BROCA

Citations

Le crâne masculin est, en général, plus volumineux, plus capace, plus lourd que le crâne féminin, Mém. de la Soc. d'anthrop. 2e série, t. II, p. 137 dans CAPACE
Si Prichard a eu raison de dire que cet entre-croisement de caractères [cheveux presque laineux avec le teint clair, chez les Abyssins] ne s'observe pas chez les métis de premier sang, Mém. d'anthrop. t. II, p. 537 dans ENTRE-CROISEMENT
Une planche coloriée qui donne la gamme des nuances de la peau et des yeux [chez l'homme], Presse scientif. 1er juillet 1865, p. 30 dans GAMME
Les Celtes de l'archéologie (ceux que connaît l'histoire, et non pas ceux qu'on place dans l'âge de pierre) sont les inaugurateurs de l'âge de bronze en Europe, Bull. de la Soc. d'anthropol. t. V, p. 462 dans INAUGURATEUR, TRICE
En particulier, état de la tête qui résulte d'une compression méthodique et qui consiste en un allongement du diamètre vertical ; c'est en ce sens qu'Hippocrate a parlé des macrocéphales, peuple des confins de la Scythie qui avait l'habitude de comprimer de cette façon la tête des enfants, le Progrès médical, 10 juin 1876, p. 453, 1re col. dans MACROCÉPHALIE
Le caractère de la marsupialité, inconnu aujourd'hui dans l'ancien continent, où il ne se montre que chez certaines espèces de l'époque tertiaire, Bull. de la soc. d'anthr. t. III (2e série), p. 100 dans MARSUPIALITÉ
Les archéologues ont reconnu que les hommes de l'âge de pierre avaient été les habitants primitifs de l'Europe, et que l'usage du bronze avait été introduit par des hommes plus civilisés, d'origine probablement asiatique ; et, comme il fallait donner un nom à ces étrangers migrateurs, ils les ont appelés Celtes, Bull. de la soc. d'anthropol. t. V, p. 462 dans MIGRATEUR, TRICE
C'était en Afrique, disait-on, que l'action nigrifiante du soleil devenait évidente, J. de la physiol. t. I, p. 687 dans NIGRIFIANT, ANTE
La plagiocéphalie s'observe très fréquemment chez les jeunes enfants que les nourrices portent toujours sur le même bras, Mém. de la soc. d'anthropologie, t. II, 2e série, p. 151 dans PLAGIOCÉPHALIE
Il n'est jusqu'ici nullement prouvé que les trépanateurs néolithiques [de la période néolithique] aient employé le procédé de rotation, Rev. anthrop. t. VI, p. 37 dans TRÉPANATEUR