 dans REDOUTER
Il pria Alexandre d'avoir bon courage, et qu'il répondait de sa guérison, Arrien, II, 3 dans RÉPONDRE
Castor et Pollux se reposent tour à tour ; mais moi, je ne repose jamais, et ne fais que courir haut et bas, Lucien, dial des dieux, Mercure et sa mère. dans REPOSER
Ils retirèrent dans la ville les biens de la campagne, Arrien, I, 10 dans RETIRER
Il serait à souhaiter que les destins nous eussent accordé une vie plus longue ou plus heureuse ; mais, puisque quelque démon envieux a raccourci notre félicité par le retranchement de nos jours, il faut tâcher de la faire durer le plus que nous pouvons, Lucien, les Amours. dans RETRANCHEMENT
Le parasite se présente avec un visage vermeil, un oeil vif, un teint frais ; en un mot, robuste de corps et d'esprit, Lucien, le Parasite. dans ROBUSTE
Aurais-je laissé impunis les sacriléges qui m'ont coupé l'or de ma chevelure dans mon temple d'Olympie ?, Lucien, Jupiter le tragique. dans SACRILÉGE
Il y avait une troisième tour fort ébranlée, qui fût tombée aux premiers coups de la sape, Arrien, I, 7 dans SAPE
Que chacun se range comme il pourra sans préjudice à sa qualité ; une autre fois on réglera les séances, Lucien, Jupiter le tragique. dans SÉANCE
Secourir quelqu'un de vivres, Tac. 200 dans SECOURIR
Un de mes compagnons m'ayant éveillé sur le minuit, Lucien, Mort de Peregrinus. dans SUR
Ce temporisement ralentit le courage de leurs soldats, dans BOUHOURS, Nouv. rem. dans TEMPORISEMENT
Ils [les Germains] tiennent à grandeur d'être bornés par des déserts et des terres inhabitées, Guerre des Gaules, VI, 2 dans TENIR
Le combat était d'homme à homme, chacun tâchant de repousser son compagnon et de gagner du terrein sur lui, Arrien, I, 5 dans TERREIN
Ils s'écoulent tous et craignent la touche, Lucien, dans LEROUX, Dict. comique. dans TOUCHE