CH. MARTINS

Citations

Rutimeyer de Bâle a été même conduit par ses études à considérer tous les systèmes de première dentition appelée dentition de lait comme ataviques ou héréditaires et les dentitions définitives comme acquises ultérieurement, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 759 dans ATAVIQUE
Dans les reptiles, les lézards ont quatre pattes, les bimanes les deux antérieures seulement, les bipèdes et les chalcides les deux postérieures..., Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 762 dans CHALCIDE
Roche facilement désagrégeable, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXVII, p. 934 dans DÉSAGRÉGEABLE
Le terrain glaciaire qui couvre l'Écosse, les deux tiers septentrionaux de l'Angleterre et l'Irlande tout entière, ils [les géologues anglais] le désignent sous le nom de drift, Rev. des Deux-Mondes, 15 avr. 1875, p. 857 dans DRIFT
Deux espèces d'érables, le hêtre,... l'arbre aux quarante écus, existaient déjà pendant l'époque tertiaire, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 753 dans ÉCU
Grâce aux doctrines évolutionnistes, il est clair que l'embryon seul pouvait fournir ces caractères [généraux des grandes divisions]...., Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 766 dans ÉVOLUTIONNISTE
Il n'est pas de zoologiste qui ne s'étonne à ses débuts de voir figurer dans un même groupe des animaux aussi différents qu'un anatife, un crabe, une écrevisse, une lernéocère...., Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 767 dans LERNÉOCÈRE
Il n'est point de touriste, traversant la mer de glace de Chamonix, à qui son guide n'ait montré les cascades appelées moulins.... les moulins de nos glaciers sont des miniatures, Rev. des Deux-Mondes, 15 avr. 1875, p. 857 dans MOULIN
Un certain degré de chaleur est nécessaire [pour la formation des névés] ; il faut que pendant l'été le thermomètre s'élève au-dessus de zéro, sans quoi la neige resterait à l'état pulvérulent, et ne passerait point à celui de névé en fondant et en regelant ensuite, Rev. des Deux-Mondes, 1er mars 1867, p. 218 dans NÉVÉ
L'évolution individuelle connue sous le nom d'ontogénie par opposition à la phylogénie, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 768 dans ONTOGÉNIE
Les sables pétrolifères du Bas-Rhin, Monit. univ. du 10 août 1867, p. 1093, 6e col. dans PÉTROLIFÈRE
La grande loi de l'évolution.... se manifeste également si nous considérons à part une classe de végétaux ou d'animaux : c'est la phylogénie ; et enfin elle se révèle dans chaque individu particulier, puisqu'il gravit un certain nombre d'échelons pour atteindre celui où se trouve l'être qui lui a donné naissance : c'est l'ontogénie, Rev. des Deux-Mondes, 15 févr. 1876, p. 768 dans PHYLOGÉNIE
être vivant, d'une organisation très simple et indécis entre les végétaux et les animaux, Rev. des Deux-Mondes, 15 déc. 1876, p. 931 dans PROTISTE
Si l'on me demande comment il se fait que ces courbes paraboliques apparaissent ou réapparaissent après les cascades dans lesquelles le glacier a été crevassé et déchiré, Rev. des Deux-Mondes, 1867, t. I, p. 426 dans RÉAPPARAÎTRE
Les chaînes parallèles du Jura [vues du Mont-Blanc], semblables à de légers ressauts de terrain, Rev. des Deux-Mondes, 1865, t. II, p. 400 dans RESSAUT
Glacier rhodanien, Revue des Deux-Mondes, 1867, t. I p. 598 dans RHODANIEN, ENNE ou RHODANIQUE
Les acacias de la Nouvelle-Hollande ont des feuilles à nervures parallèles, pétioles élargis appelés phyllodes, analogues aux feuilles rubanaires des monocotylédones, Rev. des Deux-Mondes, 15 févr. 1876, p. 755 dans RUBANAIRE
Le docteur Hilgendorf a montré que cette espèce [planorbis multiformis] présentait vingt-deux variétés de formes telles que certaines ressemblent à des hélices, d'autres à des scalaires, genres fort différents du genre planorbe, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 7626 dans SCALAIRE
Elles marquent probablement la limite extrême de l'affaissement, ou, pour employer l'expression anglaise, de la subsidence du pays au-dessous de la mer.... ces changements de niveau, ces subsidences et ces émergences de grands continents ou de grandes îles pendant et après la période de froid..., Rev. des Deux-Mondes, 15 avril 1875, p. 854 dans SUBSIDENCE
Les plus inférieurs, didelphes ou marsupiaux de l'Australie (kangourous, thylacine, phascolome), correspondent à des didelphes fossiles, les thylacotherium et les phascolotherium de l'étage jurassique de Stonesfield, Rev. des Deux-Mondes, 15 fév. 1876, p. 755 dans THYLACINE
Il existe des individus [chevaux] qui offrent accidentellement une raie noire le long de l'épine dorsale ou des vergetures sur les flancs, indices de parenté du cheval, de l'âne, du zèbre, de l'hémione et du daw, chez lesquels cette raie ou ces vergetures sont constantes, Rev. des Deux-Mondes, 15 févr. 1876, p. 757 dans VERGETURE