Philippe de COMMINES (1447 - 1511)

Citations

À l'entendre, rien n'était difficile, Tél. XVI dans À
Ne vous laissez point abattre à la douleur, Tél. XXIII dans À
Ne vous laissez point vaincre à votre malheur, ib. II dans À
Attendez à les lui donner quand il aura assez de force, Tél. XX dans À
Le feu demeure caché dans les veines des cailloux, et il attend à éclater jusqu'à ce que le choc d'un autre corps l'excite, Exist. de Dieu, 15 dans À
Solon passa à Chypre, Solon dans À
Il faut, dit saint Augustin, parler d'une façon abaissée et familière pour instruire, t. XXI, p. 167 dans ABAISSÉ, ÉE
Une femme, nommée Pantée, était abandonnée de tous les médecins, Empéd. dans ABANDONNÉ, ÉE
Alors je compris par expérience ce que j'avais souvent ouï dire à Mentor, que les hommes mous et abandonnés aux plaisirs manquent de courage dans les dangers, Tél. IV dans ABANDONNÉ, ÉE
J'ose dire qu'il n'y a point de pécheur si abandonné qui porte jusque-là le désespoir, ib. t. I, p. 386 dans ABANDONNÉ, ÉE
Le courage les abandonne, Tél. XVI dans ABANDONNER
Comme un malade désespéré qu'on abandonne, ib. VII dans ABANDONNER
Comme il avait un désir extraordinaire de s'instruire et de connaître les moeurs des étrangers, il abandonna sa patrie et tout ce qu'il avait pour voyager, Philos. Pythag. dans ABANDONNER
Télémaque s'abandonnait à une douleur amère, Tél. XVI dans ABANDONNER
Astarbé s'abandonna à son ressentiment, ib. III dans ABANDONNER
Jamais on n'a vu votre empire si lâche, si abâtardi, si indigne des anciens Romains, t. XIX, p. 180 dans ABÂTARDI, IE
Comme la pluie abat et fait languir le soir une fleur qui était le matin, pendant la naissance de l'aurore, la gloire et l'ornement des vertes campagnes, Tél. XX dans ABATTRE
Le vrai courage ne se laisse jamais abattre, Tél. XX dans ABATTRE
Pour abattre leur orgueil, ib. II dans ABATTRE
Le coeur de son père se repose sur elle, comme un voyageur abattu par les ardeurs du soleil se repose à l'ombre sur l'herbe tendre, Tél. XXII dans ABATTU, UE
La douce vapeur du sommeil ne coule pas plus doucement dans les yeux appesantis et dans tous les membres fatigués d'un homme abattu que les paroles flatteuses de la déesse s'insinuaient pour enchanter le coeur de Mentor, ib. VII dans ABATTU, UE
Tout à coup le terrain s'affaisse et ouvre un abîme, Tél. XX dans ABÎME
L'homme impatient est entraîné dans un abîme de malheurs, Tél. XXIV dans ABÎME
comme les poissons dans la mer, Tél. XIX. dans ABÎME
J'étais abîmé dans la plus amère douleur, Tél. II dans ABÎMÉ, ÉE
Bacchus était tel qu'il parut à la malheureuse Ariane, lorsqu'il la trouva seule, abandonnée et abîmée dans la douleur sur un rivage inconnu, ib. XVII dans ABÎMÉ, ÉE
Nous ne pouvons abîmer Télémaque dans les flots de la mer, Tél. XIX. dans ABÎMER
Par leur frugalité et leur travail, ils se sont mis dans l'abondance des choses nécessaires à une vie simple, Tél. VI dans ABONDANCE
Ce peuple est dans l'abondance, Tél. II dans ABONDANCE
Si vous mettez les peuples dans l'abondance, ib. XII dans ABONDANCE
Ils jouissent de l'abondance, ib. v. dans ABONDANCE
Il faudrait que la bouche parlât selon l'abondance du coeur, t. XXI, p. 103 dans ABONDANCE
Dieu n'a qu'à vouloir, et les choses sont d'abord faites, t. XVIII, p. 288 dans ABORD
Déjà il se préparait, selon l'ordre qu'il en avait reçu, à aller aborder secrètement dans une petite île qui est auprès de la grande, Tél. IX dans ABORDER
Les marchands y abordent [à Tyr] de toutes les parties du monde, et ses habitants sont eux-mêmes les plus fameux marchands qu'il y ait dans l'univers, Tél. III dans ABORDER
Ses cheveux se dressent sur sa tête quand il aborde le noir séjour de l'impitoyable Pluton, Tél. XVIII dans ABORDER
Il m'aborda avec amitié, Tél. II dans ABORDER
Leurs voiles étaient meilleures que les nôtres ; le vent les favorisait ; ils nous abordent, nous prennent, et nous emmènent prisonniers en Égypte, Tél. II dans ABORDER
Tu étais, Caton, comme un chien qui aboie contre tous les passants, t. XIX, p. 285 dans ABOYER
Les plaisirs pris sans modération abrègent plus les jours des hommes que les remèdes ne peuvent les prolonger, Tél. XVII dans ABRÉGER
Dans une rade où ils se trouvèrent à l'abri, Tél. IX dans ABRI
Les montagnes mettent cette côte à l'abri des vents, Tél. III dans ABRI
Pourvu que vous ayez ce courage, notre absence ne vous nuira point, Tél. XXIII dans ABSENCE
Mais enfin je la quitterai, quoique je sache que l'absence peut me la faire perdre, Tél. XXII dans ABSENCE
Ce philosophe pensait que l'absence de la douleur était le but de sa vie, Phil. Épic. dans ABSENCE
Antiope pleura, ne voulant point y aller ; mais il fallut exécuter l'ordre absolu de son père, Tél. XXIII dans ABSOLU, UE
Une image trompeuse ne vient-elle pas abuser mes yeux ?, Tél. IV dans ABUSER
A ces mots, Idoménée parut comme un homme qu'on soulage d'un fardeau accablant, Tél. XI dans ACCABLANT, ANTE
La vigne était accablée sous son fruit, Tél. I dans ACCABLÉ, ÉE
S'il pouvait apprendre que son fils ne sait imiter ni sa patience ni son courage, cette nouvelle l'accablerait de honte, et lui serait plus rude que tous les malheurs qu'il souffre depuis si longtemps, Tél. II dans ACCABLER
Ce peuple abandonnerait son pays, ou se livrerait à la mort plutôt que d'accepter la servitude, Tél. VIII dans ACCEPTER
Quoique peu accommodé des biens de la fortune, Socrate se tint dans les termes d'un désintéressement parfait, Socr. dans ACCOMMODÉ, ÉE
Sachant s'accommoder à tous les goûts, Tél. XVI dans ACCOMMODER
Il faut qu'il [le roi] s'accommode à leurs faiblesses [des hommes], qu'il les corrige en père, qu'il les rende sages et heureux, ib. XXIV dans ACCOMMODER
Les méchants s'accommodent mieux des bons, Tél. VIII dans ACCOMMODER
L'amour de la sagesse lui fit préférer la douceur du célibat aux soins qui accompagnent le mariage, Philos. Thalès. dans ACCOMPAGNER
Ce serait un roi accompli si...., Tél. X dans ACCOMPLI, IE
Ils sont parfaitement d'accord entre eux, Tél. VI dans ACCORD
Quoiqu'ils parussent n'être jamais d'accord en rien, Tél. XII dans ACCORD
Il ne pouvait demeurer d'accord de ce que le fils d'Ulysse lui disait, Tél. XXIII dans ACCORD
Achitoas les interrompait de temps en temps par les doux accords de sa voix et de sa lyre, dignes d'être entendus à la table des dieux, Tél. VIII dans ACCORD
L'on entendait les tendres accords d'une voix avec une lyre, ib. XVII dans ACCORD
Un clavecin bien accordé ne fournit que des touches qui expriment la juste valeur de chaque son, t. XXI, p. 146 dans ACCORDÉ, ÉE
J'étais fatigué de me trouver toujours entre deux hommes que je ne pouvais accorder [qui conseillaient des choses opposées], Tél. XII dans ACCORDER
Les dieux ne lui ont pas accordé de revoir sa patrie, Tél. III dans ACCORDER
C'est ressembler à un musicien qui se contenterait de trouver des sons harmonieux, et qui ne se mettrait point en peine de les unir et de les accorder pour en composer une musique douce et touchante, Tél. XXII dans ACCORDER
On était prêt à passer à une guerre ouverte, lorsqu'on s'accorda de part et d'autre de s'en tenir aux décisions de l'oracle, Philos. Thalès. dans ACCORDER
Les Parques ont accourci le fil de ses jours, Tél. XIX. dans ACCOURCIR
Je souhaitai que ma vie pût s'accourcir, Tél. v. dans ACCOURCIR
Phalante accourait au secours de son frère, Tél. XVI dans ACCOURIR
Quand on fit les funérailles du roi, pendant quarante jours les peuples les plus reculés y accoururent en foule, ib. II dans ACCOURIR
Accoutumé à vivre de peu, Tél. V dans ACCOUTUMÉ, ÉE
Il accoutuma ses troupes à.... La bonne éducation des enfants qu'on accoutumait à l'obéissance, au travail, à la sobriété, à l'amour des arts ou des lettres, Tél. II dans ACCOUTUMER
Accoutumez vos peuples à suivre inviolablement les règles, ib. III dans ACCOUTUMER
D'autres peuples, profitant de votre imprudence, attirent chez eux les étrangers et les accoutument à se passer de vous, ib. dans ACCOUTUMER
Les animaux qui ont accoutumé de ne sortir que pendant la nuit, Tél. XVIII dans ACCOUTUMER
Thalès avait accoutumé de remercier les dieux de trois choses : d'être né raisonnable plutôt que bête ; homme plutôt que femme ; grec plutôt que barbare, Philosoph. Thalès. dans ACCOUTUMER
Comment avez-vous pu vous accoutumer au secret dans une si grande jeunesse ?, Tél. III dans ACCOUTUMER
Ils deviendraient comme un homme qui a de bonnes jambes et qui, perdant l'habitude de marcher, s'accoutume enfin au besoin d'être toujours porté comme un malade, ib. VIII dans ACCOUTUMER
Le hasard a-t-il accroché, par un concours d'atomes, les parties du corps avec l'esprit ?, Exist. 45 dans ACCROCHER
Pendant que Bernard plante et arrose, Dieu donne l'accroissement, t. XVII, p. 237 dans ACCROISSEMENT
En français, le régime appelle aussitôt un accusatif qui ne peut se déplacer, XXI, 192 dans ACCUSATIF
Un homme, justement accusé d'adultère, vint lui demander s'il lui était permis de se justifier par serment, Philosophes, Thalès. dans ACCUSÉ, ÉE
Selon vous, on est coupable dès qu'on est accusé ; un soupçon mérite la mort, Tél. XX dans ACCUSÉ, ÉE
Ce n'était plus, dans cet amas confus d'hommes acharnés les uns sur les autres, que massacre, vengeance...., Tél. XX dans ACHARNÉ, ÉE
On est trop heureux de n'être trompé que dans des choses médiocres ; les grandes ne laissent pas de s'acheminer ; et c'est la seule chose dont un grand homme doit être en peine, Tél. XXII dans ACHEMINER
Des étrangers achetèrent de quelques pêcheurs ce qu'ils allaient tirer du coup de filet qu'ils venaient de jeter dans la mer, Philosophes, Thalès. dans ACHETER
Il fixa l'année à 365 jours et borna chaque mois à 30 jours ; à la fin de chaque douzaine de mois il ajoutait cinq jours pour achever l'année, Thalès. dans ACHEVER
La passion d'acquérir du bien pour soutenir une vaine dépense, corrompt les âmes les plus pures, Tél. XXII dans ACQUÉRIR
Les nobles ne pourront faire d'acquisition sur les pauvres, Tél. XI dans ACQUISITION
L'indigne action que vous voulez faire, Tél. X dans ACTION
Le père est en droit de punir chacun de ses enfants qui fait une mauvaise action, Tél. VIII dans ACTION
Les princes qui ont fait les plus grandes actions, Tél. II dans ACTION
Je reconnais même ce sourire fin, cette action négligée, cette parole douce, simple et insinuante, Tél. IX dans ACTION
C'est un crime de haute trahison de prendre les armes contre le roi, ou d'adhérer à ses ennemis, t. XXII, p. 411 dans ADHÉRER
Je n'ai pas encore dit adieu à Eucharis, Tél. VII dans ADIEU
Pendant que les rois faisaient leurs adieux...., Tél. XI dans ADIEU
Caron admet dans sa barque le jeune Grec, Tél. XVIII dans ADMETTRE
Idoménée régla sa table, où il n'admit que du pain excellent, du vin du pays...., Tél. XI dans ADMETTRE
Protésilas, à qui j'avais confié l'administration de mes plus grandes affaires, Tél. XII dans ADMINISTRATION
Le sage Nosophuge était moins admirable par ses remèdes que par le régime qu'il conseillait pour prévenir les maux et pour rendre les remèdes inutiles, Tél. XVII dans ADMIRABLE
Ils paraissaient pleins d'admiration pour Protésilas, Tél. XI dans ADMIRATION
On le questionna, il fut admiré ; on résolut de le faire roi, Tel. VI dans ADMIRÉ, ÉE
Cette île [la Crète] admirée de tous les étrangers et fameuse par ses cent villes, ib. V dans ADMIRÉ, ÉE
Il était tellement admiré de tout le monde que l'on ne faisait aucune différence entre ses paroles et les oracles de Delphes, Philos. Pythag. dans ADMIRÉ, ÉE
Adraste admirait malgré lui ce qu'il venait de voir, et n'osait le louer, Tél. X dans ADMIRER
La Grèce, l'Asie et toutes les îles l'ont admiré [Ulysse] malgré ses défauts : mille qualités merveilleuses les font oublier. Vous serez trop heureux de pouvoir l'admirer aussi et de l'étudier sans cesse comme votre modèle, Tél. XI dans ADMIRER
J'admirais les coups du sort, Tél. II dans ADMIRER
L'homme admire de s'y voir placé [dans l'univers], sans savoir comment il y a été mis, Exist. 10 dans ADMIRER
L'abondance d'hommes adonnés à la guerre, Tél. XII dans ADONNÉ, ÉE
Les exercices auxquels ils s'adonnent, Tél. X dans ADONNER (S')
La jeunesse ne s'adonne plus aux lettres, ib. XI dans ADONNER (S')
Elle [Cérès] montrait à ces hommes grossiers l'art d'adoucir la terre, Tél. XVII dans ADOUCIR
Cécrops, apportant des lois utiles de l'Égypte, qui a été pour la Grèce la source des lettres et des bonnes moeurs, adoucit les naturels farouches des bourgs de l'Attique et les unit par les liens de la société, ib. XIX. dans ADOUCIR
Ce qui irrite la douleur en un temps, l'adoucit en un autre, Tél. XX dans ADOUCIR
L'espérance, seul adoucissement des peines des hommes, n'est plus un bien qui me regarde, Tél. XX dans ADOUCISSEMENT
Il avait eu l'adresse de sortir de prison, Tél. II dans ADRESSE
Quand les hommes veulent quitter le mal, le mal semble encore les poursuivre longtemps ; il leur reste de mauvaises habitudes, un naturel affaibli, des erreurs invétérées..., Tél. XXII dans AFFAIBLI, IE
La vieillesse languissante et ennemie viendra rider ton visage, courber ton corps, affaiblir tes membres, faire tarir dans ton coeur la source de la joie...., Tél. XIX. dans AFFAIBLIR
Recourons à Dieu dans les affaiblissements où la vertu tombe comme en défaillance, t. XVIII, p. 195 dans AFFAIBLISSEMENT
Tout le monde craint d'avoir quelque affaire avec lui, Tél. III dans AFFAIRE
Ceux avec qui ils ont affaire tous les jours, Tél. XXIII dans AFFAIRE
Tous leurs désirs sont satisfaits, et leur plénitude les élève au-dessus de tout ce que les hommes vides et affamés cherchent sur la terre, Tél. XI dans AFFAMÉ, ÉE
Il s'appliqua à gagner l'affection des vieux capitaines, Tél. X dans AFFECTION
Calypso ressent une nouvelle fureur, voyant que l'affliction augmente la beauté d'Eucharis, Tél. VII dans AFFLICTION
Il parut presque aussi affligé que moi, il versa des larmes, Tél. X dans AFFLIGÉ, ÉE
La guerre est le plus grand des maux dont les dieux affligent les hommes, Tél. X dans AFFLIGER
Le bonheur du peuple ne consiste pas seulement dans l'affluence des fruits de la terre, t. XXII, p. 375 dans AFFLUENCE
Ses malheurs et les miens viennent d'une passion qui cause les désastres les plus affreux ; c'est l'amour, Tél. X dans AFFREUX, EUSE
Les taureaux les plus furieux qui auraient mugi dans leurs combats, n'auraient pas fait un bruit aussi affreux, ib. dans AFFREUX, EUSE
Cette vie, tout affreuse qu'elle est, m'eût paru douce loin des hommes ingrats et trompeurs, ib. dans AFFREUX, EUSE
Pour moi, j'arrivai dans des déserts affreux ; on y voit des sables brûlants au milieu des plaines...., Tél. II dans AFFREUX, EUSE
Afin de tourner ensuite nos armes contre cet autre ennemi plus puissant, Tél. X dans AFIN
Vous voyez que la communion était générale, comme les repas nommés agapes, t. XVII, p. 505 dans AGAPE
Les vieillards étonnés de voir ce qu'ils n'auraient osé espérer dans la suite d'un si long âge, Tél. XII dans AGE
Ce vieillard qui a vécu trois âges d'homme, Tél. X dans AGE
Il lui racontait toutes les aventures de sa jeunesse et tout ce qu'il avait vu faire de plus remarquable aux héros de l'âge passé, ib. X dans AGE
Toi-même, ô mon fils, qui jouis maintenant d'une jeunesse si vive et si féconde en plaisirs, souviens-toi que ce bel âge n'est qu'une fleur qui sera presque aussitôt séchée qu'éclose, Tél. XIX. dans AGE
Ils assemblent les hommes en âge de combattre, Tél. X dans AGE
Un des captifs avait ramené l'âge d'or dans ces déserts, Tél. II dans AGE
Les plus jeunes enfants conduisent les moutons dans les pâturages ; les autres, qui sont plus grands, mènent déjà les troupeaux ; les plus âgés labourent avec leur père, Tél. XI dans ÂGÉ, ÉE
Sésostris qui était fort âgé, ib. II dans ÂGÉ, ÉE
Un corps est modifié par la seule puissance de Dieu ; il n'agit en rien ; il est seulement agi, Exist. 67 dans AGI, IE
La sagesse seule agissait en eux, Tél. v. dans AGIR
La vie d'un seul homme n'est rien, quand il s'agit d'assurer celle de tant de rois, Tél. XX dans AGIR
Il voit dans les enfers de tous côtés voltiger les ombres, plus nombreuses que les grains de sable qui couvrent les rivages de la mer ; et, dans l'agitation de cette multitude infinie, il est saisi d'une horreur divine, observant le profond silence de ces vastes lieux, Tél. XVIII dans AGITATION
Il était comme un homme qui, dans un songe, est oppressé jusqu'à perdre la respiration, et qui, par l'agitation pénible de ses lèvres, ne peut former aucune voix, ib. XXIV dans AGITATION
Pendant que les princes étaient dans cette agitation [produite par le conflit de Télémaque et de Phalante], toutes les troupes étaient consternées, Tél. XVI dans AGITATION
Quoi, disait-il, tant de devoirs, tant de périls [pour les rois] .... enfin tant de tourments horribles dans les enfers, après avoir été si agité, si envié, si traversé dans une vie courte !, Tél. XIX. dans AGITÉ, ÉE
Dans une nation agitée et en désordre, on trouve souvent des gens injustes et artificieux qui sont déjà en autorité, ib. XXIV dans AGITÉ, ÉE
Télémaque agité au dedans par une peine secrète...., ib. XXIV dans AGITÉ, ÉE
Ses yeux et ses sourcils montraient je ne sais quoi d'agité, de sombre et de farouche, ib. XI dans AGITÉ, ÉE
Mon coeur était sans cesse agité de désirs nouveaux, de crainte et d'espérance, ib. XVIII dans AGITÉ, ÉE
Ses lèvres s'agitent pour former des paroles, Tél. XIX. dans AGITER
Des femmes agréables de corps et d'esprit, Tél. XI dans AGRÉABLE
Apollon montre à tous ces bergers les arts qui peuvent rendre la vie agréable, ib. II dans AGRÉABLE
Nos arbres touffus nous donnaient une ombre plus agréable que les lambris dorés des palais des rois, ib. dans AGRÉABLE
Bientôt il devint grand, robuste, agréable et adroit à tous les exercices du corps, ib. XXIV dans AGRÉABLE
L'Académie supplie S. M. de vouloir bien lui faire l'honneur de marquer un ou deux de ceux [commissaires] qu'elle aura le plus agréable qui soient nommés, XXI, 155 dans AGRÉABLE
Était-ce par faiblesse que ce peuple demandait la paix ? Vous voyez bien que non, puisqu'il est si aguerri et soutenu par des voisins redoutables, Tél. X dans AGUERRI, IE
Comptez-vous pour rien de servir votre roi, de l'aider dans tous les biens qu'il veut faire et de rendre tant de peuples heureux ?, Tél. XI dans AIDER
Télémaque, voyant Mentor qui lui tendait la main pour lui aider à nager, ne songea plus qu'à sortir de l'île fatale, Tél. VII dans AIDER
J'aidai au Rhodien à se relever, Tél. v. dans AIDER
Ils lui aidaient à tromper le roi, Tél. III dans AIDER
Les hommes ne peuvent par leurs délibérations établir aucun bien effectif, si les femmes ne leur aident à l'exécuter, t. XVII, p. 5 dans AIDER
Je ne sais où je vous ai vu ; votre mémoire aidera peut-être à la mienne, Tél. VIII dans AIDER
Le hibou envoie la corneille demander [en mariage] de sa part une petite aiglonne, fille de l'aigle, reine des airs, XIX, 45 dans AIGLON
Cherchant rompre le dit voyage à leur pouvoir [autant qu'ils pouvaient], V, 17 dans À
Il pourroit sembler au lecteur que je disse ces choses pour quelque haine particuliere que j'aurois à eux, VII, 11 dans À
Ceste povre et jeune princesse, car ainsi se povoit elle bien appeller, non point seulement pour la perte qui.... mais à se trouver entre les mains des persecuteurs de sa maison, V, 17 dans À
Et n'estoient point les trous entre les barreaux plus grans que à y bouter ung bras à son aise, IV, 9 dans À
À peu de defense fut desconfit le dit duc et mis en fuite, V, 3 dans À
La quelle chose lui fut à très grant prejudice et desplaisir, V, 7 dans À
Et aux paroles d'hommes insensés il delibera d'attendre la fortune, V, 8 dans À
La joie fut très grande au roi de se veoir au dessus de tous ceux qu'il hayoit [haïssait], V, 12 dans À
À ceste cause tindrent conseil les dits Pisans, VII, 7 dans À
Au temps que le roi Henri regnoit, I, 2 dans À
Ce povre rey de Portugal, qui estoit très bon et juste, mist à son imagination qu'il yroit devers le duc de Bourgogne, V, 17 dans À
À toute diligence, I, 3 dans À
Il se mettoit à chemin, I, 3 dans À
Il avoit esté dit que l'on se reposeroit deux fois au chemin pour donner haleine aux gens de pied, I, 3 dans À
Les autres ont trop d'amour à leurs biens, à leurs femmes et à leurs enfants, IV, 11 dans À
Il avoit eu à espouse et à femme la soeur du dit roi Ferrand, VII, 11 dans À
Ceulx qui sont aux grans auctoritez vers les princes doivent beaucoup craindre...., III, 11 dans À
Les langages dont ils devront user à ceux qui les enquerront, I, 9 dans À
Il estoit né et marié au dit pays de Guyenne, II, 15 dans À
À ceste fois, III, 7 dans À
Il sembloit que ses ennemis fussent aveugles et abestis, VIII, 4 dans ABÊTIR
Le feu roi que Dieu absolve, VII, Prol. dans ABSOUDRE
Et avec telles mensonges se abusent bien aucuneffois les maistres, II, 2 dans ABUSER
On abusoit le roi quand on lui conseilloit entreprendre ceste guerre, III, 2 dans ABUSER
Et se trouva un cordelier forgé qui de lui-même prit debat au dit frere Hieronime [Savonarole], l'appellant heretique et abuseur de peuple, VIII, 19 dans ABUSEUR
Plusieurs femmes d'estat dont autreffois il avoit eu grant privaulté et grant accointance, III, 7 dans ACCOINTANCE
Le dit prince de Salerne fut à Venise, parce qu'il y avoit grant accointance, VII, 1 dans ACCOINTANCE
C'est de se acointer et approcher de lui gens vertueux et honnestes, II, 3 dans ACCOINTER (S')
En passant par Lyon il s'accointa d'un medecin appellé maistre Simon de Pavie, IV, 13 dans ACCOINTER (S')
Tout fut acordé et acompli, III, 11 dans ACCOMPLIR
Leur capitaine saillit dehors à seureté pour cuider composer, il ne peut accorder, III, 9 dans ACCORDER
Et le marquis s'y accorda et son oncle y contredit, VIII, 6 dans ACCORDER
Et si l'on dit que par là.... je m'accorderai assez que ung jeune roy le fist, VI, 13 dans ACCORDER
Disant au dit duc que ceulx qui estoient en Bretaigne pourroient bien acorder sans lui...., II, 5 dans ACCORDER
Quelque deux mille lances.... qui n'estoient point si bien acoustrez que ceulx de dedans Paris pour la longue paix qu'ils avoient eue, I, 8 dans ACCOUTRER
Les mieulx parés et acoustrez qui pourroient estre, II, 4 dans ACCOUTRER
Luy fist faire quatre grosses nefz qu'il luy fist acoustrer au port de la Vere [Hollande], III, 6 dans ACCOUTRER
C'est chose assez accoustumée que...., Prol. dans ACCOUTUMER
Car ainsi estoit-il accoustumé de parler, I, 3 dans ACCOUTUMER
Les Suisses ont tant acoustumé l'argent dont ils avoient petite connoissance par avant, que...., VI, 4 dans ACCOUTUMER
Naturellement la plus part des gens ont l'oeil ou à s'accroistre ou à se saulver, I, 9 dans ACCROÎTRE
Il combattoit pour gens qui ne l'accreurent jamais, pour service qu'il leur fist, VIII, 9 dans ACCROÎTRE
Les ennemys qu'il avoit lui mesme acquis à son advenement au royaulme, I, 10 dans ACQUÉRIR
Il n'est pas apparant qu'il se fust mis en peril pour si peu de choses, où il ne povoit avoir acquest ne nulle gloire, V, 1 dans ACQUÊT
Pour ne s'estre bien acquité à la reformation de l'Eglise comme il devoit...., VIII, 2 dans ACQUITTER
On en feroit un livre [des punitions de Dieu sur les princes] et de grande admiration, VIII, 17 dans ADMIRATION
Et [Louis XI] dit au dit herault plusieurs autres raisons pour admonester le roy d'Angleterre de prendre appoinctement avecques lui, IV, 5 dans ADMONÉTER ou ADMONESTER
Il n'estoit adoncques riens dont il eust si grant crainte que de perdre son auctorité, VI, 7 dans ADONC
Adonné à tous les plaisirs, V, 18 dans ADONNER (S')
Et si ne sçavoit le duc de Bourgongne adouber [arranger] avec eux le fait du connestable, IV, 6 dans ADOUBER
Le chemin est tel que la nature l'a fait, et n'y a a rien adoubé, VIII, 5 dans ADOUBER
Et lui fut adoubée sa playe, qu'il avoit au col, I, 4 dans ADOUBER
Plusieurs lettres adressantes à Monseigneur de Normandie, II, 9 dans ADRESSANT, ANTE
L'evesque qui avoit esté esleu, qui estoit la partie adverse de cellui que soutenoit le duc de Bourgogne, IV, 1 dans ADVERSE
Tant pour adversité [opposition] des meurs et conditions que pour les violences...., VI, 3 dans ADVERSITÉ
Nous sommes affoibliz de toute foi et loyauté les uns envers les autres, II, 6 dans AFFAIBLIR
Il y eut plus affaire à les renvoyer qu'à les appeler, I, 2 dans AFFAIRE
Congnoissant que le roy d'Angleterre l'avoit fort desiré, il sembloit bien que s'il [le duc de Charolois] en avoit affaire, qu'il le gaigneroit des siens, I, 5 dans AFFAIRE
Son maistre ou ung prince de qui on a affaire, III, 2 dans AFFAIRE
Monseigneur Charles de France et Monseigneur de Charolois estoient à une fenestre et parloient eulx deux de très grant affection, I, 5 dans AFFECTION
Ces parolles d'appoinctement plaisoient au roy et audit conte de Charolois comme je luy ay ouy compter depuis, et si affectueusement parloient d'achever le demourant qu'ils ne regardoient point où ilz alloient, I, 13 dans AFFECTUEUSEMENT
C'est ung très beau roy. Il ayme fort les femmes. Il pourroit trouver quelque affettée à Paris qui luy pourroit bien dire tant de belles parolles qu'elle luy feroit envye de revenir, IV, 10 dans AFFÉTÉ, ÉE
Luy sembloit [au roy] que son pays [du duc de Bourbon] estoit foible et que tantost l'auroit affolé, I, 2 dans AFFOLER
Et affuterent grant nombre d'artillerie, I, 9 dans AFFÛTER
L'ancien aage du duc Philippe lui fist endurer ce pacienment, I, 2 dans AGE
Estant en assez jeune aage, IV, 9 dans AGE
Et aussi le Roy l'avoit bien agreable, et si me sembloit necessaire, VIII, 9 dans AGRÉABLE
Et si avoit [le duc de Normandie] son partage en bonne valleur, car il prenoit tailles et aydes, et n'y avoit le roy riens que son hommage et ressort, II, 15 dans AIDE
Le roy et son conseil monstroient de luy vouloir aider, VII, 1 dans AIDER
Toutefois il eut semblables lettres par ailleurs, II, 5 dans AILLEURS
Pensant que le roi ne tint point ces places, ains que les rendroit, VII. 8 dans AINS
Touteffois que s'il avoit dit ne fait chose qui fust contre l'honneur du roi et que ainsi se trouvast par information...., I, I dans AINSI
Le dessus du pont estoit couvert d'aiz seullement pour la pluye, IV, 9 dans AIS
Le roy d'Angleterre lequel aymoit fort ses aises et ses plaisirs, IV, 3 dans AISE
Ledit duc seroit adjourné à comparoir en parlement à Paris, III, 1 dans AJOURNER
Ledit duc n'y adjousta point de foy, IV, 13 dans AJOUTER
Ung seul saige homme on ne l'entremet à l'entour [près des jeunes seigneurs], I, 10 dans ALENTOUR ou À L'ENTOUR
Ces allées ne plaisoient pas à tous, I, 12 dans ALLÉE
Et incontinent qu'il eut dit le mot après plusieurs allées et venues...., II, 4 dans ALLÉE
Cela allege le cueur [de parler à un ami], V. 5 dans ALLÉGER
Et par ces raisons alleguées taschoient fort de remettre le roy en ceste guerre, III, 1 dans ALLÉGUER
Ni ne vous allegue riens des histoires passées pour exemple, III, 4 dans ALLÉGUER
Et ay ouy estimer quatre-vingtz mil escuz l'an ce qu'il tenoit en ces choses alleguées [offices] dans son patrimoine, III, 4 dans ALLÉGUER
Et du faict du roy d'Angleterre ne leur challoit au demourant comment il en allast, IV, 7 dans ALLER
Mais alla ledit duc de Bourgongne de nouveau sur les Lyegeois, II, 3 dans ALLER
Un an ou deux avant qu'allisions en Italie, VII, 2 dans ALLER
Et qui ne fust allé à la bonne foy, c'estoit ung très dangereux chemin, IV, 9 dans ALLER
Tant à l'aller qu'au retourner, VII, Prologue. dans ALLER
Comme j'ay dit, au partement dudit prince estoient logez toutes ces alliances [tous ces alliés] près dudit duc et venoient pour le combattre à l'heure du siege qu'il avoit devant Morat, V, 3 dans ALLIANCE
Prendre alliance avec, I, 1 dans ALLIANCE
Les ditz alliez, comme me fut dit par ceulx qui y estoient, pouvoient bien estre trente mil hommes de pied...., V, 3 dans ALLIER
Il [Louis XI] avoit envoyé deux ambassadeurs au Lyege pour les solliciter contre ledit duc ; lesquelz ambassadeurs avoient si bien diligenté qu'ilz avoient jà fait un grant amatz, et vindrent d'emblée les Lyegeois prendre la ville de Thongre, II, 7 dans AMAS
Survint en la ville la vefve dudit chevalier blanc et mere dudit Mathias bien fort acompaignée, car elle estoit riche femme d'argent contant, que son mari avoit laissé, parquoy elle avoit peu faire grant amatz soubdainement, VI, 13 dans AMAS
Amasser une armée, VI, 6 dans AMASSER
À Arras il amassoit gens tant qu'il pouvoit, III, 2 dans AMASSER
Il n'avoit ame avec luy, mais avoit envoyé ses serviteurs pour...., III, 2 dans ÂME
Et, quant pour parler il avoit reçu quelque dommage [Louis XI] ou en avoit soupçon, et le vouloit reparer, il usoit de ceste parole au personnage propre : Je sçay bien que ma langue m'a porté grand dommage, aussi m'a elle fait quelquesfois du plaisir beaucoup ; toutes fois c'est raison que se repare l'amende, I, 10 dans AMENDE
Et deux grans princes qui se voudroient bien entr'aimer, ne se devroient jamais voir, mais en voyer bonnes gens et sages, l'un vers l'autre, et ceux les entretiendroient ou amenderoient les fautes, I, 14 dans AMENDER
Et ne pense point mentir de dire que depuis ceste premiere bataille de Granson jusques au trespas du roy nostre maistre, lesdictes vil'es et particuliers ont amendé de nostre roy d'ung million de florins du Rhin, V, 2 dans AMENDER
À l'heure que fut achevé le mariage dessus dit, leurs affaires n'en amendoient gueres, car ils estoient jeunes tous deux, ledit duc Maximilien n'avoit congnoissance de riens, VI, 3 dans AMENDER
Je confesse bien que tousjours en y a en telles mutations [révolutions des royaumes entre eux] qui en ont joye, et qui en amendent, VIII, 17 dans AMENDER
Il ameine avec lui grant monde pour quelque occasion de guerre, VI, 3 dans AMENER
Et leur bailla certains articles assez amyables par escript, II, 3 dans AMIABLE
Il avoit la parolle doulce et amyable, IV, 7 dans AMIABLE
Traicter de leurs affaires le plus amyablement que faire se pourroit, II, 7 dans AMIABLEMENT
Son cueur ne se admollit jamais, IV, 13 dans AMOLLIR
Et pour ceste cause n'y avoit nulle amour entre les deux [le duc de Bourgogne et le comte de Saint-Pol], II, 5 dans AMOUR
Le mareschal Joachin, Monseigneur de Crussol, Sallezard, etc.... tous anciens [anciens soldats], III, 10 dans ANCIEN, IENNE
Lesquelles [villes] d'ancienneté avoient esté ennemyes desditz Suysses, v, 1 dans ANCIENNETÉ
L'argent lui failloit souvent.... et luy en falloit chercher ou emprunter, ou ses gens l'eussent laissé, qui est grant angoisse à ung prince qui ne l'a point acoustumé, VI, 13 dans ANGOISSE
Et si la hayne y avoit esté paravant grande, elle l'estoit encores plus, et du costé du connestable le cueur ne luy estoit point appetissé, III, 11 dans APETISSER
Et desiroient de voir appetissé [leur duc], pourveu qu'ilz n'en sentissent riens en leur pays, V, 16 dans APETISSER
Et desiroit ledit duc d'Orleans estre secouru, parce que ses vivres appetissoient, VIII, 7 dans APETISSER
Le mal du roy [Charles VIII] fut un catarre ou apoplexie, VIII, 20 dans APOPLEXIE
Estant en ce povre appareil, le duc de Lorrayne...., V, 7 dans APPAREIL
Pour eviter tous ces grans perilz qu'il veoit appareiller contre luy, IV, 8 dans APPAREILLER
Noz oeuvres envers luy [Dieu] ne d'ung costé ne d'autre n'estoient point dignes de recepvoir cette longue paix qui nous estoit appareillée, V, 13 dans APPAREILLER
Tousjours les sages veullent chercher quelque bonne couleur et ung peu apparente, III, 1 dans APPARENT, ENTE
Et alloit ce pays en grant trouble, et a esté jusques icy et est apparent de faire...., VI, 3 dans APPARENT, ENTE
Avoit grandes intelligences au pays dudit duc, où il estoit fort apparenté, III, 11 dans APPARENTER
Et n'aymoit nulle chose qui y appartinst [à la guerre], I, 4 dans APPARTENIR
Les biens et les honneurs ne se departent point à l'appetit de ceulx qui les demandent, Prolog. dans APPÉTIT
Toutes paroles d'apoinctement s'estoient rompues, I, 12 dans APPOINTEMENT
Ilz avoient fait ung appoinctement et paix avec ledit seigneur, II, 1 dans APPOINTEMENT
Il s'esbayroit bien tost si le cas le touchoit de quelque chose, et seroyt homme pour appointer [s'accommoder] bien legierement et nous laisser en la fange, I, 5 dans APPOINTER
En somme ses amis estoient si las et si foulez pour l'avoir tant attendu, que le pape avoit appointé [s'était accommodé], et les barons du royaume aussi...., VIII, 1 dans APPOINTER
Cecy estoit comme ung appreste des maulx qui depuis advinrent audit duc de Bourgongne, IV, 12 dans APPRÊT
Dès ceste premiere journée furent les choses bien approchées [de l'arrangement] ; car les deux parties en avoient grant envye, IV, 8 dans APPROCHER
[Les] autres jours se faisoit la guerre tant aspre qu'il estoit possible, I, 11 dans ÂPRE
Celluy qui leur est voisin, s'il est fort et aspre, ilz le laissent vivre ; mais s'il est foible, il ne sçait où se mettre, V, 18 dans ÂPRE
Il eust beaucoup plus asprement parlé, I, 1 dans ÂPREMENT
Chascun de nous la congnoist tard [l'esperance en Dieu], et après ce que nous en avons eu besoing, I, 16 dans APRÈS
Que plusieurs fois je avoye veu armé de toutes pieces après son maistre, car telle est l'usance des prelaz d'Allemagne, II, 7 dans APRÈS
Après, tous les hommes d'armes monterent à cheval, I, 3 dans APRÈS
Il tinst [tiendrait] aujourd'hui toute ceste seigneurie soubz son arbitrage, V, 14 dans ARBITRAGE
D'autre costé on le argueroit de sa promesse, II, 1 dans ARGUER
Il ne me appartenoit pas de arguer ny parler contre son plaisir, V, 13 dans ARGUER
Nostre queue estoit defendue de trois cens Allemans, qui avoient moult largement de coulevrines, et leur portoit on beaucoup de haquebutes à cheval, et ceux là faisoient bien retirer les Estradiots, VIII, 7 dans ARQUEBUSE
Vint de par le roy le cardinal Balue, qui peu y aresta, et fit aucunes ouvertures, II, 5 dans ARRÊTER
Et parla le dit Morvilier fort arrogamment, I, 1 dans ARROGAMMENT
Qui eussent peu passer la riviere et assaillir les gens du roy, I, 9 dans ASSAILLIR
Que ils assaillissent hardyement, car ledit duc assauldroit de son costé, II, 11 dans ASSAILLIR
À l'aube du jour fut l'assault très bien assailly et très hardiement et encores mieulx deffendu, III, 10 dans ASSAILLIR
Les Anglois demanderent, comme ilz ont acoustumé, la couronne, pour le moins Normandie et Guyenne, bien assailly, bien defendu, I, 8 dans ASSAILLIR
En cette isle de France est bien assise cette ville de Paris de povoir fournir deux si puissans ostz, car jamais nous n'eusmes faulte de vivres, I, 8 dans ASSEOIR
Les villes assises sur la riviere de Somme, I, 12 dans ASSEOIR
En ladicte bataille estoient mors huyt mil hommes et autres menues gens assez, V, 3 dans ASSEZ
Et que ils avoient passé la riviere ; c'estoit assez et suffisoit bien sans passer celle...., I, 2 dans ASSEZ
Comme l'assiette de Champaigne et Brye leur estoit propice à tous deux, et que si le roy d'avanture le vouloit fouller du jour au lendemain, il pouvoit avoir le secours de Bourgongne, II, 15 dans ASSIETTE
Une assiette très forte [celle de Picquegny], III, 3 dans ASSIETTE
L'on fist de grans trous es murailles qui sont au long de la riviere, et y assortist on les meilleures pieces [d'artillerie], I, 9 dans ASSORTIR
Il fut advisé que toute l'artillerie de l'ost fust assortye encontre celle du roy, I, 9 dans ASSORTIR
Leur signifierent ces nouvelles et les asseurerent de la bataille, I, 11 dans ASSURER
Le roy demanda à monseigneur de Charolois ces motz : Mon frere, m'asseurez vous ? Ledit conte luy respondit : Oui comme frere, I, 12 dans ASSURER
.... Qu'ilz s'asseurassent bien l'ung l'autre de ne faire paix ne traicté l'ung sans l'autre, IV, 3 dans ASSURER
Se gecta à deux genoulx devant moy comme celluy qui cuidoit desjà estre mort ; je l'asseurai le mieulx que je peuz...., IV, 7 dans ASSURER
Affin que le peuple en fust plus asseuré et combatist mieulx, I, 3 dans ASSURER
Chascun estimoit le royaulme bien attenué tant des grans que des moyens et que des petis, pource qu'ils avoient portez et souffertz vingtz ans ou plus de grandes et horribles tailles, V, 18 dans ATTÉNUER
Attribuer à Dieu [les grâces et honneurs qu'il avait reçus], V, 9 dans ATTRIBUER
La duchesse d'Autriche chevauchoit un hobin ardant ; il la fit cheoir, VI, 7 dans AUBIN
D'aucuns qui avoient premier loué le voyage, le blasmoient, VII, 7 dans AUCUN, UNE
Aucuns ont voulu dire que...., I, 3 dans AUCUN, UNE
Et ouyrent les aucuns messe en attendant le jour, I, 9 dans AUCUN, UNE
Et portoit ledit conte honneur à tous, aussi devoit bien faire à d'aucuns et à tous, I, 9 dans AUCUN, UNE
Aucuneffois à l'ung, et aucuneffois à l'autre, I, 3 dans AUCUNEFOIS ou AUCUNESFOIS
Monseigneur de Contay qui lui dist semblables parolles et si audacieusement qu'il [le comte de Charolois] estima sa parole, I, 4 dans AUDACIEUSEMENT
Aussi bien [d'un autre côté] il y a des peuples qui offencent contre leur seigneur, V, 18 dans AUSSI
Le parlement [en Angleterre] qui vault autant comme les trois estatz, IV, 1 dans AUTANT
Autant qu'il aymoit parfaictement ceste dicte maison de Lenclastre, il hayoit celle de Hyort, III, 4 dans AUTANT
Tanneguy du Chastel, qui depuis a esté gouverneur du Roussillon et a eu auctorité en ce royaulme, I, 1 dans AUTORITÉ
Il [Louis XI] congnoissoit toutes gens d'auctorité et de valleur qui estoient en Angleterre, en Espaigne, I, 10 dans AUTORITÉ
Homme estimé en auctorité, II, 2 dans AUTORITÉ
Les autres neuf [les neuf autres], IV, 10 dans AUTRE
Je seroye assez de l'oppinion de quelque autre que j'ay vu, V, 9 dans AUTRE
Retenir l'autruy ou luy oster le sien par toutes voyes qui nous sont possibles, V, 18 dans AUTRUI
Le roy fit mettre le seigneur de Contay dedans un grand et vieil ostevent qui estoit dedans sa chambre, IV, 8 dans AUVENT
Le roy René l'institua en son lieu, avant que mourir, VII, 1 dans AVANT
Nous avons bien voulu mettre en avant ce marché avec ledit duc, affin que vous en ouyssiez les nouvelles, V, 2 dans AVANT
Avant les quatre ans passez, VII, 1 dans AVANT
Combien que aucuns le blasmeroient qui ne considereroient point si avant que luy, III, 11 dans AVANT
Le laisser faire, et avant lui faire ung petit d'ayde, IV, 1 dans AVANT
Je n'en veulx nulz nommer ne plus avant parler de ceste matiere, IV, 4 dans AVANT
Ledit prince, environ un ang avant, estoit venu vers ledit duc très bien acompaigné, V, 3 dans AVANT
Et monstroit le vouloir advantager, comme s'il eust esté son fils, VII, 7 dans AVANTAGER
Le lieu estoit mal advantageux pour eulx, I, 6 dans AVANTAGEUX, EUSE
Leurs picques longues qui sont bastons advantageux, II, 2 dans AVANTAGEUX, EUSE
Un Bourguignon très avaricieux, III, 10 dans AVARICIEUX, EUSE
Qui estoient partis d'avec luy, II, 2 dans AVEC
Avecques ce [ajoutez à cela] qu'il n'y avoit gueres que le roy avoit rachapté les villes, I, 1 dans AVEC
Le bien qui luy advint, II, 3 dans AVENIR
Ils cuydoient avoir.... mais le contraire leur advint, II, 13 dans AVENIR
Disant que, le temps advenir, [ces maux] ne seroient si legiers, II, 3 dans AVENIR
Ceste male aventure ne luy advint pas seulle [d'être fait prisonnier], IV, 4 dans AVENTURE
Autant estimé que nul prince qui fust en chrestienté ou par adventure plus, V, 9 dans AVENTURE
[Bruges] où par adventure se depesche plus de marchandise que en nulle autre ville de Europe, V, 18 dans AVENTURE
Par cas d'aventure il y avoit dedans la ville...., III, 3 dans AVENTURE
Se delibererent de mettre toutes choses en adventure, car aussi bien ils sçavoient bien qu'ilz estoient perduz, II, 12 dans AVENTURE
Ung seul et le moindre de tous à qui on n'aura jamais fait bien, fera, à l'adventure, ung tel service qu'il recompensera toutes les laschetez et meschancetez que avoient fait tous les autres, II, 3 dans AVENTURE
Et se adventura monseigneur du Lude jusques à luy demander se il ne sçavoit point où estoit l'argent contant de son maistre, IV, 11 dans AVENTURER
Ce qui doit estre reputé à grand faute aux Princes, quand ils ne les averent ou font averer [les rapports qu'on leur fait], VIII, 13 dans AVÉRER
Et adverti qu'il fut par ceux qui faisoient le logis du roy, que ledit seigneur ne vouloit que passer, VIII, 7 dans AVERTIR
Et fut advisé que leurs gens ne viendroient plus avant, I, 8 dans AVISER
Le roy [Louis XI] en venant à Peronne, il ne s'estoit point advisé qu'il avoit envoyé deux ambassadeurs, II, 7 dans AVISER
Et les vins les meilleurs dont se peult adviser, IV, 9 dans AVISER
Incontinent que le roy sceut l'allée dudit connestable, il advisa d'y donner remede, IV. 12 dans AVISER
Et que l'avitaillement ne sauroit estre si grand qu'avant que la moitié de l'hyver fust passée, ils ne fussent aussi à destroit, comme ils estoient lors, V, 8 dans AVITAILLEMENT
Sitost que les Allemans auroient avitaillé Nancy, ils s'en yroient, V, 8 dans AVITAILLER
Et alors le roy eut conseil avec ledit conte du Mayne, I, 3 dans AVOIR
Il avoit congnoissance en la cité, à cause qu'il y avoit eu administration par les années qu'ils avoient esté en paix, II, 3 dans AVOIR
Que s'il n'avoit debat par le dehors contre les grans, qu'il falloit qu'il l'eust avec ses serviteurs...., III, 1 dans AVOIR
Et eut lettres de la duchesse sa femme, que le roy Edouard n'estoit pas content, III, 7 dans AVOIR
Dieu avoit et a ce royaulme en especialle recommandation, IV, 7 dans AVOIR
Laquelle estoit veufve, long temps avoit, I, 2 dans AVOIR
Et ne les avoit en nulle hayne pour les choses passées, I, 10 dans AVOIR
Ilz commencerent à avoir division ensemble, quant ce fut à departir le butin, I, 15 dans AVOIR
C'est peu de chose que de peuple, se il n'est conduyt par quelques chiefs qu'ilz ayent en reverence et en crainte, II, 13 dans AVOIR
Après le sejour que eust le roy en ce village, V, 13 dans AVOIR
Le plus grand edifice que commença, cent ans a, roy tant au chasteau qu'en la ville, VIII, 18 dans AVOIR
Auquel lieu eut nouvelles ledit Ludovic, que son neveu le duc de Milan se mouroit, VII, 6 dans AVOIR
Il me fit appeller, et eut en conseil, s'il bailleroit ce sauf conduit ou non, VIII, 9 dans AVOIR
Et vindrent la pluspart malgré qu'on en eut, VIII, 10 dans AVOIR
De là alla le roy à Turin, et y emprunta les bagues de madame de Savoye, et les mit en gage pour douze mille ducats, VII, 5 dans BAGUE
Le roy m'envoya parler à ceulx qui estoient dedans Mondidier, lesquelz s'en allerent leurs bagues saulves, et laisserent la place, IV, 3 dans BAGUES
Et autres villes baillées par le roy Charles septiesme au duc...., I, 1 dans BAILLER
Les villes leur bailloient ce qu'ils vouloient pour leur argent, I, 2 dans BAILLER
Ils gaignerent trois belles perles appellées les trois freres, ung autre grand ballay, appellé la hotte, une autre appelée la balle de Flandres, qui estoient les plus grandes et les plus belles pierres que l'on sceust trouver, V, 2 dans BALAIS
Avec le roy estoient les nobles du royaulme assemblez par maniere de arriere-ban, III, 3 dans BAN
Roye [ville] où il y avoit quinze cens francs archiers dedans et ung nombre d'hommes d'armes d'arriere-ban, III, 10 dans BAN
Vingt mille ducats contans qu'il [Pierre de Medicis] avoit à son banc en la ville, VII, 9 dans BANC
Le roy d'Angleterre et toute sa bande [armée], IV, 11 dans BANDE
Et lui couperent la teste qu'ils pendirent à la bannerole d'une lance, VIII, 5 dans BANDEROLE
Il envoya par le grand escuyer querir une banyere de trompette pour lui faire une cotte d'armes, IV, 7 dans BANNIÈRE
Il vouloit que le roy fit hausser par tout la banniere du petit duc que le seigneur Ludovic tenoit entre ses mains, VIII, 4 dans BANNIÈRE
Les convis et les bancquetz plus grans et plus prodigues que en nul autre lieu dont j'aye eu congnoissance, I, 2 dans BANQUET
À tous alarmes c'estoit le premier homme armé et de toutes pieces, et son cheval toujours bardé, I, 11 dans BARDER
Et y avoit quinze cens hommes d'armes bien montez et la pluspart bardez et richement acoustrez, IV, 5 dans BARDER
Ledit roy [d'Angleterre] avoit une barrette de velours noir sur la teste, IV, 10 dans BARRETTE
Et voyant son maistre bas, commença à practiquer avec monseigneur de Lorraine, V, 6 dans BAS, BASSE
Le roy estoit jà fort bas, et à grant peine se vouloit il laisser veoir, ib. VI, 9 dans BAS, BASSE
Il avoit esté dit que l'on marcheroit à trois fois, pourceque la distance des deux batailles estoit longue, I, 3 dans BATAILLE
Les batailles estoient bien eclarcies, I, 4 dans BATAILLE
Et n'estions point tant en gloire comme peu avant la bataille, parce que nous voyons les ennemis près de nous, VIII, 6 dans BATAILLE
On n'y povoit faire nulle batterie [élever une batterie de canons], et il n'y avoit point de muraille, II, 13 dans BATTERIE
Et aussi fut pris le chasteau de l'Oeuf par batterie, VII, 14 dans BATTERIE
Et [le roi] eust eu beau se retirer en France, sans peril, si n'eussent esté ses longs sejours sans propos, VIII, 5 dans BEAU ou BEL, BELLE
Et ne luy veis jamais tant de gens ensemble à beaucoup près, II, 2 dans BEAUCOUP
S'attendoient que on portast la croix et l'eau benoiste au-devant, IV, 6 dans BÉNIR
Lors congneut le dit duc que ses besongnes alloient mal, car il n'avoit ame avec lui, III, 2 dans BESOGNE
Il m'a autreffois dit qu'il congnoissoit ses subjectz et qu'il les trouveroit bien si les besongnes se portoient mal [si les affaires devenaient mauvaises], IV, I dans BESOGNE
Or vous en allez à l'heure que vous devez faire vos besongnes ou jamais, veu les grandes choses qui tombent entre les mains du roy dont il peult agrandir ceulx qu'il ayme, V, 13 dans BESOGNE
Avec telz gens veulx-je avoir à besongner qui tiennent ce qu'ils promettent, I, 12 dans BESOGNER
Et besoing luy en fut, I, 2 dans BESOIN
À qui on envoyoit de la maison du roy tout ce qu'il luy faisoit besoing, IV, 10 dans BESOIN
Et telle est la fin des princes qui veulent vivre bestiallement, VI, 4 dans BESTIALEMENT
Par la bestialité [bêtise] de plusieurs princes et aussi par la mauvaistié d'aucuns qui ont sens assez et experience, mais ilz en veulent mal user, V, 18 dans BESTIALITÉ
Et croyez que Dieu n'a pas estably l'office du roy ne de prince pour estre exercé par les bestes ne par ceulx qui par gloire dient : je ne suis pas clerc, II, 6 dans BÊTE
À tout quarante ou cinquante gentilz hommes de Savoye, gens de bien, I, 3 dans BIEN
Les hommes de bien et vertueux de cette avant-garde se tindrent ensemble, II, 10 dans BIEN
Tous deux avoient autreffois receu bien du roy, I, 12 dans BIEN
Bien peu de jours après, I, 2 dans BIEN
Il [Édouard] estimoit ne estre pas bien de ses subjects et par especial des grans, IV, 1 dans BIEN
Chascun des leurs loue leur langage, au moins ceulx qui veulent estre bien d'eulx, V, 18 dans BIEN
Aussi, à bien faire, ung prince doit estre bien sage quant il va en pays estrange, VI, 3 dans BIEN
Quant Dieu fut las de leur bien-faire, I, 3 dans BIEN-FAIRE
Le roy Loys unziesme, nostre maistre et bienfaicteur, Prol. dans BIENFAITEUR, TRICE
La gloire luy monta au cueur et l'esmeut de conquerir tout ce qui luy estoit bien-seant, VI, 13 dans BIENSÉANT, ANTE
Et eust esté bon que les amys et bienvueillans du royaulme l'eussent veue [la puissance du royaulme de France], affin qu'ils en eussent eu estimation telle qu'il appartient, I, 6 dans BIENVEILLANT, ANTE
Se retyra ledit duc à Gand, où il luy fut fait une bien venue de grant despense, II, 5 dans BIENVENUE
Et s'il pensoit de n'estre point bien voullu, VI, 7 dans BIENVOULU, UE
Il y en eut qui vendirent grant quantité de platz et d'escuelles d'argent pour deux grans blancs la piece, cuydans que ce fust estaing, V, 2 dans BLANC
Qui avoit des blancz signez pour son maistre, I, 2 dans BLANC-SIGNÉ
Luy remontrant le droit qu'il avoit en ce beau royaume de Naples, qu'il luy sçavoit bien blasonner et louer, VII, 2 dans BLASONNER
Fist ledit duc tirer la bombarde et les deux coups de serpentine, II, 13 dans BOMBARDE
Entre les conseilliers se trouvent tousjours largement de bons et notables personnages, I, 6 dans BON
Deux boteaux de paille où il se assist, I, 4 dans BOTTE
L'ay sceu de bouche par ceulx qui les conduysoient, V, 13 dans BOUCHE
Et un peu de reconfort leur est venu, c'est que ladite dame, princesse de Castille et royne de Portugal, a esté grosse d'un enfant bougeant, VIII, 17 dans BOUGER
Et tira [le roy] à l'avant garde, qui jamais n'estoit bougée, VIII, 6 dans BOUGER
Et lui mist on une belle bougette à l'arçon de sa selle pour mettre sa cotte d'armes, IV, 7 dans BOUGETTE
Et jamais n'en estoit peu venir à bout, IV, 5 dans BOUT
Dieu ne luy permist pas prendre ceste matiere, qui estoit si grande, par le bout qui luy estoit necessaire, V, 12 dans BOUT
En Bourgongne se faisoit la guerre tousjours, et n'en povoit avoir le roi le bout, pource que les Allemands faisoient quelque peu de faveur au prince d'Orenge, VI, 4 dans BOUT
Et n'estoient point les troux entre les barreaulx plus grans que à y bouter ung bras à son aise, IV, 9 dans BOUTER
Les gens de pied dudit duc ne fuyrent point, si en furent-ilz en quelque bransle, VI, 6 dans BRANLE
Et branloient toutes nos enseignes comme gens quasi desconfitz, II, 2 dans BRANLER
.... Fut adverty par le feu duc Jehan de Bourbon que de brief la guerre luy seroit commencée, III, 1 dans BREF, BRÈVE
Brief, cest Alphonse eut si grand envie de fuir, que...., VII, 11 dans BREF, BRÈVE
Ils lui voulurent oster son auctorité et le voulurent brider que il ne peust user de auctorité de roy, V, 18 dans BRIDER
Que je ne nommeray pas pour briefveté, I, 2 dans BRIÈVETÉ
....que c'estoit le duc de Guyenne qui vouloit eslargir ses limites et qui commençoit toutes ces brigues, III, 8 dans BRIGUE
Par cela vous pouvez veoir et congnoistre quelz sont les brouillys es royaulmes aux mutations, I, 5 dans BROUILLERIE
Se dressa de grans brouilliz entre les serviteurs du roy de Castille, II, 8 dans BROUILLERIE
Et ont esté ceulx qui ont donné le bruyt [renom] à ceux qui sont venus depuis [les premiers Suisses venus en France], I, 6 dans BRUIT
Tout homme estant vestu de noir de ces gros bureaux [pour le deuil du prince de Castille], VIII, 17 dans BUREAU
Ceste nouvelle ouverture fut que le roy et eux retournassent en leur premiere et ancienne amitié, et qu'eux deux, à butin, entreprissent toute la conqueste d'Italie et à communs despens, VIII, 16 dans BUTIN
Que tout le reste ne fuyst ou se cachast aux eglises ou aux maisons, II, 13 dans CACHER
Ung fuzil entaillé en un camayeu où estoient ses armes, V, 9 dans CAMAÏEU
Sauf une seule canonniere qu'on ne sceut batre pour ce qu'elle estoit fort basse, III, 10 dans CANONNIÈRE
Ledit conte de sainct Pol estoit lors ennemy capital du duc de Bourgongne, III, 3 dans CAPITAL, ALE
Le roy d'Espagne avoit envoyé quelques caravelles en Sicile, VIII, 1 dans CARAVELLE
Il avoit commis un cas très horrible, car il avoit pris son pere prisonnier, IV, 1 dans CAS
L'ung luy desplaisoit d'ung cas, l'autre de l'autre, V, 13 dans CAS
Pour commencer à faire cas de nouvelleté, ils mirent hors de prison le duc de Gueldre, V, 17 dans CAS
Et en son cas, qui estoit de marchandise, estoit la plus grand' maison que je croy qui jamais ait esté au monde, VII, 5 dans CAS
Et nostre armée qui estoit en la Romanie [Romagne], combien qu'elle fust la plus foible, toutesfois faisoit prosperer nostre cas, VII, 6 dans CAS
Casser un privilege, II, 4 dans CASSER
.... dont il estoit prochain parent à cause de sa mere, III, 4 dans CAUSE
Pour lesquelles causes le roy soy trouvant chargé...., I, 1 dans CAUSE
Tant de maulx venir par luy et par sa cause, I, 15 dans CAUSE
Nostre roy est le seigneur du monde qui le moins a causé [été cause] de user de ce mot de dire : J'ai privilege de lever sur mes subgectz ce que il me plaist, V, 18 dans CAUSER
Et que toutes ses coustumes fussent mises en françois en ung beau livre pour eviter la cautelle et la pillerie des advocatz, VI, 6 dans CAUTÈLE
[Le Turc] plus usant de sens et de cautelle, que de vaillance et hardiesse, VI, 13 dans CAUTÈLE
La cour, c'est à entendre le prince...., V, 18 dans CE
Et ce qu'il se laissoit si peu voir et se tenoit ainsi clos en son charriot, estoit afin que l'on ne le connust si desfait, VI, 13 dans CE
Mais Dieu ne lui vouloit consentir ceste grace que de recevoir ce sage conseil, V, 8 dans CE
J'en parle comme de celui que j'ai connu, en beaucoup de choses traité avecques lui, VII, 2 dans CELUI
Et se jeta à deux genoux devant moi comme celui qui cuidoit dejà estre mort, IV, 7 dans CELUI
Et qu'il [Ferdinand, roi de Naples] payeroit cinquante mille ducats l'an de cens, VIII, 12 dans CENS
Comme d'avoir bruslé maintz beaulx villages et maintes belles censes, V, 14 dans CENSE
Et descendit le roy en une cense ou metairie, VIII, 6 dans CENSE
Ce pendant que ledit duc mist à venir, III, 10 dans CEPENDANT
Autres vouloient sa prinse rondement sans cerymonie, II, 9 dans CÉRÉMONIE
Quarante mil escus qui depuis, pour certain, leur furent rendus, V, 15 dans CERTAIN, AINE
Il dist qu'il s'estoit levé [avait décampé], parce qu'il estoit certainement informé, IV, 4 dans CERTAINEMENT
Je me veulx cesser de parler de faitz d'angleterre, III, 7 dans CESSER
Car tous les autres ne nageoient que sous le vent de cestui, V, 1 dans CETTUI
Chascun jour se menoit de petis marchez pour soustraire gens l'ung à l'autre, I, 9 dans CHACUN, CHACUNE
Le duc de Berry, frere du roy, presidoit assis en chaire, I, 8 dans CHAIRE
Ladicte demoiselle estoit en sa chaire et le duc de Cleves à costé d'elle, V, 14 dans CHAIRE
Les chalitz des lictz dorez, VII, 15 dans CHÂLIT
Et du faict du roy d'Angleterre ne leur challoit, au demourant, comment il en allast, IV, 7 dans CHALOIR
Et incontinent mist ses gens d'armes aux champs, I, 2 dans CHAMP
Et l'avoit fait emprisonner, lui donnant charge [accusation] qu'il estoit là venu pour...., I, 1 dans CHARGE
Il donnoit charge de cette matiere à ceste maison de Croy, ib. dans CHARGE
Le roy lui bailla charge de conduyre son avant garde, I, 3 dans CHARGE
Envoya le bastard de Bourgongne avecques grant nombre de gens qu'il avoit soubz sa charge, ib. dans CHARGE
Et chargeoit le conte de Charolois ces gens de ceste maison d'avoir...., I, 2 dans CHARGER
Et chargerent sur nos archiers et ceulx qui les conduysoient, II, 2 dans CHARGER
Il se laissoit si peu voir et se tenoit tant clos en son chariot, Mém. p. 527, dans LACURNE dans CHARIOT
Passerent ceste petite riviere, pour venir assaillir nostre charriage, qui estoit trop grand, VIII, 6 dans CHARRIAGE
Il estoit maistre avec lequel il falloit charier droit, VI, 7 dans CHARRIER
S'estoient mis à pied hommes d'armes et archiers, et cloz de son charroy, I, 3 dans CHARROI
.... Opina disant qu'on bruslast une partie de charroy et qu'on sauvast seullement l'artillerie, I, 4 dans CHARROI
Les Allemans ne chasserent que ce soir et puis se retyrerent sans marcher après luy [à la défaite de Morat], V, 3 dans CHASSER
Et assiegea ung petit chastel où il y avoit des gens de guerre, I, 2 dans CHÂTEAU
Le duc voulut faire desemparer Mondidier ; mais, pour l'affection qu'il veit que ce peuple de ces chastellenies luy portoit, il la fit reparer...., III, 10 dans CHÂTELLENIE
Il luy sembloit davantage que ses subgectz estoient ung peu chastoulleux à entreprendre auctorité quand ilz en verroient le temps, VI, 7 dans CHATOUILLEUX, EUSE
Et plusieurs prins en la ville, lesquelz furent penduz à la chaulde, VI, 5 dans CHAUD, CHAUDE
Respondirent chauldement qu'ilz estoient bien seurs de ce que ils disoient, V, 16 dans CHAUDEMENT
Il avoit prins son pere prisonnier à ung soir comme il se vouloit aller coucher, et mené cinq lieues d'Allemaigne à pied sans chausses par un temps très froit, IV, 1 dans CHAUSSES
Coupe Nole, clerc des eschevins, qui estoit chaussetier, ayant grand credit avec le peuple, VI, 7 dans CHAUSSETIER
Lequel sembloit aussi bien prince et grant chief de guerre comme nul autre que veisse, I, 6 dans CHEF
Je ne doute pas que je n'en vienne bien à chef, ib. III dans CHEF
Elle lui va dire, de chef en chef et de bout en bout, tout le fait, ib. XI dans CHEF
Lors lui va conter, de chef en bout, l'avertissement et conseil, ib. XXVI dans CHEF
Il fallut que il s'en retirast le droit chemin vers Bretaigne, I, 15 dans CHEMIN
Tant y a de mauvais chemins, II, 11 dans CHEMIN
Mes sommiers estoient assez loin ; et estoit trop tard pour les cercher, VIII, 6 dans CHERCHER
Princes qui cherchent gaigner gens, I, 9 dans CHERCHER
Il fut loué de sa fuyte ; et plus encores de son retour lui fist chascun bonne chere, I, 4 dans CHÈRE
Après disner le duc et le roy se veirent en grant chiere, II, 13 dans CHÈRE
Homme de bonne chere et de plaisir, V, 16 dans CHÈRE
Il me fit la plus grande chere du monde, VII, 1 dans CHÈRE
Dix huyt cens hommes de cheval, IV, 1 dans CHEVAL
Il se devoit mieulx dire de luy qu'il perdit honneur et chevance ce jour, que l'on ne fist du roy Jehan de France, qui vaillamment fut prins à la bataille de Poictiers, V, 1 dans CHEVANCE
Elle chevauchoit ung hobin ardant, VI, 7 dans CHEVAUCHER
Nostre guet estoit de cinquante lances qui se tenoient vers la Grange aux Merciers et avoient des chevaucheurs le plus près de Paris qu'ils povoient, I, 8 dans CHEVAUCHEUR
L'empereur son pere estoit trop extremement chiche, VI, 7 dans CHICHE
.... S'en mocquoient et disoient que c'estoit par chicheté, II, 8 dans CHICHETÉ
Et venoit de piteuses lettres en chiffre, et en grand difficulté [des assiegés de Novarre], VIII, 9 dans CHIFFRE
Et sont en chemin que ce trou ne leur fauldra de grant piece ou au moins la craincte d'y cheoir, V, 9 dans CHOIR
Des deux parties il mourut deux mille hommes du moins, et fut la chose bien combattue, I, 4 dans CHOSE
Ce fut grant chose à mon advis de rallyer sur le champ...., I, 4 dans CHOSE
Usant de menace et prest à executer grant chose, II, 9 dans CHOSE
Et n'eust jamais creu, pour chose que on luy eust sceu dire, les parolles qu'il oyoit, IV, 8 dans CHOSE
Qui sont les plus allyez princes qui soient en la chrestienté, H, 8 dans CHRÉTIENTÉ
Ne cy ne ailleurs, IV, 11 dans CI
Dont j'ay parlé ci devant, I, 2 dans CI
Six mille cinq cens chevaus legers se fussent meslez parmy nous, avec leurs cimeterres au poing, qui sont terribles espées ; veu le petit nombre que nous estions, nous estions desconfits sans remede, p. 663, dans LACURNE dans CIMETERRE
Et estoient bien trente cinq mille, prenans paye ; mais des cinq, les quatre estoient de Saint Marc [les quatre étoient de la seigneurie de Venise], VIII, 5 dans CINQ
Requit au dit ambassadeur qu'ilz lui fissent faire ouverture par le dit des Cordes de la cité d'Arras ; car lors il y avoit murailles entre la ville et la cité, et portes fermans contre la dite cité ; et maintenant on a l'opposite, car la cité ferme contre la ville, Mém. p. 394, dans LACURNE dans CITÉ
Le jour estoit ung peu au cler et esclarcy, I, 11 dans CLAIR, CLAIRE
Ayant clere congnoissance de gens, II, 6 dans CLAIR, CLAIRE
Où ils cloyoient la plus part de l'ost, I, 2 dans CLORE
Commanderent qu'on amenast le charroy là où nous estions et que on nous cloyst, et ainsi fut fait, I, 4 dans CLORE
Avant que le roy prist Arras, la ville cloyoit contre la cité, et y avoit grans fossez et grandes murailles entre deux, ainsi la cité estoit bien close, VI, 6 dans CLORE
Il leur sembla honte et peril et que ce seroit donner cueur à ceulx de Paris, I, 9 dans COEUR
Le roy n'avoit point fort la matiere à cueur, IV, 11 dans COEUR
On croyait qu'Ascaigne faisoit ceste feinte, et qu'au coeur estoit content du Pape, VII, 13 dans COEUR
Et si [Charles VIII] avoit son coeur, tousjours, de faire et accomplir le retour en Italie, VIII, 18 dans COEUR
Il faut avoir un peu de patience et ne debattre point colleriquement avec eulx, IV, 9 dans COLÉRIQUEMENT
Tous se coulouroient sur le bien publique du royaulme, I, 2 dans COLORER
Et fut cette bataille fort combatue, III, 7 dans COMBATTRE
Combien que aucuneffois les saillyes soient bien necessaires, si sont elles bien dangereuses pour ceulx de dedans une place, II, 11 dans COMBIEN
Nostre roy qui avoit bien la parolle à commandement, IV, 10 dans COMMANDEMENT
Ledit duc, comme il veit les portes fermées, fist saillir les gens de sa chambre, II, 7 dans COMME
Tout ainsi comme cecy avoit esté conclud, il fut executé, IV, 2 dans COMME
Se agenouilla comme à demy pied de terre, IV, 10 dans COMME
Hardy autant comme homme qui ait regné de son temps, V, 9 dans COMME
Il receut lettres comme la duchesse d'Austriche estoit morte, VI, 7 dans COMME
Estoit là avec plusieurs de ses enfans comme trois fils et ung filz, I, 2 dans COMME
Et n'estoit point si forte comme elle est à present, I, 2 dans COMME
....Lui escripvoit comme [que] le roy partoit, ib. dans COMME
Et tous les autres se mettoient à la suytte comme ils venoient, I, 3 dans COMME
Comme la nuyt fut toute close, on ordonna cinquante lances pour veoir où le roy estoit logé, I, 4 dans COMME
Et gaignerent une petite isle qui estoit comme au meillieu, I, 6 dans COMME
Les Lyegeois en tres grant nombre de gens comme de trente mille personnes, II, 2 dans COMME
Et luy commença la parolle disant, I, 12 dans COMMENCER
Mais, comment que ce fust, ledit seigneur Ludovic les prit en grand amour, VII, 2 dans COMMENT
Je feuz commis à porter ceste parolle à ce jeune duc, IV, 1 dans COMMETTRE
Vous avez ouy comme Dieu en ce monde establist ce conte de Campobache commissaire à faire la vengeance du cas du connestable [comme Dieu fit de lui l'instrument de....], V, 6 dans COMMISSAIRE
C'estoit chose impossible, s'il ne fust venu de Dieu seul, qui vouloit faire son commissaire de ce jeune roi [Charles VIII en Italie], VII, 11 dans COMMISSAIRE
Le pape leur envoya pouvoir et commission pour faire le procez, VIII, 13 dans COMMISSION
Et ont les Anglois ung mot commun que autreffois m'ont dit traictant avec eulx ; c'est qu'aux batailles qu'ils ont eues avec les François, tousjours ou le plus souvent ils ont eu le gain ; mais en tous traitez qu'ils ont eu à conduire avecques eux, ils y ont eu perte et dommage, III, 8 dans COMMUN, UNE
Il y estoit contrainct [Édouard] tant par le duc de Bourgongne que par le commun d'Angleterre, IV, 5 dans COMMUN, UNE
Je le dis aussi bien pour les princes et seigneurs allyez ensemble, comme je faitz pour les villes et communaultez, II, 1 dans COMMUNAUTÉ
Venyse, Florence, Genes, villes de communaulté, V, 8 dans COMMUNAUTÉ
Des gens d'armes il n'y avoit que le dit Joachin et sa compaignie, I, 2 dans COMPAGNIE
Quant toute ceste compaignie fut passée que l'on estimoit cent mille chevaulx, I, 6 dans COMPAGNIE
Le dit duc seroit adjourné à comparoir en parlement à Paris, III, 1 dans COMPAROIR
Et compassa fort bien son temps et faisoit une merveilleuse diligence, III, 9 dans COMPASSER
La pluspart des gens taschent à leur complaire [aux princes], Prol. dans COMPLAIRE
Ainsi nous tenons [la France] de region chaulde et aussi de la froide, parquoy nous avons gens de deux complexions, IV, 6 dans COMPLEXION
Il n'estoit point complexionné pour porter le travail qui seroit necessaire à ung roy d'Angleterre qui vouldroit faire conqueste en France, IV, 11 dans COMPLEXIONNÉ, ÉE
Leur cappitaine saillit dehors à seureté pour cuyder composer, il ne peut accorder, III, 9 dans COMPOSER
Se ilz ne feussent venuz, la ville eust mis peu à soy composer, III, 10 dans COMPOSER
Attendre encores aucuns jours ou la recevoir à quelque composition, II, 13 dans COMPOSITION
Mil escus d'or content, III, 11 dans COMPTANT
Dieu a payé contant en nostre temps telles cruaultés sans attendre, VI, 9 dans COMPTANT
Il faisoit bien son compte que il les rameneroit bien à la raison, II, 4 dans COMPTE
Fut conclud envoyer devers eulx et entreprendre la pacification, I, 8 dans CONCLURE
Quelque chose que sçaivent faire les hommes en telles matieres, Dieu y conclud à son plaisir, III, 2 dans CONCLURE
Les pensées et conclusions [du duc de Bourgogne] estoient grandes, I, 4 dans CONCLUSION
La mort qui depart toutes choses et change toutes conclusions, III, 9 dans CONCLUSION
Pour conclusion, elle les rappella par sottise, VII, 2 dans CONCLUSION
Et ainsi se condempna le roy en ceste amende, congnoissant qu'il avoit trop parlé, IV, 10 dans CONDAMNER
Quant ung prince ensuyt vertu et bonnes conditions et fuyt les vices, Prol. dans CONDITION
La plus part des gens taschent à leur complaire [aux princes] et à leurs complexions et conditions, ib. dans CONDITION
Et disoient sa condition [de Louis XI] estre telle que s'il n'avoit debat par le dehors contre les grans, qu'il falloit qu'il l'eust avec ses serviteurs et officiers et que son esprit ne pouvoit estre en repos, III, 1 dans CONDITION
Qui eust peu prendre partie des conditions du roy nostre maistre et partie des siennes [du duc de Bourgogne], on en eust bien fait ung prince parfaict, III, 3 dans CONDITION
Par condition qu'ils voulussent attendre à conclurre la ligue de quinze jours, VII, 15 dans CONDITION
Ung qui depuis s'est appellé monseigneur de Chimay, homme jeune et très bien conditionné, nepveu du seigneur de Croy, I, 2 dans CONDITIONNER
Entre les conseillers se trouvent tousjours largement de bons et notables personnages, et aussi il en y a aucuns bien mal conditionnez, ainsi est-il en tous estaz, I, 6 dans CONDITIONNER
Ainsi faut conclure que ce voyage fut conduit de Dieu ; car le sens des conducteurs [des chefs], que j'ay dit, n'y servit de gueres, VII, Prol. dans CONDUCTEUR, TRICE
Le conte de sainct Pol principal conducteur de ses affaires, I, 2 dans CONDUCTEUR, TRICE
Pour gaigner et conduyre le duc de Bourgogne à mettre sus une armée en son pays, I, 2 dans CONDUIRE
Sagement il [Louis XI] conduysoit l'adversité, I, 10 dans CONDUIRE
À riens ne voulut le dit duc entendre, et ja conduysit son malheur, V, 1 dans CONDUIRE
Ils le vouloient bien avoir pour amy [Louis XI], et avoient quelque confederation avec luy, VI, 10 dans CONFÉDÉRATION
Je confesse bien que tousjours en y a, en telles mutations, qui en ont joye...., VIII, 17 dans CONFESSER
Aucuns Allemans qui confinent tant en Savoye que en Bourgongne [qui sont limitrophes], II, 5 dans CONFINER
Et par soupçon seulement [les rois] confinent souvent des gens, VII, 15 dans CONFINER
Chascun estoit aux confins de son royaulme, II, 8 dans CONFINS
Qui confirmoit l'abusion, VIII, 16 dans CONFIRMER
Ledit conte Campobache conforta [appuya] ceste parolle, V, 6 dans CONFORTER
Le roy d'Angleterre commanda qu'on donnast congé à ce varlet [qu'on lui rendît la liberté], IV, 7 dans CONGÉ
Le roy leur respondit [aux envoyés], et puis leur donna congé, IV, 8 dans CONGÉ
Ung marchant, lequel luy estoit venu demander ung congé pour tirer une quantité de vin de Gascongne sans rien payer, IV, 10 dans CONGÉ
Si ai-je eu autant de congnoissance des grands princes que nul homme, Prol. dans CONNAISSANCE
Et s'ils [les princes] le [un sage homme] connoissent, si ne leur en chaut-il, et departent leur auctorité à ceulx qui plus leur sont agreables, I, 12 dans CONNAÎTRE
Un legat du pape envoyé pour pacifier et pour congnoistre du different de l'evesque et du peuple, II, 10 dans CONNAÎTRE
Comment le roy estoit allé en Bourbonnoys, congnoissant que tous les seigneurs du royaulme se declairoient contre luy...., I, 2 dans CONNAÎTRE
Ils avoient nouvellement conquesté le royaume de Cypre, VII, 4 dans CONQUÊTER
Ledit Francisque fut consentant du cas, VII, 10 dans CONSENTANT, ANTE
Consideré leur grant despence et que la saison se passoit, IV, 5 dans CONSIDÉRER
Pour ceste heure estoit consummée la force de son pays, V, 9 dans CONSUMER
Touteffois ledit conte tint la meilleure contenance qu'il peut, I, 13 dans CONTENANCE
Chascun se contenta [fut content] de luy, I, 12 dans CONTENTER
Ledit roy d'Angleterre et tous les seigneurs de son royaulme se malcontenterent merveilleusement de quoy le duc de Bourgongne le faisoit si long, IV, 5 dans CONTENTER
Et signifier audit duc de Bretaigne le contenu de la paix, III, 9 dans CONTENU
Je n'y estoye pas, mais le roy m'en a compté, II, 8 dans CONTER
Si je vouloie parler des moyens estatz, ce propos continueroit trop, V, 18 dans CONTINUER
Et ne se voyoit point estre refusé une fois d'ung homme qu'il [Louis XI] pratiquoit à gaigner, mais il continuoit en luy promettant et donnant par effect argent, I, 10 dans CONTINUER
Et si ne pouvions passer que devant eux, tant estoit le lieu contraint, VIII, 5 dans CONTRAINDRE
Le siege n'estoit pas encores si contraint, qu'on ne peust aller et saillir dehors, VIII, 7 dans CONTRAINDRE
En haine des Ursins dont [les Colonna] tousjours sont et ont esté contraires, VII, 10 dans CONTRAIRE
Et portoit [Monseigneur de Charolois] la maison de Lancastre contre luy [Édouard], dont il estoit yssu de par sa mere, I, 5 dans CONTRE
Il pensoit qu'ilz ne contrediroient point à son vouloir, III, 1 dans CONTREDIRE
Et luy sembloit bien que en sa vie ne trouveroit nul contredict en son royaulme, V, 12 dans CONTREDIT
Et telz seigneurs y a qui n'ont que treize livres de rente qui se glorifient de dire : parlez à mes gens, cuidans par ceste parolle contrefaire les très grans seigneurs, I, 10 dans CONTREFAIRE
Et [Louis de Creville] commença à contrefaire le duc de Bourgongne et à frapper du pied contre terre, IV, 8 dans CONTREFAIRE
Ledit duc ne les eust sceu contremander à temps [les seigneurs et l'armée], II, 7 dans CONTREMANDER
Ce qui montoit contre-mont la riviere, I, 8 dans CONTRE-MONT
Avoit quatre cens hommes d'armes payez à la monstre, et n'avoit point de contrerouleur, III, 1 dans CONTRÔLEUR, EUSE
Les requestes et fins des seigneurs estoient d'entrer dedans Paris pour avoir conversation et amytié avec eulx [les habitants de Paris] sur le fait de la reformation du royaulme, I, 8 dans CONVERSATION
Aysement toutes ces deux parties se convertiroient contre nous, I, 5 dans CONVERTIR
Vous en sçavez assez, et seroit parler latin devant les cordeliers, III, 4 dans CORDELIER
Il estoit fils d'un cordouanier d'une petite ville, VII, 3 dans CORDONNIER, IÈRE
Le roy desiroit avoir le corporal sur quoy chantoit monseigneur sainct Pierre, VI, 10 dans CORPORAL
Et combien que je n'aye demouré sur le lieu, si fus-je informé, comme les affaires passoient, et le povez bien aisement entendre pour la congnoissance et nourriture que j'avoye eu de l'ung costé et de l'autre, V, 13 dans CÔTÉ
Après que nostre homme fust arrivé à l'ost des Anglois avecques sa cotte d'armes sur le doz, IV, 7 dans COTTE
Auquel [Brissonnet] il faisoit conseiller de se faire prestre et que il le feroit cardinal, à l'autre couchoit [promettait] d'une duché, VII, 2 dans COUCHER
Qui sçauroient le coucher en meilleur langage que moy, Prol. dans COUCHER
Coucher une lance en arrest, I, 3 dans COUCHER
Six grans bateaulx et plusieurs petis à couler l'artillerie pour les servir à ce passage, I, 9 dans COULER
Et fust ceste guerre depuis appellée le bien publique, pource qu'elle s'entreprenoit soubz couleur de dire que c'estoit pour le bien publique du royaulme, I, 2 dans COULEUR
La plus part [des églises] furent pillées soubz umbre et couleur de prendre des prisonniers, II, 13 dans COULEUR
Et luy fut mis des coullis en la bouche [de Charles VII qui ne vouloit plus manger de lui-même, craignant qu'on ne l'empoisonnât], VI, 7 dans COULIS
Le duc de Normandie s'estoit deliberé ung coup de fuyr en Flandres, mais...., I, 16 dans COUP
Sage après le coup, ib. dans COUP
Son artillerie tyroit à coup perdu par dessus et dedans la ville, III, 3 dans COUP
Disant que on faisoit ces dissimulations pour n'avoir point la guerre aux deux royaulmes à ung coup, III, 6 dans COUP
Ung coup me trouvay present que le seigneur Durfé dist ces parolles au dit duc, III, 8 dans COUP
Ces Allemans se couploient deux à deux de bonnes cordes, et s'y mettoient cent à deux cents à la fois, VIII, 5 dans COUPLER
Et fut le pont achevé, amené et dressé, sauf le dernier couplet qui tournoit de costé, prest à dresser, dans le Dict. de DOCHEZ. dans COUPLET
À longueur de temps aura raison, si la cour, c'est à entendre le prince en son auctorité soubz lequel il vit, n'est contre luy, V, 18 dans COUR
Il envoya à Callais trois ou quatre cens hommes qui coururent tout le pays de Boullenoys, III, 6 dans COURIR
Et la riviere couroit entre nous et eux, VIII, 7 dans COURIR
Fist prendre ledit huyssier et fut plusieurs jours gardé, à la fin on le laissa courre, III, 1 dans COURRE
Or voyez les choses qui se dressoient pour courre sus au dit duc de Bourgongne, III, 1 dans COURRE
Et se courroucent quant on leur reffuse, II, 2 dans COURROUCER
Le roy s'en courrouça à luy [s'irrita contre lui de cela], ainsi chascun se teust, IV, 9 dans COURROUCER
Je ne sçauroye dire vers qui nostre Seigneur s'est monstré plus courroucé, ou vers luy qui.... ou vers ses subgectz, V, 9 dans COURROUCER
[Il] Retourna tout court, et [je] croy que, s'il fust passé oultre deux traictz d'arc, qu'il eust été prins comme aucuns autres qui chassoient devant lui, I, 4 dans COURT, COURTE
Et pour le vous faire court, il sejourna aucuns jours en la cité, II, 4 dans COURT, COURTE
Laisserent chevaulx et harnoys, sauf que les hommes d'armes en emmenerent ung courtault chascuns, III, 10 dans COURTAUD, AUDE
Ils avoient et ont de coustume encores d'aller...., II, 3 dans COUTUME
Ceux-là furent rompus à plate cousture et chassés jusques au charroy, I, 3 dans COUTURE
Ainsi s'en retournerent à leur convent, VIII, 19 dans COUVENT
Ladicte damoyselle estoit en son habit de dueil et n'avoit que ung couvre chief sur la teste, qui estoit habit humble et simple et pour leur faire pitié par raison, V, 17 dans COUVRE-CHEF
Les raisons que sçauroye alleguer en ceste matiere ne sçauroyent couvrir la faute de foy et d'honneur que le duc commist, V, 6 dans COUVRIR
Moins se soucyer et moins se travailler et entreprendre moins de choses, plus craindre à offenser Dieu, VI, 13 dans CRAINDRE
Lequel s'en alla sans dire adieu à son maistre, pour la crainte de sa personne, autrement il eust esté tué ou prins, I, 2 dans CRAINTE
Il estoit craintif de desplaire à ceux à qui...., VIII, 12 dans CRAINTIF, IVE
Lequel avoit une lettre de creance adressante audit Symon escripte de la main dudit duc, III, 9 dans CRÉANCE
Luy devoit bailler la dicte lectre et dire sa creance, qui estoit...., IV, 6 dans CRÉANCE
Sa creance [du héraut envoyé par Louis XI au roi d'Angleterre] estoit fondée sur le desir que le roy avoit dès long-temps de avoir bonne amytié avec luy, IV, 7 dans CRÉANCE
Deux chevaliers qui avoient grant credit avecques ledit conte de Charolois, I, 2 dans CRÉDIT
Ceux qui gouvernoient ledit roy appellerent en cour, en authorité et à credit, ledit duc de Lorraine, pour en avoir part et aide, VII, 1 dans CRÉDIT
Et avoit fait crier [Mgr de Charolois] que chascun portast crochetz pour attacher ses chevaulx, I, 6 dans CRIER
Supplyerent au roy qu'elle ne fust point encores cryée [la trêve], IV, 11 dans CRIER
Crimineux de leze-majesté, III, 6 dans CRIMINEL, ELLE
Le connestable estoit declairé ennemy et crimineulx vers tous les deux princes, III, 11 dans CRIMINEL, ELLE
Suppliant au roy ne vouloir legierement croire contre luy et son filz, I, 1 dans CROIRE
Le bruyt d'artillerie faisoit croire de tous les deux costez quelque grande entreprinse, I, 11 dans CROIRE
Pour lorsle cueur lui estoit creu, et ne se trouvoit point humble envers ledit duc comme autrefois, II, 5 dans CROÎTRE
À la porte de mon logis et de ma chambre me firent plus de cent croix blanches et des rymes contenant que...., III, 6 dans CROIX
Il lui fit bailler cinquante mil florins à la croix sainct André, III, 6 dans CROIX
Le duc de Bourgogne estoit retourné en son païs, et avoit le coeur très elevé pour cette duché qu'il avoit jointe à sa crosse, p. 247, dans LACURNE dans CROSSE
Au roy fut faicte la responce non point creue, mais la plus honneste qu'on l'eust peu entendre, II, 13 dans CRU, CRUE
Et avoit cueilly et perceu grant argent contant, IV, 12 dans CUEILLIR
Ceste beste [l'ours] est de telle nature que ce qu'elle tient, soit homme ou beste, quant il ne se remue plus, elle le laisse là, cuydant qu'il soit mort, IV, 3 dans CUIDER
Et prenoit tout le soin et la cure de l'ost [Charles de Bourgogne], VI, 13 dans CURE
Vous povez veoir en lisant ces choses (avec ce que vous en savez davantage) que, de ces mauvais princes, nuls ou peu en demeurent impunis, III, 4 dans DAVANTAGE
Jusques environ en l'aage qu'ils sont de cinquante ans tous deux : combien que la roine avoit deux ans davantage, VIII, 17 dans DAVANTAGE
Messire Olivier de la Marche estoit ney de la conté de Bourgongne, I, 1 dans DE
Et fut cause ce bon logis et le sejour que l'on y fist, de saulver la vie à beaucoup de ses gens, I, 5 dans DE
Et fut mis en deliberation ce qui estoit de faire, ib. dans DE
La maison de Lanclastre dont il estoit yssu de par sa mere, I, 5 dans DE
Qu'ils apportoient aucunes choses bonnes par escript de par le seigneur de Hymbercourt, II, 3 dans DE
De ce que les Bourguignons s'estoient mis à pied et puis remontez à cheval, leur porta grand perte de temps, I, 3 dans DE
Se douloit de quoi il luy avoit ainsi couru sus à l'appetit d'autruy, III, 3 dans DE
Et que de ses intelligences qu'on luy disoit avoir au pays dudit duc n'estoit point vray, mais toute mensonge ou peu s'en falloit, III, 2 dans DE
En la ville y avoit bien quatorze cens hommes d'armes de par le roy et quatre mil francs archiers, III, 3 dans DE
Ce n'est pas chose trop seure de tant d'allées ne de venues d'ambassades ; car bien souvent se traictent de mauvaises choses, III, 8 dans DE
Et est de croire que ung sage prince met toujours...., III, 8 dans DE
Et de ce faire [ce qu'il promettait] luy bailleroit son scellé, IV, 4 dans DE
Fut prins ung varlet des Angloys [par les Anglais], et fut incontinent amené devant le roy d'Angleterre, IV, 7 dans DE
Et ces raisons ont esté cause de faire paour à beaucoup de gens de bien, IV, 11 dans DE
Le roy nostre maistre, qui estoit bien sage, entendoit bien que c'estoit que de Flandres et que ung conte dudit pays de Flandres estoit peu de cas sans avoir ledit pays d'Artois (qui est assis entre le roy de France et eux, leur estant comme une bride), VI, 9 dans DE
Et s'adressoit de toutes choses à cet Estienne de Vers, VII, 2 dans DE
Je ne veux point dire que le roy ne fust sage de son aage, mais il n'avoit que ving et deux ans et ne faisoit que saillir du nid, VII, 4 dans DE
Et du matin, devant le jour, partismes, VIII, 7 dans DE
Et luy sembloit bien que ledit de Clirieux avoit creu trop de leger, VIII, 16 dans DE
Fit couper la teste au pere de sa femme et tua le frere d'elle, VIII, 17 dans DE
Disant les causes estre justes et raisonnables de sa prinse, I, 1 dans DE
Et que de demourer là sans vivres entre Paris et le roy n'estoit possible, I, 4 dans DE
Le conte de Richemont, de present roy, I, 7 dans DE
Et se debatoit à soy-mesmes s'il yroit ou non, I, 3 dans DÉBATTRE
Et les autres jamais ne furent si desbordez, car ceulx que je pensoye des meilleurs pour le roy estoient ceulx qui plus le menassoient, III, 6 dans DÉBORDER
Laquelle fille la royne Ysabele, seur dudit roi Henry, deboutoit de la succession de Castille, disant que la mere l'avoit conceue en adultere, V, 7 dans DÉBOUTER
Et qu'il y avoit plusieurs gens en Angleterre qui desiroient la guerre par deçà [contre la France], IV, 7 dans DEÇÀ
Si ceulx-ci qui vindrent faire l'allyance du roy de Portugal de par deçà, V, 7 dans DEÇÀ
Et fit decapiter un sien secretaire, VII, 2 dans DÉCAPITER
Et avoit la cuyrasse soubz une robe desceinte, III, 11 dans DÉCEINDRE
Après le decès de si grans et puissans princes, Prol. dans DÉCÈS
Lors se tint à deçeu du mariage de sa fille, qu'il faisoit appeller madame la daulphine, V, 18 dans DÉCEVOIR
Après ce propos [le comte de Charolois] commença à descharger le duc de Bretagne, disant que...., I, 1 dans DÉCHARGER
Et là supplia au peuple les larmes aux yeulx et toute deschevelée, qu'il leur pleust avoir pytié de...., V, 17 dans DÉCHEVELER
Pour revenir à la declaration de cest article, I, 3 dans DÉCLARATION
Et mainte telle oeuvre se fait en ce monde par imagination, comme celle que j'ay dessus declairée, I, 5 dans DÉCLARER
Les princes se plaignent aucuneffois comme par desconfort, quant ilz ont fait bien ou plaisir à quelcun, disant que cela leur procede de malheur, et que, le temps advenir, ne seroient si legiers à pardonner ou faire quelque liberalité, II, 3 dans DÉCONFORT
Bien dolente et desconfortée, V, 17 dans DÉCONFORTER
Ce fut honte et descry au roy de Castille, VIII, 16 dans DÉCRI
Ils sont dedans [Paris assiégé] [ils y sont entrés], 1, 2 dans DEDANS
Et misrent les Bourguignons dedans Moulins, 1, 2 dans DEDANS
Pour ceste cause fut desdicte la trefve, III, 9 dans DÉDIRE
Fut conclue une trefve à deux mois de desdit, VIII, 16 dans DÉDIT
Toutes choses necessaires à une si grande entreprise leur defailloient, Prol. dans DÉFAILLIR
Tous les quelz seigneurs le roy avoit desappoinctez et deffaitz de leurs estatz, I, 5 dans DÉFAIRE
En fut mal recompensé plus par la poursuyte de ses ennemys que par le deffault du roy, I, 2 dans DÉFAUT
Il avoit honte de retourner en Castille ne en Portugal avecques ceste deffaulte, et de n'avoir rien faict deça, V, 7 dans DÉFAUT
Ilz estoient en dangier d'estre prins par force, veu la deffection de leur seigneur [la défaite et la mort de Charles de Bourgogne], V, 11 dans DÉFECTION
Et à luy fut deffendu ne partir de son hostellerie, IV, 12 dans DÉFENDRE
Le lieu n'est pas defensable, car la motte est de main d'homme faite et petite, 12 dans DÉFENSABLE
Le roy le fist defferrer [sortir de prison], IV, 7 dans DÉFERRER
Il [un envoyé d'Édouard] apporta au roy [Louis XI] une lettre de deffiance de par le roy d'Angleterre .... Il requeroit au roy qu'il luy rendist le royaulme de France...., IV, 5 dans DÉFIANCE
Trouver argent pour son deffroi, V, 6 dans DÉFRAI
Il donna plusieurs robbes, et deffroya tout jusques en la Haye en Hollande, III, 5 dans DÉFRAYER
En plain parlement d'Angleterre furent degradées deux filles du roy Edouard et declairées bastardes, VI, 9 dans DÉGRADER
Apportant ung plat de viande sur le degré, I, 9 dans DEGRÉ
Et y arriva environ sept heures du matin, et des jà y avoit cinq ou six enseignes du roi qui estoient arrivées, I, 3 dans DÉJÀ
Tout bon conseil ilz ont dejecté, V, 3 (ou 9). dans DÉJETER (SE)
Qu'il ne falloit plus attendre et qu'il ne delaisseroit point l'assault du matin, comme il avoit esté conclud, II, 13 dans DÉLAISSER
Et se delibera de leur courre sus, I, 2 dans DÉLIBÉRER
Se delibera [le roy] de se venir mettre dedans Paris, ib. dans DÉLIBÉRER
.... Que ung chascun se deliberast de bien faire, car il deliberoit de tempter la fortune, I, 3 dans DÉLIBÉRER
Touteffois delibera le duc l'assault, mais nul ne se trouva de ceste oppinion que luy, III, 10 dans DÉLIBÉRER
Et se delibera n'en bouger, I, 9 dans DÉLIBÉRER
Tous les plaisirs.... et plusieurs pompes et delices, V, 18 dans DÉLICE
Le roy envoya vers ledit duc pour en avoir la delivrance [du connétable] [c'est-à-dire pour qu'il lui fût livré, selon les termes du traité], IV, 12 dans DÉLIVRANCE
Voyant qu'il n'estoit pas assez fort, il deslogeoit tousjours devant eulx, I, 3 dans DÉLOGER
Et en ses subjectz ne trouva nulle desloyaulté, V, 7 dans DÉLOYAUTÉ
Le roy demanda à monseigneur de Charolois ces motz : Mon frere, m'asseurez-vous.... ledit conte luy respondit : Ouy comme frere, I, 12 dans DEMANDER
Manda aucuns des prochains serviteurs dudit duc et qui s'estoient jà trouvez au conseil et leur demanda de la conclusion, II, 13 dans DEMANDER
Le duc de Bourgongne, contre l'oppinion de ceulx à qui il en demandoit, delibera d'aller au-devant d'eulx, V, 1 dans DEMANDER
Il s'estoit desmeslé de la guerre qu'il avoit eue contre les seigneurs de son royaulme par largement donner, et encores plus promettoit, III, 12 dans DÉMÊLER
Si fut touteffois tant demenée ceste matiere que après plusieurs années elle fut conclue, I, 5 dans DÉMENER (SE)
Doubtant [craignant] qu'il ne dist de luy ce qu'il sçavoit touchant le demené dudit conte [ses offres de trahison], V, 6 dans DÉMENER (SE)
Luy print plusieurs places et eust achevé le demeurant, n'eust esté...., I, 2 dans DEMEURANT, ANTE
Et du faict du roy d'Angletere ne leur challoit, au demourant, comme il en allast, IV, 7 dans DEMEURANT, ANTE
Nulle cruaulté ne demoura à estre faicte, VI, 13 dans DEMEURER
Je demeuray à partir aucuns jours, parce que le roy fut malade de la petite verole et en peril de mort, VII, 6 dans DEMEURER
Et qu'il luy avoit fait plusieurs remonstrances pour le desmouvoir de l'amytié des Anglois, IV, 8 dans DÉMOUVOIR
Et ne perdirent pas ung denier vaillant, mais payoit chascun son escot comme s'il eust esté en Flandres, I, 5 dans DENIER
Receu et nourry six ans, ayant deniers de luy pour son vivre, I, 12 dans DENIER
Elle est [la duché de Normandie] de grant estime, et se y leve de grans deniers, I, 13 dans DENIER
Le jeune duc n'osa denyer de le lui bailler, IV, 1 dans DÉNIER
Ces deux icy n'avoient jamais eu differant ne riens à departir, II, 8 dans DÉPARTIR
Si departis [dispersés] qu'à grand peine sçait on qu'ils soient devenus, VII, 11 dans DÉPARTIR
Et se veirent une fois ou deux seulement sur le bort de la riviere qui depart les deux royaulmes, II, 8 dans DÉPARTIR
Les biens et les honneurs ne se departent point à l'appetit de ceulx qui les demandent, Prol. dans DÉPARTIR
Que toutes ses graces leur procedoient de Dieu qui les depart là où il lui plaist, I, 2 dans DÉPARTIR
Son intention [à Louis XI] estoit de traicter de paix et de departir la compaignie [l'armée de la guerre du bien public], I, 9 dans DÉPARTIR
Ilz commencerent à avoir division ensemble quant ce fut à departir le butin, I, 15 dans DÉPARTIR
Il despescha deux de ses bourgeois, et leur bailla certains articles, II, 3 dans DÉPÊCHER
Et tindrent conseil comment ils pourroient chasser ces Bourguignons et eulx en despescher, I, 5 dans DÉPÊCHER
Il avoit maintes espies et messagiers par pays la pluspart despeschez par ma main, V, I dans DÉPÊCHER
Et les autres maux qui dependent de la guerre, II, 6 dans DÉPENDRE
Se mocquoient du duc de Bourgongne qui despendoit argent à vouloir deffendre la mer, III, 5 dans DÉPENDRE
Estoit de très petit cueur et enduroit toutes choses pour ne despendre riens, IV, 1 dans DÉPENDRE
Ils trouvent les façons de dissimuler à ouyr les parties et les tesmoings, pour tenir la personne et destruire en despense, et attendent tousjours si nul ne se veult plaindre de celluy qui est detenu, V, 18 dans DÉPENSE
De tout cecy despleut bien au duc Phelippe, I, 2 dans DÉPLAIRE
Il me desplait à dire ceste cruaulté, III, 9 dans DÉPLAIRE
Les bourgeois et les notables hommes sont tres bonnes gens et très desplaisans de la folye du peuple, II, 4 dans DÉPLAISANT, ANTE
Et escripvit au roy, lui suppliant qu'il se voulsist deporter de ceste entreprinse, II, 5 dans DÉPORTER
Ceste nuyt, qui fut la tierce, le dit duc ne se despouilla oncques, seullement se coucha par deux ou trois fois sur son lict, II, 9 dans DÉPOUILLER
Je ne dis pas pour despriser les autres nations, mais ceulx-là ont eu de grandes victoires, II, 2 dans DÉPRISER
De rechief commanda ledit duc que...., V, 6 dans DERECHEF
Aucuns de ce conseil le prindrent à desrision tant à cause de son petit estat que des termes qu'il tenoit, V, 14 dans DÉRISION
Une bande de quelques hommes d'armes desrompus, VIII, 6 dans DÉROMPRE
Et si le roy avoit loué ses oeuvres en derriere, encores le loua il mieulx en sa personne, II, 13 dans DERRIÈRE
Le lendemain dès ce qu'il fut arrivé, I, 2 dans DÈS
Dès ce qu'ils vindrent à la riviere, I, 6 dans DÈS
Le desir que le roy avoit dès longtemps, IV, 7 dans DÈS
Sages et notables chevaliers que le roy Loys avoit tous desappoinctez à l'heure qu'il vint à la couronne, I, 3 dans DÉSAPPOINTER
Et s'en alla chascun desarmer et coucher, I, 5 dans DÉSARMER
Et que eulx se trouveroient desadvouez, V, 16 dans DÉSAVOUER
La guerre entre deux grands princes est bien aisée à commencer, mais très mauvaise à appaiser pour les choses qui y adviennent et qui en descendent, II, 5 dans DESCENDRE
Au descendre de la montagne on veit le plein pays de la Lombardie, VIII, 5 dans DESCENDRE
Le vent poussoit le feu contre ceulx du roi, lesquels commencerent à desemparer, I, 3 dans DÉSEMPARER
Ils desemparerent la place et s'enfuyrent, III, 3 dans DÉSEMPARER
Le duc voulut faire desemparer Mondidier, mais pour l'affection qu'il veit que ce peuple de ces chastellenies luy portoit, il la fist reparer et y laissa gens, III, 10 dans DÉSEMPARER
Le rachat et desengagement que nous en avons fait [d'un bien], Mém. t. III, Preuves, p. 36, dans LACURNE dans DÉSENGAGEMENT
[La galerie où mourut Charles VIII] Et estoit le plus deshonneste lieu de leans : car tout le monde y pissoit...., VIII, 10 dans DÉSHONNÊTE
Nul ne desiroit plus de combattre, I, 4 dans DÉSIRER
Il desiroit à la prendre d'assault, III, 10 dans DÉSIRER
Pour faire ceste desolation [brûler la ville à trois fois], II, 14 dans DÉSOLATION
Leurs desolations estoient si grandes et leur paour, qu'ilz ne sçavoient ne que dire ne que faire, V, 15 dans DÉSOLATION
Par volenté desordonnée, V. 18 dans DÉSORDONNER
Il les avoit dessaisis de toute leur force et puissance, VII, 8 dans DESSAISIR (SE)
Toutesfois estans Venitiens presque au dessous, au moins ayant le pire et fort ruinez d'argent...., VII, 2 dans DESSOUS
Les raisons dessus dictes, Prol. dans DESSUS
La joie fut tres grande au roi de se veoir au-dessus de tous ceux qu'il hayoit, V, 12 dans DESSUS
Incontinent que ung discord se mouvoit en Angleterre, en dix jours au moins l'ung ou l'autre estoit au dessus, VI, 2 dans DESSUS
Estre au dessus de ses affaires, VI, 13 dans DESSUS
Elle [une ville] estoit très mal pour veue de vivres, et y avoit assez et trop de gens pour la tenir à destroit, V, 5 dans DÉTROIT
Qu'il ayderoit à destrousser le roy d'Angleterre et toute sa bande [armée], IV, 11 dans DÉTROUSSER
Et avoient une grande haye et ung fossé au devant d'eulx, I, 3 dans DEVANT
Leur remonstroit et leur mettoit au-devant les dommages qui estoient pretz de leur venir, III, 3 dans DEVANT
Le dit prince print congié du dit duc le soir devant la bataille, V, 3 dans DEVANT
Ilz en tuerent une partie devant que ilz sceussent gaigner la ville, III, 3 dans DEVANT
Au contraire celluy qui gaigne devient en reputation et estime, II, 2 dans DEVENIR
Estant à Tours devers le roy, I, 1 dans DEVERS
Et y entrerent devers le soir, III, 10 dans DEVERS
Après ces devis [propos] je prins congé d'eux, VIII, 7 dans DEVIS
Après ces devises [propos] je pris congé dudit duc de Milan, VIII, 12 dans DEVISE
Et luy commanda aller taster aux gens dessusditz veoir s'ilz n'avoient point de brigandines soubz leurs robbes, et qu'il le fist comme en se devisant à eulx sans trop en faire de semblant, VI, 12 dans DEVISER
Et puis [Charles VIII] regarda longtemps les joueurs et devisoit à tout le monde, VIII, 18 dans DEVISER
Et n'ay point souvenance d'avoir veu plus sage gentilhomme ne mieulx à dextre pour conduyre grans matieres, V, 15 dans DEXTRE
Jeune, guallant, bien à dextre, hardy, ib. I, 26 dans DEXTRE
Ils ne font point grande difference au pays d'Italie d'un enfant bastard à un legitime, VII, 2 dans DIFFÉRENCE
Ce qui me sembloit mal-aisé à faire, mais je ne vouloye rien rompre, ne faire difficile, VIII, 7 dans DIFFICILE
Pour avoir repos, et leur fille, qu'on faisoit difficulté de leur rendre, VII, 3 dans DIFFICULTÉ
Et fist grant diligence d'envoyer vers ces deux princes, III, 11 dans DILIGENCE
Lesquelz ambassadeurs avoient si bien diligenté que...., II, 7 dans DILIGENTER
Nous sommes diminués d'aage, et la vie des hommes n'est si longue comme elle le souloit, II, 6 dans DIMINUER
Il n'y eut jamais de si bonnes nopces qu'il n'y en eust de mal disnez, I, 14 dans DÎNER
Au lever du disner, on mena le dit herault devers le roy, IV, 7 dans DÎNER ou DÎNÉ
La plus belle compagnie qu'on sçauroit dire, VIII, 7 dans DIRE
Les tenir tous deux en craincte par le moyen du discord où ilz estoient, III, 3 dans DISCORD
J'ay parlé comment peu discrettement luy fut signifié le mot, VI, 12 dans DISCRÈTEMENT
Le traicté par lequel [le duc] ne se desjoingnoit d'eulx, II, 9 dans DISJOINDRE
Et disposerent les aucuns de leurs consciences [se confessèrent], car l'entreprins estoit bien doubteuse, II, 13 dans DISPOSER
Et allegua la disposition du temps et la saison, IV, 8 dans DISPOSITION
Avant l'entreprise du quel voyage il eut mainte disputation, sçavoir s'il iroit ou non, VII, Prol. dans DISPUTATION
Et allant en cet habit dissimulé, il fut prins par ung appellé Robinet le Beuf, V, 7 dans DISSIMULER
S'il n'y a matiere, ilz [les juges] trouvent la façon de dissimuler à ouyr les parties et les tesmoings pour tenir la personne et destruire en despense, V, 18 dans DISSIMULER
Qui, comme parent, envoyoit faire doleance de la mort de ladite marquise, VIII, 9 dans DOLÉANCE
Avoit donné sa fille en mariage au fils du seigneur de Croy, long temps avoit, et disoit y avoir dommage, I, 2 dans DOMMAGE
D'autres, au contraire, qui veoient brusler et destruyre tout le pays, voulurent paix au dommage de ce que ce fust, II, 3 dans DOMMAGE
Une [fusée] vint donner contre la croysée de la fenestre où...., I, 5 dans DONNER
En leur donnant bien à congnoistre, I, 10 dans DONNER
Voyant ne povoir donner remede, I, 13 dans DONNER
Et restitua les dictes terres ; dont le comte son filz fut fort troublé, I, 1 dans DONT
Si leur ennuyoit-il dont ledit duc de Bourgongne mettoit tant [tardait tant] à les secourir, V, 4 dans DONT
Touteffois depuis fist le contraire, dont le roy conceut ceste longue hayne, I, 2 dans DONT
Et luy douloit bien de cette division, I, 15 dans DOULOIR (SE)
La royne d'Arragon se doulust de la sentence que le roy donna au prouffit du roy de Castille, II, 8 dans DOULOIR (SE)
Sans doute, si ce n'eust esté.... le roy n'eust jamais souffert...., VI, 2 dans DOUTE
Et y mettoient grans doubtes aucuns, veu que à leurs dos n'avoyent nulles places pour eux retirer, I, 2 dans DOUTE
Le duc [de Bourgongne] lui fist faire [à Louis XI] son logis [à Péronne], et l'asseura fort de n'avoir nulle doubte (le roy estoit entré en grant paour apprenant l'arrivée de ses malvueillans auprès du duc de Bourgongne), II, 5 dans DOUTE
Pour povoir parler au roy en bonne seureté [le connestable], car il doubtoit de sa personne comme celluy qui sçavoit toute la conclusion qui avoit esté prinse [contrelui] à Bouvines, III, 11 dans DOUTER
Doubtant qu'ils ne feissent ouverture à luy et à son frere, I, 2 dans DOUTER
Il ne fault doubter que nul jour sans perte et gaigne ne se passa tant d'ung coté que d'autre, mais de choses grosses il n'y avoit riens, I, 9 dans DOUTER
Je ne sçay s'ils disoient ainsi à part ; je me doubte que non, II, 9 dans DOUTER
Et ne fault point doubter à ce que ceulx qui estoient avec le roy n'eussent...., III, 3 dans DOUTER
Les murs estoient tous rasez, et povoient [les assiégés] saillir par oils vouloient, et y avoit seulement ung peu de douve, ne jamais ne y eut fossez, car le fons est très aspre et très dur, II, 11 dans DOUVE
Pour venir les ayder [les Anglais, au cas qu'ils eussent fait une expédition en France] à dresser et loger et conduyre aux champs, IV, 5 dans DRESSER
Quant les princes.... Dieu leur drece ung ennemi dont nul ne se doubteroit...., I, 7 dans DRESSER
Or voyez les choses qui se dressoient pour courre sus audit duc de Bourgongne, III, 1 dans DRESSER
. Le roy d'Angleterre, après avoir receu son argent, se mist à chemin droit à Callais, IV, 11 dans DROIT, DROITE
Parce que la duché de Milan est tenue en fief de l'empereur, I, 9 dans DUCHÉ
Et si les esbahyssoit l'yver qui s'approchoit, IV, 6 dans ÉBAHIR (S')
Et se attendoit l'heure de voir cest esbat [le passage de la rivière qui devait s'effectuer], I, 9 dans ÉBAT
Ceux qui par gloire dient : je ne suis pas clerc, je laisse faire à mon conseil, je me fie en eulx, et puis, sans assigner autre raison, s'en vont en leurs esbatz, II, 6 dans ÉBAT
Se trouverent ensemble en barque, qui est l'esbat de Venise, et où chacun va selon les gens qu'il a, VII, 15 dans ÉBAT
Pour un peu esclaircir ceste matiere, VI, 2 dans ÉCLAIRCIR
Et sembloit bien qu'ils escoutassent qui seroit le plus fort ou le roy ou les seigneurs, I, 2 dans ÉCOUTER
Je me trouvay du costé gauche, où estoient les gentilshommes des vingt escus, et les autres de la maison du roy, et les pensionnaires, VIII, 6 dans ÉCU
Un chevaucheur d'escuyrie dudit duc, III, 9 dans ÉCURIE
Lui promettant et donnant par effect, I, 10 dans EFFET
Toutes entreprinses se doivent bien penser et bien debattre avant que les mettre en effect, II, 12 dans EFFET
Ainsi doit estre vraysemblable que Dieu est quasi efforcé et contrainct ou semons de monstrer plusieurs signes, ou de nous batre de plusieurs verges, V, 18 dans EFFORCER (S')
Ceulx qui s'efforceroient à rompre la porte, III, 10 dans EFFORCER (S')
Le roy avoit mis tout son effort en son avant garde, où pouvoit avoir trois cens cinquante hommes d'armes et trois mille Suisses, qui estoit l'esperance de l'ost, VIII, 6 dans EFFORT
Ces paroles esjouirent fort le duc, II, 9 dans ÉJOUIR (S')
Et avoit le coeur très eslevé pour ceste duché [qu'il venait de conquérir], IV, 1 dans ÉLEVER
Eslire un sage party, IV, 7 dans ÉLIRE
Et se commença à eslongner d'elle l'evesque de Lyege, VI, 2 dans ÉLOIGNER
Six cens hommes esleus [d'élite], VI, 4 dans ÉLU, UE
Et alla ledit grant escuyer querir ung esmail d'ung petit herault qui estoit à monseigneur l'admiral...., IV, 7 dans ÉMAIL
Guerre s'esmeut entre eulx pour leur auctorité, qui a duré par longues années, I, 7 dans ÉMOUVOIR
[Louis XI avait recommandé que quand on le verrait en danger de mort] on ne luy dist fors tant seullement : parlez peu, et que on l'esmeut seullement à soy confesser sans luy prononcer ce cruel mot de mort, VI, 12 dans ÉMOUVOIR
Nul serviteur ne parent du duc Jean Galeas de Milan donnoit empeschement au seigneur Ludovic à prendre la duché pour luy, que la femme dudit duc, VII, 2 dans EMPÊCHEMENT
Disoit que ledit duc lui empeschoit Sainct Vallery et autres terres, III, 1 dans EMPÊCHER
Ilz ne furent point veuz, pour ce que chascun estoit empesché à se loger, III, 10 dans EMPÊCHER
Les fruitz de la terre qui les empeschoyent à aller, I, 3 dans EMPÊCHER
De quoy si petits personnages s'empeschoient de si grant matiere, I, 12 dans EMPÊCHER
Cela l'amendera ou empirera, car les mauvais empirent de beaucoup sçavoir, et les autres en amendent ; mais touteffois il est à croyre que le sçavoir amende plus tost ung homme que l'empirer, V, 18 dans EMPIRER
Durant ce temps se empiroient les besongnes dudit roy de Portugal, V, 7 dans EMPIRER
Furent empruntez cinquante mille ducats d'un marchand de Milan, VII, 4 dans EMPRUNTER
En l'assemblée des dessusditz, I, 1 dans EN
Et mistrent le feu en une maison, IV, 3 dans EN
Il faisoit mener sept ou huyt petis basteaux en intention de faire ung pont, I, 6 dans EN
En peu de jours après fut desconfit en bataille et mort, I, 7 dans EN
Qui voudroit bien regarder aux rigoureuses et soudaines punitions que Dieu a faites sur les grands princes, depuis trente ans en ça, on y trouveroit plus qu'en deux cens ans auparavant, VIII, 17 dans EN
Il lui enchargea fort en prendre quitance, VI, 2 dans ENCHARGER
Les princes sont plus enclins en toutes choses voluntaires que autres hommes, Prol. dans ENCLIN, INE
Affin que le roy fust plus enclin de bailler promptement la possession de...., III, 9 dans ENCLIN, INE
Il avoit intention qu'il feroit faire à ceste ville de Gand quelque grande mutation, cognoissant que de tous temps elle y estoit encline, v, 14 dans ENCLIN, INE
Tous les plaisirs en quoy homme est enclin, v, 18 dans ENCLIN, INE
Pour continuer les memoires par moi Philippe de Commines encommencés, VII, Prol. dans ENCOMMENCER
Je n'ai veu nulle occasion pourquoy plus tost il deust avoir encouru l'yre de Dieu, que de ce que..., v, 9 dans ENCOURIR
Il a gaigné de grandes batailles, sans endommager son royaulme, VI, 13 dans ENDOMMAGER
L'avant garde du roy fut fort endommagée, III, 7 dans ENDOMMAGER
Ladite armée avoit enduré grand faim et soif, VIII, 7 dans ENDURER
Grands et puissans royaumes, qui peu auparavant estoient si enflambez l'un contre l'autre, et tant empeschez à se tourmenter, VIII, 17 dans ENFLAMMER
Parquoy eust bien enforcy son royaulme, V, 12 dans ENFORCIR
....Qui s'enhardissoient d'entreprendre, III, 12 dans ENHARDIR
Puis Pise et Florence avaient esté trois cens ans ennemies, avant que Florentins la conquissent, VIII, 3 dans ENNEMI, IE
Par la raison que vous avez ouye cy dessus, et aussi que les choses longues luy ennuyoient, III, 3 dans ENNUYER
Ceste armée d'Angleterre mist bien ung an à estre preste ; il ennuya à monseigneur de Bourgogne, IV, 1 dans ENNUYER
Nul homme ne presta jamais tant l'oreille aux gens, ne ne s'enquist de tant de choses comme il [Louis XI] faisoit, I, 10 dans ENQUÉRIR (S')
Plusieurs coups et entre les autres ung en la gorge dont l'enseigne lui est demeurée toute sa vie, I, 4 dans ENSEIGNE
Et pour toutes enseignes n'y est memoire d'eulx [des Français en Sicile] que pour les sepultures de leurs predecesseurs, VI, 3 dans ENSEIGNE
Les Suisses, qui rapporterent tous leurs enseignes, VIII, 14 dans ENSEIGNE
Et en cas de reffus il protesteroit des maulx qui ensuyvroient, IV, 5 dans ENSUIVRE (S')
Et est signe qu'il [le prince] n'est point entaché de ce fort vice et peché d'orgueil qui procure hayne envers toute personne, I, 9 dans ENTACHER
Et luy avoit Dieu troublé le sens et l'entendement, IV, 2 dans ENTENDEMENT
Le temps qu'il [Louis XI] reposoit, son entendement travailloit, VI, 13 dans ENTENDEMENT
Comme vous entendrez cy après, I, 1 dans ENTENDRE
Or il fault entendre que monseigneur du Magne estoit avec sept ou huyt cens hommes d'armes au devant des ducs, I, 3 dans ENTENDRE
Que on tyreroit vers Paris pour essayer si on pourroit reduyre la ville à vouloir entendre au bien public du royaulme, I, 5 dans ENTENDRE
Et y en a assez qui ne parlent que après les autres, sans gueres entendre aux matieres, II, 2 dans ENTENDRE
Il [Louis XI] estoit assez lettré ; il aymoit à demander et à entendre de toutes choses, II, 6 dans ENTENDRE
À riens ne voulut ledit duc entendre, v, 1 dans ENTENDRE
Ung des plus sages chevaliers et plus entendus que je cogneus jamais, II, 2 dans ENTENDRE
Savoysiens et Bourguignons de tous temps se entre aymoient, II, 5 dans ENTR'AIMER (S')
Et à s'entre-embrasser par entre les troux [à l'entrevue de Pecquigny], IV, 50 dans ENTRE
Le roy Edouard estoit beau prince entre les beaulx du monde, VI, 13 dans ENTRE
Le duc Philippe lequel entre toutes les maisons du monde aymoit cette maison de Bourbon, I, 2 dans ENTRE
Ce n'est pas à Paris ni en France seulement, qu'on s'entre-bat pour les biens et honneurs de ce monde, I, 7 dans ENTRE-BATTRE (S')
Comme il se trouva grant et roy couronné, d'entrée ne pensa qu'aux vengeances, I, 10 dans ENTRÉE
En ces entrefaictes envoya le duc de Bourgongne...., III, 3 dans ENTREFAITES
Et fut entreprinse une journée et lieu où ledit connestable se devoit trouver pour povoir parler au roy en bonne seurté, III, 11 dans ENTREPRENDRE
Mais les entrepreneurs dessus ditz [les conjurés] se trouverent mal suyviz, VI, 5 dans ENTREPRENEUR, EUSE
Envoya povoir à aucuns qui estoient à Amyens pour entrer en une trefve, III, 3 dans ENTRER
Le conte de Varvic entra en different avec son maistre, III, 4 dans ENTRER
Et celuy là et moy entrasmes en paroles d'appointer ces deux osts, sans combattre, VIII, 9 dans ENTRER
En Espagne avoit toutes paroles d'amitié et d'entretenement et presens par tout, de tous costez, VI, 8 dans ENTRETÈNEMENT
Et si est quasi impossible que grans personnages ensemble et de semblable estat se puissent longuement entretenir, si non qu'il y ait chef par dessus tous, I, 16 dans ENTRETENIR
Entretenir la paix de l'an precedent, II, 1 dans ENTRETENIR
Et en disant ceste parole, il cheut à l'envers [Charles VIII], VIII, 16 dans ENVERS
[Charge] de toutes bonnes viandes qui font envye de boire, IV, 9 dans ENVIE
Je trouvay ung peu le roy nostre maistre envieilly, VI, 6 dans ENVIEILLIR
Le mareschal Joachin estoit toujours environ de luy, I, 2 dans ENVIRON
Et y arriva environ sept heures du matin, I, 3 dans ENVIRON
Et avoient ja esté environnez [assiégés] trois mois quatorze jours, VIII, 8 dans ENVIRONNER
[Coitier disait à Louis XI] Je sçay bien que ung matin vous m'envoyrez comme vous faictes d'autres, mais vous n'y vivrez point huyt jours après, VI, 12 dans ENVOYER
Mandoit le roy à messire Jean Jacques de Tremont, qu'il fist espaule audit messire Baptiste de Campefourgouse, VIII, 15 dans ÉPAULE
Louis XI avoit maintes espies et messagiers par pays, V, 1 dans ÉPIE
[Leur fille] ayant depuis peu de jours esté espousée avec le roy de Portugal, VIII, 17 dans ÉPOUSER
Et toutes parolles semblables de grans espoventemens, III, 2 dans ÉPOUVANTEMENT
Et cognoissoit lors qu'il avoit erré en beaucoup de passages, III, 12 dans ERRER
Si elle avoit fait quelque erreur, le chastis [le châtiment] ne luy en appartenoit pas en public, v, 17 dans ERREUR
Nourri es anciennes guerres de France et d'Angleterre, I, 2 dans ÈS
Et le roy se vint seoir sur ung escabeau, IV, 8 dans ESCABEAU
Leurs batailles d'Italie n'ont point accoustumé d'estre telles : car ils combattent escadre après escadre ; et dure quelquefois tout le jour sans ce que l'un ne l'autre gagne, VIII, 6 dans ESCADRE
Et travailloient d'y mettre gens [dans la ville] s'ilz en eussent peu finer à temps et la deffendre à bon essient, v, 15 dans ESCIENT
Et se pourmenerent eulx deux ung espace de temps, I, 13 dans ESPACE
Luy presente ses deux mil escuz en or, car en auitre espece ne donnoit jamais argent aux gens estrangers, VI, 2 dans ESPÈCE
J'ai esperance que ceux qui le liront...., Prol. dans ESPÉRANCE
Cela allege le cuer et le reconforte [de se confier à un ami], et les esperitz reviennent en leur vertu pour parler en ung conseil ou prendre autre labeur, v, 5 dans ESPRIT
Et y mourut trente ou quarante gentilshommes d'estime, VIII, 16 dans ESTIME
Le conte de Dunoys fort estimé en toutes choses, I, 3 dans ESTIMER
Il estima peu leurs requestes et demandes, V, 16 dans ESTIMER
Nostre maistre et bienfaiteur et prince digne, Prol. dans ET
La plupart des gens taschent à leur complaire [aux princes] et à leurs complexions et conditions, ib. dans ET
Du costé du roy fuyt ung homme d'estat [de haut rang] qui s'enfuyt jusques à Lusignen sans repaistre, et du costé du conte ung autre homme de bien, I, 4 dans ÉTAT
Tel perdoit ses offices et estats pour s'en estre fuy, et furent donnés à autres qui avoient fuy dix lieues plus loing, ib. dans ÉTAT
Le roy arriva en la ville de Paris en l'estat qu'on doit venir pour reconforter le peuple, car il y vint en très grande compaignie, I, 8 dans ÉTAT
Il [Louis XI] estoit naturellement amy des gens de moyen estat et ennemy des grans qui se pouvoient passer de luy, I, 10 dans ÉTAT
Et se estaignist le bruyt que nous avions ouy, II, 3 dans ÉTEINDRE
Le duc de Bourgogne se mist encores après son esteuf, et à remettre le siege devant Nancy, v, 5 dans ÉTEUF
Qui, pour le moins, ay tousjours esté des chambellans [de Louis XI], Prol. dans ÊTRE
Le quel me print en son service, et fut l'an mil quatre cens soixante quatre, I, 1 dans ÊTRE
Mon cousin, vous soyez le très bien venu, IV, 10 dans ÊTRE
Selon les vivres qui y estoient si estroits, que plus ne se pouvoient, VIII, 8 dans ÉTROIT, OITE
N'avoyent nulles places pour eux retirer, I, 2 dans EUX
Nostre prince digne de très excellente memoire, Prol. dans EXCELLENT, ENTE
Ce qu'il commandoit estoit incontinent acomply sans nulle difficulté ne excusation, VI, 10 dans EXCUSATION
Et estoye [je] du guet ceste nuit, car nul n'en estoit excusé, I, 9 dans EXCUSER
Bien montez et bien armez et qui jà avoient exercé le fait de la guerre, IV, 1 dans EXERCER
....Ne sait on trouver nul expedient, I, 16 dans EXPÉDIENT
Et crioient à ceulx qui estoient sur l'eschaffaut qu'ilz les expediassent, et incontinent ilz eurent tous deux les testes trenchées, V, 17 dans EXPÉDIER
Il avoit mis sus une audience publique.... et si faisoit de bonnes expeditions, et [je] i'y vey, huit jours avant son trespas, deux bonnes heures, VIII, 18 dans EXPÉDITION
Et tant exploicterent qu'ilz tuerent plus de huyt cens hommes, II, 10 dans EXPLOITER
Ayant la charge expresse de ce faire, VII, 2 dans EXPRÈS, ESSE
Et me semble que ung sage personnage qui aura povoir de dix mille hommes et façon de les entretenir est plus à craindre que ne seroient dix qui..., I, 16 dans FAÇON
Le roy faisoit parler à tous ceulx qu'il povoit penser qui lui pourroient ayder, et ne failloit pas à promettre, II, 9 dans FAILLIR
N'estoit point vray, mais toute mensonge, ou peu s'en failloit, III, 2 dans FAILLIR
Mais ils en firent comme hommes et non point comme anges [en distribuant après la bataille les récompenses et les punitions un peu à l'aventure], I, 4 dans FAIRE
Ou le bailleroient à son compaignon [le connestable prisonnier] pour en faire à son plaisir, III, 11 dans FAIRE
Quelquefois peu d'argent falt grant service, VII, 5 dans FAIRE
Voyant la ligue si approchée, ne voulut plus faire de l'ignorant, VII, 15 dans FAIRE
Pourroit sembler aux lecteurs que je disse toutes ces choses pour.... mais par ma foy, non fay ; ains le dy seulement pour...., VII, 11 dans FAIRE
Or voyant le roy que là ne povoit si tost avoir fait, se delibera de se venir mettre dedans Paris, I, 2 dans FAIRE
Et y faisoit très beau veoir son ost pour ceulx qui estoient encore derriere, I, 6 dans FAIRE
Il [Louis XI] congnoissoit toutes gens d'autorité et de valleur qui estoient en Angleterre, en Espaigne.... comme il faisoit ses subjectz, I, 10 dans FAIRE
Et a toujours bien semblé aux Normans et fait encores que...., I, 13 dans FAIRE
Et après qu'il eust esté ung an en prison ou plus, il fist le bon plaisir du roy, dont il fist que saige, V, 15 dans FAIRE
N'ayez plus d'esperance en ce sainct homme ni en autre chose, car seurement il est fait de vous [paroles des commissaires ecclésiastiques à Louis XI mourant], VI, 12 dans FAIRE
Escripre et mettre par memoire ce que j'ay sceu et congneu des faicts du roy Louis, Prol. dans FAIT
Si le jeune prince s'est allé perdre, ne perdons pas sa maison ni le fait de son pere ni le nostre, I, 13 dans FAIT
Le roy estoit trop puissant et avoit son fait bien acoustré, III, 2 dans FAIT
.... Bien montez et bien armez et qui jà longtemps avoient exercé le fait de la guerre, IV, 1 dans FAIT
Et quant le roy nostre maistre eust entendu le fait de la mer aussi bien qu'il entendoit le fait de la terre, jamais le roy Edouard ne fust passé [en France], IV, 5 dans FAIT
Il mist tant de choses en ymagination et si grandes qu'il demeura soubz le faix, IV, 1 dans FAIX
Ilz avoient faulte [besoin] de ceulx qu'ilz avoient mesprisez, I, 12 dans FAUTE
Et les asseuroit bien le roy qu'il n'y auroit point de faulte qu'il ne baillast la possession dudit pays, II, 15 dans FAUTE
De ceulx-là eust il trouvé ung grand nombre qui pour la mort ne lui eussent faict faulte, VI, 7 dans FAUTE
Se il eut laissé.... sans point de faulte il tinst aujourd'huy toute ceste seigneurie soubz son arbitrage, V, 14 dans FAUTE
L'autre ne faignoit pas et recommençoit encores de bon cueur, IV, 8 dans FEINDRE
Ledit duc de prime face faignit à la bailler [la sûreté demandée par le connétable], mais à la parfin la bailla, IV, 12 dans FEINDRE
Feignant [simulant] venir vers son oncle, I, 2 dans FEINDRE
Terribles fermures [les cages de Louis XI], VI, 2 dans FERMURE
Le regne du feu roy Louis onzieme, VII Prol. dans FEU, FEUE
Le roi y print grant fiance, II, 5 dans FIANCE
Il faut respondre que fortune n'est rien, fors seullement une fiction poetique, IV, 12 dans FICTION
Je laisse faire à mon conseil, je me fie en eulx, II, 6 dans FIER
Pour ce que de tous points ne se fyoit point de ses gens d'armes, IV, 4 dans FIER
Les gens du roy venoient à file par la forest, I, 3 dans FILE
Autrefois [Louis XI] avoit fait faire à des Allemans des fers très pesans et terribles.... et les appeloit l'on les fillettes du roy, p. 510, dans LACURNE dans FILLETTE
Les choses qu'ilz avoient proposées qui estoient tendans à fin de paix, V, 16 dans FIN
Tousjours taschoit le roy venir à fin de Bretagne, car il lui sembloit qu'elle estoit plus aysée à conquerir et de moindre deffence, II, 2 dans FIN
Les requestes et fins des seigneurs estoient d'entrer dedans Paris pour...., I, 8 dans FIN
Luy firent ung procès.... et en fin de compte luy trencherent la teste, IV, 2 dans FIN
Et à la fin finale si en fist une [trefve] d'ung an, III, 3 dans FIN
Le roy leut la lettre seul, et puis se retira en une garderobbe tout fin seul, IV, 5 dans FIN, FINE
Au long de la riviere et sur le fin bort, I, 9 dans FIN, FINE
Et si estoit en fin cueur d'yver, II, 3 dans FIN, FINE
Et n'ont acoustumé que de flageoller en l'oreille et parler des choses de peu de valleur, V, 18 dans FLAGEOLER
Et firent les princes et seigneurs leur foy humblement les genoulx à terre, V, 18 dans FOI
À l'appetit le plus des fois [le plus souvent] de ceux qui ne l'ont point desservy [mérité], V, 18 dans FOIS
L'empereur s'en alla sans dire adieu, à la grant honte et follye du dit duc, II, 8 dans FOLIE
Les chansons se disoient publicquement à la louange des vainqueurs et à la follye du vaincu, v, 2 dans FOLIE
Il y prenoit grant peine [à la chasse] pourtant qu'il couroit les cerfs à force, VI, 13 dans FORCE
Tous deux [Alphonse de Naples et son fils] ont pris à force plusieurs femmes, VII, 11 dans FORCE
Grant force d'archiers, gens de sa maison pensionnaires et autres gens de bien...., I, 8 dans FORCE
Ledit seigneur d'Aubigny estoit en force de cent cinquante, ou de deux cens hommes d'armes françois, VII, 6 dans FORCE
Et se trouva un cordelier forgé, qui de luy mesme prit debat audit frere Hieronime, VIII, 19 dans FORGER
L'honnesteté et forme de vivre de nostre roy, VI, 13 dans FORME
Et qu'au fort s'il falloit qu'ils mourussent pour executer une telle entreprinse, qu'ils prendroient la mort en gré, II, 12 dans FORT, ORTE
Congnoistre que les graces et bonnes fortunes viennent de Dieu, I, 4 dans FORTUNE
Que chascun se retyre en son logis et se tienne prest, sans soy esbayr de fortune qui advienne, I, 13 dans FORTUNE
Toutes ces grandes fortunes leur sont advenues en trois mois d'espace [il s'agit d'une suite de malheurs qu'on vient d'énumérer], VIII, 17 dans FORTUNE
Et combien qu'il se die plein [plan, uni], si est il mal aisé à chevaucher [le pays de la Lombardie], car il est tout fossoyé, comme est Flandres, VIII, 5 dans FOSSOYER
Le tiers [le 3e chasseur] l'ours le print et le foulla soubz luy, IV, 3 dans FOULER
Ilz ne payoient riens et estoient fournis de ce qui leur estoit necessaire, IV, 9 dans FOURNIR
Huyt cens hommes de guerre.... lesquelz furent tous delivrez francz et quittes, excepté luy qui fut mené à Basle, IV, 2 dans FRANC, FRANCHE
Voulut monstrer audit duc de Bourgongne de grans franchises, et luy fist sçavoir tout cecy [une proposition de trahison], IV, 13 dans FRANCHISE
À cause des grandes gelées et froidures, II, 14 dans FROIDURE
Je crois que le travail qu'il [Louis XI] eut en sa jeunesse quant il fut fugitif de son pere et fuyt soubs le duc Philippe de Burgongne où il fut six ans, luy vallut beaucoup, I, 10 dans FUGITIF, IVE
En somme, il fallut que tous fouyssent des seigneuries du duc de Bourgongne, I, 2 dans FUIR
En ladicte bataille estoient mors huyt mil hommes du party dudit duc prenans gages de luy, et autres menues gens assez, V, 3 dans GAGE
Je veiz le bonhomme vieil presenter le gage à son filz [le duc de Gueldres et son fils comparaissaient devant le duc de Bourgogne pour un différend qu'ils avaient entre eux], IV, 1 dans GAGE
Et que s'il en avoit eu affaire, qu'il [le roi d'Angleterre] le gaigneroit [l'obtiendrait] des siens, I, 15 dans GAGNER
Une chose avoient-ils bonne, c'estoit une gaillarde compagnie pleine de jeunes gentilshommes, VII, Prologue. dans GAILLARD, ARDE
Avec quelques naves et bon nombre de galées et une grosse galeace que parronisoit [commandait] un appellé messire Albert Mely, VII, 5 dans GALÉACE ou GALÉASSE
Et furent prests jusques à quatorze navires genevois et plusieurs galées et galions, VII, 4 dans GALION
Je n'avois garde de rien conclure, car on ne me disoit rien, VIII, 7 dans GARDE
Je ne vous garderai point l'ordre d'escripre que font les historiens, III, 4 dans GARDER
Je me trouvai du costé gauche où estoient les gentilshommes de vingt escus et les autres de la maison du roi, VIII, 6 dans GAUCHE
Par avant la dicte sentence ilz les avoient fait gehenner sans nul ordre de justice, V, 17 dans GÊNER
Et à la verité la generalité du pays ne quiert jamais autre chose, III, 11 dans GÉNÉRALITÉ
Les princes venans à l'aage d'homme, la pluspart des gens taschent à leur complaire, Prol. dans GENS
Et pour aller prendre possession dudit pays estoit allé monseigneur de Chasteauguyon et autres pour le duc de Bourgogne pour faire gens, V, 2 dans GENS
En ladicte bataille estoient mors huyt mil hommes du party dudit duc prenans gages de luy et autres menues gens assez, V, 3 dans GENS
L'entreprise sembloit à toutes gens sages et experimentez, très dangereuse, VII, 1 dans GENS
Parce que souvent petits gens en menoient grand'noise, ib. dans GENS
Il fist humble contenance de corps mais sa geste et parolle estoit aspre, II, 3 dans GESTE
Et passa ledit connestable du costé du roy ; et fut fait l'appointement [la réconciliation] du conte de Dampmartin et de luy, et vint au giste avec le roy à Noyon, III, 11 dans GÎTE
Il y a de bonnes gens qui ont ceste gloire qu'il leur semble qu'ils vuyderont des choses là où ilz n'entendent rien, I, 16 dans GLOIRE
Et telz seigneurs y a qui n'ont que treize livres de rente qui se glorifient de dire : Parlez à mes gens, cuydans par ceste parolle contrefaire les très grans seigneurs, I, 10 dans GLORIFIER
Ils se gouvernerent [les Suisses] tres vaillamment en tous les lieux où ils se trouverent, I, 6 dans GOUVERNER
Les graces que j'ay receues de luy [de Louis XI], Prol. dans GRÂCE
Suppliant au roy l'avoir tousjours en sa bonne grace, I, 1 dans GRÂCE
Ses grans affaires [de Louis XI], Prol. dans GRAND, ANDE
Les mutations sont grandes, I, 1 dans GRAND, ANDE
En grant richesse, I, 2 dans GRAND, ANDE
Son artillerie estoit belle et grande, ib. dans GRAND, ANDE
Les pluyes les plus grandes qu'il est possible de dire, II, 3 dans GRAND, ANDE
Or voyez vous la mort de tant de grands hommes, en si peu de temps, qui tant ont travaillé pour s'accroistre [hommes considérables, princes], Conclusion. dans GRAND, ANDE
Tous autres princes et hommes de moyen estat qui ont vescu sous ces grands, ib. dans GRAND, ANDE
Le duc de Bourgogne print très mal en gré ces advertissements, III, 3 dans GRÉ
Il greva beaucoup au roy de dissimuler de ceste parolle, IV, 8 dans GREVER
Par quoy ce petit qu'il souffroit contre sa nature et accoustumance luy estoyt plus grief à porter, VI, 11 dans GRIEF, ÈVE
Et par ce moyen font de grands torts, et de grands griefs à leurs subjets, VIII, 13 dans GRIEF
Il ne fault doubter que nul jour sans perte et gaigne ne se passe tant d'ung costé que d'autre, mais de grosses il n'y avoit riens, I, 9 dans GROS, OSSE
Son armée estoit très grosse, II, 2 dans GROS, OSSE
Les ungs les recueilloient [accueillaient] avec grosses parolles et grosses menasses, II, 3 dans GROS, OSSE
....et y passe la riviere de Somme laquelle n'est point gueable, IV, 9 dans GUÉABLE
Il n'y avoit gueres que le roy avoit rachapté les villes...., I, 1 dans GUÈRE ou GUÈRES
Nostre guet estoit de cinquante lances qui se te noient vers la grange auz merciers, I, 8 dans GUET
Et ouy comme on demanda la guide à ceux qui conduisoient les enseignes, et à celuy qui faisoit l'office de grand escuyer ; mais chascun respondit : Je n'en ai point ; notez qu'il ne falloit point de guide : car Dieu seul avoit guidé la compagnie au venir, VIII, 7 dans GUIDE
Avec telz expediens et habillité qui procedent de grant sens, font eviter grant peril...., II, 3 dans HABILETÉ
....Ils ne les nourrissent [leurs enfants] seullement que à faire les sotz en habillemens et en parolles, I, 10 dans HABILLEMENT
Le roy entra le lendemain en la cité de Florence ; et lui avoit ledit Pierre fait habiller [tendre] sa maison, VII, 9 dans HABILLER
Vindrent aucuns messagers qui avoient ainsi veu habiller ces chanoynes [il est dit plus haut qu'on en tua cinq ou six et mit un autre en pièces], II, 7 dans HABILLER
L'habit ne fait pas l'homme. Et entre tous ceulx que j'ay jamais congneus [Louis XI] le plus humble en parolles et en habitz, I, 10 dans HABIT
Pour la grant hayne qu'ilz avoient audit connestable, IV, 12 dans HAINE
La chose du monde que plus il hayoit en son cueur, c'estoit la maison d'Yorth, I, 5 dans HAÏR
Le dit comte marcha tout d'une boutée, sans donner aleyne à ses archiers, I, 3 dans HALEINE
Au saillir de mon enfance et en l'aage de pouvoir monter à cheval, je hantay à Lisle vers le duc Charles de Bourgongne, I, 1 dans HANTER
Bruges où hantent toutes nations...., ib. dans HANTER
Ilz allerent au lieu où hantoit cet ours, IV, 3 dans HANTER
D'autres se mirent aux embusches pour happer quelque prisonnier ou autre butin, V, 8 dans HAPPER
Et y estoit portant le harnois le chancelier de France, I, 2 dans HARNAIS ou HARNOIS
Incontinent qu'il [le duc de Bourgogne] estoit descendu de cheval au lieu où il venoit pour loger, il ostoit le menu harnoys et retenoit le corps de la cuyrasse, V, 6 dans HARNAIS ou HARNOIS
Craindre de mettre son estat en hazard d'une bataille, II, 2 dans HASARD
Et avant qu'il le souffrist, mettroit toutes choses en peril et en hazart, IV, 8 dans HASARD
Tant fut ceste mutation hastive et soubdaine, III, 6 dans HÂTIF, IVE
Il sembloit que toutes choses allassent à son plaisir, mais aussi son sens luy aydoit bien à luy faire venir cest heur, VI, 6 dans HEUR
Et si le roy eust envoyé d'heure [à temps], il eust pris le chasteau, VIII, 1 dans HEURE
Toutesfois ils arriverent encores à heure, VIII, 6 dans HEURE
Que je ne nommeray pas pour ceste heure pour briefveté, I, 2 dans HEURE
À l'eure qu'il [Louis XI] vint à la couronne, I, 3 dans HEURE
L'an mil quatre cens septante print vouloir au roy de se revencher du duc de Bourgongne et luy sembla qu'il estoit heure, III, 1 dans HEURE
Dès l'heure commença le roy à praticquer les gouvernemens de Gand, VI, 7 dans HEURE
Ainsi voyla desja une des hurtes de l'adversité, et ung grant homme mué qui avoit envoyé une si grande et solennelle ambassade, n'y avoit que trois sepmaines, V, 2 dans HEURT
Il avoit bien envoyé paravant un secretaire pour traiter que le duc de Milan, son nepveu, fust receu à hommage à Genes par procureur, VII, 2 dans HOMMAGE
Tout homme couroit vers le duc d'Orleans, à qui advenoit la couronne comme au plus prochain, VIII, 20 dans HOMME
Il [le duc de Bourgogne] n'est pas homme pour jamais se saouler d'une entreprise, IV, 1 dans HOMME
Les gens dudit duc disoient que ces Allemans estoient ordz, et qu'ils gectoient leurs houseaulx sur les licts richement parez et qu'ils n'estoient point honnestes comme nous, II, s. dans HONNÊTE
Il me respondit qu'il auroit affaire en chemin, mais que l'honneur luy en demeureroit, VIII, 2 dans HONNEUR
Et y estoye [je] honorablement receu, car les Anglois sont fort honorables, III, 6 dans HONORABLE
Ils nous vouloient attendre au plein pays, afin que rien n'eschapast ; car il leur sembloit que des montagnes en hors, on eust peu fuir vers Pise, VIII, 5 dans HORS
Je veiz un homme houzé et prest à partir qui jà avoit plusieurs lettres, II, 9 dans HOUSÉ, ÉE
Que ces Allemands estoient ords et qu'ils jetoient leurs houseaulx sur les lits richement parés, II, 8 dans HOUSEAUX
Et gaignerent une maison et prindrent deux ou trois huys et s'en servirent de pavoys, I, 3 dans HUIS
Toutes ces villes s'allyerent ensemble avec iceulx Suysses [dont on vient de parler], V, 1 dans ICELUI
Que j'ay nommées icy devant [plus haut], V, 7 dans ICI
Moy couchant avec luy [Commines et le roy Louis XI] ; combien que n'en fusse point digne et qu'il en avoit assez d'autres plus ydoines, VI, 5 dans IDOINE
Incontinent qu'il [Louis XI] fut assis à table et eut ung peu ymaginé comme vous savez qu'il faisoit, qui estoit bien estrange à ceulx qui ne le cognoissoient, IV, 7 dans IMAGINER
À voir les choses que Dieu a faites de nostre temps.... il semble qu'il ne veuille rien laisser impuni, dans le Dict. de DOCHEZ. dans IMPUNI, IE
Je ne lui veux point du tout imputer l'occasion de la guerre, IV, 13 dans IMPUTER
Les premiers jours, ces bons contes se dyent en l'oreille et bas, et après par inadvertance s'en parle on disant, II, 8 dans INADVERTANCE
Et aussi leur principale inclination est de desirer leur prince estre foible, V, 16 dans INCLINATION
Après le peuple de Liege, il n'en est nul plus inconstant que celui de Gand, dans le Dict. de DOCHEZ. dans INCONSTANT, ANTE
Incontinent que la nuyct fut venue, I, 6 dans INCONTINENT
Et alleguoient l'inconvenient advenu à son grant pere à Montereau FaultYonne [Jean de Bourgogne assassiné à Montereau], II, 12 dans INCONVÉNIENT
Notez comme un très grant prince et puissant peut très soudain tomber en inconvenient et par bien peu d'ennemis, II, 12 dans INCONVÉNIENT
Je veiz [vis] choses increables du froit, II, 14 dans INCROYABLE
Et puis tomba en grieve maladie incurable, VI, 13 dans INCURABLE
L'indisposition des personnes, car on ne doit point tenir pour conseil ce qui se fait après disner, II, 2 dans INDISPOSITION
Nul homme n'a été plus cruel que luy, ni plus mauvais, ni plus vicieux et plus infect, ni plus gourmand que luy, VII, 11 dans INFECT, ECTE
Toutes les tentes et pavillons et d'autres biens infiniz, V, 1 dans INFINI, IE
Qui fera information des grans et qui l'apportera au juge ?, V, 18 dans INFORMATION
Et soubs couleur de l'infraction de leurs privileges, V, 17 dans INFRACTION
À ceste propre instance qu'ils donnerent sus nous, donna le comte de Gaiazze sus l'avant garde, VIII, 6 dans INSTANCE
Qu'ilz estoient bien seurs de ce qu'ilz disoient, et qu'ilz monstreroient leurs instructions quand besoing seroit, V, 16 dans INSTRUCTION
Aucuns ont voulu dire que le dit conte du Mayne avoit intelligence avec eulx, mais je ne le crois pas, I, 3 dans INTELLIGENCE
Habandonnez furent [les Anglais] de ceste maison de Bourgongne, et perdirent leur temps et intelligences au royaulme, I, 7 dans INTELLIGENCE
Le duc d'Yorck.... se entitula roy, I, 7 dans INTITULER
La fille du roy d'Angleterre que jà avoient fait intituler madame la Daulphine, VI, 2 dans INTITULER
Encourir l'yre de Dieu, V, 9 dans IRE
Tant de grosses villes qui luy estoient irrecuperables par force, veu la forte main en quoy elles estoient, V, 17 dans IRRÉCUPÉRABLE
Qu'il ne partiroit point de là jusques à ce qu'on vist l'yssue de ceste matiere, II, 13 dans ISSUE
Item il est bon à entendre que si...., V, 16 dans ITEM
La derniere parole qu'il prononça jamais en devisant en santé..., VIII, 18 dans JAMAIS
Et comme ils furent si près qu'ils gettoient les lances en arrest, I, 3 dans JETER
Et que les princes doivent bien congnoistre quelles gens les meuvent [les traictez], et par especial celluy qui n'a le plus apparent du jeu, I, 13 dans JEU
Et disoient aussi que le duc de Calabre avoit envoyé homme exprès à Venise pour empoisonner les cisternes, au moins celles où ils pourroient joindre, VII, 4 dans JOINDRE
Au temps que le duc estoit joinct avecques luy et son allié, I, 2 dans JOINDRE
Le conte de Magne [qui était détaché avec 800 hommes] s'estoit joinct avec le roy, I, 3 dans JOINDRE
Pour avoir le passaige de Luxembourg en Bourgongne, et que toutes les seigneuries joignissent ensemble, IV, 12 dans JOINDRE
Ils venoient, trois journées au devant de nos gens, des citez, pour se rendre, VII, 13 dans JOURNÉE
Bien seroye d'avis que on eust bon jugement quelz sont les personnes [que l'on jugeât bien quelles sont les personnes], II, 3 dans JUGEMENT
Voyant grande quantité de lances debout, ce leur sembloit, jugerent que c'estoient les batailles du roy qui estoient aux champs, I, 11 dans JUGER
Il [le prince] sera jugé, à l'oppinion des gens, d'estre de la condition et nature de ceulx qu'il tiendra les prochains de luy, II, 3 dans JUGER
Il estoit assiz [par ses possessions] justement entre le roy et le duc, III, 11 dans JUSTEMENT
Par la mauvaistié d'ung ou de deux ne se doit laisser de faire plaisir à plusieurs, quant on a le temps et l'opportunité, II, 3 dans LAISSER
Se il eut ung petit laissé de la passion qu'il avoit contre ceste maison de Bourgongne...., V, 14 dans LAISSER
Ne leur sens ne leur congnoissance n'estoient pas souffisantes pour congnoistre le prejudice qui leur en povoit advenir par las de temps, V, 17 dans LAPS
Et fit armer largement de gens, I, 14 dans LARGEMENT
Le roy, combien que cest offre ne luy plaisoit gueres, se prinst à laver [on était à dîner], sans trop respondre à propos, IV, 10 dans LAVER
Et luy dictes [au roi] qu'il m'a bien fait laver ici par son chancelier, mais que, avant qu'il soit ung an, il s'en repentira, I, 1 dans LAVER
Il estoit de ceste propre maison, et en tenoit sa duché, et avoit esté nourri leans, V, 16 dans LÉANS
Et essayeroit de trouver quelque chose de legier à vaincre où ils peussent estre les maistres, pour leur faire revenir le cueur, II, 2 dans LÉGER, ÈRE
Lendemain que la ville fu prinse, II, 1 dans LENDEMAIN
Dedans ou près, je ne sçay lequel, III, 10 dans LEQUEL
Je parle comme un homme non lettré, V, 18 dans LETTRÉ, ÉE
Les princes en leurs jeunesses, Prol. dans LEUR
Ils eussent bien voulu le dit royaume leur, car ils y avoient meilleur droit que ceux qui l'ont possedé, VIII, 16 dans LEUR
Et avant qu'il fust midy, le pont fut levé jusques à l'autre part de la riviere, I, 6 dans LEVER
Les roys d'Angleterre ne levent jamais riens que leur domaine, si ce n'est pour ceste guerre de France, IV, 11 dans LEVER
Jamais nul plus liberalement ne donna audience à ses serviteurs et subjects, V, 9 dans LIBÉRALEMENT
Entre autres choses, il print [dans le pillage des biens de Pierre de Médicis] une licorne entiere qui valoit six ou sept mille ducats, et deux grandes pieces d'une autre, et plusieurs autres biens, VII, 9 dans LICORNE
Le roy René l'institua en son lieu, avant que mourir, VII, 1 dans LIEU
En lieu de le recueillir, luy tyrerent de grans coups de canon, III, 4 dans LIEU
Toutes fois cela n'eut point de lieu et l'empeschoit Monseigneur de Ligny, VIII, 2 dans LIEU
La prochaineté du lignage qui estoit entre le roy et l'evesque du Lyege, II, 9 dans LIGNAGE
Et ainsi de ma souvenance sont morts en ces divisions d'Angleterre bien quatre-vingts hommes de la lignée royale d'Angleterre, dont une partie j'ay congneus, I, 7 dans LIGNÉE
Homme de petite lignée, 7, Prol. dans LIGNÉE
Ces vieilles ligues d'Allemaigne qu'on appelle suysses, V, 1 dans LIGUE
Si je faulx aux termes comme ung mois plus ou moins, les liseurs me excusent s'il leur plaist, VI, 3 dans LISEUR, EUSE
Il se coucha sur son lit de camp, III, 10 dans LIT
Il avoit esté de leur mestier, et en avoit porté robbe de livrée, II, 3 dans LIVRÉE
Et aussi l'armée du roy logée près de luy, V, 8 dans LOGER
Comme a dit le pape Alexandre qui regne, les François y sont venus [en Italie] avec.... de la croye en la main des fourriers, pour marquer leurs logis, sans autre peine, VII, 14 dans LOGIS
Et ne regardoient point à plus loing, V, 16 dans LOIN
Sans leur donner loysir de tirer ung coup de flesche, I, 3 dans LOISIR
Il advertist bien les amys secrets de ce qu'ils avoient à faire, et se mist en la mer à son beau loysir, III, 4 dans LOISIR
Tout au long du chemin, I, 2 dans LONG, ONGUE
Toutes fois il recouvra ses pieces [son argent] à la longue, VII, 5 dans LONG, ONGUE
Luy apporta trois lignes de sa main en ung loppin de papier, et ployé bien menu, contenant ces mots...., III, 2 dans LOPIN
Pour lors estoient les subjectz de cette maison en grant richesse, I, 2 dans LORS
Artillerie belle et grande selon le temps de lors, ib. dans LORS
Ceux là le servirent loyaument, VIII, 14 dans LOYALEMENT
Et autres maigres excuses, IV, 2 dans MAIGRE
Et promettoient et juroient l'ung à l'autre que le premier des deux qui luy pourroit mettre la main dessus, le faire mourir dedans huyt jours, III, 11 dans MAIN
Le duc de Bourgongne plusieurs fois les vouloit appointer, mais il ne le peut ; le pape et l'empereur à la fin y mirent fort la main, IV, 1 dans MAIN
L'ung fist le serment en la main du roy que..., IV, 8 dans MAIN
Pour monstrer que bien tard ung prince se doibt mettre soubz la main d'ung autre, V, 8 dans MAIN
Rendist Cambrai ou la mist en main neutre, VI, 3 dans MAIN
Et preschoit [le frère Hiéronyme] que l'estat de l'Eglise seroit reformé à l'espée ; cela n'est pas encores advenu : mais il en fut bien près : et encores le maintient, VIII, 2 dans MAINTENIR
Le roy, à qui il suffisoit d'avoir joué son personnage.... ne leur fist aucune malle responce, mais seullement leur dist...., IV, 8 dans MAL, ALE
Plus de follye que de malice, V, 17 dans MALICE
Venant devers luy à son mandement, VII, 11 dans MANDEMENT
Surtout quant ils veullent avoir les offices et benefices et les grans manimens du pays, VI, 3 dans MANIEMENT
Peu ou riens faisoit de luy, mais en toutes choses estoit manié et conduit par aultruy, II, 15 dans MANIER
Nonobstant que ladite fille fust née soubz le manteau de mariage, V, 7 dans MANTEAU
Le roy faisoit bonne chere [bon visage], et se trouvoit chacun à bon marchand ; et n'estions point tant en gloire comme peu avant la bataille, VIII, 6 dans MARCHAND, ANDE
Conclud la treve pour neuf ans marchande et revenant chacun au sien, Mém. p. 310. dans LACURNE dans MARCHAND, ANDE
Ceulx d'Amiens marchandoient [à se décider], car l'armée du roy estoit auprès, et le duc à Dourlans avec quatre ou cinq cens chevaulx, III, 2 dans MARCHANDER
Il [l'ours] me disoit que jamais je ne marchandasse de la peau de l'ours jusques à ce que la beste feut morte, IV, 3 dans MARCHANDER
Luy estoit ordonné d'entrer en praticque du mariage à la seur du roy d'Angleterre, mais non pas de conclure le marché, I, 5 dans MARCHÉ
Les ennemis en eussent eu bon marché, s'ils l'eussent assailli, VIII, 5 dans MARCHÉ
Le roy nostre maistre fut marry et eut quelque honte en ce cas, V, 7 dans MARRI, IE
Il y avoit gagné vingt mille escus et deux pennes de martres, V, 15 dans MARTRE ou MARTE
Je me passasse bien de parler de ce fait, pour ce que ce n'est pas le train de ma matiere, mais...., IV, 1 dans MATIÈRE
Mais bien oyons dire qu'ilz ont guerres et divisions comme nous [l'Afrique et l'Asie] et encores plus mecaniquement, car j'ay seus plusieurs lieux où ils se vendent les ungs aux autres aux chrestiens, V, 18 dans MÉCANIQUEMENT
Et affin qu'il n'eust cause de faire un meschant appoinctement pour peu d'argent, IV, 9 dans MÉCHANT, ANTE
En une aultre maison de la ville [Florence] avoit [Pierre de Médicis] retiré tout ce qu'il avoit vaillant et bien trois mil medailles d'or et d'argent, bien la pesanteur de quarante livres : et croy qu'il n'y avoit point autant de belles medailles en Italie, dans DE LABORDE, Ém. p. 385 dans MÉDAILLE
Faire office de juge ou de mediateur, VI, 13 dans MÉDIATEUR, TRICE
Aucuns eurent desir de nous assaillir, et mon advis est qu'ils en eussent eu le meilleur [qu'ils nous eussent battus], II, 1 dans MEILLEUR, EURE
Aussi le maistre des seigneurs Dieu s'en mesloit, et chacun le cognoissoit, VII, 10 dans MÊLER
Escripre et mettre par memoire ce que j'ay sceu et congneu des faicts du roy Loys, Prol. dans MÉMOIRE
La plus grande [armée] qui ayt esté depuis memoire d'homme ne de long temps paravant, IV, 5 dans MÉMOIRE
De fresche memoire et datte, IV, 10 dans MÉMOIRE
Des choses contenues en certain memoire, II, 3 dans MÉMOIRE
Chascun jour se menoient de petiz marchez pour soustraire gens l'ung à l'autre, I, 9 dans MENER
Et au partir advisa une plus belle mensonge.... ce fut qu'il me dit...., VIII, 12 dans MENSONGE
Celluy qui se estimeroit jusques là mesprendroit envers Dieu, I, 3 dans MÉPRENDRE (SE)
Sans en rien l'avoir merité, V, 18 dans MÉRITER
Et n'estoit point de merveilles se le roy en avoit crainte ; car son frere eust esté bien grant, se le mariage eust esté fait, III, 8 dans MERVEILLE
Ils estoient bien six mil hommes de cheval qui faisoient merveilleusement de maulx, I, 8 dans MERVEILLEUSEMENT
Lequel fut merveilleusement effroyé de ces nouvelles, III, 5 dans MERVEILLEUSEMENT
Et conceut une très merveilleuse haine contre luy, III, 2 dans MERVEILLEUX, EUSE
S'il m'eust voulu croire, il ne luy fust point ainsi mesadvenu, VII, 8 dans MÉSAVENIR
Et petit à petit le mettoye en ce qu'il avoit à faire [je lui expliquais ce qu'il allait avoir à faire], IV, 7 dans METTRE
Après ceste grant honte que fist le duc de Bourgogne, il ne mist gueres à recevoir dom maige, IV, 13 dans METTRE
Il desiroit grant gloire, qui estoit ce qui plus le mettoit en ses guerres que nulle autre chose, V, 9 dans METTRE
Et tout le meuble qu'il recueillit dudit connestable ne valloit point quatre-vingt mil escuz, IV, 13 dans MEUBLE
Et si aucun leur en veult faire quelques remonstrances, nul ne le soutiendra, et, au mieulx venir, le tiendront à fol, V, 18 dans MIEUX
Aussi y estoit le conte de Lodesme son mignon en grant triumphe, II, 8 dans MIGNON, ONNE
Que les archiers soient à milliers ; car en petit nombre ne vallent riens, I, 3 dans MILLIER
À trois millions de francs près, V, 18 dans MILLION
Et davantage luy payer dix mil Angloys pour quatre moys, affin que plus aysement il portast les mises de l'armée, VI, 2 dans MISE
Et jà estoit le lieu moite, pource que l'hiver approchoit, et que c'est pays bas, VIII, 9 dans MOITE
Ils ne pensoient qu'à leurs divisions, et à faire ung monde neuf, et ne regardoient point à plus loing, V, 16 dans MONDE
Ils en eurent un monde de biens, qui estoient dedans [le chasteau], VII, 14 dans MONDE
Ung quartier [de pension] montant neuf mil francs, I, 1 dans MONTANT
Ils [les gens de guerre] faisoient monstre tous les moys sur les lieux et recevoient argent, III, 1 dans MONTRE
Le roy et la cour monstroient, en tout et partout, de luy vouloir aider, VII, 1 dans MONTRER
Je rompiz la parolle et la convertiz en moquerie, IV, 11 dans MOQUERIE
[à la bataille de Montlhéry] du costé du roy fust un homme d'estat, qui s'enfuit jusques à Luzignan, sans repaistre ; et du costé du comte [de Charolois], un autre homme de bien jusques au Quesnoy-le-Comte ; ces deux n'avoient garde de se mordre l'un l'autre, Mém. I, 4 dans MORDRE
La chapelle de Saint Marc [de Venise], qui est la plus belle et riche chapelle, toute faite de musaïcq en tous endroits, VII, 15 dans MOSAÏQUE
Il fut contraint de leur accorder toutes leurs demandes ; et après qu'il leur eut dit le mot après plusieurs allées et venues..., II, 4 dans MOT
Et dist quelque bon mot à chascun de ses gens [quelque mot aimable], IV, 10 dans MOT
Le lieu n'est pas defensable, car la motte est de main d'homme faite et petite, VII, 12 dans MOTTE
Il avoit affaire à moult de lieux, VI, 13 dans MOULT
Son neveu, le duc de Milan, se mouroit, VII, 6 dans MOURIR
Incontinent que ung discord se mouvoit en Angleterre, VI, 2 dans MOUVOIR
Qui peut avoir meu le conte de prendre cette alliance, I, 1 dans MOUVOIR
Vous devez avoir entendu au long dont mouvoit ceste guerre, III, 3 dans MOUVOIR
Moyennant qu'il eust la grace de son pere, I, 1 dans MOYENNANT
Semblablement y envoya le comte Palatin et les Suisses pour moyenner et pacifier, VII, 3 dans MOYENNER
Et ceulx là sont incontinent muez d'amour en hayne et de hayne en amour, I, 16 dans MUER
De là tyra le dit duc devant la cité de Lyege, lesquelz estoient en grant murmure, II, 3 dans MURMURE
Après le decès de si grands et puissans princes les mutations sont grandes, Prol. dans MUTATION
Nageant entre les deux, IV, 4 dans NAGER
J'entends de ceulx qui estoient ses subjecis et en son royaulme, car tous les aultres ne nageoient qus soubz le vent de cestuy, V, I dans NAGER
Il faut que tout paye gabelle à Venise, si on veut nager par ledit golfe, VIII, 14 dans NAGER
Gens qui nagueres avoient esté leurs ennemys, V, 9 dans NAGUÈRE ou NAGUÈRES
Dedans la navire, VII, 13 dans NAVIRE
Il avoit esté de necessité que...., II, 4 dans NÉCESSITÉ
Et que en sa necessité il n'avoit jamais trouvé si bon amy, IV, 10 dans NÉCESSITÉ
Ils desappoincteront ceulx qui bien auront servy leurs predecesseurs, pour faire gens neufs, V, 18 dans NEUF, EUVE
Le neu de ceste matiere ne luy fut jamais descouvert, I, 2 dans NOEUD
Les ditz privileges ne leur servoient que de noyse avec leur prince, V, 16 dans NOISE
La craincte fut plus grande que la perte des deux costez ; car il ne se perdit nul homme de nom, I, 9 dans NOM
À Sainct Mor des fossez se logerent les ducs de Berry et Bretaigne avec ung nombre de leurs gens, et tout le demourant envoyerent loger à...., I, 6 dans NOMBRE
Il y avoit largement gens d'armes et grant nombre d'artillerie, V, 15 dans NOMBRE
....Que si tous les bons jours qu'il a euz en sa vie estoient nombrez, il s'en trouveroit bien peu, VI, 13 dans NOMBRER
Et y estoient comprins tous les alliez d'ung costé et d'autre, et nomméement de la part du roy d'Angleterre, IV, 8 dans NOMMÉMENT
Le roy nomma [adressa] une lettre audit connestable et luy mandoit ce que...., IV, 11 dans NOMMER
Cent mille francs [empruntés] cousterent en quatre mois quatorze mille francs d'interests ; mais chascuns disoient que des nommez [certaines gens] avoient part à cest argent et au profit, VII, 4 dans NOMMER
Il faut noter que tous les hommes qui jamais ont esté grans.... ont commencé fort jeunes, I, 10 dans NOTER
Sa foy [de Dieu] est assez ample et estendue et toute notoire à ceulx qui la veulent entendre, V, 18 dans NOTOIRE
Et luy sembloit que le connestable estoit cause et vraye nourrice de ceste guerre, III, 11 dans NOURRICE
Dissimuler toutes ces desobeissances, affin de ne nourrir guerres à ses subjectz, II, 4 dans NOURRIR
Le mariage du roy qui est aujourd'huy avec la fille aisnée du roy Edouard.... et la duché de Guyenne pour le nourrir, IV, 8 dans NOURRIR
Les princes sont plus enclins en toutes choses voluntaires que autres hommes, pour la nourriture et petit chastoye que ilz ont eu en leurs jeunesses, Prol. dans NOURRITURE
Et s'il n'eust eu la nourriture autre que les seigneurs que j'ay veus nourrir en ce royaulme.... car ils ne les nourrissent seullement que à faire les sotz en habillement et en parolles, de nulle lettre ilz n'ont congnoissance, I, 10 dans NOURRITURE
Et combien que je n'aye demouré sur le lieu, si fuz-je informé comme les affaires passoient, et le povez bien aysement entendre pour la congnoissance et nourriture que j'avoye eu de l'ung costé et de l'autre, v, 13 dans NOURRITURE
Pour commencer à faire cas de nouvelleté, ils misrent hors de prison le duc de Gueldres, V, 17 dans NOUVEAUTÉ
Et les vins les meilleurs dont se peult adviser.... d'eaux n'estoit nouvelle, IV, 9 dans NOUVELLE
Survint l'entrée de la nuyt, I, 4 dans NUIT
J'ay fait plus continuelle residence avecques lui [Louis XI] que nul autre, Prol. dans NUL, NULLE
Et luy fit le roy l'obedience filiale, en toute humilité, VII, 12 dans OBÉDIENCE
En ceste saison mourut son pere, auquel il fist très grant et solennel obseque, et signifier la mort dudit seigneur au roy, II, 1 dans OBSÈQUES
Et luy eust mieulx valu [à Charles le Téméraire] n'estre jà obstiné en sa demeurée [lorsqu'il remit le siége devant Nancy], V, 5 dans OBSTINER
Ne dura le debat gueres, car il [Édouard] retourna et obtint la victoire, VI, 13 dans OBTENIR
L'occasion de la venue dudit duc de Bourbon estoit pour gagner...., I, 2 dans OCCASION
Je ne lui veulx point du tout imputer l'occasion de la guerre, IV, 13 dans OCCASION
N'y a roy ne seigneur sur terre qui ait povoir, oultre son domaine, de mettre ung denier sur ses subgectz sans octroy et consentement de ceulx qui le doivent payer, sinon par tyrannie ou violence, V, 18 dans OCTROI
Et très voulentiers et bien liberallement ilz les octroyent [les aides ou subsides], IV, 1 dans OCTROYER
J'ay veu beaucoup d'exemples de ceste matiere à l'oeil, et ne parle pas par ouyr dire, I, 16 dans OEIL
Ung prince doit bien avoir l'oeil quelz gouverneurs il mect en un pays nouvellement joinct à sa seigneurie, V, 1 dans OEIL
Quelque oeuvre que vous avez intention de faire en langue latine, Prol. dans OEUVRE
Complaire à leurs maistres et leur louer toutes leurs oeuvres, soient bonnes ou mauvaises, II, 6 dans OEUVRE
Aussi bien il y a des peuples qui offencent contre leur seigneur, V, 18 dans OFFENSER
Tel perdoit ses offices et estatz pour s'en estre fuy.... et furent donnés à autres qui avoient fui dix lieues plus loing, I, 4 dans OFFICE
Cappitaine de Callais et autres grosses offices, III, 4 dans OFFICE
Et chevaucherent bien armez, et sembloit bien qu'ils eussent bon vouloir de faire leurs offices, I, 6 dans OFFICE
À commencer la guerre et à l'entreprendre ne se fault point tant haster, et a l'on assez de temps, V, 18 dans ON
Le roy Louys unzisme, Prologue. dans ONZIÈME
Quelque chose qui luy fut dit et oppiné, il delibera de...., I, 3 dans OPINER
Quoy voyant, le roy se mit en opinion de passer outre, VII, 6 dans OPINION
Et là nous dist à tous le duc Jehan : Or çà nous sommes à ce que nous avons tousjours desiré, I, 11 dans OR
Il faut tenir pour seur que la grant prosperité des princes, ou leurs grandes adversitez procedent de sa divine ordonance [de Dieu], V, 9 dans ORDONNANCE
Et y estoient [avec le roy] toutes les ordonnances du royaulme qui povoient bien estre XXIII cens hommes d'armes environ, I, 3 dans ORDONNANCE
Et estoit l'armée très puissante et plus belle que jamais eut ; car il y avoit douze cens lances d'ordonnance qui avoient trois archiers pour hommes d'armes, et le tout bien en poinct et bien montez, III, 8 dans ORDONNANCE
Au lieu qui avait esté ordonné pour la bataille, I, 3 dans ORDONNER
Dieu qui ordonne de tel mystere, I, 3 dans ORDONNER
Les ordonnez à ceste entreprinse estoient jà sur la riviere, I, 9 dans ORDONNER
Après que le roi eut ordonné de son affaire comme il entendoit, VIII, 2 dans ORDONNER
Les princes de l'empire, encores que l'empereur fust homme de peu de vertus, y donneroient ordre [empêcheraient les conquêtes que prétendait faire le duc de Bourgogne], IV, 1 dans ORDRE
Pour remontrer au roy le mauvais ordre et injustice qu'il faisoit en son royaulme, I, 2 dans ORDRE
Commença à marcher le conte de Charolois, laissant, comme j'ay dit, toute ordre par avant devisée, I, 3 dans ORDRE
Et s'estoient faits freres d'ordre, car il portoit la toison et le dit duc portoit la jartiere, III, 6 dans ORDRE
Son trespas où j'estoye present, Prol. dans OU
Que jamais j'aye congneu nul prince où il y eust moins de vice, ib. dans OU
Arriverent les ambassadeurs du roy où estoit le conte d'Eu, le chancelier de France...., I, 1 dans OU
Et s'en retourna à Paris là où il fist long sejour, v, 7 dans OU
Il ne fault marchander la peau de l'ours, devant que la beste soit prise et morte, IV, 3 dans OURS
Ung village appellé Longjumeau et.... à Montlhery qui est à deux lieues oultre, I, 3 dans OUTRE
Legierement il avoit esté meu d'y venir et oultre l'oppinion de plusieurs de son conseil, V, 7 dans OUTRE
Le roy d'Angleterre trouva ces ouvertures très bonnes, IV, 7 dans OUVERTURE
Pour la pacification de leur pays, VI, 9 dans PACIFICATION
Et que on print journée pour povoir amyablement pacifier, et que ce pendant fust donnée surceance de guerre, V, 16 dans PACIFIER
Pour combatre n'y avoit point plus de neuf mille hommes, dont je conte deux mille pour la sequelle et serviteurs des gens de bien de l'ost ; je ne conte point pages ne valets de sommiers ne telles gens, Mém. p. 656, dans LACURNE dans PAGE
En nostre ost y eust grande sequelle de paillards et paillardes à pié, qui faisoient le dommage des morts, VIII, 6 dans PAILLARD, ARDE
Et que ledit frere Hieronime [Savonarole] n'estoit qu'un heretique et un paillard [mauvais homme], VIII, 19 dans PAILLARD, ARDE
Tous les archiers deshousez, chascun ung pal planté devant eulx, I, 3 dans PAL
Et si la hayne y avoit esté par avant grande, elle l'estoit encores plus, III, 11 dans PAR
Très volontiers il luy laisseroit trois mille florins par an, par condition qu'il n'entreroit jamais dans la duché, IV, 1 dans PAR
J'ay cecy dit par cy-devant, IV, 5 dans PAR
Il avoit maintes espies et messagiers par pays, V, 1 dans PAR
Qui par longues années avoit esté prisonnier en Bretaigne, I, 7 dans PAR
Ainsi se paracheva ce mariage, VI, 3 dans PARACHEVER
De tous costez se commencerent à declairer gens contre ledit duc.... et sembloit qu'il y eust très grant pardon à luy mal faire, V, 2 dans PARDON
Le plaisir du roy avoit esté que feusse vestu pareil de luy ce jour, IV, 10 dans PAREIL, EILLE
Le parlement [en Angleterre] qui vault autant comme les trois estats, IV, 1 dans PARLEMENT
Ilz se mirent à parlementer sur le pont [à Montereau-fault-Yonne], IV, 9 dans PARLEMENTER
Or fault ung peu parler comment le roy estoit allé en Bourbonnoys...., I, 2 dans PARLER
Il faudroit que nous en parlissions, VIII, 9 dans PARLER
Ung escu pour pipe de vin qui passoit parmy ses limites, III, 11 dans PARMI
Le roy commença la parolle et luy dist, IV, 10 dans PAROLE
Ce prince est loué pour son eloquence et industrie et à cause de plusieurs autres dons de nature, gracieux et debonnaire, mais souillé du crime de parricide en la mort de son neveu, Mém. t. III, Preuves, p. 366, dans LACURNE dans PARRICIDE
Au moins en public ; je ne sçay s'ilz disoient ainsi à part, II, 3 dans PART
Les deux parts des nostres y moururent, VIII, 14 dans PART
Ceulx de la part du roy [l'armée du roi], I, 3 dans PART
Usurperent ou eurent à bon tiltre, je ne sçay lequel, car de telles choses le partage s'en fait au ciel, I, 3 dans PARTAGE
Le cardinal escrivoit à monseigneur de Guyenne l'exhortement de ne prendre nul autre partage que celluy que...., II, 15 dans PARTAGE
Après le partement des ambassadeurs dessus dicts, I, 2 dans PARTEMENT
Il fut de ceste opinion, disant que jamais n'auroit si beau parti [occasion], II, 1 dans PARTI
Il l'envoya querir à son disner avec luy, et luy offroit de très beaulx et bons partis, s'il eust voulu demourer, IV, 10 dans PARTI
Il [le comte de Campobache] trahissoit celluy qui l'avoit recueilly vieil et povre et sans nul party, v, 6 dans PARTI
Et doivent bien craindre les princes ou ceulx qui regnent aux grandes seigneuries, de laisser engendrer une partialité en leur maison, I, 7 dans PARTIALITÉ
En l'instant que l'ame est separée du corps, la sentence en est donnée de Dieu, selon les oeuvres et merites du corps, laquelle sentence s'appelle le jugement particulier, VI, Conclus. dans PARTICULIER, ÈRE
Lesquelles estoient escriptes partie de la main de ladicte damoyselle et partie de la main de la duchesse de Bourgongne, V, 16 dans PARTIE
Il seroit à son choix de se declairer de la partie du roy ou de la leur, III, 11 dans PARTIE
La marquise de Montferrat.... grande partisane des François, VIII, 9 dans PARTISAN
Entre tous ceulx que j'ay jamais cogneuz, le plus sage pour soy tirer d'ung mauvais pas et temps de adversité, c'estoit le roy Loys unziesme nostre maistre, I, 10 dans PAS
Encore en ce pas [à ce propos] me faut alleguer nostre maistre, III, 12 dans PAS
Il fut ordonné de y faire ung pont bien passant et assez large...., IV, 9 dans PASSANT, ANTE
Passer un traité, I, 13 dans PASSER
Nul prince ne le passa jamais [le duc de Bourgogne] de desirer nourrir grans gens et les tenir bien reiglez, V, 9 dans PASSER
La patience qu'il [Louis XI] a portée en ses passions a esté semblable à celle qu'il a fait porter aux autres, VI, 12 dans PASSION
Le roy Ferrand porta grande passion en son coeur de voir venir sur luy ceste armée, et qu'il n'y pouvoit remedier, VII, 11 dans PASSION
Aucune nature n'est exempte de passion, et tous mangent leur pain en peine et douleur, VIII, 13 dans PASSION
À quoy le conte de Charolois par plusieurs fois voulut respondre comme fort passionné de ceste injure qui se disoit de son amy, I, 1 dans PASSIONNER
Les plus sages errent très souvent pour estre passionnez aux matieres de quoy l'on parle, II, 2 dans PASSIONNER
Et nous feusmes l'espace de plus de deux patenostres avant que...., II, 12 dans PATENÔTRE
Traitons et consentons avec les susdits bourgmaistres, advoyers, conseils, citoyens, communautez et patriotes des citez, villes, terres et cantons de la vieille ligue de la haute Allemagne, t. III, p. 213, dans LACURNE dans PATRIOTE
Et se peut voir par les tours [du chàteau d'Amboise], par où l'on monte à cheval, et par ce qu'il avoit entrepris en la ville, dont les patrons estoient faits de merveilleuse entreprise et despence, et qui de long temps n'eussent pris fin...., VIII, 18 dans PATRON
Gaignerent une maison, prindrent deux ou trois huys, et s'en servirent de pavoys, I, 3 dans PAVOIS
Tant pour le camp que des mortes payes, VI, 7 dans PAYE
Les terres de Picardie, desquelles le roy avoit payé quatre cens mil escus d'or, I, 14 dans PAYER
Et avec ceste fable paya l'empereur nostre homme sans faire autre responce [la fable de la peau de l'ours], IV, 3 dans PAYER
Et ferma ledit conte un grand pays de son charroy et de son artillerie, et mist tout son ost dedans, I, 6 dans PAYS
À la longue n'est nulles des grandes [nations] dont le pays à la fin ne demeure aux paisans [aux nationaux, par opposition aux étrangers, à propos des mariages des princesses héritières], VI, 2 dans PAYSAN, SANNE
Tantost l'ung dira, le roi est contre nous, et puis pensera de se fortifier et de se accointer de ses ennemys, VI, 13 dans PENSER
Et me y avoit envoyé le roy avec les pensionnaires de sa maison [gardes, satellites], et fut la premiere fois que il bailla chief aus ditz pensionnaires, VI, 4 dans PENSIONNAIRE
Et dura jusques au samedy ensuyvant penultime d'aoust, VI, 11 dans PÉNULTIÈME
Etluy [Louis XI] estant à son disner, luy vint comme une perclusion, et perdit la parolle, VI, 7 dans PERCLUSION
Les capitaines ne vouloient hazarder ceste compagnie, craignant que, s'ils la perdoient, ce ne fut la perdition du roy, III, 4 dans PERDITION
Et furent contraintz de passer parmi nous, aucuns eschapperent, et le plus se perdirent, I, 4 dans PERDRE
Craindre à offenser Dieu et à persecuter le peuple et ses voysins, VI, 13 dans PERSÉCUTER
Le roi estoit fort persecuté des Anglois, IV, 9 dans PERSÉCUTER
Se trouver entre les mains des vrays et anciens persecuteurs de sa maison, V, 17 dans PERSÉCUTEUR, TRICE
Il usoit de ceste parolle au personnage propre [il disoit à la personne même], I, 10 dans PERSONNAGE
Des deux princes il advient souvent que l'ung a le personnage plus honneste et plus agreable aux gens que l'autre, II, 8 dans PERSONNAGE
Le seigneur Durfé, Poncet et Riviere et plusieurs autres petits personnages, III, 8 dans PERSONNAGE
Et de ce petit que j'ay veu, ne veis jamais gens qui eussent meilleur vouloir de combattre, I, 3 dans PETIT, ITE
L'empereur estoit de très petit cueur, et enduroit toutes choses pour ne despendre riens, IV, 1 dans PETIT, ITE
Et division se mist entre eulx, qui a duré jusques au jourdhuy ou peu s'en fault, I, 3 dans PEU
Et le peuple esmeu par les ennemis dudit frere [Savonarole], VIII, 19 dans PEUPLE
Le roy fut adverty de l'arrivée de tous ces gens dessus nommez, si entra en grant paour [à Péronne], II, 5 dans PEUR
Et comme ilz estoient de plusieurs pieces [les membres du conseil de l'armée], non pas obeyssans à ung seul seigneur, I, 5 dans PIÈCE
Les grans pilleries qu'il avoit faictes audit pays, VI, 3 dans PILLERIE
Le roy Edouard fit mourir son frere le duc de Clarence en une pippe de malvoisie, I, 7 dans PIPE
Ainsi s'est departie cette assemblée de mocquerie et de picque, II, 8 dans PIQUE
Encores y avoit une autre picque entre le duc et le connestable, III, 11 dans PIQUE
Ou à tout le moins et au pis aller une bien glorieuse fin, II, 12 dans PIS
Plaintes et piteuses larmes, V, 8 dans PITEUX, EUSE
Affin que ceulx qui viendroient après luy [Louis XI] fussent ung peu plus piteux du peuple, VI, 12 dans PITEUX, EUSE
Je estime que cecy vient de Dieu qui regarda en pitié ce royaulme, IV, 1 dans PITIÉ
Le debat avoit esté plaidoyé devant luy par plusieurs fois, V, 17 dans PLAIDER
Receut plusieurs playes [blessures] pour luy, VI, 5 dans PLAIE
Les aucuns sages [princes] se sont bien sceu servir des plus apparans [clercs pour conseillers], et les chercher sans y rien plaindre, II, b. dans PLAINDRE
Parler à quelque amy, et hardiment plaindre ses douleurs, V, 5 dans PLAINDRE
La requeste qu'il vous a pleu me faire, Prol. dans PLAIRE
ch. 46. Et asseuroit de soy y trouver de brief, là ou ailleurs, au bon plaisir du roy, V, 2 dans PLAISIR
À tout prendre, c'est [Paris] la cité que jamais je veisse environnée de meilleur pays et plantureux, I, 8 dans PLANTUREUX, EUSE
Le povre homme estoit couché tout plat contre terre et faisoit le mort, IV, 3 dans PLAT, ATE
La plus part de sa vie, la plus part de son ost, passim. dans PLUPART (LA)
Il tint conseil la plus part du jour et partie de la nuyct, II, 9 dans PLUPART (LA)
Luy dist que les François estoyent ralliez sur le champ, et, s'il chassoit plus gueres, il se perdroit, I, 4 dans PLUS
Je veux laisser, de tous points, à parler des choses d'Italie et de Castille, et retourner à parler de...., VIII, 18 dans POINT
Le grand nombre [des gens d'armes] estoit assez mal empoint, car ils ne avoient point de payement...., I, 2 dans POINT
Ainsi desiroit de tout son cueur de povoir mettre une grant pollice en ce royaulme et principallement sur la longueur des procès...., VI, 6 dans POLICE
Et estoit fort pompeux en habillemens et en toutes autres choses, V, 9 dans POMPEUX, EUSE
Vers le ponant, IV, 6 dans PONANT
Lesquels, ayans le port [support] du pape et du roy Ferdinand, cuyderent faire tuer Laurens de Medicis, VI, 5 dans PORT
E stendoit ses limites plus avant que le traicté ne portoit, III, 1 dans PORTER
Je sçay bien que ma langue m'a porté grant dommage, I, 10 dans PORTER
Le duc de Bourgogne portoit fort grant honneur aux ambassadeurs et gens estranges, V, 9 dans PORTER
Autant que la veue pouvoit porter, I, 6 dans PORTER
Sa personne pouvoit assez porter le travail qui luy estoit necessaire, III, 3 dans PORTER
Je luy ose bien porter ceste louenge, et ne sçay si je l'ay dit ailleurs, III, 12 dans PORTER
Le duc de Bretaigne et le duc nouveau de Normandie, lesquelz allerent à Rouen prendre leur possession, I, 14 dans POSSESSION
Les bleds estoient grands et la pouldre la plus terrible du monde, tout le champ semé de mors et de chevaulx, et ne se congnoissoit nul homme mort pour la pouldre, I, 4 dans POUDRE
Et pour quelque bruyt qu'il y eust en l'ost, il ne s'estoit point voulu bouger, IV, 10 dans POUR
Ayant moins de crainte que je n'euz jamais, pour la jeunesse en quoy j'estoye, et que je n'avoie nulle congnoissance de peril, I, 3 dans POUR
Et se prenoit ung escu pour pipe de vin qui passoit parmy les limites, III, 11 dans POUR
Homme sans foy s'il voyoit son profit pour la rompre, VII, 2 dans POUR
Et y mourut ce jeune et vaillant chevalier pour estre mal armé, I, 3 dans POUR
Et fut ceste guerre depuis appellée le bien publicque, pource qu'elle s'entreprenoit soubz couleur de dire que c'estoit pour le bien publicque du royaume, I, 2 dans POURCE QUE
À pied sans chausses, pourchassant sa vie de maison en maison, III, 4 dans POURCHASSER
Disant les raisons pourquoy, I, 3 dans POURQUOI
Les petits et les poures treuvent assez qui les pugnissent quant ilz font le pourquoy, V, 18 dans POURQUOI
Et continuoit ceste poursuytte [le projet du mariage de sa fille], III, 3 dans POURSUITE
Je dis que je n'irois point seul et que je voulois un tesmoin : et pourtant vint avec moy un appellé Robertet, VIII, 7 dans POURTANT
Ce qu'ils [les Anglais] refuserent, pourtant que ils ne voulurent faire ledit hommage, I, 7 dans POURTANT
Et jamais n'en estoit peu venir à bout, IV, 5 dans POUVOIR
S'apela cette guerre briguerie ou la praguerie, Mém. p. 502, dans LACURNE dans PRAGUERIE
Et pour l'instruction dudit Cluny lui estoit ordonné d'entrer en praticque du mariage à la seur du roy d'Angleterre, I, 5 dans PRATIQUE
La praticque de paix continuoit tousjours plus estroit entre le roy et le conte de Charolois, I, 12 dans PRATIQUE
Et ceux qui ne les pratiquoient [les princes] point de si près comme moy, les reputoient estre bien heureux, VIII, 13 dans PRATIQUER
On pratiquoit Amyens, Abbeville.... pour les remettre en la main du roy, III, 1 dans PRATIQUER
Le roy praticquoit les serviteurs dudit duc de Guyenne, et en vouloit retyrer les ungs par amour et les autres par force, III, 8 dans PRATIQUER
Cependant sourdit grand different entre le seigneur Ludovic et Robert de Sainct Severin.... et demeura le pré [la place, l'avantage] au seigneur Ludovic, VII, 2 dans PRÉ
N'y est memoire d'eulx [des Français en Sicile] que pour les sepultures de leurs predecesseurs, VI, 3 dans PRÉDÉCESSEUR
Le roy René le prefera [son neveu] devant ledit duc de Lorraine, qui estoit fils de sa fille, VII, 1 dans PRÉFÉRER
Au grant prejudice du duc de Bourgongne, V, 6 dans PRÉJUDICE
Les premiers vont devant, Petit Jehan de Saintré, p. 316. dans LACURNE. Et y entrerent ceulx-là premiers que nous, Il, 13 dans PREMIER, IÈRE
D'aucuns qui avoient premier loué le voyage le blasmoient, VII, 7 dans PREMIER, IÈRE
Lequel me print en son service, I, 1 dans PRENDRE
Prendre fin et desolations [les royaumes], I, 3 dans PRENDRE
Et aux aucuns en print mal, I, 8 dans PRENDRE
L'an 1470 print vouloir au roy de se revencher du duc de Bourgongne, III, 1 dans PRENDRE
Il se print en mocquerie et dist...., III, 10 dans PRENDRE
Et s'en print l'on à rire, et s'en alla chascun desarmer et coucher, I, 5 dans PRENDRE
Il print de là son chemin en Normandie, III, 10 dans PRENDRE
Et tantost après que il en eust des nouvelles, il print la maladie, V, 18 dans PRENDRE
Et prenoit merveilleusement ceste matiere à cueur, III, 8 dans PRENDRE
Ne sont-ce pas icy de vrays preparatifz que Dieu faisoit de l'Ancien Testament à ceulx de qui il vouloit muer la fortune de bien en mal ?, IV, 13 dans PRÉPARATIF
Nous estions près les ungs des autres comme de quatre lieues au moins, IV, 8 dans PRÈS
La preservation de l'estat et deffence du royaulme, VI, 7 dans PRÉSERVATION
Je couchai en une vigne bien en presse sus la terre, sans autre avantage et sans manteau ; car le roy avoit emprunté le mien le matin, VIII, 6 dans PRESSE
Envoyoit devers le roy le presser de paix ou du moins de treve, VI, 2 dans PRESSER
Et les pressoit fort qu'ils lui voulussent donner...., III, 3 dans PRESSER
Le roi la pretendoit sienne [la ville], V, 11 dans PRÉTENDRE
Il devoit prester au roy quatre places.... mais il ne la bailla pas [Spolete], VII, 12 dans PRÊTER
De prime face fut advisé que tout se mettroit à pied...., I, 2 dans PRIME
Autres vouloient sa prinse rondement sans cerymonie, II, 9 dans PRISE
Plusieurs femmes d'estat dont il avait eu grant privaulté et grant accointance, III, 7 dans PRIVAUTÉ
Et eust communication bien privée avec ledit chambellan en sa chambre à Londres seul à seul, VI, 2 dans PRIVÉ, ÉE
Nostre roy [Louis XI] parloit fort privéement.... et aymoit à parler en l'oreille, IV, 7 dans PRIVÉMENT
Le roy vouloit tousjours proceder en grant solennité, pourquoy fist tenir les trois estatz à Tours, III, 1 dans PROCÉDER
Je n'en puis parler que par l'avoir ouy dire aux principaux, et ne tiens point volontiers long procez des choses où je n'ay point esté present, VIII, 8 dans PROCÈS
Ce fort vice et peché d'orgueil qui procure hayne envers toute personne, I, 9 dans PROCURER
Elle ne povoit riens prouffiter [cette armée] que de brusler ung petit nombre de maisons, V, 17 dans PROFITER
Et qu'il y avoit largement gens qui se pourmenoient par les rues, I, 5 dans PROMENER
Et me semble que pour lors les terres du duc de Bourgogne se povoient mieulx dire terres de promission que nulles autres...., I, 2 dans PROMISSION
Bateaulx propices à porter chevaulx, IV, 5 dans PROPICE
Et puis par ordre je continuerai mon propos jusques à...., Prol. dans PROPOS
Mais c'estoit sans propos [mais il n'en était rien], I, 2 dans PROPOS
Je me suis mis en ce propos, parce que j'ai veu beaucoup de tromperies ...., I, 10 dans PROPOS
À tous propos ont une loy au bec [les clercs], II, 6 dans PROPOS
Et quant il sembla au roy que nostre homme fut en bon propos [qu'il était en état d'exécuter la commission donnee], IV, 7 dans PROPOS
L'homme propose et Dieu dispose, III, 9 dans PROPOSER
Comme luy mesmes propre m'a compté, III, 5 dans PROPRE
Ny nommeray les années ny proprement le temps que les choses sont advenues, III, 4 dans PROPREMENT
Et en cas de reffus il protestoit des maulx qui en ensuyvroient...., IV, 5 dans PROTESTER
Il escriroit aux deux providateurs venitiens.... qui sont offices deputez pour conseiller leurs capitaines, VIII, 9 dans PROVÉDITEUR
Voulentiers ceulx qui font les choses en craincte y donnent les bonnes provisions, II, 4 dans PROVISION
Le bien publicque, I, 2 dans PUBLIC, IQUE
Sur ce je veux faire comparaison des maux et douleurs qu'il [Louis XI] a fait souffrir à plusieurs, à ceux qu'il a soufferts avant mourir, pour ce que j'ay esperance qu'ils l'auront mené en paradis, et que ce aura esté partie de son purgatoire, VI, 12 dans PURGATOIRE
Et feit marcher l'armée quant et quant, VI, 5 dans QUAND
Et luy demanday quantes batailles il avoit gaignées, il me dist neuf où il y avoit esté en personne, IV, 10 dans QUANT, ANTE
Ce que nous avions de nostre costé ne paroissoit rien auprès d'eux ; aussi la quarte partie de l'armée du roy n'y estoit pas, IV, 10 dans QUART, ARTE
Le premier grant de ceste maison de Bourgogne fut Phelippe le Hardy... le second fut... le tiers... le quart a esté le duc Charles, IV, 13 dans QUART, ARTE
Le chemin estoit trop malaysé pour le secourir, pour ce que en ce quartierlà sont tous rochiers, II, 3 dans QUARTIER
Avoit mis en deliberation s'il feroit mourir ses hostages, ou qu'il en feroit, II, 1 dans QUE
Voicy que je feroie, III, 8 dans QUE
Il les fist demourer devant l'hostel de la ville, et qu'ilz le attendissent, II, 4 dans QUE
Quant ilz furent joinctz, celluy qui estoit dessus l'arbre demanda à son compaignon par serment ce que l'ours luy avoit dit en l'oreille, que si long-temps lui avoit tenu le museau contre l'oreille, IV, 3 dans QUE
Et depuis le traicté d'Arras avoient peu veu de guerre qui eust duré, et à mon advis qu'ilz avoient esté en repos plus de trente-six ans, I, 2 dans QUE
Entre les Bourguignons lors c'estoient les plus honorez que ceulx qui descendoient avec les archiers, I, 3 dans QUE
Ils venoient à nous dix hommes, vingt hommes, que de pied que de cheval, I, 4 dans QUE
Incontinent que les nouvelles vindrent, à grant peine se peurent ilz sauver qu'ilz ne feussent prins, V, 2 dans QUE
Il ne falloit que tenir encores trois jours qu'ilz ne eussent eu du secours, V, 5 dans QUE
Et qu'il luy diroit chose qu'il ne vouldroit pour une duché qu'il ne le seust, V, 6 dans QUE
Ainsi que fut ledit Pierre à Florence, tout homme luy fit mauvais visage, VII, 8 dans QUE
Quelques trois jours après, I, 1 dans QUELQUE
Il povoit bien avoir quelque six vingts hommes, I, 6 dans QUELQUE
Dit alors à quelcung de ses privez, I, 3 dans QUELQU'UN, UNE
Le roy luy restitua toutes ses terres et toutes celles qu'il querelloit, V, 15 dans QUERELLER
Ung vieil gentilhomme de Luxembourg appellé Anthoine le Breton le vint querir et luy dist, I, 4 dans QUERIR
En toutes façons une bataille perdue a tousjours grant queue et mauvaise pour le perdant, II, 2 dans QUEUE
Qui [ce qui] me sembloit ung bien bon signe, I, 3 dans QUI
Les fruictz de la terre estoient longs et forts, qui les empeschoyent à aller, I, 3 dans QUI
Il dist [le roi d'Angleterre] que, qui [si quelqu'un] feroit la guerre en Bretaigne, il repasseroit une autreffois pour la deffendre, IV, 10 dans QUI
À qui que ce soit est bien de craindre de mettre son estat au hasard..., II, 2 dans QUI
L'evesque du Lyege estoit venu pour faire quicter à son pays trente mil florins ou environ qu'ils payoient au duc Charles par appoinctement, V, 16 dans QUITTER
Les gens de quoy ils s'estoient faitz forts n'y estoient point joinctz, I, 3 dans QUOI
Le roy envoya devant faire excuse audit connestable de quoy il l'avoit tant fait attendre, III, 11 dans QUOI
Le conte de Charolois se radouba et rappaisa avecques son pere le mieulz qu'il peut, I, 2 dans RADOUBER
Un prince qui pretendist raison au royaume de Naples, VIII, 15 dans RAISON
Le comte de Charolois.... luy ramentevant [à Louis XI] combien il estoit tenu à sa maison durant qu'il estoit fugitif de son pere, I, 12 dans RAMENTEVOIR
Et le rençonna d'une somme d'argent, VI, 9 dans RANÇONNER
Et si ay esté sept années de renc en la guerre avec lui...., I, 4 dans RANG
La nostre [dame] a eu trois fils de rang et en quatre années, VII, 3 dans RANG
Le contraindre [Louis XI] s'il ne se vouloit renger, I, 2 dans RANGER
Les autres [bêtes] s'appellent rengiers, qui sont de corsage et de couleur de daims, sauf qu'elles ont les cornes beaucoup plus grandes, car j'ai veu rengier porter cinquante-quatre cors pour avoir six cornes, VI, 8 dans RANGER ou RANGIER
Et fit razer toutes les tours et murailles, II, 4 dans RASER
Comme il passoit rasibus du chastel, I, 4 dans RASIBUS
Ung seul fera ung tel service, qu'il recompensera toutes les laschetez et meschancetez que avoient fait tous les autres, II, 3 dans RÉCOMPENSER
Le roy arriva en la ville de Paris en l'estat qu'on doit venir pour reconforter le peuple ; car il y vint en très grande compaignie, et mist bien deux mille hommes d'armes en la ville, I, 8 dans RÉCONFORTER
Si luy en rescripvit le roy par plusieurs fois, V, 17 dans RÉCRIRE
Et luy porta ce voyage grant honneur et grant prouffit ; car, se autrement en fust allé, il eust trouvé peu de recueil, V, 3 dans RECUEIL
Bruges qui est ung lieu de grant recueil de marchandise et grande assemblée de nations estranges, V, 18 dans RECUEIL
Les ungs les recueilloient [les envoyés] avec grosses parolles et grosses menaces, II, 3 dans RECUEILLIR
Et puis retourna en son pays, où il fut recueilli à grant gloire, II, 4 dans RECUEILLIR
Ils se reculerent droit vers les seigneurs, I, 11 dans RECULER
Il [Louis XI] reculla de luy toutes gens que il avoit acoustumé, VI, 7 dans RECULER
Et aussi les ungs radressent les autres, II, 2 dans REDRESSER
Laquelle avoit conduit ceste reduction [de la Normandie à l'autorité du duc de Berry], I, 13 dans RÉDUCTION
Le comte de Sainct Pol, qui pour lors s'estoit reduit au roy, II, 2 dans RÉDUIRE
Qu'ils taschassent à reduyre ce peuple en bonne paix, II, S. dans RÉDUIRE
Naturellement la plus part des gens ont l'oeil ou à s'acroistre ou à se saulver.... autres y en a si bons et si fermes qu'ilz n'ont nulz de ces regardz, mais peu, I, 9 dans REGARD
Nous sommes bien subjectz à nous diviser.... sans avoir grant regard à la consequence, I, 16 dans REGARD
Et au regard de moy je me attendz d'estre gouverneur de Flandre et me y faire tout d'or, V, 13 dans REGARD
Tout bien regardé, nostre seulle esperance doit estre en Dieu, I dans REGARDER
Nul prince ne le passa jamais [le duc de Bourgogne] de desirer nourrir grans gens et les tenir bien reiglez, V, 9 dans RÉGLER
Le roy Charles huytiesme, qui est au regne aujourdhuy [qui règne aujourd'hui], IV, 11 dans RÈGNE
Ceux qui regnent aux grandes seigneuries, I, 7 dans RÉGNER
Et dès lors le roy [Charles VIII] commandoit, qui n'avoit que treize ans, à la relation de cedit conseil, V, 18 dans RELATION
Et delibera s'en aller à Romme et se mettre en une religion auprès, V, 7 dans RELIGION
Et de très grans capitaines comme.... dont je m'en tais ; car ce n'est point de mon temps, combien que j'en ay veu des reliques, I, 3 dans RELIQUE
Je fus remandé, disant que tout estoit rompu, VII, 4 dans REMANDER
Et n'y avoit nul remede [à Fornoue] de passer que par combaître, VIII, 5 dans REMÈDE
Nonobstant qu'il les hayst et en eust bien cause, si vouloit il remettre ces injures et laisser en leur entier, III, 9 dans REMETTRE
Et qu'il luy avoit fait plusieurs remonstrances pour le desmouvoir de l'amytié des Angloys, IV, 8 dans REMONTRANCE
Pour remonstrer au roy le mauvais ordre et injustice qu'il faisoit en son royaulme, I, 2 dans REMONTRER
Et que ce qu'ilz avoient remparé aux portes estoit jà abatu, II, 13 dans REMPARER (SE)
Des fusées qui rendent ung peu de flambe, I, 5 dans RENDRE
Fut habandonné du roy René et renoncé de toutes pars [le duc de Bourgogne], V, 2 dans RENONCER
LX mil livres de rente, II, 5 dans RENTE
De là nous allasmes repaistre au bourg Sainct-Denis, VIII, 7 dans REPAÎTRE
Repasser la mer, IV, 11 dans REPASSER
Tost lui en vint le dommage et grant repentance, I, 10 dans REPENTANCE
Et selon sa grand repentance [de Louis XI] il est à esperer que son ame est glorieuse en paradis, VII, 11 dans REPENTANCE
L'on ne se repent jamais pour parler peu, mais bien souvent de trop parler, I, 3 dans REPENTIR (SE)
Le roi.... requeroit audit duc Phelippe, que ledit messire.... lui fust envoyé prisonnier, I, 1 dans REQUÉRIR
Autant estimé et requis de ses voisins que nul prince qui fust en chrestienté, V, 9 dans REQUÉRIR
Monseigneur, pour satisfaire à la requeste qu'il vous a plu me faire, Prol. dans REQUÊTE
J'ay fait plus continuelle residence avecques lui [Louis XI] que nul autre, Prol. dans RÉSIDENCE
Toute la reste de villes, I, 5 dans RESTE
Il ne se retira point plus loing [qu'Arras], et puis tira vers la riviere de Somme, III, 3 dans RETIRER
Ainsi faut conclure que ce voyage fut conduit de Dieu, tant à l'aller qu'au retourner, VII, Prol. dans RETOURNER
Quelque petit chasteau-rocher où il se sera retraict, V, 18 dans RETRAIRE
Pour ayder à revancher la trahison que les Lyegeois lui avoient faicte, II, 9 dans REVANCHER
Print vouloir au roy de se revencher du duc de Bourgongne, III, 1 dans REVANCHER
Espinette amour Il se revenoit tousjours à la fin à ce qui luy estoit necessaire, III, 11 dans REVENIR
Fist le roy d'Angleterre encores une plus grant reverence [salutation], IV, 10 dans RÉVÉRENCE
Leur navire fort gastée, et mirent tant à se rabiller, qu'ils ne servirent de rien, VII, 10 dans RHABILLER
À la porte de mon logis et de ma chambre me firent plus de cent croix blanches et des rymes contenant que le roy de France et le conte de Varvic estoient tout ung, III, 6 dans RIME
Nostre roy [Louis XI] commença à dire au roy d'Angleterre en se ryant...., IV, 10 dans RIRE
Il luy eschappa ung mot de risée touchant les vins...., IV, 10 dans RISÉE
Disans que les Bourguignons estoient fiers en leurs parolles, mais qu'ilz leur avaient bien rivé le clou, IV, 11 dans RIVER
Ils promirent trois cens hostages nommez en ung roolle par l'evesque de Lyege, II, 1 dans RÔLE
Ledit Morvilier lui rompoit tousjours la parolle, I, 1 dans ROMPRE
Les hommes d'armes bourguignons rompirent leurs [propres] archiers et passerent par dessus.... ainsi rompirent eulx-mesmes la fleur de leur armée, I, 3 dans ROMPRE
Ilz font un payement de trois moys, et puis rompent leur armée [licencient], IV, 1 dans ROMPRE
Et taschoient à luy rompre ses vivres, qui venoient par eaue du pays de Gueldres, contre-mont la riviere, IV, 2 dans ROMPRE
Et si luy fut rompue la pension qu'il prenoit de nous, V, 18 dans ROMPRE
Le cardinal rompit [empêcha] que je ne m'en meslasse point, VIII, 3 dans ROMPRE
Autres vouloient la prinse rondement sans cerymonie [vouloient qu'on fît Louis XI prisonnier, quand il était au château de Péronne], II, 9 dans RONDEMENT
Les Allemands.... sont rudes et vivent rudement, VI, 3 dans RUDEMENT
....A convenu faire une ouverture et routure en la maison du maire et muraille par le devant, Bibl. de l'Éc. des chartes, 3e série, t. IV, p. 385. Ledit duc de Bourgongne disoit pour excuse, que lesditz Lyegeois l'avoient assailly, et que la rompure de la trefve venoit d'eulx et non pas de luy, II, 2 dans RUPTURE
Les ducs de Berry et de Bretaigne, qui avoient en leur compaignie de sages et notables chevaliers, I, 3 dans SAGE
Au saillir de mon enfance, I, 1 dans SAILLIR
Leur pere.... estoit de la maison de Sainct-Severin, sailly d'une fille bastarde, VII, 2 dans SAILLIR
Et ne sçavoit plus le connestable à quel sainct se vouer, IV, 11 dans SAINT, AINTE
Le corps de Jehan Galeas, un grand et mauvais tyran, est aux Chartreux.... et un natif de Bourges le m'appela sainct ; et je luy demanday en l'oreille pourquoy il l'appeloit sainct, et qu'il pouvoit voir peintes à l'entour de luy les armes de plusieurs citez qu'il avoit usurpées, où il n'avoit nul droit ; il me respondit tout bas : nous appelons, dit-il, en ce pays icy saincts tous ceulx qui nous font du bien, VII, 9 dans SAINT, AINTE
L'an precedent de la destruction dudit Dynant qui fut la saison que le conte de Charolois estoit venu de devant Paris...., II, 1 dans SAISON
Il eust esté besoing qu'il les eust guydez pas à pas pour la premiere saison [campagne], IV, 2 dans SAISON
À grant peine peusmes mettre audit duc sa cuyrasse sur luy et une sallade en la teste, II, 12 dans SALADE
Monseigneur... pour satisfaire à la requeste qu'il vous a pleu me faire...., Prolog. dans SATISFAIRE
Nous tournions le dos à nos ennemis, et prenions le chemin de sauveté, VIII, 7 dans SAUVETÉ
J'ay escript et mis par memoire.... le plus près de la verité que j'ay peu et sceu avoir souvenance, Prol. dans SAVOIR
Et à moy est presque estrange que une personne sage sceust estre [pût être] ingrate de grant benefice, II, 3 dans SAVOIR
La moitié de l'Europe ne l'eust sceu contenter [tant il était ambitieux], III, 3 dans SAVOIR
À ce qu'il entreprenoit, il y pourvoyoit si bien, que à grant peine eust-il sceu faillir à estre le plus fort, II, 10 dans SAVOIR
Fait Dieu grant grace à ung prince quant il sçait bien et mal, I, 10 dans SAVOIR
Il est à croire que le sçavoir amende plus tost ung homme que l'empirer, V, 18 dans SAVOIR
Oultre et davantage envoya ung seelle audit duc par lequel il luy promettoit de le servir et secourir et tous ses amys et allyez, IV, 6 dans SCEAU
Et y sont bien seans [les gens de robe environnant les seigneurs] quant ilz sont bons ; et bien dangereux quant ilz sont mauvais, II, 6 dans SÉANT, ANTE
Il [Louis XI] parloit aussi sec comme se jamais n'eust esté malade, VI, 12 dans SEC, SÈCHE
Le duc de Guyenne lui envoya ung homme de secret, lequel luy apporta...., III, 2 dans SECRET
Et par cas d'aventure, se fit à l'heure une seigneurie en Florence (car ladite seigneurie se change et se mue de deux mois en deux mois), VIII, 19 dans SEIGNEURIE
Il est bien meilleur [le pays de Lombardie que la France] et plus fertile tant en bons fromens, qu'en bons vins et fruicts, et ne sejournent jamais leurs terres, VIII, 5 dans SÉJOURNER
Une chose ont ils assez honneste selon leur mauvaistié ; car à la personne du prince ilz ne toucherent jamais, II, 4 dans SELON
....Si ceulx là leur prestoient l'oreille, que toute la reste des villes de ce royaulme feroient le semblable, I, 5 dans SEMBLABLE
....Et que semblablement feroient tous les autres princes de France...., I, 2 dans SEMBLABLEMENT
Et sembloit bien qu'ils escoutassent qui seroit le plus fort du roy ou des seigneurs, I, 2 dans SEMBLER
Demanda à aucun s'il leur sembloit qu'ilz attendissent l'assault, III, 10 dans SEMBLER
Et fut semée une assez mauvaise raison, c'estoit que...., II, 7 dans SEMER
Ainsi doit estre vraysemblable que Dieu est quasi efforcé et contraint ou semons de monstrer plusieurs signes et de nous batre de plusieurs verges, V, 18 dans SEMONDRE
Et ne m'est pas advis que le sens d'ung homme sceust porter et donner ordre à ung si grant nombre de gens...., I, 3 dans SENS
Le roy, qui avoit en grant joye ces nouvelles.... combien que desja paravant en povoit bien avoir eu quelque sentement, mais non pas si ample, IV, 6 dans SENTIMENT
En la riviere y avoit seullement une sentine où il y avoit deux hommes pour passer ceulx qui vouldroient aller d'ung costé à l'autre, IV, 9 dans SENTINE
Tantost après que le comte de Warwyc.... sentit ces nouvelles, il se hasta...., III, 7 dans SENTIR
Ses bienfaitz n'estoient point fort grans, pource qu'il vouloit que chascun s'en sentist, V, 9 dans SENTIR
Les mestiers qui sont septante et deux, II, 4 dans SEPTANTE
N'y est memoire d'eulx [des Français en Sicile] que pour les sepultures de leurs predecesseurs, VI, 3 dans SÉPULTURE
Et tout incontinent s'enfuyt de la ville ledit messire Raiz de Luitre et toute sa sequelle [parti], II, 3 dans SÉQUELLE
Se il eust voulu asseurer dudit mariage le duc de Guyenne et le connestable et plusieurs autres, ilz et leurs sequelles se feussent tournez des siens contre le roy, III, 2 dans SÉQUELLE
Entre les deux maisons y avoit une grande granche, en laquelle il serra trois cens hommes d'armes, II, 11 dans SERRER
Ung seul à qui on n'aura jamais fait bien, fera à l'adventure ung tel service que...., II, 3 dans SERVICE
Nonobstant qu'ils eussent bien servy son pere au recouvrement et pacification du royaulme, I, 3 dans SERVIR
C'est si tard qu'il ne sert plus de gueres, I, 10 dans SERVIR
Et pour les pers de France s'y trouverent ceux qui s'ensuivent : le premier fut le duc d'Alençon (qui servoit pour le duc de Bourgongne) ; le deuxieme, monseigneur de Bourbon (qui servoit pour le duc de Normandie)...., VIII, 20 dans SERVIR
Et que se ledit bastard ne se trouvoit point chargé d'avoir voulu..., que incontinent le feroit delivrer, I, 1 dans SI
Et si elle ne l'est du tout [sa maison destruicte], si est elle bien desolée, I, 4 dans SI
Naturellement les Angloys qui ne sont jamais partiz d'Angleterre sont fort collericques, si sont toutes ces nations de pays froit, IV, 6 dans SI
Manda au duc de Bourgogne qu'il vint, et qu'il pouvoit estre seur que la ville estoit sienne, III, 10 dans SIEN, SIENNE
Pour ce que les Lyegeois faisoient signe de soy vouloir rebeller, II, 5 dans SIGNE
Dont le connestable monstroit signe de desplaisir, III, 3 dans SIGNE
J'ay depuis veu ung signet [cachet] à Millan que mainteffois avoye veu pendu à son pourpoint [au duc de Bourgogne] qui estoit ung anneau...., V, 9 dans SIGNET
J'ay parlé comment peu discrettement luy [à Louis XI] fut signifiée la mort, VI, 12 dans SIGNIFIER
Estiez vous si simples de penser que... ?, IV, 11 dans SIMPLE
Luy sembloit encores qu'il useroit desdictes simulations, comme il avoit acoustumé, IV, 6 dans SIMULATION
De sa jeunesse ne sçauroye parler, sinon par ce que je luy en ay oui dire, Prol. dans SINON
Les pluyes les plus grandes qu'il est possible de dire, et le pays de soy tant fangeux et mol que à merveilles, II, 3 dans SOI
Gens de soulde, I, 3 dans SOLDE
Il avoit perdu devant Nuz quatre mil hommes prenans soulde, IV, 5 dans SOLDE
Tant pour ses raisons et pour la sollicitation que faisoient ceulx de Bouvynes, II, 1 dans SOLLICITATION
Le roy le sollicitoit que il se mist aux champs, IV, 4 dans SOLLICITER
Esperant faire le mariage de son filz aisné avec la dicte damoyselle, qui lui sembloit chose sortable pour beaucoup de raisons, V, 16 dans SORTABLE
Que l'ayde qui luy avoit esté faicte avoit esté faicte en mauvaise sorte, III, 7 dans SORTE
Et vouloit que la pratique de Mme de Savoye sortist son effet, VIII, 8 dans SORTIR
Dieu le souffrit cheoir en ceste gloire [vanité, présomption], I, 12 dans SOUFFRIR
.... Où il fut tué meschamment et mal acompaigné, comme si Dieu n'eust pas esté saoul de venger cest oultrage qu'il avoit faict à son pere, IV, 1 dans SOÛL, OÛLE
Par quoy l'eust peu soullager en plusieurs façons [son royaume], V, 12 dans SOULAGER
Il [Louis XI] se souspesonnoit de ce grant seneschal de Normandie, et luy demanda et lui prioit qu'il lui dist se il avoit baillé son scel aux princes qui estoient contre lui ou non, I, 3 dans SOUPÇONNER
Et jà, comme j'ay dit, là estoient sours ennemys de tous costez, v, 6 dans SOURD, SOURDE
Ceste nuyt sourdit une grande tourmente, III, 5 dans SOURDRE
Dieu luy sourdit ung ennemy qui n'avoit nulle force, V, 18 dans SOURDRE
Basle et Strasbourg et autres villes imperialles qui sont soubz le bout de ceste riviere du Rhin, v, 1 dans SOUS
Le plus près de la vérité que j'ay peu et sceu avoir souvenance, Prol. dans SOUVENANCE
Le plus especial amy qu'il eust, IV, 12 dans SPÉCIAL, ALE
Tous les princes d'Allemagne tant spirituels que temporels, IV, 2 dans SPIRITUEL, ELLE
Ce fut la premiere fois que j'euz jamais congnoissance que les choses de ce monde sont peu estables, III, 6 dans STABLE
Après les guerres où il les avoit vaincuz et subjuguez, II, 4 dans SUBJUGUER
Quant le roy eut ouye la substance de la charge de cest ambassadeur...., V, 2 dans SUBSTANCE
Pourquoy n'est ja besoing de si très succinctement vous dire les heures ny les saisons, III. 4 dans SUCCINCTEMENT
Nous sommes suffisans, nous tenans ensemble, de nous retyrer jusques es marches de Haynaut...., I, 13 dans SUFFISANT, ANTE
S'en alla en l'hostel de la ville faire requeste et supplication pour les deux dessusditz, v, 17 dans SUPPLICATION
Ledit conte supplia par plusieurs fois à son pere qu'il peust respondre, I, 1 dans SUPPLIER
Si ung prince n'est doué de ceste vertu sur toutes les autres, VI, 3 dans SUR
Disant que le duc estendoit ses limites plus avant que le traicté ne portoit ; et sur ceste occasion alloient et venoient ambassadeurs de l'un à l'autre, III, 1 dans SUR
Et se mist sur la mer, craignant de tumber entre les mains du roy, III, 11 dans SUR
Tenant ainsi ceste petite duché, il venoit de Hollande jusques auprès de Lyon, toujours sur luy [sans sortir de ses domaines], IV, 12 dans SUR
Et luy escripvit ledit duc une lettre de sa main portant seurté d'aller et retourner bien ample, II, 5 dans SÛRETÉ
S'enfuyt où il pensoit estre à seureté, II, 13 dans SÛRETÉ
Que on print journée pour povoir amyablement pacifier, et que cependant fust donnée surseance en guerre, v, 16 dans SURSÉANCE
Pour gaigner et conduyre le duc de Bourgongne à mettre sus une armée en son pays, I, 2 dans SUS
Au moins estoit ce tenir les gens en crainte, et par especial ses officiers, dont aucuns avoit supendus pour pillerie, VIII, 18 dans SUSPENDRE
La plus part des gens taschent à leur complaire [aux princes], Prologue. dans TACHER
Il taschoit à tant de choses grandes, III, 3 dans TACHER
Il estoit chaussetier, et gens de telle taille l'ont [credit] quant ilz [les gens d'une commune] sont ainsi desordonnez, VI, 7 dans TAILLE
La bonté du prince, lequel tailloit peu ses subjectz, I, 2 dans TAILLER
Et avoit amené de Naples plusieurs ouvriers excellents comme tailleurs [sculpteurs] et peintres [pour les constructions de Charles VIII à Amboise], VI, 18 dans TAILLEUR
Ceste nuict firent nos Allemans le guet tous ; et leur donna le roy trois cens escus, et le firent bon, et sonnoient bien leur tabourins, VIII, 6 dans TAMBOURIN
Ne me tansez point, car je cognois bien ma grant follie, I, 13 dans TANCER
Tant pour le duc que pour luy, III, 11 dans TANT
De tant qu'ilz sont plus grans, ilz portent les oultrages à plus grant desplaisi et dueil, III, 11 dans TANT
Ledit Cleret se tint à tant [s'en tint là], et luy laissa son argent, VI, 2 dans TANT
Et avoit dit [Louis XI] que, si on le veoit en ceste necessité de mort, que l'on ne luy dist fors tant seullement : parlez peu, VI, 12 dans TANT
On parla à aucuns, qui tantost après furent bons serviteurs du roy, V, 11 dans TANTÔT
Il estoit jà sur le tard, II, 1 dans TARD
Et lui tardoit qu'il ne fust jà à cheval, IV, 8 dans TARDER
Et comme furent traictez ung tas de povres francs archiers qui avoient esté prins dedans Neelle, III, 10 dans TAS
Tellement fut appointé entre eulx et moy qu'ils payeroient tout le bestail qu'ilz avoient prins, III, 6 dans TELLEMENT
Les oeuvres tesmoignent le contraire, IV, 7 dans TÉMOIGNER
Et sembloit qu'elle voulust temporiser et attendre ce qu'il seroit encore de l'adventure dudit duc [la défaite de Granson], v, 2 dans TEMPORISER
.... et tenoit le roi pour homme craintif, et estoit vray que par temps il l'estoit, III, 12 dans TEMPS
Ceste maladventure ne luy advint pas seulle, car tout en ung temps fut prins le conte de Roussy son filz, IV, 4 dans TEMPS
Autant estimé et requis de ses voisins ung temps a esté que nul prince qui fust en chrestienté, v, 9 dans TEMPS
Au moins celluy qui aura bonne cause et la pourchassera bien et deffendra largement, à longueur de temps aura raison si...., V, 18 dans TEMPS
Et aussi telle opinion tiennent les Anglois, I, 3 dans TENIR
Le conte de Charolois vouloit dire que de son vivant le roy ne les devoit rachapter, luy ramentevant combien il estoit tenu à sa maison durant qu'il estoit fugitif de son pere, I, 12 dans TENIR
Le chasteau tint deux ou trois jours, III, 3 dans TENIR
Luy priant qu'il tint la main que son maistre acceptast ce party, II, 15 dans TENIR
Pour le tenir en craincte et en humilité, V, 18 dans TENIR
La vertu de ceulx-là fit tenir bon à ce peuple, VI, 6 dans TENIR
On avoit tenu parolles à ce duc de Cleves et autres de ce mariage, qui tous furent couroucez [le mariage ne se fit pas], V, 17 dans TENIR
Et qu'il [Louis XI] ayme plus naturellement ceulx qui luy sont tenus, qu'il ne fait ceulx à qui il est tenu [dont il a reçu des services], III, 12 dans TENIR
Estimoient ceste oeuvre, et la tenoient à louenge, III, 12 dans TENIR
Fist serment au roy, luy promettant tenir son party, I, 2 dans TENIR
Et ne m'est pas advis que le sens d'ung homme sceut donner ordre.... ne que les choses tinssent aux champs comme elles sont ordonnées en chambre [il s'agit de bataille], I, 3 dans TENIR
Ceste opinion fut tenue [adoptée], II, 2 dans TENIR
Jamais homme ne tint plus grande desloyauté, III, 4 dans TENIR
Et ses termes et façons qu'il tenoit [Louis XI, à propos de son talent à gagner les gens] luy ont saulvé la couronne, I, 10 dans TERME
J'entendz tenans termes honnestes comme on tient à ambassadeurs [il s'agit d'envoyés chargés d'observer ce qui se passe chez l'étranger sous prétexte d'ambassade], III, 8 dans TERME
Congnoissoit bien que ledit seigneur de Cran tenoit de mauvais termes audit prince d'Orange, v, 17 dans TERME
Fin de compte, la chose termina en paix, VII, 3 dans TERMINER
Excepté qu'il ne consentiroit pour riens qu'ilz eussent terre [les Anglais en France], IV, 8 dans TERRE
Onques puis ne trouva le roy de France homme qui osast lever la teste contre luy, V, 1 dans TÊTE
Le lendemain allames coucher au village de Montlhery, qui estoit le tiers jour de la bataille, I, 5 dans TIERS, ERCE
Lors tira son chemin devers Noyon, I, 2 dans TIRER
Disant que l'on estoit en peril, et conseilloit tirer à l'aube du jour le chemin de Bourgongne, I, 4 dans TIRER
Il [Louis XI] tyra en Normandie pour assembler ses gens, I, 5 dans TIRER
Le cueur leur tyra plus à la paix que à la guerre, IV, 6 dans TIRER
Et croy que il disoit vray, se les choses se fussent tirées oultre, IV, 1 dans TIRER
Leurs conseils estoient longs ; et cependant le roy tiroit avant, VII, 15 dans TIRER
Usurperent ou eurent à bon tiltre, je ne sçai lequel, I, 3 dans TITRE
Et heurterent de la chasse du dit sainct contre une maison..., et ilz dirent que ledit sainct vouloit passer par la maison sans se tordre [se détourner], et en ung mouvement l'abbatirent, II, 4 dans TORDRE
À tous deux il tenoit grand tort [il avait de grands torts envers l'un et l'autre], IV, 3 dans TORT
Tost environ dix heures du matin, I, 4 dans TÔT
Lequel envoya incontinent deffendre aux Hostrelins de leur toucher, II, 5 dans TOUCHER
Tous les seigneurs d'Allemaigne y estoient [à la guerre] à leurs despens, comme il est de coustume quant il touche le fait de l'empire, IV, 3 dans TOUCHER
Le roy partoit avant jour, et ne sceut oncques qu'ily eust guide, et touchoit jusques à midy, là où il repaissoit, VIII, 7 dans TOUCHER
Ceste nuyt sourdit une grande tourmente, III, 5 dans TOURMENTE
Après que la ville fut tournée [eut changé de parti], tous les habitants firent le serment, I, 12 dans TOURNER
Partirent de sa maison aucuns de ses serviteurs qui se tournerent au service du roy, III, 1 dans TOURNER
Ils firent grande poursuite environ deux ans ; et de tout s'adressoient à Estienne de Vers, VII, 2 dans TOUT, TOUTE
À regarder le tout, Prol. dans TOUT, TOUTE
Angers où hantent toutes nations de gens estrangers, I, 1 dans TOUT, TOUTE
Les Anglois meslez parmy, qui cuyderent posseder le tout du royaulme, VI, 13 dans TOUT, TOUTE
Je me passerois bien de parler de ce fait, pour ce que ce n'est pas le train de ma matiere, mais je suis forcé d'en parler, IV, 1 dans TRAIN
[Il] amena madame de Savoye et tout son train en la plus prochaine place, v, 4 dans TRAIN
La chose prit autre train dont on a parlé ci-après, VII, 9 dans TRAIN
Ne se sont point corrigez, de quelque grandeur qu'elles soient [les punitions de Dieu] et à traict de temps, V, 18 dans TRAIT
Nous faisions grandes traites et longues, et beuvions eau orde et non courante, VIII, 7 dans TRAITE
Il les traita en grant violence et en grant rapine, V, I dans TRAITER
Le roy René de Cesile [Sicile] traictoit de faire le duc de Bourgongne son heritier, V, 2 dans TRAITER
Songe en complainte. Je croy que le travail qu'il [Louis XI] eut en sa jeunesse, quant il fut fugitif de son pere et fuyt soubs le duc de Bourgongne où il fut six ans, luy vallut beaucoup, I, 10 dans TRAVAIL
Il vivoit en grant travail ; car le roy le sollicitoit par plusieurs messagiers.... [le connétable de Saint-Pol], IV, 4 dans TRAVAIL
Pour lors avoit envoyé le roy devers l'empereur Jehan Tiercelin seigneur de la Brosse pour travailler qu'il ne s'appoinctast avec le duc de Bourgongne, IV, 3 dans TRAVAILLER
À travers du pays de Lorraine, V, 3 dans TRAVERS
Jusques à l'heure de son trespas [de Louis XI], Prol. dans TRÉPAS
Sur la fin de ses jours, et soy voyant sans craincte d'ennuys, il est devenu fort pompeux et triumphant roy en sa maison, VI, 13 dans TRIOMPHANT, ANTE
C'est la plus triomphante cité, que j'aye jamais veue [Venise], VII, 15 dans TRIOMPHANT, ANTE
Ceste tromperesse fortune l'avoit regardé de son mauvais visage, IV, 12 dans TROMPEUR, EUSE
Sans nulle doubte le roy [Louis XI] en sens le passoit de trop [le duc de Bourgogne], et la fin l'a monstré par ses oeuvres, III, 3 dans TROP
Quant le roy fut auprès de Peronne, je me vins trouver au devant de lui, v, 13 dans TROUVER
Estradiots sont gens comme genetaires, vestus, à pié et à cheval, comme les Turcs, sauf la teste, où ils ne portent ceste toile qu'ils appellent tolliban, VIII, 5 dans TURBAN
Ces mauvais princes qui en usent cruellement et tyranniquement, dans le Dict. de DOCHEZ. dans TYRANNIQUEMENT
Et suis d'oppinion que ce temps luy dura ung seize ans ou environ, VI, 13 dans UN, UNE
Lequel avoit pour premier chambellan ung qui depuis s'est appelé monseigneur de Chimay, I, 2 dans UN, UNE
Telle est l'usance des prelatz d'Allemaigne [marcher accompagné d'un homme armé], II, 7 dans USANCE
Il usoit de ceste parolle au personnage propre [il disait cela à la personne même], I, 10 dans USER
Langue latine dont vous estes bien usité, Prol. dans USITÉ, ÉE
Combien que le roy fust lors son maistre, si avoit-il la pluspart de son vaillant et ses enfanz soubz ledit duc...., III, 2 dans VAILLANT
Il [Louis XI] congnoissoit toutes gens d'auctorité et de valleur qui estoient en Angleterre, en Espaigne...., I, 10 dans VALEUR
Guillaume de vilde qui vault à dire en françois le sauvage, II, 7 dans VALOIR
Je croy que le travail qu'il [Louis XI] eut en sa jeunesse.... luy vallut beaucoup, I, 10 dans VALOIR
Touteffois la ville ne valloit gueres, et aussi.... firent composition, II, 2 dans VALOIR
Le roy ne peult entreprendre une telle euvre [la guerre] sans assembler son parlement qui [en Angleterre] vault autant comme les trois estatz, IV, 1 dans VALOIR
Quand Dieu y veut mettre la main, rien n'y vault, II, 4 dans VALOIR
M'a compté le roy Edouard que en toutes les batailles qu'il avoit gagnées que, dès ce qu'il venoit au dessus, il mon toit à cheval et cryoit qu'on saulvast le peuple et qu'on tuast les seigneurs, III, 5 dans VENIR
Que plus aysement on viendroit à paix en faisant...., v, 15 dans VENIR
Et quant ce vint que le conte d'Eu et le chancellier eurent prins congé...., I, 1 dans VENIR
Il ne s'attendoit point que les choses veinssent jusques à la voye de faict, I, 2 dans VENIR
Et son pere venu à l'extreme vieillesse, I, 1 dans VENIR
Si ce qui avoit esté commencé fust venu à effect, I, 8 dans VENIR
Il s'en fallut bien peu qu'ilz n'en vinssent à leur intention, II, 12 dans VENIR
Des estoupes ardentes dedans venteuses, et les luy passoient en ceste chaleur à l'endroit du cueur [pour lui faire retirer le sang au cueur], V, 5 dans VENTOUSE
Il m'envoya une verge qu'il portoit au doigt pour enseigne, III, 6 dans VERGE
Je l'ay fait [écrit] le plus près de la verité que j'ay peu, Prol. dans VÉRITÉ
Le roy se trouvant chargé de ce cas contre verité, I, 1 dans VÉRITÉ
Je demeuray à partir aucuns jours, parce que le roy fut malade de la petite verole et en peril de mort, VII, 6 dans VÉROLE
Cela allege le cueur et le reconforte [de parler à un ami], et les esperitz reviennent en leur vertu pour parler en ung conseil ou prendre autre labeur, V, 5 dans VERTU
Pour le duc de Bretaigne y avoit avec ledit conte pour ambassadeur le vichancelier de Bretaigne, I, 2 dans VICE-CHANCELIER
Je tiens ce point pour vuidé, VI, Conclusion. dans VIDER
Je veiz le bon homme vieil presenter le gage à son filz [le provoquer en combat singulier], IV, 1 dans VIEIL ou VIEUX, VIEILLE
Il commençoit à vieillir, VI, 7 dans VIEILLIR
Aux autres pratiquoit plus au vif, car tousjours presentoit de tuer ou prendre son maistre, V, 6 dans VIF, VIVE
Le connestable desmentit villainement ledit seigneur, III, 11 dans VILAINEMENT
Le comte Jacques qu'il prit et fit mourir vilainement et horriblement, VII, 11 dans VILAINEMENT
Et cryoient par dessus les murailles et nous disoient villenies, II, 3 dans VILENIE
J'ay veu la soif si grande, qu'un monde de gens de pied beuvoient aux fossés de ces petites villettes où nous passions, VIII, 7 dans VILLETTE
Avecques environ huyt vingts hommes d'armes, V, 8 dans VINGT
Le roy d'Angle terre le print à grant plaisir et parloit de bon visage [d'un air satisfait], IV, 10 dans VISAGE
Leurs paroles en public n'estoient que visitations et paroles assez generales, VH, 2 dans VISITATION
Ceux qui suyvoient comme vivandiers et autres, VI, 6 dans VIVANDIER, ÈRE
[Louis XI] en sa jeunesse, et vivant le roy Charles septiesme son pere, se y vint retirer, v, 9 dans VIVRE
Tout bon conseil ils ont degecté, et cherché toutes voies qui leur estoient nuysibles, V, 9 dans VOIE
Voylà le roy et tout ce peuple saillir de la ville, I, 11 dans VOILÀ
Le pays de Cecile est voisin au royaume de Naples, d'une lieue et demie, VIII, 16 dans VOISIN, INE
Les princes sont plus enclins en toutes choses voluntaires que les autres hommes, Prol. dans VOLONTAIRE
Mal volontiers y demeuroient les François, VIII, 9 dans VOLONTIERS
L'yssue voulentiers [d'ordinaire] n'en est pas breve, IV, 1 dans VOLONTIERS
Monseigneur du Bouschage et moy le vouasmes [Louis XI malade] à monseigneur sainct Claude.... incontinent la parolle lui revint, VI, 7 dans VOUER
Qui luy donna d'ung voulge parmy l'estomac, I, 4 dans VOUGE
Aucuns ont voulu dire que ledit conte du Mayne avoit intelligence avec eulx, I, 3 dans VOULOIR
Le conte de Charolois vouloit dire que le roy ne les devoit rachapter [certaines villes], luy ramentevant combien il estoit tenu à sa maison durant qu'il estoit fugitif de son pere, I, 12 dans VOULOIR
Et disoient aucuns que.... touteffois je ne le sais pas de vray, I, 6 dans VRAI, AIE
Peu d'années après que nostre roy fut couronné, et avant le bien public, se fist une vue du roy de France et du roy de Castille, II, 8 dans VUE
Il les avoit trouvez en petit nombre, lequel croissoit à vue d'oeil, I, 3 dans VUE