COQUILLART

Citations

Cet abstracteur d'idées ou essences.... vouloit à toutes forces ou extremités que je l'eusse accommodé de lieu pour faire la reduction des quatre elements, Contes d'Eutrapel (des bons larrecins), f° 50, verso dans ABSTRACTEUR
Aussi l'avocat qui plaidye Les causes, raisons et moyens, Pourvu qu'il ait la main garnye, Sera pour les deux aboyans, Simple et rusée. dans ABOYER
Ung songe, ung bruyt, ung angelot, Vous semble-il que ce ne soit riens ; Ha ! par le corps bieu je m'en tiens De ceux-là, mais n'en dictes mot, Monologue de la botte de foin. dans ANGELOT
C'est trop encherir la bassiere Du tonneau qui est deffoncé, Droits nouveaux. dans BAISSIÈRE
Ça, mes mignonnes danceresses, mes très plaisantes bavarraisses, Delaissez vos amoureux traitz, Les droits nouveaux. dans BAVARD, DE
Trompettes, clerons et bannieres, Souffres, salepestres, poussieres, Bastons bescus comme bistardes, Guet et garnison sur frontieres, Le blason des armes et des dames. dans BITARDE ou BISTARDE
Que la rusée principalment Se mesloit d'aimer par amours, Et qu'elle sçavoit tant de tours, Tant de ruses, tant de blason [langage habile], Qu'elle entretenoit les plus gours, etc., l'Enqueste. dans BLASON
L'ung lieve le boteau de foin, Monol. de la botte de foin. dans BOTTE
Mes bourgeoyses sans nul sejour Partent et se mettent en voye, Monologue des perruques. dans BOURGEOIS, OISE
Mais je dis le droit ancien Sur ces perruques boursouflées, Legieres, qui par bon moyen, Deviennent grosses et enflées, Les droits nouv. dans BOURSOUFLER
Quelque grande vieille Sebille [Sibylle], Caduque, menassant ruine.... , Droits nouveaux. dans CADUC, CADUQUE
Examiné cahy, caha à qui appartient ce mignon, Dist qu'elle ne scet rien de cela, Enquête de la simple et de la rusée. dans CAHIN-CAHA
Fine, franche, ferme et de hait Pour faire saillir estincelle D'un caillou par bonne cautelle, Droit nouveau. dans CAILLOU
Caut, deceptif et captieux, La seconde partie des droits nouveaux. dans CAPTIEUX, EUSE
Il vient, il caquette, Monol. de la botte de foin dans CAQUETER
Ceux aussi qui n'ont pas de qoy Ne peuvent tels grans despens faire ; Pour ce c'est le pis que je voy, Quant ung homme est mince de caire, Droits nouveaux. dans CARRE
Ung tas de petites sornettes, Tant de petiz charivaris, Tant de petites façonnettes, Petiz gans, petites mainnettes, Monologue de la botte de foin. dans CHARIVARI
Et me fist on mon foing ronger Tout à par moi, à ceste enseigne, Que je commençai à songer Que faisoys chasteaulx en Espagne, Monologue de la botte de foin dans CHÂTEAU
Mais sa consequence et sa preuve Ne tiennent à chaulx ne à sablon, Plaidoyer de la simple et de la rusée dans CHAUX
Combien qu'il soit sailly d'ung trou De la cliquette d'ung musnier, Voire ou de la lignée d'un chou, Droits nouveaux. dans CHOU
Ne aussi d'en faire ses choux gras, Ses grans chieres, ses ralias De gueulle, ses gaudeamus, Plaidoyer de la simple et de la rusée. dans CHOU
Car pour moi c'est mal compilé, Mal entendu et mal filé, De prendre fuseau sans peson, Blason des armes et des dames. dans COMPILER
L'une dit que c'est enfanture ; L'autre dira qu'il n'en est rien ; Et pour oster la conjecture...., Les droits nouveaux. dans CONJECTURE
Plusieurs coquarts sont bien en point Et ne sauroient finer de quoy Payer la façon d'un pourpoint ; Ils n'ont d'argent ne peu ne point, dans RICHELET dans COQUARD
Elle m'a fait souvent monter à cheval, faire mes effors, Aller, chevaucher, tempester, Et courir à cry et à cors, Monologue de la botte de foin. dans COR
Et cordée comme une lamproye, Enqueste entre la simple et la rusée. dans CORDER
Par commun proverbe on dit Qu'on congnoit femme à sa cornette, Droits nouv. dans CORNETTE
Brief, c'est un gentil compaignon ; Et si a ung très beau maintien ; Par mon ame, c'est grand dommaige Qu'il n'est porteur de cotherès, le Monologue du puits. dans COTRET
Le mortier, c'est je veux complaire ; le pillon, c'est vous n'aurez rien ; Le couverceau, vous me faschez ; La fiole, vous me plaisez, Droits nouveaux. dans COUVERSEAU
Vouster, jouster, rompre la lance, Et mettre ung homme le cul par terre, Blason des armes et des dames. dans CUL ou CU
Maistre Bidault de Cullebutte, Grand abatteur de prime lutte, Enquête de la simple et de la rusée. dans CULBUTE
Ecervelez comme beaulx dains, dans LACURNE dans DAIM
L'autre se efferve et se trouble ; Et de faict, quant la dance cesse, Il demeure sur un pas double, Droits nouveaux. dans DANSE
On rit, on raille, on sorne, on dit, On escoute, on preste l'oreille, On se desgoyse, on s'esgaudit, On se resjouit, on se resveille, le Blason des armes et des dames. dans DÉGOISER
Nous avons ouy tous vos plaits ; Maistre Simon, sus, desgueullez, Plaid. de la Simple et de la Rusée. dans DÉGUEULER
Si l'instrument ne se desmanche, le Monologue des Perruques. dans DÉMANCHER
Lesquelz avoient jà tous les champs couvers De gens de guerre et gros canons divers Pour desmollir rampars et boulevers Par durs assaulz, p. 80, dans LACURNE dans DÉMOLIR
Tout marché d'amour, quoy qu'il monte, Se parfait sans deniers à Dieu, p. 37 dans DENIER
Et cil qui voit sa femme aller En lieu de gibier à l'escart, A-, t-il cause de grumeler ?, dans le Dict. de DOCHEZ. dans ÉCART
Petit musequin éveillé, Preste à donner l'eschantillon à quelque grobis esmaillé, Contrefaisant l'esmerillon, Enquête de la simple et de la rusée. dans ÉCHANTILLON
On tombe, on glisse, on chet, on chope ; Quant on a pleuré demy larme, C'est fait, il n'y pert [paraît] à l'eschope, p. 134. dans LACURNE dans ÉCHOPPE
....D'appeller ses voisins, Ses oncles, parents et cousins, Pour sa povre femme escorner [prise en adultère], Et affin qu'ilz soient plus enclins De consentir la separer, p. 64, dans LACURNE dans ÉCORNER
Et estoient les lettres d'un dat Datées en forme d'escroue, Enquête. dans ÉCROU
Poulain entravé, Enqueste entre la simple et la rusée. dans ENTRAVER
J'ay sceu, veu, leu, aprins, congneu, Noté, entendu, souvenu, Epilogué mille traficques, Mais peu, quoy ? qu'est tout devenu ?, Blason des armes et des dames. dans ÉPILOGUER
Espinglier s'est dit aussi pour étui, Droits nouveaux. dans ÉPINGLIER, IÈRE
Qui ont ouy le fait compter Et l'yront partout esvanter, Droits nouveaux. dans ÉVENTER
Faisandes deviennent becasses [les belles femmes deviennent vieilles et laides], p. 13, dans LACURNE dans FAISANE
Ouvrez vos yeulx, fendés vos testes, Oyez nos sciences honnestes, Puisque l'heure y est disposée, les Droits nouveaux. dans FENDRE
....La grant Alison, Laquelle tenoit ce mignon, Et l'entretint longtems, et l'eut, Comme on dit, par succession De sa feu tante qui mourut, l'Enquête de la simple et de la rusée. dans FEU, FEUE
Si on fait quelque fiction [comédie] Le jour du sacrement, l'un d'eux Jouera l'annonciation, p. 175, dans LACURNE dans FICTION
Et me fist on mon foing ronger Tout à par moi, à ceste enseigne Que je commençay à songer Que faisoys chasteaulx en Espaigne, le Monologue de la botte de foin. dans FOIN
S'il plaist, s'il est beau, il suffit, S'il est prodigue de ses biens, Que pour le plaisir et deduit Il fonce, et qu'il n'espargne rien, les Droitz nouveaulx. dans FONCER
Avec les folz il faut foller, Simple et rusée dans FOU ou FOL, FOLLE
Ung homme povre et miserable.... N'a vaillant que ung lict, une table, Ung banc, ung pot, une saliere, Cinq ou six voirres de feuchiere, Une marmite à cuire poys, Droits nouveaux. dans FOUGÈRE
Ung mirouer à mondains plaisirs, Ung fournissement à soupirs...., Droits nouveaux. dans FOURNISSEMENT
Une gorge blanche et frazée, p. 27, dans LACURNE dans FRAISER
Franc, frais, frasé comme un oignon, p. 105 dans FRAISER
La bourgeoise eut ung aultre amy à qui elle donne et advance Les quatre aulnes de satin cy, Il les prent et est resjouy, Il fringue et en faict sa fredaine, Droits nouveaux. dans FREDAINE
Car aujourd'hui de deux freluques De cheveux d'un petit monceau, Il semble qu'il y en ait jusques Au collet, et plein un boisseau, les Droits nouveaux. dans FRELUCHE
Geffine petit fretillon, p. 112, dans LACURNE dans FRÉTILLON
Apprennez nos modes fringantes Et nos paroles elegantes, les Droits nouveaux. dans FRINGANT, ANTE
Pour mieulx la fringande parfaire, p. 174, dans LACURNE dans FRINGANT, ANTE
Fringuer, pomper, chanter, saulter, p. 131, dans LACURNE dans FRINGUER
Ils y vendent drap ou la frise, p. 41, dans LACURNE dans FRISE
Tel est bien paré, frisque et gent, Qui ne sçait ne croix ne pille, p. 174, dans LACURNE dans FRISQUE
Elle pose totalement Possessions toutes contraires Aux possessions frustratoires De la simple demanderesse, Plaidoyer de la simple et de la rusée dans FRUSTRATOIRE
Les jambes aussi menuettes Comme fuseaulx...., Monol. de la botte de foin. dans FUSEAU
Qui n'a pas vaillant une pomme ; Mais qu'il ait une calvardine ; Avec cela c'est un grant homme, Droits nouv. dans GALVARDINE
Tous les matins la belle aubade, Visaige frais et non hallé, Bon corps pour faire la gambade, Monol. des perr. dans GAMBADE
Nous voyons povres goguelus, Minces, mesgres, niays et lours, Pour estre à plaisance vestus Garsonner satin et velours [avoir des maîtresses vêtues de satin], p. 15, dans LACURNE dans GARÇONNER
Mais ung tas de merdereaulx lourds, Ung oultre-cuidé, ung folastre Aura un pourpoint de velours, Contrefaisant du gentillastre, Monologue des perruques. dans GENTILLÂTRE
Bourgeoise hante le gibier [a des amants] ; Et pour mieux faire son debvoir, Elle aime un plaisant escuyer, p. 44, dans LACURNE dans GIBIER
J'ouyz un bruit qu'on demenoit, Dont incontinent je glosay [je conclus] Que c'estoit monsieur qui venoit, p. 147 dans GLOSER
Par une raison inconnue, cette figure avait donné lieu, dans le XVe siècle, à une acception très voisine de celle de godelureau : Tranche de Vaudelusque, p. 172 dans GODELUREAU
Avez vous point vu ci entrer Nagueres une godinette Qui vient rire, esbattre, danser ?, Botte de foin. dans GODINETTE
Une qui aura les yeulx rouges Les lave au matin d'une eau blanche, Tellement que sur toutes gouges Elle semblera la plus franche, Droits nouveaux. dans GOUGE
Plusieurs humains, comme goulus, Sont en manger fort dissolus, dans le Dict. de DOCHEZ. dans GOULU, UE
Saintures, chaperons mi-graine [teints à demi en écarlate], Plaid. de la simple et de la rusée. dans GRAINE
Pour faire leur pain de gros bis, p. 175, dans LACURNE dans GROS-BIS
Chaînes d'or courront mesouen Pour ceindre millours et gros-bis, Droits nouveaux. dans GROS-BIS
Un grand haria caria, Enqueste d'entre la simple et la rusée. dans HARIA
Ha, qu'il a maint bon chapitre De l'estat des hommes, hon ! hon !, Droits nouveaux. dans HON
Si me semble chose bien dure De vendre biens incorporels, dans le Dict. de DOCHEZ. dans INCORPOREL, ELLE
Aussy innocents que Judas de la mort Jesus, p. 171, dans LACURNE dans INNOCENT, ENTE
Par ce l'en peult appercevoir Souvent en mainte plaidoyerie Ung homme, affin de recepvoir, Estre ensemble juge et partie, Plaidoyer de la simple et de la rusée. dans JUGE
Doit-il presumer [le mari] n'enquester Qui est Michaut ne Michelet, S'il congnoistra mouches en laict ?, Droits nouveaux. dans LAIT
Gorgée comme ung oyseau de proie, Fassonnée comme une chandelle, Durette comme une prunelle, Et cordée comme une lamproye, Enquête de la simple et de la rusée. dans LAMPROIE
Lequel estoit trop coustumier En chambre natée, loing de rue, En lieu d'aultour et de lasnier, De tenir des garces en mue, Enquête de la simple et de la rusée. dans LANIER
Gens instruits, plaisans topicqueurs, Remplis de cautelles latentes, les Droits nouveaux. dans LATENT, ENTE
Où estes-vous, chants de linottes, De chardonnerets ou serins, Qui chantés de si plaisans notes, Soubs les treilles de ses jardins ?, Monologue du puits. dans LINOT
On crye haro, qui vive, tue, Alarme, au guet, rens toy, ribault, Torsche, lorgne, depesche, rue, Frappe, combat, taille, remue, Le blason des armes et des dames dans LORGNER
Peu de temps après le mignon Impetra d'icelui seigneur Lettres de manumission, Enquête de la simple et de la rusée. dans MANUMISSION
Elle dit qu'il est debonnaire, Bel homme, plaisant et mignot ; Et c'est un putier ordinaire, Qui est aussi laid qu'ung marmot, Droits nouveaux. dans MARMOT
Et premiers, il est verité Que la nature feminine La plupart du temps est encline à appeler le masculin, Plaidoyer de la simple et de la rusée. dans MASCULIN, INE
Il vous a les yeux endormis, Rouges, et le corps tant maussade, Penchant devant, la couleur fade, Monol. de la botte de foin. dans MAUSSADE
J'ay grand paour que dedans brefs jours, Par faulte d'argent et de draps, Entre nous fringans et milours, Ne soyons tous vestus de sacs, Droits nouveaux. dans MILORD
Et n'y a celui qui ne tende à suivir la mondanité, Plaidoyer de la simple et de la rusée. dans MONDANITÉ
On le presume mort au monde ; On le tient pour desnaturé, Droits nouveaux. dans MONDE
Les Suysses dansent leurs morisques, à tout leurs tabourins sonnans, Blason des armes et des dames. dans MORESQUE
Qui sera morveux si se mouche, Je ne crains que Dieu et le roy, Poés. p. 174, dans POUGENS dans MORVEUX, EUSE
Or revenons à nos moutons : Ma personne fust descendue ; Et, pour faire les comptes rons, Je veys ma dame emmy la rue, le Monologue de la botte de foin. dans MOUTON
Coquins, niays, sots...., Monologue des perruques. dans NIAIS, AISE
Sans regle ni sans norme, p. 119, dans LACURNE dans NORME
Il fault dire pour le plus seur, Qu'il soit au premier occupant, Enqueste entre la simple et la rusée. dans OCCUPANT, ANTE
Notaire en parchemin de corne, Et grant advocat dessoubz l'orme, Juré sans reigle ne sans norme, Enquête de la simple dans ORME
Sans ourdir on ne peut tiltre [tisser], p. 15, dans LACURNE dans OURDIR
Tout marché d'amour, quoyqu'il monte, Se parfait sans deniers à Dieu, p. 37 dans PARFAIRE
Mes joustes se font en parquetz D'herbe vert ou en litz parez, Blason des armes. dans PARQUET
Après surviennent fringuereaulx, Dancer, joncher, patheliner, Poésies, p. 24, dans POUGENS dans PATELINER
Et si n'ont pas d'argent grans sommes, Mais sont aussi poures que Job, Droits nouveaux. dans PAUVRE
Beau sire, se la creature Prent tous les jours de son mary Le picotin à grand mesure, Droits nouveaux. dans PICOTIN
Vers le mary se sera traicte, Et en fera la playdoierie, En usant d'une pleurerie, Droits nouveaux. dans PLEURERIE
À tel pot tel cuiller, Plaid. de la simple et de la rusée. dans POT
Qui s'endort au son du rebec, le Blason des armes et des dames. dans REBEC
Revendeurs de pommes, p. 172, dans LACURNE dans REVENDEUR, EUSE
On a beau tenir pied à boulle ; On est vaincu à tour de roulle, Plaidoy. dans RÔLE
Princes, vous qui tenez les grans estats Sans regarder la façon et maniere, Vous courroucez tant de gens en ung tas, Que tout pour vous va cen devant derriere, Ball. contre les princes. dans SENS DESSUS DESSOUS et SENS DEVANT DERRIÈRE
Je m'en vins à l'huys, tac : quella [qui est là] ? Je regarday par la serrure ; La chambriere je veiz là, Qui me vint faire l'ouverture, Monol. de la botte de foin dans SERRURE
En se mirant par grant elacion à sa beauté et plaisante stature Eust en desdaing la povre creature, Ballade d'Écho. dans STATURE
Je m'en allay emmy la ville Pour monstrer que j'estoye fricquet, Ferme, duyt et rusé du stille, Esveillé comme ung saupiquet, Monol. de la botte de foin. dans STYLE
Faisandes deviennent beccasses, Les tetons deviennent tetasses, Droits nouveaux dans TÉTASSES
On dit : celle femme n'y touche ; Se vous la voyez quand elle rit, Vous diriés : vela ung enfant, Monol. du puits. dans TOUCHER
J'ai bien ouï tout son tripot Et ses baves [babil]...., p. 89 dans TRIPOT
Nous ont dit tout le tu autem, p. 119 dans TU AUTEM
Et lesdictes lettres sans faille Bien et deuement interinées Par monseigneur Vaille que vaille, Juge de grasses matinées, Enquête entre la simple et la rusée. dans VALOIR