BRIFFAUT

Citations

Ô mon coeur, contiens-toi, Ninus II, II, 9 dans CONTENIR
Le roi, le roi lui-même à son heure dernière, Dénonca devant moi leur rage meurtrière, Ninus II, I, 1 dans DÉNONCER
Et de mon dévouement vous me payez le prix, Ninus, V, 7 dans DÉVOUEMENT, ou comme quelques-uns écrivent, dit l'Académie, DÉVOÛMENT
Et déposant des lois le fer saint et terrible, Ninus II, I, 1 dans FER
Je m'élance, et, soudain l'enlevant dans mes bras, Je traverse les feux, je l'arrache au trépas, Ninus II, I, 1 dans FEU
Et le poids flétrissant de ce honteux soupçon Dont j'ai laissé dix ans profaner votre nom, Ninus, III, 7 dans FLÉTRISSANT, ANTE
À la nécessité soumettons nos fortunes, Ninus II, IV, 10 dans FORTUNE
Non, sans ce triste obstacle impossible à franchir...., Ninus II, I, 6 dans FRANCHIR
À travers les vainqueurs il se fraye un passage, Ninus II, v, 1 dans FRAYER
Et comment concevoir que Ninus, un héros.... Par un noir parricide ait souillé son génie ?, Ninus II, I, 1 dans GÉNIE
Imposer silence au zèle de...., Ninus II, IV, 7 dans IMPOSER
Eh ! que sont vos malheurs ? vous avez l'innocence ; Vous n'avez point trahi la nature et l'honneur, Ninus II, III, 7 dans INNOCENCE
Souvent d'affreux soupçons l'innocent est noirci, Ninus II, III, 2 dans INNOCENT, ENTE
Et je n'ai pu venger ta mémoire insultée, Ninus II, II, 2 dans INSULTÉ, ÉE
Ce voeu du désespoir fut mal interprété ; Et je n'étais pas fait pour tant de lâcheté, Nin. II, III, 7 dans INTERPRÉTER
Hélas ! est-il possible ? étonnants jeux du sort ! Elle était en ces lieux quand je pleurais sa mort, Ninus II, IV, 4 dans JEU
Par le bonheur public légitimer sa gloire, Ninus II, II, 4 dans LÉGITIMER
Et quand l'honneur n'est plus, ma vertu désormais Est d'en offrir au moins et le masque et les traits, Ninus II, IV, 10 dans MASQUE
Et comment concevoir que Ninus, un héros, Par un noir homicide ait souillé son génie Et mêlé tant de gloire et tant d'ignominie ?, Ninus II, I, 1 dans MÊLER
Un noir poison, Ninus II, I, 1 dans NOIR, OIRE
Souvent d'affreux soupçons l'innocent est noirci, Ninus, III, 2 dans NOIRCIR
Il est vrai, ma cruelle prudence, Dans une erreur coupable a nourri son enfance, Ninus II, III, 7 dans NOURRIR
Partout je veux porter l'oeil de la vigilance, Ninus II, II, 1 dans OEIL
Je ne prétends de vous ni pitié ni secours, Ninus II, v, 4 dans PRÉTENDRE
Mon fils m'en a transmis la nouvelle certaine, Ninus II, I, 2 dans TRANSMETTRE