CAMUS

Citations

Payer la gabatine d'une chose, être dupe, évêque de Belley, dans BAYLE, Lett. à Marais, 14 mars 1701 dans GABATINE
Dans un missel romain, imprimé à Venise en 1479, on a laissé, à l'endroit des préfaces, un espace vide pour ajouter les notes musicales à la main, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 298 dans MISSEL
Le premier monument incontestable de l'impression des notes musicales avec des types mobiles est sorti des presses d'Erhard Oeglin (Ocellus), imprimeur à Augsbourg, ...., Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 299 dans NOTE
Le frottement ainsi que la pression oblitèrent graduellement les traits de la gravure, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. IV, p. 390 dans OBLITÉRER
Cette édition se distingue des éditions antérieures, en ce qu'elle est opisthographe : les feuillets sont imprimés tant au recto qu'au verso, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. II, p. 19 dans OPISTHOGRAPHE
Le moyen employé le plus communément pour multiplier les compositions musicales consiste à les graver sur des planches d'étain, avec lesquelles on imprime de la même manière qu'en taille douce, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 297 dans PLANCHE
Bertrand Quinquet, dans le Traité de l'imprimerie qu'il a publié en l'an VII, décrit un des moyens de polytyper les vignettes, Inst. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, p. 513 dans POLYTYPER
Il y a eu une grande difficulté à vaincre : la retombée exacte des notes sur la ligne ou entre les lignes, selon que les notes doivent être placées, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 302 dans RETOMBÉE
Dans la maison de Breitkopf, on voit habituellement dix à douze presses roulantes pour la musique, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 307 dans ROULANT, ANTE
On n'a chiffré ni les feuillets ni les pages ; il n'y a point de signatures aux feuilles, point de réclames, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. II, p. 6 dans SIGNATURE
Le stéréotypage n'est avantageux que pour les livres dont on est assuré de débiter successivement beaucoup d'exemplaires, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 340 dans STÉRÉOTYPAGE
On rend compte [dans une gazette du 7 février 1801] des tentatives de Samuel Falka, Hongrois, faites à Vienne dès 1770, à ce que l'on assure, pour exécuter des éditions stéréotypes, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 337 dans STÉRÉOTYPE
La gazette d'Iéna, 5 juillet 1820, annonce que l'on stéréotype à Londres, et que, par les procédés qu'on emploie, une édition de la Bible qui aurait exigé un millier pesant de plomb en caractères mobiles, s'exécutera avec 150 livres de métal en planches stéréotypes, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 337 dans STÉRÉOTYPER
J'ai fait une édition particulière de mon mémoire, sous le titre d'histoire et procédés du polytypage et de la stéréotypie, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 339 dans STÉRÉOTYPIE
Une seconde opération du citoyen Gengembre, opération que je n'hésite pas à qualifier de découverte, fut la multiplication des planches pour la gravure en taille-douce, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, p. 476 dans TAILLE
Le prix de la feuille tirée ne diminue qu'à raison du nombre des exemplaires, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v. p. 309 dans TIRÉ, ÉE
La planche d'étain ne saurait tirer proprement beaucoup plus de huit à neuf cents exemplaires, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 297 dans TIRER
Haas, libraire de Bâle, une demi-feuille in-8° ayant pour titre : Essais préalables sur la typométrie, ou le moyen de dresser des cartes géographiques à la façon des imprimeurs, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. v, p. 426 dans TYPOMÉTRIE
On a vu le polytypage des vignettes décrit par un Allemand dès 1740 ; ainsi ce procédé n'est pas nouveau, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, p. 513 dans VIGNETTE