CASTIL-BLAZE

Citations

Dans les opéras de notre ancienne école, la partie du second violon est écrite le plus souvent en batteries et en arpéges, Dict. de mus. dans ARPÉGE
La contre-basse fut introduite en 1714 à l'Opéra par Montéclair ; elle n'y servit d'abord que pour accompagner les choeurs.... et le vendredi seulement, Hist. de l'Opéra italien dans CONTRE-BASSE
Les symphonistes de l'opéra, après Lulli, étaient si inhabiles et excitaient si bien les cris du parterre, qu'ils étaient taxés à six sols par faute qu'ils faisaient devant le public ; avec le total de ces amendes ils faisaient faire une immense brioche qu'ils mangeaient ensemble ; les condamnés à l'amende paraissaient à ce festin avec une petite brioche en carton à la boutonnière ; on les nomma croque-brioche, faiseurs de brioches ; et, par abréviation, brioche devint synonyme de faute, d'ânerie, Hist. de l'acad. de musique, t. II, ch. 2, p. 68 dans FAIRE
Abraham, danseur de l'Opéra, fait fortune (en 1797) en montrant la gavotte aux dilettantes parisiens, l'Académie de musique, t. II, p. 62 dans GAVOTTE
La Révolte des femmes, ballet où Marie Taglioni brillait au premier rang, entourée de huitante amazones, s'escrimant de la lance et de l'arquebuse, obtint un succès prodigieux, Hist. de l'Académ. de musique, t. II, p. 240 dans HUITANTE
Ceux qui entrent à très bas prix au théâtre, à la condition de se placer parmi les claqueurs et de faire comme eux (laver en argot signifie vendre) Les lavables ont acheté leur billet, l'ont payé dix, quinze ou vingt sous, Hist. de l'Acad. de musique, XXIX, t. II, p. 405 dans LAVABLE
Première exhibition de l'ophicléide à l'orchestre [de l'Opéra] dans la Lampe merveilleuse (6 février 1822), Hist. de l'Acad. de musique, t. II, p. 350 dans OPHICLÉIDE
Les morceaux d'ensemble que l'on ne peut supprimer sont pointés au besoin.... Rubini pointait son rôle entier dans Norma, l'Acad. imp. de mus, t. II, p. 292 dans POINTER
Je pointai les passages trop graves des en sembles [il s'agit du rôle de D. Juan, trop bas pou Ad. Nourrit], Molière musicien, t. I, p. 323 dans POINTER
Comme ces flambeaux d'espèce nouvelle [les lampes d'Argant] étaient livrés au commerce par Quinquet, le public substitua le nom du fabricant à celui de l'inventeur, et les lampes d'Argant furent appelées quinquets, Hist. de l'Acad. de musique, XXVIII, t. II, p. 384 dans QUINQUET
Ce nom vient de ce que les petits maîtres autrefois se plaçaient volontiers sur le théâtre ; et, comme ils n'avaient pas toujours la tête libre à l'heure du spectacle, une rampe en fer les empêchait de tomber dans l'orchestre ; de là ce nom de rampe donné à cette partie de l'avant-scène, Hist. de l'Ac. de musique, t. I, p. 282 dans RAMPE
Des amateurs fréquentant les spectacles et curieux d'assister aux premières représentations payent leur billet au chef [des claqueurs], et n'exigent aucun rabais sur le prix du bureau.... exempts de toute surveillance, ils vont se porter loin de la troupe vénale qui les désigne sous le nom de solitaires, à cause de leur position topographique et tout à fait indépendante, Hist. de l'Acad. de musique, XXIX, t. II, p. 405 dans SOLITAIRE
Les Pisaroni, les Pasta [chanteuses célèbres], le casque en tête, l'épée à la main, furent admises à tenir la place des sopranistes, et la patrie [l'opéra italien] fut sauvée, l'Opéra italien, introduction. dans SOPRANISTE
Le tam-tam fait son entrée dans le même opéra [Les Bardes, 1804] ; cet instrument chinois avait sonné pour la première fois à Paris aux funérailles de Mirabeau le 4 avril 1791, Hist. de l'Acad. de musique, t. II, p. 349 dans TAM-TAM
Les trombones entrent à l'Académie [l'Opéra], avec Gluck, le 19 avril 1774, Hist. de l'Acad. de mus. t. II, p. 34 dans TROMBONE
On valsa pour la première fois à l'Opéra dans la Dansomanie [ballet de Gardel, en 1800], l'Acad. de Musique, n° XVIII, t. II, p. 71 dans VALSER
Pour avoir un langage plus clair, plus logique et plus régulier, j'appelle violonar l'instrument désigné sous le nom de contre-basse, Acad. imp. de mus. t. II, p. 340 dans VIOLONAR