Jacques-Bénigne BOSSUET (1627 - 1704)

Citations

Elle est donc plongée au tombeau !, à la Reine dans À
Quoi ! votre muse en monstre érige la sagesse ! Vous blâmez ses enfants, et leur crédit vous blesse ! Vous, jeune homme ! au bon sens avez-vous dit adieu ?, Le XVIIIe siècle dans ADIEU
Ils étaient cruels à ceux qui leur résistaient, Hist. III, 6 dans À
Cet usage du mot sceptre se trouve à toutes les pages de l'Écriture, Hist. II, 2 dans À
Ils s'engagèrent, à peine de la vie, à...., Hist. I, 9 dans À
À commencer par leur fils Hinyas, Hist. III, 4 dans À
Les apôtres, à les regarder par les yeux humains...., ib. II, 11 dans À
À remonter à la source, c'était...., ib. II, 12 dans À
Ils eurent un peu à souffrir sous ses successeurs, Hist. II, 5 dans À
Ce peuple se laissait conduire à ses magistrats, Hist. III, 7 dans À
On se laissait dominer à l'amour, ib. II, 11 dans À
Qu'attendons-nous à nous soumettre ?, Hist. II, 13 dans À
C'était à lui à vous faire entendre...., Hist. II, 6 dans À
C'est avec cette remarque que l'on appréciera les phrases suivantes de bons auteurs : Moïse qui m'a dit que j'étais fait à l'image et ressemblance de Dieu, Connaiss. de D. IV, 8 dans À
La disposition qu'a le corps, dans les passions, à s'avancer ou se reculer, ib. IV, 3 dans À
Son humilité la sollicite à venir prendre part aux abaissements de la vie religieuse, La Vallière, Profession. dans ABAISSEMENT
Il faut tout trancher par l'abandon envers Dieu, Lett. Corn. I dans ABANDON
Tout l'occident est à l'abandon, Hist. III, 7 dans ABANDON
Comme un pays laissé à l'abandon, Polit. dans ABANDON
Vous laisserez à l'abandon votre santé et votre vie, Dév. 2 dans ABANDON
On prendra soin d'entretenir les malades dans un saint abandonnement à la Providence, Règle. dans ABANDONNEMENT
Le tout est de savoir s'abandonner à Dieu en pure foi, Lett. Corn. 4 dans ABANDONNER
Il s'abandonna à l'amour des femmes, Hist. I, 6 dans ABANDONNER
Elle s'est abandonnée à ceux qu'elle aimait, Nouv. Cath. dans ABANDONNER
La pureté de la doctrine était abâtardie par les Vaudois, Var. X dans ABÂTARDIR
L'orgueil des Chaldéens est abattu, Hist. II, 4 dans ABATTRE
Le peuple romain, ayant abattu les Gaulois et les Africains, ne voit plus rien à craindre et combat dorénavant sans péril, ib. I, 8 dans ABATTRE
Les victoires de Léonce avaient abattu les Sarrasins et rétabli la gloire de l'empire en Orient, ib. I, 11 dans ABATTRE
Il est tombé en ruine par sa volonté dépravée, le comble s'est abattu sur les murailles, et les murailles sur le fondement, La Vallière, Profession. dans ABATTRE
Le Roi n'avait point donné d'ouverture ni de prétexte aux excès sacriléges dont nous abhorrons la mémoire, R. d'Anglet. dans ABHORRER
Les eaux montrent la justice divine par cette vertu ravageante et abîmante, Élév. 22e sem. III dans ABÎMANT, ANTE
Ils tombent dans les abîmes éternels, Prédic. I dans ABÎME
Les Juifs tombèrent dans un autre abîme, Erreur. dans ABÎME
L'âme va se perdre dans le vaste abîme de ses perfections, Excel. de Dieu. dans ABÎME
Le Messie abîmé dans la douleur, Hist. II, 4 dans ABÎMÉ, ÉE
Possédé de Dieu et abîmé dans la gloire, Culte. dans ABÎMÉ, ÉE
Vous vous trouverez abîmés devant lui dans un sentiment de respect, Retr. dans ABÎMÉ, ÉE
Maux qui sont capables d'abîmer l'État, Lett. XXXIV dans ABÎMER
On voit en tous ces endroits comme il les abîme [ces théologiens], Avertiss. VI dans ABÎMER
La seule chapelle royale a vu plus de trois cents convertis abjurer saintement leurs erreurs entre les mains de l'aumônier, R. d'Angleterre. dans ABJURER
Avec une parfaite abnégation de ses désirs, Lettr. abb. CL. dans ABNÉGATION
Nous sommes réduits aux abois, Pent. I dans ABOI
Philisbourg est aux abois en huit jours, L. de Bourb. dans ABOI
L'idolâtrie qui semblait aux abois, Hist. II, 12 dans ABOI
Les histoires seront abolies avec les empires, et il ne se parlera plus de tous ces faits éclatants dont elles sont pleines, L. de Bourb. dans ABOLI, IE
Ah ! si quelques années après votre mort vous reveniez, hommes oubliés, au milieu du monde, vous vous vous hâteriez de rentrer dans vos tombeaux pour ne voir pas votre nom terni, votre mémoire abolie, Letel. dans ABOLI, IE
Pour en abolir la mémoire, Hist. I, 10 dans ABOLIR
L'idolâtrie allait abolir la loi de Dieu, ib. II, 109 dans ABOLIR
Les abominations où tu es tombé sous Achaz, Hist. II, 10 dans ABOMINATION
On voit l'abomination dans le temple, ib. II, 4 dans ABOMINATION
Vous verrez l'abomination de la désolation, Hist. II, 9, c'est-à-dire les plus grandes profanations. dans ABOMINATION
Ses aumônes.... et, s'étendant par leur abondance, même sur les ennemis de la foi, elles adoucissaient leur aigreur, R. d'Anglet. dans ABONDANCE
Il se plaît de faire abonder la profusion de ses grâces par-dessus l'excès de notre malice, Nativ. 1 dans ABONDER
Les miracles y abondaient avec les vertus, Hist. I, 11 dans ABONDER
La première guerre punique apprit aux Romains à combattre sur la mer ; ils furent maîtres d'abord dans un art qu'ils ne connaissaient pas, Hist. I, 8 dans ABORD
Il attaque Carthage la Neuve, comme s'il eût agi par inspiration, et ses soldats l'emportèrent d'abord, ib. dans ABORD
Bien qu'elle paraisse extraordinaire au premier abord, Nat. III, 1 dans ABORD
D'abord que je serai à Paris, Lettres Quiét. LXVI dans ABORD
Dieu ne vous permettra pas d'en aborder, Rech. 2 dans ABORDER
Ils ne peuvent aborder du trône de Dieu, Asc. 2 dans ABORDER
C'est à quoi aboutit cette distinction de l'école, Or. 4 dans ABOUTIR
C'était un abrégé de toute la loi, Hist. II, 3 dans ABRÉGÉ
Ce coeur est l'abrégé de tous les mystères, Jean, 3 dans ABRÉGÉ
Je ne dis ces choses qu'en abrégé ; elles sont assez expliquées ailleurs, Relat. dans ABRÉGÉ
Elle renferme en abrégé toute la doctrine, Thér. 3 dans ABRÉGÉ
La suite de la religion mise en abrégé devant vos yeux, Hist. II, 13 dans ABRÉGÉ
Voilà en abrégé les principes de dénoûment pour les passages des Pères, S. Écrit. dans ABRÉGÉ
Ce canon contient en abrégé toutes les raisons, Lett. abb. 554 dans ABRÉGÉ
C'est un bienfait de Dieu d'avoir abrégé les tentations avec les jours de Madame, Duch. d'Orl. dans ABRÉGER
On croit qu'il expose les troupes : il les ménage en abrégeant le temps des périls par la vigueur des attaques, L. de Bourbon. dans ABRÉGER
Sa langue abreuvée de fiel et de vinaigre, Hist. II, 4 dans ABREUVÉ, ÉE
Le genre humain abruti ne pouvait plus s'élever aux choses intellectuelles, Hist. II, 166 dans ABRUTI, IE
Les derniers règnes où l'on voit non-seulement les rois majeurs, mais encore les pupilles et les reines mêmes si absolues et si redoutées, R. d'Angl. dans ABSOLU, UE
On peut recevoir l'absolution du prince, Lettr. abb. 124 dans ABSOLUTION
La grande affaire a absorbé la petite, Lettr. 81 dans ABSORBER
Le spectacle absorbait tellement les spectateurs.... Cette récompense nous absorbe tout à fait en Dieu, Or. 10 dans ABSORBER
Telle qu'est celle (l'exception) des abstèmes, qui ne peuvent boire de vin, Déf. comm. dans ABSTÈME
Une recherche si abstruse et si embarrassante, Avert. III dans ABSTRUS, USE
Quelle absurdité ! Que sert de réfuter ces absurdités ? Les impies sont tombés dans toutes les absurdités, Hist. II, 13 dans ABSURDITÉ
Le peu qu'on en cite est un abus du texte, Avert. dans ABUS
Voilà le plus grand abus qu'on ait jamais fait de l'Évangile, IV, écrit, 30 dans ABUS
Ils réforment tous les abus, Hist. II, 4 dans ABUS
Comment ils doivent reprendre et réprimer les abus, ib. II, 6 dans ABUS
Les abus du gouvernement, ib. II, 12 dans ABUS
Pour venger sa fille dont Roderic abusait, Hist. I, 11 dans ABUSER
La cause pour laquelle ces abuseurs défendaient...., Var XI, 202 dans ABUSEUR
L'amour abyssal, c'est-à-dire, selon leur langage [des mystiques], l'amour intime, infini, profond, 5e écrit, 10 dans ABYSSAL, ALE
Les oreilles sont flattées par l'académie et l'arrangement des paroles, Par. de Dieu, 1 dans ACADÉMIE
Les remarques sont jugées accablantes pour M. de Cambrai, Lett. quiét. 371 dans ACCABLANT, ANTE
On croit cette imposition prématurée dans l'accablement où sont les peuples, Lett. quiét. 472 dans ACCABLEMENT
Le sommeil l'accablait Le combat qu'elle [la vertu] soutient au dedans contre tant de tentations qui accablent la nature humaine, Reine d'Angleterre. dans ACCABLER
Si l'on voit une acception de personnes dans la chaire de saint Pierre...., Lettr. quiét. 129 dans ACCEPTION
Nous avons accès à l'autel de sa miséricorde, 3 Purif. dans ACCÈS
Leur donnant un libre accès auprès de lui, Hist. I, 10 dans ACCÈS
M. de Pâris a eu quelques accès de fièvre tierce, Lettr. quiét. 367 dans ACCÈS
Ni l'édifice n'est plus solide que le fondement, ni l'accident attaché à l'être plus réel que l'être même, Duch. d'Orléans. dans ACCIDENT
Accoisez tous les mouvements de votre intérieur pour écouter cette parole, Év. 74e jour. dans ACCOISER
Si les couleurs semblent voguer au milieu de l'air, si elles s'affaiblissent peu à peu, si enfin elles se dissipent, c'est que, le coup que donnait l'objet présent ayant cessé, le mouvement qui reste dans le nerf est moins fixe, qu'il se ralentit, et enfin s'accoise tout à fait, Conn. de Dieu. dans ACCOISER
Je l'ai vu.... dans les accommodements, calmer les esprits aigris, par une patience et une douceur qu'on n'aurait jamais attendues d'une humeur si vive ni d'une si haute élévation, Louis de Bourbon. dans ACCOMMODEMENT
Le comte les porta à entrer dans quelque accommodement, Déf. dans ACCOMMODEMENT
On ne songe nullement à accommoder l'affaire, Lettr. Quiét. 326 dans ACCOMMODER
Je fais un échange avec Paul, afin de me loger ; mais Paul n'a pas de quoi m'accommoder ; il substitue de l'argent en la place du logement que je lui demande, Pensées chrét. 34 dans ACCOMMODER
La reine qui l'accompagna au coeur de l'hiver, R. d'Anglet. dans ACCOMPAGNER
Le roi Henri VIII, prince en tout le reste accompli, R. d'Anglet. dans ACCOMPLI, IE
Seize années d'une prospérité accomplie, ib. dans ACCOMPLI, IE
Le modèle d'un roi accompli, Hist. II, 4 dans ACCOMPLI, IE
Que pouvait penser le prince, si ce n'est que, pour accomplir les plus grandes choses, rien ne manquerait à ce digne fils que les occasions ?, Louis de Bourbon. dans ACCOMPLIR
Ce sont ces choses simples : gouverner sa famille, édifier ses domestiques.... accomplir le bien que Dieu veut et souffrir les maux qu'il envoie...., ib. dans ACCOMPLIR
Ceux qui accomplissent la loi, sont ses amis, Pent. 2 dans ACCOMPLIR
La prophétie eut un manifeste accomplissement, Hist. II, 5 dans ACCOMPLISSEMENT
Les prophéties ont eu un accomplissement manifeste, ib. 6 dans ACCOMPLISSEMENT
Il faut demeurer d'accord que ce terme était familier aux spirituels, Or, 6 dans ACCORD
Les vainqueurs firent divers accords et divers partages, Hist. III, 7 dans ACCORD
Quelle convention peut-il y avoir entre J. C. et Bélial, et comment peut-on accorder le temple de Dieu avec les idoles ?, Hist. II, 358 dans ACCORDER
Moi-même, je ne m'accorde pas toujours avec moi-même, Conn. de Dieu. dans ACCORDER
Mon récit ne s'accorde guère avec ce que raconte cet auteur, Hist. I, 7 dans ACCORDER
Accourez, peuples ; venez contempler dans la première place du monde la rare et majestueuse beauté d'une vertu toujours constante, Marie-Thérèse. dans ACCOURIR
Au premier bruit d'un mal si étrange on accourait à Saint-Cloud, Duch. d'Orl. dans ACCOURIR
C'est une marque de l'accoutumance au péché, que de pécher sans remords, Habit. 1 dans ACCOUTUMANCE
Il cite ce passage selon les Septante, comme il avait accoutumé, Hist. II, 7 dans ACCOUTUMER
Son beau-père très accrédité auprès de Darius, Hist. I, 8 dans ACCRÉDITÉ, ÉE
L'amour-propre s'accroche à tout, Obl. 2 dans ACCROCHER
Faire accroire à tout un peuple que ce sont là les livres anciens, Hist. II, 13 dans ACCROIRE
Une reine, si grande par tant de titres, le devenait tous les jours par les grandes actions du roi et par le continuel accroissement de sa gloire, Marie-Thérèse. dans ACCROISSEMENT
Rome s'accroissait, mais faiblement, Hist. I, 7 dans ACCROÎTRE
Je n'ai de temps que pour en accuser la réception, Lettr. Quiét. 190 dans ACCUSER
Elles n'étaient pas moins acharnées les unes contre les autres, Hist. II, 8 dans ACHARNÉ, ÉE
Ils s'acharnaient contre le baptême des petits enfants, Var. II dans ACHARNER
La venue des faux prophètes semblait être un acheminement à la dernière ruine, Hist. II, 9 dans ACHEMINEMENT
Il refusait d'acheminer cette affaire par des voies raisonnables, Projet. dans ACHEMINER
L'oeuvre de Dieu s'acheminait, Hist. II, 5 dans ACHEMINER
L'empire trouva un acheteur, Hist. I, 10 dans ACHETEUR, EUSE
La France le vit alors accompli par ces derniers traits, et avec ce je ne sais quoi d'achevé que les malheurs ajoutent aux grandes vertus, Louis de Bourbon. dans ACHEVÉ, ÉE
Voici ce qui glacera le coeur, ce qui achèvera d'éteindre la voix, ce qui répandra la frayeur dans toutes les veines...., Anne. dans ACHEVER
Faire un acquiescement simple à la perte de son intérêt propre, Mand. dans ACQUIESCEMENT
On y voit les âmes parfaites acquiescer à leur damnation, Préf. dans ACQUIESCER
Je suis très aise que le P. Toquet acquiesce, Lett. abb. 201 dans ACQUIESCER
Vous n'avez point d'ami plus fidèle ni de serviteur plus acquis, Lett. abb. 9 dans ACQUIS, ISE
Ce n'était que pour la forme et par manière d'acquit, Var. 5 dans ACQUIT
Le juste paye ce qu'il ne doit pas et acquitte les pécheurs de ce qu'ils doivent, Hist. II, 6 dans ACQUITTER
Je vous prie de m'acquitter de cette dette, Lett. CIII dans ACQUITTER
Il exerce les mêmes actes que le reste des chrétiens, Or. 6 dans ACTE
Il n'a pas prétendu faire un acte plus parfait, ib. 10 dans ACTE
Former un acte d'amour de Dieu, Avert. 2 dans ACTE
Vous produisez des actes intérieurs de toute espèce, Retr. dans ACTE
La perfection ne consiste pas à faire ou à ne pas faire de tels actes, Préf. dans ACTE
Former des actes de détachement, Imp. 1 dans ACTE
Les actes [de la mission de J. C.] ont été publiés à toute la terre, Hist. II, 13 dans ACTE
Ce mot a une signification active, Nouv. myst. réf. dans ACTIF, IVE
C'est une chose horrible de tomber entre les mains du Dieu vivant ; entre ces mains où tout est action, où tout est vie ; rien ne s'affaiblit, ni ne se relâche, ni ne se ralentit jamais, Anne de Gonz. dans ACTION
Sans envie, sans fard, sans ostentation, toujours grand dans l'action et dans le repos, il parut à Chantilly comme à la tête des troupes, Louis de Bourbon. dans ACTION
Il semble que la perfection de chaque chose consiste en son action ; car chaque chose a son action, Pensées chrét. 33 dans ACTION
Tant que nous regarderons l'homme par les yeux du corps, sans y démêler par l'intelligence ce secret principe de toutes nos actions qui, étant capable de s'unir à Dieu, doit nécessairement y retourner...., Madame. dans ACTION
Ils ont vécu avec si peu d'action qu'à peine leur nom est-il venu jusqu'à nous, Hist. III, 4 dans ACTION
[Turenne et Condé] tantôt opposés front à front et redoublant l'un dans l'autre l'activité et la vigilance, Louis de Bourbon. dans ACTIVITÉ
Il [Moïse] a joint aux choses passées, qui contenaient l'origine et les anciennes traditions du peuple de Dieu, les merveilles que Dieu faisait actuellement pour sa délivrance, Hist. univ. I, 3 dans ACTUELLEMENT
Quiconque aime l'unité doit avoir une adhérence immuable à l'ordre épiscopal, Bourg. 2 dans ADHÉRENCE
La foi est une adhérence de coeur à la vérité éternelle, Char. 1 dans ADHÉRENCE
Vous n'avez pas bien fait de vous confesser de l'adhérence à cette prière, Lett. abb. 213 dans ADHÉRENCE
C'est trop adhérer à vos peines, Lett. abb. 48 dans ADHÉRER
De ce côté ils adhèrent trop visiblement à l'erreur, Or. add. dans ADHÉRER
Il voulait que le prix fût adjugé au trésor public, Hist. III, 7 dans ADJUGER
Jonathan prit l'administration du royaume, Polit. dans ADMINISTRATION
Elle [l'opinion de Descartes] dit que les mouvements des animaux ne sont point administrés par les sensations, Connaiss. V, 13 dans ADMINISTRER
Elle eut une magnificence royale.... Ses autres vertus n'ont pas été moins admirables, R. d'Angl. dans ADMIRABLE
Ô mère, ô femme, ô reine admirable et digne d'une meilleure fortune...., ib. dans ADMIRABLE
Au lieu de l'histoire d'une belle vie, nous sommes réduits à faire l'histoire d'une admirable, mais triste mort, Duch. d'Orl. dans ADMIRABLE
Je n'ai rien fait pour Madame, quand je vous ai représenté tant de belles qualités qui la rendaient admirable au monde...., ib. dans ADMIRABLE
Souvenez-vous de l'admiration que la princesse donnait à toute la cour, Duch. d'Orl. dans ADMIRATION
Princesse, le digne objet de l'admiration de deux grands royaumes, Reine d'Angl. dans ADMIRATION
Seize années d'une prospérité accomplie qui coulèrent sans interruption avec l'admiration de toute la terre, ib. dans ADMIRATION
Ils n'étaient pas moins en admiration de leur rétablissement fait contre toute apparence, dans le temps et par celui qui leur avait été marqué, Hist. II, 5 dans ADMIRATION
L'innocence des généraux faisait l'admiration des peuples, Hist. III, 6 dans ADMIRATION
Vous serez en admiration de ces conseils de la Providence, Hist. III, 1 dans ADMIRATION
Ce grand roi, plus capable encore d'être touché par le mérite que par le sang, ne se lassait point d'admirer les excellentes qualités de Madame, Duchesse d'Orl. dans ADMIRER
Admirons ici la piété de la reine, qui a su si bien conserver les précieux restes de tant de persécutions, Reine d'Anglet. dans ADMIRER
Si l'on eût pu avancer ces belles années dont nous admirons maintenant le cours glorieux...., ib. dans ADMIRER
Fils de César par adoption, Hist. I, 9 dans ADOPTION
L'adoration que tous les peuples lui rendent, Honneur, 1 dans ADORATION
Ils rendaient à J. C. une adoration extérieure, Euch. 2 dans ADORATION
Si avec toutes ces doctrines, toutes ces pratiques et tous ces cultes de Rome, avec l'adoration et avec l'oblation du corps du Sauveur...., Variat. 15 dans ADORATION
Il voulut se faire adorer comme un dieu, Hist. III, 4 dans ADORER
Ils adorent les jugements de Dieu, Hist. II, 4 dans ADORER
Ses aumônes, s'étendant, par leur abondance, même sur les ennemis de la foi, adoucissaient leur aigreur et les ramenaient à l'Église, Reine d'Anglet. dans ADOUCIR
Ils ne trouvent aucun adoucissement à leur esclavage, Hist. II, 8 dans ADOUCISSEMENT
Pour préparer des adoucissements à sa doctrine, Somm. de la Doctr. dans ADOUCISSEMENT
Allant trouver celle-là, qui est un vrai bureau d'adresses, qui sait toutes les nouvelles, Sil. 3 dans ADRESSE
La difficulté est qu'il n'y a point d'adresse aux évêques, Lettr. Quiét. 446 dans ADRESSE
île éternellement mémorable par les conférences de deux grands ministres, où l'on vit développer toutes les adresses et tous les secrets d'une politique si différente..., Marie-Thérèse. dans ADRESSE
Il a établi la raison dans la suprême partie de notre âme, pour adresser nos pas à la bonne voie, Serm. Quinq. 2 dans ADRESSER
Qu'est devenue cette redoutable cavalerie... ? Ni les chevaux ne sont vites, ni les hommes ne sont adroits que pour fuir devant le vainqueur, Anne de G. dans ADROIT, OITE
L'homme seul se trouverait-il être sans action ? La nature l'aura-t-elle destiné à une oisiveté éternelle ? L'aura-t-elle formé si beau, si adroit, si désireux de savoir, pour le laisser toujours inutile ?, Pensées chrét. 33 dans ADROIT, OITE
Il adultère tous les ouvrages de Dieu, Démons, 2 dans ADULTÉRER
Affable à tous avec dignité, elle savait estimer les uns sans fâcher les autres, duch. d'Orl. dans AFFABLE
L'extérieur paraît affable, ce qui fait quelque montre de modestie, Pensées chrét. 22 dans AFFABLE
As-tu fait ton affaire principale de sa justice ?, Nécess. I dans AFFAIRE
C'est là que je mets toute mon affaire, 5, Vêtur. 1 dans AFFAIRE
C'est une affaire de soumission et d'humilité, Lett. 53 dans AFFAIRE
Il faisait négligemment les affaires de l'empire, Hist. I, 11 dans AFFAIRE
La tentation, dans les grandes charges, dans les grandes affaires, c'est qu'on les trouve si importantes, qu'on y donne tout, et que l'affaire du salut s'oublie, Pensées détachées, 11 dans AFFAIRE
Tout le monde veut que j'aie des affaires à Rome, Lettr. rel. 83 dans AFFAIRE
Ce n'est point du tout mon intention de vous faire des affaires, Lettr. abb. 73 dans AFFAIRE
Qu'avons-nous affaire du monde et de ses emplois ?, Lett. 27 dans AFFAIRE
Qu'avions-nous affaire de son amour naturel ?, Relat. dans AFFAIRE
Saint Cyrille avait affaire à un de ces dialecticiens...., Conc. dans AFFAIRE
On ne sait si on a affaire à un chrétien ou à un païen, Avert. 1 dans AFFAIRE
Il a affaire, il ne peut quitter, Princ. de P. 2 dans AFFAIRE
Quand Porsenna affamait les Romains dans leurs murailles...., Hist. III, 6 dans AFFAMER
Ne montrez aucune affectation en quoi que ce soit, Lett. Corn. 59 dans AFFECTATION
On remarqua que les hérétiques le faisaient par affectation, Comm. dans AFFECTATION
Marchant d'un pas affecté, Vall. 2 dans AFFECTÉ, ÉE
L'empire de la mer que leur république affectait, Hist. I, 8 dans AFFECTER
Il fut soupçonné d'affecter la tyrannie, Hist. III, 7 dans AFFECTER
Il avait affecté la divinité, Démons, 2 dans AFFECTER
Les hommes affectent une liberté farouche qui ne connaît aucune règle et ne veut dépendre que de son inclination, Pensées chrét. 33 dans AFFECTER
L'âme, afin de suppléer la présence de l'objet qu'elle aime, fait effort pour rendre sa douleur immortelle : son affection envers la mémoire de son ami et le désir de le faire revivre lui fait prendre tous les moyens qui peuvent réparer sa perte, Pensées chrét. 38 dans AFFECTION
Les citoyens s'affectionnaient à leur pays, Hist. III, 5 dans AFFECTIONNER
Que je suis édifié de voir Mme votre soeur s'affectionner à son office de chantre !, Lett. abb. 197 dans AFFECTIONNER
Il s'affectionne tout entier à cet ouvrage, Nativ. 1 dans AFFECTIONNER
Toutes s'affectionneront au chant, Ord. dans AFFECTIONNER
Elles s'affectionneront à la sainte pauvreté, Règl. dans AFFECTIONNER
Rien ne remuait en Judée contre Athalie : elle se croyait affermie par un règne de six ans, Hist. I, 6 dans AFFERMI, MIE
C'est ainsi que Dieu, comme un chirurgien, avec son couteau affilé et à deux tranchants, qui est sa parole, pénètre les jointures, les moelles, les pensées, les intentions les plus secrètes, Pensées chrét. 8 dans AFFILÉ, ÉE
Le glaive qui a tranché les jours de la reine est encore levé sur nos têtes : nos péchés en ont affilé le tranchant fatal, Marie-Thérèse. dans AFFILER
Il prouve l'affirmative de la question par Moïse, Hist. II, 7 dans AFFIRMATIF, IVE
Soyons tous dans les larmes, retranchons toutes les visites, comme au jour d'une grande affliction...., Pensées chrét. 7 dans AFFLICTION
Combien de fois l'a-t-on vu inquiété de leur salut, affligé de leur résistance, consolé par leur conversion !, Louis de Bourbon. dans AFFLIGÉ, ÉE
L'auguste maison d'Autriche, où, durant l'espace de quatre cents ans, on ne trouve que des rois et des empereurs et une si grande affluence de maisons royales, avec tant d'États et de royaumes, qu'on a prévu, il y a longtemps, qu'elle en serait surchargée, Marie-Thérèse. dans AFFLUENCE
[Doctes interprètes des lois] Tout l'univers a les yeux sur vous : affranchis des intérêts et des passions, sans yeux comme sans mains, vous marchez sur la terre semblables aux esprits célestes, Letellier. dans AFFRANCHI, IE
Sortis des figures qui passent et des ombres qui disparaissent, nous arrivons au règne de la vérité, où nous sommes affranchis de la loi des changements, duch. d'Orl. dans AFFRANCHI, IE
Dieu ayant affranchi son peuple de la tyrannie des Égyptiens, Hist. I, 4 dans AFFRANCHIR
Pour s'affranchir d'un joug injustement imposé, Polit. dans AFFRANCHIR
Après les affres de la mort, elle ressentit les horreurs de l'enfer, Anne. dans AFFRE
Que vois-je durant ce temps ? Quel trouble ! Quel affreux spectacle se présente ici à mes yeux !, Anne de G. dans AFFREUX, EUSE
Il faut épargner le temps de la jeunesse ; celui qui reste au fond n'est pas seulement le plus court, mais le plus mauvais et comme la lie de tout l'âge, Pensées chrét. 31 dans AGE
Ce peu d'heures saintement passées parmi les plus rudes épreuves, tiennent lieu toutes seules d'un âge accompli, Duch. d'Or. dans AGE
Plus nous avançons dans l'âge, Pén. 2 dans AGE
Tous les âges, tous les états changent quelque chose en nous : quand sera-ce que nous changerons pour la vertu ?, Pensées chrét. 8 dans AGE
Son fils encore en bas âge, Hist. I, 9 dans AGE
Laissant des enfants en bas âge, Hist. III, 5 dans AGE
Les sages lui dénoncèrent qu'en remuant ce seul point, il mettait tout en péril, et qu'il donnait, contre son dessein, une licence effrénée aux âges suivants, Reine d'Angleterre. dans AGE
Vous qui ne pouvez souffrir vos frères, sans doute que vous êtes parfait et le seul parfait ; à vous entendre, vous devez être le modèle de votre âge, Pensées chrét. 12 dans AGE
En ce temps l'ancienne agende fut changée, Var. 15 dans AGENDE
Pourquoi vous faites-vous de nouveaux liens ? pourquoi aggravez-vous votre fardeau ?, Pensées détachées, 12 dans AGGRAVER
Toute âme chrétienne est mue et agie, Nouv. myst. 8 dans AGI, IE
Prenez vos plumes sacrées, vous qui composez les annales de l'Église : agiles instruments d'un prompt écrivain et d'une main diligente, hâtez-vous de mettre Louis avec les Constantin et les Théodose, Le Tellier. dans AGILE
Un défaut qui empêche les hommes d'agir, c'est de ne sentir pas de quoi ils sont capables, Pensées chrét. 33 dans AGIR
Il agit beaucoup auprès de l'archevêque de Chieti, Lett. quiét. 253 dans AGIR
L'intérêt va faire agir le Sénat, Hist. II, 12 dans AGIR
Les criminels doivent agir différemment envers un juge qu'ils ne feraient avec un père, Pensées détachées, 21 dans AGIR
Et vouloir ôter au pape la puissance avant l'assemblée où l'on voulait, disait-on, lui faire son procès, n'était-ce pas un trop inique préjugé, surtout ne s'agissant pas d'un crime personnel du pape, mais de la doctrine qu'il avait reçue de ses prédécesseurs depuis tant de siècles ?, Variat. 5 dans AGIR
Poussé par la cabale, Chaville le vit tranquille durant plusieurs mois au milieu de l'agitation de toute la France, Letellier. dans AGITATION
Il laissa l'empire dans une grande agitation, Hist. I, 11 dans AGITATION
Quelle force, quel transport, quelle intempérie a causé ces agitations et ces violences ?, Reine d'Angleterre. dans AGITATION
L'Angleterre a tant changé, qu'elle ne sait plus elle-même à quoi s'en tenir ; et, plus agitée en sa terre et dans ses ports mêmes que l'Océan qui l'environne...., Reine d'Angleterre. dans AGITÉ, ÉE
Vous ne ferez qu'éloigner vos affaires en vous agitant, Lett. Corn. 97 dans AGITER
Si l'on cherche à élever sa maison et à l'agrandir, qu'on pense que les chrétiens ont une postérité qui ne dépend pas des grandeurs de ce monde, Pensées chrét. 23 dans AGRANDIR
Il ne suffit pas de s'agrandir dans les choses qu'on dédaignera aussi bien que les autres, quand on sera le maître : il faut chercher quelque chose qui soit digne de satisfaire un grand coeur : la vertu, Pensées chrét. 16 dans AGRANDIR
Lorsqu'un juge veut s'agrandir et qu'il change en une souplesse de coeur le rigide ministère de la justice, Letellier. dans AGRANDIR
Sérieux autant qu'agréable père de famille, dans les douceurs qu'il goûtait avec ses enfants, il ne cessait de leur inspirer les sentiments de la véritable vertu, Louis de Bourbon. dans AGRÉABLE
Eh ! est-il possible, dit-on, que Dieu m'ait si étroitement défendu ce que lui-même m'a rendu si agréable ?, Pensées chrét. 7 dans AGRÉABLE
Afin que vous ayez agréable qu'elle soit admise, Vêtur. I dans AGRÉABLE
Nous prions Dieu d'avoir pour agréables les oraisons, Asc. 2 dans AGRÉABLE
Cet art de donner agréablement qu'elle avait si bien pratiqué durant sa vie, l'a suivie, je le sais, jusqu'entre les bras de la mort, Duch. d'Orléans. dans AGRÉABLEMENT
On hait la médisance, la galanterie grossière : pourvu qu'on la tourne agréablement, on n'en a plus horreur, Pensées détachées, 17 dans AGRÉABLEMENT
Je vous supplie de faire agréer ce présent à leurs majestés, Lett. 289 dans AGRÉER
Afin que les saints agréent le présent que j'ai à leur faire, Serm. Sept. dans AGRÉER
Les Gentils agrégés aux Juifs, Hist. II, 7 dans AGRÉGÉ, ÉE
Il appelle les Gentils pour les agréger à son peuple, Hist. II, 4 dans AGRÉGER
Les Gentils ne cessent de s'agréger [à ce peuple], Hist. II, 13 dans AGRÉGER
J'ai présupposé qu'elle avait l'agrément de Madame, Lett. abb. 33 dans AGRÉMENT
Dieu avait préparé un charme innocent au roi d'Angleterre dans les agréments infinis de la reine son épouse, Reine d'Angleterre. dans AGRÉMENT
Je l'ai reçu et je le lis avec agrément, Lett. 164 dans AGRÉMENT
Ils étaient aheurtés à ne jamais vouloir croire que...., Conc. dans AHEURTÉ, ÉE
Entrant dans la pensée des autres, point aheurté à la sienne, Polit. dans AHEURTÉ, ÉE
Ces sortes d'aheurtements demandent la même douceur, Lett. abb. 3 dans AHEURTEMENT
Parlez, mes frères, parlez ; je ne suis ici que pour aider vos réflexions, Anne de Gonz. dans AIDER
Quand il voudra, ces pauvres théologiens seront des aigles, Avert. 6 dans AIGLE
Que lui répondit cet apôtre vierge, ce prophète du Nouveau Testament, cet aigle, ce théologien par excellence, ce saint vieillard qui n'avait de force que pour prêcher la charité ?, Anne de Gonz. dans AIGLE
Comme une aigle qu'on voit toujours, soit qu'elle vole au milieu des airs, soit qu'elle se pose sur le haut de quelques rochers, Or. fun. de Condé. dans AIGLE
Le goût ne nous dit rien des sucs exprimés sur notre langue, ni comment ils doivent être faits pour nous causer du plaisir ou de la douleur, de la douceur ou de l'aigreur ou de l'amertume, Conn. III, 8 dans AIGREUR
Ses aumônes, s'étendant par leur abondance même sur les ennemis de la foi, adoucissaient leur aigreur et les ramenaient à l'église, Reine d'Angl. dans AIGREUR
Le fer même s'adoucit dans le feu et sous le marteau, et corrige son aigreur naturelle, Connais. V, 4 dans AIGREUR
Les reproches ne faisaient qu'aigrir les esprits, Hist. III, 3 dans AIGRIR
Avec des peines si aiguës dans le corps, Lett. abb. 51 dans AIGU, UË
L'a-t-elle tenue pour ainsi parler sous ses ailes ?, Coméd. dans AILE
Pour vous mettre à couvert, jetez-vous sous l'aile de la pauvreté, Serm. Sept. dans AILE
Il les met à couvert sous l'aile de sa protection, II, Pass. 3 dans AILE
Jamais prince ne fut plus capable de rendre la royauté non-seulement vénérable et sainte, mais encore aimable et chère à ses peuples, Reine d'Anglet. dans AIMABLE
Cet homme si fidèle aux particuliers, si redoutable à l'État, d'un caractère si haut qu'on ne pouvait ni l'estimer, ni le craindre, ni l'aimer, ni le haïr à demi...., Le Tellier. dans AIMER
Qu'un père vous ait aimé, je ne m'en étonne pas ; c'est un sentiment que la nature inspire ; mais qu'un père si éclairé...., L. de Bourbon. dans AIMER
Celui qui se persécute soi-même doit avoir un quelque chose qu'il aime plus que soi-même, Profession de la Vallière. dans AIMER
Ô âme, vous connaissez et vous aimez ; c'est là ce que vous avez de plus essentiel, et c'est par là que vous ressemblez à votre auteur, qui n'est que connaissance et qu'amour, Profession de la Vallière. dans AIMER
Qui aime son péril, aime sa mort, Intég. 3 dans AIMER
Cette passion [l'amour] fait qu'on aime de s'unir à ces choses et de les avoir en sa puissance, Conn. I, 6 dans AIMER
Dieu se connaît soi-même, il s'aime soi-même, et c'est là sa vie, Profession de la Vallière. dans AIMER
Ainsi on s'embrouille, ainsi on s'entête, ainsi les hommes prévenus vont devant eux avec une aveugle détermination, Variat. 14 dans AINSI
Ainsi la pieuse reine consolait la captivité des fidèles, R. d'Anglet. dans AINSI
Conservez le souvenir d'un héros dont la bonté avait égalé le courage ; ainsi puisse-t-il toujours vous être un cher entretien ! Ainsi puissiez-vous profiter de ses vertus !, L. de Bourbon. dans AINSI
Comme une colonne dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, lorsque ce grand édifice fond sur elle sans l'abattre, ainsi la reine se montre le ferme soutien de l'État, R. d'Angleterre. dans AINSI
Mais quand ainsi serait que ce passage aurait une signification douteuse...., Conf. dans AINSI
Quoique notre raison ne se mêle pas dans l'altération corporelle de l'organe et dans la sensation qui s'excite immédiatement après, ces deux choses ne laissent pas de se faire convenablement par la raison supérieure qui gouverne tout ; qu'ainsi ne soit, nous n'avons qu'à considérer ce que la lumière fait dans notre oeil, nous verrons qu'il n'y a rien de plus convenable ni de plus suivi, Connaiss. V, 3 dans AINSI
Moïse ne parle point en l'air, il particularise et circonstancie toutes choses, Hist. univ. II, 3 dans AIR
Ce discours en leur bouche n'est qu'un discours en l'air, ib. II, 13 dans AIR
La sincérité ne permet pas de donner des paroles en l'air, Lett. 52 dans AIR
Que de suppositions bâties en l'air !, Déf. com. dans AIR
Il ne s'agit pas d'un soupçon en l'air, Rem. dans AIR
Quoiqu'il ait trouvé plus aisé de parler en l'air du droit des peuples, Avert. 5 dans AIR
Ce n'est point un fait qu'on avance en l'air, Hist. II, 12 dans AIR
Elle n'aura point un air de gouvernante, Lett. abb. 108 dans AIR
Mme Guyon continue à se donner un air prophétique, Relat. dans AIR
Quoique ces paroles aient un air de dureté bien sec, Dév. I dans AIR
Le ciel est d'airain sur sa tête, Pass. I, 3 dans AIRAIN
Pour le nier il faut avoir un front d'airain, Avert. 1 dans AIRAIN
Saint Jean l'entend et il saute d'aise, II, Visit. 1 dans AISE
Il était aisé à la reine de faire sentir une grandeur qui lui était naturelle, Reine d'Angl. dans AISÉ, ÉE
Il était encore plus aisé au roi de lever des soldats que de les armer, ib. dans AISÉ, ÉE
Ce je ne sais quoi d'achevé que les malheurs ajoutent aux grandes vertus, L. de Bourbon. dans AJOUTER
Pour ajuster les temps de l'histoire sainte avec ceux de la profane, Hist. I, 6 dans AJUSTER
Combien de ces sortes de mouvements doivent s'ajuster pour opérer cet effet, Conn. de Dieu, V, 3 dans AJUSTER
Tout le globe de l'oeil s'allonge ou s'aplatit selon l'axe de la vision, pour s'ajuster aux distances, comme les lunettes à longue vue, Conn. IV, 2 dans AJUSTER
Voilà, sans mettre saint Clément à l'alambic, ce qu'il a voulu dire, Nouv. myst. 12 dans ALAMBIC
Ils s'égaraient dans des discours alambiqués, Var. 11 dans ALAMBIQUÉ, ÉE
Elles sont d'une spiritualité sèche et alambiquée, Lett. Corn. 102 dans ALAMBIQUÉ, ÉE
Il faut donc alambiquer son esprit dans ces questions, Avert. 6 dans ALAMBIQUER
Les matelots furent alarmés jusqu'à perdre l'esprit, Reine d'Anglet. dans ALARMÉ, ÉE
Parmi les frayeurs d'une conscience alarmée et les douleurs de l'enfer, Anne de Gonzague. dans ALARMÉ, ÉE
Ajouter un chapitre à l'alcoran, Hist. II, 13 dans ALCORAN
Le temple et les bâtiments d'alentour, Hist. II, 9 dans ALENTOUR ou À L'ENTOUR
Ô corps mortel avec lequel je ne puis avoir ni guerre ni paix, parce qu'à chaque moment Il faut s'accorder, et à chaque moment il faut rompre ! ô inconcevable union, et aliénation non moins surprenante !, Pensées chrét. 37 dans ALIÉNATION
Par là il aliéna les esprits des peuples, Hist. I, 11 dans ALIÉNER
Si l'on considère combien est lente et insensible l'insinuation de l'aliment dans les parties qui le reçoivent...., Conn. III, 6 dans ALIMENT
Il fallait prendre une autre femme pourvu qu'on fournît les aliments à la première, Déf. dans ALIMENT
La religion se tournait en allégories, Hist. II, 12 dans ALLÉGORIE
Ce verset que je vous ai allégué pour mon texte, Serm. Quinq. 2 dans ALLÉGUER
Après avoir allégué deux passages de saint Jean Chrysostome, Avent. dans ALLÉGUER
Saint Paul ne cesse d'alléguer ce que Moïse a dit, Hist. II, 13 dans ALLÉGUER
Je pourrais ici alléguer cet illustre prélat qui...., Cornet. dans ALLÉGUER
Les faits dont on allègue la preuve, Hist. II, 12 dans ALLÉGUER
Un alleluia éternel dont on entend retentir Jérusalem, Hist. II, 6 dans ALLELUIA
Afin que vous chantiez avec tous les saints cet alleluia, Lett. abb. 70 dans ALLELUIA
Si l'on dit que la rivière fait aller la roue, Lib. arb. dans ALLER
Toutes ces différences vont à faire voir dans la dernière chute de Jérusalem une justice plus rigoureuse et plus déclarée, Hist. II, 8 dans ALLER
Ces expressions vont à attaquer l'erreur, Var. Préf. dans ALLER
Les transgressions qui iraient à péché mortel, Lett. Corn. 58 dans ALLER
La haine qu'elles avaient allait jusqu'à la fureur, Hist. II, 8 dans ALLER
Si notre esprit a besoin, dans les questions où il y va du salut, d'être fixé et déterminé par quelque autorité certaine...., Hist. II, 13 dans ALLER
Il y allait de sa vie à fuir, ib. III, 6 dans ALLER
Il y va de votre conscience de les remettre en leur lieu, Lett. abb. 20 dans ALLER
Une dispute où il y va du tout pour la religion, II, Écrit. dans ALLER
M. de Jouarre s'en va tout de bon, Lett. abb. 56 dans ALLER
Les Indes recherchent son alliance, Hist. I, 9 dans ALLIANCE
Une lettre de M. de Cambrai qui ne sert qu'à allonger, Quiét. 218 dans ALLONGER ou ALONGER
Une nouvelle guerre s'allume, Hist. I, 10 dans ALLUMER
La guerre civile s'allume, ib. III, 7 dans ALLUMER
Dieu par ces paroles fait allusion aux Juifs, Var. 15 dans ALLUSION
C'est une secrète allusion au mystère de l'Incarnation, Nouv. Myst. II dans ALLUSION
Il y a des altérations dans le texte, Hist. II, 13 dans ALTÉRATION
Que la copie soit sans altération, Polit. dans ALTÉRATION
Les altérations qu'ils faisaient à loi de Dieu, Hist. II, 13 dans ALTÉRATION
Après avoir altéré saint Grégoire, l'auteur affecte...., Préf. dans ALTÉRER
La bonne humeur ne s'altère jamais, Lett. quiét. 177 dans ALTÉRER
Quoi ! l'ange saint qui est préposé à la conduite de cette âme, et les autres esprits bienheureux ne peuvent plus la distinguer de Dieu ? elle ne connaît pas elle-même sa distinction, ou, comme parle cet auteur [Rusbroc], son altérité ?, Ét. d'orais. I, 1 dans ALTÉRITÉ
Un mouvement alternatif de l'appétit au dégoût, Am. des plais. dans ALTERNATIF, IVE
Regarder, en aimant, la propre amabilité de Dieu, 5e écrit, 11 dans AMABILITÉ
Biens dont l'amas ne lui a coûté aucunes peines, Amb. 2 dans AMAS
Il a fait grand amas de matériaux, Soumiss. 2 dans AMAS
Ô le soin inutile, diront les fols amateurs du siècle, Fr. de P. II, 1 dans AMATEUR
Ces passages n'ont aucune ambiguïté, Exp. Avert. dans AMBIGUITÉ
Jésus ayant dit ces choses sans aucune ambiguïté, Quinq. 1 dans AMBIGUITÉ
L'Église anglicane parle ambigument, Variat. 15 dans AMBIGUMENT
De l'ambition, quand un certain âge est passé, où l'on n'a plus assez de force pour la soutenir, on va se perdre dans l'avarice, Pensées chrét. 7 dans AMBITION
La Renaudie était l'âme du parti, Déf. dans ÂME
Vous qui devez être l'âme d'un État, Polit. dans ÂME
Les élus auront un autre nom et un amen bienheureux, Hist. II, 4 dans AMEN
On a condamné à des amendes tous les donatistes, Lett. 237 dans AMENDE
Pour lui faire amende honorable de ses infidélités, Prière, 3 dans AMENDE
Le coeur se dilate au dedans, quand il s'apetisse et s'amenuise au dehors, Connaiss. II, 3 dans AMENUISER
Répandre mille amertumes sur leurs plaisirs, Souff. 1 dans AMERTUME
Ils ont goûté en esprit les amertumes de la croix, Hist. II, 2 dans AMERTUME
Il se fit des amis fidèles qui ne le trompèrent jamais, Polit. dans AMI, IE
Il valait mieux traiter à l'amiable, Lett. quiét. 139 dans AMIABLE
Si les affaires ne peuvent pas être accommodées à l'amiable avec nos parties, Var. 3 dans AMIABLE
Il n'a pas tenu à moi que nous n'ayons terminé notre différend à l'amiable, Lett. 183 dans AMIABLE
La charité les obligeait à s'expliquer à l'amiable avec l'auteur, 1er écrit. dans AMIABLE
L'illusion des amitiés de la terre qui s'en vont avec les années et les intérêts, Anne de Gonz. dans AMITIÉ
Il déshonora son règne par ses amours monstrueuses, Hist. I, 10 dans AMOUR
L'âme est faite pour Dieu, et c'est à lui qu'elle devait se tenir attachée et comme suspendue par sa connaissance et par son amour, La Vallière, Profession. dans AMOUR
Ce sont deux sortes d'amours qui sont ici toutes choses : l'un est l'amour de soi-même poussé jusqu'au mépris de Dieu, c'est ce qui fait la vie ancienne et la vie du monde ; l'autre, c'est l'amour de Dieu poussé jusqu'au mépris de soi-même, c'est ce qui fait la vie nouvelle du christianisme, et c'est ce qui, étant porté à la perfection, fait la vie religieuse, La Vallière, Profession. dans AMOUR
L'homme que vous voyez si attaché à lui-même par son amour-propre, n'a pas été créé avec ce défaut, la Vall. dans AMOUR
Tout ce que peuvent faire ces misérables amoureux des grandeurs humaines, c'est de goûter tellement la vie qu'ils ne songent point à la mort, Or. fun. Gornay. dans AMOUREUX, EUSE
L'amour de Dieu, quand il est dans une âme, change tout en soi-même ; il ne souffre ni douleur, ni crainte, ni espérance que celle qu'il donne ; François de Paule, ô l'ardent amoureux ! il est blessé, il est transporté ; on ne peut le tirer de sa chère cellule, parce qu'il y embrasse son Dieu en paix et en solitude, 2e panég. de saint François de Paul dans AMOUREUX, EUSE
Les promesses dont Hananias amusait le peuple, Or. 7 dans AMUSER
On ne se laissera pas amuser aux vaines excuses qu'il débite, Conc. dans AMUSER
C'est amuser le monde que de faire des réponses vagues, Déf. comm. dans AMUSER
Quand on raconte de pareilles choses, on veut amuser le monde, Var. 7 dans AMUSER
On a vu les illusions des anabaptistes, et on sait que c'est en suivant les principes de Luther et des autres réformateurs qu'ils ont rejeté le baptême sans immersion et le baptême des enfants, Variat. 15 dans ANABAPTISTE
Pour éviter les anachronismes, cette erreur qui fait confondre les temps, Hist. Préf. dans ANACHRONISME
Je ferai l'analyse des notes et de l'instruction, Lett. quiét. 199 dans ANALYSE
Si l'on faisait en toute rigueur l'analyse de ce discours, Or. 9 dans ANALYSE
En faisant l'analyse des propositions de l'auteur, Préf. dans ANALYSE
De ce que l'ordre est meilleur que la confusion, je conclus qu'il n'y a rien de pire que l'anarchie, c'est-à-dire de vivre sans gouvernement et sans lois, Connaiss. I, 13 dans ANARCHIE
Vouloir trouver un autre sens dans ces anathématismes du concile, c'est..., Avert. 6 dans ANATHÉMATISME
Le concile frappa d'anathème un évêque célèbre, Hist. I, 11 dans ANATHÈME
Qu'il ne vous reste rien de l'ancien homme, Lett. abb. 65 dans ANCIEN, IENNE
Il n'y a point d'histoire ancienne où il ne paraisse des vestiges manifestes de la nouveauté du monde, Hist. I, 2 dans ANCIEN, IENNE
Que peuvent des évêques qui ont anéanti eux-mêmes l'autorité de leur chaire et la révérence qu'on doit à la succession, en condamnant ouvertement leurs prédécesseurs, jusqu'à la source même de leur sacre ?, Reine d'Angl. dans ANÉANTIR
Il s'est anéanti lui-même jusqu'à prendre la forme d'esclave, Hist. II, 11 dans ANÉANTIR
A cinq heures et demie, on sonnera l'angelus, Règle. dans ANGELUS
Ils seront agités et angoissés, Préd. 3 dans ANGOISSÉ, ÉE
Nous sommes affligés, mais nous ne sommes pas angoissés, Lettr. abb. 13 dans ANGOISSER
Encore que nous ayons quelque chose au-dessus de l'animal, nous sommes animaux, et nous avons l'expérience tant de ce que fait en nous l'animal, que de ce qu'y fait le raisonnement et la réflexion, Connaiss. V, 3 dans ANIMAL
Ce courage qui se sentait animé par les obstacles, Hist. III, 5 dans ANIMÉ, ÉE
Encore qu'on soit animé les uns contre les autres jusqu'aux épées tirées, Variat. X dans ANIMÉ, ÉE
Si les Français peuvent tout, c'est que leur roi est partout leur capitaine ; et, après qu'il a choisi l'endroit principal qu'il doit animer par sa valeur, il agit de tous côtés par l'impression de sa vertu, Marie-Thérèse dans ANIMER
Animant le peuple contre la noblesse, Hist. I, 9 dans ANIMER
Ils deviennent l'annexe d'une monarchie étrangère, Avert. 5 dans ANNEXE
Ces annexes inséparables du premier commandement ont la même étendue que le commandement, 2e écrit, 4 dans ANNEXE
Le droit de corriger les abus était annexé à la royauté, Var. 10 dans ANNEXÉ, ÉE
Le sacerdoce auquel la royauté était annexée, Hist. II, 5 dans ANNEXÉ, ÉE
Il y a des muscles opposés, dont le jeu est contraire ; on les appelle antagonistes, Connaiss. II, 2 dans ANTAGONISTE
Si c'est un crime détestable et une cruelle anthropophagie (car ce sont les termes ordinaires dont se servent les calvinistes) que de manger le corps de N. S., Euch. III, 2 dans ANTHROPOPHAGIE
L'air infecté partout de maximes antichrétiennes, Prédic. 1 dans ANTICHRÉTIEN, IENNE
Cependant, poursuit cet auteur, le papisme est l'empire antichrétien, Var. 13 dans ANTICHRÉTIEN, IENNE
Encore qu'ils n'aient cessé d'animer le peuple par ces idées d'antichristianisme, Var. 13 dans ANTICHRISTIANISME
Ce mystère d'iniquité est fait pour éprouver les élus, et il consiste dans la corruption des maximes de l'Évangile et l'établissement de l'antichristianisme, Pensées détachées, 7 dans ANTICHRISTIANISME
Elles ont une antiquité au-dessus d'Esdras, Hist. II, 13 dans ANTIQUITÉ
Les moeurs antiques qu'Homère et Hésiode nous représentent, ne servent pas peu à nous faire entendre les antiquités beaucoup plus reculées et la divine simplicité de l'Écriture, Hist. univ. I, 25 dans ANTIQUITÉ
Mon âge, mon antiquité, la simplicité de mes sentiments.... me donnaient cette confiance, Relation sur le quiétisme. dans ANTIQUITÉ
On se cache de celui qui par son antiquité était à la tête, Remarque sur la réponse [de Fénelon] à la relation sur le quiétisme dans ANTIQUITÉ
Coriolan ne put être apaisé que par sa mère, Hist. I, 8 dans APAISÉ, ÉE
C'est l'apanage de la créature d'être sujette au changement, Lettres abb. 72 dans APANAGE
La Perse s'aperçut bientôt que...., Hist. I, 8 dans APERCEVOIR
Dans la systole le coeur s'apetisse et s'allonge, Conn. de Dieu, II, 3 dans APETISSER
En prenant soin d'aplanir les difficultés, Lett. 159 dans APLANIR
Tous les contes ramassés dans les livres les plus apocryphes, Conc. dans APOCRYPHE
Il leur a fallu apostasier de la foi de ceux qui les avaient consacrés, Pasc. dans APOSTASIER
Luther, dans les apostilles qu'il fit sur la bulle, Var. 1 dans APOSTILLE
Que par une règle inviolable, ceux-là demeurent exclus de l'épiscopat, qui ne veulent pas y arriver par des travaux apostoliques, Le Tellier. dans APOSTOLIQUE
Les apôtres tiennent le concile de Jérusalem, où saint Pierre parle le premier, comme il fait partout ailleurs, Hist. I, 10 dans APÔTRE
Les apôtres (c'était encore au temps de la passion), assemblés autour de leur maître, lui montraient le temple et les bâtiments d'alentour, ib. II, 9 dans APÔTRE
Alors s'apparaît à elle la belle et véritable idée d'une vie hors de cette vie, Connaiss. V, 6 dans APPARAÎTRE
Elle était née dans une cour où la majesté se plaît à paraître avec tout son appareil, Marie-Thérèse. dans APPAREIL
Un psaume qui apparemment est de Salomon, Polit. dans APPAREMMENT
Quoi qu'il en soit, deux choses sont assurées, l'une que le miracle de l'apparition de l'étoile servit de règle à Hérode pour étendre son massacre ; l'autre que celui qu'il cherchait fut le seul apparemment qui lui échappa, Élévations sur les mystères, 19e semaine, 4 dans APPAREMMENT
Il ne fallait que la revêtir [l'idolâtrie] de quelque apparence et l'expliquer en paroles dont le son fût agréable à l'oreille pour la faire entrer dans les esprits, Hist. II, 12 dans APPARENCE
Il tâche de sauver les apparences, II, Pénit. 3 dans APPARENCE
Ils n'étaient pas moins en admiration de leur rétablissement fait contre toute apparence, Hist. II, 5 dans APPARENCE
Il n'y a pas d'apparence que je puisse vous voir sitôt, Lett. Corn. 31 dans APPARENCE
Qu'elles le soient effectivement et non en apparence, Polit. dans APPARENCE
Voilà ce qu'on pourrait dire de plus apparent pour soutenir cet état, Lett. quiét. 12 dans APPARENT, ENTE
Au plus haut point de sa gloire, sa joie est troublée par la triste apparition de la mort, Le Tellier. dans APPARITION
Faire les lois, donner les dispenses sont des appartenances de l'autorité souveraine, II, Conc. 1 dans APPARTENANCE
Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, Reine d'Angl. dans APPÂT
Se voir exposé aux yeux de toute l'Europe comme sur un grand théâtre, s'y voir par son éloquence dans les premiers rangs : Calvin ne s'en peut taire ; c'est pour lui un doux appât, et c'est celui qui a fait tous les hérésiarques, Variations, 9 dans APPÂT
Où se serait emporté un peuple appâté de sang, Déf. dans APPÂTÉ, ÉE
L'âme raisonnable, née riche par les biens que lui avait donnés son auteur, et appauvrie volontairement pour s'être cherchée soi-même, La Vallière. dans APPAUVRI, IE
Les riches qui se sont appauvris pour aider les pauvres, Hist. II, 7 dans APPAUVRIR
Cet état où tout le monde n'est pas appelé, Préf. dans APPELÉ, ÉE
Il appelle les idolâtres à la connaissance de Dieu, Hist. II, 7 dans APPELER
Il n'y a point de particulier qui ne se voie autorisé par cette doctrine à adorer ses inventions, à consacrer ses erreurs, à appeler Dieu tout ce qu'il pense, Reine d'Anglet. dans APPELER
Loi qui permit d'appeler au peuple des consuls, Hist. I, 8 dans APPELER
Sommeil léger qui n'appesantit pas l'esprit et qui n'interrompt presque point les actions, La Vallière. dans APPESANTIR
Le joug de ces malheureux s'appesantit, Hist. II, 9 dans APPESANTIR
J'ai tâché de mortifier mes appétits sensuels, Bourg. 2 dans APPÉTIT
Les appétits, qui consistent à remplir les organes corporels, se finissent, à cause que les organes sont bornés, Pensées détachées, 30 dans APPÉTIT
Ayez appétit de ce pain céleste, Par. de Dieu. dans APPÉTIT
La cour, qui lui préparait à son arrivée les applaudissements qu'il méritait, Louis de Bourbon. dans APPLAUDISSEMENT
Il est temps que nous fassions une application de cette belle doctrine, Amb. 1 dans APPLICATION
Elle fit l'application de la comparaison aux vérités de la religion, Anne. dans APPLICATION
Si chacun avait application à faire cet acte, Ord. dans APPLICATION
Les instruments de la nouvelle alliance sont des instruments du Saint-Esprit qui servent à nous appliquer la grâce, Doctr. de l'Église, ch. 9 dans APPLIQUER
Il s'applique à lui-même tout ce qui se dit, Prédic. 2 dans APPLIQUER
Pour appliquer cette parole à l'homme parfait, Nouv. myst. dans APPLIQUER
C'est ainsi qu'ils se donnaient mutuellement un repos qui les appliquait chacun tout entier à son action, Louis de Bourbon. dans APPLIQUER
Ne s'est-elle pas appliquée, en toutes rencontres, à conserver cette même intelligence entre la France et l'Angleterre ?, Reine d'Anglet. dans APPLIQUER
Une guerre qui a donné tant d'appréhensions à David, Polit. dans APPRÉHENSION
Et que les pauvres apprennent à ne désirer pas avec tant d'ardeur ce qu'on peut quitter avec joie, Le Tellier. dans APPRENDRE
Une maxime qui nous apprendra d'estimer la vie, dans APPRENDRE
Il fait son apprentissage de la pauvreté, Fr. d'Ass. 1 dans APPRENTISSAGE
Il lui fit faire son apprentissage par une guerre contre les Arabes, Hist. III, 3 dans APPRENTISSAGE
Les enfants indociles ou mal appris, Hist. II, 2 dans APPRIS, SE
Ils recherchèrent l'approbation des Égyptiens, Hist. III, 3 dans APPROBATION
La Sorbonne n'a pas voulu donner son approbation à mon livre, Rép. Exp. dans APPROBATION
Nous n'avons rien d'approchant de tout cela dans nos articles, Relat. dans APPROCHANT, ANTE
Plus ces choses sont approchantes, et plus on est sujet à les confondre, plus il faut prendre soin de les distinguer, Connaiss. I, 2 dans APPROCHANT, ANTE
Il paraît donc indubitable qu'il faut en placer le commencement vers la fin de la 76e olympiade, et approchant l'année 280 de Rome, Hist. I, 8 dans APPROCHANT, ANTE
Parmi les souffrances et dans les approches de la mort s'épure, comme dans un feu, l'âme chrétienne, le Tellier. dans APPROCHE
Il s'affaiblissait, ce grand prince, mais la mort cachait ses approches, Louis de Bourbon. dans APPROCHE
Il s'approprie une nature étrangère, Hist. II, 11 dans APPROPRIER
Pour se donner de l'appui dans sa frayeur, Hist. I, 10 dans APPUI
Le pape dont Constant appuya le décret, Hist. I, 11 dans APPUYER
Cet argument sur lequel on appuie avec tant de force, Préf. dans APPUYER
M. de Cambrai prétend s'appuyer de Blosius, Lett. quiét. 399 dans APPUYER
Il se veut appuyer du décret de saint Étienne, Bibl. dans APPUYER
La haine devenait plus âpre, Hist. I, 10 dans ÂPRE
Le bon berger va après sa brebis perdue, Conv. 1 dans APRÈS
Il a couru après d'une course précipitée, Bonté, I dans APRÈS
Je suis après à conclure avec Mme Guyon, Lett. quiét. 34 dans APRÈS
Dix magistrats absolus, qu'on créa l'année d'après sous le nom de décemvirs, rédigèrent les lois des XII Tables, Hist. I, 8 dans APRÈS
L'année d'après, toute l'Idumée reçut la loi de Moïse avec la circoncision, ib. I, 9 dans APRÈS
Après, je contemple les divers emplois...., Serm. Quinq. 2 dans APRÈS
Leurs voisins qui s'étaient soumis à leur arbitrage, Hist. III, 6 dans ARBITRAGE
La détermination doit être soumise à l'arbitrage des gens doctes, Projet. dans ARBITRAGE
L'ardeur de leurs disputes insensées et leur religion arbitraire est devenue la plus dangereuse de leurs maladies, Reine d'Angl. dans ARBITRAIRE
Le pontificat qu'il rend arbitraire, Hist. II, 5 dans ARBITRAIRE
Ne parlons pas des corruptions qu'on a honte d'avouer ; parlons de la lâcheté ou de la licence d'une justice arbitraire, Le Tellier. dans ARBITRAIRE
Ils se rendirent les arbitres de la doctrine, Hist. II, 5 dans ARBITRE
On ne laisse pas les convalescents arbitres de leur nourriture, Lett. Corn. 62 dans ARBITRE
Chacun s'est fait à soi-même un tribunal où il s'est rendu l'arbitre de sa croyance, Reine d'Angl. dans ARBITRE
Je dis que la liberté ou le libre arbitre est certainement en nous, et que cette liberté nous est évidente, Libre arb. 2 dans ARBITRE
Les constitutions ayant arbitré le temps qu'on peut communier en religion, Lett. rel. 53 dans ARBITRER
La langue est un archet qui, battant sur les dents et sur le palais, en tire des sons exquis, Connaiss. IV, 2 dans ARCHET
Mais qu'on remue ces ruines, on trouvera dans les restes de ce bâtiment ren versé, et les traces des fondations et l'idée du premier dessein et la marque de l'architecte, La Vallière, Profession. dans ARCHITECTE
Cette réformation dont Luther était l'architecte, Var. 1 dans ARCHITECTE
Les os sont, dans l'architecture du corps humain, ce que sont les pièces de bois dans un bâtiment de charpente, Connaiss. II, 7 dans ARCHITECTURE
Les arguments qu'il tire de cette suite, Euch. 3 dans ARGUMENT
Ce que vous nous donnez pour un argument ad hominem, Théol. dans ARGUMENT
Ces prétendus arianisants, 6e avertissement, 63 dans ARIANISANT
Il ne prétend pas avoir fait arianiser ces saints docteurs, Avert. 6 dans ARIANISER
Citoyens capables de porter les armes, Hist. III, 6 dans ARME
Porsenna prit les armes contre Rome, Hist. I, 8 dans ARME
L'Apôtre nous exhorte à être toujours sous les armes, Gorg. 1 dans ARME
Vous donnerez des armes au démon contre vous, Lett. Corn. 149 dans ARME
Sa colère est armée contre toi, Conv. 2 dans ARMÉ, ÉE
Les esclaves armèrent encore dans la Sicile, Hist. I, 9 dans ARMER
Il n'a plus besoin d'armer cette tête qu'il expose à tant de périls ; Dieu lui est une armure plus assurée ; les coups semblent perdre leur force en l'approchant, Louis de Bourbon. dans ARMURE
Les mauvais succès sont les seuls maîtres qui peuvent nous reprendre utilement et nous arracher cet aveu d'avoir failli qui coûte tant à notre orgueil, Reine d'Angl. dans ARRACHER
Ceux qui veulent faire les articles trop arrangés et trop formels, Lett. abb. 84 dans ARRANGÉ, ÉE
Ces politiques spéculatifs qui arrangent suivant leurs idées les conseils des rois, et composent sans instruction les annales de leur siècle, Duch. d'Orl. dans ARRANGER
La manière dont on arrange les trois premières monarchies est visiblement fabuleuse, Hist. I, 7 dans ARRANGER
Le Saint-Esprit descend au temps arrêté, Hist. II, 7 dans ARRÊTÉ, ÉE
Ceux qu'on nomme chercheurs, à cause que dix-sept cents ans après Jésus-Christ, ils cherchent encore la religion et n'en ont point d'arrêtée, Reine d'Anglet. dans ARRÊTÉ, ÉE
L'hiver ne l'avait pas effrayée quand elle partit d'Angleterre ; l'hiver ne l'arrête pas, onze mois après, quand il faut retourner auprès du roi, Reine d'Anglet. dans ARRÊTER
Quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours, ib. dans ARRÊTER
Quelle cause les fit arrêter [le prince de Condé et son frère] ? Si ce fut ou des soupçons ou des vérités ou de vaines terreurs, qui le pourra dire à la postérité ?, Le Tellier. dans ARRÊTER
Devant qui le Jourdain retourna en arrière, Hist. II, 3 dans ARRIÈRE
L'histoire de Tobie arrivée en ce même temps, Hist. II, 4 dans ARRIVÉ, ÉE
La grandeur et la gloire, ces grandes paroles par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir elle-même pour ne pas apercevoir son néant, Duch. d'Orl. dans ARROGANCE
Il fit fleurir les arts, Hist. I, 10 dans ART
J'ai fait un article exprès pour montrer...., Euch. 2 dans ARTICLE
Ils ont fait un article de foi de cette parole, Hist. II, 10 dans ARTICLE
Il ne faut pas prendre pour articles de foi les explications des scolastiques, Lett. 246 dans ARTICLE
Il suffit que je veuille parler haut ou bas.... en un moment, je fais articulément et distinctement mille mouvements, dont je n'ai nulle connaissance distincte, Élévat. sur myst. IV, 9 dans ARTICULÉMENT
Je lui ai demandé sa protection sans rien articuler, Lett. quiét. 416 dans ARTICULER
L'ambition a fait trouver ces dangereux expédients où, semblable à un sépulcre blanchi, un juge artificieux ne garde que les apparences de la justice, Le Tellier. dans ARTIFICIEUX, EUSE
Sacrés autels, vous m'êtes témoins que ce n'est pas aujourd'hui par ces artificieuses fictions de l'éloquence que je lui mets en la bouche ces fortes paroles, ib. dans ARTIFICIEUX, EUSE
Pour prendre ascendant sur eux, Jug. 1 dans ASCENDANT
Il prenait sur les esprits un ascendant que la raison lui donnait, le Tell. dans ASCENDANT
L'asile qu'il [Romulus] avait ouvert à tous venans, Hist. III, 7 dans ASILE ou ASYLE
Et l'asile qu'elle avait choisi pour défendre sa liberté devint un piége innocent pour la captiver, Anne de Gonz. dans ASILE ou ASYLE
Le méchant qui se cherchait un asile contre la haine, Hist. I, 1 dans ASILE ou ASYLE
Pour laver les Gentils par une sainte aspersion, Hist. II, 4 dans ASPERSION
Sortez du temps et du changement, aspirez à l'éternité, Duch. d'Orl. dans ASPIRER
Ils doivent assaisonner leurs discours du sel de la sagesse, Cath. 3 dans ASSAISONNER
Il faudrait dire qu'à la vérité les corps viennent de Dieu, mais non leurs mouvements ni leurs assemblages...., Lib. arb. 3 dans ASSEMBLAGE
La confession de Bâle dit que l'Église catholique est le saint assemblage de tous les saints, Var. 15 dans ASSEMBLAGE
Le parti a tenu une assemblée générale, Var. Préf. dans ASSEMBLÉE
Où elle tenait ses assemblées, Hist. II, 12 dans ASSEMBLÉE
Il assemble dans un temple si célèbre ce que son royaume a de plus auguste, pour y rendre des devoirs publics à la mémoire de ce prince, Louis de Bourbon. dans ASSEMBLER
Avant que d'asseoir son jugement, Serm. Quinq. 1 dans ASSEOIR
Autrement, un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasié d'années et de jours, et que vous avez assez vu les saisons se renouveler et le monde rouler autour de vous, ou plutôt que vous vous êtes assez vu rouler vous-même et passer avec le monde, le Tellier. dans ASSEZ
Quoi donc ! n'est-ce pas assez que nous soyons attaqués au dedans et au dehors ?, ib. dans ASSEZ
Ces belles années, dont on ne peut assez admirer le cours glorieux, ib. dans ASSEZ
On sait que Louis foudroie les villes plutôt qu'il ne les assiége ; et tout est ouvert à sa puissance, Marie-Thérèse. dans ASSIÉGER
Je n'assiége pas la porte des grands, III, Vêtur. 3 dans ASSIÉGER
Si votre esprit demeure dans la même assiette, Lett. 30 dans ASSIETTE
Quand nous cherchons cette unité dans les corps, nous ne savons où la trouver ; car nous y trouvons toujours deux parties assignables par la pensée, que nous ne pouvons comprendre être en effet la même chose, Libre arb. 4 dans ASSIGNABLE
Dieu ordonne que l'abondance donne des assignations aux nécessiteux sur le superflu des riches, Serm. Sept. dans ASSIGNATION
Dont le pape avait imploré l'assistance, Hist. I, 11 dans ASSISTANCE
Il associe à l'empire le grand Théodose, Hist. I, 11 dans ASSOCIER
Il était assoupi dans l'amour du plaisir, III, Vêture, 2 dans ASSOUPI, IE
Quelle puissance fallait-il pour réveiller le genre humain d'un si prodigieux assoupissement ?, Hist. II, 12 dans ASSOUPISSEMENT
Pour assouvir son avarice, Hist. II, 5 dans ASSOUVIR
Ses ennemis s'assouvissent de son sang, Hist. II, 4 dans ASSOUVIR
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons, Duch. d'Orl. dans ASSUJÉTI, IE, et aussi ASSUJETTI, IE
Dans ce que nous venons de voir, c'est-à-dire dans les opérations sensuelles, l'âme est assujettie au corps, Connaiss. II, 12 dans ASSUJÉTI, IE, et aussi ASSUJETTI, IE
Désabusez-vous de la pensée qu'après une longue vie la mort vous sera plus douce et plus facile ; ce ne sont pas les années, c'est une longue préparation qui vous donnera de l'assurance, le Tellier. dans ASSURANCE
Quelle autre assurance puis-je demander de sa bonne foi ? Personne ne peut avoir aucune assurance d'être dans cet état, Orais. 6 dans ASSURANCE
Typhon qui se croyait assuré par le malheur de ce prince, se vit tout d'un coup abandonné des siens, Hist. I, 9 dans ASSURÉ, ÉE
Et seul, sous la main de Dieu, qui sera continuellement à son secours, on le verra l'assuré rempart de ses États, Louis de Bourbon. dans ASSURÉ, ÉE
Moïse se sauva d'Égypte en Arabie, dans la terre de Madian, où sa vertu, toujours secourable aux oppressés, lui fit trouver une retraite assurée, Hist. I, 3 dans ASSURÉ, ÉE
Les auteurs qui ont écrit les quatre Évangiles ne reçoivent pas un témoignage moins assuré du consentement unanime des fidèles, des païens et des hérétiques, Hist. II, 13 dans ASSURÉ, ÉE
Du moins est-il assuré qu'il se faisait des cantiques que les pères apprenaient à leurs enfants, ib. II, 3 dans ASSURÉ, ÉE
Il fallait être assuré de Dieu, Hist. II, 3 dans ASSURÉ, ÉE
Ne vous tenez point pour assurée sur votre vertu, IV, Prof. 1 dans ASSURÉ, ÉE
Demain je ne puis assurer aucun moment, Lett. Corn. 146 dans ASSURER
Vous reconnaissez.... que ceux qui.... font des oeuvres dignes de leur foi, s'assurent la vie éternelle, Hist. II, 13 dans ASSURER
Ces insensés croyaient encore les faux prophètes qui les assuraient que le jour du salut était venu, Hist. II, 8 dans ASSURER
Assurez-vous que je ne vous oublie pas, Lett. Corn. 120 dans ASSURER
Les Romains, pour attaquer avec sûreté de si redoutables adversaires, s'assurèrent des Carthaginois, Hist. I, 8 dans ASSURER
Athènes, la plus polie et la plus savante de toutes les villes grecques, prenait pour athées ceux qui parlaient des choses intellectuelles, Hist. II, 5 dans ATHÉE
On a bien prévu que, tandis que les uns ne cesseraient de disputer, les autres, fatigués de tant de folles visions et ne pouvant plus reconnaître la majesté de la religion déchirée par tant de sectes, iraient enfin chercher un repos funeste et une entière indépendance dans l'indifférence des religions ou dans l'athéisme, Reine d'Anglet. dans ATHÉISME
Il y a un athéisme caché dans tous les coeurs qui se répand dans toutes les actions ; on compte Dieu pour rien : on croit que, quand on a recours à Dieu, c'est que les choses sont désespérées et qu'il n'y a plus rien à faire, II, Pensées détachées. dans ATHÉISME
Ces grandes attaches qu'il a au péché, Habit. 1 dans ATTACHE
On n'aurait plus d'attache aux richesses, Imp. 1 dans ATTACHE
Plus elle mettra en Dieu seul son attache et sa confiance, Lett. 33 dans ATTACHE
Vous aimez cette maîtresse avec attache, Purif. 1 dans ATTACHE
Le roi qui, dès son enfance, l'avait vu toujours attentif au bien de l'État et tendrement attaché à sa personne sacrée...., le Tellier. dans ATTACHÉ, ÉE
Cassien, quoique fort attaché aux Grecs, leur préfère saint Jérôme, Préf. dans ATTACHÉ, ÉE
Ce profond attachement que nous avons à nous-mêmes, Hist. II, 11 dans ATTACHEMENT
L'excès de l'attachement que nous ne sentons pas dans la possession, se fait sentir dans la perte, le Tellier. dans ATTACHEMENT
Si vous saviez par combien d'imperceptibles liens les richesses s'attachent et, pour ainsi dire, s'incorporent à votre coeur...., le Tellier. dans ATTACHER
Qu'est-ce que l'épiscopat, quand il se sépare de l'Église, qui est son tout, aussi bien que du saint-siége qui est son centre, pour s'attacher contre sa nature à la royauté comme à son chef !, Reine d'Angl. dans ATTACHER
C'est ainsi que les peuples s'attachent aux maisons royales, Polit. dans ATTACHER
Elle s'attache à ôter aux prophéties leurs auteurs, Hist. II, 13 dans ATTACHER
Je me suis attaché à vous découvrir les causes, ib. III, 7 dans ATTACHER
C'est ramasser toutes ses forces, c'est unir tout ce qu'elle [la mort] a de plus redoutable, que de joindre, comme elle fait, aux plus vives douleurs l'attaque la plus imprévue, Duch. d'Orl. dans ATTAQUE
Quoi donc ! n'est-ce pas assez que nous soyons attaqués au dedans et au dehors par toutes les puissances temporelles ?, le Tellier. dans ATTAQUÉ, ÉE
Sa faveur, attaquée par tant d'endroits, est si hautement rétablie que...., ib. dans ATTAQUÉ, ÉE
Donner atteinte à la réputation de leur maître, Lett. 251 dans ATTEINTE
Il est vrai que j'aurais pu lui donner de fortes atteintes, Lett. quiét. 198 dans ATTEINTE
Ces avantages n'ont pu donner atteinte à sa modestie, Henr. d'Angl. dans ATTEINTE
Sa bonne foi ne reçut jamais la moindre atteinte, Sulpice, 1 dans ATTEINTE
La doctrine est demeurée sans atteinte, Or. 1 dans ATTEINTE
Une marque qui ne souffre aucune atteinte, Hist. II, 13 dans ATTEINTE
Incapables de donner atteinte au fond des choses, ib. dans ATTEINTE
La première atteinte que nous donnons à la vérité, Resp. 2 dans ATTEINTE
Elle serait hors de toute atteinte de son action, Lib. arb. dans ATTEINTE
Je maintiens que ce décret, devant les gens modérés, est hors d'atteinte, Déf. comm. dans ATTEINTE
La bonté de Dieu nous attend à repentance, Asc. 3 dans ATTENDRE
Qu'attendez-vous à vous soumettre ?, Hist. II, 13 dans ATTENDRE
Qu'attendez-vous, chrétiens, à vous convertir, et pourquoi désespérez-vous de votre salut ?, Anne de Gonz. dans ATTENDRE
Ce service, monseigneur, n'est pas le seul qu'on attend de vous, Reine d'Anglet. dans ATTENDRE
Il n'y a rien à attendre de la tradition des saints, 3e écrit. dans ATTENDRE
Ce n'est pas avoir du respect pour le ministre que de le faire attendre après vous, Ord. dans ATTENDRE
Il n'y a plus qu'un peu de temps à attendre, et les temps destinés à cette attente sont dans leur dernier période, Hist. II, 4 dans ATTENTE
La cour est en grande attente de ce qui arrivera, Lett. quiét. 126 dans ATTENTE
Et Dieu, en les conservant [les Juifs], nous tient en attente de ce qu'il veut faire encore des malheureux restes d'un peuple autrefois si favorisé, Hist. II, 2 dans ATTENTE
Le peuple était dans l'attente de la volonté du roi, Avert. 5 dans ATTENTE
Le Messie devient l'attente des nations, et il règne sur un nouveau peuple, Hist. II dans ATTENTE
Ils avaient déjà attenté sur sa vie, Déf. dans ATTENTER
Il avait osé attenter sur le trône de son créateur, II, Démons. 2 dans ATTENTER
Ils ne voulaient rien attenter contre le roi ni contre la reine, Var. 10 dans ATTENTER
Pour qu'on n'attente rien les uns sur les autres, Polit. dans ATTENTER
Attentive à peser toutes ses paroles, Reine d'Anglet. dans ATTENTIF, IVE
Ayez attention sur votre langue, Sil. 2 dans ATTENTION
L'attention qu'on doit avoir aux jugements de Dieu, Lett. abb. 100 dans ATTENTION
Donnez-moi de nouveau vos attentions, Nécess. 1 dans ATTENTION
Je vous suis obligé de l'attention que vous avez eue à m'en donner avis, Lett. 231 dans ATTENTION
Quand je considère attentivement dans l'Évangile la parabole ou plutôt l'histoire du mauvais riche, le Tellier. dans ATTENTIVEMENT
Se ralentir après l'avoir atterré, c'est lui faire reprendre ses forces, IV, Pâq. 1 dans ATTERRER
Après l'avoir ainsi rabattu [l'orgueil] dans tous les endroits où il semblait vouloir s'élever, David l'atterre par ces paroles...., IV, Marie-Thér. dans ATTERRER
Parlez, bontés attirantes d'un Dieu, Jug. 2 dans ATTIRANT, ANTE
Ce qui est excessif, loin d'être le plus attirant, n'est pas même le plus solide ni le plus durable, Marie-Thér. dans ATTIRANT, ANTE
Où courez-vous, mortels abusés, et pourquoi allez-vous errants de vanités en vanités, toujours attirés et toujours trompés par des espérances nouvelles !, Panég. Ste Thérèse. dans ATTIRÉ, ÉE
C'est ainsi que Marie-Thérèse attira par la prière toutes les vertus dans son âme, Marie-Thér. dans ATTIRER
Quand l'éloignement de ce grand ministre eut attiré celui de ses confidents...., le Tellier. dans ATTIRER
Nous attisons le feu dévorant de la convoitise, Nécess. 2 dans ATTISER
Quand vous vous sentirez attiré à quelque chose de plus intime, suivez votre attrait, Lett. Corn. 87 dans ATTRAIT
Laissez-vous aller à l'attrait qui vous presse, Lett. 88 dans ATTRAIT
On ne se trompe pas, chrétiens, quand on attribue tout à la prière ; Dieu, qui l'inspire, ne lui peut rien refuser, Mar.-Thér. dans ATTRIBUER
Il n'a pas cru s'attribuer trop, quand il s'est dit l'égal de Dieu, Hist. II, 11 dans ATTRIBUER
Les Juifs commençaient à s'attrouper autour de lui, Hist. II, 9 dans ATTROUPER
Il ne garda aucunes mesures, Var. 7 dans AUCUN, UNE
Ils avaient aucunement décliné de la piété, Var. 11 dans AUCUNEMENT
Un de ces esprits remuants et audacieux, qui semblent être nés pour changer le monde, Reine d'Angl. dans AUDACIEUX, EUSE
Il n'est au-dessous d'aucun chrétien de mortifier sa chair, Nouv. myst. 7 dans AU-DESSOUS
Cet homme si fort au-dessous de Moïse, Hist. II, 3 dans AU-DESSOUS
Pour qu'il les mette au-dessus de leurs ennemis, Hist. II, 11 dans AU-DESSUS
Fabius se mettant au-dessus des bruits populaires, Hist. I, 8 dans AU-DESSUS
M. Jurieu s'est mis au-dessus de tout cela, Avert. 6 dans AU-DESSUS
Le monarque qui nous honore de son audience, Prov. 2 dans AUDIENCE
Cette matière est digne de l'audience que nous donne Votre Majesté, Par. de Dieu, 1 dans AUDIENCE
A la facile audience de ce sage magistrat et par la tranquillité de son favorable visage, une âme agitée se calmait, le Tellier. dans AUDIENCE
Dans les audiences vulgaires, l'un, toujours précipité vous trouble l'esprit ; l'autre, avec un visage inquiet et des regards incertains, vous ferme le coeur, le Tellier. dans AUDIENCE
Un prince aussi grand d'ailleurs que celui qui honore cette audience, Anne de Gonz. dans AUDIENCE
Et content de remarquer des actions de vertu dont les sages auditeurs puissent profiter, ma voix n'est pas destinée à satisfaire les politiques ni les curieux, le Tellier. dans AUDITEUR
Si aujourd'hui je me vois contraint de retracer l'image de nos malheurs, je n'en ferai point d'excuses à mon auditoire, où, de quelque côté que je me tourne, tout ce qui frappe mes yeux me montre une fidélité irréprochable, le Tellier. dans AUDITOIRE
Mais, madame, ce n'est pas assez ; tâchez d'augmenter tous les jours ces pieuses inquiétudes qui travaillent Votre Majesté en faveur des misérables, Panég. Ste-Thérèse. dans AUGMENTER
L'ordre et la discipline militaire s'augmentent avec les armées, Marie-Thérèse. dans AUGMENTER
Je tire bon augure de cette réponse, Lett. quiét. 410 dans AUGURE
Et ceux qui ont vu de quel front il a paru dans la salle de Westminster et dans la place de Whitehall, peuvent juger aisément combien il était intrépide à la tête de ses armées, combien auguste et majestueux au milieu de son palais et de sa cour, Reine d'Angl. dans AUGUSTE
Ils [les fils de David] sont nommés, dans les Septante, aularques, c'est-à-dire princes de la cour, pour la tenir toute unie aux intérêts de la royauté, Polit. X, V, 1 dans AULARQUE
Une femme forte, pleine d'aumônes et de bonnes oeuvres, le Tellier. dans AUMÔNE
C'est en effet la vraie grâce de l'aumône, en soulageant des pauvres, de diminuer en nous d'autres besoins, Anne de Gonz. dans AUMÔNE
Les ans d'Abraham et d'Isaac, qui ont fait paraître si courts ceux de Jacob, s'évanouissent auprès de la vie de Sem, que celle d'Adam et de Noé efface, le Tellier. dans AUPRÈS
Ces sectes ne sont qu'une ébauche et comme l'aurore de la réforme, Var. 15 dans AURORE
L'on n'y parlera [au parloir] point de choses qui puissent scandaliser les personnes séculières ni les auscultatrices, Exhort. sur le silence. dans AUSCULTATRICE
Aussi vivant par l'esprit qu'il était mourant par le corps, le Tellier. dans AUSSI
Il ne s'agit pas de réfuter ces rêveries des Platoniciens qui, aussi bien, tombent d'elles-mêmes, Hist. univ. II, 12 dans AUSSI
Ce n'est pas aussi aux sages conseils qu'il faut attribuer les heureux succès, Marie-Thér. dans AUSSI
La tradition du peuple juif et celle du peuple chrétien ne font ensemble qu'une même suite de religion ; et les écritures des deux Testaments ne font aussi qu'un même corps et un même livre, Hist. univ. II, 13 dans AUSSI
Les vues de faire des austérités me sont devenues suspectes, Lett. Corn. 81 dans AUSTÉRITÉ
Elle aimait tout dans la vie religieuse, jusqu'à ses austérités et à ses humiliations, Anne de Gonz. dans AUSTÉRITÉ
Cornelius Nepos, auteur ancien et judicieux autant qu'élégant, Hist. I, 52 dans AUTANT
La solitude de Ste-Fare autant éloignée des voies du siècle que sa bienheureuse situation la sépare de tout commerce du monde, Anne de Gonz. dans AUTANT
De là vient la peine qu'on a de situer dans l'histoire grecque les rois qui ont eu le nom d'Assuérus, autant inconnu aux Grecs que connu aux Orientaux, Hist. I, 44 dans AUTANT
D'autant qu'il m'a semblé inutile de chercher bien loin des raisons, je me suis résolu de me servir...., Bonté et rigueur de Dieu. dans AUTANT
Autant malins comme ils étaient bons, Démons, 1 dans AUTANT
D'autant plus que les choses sont de conséquence, d'autant plus nous avons besoin...., Serm. Quinq. 2 dans AUTANT
Les sénateurs lui firent dresser des autels, Hist. III, 7 dans AUTEL
Il lui voulait dresser des autels, ib. II, 12 dans AUTEL
L'amour impudique eut tant d'autels...., ib. II, 3 dans AUTEL
Dans le même esprit qu'ils vont à l'autel, Par. de Dieu, 1 dans AUTEL
On élève autel contre autel, Annonc. 1 dans AUTEL
Pour authentiquer la constitution, Lett. quiét. 468 dans AUTHENTIQUER
Ces magistrats, pour s'autoriser, nourrissaient la division, Hist. III, 7 dans AUTORISER
Il en revient à s'autoriser du nom de saint François de Sales, Rem. dans AUTORISER
Quelque effort qu'on ait fait pour s'autoriser du saint évêque, Préf. dans AUTORISER
Quelque chose de plus violent se remuait dans le fond des coeurs ; c'était un dégoût secret de tout ce qui a de l'autorité, Reine d'Angl. dans AUTORITÉ
Elle savait persuader et convaincre aussi bien que commander, et faire valoir la raison non moins que l'autorité, ib. dans AUTORITÉ
Vous, fortunés du siècle, à qui la faveur, les richesses, le crédit et l'autorité fait trouver la vie si commode, Panég. Ste Thérèse. dans AUTORITÉ
S'il eût été contraint d'user de son autorité, Lett. 6 dans AUTORITÉ
Avoir autorité sur les autres, Amb. 1 dans AUTORITÉ
L'autorité qu'il avait au-dessus des autres, Hist. II, 12 dans AUTORITÉ
Décider la question de son autorité, Hist. I, 11 dans AUTORITÉ
Il agit de son autorité, ib. I, 11 dans AUTORITÉ
Les historiens ne sont pas d'une si grande autorité, Hist. I, 8 dans AUTORITÉ
Saint François, un évêque d'une si grande autorité, Or. 8 dans AUTORITÉ
Ayant établi sa foi sur une autorité si ferme, Hist. II, 13 dans AUTORITÉ
Sans autre rempart que d'un bois fragile, Serm. Quinq. 2 dans AUTRE
Autres sont les temps de Moïse, autres ceux de Josué, Hist. II, 13 dans AUTRE
Autre chose d'agir avec un père, autre chose de répondre devant un juge, II, Pénit. 1 dans AUTRE
Il fallut réveiller d'un profond sommeil cet autre Alexandre, Louis de Bourbon. dans AUTRE
Le coeur d'une grande reine, autrefois élevée par une si longue suite de prospérités, et puis plongée tout à coup dans un abîme d'amertumes, Reine d'Anglet. dans AUTREFOIS
Il n'y a que le premier obstacle qui coûte ; on avale, après, la honte, Pensées, 9 dans AVALER
Il n'a pas dédaigné de faire toutes les avances, II, Annonc. 1 dans AVANCE
Jamais les Sacramentaires n'avaient fait de si grandes avances envers les Luthériens, II, Var. 14 dans AVANCE
Quand il fut un peu avancé en âge, Hist. III, 3 dans AVANCÉ, ÉE
Tout l'ouvrage de votre avancement spirituel est arrêté par ce déréglement, Avantages de la retraite. dans AVANCEMENT
Pendant que notre victorieux monarque avance tous les jours l'ouvrage de la paix par ses victoires, Panég. Ste Thérèse. dans AVANCER
Vous n'avancez rien de ne pas avaler le poison, Prédic. 1 dans AVANCER
Croyez-moi, vous n'avancerez qu'à mesure que vous vous affectionnerez à désirer et à rechercher la retraite et le silence, Avantages de la retraite. dans AVANCER
S'avançant ardemment dans la carrière qu'il s'est proposée, Panég. Ste Thérèse. dans AVANCER
Cependant Moïse s'avançait en âge, Hist. I, 3 dans AVANCER
Le service et le bien de l'État étaient le moyen le plus sûr pour s'avancer dans les charges, ib. III, 6 dans AVANCER
Ces rois antiques [les Stuarts] dont l'origine se cache si avant dans l'obscurité des premiers temps, Reine d'Angl. dans AVANT
Gand tombe avant qu'on pense à le munir, Mar.-Thér. dans AVANT
La science de prendre ses avantages, Hist. III, 6 dans AVANTAGE
Chaque forme de gouvernement a ses avantages, ib. III, 5 dans AVANTAGE
Les Perses remportèrent de grands avantages, Hist. I, 11 dans AVANTAGE
Ceux qui avaient remporté quelque avantage à la guerre, ib. II, 5 dans AVANTAGE
Cette guerre finit à l'avantage de Lacédémone, Hist. I, 8 dans AVANTAGE
Cette créature si avantagée par son créateur, Prov. 1 dans AVANTAGÉ, ÉE
Ce sermon fut l'avant-coureur de cette juste condamnation, Instr. 1 dans AVANT-COUREUR
Il nous donne un avant-goût de la félicité qu'il nous prépare, Soumiss. 1 dans AVANT-GOÛT
Tu céderas ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté ; tu disais en ton coeur avare : je tiens la mer sous mes lois, et les nations sont ma proie, Marie-Thér. dans AVARE
Si, puis après, avenant confrontation...., Var. 10 dans AVENIR
Ils se vantent de prédire l'avenir, Hist. II, 9 dans AVENIR
Il ferma les avenues de Jérusalem de si près qu'il n'y avait plus moyen de s'échapper, Hist. II, 9 dans AVENUE
L'enfer se réveilla à l'avenue de Jésus-Christ, Hist. II, 9 dans AVENUE
C'est un fait avéré par l'histoire de M. de Thou, Déf. dans AVÉRÉ, ÉE
Voilà un fait avéré et public, Hist. II, 13 dans AVÉRÉ, ÉE
Ils demeurent l'objet de l'aversion du peuple, Hist. II, 10 dans AVERSION
Rappelez en votre mémoire combien elle avait d'aversion pour les discours empoisonnés de la médisance, Reine d'Anglet. dans AVERSION
Anne avertie de loin par un mal aussi cruel qu'irremédiable, Marie-Thér. dans AVERTI, IE
Quoique, sans menacer et sans avertir, la mort se fasse sentir tout entière dès le premier coup, Duch. d'Orl. dans AVERTIR
Les mauvais succès sont les seuls maîtres qui peuvent nous reprendre utilement et nous arracher cet aveu d'avoir failli, qui coûte tant à notre orgueil, Reine d'Anglet. dans AVEU
Que de peine à faire un aveu sincère !, Euch. 2 dans AVEU
Il est certain, de l'aveu des Juifs...., Hist. II, 8 dans AVEU
Il est certain, de leur aveu propre, que...., ib. III, 6 dans AVEU
Les Romains, les Grecs étaient les plus aveugles sur la religion, Hist. II, 5 dans AVEUGLE
Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom, Reine d'Anglet. dans AVEUGLE
L'aveuglement où l'idolâtrie les avait plongés, Hist. II, 7 dans AVEUGLEMENT
Une partie des Juifs est tombée dans l'aveuglement, ib. dans AVEUGLEMENT
Si une confiance insensée ne l'eût pas jetée dans l'aveuglement, ib. III, 4 dans AVEUGLEMENT
N'accusons pas aveuglément le naturel des habitants de l'île la plus célèbre du monde, Reine d'Angl. dans AVEUGLEMENT
Je me suis avisé trop tard que c'est demain St Remy, Lett. abb. 92 dans AVISER
Le désir se fait mieux sentir parce qu'il a de l'agitation et du mouvement, le Tellier. dans AVOIR
Que, depuis quarante-deux ans qu'il servait le roi, il avait la consolation de ne lui avoir jamais donné de conseil que selon sa conscience, le Tellier. dans AVOIR
Et quand ce même prélat [Fénelon] veut qu'on croie sur sa parole... la bonne foi lui devait avoir imposé silence, Remarques sur la réponse à la relation sur le quiétisme dans AVOIR
Ceux qui sont instruits des affaires étant obligés d'avouer que le roi n'avait point donné d'ouverture ni de prétexte aux excès sacriléges...., Reine d'Anglet. dans AVOUER
Une lettre que l'on m'a assuré que vous aviez avouée, Lett. 181 dans AVOUER
Ces propositions claires et intelligibles par elles-mêmes s'appellent axiomes ou premiers principes, Conn. de Dieu, I, 13 dans AXIOME
Je ne vous donnerai pas un baiser de traître, Messe. dans BAISER
Saint Augustin baissait la tête sous l'autorité de l'Église, Instr. 1 dans BAISSER
La modestie fait baisser les yeux, Honn. 3 dans BAISSER
Son esprit baisse, son coeur s'affaiblit, Hist. I, 6 dans BAISSER
Une longue maladie avait fait baisser l'esprit de Dioclétien, Hist. I, 10 dans BAISSER
Ils mettent tous les discours à la balance, Par. de Dieu, 2 dans BALANCE
Elle a pesé les choses dans une juste balance, II, Pass. 1 dans BALANCE
Tenant la balance droite au milieu de tant d'empires, Unité, 2 dans BALANCE
L'état mitoyen qui tient tout en balance, Hist. III, 7 dans BALANCE
Quand est-ce qu'on a étalé plus de titres, plus de couronnes, plus de balustres ?, Honn. 1 dans BALUSTRE
Charles V l'avait mis au ban de l'empire, Var. 2 dans BAN
Il était sur les bancs de l'école de théologie, Bourg. 1 dans BANC
Il banda cet arc en présence des ambassadeurs, Hist. III, 3 dans BANDER
Les muscles s'affermissent, les nerfs se bandent, Conn. de Dieu, II, 12 dans BANDER
Le monde, une fois banni, n'eut plus de retour dans son coeur, Reine d'Anglet. dans BANNI, IE
Enfin je suis parvenue au banquet divin, Anne de Gonz. dans BANQUET
Après avoir reçu le baptême par les mains du pape, Hist. I, 11 dans BAPTÊME
Cette critique nous ferait retomber dans la barbarie, Disc. acad. dans BARBARIE
Il est bien certain qu'il n'y avait ni Vaudois ni barbes en l'an 1120, puisque Valdo n'est venu qu'en 1160, Variat. 11 dans BARBE
Ses violences qui lui font mener les gens à la messe à coups de barre, Avert. 6 dans BARRE
Donner de plus fortes barrières à l'idolâtrie, Hist. II, 3 dans BARRIÈRE
Elles servaient de barrière à l'idolâtrie, ib. dans BARRIÈRE
Elle oppose une barrière invincible aux violences, Instr. I dans BARRIÈRE
Qui mettait les armes bas devant l'ennemi, Hist. III, 6 dans BAS, BASSE
Il a mis bas les puissants, II, Visit. 1 dans BAS, BASSE
Les ennemis sont à bas, Hist. II, 5 dans BAS, BASSE
Son système et celui de M. Claude est à bas, Avert. 6 dans BAS, BASSE
Imaginer l'homme, c'est s'en représenter un de grande ou de petite taille, blanc ou basané, Connaiss. I, 9 dans BASANÉ, ÉE
Que la fortune ne tente donc pas de nous tirer du néant ni de forcer la bassesse de notre nature, Duch. d'Orl. dans BASSESSE
Il passe sa vie à tailler à la bassette, Lett. quiét. 250 dans BASSETTE
Il va présenter la bataille au roi son frère, Hist. I, 8 dans BATAILLE
Clovis gagna la bataille de Tolbiac, I, 11 dans BATAILLE
Il défit en bataille rangée Arphaxad, Hist. I, 7 dans BATAILLE
L'armée que J.-C. a mise en bataille contre les erreurs, Instr. 2 dans BATAILLE
Et sur ce fondement était bâtie toute la loi, Hist. II, 3 dans BÂTI, IE
À cause d'une maison qu'il faisait bâtir, Hist. III, 7 dans BÂTIR
Quant à la conséquence qu'on tire, c'est bâtir sur un faux principe, Nouv. myst. 12 dans BÂTIR
Les personnes de condition bâtissent toujours sur les honneurs de leur maison et de leurs ancêtres, Bern. 1 dans BÂTIR
Voilà les deux batteries que le monde dresse contre nous, Gorg. 1 dans BATTERIE
Entendrons - nous des chrétiens nous battre les oreilles par cette belle raison ?, Honn. 3 dans BATTRE
Le coeur bat plus violemment qu'à l'ordinaire, Conn. de Dieu, III, 17 dans BATTRE
On n'ose pas s'écarter du chemin battu, II, Pent. 1 dans BATTU, UE
En allant devant soi dans le chemin battu par nos pères, II, Polit. dans BATTU, UE
La tempête dont sa flotte fut battue, Reine d'Anglet. dans BATTU, UE
Vous croyez donc que les déplaisirs et les plus mortelles douleurs ne se cachent pas sous la pourpre ? ou qu'un royaume est un remède universel à tous les maux, un baume qui les adoucit, un charme qui les enchante ?, Marie-Thér. dans BAUME
M. de Meaux, qui s'est attaché à montrer que l'amour qu'on avait pour Dieu comme objet béatifiant...., 2e écrit, 5 dans BÉATIFIANT, ANTE
On a beau avoir des troupes, Hist. III, 3 dans BEAU ou BEL, BELLE
Pendant qu'il [le roi de Suède] rassemble de nouvelles forces, Dieu tonne du plus haut des cieux ; le redouté capitaine tombe au plus beau de sa vie, et la Pologne est délivrée, Anne de Gonz. dans BEAU ou BEL, BELLE
Il appartient à l'esprit, c'est-à-dire à l'entendement, de juger de la beauté, parce que juger de la beauté, c'est juger de l'ordre, de la proportion et de la justesse, Conn. I, 8 dans BEAUTÉ
Dans la solitude de Ste-Fare, où les épouses de Jésus-Christ faisaient revivre la beauté des anciens jours, Anne de Gonz. dans BEAUTÉ
Élevez, ô Seigneur, et mes pensées et ma voix ; que je puisse représenter à cette auguste audience l'incomparable beauté d'une âme que vous avez toujours habitée, Marie-Thér. dans BEAUTÉ
La reine sa belle-mère, malgré ce nom odieux, trouva en elle non-seulement un respect, mais encore une tendresse que ni le temps ni l'éloignement n'ont pu altérer, Marie-Thérèse. dans BELLE-MÈRE
Fêtes sacrées, mariage fortuné, voile nuptial, bénédiction, sacrifice, puis-je mêler aujourd'hui vos cérémonies et vos pompes avec ces pompes funèbres, et le comble des grandeurs avec leurs ruines ?, Marie-Thér. dans BÉNÉDICTION
Les bénédictions qu'il versa sur les Français, Unité, 2 dans BÉNÉDICTION
Dont la mémoire sera en bénédiction dans l'Église, Exp. Avert. dans BÉNÉDICTION
Ô Seigneur, vous qui donnez aux juges ces regards bénins, ces oreilles attentives et ce coeur toujours ouvert à la vérité...., le Tellier. dans BÉNIN, IGNE
Les coeurs sont saisis d'une joie soudaine par la grâce inespérée d'un beau jour d'hiver, qui après un temps pluvieux vient réjouir tout d'un coup la face du monde ; mais on ne laisse pas de lui préférer la constante sérénité d'une saison plus bénigne, Marie-Thér. dans BÉNIN, IGNE
Ce ne lui est rien [à Louis XIV] d'être l'homme que les autres hommes admirent : il veut être, avec David, l'homme selon le coeur de Dieu ; c'est pourquoi Dieu le bénit, Marie-Thér. dans BÉNIR
Mais cette distinction est toute récente ; et autrefois on employait indifféremment ces deux formes du participe, témoin ces exemples-ci : Dieu promit que toutes ces nations seraient bénites, Hist. II, 2 dans BÉNIT, ITE ou BÉNI, IE
Dieu fait voir à ève son ennemi vaincu et lui montre cette semence bénite [Jésus-Christ] par laquelle...., ib. II, 1 dans BÉNIT, ITE ou BÉNI, IE
Vous êtes bénite entre toutes les femmes, IV, Annonc. 1 dans BÉNIT, ITE ou BÉNI, IE
Joas, enfant encore au berceau, Hist. I, 6 dans BERCEAU
Les enfants mêmes dans le berceau sont forts, Politiq. dans BERCEAU
Les enfants apprenaient dès le berceau à...., Hist. III, 5 dans BERCEAU
Cette Église devait être attaquée dès son berceau, Paul, 1 dans BERCEAU
C'est ainsi que devaient naître ces âmes vivantes d'une vie brute et bestiale, à qui Dieu ne donne pour toute action que des mouvements dépendants du corps, Hist. II, 1 dans BESTIAL, ALE
Et, contents de ce qu'ils ont de commun avec les bêtes, ils mènent aussi une vie bestiale, Connaiss. V, 6 dans BESTIAL, ALE
Nourrir du bétail, Hist. III, 6 dans BÉTAIL
Les vaudois et les albigeois, et Jean Wiclef et Jean Huss et tous les autres de cette sorte reviennent partout dans les nouvelles interprétations [des protestants] comme de fidèles témoins de la vérité persécutée par la bête, Var. XIII, 37 dans BÊTE
D'abord je n'ai pas pris garde à cette bévue, Déf. comm. dans BÉVUE
Nous ne pouvons souffrir qu'on biaise sur les principes de la religion, Relat. dans BIAISER
Quand on a mal dit, on biaise, on dissimule, Préf. dans BIAISER
Ils biaisent sur beaucoup d'articles, ils mentent sur d'autres, Var. 11 dans BIAISER
Mélanchthon biaisait avec lui sur ce sujet, Var. 6 dans BIAISER
Il serait utile au bien de la paix de représenter ces actes, Aut. eccl. dans BIEN
En leur donnant [aux rois] sa puissance, il [Dieu] leur commande d'en user comme il fait lui-même, pour le bien du monde, Reine d'Anglet. dans BIEN
Il ne cesse de faire du bien à ses citoyens, Hist. II, 6 dans BIEN
Le prodigue de l'Évangile, qui veut avoir son partage, qui veut jouir de soi-même et des biens que son père lui a donnés, Anne de Gonz. dans BIEN
Parmi les choses que j'ai à vous dire, vous saurez bien démêler ce qui vous est propre, La Vallière. dans BIEN
Le dieu qu'il [Moïse] vous a montré a bien une autre puissance, Hist. II, p. 163 dans BIEN
J'apprends un bruit.... que nous ne sommes pas bien ensemble, Lett. abb. 54 dans BIEN
Pour disputer le prix du bien-dire, Par. de Dieu, 2 dans BIEN-DIRE
Sa première inclination est de nous bien-faire, Bonté, I dans BIEN-FAIRE
Il reçoit comme un bienfait, quand nous lui donnons le moyen de nous bien-faire, I, Visit. 2 dans BIEN-FAIRE
Elle a usé chrétiennement de la bonne et de la mauvaise fortune ; dans l'une elle a été bienfaisante ; dans l'autre elle s'est montrée toujours invincible, Reine d'Anglet. dans BIENFAISANT, ANTE
Dans toute l'administration de la justice, il nous paraissait un homme que sa nature avait fait bienfaisant, et que la raison rendait inflexible, le Tellier. dans BIENFAISANT, ANTE
Dans la solitude de Ste-Fare, autant éloignée des voies du siècle que sa bienheureuse situation la sépare de tout commerce du monde, Anne de Gonz. dans BIENHEUREUX, EUSE
Il était de la bienséance qu'il liât société avec ses semblables, Serm. Sept. dans BIENSÉANCE
Que nous nous pardonnons aisément nos fautes, quand la fortune nous les pardonne, et que nous nous croyons bientôt les plus éclairés et les plus habiles, quand nous sommes les plus élevés et les plus heureux, Reine d'Anglet. dans BIENTÔT
Des yeux remplis de bile font voir tout jaune, Connaiss. I, 7 dans BILE
Une humeur chagrine décharge sa bile sur eux, Pens. 22 dans BILE
Il fallait essuyer les bizarreries d'un peuple flatté, Hist. III, 5 dans BIZARRERIE
Il y a assez d'injustice dans le procédé des hommes, assez d'inégalités et de bizarreries dans leurs humeurs incommodes et contrariantes, La Vallière. dans BIZARRERIE
Les louanges étaient précieuses, parce qu'elles se donnaient avec connaissance ; le blâme piquait au vif les coeurs généreux et retenait les plus faibles dans le devoir, Hist. III, 6 dans BLÂME
Le sénat, dont l'approbation tenait lieu de récompense, savait louer et blâmer quand il fallait, Hist. III, 6 dans BLÂMER
Point d'autre rouge sur son visage que celui que causait la pudeur, ni de blanc que celui que donne l'abstinence, Pensées chrét. 43 dans BLANC
La mort ne l'a point changée ; cette éclatante blancheur [de son teint], symbole de son innocence et de la candeur de son âme...., Marie-Thér. dans BLANCHEUR
Il vomit des blasphèmes contre le Très Haut, Hist. II, 5 dans BLASPHÈME
Que si Dieu ne dédaigne pas de juger ce qu'il a créé, et encore ce qu'il a créé capable d'un bon et d'un mauvais choix, Anne de Gonz. dans BON, BONNE
Comment ont-ils deviné que tout ce qu'on pense de ce premier être lui soit indifférent, et que toutes les religions qu'on voit sur la terre lui soient également bonnes ?, Anne de Gonz. dans BON, BONNE
Je crains que la tête du pape ne soit pas fort bonne, Lettr. Quiét. 136 dans BON, BONNE
Voilà mille et mille bonnes gens qui n'en voient pas l'importance, Avert. dans BON, BONNE
Il ne faisait pas bon s'attaquer à eux, Déf. dans BON
En levant les bondes des digues, Haine, 2 dans BONDE
Toutes deux d'une si heureuse constitution, qu'elles semblaient nous promettre le bonheur de les conserver un siècle entier, Marie-Thér. dans BONHEUR
Il dit bonnement ce qu'il sentait dans le moment, Oraison, 8 dans BONNEMENT
Vous, Seigneur, dont la bonté infinie n'a rien donné aux hommes de plus efficace pour effacer leurs péchés que la grâce de les reconnaître, Anne de Gonz. dans BONTÉ
Empire qui n'aura point d'autres bornes que celles du monde, Hist. II, 4 dans BORNE
Jésus-Christ n'a pas donné d'autres bornes à sa durée, Hist. II, 13 dans BORNE
Donner des bornes à ses conquêtes, ib. III, 6 dans BORNE
Les succès de ce prince avaient leurs bornes marquées, ib. II, 5 dans BORNE
Vous sortez des bornes étroites de votre âge, ib. Préf. dans BORNE
Son orgueil s'éleva au delà de toutes bornes, Hist. III, 4 dans BORNE
Passer les bornes de la soumission, III, Vêt. 1 dans BORNE
Le peuple était retenu dans certaines bornes par les périls, Hist. III, 7 dans BORNE
Ils ne donnent aucunes bornes à leurs attentats, Hist. II, 7 dans BORNE
J'ai dit quelque chose de la licence où se jettent les esprits quand on ébranle les fondements de la religion et qu'on remue les bornes une fois posées, Reine d'Anglet. dans BORNE
L'ambition s'est jouée, sans aucune borne, de la vie des hommes, Hist. II, 1 dans BORNE
Et leurs opinions [des anabaptistes] mêlées au calvinisme ont fait naître les indépendants, qui n'ont point eu de bornes, Reine d'Anglet. dans BORNE
Voilà l'agneau devenu tout à coup ce bouc d'abomination, I, Pass. 1 dans BOUC
La sentence fut prononcée par la bouche du prophète Élie, Hist. I, 6 dans BOUCHE
Les rois n'osent ouvrir la bouche devant lui, Hist. II, 4 dans BOUCHE
Alexandre vit dans la bouche de tous les hommes, sans que sa gloire soit effacée ou diminuée depuis tant de siècles, la Vallière. dans BOUCHE
Il ferma la bouche aux semi-pélagiens, Hist. I, 11 dans BOUCHE
C'était leur fermer la bouche par l'autorité du souverain, Var. 14 dans BOUCHE
Voilà une réponse qui ferme la bouche, Avert. 6 dans BOUCHE
Nous avons sans cesse la paix à la bouche, Trin. 2 dans BOUCHE
Pourquoi a-t-il toujours à la bouche qu'il faut mourir ?, Pâq. 1 dans BOUCHE
La parole de Dieu que nous avons toujours à la bouche, Démons, 2 dans BOUCHE
Le Saint-Esprit l'explique par la bouche de saint Paul, Hist. II, 7 dans BOUCHE
Les principes que l'antiquité nous a enseignés par la bouche de saint Augustin, Réfut. dans BOUCHE
Saint Clément expliquait à pleine bouche leur apathie, Nouv. myst. 17 dans BOUCHE
Jésus-Christ s'est expliqué à pleine bouche, Inst. 1 dans BOUCHE
C'est en vérité avoir l'esprit trop bouché aux choses célestes, Messe. dans BOUCHÉ, ÉE
Ils avaient l'esprit si bouché qu'ils ignoraient...., Avert. 6 dans BOUCHÉ, ÉE
Avec la négation, demeurer assidûment dans un lieu, auprès d'une personne ; en ce cas on supprime souvent pas ou point : Je n'ai presque point bougé d'ici, Lett. Corn. 32 dans BOUGER
Ramasser les fleurs pour faire des bouquets, II, Ass. 1 dans BOUQUET
On les bat de verges par la main de bourreaux, III, Pent. 1 dans BOURREAU
Je ne crois pas être en droit de nommer une boursière, Lett. Abb. 33 dans BOURSIER
Il se voit tous les jours au bout de son fonds, II, Jos. 2 dans BOUT
Pousser l'examen jusqu'au bout, Hist. II, 13 dans BOUT
Il met sa patience à bout, Obl. 1 dans BOUT
Voilà donc comme parle cet amant outré et poussé à bout, Or. 10 dans BOUT
Les esprits poussés à bout par tant d'injustices, Hist. II, 12 dans BOUT
C'est pousser l'amour à bout, que...., Lett. Corn. 99 dans BOUT
Ce raisonnement pousse à bout la subtilité de nos adversaires, Déf. dans BOUT
Il pousse à bout toutes les décisions, Rem. dans BOUT
Poussant à bout ses maximes, Var. 2 dans BOUT
Si l'on voulait pousser à bout la subtilité, Or. 10 dans BOUT
Je ferai tomber leurs cheveux, je détruirai et les colliers et les bracelets et les anneaux et les boîtes à parfum, La Vallière. dans BRACELET
De là l'Église étendait ses branches par toute la terre, Hist. II, 7 dans BRANCHE
C'est une racine qui étend ses branches par tous les sens, Comédie. dans BRANCHE
Luther donne le branle à ces mouvements, Var. 1 dans BRANLE
La France commencait à donner le branle aux affaires de l'Europe, le Tell. dans BRANLE
Il y allait de la vie à branler tant soit peu sous le commandement du général, Hist. III, 6 dans BRANLER
Rome tend les bras à César, Hist. I, 9 dans BRAS
Hippias se jette entre les bras de Darius, Hist. I, 8 dans BRAS
Rome est contrainte de se jeter entre les bras des Français, ib. III, 7 dans BRAS
Il serait désormais le bras droit de notre monarque, Honn. 3 dans BRAS
Colonnes de six brassées de grosseur, Hist. III, 3 dans BRASSÉE
Les deux armées semblent avoir voulu se renfermer dans des bois et dans des marais, pour décider leur querelle, comme deux braves en champ clos, Louis de Bourbon. dans BRAVE
Pouvez-vous croire que j'abandonne mes chères brebis ?, Lett. abb. 272 dans BREBIS
Restait cette redoutable infanterie de l'armée espagnole dont les gros bataillons, semblables à autant de tours, mais à des tours qui sauraient réparer leurs brèches, demeuraient inébranlables au milieu de tout le reste en déroute, Louis de Bourbon. dans BRÈCHE
La vie s'écoule si vite, qu'il ne faut pas laisser passer, dans l'accablement, des jours si brefs, dans LAFAYE, Synonymes. dans BREF, BRÈVE
Ils tenaient les soldats en bride, Hist. III, 7 dans BRIDE
Le sénat tenait en bride les gouverneurs, Hist. III, 6 dans BRIDE
Dieu qui tient en bride les esprits trompeurs, Hist. II, 9 dans BRIDE
Dieu qui tient en bride les flots de la mer, Polit. dans BRIDE
Tantôt Dieu retient les passions, tantôt il leur lâche la bride, Hist. III, 7 dans BRIDE
Il bride la fureur de la mer, Effic. 1 dans BRIDER
Tu céderas ou tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté.... nous verrons la fin de tes brigandages.... et la navigation va être assurée par les armes de Louis, Marie-Thér. dans BRIGANDAGE
Les charges furent briguées avec fureur, Hist. III, 7 dans BRIGUER
Iconoclastes, c'est-à-dire brise-images, Hist. I, 11 dans BRISE-IMAGE
Calvin croit avoir assez fait d'écrire contre les brise-images, Var. 10 dans BRISE-IMAGE
Le brisement des images et des autels, dans LAVEAUX dans BRISEMENT
Un verre se brise en tombant de son propre poids, Conn. de Dieu, V, 9 dans BRISER
C'est Dieu qui voulait montrer qu'il donne la mort et qu'il ressuscite, qu'il secoue la terre et la brise et qu'il guérit en un moment toutes ses brisures, Anne de Gonz. dans BRISURE
On recommence à dire que je suis fort brouillé avec Rome, Lett. abb. 251 dans BROUILLÉ, ÉE
L'empereur Constance brouillait tout dans l'Église, Hist. II, 12 dans BROUILLER
Les hommes brouillaient les idées qu'ils avaient reçues, Hist. II, 2 dans BROUILLER
Hérode brouille toutes choses, Hist. II, 5 dans BROUILLER
Les affaires de Babylone se brouillent ; et le temps marqué par les prophéties pour le rétablissement de Juda arrive parmi tous ces troubles, Hist. II, 4 dans BROUILLER
Tout se brouille en Occident, Hist. I, 11 dans BROUILLER
Les affaires de l'empire se brouillaient d'une terrible manière, Hist. I, 10 dans BROUILLER
Les affaires parurent ensuite se brouiller un peu, Relat. dans BROUILLER
Les idées se brouillent dans l'esprit du monde le plus net, Nouv. myst. 10 dans BROUILLER
Licinius se brouille avec lui, Hist. I, 10 dans BROUILLER
Pompée et César s'unissent par intérêt et puis se brouillent par jalousie, Hist. III, 7 dans BROUILLER
Ce prince, attiré par les brouilleries du royaume d'Israël, venait l'envahir, Hist. univ. I, 6 dans BROUILLERIE
Durant les brouilleries de la Grèce, Épaminondas, thébain, se signala par son équité et par sa modération autant que par ses victoires, ib. I, 8 dans BROUILLERIE
Manassès excita des brouilleries parmi les Juifs, ib. I, 8 dans BROUILLERIE
En faisant comparaison des lettres, je trouvais de la brouillerie avec les autres, Lett. abb. 137 dans BROUILLERIE
Il remplit l'univers du bruit de sa sainteté, Hist. I, 11 dans BRUIT
Il fait du bruit dans le monde, 1, Prof. 1 dans BRUIT
Les sociniens font peu de bruit dans le monde, Avert. 6 dans BRUIT
On se résout à le laisser périr sans en faire bruit, Amb. 5 dans BRUIT
C'est ainsi que devaient naître [de la terre et de l'eau] ces âmes vivantes d'une vie brute et bestiale [les bêtes], Hist. II, 1 dans BRUT, BRUTE
Qui le pourrait croire, si l'expérience ne nous faisait voir qu'une erreur si stupide et si brutale [l'idolâtrie] n'était pas seulement la plus universelle mais encore la plus enracinée et la plus incorrigible parmi les hommes ?, Hist. II, 3 dans BRUTAL, ALE
Ils se sont laissés aller à des actions brutales, Loi de Dieu. dans BRUTAL, ALE
Ce n'était pas de ces conquérants brutaux et avares qui ne respirent que le pillage, Hist. III, 6 dans BRUTAL, ALE
La conquête de l'Égypte se fit par Cambyse ; ce brutal ne survécut guère à Smerdis, son frère, qu'un songe ambigu lui fit tuer en secret, Hist. I, 8 dans BRUTAL, ALE
Quand Dieu voulut sauver la ville de Béthulie, il tendit, dans la beauté de Judith, un piége imprévu et inévitable à l'aveugle brutalité d'Holopherne, Reine d'Angl. dans BRUTALITÉ
Qui me donnera le burin pour graver sur le marbre cette parole ?, le Tell. dans BURIN
Il paraît inspiré, tant il donne droit au but, Polit. dans BUT
Pour parvenir à ce but, Hist. III, 6 dans BUT
Que fallait-il pour aller au but ?, Nouv. myst. 3 dans BUT
Votre fils sera mis en butte aux contradictions, Comp. 2 dans BUTTE
Enfin nous ne serons pas les seuls ; çà, çà voici des compagnons, Démons, 2 dans ÇA
Nous entrons dans la cabale qui a fait mourir le Sauveur, Haine, 1 dans CABALE
Je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets ni l'ordre des batailles ni l'intérêt des partis, Reine d'Anglet. dans CABINET
Dieu qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église et qui, fécond en moyens, emploie toutes choses à ses fins cachées, Reine d'Anglet. dans CACHÉ, ÉE
Je n'ai rien de caché pour Votre Excellence, Lett. 286 dans CACHÉ, ÉE
Souvent il se disait en son coeur que le plus malheureux effet de la faiblesse de l'âge était de se cacher à ses propres yeux, le Tellier. dans CACHER
La lettre de cachet que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire, Lett. 2 dans CACHET
Quelle faiblesse de mettre votre confiance (il faut dire le mot) dans de petites cachotteries plus propres à nouer une intrigue de cour...., Rem. réponse, VIII, 5, 17 dans CACHOTTERIE
La mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place.... notre chair change bientôt de nature ; notre corps prend un autre nom ; même celui de cadavre, dit Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps ; il devient un je ne sais quoi qui n'a plus de nom dans aucune langue, Duch. d'Orléans. dans CADAVRE
Jérusalem n'était plus que le cadavre d'une grande ville, Polit. dans CADAVRE
Le style des Cantiques, hardi, extraordinaire.... affranchi des liaisons ordinaires que recherche le discours uni, renfermé d'ailleurs dans des cadences nombreuses qui en augmentent la force, surprend l'oreille, saisit l'imagination, émeut le coeur, Hist. II, 3 dans CADENCE
Le cours du soleil se marque sur un cadran, Connaiss. I, 3 dans CADRAN
Toutes choses cadrent au juste à nos desseins, Serm. Quinq. 2 dans CADRER
Il faut qu'ils puissent faire cadrer cette vérité avec leurs principes, Euch. 2 dans CADRER
Admirez comme tant de choses cadrent et s'ajustent au sauveur Jésus, Asc. 1 dans CADRER
Les explications ne cadrent pas avec le texte, Préf. dans CADRER
Je ne vois pas comment le déluge y pourra plutôt cadrer que ces autres prodiges, Lett. 139 dans CADRER
Pour faire cadrer ce temps au juste, Hist. II, 4 dans CADRER
Quel architecte est celui qui, faisant un bâtiment caduc, y met un principe pour se relever dans ses ruines !, Connaiss. IV, 2 dans CADUC, CADUQUE
La comparaison que vous pouvez faire entre le royaume de Jésus-Christ et ceux de la terre est caduque, Var. 15 dans CADUC, CADUQUE
Le vice le plus inséparable des choses humaines, c'est leur propre caducité, Hist. III, 5 dans CADUCITÉ
Job déplore lés diverses calamités qui affligent la vie humaine, dans LAFAYE dans CALAMITÉ
Il avala jusqu'au fond le calice de Jésus-Christ, lorsque, choisi pour sauver ce peuple, il lui en fallut supporter les révoltes, Hist. II, 3 dans CALICE
Buvons avec lui le calice de sa passion, Serm. Quinq. 1 dans CALICE
Il jeta les fondements de l'empire des califes, Hist. I, 11 dans CALIFE
À ces mots elle demeura dans un calme et dans une joie qu'elle ne pouvait exprimer, Anne de Gonz. dans CALME
Les calomnies qu'on imposait aux chrétiens, Hist. I, 10 dans CALOMNIE
Les églises calviniennes, Var. 15 dans CALVINIEN, IENNE
Les évêques étaient en rochet et camail, Lett. Quiét. 182 dans CAMAIL
En son camp on ne connaît pas les vaines terreurs qui fatiguent et rebutent plus que les véritables, Louis de Bourbon. dans CAMP
Dès cette première campagne, après la prise de Thionville, digne prix de la victoire de Rocroy, il passa pour un capitaine également redoutable dans les siéges et dans les batailles, Louis de Bourbon. dans CAMPAGNE
Croyez-vous que la reine pût être en repos dans ces fameuses campagnes qui nous apportaient coup sur coup tant de surprenantes nouvelles ?, Marie-Thér. dans CAMPAGNE
Le prince, par son campement, avait mis en sûreté non-seulement toute notre frontière mais encore tous nos soldats, Louis de Bourbon. dans CAMPEMENT
Les campements de César firent son étude ; je me souviens qu'il nous ravissait en nous racontant comme en Catalogne, dans les lieux où ce fameux capitaine, par l'avantage des postes, contraignit cinq légions romaines et deux chefs expérimentés à poser les armes sans combats...., ib. dans CAMPEMENT
Cela ne passera pas en d'autres mains que celles que vous avez choisies pour nous servir de canal, Projet. dans CANAL
Je suis un canal par où passent les instructions, Lett. abb. 199 dans CANAL
Les Pères qui ont fait les canons...., Satisf. 2 dans CANON
L'Église a mis le livre des Machabées dans son canon, Avertiss. 5 dans CANON
Passons donc une même canonicité à ces livres contestés ou non contestés, Projet. dans CANONICITÉ
Ils ne reçoivent pas les livres des Machabées pour canoniques [ils ne les admettent pas dans le canon des Écritures], Avert. 5 dans CANONIQUE
Chassé de son siége par Constance, Athanase fut rétabli canoniquement par le pape, Hist. I, 11 dans CANONIQUEMENT
Il canonisa les deux livres que les ennemis de Saint Augustin improuvaient, Aut. eccl. dans CANONISER
Les psaumes avaient succédé aux cantiques des joies du siècle, Anne de Gonz. dans CANTIQUE
Le monde, rempli d'aigreur, enfante Luther et Calvin, qui cantonnent la chrétienté, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CANTONNER
Cette attache intime que nous avons à nous-mêmes.... c'est ce qui fait que chacun de nous se renferme tout entier dans ses intérêts et se cantonne en lui-même, Char. frat. 1 dans CANTONNER
Sertorius se cantonna dans l'Espagne, Hist. I, 9 dans CANTONNER
Si Dieu ne dédaigne de juger ce qu'il a créé capable d'un bon et d'un mauvais choix, Anne de Gonz. dans CAPABLE
Il [Jésus-Christ] a mis dans son église une autorité seule capable d'abaisser l'orgueil et de relever la simplicité, Anne de Gonz. dans CAPABLE
Un homme d'une si grande capacité, le Tell. dans CAPACITÉ
Le roi, dont le jugement est une règle toujours sûre, a estimé la capacité de notre princesse et l'a mise par son estime au-dessus de tous nos éloges, Duch. d'Orl. dans CAPACITÉ
Dieu aura fait l'arrangement des lettres qui composent les mots et n'aura pas fait dans les lettres la capacité d'être arrangées, Élévat. III, 2 dans CAPACITÉ
À la nuit qu'il fallut passer en présence des ennemis, comme un vigilant capitaine, il reposa le dernier, Louis de Bourbon. dans CAPITAINE
Sous lui se sont formés tant de renommés capitaines que ses exemples ont élevés aux premiers honneurs militaires, ib. dans CAPITAINE
Il tenait pour maxime qu'un habile capitaine peut bien être vaincu, mais qu'il ne lui est pas permis d'être surpris, ib. dans CAPITAINE
Leur subtil conducteur [Cromwell] qui, en combattant, en dogmatisant, en mêlant mille personnages divers, en faisant le docteur et le prophète aussi bien que le soldat et le capitaine, Reine d'Anglet. dans CAPITAINE
Il n'y a pas d'erreur si capitale contre la philosophie, Préface dans CAPITAL, ALE
Il ne faut pas se flatter, les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales, Reine d'Angl. dans CAPITAL, ALE
Dieu les laisse aux diables, ses capitaux ennemis, Démons, 1 dans CAPITAL, ALE
Se tromper capitalement, Lett. abb. 57 dans CAPITALEMENT
Que dirai-je du dangereux artifice qui fait prononcer à la justice, comme autrefois aux démons, des oracles ambigus et captieux !, le Tellier. dans CAPTIEUX, EUSE
Il ouvrira les yeux des aveugles et tirera les captifs de leur prison, Hist. II, 4 dans CAPTIF, IVE
Les coupables qu'il tenait captifs, Hist. II, 6 dans CAPTIF, IVE
Captive, dès le berceau, des ennemis les plus implacables de sa maison, Duch. d'Orléans. dans CAPTIF, IVE
Comme il n'a jamais refusé ce qui était raisonnable, étant vainqueur, il a toujours rejeté ce qui était faible et injuste, étant captif, Reine d'Angl. dans CAPTIF, IVE
Rendre par un décret public à la Grèce, si longtemps captive, la liberté à laquelle elle ne pensait plus, Hist. III, 6 dans CAPTIF, IVE
[âme] toi qui étais née pour l'éternité et pour un objet immortel, tu deviens éprise et captive d'une fleur que le soleil dessèche, La Vallière. dans CAPTIF, IVE
L'âme, devenue captive du plaisir, devient ennemie de la raison, ib. dans CAPTIF, IVE
Philisbourg qui tint si longtemps le Rhin captif sous nos lois, Louis de Bourbon. dans CAPTIF, IVE
Pendant que tu disais en ton coeur rebelle : je ne puis me captiver...., Anne de Gonzague. dans CAPTIVER
L'âme menée de captivité en captivité, captive d'elle-même, captive de son corps, La Vallière. dans CAPTIVITÉ
S'élever au-dessus des captivités où Dieu permet que nous soyons à l'extérieur, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CAPTIVITÉ
Les généraux romains commencèrent à s'attacher leurs soldats, qui ne regardaient en eux jusqu'alors que le caractère de l'autorité publique, Hist. III, 7 dans CARACTÈRE
La bonté est le caractère le plus naturel des rois, Polit. dans CARACTÈRE
Elle porte le caractère de la main de Dieu, Hist. II, 13 dans CARACTÈRE
Le style même porte imprimé le caractère des âges, ib. II, 1 dans CARACTÈRE
Pour garder le caractère du temps, ib. II, 3 dans CARACTÈRE
Je suis sorti de mon caractère, Var. Préf. dans CARACTÈRE
Il a fourni de la même manière la carrière de plusieurs carêmes dans les chaires les plus illustres de la France et des Pays-Bas, Fr. Bourgoing. dans CARÊME
Sylla fit des carnages effroyables et traita durement le peuple, Hist. III, 7 dans CARNAGE
Sapor fit un effroyable carnage des chrétiens, Avert. 5 dans CARNAGE
La phalange macédonienne qui n'était qu'un gros bataillon carré ne pouvait se mouvoir que tout d'une pièce, Hist. III, 6 dans CARRÉ, ÉE
Dieu ouvre une belle carrière à nos espérances, I, Annonc. 2 dans CARRIÈRE
Moulin ouvre la carrière par cet anéantissement de tout acte, Or. 3 dans CARRIÈRE
Il a fourni la carrière de plusieurs carêmes, Bourg. 1 dans CARRIÈRE
Le livre est imprimé ; mais on fera des cartons, Lett. 141 dans CARTON
Je ferai faire un carton pour le corriger, afin que tout soit exact, Lett. 91 dans CARTON
C'est le cas plus que jamais d'invoquer Dieu, Lett. 152 dans CAS
Pour justifier la conduite du concile, il ne faut que poser un cas pareil, Déf. com. dans CAS
A Dieu ne plaise que je fasse peu de cas de vos peines, Lett. Corn. 94 dans CAS
Je le ferai avec toute la diligence possible sans pourtant me casser la tête, Lett. quiét. 227 dans CASSER
Il fit casser son mariage avec Anne, Var. 7 dans CASSER
Après la grâce obtenue, nous cassons un acte si solennel, Pén. 1 dans CASSER
L'événement en est casuel, Imp. 3 dans CASUEL, ELLE
De quelque valeur que soient les cures tant en fonds qu'en casuel, Lett. quiét. 84 dans CASUEL, ELLE
Le lait que cet auteur interprète la catéchèse [dit être la catéchèse], Nouv. myst. 17 dans CATÉCHÈSE
Avec quelle incomparable netteté d'esprit leur faisait-il voir l'antiquité et la vérité de la religion catholique !, Louis de Bourbon. dans CATHOLIQUE
Quelle plus grande autorité que celle de l'Église catholique, qui réunit en elle-même toute l'autorité des siècles passés et les anciennes traditions du genre humain jusqu'à la première origine ?, Hist. II, 13 dans CATHOLIQUE
L'église est une, et par son esprit d'unité catholique et universelle, elle est la mère toujours féconde de tous les particuliers qui la composent, Fr. Bourgoing. dans CATHOLIQUE
Toutes les fois que nous trouvons dans le discours ces particules, parce que, car, puisque, et les autres qu'on nomme causales, c'est la marque indubitable du raisonnement, Connaiss. I, 13 dans CAUSAL, ALE
Il fut cause de la perte de tous les siens, Hist. III, 5 dans CAUSE
Je laisse la distribution à votre discrétion et pour cause, Lett. abb. 46 dans CAUSE
Ils ne découvrent pas la lumière à cause qu'ils détournent les yeux, Serm. Quinq. 1 dans CAUSE
Ceux qu'on nomme chercheurs à cause que, dix-sept cents ans après Jésus-Christ, ils cherchent encore la religion, Reine d'Anglet. dans CAUSE
Une justice qui fait semblant d'être vigoureuse à cause qu'elle résiste aux tentations médiocres, le Tellier. dans CAUSE
Ce que le prince fit mérite d'être raconté à toute la terre non à cause qu'il est remarquable, mais à cause pour ainsi dire qu'il ne l'est pas, Louis de Bourbon. dans CAUSE
Les images de Philippique, son successeur, ne furent pas reçues dans Rome, à cause qu'il favorisait les monothélites, et se déclarait ennemi du concile sixième, Hist. I, 11 dans CAUSE
Si Dieu n'a rien en lui-même par où il puisse causer en nous les volontés libres, Libr. arb. 3 dans CAUSER
Des hommes dont la conscience est cautérisée [endurcie], Var. 11 dans CAUTÉRISÉ, ÉE
Il se constitue caution pour les insolvables, II, Pass. 2 dans CAUTION
Il a trouvé une caution capable de payer pour lui, II, Hist. II, 6 dans CAUTION
Qu'est devenue cette redoutable cavalerie qu'on voit fondre sur l'ennemi avec la vitesse de l'aigle ?, Anne de Gonz. dans CAVALERIE
C'est en vain qu'à travers les bois, avec sa cavalerie toute fraîche, Beck précipite sa marche pour tomber sur nos soldats épuisés, Louis de Bourbon. dans CAVALERIE
J'ai ouï parler de certaines religieuses d'une manière plaisante et fort à la cavalière, Sil. 2 dans CAVALIER, IÈRE
Si jamais homme a été capable de soutenir un si vaste empire, ç'a été sans doute Alexandre, Hist. III, 5 dans CE
Ç'a été dans notre siècle un grand spectacle de voir, dans le même temps et dans les mêmes campagnes, ces deux hommes [Condé et Turenne] que la voix commune de toute l'Europe égalait aux plus grands capitaines des siècles passés...., Louis de Bourbon. dans CE
Ce n'est pas seulement les hommes à combattre, c'est des montagnes inaccessibles, c'est des ravins et des précipices d'un côté, c'est partout des forts élevés, Louis de Bourbon. dans CE
C'est eux qui ont bâti ces douze palais, Hist. III, 3 dans CE
Ce que Dieu est bon c'est de son propre fonds, Bonté, 1 dans CE
Un homme dont le corps a cédé aux tourments, Hist. II, 12 dans CÉDER
Deux fois, en grand politique, ce judicieux favori sut céder au temps et s'éloigner de la cour, le Tellier. dans CÉDER
Tu céderas, ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté, Marie-Thér. dans CÉDER
La constance du pape Libère cède aux ennuis de l'exil, Hist. I, 11 dans CÉDER
Dès sa première jeunesse, tout cédait aux lumières de son esprit, le Tellier. dans CÉDER
Les Gaulois ne leur cédaient pas en courage, Hist. III, 6 dans CÉDER
Abraham a toujours été célèbre dans l'Orient, Hist. II, 2 dans CÉLÈBRE
Événement célébré par les deux plus grands poëtes, Hist. I, 5 dans CÉLÉBRÉ, ÉE
Tout y célébrait leurs ancêtres, Hist. II, 3 dans CÉLÉBRER
Là, dans l'assemblée de toute la Grèce, à Pise premièrement, et dans la suite à Élide, se célébraient ces fameux combats où les vainqueurs étaient couronnés avec des applaudissements incroyables, Hist. I, 6 dans CÉLÉBRER
Mais, au milieu de ces célestes douceurs, la justice divine eut son tour, Anne de Gonz. dans CÉLESTE
Ils quittaient leurs femmes pour embrasser le célibat, Var. 2 dans CÉLIBAT
Mais l'endroit où notre historien [le protestant Burnet] a épuisé toutes ses adresses et usé, pour ainsi dire, toutes ses plus belles couleurs, est celui du célibat des ecclésiastiques, ib. 7 dans CÉLIBAT
Celui qui méprise le remède, il touche de près à sa chute, Rech. 2 dans CELUI
Que le sort de tels esprits est hasardeux, et qu'il en paraît dans l'histoire, à qui leur audace a été funeste ! mais aussi que ne font-ils pas quand il plaît à Dieu de s'en servir ! il fut donné à celui-ci [Cromwell] de tromper les peuples et de prévaloir contre les rois, Reine d'Anglet. dans CELUI-CI
Cet édifice est réduit en cendres, Hist. II, 8 dans CENDRE
Une autre Rome sort des cendres de la première, Hist. III, 1 dans CENDRE
C'est ainsi que la justice divine, justement irritée de notre orgueil, le pousse jusqu'au néant, et que, pour égaler à jamais les conditions, elle ne fait de nous tous qu'une même cendre, Duch. d'Orl. dans CENDRE
Ces veuves qui s'ensevelissent, pour ainsi dire, elles-mêmes dans le tombeau de leurs époux, y enterrent tout amour humain avec ces cendres chéries, Anne de Gonz. dans CENDRE
Ce n'est pas faire la cène que d'en recevoir les signes, Déf. comm. dans CÈNE
Ils firent la cène avec Luther en signe de paix, Var. 4 dans CÈNE
Je converse avec moi-même comme avec le plus légitime censeur de ma vie, Pensées chrétiennes, 32 dans CENSEUR
Ô juges, quelle majesté de vos séances ! quel président [Dieu] de vos assemblées, mais aussi quel censeur de vos jugements !, le Tellier. dans CENSEUR
Le public, rigide censeur des hommes de cette fortune et de ce rang, ib. dans CENSEUR
Puis-je lui dénier quelque part dans mes discours, après qu'il en a été si souvent et le censeur et l'arbitre ?, Or. fun. Cornet. dans CENSEUR
Il est pernicieux et nécessairement censurable, Lett. quiét. 221 dans CENSURABLE
Les censures que vous dites que je vous ai faites, Lett. 147 dans CENSURE
Cette censure que nous exerçons sur nos frères, Jug. 1 dans CENSURE
Sans répéter de nouveau ce qu'on a dit cent et cent fois, Rép. II, 20 dans CENT
N. S. J. C. a été soumis à la loi morale et cérémoniale, Var. 12 dans CÉRÉMONIAL, ALE
On doit tenir pour certain que...., Hist. II, 10 dans CERTAIN, AINE
Dieu certifie l'âme en tout ce qu'il convient, Lettr. abb. 153 dans CERTIFIER
L'histoire commence à avoir de la certitude, Hist. I, 7 dans CERTITUDE
On les traite de cerveaux faibles et blessés, Oraison. dans CERVEAU
Un prince dont le cerveau serait si malade, Avert. 5 dans CERVEAU
Il ne cesse de les rappeler à la pénitence, Hist. II, 4 dans CESSER
Il était obligé à faire cession de ses biens, Fr. d'Ass. 1 dans CESSION
Quatre cent vingt-six ans après le déluge, comme les peuples marchaient chacun en sa voie, Hist. I, 3 dans CHACUN, CHACUNE
Par les richesses, l'ambitieux se peut assouvir d'honneurs ; le voluptueux, de plaisirs chacun enfin, de ce qu'il demande, la Vallière. dans CHACUN, CHACUNE
Un chacun de ces dieux faisait un Christ à sa mode, Bonté, 1 dans CHACUN, CHACUNE
Jamais homme n'eut plus de chagrin que lui contre les tolérants, Avert. 1 dans CHAGRIN
Les hérétiques, curieux ou ignorants, ont été livrés aux raisonnements humains, à leur chagrin, à leurs passions particulières, Var. 15 dans CHAGRIN
La face de la raison, si je puis parler de la sorte, paraît trop sérieuse et trop chagrine, la Vallière. dans CHAGRIN, INE
Cette preuve fera voir la chaîne entière de la tradition, Déf. comm. dans CHAÎNE
Fils de cette sainte veuve plus selon l'esprit que selon la chair, Or. 9 dans CHAIR
Les âmes timides veulent s'appuyer sur un bras de chair ou sur la force de leur sagesse, XVIII, 150 dans CHAIR
Ceux qui vivaient selon la chair, Hist. I, 1 dans CHAIR
Ils ne montent pas dans les chaires pour y faire de vains discours, Par. de Dieu, 1 dans CHAIRE
Si nous sommes soigneux de former des prêtres que Louis puisse choisir pour remplir nos chaires, le Tellier. dans CHAIRE
Ce que cette chaire, ce que ces autels, ce que l'Évangile que j'annonce, et l'exemple du grand ministre dont je célèbre les vertus, m'oblige à recommander plus que toutes choses, c'est les droits sacrés de l'Église, ib. dans CHAIRE
À présent que je suis assis dans la chaire de Jésus-Christ et des apôtres, et que vous m'écoutez avec attention, la Vallière dans CHAIRE
Les évêques à qui ils avaient laissé une chaire, Hist. II, 13 dans CHAIRE
Les juifs apprirent la langue chaldaïque fort approchante de la leur, Hist. I, 8 dans CHALDAÏQUE
Les juifs d'Égypte et de Grèce oublièrent non-seulement leur ancienne langue, qui était l'hébreu, mais encore le chaldéen que la captivité leur avait appris, Hist. I, 8 dans CHALDÉEN, ENNE
Je gardais la chambre, Lett. abb. 11 dans CHAMBRE
Les deux généraux et les deux armées semblaient avoir voulu se renfermer dans des bois et dans des marais pour décider leur querelle comme deux braves en champ clos, Louis de Bourbon. dans CHAMP
Voilà un beau champ ouvert aux catholiques, Var. 15 dans CHAMP
Il permet qu'ils chancellent dans la droite voie, Intég. 1 dans CHANCELER
La charge de chancelier vaqua, et toute la France la destinait à un ministre si zélé pour la justice, le Tell. dans CHANCELIER
Ceux dont l'Église a besoin sur le chandelier, Lettres, 89 dans CHANDELIER
Plus il allait être élevé sur le chandelier, plus...., Relat. dans CHANDELIER
Jésus-Christ les a mis sur le chandelier pour éclairer la maison de Dieu, Polit. dans CHANDELIER
Il donne le change aux théologiens, 2e écrit. dans CHANGE
À la fin des siècles on verra toute la nature changée faire paraître un monde nouveau pour les élus, la Vallière. dans CHANGÉ, ÉE
Outre le rapport que nous avons du côté du corps avec la nature changeante et mortelle, Duch. d'Orl. dans CHANGEANT, ANTE
La mort ne l'a point changée, si ce n'est qu'une immortelle beauté a pris la place d'une beauté changeante et mortelle, Marie-Thérèse. dans CHANGEANT, ANTE
Quel fruit lui en revint-il, sinon de connaître par expérience le faible des grands politiques, leurs volontés changeantes ou leurs paroles trompeuses ?, Anne de Gonz. dans CHANGEANT, ANTE
Elles firent un grand changement dans les moeurs, Hist. II, 1 dans CHANGEMENT
Admirez donc avec nous ces grands changements de la main de Dieu, la Vallière. dans CHANGEMENT
Tout est vanité sous le soleil, c'est-à-dire, tout ce qui est mesuré par les années, tout ce qui est emporté par la rapidité du temps ; sortez du temps et du changement, aspirez à l'éternité ; la vanité ne vous tiendra plus asservis, Duch. d'Orl. dans CHANGEMENT
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons.... Mais aussitôt qu'on cesse pour nous de compter les heures et de mesurer notre vie par les jours et par les années, sortis des figures qui passent et des ombres qui disparaissent, nous arrivons au règne de la vérité où nous sommes affranchis de la loi des changements, ib. dans CHANGEMENT
Alexandre allait à Jérusalem, résolu de se venger ; mais il fut changé à la vue du souverain pontife qui vint au-devant de lui avec les sacrificateurs, Hist. I, 59 dans CHANGER
Il agit secrètement dans les coeurs par son Saint-Esprit, il les change, il les renouvelle, la Vallière. dans CHANGER
Un de ces esprits remuants et audacieux qui semblent être nés pour changer le monde, Reine d'Anglet. dans CHANGER
Leur félicité [des anges] fut changée en la triste consolation de se faire des compagnons dans leur misère, et leurs bienheureux exercices au misérable emploi de tenter les hommes, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CHANGER
L'Angleterre a tant changé, qu'elle ne sait plus elle-même à quoi s'en tenir, Reine d'Anglet. dans CHANGER
Elle avait appris par ses malheurs à ne changer pas dans un si grand changement de son état, Reine d'Anglet. dans CHANGER
On croit se convertir quand on se change, et quelquefois on ne fait que changer de vice, Pensées chrét. 7 dans CHANGER
[Les psaumes] monuments immortels de l'histoire de Moïse, de celle des Juges, de celle des Rois, imprimés par le chant et par la mesure dans la mémoire des hommes, Hist. II, 13 dans CHANT
La prophétesse chanta sa défaite par une ode, Polit. dans CHANTER
Celui qui vous rendra cette lettre est le chantre de mon église, nommé M. de Vitray, Lett. 138 dans CHANTRE
Depuis le bruit du chapeau pour M. l'abbé d'Auvergne, Lett. quiét. 247 dans CHAPEAU
Les soeurs disent le chapelet en travaillant, Règl. dans CHAPELET
Les puissances ennemies suivent en tremblant le char du vainqueur, Hist. II, 6 dans CHAR
C'est jeter des charbons de feu sur leur tête [c'est les rendre inexcusables et attirer sur eux toute la vengeance divine], Char. frat. 2 dans CHARBON
Sans être à charge à l'empire, Hist. I, 10 dans CHARGE
On ne peut pas faire l'aumône, on a tant de charges, III, Pent. 2 dans CHARGE
Les pasteurs qui étaient en charge auparavant, Réfl. dans CHARGE
Un esclave avait charge de les avertir, Devoirs, 1 dans CHARGE
Le Christ doit faire sa charge, Hist. II, 4 dans CHARGE
La conscience a charge de Dieu de nous avertir, Habit. 3 dans CHARGE
De la manière dont il charge les choses, il semble qu'il ait voulu se faire peur à lui-même, Relat dans CHARGER
Cette femme ambitieuse et vaine croit valoir beaucoup, quand elle s'est chargée d'or, de pierreries et de mille autres vains ornements, la Vallière. dans CHARGER
Je me charge devant Dieu de tout le péché, Lett. abb. 89 dans CHARGER
La course dans les chariots, Hist. III, 3 dans CHARIOT
Tant il a été saintement et charitablement industrieux à présenter tout ensemble le pain aux forts, le lait aux enfants, Fr. Bourgoing. dans CHARITABLEMENT
Dans les nécessités extraordinaires sa charité faisait de nouveaux efforts, Anne de Gonz. dans CHARITÉ
Ce n'était plus cet ardent vainqueur qui semblait vouloir tout emporter ; c'était une douceur, une patience, une charité qui songeait à gagner tous les coeurs et à guérir des esprits malades, Louis de Bourbon. dans CHARITÉ
Je suis reconnaissant de la charité que vous avez pour mon âme, Lett. quiét. 12 dans CHARITÉ
J'ai appris la charité que vous aviez pour ce pays, Lett. 1 dans CHARITÉ
La charité, qui bannit la crainte, opère un si grand miracle ; et, sans autre joug qu'elle-même, elle sait non-seulement captiver, mais encore anéantir la volonté propre, Fr. Bourgoing. dans CHARITÉ
Vous croyez donc que les déplaisirs et les plus mortelles douleurs ne se cachent pas sous la pourpre, ou qu'un royaume est un remède universel à tous les maux, un baume qui les adoucit, une charme qui les enchante ?, Marie-Thérèse. dans CHARME
Ces prières apostoliques qui, par un espèce de charme divin, suspendent les douleurs les plus violentes, Duchesse d'Orl. dans CHARME
Il est nécessaire que cet esprit lève le charme de l'amour-propre, II, Fr. de P. 1 dans CHARME
Sa conversation était un charme, parce qu'il savait parler à chacun selon ses talents, Louis de Bourbon. dans CHARME
Il y a un charme pour les peuples dans la vue du prince, Polit. dans CHARME
Tout cédait au charme secret de ses entretiens, Duch. d'Orl. dans CHARME
Petits os emboîtés les uns dans les autres en forme de double charnière, Connaiss. II, 7 dans CHARNIÈRE
Il donne la chasse aux vices, Union. dans CHASSE
Hippias est chassé, la tyrannie des Pisistratides est entièrement éteinte, Hist. I, 8 dans CHASSÉ, ÉE
Les enfants de Cassandre se chassèrent les uns les autres de ce royaume, Hist. I, 8 dans CHASSER
On eut d'abord à combattre les bêtes farouches ; les premiers héros se signalèrent dans ces guerres.... Nemrod, le premier guerrier et le premier conquérant, est appelé dans l'Écriture un fort chasseur, Hist. I, 2 dans CHASSEUR, EUSE
Afin que nous commencions, malheureux pécheurs, à verser sur nous-mêmes un torrent de larmes, et que, ravis des chastes attraits de l'innocence, jamais nous ne nous lassions d'en pleurer la perte, Marie-Thérèse. dans CHASTE
Si, comme nos prédécesseurs, nous faisons nos chastes délices de votre Écriture, notre principal exercice de la prédication de votre parole, le Tellier. dans CHASTE
La question est si.... on peut s'empêcher de nourrir dans son coeur le chaste amour de la récompense, Rem. sur la réponse (de Fénelon) à la Relation sur le quiétisme dans CHASTE
Il faudra garder la chasteté, Var. 7 dans CHASTETÉ
Son style était plus suivi et plus châtié, Var. 9 dans CHÂTIÉ, ÉE
L'âme sait que le châtiment répare l'ordre du monde blessé par l'injustice, Connaiss. V, 6 dans CHÂTIMENT
Vous y pouvez encore joindre une autre suite ; c'est la suite visible d'un continuel châtiment sur les Juifs, qui n'ont pas reçu le Christ promis à leur père, Hist. II, 13 dans CHÂTIMENT
Que ferez-vous ici, faibles discoureurs ? Dissiperez-vous ces conseils cachés en chatouillant les oreilles ?, Fr. Bourgoing. dans CHATOUILLER
C'est sur ce point qu'il est chatouilleux, I, Annonc. 1 dans CHATOUILLEUX, EUSE
De son chef il ne devait rien, I, Pass. 1 dans CHEF
Elle avait encore gagné un maire de Londres dont le crédit était grand, et plusieurs autres chefs de la faction, Reine d'Anglet. dans CHEF
Il est du devoir d'un bon chef.... C'est ce qu'a vu notre siècle ; et, ce qui est encore plus grand, il a vu un roi se servir de ces deux grands chefs [Condé et Turenne], et profiter du secours du ciel, Louis de Bourbon. dans CHEF
De là vient ce parfait concert qui fait agir les armées comme un seul corps, ou, pour parler avec l'Écriture, comme un seul homme ; pourquoi comme un seul homme ? parce que, sous un même chef qui connaît et les soldats et les chefs comme ses bras et ses mains, tout est également vif et mesuré, ib. dans CHEF
J'ai réduit ce grand sujet à trois chefs, Aumône, 4 dans CHEF
Elle n'approuvait pas la réformation d'Édouard en tous ses chefs, Var. 10 dans CHEF
Ils vivaient sous la foi des anciennes prophéties qu'ils avaient vues s'accomplir si précisément à leurs yeux en tant de chefs, Hist. II, 5 dans CHEF
L'accusation se réduisait à deux chefs, Conc. dans CHEF
L'auteur ne dit rien sur ce dernier chef d'accusation, Préf. dans CHEF
Les rois d'Assyrie apprirent le chemin de la terre sainte, Hist. I, 7 dans CHEMIN
Ce qui ouvre le chemin à toute illusion, Or. 10 dans CHEMIN
Ce qui ouvrait le chemin à l'impénitence, Var. 1 dans CHEMIN
Ils ne demeurèrent pas en si beau chemin, Var. 3 dans CHEMIN
Ne vous arrêtez pas en si beau chemin, Bén. 2 dans CHEMIN
Il n'en faut pas moins aller son chemin en foi, Lett. abb. 196 dans CHEMIN
Childéric, le plus méprisable de tous les princes, lui en ouvrit le chemin [du trône], Hist. I, 11 dans CHEMIN
La foi est le chemin à l'intelligence, Serm. quinq. 1 dans CHEMIN
Voyez dans quel sentier la vertu chemine, doublement à l'étroit et par elle-même et par l'effort de ceux qui la persécutent, Reine d'Anglet. dans CHEMINER
Vous parlerai-je de ses pertes et de la mort de ses chers enfants ?, Marie-Thér. dans CHER, CHÈRE
Ainsi puisse-t-il toujours vous être un cher entretien ; ainsi puissiez-vous profiter de ses vertus, Louis de Bourbon. dans CHER, CHÈRE
Lorsqu'aux dépens d'une santé qui nous est si chère...., Louis de Bourbon. dans CHER, CHÈRE
Rendre la royauté non-seulement vénérable et sainte, mais encore aimable et chère aux peuples, Reine d'Anglet. dans CHER, CHÈRE
Âmes chrétiennes, sachez que qui cherche Dieu de bonne foi, ne manque jamais de le trouver, la Vallière. dans CHERCHER
Que peut-on imaginer de plus malheureux que de ne pouvoir conserver la foi sans s'exposer au supplice, ni sacrifier sans trouble, ni chercher Dieu qu'en tremblant ?, Reine d'Anglet. dans CHERCHER
Pourquoi chercher des preuves d'une vérité que le Saint-Esprit a prononcée par une sentence manifeste ?, Reine d'Anglet. dans CHERCHER
Sans chercher d'excuse dans le mauvais état où se trouvaient ses affaires, Anne de Gonz. dans CHERCHER
Celui qui demande, on lui donne ; celui qui cherche, il trouve, la Vallière. dans CHERCHER
La foi véritable qui ne cherche qu'à se développer de ses ténèbres et, en dissipant le nuage, se changer en pure lumière et en claire vision, le Tellier. dans CHERCHER
Cette âme qui s'est tant aimée et tant cherchée ne se peut plus supporter aussitôt qu'elle est seule avec elle-même, la Vallière. dans CHERCHER
Malheur à moi, si, dans cette chaire, j'aime mieux me chercher moi-même que votre salut, et si je ne préfère à mes inventions, quand elles pourraient vous plaire, les expériences de cette princesse qui peuvent vous convertir !, Anne de Gonz. dans CHERCHER
Et ceux qu'on nomme chercheurs, à cause que, dix-sept cents ans après Jésus-Christ, ils cherchent encore la religion et n'en ont point d'arrêtée, Reine d'Anglet. dans CHERCHEUR, EUSE
Repose-toi, fais grande chère, Char. 1 dans CHÈRE
Si l'histoire de l'Église garde chèrement la mémoire de cette reine, Reine d'Anglet. dans CHÈREMENT
Une dignité qu'à la fin il voulut quitter comme trop chèrement achetée, le Tellier. dans CHÈREMENT
Femme et mère très chérie et très honorée, Reine d'Anglet. dans CHÉRI, IE
Le juste semblera plus avantagé, si on pèse son mérite ; et le pécheur plus chéri, si l'on considère son indignité, Marie-Thér. dans CHÉRI, IE
Il n'y avait point de meilleurs hommes de cheval que les Égyptiens, Hist. III, 3 dans CHEVAL
Pour les faire monter à cheval, Hist. III, 5 dans CHEVAL
M. le Chantre sera toujours prêt à monter à cheval, Lett. abb. 72 dans CHEVAL
C'eût été trop tirer les choses par les cheveux, Lett. quiét. 97 dans CHEVEU
Memnon voulait qu'on les allât [les Macédoniens] attaquer chez eux, Hist. III, v. dans CHEZ
Ne croyez pas que ce soit seulement la querelle de l'épiscopat ou quelques chicanes sur la liturgie anglicane, qui aient ému les communes, Reine d'Anglet. dans CHICANE
Que dit-on pour autoriser la supposition du Pentateuque ?... Rien de suivi, rien de positif, rien d'important ; des chicanes sur des nombres, sur des lieux ou sur des noms, Hist. II, 13 dans CHICANE
On sera fatigué en voyant ces variations et tant de fausses subtilités de la nouvelle réforme ; tant de chicanes sur les mots ; tant d'équivoques et d'explications forcées sur lesquelles on les a fondées, Var. préface. dans CHICANE
Ils chicanaient sur leurs serments, Hist. III, 6 dans CHICANER
Il chicane sur tous les mots de l'exposition, Trad. dans CHICANER
Que sert de chicaner sur un fait constant ?, Comm. dans CHICANER
Après avoir un peu chicané sur la manière de me recevoir, Lett. abb. 254 dans CHICANER
On nous chicane sur des mots, Culte. dans CHICANER
J'ai lu votre lettre, quoique le chiffre fût un peu brouillé, Lettr. quiét. 154 dans CHIFFRE
Les emboîtements les plus remarquables [des os] sont ceux de l'épine du dos qui règne depuis le chignon du cou jusqu'au croupion, Connaiss. I, 7 dans CHIGNON
Il ne faut pas tant chimériser, et encore moins faire consister la piété dans ces chimères, Réponse à quatre lettres, 8 dans CHIMÉRISER
C'est ainsi que Dieu, comme un chirurgien, avec son couteau affilé et à deux tranchants à la main, qui est sa parole, pénètre les jointures, les moelles, les pensées, les intentions les plus secrètes, Pensées chrét. VIII dans CHIRURGIEN
Tel qu'on l'avait vu dans tous ses combats, résolu, paisible, occupé sans inquiétude de ce qu'il fallait faire pour les soutenir, tel fut-il à ce dernier choc [l'article de la mort], Louis de Bourb. dans CHOC
Cet insolent chut du ciel en terre, II, Démons, 2 dans CHOIR
Cet insolent [le démon], qui avait osé attenter sur le trône de son créateur, frappé d'un coup de foudre, chut du ciel en terre, plein de rage et de désespoir, 1er sermon, Démons, 2 dans CHOIR
Quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours, Reine d'Anglet. dans CHOISIR
Romulus choisit parmi tout le peuple ce qu'il y avait de meilleur pour en former le conseil public, Hist. univ. III, 7 dans CHOISIR
Chrétiens, ne murmurez pas si Madame a été choisie pour nous donner une telle instruction, Duch. d'Orl. dans CHOISIR
Parmi tant d'amis, il faut faire un choix prudent, Polit. dans CHOIX
Il mangeait de toutes choses sans choix, Bern. 1 dans CHOIX
On vous dira de là-haut qu'on peut quelque chose de difficile, puisqu'on peut embrasser tout ce qui choque, la Vallière. dans CHOQUER
Pendant que l'âme demande une chose, le plaisir en exige une autre ; ainsi l'âme, devenue captive du plaisir, devient en même temps ennemie de la raison, la Vallière. dans CHOSE
Ô Dieu ! qu'est-ce donc que l'homme ? est-ce un assemblage monstrueux de choses incompatibles ?, ib. dans CHOSE
Dieu se réserve à lui seul les choses d'en haut, il partage avec vous les choses d'en bas, Marie-Thér. dans CHOSE
Asservi par toutes les choses qu'il croit posséder, la Vallière. dans CHOSE
Dieu qui, fécond en moyens, emploie toutes choses à ses fins cachées, Reine d'Anglet. dans CHOSE
On ne peut se rendre maître des choses en les possédant toutes ; il faut s'en rendre le maître en les méprisant toutes, Pensées chrét. 21 dans CHOSE
Comme la religion et le gouvernement politique sont les deux points sur lesquels roulent les choses humaines, Hist. Dessein général. dans CHOSE
Et celle [la maladie] que nous appelons la dernière, qu'est-ce autre chose, à le bien entendre, qu'un redoublement et comme le dernier accès du mal que nous apportons en naissant ?, Marie-Thér. dans CHOSE
Apprenons, avant toutes choses, à n'être pas éblouis du bonheur qui ne remplit pas le coeur de l'homme, Anne de Gonz. dans CHOSE
Que la grandeur et la gloire n'étaient parmi nous que des noms pompeux, vides de sens et de choses, Duch. d'Orl. dans CHOSE
La pauvreté, la honte, la mort sont pour les hommes du monde des choses trop effectives et trop réelles ; pour nous, ce sont seulement des noms, ib. dans CHOSE
Quel est cet aveuglement dans une âme chrétienne, et qui le pourrait comprendre, d'être incapable de manquer aux hommes et de ne craindre pas de manquer à Dieu ?, Anne de Gonz. dans CHRÉTIEN, IENNE
La vie chrétienne que je vous propose, si pénitente, si mortifiée, si détachée des sens et de nous-mêmes, la Vallière. dans CHRÉTIEN, IENNE
Je trouve ici les chrétiens trop savants : chrétien, tu sais trop la distinction des péchés véniels d'avec les mortels, Marie-Thér. dans CHRÉTIEN, IENNE
Nous vîmes alors dans cette princesse, au milieu des alarmes d'une mère, la foi d'une chrétienne, ib. dans CHRÉTIEN, IENNE
Fille, femme, mère, maîtresse, reine, telle que nos voeux l'auraient pu faire, plus que tout cela chrétienne, ib. dans CHRÉTIEN, IENNE
La reine a également entendu deux leçons si opposées, c'est-à-dire qu'elle a usé chrétiennement de la bonne et de la mauvaise fortune, Reine d'Angl. dans CHRÉTIENNEMENT
C'est de là que nous est né ce prétendu règne de Christ, inconnu jusques alors au christianisme, qui devait anéantir toute la royauté et égaler tous les hommes, Reine d'Anglet. dans CHRIST
Constantin embrassa le christianisme, Hist. I, 10 dans CHRISTIANISME
Je vous prie de considérer avec une attention plus particulière la chute des Juifs dont toutes les circonstances rendent témoignage à l'Évangile, Hist. II, 8 dans CHUTE
Tremblez, âmes réconciliées, qui renoncez si souvent à la grâce de la pénitence, tremblez, puisque chaque chute creuse sous vos pas de nouveaux abîmes, Anne de Gonz. dans CHUTE
Je ne pense ni plus ni moins à votre soeur que ci-devant, Lett. abb. 35 dans CI
Les Égyptiens ont trouvé cette grande année qui ramène tout le ciel à son premier point, Hist. III, 3 dans CIEL
Semblable à ces hautes montagnes dont la cime, au-dessus des nues et des tempêtes, trouve la sérénité dans sa hauteur et ne perd aucun rayon de la lumière qui l'environne, Louis de Bourbon. dans CIME
Rappelez en votre mémoire avec quelle circonspection elle ménageait le prochain et combien elle avait d'aversion pour les discours empoisonnés de la médisance, Reine d'Anglet. dans CIRCONSPECTION
Leur ruine prédite dans toutes ses circonstances, Hist. II, 5 dans CIRCONSTANCE
Il nous promettait un récit plus circonstancié, Conc. dans CIRCONSTANCIÉ, ÉE
Il [Moïse] ne parle point en l'air, il particularise, il circonstancie toutes choses, Hist. II, 3 dans CIRCONSTANCIER
Cette effroyable circonvallation qu'il fit autour de la ville, Hist. II, 9 dans CIRCONVALLATION
Cette circonvallation qui la devait environner, Hist. II, 8 dans CIRCONVALLATION
Si notre mémoire se remplit de pures idées, la circonvolution, pour ainsi dire, de notre imagination agitée ne puisera dans ce fond, et ne nous ramènera que des idées saines, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CIRCONVOLUTION
La roue agitée par le cours d'une rivière va toujours ; mais elle n'emporte que les eaux qu'elle trouve en son chemin.... ainsi, si notre mémoire se remplit de pures idées, la circonvolution, pour ainsi dire, de notre imagination agitée ne puisera dans ce fonds et ne nous ramènera que des pensées saintes, Élév. sur myst. IV, 8 dans CIRCONVOLUTION
Tu prétends faire un circuit éternel de la grâce au crime, du crime à la grâce, Pén. 1 dans CIRCUIT
Dieu fait tous les mouvements et toutes les circulations dont le temps peut être la mesure, Élévat. III, 3 dans CIRCULATION
L'Église catholique, cité sainte, dont toutes les pierres sont vivantes, Marie-Thér. dans CITÉ
Ce passage que S. Paul cite ici, Hist. II, 7 dans CITER
Faire du bien à ses citoyens, Hist. II, 6 dans CITOYEN, ENNE
La France, sortie enfin des guerres civiles, commençait à donner le branle aux affaires de l'Europe, le Tellier. dans CIVIL, ILE
La vigueur qui, durant cinq ans, lui fit dévouer sa tête aux fureurs civiles, ib. dans CIVIL, ILE
Reconnaissez le héros qui, toujours égal à lui-même, sans se hausser pour paraître grand, sans s'abaisser pour être civil et obligeant, se trouve naturellement tout ce qu'il doit être en vers tous les hommes, Louis de Bourbon. dans CIVIL, ILE
Les civilités qu'il lui fit faire, Var. 10 dans CIVILITÉ
L'étoile reparaîtra avec un nouvel éclat ; vous la verrez marcher devant vous plus claire que jamais, et, comme les mages, vous serez transportés de joie, Élévations sur les myst. VI dans CLAIR, CLAIRE
Maintenant ces deux âmes pieuses contemplent ensemble à découvert les lois éternelles d'où les nôtres sont dérivées ; et si quelque légère trace de nos faibles distinctions paraît encore dans une si simple et si claire vision, elles adorent Dieu en qualité de justice et de règle, le Tellier. dans CLAIR, CLAIRE
Que dirai-je des difficultés qu'on suscite dans l'exécution, lorsqu'on n'a pu refuser la justice à un droit trop clair ?, le Tellier. dans CLAIR, CLAIRE
Des prophéties plus claires que le soleil, Hist. II, 4 dans CLAIR, CLAIRE
Dieu voit clair dans nos coeurs, I, Pent. 2 dans CLAIR, CLAIRE
Cette ruine fait entendre aux moins clairvoyants l'accomplissement de la prophétie, Hist. II, 4 dans CLAIRVOYANT, ANTE
Et, afin que cette suite du peuple de Dieu fût claire aux moins clairvoyants, Dieu la rend sensible et palpable par des faits que personne ne peut ignorer, ib. II, 13 dans CLAIRVOYANT, ANTE
La princesse palatine croyait voir partout dans ses actions un amour profane déguisé en vertu ; plus elle était clairvoyante, plus elle était tourmentée, Anne de Gonz. dans CLAIRVOYANT, ANTE
Justice qui fait semblant d'être vigoureuse, à cause qu'elle résiste aux tentations médiocres et peut-être aux clameurs d'un peuple irrité, le Tellier. dans CLAMEUR
C'est pour cette raison que Cranmer n'osa jamais déclarer son mariage durant la vie de Henri VIII, et il lui fallut ajouter à un mariage défendu la honte de la clandestinité, Var. 7 dans CLANDESTINITÉ
Qu'on a eu tort de leur reprocher la clandestinité de leurs assemblées, ib. 15 dans CLANDESTINITÉ
Servius Tullius [roi de Rome] établit le cens ou le dénombrement des citoyens distribués en certaines classes, Hist. I, 7 dans CLASSE
Dans une armoire dont j'ai la clef, Lettr. Corn. 142 dans CLEF ou CLÉ
Il tient la vertu dans le cabinet ou sous la clef, Honn. 3 dans CLEF ou CLÉ
Il livra le Havre de Grâce, c'est-à-dire la clef du royaume, Déf. dans CLEF ou CLÉ
C'est une des clefs qui ouvrent l'intelligence des prophéties, Hist. II, 9 dans CLEF ou CLÉ
Nous aurions en main la clef du mystère, Avert. 2 dans CLEF ou CLÉ
À moins qu'on n'ait la clef de tout le mystère, Var. 4 dans CLEF ou CLÉ
Que lui peut-on reprocher, sinon la clémence ?, Reine d'Anglet. dans CLÉMENCE
Je veux bien avouer de lui [Charles 1er] ce qu'un auteur célèbre a dit de César : qu'il a été clément jusqu'à être obligé de s'en repentir, Reine d'Anglet. dans CLÉMENT, ENTE
On se sert du son des cloches pour dissiper les nuées, Conn. III, 3 dans CLOCHE
La perfection n'est pas de se jeter dans un cloître, II, Vêtur. 2 dans CLOÎTRE
Il ne connaissait plus le sommeil, et la froide main de la mort pouvait seule lui clore les yeux, le Tellier. dans CLORE
Pour décider leur querelle en champ clos, Louis de Bourb. dans CLOS, CLOSE
Une retraite profonde, une clôture impénétrable, une obéissance entière, la Vallière. dans CLÔTURE
Égal et coéternel à l'un et à l'autre, Hist. II, 1 dans COÉTERNEL, ELLE
Tout était coéternel à Dieu, Avert. 4 dans COÉTERNEL, ELLE
Une doctrine contraire à la coéternité des trois personnes divines, Avert. 6 dans COÉTERNITÉ
Grande reine, je satisfais à vos plus tendres désirs, quand je célèbre ce monarque ; et ce coeur, qui n'a jamais vécu que pour lui, se réveille, tout poudre qu'il est, et devient sensible, même sous ce drap mortuaire, au nom d'un époux si cher, Reine d'Anglet. dans COEUR
Le peuple apprit par coeur ce divin cantique, Hist. II, 3 dans COEUR
Je salue madame votre soeur de tout mon coeur, Lett. abb. 47 dans COEUR
David que Dieu trouva selon son coeur, Hist. II, 3 dans COEUR
Mais, comme dit le Sage, autant que le ciel s'élève, et que la terre s'incline au-dessous de lui, autant le coeur des rois est impénétrable, le Tellier. dans COEUR
Sévère lui avait gagné le coeur des soldats, Hist. I, 10 dans COEUR
J'ai fort dans le coeur M. et Mme Scomberg, Lett. 45 dans COEUR
Les deux princesses ne furent plus qu'un même coeur, Anne de Gonz. dans COEUR
Avez-vous un secret important, versez-le hardiment dans ce noble coeur, Duch. d'Orl. dans COEUR
Il s'agit d'une affaire que j'ai fort à coeur, Lett. 109 dans COEUR
La Sicile ravie leur tenait au coeur, Hist. I, 8 dans COEUR
Antigone Gonatas reprit coeur, pendant que Pyrrhus, inquiet et ambitieux, faisait la guerre aux Lacédémoniens et aux Argiens, Hist. univ. I, 8 dans COEUR
Ils ne voulaient pas qu'on s'y prît d'une manière à lui faire perdre coeur, Var. 10 dans COEUR
Le parti a repris coeur et fait les derniers efforts, Lett. quiét. 341 dans COEUR
Henriette d'un si grand coeur est contrainte de demander du secours ; Anne d'un si grand coeur ne peut en donner assez, Reine d'Anglet. dans COEUR
Ce qui vient de sa part lui fait soulever le coeur, Resp. 1 dans COEUR
Dans le coeur de son empire, Hist. I, 8 dans COEUR
Il y a schisme entre moi et vos coévêques, Unité, 3 dans COÉVÊQUE
Il fait nier aux pères la coexistence des trois personnes divines, Avert. 6 dans COEXISTENCE
Il mit tout l'argent de l'Égypte dans les coffres du roi, Polit. dans COFFRE
Pourquoi il a fallu faire ce coffre de la poitrine de plusieurs pièces qu'on appelle côtes, Conn. II, 7 dans COFFRE
Les riches étant, pour ainsi dire, marqués au coin du monde, Serm. Sept. dans COIN
La sagesse vous éclairera par quelque coin inespéré, Lettr. Corn. 92 dans COIN
Il n'y a rien à dire de ma part sur les collations, Lett. abb. 13 dans COLLATION
Nous nous écoulons en lui, nous y demeurons collés, Somm. de la doct. dans COLLÉ, ÉE
Leurs terres où ils fondent une colonie, Hist. I, 8 dans COLONIE
Comme une colonne dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, lorsque ce grand édifice qu'elle soutenait fond sur elle, Reine d'Anglet. dans COLONNE
Ce sont autant de colonnes que vous élevez à votre gloire, Prov. 1 dans COLONNE
Bèze, Calvin qu'on regardait comme les colonnes du calvinisme, Var. 14 dans COLONNE
C'était une des colonnes du parti protestant, Var. 8 dans COLONNE
On ne pouvait pas proposer à un roi une vue politique mieux colorée, Polit. dans COLORÉ, ÉE
Cette Église n'a pas même une succession apparente et colorée, Réfl. dans COLORÉ, ÉE
Quelle excuse pouvons-nous trouver pour colorer nos rébellions ?, Purif. 2 dans COLORER
Un ange contre qui il eut un combat, Hist. I, 3 dans COMBAT
Les combats qu'il a fallu rendre, Anne. dans COMBAT
Thèbes pouvait faire sortir ensemble dix mille combattants par chacune de ses portes, Hist. III, 3 dans COMBATTANT
On eut d'abord à combattre les bêtes farouches ; les premiers héros se signalèrent dans ces guerres, Hist. I, 1 dans COMBATTRE
Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes, et Louis combat ceux-là plus que tous les autres, Marie-Thérèse. dans COMBATTRE
Les Machabées étaient vaillants, et pourtant il est écrit qu'ils combattaient par leurs prières plus que par leurs armes, Marie - Thérèse. dans COMBATTRE
L'auteur se combat lui-même, Somm. de la doctr. dans COMBATTRE
Qui ne voit combien vaines, mais combien courtes et combien fragiles sont encore ces secondes vies que notre faiblesse nous fait inventer pour couvrir en quelque sorte l'horreur de la mort !, le Tell. dans COMBIEN
Combien de gens s'imaginent qu'ils ont de l'expérience, par cela seul qu'ils ont vieilli ! Vous verrez l'enchaînement des affaires humaines ; et par là vous connaîtrez avec combien de réflexion et de prévoyance elles doivent être gouvernées, Hist. Dessein général. dans COMBIEN
De combien près la menace a-t-elle été suivie du coup !, Duch. d'Orléans. dans COMBIEN
Attendre à la mort, combien dangereux !, Panég. de saint Sulpice. dans COMBIEN
L'iniquité vint à son comble, Hist. II, 4 dans COMBLE
Les iniquités n'étaient pas au comble où il les attendait, ib. II, 3 dans COMBLE
Sa gloire parut alors élevée au comble, Hist. I, 9 dans COMBLE
Ses iniquités étaient montées jusqu'au dernier comble, Bonté, 2 dans COMBLE
La mesure semble être au comble, Avert. 1 dans COMBLE
Voyant enfin la mesure comble, I, Pass. 3 dans COMBLE
L'homme est tombé en ruine par sa volonté dépravée, le comble s'est abattu sur les murailles, et les murailles sur le fondement, la Vallière. dans COMBLE
La ville fut renversée de fond en comble, Hist. II, 8 dans COMBLE
Un bâtiment de bois et de paille ; je parle avec l'apôtre, qui nous représente par là les péchés, matière vraiment combustible et propre à exciter et entretenir le feu de la vengeance divine, Panég. de Ste Catherine, 1 dans COMBUSTIBLE
Frédégonde avait mis toute la France en combustion, Hist. I, 11 dans COMBUSTION
Le coeur se donne la comédie en lui-même, Parole de Dieu, 3 dans COMÉDIE
Dieu me garde de vous faire des réprimandes de commande !, Lett. abb. 77 dans COMMANDE
Cette pratique est de commandement, Var. 14 dans COMMANDEMENT
L'état monacal n'est pas de commandement, Projet. dans COMMANDEMENT
Et pourquoi commandent les hommes, si ce n'est pour faire que Dieu soit obéi ?, Reine d'Anglet. dans COMMANDER
Douce, familière, agréable autant que ferme et vigoureuse, elle savait persuader et convaincre aussi bien que commander, ib. dans COMMANDER
Prenez bien garde comme je parle, Lett. abb. 104 dans COMME
Le voyez-vous comme il vole ou à la victoire ou à la mort ?, Louis de Bourbon. dans COMME
Comme il eut aperçu que, dans ce mélange infini de sectes, le plaisir de dogmatiser sans être repris était le charme qui possédait les esprits...., Reine d'Anglet. dans COMME
Comme elle possédait son affection.... et que son heureuse fécondité redoublait tous les jours les sacrés liens...., Reine d'Anglet. dans COMME
Comme nous avons déjà dit, et que nous le verrons plus clairement ailleurs, Connaiss. I, 17 dans COMME
La communion est une douce commémoration du sacrifice de la croix, Lett. Corn. 55 dans COMMÉMORATION
Serons-nous fort contents d'une pénitence commencée à l'agonie, qui n'aura jamais été éprouvée, dont jamais on n'aura vu aucun fruit ?, Anne de Gonz. dans COMMENCÉ, ÉE
Tout le reste de sa conduite répondit à de si beaux commencements, le Tellier. dans COMMENCEMENT
La nature commence avec nous ce sentiment, Conn. de Dieu, IV dans COMMENCER
Ce n'est pas être transporté d'un lieu à un autre que de commencer à entendre ce qu'on n'entendait pas, Connaiss. IV, 10 dans COMMENCER
Il commença d'exercer son ministère, Hist. II, 10 dans COMMENCER
Le roi Henri VIII commença d'ébranler l'autorité de l'Église, Reine d'Anglet. dans COMMENCER
J'en connais un dont j'ai lu un commentaire sur Job, Or. 5 dans COMMENTAIRE
Aussi ne prétends-je pas vous en faire un commentaire, Hist. II, 2 dans COMMENTAIRE
Il ne faut ni réflexion ni commentaire, Polit. dans COMMENTAIRE
Marquez cet endroit : la suite des événements vous en fera bientôt un beau commentaire, Hist. II, 4 dans COMMENTAIRE
La honte lui fit rompre commerce avec les hommes, Var. 11 dans COMMERCE
Entrez en commerce avec les pauvres, donnez et vous recevrez, Serm. Sept. dans COMMERCE
Loin du commerce des affaires et de la société des hommes ces âmes sans force aussi bien que sans foi qui ne savent pas retenir leur langue indiscrète !, Duch. d'Orl. dans COMMERCE
Parmi ces sages pensées et renfermé dans un doux commerce avec ses amis aussi modestes que lui, le Tellier. dans COMMERCE
Les Égyptiens entrèrent en commerce avec les Grecs, Hist. I, 7 dans COMMERCE
Les dieux supérieurs ne pouvaient avoir aucun commerce avec les hommes, Avert. 4 dans COMMERCE
Dieu entre en commerce avec les hommes, I, Annonc. 3 dans COMMERCE
Vit-on jamais prince d'un commerce plus aisé, plus libre, plus commode ?, Condé. dans COMMERCE
Je rentre en commerce par une prière qui ne vous sera pas désagréable, Lett. 46 dans COMMERCE
Il commet à Josué ce qui reste à faire, Hist. II, 3 dans COMMETTRE
Ce fut à cette garde fidèle que la reine commit ce précieux dépôt, Reine d'Anglet. dans COMMETTRE
Sans commettre l'autorité du roi son seigneur, Reine d'Anglet. dans COMMETTRE
La reine, à peine sortie d'une tourmente si épouvantable, ose encore se commettre à la furie de l'Océan et à la rigueur de l'hiver, Reine d'Anglet. dans COMMETTRE
Il accomplira l'ouvrage qui lui est commis, Hist. II, 4 dans COMMIS, ISE
Elle leur donne la commission d'annoncer à son bien-aimé que...., Lett. Corn. 36 dans COMMISSION
Les évêques prirent d'Édouard de nouvelles commissions, Var. 7 dans COMMISSION
L'Égypte était le pays le plus riche, le plus commode, Hist. III, 3 dans COMMODE
Ils [les Carthaginois] ne cessèrent depuis de faire de nouveaux desseins sur une île [la Sicile] si commode à leur assurer l'empire de la mer que leur république affectait, ib. I, 8 dans COMMODE
On parlera plus commodément, en un autre endroit, des magnificences de Salomon, Polit. dans COMMODÉMENT
Nous voulons trop avoir nos commodités, II, Pr. de pol. 2 dans COMMODITÉ
Avez-vous une commodité pour aller là ? Je vous enverrai par la première commodité un ouvrage, Lett. 78 dans COMMODITÉ
Ils commuent les supplices éternels dans ces peines passagères, Satisf. 1 dans COMMUER
Leur histoire n'a rien de commun avec celle du peuple de Dieu, Hist. I, 7 dans COMMUN, UNE
Un tel mouvement n'a rien de commun avec entendre, Conn. de Dieu, 4 dans COMMUN, UNE
Ils mettaient leurs biens en commun, II, Pent. 2 dans COMMUN, UNE
La loi remet en communauté les biens qui ont été partagés, Polit. I, 5 dans COMMUNAUTÉ
La voilà déjà [Mme Guyon], dans son opinion, communicatrice des grâces, Relat. sur le quiétisme, II, 8 dans COMMUNICATEUR
Cette bonté est communicative et veut se donner à tous, Or. 10 dans COMMUNICATIF, IVE
Elle ne pourra entreprendre aucune affaire de conséquence sans lui en donner communication, Règl. dans COMMUNICATION
Quoi qu'elle ne pût assez communier pour son désir, elle ne cessait de se plaindre humblement et modestement des communions fréquentes qu'on lui ordonnait, Marie-Thér. dans COMMUNIER
L'Église communiait les petits enfants, Trad. dans COMMUNIER
Les Bohémiens s'étaient séparés de notre communion, Var. 1 dans COMMUNION
Ceux qui étaient en communion avec les évêques d'Italie, Hist. II, 12 dans COMMUNION
Cette charité qui les lie de communion avec nous, Asc. 2 dans COMMUNION
Il n'y a pas de communion entre Christ et Bélial, Avert. dans COMMUNION
J'ai donné la communion de ma main à Mme Guyon, Relat. dans COMMUNION
Je ne pourrai pas vous donner demain la sainte communion, Lett. Corn. 53 dans COMMUNION
Ils ont pu admettre les luthériens à leur communion, Euch. 2 dans COMMUNION
Douze palais qui communiquaient ensemble, Hist. III, 3 dans COMMUNIQUER
Dieu se communiquait à eux, Hist. II, 4 dans COMMUNIQUER
Toute la compagnie arriva en bonne santé, Lett. 132 dans COMPAGNIE
Encore qu'ils fussent, sans comparaison, les plus puissants, Hist. III, 3 dans COMPARAISON
On est parfait par comparaison aux états inférieurs, Or. VI dans COMPARAISON
Mais c'est des péchés légers par comparaison, Marie-Th. dans COMPARAISON
Cela n'est rien en comparaison de ce qu'elle dit, Hist. II, 1 dans COMPARAISON
Faibles à comparaison de celles-ci, Lett. abb. 246 dans COMPARAISON
Ils ne sont rien à comparaison de sa grandeur, Marie-Th. dans COMPARAISON
L'empire des Césars n'était-il pas une vaine pompe à comparaison de celui-ci ?, Hist. II, 10 dans COMPARAISON
Les vieillards qui avaient vu le premier [temple], fondent en larmes en comparant la pauvreté de ce dernier édifice avec la magnificence de l'autre, Hist. II, 4 dans COMPARER
On a beau compasser dans son esprit tous ses discours, Polit. dans COMPASSER
J'entre dans vos peines et j'y compatis, Lett. Corn. 121 dans COMPATIR
La pénitence ne compatit pas avec des péchés, Var. 1 dans COMPATIR
Tribonien, compilateur du droit romain, Hist. I, 11 dans COMPILATEUR
C'est une simple complaisance de l'esprit à la volonté de Dieu, Lett. abb. 145 dans COMPLAISANCE
La mère est regardée avec complaisance de celui qu'elle a rendu père, Polit. dans COMPLAISANCE
Ce superbe.... se met au rang des gens désabusés [de la religion], il insulte en son coeur aux faibles esprits qui ne font que suivre les autres sans rien trouver par eux-mêmes ; et, devenu le seul objet de ses complaisances, il se fait lui-même son dieu, la Vallière. dans COMPLAISANCE
Ce Messie, l'objet de ses complaisances [de Dieu], Hist. II, 4 dans COMPLAISANCE
Il était d'une complexion délicate, Bern. 1 dans COMPLEXION
Il m'a prié de vous faire ses compliments pour celui que vous lui avez fait, Lett. 71 dans COMPLIMENT
Les passions dans les animaux ont un effet plus simple et plus certain ; car les nôtres se compliquent par nos réflexions, et s'embarrassent mutuellement, Connaiss. V, 9 dans COMPLIQUER
Ils font des complots contre St-Paul, Hist. II, 7 dans COMPLOT
Les rois et les princes font des complots inutiles, ib. II, 4 dans COMPLOT
Maximien fit un dernier complot, ib. I, 10 dans COMPLOT
L'action de grâces ne demande ni componction de coeur, ni effort, Or. 4 dans COMPONCTION
Ils n'étaient pas touchés de componction, Souff. 1 dans COMPONCTION
Il y avait parmi eux beaucoup d'esprit de dispute et peu d'esprit de componction, Variat. XI, § 144 dans COMPONCTION
Les histoires ne sont composées que des actions, Hist. Préf. dans COMPOSÉ, ÉE
Ce nom nouveau du Sauveur est celui de l'Eucharistie, nom composé de biens et de grâces, Marie-Thér. dans COMPOSÉ, ÉE
Les douze villes dont Cécrops composa le royaume d'Athènes, Hist. I, 3 dans COMPOSER
Hélas ! nous composions son histoire de tout ce qu'on peut imaginer de plus glorieux, Duch. d'Orl. dans COMPOSER
Si on eût composé, beaucoup se seraient sauvés, Bonté, 2 dans COMPOSER
Cambyse leur envoya des compositions de parfums, Hist. III, 3 dans COMPOSITION
La première de ces bonnes oeuvres fut d'acquitter ce qu'elle devait avec une scrupuleuse régularité, sans se permettre ces compositions si adroitement colorées, qui souvent ne sont qu'une injustice couverte d'un nom spécieux, Anne de Gonz. dans COMPOSITION
Ils n'entrèrent avec Bucer dans aucune composition, Var. 4 dans COMPOSITION
Sur la discipline on peut entrer en composition, Projet. dans COMPOSITION
Modérés, d'une facile composition, Obl. 2 dans COMPOSITION
Ce prélat est de bonne composition sur la transsubstantiation, Exp. Avert. dans COMPOSITION
Une sagesse infinie qui ne se trompe jamais, parce qu'elle a une pleine compréhension de la vérité, Connaiss. IV, 6 dans COMPRÉHENSION
Avec cette prodigieuse compréhension de tout le détail et du plan universel de la guerre, on le voit toujours attentif à ce qui survient, Louis de Bourbon dans COMPRÉHENSION
C'est comprendre dans sa pensée tout ce qu'il y a de grand parmi les hommes, Hist. préf. dans COMPRENDRE
Mon exemple vous doit apprendre qu'il y a des choses très excellentes et très admirables qui échappent à notre vue et qui n'en sont ni moins vraies ni moins désirables, quoiqu'on ne les puisse ni comprendre ni imaginer, Anne de Gonz. dans COMPRENDRE
Les ouvrages de Dieu sont compris sous la miséricorde et sous la justice, Aumône. dans COMPRIS, ISE
Il n'a plus vu pour les hommes qu'une fatale et inévitable nécessité où le bien et le mal se trouvent également compris, Variat. XV, § 122 dans COMPRIS, ISE
Le compromis qu'il a voulu passer avec nous, Satisf. 1 dans COMPROMIS
Son affaire mise en compromis dans mes mains, Rel. 84 dans COMPROMIS
Ils n'ont pas craint de mettre leur foi en compromis entre les mains de quatre hommes, Exp. dans COMPROMIS
S'il fallait mettre en compromis la foi des premiers siècles, Avert. 1 dans COMPROMIS
Nous avons des vies de saint Basien et de saint Gaudence, comprovinciaux et contemporains de saint Ambroise, Déf. tradit. comm. II, 29 dans COMPROVINCIAL, ALE
Pour régler ses comptes avec la justice divine, Sulp. 2 dans COMPTE
Ainsi Luther était bien loin de son compte, Var. II dans COMPTE
On rendait compte au roi de leur conduite, Hist. III, 5 dans COMPTE
Au lieu de déplorer la mort des autres, grand prince, dorénavant je veux apprendre de vous à rendre la mienne sainte ; heureux si, averti par ces cheveux blancs du compte que je dois rendre de mon administration, je réserve au troupeau que je dois nourrir de la parole de vie les restes d'une voix qui tombe et d'une ardeur qui s'éteint, Louis de Bourbon. dans COMPTE
Rendre compte de leur administration, Hist. I, 5 dans COMPTE
Pour y rendre compte du sang qu'elles auront répandu, Polit. dans COMPTE
La vertu qui ne marche qu'à pas comptés, Amb. 1 dans COMPTÉ, ÉE
Voyez, chrétiens, comme les temps sont marqués, comme les générations sont comptées ; Dieu détermine jusqu'à quand doit durer l'assoupissement, Reine d'Anglet. dans COMPTER
Servez donc ce roi immortel et si plein de miséricorde, qui vous comptera un soupir et un verre d'eau donnés en son nom, plus que tous les autres ne feront jamais tout votre sang répandu, Louis de Bourbon. dans COMPTER
Baruc, Daniel, sans compter les autres, Hist. II, 13 dans COMPTER
Mais peut-être que, prêt à mourir, on comptera pour quelque chose cette vie de réputation ou cette imagination de revivre dans sa famille qu'on croira laisser solidement établie, le Tellier. dans COMPTER
Comptons donc comme très court, chrétiens, ou plutôt comptons comme un pur néant tout ce qui finit, ib. dans COMPTER
Elle apprend à se compter pour rien, Lett. abb. 118 dans COMPTER
Elles ne feront que concentrer la charité dans votre fond, Lettr. abb. 142 dans CONCENTRER
Pour en parler, nous ne pouvons avoir de conceptions assez hautes, I, Pass. 1 dans CONCEPTION
Elle fait avec le duc de Lorraine une entreprise pour la délivrance du roi son seigneur, dont le succès paraissait infaillible, tant le concert en est juste, Reine d'Anglet. dans CONCERT
Il ne faut pas que M. le prévôt trouble notre concert, Lett. 186 dans CONCERT
L'infatigable ministre ouvre des yeux attentifs sur tous les tribunaux ; animé des ordres du prince, il y établit la règle, la discipline, le concert, l'esprit de justice, le Tellier. dans CONCERT
On agit de concert avec ces prélats, Rem. dans CONCERT
On ne pouvait se mouvoir de concert, Hist. III, 5 dans CONCERT
On ne peut assez louer Dieu de le voir si désabusé des préventions où il a été nourri, et de voir que, sans concert, nous soyons tombés, lui et moi, dans les mêmes sentiments sur tant de points décisifs, Variat. Déf. 1er disc. § 55 dans CONCERT
On voudrait bien avoir à concerter avec vous, Lett. quiét. 298 dans CONCERTER
La sainte Vierge ayant conçu du Très Haut, II, Concept. dans CONCEVOIR
Les apôtres tiennent le concile de Jérusalem, Hist. I, 10 dans CONCILE
Telle fut la décision du concile de Latran, le plus grand et le plus nombreux qui ait jamais été tenu, dont l'autorité est si grande que la postérité l'a appelé par excellence le concile général, Variat. XV, § 136 dans CONCILE
Terminer tous les différends d'une manière qui conciliait les intérêts les plus opposés, Duchesse d'Orl. dans CONCILIER
Son caractère particulier était de concilier les intérêts opposés, et, en s'élevant au-dessus, de trouver le secret endroit et comme le noeud par où on peut les réunir, Anne de Gonz. dans CONCILIER
En 1557, il se fit à Worms, par l'ordre de Charles V, une nouvelle assemblée pour concilier les religions, Variat. VIII, § 31 dans CONCILIER
La difficulté de concilier l'histoire profane avec l'histoire sainte, Hist. I, 7 dans CONCILIER
Et de là que conclura-t-on ?, Hist. II, 13 dans CONCLURE
L'inspiration ne conclut rien pour la prophétie, Nouv. myst. dans CONCLURE
Ce concile eut une heureuse conclusion, Hist. I, 11 dans CONCLUSION
Voici la doctrine catholique parfaitement concordante dans toutes ses parties, Projet. dans CONCORDANT, ANTE
Le prince les faisait concourir au bien public, Hist. III, 5 dans CONCOURIR
Toutes ces choses concourent à établir les livres divins, Hist. II, 13 dans CONCOURIR
Tout semblait concourir à le sauver, Polit. dans CONCOURIR
L'idée de la perfection et celle de la félicité sont deux idées qui concourent, Culte, 1 dans CONCOURIR
Si mon jugement ne me trompe pas, si, rappelant la mémoire des siècles passés, j'en fais un juste rapport à l'état présent, j'ose croire, et je vois les sages concourir à ce sentiment, que les jours d'aveuglement sont écoulés et qu'il est temps désormais que la lumière revienne, Reine d'Anglet. dans CONCOURIR
Cette époque concourt avec le temps où...., Hist. I, 10 dans CONCOURIR
Formé par un concours fortuit des premiers corps, Hist. II, 1 dans CONCOURS
Il fallait qu'il y eût un certain concours entre les opérations de l'âme, Conn. de Dieu, 1 dans CONCOURS
Les philosophes appellent appétit concupiscible celui où domine le désir, Conn. de Dieu, I, 6 dans CONCUPISCIBLE
Il y a des muscles qui se meuvent ensemble pour s'aider les uns les autres ; on les peut appeler concurrents, Connaiss. II, 2 dans CONCURRENT, ENTE
Il a peur qu'on ne croie qu'il ait passé condamnation sur les livres de Mme Guyon, Relat. dans CONDAMNATION
Ce ministre passe condamnation pour Luther et pour Mélanchthon, Avert. 2 dans CONDAMNATION
Passez donc condamnation sur le fait, Avert. 4 dans CONDAMNATION
Il est prêt à passer condamnation pour prévenir l'arrêt du juge, Pén. 1 dans CONDAMNATION
Ils auraient porté avec eux leur condamnation, Hist. II, 13 dans CONDAMNATION
Le peu de théologiens qui s'opposent à ce concours sont condamnés de témérité par tous les autres, Libre arb. 8 dans CONDAMNER
Ils attendent que les médecins les aient condamnés, II, Pénit. 3 dans CONDAMNER
Il se condamnait, en rendant les sceaux, à rentrer dans la vie privée, le Tellier. dans CONDAMNER
Ils avaient pour le peuple une juste condescendance, Hist. III, 6 dans CONDESCENDANCE
Ils ont fait cette défense pour condescendre envers les Juifs, Déf. comm. dans CONDESCENDRE
Ils [les Luthériens] n'admettent pas le mérite qu'on appelle de condignité, dont tous nos livres sont pleins, Variat. 3 dans CONDIGNITÉ
Quant au mérite de condignité, outre que le concile de Trente ne s'est pas servi de ce terme, la chose en elle-même n'a aucune difficulté, puisqu'au fond on est d'accord qu'après la justification, c'est-à-dire après que la personne est agréable, que le saint Esprit y habite et que la charité y règne, l'Écriture lui attribue une sorte de dignité, ib. dans CONDIGNITÉ
Le besoin de loger les pensionnaires de condition, Lett. abb. 274 dans CONDITION
Ceux-ci allaient toujours, sans regarder qu'ils allaient à la servitude ; et leur subtil conducteur qui, en combattant, en dogmatisant, en faisant le docteur et le prophète, aussi bien que le soldat et le capitaine...., Reine d'Anglet. dans CONDUCTEUR, TRICE
Pour mieux entendre ce que feraient par eux-mêmes des chevaux fougueux, il faut les considérer sans bride et sans conducteur qui les pousse ou qui les retienne, Connaiss. III, 9 dans CONDUCTEUR, TRICE
Remonter jusqu'au principe et vous conduire pas à pas par tous les excès où le mépris de la religion ancienne a été capable de pousser les hommes, Reine d'Anglet. dans CONDUIRE
J'ai fait de sérieuses réflexions sur les conduites de Dieu sur vous, Lett. 10 dans CONDUITE
Dans le nouveau Testament il a suivi une autre conduite, Hist. II, 13 dans CONDUITE
On tint conférence à Constance, Var. 4 dans CONFÉRENCE
Conférons un autre passage avec celui-ci, Serm. Quinq. 1 dans CONFÉRER
Je n'ai pas eu le loisir de conférer votre version avec l'original, Lett. abb. 28 dans CONFÉRER
En conférant ces passages il est aisé de...., Hist. II, 9 dans CONFÉRER
Si nous conférons ève avec Marie, III, Annonc. 2 dans CONFÉRER
Après en avoir conféré avec plusieurs docteurs en théologie, Oraison. dans CONFÉRER
Ceux-là n'allaient jamais à confesse, Var. 15 dans CONFESSE
Elle retire ses chers enfants, et confesse à cette fois que, parmi les plus mortelles douleurs, on est encore capable de joie, Reine d'Anglet. dans CONFESSER
Ce n'est pas le sang transmis à une longue postérité qui fait fructifier l'Évangile ; mais c'est plutôt le sang répandu pour le confesser, Variat. Avert. V, § 25 dans CONFESSER
La religion dont le premier acte est de croire, comme le second est de confesser, Variat. V, § 32 dans CONFESSER
Ce courageux confesseur de Jésus-Christ adressa à l'empereur un livre dont le titre...., Variat. Avert. V, § 18 dans CONFESSEUR
Pour lui faire une confession générale, Lett. rel. 79 dans CONFESSION
Qu'elle nous parut au-dessus de ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession !, Duch. d'Orl. dans CONFESSION
Pour dresser de nouvelles confessions de foi, Var. préf. dans CONFESSION
Le roi prenait confiance en ses conseils, le Tell. dans CONFIANCE
M. de Beaufort qui est l'homme de confiance de M. de Paris, Lett. quiét. 180 dans CONFIANCE
Il faut être configuré à sa mort [de Jésus-Christ] pour participer à sa résurrection, Souffr. 1 dans CONFIGURER
Damas qui confinait aux deux royaumes, Hist. I, 8 dans CONFINER
Auguste journée où deux fières nations, longtemps ennemies et alors réconciliées par Marie-Thérèse, s'avancent sur leurs confins, leurs rois à leur tête, non plus pour se combattre, mais pour s'embrasser, Marie-Thér. dans CONFINS
On espère recevoir un bref confirmatif de son ordonnance, Lett. quiét. 165 dans CONFIRMATIF, IVE
Ainsi tant de miracles étonnants, que les anciens Hébreux ont vus de leurs yeux, servent encore aujourd'hui à confirmer notre foi, Hist. II, 13 dans CONFIRMER
Il confirma par cette victoire le nom d'Africain dans sa maison, ib. I, 9 dans CONFIRMER
Dieu lui confirme toutes ses promesses, Hist. II, 2 dans CONFIRMER
L'expérience confirme que.... Trente papes confirmèrent de leur sang l'Évangile qu'ils annonçaient à toute la terre, Hist. I, 10 dans CONFIRMER
On m'accuse de vouloir confondre la charité avec l'espérance, Avert. dans CONFONDRE
St Augustin confondit ces hérétiques, Hist. I, 11 dans CONFONDRE
Je veux confondre le monde par ceux que le monde révère le plus, par ceux qui le connaissent le mieux, et ne lui veux donner pour le convaincre que des docteurs assis sur le trône, Duch. d'Orl. dans CONFONDRE
Ils se sont confondus avec d'autres peuples, Hist. II, 7 dans CONFONDRE
De peur que ces histoires ne se confondent dans votre esprit, Hist. préf. dans CONFONDRE
Leurs années se poussent successivement comme des flots ; ils ne cessent de s'écouler, tant qu'enfin, après avoir fait un peu plus de bruit et traversé un peu plus de pays les uns que les autres, ils vont tous ensemble se confondre en un abîme où l'on ne reconnaît plus ni princes, ni rois, Duch. d'Orl. dans CONFONDRE
De loin l'oeil se confond avec l'objet, Char. frat. 2 dans CONFONDRE
C'est de vous confondre de vos faiblesses devant le saint Époux, Lett. Corn. 129 dans CONFONDRE
Conformément à la promesse faite à Abraham, Hist. II, 4 dans CONFORMÉMENT
Pour se conformer à cet ordre, ils demeurent enfermés quarante jours, Hist. II, 7 dans CONFORMER
Elle se conformait aux ordres de Dieu, elle lui offrait ses souffrances en expiation de ses fautes, Duch. d'Orl. dans CONFORMER
L'église anglicane met les calvinistes puritains au nombre des non-conformistes, Var. 13 dans CONFORMISTE
Pour entrer en conformité de son esprit, II, Pass. 3 dans CONFORMITÉ
Les prophètes qui avaient parlé en conformité, Hist. II, 4 dans CONFORMITÉ
Quelle Babylone est plus confuse que cette église qui se vantait d'être sortie de l'église romaine comme d'une Babylone ?, Variat. IV, § 7 dans CONFUS, USE
Comme si Dieu avait à notre manière des vues générales et confuses, et comme si la souveraine intelligence ne savait pas comprendre dans ses desseins les choses particulières qui seules subsistent véritablement, Marie-Thér. dans CONFUS, USE
Les livres que les Égyptiens et les autres peuples appelaient divins, sont perdus il y a longtemps, et à peine nous en reste-t-il quelque mémoire confuse dans les histoires anciennes, Hist. II, 13 dans CONFUS, USE
Et d'autres faits de même importance dont les histoires humaines ne parlent qu'en confusion, Hist. II, 1 dans CONFUSION
Est-ce que les temps de confusion ne sont pas encore accomplis ?, Duch. d'Orl. dans CONFUSION
Que dans cette effroyable confusion de toutes choses, il est beau de considérer ce que la grande Henriette a entrepris pour le salut de ce royaume !, Reine d'Anglet. dans CONFUSION
La confusion qu'il mettait dans l'Église, Hist. II, 12 dans CONFUSION
Toute l'Église est remplie de confusion, ib. I, 11 dans CONFUSION
Les Gracques mirent tout en confusion, ib. III, 7 dans CONFUSION
Le péché mettrait tout en confusion, Unité, 1 dans CONFUSION
Ce droit met tout en confusion, Avert. 5 dans CONFUSION
Je n'ai point voulu faire confusion à personne, Vie rel. dans CONFUSION
Il faut reconnaître à la confusion du genre humain que...., Hist. II, 3 dans CONFUSION
On voit Régulus demander son congé au sénat, Hist. III, 6 dans CONGÉ
Pendant que le parlement songe à congédier l'armée, cette armée réforme elle-même à sa mode le parlement, Reine d'Anglet. dans CONGÉDIER
Il ne voulait pas recevoir les congratulations des peuples, Hist. II, 8 dans CONGRATULATION
C'est ce qu'avaient dit publiquement les théologiens dans le synode, et ils n'en avaient pas moins mérité les congratulations et les louanges de toute cette compagnie, Variat. XI dans CONGRATULATION
Le mérite de congruité ou de convenance, que les théologiens y reconnaissent, n'est pas, suivant eux, un véritable mérite, Var. 8 dans CONGRUITÉ
Pour montrer qu'il ne s'agit pas d'une certitude morale ou conjecturale, Variat. 4 dans CONJECTURAL, ALE
Puisque Dieu agit en nous comme un principe intime et conjoint...., Libre arb. 9 dans CONJOINT, OINTE
Il faut donc dire que les deux substances se trouvent en effet dans le sacrement et que le signe y est conjoint avec la chose, Variat. 9 dans CONJOINT, OINTE
Il [Bucer] persista tellement dans l'accord, que toujours depuis il fut regardé par ceux de la confession d'Augsbourg comme membre de leurs églises, et agit en tout conjointement avec eux, Variat. 4 dans CONJOINTEMENT
Deux astres qui entrent ensemble en conjonction, Jos. 1 dans CONJONCTION
On le voit [Mélanchthon] sans cesse effrayé par les tristes conjonctions des astres, Variat. V dans CONJONCTION
Je ne m'attends à aucune conjouissance sur les fortunes du monde, Lett. 13 dans CONJOUISSANCE
Dites que tout cela ne se fit pas à l'instigation de la Renaudie en suite des résolutions de cette assemblée ; dites encore que la Renaudie, huguenot lui-même, ne fut pas établi par les huguenots et par leur chef pour être le conducteur de la conjuration d'Amboise, qui éclata quelques mois après, Variat. Défense, 1er discours, § 16 dans CONJURATION
Ils virent les rois conjurés contre eux, Hist. II, 5 dans CONJURÉ, ÉE
Les démons conjurés à notre ruine, Démons, 1 dans CONJURÉ, ÉE
Dès qu'ils se sentirent de la force, on a vu qu'ils conjurèrent sa perte, et que ce fut de l'avis de leurs docteurs, Variat. X dans CONJURER
Malheur à la connaissance stérile qui ne se tourne point à aimer et se trahit elle-même !, Connaiss. IV, 10 dans CONNAISSANCE
Comme il est venu à la connaissance de notre siége apostolique, Mand. dans CONNAISSANCE
St Ambroise avait perdu la connaissance quand son confrère lui apporta la communion, Déf. comm. dans CONNAISSANCE
Le vrai objet est de se faire des connaissances et des amis, Lett. quiét. 81 dans CONNAISSANCE
Tant qu'il sera en pays de connaissance, Lett. quiét. 185 dans CONNAISSANCE
Il y a des êtres connaissants qui ne peuvent être précisément déterminés par leurs objets, mais qui doivent s'y porter par leur propre choix, Libre arb. 2 dans CONNAISSANT, ANTE
Elle confesse humblement que, de ce jour seulement, elle commence à connaître Dieu, n'appelant pas le connaître que de regarder encore tant soit peu le monde, Duch. d'Orl. dans CONNAÎTRE
Heureuse de connaître et d'aimer celui qui se connaît et s'aime éternellement [Dieu], l'âme a voulu, comme lui, faire elle-même sa félicité, la Vallière. dans CONNAÎTRE
Ô âme, vous connaissez et vous aimez, c'est là ce que vous avez de plus essentiel, et c'est par là que vous ressemblez à votre auteur, qui n'est que connaissance et qu'amour, la Vallière. dans CONNAÎTRE
Ils connaissent que la gloire ne peut s'accorder qu'avec le mérite, Hist. Préf. dans CONNAÎTRE
Une liberté qui ne connaît aucune règle, Pensées, 33 dans CONNAÎTRE
Sous lui [Louis XIV] la France apprit à se connaître ; elle se trouve des forces que les siècles précédents ne savaient pas, Marie-Thér. dans CONNAÎTRE
La suite des paroles de M. Jurieu fera bien voir qu'il ne se connaît pas mieux en morale qu'en christianisme, Variations, X dans CONNAÎTRE
Le silence serait une connivence criminelle, Biblioth. dans CONNIVENCE
On l'accuse d'y avoir du moins connivé, Variations, déf. 1er disc. dans CONNIVER
Puisqu'ils connivaient à de tels crimes, Var. 15 dans CONNIVER
David, belliqueux et conquérant, subjugue les ennemis du peuple de Dieu, Hist. II, 4 dans CONQUÉRANT, ANTE
L'Empire et la Hollande se remuent contre un conquérant qui menaçait tout le Nord de la servitude, Anne de Gonz. dans CONQUÉRANT
Quand on veut parler d'un grand conquérant, chacun pense à Alexandre, la Vallière. dans CONQUÉRANT
Un peu après ce premier partage du genre humain, Nemrod, homme farouche, devient par son humeur violente le premier des conquérants, et telle est l'origine des conquêtes, Hist. I, 2 dans CONQUÉRANT
Le voyez-vous, ce conquérant ? avec quelle rapidité il s'élève de l'occident comme par bonds et ne touche pas à terre ! semblable dans ses sauts hardis et dans sa légère démarche à ces animaux vigoureux et bondissants, il ne s'avance que par vives et impétueuses saillies, Louis de Bourbon. dans CONQUÉRANT
La conquête des Gaules porte au plus haut point la gloire et la puissance de César, Hist. III, 6 dans CONQUÊTE
Ceux qui travaillent à la conquête des âmes, Or. 7 dans CONQUÊTE
Et s'il nous est permis d'expliquer les sentiments du Sauveur par les sentiments humains, il s'émeut plus sensiblement sur les pécheurs convertis qui sont sa nouvelle conquête, mais il réserve une plus douce familiarité aux justes, qui sont ses anciens et perpétuels amis, Marie-Thér. dans CONQUÊTE
Sa générosité lui fit une autre conquête, Hist. I, 8 dans CONQUÊTE
Les paroles consacrantes, Déf. trad. comm. I, 4 dans CONSACRANT
On consacrait beaucoup d'hosties à cause de la multitude des communiants, Déf. comm. dans CONSACRER
C'est aussi de vrai pain et de vrai vin que l'on consacre et dont on fait, en les consacrant, le vrai corps et le vrai sang du Sauveur, Variat. liv. II, § 38 dans CONSACRER
Il n'y a point de particulier qui ne se voie autorisé par cette doctrine à adorer ses inventions, à consacrer ses erreurs, à appeler Dieu tout ce qu'il pense, Reine d'Anglet. dans CONSACRER
Paul, patriarche de Constantinople, déclara sur la fin de sa vie qu'il avait combattu les images [qu'il avait été iconoclaste] contre sa conscience, Hist. I, 11 dans CONSCIENCE
Elle lui pardonna son crime, le livrant pour tout supplice à sa conscience, Reine d'Anglet. dans CONSCIENCE
Agissez en conscience dans le rapport que vous faites, Lett. abb. 87 dans CONSCIENCE
On ne peut pas se déclarer en conscience, ib. 31 dans CONSCIENCE
On ne peut pas en bonne conscience enseigner diversement, Var. IV dans CONSCIENCE
On est obligé de reprocher à ces peuples d'avoir été trop soumis, puisqu'ils ont mis sous le joug leur foi même et leur conscience, Reine d'Anglet. dans CONSCIENCE
Retirée à la campagne, séquestrée du monde, elle s'occupa trois ans entiers à régler sa conscience et ses affaires, Anne de Gonz. dans CONSCIENCE
Vous avez très bien résolu le cas de conscience, Lett. abb. 22 dans CONSCIENCE
Que chacun mette la main à la conscience, Préf. rel. dans CONSCIENCE
Mets la main sur ta conscience, Nécess. 1 dans CONSCIENCE
Mettons la main sur nos consciences, Soumiss. 2 dans CONSCIENCE
L'électeur plus consciencieux ne voulait pas qu'on lui donnât le nom d'empereur, Variat. VIII, § 1 dans CONSCIENCIEUX, EUSE
Le duc de Saxe, le plus consciencieux des protestants, Variat. Déf. 1er disc. § 42 dans CONSCIENCIEUX, EUSE
Au lieu que les évêques ont accoutumé de se tenir honorés par le ministère d'un consécrateur [celui qui fait leur sacre], Rem. Rép. quiétisme, avant-propos dans CONSÉCRATEUR
Jean [saint Jean Baptiste] s'humilie ; et un Dieu l'exalte en le faisant, pour ainsi dire, son consécrateur pour se dévouer sous sa main à la pénitence, Élévat. sur myst. XXII, 4 dans CONSÉCRATEUR
Le P. Bourgoing n'avait pas attendu la consécration mystique ; il s'était dès son enfance consacré lui-même par la pratique persévérante de la piété, Orais. fun. Bourgoing dans CONSÉCRATION
Faibles évêques, malheureux clergé qui aime mieux prendre la forme de la consécration dans le livre fait depuis peu, il n'y avait que dix ans, sous Édouard VI, et confirmé par l'autorité du parlement, que dans le livre des sacrements de saint Grégoire, Variat. liv. X, § 16 dans CONSÉCRATION
Également estimable et de ce qu'elle savait trouver les sages conseils et de ce qu'elle savait les recevoir, Duch. d'Orl. dans CONSEIL
Les apôtres ne donnent pas la soumission aux puissances comme une chose de simple conseil, Avert. 5 dans CONSEIL
Il ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance, Reine d'Anglet. dans CONSEIL
Qui veut entendre combien la raison préside dans les conseils de ce prince, n'a qu'à prêter l'oreille quand il lui plaît d'en expliquer les motifs, le Tellier. dans CONSEIL
Ces trois choses unies dans l'ordre des temps, l'étaient encore beaucoup davantage dans l'ordre des conseils de Dieu, Hist. II, 13 dans CONSEIL
J'ai travaillé à vous faire voir sans interruption la suite des conseils de Dieu dans la perpétuité de son peuple, ib. II, 8 dans CONSEIL
Cette Église, toujours attaquée et jamais vaincue, est un miracle perpétuel, et un témoignage éclatant de l'immutabilité des conseils de Dieu, ib. II, 13 dans CONSEIL
Qui est entré dans les conseils de Dieu ?, ib. II, 7 dans CONSEIL
Dieu qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église, Reine d'Anglet. dans CONSEIL
J'entrerai avec David dans les puissances du Seigneur ; et j'ai à vous faire voir les merveilles de sa main et de ses conseils ; conseils de juste vengeance sur l'Angleterre ; conseils de miséricorde pour le salut de la reine, mais conseils marqués par le doigt de Dieu, dont l'empreinte est si vive et si manifeste, qu'on ne peut résister à cette lumière, Reine d'Anglet. dans CONSEIL
Manassès, plutôt que de répudier cette étrangère à quoi le conseil de Jérusalem voulut l'obliger, embrassa le schisme des Samaritains, Hist. I, 8 dans CONSEIL
Il choisit parmi tout le peuple ce qu'il y avait de meilleur pour former le conseil public qu'il appela le sénat, ib. III, 7 dans CONSEIL
Dieu tient conseil en lui-même, Hist. II, 1 dans CONSEIL
Un prince que la sagesse conseille, que la valeur anime, et que la justice accompagne dans toutes ses actions, Reine d'Anglet. dans CONSEILLER
Tite n'oublia rien pour le sauver [le temple juif], quoique ses conseillers lui représentassent que, tant qu'il subsisterait, les Juifs, qui y attachaient leur destinée, ne cesseraient jamais d'être rebelles, Hist. II, 8 dans CONSEILLER, ÈRE
En toute chose le temps est un excellent conseiller, Polit. dans CONSEILLER, ÈRE
L'histoire qu'on appelle avec raison la sage conseillère des princes, Duch. d'Orl. dans CONSEILLER, ÈRE
Voilà, du consentement de tous les auteurs catholiques et protestants, le fondement des premières guerres, Variat. X, § 47 dans CONSENTEMENT
Admirant le consentement de sa vie et de sa doctrine, Cornet. dans CONSENTEMENT
C'était consentir en même temps à l'extinction de la religion, de l'alliance et du sacerdoce, Variat. 5e avertissement, § 24 dans CONSENTIR
Bien définir ses mots pour parler conséquemment, Réponse. dans CONSÉQUEMMENT
On ne peut parler conséquemment avec nous, Avert. II dans CONSÉQUEMMENT
Du premier principe il tire cette conséquence, Déf. dans CONSÉQUENCE
Ce principe : qu'il ne faut pas imputer les conséquences à qui les nie, 3e avertissement aux protestants dans CONSÉQUENCE
L'exemple de St-Mathias ne doit pas être tiré à conséquence, Var. X dans CONSÉQUENCE
Agir en conséquence de cette loi, Hist. II, 13 dans CONSÉQUENCE
Ces faits et les autres sont de la dernière conséquence, Relat. dans CONSÉQUENCE
Des choses de peu de conséquence, Exp. avert. dans CONSÉQUENCE
Ce sera de très grande conséquence pour les Huguenots de ce pays, Lett. 112 dans CONSÉQUENCE
Dieu qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église, Reine d'Anglet. dans CONSERVATION
Comme l'Église d'Espagne s'était conservée sous les Ariens, les Mahométans ne purent l'abattre, Hist. I, 11 dans CONSERVER
Il savait se conserver dans la créance de tous les partis, le Tellier. dans CONSERVER
Pendant qu'il tient à la gorge ses conserviteurs, Avert. dans CONSERVITEUR
Ne fallait-il pas que vous eussiez pitié de vos conserviteurs ?, Aumône. dans CONSERVITEUR
Les Mèdes, avant Cyrus, quoique puissants et considérables, étaient effacés par la grandeur des rois de Babylone, Hist. I, 7 dans CONSIDÉRABLE
Cette foi qui fait le passage de l'état considératif à l'état contemplatif, Lett. 193 dans CONSIDÉRATIF, IVE
Il [St Paul] entre dans une profonde considération de ce que doit devenir un peuple honoré de tant de grâces, Hist. univ. II, 7 dans CONSIDÉRATION
Entrez en considération de ce que vous êtes, Nol. 2 dans CONSIDÉRATION
Malachie est élevé à une plus haute considération, et, à l'occasion des offrandes immondes des Juifs, il voit l'offrande toujours pure et jamais souillée qui sera présentée à Dieu non plus seulement comme autrefois dans le temple de Jérusalem, mais par les gentils, parmi lesquels il prédit que le nom de Dieu sera grand, Hist. II, 4 dans CONSIDÉRATION
Il ne faut pas vous cacher ce que m'a dit un homme de considération, Lett. quiét. 111 dans CONSIDÉRATION
Leurs richesses les mettent en considération dans le monde, Fr. d'Ass. 2 dans CONSIDÉRATION
Il n'y a rien de moins attentif ni de moins considéré que les enfants, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CONSIDÉRÉ, ÉE
La raison doit aller considérément d'une chose à l'autre, Serm. Quinq. 1 dans CONSIDÉRÉMENT
Il ne leur reste qu'à considérer de quel côté allait tomber ce grand arbre, ébranlé par tant de coups, Anne de Gonz. dans CONSIDÉRER
Quand on considère de plus près l'histoire de ce grand royaume et particulièrement les derniers règnes, Reine d'Anglet. dans CONSIDÉRER
Un dépôt que l'on consigne entre tes mains, I, Pâq. 2 dans CONSIGNER
Sans quoi l'Église ne peut consister, VI, Vêture, 1 dans CONSISTER
Ce désintéressement qu'ils font consister dans la suppression des demandes, Or. 6 dans CONSISTER
Ses maladies lui ôtèrent la consolation qu'elle avait tant désirée, d'accomplir ses premiers desseins et de pouvoir achever ses jours sous la discipline de Sainte-Fare, Anne de Gonz. dans CONSOLATION
Ainsi la pieuse reine consolait la captivité des fidèles et relevait leur espérance, Reine d'Anglet. dans CONSOLER
Avec de très grands prélats consommés en piété et en savoir, Or. dans CONSOMMÉ, ÉE
C'est l'effet d'un art consommé de réduire en petit tout un grand ouvrage, Duch. d'Orl. dans CONSOMMÉ, ÉE
Ce bon père a consommé son sacrifice, Lett. 114 dans CONSOMMER
Le lit où il consomme son mariage avec l'humanité, II, Visit. 2 dans CONSOMMER
La justice les consomme dans cette unité sainte, Jean, III dans CONSOMMER
L'âme ayant déposé le fardeau du corps, sent une merveilleuse conspiration de tous ses mouvements à la même fin, dans le Dict. de DOCHEZ dans CONSPIRATION
Citoyen qui conspire avec les lois au bien public, HIST. III, 5 dans CONSPIRER
Les deux partis conspiraient à repousser l'ennemi commun, HIST. Bonté, 2 dans CONSPIRER
Si la constance admirable avec laquelle cette princesse a soutenu ces calamités, ne surpassait de bien loin les crimes qui les ont causées, Reine d'Anglet. dans CONSTANCE
Le peuple romain a été le plus constant dans ses maximes, Hist. III, 6 dans CONSTANT, ANTE
Il est constant par le témoignage de cet historien, que...., Hist. I, 7 dans CONSTANT, ANTE
C'est une doctrine constante de saint Augustin et de tous les Pères, Or. 6 dans CONSTANT, ANTE
C'est une règle inviolable parmi nous de ne permettre les secondes noces à l'une des parties qu'après que les preuves de la mort de l'autre sont constantes, Variat. 4e avertiss. § 6 dans CONSTANT, ANTE
Par lesquelles lettres il constera qu'il fait rémission, Déf. dans CONSTER
Des témoignages par lesquels il conste que cet usage était établi, Culte. dans CONSTER
Au premier bruit d'un mal si étrange, on accourut à Saint-Cloud de toutes parts ; on trouve tout consterné, excepté le coeur de cette princesse, Duch. d'Orl. dans CONSTERNÉ, ÉE
La première constitution de l'univers se trouvant affaiblie, la vie humaine, qui se poussait à près de mille ans, se diminue peu à peu, Hist. II, 1 dans CONSTITUTION
Ils dressèrent le symbole où la consubstantialité du Père et du Fils est établie, Hist. I, 11 dans CONSUBSTANTIALITÉ
L'empire consulaire fut établi suivant les projets de Servius Tullius ; mais il fut bientôt affaibli par la jalousie du peuple, Hist. I, 8 dans CONSULAIRE
Les dissensions se réchauffent par les nouvelles prétentions du peuple, qui aspire aux honneurs et au consulat réservé jusqu'alors aux premiers ordres, Hist. III, 7 dans CONSULAT
Je vous défends de faire à ce sujet aucune consultation à d'autres qu'à moi, Lett. abb. 93 dans CONSULTATION
Cet homme, qui nie sa liberté, ne laissera pas de consulter ce qu'il a à faire, Lib. arb. 4 dans CONSULTER
[Dans l'eucharistie] une présence en figure, et une manducation en esprit, c'est-à-dire la présence la moins divisante et la manducation la moins consumante qu'on puisse jamais imaginer, Explic. de la messe, 10 dans CONSUMANT, ANTE
Les empereurs se consument dans des disputes de religion, Hist. I, 11 dans CONSUMER
Les Romains laissaient le riche royaume se consumer par lui-même, et s'étendaient du côté de l'occident, Hist. I, 9 dans CONSUMER
Dieu fait, disent-ils, que nous choisissons par les préparations et par les attraits qui nous mettent en de certaines dispositions et nous inclinent aussi doucement qu'efficacement à une chose plutôt qu'à une autre ; voilà ce qu'on appelle l'opinion de la contempération, Lib. arb. 7 dans CONTEMPÉRATION
Elle est douce, accommodante et contempérée, Excuses, 1 dans CONTEMPÉRÉ, ÉE
Marthe n'était-elle pas une sainte, quoiqu'on ne dise pas qu'elle fût contemplative ?, Or. 9 dans CONTEMPLATIF, IVE
S'élever par ses maux à la plus haute contemplation, Hist. II, 3 dans CONTEMPLATION
Elle était sans y avoir songé de la plus sublime contemplation, Oraison. dans CONTEMPLATION
J'ai peine à contempler son grand coeur dans ces dernières épreuves, Reine d'Anglet. dans CONTEMPLER
De quels yeux regardèrent-ils le jeune prince, dont la victoire avait relevé la haute contenance, à qui la clémence ajoutait de nouvelles grâces ?, Louis de Bourbon. dans CONTENANCE
On ne pouvait faire meilleure contenance, Var. préf. dans CONTENANCE
Pendant qu'elle contentait le monde et se contentait elle-même, la princesse Palatine n'était pas heureuse, et le vide des choses humaines se faisait sentir à son coeur, Anne de Gonz. dans CONTENTER
La viduité est regardée, non plus comme un état de désolation, mais comme un état désirable où, affranchi de tout joug, on n'a plus à contenter que soi-même, Anne de Gonz. dans CONTENTER
Je me contente que vous ayez vu que...., Hist. III, 6 dans CONTENTER
Encore que je ne veuille point entrer dans les matières contentieuses, Autor. eccl. dans CONTENTIEUX, EUSE
Il faut encore montrer à ces esprits contentieux quelle raison on avait d'accuser les Manichéens d'arianisme, Variat. XI, § 39 dans CONTENTIEUX, EUSE
Il faut toujours faire contention, IV, Prof. 3 dans CONTENTION
Contez-nous donc maintenant, vous qui les savez, toutes les grandes qualités de la princesse Palatine, Anne de Gonz. dans CONTER
Ce qui ne devrait pas être mis en contestation, Avert. 6 dans CONTESTATION
Il est heureux à prouver ce que personne ne lui conteste, Variat. 1er disc. § 49 dans CONTESTER
Les parties contestèrent devant le roi, et s'engagèrent à justifier leurs prétentions par les termes de la loi de Moïse, Hist. univ. I, 9 dans CONTESTER
Ta malice conteste contre les bontés de Dieu, Pén. 3 dans CONTESTER
Je me suis souvent étonné d'une si étrange contexture, Imp. 3 dans CONTEXTURE
Il avait passé sa jeunesse dans la continence, Var. II dans CONTINENCE
La turpitude de ces faux continents a depuis été révélée à toute la terre, Variat. XI, § 69 dans CONTINENT, ENTE
Cependant l'empire des Perses allait croissant ; outre ces provinces immenses de la grande Asie, tout ce vaste continent de l'Asie inférieure leur obéit, Hist. I, 8 dans CONTINENT
Il portait au fond de son coeur une vive et continuelle appréhension de déplaire à Dieu, Anne de Gonz. dans CONTINUEL, ELLE
Après qu'il eut reconnu que le nouveau secrétaire d'État savait avec une ferme et continuelle action suivre les desseins et exécuter les ordres d'un maître si entendu dans l'art de la guerre, le Tellier. dans CONTINUEL, ELLE
L'âme considère que, si elle est Juste, c'est Dieu qui la fait juste continuellement, la Vallière. dans CONTINUELLEMENT
Son oraison fut perpétuelle pour être égale au besoin.... si le travail semblait l'interrompre, ce n'était que pour la continuer d'une autre sorte, Anne de Gonz. dans CONTINUER
Il ne faut pas se persuader qu'il mette une rigoureuse continuité de l'oraison, Or. 6 dans CONTINUITÉ
C'est là la première contorsion qu'il faut donner à son esprit, Nouv. myst. 10 dans CONTORSION
L'alliance que Dieu avait contractée avec cette race, Hist. II, 3 dans CONTRACTER
Les sociétés qu'on y contracte ont le caractère de l'éternité, Lett. abb. 120 dans CONTRACTER
Il n'y a aucune erreur qui ne tombe en contradiction par quelque endroit, Var. 14 dans CONTRADICTION
Cette séparation implique contradiction, Coméd. dans CONTRADICTION
Tibère lui succéda sans contradiction, Hist. I, 10 dans CONTRADICTION
Il ne fait ici que condamner la contradictoire de la proposition, Lett. 115 dans CONTRADICTOIRE
Deux horribles naufrages contraignirent les Romains d'abandonner l'empire de la mer aux Carthaginois, Hist. I, 8 dans CONTRAINDRE
Henriette, d'un si grand coeur, est contrainte de demander du secours, Reine d'Anglet. dans CONTRAINDRE
Par ses soins le mariage deviendra si libre, qu'il n'y aura plus à se plaindre de ses contraintes et de ses incommodités, dans LAVEAUX dans CONTRAINTE
Ils n'ont pas même de quoi établir le néant auquel ils espèrent après cette vie, et ce misérable partage ne leur est pas assuré ; ils ne savent s'ils trouveront un Dieu propice ou contraire, Anne de Gonz. dans CONTRAIRE
Votre communauté n'est point contrariante contre ses abbesses, Lett. abb. 54 dans CONTRARIANT, ANTE
Ils trouvent de la contrariété dans cette doctrine, Réfut. dans CONTRARIÉTÉ
On n'allègue pour toute excuse que des mécontentements et des contraventions, Variat. X, § 48 dans CONTRAVENTION
C'est aller directement contre le Pater, Or. 10 dans CONTRE
Agir contre sa conscience, Hist. II, 6 dans CONTRE
Curieux de contre-balancer par quelque endroit les puissances qui devenaient trop redoutables, Hist. III, 6 dans CONTRE-BALANCER
Sa puissance [de Crassus] contre-balançait celle de Pompée et de César, qu'il tenait unis comme malgré eux, Hist. I, 9 dans CONTRE-BALANCER
Les parties se contre-balancent mutuellement, et le tout se soutient sans peine par le contre-poids, Connaiss. II, 2 dans CONTRE-BALANCER
Pour contre-carrer la mollesse du monde, Bern. 1 dans CONTRECARRER
Les joies portaient un contre-coup de tristesse sur le coeur de Sulpice, Sulp. 3 dans CONTRE-COUP
Jésus parle de sa doctrine comme devant être prêchée, contredite et reçue par toute la terre, Hist. II, 6 dans CONTREDIRE
S'ils nient la vérité de notre justice, ils contredisent à l'Écriture, Réfut. dans CONTREDIRE
Jurieu le plus contredisant de tous les ministres, Variat. XV, § 140 dans CONTREDISANT, ANTE
Tout ceci a passé sans contredit, Déf. comm. dans CONTREDIT
Si on porte un grand poids d'un côté, on se sert de l'autre pour contre-peser, Conn. de Dieu, II, 13 dans CONTRE-PESER
Prenez le contre-pied, et montrez qu'il n'y a rien à craindre, Lett. quiét. 145 dans CONTRE-PIED
Il faut donc prendre le contre-pied de ses sentiments, Avert. 5 dans CONTRE-PIED
Pour lui servir de contre-poids, I, Prof. 1 dans CONTRE-POIDS
Par un conseil de la Providence divine, qui sait donner aux conditions les plus élevées leur contre-poids, cette grandeur que nous admirons de loin touche moins quand on y est né ou se confond elle-même dans son abondance, Marie-Thér. dans CONTRE-POIDS
Sous le sage Michel le Tellier, le conseil fit sa véritable fonction, et l'autorité de ses arrêts, semblable à un juste contre-poids, tenait par tout le royaume une balance égale, le Tel. dans CONTRE-POIDS
Ces passages pris à contre-sens par l'auteur, 1er écrit. dans CONTRE-SENS
On tournera à contre-sens toutes ses paroles, Purif. 1 dans CONTRE-SENS
Ces sophistes qui prennent les choses à contre-sens, Déf. comm. dans CONTRE-SENS
C'est contrevenir à un commandement du décalogue, Images. dans CONTREVENIR
Si je pouvais contribuer quelque chose à soulager...., Lett. 8 dans CONTRIBUER
Il n'est pas permis de contrôler les rois dans ce qu'ils font, Avert. 5 dans CONTRÔLER
Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ?, Hist. II, 11 dans CONVAINCRE
Qu'y a-t-il de plus convenable à la puissance que de secourir la vertu ?, Reine d'Anglet. dans CONVENABLE
Dès là que tout le monde est fait par raison, tout s'y doit faire convenablement ; car le propre d'une cause intelligente, est de mettre de la convenance et de l'ordre dans tous ses ouvrages, Conn. V, 2 dans CONVENABLEMENT
C'est autre chose de faire tout convenablement [comme les animaux], autre chose de connaître la convenance [comme l'homme], Conn. V, 2 dans CONVENANCE
On ne convient pas de l'année où il vint au monde, Hist. I, 10 dans CONVENIR
Des témoins qui conviennent sans s'être entendus, ib. II, 13 dans CONVENIR
Les temps et les autres marques ne convenaient pas, Hist. II, 10 dans CONVENIR
Les temps conviennent, et tout se rapporte autant qu'on le pouvait espérer dans une antiquité si reculée, ib. I, 1 dans CONVENIR
En 1545 et dans les années suivantes, vingt ans après que Luther eut renversé les bornes posées par nos pères, Lelio Socin et ses compagnons tinrent secrètement en Italie leurs conventicules contre la divinité du Fils de Dieu, Variat. X dans CONVENTICULE
Les voilà donc dans nos assemblées, qu'ils détestaient dans leurs coeurs comme des conventicules de Satan, ib. XI, § 70 dans CONVENTICULE
Quelle convention peut-il y avoir entre Jésus-Christ et Bélial, et comment peut-on accorder le temple de Dieu avec les idoles ?, Hist. II, 12 dans CONVENTION
Pendant sa vie conversante et les années de sa prédication, Sil. 2 dans CONVERSANT, ANTE
Elle n'engage pas la conversation, Dév. 2 dans CONVERSATION
Un esprit de raillerie inconsidérée qui naît parmi l'enjouement des conversations, la Vallière. dans CONVERSATION
La mort d'Antiochus digne de son impiété et de son orgueil, sa fausse conversion durant sa dernière maladie, et l'implacable colère de Dieu sur ce roi superbe, Hist. I, 10 dans CONVERSION
C'est que la conversion du monde ne devait être l'ouvrage ni des philosophes ni même des prophètes ; il était réservé au Christ, et c'était le fruit de sa croix, ib. II, 11 dans CONVERSION
Les conversions étaient innombrables ; et ceux qui en ont été témoins oculaires nous ont appris que, pendant trois ans de séjour qu'elle a fait à la cour du roi son fils, la seule chapelle royale a vu plus de trois cents convertis, Reine d'Anglet. dans CONVERSION
Deux sortes de personnes ont besoin de conversion : les honnêtes païens, qui n'ont que des vertus morales, et ceux qui ont commis de grands crimes, Pensées détachées, 20 dans CONVERSION
Les Visigoths convertis de l'arianisme, Hist. I, 11 dans CONVERTI, IE
Il n'y a rien de plus remarquable que cette séparation des Juifs incrédules d'avec les Juifs convertis au christianisme, Hist. II, 9 dans CONVERTI, IE
Il [le Sauveur] s'émeut plus sensiblement sur les pécheurs convertis qui sont sa nouvelle conquête ; mais il réserve une plus douce familiarité aux justes qui sont ses anciens et perpétuels amis, Marie-Thér. dans CONVERTI, IE
Jésus-Christ, qui les voulait convertir [les païens], parle d'en haut à saint Paul qui en devait être le docteur, Hist. II, 7 dans CONVERTIR
Mais, en priant pour son âme, chrétiens, songeons à nous-mêmes ; qu'attendons-nous pour nous convertir ?, Duch. d'Orl. dans CONVERTIR
Ils se convertiront de leurs péchés, Hist. II, 7 dans CONVERTIR
Cette attention précède toute grâce convertissante et excitante, Avert. 2 dans CONVERTISSANT, ANTE
La chair convoite contre l'esprit, Dang. 1 dans CONVOITER
Cet appareil entretient le feu de la convoitise, Lett. 181 dans CONVOITISE
Puisque, dans toute la suite non plus que dans le moment, l'homme n'opère ni ne coopère que par la grâce de Dieu, Variat. VIII, § 49 dans COOPÉRER
Tout coopère à l'exécution de ses desseins, Prov. 2 dans COOPÉRER
Quand vous en aurez tiré copie, Lett. quiét. 316 dans COPIE
La bulle dont vous m'avez envoyé copie, Lett. 29 dans COPIE
Il faut toucher cette corde délicatement, Lett. quiét. 416 dans CORDE
En même temps ils mirent à leur tête un Kelesiski, maître cordonnier, qui leur fit un corps de doctrine qu'on appela les formes de Kelesiski, Variat. XI, § 173 dans CORDONNIER, IÈRE
Au-dessous du poumon est l'estomac, qui est un grand sac en forme d'une bourse ou d'une cornemuse, Conn. II, 3 dans CORNEMUSE
J'y ajouterai maintenant ce corollaire, que...., Préf. dans COROLLAIRE
Je vous ai offerte avec vos bons désirs sur le corporal, Lett. Corn. 66 dans CORPORAL
Tertullien lui-même, qui, à parler franchement, corporalise trop les choses divines, 6e avert. I, 45 dans CORPORALISER
Il s'obstine à soutenir, dans la trinité, de la corporalité, Avert. 6 dans CORPORALITÉ
Le remède d'immortalité lui est ôté, et une mort plus affreuse, qui est celle de l'âme, lui est figurée par cette mort corporelle à laquelle il est condamné, Hist. II, 1 dans CORPOREL, ELLE
La mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place, et on ne voit là que les tombeaux qui fassent quelque figure ; notre chair change bientôt de nature ; notre corps prend un autre nom ; même celui de cadavre, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps ; il devient un je ne sais quoi qui n'a plus de nom dans aucune langue, Duch. d'Orl. dans CORPS
Tout nage dans le sang, et on ne tombe que sur des corps morts, Anne de Gonz. dans CORPS
C'est cette union admirable de notre corps et de notre âme que nous avons à considérer, Conn. III, 2 dans CORPS
Les nouvelles prières faisaient corps avec les anciennes, Messe. dans CORPS
Ce sont viandes creuses qui n'ont pas assez de corps pour la sustenter, Bonté, 2 dans CORPS
Pour faire de tout un même corps, Hist. II, 13 dans CORPS
Les Juifs demeurent toujours en corps de peuple, ib. II, 7 dans CORPS
La profession du christianisme suffit pour faire partie du corps de l'Église ; ce qu'il avance contre M. Claude, qui ne compose le corps de l'Église que de vénérables fidèles, Variat. 3e avert. § 1 dans CORPS
C'était un corps d'église qu'il fallait montrer, un corps où l'on prêchât la vérité et où l'on administrât les sacrements, Variat. XV, § 6 dans CORPS
La faculté a été consultée en corps, Comet. dans CORPS
Saint Clément d'Alexandrie proposait en ce lieu les châtiments qui sont de deux sortes : châtiments correctifs ou, par conséquent, temporels, et châtiments de vengeance, dans le Dict. de DOCHEZ dans CORRECTIF, IVE
Il ne faut point s'arrêter à certains petits correctifs qu'ils sèment deçà et delà dans leurs écrits, Or. 1 dans CORRECTIF
Ces passages ont leurs correctifs, Lett. abb. 113 dans CORRECTIF
Les correctifs qu'ils apportaient aux excès des autres, Var. 11 dans CORRECTIF
Toutes les personnes de Rome qui ont ici correspondance écrivent en conformité, Lett. quiét. 149 dans CORRESPONDANCE
Nous avons entretenu des correspondances avec les ennemis, Paix, 2 dans CORRESPONDANCE
Le corps est, à le regarder comme organique, un par la proportion et la correspondance de ses parties, Conn. de Dieu, III, 1 dans CORRESPONDANCE
Se séquestrer et laisser faire l'époux [Jésus, en langage mystique], c'est là toute la correspondance de l'épouse, Lett. Corn. 87 dans CORRESPONDANCE
La fidélité qu'on apporte à correspondre à la grâce, Lett. abb. 103 dans CORRESPONDRE
Le sénat, qui croyait que corriger Rome de ses vieilles superstitions était faire injure au nom romain, Hist. III, 1 dans CORRIGER
Cambyse, fils de Cyrus, fut celui qui corrompit les moeurs des Perses, Hist. III, 5 dans CORROMPRE
Il découvre l'orgueil caché et l'hypocrisie des Pharisiens et des docteurs de la loi qui la corrompaient par leurs interprétations, Hist. II, 6 dans CORROMPRE
En poursuivant les fuyards, il fut tué par un des siens dont il avait corrompu la femme, Hist. I, 10 dans CORROMPRE
Crispe, fils de Constantin, mais d'un autre mariage, accusé par cette marâtre [la seconde femme de l'empereur Constantin] de l'avoir voulu corrompre, trouva son père inflexible, ib. I, 11 dans CORROMPRE
Cette sagesse insensée, ingénieuse à se tourmenter, habile à se tromper elle-même, qui se corrompt dans le présent, qui s'égare dans l'avenir, Duch. d'Orl. dans CORROMPRE
On devait user de remèdes moins corrosifs, Var. X dans CORROSIF, IVE
Notre âme d'une nature spirituelle et incorruptible a un corps corruptible qui lui est uni, Hist. II, 6 dans CORRUPTIBLE
Sans les aveugles, sans les sauvages, sans les infidèles qui restent et dans le sein même du christianisme, nous ne connaîtrions pas assez la corruption profonde de notre nature ni l'abîme d'où Jésus-Christ nous a tirés, Hist. II, 13 dans CORRUPTION
Ne parlons pas des corruptions qu'on a honte de se reprocher ; parlons de la lâcheté ou de la licence d'une justice arbitraire qui sans règle et sans maxime se tourne au gré de l'ami puissant, le Tellier. dans CORRUPTION
Il est visible que ce coryphée est vraiment le chrétien parfait, Nouv. myst. 10 dans CORYPHÉE
Mélanchthon avait pris ce bon mot du beau côté, Var. 5 dans CÔTÉ
Il prend tout du bon côté, Lett. quiét. 354 dans CÔTÉ
De quelque côté qu'on s'y tourne, on voit toujours la mort en face qui couvre de ténèbres tous nos plus beaux jours, Duch. d'Orl. dans CÔTÉ
Pour lui mettre l'esprit en repos du côté de Jouarre, Lett. Corn. 30 dans CÔTÉ
Si vous aviez coté les endroits, vous m'auriez soulagé de quelques petits soins, Lett. abb. 139 dans COTER
Leurs fleurs tendres et délicates, et, durant l'hiver, enveloppées comme dans un petit coton, Connaiss. V, 2 dans COTON
Ta main sera sur le col de tes ennemis, Hist. II, 2 dans COU ou COL
Il y eut une proposition couchée en ces termes, Var. 1 dans COUCHÉ, ÉE
Cette condition est couchée en termes formels dans le prophète Isaïe...., Paix, 2 dans COUCHÉ, ÉE
Voici comment il [ce compromis] est couché dans es Écritures, Satisf. 1 dans COUCHÉ, ÉE
Voici comment Luther coucha l'article VI du sacrement de l'autel, Variat. IV, § 35 dans COUCHER
Le coucher dessus la dure, la psalmodie de la nuit et le travail de la journée attirent le sommeil à ce corps si tendre, la Vallière. dans COUCHER
Il croyait avoir tout sauvé en cousant à ses expressions le mot de sacramentel, Var. 4 dans COUDRE
Cette terre coulante de lait et de miel, II, Visit. 1 dans COULANT, ANTE
Les esprits coulés dans les muscles par les nerfs répandus dans tous les membres font le mouvement, Connaiss. II, 6 dans COULÉ, ÉE
On appelait faire couler l'Eucharistie, la donner détrempée dans une liqueur, Comm. dans COULER
Il était convenable qu'il coulât dans son sein quelque étincelle de cet amour, III, Nativ. 2 dans COULER
Seize années d'une prospérité accomplie qui coulèrent sans interruption, Reine d'Anglet. 9 dans COULER
Il me reproche que je coule doucement sur la transsubstantiation, Euch. 2 dans COULER
Leurs gens se coulaient furtivement dans les ordinations de l'Église romaine, Var. 11 dans COULER
Ces sentiments se coulaient insensiblement parmi le peuple, Hist. II, 5 dans COULER
Toutes sortes d'erreurs se coulaient insensiblement dans l'Angleterre, Variat. VII, § 71 dans COULER
Elle se coulait dans le sein de l'Église sous prétexte de piété, Or. I dans COULER
Leurs injustices [des Romains] étaient d'autant plus dangereuses, qu'ils savaient mieux les couvrir du prétexte spécieux de l'équité, et qu'ils mettaient sous le joug insensiblement les rois et les nations sous couleur de les protéger et de les défendre, Hist. univ. III, 6 dans COULEUR
S'ils s'en plaignent, c'est avec quelque couleur de justice, Serm. Sept. dans COULEUR
Des gens qui sachent donner au mensonge de belles couleurs, 1er avert. dans COULEUR
De quelque couleur qu'il se déguise, III, Pent. 2 dans COULEUR
On donne de mauvaises couleurs à leurs actions, Pensées, 29 dans COULEUR
Il fallait détruire la coulpe et la peine du péché, II, Pass. 3 dans COULPE
Il ne leur reste qu'à considérer de quel côté allait tomber ce grand arbre, ébranlé par tant de mains et frappé de tant de coups à sa racine, Anne de Gonz. dans COUP
L'amour lui a donné le coup de la mort, I, Ass. 1 dans COUP
Cent pièces de canon tonnèrent sur elle à son arrivée, et la maison où elle entra fut percée de leurs coups, Reine d'Anglet. dans COUP
Les Sarrasins reçurent de grands coups durant l'empire de Léonce, Hist. III dans COUP
Il donna le dernier coup à leur empire, Hist. III, 6 dans COUP
Voilà le dernier coup qu'il fallait donner à notre ignorance, ib. II, 11 dans COUP
Cet édit qui donna le dernier coup à l'hérésie, le Tellier. dans COUP
Les flatteurs nous donnent le dernier coup, Resp. 3 dans COUP
Mme de Jouarre donne le dernier coup à l'exemption, Lettr. abb. 76 dans COUP
S'il est permis, sous ce prétexte, de faire des coups de main, quels États sont en sûreté dans la jeunesse des rois ?, Variat. Déf. 1er disc. § 16 dans COUP
Glaive du Seigneur, quel coup vous venez de faire ! toute la terre en est étonnée, Marie-Thér. dans COUP
Nous savons que ce prince magnanime [Charles II] eût pu hâter ses affaires en se servant de la main de ceux qui s'offraient à détruire la tyrannie par un seul coup, Reine d'Anglet. dans COUP
On ne put pas le convaincre d'avoir fait le coup, Variat. X dans COUP
Les anges de la réforme ne manquèrent pas leur coup à cette fois [le tuèrent], Déf. dans COUP
Les événements qui ont porté coup dans la suite, Hist. III, 2 dans COUP
Ce qui se passe en la vie porte coup au point de la mort, Imp. 1 dans COUP
Sans menacer, sans avertir, la mort se fait sentir tout entière dès le premier coup, Duch. d'Orl. dans COUP
Tout cela ne se fait pas d'un coup, Visite, 2 dans COUP
À ce coup, le Saint-Esprit irrité se retire, les ténèbres s'épaississent, la foi s'éteint, Anne de Gonz. dans COUP
Faire accroire tout à coup à tout un peuple que...., Hist. II, 13 dans COUP
Ne disons plus que la mort a tout d'un coup arrêté le cours de la plus belle vie du monde ; disons qu'elle a mis fin aux plus grands périls dont une âme chrétienne peut être assaillie, Duch. d'Orl. dans COUP
Elle a été deux fois à la Trappe coup sur coup, Lett. 846 dans COUP
La reine écrivit coup sur coup quatre lettres, Déf. dans COUP
Les prophètes qu'il envoie coup sur coup, Hist. II, 4 dans COUP
Tant de malheurs qui arrivaient coup sur coup entre ses mains, Char. frat. 2 dans COUP
Qu'Esdras y ait ajouté après coup les prédictions, Hist. II, 13 dans COUP
Elles n'étaient que des additions après coup, Rem. dans COUP
Il raisonne mal, encore un coup, Déf. dans COUP
J'espère donc encore un coup, que vous voudrez, Lett. 251 dans COUP
Le commandement pour tous les fidèles de participer à la coupe, Comm. dans COUPE
Quant au désir qu'il a du rétablissement de la coupe, Déclar. dans COUPE
David, rencontrant Saül à son avantage, après lui avoir sauvé la vie malgré les instances de tous les siens, se sentit saisi de frayeur pour lui avoir seulement coupé le bord de sa robe et avoir mis la main, quoique d'une manière si innocente, sur sa personne sacrée, Variat. 5e avert. § 30 dans COUPER
Ils avaient coupé le chemin aux Madianites, Polit. dans COUPER
Ces deux réponses se coupent, Nouv. myst. 90 dans COUPER
La cour veut toujours unir les plaisirs avec les affaires ; par un mélange étonnant, il n'y a rien de plus sérieux ni ensemble de plus enjoué ; enfoncez : vous trouverez partout des intérêts cachés, des jalousies délicates qui causent une extrême sensibilité, et, dans une ardente ambition, des soins et un sérieux aussi triste qu'il est vain ; tout est couvert d'un air gai ; vous diriez qu'on ne songe qu'à s'y divertir, Anne de Gonz. dans COUR
La bonté de cette princesse qui, malgré les divisions ordinaires dans les cours, lui gagna d'abord tous les esprits, Duch. d'Orl. dans COUR
Ceux qui ont vu de quel front il [Charles 1er] a paru dans la salle de Wetsminster et dans la place de Whitehall, peuvent juger aisément combien il était intrépide à la tête de ses armées, combien auguste et majestueux au milieu de son palais et de sa cour, Reine d'Anglet. dans COUR
Vous n'écoutez point ces docteurs de cour, Préd. 1 dans COUR
J'espérais aller leur faire ma cour, Lett. 283 dans COUR
Je ferai bien votre cour à M. le nonce, Lett. quiét. 376 dans COUR
Faire sa cour aux dépens d'autrui, Honneur, 1 dans COUR
Ce grand prince calma les courages émus, Louis de Bourb. dans COURAGE
Il devient un objet de mépris aux uns, et, ce qui est le plus insupportable à un grand courage, un objet de pitié aux autres, Reine d'Anglet. dans COURAGE
Combien reçut-il d'avis secrets que sa vie n'était pas en sûreté ! Et il connaissait, dans le parti, de ces fiers courages dont la force malheureuse et l'esprit extrême ose tout et sait trouver des exécuteurs, le Tellier. dans COURAGE
Ses négociations, ses traités, tout ce que sa prudence et son courage opposaient à la fortune de l'État, Reine d'Anglet. dans COURAGE
S'il y eut jamais une conjoncture où il fallut montrer de la prévoyance et un courage intrépide, ce fut lorsqu'il s'agit d'assurer la garde des trois illustres captifs, le Tellier. dans COURAGE
Battus sans jamais perdre courage, Hist. I, 9 dans COURAGE
Plus vites que les aigles, plus courageux que les lions, Louis de Bourbon. dans COURAGEUX, EUSE
Le courageux est assuré contre les périls dans les entreprises considérables ; mais le magnanime va plus loin encore, dans le Dict. de DOCHEZ. dans COURAGEUX, EUSE
Nous allons sans cesse au tombeau, ainsi que des eaux qui se perdent sans retour ; en effet nous ressemblons tous à des eaux courantes...., Duch. d'Orléans. dans COURANT, ANTE
Suivez le courant de la maison pour la pauvreté, Lettr. Corn. 151 dans COURANT, ANTE
Les portefeuilles qui ne renferment que le courant, Lettr. abb. 226 dans COURANT, ANTE
Le même bâton qui me paraît droit dans l'air me paraît courbe dans l'eau, Conn. de Dieu, III, 8 dans COURBE
Ô voyage bien différent de celui qu'elle avait fait sur la même mer, lorsque, venant prendre possession du sceptre de la Grande-Bretagne, elle voyait, pour ainsi dire, les ondes se courber sous elle et soumettre toutes leurs vagues à la dominatrice des mers !, Reine d'Anglet. dans COURBER
Il ne les lit pas, ou il ne les lit qu'en courant, Avert. 1 dans COURIR
Phraate fit courir après Démétrius, Hist. I, 9 dans COURIR
Outre les copies qui couraient parmi le peuple, Hist. II, 3 dans COURIR
Une couronne de feuilles de chêne, de laurier ou de quelque herbe plus vile encore, devenait inestimable parmi les soldats, qui ne connaissaient pas de plus belles marques que celles de la vertu, ni de plus noble distinction que celle qui venait des actions glorieuses, Hist. III, 6 dans COURONNE
Il y a de fausses vaillances qui ont leur couronne, Honn. 1 dans COURONNE
Mes frères, vous serez ma couronne au jour de Notre-Seigneur, Pasc. dans COURONNE
Le pape saint Grégoire a fait cet éloge singulier de la couronne de France, qu'elle est autant au-dessus des autres couronnes du monde que la dignité royale surpasse les fortunes particulières, Reine d'Anglet. dans COURONNE
Ne lui dites pas que la vie d'un premier prince du sang si nécessaire à l'État doit être épargnée ; il répond qu'un prince du sang, plus intéressé par sa naissance à la gloire du roi et de la couronne, doit, dans le besoin de l'État, être plus dévoué que tous les autres pour en relever l'éclat, Louis de Bourbon. dans COURONNE
Charlemagne se fit couronner roi d'Italie, Hist. I, 11 dans COURONNER
Digne de venger les crimes et de couronner la vertu, Hist. II, 1 dans COURONNER
L'Église vit couronner une infinité de martyrs, ib. I, 11 dans COURONNER
Ils l'avaient mis sur le trône pour couronner ses vertus et mettre fin aux désordres que l'anarchie causait parmi eux, Hist. I, 7 dans COURONNER
Lorsque après de longues années il se vit élevé à cette grande charge.... le modeste ministre disait que le roi, pour couronner plutôt la longueur que l'utilité de ses services, voulait donner un titre à son tombeau et un ornement à sa famille, le Tellier. dans COURONNER
Pour s'encourager à courre dans la carrière, Pass. dans COURRE
Quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours, Reine d'Anglet. dans COURS
La source d'où la grâce a pris son cours, Dév. 1 dans COURS
Ils ne peuvent prévoir le cours que prendra l'avenir, Hist. III, 7 dans COURS
Ce serait à moi qu'il se faudrait prendre du cours qu'ont pris vos deux lettres, Lett. quiét. 141 dans COURS
Tout est vain en l'homme si nous regardons le cours de sa vie mortelle, Duch. d'Orl. dans COURS
Le commerce de tant de peuples divers, autrefois étrangers les uns aux autres, et depuis réunis sous la domination romaine, a été un des principaux moyens dont la Providence se soit servie pour donner cours à l'Évangile, Hist. III, 1 dans COURS
Ayant pris sa course avec tant d'ardeur, Impén. 1 dans COURSE
Les apôtres n'avaient pas encore achevé leur course, Hist. II, 7 dans COURSE
Les Scythes ont plutôt fait des courses que des conquêtes, Hist. III, 3 dans COURSE
Les barbares faisaient quelques courses et ravageaient, Égl. I dans COURSE
M. Basnage ne s'aperçoit pas, tant ses lumières sont courtes, qu'il est pris par son aveu, Var. déf. 1er disc. § 65 dans COURT, COURTE
Comptons comme très court, ou plutôt comptons comme un pur néant tout ce qui finit, le Tellier. dans COURT, COURTE
Qu'importe que sa vie ait été si courte ? jamais ce qui doit finir ne peut être long, Duch. d'Orl. dans COURT, COURTE
Il demeure court dans ses entreprises, Amb. 5 dans COURT, COURTE
La hardiesse humaine n'aime pas à demeurer court, Gornay. dans COURT, COURTE
Puisque, entreprenant de marquer ces faits, il demeure court dans la preuve, Var. 2e instruct. past. § 81 dans COURT, COURTE
J'aime mieux demeurer court sur cette demande, Satisf. dans COURT, COURTE
D'où vient que son dictionnaire demeure court en celle-ci ?, Préf. dans COURT, COURTE
Tournons tout court, et venons à la conclusion, Réf. dans COURT, COURTE
Une pitié qui leur a fait porter des coussins sous les coudes des pécheurs, Comet. dans COUSSIN
Il veut porter le couteau jusqu'aux inclinations les plus naturelles, I, Pâq. 1 dans COUTEAU
Il ne coûta rien aux Athéniens d'abandonner leur ville au pillage et à l'incendie, Hist. III, 5 dans COÛTER
Quand celui qui est assis sur le trône d'où relève tout l'univers, et à qui il ne coûte pas plus à faire qu'à dire parce qu'il fait tout ce qu'il lui plaît par sa parole, la Vallière. dans COÛTER
Il lui en coûta la vie, Hist. III, 6 dans COÛTER
Il apprit ce qu'il en coûte à sauver les enfants de Dieu, ib. II, 3 dans COÛTER
Il ne lui en coûte que de le vouloir, ib. II, 1 dans COÛTER
Le sénat aima mieux armer, contre sa coutume, 8000 esclaves que...., Hist. III, 6 dans COUTUME
N'est-ce pas sous un beau semblant d'obéissance et de modestie couver la rébellion et la violence dans le sein ?, Var. Avert. V, § 14 dans COUVER
Ne mettez point d'obstacle aux choses qui se couvent, Devoirs, 2 dans COUVER
Couverte de toutes parts, la France est capable de tenir la paix avec sûreté dans son sein, mais aussi de porter la guerre partout où il faut, Marie-Thér. dans COUVERT, ERTE
Marie est couverte de la vertu du Très Haut, IV, Annonc. 1 dans COUVERT, ERTE
Dans la gloire éternelle, les fautes des saints pénitents, couvertes de ce qu'ils ont fait pour les réparer et de l'éclat infini de la divine miséricorde, ne paraissent plus, Louis de Bourbon. dans COUVERT, ERTE
Jalousies tantôt couvertes, tantôt déclarées, Hist. III, 6 dans COUVERT, ERTE
Pour mettre la conscience à couvert, Var. 7 dans COUVERT
La vengeance dont Dieu avait voulu les mettre à couvert, Hist. II, 9 dans COUVERT
Il n'a songé qu'à se mettre à couvert de Rome, Lett. quiét. 464 dans COUVERT
Il paraît que tout ce qu'il [Henri VIII] publia sur l'embarras de sa succession ne fut qu'une couverture, tant de ses nouvelles amours que du dégoût qu'il avait conçu de la reine sa femme, Var. VII, § 51 dans COUVERTURE
Il fallait trouver quelque couverture à un défaut si visible, ib. X dans COUVERTURE
Son infâme Antinoüs, dont il fit un Dieu, couvre de honte toute sa vie [de l'empereur Adrien], Hist. I, 10 dans COUVRIR
On remarquera dans le campement de Chatenoy l'éminence qu'occupa ce grand capitaine et le ruisseau dont il se couvrit sous le canon du retranchement de Selestadt, Louis de Bourbon. dans COUVRIR
Ceux qui se couvraient de l'autorité de la loi civile, Usure. dans COUVRIR
C'était une de ses maximes, qu'il fallait craindre les ennemis de loin pour ne les plus craindre de près et se réjouir à leur approche, Louis de Bourbon. dans CRAINDRE
Crains Dieu, et garde ses commandements, car c'est là tout l'homme, Duch. d'Orl. dans CRAINDRE
On ne voit dans ses jugements [du juge qui veut s'agrandir] qu'une justice imparfaite, semblable, je ne craindrai pas de le dire, à la justice de Pilate...., le Tellier. dans CRAINDRE
Le cardinal de Richelieu était mort peu regretté de son maître, qui craignit de lui devoir trop, le Tellier. dans CRAINDRE
Les barbares furent tenus en crainte par ses armes, Hist. I, 10 dans CRAINTE
C'est ainsi que les anciens ont quelquefois donné au Fils de Dieu et au Saint-Esprit le nom de ministre du Père, et non pas pour leur attribuer une opération inégale ; car cela est de la crasse du langage humain, 6e avert. 37 dans CRASSE
Les connaissances humaines ne sont qu'un crayon imparfait de la science de ces esprits, Démons, 1 dans CRAYON
Ce Jérémie qu'Esdras venait de forger avec tous les autres prophètes, comment a-t-il tout d'un coup trouvé créance ?, Hist. II, 13 dans CRÉANCE
Si vous avez créance à sa doctrine, Soum. 2 dans CRÉANCE
Quelle fable incroyable pourrait-on inventer ? et peut-on y donner créance sans joindre l'ignorance au blasphème ?, Hist. II, 13 dans CRÉANCE
Lettres qui fussent assez autorisées pour obtenir créance, Lett. 116 dans CRÉANCE
Il fallait un homme qui, pour ne pas irriter la haine publique déchaînée contre le ministère [lors de la Fronde], sût se conserver de la créance dans tous les partis et ménager les restes de l'autorité, le Tellier. dans CRÉANCE
Elle ne se permit pas avec ses créanciers ces compositions adroitement colorées qui souvent ne sont qu'une injustice couverte d'un nom spécieux, Anne de Gonz. dans CRÉANCIER, IÈRE
Ces premiers arts que les hommes apprirent, et apparemment de leur créateur, sont l'agriculture, l'art pastoral, celui de se vêtir et peut-être celui de se loger, Hist. I, 1 dans CRÉATEUR, TRICE
Les deux substances [l'âme et le corps] étant de nature si différente, que l'une ne pourrait rien sur l'autre, si Dieu, créateur de l'une et de l'autre, n'avait, par sa volonté souveraine, joint ces deux substances par la dépendance mutuelle de l'une à l'égard de l'autre, Conn. III, 2 dans CRÉATEUR, TRICE
Il faut que je m'élève au-dessus de l'homme pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu, Reine d'Anglet. dans CRÉATURE
Quelque mal qui nous arrive par la créature, Lett. Corn. 5 dans CRÉATURE
Parmi les créatures, ceux qui ont le mieux connu cette vérité...., Culte. dans CRÉATURE
Il répand ses trésors pour se faire des créatures, II, Nativ. 2 dans CRÉATURE
Un art de se faire des créatures, II, Char. frat. 1 dans CRÉATURE
Je prie le saint Enfant de vous attacher à sa crèche, Lett. Corn. 143 dans CRÈCHE
Ils s'acquirent un grand crédit par la pureté de leur doctrine, Hist. II, 5 dans CRÉDIT
La première époque vous présente un grand spectacle : Dieu qui crée le ciel et la terre par sa parole et qui fait l'homme à son image, Hist. I, 1 dans CRÉER
J'ai honte de discourir si longtemps sur des visions plus creuses que celles des malades, Var. XIII, § 43 dans CREUX, CREUSE
Alors ces malheureux vaincus rappelleront à leur compagnie leur superbe triomphateur ; et du creux de leur tombeau sortira cette voix qui foudroie toutes les grandeurs...., Duch. d'Orl. dans CREUX
Je n'aime pas ces fables : nourri depuis beaucoup d'années de l'Écriture sainte, qui est le trésor de la vérité, je trouve un grand creux dans ces fictions de l'esprit humain, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CREUX
On creva les yeux à Philippique, Hist. I, 11 dans CREVER
On ne peut faire une altération plus criante, Conc. dans CRIANT, ANTE
M. de Cambrai et ses amis crient ici victoire, Lett. quiét. 176 dans CRIER
Ceux qui criaient contre les abus, Var. VI dans CRIER
Ces exemples leur devraient apprendre à ne prendre pas au criminel d'autres expressions aussi fortes, Var. 13 dans CRIMINEL, ELLE
Semblable à de l'eau gelée dont le vil cristal se fond entre les mains qui le serrent et ne fait que les salir, Anne de Gonz. dans CRISTAL
Que dirai-je de ceux qui croyaient la transmigration des âmes ?, Hist. II, 6 dans CROIRE
Tels sont les prodiges qu'il faut croire quand on ne veut pas croire les miracles du Tout-puissant ?, ib. II, 13 dans CROIRE
Au troisième jour il ressuscite, il paraît aux siens qui l'avaient abandonné et qui s'obstinaient à ne pas croire sa résurrection, ib. II, 6 dans CROIRE
Les sages le prévirent ; mais les sages sont-ils crus en ces temps d'emportement, et ne se rit-on pas de leurs prophéties ?, Reine d'Anglet. dans CROIRE
Les enfants n'en veulent plus croire leurs grands-pères, Hist. II, 2 dans CROIRE
De cette sorte, saint Jean-Baptiste, qu'on jugea digne d'être le Christ, n'en fut pas cru quand il montra le Christ véritable, ib. II, 10 dans CROIRE
On aimera mieux qu'un faussaire soit prophète qu'Isaïe, ou que Jérémie, ou que Daniel ; ou bien chaque siècle aura porté un faussaire heureux que tout le peuple en aura cru, ib. II, 13 dans CROIRE
Un homme ne veut point croire qu'il soit orgueilleux, ni lâche, ni paresseux, il veut croire qu'il a raison, Connais. I, 16 dans CROIRE
Elle croyait servir l'État, elle croyait assurer au roi des serviteurs en conservant à Dieu des fidèles, Reine d'Anglet. dans CROIRE
Assiége-t-il quelque place, il invente tous les jours de nouveaux moyens d'en avancer la conquête ; on croit qu'il expose les troupes ; il les ménage en abrégeant le temps des périls par la vigueur des attaques, Louis de Bourbon. dans CROIRE
Qu'il croie par raison ou par erreur, Hist. II, 13 dans CROIRE
Le miracle qu'elle attendait est arrivé ; elle croit, elle qui jugeait la foi impossible, Anne de Gonz. dans CROIRE
Vous n'en avez cru ni à ma parole ni à l'expérience, cité dans le Dict. de BESCHERELLE dans CROIRE
Laissez-le croître, ce roi chéri du ciel ; il saura tantôt se servir, tantôt se passer de ses plus fameux capitaines, Louis de Bourbon. dans CROÎTRE
Les persécutions feront croître l'Église, Hist. II, 7 dans CROÎTRE
Sa grandeur est crue selon la mesure de sa bassesse, Asc. I dans CROÎTRE
Cependant l'empire des Perses allait croissant, Hist. I, 8 dans CROÎTRE
À la croix, il [Jésus] regarde dans les prophéties ce qui lui restait à faire, il l'achève, et dit enfin : Tout est consommé, Hist. II, 6 dans CROIX
Aussitôt qu'il [Jésus] fut à la croix, le voile qui couvrait le sanctuaire fut déchiré de haut en bas, et le ciel fut ouvert aux âmes saintes ; c'est au sortir de la croix et des horreurs de son supplice qu'il parut à ses apôtres, glorieux et vainqueur de la mort, afin qu'ils comprissent que c'est par la croix qu'il devait entrer en la gloire et qu'il ne montrait point d'autre voie à ses enfants, ib. dans CROIX
La croix est la vraie épreuve de la foi, le vrai fondement de l'espérance, le parfait épurement de la charité, en un mot le chemin du ciel ; Jésus-Christ est mort à la croix, il a porté sa croix toute sa vie ; c'est à la croix qu'il veut qu'on le suive, et il met la vie éternelle à ce prix, ib. dans CROIX
La prédication du mystère de la croix est folie à ceux qui périssent et ne paraît un effet de la puissance de Dieu qu'à ceux qui se sauvent, c'est-à-dire à nous, Hist. II, 11 dans CROIX
Un ouvrage [le monde] dont il [l'homme] entendait la sagesse ne l'a point touché ; un ouvrage lui est présenté où son raisonnement se perd, et où tout lui paraît folie, c'est la croix de Jésus-Christ, ib. dans CROIX
La conversion du monde ne devait être l'ouvrage ni des philosophes ni même des prophètes ; il était réservé au Christ, et c'était le fruit de sa croix, ib. dans CROIX
La loi la plus propre à l'Évangile est celle de porter sa croix, Hist. II, 6 dans CROIX
Jésus ne promet que des afflictions et des croix, Serm. Sept. dans CROIX
Les croix que Dieu nous envoie, Souff. 2 dans CROIX
Tandis qu'il assiégeait Maxence dans Rome, une croix lumineuse lui parut en l'air devant tout le monde avec une inscription qui lui promettait la victoire.... Le lendemain il gagna cette célèbre bataille qui défit Rome d'un tyran et l'Église d'un persécuteur ; la croix fut étalée comme la défense du peuple romain et de tout l'empire, Hist. I, 11 dans CROIX
Attenter sur la personne du prince et tremper ses mains dans son sang ; ce qui est si abominable, que nos adversaires n'ont encore osé l'approuver, puisqu'ils font encore semblant de détester Cromwell et le cromwellisme, Déf. Hist. variat. 5 dans CROMWELLISME
Vous n'avez point de honte de croupir dans la même ordure, Bonté, II dans CROUPIR
Nous aimons mieux croupir dans notre ignorance que de chercher à en sortir, Hist. II, 13 dans CROUPIR
La croyance répandue partout que rien ne leur résistait, faisait tomber les armes des mains à leurs ennemis, et donnait à leurs alliés un invincible secours, Hist. III, 6 dans CROYANCE
Les décrets des conciles, la doctrine des Pères, l'ancienne tradition du saint-siége et de l'Église catholique n'ont plus été comme autrefois des lois sacrées et inviolables ; chacun s'est fait à soi-même un tribunal où il s'est rendu l'arbitre de sa croyance, Reine d'Anglet. dans CROYANCE
C'est de votre cru que vous dites cela, Instr. 2 dans CRU
Il n'a rien de son cru que le mensonge, I, Pent. 1 dans CRU
Ils n'en suivaient pas la doctrine toute crue, Var. X dans CRU, CRUE
Ces semences, tant qu'elles sont vertes et crues, demeurent attachées à l'arbre pour prendre leur maturité, Conn. V, 2 dans CRU, CRUE
Il exerce des cruautés inouïes, Hist. II, 5 dans CRUAUTÉ
Et nous, continue l'Apôtre, nous prêchons Jésus-Christ crucifié, scandale aux Juifs (et non pas miracle), folie aux gentils (et non pas sagesse), mais qui est aux Juifs et aux gentils appelés à la connaissance de la vérité, la puissance et la sagesse de Dieu, Hist. II, 11 dans CRUCIFIÉ, ÉE
Ouvrez les yeux, incrédules ; n'est-il pas vrai que la rémission des péchés vous a été prêchée au nom de Jésus-Christ crucifié ?, ib. II, 10 dans CRUCIFIÉ, ÉE
L'action du crucifiement semble avoir élevé Jésus pour être l'objet de tout le monde ; il est en butte à toute contradiction d'un côté ; et de l'autre il est l'objet de l'espérance du monde, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CRUCIFIEMENT ou CRUCIFÎMENT
Il est vrai que, dans la dernière persécution, et trois cents ans après Jésus-Christ, les païens, qui ne savaient plus que reprocher ni à lui ni à ses disciples, publièrent de faux actes de Pilate, où ils prétendaient qu'on verrait les crimes pour lesquels il avait été crucifié, Hist. II, 12 dans CRUCIFIER
Il faut renoncer à tout, tout crucifier pour le suivre, Hist. II, 11 dans CRUCIFIER
Pour lui apprendre à crucifier sa propre chair, Serm. Quinq. 1 dans CRUCIFIER
Nous devons crucifier en nous le vieil homme, Pén. 3 dans CRUCIFIER
Les chrétiens ont crucifié leur chair avec ses désirs, Car. Riche. dans CRUCIFIER
Il faut vous appliquer à crucifier vos sens, Myst. Misér. dans CRUCIFIER
Mais elle est menée par une autre voie, par celle qui crucifie davantage, Anne de Gonz. dans CRUCIFIER
Des pieds d'un crucifix devant lequel il avait accoutumé de faire sa prière, il écrit à Érasme des choses si tendres sur les douleurs ineffables de Jésus-Christ, Var. II, § 24 dans CRUCIFIX
Madame demande le crucifix sur lequel elle avait vu expirer la reine, sa belle-mère, comme pour recueillir les impressions de constance que cette âme vraiment chrétienne y avait laissées avec les derniers soupirs, Duch. d'Orl. dans CRUCIFIX
Valérien ne fut cruel qu'aux chrétiens, Hist. I, 10 dans CRUEL, ELLE
La réponse des Juifs était aisée : Les illusions des magiciens n'ont jamais un effet durable, ni ne tendent à établir, comme a fait Moïse, le culte du Dieu véritable et la sainteté de vie, Hist. II, 12 dans CULTE
Quel est cet aveuglement dans une âme chrétienne, et qui le pourrait comprendre, d'être incapable de manquer aux hommes et de ne craindre pas de manquer à Dieu ; comme si le culte de Dieu ne tenait aucun rang parmi les devoirs, Anne de Gonz. dans CULTE
Qui oserait raconter les cérémonies des dieux immortels et leurs mystères impurs ? Leurs amours, leurs cruautés, leurs jalousies et tous leurs autres excès étaient le sujet de leurs fêtes, de leurs sacrifices, des hymnes qu'on leur chantait, et des peintures que l'on consacrait dans leurs temples ; ainsi le crime était adoré et reconnu nécessaire au culte des dieux, Hist. II, 5 dans CULTE
Platon, qui voyait la Grèce et tous les pays du monde remplis d'un culte insensé et scandaleux, ne laisse pas de poser comme un fondement de sa république, qu'il ne faut jamais rien changer dans la religion qu'on trouve établie et que c'est avoir perdu le sens que d'y penser, ib. dans CULTE
Ces enseignes étaient aux soldats un objet de culte, ib. II, 9 dans CULTE
Il se mêlait de la politique dans les honneurs qu'ils [les païens] rendaient à Jésus-Christ : ils prétendaient qu'à la fin les religions s'uniraient et que les dieux de toutes les sectes deviendraient communs ; les chrétiens ne connaissaient pas ce culte mêlé et ne méprisèrent pas moins les condescendances que les rigueurs de la politique romaine, Hist. II, 12 dans CULTE
Il n'y a rien de suivi dans les conseils de ces nations sauvages et mal cultivées, Hist. III, 3 dans CULTIVÉ, ÉE
Un des premiers soins du prince était de faire fleurir l'agriculture ; et les satrapes dont le gouvernement était le mieux cultivé avaient la plus grande part aux grâces, Hist. III, 5 dans CULTIVER
Les Grecs, naturellement pleins d'esprit et de courage, avaient été cultivés de bonne heure par des rois et des colonies venues d'Égypte, Hist. III, 5 dans CULTIVER
Leur esprit était vif et ferme ; mais ils prenaient peu de soin de le cultiver, mettant leur confiance dans leurs corps robustes et leurs bras nerveux, ib. III, 3 dans CULTIVER
Dans les douceurs qu'il goûtait avec ses enfants, il ne cessait de leur inspirer les sentiments de la véritable vertu ; et ce jeune prince, son petit-fils, se sentira éternellement d'avoir été cultivé par de telles mains, Louis de Bourbon. dans CULTIVER
Vous devez cultiver avec soin Mgr Giori, Lett. quiét. 258 dans CULTIVER
L'antiquité admira les riches moissons d'un pays que la négligence de ses habitants laisse maintenant sans culture, Hist. III, 4 dans CULTURE
Les hommes se révoltent contre Jésus, parce qu'ils ne veulent pas se convertir, s'humilier, se mortifier, combattre leurs cupidités et leurs passions, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CUPIDITÉ
Vous qui devez réprimer vos cupidités, vous êtes contraint de satisfaire celles des autres, ib. dans CUPIDITÉ
Témoin les chiens dont on anime le courage pour la chasse d'un animal en leur donnant curée, Conn. de Dieu, V, 4 dans CURÉE
Les Égyptiens conservaient curieusement les corps morts, Hist. III, 3 dans CURIEUSEMENT
Il est vrai que Platon, curieux observateur des antiquités, fait le royaume de Troie, du temps de Priam, une dépendance de l'empire des Assyriens, Hist. III, 4 dans CURIEUX, EUSE
On peut croire que les Assyriens étaient peu connus du côté de l'Occident, puisqu'un poëte [Homère] si savant et si curieux d'orner son poëme de tout ce qui appartenait à son sujet, ne les y fait point paraître, ib. dans CURIEUX, EUSE
Ceux qui connaissent tant soit peu les antiquités savent combien les premiers temps étaient curieux d'ériger et de conserver de tels monuments et combien la postérité retenait soigneusement les occasions qui les avaient fait dresser, ib. II, 3 dans CURIEUX, EUSE
Il n'y a qu'à répondre qu'ils n'ont point connu cette partie de l'histoire et qu'ils ne sont pas moins contraires aux plus curieux et aux mieux instruits des auteurs de leur nation qu'à l'Écriture, Hist. I, 7 dans CURIEUX, EUSE
La secte des philosophes italiques et celle des ioniques la remplissaient [la Grèce] de grands hommes, parmi lesquels il se mêla beaucoup d'extravagants, à qui la Grèce curieuse ne laissa pas de donner le nom de philosophes, Hist. I, 8 dans CURIEUX, EUSE
Depuis qu'assujettie aux Romains, Athènes n'avait plus à traiter de la paix et de la guerre ni des affaires d'État, elle s'était toute tournée à la curiosité, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CURIOSITÉ
Or elles [des opinions] ne sont pas damnables, si elles se sont trouvées dans les martyrs, si l'Église les y a vues et les y a tolérées, Var. 1er avert. § 23 dans DAMNABLE
Les faire damnables de cette sorte, c'est sans doute les faire pécheurs, et Luther l'enseigne aussi en termes formels, Var. 2e avert. § 11 dans DAMNABLE
Celse dit avec les Juifs que Jésus-Christ avait appris les secrets des Égyptiens, c'est-à-dire la magie, et qu'il voulut s'attribuer la divinité par les merveilles qu'il fit en vertu de cet art damnable, Hist. II, 12 dans DAMNABLE
Ces damnables exemples, ib. II, 1 dans DAMNABLE
Des gens qui sont en état de damnation, Var. X dans DAMNATION
Ces théologiens se voient contraints par leurs principes erronés à reconnaître d'un côté que les fidèles ainsi plongés dans le crime seraient damnés s'ils mouraient alors ; et de l'autre, qu'ils ne déchéent pas de l'état de la justification, Var. XIV, § 60 dans DAMNÉ, ÉE
Les plaisirs innocents le deviennent bien [péchés mortels] par l'excès de l'attachement, selon la doctrine des saints, et seuls ils ont pu damner le mauvais riche pour avoir été trop goûtés, Marie-Thér. dans DAMNER
Pourquoi m'es-tu donné, ô corps mortel, fardeau accablant, soutien nécessaire, ennemi flatteur, ami dangereux, avec lequel je ne puis avoir ni guerre ni paix, parce qu'à chaque moment il faut s'accorder et à chaque moment il faut rompre ?, Bourgoing. dans DANGEREUX, EUSE
Il l'affermit dans le trône, Hist. I, 6 dans DANS
Nous vîmes alors, dans cette princesse, au milieu des alarmes d'une mère, la foi d'une chrétienne, Marie-Thérèse dans DANS
C'est pourquoi tout tombe en ruine dans vos moeurs ; et vos sens trop décisifs emportent votre raison incertaine et irrésolue, ib. dans DANS
Ce que peut dans les maisons la prudence d'une femme sage pour les soutenir, pour y faire fleurir dans la piété la véritable sagesse, ib. dans DANS
Alger, tes maisons ne sont plus qu'un amas de pierres ; dans ta brutale fureur, tu te tournes contre toi-même, et tu ne sais comment assouvir ta rage impuissante, Marie-Thér. dans DANS
Les évêques qui n'ont pas été ordonnés par et dans cette succession, Projet. dans DANS
Il me paraît meilleur d'écrire au cardinal dataire, Lett. 186 dans DATAIRE
Il met la date du concile par erreur en 1022, Var. 11 dans DATE
Cette date [celle où la loi écrite fut donné à Moïse] est remarquable, parce qu'on s'en sert pour désigner tout le temps qui s'écoule depuis Moïse jusqu'à Jésus-Christ, Hist. I, 4 dans DATE
Davantage, je ne les vois pas dans les grandes places, Serm. quinq. II dans DAVANTAGE
Davantage, peut-on nier que la messe ne fût le service public de l'Église ?, Réfut. dans DAVANTAGE
Quel astre brille davantage dans le firmament que le prince de Condé n'a fait en Europe ?, Louis le Bourbon. dans DAVANTAGE
Le cardinal Charles de Lorraine, archevêque de Reims.... grand génie, grand homme d'État, d'une vive et agréable éloquence, savant même pour un homme de sa qualité et de ses emplois, Var. IX, § 91 dans DE
Cet usage du mot de sceptre se trouve à toutes les pages de l'Écriture, Hist. II, 2 dans DE
Tous les termes de la prophétie sont clairs ; il n'y a que le mot de sceptre que l'usage de notre langue nous pourrait faire prendre pour la seule royauté, ib. dans DE
Vanité des vanités, et tout est vanité ; c'est la seule parole qui me reste ; c'est la seule réflexion que me permet, dans un accident si étrange, une si juste et si sensible douleur, Duch. d'Orl. dans DE
David ne donna jamais de plus beau combat, Marie-Thér. dans DE
Nous voyons que les premiers hommes, lorsque le monde plus innocent était encore dans son enfance, remplissaient des neuf cents ans par leur vie, Yol. de Monterby. dans DE
Nous n'avons point de roi que César, Hist. II, 10 dans DE
Il n'y a rien qui paraisse de plus insensé à ceux qui ne sont pas éclairés d'en haut, Hist. II, 11 dans DE
Combien était ennemie la pieuse reine de ces regards dédaigneux !, Marie-Thér. dans DE
Il était aisé à la reine de faire sentir une grandeur qui lui était naturelle, Marie-Thér. dans DE
Si nous sommes obligés à user de cette sage réserve...., Libre arb. 4 dans DE
Ah ! Seigneur, je n'ai pas eu ce dédain qui empêche de jeter les yeux sur les mortels trop rampants, Marie-Thérèse. dans DE
Puisque d'observer sa loi, c'est la moindre de nos pensées, Bonté et rigueur de Dieu. dans DE
D'expliquer ce qui s'y passe, ce n'en est pas ici le lieu, Or. 7 dans DE
Son caractère particulier était de concilier les intérêts opposés, et, en s'élevant au-dessus, de trouver le secret endroit et comme le noeud par où on peut les réunir, Anne de Gonz. dans DE
Son père Antonin lui avait appris qu'il valait mieux sauver un seul citoyen que de défaire mille ennemis, Hist. I, 10 dans DE
Hélas ! tout ce qu'elle aimait devait être de peu de durée, Anne de Gonz. dans DE
Henriette, d'un si grand coeur, est contrainte de demander du secours ; Anne, d'un si grand coeur, ne peut en donner assez, Reine d'Anglet. dans DE
Qu'est-ce de ce langage-là ? c'est-à-dire que faut-il penser de ce langage-là ? ô Dieu ! qu'est-ce que de nous ?, Mort. 1 dans DE
Pendant que tant de naissance, tant de biens, tant de grâces, qui l'accompagnaient, lui attiraient les regards de toute l'Europe, Anne de Gonz. dans DE
La seconde forme se trouve dans ces passages-ci : Revenue d'une si longue et si étrange défaillance, Anne de Gonz. dans DE
La louange de sage et vigilant père de famille, le Tellier dans DE
Ce qui est de plus admirable, c'est qu'au milieu de tant de faiblesse..., Panég. de saint Paul dans DE
Et prenant en main un arc qu'un Perse eût à peine soutenu, loin de le pouvoir tirer, il le banda en présence des ambassadeurs et dit.... cela dit, il débanda l'arc...., Hist. III, 3 dans DÉBANDER
Quoique la victime se débatte devant les autels, II, Annonc. 3 dans DÉBATTRE
L'abbé de Foucald, qui fut présent à la conférence, a rédigé par écrit avec beaucoup de netteté et de jugement les points débattus et les passages qu'on employa de part et d'autre, Var. XI, § 78 dans DÉBATTU, UE
Photin dont il avait débauché la femme, Hist. I, 11 dans DÉBAUCHER
Il fait difficulté de l'imprimer parce qu'elle n'aura nul débit ici, Lett. quiét. 371 dans DÉBIT
Jésus, le débonnaire Jésus, il plaint nos misères, mais...., Serm. Quinq. 2 dans DÉBONNAIRE
Le socinianisme s'y déborde comme un torrent sous le nom de tolérance, Avert. 6 dans DÉBORDER
Leur éloquence s'est débordée en invectives, Bern. 2 dans DÉBORDER
Les soixante pistoles qu'il a déboursées pour moi, Lett. 98 dans DÉBOURSER
Débouté de cette défense par la raison de la justice de Dieu, à qui tout le mal déplaît...., Pensées chrét. 7 dans DÉBOUTÉ, ÉE
Il donne comme dans un écueil dans les erreurs sociniennes, il s'en retire avec peine tout brisé pour ainsi dire, et ne se remet jamais de ce débris, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DÉBRIS
Les royaumes sortis du débris de ce premier empire, Hist. III, 4 dans DÉBRIS
Peuples qui erraient deçà et delà sur des chariots, Hist. II, 7 dans DEÇÀ
Toutes les institutions étaient allées en décadence, Réfut. dans DÉCADENCE
Depuis ce malheureux moment, tout alla visiblement en décadence, et les affaires furent sans retour, Reine d'Anglet. dans DÉCADENCE
Les églises d'Orient sont dans une grande décadence, Avert. 3 dans DÉCADENCE
Les affaires vont en décadence, Hist. II, 4 dans DÉCADENCE
Dans l'attente du décanat du sacré collége, Lett. quiét. 89 dans DÉCANAT
On rappelle la règle de ne changer point et de n'avoir jamais besoin de déchanger, Instr. 2 dans DÉCHANGER
Pendant qu'avec un air assuré il s'avance pour recevoir la parole de ces braves gens, ceux-ci, toujours en garde, craignent la surprise de quelque nouvelle attaque ; leur effroyable décharge met les nôtres en furie, Louis de Bourbon dans DÉCHARGE
Les lacs avaient leurs décharges préparées, Hist. III, 3 dans DÉCHARGE
On impute à un débiteur le payement que sa caution fait à sa décharge, Var. 12 dans DÉCHARGE
Il ne faut pas pour cela demander votre décharge [demander d'être déchargé de vos fonctions], Lettr. abb. 91 dans DÉCHARGE
C'est autre chose de parler de ses peines par pure décharge, Lettr. Corn. 106 dans DÉCHARGE
Ils déchargèrent le menu peuple de tout impôt, Hist. III, 6 dans DÉCHARGER
Je décharge mon coeur devant Dieu sur le sujet de cette paix bienheureuse, II, Démons, 3 dans DÉCHARGER
Une attestation où je déchargeais Mme Guyon de toutes choses, Lett. quiét. 41 dans DÉCHARGER
Vous vous déchargez sur nous de tout ce qui vous concerne, Visite, 2 dans DÉCHARGER
Était-ce là de ces tempêtes par où le ciel a besoin de se décharger quelquefois ? et le calme profond de nos jours devait-il être précédé de tels orages ?, le Tellier. dans DÉCHARGER
Je ne prétends pas faire un récit sec et décharné des variations de nos Réformés, Var. préf. dans DÉCHARNÉ, ÉE
Je viens faire cette visite pour réparer tout ce qu'il y aurait de déchet en la perfection religieuse, Visite, 1 dans DÉCHET
Sans elle [la retraite], vous ne trouverez jamais que du déchet en votre âme, du désordre dans votre conscience, et du trouble dans votre coeur, Sermons, 3e exhort. pour une visite. dans DÉCHET
Je vous envoie la lettre de mon neveu déchiffrée, Lett. quiét. 303 dans DÉCHIFFRÉ, ÉE
Elles voudraient pour ainsi dire se déchiqueter par des austérités, Lett. Corn. 7 dans DÉCHIQUETER
Ne pouvant plus reconnaître la majesté de la religion déchirée par tant de sectes, Reine d'Anglet. dans DÉCHIRÉ, ÉE
Jérusalem était déchirée par trois factions, Hist. II, 8 dans DÉCHIRER
Vous parlerai-je de ses pertes et de la mort de ses chers enfants ? ils lui ont tous déchiré le coeur, Marie-Thér. dans DÉCHIRER
Sa mémoire fut déchirée, Hist. I, 11 dans DÉCHIRER
Par quelles injures on déchire l'Église romaine, Réfut. dans DÉCHIRER
La question est non pas de savoir si on aura un jour cette grâce, mais si on peut déchoir un seul moment après l'avoir eue, Variat. XIV, § 46 dans DÉCHOIR
Ceux qui sont déchus de la grâce de Dieu, Hist. II, 7 dans DÉCHU, UE
Les deux rivaux décidèrent leur querelle à Pharsale, Hist. I, 9 dans DÉCIDER
Ces événements qui décident de la fortune des empires, Hist. III, 2 dans DÉCIDER
Il croit avoir droit de décider sur mes sentiments, Avert. 2 dans DÉCIDER
Tout se décidait par l'intérêt et par la force, Hist. III, 7 dans DÉCIDER
Tout tombe en ruine dans vos moeurs ; et vos sens trop décisifs emportent facilement votre raison incertaine et irrésolue, Marie-Thér. dans DÉCISIF, IVE
Consulté de toutes parts, il donne des réponses courtes, mais décisives, aussi pleines de sagesse que de dignité, le Tellier. dans DÉCISIF, IVE
Des chicanes sont alléguées comme faisant la décision de l'affaire, Hist. II, 13 dans DÉCISION
Les Calixtins l'excusaient en répondant que ce qu'il avait dit contre ce dogme, il ne l'avait pas dit décisivement, Variat. XI, § 171 dans DÉCISIVEMENT
L'Église a parlé décisivement sur les matières dont il s'agit, Exp. Avert. dans DÉCISIVEMENT
St Paul n'outrait pas les choses et n'était pas un déclamateur, Avert. 5 dans DÉCLAMATEUR
Le ministre en cet endroit sur mon esprit déclamatoire [expression de Jurieu]...., 6e avert. 114 dans DÉCLAMATOIRE
La célèbre déclaration de Constantin arriva l'an 312 de notre Seigneur, Hist. I, 11 dans DÉCLARATION
Jalousies tantôt couvertes, tantôt déclarées, Hist. III, 6 dans DÉCLARÉ, ÉE
La cause pour laquelle Votre Éminence est si déclarée, Lett. 255 dans DÉCLARÉ, ÉE
La colère de Dieu se déclare, Hist. II, 4 dans DÉCLARER
Le jeune prince parut un autre homme ; touché d'un si digne objet [le péril de l'État], sa grande âme se déclara tout entière ; son courage croissait avec les périls, et ses lumières avec son ardeur, Louis de Bourbon. dans DÉCLARER
Hippias pour qui Darius se déclara, Hist. I, 8 dans DÉCLARER
Maxence se déclara contre Constantin, ib. II, 10 dans DÉCLARER
Sainte Thérèse s'est déclarée contre la durée de ces suspensions, Or. 8 dans DÉCLARER
Tout à coup on se sent plongé dans l'abîme, sans avoir pu remarquer le moment d'un insensible déclin, le Tellier. dans DÉCLIN
Ces bons théologiens n'auraient rien eu à opposer au déclinatoire des arminiens, s'ils avaient rompu avec les églises de Hollande et qu'ils les eussent haïes et méprisées ouvertement, Var. IV, § 73 dans DÉCLINATOIRE
Il en est de notre corps dans les passions, par exemple dans une faim ou dans une colère violente, comme d'un arc bandé dont toute la disposition tend à décocher le trait, Connaiss. III, 11 dans DÉCOCHER
Tant que nous regarderons l'homme par les yeux du corps.... que verrons-nous dans notre mort qu'une vapeur qui s'exhale, que des esprits qui s'épuisent, que des ressorts qui se démontent et se déconcertent ?, Duch. d'Orléans. dans DÉCONCERTER
La bête noire vêtue d'écarlate que le seigneur déconfira, Var. 13 dans DÉCONFIRE
Les rois doivent, pour le repos, autant que pour la décoration de l'univers, soutenir une majesté qui n'est qu'un rayon de celle de Dieu, Marie-Thérèse. dans DÉCORATION
Et maintenant, devenue, malgré ses souhaits, la principale décoration d'une cour dont un si grand roi fait le soutien, elle est la consolation de toute la France, ib. dans DÉCORATION
Cela serait véritable, si la liberté de l'homme était une liberté première et indépendante, et non une liberté découlée d'ailleurs, Libre arb. 8 dans DÉCOULÉ, ÉE
On ne les aurait pas aisément réduits [des textes] à des ombres et à des figures ni à une simple vertu découlée de ce corps et de ce sang [de Jésus-Christ], Var. XII, § 12 dans DÉCOULÉ, ÉE
Nous sommes trop découverts aux attaques de la fortune, Am. des plais. 2 dans DÉCOUVERT, ERTE
Cette grande lumière devait paraître à découvert, Hist. II, 6 dans DÉCOUVERT, ERTE
Ces merveilleuses découvertes qu'a faites la science, Mort, 2 dans DÉCOUVERTE
Cette vanité vous découvre à l'ennemi, Honn. 1 dans DÉCOUVRIR
Je viens, dit Jésus-Christ, comme un voleur.... comme un voleur, direz-vous, indigne comparaison ! n'importe qu'elle soit indigne de lui pourvu qu'elle nous effraye.... tremblons donc, chrétiens, tremblons devant lui à chaque moment ; car qui pourrait ou l'éviter quand il éclate, ou le découvrir quand il se cache ?, Marie-Thér. dans DÉCOUVRIR
On prétend décréditer la réflexion en l'exprimant par ces odieuses paroles ..., Or. 5 dans DÉCRÉDITER
Ni que Fra-Paolo qu'il [M. Burnet] a imité acquière le droit de faire croire tout ce qu'il voudra de notre religion, à cause que, sous un froc, il cachait un coeur calviniste, et qu'il travaillait sourdement à décréditer la messe qu'il disait tous les jours, Var. VII, § 110 dans DÉCRÉDITER
Les enfants [peu après le déluge], indociles ou mal appris, n'en voulaient plus croire leurs grands-pères décrépits, qu'ils ne connaissaient qu'à peine après tant de générations, Hist. II, 2 dans DÉCRÉPIT, ITE
Il [Luther] fit brûler à Wittemberg les décrétales, Var. 1 dans DÉCRÉTALE
Ils ont décrété d'ajournement personnel M. Roblin, Lettr. quiét. 68 dans DÉCRÉTER
Dans ce grand décri de l'idolâtrie, que commençaient à causer dans toute l'Asie les prédications de saint Paul, Hist. univ. II, 12 dans DÉCRI
Le décri où tombe un homme dont j'avais cru faire le meilleur de mes amis, Lett. quiét. 101 dans DÉCRI
À la ville M. de Cambrai est souverainement décrié, Lett. quiét. 283 dans DÉCRIÉ, ÉE
Près du déluge se range le décroissement de la vie humaine, le changement dans le vivre et une nouvelle nourriture substituée aux fruits de la terre, Hist. I, 2 dans DÉCROISSEMENT
Ceux que les armes n'avaient pu vaincre ni les conseils ramener, sont revenus tout à coup d'eux-mêmes ; déçus par leur liberté, ils en ont à la fin détesté l'excès, honteux d'avoir eu tant de pouvoir, et leurs propres succès leur faisant horreur, Reine d'Anglet. dans DÉÇU, UE
C'était par faiblesse qu'il faisait le dédaigneux, Avert. 6 dans DÉDAIGNEUX, EUSE
Ah ! seigneur, je n'ai pas eu ce dédain qui empêche de jeter les yeux sur les mortels trop rampants et qui fait dire à l'âme arrogante : il n'y a que moi sur la terre, Marie-Thér. dans DÉDAIN
Ils regardèrent les gentils avec un insupportable dédain, Hist. II, 5 dans DÉDAIN
Par l'agitation du dedans, la disposition du dehors est toute changée : selon que le sang accourt au visage ou s'en retire, il y paraît rougeur ou pâleur, Conn. II, 12 dans DEDANS
Il célébra la dédicace du temple avec piété, Hist. I, 6 dans DÉDICACE
De peur d'en être dédit, il n'osa nommer son successeur, Hist. III, 5 dans DÉDIT, ITE
Mélanchthon ne sait comment excuser les exactions énormes que fit le landgrave, toujours peu scrupuleux pour se faire dédommager d'un armement constamment et de son aveu fait mal à propos et sur de faux rapports, Var. déf. 1er disc. § 44 dans DÉDOMMAGER
J'en déduirai plus au long les conséquences, Somm. de la doctr. dans DÉDUIRE
J'ai vu sa main défaillante chercher encore en tombant de nouvelles forces pour appliquer sur ses lèvres le bienheureux signe de notre rédemption, Duchesse d'Orl. dans DÉFAILLANT, ANTE
On leur vit envahir le royaume de Babylone, où la famille royale était défaillie, Hist. III, 4 dans DÉFAILLI, IE
Que si la frayeur nous saisit de sorte que le sang se glace si fort que tout le corps tombe en défaillance, l'âme défaut en même temps, Conn. de Dieu. III, 11 dans DÉFAILLIR
Pierre, j'ai prié pour toi, ta foi ne défaudra pas, Méd. sur l'Év. la Cène, 70e jour dans DÉFAILLIR
Le lendemain Constantin gagna cette célèbre bataille qui défit Rome d'un tyran, et l'Église d'un persécuteur, Hist. I, 11 dans DÉFAIRE
Il ne faut pas s'étonner que, parmi tant de gens d'exécution dont le parti était plein, il se soit trouvé des hommes qui crussent rendre service à Dieu, en défaisant la Réforme d'un tel ennemi, Var. X, § 54 dans DÉFAIRE
Qu'ils se défassent de cette pitoyable maxime, Or. 8 dans DÉFAIRE
Ne demandez point à vous défaire des charges que vous avez, Lett. Corn. 6 dans DÉFAIRE
Il va recueillir au delà du Rhin les débris d'une armée défaite, Louis de Bourbon. dans DÉFAIT, AITE
Merci voit sa perte assurée ; ses meilleurs régiments sont défaits ; la nuit sauve le reste de son armée, Louis de Bourbon. dans DÉFAIT, AITE
Il ne reste qu'une défaite aux nouveaux mystiques, Or. 3 dans DÉFAITE
Peut-être au défaut de la fortune, les qualités de l'esprit, les grands desseins, les vastes pensées pourront nous distinguer du reste des hommes, Duchesse d'Orl. dans DÉFAUT
Elle étudiait ses défauts ; elle aimait qu'on lui en fît des leçons sincères ; marque assurée d'une âme forte que ses fautes ne dominent point, Duchesse d'Orl. dans DÉFAUT
Hélas ! que l'âme s'est trompée et que sa chute a été funeste ! elle est tombée de Dieu sur soi-même ; que fera Dieu pour la punir de sa défection ?, la Vallière dans DÉFECTION
Il sera temps de vous fâcher, si ma preuve vous paraît défectueuse, Var. 5e avert. § 2 dans DÉFECTUEUX, EUSE
On ne recevra aucune fille qui ait de notables défectuosités de corps, Règl. dans DÉFECTUOSITÉ
La gloire les défend [les grands du monde] de quelques faiblesses ; mais la gloire les défend-elle de la gloire même ?, Duchesse d'Orl. dans DÉFENDRE
À quoi la force doit-elle servir qu'à défendre la raison ?, Reine d'Anglet. dans DÉFENDRE
Je vous défends tout retour et toute inquiétude sur cela, et de vous en confesser de nouveau Li à moi ni à d'autres, Lett. abb. 50 dans DÉFENDRE
Il se défend fort de se mêler de l'affaire, Lett. quiét. 171 dans DÉFENDRE
Il s'en défendit comme d'un crime, Hist. II, 5 dans DÉFENDRE
Jamais on n'a fait la guerre avec une force plus inévitable, puisqu'en méprisant les saisons, il a ôté jusqu'à la défense à ses ennemis, Marie-Thér. dans DÉFENSE
Rome sans défense du côté de ses empereurs, Hist. III, 7 dans DÉFENSE
Il y eut défense de sacrifier ailleurs, Hist. II, 4 dans DÉFENSE
Les rois déféraient au peuple le jugement souverain, Hist. III, 6 dans DÉFÉRER
L'Église procédant au jugement de ceux qui lui étaient déférés, Lett. 53 dans DÉFÉRER
L'amour que la seule beauté d'une femme aura excité sera éteint par une maladie qui la défigure tout à coup, Libre arb. 7 dans DÉFIGURER
Ce qu'a dit saint Augustin est défini dans le second concile, Or. 6 dans DÉFINI, IE
Ils définissaient la vertu par le plaisir, Hist. I, 8 dans DÉFINIR
Les conciles ont défini que.... Il est vrai qu'on ne définit expressément à Nicée que ce qui était expressément révoqué en doute, qui était la divinité de Fils de Dieu, Var. 1er avert. § 30 dans DÉFINIR
Il semble que la réforme aboutisse à défroquer quelques moines, Var. 2 dans DÉFROQUER
Des esprits dégagés de toute matière, Démons, 1 dans DÉGAGÉ, ÉE
On met en question s'il peut y avoir en cette vie un pur acte d'intelligence dégagé de toute image sensible, Connaiss. III, 14 dans DÉGAGÉ, ÉE
Un esprit dégagé de ses préjugés et par là prêt à recevoir toutes les impressions de la divine lumière, Var. XIII, § 14 dans DÉGAGÉ, ÉE
L'infirmerie sera disposée au lieu le plus tranquille et le plus dégagé de la maison, Règl. dans DÉGAGÉ, ÉE
Il ne fallait les premiers dégainer l'épée, Var. 10 dans DÉGAINER
Vous ne songez pas que toute comparaison, surtout lorsqu'il s'agit de Dieu, est d'une nature imparfaite et dégénérante, 6e avert. 40 dans DÉGÉNÉRANT, ANTE
Sa piété dégénère en idolâtrie, Hist. I, 6 dans DÉGÉNÉRER
Ils empêchèrent que la liberté ne dégénérât en licence, Hist. III, 5 dans DÉGÉNÉRER
La crainte de fâcher dégénère en faiblesse, Polit. dans DÉGÉNÉRER
Qu'attendez-vous, chrétiens, à vous convertir ? ... ne craignez ni la maladie, ni les dégoûts, ni les tentations, ni les peines les plus cruelles, Anne de Gonz. dans DÉGOÛT
Cette âme dégoûtée du monde, la Vallière. dans DÉGOÛTÉ, ÉE
Il y a assez d'injustice et de perfidie dans le procédé des hommes, assez d'inégalité et de bizarrerie dans leurs humeurs incommodes et contrariantes ; c'en est assez sans doute pour vous dégoûter ; hé ! ditesvous, je n'en suis que trop dégoûté [du monde] ; tout me dégoûte en effet, mais rien ne me touche ; le monde me déplaît, mais Dieu ne me plaît pas pour cela, la Vallière. dans DÉGOÛTER
Trois princes dégradés en un même mois en marquent le commencement, Hist. II, 4 dans DÉGRADÉ, ÉE
Le sanhédrin étant dégradé, les membres de ce grand corps n'étaient plus considérés comme juges, ib. II, 10 dans DÉGRADÉ, ÉE
C'est là que les plus grands rois n'ont plus de rang que par leurs vertus, et que, dégradés à jamais par les mains de la mort, ils viennent subir sans cour et sans suite le jugement de tous les peuples et de tous les siècles, Duch. d'Orl. dans DÉGRADÉ, ÉE
Nous avons vu l'âme raisonnable dégradée par le péché, Conn. de Dieu, V, 1 dans DÉGRADÉ, ÉE
Il n'est plus saint, M. Jurieu l'a dégradé, Var. 3e avert. § 6 dans DÉGRADER
Un gentilhomme sans coeur se dégrade lui-même, Hist. III, 6 dans DÉGRADER
C'était le plus proche degré pour parvenir à l'empire, Hist. I, 10 dans DEGRÉ
On répond que la perfection a plusieurs degrés, Or. 6 dans DEGRÉ
Il faut aller par degrés et commencer par la procédure, Bibliot. dans DEGRÉ
Dieu distribue ses dons dans le degré qu'il veut, Lett. Corn. 116 dans DEGRÉ
Les plaisirs innocents le deviennent [péchés mortels, par l'excès de l'attachement], selon la doctrine des saints.... mais qui sait le degré qu'il faut pour leur inspirer ce poison mortel ?, Marie-Thér. dans DEGRÉ
Deux choses vous vont faire voir l'éminent degré de sa vertu, ib. dans DEGRÉ
Fidèle en ses paroles, incapable de déguisement, sûre à ses amis, Duchesse d'Orl. dans DÉGUISEMENT
Les ministres qui leur déguisaient la vérité, Hist. III, 3 dans DÉGUISER
Il est temps de faire voir que tout ce qui est mortel, quoi qu'on ajoute par le dehors pour le faire paraître grand, est, par son fond, incapable d'élévation, Duch. d'Orl. dans DEHORS
La fidélité de votre état consiste à garder les dehors, Lett. Corn. 139 dans DEHORS
On gardera un certain dehors, Char. frat. dans DEHORS
Si bien que l'âme étant séparée de Dieu, que son fond réclame sans cesse, tourmentée par son indigence, le chagrin la dévore, l'ennui la tue ; il faut qu'elle cherche des amusements au dehors, la Vallière. dans DEHORS
En sorte que nos désirs purifient nos coeurs, et que nos coeurs se déifient par la familiarité que nous contractons avec Dieu dans cette aimable privauté, Union de J. C. avec son épouse. dans DÉIFIER
C'est là que se fait cette union déifique entre l'époux et l'épouse, Union. dans DÉIFIQUE
Le déiforme, le transformé, le dieu par grâce, l'homme initie par tous les progrès mystiques à l'heureuse vision de la face, Nouv. myst. X, 4 dans DÉIFORME
L'Écriture directement combattue, la voie ouverte au déisme, c'est-à-dire à un athéisme déguisé, Var. V, § 31 dans DÉISME
Semblable dans ses sauts hardis et dans sa légère démarche à ces animaux bondissants, il [Alexandre] ne s'avance que par vives et impétueuses saillies et n'est arrêté ni par montagnes ni par précipices ; déjà le roi de Perse est entre ses mains...., Louis de Bourb. dans DÉJÀ
Enfin l'ennemi décampe ; c'est là ce que le prince attendait ; il part à ce premier mouvement ; déjà l'armée hollandaise avec ses superbes étendards ne lui échappera pas ; tout nage dans le sang, tout est en proie, Louis de Bourb. dans DÉJÀ
Toutes les longueurs de delà [Rome] sont faites pour éprouver, Lett. 26 dans DELÀ
Délaissée de toute la terre dès ma naissance, Duch. d'Orl. dans DÉLAISSÉ, ÉE
Notre princesse est persécutée avant que de naître, délaissée aussitôt que mise au monde, ib. dans DÉLAISSÉ, ÉE
Ô Éternel, veillez sur elle ; anges saints, rangez à l'entour vos escadrons invisibles, et faites la garde autour du berceau d'une princesse si grande et si délaissée, Reine d'Anglet. dans DÉLAISSÉ, ÉE
En voyant avec agrément le fruit défendu, en le dévorant d'abord des yeux et prévenant par son appétit son goût délectable, l'amour du plaisir est entré, et nos premiers parents nous l'ont inspiné jusque dans la moelle des OS, Concupisc. 25 dans DÉLECTABLE
Vous pouvez désirer ces saintes délectations, Lettr. abb. 179 dans DÉLECTATION
Ils cherchent ce qui les flatte et ce qui les délecte, Par. de Dieu, 1 dans DÉLECTER
De peur qu'ils ne se délectent dans le péché, Pensées, 9 dans DÉLECTER
Heureux ceux qui, retirés humblement dans la maison du Seigneur, se délectent dans la nudité de leurs petites cellules !, Concupisc. 9 dans DÉLECTER
Pour accorder tous les points qui seront mis en délibération, Var. 12 dans DÉLIBÉRATION
On ne peut retenir ses larmes quand on lui voit épancher son coeur sur de vieilles femmes qu'elle nourrissait ; des yeux si délicats firent leurs délices de ces visages ridés, de ces membres courbés sous les ans, Anne de Gonz. dans DÉLICAT, ATE
Ce sera un pas assez délicat, Lett. quiét. 421 dans DÉLICAT, ATE
Ni la surprise, ni l'intérêt, ni la vanité, ni l'appât d'une flatterie délicate ou d'une douce conversation n'était capable de lui faire découvrir son secret, Duchesse d'Orl. dans DÉLICAT, ATE
C'est sur ce point qu'il est chatouilleux, voilà l'endroit délicat, I, Annonc. 1 dans DÉLICAT, ATE
Elle croit voir dans la douceur de ces regards et de ce visage la douceur d'une humeur paisible ; dans la délicatesse de ces traits la délicatesse de l'esprit, la Vallière. dans DÉLICATESSE
C'est la vraie grâce de l'aumône, en soulageant les besoins des pauvres, de diminuer en nous d'autres besoins, c'est-à-dire ces besoins honteux qu'y fait la délicatesse, comme si la nature n'était pas assez accablée de nécessités, Anne de Gonz. dans DÉLICATESSE
Est-ce une marque de supposition ou de nouveauté que la langue de l'Écriture soit si ancienne qu'on en ait perdu les délicatesses ?, Hist. II, 13 dans DÉLICATESSE
Ce qui paraît de si violent dans ses discours n'est que la délicatesse d'une conscience qui se redoute elle-même, ou l'excès d'un amour [pour Dieu] qui craint de déplaire, Anne de Gonz. dans DÉLICATESSE
Seigneur, que ne pouvons-nous obtenir de votre bonté, si, comme nos prédécesseurs, nous faisons nos chastes délices de votre Écriture ?, le Tell. dans DÉLICE
Ceux dont la chasteté faisait les délices, Hist. II, 12 dans DÉLICE
Ce nom devient les délices des Romains, Hist. I, 10 dans DÉLICE
Notre siècle délicieux ne peut souffrir votre dureté, Paul, 2 dans DÉLICIEUX, EUSE
Et tous les peuples furent étonnés d'une délivrance si miraculeuse, Reine d'Anglet. dans DÉLIVRANCE
Il se plonge dans ce déluge de sang, Hist. II, 16 dans DÉLUGE
Le livre qui fait la question sera noyé dans ce déluge, 1er écrit. dans DÉLUGE
Le malheureux Mélanchthon se regarde, au milieu des luthériens, ses collègues, comme au milieu de ses ennemis, ou, pour me servir de ses mots, comme au milieu de guêpes furieuses ; je voudrais qu'il me fût permis d'employer le terme de démagogue ; c'était dans Athènes et dans les états populaires de la Grèce certains orateurs qui se rendaient tout-puissants sur la populace en la flattant, Var. V, § 18 dans DÉMAGOGUE
Jamais l'âme, selon lui [Cassien], n'est plus demandante que lorsqu'elle est devenue plus simple, Et. d'orais. V, 25 dans DEMANDANT, ANTE
On demande à Dieu les choses ; on demande aux saints des prières ; qui s'avisa jamais de demander ou des prières à Dieu, ou les choses mêmes aux saints comme à ceux qui les donnassent ?, Var. XIII, 28 dans DEMANDER
Si nous osions demander au grand prince qui lui rend ici avec tant de piété les derniers devoirs, quelle mère il a perdue, il vous répondrait par ses sanglots, Marie-Thér. dans DEMANDER
Il demandait à son tour à ces superbes demandeurs à quoi servait que le Verbe se fût fait chair, Var. II, § 30 dans DEMANDEUR, EUSE
C'était une démangeaison d'innover sans fin, Reine d'Anglet. dans DÉMANGEAISON
Le prince de Condé fit quelques démarches qui n'eurent aucun effet, Déf. dans DÉMARCHE
La démarche que l'Angleterre avait faite du côté de Rome, Var. 10 dans DÉMARCHE
Il y avait de grands démêlés entre lui et Luther, Var. 1 dans DÉMÊLÉ
Qui pourra démêler tout cet embarras ?, Jug. 1 dans DÉMÊLER
Les trois suivantes [propositions] vont démêler cette difficulté, Or. 7 dans DÉMÊLER
On sent quelque chose sans démêler ce que c'est, Or. 5 dans DÉMÊLER
Comment démêlera-t-il les pensées des autres ?, Polit. dans DÉMÊLER
Il perçait dans tous les secrets, démêlait toutes les intrigues, découvrait les entreprises les plus cachées et les plus sourdes machinations, le Tellier. dans DÉMÊLER
Tant que nous regarderons l'homme par les yeux du corps, sans y démêler par l'intelligence le secret principe de toutes nos actions qui...., Duch. d'Orl. dans DÉMÊLER
Nous et nos adversaires n'avons rien à démêler sur cette matière, Réfut. dans DÉMÊLER
L'âme, s'étant engagée tout entière dans le corps et dans toutes choses sensibles, ne s'en peut plus démêler ; elle ne sait plus ce qu'elle est, la Vallière. dans DÉMÊLER
Pour se démêler de cet embarras, Euch. 2 dans DÉMÊLER
Il donne le démenti à son maître, Pierre, 1 dans DÉMENTI
Votre intention dément vos paroles, Char. frat. 3 dans DÉMENTIR
Incapable de démentir les maximes de ses premiers rois, Hist. III, 3 dans DÉMENTIR
Ce qu'il dit se dément soi-même, Préf. dans DÉMENTIR
L'innocence qui ne s'est jamais démentie, 1, Nativ. 1 dans DÉMENTIR
Nous n'avons pas sa parole demeurante en nous, 2 Purif. 2 dans DEMEURANT, ANTE
Je n'étais pas en demeure de ce côté-là, Lett. quiét. 455 dans DEMEURE
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous demeurons assujettis au changement, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons, Duch. d'Orl. dans DEMEURE
Elle va descendre à ces sombres lieux, à ces demeures souterraines, pour y dormir dans la poussière avec les grands de la terre, ib. dans DEMEURE
Où la cour faisait sa demeure ordinaire, Hist. III, 5 dans DEMEURE
Dieu y avait établi sa demeure, Hist. II, 8 dans DEMEURE
De même que ces fleuves tant vantés demeurent sans nom et sans gloire, mêlés dans l'océan avec les rivières les plus inconnues, Duch. d'Orl. dans DEMEURER
Afin que la force demeure toujours au souverain, Polit. dans DEMEURER
Fussiez-vous demi-pourri dans le tombeau, il vous ressuscitera, II, Pénit. 2 dans DEMI, IE
La peine ne se peut remettre à demi, Satisf. dans DEMI, IE
Le fruit de la démonstration est la science, Connaiss. I, 13 dans DÉMONSTRATION
Voilà contre vous la plus complète démonstration que l'on pût faire, Théol. dans DÉMONSTRATION
Je tourne ma réponse en démonstration contre l'auteur, Satisf. dans DÉMONSTRATION
Quelque démonstration que fît Henri de vouloir, dans cette occasion, des conseils sincères, il ne pouvait rendre aux évêques la liberté que ses cruautés leur avaient ôtée, Var. VII, § 74 dans DÉMONSTRATION
Le déni que fait le ministre d'avoir consenti au port des armes, Var. 5e disc. § 29 dans DÉNI
Les Grecs, les Jacobites et les Nestoriens, à qui il [un ministre protestant] ne dénie pas qu'il n'ait accordé le salut, Var. 3e avertiss. § 15 dans DÉNIER
Tout cela vient de ce que chacun, épris de soi-même, veut tout mettre à ses pieds et s'établir une damnable supériorité, en dénigrant tout le genre humain, Concupisc. 16 dans DÉNIGRER
Tous les péchés dont Ézéchiel fait le dénombrement, Conc. dans DÉNOMBREMENT
Il serait mal aisé de faire le dénombrement de tous les effets de la grâce, III, Pent. 1 dans DÉNOMBREMENT
Le Saint-Esprit a voulu entrer dans un dénombrement exact de tous les ornements de la vanité, la Vallière. dans DÉNOMBREMENT
Il leur dénonce de rigoureux châtiments, Hist. II, 4 dans DÉNONCER
Les sages lui dénoncèrent qu'il mettait tout l'État en péril, Reine d'Anglet. dans DÉNONCER
Sitôt que la langue enfantine se sera un peu dénouée, III, Nativité, 1 dans DÉNOUER
On nous donne un dénoûment à la principale difficulté, Avert. 3 dans DÉNOÛMENT
On y trouve un parfait dénoûment de la difficulté, Déf. comm. dans DÉNOÛMENT
Ces solutions servent de dénoûment à tous les passages de St Clément, Or. 6 dans DÉNOÛMENT
Ils déclarèrent en 1548 que c'était sans se départir de leur première confession, qui, encore qu'elle leur eût fait rejeter celle d'Augsbourg, à ce coup s'y trouva conforme, Var. XV, § 125 dans DÉPARTIR
Loi dont il n'y a pas un seul exemple que les Romains se soient départis, Hist. III, 6 dans DÉPARTIR
Si le monde a l'être dépendamment, il ne le peut avoir nécessairement, Libre arb. 4 dans DÉPENDAMMENT
Dieu, l'auteur de l'être, ayant voulu le donner aux enfants dépendamment de leurs parents, Connaiss. IV, 11 dans DÉPENDAMMENT
Platon fait le royaume de Troie une dépendance de l'empire des Assyriens, Hist. III, 4 dans DÉPENDANCE
Cette régularité vous tient dans la dépendance, III, Vêt. 1 dans DÉPENDANCE
Il avait mis les plébéiens dans la dépendance des patriciens, III, Hist. III, 6 dans DÉPENDANCE
C'est ce qui doit tenir les princes dans une entière dépendance, III, ib. III, 1 dans DÉPENDANCE
Vivez dans la dépendance intime de la grâce, III, Lett. abb. 116 dans DÉPENDANCE
Ce qui dépend de moi est dans la dépendance de la reine, III, Lett. 263 dans DÉPENDANCE
L'âme ne se peut dépendre elle-même de ces pensées, Ben. 1 dans DÉPENDRE
C'est faire dépendre le christianisme de la politique, Var. XV, § 133 dans DÉPENDRE
Au lieu qu'ordinairement ils [les princes] n'apprennent qu'aux dépens de leurs sujets et de leur propre gloire à juger des affaires dangereuses qui leur arrivent, Hist. Dessein général. dans DÉPENS
Aux dépens de sa propre vie, Hist. III, 6 dans DÉPENS
Il y a une autre sorte de curiosité qui est une curiosité dépensière : on ne saurait avoir trop de raretés, trop de bijoux, trop de pierreries...., Concupisc. 8 dans DÉPENSIER, IÈRE
Elle va toujours en dépérissant, III, Paq. 3 dans DÉPÉRIR
Les victoires de Maurice firent mourir de dépit Chosroès, Hist. I, 11 dans DÉPIT
La délicatesse d'une conscience qui se redoute elle-même, ou l'excès d'un amour qui craint de déplaire, Anne de Gonz. dans DÉPLAIRE
Vous croyez donc que les déplaisirs et les plus mortelles douleurs ne se cachent pas sous la pourpre ?, Marie-Thér. dans DÉPLAISIR
Il se forme dans les grandeurs une nouvelle sensibilité pour les déplaisirs, dont le coup est d'autant plus rude qu'on est moins préparé à le soutenir, ib. dans DÉPLAISIR
Nous voyons que Dieu seul est sage ; et, en déplorant vainement les fautes qui ont ruiné nos affaires, une meilleure réflexion nous apprend à déplorer celles qui ont perdu notre éternité, avec cette singulière consolation qu'on les répare quand on les pleure, Reine d'Anglet. dans DÉPLORER
Voulez-vous sauver quelque chose de ce débris si universel, si inévitable ? donnez à Dieu vos affections ; nulle force ne vous ravira ce que vous aurez déposé en ses mains divines, Duch. d'Orl. dans DÉPOSER
On ordonna que tous ceux qui refuseraient de souscrire à ces deux nouveaux articles de foi, seraient exclus et déposés du ministère et de toute fonction ecclésiastique, Var. XIV, § 121 dans DÉPOSER
Des témoins qui déposent de la même vérité, Hist. II, 13 dans DÉPOSER
Il déposa d'un fait qu'il ne pouvait ignorer, Messe. dans DÉPOSER
Les empereurs qui se déposaient, Hist. I, 10 dans DÉPOSER
Les Juifs, qui étaient les dépositaires de la religion, Hist. II, 5 dans DÉPOSITAIRE
Romulus et Rémus rétablirent dans le royaume d'Albe leur grand-père Numitor que son frère Amulius en avait dépossédé, Hist. I, 7 dans DÉPOSSÉDER
Tu céderas ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger riche des dépouilles de la chrétienté, Marie-Thér. dans DÉPOUILLE
La voilà telle que la mort nous l'a faite ; encore ce reste tel quel va-t-il disparaître ; nous l'allons voir dépouillée même de cette triste décoration, Duch. d'Orl. dans DÉPOUILLÉ, ÉE
C'est par cette dernière grâce que la mort change de nature pour les chrétiens, puisque, au lieu qu'elle semblait être faite pour nous dépouiller de tout, elle commence, comme dit l'Apôtre, à nous revêtir et nous assure éternellement la possession des biens véritables, Duch. d'Orl. dans DÉPOUILLER
Le rude hiver des années dernières acheva de la dépouiller de ce qui lui restait de superflu.... et l'aumône lui apprenait à se retrancher tous les jours quelque chose de nouveau, Anne de Gonz. dans DÉPOUILLER
Quoi ! Seigneur, dit-elle, vous voulez détruire cette parure ? Pour prévenir votre colère, je commencerai moi-même à m'en dépouiller, la Vallière. dans DÉPOUILLER
Encore que son fond [de l'idolâtrie] fût une ignorance brutale et une entière dépravation du sens humain, elle voulait se parer de quelque raison, Hist. II, 12 dans DÉPRAVATION
La tyrannie des passions et la prodigieuse malignité du coeur humain toujours porté à faire le mal ; la postérité de Seth, fidèle à Dieu malgré cette dépravation, ib. I, 1 dans DÉPRAVATION
Si donc il est né des sectes dans l'ancienne Église, ç'a été par la commune et invétérée dépravation du genre humain, Var. XV, § 125 dans DÉPRAVATION
L'homme est tombé en ruine par sa volonté dépravée, la Vallière. dans DÉPRAVÉ, ÉE
Voilà dans un Anglais le premier modèle de la réformation anglicane et de la déprédation des églises, Var. XI, § 154 dans DÉPRÉDATION
Des biens dont nos coeurs ne se peuvent déprendre, Fr. d'Ass. 2 dans DÉPRENDRE
Elle ne se peut déprendre de ces pensées sensuelles, Purif. 1 dans DÉPRENDRE
Si vous ne sentiez pas en lui [le prochain] quelque excellence, par laquelle vous voulez croire que vous êtes déprimé, vous auriez pour lui des dispositions plus équitables, Pensées chrét. XI dans DÉPRIMER
Si l'homme s'estime trop, tu sais déprimer son orgueil, Mort, 1 dans DÉPRIMER
Plus il [l'écrivain sacré] entasse de choses ensemble, plus il déprise ce qu'il entasse avec soin, Concupisc. 12 dans DÉPRISER
Ce grand Dieu qui se vante de déraciner par son souffle les cèdres du Liban, tonne pour abattre les feuilles des arbres, la Vallière. dans DÉRACINER
St Bernard fit un voyage dans ces pays-là pour y déraciner ce mauvais germe, et les miracles qu'il y fit en confirmation de la vérité catholique sont plus éclatants que le soleil, Var. XI, § 35 dans DÉRACINER
Quand son exercice [de la raison] commence à devenir plus parfait, les grands déréglements de la sensualité commencent en même temps à se déclarer, Concupisc. 7 dans DÉRÉGLEMENT
Peu s'en faut qu'elle ne s'emporte jusqu'à la dérision [de la religion], qui est le dernier excès et comme le triomphe de l'orgueil, Anne de Gonz. dans DÉRISION
Tourner le nom de Dieu en dérision, Vict. 1 dans DÉRISION
C'est de cette source que la beauté et la grâce sont dérivées, Démons, 1 dans DÉRIVÉ, ÉE
Et maintenant ces deux âmes pieuses, touchées sur la terre du même désir de faire régner les lois, contemplent ensemble à découvert les lois éternelles d'où les nôtres sont dérivées, le Tellier. dans DÉRIVER
Le cardinal pour lequel j'ai le dernier respect, Lett. 95 dans DERNIER, IÈRE
Il fut dérobé à la fureur de son aïeule, Hist. I, 6 dans DÉROBER
Je sais bien que toute la gloire de la sainte Vierge vient de ce qu'elle est mère du Sauveur ; et je dis de plus qu'il y a beaucoup de gloire au Sauveur d'être le fils de la Vierge ; n'appréhendez pas, chrétiens, que je veuille déroger à la grandeur de mon maître par cette proposition, 2e serm. Comp. de la sainte Vierge, 1 dans DÉROGER
Vous diriez qu'on déroge à l'amour de Dieu en se plaisant à le voir, Or. 5 dans DÉROGER
Le Fils de Dieu lui donnait toujours [à l'Église judaïque] la même autorité qu'elle avait pour soutenir et instruire les enfants de Dieu, ne lui dérogeant la créance que dans le point que Dieu avait révélé par tant de miracles ; car la croyance qu'il donnait par ces miracles à l'Eglise chrétienne ne dérogeait qu'à cet égard à la foi de l'Église judaïque, Médit. Évang. Serm. de N. S. 55e journée. dans DÉROGER
Les Assyriens furent mis en déroute, Hist. III, 4 dans DÉROUTE
Restait cette redoutable infanterie de l'armée d'Espagne, dont les gros bataillons serrés demeuraient inébranlables au milieu de tout le reste en déroute et lançaient des feux de toute part, Louis de Bourbon. dans DÉROUTE
Ils se sont souvent déroutés dans ces vastes pays de l'antiquité, Avert. 6 dans DÉROUTER
On s'y perd [dans cette vie], on s'y déroute comme dans une plaine vaste et inhabitée, où il n'y a ni vallon ni coteau, et où les pas des hommes n'ont point marqué de sentier, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DÉROUTER
Les mêmes raisons mettent Jésus-Christ au-dessus d'une si vaine accusation, qui dès là, comme nous l'avons remarqué, ne sert plus qu'à justifier que ses miracles sont incontestables, Hist. II, 12 dans DÈS
Quand le cerveau et le coeur demeureraient en leur entier, dès là que les esprits manquent, les ressorts cessent faute de moteur, Connaiss. II, 12 dans DÈS
Dès là que Jésus-Christ nous donne son corps, dès là...., Euch. 2 dans DÈS
Ce superbe croit s'élever au-dessus de tout et au-dessus de lui-même, quand il s'élève, ce lui semble, au-dessus de la religion, qu'il a si longtemps révérée ; il se met au rang des gens désabusés, Anne de Gonz. dans DÉSABUSÉ, ÉE
Il faut que le monde nous désabuse du monde ; ses appas ont assez d'illusion, ses faveurs assez d'inconstance, ses rebuts assez d'amertume, la Vallière. dans DÉSABUSER
Surtout, mortels, désabusez-vous de la pensée dont vous vous flattez, qu'après une longue vie la mort vous sera plus douce et plus facile, le Tellier. dans DÉSABUSER
Lorsque les nerfs optiques, par une longue désaccoutumance de souffrir la lumière même réfléchie, sont exposés tout à coup à une grande lumière, Conn. III, 3 dans DÉSACCOUTUMANCE
La mortification lui rend la mort familière, le déta - chement des plaisirs le désaccoutume du corps ; il n'a point de peine à s'en séparer, Or. fun. Bourgoing. dans DÉSACCOUTUMER
Retenez la plus petite parole qui puisse désagréer à Jésus-Christ, Visite, 2 dans DÉSAGRÉER
Il ne dit pas que le livre soit de lui, il s'en est désapproprié, Lett. quiét. 464 dans DÉSAPPROPRIER
Ô nuit désastreuse ! ô nuit effroyable ! où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : Madame se meurt, Madame est morte !, Duch. d'Orl. dans DÉSASTREUX, EUSE
Ou révoquez ou désavouez une lettre qui déshonore...., Lett. 181 dans DÉSAVOUER
Je ne vois pas comment on pourrait douter du manichéisme des Albigeois, ni qu'ils ne soient descendus des manichéens de la Bulgarie, Var. X, § 56 dans DESCENDRE
Esprit saint, esprit pacifique, je vous ai préparé les voies en prêchant votre parole ; ma voix a été semblable peut-être à ce bruit impétueux qui a prévenu votre descente, la Vallièr. dans DESCENTE
C'est en quelque sorte vouloir déserter la cour que de combattre l'ambition qui est l'âme de ceux qui la suivent, Sermon du 4e dim. de carême dans DÉSERTER
Le roi, la reine, Monsieur, toute la cour, tout le peuple, tout est abattu, tout est désespéré, Duch. d'Orl. dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Mais quoi, messieurs, tout est-il donc désespéré en nous ? Dieu, qui foudroie toutes nos grandeurs jusqu'à les réduire en poudre, ne nous laisse-t-il aucune espérance ?, Duch. d'Orl. dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Ils ont désespéré de pouvoir vaincre l'erreur publique, Hist. II, 5 dans DÉSESPÉRER
Les Romains n'ont jamais désespéré de leurs affaires, ib. III, 6 dans DÉSESPÉRER
Dans la plus grande fureur des guerres civiles, jamais on n'a douté de sa parole ni désespéré de sa clémence, Reine d'Anglet. dans DÉSESPÉRER
Vous n'avez rien à craindre que de désespérer de ses bontés [de Dieu], Anne de Gonz. dans DÉSESPÉRER
Il ne faut pas s'imaginer que cette doctrine mette les hommes au désespoir, Or. 10 dans DÉSESPOIR
Constantin, déshonoré par la malice de sa femme, reçut en même temps beaucoup d'honneur par la piété de sa mère, Hist. I, 11 dans DÉSHONORÉ, ÉE
Ce sont les opinions, ce sont les erreurs par lesquelles l'homme abusé se déshonore lui-même, Duch. d'Orl. dans DÉSHONORER
Ce jeune prince éleva et abaissa trop Arbogaste, un capitaine des Francs, vaillant, désintéressé, mais capable de maintenir par toute sorte de crimes le pouvoir qu'il s'était acquis sur les troupes, Hist. I, 11 dans DÉSINTÉRESSÉ, ÉE
Il ne songeait guère à la désintéresser à la manière de nos mystiques, Or. 8 dans DÉSINTÉRESSER
Il n'est pas possible à la charité de se désintéresser à l'égard de la béatitude, Or. 10 dans DÉSINTÉRESSER
État oublié parmi nous où la viduité est regardée, non plus comme un état de désolation, car ces mots ne sont plus connus, mais comme un état désirable où, affranchi de tout joug, on n'a plus à contenter que soi-même, Anne de Gonz. dans DÉSIRABLE
Les saintes âmes que Dieu purifie sont désirantes, Lett. Corn. 163 dans DÉSIRANT, ANTE
Ils [les nouveaux mystiques] la trouvent [l'espérance] trop intéressée et trop désirante pour leur pureté, Nouv. myst. X, 12 dans DÉSIRANT, ANTE
Commander est bon ; être riche est bon ; et ces bonnes choses, mal prises et mal désirées, font néanmoins tout le mal du monde, Libre arb. 11 dans DÉSIRÉ, ÉE
Le désiré des nations [le Messie] était venu, Hist. II, 7 dans DÉSIRÉ, ÉE
Le corps cessa d'être soumis, dès que l'esprit fut désobéissant ; la révolte des sens fit connaître à l'homme sa nudité, Concupisc. 7 dans DÉSOBÉISSANT, ANTE
La veuve qui passe sa vie dans les plaisirs, est morte toute vive, parce que, oubliant le deuil éternel et le caractère de désolation qui fait le soutien comme la gloire de son état, elle s'abandonne aux joies du monde, Ann. de Gonz. dans DÉSOLATION
Que le monde voit peu de ces veuves dont parle saint Paul, qui, vraiment veuves et désolées, s'ensevelissent, pour ainsi dire, elles-mêmes dans le tombeau de leurs époux !, Ann. de Gonz. dans DÉSOLÉ, ÉE
Le prince sera désolé, et les mains tomberont au peuple de douleur et d'étonnement, Duch. d'Orl. dans DÉSOLÉ, ÉE
Ce qu'ils aiment désordonnément, Imp. 2 dans DÉSORDONNÉMENT
Ils recherchent la science désordonnément, Cath. 1 dans DÉSORDONNÉMENT
Le désordre se met parmi eux, Hist. II, 7 dans DÉSORDRE
Combien de fois as-tu protesté aux complices de tes désordres, que tu ne leur serais jamais infidèle ?, Pensées chrét. IX dans DÉSORDRE
Elle a de la peine à se dessaisir de l'original, Lettr. abb. 85 dans DESSAISIR (SE)
Quiconque connaîtra l'homme verra que c'est un ouvrage de grand dessein qui ne pouvait être ni conçu ni exécuté que par une sagesse profonde, Connaiss. IV, 1 dans DESSEIN
Après avoir expliqué le dessein de cet ouvrage, Hist. Préf. dans DESSEIN
Elle [Sémiramis] soutint les vastes desseins de son mari, Hist. III, 4 dans DESSEIN
Peut-être, au défaut de la fortune, les qualités de l'esprit, les grands desseins, les vastes pensées pourront nous distinguer du reste des hommes, Duch. d'Orl. dans DESSEIN
Les desseins qu'il a sur son peuple, Hist. II, 1 dans DESSEIN
Ils ne cesseront de faire de nouveaux desseins sur...., Hist. I, 8 dans DESSEIN
Il [Pépin] sut la soutenir [la puissance] par un grand mérite et prit le dessein de s'élever à la royauté, Hist. I, 11 dans DESSEIN
Antiochus conçut le dessein de perdre ce peuple, ib. II, 5 dans DESSEIN
Plus ces historiens font voir de dessein dans les conquêtes de Rome, plus ils y montrent d'injustice, Hist. III, 6 dans DESSEIN
Pour lui avoir coupé le bord de sa robe, quoique ce fût à bon dessein, Polit. dans DESSEIN
L'esprit se relâchait, pendans que des mains industrieusement occupées s'exerçaient dans des ouvrages dont la piété avait donné le dessin, Anne de Gonz. dans DESSIN
Il en fit tous les dessins [du temple], Hist. II, 4 dans DESSIN
Si notre être, si notre substance n'est rien, tout ce que nous bâtissons dessus, que peut-il être ?, Duch. d'Orl. dans DESSUS
Que la passion n'ait pas le dessus sur la raison, Sil. 3 dans DESSUS
Lucullus prenait le dessus en Orient, Hist. I, 9 dans DESSUS
La Macédoine y tenait le dessus, ib. III, 6 dans DESSUS
César prit le dessus, ib. III, 7 dans DESSUS
Tu disputes contre Dieu à qui emportera le dessus, Pén. 3 dans DESSUS
Détournant leurs yeux de dessus la mort, Or. fun. Gornay. dans DESSUS
Captive des ennemis de l'Église ; par conséquent destinée premièrement par sa glorieuse naissance et ensuite par sa malheureuse captivité, à l'erreur et à l'hérésie, Duch. d'Orl. dans DESTINÉ, ÉE
Ils souffraient que toutes leurs heures fussent destinées [eussent une destination, un emploi marqué], Hist. III, 3 dans DESTINÉ, ÉE
Les Juifs attachaient au temple leur destinée, Hist. II, 8 dans DESTINÉE
Il devait subir la destinée de tous les autres, Hist. III, 1 dans DESTINÉE
La destinée ordinaire de ceux qui refusent de prêter l'oreille à la vérité est d'être entraînés à leur perte par des prophètes menteurs, ib. II, 8 dans DESTINÉE
Les récompenses que Dieu a destinées à ceux qu'il aime, Hist. II, 6 dans DESTINER
J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse, Duch. d'Orl. dans DESTINER
Il se vit forcé de destiner sa place à un autre, Polit. dans DESTINER
Le corps de l'empire est désuni, Hist. III, 7 dans DÉSUNI, IE
Le péché qu'on veut confesser n'a plus cette force désunissante, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DÉSUNISSANT, ANTE
Ce sont des paroles détachées, Euch. 3 dans DÉTACHÉ, ÉE
Ce ministre si fortuné et si détaché tout ensemble, le Tellier. dans DÉTACHÉ, ÉE
Vivez détachée de tout jusqu'aux moindres choses, Lett. Corn. 26 dans DÉTACHÉ, ÉE
Il commanda ce détachement qui fit en Alsace les merveilles que vous savez, Louis de Bourbon. dans DÉTACHEMENT
Il fait ce qu'il peut pour nous détacher M. de Paris et moi, Lett. quiét. 107 dans DÉTACHER
Cet acte nous détache à fond de nous-mêmes, Or. 10 dans DÉTACHER
Il paraîtra toujours aux yeux de l'univers, qu'eux et la secte qu'ils ont établie se seront détachés de ce grand corps et de cette Église ancienne que Jésus-Christ a fondée, Hist. II, 13 dans DÉTACHER
Il leur apprend à se détacher de toutes les choses sensibles, Hist. II, 6 dans DÉTACHER
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis au changement, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons, Duch. d'Orl. dans DÉTENIR
Jusques ici la volonté humaine est comme environnée de tous côtés par l'opération divine ; mais cette opération n'a rien encore qui aille immédiatement à notre dernière détermination ; et c'est à l'âme seule à donner ce coup, Libre arb. VIII dans DÉTERMINATION
Voici quels sont leurs principes [de certains théologiens] : Nulle créature libre n'est déterminée par elle-même au bien ou au mal ; car une telle détermination détruirait la notion de la liberté, Libre arb. VI dans DÉTERMINÉ, ÉE
Que je sache jusqu'à quel point un de mes amis est déterminé à me plaire, je saurai certainement jusqu'à quel point je pourrai disposer de lui, Libre arb. VII dans DÉTERMINÉ, ÉE
[Turenne] résolu et déterminé au dedans, lors même qu'il paraissait embarrassé au dehors, Louis de Bourbon. dans DÉTERMINÉ, ÉE
Nous sentons que nous sommes nécessairement déterminés par notre nature même à désirer d'être heureux, Libre arb. II dans DÉTERMINER
Encore que notre âme soit libre, elle n'agit jamais sans raison dans les choses un peu importantes : elle en a toujours une qui la détermine, ib. VII dans DÉTERMINER
Clément déterra les antiquités du paganisme, Hist. I, 10 dans DÉTERRER
Il ne lui fallut pas déterrer de loin les traditions de ses ancêtres, Hist. II, 3 dans DÉTERRER
La même détestation de la viande et du mariage, le même mépris du baptême, la même horreur pour la communion, la même répugnance à croire la vérité de l'incarnation et de la passion du Fils de Dieu, Variat. XI, § 27 dans DÉTESTATION
À la vérité cette opinion, loin de prévaloir parmi les Juifs, y a été détestée, Hist. II, 10 dans DÉTESTÉ, ÉE
De quelque belle apparence que l'iniquité se couvrît, il en pénétrait les détours, et d'abord il savait connaître, même sous les fleurs, la marche tortueuse de ce serpent, le Tellier. dans DÉTOUR
L'un [des reproches] que l'amiral [de Coligny] a su le crime [l'assassinat du duc de Guise], l'autre qu'il n'a voulu ni détourner ni découvrir le criminel, Var. Déf. 1er disc. § 35 dans DÉTOURNER
C'est ainsi qu'il [Josèphe] détournait l'Écriture sainte pour autoriser sa flatterie, Hist. II, 10 dans DÉTOURNER
On détrempait l'Eucharistie en quelque liqueur, Comm. dans DÉTREMPER
C'en serait assez pour se détromper de tels docteurs, dans LAVEAUX dans DÉTROMPER
N'eût-ce pas été, à force de vouloir établir la religion, la détruire par les fondements ?, Hist. II, 13 dans DÉTRUIRE
Cette fausse imagination [que Dieu ne gouverne pas le monde] est détruite par la claire notion qu'on a de Dieu, Lib. arb. 3 dans DÉTRUIRE
Cet amour détruisant est difficile à porter, Lett. Corn. 14 dans DÉTRUISANT, ANTE
Venez, ô unité, avec votre simplicité plus souveraine et plus détruisante que tous les foudres et tous les tourments dont votre puissance s'arme, 2e sermon, Assompt. de la Vierge, 2 dans DÉTRUISANT, ANTE
Elle rend cette dette volontiers, Char. frat. 2 dans DETTE
Les Juifs oublièrent que sa bonté seule [de Dieu] les avait séparés des autres peuples, et regardèrent sa grâce comme une dette, Hist. II, 5 dans DETTE
Il faut porter un deuil éternel au dehors, Lett. Corn. 83 dans DEUIL
Il faut que nous mourions au péché, c'est notre première partie [du sermon]... il faut que nous passions à une nouvelle vie, qui est toute céleste, voilà la deuxième, 1er sermon, Pâques, préambule. dans DEUXIÈME
Je nomme à M. Basnage, M. Basnage lui-même, et je lui demande devant Dieu quel intérêt il peut prendre à excuser, comme il fait, une si noire entreprise, Déf. Var. 1er disc. § 18 dans DEVANT
Un tel abrégé, monseigneur, vous propose un grand spectacle ; vous voyez tous les siècles précédents se développer, pour ainsi dire, en peu d'heures devant vous, Hist. Dessein général. dans DEVANT
Si les Égyptiens n'ont pas inventé l'agriculture, ni les autres arts que nous voyons devant le déluge, Hist. III, 3 dans DEVANT
Un peu devant sa mort, ib. I, 3 dans DEVANT
Ils ajoutaient deux points dignes d'une particulière considération : l'un, que tous les enfants des fidèles étaient sanctifiés, et qu'aucun de ces enfants, qui mouraient devant l'usage de la raison, n'était damné ; l'autre...., Variat. 14 dans DEVANT
On s'arrête là [à une époque] pour considérer comme d'un lieu de repos tout ce qui est arrivé devant ou après, et éviter par ce moyen les anachronismes, Hist. Dessein général. dans DEVANT
Deux ans devant qu'il [Galérius] eût obligé Dioclétien à quitter l'empire, Hist. I, 10 dans DEVANT
Il était devant qu'Abraham fût fait, ib. II, 6 dans DEVANT
Couronnons-nous de roses, devant qu'elles soient flétries, II, Pénit. 3 dans DEVANT
Ces vérités subsistent devant tous les siècles et devant qu'il y ait eu un entendement humain, Connaiss. IV, 5 dans DEVANT
Devant que de procéder à l'ordination, Var. 7 dans DEVANT
La loi vient au-devant de l'Évangile, Hist. II, 13 dans DEVANT
Et afin que tout convienne, les promesses spirituelles sont développées par la prédication de l'Évangile, dans le temps que le peuple juif, qui n'en avait reçu que de temporelles, n'a plus de grandeur à espérer, Hist. II, 13 dans DÉVELOPPER
île éternellement mémorable par les conférences de deux grands ministres, où l'on vit développer toutes les adresses et tous les secrets d'une politique si différente, où l'un se donnait du poids par sa lenteur, et l'autre prenait l'ascendant par sa pénétration, Marie-Thér. dans DÉVELOPPER
Que je méprise ces philosophes qui, mesurant les conseils de Dieu à leurs pensées, ne le font auteur que d'un certain ordre général, d'où le reste se développe comme il peut !, Reine d'Anglet. dans DÉVELOPPER
Un tel abrégé, monseigneur, vous propose un grand spectacle ; vous voyez tous les siècles précédents se développer, pour ainsi dire, en peu d'heures devant vous, Hist. I, Dessein général. dans DÉVELOPPER
La foi véritable, qui, d'un côté, ne se lasse pas de souffrir.... et, de l'autre, ne cherche plus qu'à se développer de ses ténèbres, Letellier. dans DÉVELOPPER
Le roi, devenu amoureux d'Anne de Boulen, fit venir sa conscience au secours de sa passion, et son mariage, lui devenant odieux, lui devint en même temps douteux et suspect, Var. VII, § 51 dans DEVENIR
Les politiques ne se mêlent plus de deviner ses desseins [de Louis XIV] ; quand il marche, tout se croit également menacé, Marie-Thér. dans DEVINER
Dieu se devait à lui-même de rendre son image heureuse, Hist. II, 1 dans DEVOIR
Il fait rentrer son fils dans le devoir, Thom. 2 dans DEVOIR
Le général ne put tenir dans le devoir ses soldats, Hist. I, 9 dans DEVOIR
Des enfants qu'il remet dans leur devoir par le châtiment, ib. II, 4 dans DEVOIR
Elles tenaient dans le devoir les villes voisines, ib. III, 6 dans DEVOIR
À moins qu'elle ne se mît en devoir d'obtenir un congé, Lett. abb. 2 dans DEVOIR
L'homme doit se mettre en devoir de se convertir, Avert. 2 dans DEVOIR
Il avait fait ses dévotions à la paroisse, Lett. quiét. 413 dans DÉVOTION
Pendant cinq ans il dévoua sa tête aux fureurs civiles, le Tellier. dans DÉVOUER
Codrus se dévoua à la mort pour le salut de son peuple, Hist. I, 5 dans DÉVOUER
En ce lieu où l'Église appelle ses enfants dévoyés, Égl. 3 dans DÉVOYÉ, ÉE
Priez pour l'Église et pour les dévoyés, Lettr. abb. 264 dans DÉVOYÉ, ÉE
Employez toutes vos forces à rappeler dans cette unité tout ce qui s'en est dévoyé, et à faire écouter l'Église, par laquelle le Saint-Esprit prononce ses oracles, Hist. II, 13 dans DÉVOYER
On ne pouvait assez louer son incroyable dextérité à traiter les affaires les plus délicates, à terminer tous les différends d'une manière qui conciliait les intérêts les plus opposés, Duch. d'Orl. dans DEXTÉRITÉ
Un médecin assez industrieux pour manier dextrement une partie et si malade et si délicate, dans LA FAYE, Dict. de Syn. p. 647 dans DEXTREMENT
L'esprit du monde, bien différent de celui du chrétien, renferme quatre sortes d'esprits diamétralement opposés à la charité, Pensées chrét. XI dans DIAMÉTRALEMENT
C'est l'humilité qui a dicté ces paroles, Or. 9 dans DICTER
On se préparait à la célèbre diète d'Augsbourg que Charles V avait convoquée pour y remédier aux troubles que le nouvel Évangile causait en Allemagne, Var. III, § 1 dans DIÈTE
Considérez, messieurs, ces grandes puissances que nous regardons de si bas ; pendant que nous tremblons sous leur main, Dieu les frappe pour nous avertir, Duch. d'Orl. dans DIEU
Tout est vain en l'homme si nous regardons ce qu'il donne au monde ; mais au contraire tout est important, si nous considérons ce qu'il doit à Dieu, ib. dans DIEU
L'homme que Dieu a fait à son image n'est-il qu'une ombre ?, ib. dans DIEU
Tantôt presque prise [la reine d'Angleterre], changeant de fortune à chaque quart d'heure, n'ayant pour elle que Dieu et son courage inébranlable, Reine d'Anglet. dans DIEU
Dieu a tenu douze ans sans relâche, sans aucune consolation de la part des hommes, notre malheureuse reine (donnons-lui hautement ce titre, dont elle a fait un sujet d'actions de grâces), lui faisant étudier sous sa main ces dures mais solides leçons [les leçons du malheur], ib. dans DIEU
La première époque nous présente d'abord un grand spectacle : Dieu qui crée le ciel et la terre par sa parole, et qui fait l'homme à son image, Hist. I, 1 dans DIEU
Quatre cent vingt-six ans après le déluge, comme les peuples marchaient chacun en sa voie et oubliaient celui qui les avait faits, ce grand Dieu, pour empêcher le progrès d'un si grand mal, au milieu de la corruption commença à se séparer un peuple élu, Hist. I, 3 dans DIEU
Les hommes portèrent la peine de s'être soumis à leurs sens ; les sens décidèrent de tout et firent, malgré la raison, tous les dieux qu'on adora sur la terre, Hist. II, 1 dans DIEU
Ce qui flatte les ambitieux, c'est une image de la toute-puissance qui semble en faire des dieux sur la terre, Politique, X, 2, 5 dans DIEU
Cherchez, imaginez parmi les hommes les différences les plus remarquables, vous n'en trouverez pas de mieux marquée ni qui vous paraisse plus effective que celle qui relève le victorieux au-dessus des vaincus, Duch. d'Orl. dans DIFFÉRENCE
Qu'y a-t-il donc, chrétiens, qui puisse nous empêcher de recevoir, sans différer, ses inspirations [de la grâce] ?, Duch. d'Orl. dans DIFFÉRER
Ainsi vous élargirez un peu les voies du ciel et rétablirez le chemin que sa hauteur et son âpreté rendront toujours assez difficile, Reine d'Anglet. dans DIFFICILE
Que si les Luthériens font encore ici les difficiles et ne veulent pas se laisser persuader aux sentiments de Calixte, qu'ils nous montrent donc ce qu'a fait depuis Luther l'Église romaine pour déchoir du titre de vraie église, Var. XV, § 169 dans DIFFICILE
J'avoue, en la commençant [l'histoire des malheurs d'Henriette], que je sens plus que jamais la difficulté de mon entreprise, Reine d'Anglet. dans DIFFICULTÉ
Nous avons résolu les deux premières difficultés, Or. 8 dans DIFFICULTÉ
Ce qui tranche, en un mot, toute difficulté, Hist. I, 7 dans DIFFICULTÉ
Dieu a tranché la difficulté, ib. II, 4 dans DIFFICULTÉ
Le sénat ne fit point difficulté de leur déclarer, Hist. III, 6 dans DIFFICULTÉ
Elle était, sans difficulté, la plus ancienne ville du monde, Bonté, 2 dans DIFFICULTÉ
Tout était écrit, tout était digéré par l'ordre des temps, Hist. II, 4 dans DIGÉRÉ, ÉE
Le sénat devait digérer toutes les affaires, Hist. III, 7 dans DIGÉRER
Lois qu'un roi a digérées, ib. III, 3 dans DIGÉRER
L'histoire qu'il avait digérée dès l'origine du monde, ib. I, 4 dans DIGÉRER
Il faut du temps pour bien digérer ce que m'envoie M. Phelippeaux, Lett. quiét. 288 dans DIGÉRER
Pour bien lire, il faut digérer la lecture, Obl. 3 dans DIGÉRER
Il a écrit longtemps après le commencement de la réforme prétendue, de sorte que, les matières ayant déjà été fort agitées et les docteurs ayant eu plus de loisir de les digérer, la doctrine de Calvin paraît plus uniforme que celle des autres, Var. IX, § 84 dans DIGÉRER
Il ne put faire digérer aux Suisses sa présence substantielle, Var. 4 dans DIGÉRER
Ne pouvant digérer la folie que le monde trouvait dans l'Évangile, Hist. II, 12 dans DIGÉRER
Approchez, ô vous qui courez avec tant d'ardeur dans la carrière de la gloire, âmes guerrières et intrépides ; quel autre fut plus digne de vous commander ?, Louis de Bourbon. dans DIGNE
Voilà le digne fruit de tant de travaux et, dans le comble de leurs voeux, la conviction de leur erreur ; venez, rassasiez-vous, grands de la terre, saisissez-vous, si vous pouvez, de ce fantôme de gloire, à l'exemple de ces grands hommes que vous admirez, Louis de Bourbon. dans DIGNE
Qu'elle nous parut au-dessus de ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession ; qui ne reçoivent les saints sacrements que par force ; dignes certes de recevoir pour leur jugement ce mystère de piété qu'ils ne reçoivent qu'avec répugnance !, Duch. d'Orléans. dans DIGNE
Que pouvait penser le prince, si ce n'est que, pour accomplir les plus grandes choses, rien ne manquerait à ce digne fils que les occasions ?, Louis de Bourbon. dans DIGNE
Par sa mort, la digue qui les retenait fut rompue, Hist. I, 9 dans DIGUE
Il faut recevoir ces dons de Dieu avec dilatation, Lett. abb. 140 dans DILATATION
La personne dont vous me parlez doit marcher en dilatation, Lett. Corn. 112 dans DILATATION
Dilatez vos voies, et laissez ces choses très indifférentes, Lett. Corn. 108 dans DILATER
Dilatez vos coeurs par la charité, Perf. rel. dans DILATER
Le sang, étant conduit dans le coeur, s'y échauffe et s'y dilate par la chaleur naturelle à cette partie, Connaiss. II, 11 dans DILATER
Que je veuille regarder loin, la prunelle de l'oeil se dilate, et au contraire elle se resserre quand je veux regarder de près, ib. III, 12 dans DILATER
Le nouveau peuple se dilate jusqu'aux extrémités de la terre, Hist. II, 7 dans DILATER
Renouvelez-vous, dilatez-vous sur l'oraison, Lett. abb. 143 dans DILATER
Rien ne lui est cher [à Dieu] que ces enfants de sa dilection éternelle, que ces membres inséparables de son fils bien-aimé, rien ne lui coûte pour qu'il les sauve, Duch. d'Orl. dans DILECTION
J'ai fait les diligences qu'il fallait pour vous procurer les tableaux, Lett. quiét. 55 dans DILIGENCE
Comme il paraît par les lettres qu'on a encore en original dans la bibliothèque du roi où il rend compte de ses diligences, Var. VII, § 61 dans DILIGENCE
Nous nous sommes plaints que la mort a effacé pour ainsi dire sous le pinceau même, un tableau qui s'avançait à la perfection avec une incroyable diligence, Duch. d'Orl. dans DILIGENCE
En effet, quelle diligence ! en neuf heures l'ouvrage est accompli ; il [Dieu] s'est hâté de la tirer du milieu des iniquités, ib. dans DILIGENCE
Lorsqu'occupé d'un côté, il envoie reconnaître l'autre, le diligent officier qui porte ses ordres s'étonne d'être prévenu et trouve déjà tout ranimé par la présence du prince, Louis de Bourbon. dans DILIGENT, ENTE
C'est à lui [Melchisédech] qu'il paye la dîme du butin qu'il avait gagné sur les rois vaincus, Hist. I, 3 dans DÎME
Son royaume est diminué de dix tribus, Hist. II, 4 dans DIMINUÉ, ÉE
Le dirai-je ! mais pourquoi craindre que la gloire d'un si grand homme puisse être diminuée par cet aveu ?, Louis de Bourbon. dans DIMINUER
Je m'en vais, je suis emporté par une force inévitable ; tout diminue, tout fuit, tout disparaît à mes yeux, Anne de Gonz. dans DIMINUER
La vie humaine, qui se poussait jusques à près de mille ans, se diminua peu à peu, Hist. II, 1 dans DIMINUER
Vous diriez qu'il soit devenu un autre David, le Tellier. dans DIRE
Vous diriez qu'il ne fasse rien en ce monde, Loi de Dieu, 3 dans DIRE
Voilà bien des paroles sans rien dire, Var. XII, § 2 dans DIRE
Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, une maîtresse plus impérieuse, je veux dire l'expérience, les a forcés de le croire, Reine d'Anglet. dans DIRE
L'empereur ne trouve rien à dire à ces censures, Lett. 194 dans DIRE
Je pourrais rapporter des passages de cet incomparable directeur des âmes, Or. 8 dans DIRECTEUR, TRICE
Les princes ne sont pas soumis aux peines des lois ; ou, comme parle la théologie, ils sont soumis aux lois, non quant à la puissance coactive, mais quant à la puissance directive, Politique, IV, I, 4 dans DIRECTIF, IVE
On se jetterait dans des embarras infinis, si on changeait la direction en dissertation, Lett. abb. 60 dans DIRECTION
Il a voulu que chaque particulier fît discernement de la vérité, Église, 2 dans DISCERNEMENT
Ce héros élevé sous une discipline sévère, Hist. III, 4 dans DISCIPLINE
Philippe Mélanchthon qui se rangea sous sa discipline [de Luther] dès le commencement de ces disputes, et qui fut le plus capable aussi bien que le plus zélé de ses disciples, Var. I, § 35 dans DISCIPLINE
Ils venaient faire pénitence sous sa discipline [de St Bernard], Bern. 2 dans DISCIPLINE
Les troupes de la discipline d'Épaminondas, Hist. I, 8 dans DISCIPLINE
On réglait la discipline ecclésiastique, Hist. I, 11 dans DISCIPLINE
Par cette admirable discipline, un peuple sorti d'esclavage et tenu quarante ans dans un désert, arrive tout formé à la terre qu'il doit occuper, ib. II, 3 dans DISCIPLINE
Dans la pensée qu'ils [les Novatiens] avaient que leur vie était plus pure que celle des autres, à cause de la sévérité de leur discipline, Var. XI, § 22 dans DISCIPLINE
La discipline est la dernière chose qui s'y [à Rome] est perdue, Hist. III, 6 dans DISCIPLINE
Les jeux longtemps discontinués, Hist. I, 6 dans DISCONTINUÉ, ÉE
Jean Hus n'a jamais discontinué de dire la messe, Déf. comm. dans DISCONTINUER
Toute la nature est pleine de convenances et de disconvenances, de proportions et de disproportions, selon lesquelles les choses ou s'ajustent ensemble ou se repoussent l'une l'autre, Conn. V, 2 dans DISCONVENANCE
Les gentils n'ont pu en disconvenir, Hist. II, 12 dans DISCONVENIR
On peut discourir sans fin sur tout cela, Lett. Corn. 84 dans DISCOURIR
Un discours qu'il fit aux ennemis de l'empire, Hist. I, 11 dans DISCOURS
Cette foi qui fait le passage de l'état discursif à l'état contemplatif, Lett. abb. 193 dans DISCURSIF, IVE
Les actes qui étaient alors supprimés sont premièrement les discursifs...., Or. 8 dans DISCURSIF, IVE
Nous discutâmes la question de savoir si.... Il n'est pas ici question de discuter les motifs de l'amour de Dieu, 4e écrit. dans DISCUTER
Nous sommes dans une grande disette de prêtres, Lett. rel. 6 dans DISETTE
On écrit que l'Église donne des dispenses des crimes les plus atroces, Avert. 4 dans DISPENSE
La sagesse qui dispense les grâces, le Tellier. dans DISPENSER
Je suis catholique aussi soumis qu'aucun autre aux décisions de l'Église, et tellement disposé que personne ne craint davantage de préférer son sentiment particulier au sentiment universel, Var. Préface dans DISPOSÉ, ÉE
Les gens de guerre disposaient de l'empire, Hist. III, 7 dans DISPOSER
Je me dispose à commencer l'office cette après-dînée, Lett. abb. 102 dans DISPOSER
Il est visible que l'âme se trouve assujettie par ses sensations aux dispositions corporelles, Conn. III, 2 dans DISPOSITION
Il était en disposition de tout révéler, Déf. dans DISPOSITION
Cette disposition que Jésus-Christ a faite en notre faveur [dans son testament], III, Pass. 1 dans DISPOSITION
Il y avait trop de disproportion entre la corruption et la beauté, I, Prof. 2 dans DISPROPORTION
Toute la nature est pleine de convenances et de disconvenances, de proportions et de disproportions selon lesquelles les choses s'ajustent ensemble ou se repoussent l'une l'autre, Connaiss. V, 2 dans DISPROPORTION
C'est ouvrir une nouvelle dispute, 1er écrit. dans DISPUTE
Cet ouvrage, qui d'abord pourrait paraître contentieux, se trouvera, dans le fond, beaucoup plus tourné à la paix qu'à la dispute, Var. Préface dans DISPUTE
Leurs disputes, leurs contradictions et leurs équivoques rendront témoignage à la vérité catholique, ib. dans DISPUTE
Combien de nos adversaires me diront, quoique sans sujet, que je suis sorti de mon caractère et de mes maximes en abandonnant la modération qu'ils ont eux-mêmes louée et en tournant les disputes de religion à des accusations personnelles et particulières !, ib. dans DISPUTE
En sorte que l'ardeur de leurs disputes insensées et leur religion arbitraire est devenue la plus dangereuse de leurs maladies, Reine d'Anglet. dans DISPUTE
Ces disputes [sur l'épiscopat et la liturgie] n'étaient encore que de faibles commencements par où ces esprits turbulents faisaient comme un essai de leur liberté, ib. dans DISPUTE
Quant à la méthode de cet ouvrage, on y verra marcher les disputes et les décisions dans l'ordre qu'elles ont paru, sans distinction des matières, Var. Préf. dans DISPUTE
L'âme regarde ces honneurs que le monde vante : et aussitôt elle en voit le fond, elle voit l'orgueil qu'ils inspirent, et découvre, dans cet orgueil, et les disputes et les jalousies et tous les maux qu'il entraîne, la Vallière. dans DISPUTE
Le libertinage d'esprit, la fureur de disputer des choses divines sans fin, sans règle, sans soumission, Reine d'Angl. dans DISPUTER
On ne dispute pas qu'il ne soit écrit...., Hist. II, 13 dans DISPUTER
Ce jeu où les peuples ont disputé de la puissance, Hist. III, 2 dans DISPUTER
Le peuple disputait avec la noblesse à qui agirait le plus par ces maximes, Hist. III, 6 dans DISPUTER
Thèbes le pouvait disputer aux plus belles villes de l'univers, Hist. III, 3 dans DISPUTER
Zwingle fut tué dans une bataille, et ce disputeur emporté sut montrer qu'il n'était pas moins hardi combattant, Var. IV, § 3 dans DISPUTEUR, EUSE
L'Église, en cela dissemblable des autres mères qui mettent hors d'elles-mêmes les enfants qu'elles produisent, Fr. Bourgoing. dans DISSEMBLABLE
Arsace et Valens, qui avaient fait plus d'une fois une fausse abjuration de l'arianisme, étaient de subtils dissimulateurs et féconds en expressions trompeuses, Var. 2e instr. pastor. § III dans DISSIMULATEUR, TRICE
La vanité des choses humaines, tant de fois étalée dans cette chaire, ne se montre que trop d'ellemême, sans le secours de ma voix, dans ce sceptre sitôt tombé d'une royale main et dans une si haute majesté si promptement dissipée, Marie-Thér. dans DISSIPÉ, ÉE
Les forces de l'Égypte et de l'Orient qu'Antoine menait avec lui sont dissipées, Hist. I, 9 dans DISSIPÉ, ÉE
Accourue pour dissiper la conjuration, Hist. I, 6 dans DISSIPER
Vous dissiperez l'ennemi [le démon] avec toute sa malice, Lett. Corn. 100 dans DISSIPER
Le dissolvant que l'estomac rend par les glandes dont il est comme pavé dans son fond pour y faire la digestion...., Connaiss. III, 6 dans DISSOLVANT, ANTE
Tu sais trop la distinction des péchés véniels d'avec les mortels, Marie-Thér. dans DISTINCTION
Si vous savez faire la distinction de l'état des uns et des autres, Anges. dans DISTINCTION
De quelque superbe distinction que se flattent les hommes, ils ont tous une même origine, et cette origine est petite, Duch. d'Orl. dans DISTINCTION
La consécration et la manducation sont des actions distinguées, Euch. 2 dans DISTINGUÉ, ÉE
Que si son rang la distinguait, j'ai eu raison de vous dire qu'elle était encore plus distinguée par son mérite, Duch. d'Orl. dans DISTINGUER
Comme vous voulez être regardé, vous voulez aussi regarder ; et rien ne vous touche ni dans les autres ni dans vous-même que ce qui étale de la grandeur et ce qui distingue, Concupisc. 9 dans DISTINGUER
[L'âme] Se mêlant tout à fait avec ce corps qu'elle anime, à la fin elle a peine à s'en distinguer, Conn. V, 1 dans DISTINGUER
Ils ne songeaient qu'à se distinguer des autres hommes, Hist. II, 5 dans DISTINGUER
La nature divine ne peut être ni séparée, ni distraite, Trin. dans DISTRAIRE
Parmi ces exercices il comprend les occupations les plus distrayantes, Or. 1 dans DISTRAYANT, ANTE
Les discours inutiles et distrayants, Visite, 2 dans DISTRAYANT, ANTE
Les paroles du distribuant, Déf. trad. comm. I 4 dans DISTRIBUANT
C'est un acte de la justice qu'on appelle distributive, Aumône, 2 dans DISTRIBUTIF, IVE
Il faut vous tenir une bonne fois pour dit que ...., Lett. abb. 170 dans DIT, DITE
Il envoie à diverses fois ses serviteurs, Hist. II, 13 dans DIVERS, ERSE
Les passions se diversifient à la présence ou à l'absence des objets et par la facilité ou par la difficulté de les acquérir, Connaiss. III, 11 dans DIVERSIFIER
La diversion qu'il voulait faire en Syrie, Hist. I, 9 dans DIVERSION
Patariens, Poplicains, Toulousains, Albigeois, Cathares, c'était, sous des noms divers et souvent avec quelque diversité, des sectes de Manichéens venus de la Bulgarie, Var. XI, § 56 dans DIVERSITÉ
Tout est couvert d'un air gai [à la cour], et vous diriez qu'on ne songe qu'à se divertir, Anne de Gonz. dans DIVERTIR
Après tout on verra bien que cette histoire [des Variations] est d'un genre tout particulier ; qu'elle a dû paraître avec toutes ses preuves et munie, pour ainsi dire, de tous côtés ; et qu'il a fallu hasarder de la rendre moins divertissante, pour la rendre plus convaincante et plus utile, Var. préface. dans DIVERTISSANT, ANTE
La volonté divine étant elle-même sa règle, Loi de Dieu. dans DIVIN, INE
Les moeurs antiques qu'ils [Homère et Hésiode] nous représentent, et les vestiges qu'ils gardent encore, avec beaucoup de grandeur, de l'ancienne simplicité, ne servent pas peu à nous faire entendre les antiquités beaucoup plus reculées et la divine simplicité de l'Écriture, Hist. I, 6 dans DIVIN, INE
Comme il ne se peut rien ôter de ce qui fait la perfection de l'être divin, il ne se peut aussi rien ôter à la créature de ce qui fait la dépendance de l'être créé, Libre arb. III dans DIVIN, INE
Aristote a parlé divinement, quand il a dit de l'entendement et de sa séparation d'avec les organes ce que nous venons de rapporter, Connaiss. I, 17 dans DIVINEMENT
Il semble que ce sentiment [de la toute-puissance de Dieu] n'est pas moins gravé dans l'esprit des hommes que celui de leur liberté, puisqu'ils comprennent, dans les voeux qu'ils font et dans les actions de grâces qu'ils rendent à la divinité, plusieurs choses qui ne leur arrivent que par leur liberté ou celle des autres, Libre arb. 3 dans DIVINITÉ
Dieu n'a pas fait la mauvaise volonté ; mais, en la divisant d'avec la bonne, il l'assujettit à l'ordre et la fait servir à la beauté de l'univers et de l'Église ; il faut donc entendre dans Dieu, lorsqu'il agit dans les pécheurs, cette opération divisante, dans le Dict. de DOCHEZ. dans DIVISANT, ANTE
Une présence en figure [dans l'eucharistie] et une manducation en esprit, c'est-à-dire la présence la moins divisante et la manducation la moins consumante qu'on puisse jamais imaginer, Explic. de la messe, 10 dans DIVISANT, ANTE
Si la reine en eût été crue, si, au lieu de diviser les armées royales et de les amuser, contre son avis, aux siéges infortunés de Hull et de Glocester, on eût marché droit à Londres, l'affaire était décidée, et cette campagne eût fini la guerre, Reine d'Anglet. dans DIVISER
Vous diriez qu'il [Jésus-Christ] ne saurait se passer d'eux, et que son royaume ne lui plairait pas s'il ne le possédait en leur compagnie et s'il ne leur en faisait part ; il ne veut pas même que son père les divise de lui dans son affection, 2e serm. pour la Toussaint, III dans DIVISER
C'est en cette sorte que les esprits une fois émus, tombant de ruines en ruines, se sont divisés en tant de sectes, Reine d'Anglet. dans DIVISER
La division se mit dans la nouvelle réforme, Var. 2 dans DIVISION
Quel respect n'avait-elle pas pour le souverain pontife vicaire de Jésus-Christ et pour tout l'ordre ecclésiastique ? qui pourrait dire combien de larmes lui ont coûté ces divisions toujours trop longues et dont on ne peut demander la fin avec trop de gémissements ! le nom même et l'ombre de division faisait horreur à la reine, comme à toute âme pieuse, Marie-Thér. dans DIVISION
Les deux Gracques, en flattant le peuple, commencèrent les divisions qui ne finirent qu'avec la république, Hist. I, 9 dans DIVISION
Jeter la division parmi leurs ennemis, ib. III, 6 dans DIVISION
Le landgrave, sans faire divorce avec sa femme, en prit une autre, Avert. 4 dans DIVORCE
Les doctes font différentes supputations pour faire cadrer ce temps au juste, Hist. II, 4 dans DOCTE
Leur subtil conducteur [Cromwell] qui, en combattant, en dogmatisant, en mêlant mille personnages divers, et faisant le docteur et le prophète aussi bien que le soldat et le capitaine...., Reine d'Anglet. dans DOCTEUR
N'y ayant rien de plus injuste que de blâmer la doctrine, à cause des fautes où tombent les docteurs, Var. II dans DOCTEUR
On pense à Rome à faire une exposition doctrinale, Lett. quiét. 355 dans DOCTRINAL, ALE
Avis doctrinal de Luther, de Bucer et de Mélanchthon en faveur de la polygamie, Var. VII, Sommaire. dans DOCTRINAL, ALE
Il n'y eut jamais de maître plus rigoureux que Luther, ni de tyrannie plus insupportable que celle qu'il exerçait dans les matières de doctrine, Var. V, § 15 dans DOCTRINE
Comme il [Cromwell] eut aperçu que, dans ce mélange infini de sectes qui n'avaient plus de règles certaines, le plaisir de dogmatiser, sans être repris ni contraint par aucune autorité ecclésiastique ni séculière, était le charme qui possédait les esprits, Reine d'Anglet. dans DOGMATISER
C'était principalement des femmes qui dogmatisaient sous le voile de la sainteté, États d'orais. I, 11 dans DOGMATISER
Encore que ces sentiments n'eussent point passé en dogme, Hist. II, 5 dans DOGME
J'espère trouver le moyen de faire toucher au doigt sa mauvaise foi, Avert. 6 dans DOIGT
Chacun a justement mis le doigt sur la source du mal, Visite, 2 dans DOIGT
Le doigt de Dieu était dans cette oeuvre, Hist. II, 12 dans DOIGT
Ses divins attributs [de Dieu] paraissent-ils mieux dans les cieux qu'il a formés de ses doigts, que dans ces rares talents qu'il distribue comme il lui plaît aux hommes extraordinaires ?, Louis de Bourbon dans DOIGT
Toutes nos pensées qui n'ont pas Dieu pour objet sont du domaine de la mort, Duch. d'Orl. dans DOMAINE
Tous les aînés étaient du domaine de Dieu, II, Purif. 2 dans DOMAINE
Il a voulu nous laisser un certain domaine sur nos actions, IV, Prof. 2 dans DOMAINE
Ne vous persuadez pas qu'il n'ait converti que les hérétiques : cette science ardente et luisante agissait encore bien plus fortement sur les domestiques de la foi, Panég. saint François de Sales dans DOMESTIQUE
N'en doutons pas, chrétiens : Dieu a préparé dans son conseil éternel les premières familles qui sont la source des nations, et, dans toutes les nations, les qualités dominantes qui devaient en faire la fortune, Marie-Thér. dans DOMINANT, ANTE
Un grand nombre de villes obtenaient pour leurs concitoyens le droit de citoyens romains, et, unies par leur intérêt au peuple dominant, elles tenaient dans le devoir les villes voisines, Hist. III, 6 dans DOMINANT, ANTE
Ô voyage bien différent de celui qu'elle avait fait sur la même mer, lorsque, venant prendre possession du sceptre de la Grande-Bretagne, elle voyait, pour ainsi dire, les ondes se courber sous elle et soumettre toutes leurs vagues à la dominatrice des mers !, Reine d'Anglet. dans DOMINATEUR, TRICE
Il étendit sa domination sur la Syrie, Hist. I, 7 dans DOMINATION
En laissant dominer les sens, Hist. II, 11 dans DOMINER
Les ambitieux n'ont aucun moyen de se distinguer ni par leur naissance, ni par leur grandeur, ni par leur esprit, puisque la mort, qui égale tout, les domine de tout côté avec tant d'empire, et que, d'une main si prompte et si souveraine, elle renverse les têtes les plus respectées, Duch. d'Orl. dans DOMINER
Le patient vaut mieux que le fort, et celui qui dompte son coeur vaut mieux que celui qui prend des villes, Duch. d'Orl. dans DOMPTER
Charlemagne exerça dans Rome même l'autorité souveraine en qualité de patrice, et confirma au saint-siége les donations du roi son père, Hist. I, 11 dans DONATION
Elle avait une magnificence royale, et l'on eût dit qu'elle perdait ce qu'elle ne donnait pas, Reine d'Anglet. dans DONNER
Il craignait toujours de trop donner à la nature, Louis de Bourbon. dans DONNER
Il n'a rien donné au plaisir, rien à l'intérêt, Pensées, 14 dans DONNER
Celui qui règne dans les cieux et de qui relèvent tous les empires.... est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons, Reine d'Anglet. dans DONNER
Le roi son mari lui a donné jusqu'à la mort ce bel éloge, qu'il n'y avait que le seul point de la religion où leurs coeurs fussent désunis, Reine d'Anglet. dans DONNER
Qui nous donnera que nous puissions perdre cette partie de notre liberté ?, I, Vêture, 4 dans DONNER
Il fut donné à celui-ci [Cromwell] de tromper les peuples et de prévaloir contre les rois, Reine d'Anglet. dans DONNER
C'était à elle qu'il était donné de rassembler les gentils, Hist. II, 12 dans DONNER
Ils donneront dans les filets de nos célestes pêcheurs, André, 1 dans DONNER
Carlostad donna dans des nouveautés, du moins Luther l'en accuse, et il est vrai qu'il était dans une grande liaison avec les Anabaptistes, Var. II, § 11 dans DONNER
L'orgueil donne dans des projets insensés, Mar. Th. dans DONNER
Je ne m'étonne pas que Léger ait donné dans cette erreur, Var. 11 dans DONNER
Elle vous doit apprendre à ne pas donner dans les choses extérieures, Lett. Corn. 109 dans DONNER
Voilà l'appât ; il y a donné, II, Démons, 2 dans DONNER
Les commencements de Luther, durant lesquels Mélanchthon se donna tout à fait à lui, étaient spécieux, Var. V, § 1 dans DONNER
Hérode est contraint de se donner au vainqueur, Hist. I, 9 dans DONNER
Ces peuples se donnèrent au roi de Perse, Déf. dans DONNER
Il n'y a que saint Thomas d'Aquin dont Luther a voulu douter, je ne sais pourquoi, si ce n'est que ce saint était jacobin...., Var. III, 50 dans DONT
On a peine à placer Osymandias, dont nous voyons de si magnifiques monuments dans Diodore, et de si belles marques de ses combats, Hist. III, 3 dans DONT
La dure-mère bat sans cesse le cerveau, dont les parties étant fort pressées, il s'ensuit que le sang et les esprits sont aussi fort pressés, Connaiss. II, 6 dans DONT
Au lieu de déplorer la mort des autres, grand prince, dorénavant je veux apprendre de vous à rendre la mienne sainte, Louis de Bourbon. dans DORÉNAVANT
Le peuple romain, ayant abattu les Gaulois et les Africains, ne voit plus rien à craindre et combat dorénavant sans péril, Hist. I, 8 dans DORÉNAVANT
Elle va descendre à ces sombres lieux, à ces demeures souterraines, pour y dormir dans la poussière avec les grands de la terre, avec ces rois et ces princes anéantis...., Duch. d'Ort. dans DORMIR
Dormez votre sommeil, riches de la terre, et demeurez dans votre poussière, le Tellier. dans DORMIR
Nous tournons le dos à la vérité, Resp. 2 dans DOS
Elle aura un inventaire ; elle en mettra un double entre les mains de la supérieure, Règl. dans DOUBLE
Allez doucement pour les austérités, Lett. Corn. 124 dans DOUCEMENT
Aussi furent-ils [les Juifs] toujours doucement traités, Hist. IIe, 5 dans DOUCEMENT
Soit que l'impossibitité dont parle saint Paul veuille dire qu'en effet il n'y a plus de retour à ces premières douceurs qu'a goûtées une âme innocente, quand elle y a renoncé avec connaissance, Anne. de Gonz. dans DOUCEUR
Ne croyez pas que ses excessives et insupportables douleurs aient tant soit peu troublé sa grande âme, Duch. d'Orl. dans DOULEUR
Cette autre sorte de douleur qu'on appelle repentir, Libre arb. 2 dans DOULEUR
Il ne révoque pas les miracles en doute, Hist. II, 12 dans DOUTE
L'obéissance est mise en doute, Hist. II, 1 dans DOUTE
Mlle de Duras ayant quelque doute sur la religion, Conf. dans DOUTE
C'est une partie de bien juger que de douter quand il faut, Connaiss. I, 16 dans DOUTER
Je ne crois pas qu'on puisse douter que Ninus ne se soit attaché à l'Orient, Hist. III, 4 dans DOUTER
Dont il m'a parlé plus douteusement que la première fois, Lett. quiét. 412 dans DOUTEUSEMENT
La victoire demeura longtemps douteuse entre les deux peuples, Hist. I, 8 dans DOUTEUX, EUSE
Ceux qui prennent des conseils intéressés et corrompus, ou même douteux et suspects, pour se déterminer dans les affaires importantes, Politique, X, II, 18 dans DOUTEUX, EUSE
Durant tout ce temps et dans les tourments inouïs de sa dernière maladie oses maux s'augmentèrent jusqu'aux derniers excès, elle n'a eu à se repentir que d'avoir une seule fois souhaité une mort plus douce, Anne de Gonz. dans DOUX, DOUCE
Madame fut douce envers la mort, comme elle l'était envers tout le monde, Duch. d'Orl. dans DOUX, DOUCE
Qui veut entendre ce que c'est véritablement qu'apprendre et la différence qu'il y a entre enseigner un homme et dresser un animal...., Connaiss. V, 5 dans DRESSER
Il redressera son jugement, pourvu qu'une droite volonté le rende attentif à son objet et à lui-même, Connaiss. I, 17 dans DROIT, DROITE
Le droit n'est autre chose que la raison même, et la raison la plus certaine, puisque c'est la raison reconnue par le consentement des hommes, Var. Avert. Ve, § 33 dans DROIT
Il s'empressait de faire droit à tous, Pensées, 27 dans DROIT
Ses grâces appartiennent de droit aux pauvres, Serm. sept. dans DROIT
Ce que cette chaire, ce que ces autels, ce que l'Évangile que j'annonce et l'exemple du grand ministre dont je célèbre les vertus, m'oblige à recommander plus que toutes choses, c'est les droits sacrés de l'Église, le Tellier. dans DROIT
Je prends droit sur ce qu'il nous a lui-même avoué, Déf. comm. dans DROIT
L'homme juge droitement, lorsque, sentant ses jugements variables de leur nature, il leur donne pour règle les vérités éternelles, Connaiss. IV, 5 dans DROITEMENT
Ceux qui mettent la vertu trop haut.... ne doivent pas se vanter d'aller droitement, sous prétexte qu'ils semblent chercher une régularité plus scrupuleuse, Cornet. dans DROITEMENT
Tout est bon et va en droiture, Lett. quiét. 296 dans DROITURE
Ils s'imaginent que tout leur est dû, Serm. Sept. dans DÛ, DUE
Le vainqueur offrit le duel au nouveau roi, Hist. III, 4 dans DUEL
Don précieux, inestimable présent, si seulement la possession en avait été plus durable, Duch. d'Orl. dans DURABLE
Si quelque chose pouvait élever les hommes au-dessus de leur infirmité naturelle, si l'origine qui nous est commune souffrait quelque distinction solide et durable entre ceux que Dieu a formés de la même terre...., ib. dans DURABLE
Durant les brouilleries de la Grèce, Épaminondas, Thébain, se signala par son équité et par sa modération autant que par ses victoires, Hist. I, 8 dans DURANT
Annibal victorieux durant seize ans est vainement rappelé et ne peut défendre sa patrie, ib. I, 8 dans DURANT
Les Sarrasins reçurent de grands coups durant l'empire de Léon, ib. I, 11 dans DURANT
Si jamais l'on peut dire que la voie du chrétien est étroite, c'est durant les persécutions, Reine d'Anglet. dans DURANT
On voit cinquante ans durant qu'on n'exerce contre eux aucune rigueur, Var. 11 dans DURANT
Durant que le peuple errait, Hist. II, 3 dans DURANT
On les durcissait aux travaux, II, Sent. 1 dans DURCIR
Mais hélas ! tout ce qu'elle aimait devait être de peu de durée, Anne de Gonz. dans DURÉE
La mémoire de Sem a toujours duré dans le peuple hébreu, Hist. I, 2 dans DURER
On fera durer cette privation aussi longtemps qu'on voudra, Pass. dans DURER
Son fils ne dura guère, Hist. I, 7 dans DURER
Quelle dureté est semblable à la nôtre, si un accident si étrange [la mort de la duchesse], qui devrait nous pénétrer jusqu'au fond de l'âme, ne fait que nous étourdir pour quelques moments !, Duch. d'Orl. dans DURETÉ
Nous ressemblons tous à des eaux courantes, Duch. d'Orl. dans EAU
Nous allons sans cesse au tombeau, ainsi que des eaux qui se perdent sans retour, ib. dans EAU
Vous pouvez, madame, aller aux eaux, Lett. quiét. 38 dans EAU
À l'occasion de l'impression que les viandes font sur le cerveau, l'eau vient à la bouche, et on sait que cette eau est propre à ramollir les viandes, à en exprimer le suc, à nous les faire avaler, Connaiss. III, 2 dans EAU
De quelque côté que je suive les traces de sa glorieuse origine, je ne découvre que des rois, et partout je suis ébloui de l'éclat des plus augustes couronnes, Duch. d'Orl. dans ÉBLOUIR
Tout éclairée qu'elle était, elle n'a point présumé de ses connaissances, et jamais ses lumières ne l'ont éblouie, ib. dans ÉBLOUIR
Cette nouveauté éblouit les yeux du peuple, Hist. II, 5 dans ÉBLOUIR
Sans se laisser éblouir par le bonheur des événements, ib. III, 6 dans ÉBLOUIR
Ne nous laissons pas éblouir par un son confus de paroles, III, Écrit. dans ÉBLOUIR
Si vous êtes ébranlés par l'autorité de M. Jurieu, Avert. 1 dans ÉBRANLER
L'Ecclésiaste, après avoir commencé son divin ouvrage par les paroles que j'ai récitées, après en avoir rempli toutes les pages du mépris des choses humaines, veut enfin montrer à l'homme quelque chose de plus solide, et conclut tout son discours en lui disant : Crains Dieu et garde ses commandements, Duch. d'Orl. dans ECCLÉSIASTE
Dans une lettre qu'il écrivait aux évêques, qu'on appelait, disait-il, faussement ainsi, il [Luther] prit le titre d'ecclésiaste ou de prédicateur de Vitemberg, que personne ne lui avait donné, Var. I, § 27 dans ECCLÉSIASTE
Expliquer d'une manière qui lui laissât quelque échappatoire, Var. 4 dans ÉCHAPPATOIRE
Si nous les pressons de nous montrer une église de leur croyance, toujours visible, ils se préparent une échappatoire, ib. 15 dans ÉCHAPPATOIRE
Un jugement dont personne n'échappait, Hist. III, 3 dans ÉCHAPPER
S'il y en a qui échappent de l'orage, Brièv. dans ÉCHAPPER
La princesse leur échappait parmi des embrassements si tendres, et la mort plus puissante nous l'enlevait entre ces royales mains, Duch. d'Orl. dans ÉCHAPPER
Les crimes échappent toujours par quelque endroit, Var. VI, § 9 dans ÉCHAPPER
L'occasion échappera pendant ce temps-là, l'âme un peu reposée reviendra à son bon sens, Libre arb. 7 dans ÉCHAPPER
Le ministre Jurieu croyait échapper ; et, pour pallier le mieux qu'il pouvait les blasphèmes de son parti...., Var. 2e avert. § 11 dans ÉCHAPPER
Il ne faut point qu'ils se flattent d'avoir échappé l'anathème qu'ont mérité les Pélagiens, sous prétexte qu'ils ne le sont qu'à demi, Var. XIV, add. § 4 dans ÉCHAPPER
J'ai échappé la mort à telle rencontre, Brièv. dans ÉCHAPPER
Nul ne peut échapper les mains de Dieu, Polit. VII, 6, 9 dans ÉCHAPPER
Je m'échapperai quelquefois pour l'aller embrasser, Lett. div. 2 dans ÉCHAPPER
Il s'échappait jusqu'à dire...., Var. 1 dans ÉCHAPPER
Ils [les peuples] ont dans le fond du coeur je ne sais quoi d'inquiet qui s'échappe, si on leur ôte ce frein nécessaire [celui de la religion], Reine d'Anglet. dans ÉCHAPPER
J'ai échappé la mort à telle et telle rencontre ; c'est mal parler : j'ai échappé la mort ; j'ai évité ce péril, mais non pas la mort, Fragment sur la brièveté de la vie dans ÉCHAPPER
Ceux qui s'étaient appuyés sur des conseils accommodants et sur des condescendances flatteuses, qui pensaient avoir échappé la honte, Sermons, Jugement dernier, 2 dans ÉCHAPPER
Nul n'échappera cette honte, ib. dans ÉCHAPPER
Pour échauffer notre amour, Euch. 3 dans ÉCHAUFFER
Un homme s'échauffe lui-même par de faux raisonnements, Conn. de Dieu, 1 dans ÉCHAUFFER
À mesure qu'il s'échauffait contre l'Église, Var. 1 dans ÉCHAUFFER
Si, pour éprouver et châtier ses enfants, il [Dieu] permet que la persécution s'échauffe contre eux, Polit. VI, II, 6 dans ÉCHAUFFER
Ce qui avait paru à tous les autres comme des écueils contre lesquels il fallait craindre d'échouer le vaisseau, Corn. dans ÉCHOUER
S'il refusait de l'éclaircir sur ce point, Lett. Corn. 8 dans ÉCLAIRCIR
Tout éclairée qu'elle était, elle n'a point présumé de ses connaissances, et jamais ses lumières ne l'ont éblouie, Duch. d'Orl. dans ÉCLAIRÉ, ÉE
Ainsi la fraude, s'il y en eût pu avoir, eût été éclairée de trop près pour réussir, Hist. II, 13 dans ÉCLAIRÉ, ÉE
Il appartient à Dieu d'éclairer et de tonner dans les consciences, Par. de Dieu, 1 dans ÉCLAIRER
Dieu a-t-il tonné et éclairé sur une montagne ?, I, Pent. 2 dans ÉCLAIRER
À cause du grand éclat que cela ferait, Lett. quiét. 174 dans ÉCLAT
Cette affaire avait fait un trop grand éclat pour être dissimulée, Var. 1 dans ÉCLAT
Le Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même, qui est l'expression parfaite de la vérité, son image, son fils unique, l'éclat de sa clarté et l'empreinte de sa substance, Hist. II, 6 dans ÉCLAT
Les rois, non plus que le soleil, n'ont pas reçu en vain l'éclat qui les environne ; il est nécessaire au genre humain, et ils doivent, pour le repos autant que pour la décoration de l'univers, soutenir une majesté qui n'est qu'un rayon de celle de Dieu, Marie-Thér. dans ÉCLAT
La gloire de Jésus-Christ a eu un si grand éclat que...., Hist. II, 12 dans ÉCLAT
Darius avait enfin éclaté contre la Grèce, Hist. I, 8 dans ÉCLATER
Puisqu'on la pousse jusqu'à Rome, il faudra éclater malgré nous, Lett. quiét. 114 dans ÉCLATER
Un prodige qui a éclaté aux yeux de tout le peuple, Hist. II, 8 dans ÉCLATER
L'année d'auparavant, c'est-à-dire en 1532, le roi avait déjà épousé Anne de Boulen en secret ; elle était grosse, et il était temps d'éclater, Var. VII dans ÉCLATER
Ce feu longtemps caché éclata dans la conspiration d'Amboise, Var. 10 dans ÉCLATER
La vengeance devait éclater sur les Juifs, Hist. II, 7 dans ÉCLATER
Les rebelles font éclater la puissance, Hist. II, 13 dans ÉCLATER
Dieu faisait éclater aux yeux du peuple cette communication, Hist. II, 4 dans ÉCLATER
Dieu se plut à faire éclater la gloire de ses martyrs, Hist. I, 11 dans ÉCLATER
À la faveur de ces éminences, on éclipse une des trois vertus théologales, Nouv. myst. 10 dans ÉCLIPSER
Pour ce qui est de la conception et de ces entrailles d'où le Verbe se doit éclore, 6e avert. 23 dans ÉCLORE
Le doux écoulement de votre âme dans sa bonté, Lett. Corn. 122 dans ÉCOULEMENT
De quelque superbe distinction que se flattent les hommes, ils ont tous une même origine, et cette origine est petite ; leurs années se poussent successivement comme des flots ; ils ne cessent de s'écouler, Duch. d'Orl. dans ÉCOULER (S')
Le temps qui s'écoule depuis Moïse jusqu'à Jésus-Christ, Hist. I, 4 dans ÉCOULER (S')
Notre sage magistrat écoutait également le riche et le pauvre, le Tellier. dans ÉCOUTER
Il [Dieu] écrit de sa propre main, sur deux tables qu'il donne à Moïse au haut du mont Sinaï, le fondement de cette loi, c'est-à-dire le décalogue ou les dix commandements, qui contiennent les premiers principes du culte de Dieu et de la société humaine, Hist. I, 4 dans ÉCRIRE
Un saint abbé dont la doctrine et la vie sont un ornement de notre siècle, ravi d'une conversion aussi admirable et aussi parfaite que celle de notre princesse, lui ordonna de l'écrire pour l'édification de l'Église, Anne de Gonz. dans ÉCRIRE
Donnons-lui donc [à Calvin], puisqu'il le veut tant, cette gloire d'avoir aussi bien écrit qu'homme de son siècle ; mettons-le même, si l'on veut, au-dessus de Luther...., Variations, 9 dans ÉCRIRE
Les temps de la loi écrite commencent ; elle fut donnée à Moïse 430 ans après la vocation d'Abraham, Hist. I, 4 dans ÉCRIT, ITE
Ils commencèrent à publier leurs prophéties par écrit, Hist. I, 6 dans ÉCRIT
Jusque-là Dieu n'avait rien donné par écrit, ib. II, 3 dans ÉCRIT
Les écrits qu'ils faisaient étaient entre les mains de tout le peuple, Hist. II, 4 dans ÉCRIT
Ces explications licencieuses font trouver tout ce qu'on veut dans l'Écriture, Var. II, § 23 dans ÉCRITURE
[Suivant cette doctrine] Ce n'est pas le sentiment qu'on a des choses qui doit être éprouvé par l'Écriture ; mais l'Écriture elle-même n'est connue ni sentie que par le sentiment qu'on a des choses avant que de connaître les saints livres, et la religion est formée sans eux, ib. XV, § 115 dans ÉCRITURE
Ne vous étonnez pas, chrétiens, si je ne fais plus, faible orateur, que de répéter les paroles de la princesse palatine ; c'est que j'y ressens la manne cachée et le goût des Écritures divines, que ses peines et ses sentiments lui faisaient entendre, Anne de Gonz. dans ÉCRITURE
Nous mourons tous, disait cette femme dont l'Écriture a loué la prudence au second livre des Rois, et nous allons sans cesse au tombeau, ainsi que des eaux qui se perdent sans retour, Duch. d'Orl. dans ÉCRITURE
Le matin elle fleurissait ; avec quelles grâces, vous le savez ; le soir nous la vîmes séchée ; et ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines, devaient être pour cette princesse si précises et si littérales, ib. dans ÉCRITURE
Prenez vos plumes sacrées, vous qui composez les annales de l'Église, agiles instruments d'un prompt écrivain et d'une main diligente, hâtez-vous de mettre Louis avec les Constantin et les Théodose, le Tellier. dans ÉCRIVAIN
Il proposa son ecthèse ou exposition, Hist. I, 11 dans ECTHÈSE
Cette manière d'écrire ne laisse pas toujours beaucoup d'édification aux pieux lecteurs, Réfut. dans ÉDIFICATION
La merveilleuse édification qu'ils nous laissent, Lett. 7 dans ÉDIFICATION
Je recevrai bonne édification de votre vertu, Perf. rel. dans ÉDIFICATION
Ni l'édifice n'est plus solide que le fondement, ni l'accident attaché à l'être plus réel que l'être même, Duch. d'Orl. dans ÉDIFICE
Comme une colonne dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, lorsque ce grand édifice qu'elle soutenait fond sur elle sans l'abattre...., Reine d'Anglet. dans ÉDIFICE
Toute la cour est édifiée de sa tranquillité et de sa joie, Lett. 23 dans ÉDIFIÉ, ÉE
Je suis si édifié de la piété qu'on y ressent à chaque mot, ib. 124 dans ÉDIFIÉ, ÉE
Si la communauté n'est pas édifiée de vos veilles, ib. Corn. 11 dans ÉDIFIÉ, ÉE
Galérius...., deux ans devant qu'il eût obligé Dioclétien à quitter l'empire, le contraignit à faire ce sanglant édit qui ordonnait de persécuter les chrétiens plus violemment que jamais, Hist. I, 10 dans ÉDIT
Justine publia, sous le nom de son fils, des édits en faveur de l'arianisme, ib. I, 11 dans ÉDIT
La gloire d'un si beau nom ne fut effacée ni par la mollesse de Lucius Vérus, frère de Marc-Aurèle et son collègue dans l'empire, ni par les brutalités de Commode son fils et son successeur, Hist. I, 10 dans EFFACER
Les Mèdes étaient effacés par la grandeur des rois de Babylone, Hist. I, 7 dans EFFACER
Ne semble-t-il pas que Dieu n'ait mis cette merveilleuse idée de vertu dans l'esprit d'un philosophe [Socrate] que pour rendre cette idée effective dans la personne de son fils ?, Hist. II, 6 dans EFFECTIF, IVE
Cherchez, imaginez parmi les hommes les différences les plus remarquables ; vous n'en trouverez point de mieux marquée ni qui vous paraisse plus effective que celle qui relève le victorieux au-dessus des vaincus qu'il voit étendus à ses pieds, Duch. d'Orl. dans EFFECTIF, IVE
La nature agit en cela comme sûre de son effet, Conn. V, 2 dans EFFET
Ses menaces eurent bientôt leur effet, Hist. I, 7 dans EFFET
Ces remontrances avaient leur effet, ib. III, 3 dans EFFET
Ces épreuves peuvent avoir leurs effets, Nouv. myst. 17 dans EFFET
Ce n'était là que des paroles, mais on en vint aux effets, Avert. 5 dans EFFET
Le livre de M. de Cambrai fait le plus mauvais effet du monde pour son auteur, Quiét. 94 dans EFFET
La servante qui prend les effets de son maître, Médit. 1 dans EFFET
Sous prétexte de rendre conformes les moeurs de ses sujets, et en effet pour assouvir son avarice en pillant toute la Judée, Hist. II, 5 dans EFFET
Taisons-nous ; c'en est assez, et tremblons sous les terribles jugements de Dieu qui, pour punir notre orgueil, a permis que de si grossiers emportements eussent une telle efficace de séduction et d'erreur, Var. I, § 33 dans EFFICACE
Ô Dieu, donnez efficace à votre parole !, Prédic. 3 dans EFFICACE
Il savait que la chaleur entre bien plus avant que la lumière ; celle-ci ne fait qu'effleurer et dorer légèrement la surface, Panég. Saint Franç. de Sales, 1er point. dans EFFLEURER
Il n'a encore qu'effleuré une si grande matière, Variat. 5 dans EFFLEURER
Ces secrets que les prophètes n'avaient qu'effleurés, Hist. II, 6 dans EFFLEURER
Faisons cet effort sur notre douleur, Louis de Bourbon. dans EFFORT
Les Gaulois font un dernier effort pour leur liberté, Hist. I, 8 dans EFFORT
Que devait-il arriver, sinon ce qu'on a vu, c'est-à-dire une licence effrénée dans toutes les matières de la religion ?, Variat. 15 dans EFFRÉNÉ, ÉE
Mais que, dans cette effroyable confusion de toutes choses, il est beau de considérer ce que la grande Henriette a entrepris pour le salut de ce royaume, Reine d'Anglet. dans EFFROYABLE
S'il la voit [la réforme, le protestantisme] dans l'effusion de la seconde fiole [les fioles de l'Apocalypse], l'autre interprète la voit seulement à l'effusion de la septième, Var. XIII, § 44 dans EFFUSION
Nous sacrifierons à la reine du ciel et nous lui ferons des effusions, Polit. VII, VI, 5 dans EFFUSION
Il [Abraham] traitait d'égal avec les rois, Hist. II, 2 dans ÉGAL, ALE
C'est ce qui attire si puissamment sur nous les affections de la sainte Vierge qu'il n'y a point de mère qui puisse aller à l'égal, 2e serm. Compass. de la sainte Vierge, 2 dans ÉGAL, ALE
C'est de là que nous est né ce prétendu règne du Christ, inconnu jusques alors au christianisme, qui devait anéantir toute la royauté et égaler tous les hommes, Reine d'Angl. dans ÉGALER
Exemple le plus capable de persuader aux ambitieux qu'ils n'ont aucun moyen de se distinguer ni par leur naissance, ni par leur grandeur, ni par leur esprit, puisque la mort, qui égale tout, les domine de tout côté avec tant d'empire, et que d'une main si prompte et si souveraine elle renverse les têtes les plus respectées, Duch. d'Orl. dans ÉGALER
Jérémie lui-même, qui seul semble être capable d'égaler les lamentations aux calamités, ne suffirait pas à de tels regrets, Reine d'Angl. dans ÉGALER
Une race qui égalerait les étoiles du ciel, Hist. II, 2 dans ÉGALER
Laissons-lui égaler le fol et le sage, et même je ne craindrai pas de le dire hautement dans cette chaire, laissons-lui confondre l'homme avec la bête, Duch. d'Orl. dans ÉGALER
Les doigts inégaux entre eux s'égalent pour embrasser ce qu'ils tiennent, Connaiss. II, 2 dans ÉGALER
Cette attention particulière qui paraît en Dieu quand il fait l'homme, nous montre qu'il a pour lui un égard particulier, Hist. II, 1 dans ÉGARD
J'aurai toujours un égard particulier à tout ce qui vous touche, Lett. Corn. 49 dans ÉGARD
Ayant égard à la faiblesse des sens, Am. des plais. 1 dans ÉGARD
Quand on parlera de l'Eucharistie selon un certain égard, Euch. 2 dans ÉGARD
On peut conserver à l'Eucharistie, selon un certain égard, le nom de pain et de vin, ib. dans ÉGARD
C'est dans le premier égard qu'il est infini, Satisf. dans ÉGARD
Où allez-vous, coeurs égarés ? quoi, même dans la prière, vous laissez errer votre imagination vagabonde !, Marie-Thér. dans ÉGARÉ, ÉE
Lui seul réunissait les gens de bien, rompait les liaisons des factieux, en déconcertait les desseins, et allait recueillir dans les égarés ce qu'il y restait quelquefois de bonnes intentions, le Tellier. dans ÉGARÉ, ÉE
Quel prodige d'égarement de s'imaginer qu'en donnant des priviléges, le prince donne le droit d'armer contre lui ?, Var. Déf. 4e disc. § 23 dans ÉGAREMENT
Il ne faut pas s'étonner qu'ils soient tombés dans de tels égarements, Hist. II, 9 dans ÉGAREMENT
Je ne me perds point, dit David, en de tels excès ; et voilà l'orgueil méprisé dans ses égarements, Marie-Thér. dans ÉGAREMENT
Salomon s'égare dans sa vieillesse, Hist. II, 4 dans ÉGARER
Cet empereur s'égarait de la voie étroite, ib. II, 12 dans ÉGARER
Dieu, qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église, Reine d'Anglet. dans ÉGLISE
Quand, pour punir les scandales ou pour réveiller les peuples et les pasteurs, il permet à l'esprit de séduction de tromper les âmes hautaines et de répandre partout un chagrin superbe, une indocile curiosité et un esprit de révolte, il détermine dans sa sagesse profonde les limites qu'il veut donner aux malheureux progrès de l'erreur et aux souffrances de son Église, ib. dans ÉGLISE
L'Église romaine, la mère des Églises, qui, durant neuf siècles entiers, en observant, la première, avec une exactitude exemplaire, la discipline ecclésiastique, la maintenait de toute sa force par tout l'univers, n'était pas exempte de mal, Var. I, § 1 dans ÉGLISE
De sorte que l'Église ressemble à un riche bienfaisant dont la table est toujours ouverte et toujours servie, encore que les conviés n'y viennent pas, ib. III, § 56 dans ÉGLISE
Une vraie fille de l'Église, non contente d'en embrasser la sainte doctrine, en aime les observances, où elle fait consister la principale partie des pratiques extérieures de la piété, Marie-Thér. dans ÉGLISE
L'Église, inspirée de Dieu et instruite par les saints apôtres, a tellement disposé l'année, qu'on y trouve, avec la vie, avec les mystères, avec la prédication et la doctrine de Jésus-Christ, le vrai fruit de toutes ces choses dans les admirables vertus de ses serviteurs et dans l'exemple de ses saints, et enfin un mystérieux abrégé de l'Ancien et du Nouveau Testament et de toute l'histoire ecclésiastique, ib. dans ÉGLISE
Par le nom de la sainte cité de Dieu la nouvelle Jérusalem, vous voyez bien, messieurs, qu'il faut entendre le nom de l'Église catholique, cité sainte dont toutes les pierres sont vivantes, dont Jésus-Christ est le fondement, qui descend du ciel avec lui, parce qu'elle y est renfermée comme dans le chef dont tous les membres reçoivent leur vie, ib. dans ÉGLISE
Il est constant que les Sociniens ont eu des églises en Pologne, et ils en ont encore en Transylvanie, Var. XV, § 79 dans ÉGLISE
La respiration facilite l'éjection des excréments en pressant les intestins, Connaiss. II, 11 dans ÉJECTION
Cette continuité [de l'oraison] consistait dans divers actes et dans de continuels élans de leur dévotion, États d'orais. VI, 40 dans ÉLAN
L'esprit de la grâce nous est élargi, I, Pent. 2 dans ÉLARGIR
Leurs rois étaient électifs, Hist. III, 8 dans ÉLECTIF, IVE
Aussi ne fut-ce pas l'élection qui établit Mathias, ce fut le ciel qui se déclara, Var. XV, 120 dans ÉLECTION
L'élévation de ces deux grands rois [David et Salomon] et de la famille royale fut l'effet d'une élection particulière ; David célèbre lui-même la merveille de cette élection par ces paroles : Dieu a choisi les princes dans la tribu de Juda, Hist. II, 4 dans ÉLECTION
Il est temps de faire voir que tout ce qui est mortel, quoi qu'on ajoute par le dehors pour le faire paraître grand, est, par son fond, incapable d'élévation, Duch. d'Orl. dans ÉLÉVATION
Luther aussi, quoiqu'il eût pensé à ôter l'élévation de l'hostie, la retint, en dépit de Carlostad, comme il le déclare lui-même, Var. II, § 10 dans ÉLÉVATION
Considérez ces grandes puissances que nous regardons de si bas ; pendant que nous tremblons sous leur main, Dieu les frappe pour nous avertir ; leur élévation en est la cause, Duch. d'Orl. dans ÉLÉVATION
Pour les connaître [les faux mystiques], nous vous avertissons en notre Seigneur d'observer ceux qui affectent dans leurs discours des élévations extraordinaires et de fausses sublimités dans leur oraison, Ordonnance sur les états d'oraison dans ÉLÉVATION
Les esprits élevés à une haute contemplation et exercés durant un long temps à se mettre au-dessus des sens, Connaiss. III, 14 dans ÉLEVÉ, ÉE
Quel esprit avez-vous trouvé plus élevé ? mais quel esprit avez-vous trouvé plus docile ?, Duch. d'Orl. dans ÉLEVÉ, ÉE
Pendant que la nature nous tient si bas, que peut la fortune pour nous élever ?, Duch. d'Orl. dans ÉLEVER
Voilà des nouveautés contre lesquelles on ne peut assez s'élever, 3e écrit. dans ÉLEVER
Ils s'élèvent contre le siége de saint Pierre, Avert. dans ÉLEVER
Il ne s'élevait plus parmi eux aucun prophète, Hist. II, 5 dans ÉLEVER
Il est assez naturel aux hommes de vouloir s'élever aux lieux éminents pour étaler de loin, avec pompe, l'éclat d'une superbe grandeur, Panég. St Fr. de Sales. dans ÉLEVER
Comment Dieu qui t'avait élu, t'a-t-il oublié ?, Hist. II, 10 dans ÉLIRE
S'il y a un petit nombre d'âmes d'élite que Dieu meuve...., Orais. dans ÉLITE
Cette folie qui fait son éloge, Fr. d'Ass. 1 dans ÉLOGE
On voit, et dans sa maison et dans sa conduite, avec des moeurs sans reproches, tout également éloigné des extrémités, le Tellier. dans ÉLOIGNÉ, ÉE
Bien éloigné que les explications excusent le livre, elles en découvrent..., Préf. dans ÉLOIGNÉ, ÉE
À quoi bon affecter des éloignements qui ne servent à rien ? Il avait de l'éloignement de servir dans les couvents, Lett. relig. 98 dans ÉLOIGNEMENT
Il leur inspirait un extrême éloignement de leur impiété, Hist. II, 3 dans ÉLOIGNEMENT
Considérons encore une fois devant Dieu et en éloignant l'esprit de dispute, ce qu'on a prouvé par tant de faits, tirés par exemple de l'histoire de l'arianisme, Var. 2e instruct. past. § 115 dans ÉLOIGNER
Si les lois de l'État s'opposent à son salut éternel [d'Henriette d'Angleterre], Dieu ébranlera tout l'État pour l'affranchir de ces lois ; il met les âmes à ce prix ; il remue le ciel et la terre pour enfanter ses élus, Duch. d'Orl. dans ÉLU, UE
Ce grand Dieu avait ses élus dans la race d'Ésaü, Hist. II, 3 dans ÉLU, UE
M. Claude était le plus subtil de tous les hommes à éluder les décisions de son Église lorsqu'elles l'incommodaient, Var. XV, § 29 dans ÉLUDER
La commission pour les consacrer émanait de la puissance royale, Var. X, § 14 dans ÉMANER
Je trouvai l'affaire de la mère d'Agréda embarquée, Lett. quiet. 61 dans EMBARQUÉ, ÉE
L'embarras n'était pas petit, parce que, quoi qu'on pût dire, on sentait bien qu'il n'y avait ni grande ni petite église composée de pasteurs et de peuple, où l'on pût montrer la foi qu'on voulait faire passer pour la seule vraiment chrétienne, Var. XIV, § 16 dans EMBARRAS
On se peut trouver embarrassé des passages de l'Écriture, Avert. dans EMBARRASSÉ, ÉE
Vous croyez nous embarrasser par cette demande, Rép. dans EMBARRASSER
Puisque M. Jurieu, pour embarrasser la matière, veut nous parler du divorce, ayons la patience de l'entendre, Var. 4e avertiss. § 6 dans EMBARRASSER
L'âme, qui s'est éloignée de la source de son être, ne connaît plus ce qu'elle est ; elle s'est embarrassée, dit saint Augustin, dans toutes les choses qu'elle aime, la Vallière. dans EMBARRASSER
Il est beau et embellissant, il est éclatant et éblouissant, Élév. sur myst. III, 7 dans EMBELLISSANT, ANTE
Les divers emboîtements les uns dans les autres [os], par le moyen desquels ils jouent et se meuvent, Connaiss. II, 7 dans EMBOÎTEMENT
Toute la France était embrasée de guerres civiles, Var. XII, § 21 dans EMBRASÉ, ÉE
Un verset échappé peut causer un embrasement général, Lett. 266 dans EMBRASEMENT
Comme, en considérant une carte universelle, vous sortez du pays où vous êtes né et du lieu qui vous renferme, pour parcourir toute la terre habitable que vous embrassez par la pensée avec toutes ses mers et tous ses pays, Hist. Dessein général. dans EMBRASSER
Il embrasse la religion chrétienne, Hist. I, 10 dans EMBRASSER
Les vrais apôtres de notre Seigneur, selon la tradition de tous les Pères, afin de n'être occupés que de Dieu et de l'Évangile, quittaient leurs femmes pour embrasser le célibat, Var. II, § 25 dans EMBRASSER
Un empire qui embrassait tant de nations, Hist. III, 6 dans EMBRASSER
Il faut un peu s'arrêter en cet endroit qui est le plus embrouillé de toute la chronologie ancienne, par la difficulté de concilier l'histoire profane avec l'histoire sainte, Hist. I, 7 dans EMBROUILLÉ, ÉE
On a à craindre des embrouillements dans l'affaire, Lett. quiét. 387 dans EMBROUILLEMENT
Nous traiterons plus à fond cette matière ; mais vouloir tout dire à la fois, c'est embrouiller un discours, États d'orais. II, 26 dans EMBROUILLER
Ses disciples ont fort embrouillé ses idées, Lett. 177 dans EMBROUILLER
Il y cherche [dans les textes] des difficultés et non pas des solutions, de quoi embrouiller les esprits, et non de quoi les instruire, Var. 1er avert. § 27 dans EMBROUILLER
L'homme s'embrouille souvent à force de raisonner, Hist. II, 11 dans EMBROUILLER
Châtiments qui sont de deux sortes : châtiments correctifs et émendatifs s'il est permis d'inventer ce mot, par conséquent temporels ou purement vindicatifs, où la justice divine se satisfait par des supplices, Nouv. myst. 17 dans ÉMENDATIF, IVE
Elle leur attribue la charité dans le degré éminent, Nouv. myst. 5 dans ÉMINENT, ENTE
Qui pourrait n'être pas ému à ce spectacle [la mort de la reine] ? mais ces émotions d'un jour, qu'opèrent-elles ?, Marie-Thér. dans ÉMOTION
Monseigneur le Dauphin eut hier un second accès [de fièvre], qu'on pourrait compter pour le troisième, à cause d'une émotion qui marqua un peu jeudi dernier, Lett. à Huet, 21 oct. 1670, dans Correspond. 25 déc. 1876, p. 1080 dans ÉMOTION
On émeut des troubles contre eux, Avert. 5 dans ÉMOUVOIR
S'était-on avisé d'émouvoir une question si frivole ?, Var. 15 dans ÉMOUVOIR
Antoine émut le peuple contre ceux qui l'avaient tué [César], Hist. III, 7 dans ÉMOUVOIR
Rebuté, il s'émeut contre eux, Hist. II, 4 dans ÉMOUVOIR
À ce spectacle, le peuple s'émut : les statues de l'empereur furent renversées en divers endroits, Hist. I, 11 dans ÉMOUVOIR
Tout l'empire s'émeut contre l'Église naissante, ib. II, 7 dans ÉMOUVOIR
On vit les Gaules, les Espagnes, tous les royaumes dont l'empire était composé, s'émouvoir tout à coup, ib. II, 9 dans ÉMOUVOIR
J'ai laissé le livre bien empaqueté en main sûre, Lett. 99 dans EMPAQUETÉ, ÉE
Le joug le plus empêchant que le monde impose, IV, Vêture, 1 dans EMPÊCHANT, ANTE
On se trouve empêché à rendre l'élégance...., Hist. II, 13 dans EMPÊCHÉ, ÉE
Je sais bien qu'il est difficile d'exprimer la douleur d'une mère : on ne trouve pas aisément des traits qui nous représentent au vif des émotions si violentes, et, si la peinture y a de la peine, l'éloquence ne s'y trouve pas moins empêchée, Prem. serm. pour le vend. de la Pass. 1 dans EMPÊCHÉ, ÉE
Des Suisses furent scandalisés de la conférence de Luther, non tant à cause que le diable y paraissait comme docteur ; ils étaient assez empêchés de se défendre d'une semblable vision, dont nous avons vu que Zuingle s'était vanté, Var. IV, § 18 dans EMPÊCHÉ, ÉE
Que votre communication ne vous empêche en aucun de vos desirs, Lett. Corn. 31 dans EMPÊCHER
Ce grand Dieu, pour empêcher le progrès d'un si grand mal [l'idolâtrie], au milieu de la corruption commença à se séparer un peuple élu, Hist. I, 3 dans EMPÊCHER
Pour lui en empêcher les approches, II, Fr. de P. 1 dans EMPÊCHER
La jeunesse à qui la violence de ses passions empêche de connaître ce qu'elle fait, Serm. quinq. 2 dans EMPÊCHER
Disposé à empiéter sur ses voisins, Hist. III, 7 dans EMPIÉTER
Le peuple leur laissa empiéter le pouvoir suprême, Hist. I, 8 dans EMPIÉTER
Le monde est sous l'empire du mauvais esprit, Pensées, 6 dans EMPIRE
Les princes agissent comme ministres de Dieu et ses lieutenants sur la terre ; c'est par eux qu'il exerce son empire, Politique, III, II, 1 dans EMPIRE
Reconnaître le suprême empire de Dieu, Hist. II, 3 dans EMPIRE
Il fait ces miracles avec empire, Hist. II, 6 dans EMPIRE
La perfection et la puissance de l'homme tant qu'il porte l'image de Dieu en son entier, son empire sur les animaux, Hist. I, 1 dans EMPIRE
Elle [l'Écriture] reprend l'histoire du monde dès sa première origine, et nous fait voir, par ce moyen, mieux que toutes les autres histoires, les principes primitifs qui ont formé les empires, Politique, au Dauphin. dans EMPIRE
On voit les lois s'établir, les moeurs se polir et les empires se former, Hist. I, 2 dans EMPIRE
Vous voyez comme les empires se succèdent les uns aux autres, et comme la religion, dans ses différents états, se soutient également depuis le commencement du monde jusqu'à notre temps, ib. Dessein général. dans EMPIRE
Poussée à bout, son mal pourrait empirer, Lett. Corn. 78 dans EMPIRER
Les choses empirèrent par sa mort, Var. VII, § 75 dans EMPIRER
Leur état et leurs affaires empirent, Hist. II, 7 dans EMPIRER
Leur état allait s'empirant, Hist. II, 1 dans EMPIRER
Tout a réussi contre nos pensées, et telle est sa dépravation [de l'âme d'un mourant] qu'elle s'est empirée parmi nos remèdes, Impénit. 3 dans EMPIRER
Ils ont su l'emploi des trente pièces d'argent, Hist. II, 4 dans EMPLOI
Ceux qui sont dans les emplois de la guerre, Gornay. dans EMPLOI
Dieu.... qui, fécond en moyens, emploie toutes choses à ses fins cachées, Reine d'Angl. dans EMPLOYER
Combien elle avait d'aversion pour les discours empoisonnés de la médisance !, Reine d'Anglet. dans EMPOISONNÉ, ÉE
Marie-Thérèse, aussitôt emportée que frappée par la maladie, se trouve toute vive et tout entière entre les bras de la mort, sans presque l'avoir envisagée, Marie-Thér. dans EMPORTÉ, ÉE
Il n'y avait point d'erreur si prodigieuse où l'ardeur de la dispute n'entraînât l'esprit emporté de Luther, Var. II, § 41 dans EMPORTÉ, ÉE
On est las de M. Jurieu et de ses discours emportés, Déf. 1er disc, § 1 dans EMPORTÉ, ÉE
Les chefs de nos calvinistes n'en usèrent pas d'une autre sorte ; et encore que par honneur ils blâmassent ces emportés, nous ne voyons pas qu'on en fît aucune justice, Variat. 10 dans EMPORTÉ, ÉE
Ne vous fiez pas à votre puissance, et qu'elle ne vous emporte pas à des moqueries insolentes, Polit. III, 3, 15 dans EMPORTER
[Antiochus] exerce des cruautés inouïes : son orgueil l'emporte aux derniers excès, Hist. II, 5 dans EMPORTER
Depuis ce temps, l'esprit de séduction règne tellement parmi eux qu'ils sont prêts encore à chaque moment à s'y laisser emporter, ib. II, 9 dans EMPORTER
Il n'est pas possible que de telles extravagances où l'impiété et l'absurdité combattent ensemble à qui emportera le dessus...., Var. XIII, 21 dans EMPORTER
Un oui affirmatif qui emporte l'acquiescement, II, Annonc. 2 dans EMPORTER
Cette foi n'emporte-t-elle pas nécessairement une adoration ?, II, Var. 6 dans EMPORTER
Le mariage avec Perci emportait la nullité de celui...., II, ib. 7 dans EMPORTER
Ils sentent bien qu'en disant que ces mots emportent la propre substance du corps et du sang, c'est faire clairement paraître que le dessein de Notre-Seigneur a été d'exprimer le corps et le sang, Var. XII, § 4 dans EMPORTER
Le prince a dû recevoir une puissance indépendante de toute autre puissance qui soit sur la terre ; mais il ne faut pas pour cela qu'il s'oublie, ni qu'il s'emporte, puisque moins il a de compte à rendre aux hommes, plus il a de compte à rendre à Dieu, Polit. IV, II, 4 dans EMPORTER
Les gens de guerre connaissent qu'ils sont maîtres de donner l'empire ; ils s'emportent jusqu'à le vendre publiquement au plus offrant, Hist. III, 7 dans EMPORTER
Il n'y a certes qu'une extrême préoccupation qui puisse s'emporter à un tel reproche, Fragm. sur div. mat. de controverse, III dans EMPORTER
La marque infaillible d'inspiration divine qu'ils [les livres de l'Ancien Testament] portent empreinte dans le grand nombre et la suite des prédictions mémorables dont on les trouve remplis, Hist. II, 13 dans EMPREINT, EINTE
Ni l'air ni le vent ne portent l'empreinte de Dieu, Lett. Corn. 25 dans EMPREINTE
Vous séparez votre coeur de l'empressante multiplicité des désirs du siècle, Pour une vêture, jour de la Nat. de la sainte Vierge, 2 dans EMPRESSANT, ANTE
Ses douces conversations [de sa soeur Bénédicte] rétablirent dans le coeur de la princesse Anne ce que d'importuns empressements en avaient banni, Anne de Gonz. dans EMPRESSEMENT
Ce qu'ils trouvaient le plus lâche après le mensonge, était de vivre d'emprunt, Hist. III, 5 dans EMPRUNT
Cette nature abondante ne refuse pas d'aller à l'emprunt, III, Annonc. 1 dans EMPRUNT
Ils n'ont tenu la puissance que par emprunt, Hist. III, 7 dans EMPRUNT
Pour empêcher les emprunts d'où naissent la fainéantise, les fraudes et la chicane, le roi Asychis ne permettait aux Égyptiens d'emprunter qu'à condition d'engager le corps de leur père à celui dont on empruntait, Hist. III, 3 dans EMPRUNTER
Il emprunte de tous côtés, pour se cacher à lui-même sa misère, la Vallière. dans EMPRUNTER
Voilà où elle [l'âme] est tombée quand elle a voulu emprunter des sens ; mais ce n'est pas encore là la fin de ses maux ; car ces sens dont elle emprunte, empruntent eux-mêmes de tous côtés, la Vallière. dans EMPRUNTER
L'archiduc, forcé d'avouer qu'il n'avait pas de pouvoir [pour conclure la paix], fit connaître au peuple ému, si toutefois un peuple ému connaît quelque chose, qu'on ne faisait qu'abuser de sa crédulité, le Tellier. dans ÉMU, UE
Ces règles du raisonnement subsistent-elles aussi en quelque part, d'où elles me communiquent leur vérité immuable ?, Connaiss. IV, 9 dans EN
Jésus-Christ en qui Adam n'avait point péché, Hist. II, 1 dans EN
Il nous envoie son fils du ciel en la terre, Soumiss. 3 dans EN
Ce que Jésus-Christ est venu chercher du ciel en la terre, n'est-ce qu'un rien.... ainsi tout est vain en l'homme, si nous regardons ce qu'il donne au monde, Duch. d'Orléans. dans EN
Nous montons, leur dit-il, en Jérusalem, Serm. Quinq. 1 dans EN
Ce grand Dieu n'avait de culte qu'en Jérusalem, Hist. II, 5 dans EN
Multipliez les créatures, et en augmentez les perfections de plus en plus jusqu'à l'infini, ce ne sera toujours, à les regarder en elles-mêmes, qu'un non-être, Concupisc. 12 dans EN
Il y a, dans l'instruction, quelque chose qui ne dépend que de la conformation des organes, et de cela les animaux en sont capables comme nous, Connaiss. V, 5 dans EN
L'empire mis à l'encan par l'armée, Hist. I, 10 dans ENCAN
Elle [la ville] serait seulement enceinte de l'armée et plutôt investie qu'assiégée dans les formes, Hist. II, 9 dans ENCEINT, EINTE
Elle [la politique romaine] encensait quelquefois le Dieu des Juifs avec tous les autres, Hist. II, 12 dans ENCENSER
Ce Dieu qui a fait l'enchaînement de l'univers, Hist. III, 2 dans ENCHAÎNEMENT
Les faux prophètes les enchantent par les promesses d'un règne imaginaire, Hist. II, 7 dans ENCHANTER
Leur subtil conducteur [Cromwell], qui, en combattant, en mêlant mille personnages divers, vit qu'il avait tellement enchanté le monde qu'il était regardé de toute l'armée comme un chef envoyé de Dieu, Reine d'Anglet. dans ENCHANTER
Enchâssons ces reliques dans nos coeurs, II, Fr. de P. 2 dans ENCHÂSSER
Bèze et sa magnifique comparaison de l'Église avec une enclume qui n'était faite que pour recevoir des coups et non pas pour en donner, Var. 5e avert. § 4 dans ENCLUME
Toute la nature criant à l'encontre, Mort, 2 dans ENCONTRE (À L')
Encore que notre esprit soit de nature à vivre toujours, il abandonne à la mort tout ce qu'il consacre aux choses mortelles, Duch. d'Orléans. dans ENCORE
Les Grecs et les Romains ont célébré sa [de la ville de Thèbes] magnificence et sa grandeur, encore qu'ils n'en eussent vu que les ruines, Hist. III, 3 dans ENCORE
Florien fut tué, et Probus forcé par les soldats à recevoir l'empire, encore qu'il les menaçât de les faire vivre dans l'ordre, ib. I, 10 dans ENCORE
Vous voyez par quelles paroles Dieu lui fait sentir l'état d'où il l'a tirée ; mais écoutez comme il l'encourage parmi les dures épreuves où il met sa patience, Anne de Gonz. dans ENCOURAGER
Là s'entendrait la dernière consommation de l'amour divin dans un endroit de l'âme si profond et si retiré que les sens n'en soupçonnent rien ; tant il est éloigné de leur région, la Vallière. dans ENDROIT
La conjuration d'Amboise, qui est l'endroit par où ont commencé toutes les guerres, Var. 5e avert. § 58 dans ENDROIT
Elle [la messe] leur profite comme la prière, laquelle on ne ferait pas pour les pécheurs les plus endurcis, si on ne croyait...., Var. III, § 56 dans ENDURCI, IE
Ceux qui s'endurcissent contre la foi de nos pères, Messe. dans ENDURCIR
Vous pour qui seuls elle ne pouvait endurer qu'on lui dît que ses trésors étaient épuisés, Marie-Thér. dans ENDURER
On énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples, Reine d'Anglet. dans ÉNERVER
Il énerve l'autorité du conseil, Hist. II, 5 dans ÉNERVER
L'empire s'énerve par le relâchement de la discipline, Hist. III, 7 dans ÉNERVER
Si Dieu a béni le travail par lequel je tâche de vous enfanter en Jésus-Christ, et que, trop indigne ministre de ses conseils, je n'y aie pas été moi-même un obstacle, Anne de Gonz. dans ENFANTER
Dieu ébranlera tout l'État pour l'affranchir [Henriette] de ces lois ; il met les âmes à ce prix ; il remue le ciel et la terre pour enfanter ses élus, Duch. d'Orl. dans ENFANTER
[Alexandre] tourmenté par son ambition durant sa vie, et tourmenté maintenant dans les enfers, où il porte la peine éternelle d'avoir voulu se faire adorer comme un dieu soit par orgueil, soit par politique, la Vallière. dans ENFER
Ils commencent leur enfer sur la terre, Conv. 1 dans ENFER
Quand elle [l'histoire grecque] commence, celle du peuple de Dieu, à la prendre seulement depuis Abraham, enfermait déjà quinze siècles, Hist. I, 8 dans ENFERMER
Ces trois choses ne se séparent jamais et s'enferment l'une l'autre, Hist. II, 6 dans ENFERMER
Ce vainqueur, enflé de ses titres, tombera lui-même à son tour entre les mains de la mort, Duch. d'Orl. dans ENFLÉ, ÉE
Enflés d'une si belle origine, ils se croyaient saints par nature et non par grâce, Hist. II, 5 dans ENFLÉ, ÉE
On sent à la longue qu'un noir trop enfoncé fait beaucoup de mal [à la vue], Conn. III, 3 dans ENFONCÉ, ÉE
Lorsque nous nous sentons enfoncer dans l'eau et dans les corps mous, ce qui nous fait sentir cet enfoncement, c'est que le froid ou le chaud que nous ne sentions qu'à une partie s'étend plus avant, Conn. III, 8 dans ENFONCEMENT
Quand les Juifs eurent vu par expérience que tous les messies qu'ils avaient suivis, loin de les tirer de leurs maux, n'avaient fait que les y enfoncer davantage, Hist. II, 10 dans ENFONCER
Ne soyez point juge, si vous ne pouvez enfoncer par force l'iniquité, Polit. IV, I, 8 dans ENFONCER
Nous trouvons dans leurs esprits des incertitudes quand nous enfonçons avec eux la matière de la communion, Déf. com. dans ENFONCER
Mais enfonçons davantage dans les sentiments du ministre, Var. 15 dans ENFONCER
La cour veut toujours unir les plaisirs avec les affaires.... enfoncez, vous trouverez partout des intérêts cachés, des jalousies délicates qui causent une extrême sensibilité, et, dans une ardente ambition, des soins et un sérieux aussi triste qu'il est vain, Anne de Gonz. dans ENFONCER
Tous les jours ils s'enfonçaient de plus en plus dans le crime, Hist. II, 1 dans ENFONCER
Ils n'ont fait que s'enfoncer de plus en plus dans l'ignorance, ib. II, 10 dans ENFONCER
Poussé par cette aveugle impression qui le dominait, l'homme s'enfonçait dans l'idolâtrie, sans que rien pût le retenir, ib. II, 2 dans ENFONCER
Ils s'en sont fuis, Excus. 2 dans ENFUIR (S')
La cour ne vit jamais rien de plus engageant [que la princesse palatine] ; et, sans parler de la pénétration et de la fertilité infinie de ses expédients, tout cédait au charme secret de ses entretiens, Anne de Gonz. dans ENGAGEANT, ANTE
M. le Tellier, renfermé dans les modestes emplois de la robe, ne jetait pas seulement les yeux sur les engagements éclatants, mais périlleux, de la cour, le Tellier. dans ENGAGEMENT
Asychis ne permettait d'emprunter qu'à condition d'engager le corps de son père à celui dont on empruntait, Hist. III, 3 dans ENGAGER
Sous prétexte de conduire en Hollande la princesse royale, sa fille aînée, elle va pour engager les États dans les intérêts du roi, lui gagner des officiers, lui amener des munitions, Reine d'Anglet. dans ENGAGER
Nous savons que ce nom de Dieu, si mystérieux et si caché, est le nom de Père entendu en ce sens profond qui le fait concevoir dans l'éternité père d'un fils égal à lui ; et que le nom de son fils est le nom de Verbe, Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même, qui est l'expression parfaite de la vérité, son image, son fils unique, l'éclat de sa clarté et l'empreinte de sa substance, Hist. II, 6 dans ENGENDRER
Un d'eux [poussins] s'étant écarté, notre malade le voit englouti par un chien avide ; elle accourt, elle lui arrache cet innocent animal, Anne de Gonz. dans ENGLOUTI, IE
Ce grand empire qui a englouti tous les empires de l'univers, Hist. III, 6 dans ENGLOUTIR
Que faisons-nous, chrétiens, que faisons-nous autre chose, lorsque nous flattons notre corps, que d'accroître la proie de la mort, lui enrichir son butin, lui engraisser sa victime ?, Or. fun. du P. Bourgoing. dans ENGRAISSER
Il [Platon] proteste de n'en jamais parler [de Dieu] qu'en énigme, de peur d'exposer une si grande vérité à la moquerie, Hist. II, 5 dans ÉNIGME
La joie des sens, plus douce et plus enivrante que le vin, Hist. II, 11 dans ENIVRANT, ANTE
Cette ville enivrée du sang des martyrs, Hist. III, 1 dans ENIVRÉ, ÉE
Bacchus, le plus enjoué de tous les dieux, avait des autels, parce qu'on s'abandonnait et qu'on sacrifiait pour ainsi dire à la joie des sens plus douce et plus enivrante que le vin, Hist. II, 11 dans ENJOUÉ, ÉE
À quelque heure et de quelque côté que viennent les ennemis, ils le trouvent toujours sur ses gardes, toujours prêt à fondre sur eux et à prendre ses avantages, Louis de Bourbon. dans ENNEMI, IE
Le roi l'ayant épousée, il l'a ennoblie par cette alliance, Serm. Sept dans ENNOBLIR
Ayant laissé là les Variations, trop ennuyantes pour lui [Jurieu], Avert. repr. de l'idol. I dans ENNUYANT, ANTE
Il voulait qu'on mît après l'énoncé des propositions que...., Lett. quiét. 453 dans ÉNONCÉ, ÉE
Il faut que l'orgueil soit enraciné bien avant dans vos coeurs !, III, Annonc. 1 dans ENRACINÉ, ÉE
L'inclination au bien sensible est née avec nous ; nous l'avons enracinée jusque dans nos moelles, si je puis parler de la sorte, par nos attachements criminels et nos mauvaises habitudes, 2e serm. pour le jour de Pâques, 1 dans ENRACINER
Les prophéties s'enregistraient dans les archives du temple, Hist. I, 6 dans ENREGISTRER
Jephté ensanglante sa victoire par un sacrifice qui ne peut être excusé que par un ordre secret de Dieu, sur lequel il ne lui a pas plu de nous rien faire connaître, Hist. I, 4 dans ENSANGLANTER
Un trône indignement renversé et miraculeusement rétabli ; voilà les enseignements que Dieu donne aux rois ; ainsi fait-il voir au monde le néant de ses pompes et de ses grandeurs, Reine d'Anglet. dans ENSEIGNEMENT
Les enseignements que Dieu donnait à son peuple, Lett. 258 dans ENSEIGNEMENT
J'ai déjà dit que ce grand Dieu les enseigne [les rois] et en leur donnant et en leur ôtant le pouvoir, Reine d'Angleterre. dans ENSEIGNER
Ils nous ont enseignés par leur ignorance même, Serm. Quinq. dans ENSEIGNER
Allez, dit-il, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et leur apprenant...., Hist. II, 6 dans ENSEIGNER
Les fidèles apprennent que le vrai Dieu, le Dieu d'Israël, le Dieu un et indivisible auquel ils sont consacrés par le baptême, est tout ensemble Père, Fils et Saint-Esprit, Hist. II, 6 dans ENSEMBLE
Il instruit les empereurs et tout ensemble fait rendre l'obéissance qui leur est due, ib. I, 11 dans ENSEMBLE
Les hommes, ensevelis dans la chair et dans le sang, avaient pourtant conservé une idée obscure de la puissance divine, Hist. II, 2 dans ENSEVELI, IE
La perception qui se fait en notre âme à la présence des corps et ensuite de l'impression qu'ils font sur les organes de nos sens, Connaiss. I, 1 dans ENSUITE
C'est ensuite de la mort du Christ que ce changement est marqué, Hist. II, 4 dans ENSUITE
De quelle sorte s'est formé l'état populaire ensuite des commencements qu'il avait, Hist. III, 7 dans ENSUITE
Il s'en est ensuivi un changement épouvantable, II, Démons, 1 dans ENSUIVRE (S')
Son empire entamé de toutes parts, Hist. III, 7 dans ENTAMÉ, ÉE
Cet auteur a entassé comparaison sur comparaison, Avert. 6 dans ENTASSER
Il fallait que ce nouveau peuple fût enté sur le premier, Hist. II, 7 dans ENTÉ, ÉE
L'entendement est la lumière que Dieu nous a donnée pour nous conduire, Connaiss. I, 7 dans ENTENDEMENT
Une certaine vertu qui captive les entendements, Panég. de saint Paul dans ENTENDEMENT
Il n'en voulut jamais entendre parler, Var. 1 dans ENTENDRE
Dans cet oubli profond et de Dieu et d'elle-même où l'âme s'était plongée, ce grand Dieu sait bien la trouver ; il fait entendre sa voix, quand il lui plaît, au milieu du bruit du monde, La Vallière. dans ENTENDRE
Je veux bien vous entendre dans l'octave du St-Sacrement, Lett. Corn. 35 dans ENTENDRE
Avez-vous jamais entendu une victoire plus glorieuse ?, II, Pent. 1 dans ENTENDRE
Si nous entendons du Messie ce grand passage où Isaïe nous représente si vivement l'homme de douleurs frappé pour nos péchés et défiguré comme un lépreux, Hist. II, 10 dans ENTENDRE
J'entends et Dieu entend : Dieu entend qu'il est ; j'entends que Dieu est, et j'entends que je suis, Connaiss. IV, 8 dans ENTENDRE
Qu'entendez-vous par ces paroles ? Entendant du temple de son corps ce que les juifs entendaient de celui de Salomon, Var. XI, § 144 dans ENTENDRE
Il ne suffit pas d'entendre la guerre, Hist. III, 6 dans ENTENDRE
Dans la première ruine de Jérusalem les Juifs s'entendaient du moins entre eux : dans la dernière, Jérusalem, assiégée par les Romains, était déchirée par trois factions ennemies, Hist. II, 8 dans ENTENDRE
Qu'on ne croie pas qu'il fût peu entendu dans ces affaires, Var. 5 dans ENTENDU, UE
Les hommes les plus entendus à la guerre, Hist. III, 6 dans ENTENDU, UE
Dieu qui avait fait un ouvrage si bien entendu et si capable de satisfaire tout ce qui entend...., Connaiss. IV, 8 dans ENTENDU, UE
Ce saint pontife [Jésus-Christ] par qui toutes les grâces sont entérinées, Asc. 3 dans ENTÉRINER
Ils n'avaient pas de quoi se faire enterrer, Hist. III, 6 dans ENTERRER
Que le monde voit peu de ces femmes dont parle saint Paul, qui, vraiment veuves et désolées, s'ensevelissent, pour ainsi dire, dans le tombeau de leur époux et y enterrent tout amour humain avec ces cendres chéries !, Anne de Gonz. dans ENTERRER
S'il n'était point entêté des erreurs qu'il cherche dans les Pères, Avert. 6 dans ENTÊTÉ, ÉE
Une fausse gloire, un faux esprit de réforme, une fausse religion, un entêtement de parti, et les aveugles passions qui l'accompagnent, Var. Avert. V, § 35 dans ENTÊTEMENT
Il faut une autorité.... autrement, la présomption, l'ignorance, l'esprit de contradiction ne laissera rien d'entier parmi les hommes, Pensées chrét. 14 dans ENTIER, IÈRE
Défiez-vous de ces dangereux esprits, de ces hardis novateurs, en un mot des Sociniens, qui bientôt, si on les écoutait, ne laisseraient rien d'entier dans la religion chrétienne, Var. Avert. I, § 48 dans ENTIER, IÈRE
Ce n'était pas une explication qui laissât en son entier le fond du mystère, Avert. 1 dans ENTIER, IÈRE
Entonnez un cantique de louanges, I, Ass. 3 dans ENTONNER
Quel entortillement dans tout ce discours !, Rem. dans ENTORTILLEMENT
Ces correctifs ne sont que de vrais entortillements capables de tourner les têtes, Relat. dans ENTORTILLEMENT
Si la vigne et les autres plantes qui sont faites pour s'attacher aux grands arbres, en choisissent si bien les petits creux et s'entortillent si proprement aux endroits qui sont capables de les appuyer, Connaiss. v, 2 dans ENTORTILLER
Il a fouillé les entrailles de la terre, Connaiss. VII dans ENTRAILLES
Il veut lui donner pour nous des entrailles de mère, II, Nativ. 2 dans ENTRAILLES
Revêtez-vous envers vos frères d'entrailles de miséricorde, Instr. dans ENTRAILLES
Un attachement inviolable pour le roi, des entrailles de miséricorde pour les malheureux, une immuable persévérance dans tous ses devoirs, Mar.-Thér. dans ENTRAILLES
L'homme accoutumé à croire divin tout ce qui était puissant, comme il se sentait entraîné au vice par une force invincible, crut aisément que cette force était hors de lui et s'en fit bientôt un dieu, Hist. II, 3 dans ENTRAÎNÉ, ÉE
Peu s'en fallut qu'elle n'entraînât Juda dans sa ruine, Hist. I, 6 dans ENTRAÎNER
Comme ils ne gagnaient rien avec leurs doctes ouvrages, et que l'éloquence d'Osiandre entraînait le monde, Var. VIII, § 35 dans ENTRAÎNER
Incertain de sa condition, entre la mort et la vie, Hist. II, 4 dans ENTRE
On vit les cohortes s'entre-choquer, Hist. II, 9 dans ENTRE-CHOQUER (S')
Le mieux sera de ne plus rien s'entre-communiquer, Lett. abb. 220 dans ENTRE-COMMUNIQUER (S')
L'empressement de nous entre-communiquer nos folies, Prédic. 1 dans ENTRE-COMMUNIQUER (S')
Ce prince [Alexandre] fit son entrée dans Babylone, avec un éclat qui surpassait tout ce que l'univers avait jamais vu, Hist. III, 5 dans ENTRÉE
.... Le Tellier, à qui la divine Providence faisait faire ce léger apprentissage des affaires d'État ; il ne fallait qu'en ouvrir l'entrée à un génie si perçant, pour l'introduire bien avant dans les secrets de la politique, le Tellier. dans ENTRÉE
Les entrées qu'elle nous ouvre pour faire des amis, II, Honn. dans ENTRÉE
Ce que j'ai touché dès l'entrée de ce discours, Bonté, 1 dans ENTRÉE
Nous nous entremettons les uns pour les autres, Asc. 2 dans ENTREMETTRE (S')
Un homme [Cromwell] s'est rencontré d'une profondeur d'esprit incroyable ; hypocrite raffiné autant qu'habile politique, capable de tout entreprendre et de tout cacher, Reine d'Angleterre. dans ENTREPRENDRE
Des esprits turbulents y trouvaient de nouveaux moyens de brouiller et d'entreprendre, Hist. III, 7 dans ENTREPRENDRE
Alexandre voulut s'affermir avant que d'entreprendre son rival, Hist. I, 8 dans ENTREPRENDRE
Il est constant que le cerveau est attaqué dans les maladies où le corps est entrepris, Connaiss. II, 6 dans ENTREPRENDRE
Mère affligée, l'Église a souvent à se plaindre de ses enfants qui l'oppriment ; on ne cesse d'entreprendre sur ses droits sacrés, le Tellier. dans ENTREPRENDRE
Pour avoir osé entreprendre sur l'office sacerdotal, Hist. I, 6 dans ENTREPRENDRE
Les Romains entrèrent en jalousie contre les Carthaginois trop puissants dans leur voisinage par les conquêtes qu'ils faisaient dans la Sicile, d'où ils venaient d'entreprendre sur eux et sur l'Italie en secourant les Tarentins, ib. I, 8 dans ENTREPRENDRE
Ses quatre enfants partagèrent le royaume et ne cessèrent d'entreprendre les uns sur les autres, ib. I, 11 dans ENTREPRENDRE
Elle lui pardonne son crime, le livrant à la honte d'avoir entrepris sur la vie d'une princesse si généreuse, Reine d'Anglet. dans ENTREPRENDRE
Qui prévoyait de plus loin et qui donnait des moyens plus sûrs pour éviter les inconvénients dont les grandes entreprises sont environnées ?, le Tellier. dans ENTREPRISE
Rome fit tous les jours de plus grandes entreprises, Hist. III, 6 dans ENTREPRISE
Ils [les Romains] entrèrent en jalousie contre les Carthaginois, Hist. I, 8 dans ENTRER
Quelquefois il [Luther] entrait contre Mélancthon en une telle colère qu'il ne voulait pas même lire ses lettres, Var. III, § 63 dans ENTRER
Les étrangers qui la conquéraient [l'Égypte] entraient dans ses moeurs, Hist. III, 3 dans ENTRER
On prétend que ces frères Bohémiens, dont les paroles étaient si douces et si respectueuses envers les puissances, à mesure qu'ils s'engageaient dans les sentiments des Luthériens, entrèrent aussi dans leurs intrigues et dans leurs guerres, Var. XI, § 192 dans ENTRER
Si vous [Dieu] entriez avec lui [l'homme] dans un jugement rigoureux, Bonté, 1 dans ENTRER
Tous les hommes ont entré dans la vie de la même manière, Politique, X, VI, 4 dans ENTRER
Les Tarentins que Pyrrhus entretenait d'espérance, Hist. I, 8 dans ENTRETENIR
Conservez le souvenir d'un héros dont la bonté avait égalé le courage ; ainsi puisse-t-il toujours vous être un cher entretien !, Louis de Bourbon. dans ENTRETIEN
La Macédoine, son ancien royaume tenu par ses ancêtres depuis tant de siècles, fut envahie de tous côtés comme une succession vacante, Hist. III, 5 dans ENVAHIR
On craint assurément d'être entendu, ou plutôt on ne s'entend pas soi-même, quand on se charge de tant de paroles inutiles, de tant de phrases enveloppées, de tant de passages confusément entassés, Var. XII, § 5 dans ENVELOPPÉ, ÉE
Pour l'envelopper dans sa perte, Hist. II, 1 dans ENVELOPPER
Cet écrit si envenimé qu'il a fait contre l'Évangile, Nol. I dans ENVENIMÉ, ÉE
Les confessions de foi, quelque envenimées qu'elles fussent contre le pape, Var. 13 dans ENVENIMÉ, ÉE
Bonté qui a donné l'être aux plus nobles, et ne l'a pas voulu envier aux moindres, Nécess. 1 dans ENVIER
Ce fut environ ce temps que...., Hist. I, 10 dans ENVIRON
Un ange est un envoyé ; mais voici un envoyé d'une dignité merveilleuse, un envoyé qui a un temple, un envoyé qui est Dieu et qui entre dans le temple comme dans sa propre demeure, Hist. II, 4 dans ENVOYÉ, ÉE
Quand vous en voyez d'épanchées, sujettes à discourir, Vie relig. dans ÉPANCHÉ, ÉE
Que fait-il en moi, ce soleil si grand et si vaste, par le prodigieux épanchement de ses rayons, que d'exciter dans mes nerfs quelque léger tremblement ?, Connaiss. IV, 9 dans ÉPANCHEMENT
Ce vain désir de paraître jette l'âme tout entière au dehors, et dans cet épanchement elle se dissipe, Vêture, Bouillon. dans ÉPANCHEMENT
Un vain désir de paraître, qui nous épanche au dehors et nous rend ennemis de toute retraite, Vêture, Bouillon. dans ÉPANCHER
Lui seul, disaient-ils, savait dire et taire ce qu'il fallait, seul il savait épancher et retenir son discours, le Tellier. dans ÉPANCHER
L'Église était épandue par tout le monde, Var. 15 dans ÉPANDU, UE
Vivre d'épargne et de travail, Hist. III, 6 dans ÉPARGNE
Ils [les Manichéens] n'épargnaient pas le parjure pour cacher leurs dogmes, Var. XI, § 203 dans ÉPARGNER
Les Romains n'épargnaient rien pour la grandeur de leur ville, Hist. III, 6 dans ÉPARGNER
Pendant que nous tremblons sous leur main [des princes], Dieu les frappe pour nous avertir.... et il les épargne si peu qu'il ne craint pas de les sacrifier à l'instruction du reste des hommes, Duch. d'Orl. dans ÉPARGNER
Les hommes toujours hardis à juger les autres sans épargner les souverains, car on n'épargne que soi-même dans les jugements, Mar. Thér. dans ÉPARGNER
On ne sait si on a affaire à un chrétien ou à un païen, lorsqu'on entend ainsi déchirer le christianisme, sans l'épargner dans ses plus beaux jours, Var. 1er avert. § 18 dans ÉPARGNER
Il fut attentif à épiloguer sur les paroles, Avert. 4 dans ÉPILOGUER
Sans qu'on vous épilogue et sans qu'on vous méprise, Lett. Corn. 127 dans ÉPILOGUER
Pour servir de règle immuable dans les questions les plus épineuses, Var. XV, § 99 dans ÉPINEUX, EUSE
En vain les rois d'Angleterre ont cru les pouvoir retenir [les esprits émus] sur cette pente dangereuse [l'innovation religieuse] en conservant l'épiscopat, Reine d'Anglet. dans ÉPISCOPAT
Qu'est-ce que l'épiscopat, quand il se sépare de l'Église qui est son tout, aussi bien que du saint-siége qui est son centre, pour s'attacher contre sa nature à la royauté comme à son chef ?, ib. dans ÉPISCOPAT
L'oubli, comme une éponge, a passé dessus, Égl. 1 dans ÉPONGE
Cette époque de la ruine de Troie, arrivée environ l'an 308 après la sortie d'Égypte et 1164 ans après le déluge, est considérable...., Hist. I, 5 dans ÉPOQUE
Il faut avoir certains temps marqués par quelque grand événement auquel on rapporte tout le reste ; c'est ce qui s'appelle époque, d'un mot grec qui signifie s'arrêter, parce qu'on s'arrête pour considérer comme d'un lieu de repos tout ce qui est arrivé devant ou après, Hist. Dessein général. dans ÉPOQUE
Il faut premièrement que je parcoure avec vous les époques que je vous propose, et que, vous marquant en peu de mots les principaux événements qui doivent être attachés à chacune d'elles, j'accoutume votre esprit à mettre ces événements à leur place, sans y regarder autre chose que l'ordre des temps, ib. dans ÉPOQUE
Ce grand mot dont il fait un épouvantail à son parti, Var. 15 dans ÉPOUVANTAIL
Autre qualité assez naturelle aux conquérants, qui savent que l'épouvante fait plus de la moitié des conquêtes, Hist. III, 6 dans ÉPOUVANTE
L'aliment commence à s'amollir dans la bouche par le moyen de certaines eaux épreintes des glandes qui y aboutissent, Connaiss. II, 10 dans ÉPREINT, EINTE
La princesse palatine avait les vertus que le monde admire, inébranlable dans ses amitiés, et incapable de manquer aux devoirs humains ; la reine sa soeur en fit l'épreuve dans un temps où leurs coeurs étaient désunis, Anne de Gonz. dans ÉPREUVE
Il veut faire une dangereuse épreuve de sa liberté, Hist. II, 1 dans ÉPREUVE
L'Église d'Espagne fut mise à une nouvelle épreuve, Hist. I, 11 dans ÉPREUVE
Les dures épreuves où il met sa patience, Anne de Gonz. dans ÉPREUVE
Mon discernement est à l'épreuve de toute dissimulation, Lett. abb. 231 dans ÉPREUVE
Je crois être à toute épreuve là-dessus, Lett. Corn. 47 dans ÉPREUVE
La soumission doit être à toute épreuve, Avert. 5 dans ÉPREUVE
J'ai peine à contempler son grand coeur dans ses dernières épreuves, Duch. d'Orl. dans ÉPREUVE
Les épreuves par lesquelles ils devaient passer, Hist. II, 6 dans ÉPREUVE
Âme raisonnable, toi qui es née pour l'éternité et pour un objet éternel, tu deviens éprise et captive d'une fleur que le soleil dessèche, la Vallière. dans ÉPRIS, ISE
Celui qui n'a point été éprouvé, que sait-il ?, Politique, X, II, 7 dans ÉPROUVER
Dieu nous éprouve en toutes manières, Lett. Corn. 33 dans ÉPROUVER
Après six mille ans d'observations, l'esprit humain n'est pas épuisé ; il cherche, et il trouve encore, afin qu'il connaisse qu'il peut trouver jusqu'à l'infini, Conn. v, 8 dans ÉPUISÉ, ÉE
Quelquefois on a beau vouloir marcher ; il se sera jeté une telle humeur sur les jambes, ou tout le corps se trouvera si faible par l'épuisement des esprits, que cette volonté sera inutile, Connaiss. III, 12 dans ÉPUISEMENT
Il se prépare contre le prince quelque chose de plus formidable qu'à Rocroy ; et, pour éprouver sa vertu, la guerre va épuiser toutes ses inventions et tous ses efforts, Louis de Bourbon. dans ÉPUISER
La croix est la vraie épreuve de la foi, le vrai fondement de l'espérance, le parfait épurement de la charité, Hist. II, 6 dans ÉPUREMENT
Dieu veut épurer votre charité par les afflictions, Souff. 2 dans ÉPURER
L'or s'épure dans le feu, Hist. II, 9 dans ÉPURER
Cette purification par laquelle l'âme s'épure peu à peu, Lett. Corn. 75 dans ÉPURER
Ainsi parmi les souffrances et dans les approches de la mort, s'épure comme dans un feu l'âme chrétienne, le Tellier. dans ÉPURER
Dont les âmes se sont épurées dans la solitude, I, Paq. 1 dans ÉPURER
C'était équivalemment recevoir le décret du concile de Constance, Projet. dans ÉQUIVALEMMENT
Se soumettre aux Pères de Bâle, c'était, au fond, et, comme on parle, équivalemment recevoir le concile de Constance, Projet de réunion, Réflexions sur Molanus, 2e part. ch V, 3 dans ÉQUIVALEMMENT
Ceux de Bâle se montraient fort éloignés et des sentiments de Luther et des équivoques de Bucer, Var. IV, § 16 dans ÉQUIVOQUE
Les équivoques qu'on pourrait faire sur la divinité du fils de Dieu, Euch. 2 dans ÉQUIVOQUE
Il est bon de remarquer que le mot d'ère signifie dénombrement d'années commencé à un certain point que quelque grand événement fait remarquer, Hist. I, 7 dans ÈRE
Il érigea les veaux d'or, auxquels il donna le nom du dieu d'Israël, afin que le changement parût moins étrange, Hist. I, 6 dans ÉRIGER
Muncer entreprit de s'ériger en pasteur, Variat. 1 dans ÉRIGER
Ceux qui se laisseraient tromper ne seraient qu'un troupeau errant, Var. 1er avert. § 49 dans ERRANT, ANTE
Saint Augustin, que j'aime à citer comme celui dont le zèle pour le salut des errants a égalé les lumières qu'il avait reçues pour les combattre, Var. 1re instr. pastor. § 49 dans ERRANT, ANTE
Où allez-vous, coeurs égarés ? quoi ! même pendant la prière, vous laissez errer votre imagination vagabonde ?, Marie-Thèr. dans ERRER
Josèphe tomba dans une semblable erreur, Hist. II, 10 dans ERREUR
Ce que l'âme connaissait l'induisait à erreur, ib. II, 6 dans ERREUR
L'erreur et la nouveauté se faisaient entendre dans toutes les chaires, Reine d'Anglet. dans ERREUR
Plus soigneux d'étaler de l'érudition que de parler avec précision, Var. 12 dans ÉRUDITION
Ô éternel, veillez sur elle ; anges saints, rangez à l'entour vos escadrons invisibles, et faites la garde autour d'une princesse si grande et si délaissée, Duch. d'Orl. dans ESCADRON
On trouve la sainteté dans les emplois les plus bas, et un esclave s'élève à la perfection dans le service d'un maître mortel, pourvu qu'il y sache regarder l'ordre de Dieu, le Tellier. dans ESCLAVE
La liberté qu'on avait dans l'Église de participer ou à une ou à deux espèces, fit qu'on fut longtemps sans s'apercevoir de leur perpétuelle affectation [des Manichéens] à rejeter celle du vin consacré, Var. XI, § 12 dans ESPÈCE
C'est une espèce de prodige que, dans un si vaste empire qui embrassait tant de nations et tant de royaumes, les peuples aient été si obéissants et les révoltes si rares, Hist. III, 6 dans ESPÈCE
Il mettait l'espérance du succès dans les troupes, Hist. III, 4 dans ESPÉRANCE
Il éleva sa maison à de plus hautes espérances, ib. I, 11 dans ESPÉRANCE
L'espérance enferme ou est elle-même, selon les docteurs, une espèce de désir, Connaiss. III, 6 dans ESPÉRANCE
Qui ne sait où son rare mérite [d'une princesse] et son éclatante beauté, avantage toujours trompeur, lui firent porter ses espérances ?, Anne de Gonz. dans ESPÉRANCE
Un fils d'une si grande espérance, Hist. I, 8 dans ESPÉRANCE
Il espéra de contenter son ambition, Hist. I, 8 dans ESPÉRER
Il n'y a point d'homme plus aisé à mener qu'un homme qui espère ; il aide à la tromperie, Pensées chrét. 24 dans ESPÉRER
On espère à ce bienheureux héritage, Var. 3 dans ESPÉRER
Saint Ambroise, que le jeune empereur avait mandé pour recevoir de lui le baptême, déplora sa perte [il avait été tué avant d'être baptisé] et espéra bien de son salut, Hist. I, 11 dans ESPÉRER
Le premier de tous les esprits, c'est Dieu, souverainement intelligent, Conn. v, 13 dans ESPRIT
Dieu est esprit, dit notre Seigneur, et ceux qui l'adorent doivent l'adorer en esprit et en vérité, c'est-à-dire que cette suprême intelligence doit être adorée par l'intelligence, ib. dans ESPRIT
Ceux qui sont possédés du malin esprit, Nouv. myst. 17 dans ESPRIT
Des armées médiocres à la vérité, mais semblables à ces corps vigoureux où il semble que tout soit nerfs et où tout est plein d'esprits, Hist. III, 5 dans ESPRIT
Saint Paul appelle Dieu le père de tous les esprits, c'est-à-dire de toutes les créatures intellectuelles, capables de s'unir à lui, Conn. v, 13 dans ESPRIT
Encore que notre esprit soit de nature à vivre toujours, il abandonne à la mort tout ce qu'il consacre aux choses mortelles, Duch. d'Orl. dans ESPRIT
Ceux qui vivaient selon l'esprit, ceux qui vivaient selon la chair, Hist. I, 1 dans ESPRIT
Quand saint Paul dit que la chair convoite contre l'esprit, et l'esprit contre la chair, il entend que la partie intelligente combat la partie sensitive ; que l'esprit, capable de s'unir à Dieu, est combattu par le plaisir sensible attaché aux dispositions corporelles, Conn. v, 13 dans ESPRIT
Les Gentils s'unissent en esprit aux Juifs, Hist. II, 7 dans ESPRIT
Il voyait en esprit le rang qu'ils devaient tenir, Serm. Sept. dans ESPRIT
Jacob vit en esprit le secret de cette élection, Hist. II, 2 dans ESPRIT
Considérez la princesse, représentez-vous cet esprit qui, répandu par tout son extérieur, en rendait les grâces si vives, Duch. d'Orl. dans ESPRIT
Ceux qui se piquaient d'avoir de l'esprit, Var. 9 dans ESPRIT
Un de ces esprits remuants et audacieux qui semblent être nés pour changer le monde ; que le sort de tels esprits est hasardeux, et qu'il en paraît dans l'histoire à qui leur audace a été fatale !, Reine d'Anglet. dans ESPRIT
C'est un bon esprit qui ne se mettra pas au bien à demi, Lett. abb. 144 dans ESPRIT
Tout le monde était nourri dans l'esprit d'observer les lois, Hist. III, 3 dans ESPRIT
Il nourrit ce peuple dans l'esprit de tout entreprendre, ib. III, 7 dans ESPRIT
La chute serait trop horrible, de tomber dans une réforme où l'esprit d'illusion domine si fort, Var. XIII, § 36 dans ESPRIT
Ils ne font que prendre le vrai esprit de la réforme, Avert. 6 dans ESPRIT
Prenez l'esprit et l'intention des promesses de Jésus-Christ, Instr. 2 dans ESPRIT
Ils faisaient essai de leur liberté, Reine d'Angleterre. dans ESSAI
Enveloppez-vous dans ce voile ; vivez cachée à vous-même aussi bien qu'au monde ; et, connue de Dieu, échappez-vous à vous-même, sortez de vous-même, et prenez un si noble essor que vous ne trouviez de repos que dans l'essence éternelle du Père, du Fils et du Saint-Esprit, la Vallière. dans ESSENCE
Quel spectacle de voir et d'étudier ces deux hommes [Condé et Turenne], et d'apprendre de chacun d'eux l'estime que méritait l'autre !, Louis de Bourbon dans ESTIME
L'estime de modération qu'il avait même parmi les nôtres, Réfut. du cat. de Ferry. dans ESTIME
Cet homme [Retz] si fidèle aux particuliers, si redoutable à l'État, d'un caractère si haut qu'on ne pouvait ni l'estimer, ni le craindre, ni l'aimer, ni le haïr à demi, le Tellier. dans ESTIMER
Chose qui ne peut être révoquée sans estropier la puissance publique, Var. 10 dans ESTROPIER
Ce grand homme [Moïse] a écrit les oeuvres de Dieu avec une exactitude et une simplicité qui attire la croyance, Hist. II, 3 dans ET
Quelque temps devant la dernière désolation de Jérusalem, Solon, l'un des sept sages, donnait des lois aux Athéniens, et établissait la liberté sur la justice, Hist. I, 7 dans ÉTABLIR
Psammétique, qui devait son salut aux Ioniens et aux Cariens, les établit dans l'Égypte, fermée jusqu'alors aux étrangers, Hist. I, 7 dans ÉTABLIR
La loi qui établit cette nouvelle magistrature fut appelée la loi sacrée, et ce fut là que commencèrent les tribuns du peuple, Hist. I, 8 dans ÉTABLIR
Les rois furent bannis [de Rome], et l'empire consulaire fut établi suivant les projets de Servius Tullius, ib. dans ÉTABLIR
Servius Tullius, successeur de Tarquin, établit le cens ou le dénombrement des citoyens distribués en certaines classes, par où cette grande ville [Rome] se trouva réglée comme une famille particulière, I, 7 dans ÉTABLIR
Rome, toujours ennemie du christianisme, fit un dernier effort pour l'éteindre et acheva de l'établir, Hist. I, 10 dans ÉTABLIR
Nous lui avons vu dire, du commun consentement de tout le parti, que la supériorité du pape était un grand bien pour l'Église, qu'il la faudrait établir si elle n'était pas établie, Var. XIII, § 6 dans ÉTABLIR
Ils [les incrédules] n'ont rien ; ils n'entendent rien ; ils n'ont pas même de quoi établir le néant auquel ils espèrent après cette vie ; et ce misérable partage ne leur est pas assuré, Anne de Gonz. dans ÉTABLIR
Une partie de ces peuples que Josué chassa de leur terre s'établirent en Afrique, Hist. II, 3 dans ÉTABLIR
Pendant qu'Asaraddon et les Assyriens s'établissaient si puissamment dans la grande Asie, les Mèdes commençaient aussi à se rendre considérables, Hist. I, 7 dans ÉTABLIR
Puisque toutes ces choses s'établissent par la volonté des hommes et qu'elles sont le sujet ordinaire sur lequel ils exercent leur liberté, Libre arb. 3 dans ÉTABLIR
Il n'y a rien de plus absurde que de dire qu'il [Dieu] ne se mêle point du gouvernement des peuples, de l'établissement ni de la ruine des États, Lib. arb. 3 dans ÉTABLISSEMENT
Mérovée y fit [dans les Gaules] un plus solide établissement, Hist. I, 11 dans ÉTABLISSEMENT
Il lui fit un grand établissement malgré la jalousie des satrapes, Hist. I, 8 dans ÉTABLISSEMENT
[Nature] que sa mortalité avait reléguée au plus bas étage de l'univers, III, Annonc. 2 dans ÉTAGE
Une croix lumineuse lui parut [à Constantin] en l'air devant tout le monde.... la croix fut étalée comme la défense du peuple romain et de tout l'empire, Hist. I, 11 dans ÉTALÉ, ÉE
La fortune, trompeuse en toute autre chose, est du moins sincère en ceci, qu'elle ne nous cache pas ses tromperies ; au contraire, elle les étale dans le plus grand jour, 2e serm. pour le 4e dim. de carême, II dans ÉTALER
Ce discours vous fera paraître un de ces exemples redoutables qui étalent aux yeux du monde sa vanité tout entière, Reine d'Anglet. dans ÉTALER
Plus soigneux d'étaler de l'érudition et de jeter en l'air de grands mots, que de parler avec précision dans leurs décrets, Var. XII, § 32 dans ÉTALER
Dans une extrême disette d'eau que Marc Aurèle souffrit en Germanie, une légion chrétienne obtint une pluie capable d'étancher la soif de son armée, Hist. I, 10 dans ÉTANCHER
La cour le rappelle en vain ; il persista dans sa retraite, tant que l'état des affaires le put souffrir, encore qu'il n'ignorât pas ce qu'on machinait contre lui durant son absence, le Tellier. dans ÉTAT
Il laissa son royaume en état de s'accroître sous ses successeurs, Hist. I, 7 dans ÉTAT
La résolution de rayer M. de Cambrai de l'état de cette année, Lett. quiét. 404 dans ÉTAT
Les Athéniens affranchis dressent des statues à leurs libérateurs et rétablissent l'état populaire, Hist. I, 8 dans ÉTAT
Les ordres de la cour obligeaient l'ambassadeur à concerter toutes choses avec l'intendant, à qui la divine Providence fait faire ce léger apprentissage des affaires d'État, le Tellier. dans ÉTAT
Nous avons vu que tout l'État est en la personne du prince, Politique, VI, I, 1 dans ÉTAT
Dans le calme d'une profonde paix vous aurez des moyens de vous signaler, et vous pouvez servir l'État sans l'alarmer, comme vous avez fait tant de fois, en exposant au milieu des plus grands hasards de la guerre une vie aussi précieuse et aussi nécessaire que la vôtre, Reine d'Anglet. dans ÉTAT
La reine, qui se trouva grosse et qui ne put par tout son crédit faire abandonner ces deux siéges qu'on vit enfin si mal réussir, tomba en langueur ; et tout l'État languit avec elle, ib. dans ÉTAT
L'indifférence éteint en quelque sorte la volonté, Orais. VIII, 23 dans ÉTEINDRE
Où le culte de Dieu s'était éteint, Hist. I, 7 dans ÉTEINDRE
Sa loi ne s'éteint pas parmi ces rebelles, ib. II, 4 dans ÉTEINDRE
L'amour de la patrie et le respect des lois s'y éteint, ib. III, 7 dans ÉTEINDRE
La vérité était donc éteinte avant que la réforme parût ?, Avert. 3 dans ÉTEINT, EINTE
La tyrannie des Pisistratides est entièrement éteinte, Hist. I, 8 dans ÉTEINT, EINTE
Il obligea les Grecs à marcher sous ses étendards contre l'ennemi, Hist. III, 5 dans ÉTENDARD
Mathatias leva l'étendard de la liberté, Avert. 5 dans ÉTENDARD
Que servirait à Louis d'avoir étendu sa gloire partout où s'étend le genre humain ?, Mar. Thér. dans ÉTENDRE
La règle que je vous ai donnée s'étend à toutes les autres, Lett. abb. 52 dans ÉTENDRE
Par toute l'étendue du royaume, chacun peut faire ses plaintes, assuré de la protection du prince, le Tellier. dans ÉTENDUE
Ils seront éternellement connus par leur désertion, Var. 1re instr. past. § 10 dans ÉTERNELLEMENT
Resterez-vous là éternellement ? L'avoir [le prince de Condé] entre les mains, c'était y avoir la victoire même qui le suit éternellement dans les combats, le Tellier. dans ÉTERNELLEMENT
C'est un fait constant que l'Église chrétienne a toujours cru la divinité de Jésus-Christ, l'immortalité de l'âme et l'éternité des peines, Var. XV, § 118 dans ÉTERNITÉ
Ce grand empire qui s'était vainement promis l'éternité, Hist. III, 4 dans ÉTERNITÉ
Porter partout la terreur et étonner de ses regards étincelants ceux qui échappaient à ses coups, Louis de Bourbon. dans ÉTINCELANT, ANTE
Avant que d'avoir la moindre étincelle de l'amour de Dieu, Var. 3 dans ÉTINCELLE
Il faudrait que j'eusse quelque étincelle de ce zèle de saint Bernard, Bernard, 1 dans ÉTINCELLE
Dieu avait répandu quelques étincelles de cette lumière dans les Écritures, Hist. II, 26 dans ÉTINCELLE
C'est mon étoile, disent-ils, c'est mon ascendant, c'est l'astre puissant et bénin qui a éclairé ma nativité, qui met tous mes ennemis à mes pieds, Polit. VII, VI, 5 dans ÉTOILE
Ô nuit désastreuse ! ô nuit effroyable ! où retentit tout à coup comme un éclat de tonnerre cette étonnante nouvelle : Madame se meurt, Madame est morte !, Duch. d'Orl. dans ÉTONNANT, ANTE
La colère de Dieu le tenait dans un profond étonnement, Hist. II, 8 dans ÉTONNEMENT
On le vit étonner de ses regards étincelants ceux qui échappaient à ses coups, Louis de Bourbon dans ÉTONNER
Au conseil comme au sceau, la multitude, la variété, la difficulté des affaires n'étonnaient jamais ce grand magistrat, le Tellier dans ÉTONNER
Mon Dieu, pourquoi vois-je devant moi ce visage dont vous étonnez les réprouvés ?, 1er serm. pour le vendredi saint, III dans ÉTONNER
La voix de la nature était étouffée, Hist. II, 12 dans ÉTOUFFÉ, ÉE
On fit les derniers efforts pour étouffer cette doctrine, Lett. 209 dans ÉTOUFFER
Il aime mieux étourdir le sentiment qu'il a de ses fautes que d'avoir le chagrin de les connaître, Connaiss. I, 16 dans ÉTOURDIR
Vous devez vous étourdir et détourner le cours de vos pensées, Lett. abb. 30 dans ÉTOURDIR
Je ne puis plus soutenir ces grandes paroles par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir elle-même pour ne pas apercevoir son néant, Duch. d'Orl. dans ÉTOURDIR
Qu'est-ce donc, après tout, que leur malheureuse incrédulité, sinon une erreur sans fin, une témérité qui hasarde tout, un étourdissement volontaire et, en un mot, un orgueil qui ne peut souffrir son remède, c'est-à-dire qui ne peut souffrir une autorité légitime ?, Ann. de Gonz. dans ÉTOURDISSEMENT
Voici un étrange théologien qui veut toujours qu'un homme que Dieu fait roi ait encore besoin du peuple pour avoir ce titre, Var. 5e avert. $ 39 dans ÉTRANGE
On voulait non pas hâter, mais étrangler l'affaire, Lett. quiét. Mém. à Louis XI dans ÉTRANGLER
Quoique fils d'Abraham, il [Jésus-Christ] était devant qu'Abraham fût fait, Hist. II, 6 dans ÊTRE
Notre âme n'est pas devant notre corps, et quelque chose lui manque lorsqu'elle en est séparée, ib. dans ÊTRE
La main de Dieu fut sur lui, son règne fut court, et sa fin fut affreuse, Hist. I, 6 dans ÊTRE
Or est-il que le Fils de Dieu a voulu choisir la parole pour être l'instrument de sa grâce, Prédic. 3 dans ÊTRE
Jésus soit notre joie !, 3 Purif. dans ÊTRE
Son sang soit sur nous et sur nos enfants, Hist. II, 10 dans ÊTRE
Je dis qu'étant impossible que Dieu emprunte rien du dehors, il ne peut avoir besoin que de lui-même pour connaître tout ce qu'il connaît, Libre arb. 3 dans ÊTRE
Vous ne pouvez différer, étant important de ne vous pas arrêter davantage, Lett. quiét. 477 dans ÊTRE
Quand un Porphyre, quand un Julien l'apostat, ennemis d'ailleurs des Écritures, ont voulu donner des exemples de prédictions prophétiques, ils les ont été chercher parmi les Juifs, Hist. II, 5 dans ÊTRE
Tout ce que je vois ne sont que de vains simulacres, Brièveté. dans ÊTRE
Si notre être, si notre substance n'est rien, tout ce que nous bâtissons dessus, que peut-il être ?, Duch. d'Orl. dans ÊTRE
Avant qu'il [Dieu] eût donné l'être, rien ne l'avait que lui seul, Hist. II, 1 dans ÊTRE
Je soutiens que le temps n'est rien, parce qu'il n'a ni forme ni substance ; que tout son être n'est que couler, c'est-à-dire que tout son être n'est que de périr, et, partant, que tout son être n'est rien, Yol. de Monterby. dans ÊTRE
De peur que les peines n'étrécissent le coeur que Dieu veut dilater, Lett. abb. 208 dans ÉTRÉCIR
La glotte s'élargit ou s'étrécit selon les tons qu'elle doit former, Connaiss. II, 13 dans ÉTRÉCIR
Faibles esprits, ou plutôt coeurs étroits et entrailles resserrées, que la foi et la charité n'ont pas assez dilatées pour comprendre toute l'étendue de l'amour d'un Dieu, Anne de Gonz. dans ÉTROIT, OITE
Les rois de macédoine furent réduits à l'étroit, Hist. II, 9 dans ÉTROIT, OITE
Voyez dans quel sentier la vertu chemine doublement à l'étroit et par elle-même et par l'effort de ceux qui la persécutent, Reine d'Anglet. dans ÉTROIT, OITE
Se faire une étude d'une bagatelle, III, Vêture, 3 dans ÉTUDE
N'attendez pas de cette princesse des discours étudiés et magnifiques, Duch. d'Orl. dans ÉTUDIÉ, ÉE
Je veux exprimer ma pensée, les paroles convenables me sortent aussitôt de la bouche, sans que je sache aucun des mouvements que doivent faire, pour les former, la langue ou les lèvres, encore moins ceux du cerveau, du poumon et de la trachée-artère ; puisque je ne sais pas même naturellement si j'ai de telles parties et que j'ai eu besoin de m'étudier moi-même pour le savoir, Connaiss. III, 12 dans ÉTUDIER
Une idée intérieure à laquelle je m'étudie de me conformer, Connaiss. v, 5 dans ÉTUDIER
Ce nom nouveau du Seigneur est celui de l'eucharistie, nom composé de biens et de grâces qui nous montre, dans cet adorable sacrement, une source de miséricorde, un miracle d'amour, un mémorial et un abrégé de toutes les grâces, et le Verbe même tout changé en grâce et en douceur pour ses fidèles, Marie-Thér. dans EUCHARISTIE
Dès l'origine du christianisme, on a porté l'eucharistie aux absents, on a réservé la communion pour la donner aux malades, Var. 1re instr. past. § 41 dans EUCHARISTIE
J'ai reçu votre eulogie avec beaucoup de reconnaissance, Lett. abb. 49 dans EULOGIE
De quelque côté que vous vous tourniez, il ne vous reste plus aucune défaite, aucun subterfuge, ni aucun moyen d'évader, vous êtes pris et convaincu, 2e serm. pour le 1er dim. de l'avent, II dans ÉVADER (S')
Rien de plus licencieux, rien de plus séditieux tout ensemble, rien enfin de moins évangélique que ces évangéliques prétendus, Var. v, § 13 dans ÉVANGÉLIQUE
Et lorsqu'il est mort pour nous sur le Calvaire, victime de l'univers, il a voulu que le plus chéri de ses évangélistes remarquât qu'il mourait spécialement pour sa nation, le Tellier. dans ÉVANGÉLISTE
Saint Thomas porta l'Évangile aux Indes, Hist. II, 7 dans ÉVANGILE
Saint Kilien prêcha l'Évangile dans la Franconie, ib. I, 11 dans ÉVANGILE
Les Juifs qui avaient reçu l'Évangile, ib. II, 9 dans ÉVANGILE
Que ses douleurs l'ont rendue savante dans la science de l'Évangile, et qu'elle a bien connu la religion et la vertu de la croix, quand elle a uni le christianisme et les malheurs !, Reine d'Anglet. dans ÉVANGILE
Là périssent et s'évanouissent toutes les idoles, et celles qu'on adorait sur des autels, et celles que chacun servait dans son coeur, Hist. II, 11 dans ÉVANOUIR (S')
Leur contemplation [des philosophes] s'évaporait en vaines pensées, et leurs paroles aussi peu solides qu'elles semblaient magnifiques ...., Hist. II, 12 dans ÉVAPORER
Une lettre qui lui prépare des apologies et des évasions, Lett. quiét. 137 dans ÉVASION
Conseils marqués par le doigt de Dieu, dont l'empreinte est si vive et si manifeste dans les événements que j'ai à traiter, qu'on ne peut résister à cette lumière, Reine d'Anglet. dans ÉVÉNEMENT
On prit ces paroles pour des propos d'un homme éventé, Var. 10 dans ÉVENTÉ, ÉE
Fallut-il éventer les conseils d'Espagne et découvrir le secret d'une paix trompeuse que l'on proposait afin d'exciter la sédition pour peu qu'on l'eût différée...., le Tellier. dans ÉVENTER
Pour prendre tous les jours de ce vin, on est contraint de le laisser éventer, Déf. comm. dans ÉVENTER
Car que peuvent des évêques qui ont anéanti eux-mêmes l'autorité de leur chaire et la révérence qu'on doit à la succession, en condamnant ouvertement leurs prédécesseurs jusqu'à la source même de leur sacre, c'est-à-dire jusqu'au pape saint Grégoire et au saint moine Augustin son disciple et le premier apôtre de la nation anglaise ?, Reine d'Anglet. dans ÉVÊQUE
Il n'est pas digne d'un chrétien de ne s'évertuer contre la mort qu'au moment qu'elle se présente pour l'enlever, Mar. -Ther. dans ÉVERTUER (S')
Faisons paraître cette vérité dans son évidence, Loi de Dieu, 3 dans ÉVIDENCE
Vous ne voyez pas dans une moindre évidence comment...., Hist. III, 7 dans ÉVIDENCE
La lumière mettra en évidence leurs mauvaises oeuvres, Haine, 2 dans ÉVIDENCE
La femme lui dit : Qui voulez-vous que je vous évoque ? Évoquez-moi Samuel, répondit Saül, Polit. v, 3, 1 dans ÉVOQUER
Le reste de l'empire souffrait beaucoup sous tant d'empereurs et tant de Césars ; les officiers se multipliaient avec les princes ; les dépenses et les exactions étaient infinies, Hist. I, 10 dans EXACTION
L'exactitude qu'on avait à garder les petites choses, Hist. III, 3 dans EXACTITUDE
L'Espagne sur ce sujet [les jeûnes] a des coutumes que la France ne suit pas ; mais la reine se rangea bientôt à l'obéissance.... et l'extrême exactitude de cette princesse marquait la délicatesse de sa conscience, Mar.-Thér. dans EXACTITUDE
Ce qui paraît principalement leur avoir inspiré ce langage exagératif, c'est que, prenant pour modèle les livres attribués à saint Denys l'Aréopagite, ils en ont imité le style extraordinaire, États d'oraison, I, 2 dans EXAGÉRATIF, IVE
Je l'ai vu [le prince de Condé], et ne croyez pas que j'use ici d'exagération, je l'ai vu vivement ému des périls de ses amis ; je l'ai vu, simple et naturel, changer de visage au récit de leurs infortunes...., Louis de Bourbon. dans EXAGÉRATION
Ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines, devaient être pour cette princesse si précises et si littérales, Duch. d'Orl. dans EXAGÉRER
Il y a, sans exagérer, cinquante endroits...., Nouv. myst. 4 dans EXAGÉRER
Si je n'ai pas eu d'humbles sentiments et que j'aie exalté mon âme, Mar. Thér. dans EXALTER
Elle [Anne d'Autriche] redouble ses dévotions toujours assidues ; elle apporte de nouveaux soins à l'examen de sa conscience toujours rigoureux, Mar.-Thér. dans EXAMEN
Voilà ce qui regarde les vaines et fausses sciences ; et pour ce qui est des véritables, on excède beaucoup à s'y livrer trop, ou à contre-temps, ou au préjudice de plus grandes obligations, Concupisc. 8 dans EXCÉDER
Dieu a tout fait avec mesure, avec nombre et avec poids ; rien n'excède, rien ne manque, Polit. VII, VI, 6 dans EXCÉDER
Comme dit excellemment saint Jean Chrysostome, Parole de Dieu, 2 dans EXCELLEMMENT
[Le roi de Perse] qu'elles [les nations grecques] appelaient le grand roi ou le roi par excellence, Hist. III, 5 dans EXCELLENCE
Nous prenons plaisir de nous comparer aux autres, et nous sommes bien aises d'avoir sujet de croire que nous sommes plus excellents, dans le Dict. de BESCHERELLE. dans EXCELLENT, ENTE
Jacob excelle en tout au-dessus d'Ésaü, Hist. I, 3 dans EXCELLER
On trouve tout consterné excepté le coeur de cette princesse, Duch. d'Orl. dans EXCEPTÉ
On adorait jusqu'aux bêtes et jusqu'aux reptiles ; tout était Dieu excepté Dieu lui-même, Hist. II, 3 dans EXCEPTÉ
Il prévit à quels excès ils se porteraient, Hist. III, 5 dans EXCÈS
Le respect pour l'autorité allait jusqu'à l'excès, Hist. III, 5 dans EXCÈS
Ses débordements allèrent à l'excès, ib. II, 1 dans EXCÈS
Cette attention précède toute grâce convertissante et excitante, Avert. 2 dans EXCITANT, ANTE
Les motifs excitatifs de l'amour de Dieu, 1er écrit, I, 3 dans EXCITATIF, IVE
L'esprit, occupé de choses incorporelles, par exemple de Dieu et de ses perfections, s'y est senti excité par la considération de ses oeuvres, ou par sa parole, ou enfin par quelque autre chose dont les sens ont été frappés, Connaiss. III, 14 dans EXCITÉ, ÉE
S'il [le Saint-Esprit] agit en nous, s'il nous excite à de saints gémissements, il faut agir avec lui, gémir avec lui, avec lui s'exciter soi-même, États d'orais. III, 12 dans EXCITER
Nous distinguons les choses qui nous touchent ou nous environnent par les sensations qu'elles nous excitent, Conn. III, 8 dans EXCITER
Sans avoir besoin de la mort pour exciter sa piété, sa piété s'excitait toujours assez elle-même et prenait dans sa propre force un continuel accroissement, Mar.-Thér. dans EXCITER
Quand on réfléchit sur ses besoins et sur les actes que Dieu nous commande, ou que l'on commence à s'y exciter...., Ét. d'orais. V, 3 dans EXCITER
Quelle effroyable tempête s'est excitée en nos jours touchant la grâce et le libre arbitre !, Cornet. dans EXCITER
Les viandes frappent l'oeil ou l'odorat et en ébranlent les nerfs ; les sensations conformes s'excitent, c'est-à-dire que nous voyons et sentons les viandes par l'ébranlement des nerfs, Connaiss. III, 11 dans EXCITER
Tout ce que nous apercevons [dans la sensation], c'est qu'à la présence de certains objets, il s'excite en nous divers sentiments, par exemple, ou un sentiment de plaisir ou un sentiment de douleur, Conn. III, 8 dans EXCITER
Il [l'empereur Julien] exclut les chrétiens non-seulement des honneurs, mais des études, Hist. I, 11 dans EXCLURE
Je ne prétends pas vous exclure d'écrire pour vos affaires, Lett. quiét. 12 dans EXCLURE
Je ne vois pas que Dieu se soit exclu de s'en servir [des anges], Déf. des Var. dans EXCLURE
Qu'on ne nous objecte plus nos idolâtries comme exclusives du salut, Avert. 3 dans EXCLUSIF, IVE
Je ne pense pas qu'on puisse rien imaginer de plus contradictoire d'un côté, que de dénier aux rois l'administration de la parole et des sacrements, et de l'autre de leur accorder l'excommunication, qui, en effet, n'est autre chose que la parole céleste armée de la censure qui vient du ciel, Var. VII, § 48 dans EXCOMMUNICATION
Si quelqu'un se révolte contre l'Église et qu'il la scandalise par ses crimes ou par ses erreurs, on doit, en l'excommuniant, le retrancher du corps de l'Église an général, Var. XV, § 65 dans EXCOMMUNIER
Il s'excommunie lui-même du christianisme, I, Pent. 2 dans EXCOMMUNIER
Leur incrédulité n'a plus d'excuse, Hist. II, 10 dans EXCUSE
L'ignorance de la religion et de la police du pays n'était excusée en aucun état, Hist. III, 3 dans EXCUSÉ, ÉE
La royauté fut abolie avec des exécrations horribles contre ceux qui...., Hist. III, 7 dans EXÉCRATION
L'empereur exécuta son décret contre les images plus violement que jamais, Hist. I, 11 dans EXÉCUTER
La volonté du Seigneur demeure ferme, et, pendant que les hommes délibèrent, il ne s'exécute que ce qu'il résout, Mar.-Thér. dans EXÉCUTER
Le prince est exécuteur de la loi de Dieu, Polit. VII, III, 13 dans EXÉCUTEUR, TRICE
Le dessein me plaît, l'exécution n'est pas moins heureuse, Lett. 412 dans EXÉCUTION
Le concile en exécution de cette sentence déposa Nestorius, Hist. I, 11 dans EXÉCUTION
Il ne faut point être de ceux qui, à force d'écouter, de chercher, de délibérer, se confondent dans leurs pensées et ne savent à quoi se déterminer ; gens de grandes délibérations et de grandes propositions, mais de nulle exécution, Polit. V, II, 8 dans EXÉCUTION
Stuart, homme d'exécution et très zélé protestant, Var. 10 dans EXÉCUTION
Il y eut en une nuit 185,000 égorgés de la main d'un ange ; quoique Dieu ne fasse pas toujours des exécutions si éclatantes...., Polit. VII, V, 16 dans EXÉCUTION
Ces arrêts sont exécutoires de droit, Avert. 5 dans EXÉCUTOIRE
Un exemplaire d'une médaille, d'une estampe On en faisait [de la loi de Moïse] des exemplaires authentiques, Hist. II, 3 dans EXEMPLAIRE
Les Mèdes donnèrent à tous les sujets de ce prince efféminé [Sardanapale] l'exemple de le mépriser, Hist. I, 7 dans EXEMPLE
Rome a été un exemple de la justice de Dieu, Hist. III, 1 dans EXEMPLE
Il servit d'exemple à la sévère jalousie de Dieu, ib. II, 3 dans EXEMPLE
Vengeance dont le monde n'avait vu encore aucun exemple, Hist. II, 8 dans EXEMPLE
Vous avez perdu ces consolations qui par un charme secret faisaient oublier les maux dont la vie humaine n'est jamais exempte, Anne de Gonz. dans EXEMPT, EMPTE
Carthage, enrichie par son trafic, voyait tous ses citoyens attachés à leurs richesses et nullement exercés dans la guerre, Hist. III, 6 dans EXERCÉ, ÉE
Job, qui, livré entre les mains de Satan pour être exercé par toute sorte de peines, Hist. II, 3 dans EXERCER
Il exerça l'autorité souveraine, Hist. I, 11 dans EXERCER
Ce sera par lui-même que le peuple exercera ces actes de souveraineté [combattre son roi], encore qu'on ait supposé qu'il n'en peut exercer aucun, Var. 5e avert. § 49 dans EXERCER
La dure et impitoyable vengeance qu'il [Dieu] voulait exercer sur eux [les Amorrhéens] par les mains de son peuple élu, Hist. Il, 3 dans EXERCER
Théodoric, roi des Ostrogoths, qui laissa, quoique arien, un assez libre exercice à la religion catholique, Hist. I, 11 dans EXERCICE
On mettait dans cet entretien [des Lévites, par dîmes et oblations] un des principaux exercices de la religion et le salut de tout le peuple, Polit. VII, V, 4 dans EXERCICE
Selon ces principes [du quiétisme], il [le P. Falconi] reprend ceux qui croient que les exercices de la vie humaine interrompent l'acte d'amour continu, État d'oraison, I, 15 dans EXERCICE
Le pontife rentre en exercice avec tous les prêtres, Hist. II, 4 dans EXERCICE
Menez le blasphémateur hors du camp [pour le mettre à mort] ; il ne faut point qu'on y respire le même air que lui, et son dernier soupir, exhalé dedans, l'infecterait, Polit. VII, v, 15 dans EXHALÉ, ÉE
Une grande taille ne cherche point à se rehausser en exhaussant sa chaussure, dans LAFAYE, Synony. p. 729 dans EXHAUSSER
Nous sommes ambassadeurs pour Jésus-Christ, dit saint Paul, et Dieu exhorte par nous, Polit. VII, v, 13 dans EXHORTER
Nous vous exhortons que vous ne receviez pas en vain la grâce de Dieu, II, Pénit. 1 dans EXHORTER
C'était une magistrature extraordinaire qu'on faisait, selon l'exigence, dans tous les temps de la république, Var. 13 dans EXIGENCE
La grande expectation du public a été heureusement terminée, Lett. abb. 238 dans EXPECTATION
Par ce moyen [la division des affaires] tout s'expédie avec ordre et distinction, Polit. X, II, 4 dans EXPÉDIER
Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, une maîtresse plus impérieuse, je veux dire l'expérience, les a forcés de le croire, Reine d'Anglet. dans EXPÉRIENCE
Ses longues expériences étaient pour l'État un trésor inépuisable de sages conseils ; et sa justice, sa prudence, la facilité qu'il apportait aux affaires, lui méritaient la vénération et l'amour de tous les peuples, le Tellier. dans EXPÉRIENCE
Il ne faut pas se flatter, les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales, Reine d'Anglet. dans EXPÉRIMENTÉ, ÉE
Le désir d'expérimenter et de connaître s'appelle la concupiscence des yeux, parce que, de tous les organes, nos yeux sont ceux qui étendent le plus nos connaissances, Concupisc. 8 dans EXPÉRIMENTER
Le prince, dont les péchés sont plus éclatants, doit les expier aussi par une pénitence plus édifiante, Polit. VII, VI, 13 dans EXPIER
S'il paraît quelque mieux dans l'état du malade.... dès qu'il est expiré, la douleur éclate par les cris et les sanglots, Pensées chrét. 38 dans EXPIRÉ, ÉE
Votre commission est expirée, Par. de Dieu, I dans EXPIRÉ, ÉE
Cette fameuse explication des songes de Pharaon, Hist. I, 3 dans EXPLICATION
La foi explicite en Dieu rémunérateur, États d'orais. II, 19 dans EXPLICITE
Les points de foi qu'il faut croire explicitement pour être sauvé, États d'or. II, 19 dans EXPLICITEMENT
Souvent on s'embarrasse beaucoup, quand on ne songe, en expliquant les difficultés, qu'à éblouir le vulgaire, Var. 3e avert. § 21 dans EXPLIQUER
Je m'y suis expliqué sur l'opinion des mystiques, Lett. abb. 223 dans EXPLIQUER
Il n'était pas le seul qui s'expliquât d'un tel dessein, Avert. 5 dans EXPLIQUER
Cela s'explique de soi-même, Lett. abb. 133 dans EXPLIQUER
Nous serons forcés d'avouer qu'il y a dans la graine un principe secret d'ordre et d'arrangement, puisqu'on voit les branches, les feuilles, les fleurs et les fruits s'expliquer et se développer de là avec une telle régularité, Connaiss. IV, 2 dans EXPLIQUER
La fameuse journée du Raab où Louis renouvela dans le coeur des infidèles l'ancienne opinion qu'ils ont des armes françaises, fatales à leur tyrannie, et par des exploits inouïs devint le rempart de l'Autriche dont il avait été la terreur, Mar.-Thér. dans EXPLOIT
Un prince si exposé à tout l'univers ne donne rien aux spectateurs [dans ses derniers moments], Louis de Bourbon. dans EXPOSÉ, ÉE
La fraude de ces peuples [les Gabaonites] à qui on ne pardonna que sur un faux exposé, Polit. VII, V, 19 dans EXPOSÉ
Sous Trajan, saint Ignace, évêque d'Antioche, fut exposé aux bêtes farouches, Hist. I, 10 dans EXPOSER
Joram, leur roi légitime, pour qui ils venaient d'exposer leur vie dans une bataille sanglante, Polit. VII, VI, 2 dans EXPOSER
Les pères de Constantinople firent profession de n'exposer que la foi ancienne, dans laquelle tous les fidèles avaient été baptisés, Var. 1er avert. § 30 dans EXPOSER
Tout ce qui montre de l'ordre, des proportions et des moyens propres à faire de certains effets, montre aussi une fin expresse, un dessein formé, Connaiss. IV, 1 dans EXPRÈS, ESSE
Un jugement d'habitude est redressé par un jugement de réflexion expresse, ib. I, 8 dans EXPRÈS, ESSE
L'Écriture y est expresse [que la prière vient de Dieu], Défense de la tradition, X, 21 dans EXPRÈS, ESSE
J'envoie cet exprès pour en avertir madame, Lett. abb. 7 dans EXPRÈS, ESSE
La phalange macédonienne ne peut conserver longtemps sa solidité et sa consistance, parce qu'il lui faut des lieux propres et pour ainsi dire faits exprès, Hist. III, 6 dans EXPRÈS
Le matin elle fleurissait ; avec quelles grâces, vous le savez ; le soir nous la vîmes séchée ; et ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines devaient être pour cette princesse si précises et si littérales, Duch. d'Orl. dans EXPRESSION
La fière et imprudente jeunesse, au lieu qu'en conseillant des choses dures, elle devait du moins en tempérer la rigueur par la douceur des expressions, joignit l'insulte au refus, Polit. X, II, 9 dans EXPRESSION
La noblesse de ses expressions [de Louis XIV] vient de celle de ses sentiments ; et ses paroles précises sont l'image de la justesse qui règne dans ses pensées, Marie-Thér. dans EXPRESSION
Le nom de son fils est le nom de Verbe, Verbe qu'il engendre éternellement en se contemplant lui-même, qui est l'expression parfaite de sa vérité, son image, son Fils unique, Hist. II, 6 dans EXPRESSION
Qui cependant pourrait exprimer ses justes douleurs ? qui pourrait raconter ses plaintes ?, Reine d'Anglet. dans EXPRIMER
Le suc qui le nourrit [l'animal] est longtemps à s'exprimer [des aliments], Conn. de Dieu, II, 10 dans EXPRIMER
De la même sorte que le vin et l'huile s'expriment du raisin et de l'olive pressée, ib. dans EXPRIMER
La philosophie et les lois faisaient de beaux effets dans des naturels si exquis, Hist. III, 5 dans EXQUIS, ISE
Les rois, comme ministres de Dieu qui en exercent l'empire, sont avec raison menacés, pour une infidélité particulière, d'une justice plus rigoureuse et de supplices plus exquis...., Polit. X, VI, 3 dans EXQUIS, ISE
Dès son commencement, elle [l'Église] a montré par ses exorcismes et par ses exsufflations, qu'elle connaissait le péché originel dans les petits enfants, Var. 1re instr. past. § 22 dans EXSUFFLATION
Ce songe de Salomon était une extase où l'esprit de ce grand roi, séparé des sens et uni à Dieu, jouissait de la véritable intelligence, Politique, V, I, 1 dans EXTASE
On voit par toute la suite que la sentence de saint Antoine [ô soleil, pourquoi me troubles-tu ?] regardait un genre d'oraison extatique, États d'orais. v, 12 dans EXTATIQUE
Qu'est-ce qu'une voix ? un souffle qui se perd en l'air ; je suis une voix, un cri, si vous le voulez ; saint Jean s'exténue jusque-là, Élévat. sur les mystères, 24e semaine. dans EXTÉNUER
Les sénateurs les plus illustres, à n'en regarder que l'extérieur, différaient peu des paysans, Hist. III, 6 dans EXTÉRIEUR, EURE
Deux raisons doivent faire craindre au prince de donner trop à l'extérieur dans les exercices de la piété, Polit. VII, III, 9 dans EXTÉRIEUR, EURE
L'amour-propre parvient à l'entière extinction de l'amour de Dieu ; par la constitution de la justice de cette vie, l'amour de Dieu ne parvient jamais à l'entière extinction de l'amour-propre, Ét. d'orais. v, 29 dans EXTINCTION
Outre la difficulté de cette guerre [contre les Benjamites], il y avait encore à considérer l'extinction d'une tribu dans Israël, Polit. IX, III, 2 dans EXTINCTION
On [les mystiques] porte si avant l'extirpation du désir, qu'on ne saurait plus en former ni en arrêter un sur quoi que ce soit, États d'orais. III, 6 dans EXTIRPATION
Le désir d'extirper le cromvellisme et la doctrine qui donnait au peuple le droit de juger les rois à mort, Var. 5e avert. § 62 dans EXTIRPER
Saint Paulin, en faisant le panégyrique de sa parente sainte Mélanie, a commencé les louanges de cette veuve si renommée par la noblesse de son extraction, Or. funèbre, Gornay. dans EXTRACTION
Dieu, qui fait tout en son temps, avait choisi celui-ci pour faire cesser les voies extraordinaires, c'est-à-dire les prophéties, Hist. II, 4 dans EXTRAORDINAIRE
M. le Preux peut confesser celles qui ont coutume de s'y confesser à l'ordinaire ou à l'extraordinaire, Lett. abb. 58 dans EXTRAORDINAIRE
On dira que nos mystiques savent bien comme nous que la séparation de Dieu d'avec son paradis est impossible, et enfin qu'il faut leur laisser leurs amoureuses extravagances, États d'orais. IX, 1 dans EXTRAVAGANCE
Un homme qu'une fièvre ardente fait extravaguer, Hist. II, 11 dans EXTRAVAGUER
Et il connaissait, dans le parti [la Fronde], de ces fiers courages dont la force malheureuse et l'esprit extrême ose tout et sait trouver des exécuteurs, le Tellier. dans EXTRÊME
Ces guerres furent longues et sanglantes sous l'empire de Basile le Macédonien, c'est-à-dire à l'extrémité du IXe siècle, Var. XI, § 14 dans EXTRÉMITÉ
Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines : la félicité sans borne aussi bien que les misères, Reine d'Anglet. dans EXTRÉMITÉ
Le peuple souffrait les plus dures extrémités, Hist. II, 8 dans EXTRÉMITÉ
Ce qu'il y avait de plus grand dans le sénat [romain], est qu'on n'y prenait jamais des résolutions plus vigoureuses que dans les plus grandes extrémités, ib. III, 6 dans EXTRÉMITÉ
Il ne fallait pas pousser toutes les affaires à l'extrémité, Unité de l'Église, 2 dans EXTRÉMITÉ
On ne songeait qu'à pousser tout à l'extrémité, Var. 3 dans EXTRÉMITÉ
Rome n'en venait aux extrémités qu'après avoir épuisé les voies de douceur, Hist. III, 6 dans EXTRÉMITÉ
On voyait, et dans sa maison et dans sa conduite, tout également éloigné des extrémités, tout enfin mesuré par la sagesse, le Tellier. dans EXTRÉMITÉ
Rome réduite à l'extrémité et presque prise, Hist. I, 8 dans EXTRÉMITÉ
Je ne puis vous avouer que la seule probabilité extrinsèque, Lett. 94 dans EXTRINSÉQUE
Nous couvrons notre face devant Dieu, Hist. II, 6 dans FACE
Il rejette les orgueilleux de devant sa face, Croix, 1 dans FACE
L'iniquité couvrit toute la face de la terre, Hist. II, 1 dans FACE
Les solitudes prenaient une face riante, I, Pâq. 1 dans FACE
Quel fruit lui en revint-il, sinon de connaître par expérience le faible des grands politiques, leurs volontés changeantes ou leurs paroles trompeuses, la diverse face des temps, les amusements des promesses... ?, Anne de Gonz. dans FACE
En présence des empereurs et à la face de tout l'univers, Hist. II, 7 dans FACE
Un prophète à qui Dieu parlait face à face, Hist. II, 3 dans FACE
Affable à tous avec dignité, elle savait estimer les uns sans fâcher les autres ; et, quoique le mérite fût distingué, la faiblesse ne se sentait pas dédaignée, Duch. d'Orl. dans FÂCHER
Il leur fâchait qu'il ne déclarait pas sa toute-puissance, Serm. quinq. 1 dans FÂCHER
Je ne me fâche jamais que l'on m'écrive, Lett. Corn. 16 dans FÂCHER
La fâcherie que nous donne quelque perte de nos biens, Libre arb. 2 dans FÂCHERIE
Il ne lui dit rien de fâcheux et n'ose le reprendre, Lett. 62 dans FÂCHEUX, EUSE
Il échappait toujours à Luther quelque mot fâcheux contre Zuingle, Var. I, § 1 dans FÂCHEUX, EUSE
Cette pensée adoucit les peines de la sujétion ; et sous des maîtres fâcheux, l'obéissance n'est plus fâcheuse au vrai chrétien, Hist. II, 6 dans FÂCHEUX, EUSE
Après ces bienheureux jours, Rome eut des maîtres fâcheux, et les papes eurent tout à craindre tant des empereurs que d'un peuple séditieux, Polit. VII, VI, 14 dans FÂCHEUX, EUSE
Le prince doit, par sa constance et par sa fermeté, rendre aisé et facile l'exercice de la justice, Polit. VIII, IV, 3 dans FACILE
Il connaissait les deux visages de la justice : l'un facile dans le premier abord ; l'autre sévère et impitoyable quand il faut conclure, le Tellier. dans FACILE
À la facile audience de ce sage magistrat et par la tranquillité de son favorable visage, une âme agitée se calmait, ib. dans FACILE
Quand il [Théodose] était ému par un sentiment plus vif de colère, c'est alors qu'il se portait plus facilement à la clémence, Polit. VIII, v, 5 dans FACILEMENT
Vous apportez toutes les facilités possibles à l'union, Lett. 56 dans FACILITÉ
Sa justice, sa prudence, la facilité qu'il apportait aux affaires lui méritaient la vénération et l'amour de tous les peuples, le Tellier. dans FACILITÉ
Ce grand roi [David] eut aussi trop d'indulgence pour les entreprises d'Absalon et d'Adonias.... et son excessive facilité eut les suites qu'on sait assez, Polit. VIII, IV, 11 dans FACILITÉ
Ce qu'on voit dans l'histoire sainte est en toutes façons plus remarquable : la force prodigieuse d'un Samson...., Hist. I, 5 dans FAÇON
L'union conjugale n'est que par façon et pour la forme dans la comédie, Lett. 181 dans FAÇON
Il ne faut point s'étonner s'ils perdirent le respect de la majesté des lois ni s'ils devinrent factieux, rebelles et opiniâtres ; on énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples, Reine d'Anglet. dans FACTIEUX, EUSE
La mort lui fut nuit et jour toujours présente ; car il ne connaissait plus le sommeil.... jamais il ne fut si attentif : Je suis, disait-il, en faction, le Tellier. dans FACTION
Avec la faculté de se mouvoir, III, Vêture, 3 dans FACULTÉ
Mais que ceux qui veulent croire que tout est faible dans les malheureux et dans les vaincus ne pensent pas pour cela nous persuader que la force ait manqué à son courage ni la vigueur à ses conseils, Reine d'Anglet. dans FAIBLE
Ne vous étonnez pas, chrétiens, si je ne fais plus, faible orateur, que de répéter les paroles de la princesse palatine ; c'est que j'y ressens la manne cachée et le goût des Écritures divines..., Anne de Gonz. dans FAIBLE
La république avait son faible inévitable, Hist. III, 7 dans FAIBLE
Toutes les grandeurs ont leur faible, I, Visit. 1 dans FAIBLE
C'est ici que l'idolâtrie découvrit tout à fait son faible, Hist. II, 12 dans FAIBLE
Rome s'accroissait, mais faiblement, Hist. I, 7 dans FAIBLEMENT
Il faut prendre sur soi certaines choses décisives où l'on ne peut vous conseiller que faiblement, Polit. X, IV, 4 dans FAIBLEMENT
Les mauvais succès sont les seuls maîtres qui peuvent nous reprendre utilement et nous arracher cet aveu d'avoir failli qui coûte tant à notre orgueil, Reine d'Anglet. dans FAILLIR
Ceux qui ont faim de la justice, Nécess. 1 dans FAIM
Lamech, sorti de Caïn, avait fait le second meurtre, et on peut croire qu'il s'en fit d'autres après ces damnables exemples, Hist. II, 1 dans FAIRE
La mémoire de Joseph et des merveilles que Dieu avait faites par ce grand ministre des rois d'Égypte était encore récente, ib. II, 3 dans FAIRE
Tandis que, pour faire des soldats, il obligeait les hommes à une vie si laborieuse et si tempérante, Hist. I, 6 dans FAIRE
Tout ami dit : j'ai fait un ami, et ce lui est une grande joie, Polit. X, IV, 3 dans FAIRE
Il n'est pas jusqu'au savant Usser qui n'ait voulu, à ce qu'on prétend, faire le prophète, Variat. XIII, § 41 dans FAIRE
Elle [l'idolâtrie] faisait quelquefois la respectueuse envers la divinité, Hist. II, 12 dans FAIRE
Malgré toute la puissance romaine on voyait les chrétiens, sans révolte, sans faire aucun trouble, changer la face du monde et s'étendre par tout l'univers, Hist. II, 7 dans FAIRE
Leur attente frustrée fait leur supplice, Hist. II, 13 dans FAIRE
Huit ou neuf ans au plus, dont on pourrait disputer sur un compte de 490 ans, ne feront jamais une importante question, Hist. II, 4 dans FAIRE
Toutefois cette vérité faisait si peu un dogme universel de l'ancien peuple, que les Saducéens, sans la reconnaître, non-seulement étaient admis dans la synagogue, mais encore élevés au sacerdoce, ib. 6 dans FAIRE
L'argent faisait tout à Rome, Hist. I, 9 dans FAIRE
Les dates font tout en cette matière, ib. II, 13 dans FAIRE
Qu'est-ce que cela fait ? c'est-à-dire quelle influence cela a-t-il ? Qu'est-ce que cela fait à notre sujet ?, Nouv. myst. 10 dans FAIRE
C'était bien peu de ne faire que 100 livres à une fille qui avait apporté 8000 livres, Lett. relig. 76 dans FAIRE
À qui Strabon fait traverser l'Europe, Hist. I, 7 dans FAIRE
Quand le Seigneur vous l'aura mise entre les mains [une ville], vous passerez au fil de l'épée tout ce qu'elle aura de combattants, en épargnant les femmes, les enfants et les animaux ; vous ferez ainsi à toutes les villes éloignées, Polit. IX, V, 6 dans FAIRE
La miséricorde divine ne cesse jamais de bien faire aux hommes, Pénit. 1 dans FAIRE
Noé ne faisait que de mourir, Hist. II, 2 dans FAIRE
Il fallait cacher la pénitence avec le même soin qu'on eût fait les crimes, R. d'Anglet. dans FAIRE
Vous m'enverrez la traduction, ainsi que vous avez fait la latine, Lett. quiét. 317 dans FAIRE
Quand ils eurent résolu la mort de saint Paul, ils le livrèrent entre les mains des Romains comme ils avaient fait Jésus-Christ, Hist. II, 70 dans FAIRE
De nos jours, un imposteur s'est dit le Christ en Orient ; tous les Juifs commençaient à s'attrouper autour de lui ; ils s'imaginaient déjà qu'ils allaient devenir les maîtres du monde, quand ils apprirent que leur Christ s'était fait Turc, Hist. II, 9 dans FAIRE
Quand on a commencé à prendre ce train [une éducation vigoureuse et toute dévouée à la patrie], les grands hommes se font les uns les autres, Hist. III, 6 dans FAIRE
La proposition que vous croyez si faisable, Lett. Corn. 44 dans FAISABLE
Dieu n'est point un simple faiseur de formes et de figures dans une matière préexistante, Élévat. III, 2 dans FAISEUR, EUSE
Dans toutes les assemblées qui s'étaient tenues jusqu'alors dans le parti, dès que Luther y était et qu'il avait parlé, Mélanchthon nous apprend lui-même que les autres n'avaient qu'à se taire, et tout était fait, Var. IV, § 33 dans FAIT, AITE
Il traita durement le peuple par voie de fait, Hist. III, 7 dans FAIT
Comme mon intention est de vous faire observer dans cette suite des temps celle de la religion et celle des grands empires ; après avoir fait aller ensemble, selon le cours des années, les faits qui regardent ces deux choses...., Hist. Dessein général. dans FAIT
Après cela, quelque partie de l'histoire ancienne que vous lisiez, tout vous tournera à profit ; il ne passera aucun fait dont vous n'aperceviez les conséquences, ib. dans FAIT
M. Claude allait au fait et se présentait à la difficulté sans reculer, Conf. avec Claude, 2 dans FAIT
Il y avait plus d'ambition que de religion dans son fait, Var. 10 dans FAIT
Théglath-Phalasar, premier roi d'Assyrie ou de Ninive, qui réduisit à l'extrémité le royaume d'Israël, et détruisit tout à fait celui de Syrie, Hist. I, 7 dans FAIT
Une vive image des dangereuses insinuations et des détours fallacieux de l'esprit malin, Hist. II, 1 dans FALLACIEUX, EUSE
Dieu s'émeut plus sensiblement sur les pécheurs convertis, qui sont sa nouvelle conquête ; mais il réserve une plus douce familiarité aux justes, qui sont ses anciens et perpétuels amis, Marie-Thér. dans FAMILIARITÉ
Polybe, que son étroite familiarité avec les Romains faisait entrer si avant dans le secret des affaires, Hist. III, 6 dans FAMILIARITÉ
Quelle autre a mieux pratiqué cet art obligeant qui fait qu'on se rabaisse sans se dégrader, et qui accorde si heureusement la liberté avec le respect ? douce, familière, agréable autant que ferme et vigoureuse...., Reine d'Anglet. dans FAMILIER, IÈRE
Elle vit qu'elle allait unir la maison de France à la royale famille des Stuarts, Reine d'Anglet. dans FAMILLE
N'en doutons pas, chrétiens : Dieu a préparé dans son conseil éternel les premières familles, qui sont la source des nations, et, dans toutes les nations, les qualités dominantes qui devaient en faire la fortune ; il a aussi ordonné dans les nations les familles particulières dont elles sont composées, mais principalement celles qui devaient gouverner ces nations et en particulier, dans ces familles, tous les hommes par lesquels elles devaient ou s'élever ou se soutenir ou s'abattre, Marie-Thér. dans FAMILLE
Leurs opinions [des anabaptistes] mêlées au calvinisme ont fait naître les indépendants, qui n'ont point eu de bornes ; parmi lesquels on voit les trembleurs, gens fanatiques qui croient que toutes leurs rêveries leur sont inspirées, Reine d'Anglet. dans FANATIQUE
Rois qu'il fit et défit à sa fantaisie, Hist. I, 11 dans FANTAISIE
Sans s'effrayer de ce qu'on dirait, sans craindre, comme autrefois, ce vain fantôme des âmes infirmes dont les grands sont épouvantés plus que tous les autres, la princesse palatine parut à la cour si différente d'elle-même, Anne de Gonz. dans FANTÔME
Les hérétiques faisaient un fantôme de l'Incarnation, Var. X dans FANTÔME
Ses critiques sont farcies d'erreurs, Lett. 267 dans FARCI, IE
Sans envie, sans fard, sans ostentation, toujours grand dans l'action et dans le repos, il parut à Chantilly comme à la tête des troupes, Louis de Bourbon dans FARD
Mon discours, dont vous vous croyez peut-être les juges, vous jugera au dernier jour ; ce sera un nouveau fardeau, comme parlaient les prophètes ; et, si vous n'en sortez plus chrétiens, vous en sortirez plus coupables, Anne de Gonz. dans FARDEAU
Ils soutinrent le fardeau de tant de guerres, Hist. I, 10 dans FARDEAU
Ils ne songent point à donner des bornes à leurs passions ; au contraire, ils les traitent délicatement.... ils nourrissent ces bêtes farouches, Sermons, Vêture, Mlle de Bouillon, 2 dans FAROUCHE
Cranmer lui-même entendit raison sur ce sujet, et il écouta Calvin, qui lui parlait des illusions dont Osiandre fascinait les autres et se fascinait lui-même, Variat. VIII, § 13 dans FASCINER
Benadad était un roi timide et vain qui n'avait que du faste et de l'orgueil, Polit. IX, VI, 8 dans FASTE
Vint enfin le moment du festin fatal de la reine [Esther], dont le favori [Aman] s'était tant enorgueilli, Polit. X, III, 5 dans FATAL, ALE
Il faut encore qu'il [Alexandre] se trouve dans tous nos panégyriques ; et il semble par une espèce de fatalité glorieuse à ce conquérant qu'aucun prince ne puisse recevoir de louanges qu'il ne les partage, Louis de Bourb. dans FATALITÉ
Ces ouvrages avaient été achevés sans fatiguer les sujets, Hist. III, 3 dans FATIGUER
Si par la crainte de ce mal [le mal mêlé au bien] on voulait ôter le bien, on renverserait tout, et on ferait aussi mal que celui qui, voulant faucher l'ivraie, emporterait le bon grain avec elle, Lett. abb. 50 dans FAUCHER
On aimera mieux qu'un faussaire [un homme qui aurait fabriqué les prophéties] soit prophète, qu'Isaïe, ou que Jérémie, ou que Daniel [le soit], Hist. III, 13 dans FAUSSAIRE
Que nous nous pardonnons aisément nos fautes quand la fortune nous les pardonne !, Reine d'Anglet. dans FAUTE
Les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales, ib. dans FAUTE
À faute de trouver les lieux propres, Hist. III, 6 dans FAUTE
Je serai sans faute à Paris mercredi, Lett. quiét. 458 dans FAUTE
Cette fausse imagination [croire que Dieu ne gouverne pas les choses humaines] est détruite par la claire notion qu'on a de Dieu, Lib. arb. 3 dans FAUX, FAUSSE
Il est faux d'abord qu'un soldat chrétien soit coupable de la mort de Julien ; aucun historien ni païen, ni chrétien, ne le dit, Var. 1er disc. § 7 dans FAUX, FAUSSE
Ce lui serait trop d'affaire de chercher des faux-fuyants à tous les mauvais pas où il s'engage, Avert. 6 dans FAUX-FUYANT
C'est la question que l'auteur suppose sans preuve décidée en sa faveur, Var. 2e instr. § 83 dans FAVEUR
Il écrivit au sénat en faveur des chrétiens, Hist. I, 10 dans FAVEUR
Les Juifs rétablissaient leur temple et commençaient à relever Jérusalem sous les favorables édits des rois de Perse, Polit. X, III, 2 dans FAVORABLE
Les stoïciens, qui leur étaient opposés [aux épicuriens], contre lesquels saint Paul disputa aussi, n'avaient pas une opinion plus favorable à la divinité, puisqu'ils faisaient un dieu de leur sage et même le préféraient à leur Jupiter, Polit. VII, II, 4 dans FAVORABLE
Et vous, prince, qui l'avez tant honorée pendant qu'elle était au monde ; qui, favorable interprète de ses moindres désirs, continuez votre protection et vos soins à tout ce qui lui fut cher, Anne de Gonz. dans FAVORABLE
Soit que la conversion de ces âmes autrefois si favorisées surpasse toute la mesure des dons ordinaire, et demande, pour ainsi parler, le dernier effort de la puissance divine...., Anne de Gonz. dans FAVORISÉ, ÉE
Ils disent dans leur coeur : il n'y a pas de Dieu ; ils voudraient pouvoir réduire au néant cette source féconde de l'être, Sermons, Nécess. de travailler à son salut, 1 dans FÉCOND, ONDE
La nature de Dieu est féconde, son amour et sa charité l'est aussi ; je dis que sa nature est féconde ; et c'est elle qui donne ce Fils éternel, qui est son image vivante ; mais, si sa fécondité naturelle a fait naître ce divin Fils dans l'éternité, son amour lui en donne d'autres qu'il adopte tous les jours dans le temps, Sermon pour la fête du rosaire dans FÉCOND, ONDE
Son heureuse fécondité resserrait tous les jours les liens de leur amour mutuel, Reine d'Angl. dans FÉCONDITÉ
Ce n'était pas le désir de satisfaire les sens, mais l'amour de la fécondité qui présidait à ces chastes mariages, Var. Déf. 1er disc. § 66 dans FÉCONDITÉ
Le Nil portait partout la fécondité, Hist. III, 3 dans FÉCONDITÉ
La fécondité de la terre et celle des animaux est une source inépuisable des vrais biens ; l'or et l'argent ne sont venus qu'après, pour faciliter les échanges, Polit. X, I, 10 dans FÉCONDITÉ
Il y a deux fécondités : la première dans la nature, la seconde dans la charité, Sermon pour la fête du rosaire dans FÉCONDITÉ
Perd-on un appui quand on jette un roseau fêlé qui, loin de nous soutenir, nous percerait la main si nous voulions nous y appuyer ?, Sermons, Oblig. de l'état religieux, 1 dans FÊLÉ, ÉE
Si ce ne sont là des rébellions et des félonies manifestes, je n'en connais plus dans les histoires, Variat, Déf. 1er disc. § 27 dans FÉLONIE
C'étaient principalement des femmes qui dogmatisaient sous le voile de la sainteté.... on ne les épargna pas sous prétexte qu'elles étaient femmes et qu'elles étaient ignorantes, États d'oraison, I, 11 dans FEMME
Ô mère, ô femme, ô reine admirable et digne d'une meilleure fortune, si les fortunes de la terre étaient quelque chose !, Reine d'Angl. dans FEMME
Une femme forte, pleine d'aumônes et de bonnes oeuvres, précédée, malgré ses désirs, par celui que tant de fois elle avait cru devancer, le Tellier. dans FEMME
Considérez ce que peut dans les maisons la prudence d'une femme sage pour les soutenir, pour y faire fleurir dans la piété la véritable sagesse et pour calmer des passions violentes qu'une résistance emportée ne ferait qu'aigrir, Marie-Thér. dans FEMME
C'était la femme prudente qui est donnée proprement par le Seigneur, ib. dans FEMME
Leur erreur découverte était à demi vaincue par sa propre absurdité ; c'est pourquoi ils s'attaquaient à des ignorants, à des gens de métier, à des femmelettes, à des paysans, et ne leur recommandaient rien tant que ce secret mystérieux, Variat. XI, § 32 dans FEMMELETTE
Un joug de fer est sur leur tête, Hist. II, 13 dans FER
Il [Dieu] nous rejettera de devant sa face, et le ciel deviendra de fer sur nos têtes, Sermons, jubilé, Pénit. 1 dans FER
Comme les os se rendent plus fermes dans les endroits des ruptures, Sermons, jubilé, Pénitence, I dans FERME
L'artère, qui devait avoir un battement si continuel et si ferme, Connaiss. II, 8 dans FERME
Vous trouverez de la consistance au milieu de l'inconstance des choses humaines.... vous demeurerez immuables comme si tout faisait ferme sous vos pieds, Panég. St Benoît, 2 dans FERME
Tenons ferme dans l'espérance, Sermons, Ascension. 1 dans FERME
Il se fait dans le coeur une fermentation du sang, Conn. de Dieu, II, 9 dans FERMENTATION
On peut penser que le coeur mêle dans le sang une matière, quelle qu'elle soit, capable de le fermenter, Connaiss. II, 9 dans FERMENTER
Nous sommes demeurés d'accord que nous étions obligés de part et d'autre de travailler de tout notre pouvoir à remédier au schisme qui nous sépare, et à fermer une si grande plaie, Projet de réunion des protestants, récit. dans FERMER
La réflexion qui va fermer ce discours, 1er sermon, Concept. 1 dans FERMER
Les bras et les mains sont, en divers endroits, divisés par plusieurs articulations qui, jointes à la fermeté des os, leur servent pour faciliter le mouvement et pour serrer les corps grands et petits, Connaiss. II, 2 dans FERMETÉ
Une fausse fermeté conseillée à Roboam par de jeunes gens sans expérience lui fit perdre dix tribus, Politique, IV, II, 2 dans FERMETÉ
Saint-François entre tous les autres lui parut [à Luther] un homme admirable, animé d'une merveilleuse ferveur d'esprit, Var. III, § 50 dans FERVEUR
Toutes ces pieuses observances avaient dans la reine l'effet bienheureux que l'Église même demande : elle se renouvelait dans toutes les fêtes, Mar.-Thér. dans FÊTE
Présentez les bonnes fêtes de ma part au cardinal, Lett quiét. 455 dans FÊTE
Balthasar fait une fête solennelle, Hist. II, 4 dans FÊTE
Nous allons voir comme on faisait prendre feu à Luther, Var. 6 dans FEU
La ville était prise, le feu était déjà de tous côtés, Hist. II, 8 dans FEU
Nabuchodonosor fit mettre le feu dans le temple, Hist. II, 8 dans FEU
Ou la princesse palatine portera la lumière dans vos yeux, ou elle fera tomber, comme un déluge de feu, la vengeance de Dieu sur vos têtes, Anne de Gonz. dans FEU
Il l'empêche d'y mettre tout à feu et à sang, Hist. I, 11 dans FEU
Il ne s'agissait de rien moins que d'allumer le feu de la guerre civile, Var. 10 dans FEU
Les disputes d'Arminius mettaient en feu toutes les Provinces-Unies, Var. XIII, § 1 dans FEU
À considérer la composition de toute la masse du coeur, les fibres et les filets dont il est tissu, et la manière dont ils sont tors, on le reconnaît pour un muscle, Connaiss. II, 3 dans FIBRE
Ce qui arrache jusqu'aux moindres fibres de la doctrine de Pélage, Avert. 2 dans FIBRE
Et, coupant jusqu'aux moindres fibres qui soutiennent encore ce malheureux arbre, je le précipiterai de son haut, et le jetterai dans la flamme, Sermons, Nécessité de la pénitence, 1 dans FIBRE
Elle y perdait [dans la lecture de l'histoire] insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros ; et, soigneuse de se former sur le vrai, elle méprisait ces froides et dangereuses fictions, Duch. d'Orl. dans FICTION
Les Écossais, à qui il [Charles 1er] sedonne, le livrent aux parlementaires anglais ; et les gardes fidèles de nos rois trahissent le leur, Reine d'Anglet. dans FIDÈLE
Fidèle en ses paroles, incapable de déguisement, sûre à ses amis, Duch. d'Orl. dans FIDÈLE
Cette fidélité qu'il garde à ses serviteurs, Hist. II, 6 dans FIDÉLITÉ
Ils avaient été obligés à lui jurer fidélité, Hist. II, 8 dans FIDÉLITÉ
De sorte qu'on peut assurer comme une vérité incontestable que la doctrine qui nous oblige à pousser la fidélité envers les rois jusqu'aux dernières épreuves, est également établie dans l'ancien et dans le nouveau peuple, Var. 5e avert. § 26 dans FIDÉLITÉ
Ils déchargent tout leur fiel sur l'homme, II, Démons, 2 dans FIEL
Osée, roi d'Israël, s'était fié au secours de Sabacon, Hist. I, 7 dans FIER
S'ils voulaient se fier à la compagnie [au sénat de Rome] de la réparation, Hist. III, 6 dans FIER
Combien reçut-il d'avis secrets que sa vie n'était pas en sûreté ! et il connaissait, dans le parti, de ces fiers courages dont la force malheureuse et l'esprit extrême ose tout et sait trouver des exécuteurs, le Tellier. dans FIER, IÈRE
Convertissez-vous de bonne heure ; n'attendez pas que la maladie vous donne ce conseil salutaire ; que la pensée en vienne de Dieu et non de la fièvre, 4e sermon, Car. Pénit. 3 dans FIÈVRE
Une goutte de venin entrée dans le sang en fige toute la masse et nous cause une mort certaine, Connaiss. II, 9 dans FIGER
Celle [l'humeur] qui est rouge, qu'on voit à la fin se figer dans une palette, et qui en occupe le fond, est celle qu'on appelle proprement le sang, Connais. II, 9 dans FIGER
Croire la divinité figurable, en attacher la vertu au bois, à la pierre et aux métaux, Polit. VII, II, 4 dans FIGURABLE
Enfin, comme il en fut tout à fait déchu, il se résolut à dire ce qu'il avait dans le coeur, et à se donner la figure d'un martyr, Var. VII, § 103 dans FIGURE
Pourvu qu'on trouve le moyen de faire figure dans le monde, Variat. 15 dans FIGURE
Quand j'appellerais à mon secours les expressions les plus fortes et les figures les plus violentes de la rhétorique, je ne puis assez expliquer quelle sera la confusion de ceux dont les crimes scandaleux ont déshonoré le ciel et la terre, Sermons, Jugement dernier, 2 dans FIGURE
Tant qu'on soutiendra que le pain n'est le corps de Jésus-Christ qu'en figure, assurément on ne dira pas avec l'article de Smalcade, que le pain, etc...., Var. IV, § 37 dans FIGURE
Jérusalem fut la figure de l'Église, Hist. III, 9 dans FIGURE
On leur eût donné pour règle d'entendre figurément les passages de l'Écriture, Var. 15 dans FIGURÉMENT
Presque tous [les prophètes], ils ont souffert persécution pour la justice, et ont figuré dans leurs souffrances l'innocence et la vérité persécutées en notre Seigneur, Hist. II, 4 dans FIGURER
Cette femme vaine et ambitieuse.... qui traîne sur elle en ses ornements la subsistance d'une infinité de familles ; qui porte, dit Tertullien, en un petit fil autour de son cou, des patrimoines entiers, Sermon, l'Honneur, I dans FIL
Ce n'est pas s'opposer à un fleuve ni bâtir une digue en son cours pour rompre le fil de ses eaux, III, Vêture, 4 dans FIL
À considérer la composition de toute la masse du coeur, les fils et les filets dont il est tissu et la manière dont ils sont tors, on le reconnaît pour un muscle, Con. II, 2 dans FILET
À moins d'être fort exercé dans les Écritures, on avait peine à se tirer des filets qu'ils tendaient, Var. XI, § 144 dans FILET
Une vraie fille de l'Église, non contente d'en embrasser la sainte doctrine, en aime les observances, où elle fait consister la principale partie des pratiques extérieures de la piété, Marie-Thér. dans FILLE
La censure tire à sa fin, Lett. quiét. 71 dans FIN
Pour mettre fin aux désordres, Hist. 1, 9 dans FIN
Au jour de sa transfiguration, il [Jésus] s'entretient de la fin tragique qu'il devait faire à Jérusalem, Serm. I, Quinq. 2 dans FIN
Ce qui est désiré pour l'amour de soi-même et à cause de sa propre bonté s'appelle fin, Connaiss. I, 18 dans FIN
C'est à bonne fin [que je le fais], Lett. 253 dans FIN
Je vous envoie à toute fin le procès-verbal, Lett. quiét. 486 dans FIN
Cette nation connut la vraie fin de la politique, Hist. III, 3 dans FIN
Voilà sérieusement où en viennent les fins réformés : ils prononcent sans restriction que le prince n'a aucun droit sur les consciences, Déf. des Variations, 4 dans FIN, FINE
Il [le temps] nous dérobe si subtilement que nous ne sentons pas son larcin ; il nous mène si finement aux extrémités opposées, que nous y arrivons sans y penser, 4e sermon, Carême, Pénit. 3 dans FINEMENT
Je ne voudrais pas faire finesse de tout, Lett. abb. 247 dans FINESSE
On les voit [les animaux] attaquer et se défendre aussi industrieusement qu'on le puisse imaginer, ruser même ; et, ce qui est plus fin encore, prévenir les finesses, comme il se voit tous les jours à la chasse, où les animaux semblent montrer une subtilité exquise, Connaiss. V, 1 dans FINESSE
Ce que j'appelle ici mauvaises finesses, ne sont pas seulement les finesses grossières ou les raffinements trop subtils, mais en général toutes les finesses qui usent de mauvais moyens, Politique, V, II, 9 dans FINESSE
Il est clair que tout corps est fini, nous en voyons et nous en touchons les bornes certaines, Lib. arb. 4 dans FINI, IE
Satisfaire une âme dont les désirs ne sont pas finis et qui ne se peut reposer qu'en Dieu, Sermons, 3e dim. après Pâq. Provid. préambule. dans FINI, IE
Comptons donc comme très court, chrétiens, ou plutôt comptons comme un pur néant tout ce qui finit, Letellier. dans FINIR
Il est ainsi, chrétiens : tout ce qui se mesure finit ; et tout ce qui est né pour finir n'est pas tout à fait sorti du néant où il est sitôt replongé, Duch. d'Orl. dans FINIR
Là est le terme du voyage ; là se finissent les gémissements ; là s'achève le travail de la foi, le Tellier. dans FINIR
Quel astre brille davantage dans le firmament que le prince de Condé n'a fait dans l'Europe ?, Louis de Bourbon. dans FIRMAMENT
Des yeux trop fixement arrêtés sur le soleil y souffrent beaucoup, Connaiss. I, 17 dans FIXEMENT
Considérez le soleil avec quelle impétuosité.... cependant vous n'ignorez pas que Dieu ne l'ait fixé autrefois au milieu du ciel, à la seule parole d'un homme [Josué], 1er serm. Conception, 1 dans FIXER
Chrétiens, Jésus va mourir ; il baisse la tête, ses yeux se fixent, il passe, il expire ; c'en est fait, il a rendu l'âme, 3e serm. Passion de J. C. 3 dans FIXER
Malheur à la créature qui ne se voit point en Dieu, et qui, se fixant en elle-même, se sépare de la source de son être !, Concupisc. 24 dans FIXER
Flamme errante et volage, qui ne prend pas à sa matière, mais qui court légèrement par-dessus, et que le moindre souffle éteint tellement que tout s'en perd en un instant, Sermons, Prédic. évangél. 3 dans FLAMME
Vous persévérez à retenir ce bien mal acquis, et je vois toujours dans vos coffres, dit le saint prophète, cette flamme dévorante, ce trésor d'iniquité, ce bien mal acquis qui renversera peut-être votre maison, et sans doute donnera la mort à votre âme, 3e serm. pour le 1er dim. de l'Avent, I dans FLAMME
Les discours qui tendent à allumer de telles flammes, Lett. 181 dans FLAMME
Il a vu la nature humaine toute de flamme pour d'autres objets, II, Annonc. 1 dans FLAMME
Les biens qui flattent les sens, Hist. II, 6 dans FLATTER
La distribution dont il flattait le peuple, Hist. I, 9 dans FLATTER
Il ne faut pas se flatter, les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales, Reine d'Anglet. dans FLATTER
On ne peut néanmoins se défaire d'une idée flatteuse dont on s'est laissé agréablement prévenir, Var. V, § 30 dans FLATTEUR, EUSE
Tout flatteur, quel qu'il soit, est toujours un animal traître et odieux, Var. 5e avert. § 31 dans FLATTEUR, EUSE
M. Jurieu nous parle ici des flatteurs des princes, et il ne songe pas aux flatteurs des peuples, ib. dans FLATTEUR, EUSE
Ô Dieu, que nous recevons mal les afflictions !.... notre faiblesse gémit sous les fléaux de Dieu, et notre coeur endurci ne se change pas, 1er serm. quinquag. 2 dans FLÉAU
La grâce fléchit les coeurs les plus endurcis, Lett. 249 dans FLÉCHIR
Tout genou fléchira devant lui [Jésus-Christ], Hist. II, 4 dans FLÉCHIR
Tout fléchit sous un si grand capitaine, Hist. I, 10 dans FLÉCHIR
Le concile si ferme fléchit par violence, Hist. I, 11 dans FLÉCHIR
Tout genou se fléchit devant lui [Jésus-Christ] dans le ciel, sur la terre et dans les enfers, Sermons, Ascens. Préambule. dans FLÉCHIR
Aussi Rome a-t-elle flétri par décret exprès cet écrit [le Moyen court] du père Falconi, Ét. d'orais. I, 19 dans FLÉTRIR
On aura de grands ménagements pour ne pas flétrir un archevêque, Lett. quiét. 166 dans FLÉTRIR
À quoi es-tu réduite, âme raisonnable ? toi qui étais née pour l'éternité et pour un objet immortel, tu deviens éprise et captive d'une fleur que le soleil dessèche, d'une vapeur que le vent emporte, en un mot d'un corps qui par la mortalité est devenu un empêchement et un fardeau à l'esprit, la Vallière. dans FLEUR
Ils [les voluptueux] ne parlent que de fleurs, que de festins, que de danses, que de passe-temps : couronnons nos têtes de fleurs, avant qu'elles soient flétries, Sermons, Impén. finale, 3 dans FLEUR
Nous nous sommes plaints que la mort, ennemie des fruits que nous promettait la princesse, les a ravagés dans la fleur, Duch. d'Orl. dans FLEUR
Vous parlerai-je de la mort de ses chers enfants....Représentons-nous ce jeune prince que les Grâces semblaient elles-mêmes avoir formé de leurs mains ; pardonnez-moi ces expressions ; il me semble que je vois encore tomber cette fleur, Marie-Thér. dans FLEUR
La mort ternit dans les plus beaux corps toute cette fleur de beauté, Sermons, III, Profess. 1 dans FLEUR
Ce qu'il [Dieu] peut faire de mieux [pour ses serviteurs], c'est de répandre mille amertumes sur tous leurs plaisirs, de ne leur permettre pas de s'y reposer, de secouer et d'abattre cette fieur du monde qui leur rit trop agréablement, 2e sermon pour l'Exalt. de la sainte croix, 1 dans FLEUR
Madame a passé du matin au soir, ainsi que l'herbe des champs ; le matin elle fleurissait, avec quelle grâce vous le savez ! le soir nous la vîmes séchée, Duch. d'Orl. dans FLEURIR
Le règne où fleurissent la piété, la justice...., Hist. I, 6 dans FLEURIR
Faire fleurir l'agriculture, ib. III, 5 dans FLEURIR
Hésiode fleurissait trente ans avant lui, Hist. I, 6 dans FLEURIR
La réputation toujours fleurissante de ses écrits, Disc. Acad. dans FLEURIR
De même que ces fleuves tant vantés demeurent sans nom et sans gloire, mêlés dans l'Océan avec les rivières les plus inconnues, Duch. d'Orl. dans FLEUVE
Ce n'est pas s'opposer à un fleuve que de faire des levées, que d'élever des quais sur ses rives, pour empêcher qu'il ne déborde et ne perde ses eaux dans la campagne, Sermons, Vêture, Mlle de Bouillon, 1 dans FLEUVE
Nous l'avons vu retiré dans sa maison, où il conserva la tranquillité parmi les incertitudes des émotions populaires et d'une cour agitée ; et, résigné à la Providence, il vit sans inquiétude frémir à l'entour les flots irrités, le Tellier. dans FLOT
La mer est habitée par les hommes ; la terre lui envoie, dans des villes flottantes, comme des colonies de peuples errants qui, sans autre rempart que d'un bois fragile, osent se commettre à la fureur des tempêtes, 2e sermon, quinquag. Préambule. dans FLOTTANT, ANTE
Ordinairement ils [les catholiques] négligent trop les livres de controverse ; appuyés sur la foi de l'Église, ils ne sont pas assez soigneux de s'instruire dans les ouvrages où leur foi serait confirmée, et où ils trouveraient les moyens de ramener les errants, Confér. avec Claude, avertissement. dans FOI
Les histoires grecques font foi que cette philosophie venait d'Orient, Hist. II, 5 dans FOI
Ils ajoutaient foi aux fausses prédictions, Hist. II, 8 dans FOI
Si l'on vous presse d'aller à Paris, marchez en foi, Lett. Corn. 65 dans FOI
Si jamais l'on peut dire que la voie du chrétien est étroite, c'est, messieurs, durant les persécutions ; car que peut-on imaginer de plus malheureux que de ne pouvoir conserver la foi, sans s'exposer au supplice, ni sacrifier sans trouble, ni chercher Dieu qu'en tremblant ?, Reine d'Anglet. dans FOI
Nous voyons en Louis non un roi, mais un serviteur de Jésus-Christ et un prince qui s'élève au-dessus des hommes plus encore par la foi que par sa couronne, Marie-Thér. dans FOI
Les gages de l'amour divin, en eux-mêmes, sont indépendants de notre foi ; seulement il faut notre foi pour en profiter, Var. IX, § 32 dans FOI
Pour être assuré d'avoir cette foi vive qui opère la véritable conversion du coeur, il faudrait être assuré que le péché ne règne plus en nous, ib. I, § 16 dans FOI
Une foi vive est le fondement de la stabilité que nous admirons ; car d'où viennent nos inconstances, si ce n'est de notre foi chancelante ?, Marie-Thér. dans FOI
La foi est donc un soutien, mais des choses qu'on doit espérer ; c'est une pleine conviction de ce qui ne paraît pas, ib. dans FOI
Mais qui eût pu refuser l'eucharistie à l'innocence, et Jésus-Christ à une foi si vive et si pure ?, ib. dans FOI
Siècle vainement subtil.... où tant d'âmes insensées cherchent leur repos dans le naufrage de la foi, et ne font d'effort contre elles-mêmes que pour vaincre, au lieu de leurs passions, les remords de leur conscience, Ann. de Gonz. dans FOI
Croyons donc avec saint Jean en l'amour d'un Dieu ; la foi nous paraîtra douce, en la prenant par un endroit si tendre, Anne de Gonz. dans FOI
Il faut imposer silence à nos pensées, à nos discours et à notre raison, et entrer avec Moïse dans la nuée, c'est-à-dire dans les saintes ténèbres de la foi, pour connaître Dieu et ses vérités, 1er serm. Quinquag. 1 dans FOI
Ses aumônes se répandaient de toutes parts jusqu'aux dernières extrémités de ses trois royaumes ; et, s'étendant, par leur abondance, même sur les ennemis de la foi, elles adoucissaient leur aigreur et les ramenaient à l'Église, Reine d'Anglet. dans FOI
Nous croyons, dit l'apôtre, et nous confessons l'amour que Dieu a pour nous ; c'est là toute la foi des chrétiens ; c'est la cause et l'abrégé de tout le symbole, Anne de Gonz. dans FOI
Il faisait infinies fois des prières séditieuses, Var. 10 dans FOIS
Je vous prie de vous désabuser une fois pour toutes de la pensée où vous êtes, Lett. abb. 71 dans FOIS
Elle retire ses chers enfants, et confesse à cette fois que, parmi les plus mortelles douleurs, on est encore capable de joie, Reine d'Anglet. dans FOIS
Elle se montre au monde à cette fois, mais ce fut pour lui déclarer qu'elle avait renoncé à ses vanités, Anne de Gonz. dans FOIS
Race infidèle, me connaissez-vous à cette fois ? suis-je votre roi, suis-je votre juge, suis-je votre Dieu ?, ib. dans FOIS
Il ne trouve pas de meilleur moyen que de fomenter les factions, Hist. II, 7 dans FOMENTER
Une dangereuse et libertine critique se fomentait parmi nous ; quelques auteurs catholiques s'en laissaient infecter, dans le Dict. de DOCHEZ. dans FOMENTER
Un orgueil foncier qui étouffe la vertu dès sa semence, et, ne cessant de la persécuter, la corrompt non-seulement quand elle est née, mais encore quand elle semble avoir pris son accroissement et sa perfection, Concupisc. 31 dans FONCIER, IÈRE
Examiner jusqu'à quel point Dieu a voulu que nous connussions le secret de son ouvrage, et s'il ne voit pas dans la nature des corps comme dans celle des esprits quelque chose de plus caché et de plus foncier, pour ainsi dire, que ce qu'il en a découvert à notre faible raison, 6e avert. 29 dans FONCIER, IÈRE
Le discernement est la principale fonction du juge, et la qualité nécessaire du jugement, Sermons, Providence, 1 dans FONCTION
L'âme est indivisible, et on peut bien en diviser l'opération, mais non pas la partager dans son fond, Conn. III, 2 dans FOND
En vertu de la sensation précisément prise, nous ne connaissons rien du tout du fond de l'objet, ib. 8 dans FOND
Mais, pour dire la vérité dans toute son étendue, ce n'est ni l'erreur ni la vanité qui ont inventé ces noms magnifiques [de grandeur et de gloire] ; au contraire, nous ne les aurions jamais trouvés, si nous n'en avions porté le fond en nous-mêmes, Duch. d'Orl. dans FOND
Il est temps de faire voir que tout ce qui est mortel, quoi qu'on ajoute par le dehors pour le faire paraître grand, est, par son fond, incapable d'élévation, ib. dans FOND
Le culte des hommes morts faisait presque tout le fond de l'idolâtrie, Hist. II, 6 dans FOND
L'humilité qui faisait le fond du christianisme, ib. 12 dans FOND
Le divin est le fond de ces livres, ib. 13 dans FOND
Jamais ils ne connurent le fond de l'art militaire, ib. III, 5 dans FOND
Pénétrons le fond de ses artifices, Hist. II, 1 dans FOND
Nous trouverons le fond d'un si grand mystère, ib. II, 10 dans FOND
En ne me disant pas les choses assez à fond, Lett. Corn. 34 dans FOND
C'était alors non-seulement un des points fondamentaux, mais encore, parmi les fondamentaux, un des premiers, Var. x, § 6 dans FONDAMENTAL, ALE
Le grand empire dont il [Cyrus] a été le fondateur, Hist. I, 7 dans FONDATEUR, TRICE
La théologie de Grotius est fondée en raison et en pratique, Avert. 6 dans FONDÉ, ÉE
Ni l'édifice n'est plus solide que le fondement, ni l'accident attaché à l'être, plus réel que l'être même, Duch. d'Orl. dans FONDEMENT
Ils posèrent les fondements du second temple, Hist. I, 8 dans FONDEMENT
Il pose les fondements de son Église, Hist. II, 6 dans FONDEMENT
Il jeta les fondements d'un grand empire, ib. 7 dans FONDEMENT
L'histoire du peuple de Dieu qui fait le fondement de la religion, Hist. Dessein gén. dans FONDEMENT
Voilà comme ces hypocrites abusaient de l'Écriture sainte, et avec leur feinte douceur renversaient tous les fondements de l'Église et des États, Var. XI, § 94 dans FONDEMENT
Les arts.... qui servaient de fondement à la vie humaine, Hist. I, 1 dans FONDEMENT
Elle [la vie] vous manquera comme un faux ami au milieu de vos entreprises ; et vous faites fondement sur elle comme si elle était bien sûre et fidèle à ceux qui s'y fient, 1er sermon, Purification, 1 dans FONDEMENT
Toutes vos peines sont sans fondement, Lett. Corn. 89 dans FONDEMENT
N'y ayant rien ni de plus libre ni de plus indépendant qu'un homme qui sait vivre de peu, et qui, sans rien attendre de la protection ou de la libéralité d'autrui, ne fonde sa subsistance que sur son industrie et sur son travail, Hist. III, 6 dans FONDER
Je suis obligé d'avertir que nos mystiques se fondent principalement sur une opinion de l'école, qui met l'essence de la charité à aimer Dieu, comme on parle, sans retour sur soi, sans attention à son éternelle béatitude, Ét. d'orais. III, 8 dans FONDER
Le peuple, dans tous les temps et dans toutes les difficultés, ne se fonde que sur Moïse, Hist. II, 3 dans FONDER
Il se fonda sur les anciennes prophéties, ib. 9 dans FONDER
Ce trait de feu qui fait fondre la cire, Lett. Abb. 94 dans FONDRE
Comme une colonne dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, lorsque ce grand édifice qu'elle soutenait fond sur elle sans l'abattre...., Reine d'Anglet. dans FONDRE
Qu'est devenue cette redoutable cavalerie qu'on voit fondre sur l'ennemi avec la vitesse d'un aigle ?, Anne de Gonz. dans FONDRE
Quand je considère le peu de fonds que je trouve en moi, Lett. 22 dans FONDS
Si je dis que l'homme n'a rien de son propre fonds que l'iniquité, je confesse la langueur de notre nature, Réfut. du catéch. 1re vérité, 2e sect. ch. 10 dans FONDS
Comme il n'y a point de fontaine dont la course soit si tranquille, à laquelle on ne fasse prendre par la résistance la rapidité d'un torrent, Sermon pour le 9e dim. après la Pentec. 2 dans FONTAINE
En ce jour, au jour du Sauveur, en ce jour où la bonté paraîtra au monde, il y aura une fontaine ouverte à la maison de David et aux habitants de Jérusalem, pour la purification du pécheur, 2e sermon, Divinité de la relig. 3 dans FONTAINE
Comme la divinité très auguste a une source et une fontaine de divinité, ainsi que parlent les Pères grecs...., Sermons, Sainte Trinité, préambule. dans FONTAINE
Les deux extrémités [du muscle] ont plus de force, parce que l'une soutient le muscle, et que par l'autre, c'est-à-dire par le tendon, qui est aussi le plus fort, s'exerce immédiatement le mouvement, Connaiss. II, 2 dans FORCE
Criant de toute sa force, Hist. II, 8 dans FORCE
C'était [se retirer] la résolution qu'il avait prise dans sa dernière maladie ; et, plutôt que de voir languir les affaires avec lui, si ses forces ne lui revenaient, il se condamnait, en rendant les sceaux, à rentrer dans la vie privée, Letellier. dans FORCE
Il leur a paru [aux libertins] que c'était une contrainte importune de reconnaître qu'il y eût au ciel une force supérieure qui gouvernât tous nos mouvements et châtiât nos actions déréglées avec une autorité souveraine, Sermons, 3e dim. après Pâq. préambule. dans FORCE
Quelle force vous peut arracher des mains toutes-puissantes de Dieu, que vous irritez par vos crimes, et dont vous attirez sur vous les vengeances ?, IV, Vêture, 1 dans FORCE
Le royaume d'Israël reprenait ses forces, Hist. I, 6 dans FORCE
L'empire reprend quelque force sous Justinien, ib. III, 7 dans FORCE
Les grands hommes font la force d'un empire, III, 6 dans FORCE
À quoi la force doit-elle servir qu'à défendre la raison ?, Reine d'Angl. dans FORCE
Il est juste que l'homme ressente qu'il y a une force majeure à laquelle il faut céder, 2e serm. Purification, 2 dans FORCE
J'aurai la joie de pouvoir parler de vous avec l'honneur qui est dû à un homme de votre force, Projet de réunion des prot. Lettre IX dans FORCE
[Par l'obéissance] vous trouverez de la consistance au milieu de l'inconstance des choses humaines ; les flots n'auront point de force pour vous abattre, ni les abîmes pour vous engloutir, Panég. St Benoît, 2 dans FORCE
Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de fin ; que la force des choses jugées n'était presque plus connue...., Letellier. dans FORCE
En prenant naturellement la gnose pour la connaissance pratique de Dieu et de l'Évangile, vous parlez naturellement, et cela est vrai ; en forçant le sens et substituant à la gnose l'état passif, cela est absurde, Nouv. myst. 15 dans FORCER
Est-ce là celui qui forçait les villes et qui gagnait les batailles ?, Louis de Bourbon. dans FORCER
On ne l'eut pas plus tôt vu, pied à terre, forcer le premier ces inaccessibles hauteurs, que son ardeur entraîna tout après elle, ib. dans FORCER
Nous le vîmes partout ailleurs comme un de ces hommes extraordinaires qui forcent tous les obstacles, Louis de Bourbon. dans FORCER
Malgré le mauvais succès de ses armes infortunées, si on a pu le vaincre, on n'a pu le forcer [Charles I], Reine d'Anglet. dans FORCER
L'autre [Condé], et par l'avantage d'une si haute naissance, et par ces grandes pensées que le ciel envoie, et par une espèce d'instinct admirable dont les hommes ne connaissent pas le secret, semble né pour entraîner la fortune dans ses desseins et forcer les destinées, Louis de Bourbon. dans FORCER
Ceux-ci, après soixante et douze ans de guerre continuelle, furent forcés à subir le joug des Romains, Hist. I, 8 dans FORCER
Une vertu qui devait forcer l'estime du monde, Anne de Gonz. dans FORCER
Dans son système il force un peu ses idées, Var. 15 dans FORCER
[Le mondain] qui s'imagine être vraiment libre, parce qu'il est en effet trop libre à pécher, c'est-à-dire libre à se perdre, et qui ne s'aperçoit qu'il forge ses fers par l'usage de sa liberté prétendue, IV, Vêture, 1 dans FORGER
Les images que l'imagination se forge au dedans, Lett. abb. 64 dans FORGER
Quelque chose qui, ne pouvant avoir de soi-même d'être formé, ne peut non plus avoir de soi-même d'être formable, Élévat. III, 2 dans FORMABLE
Les délibérations ne furent plus qu'une formalité inutile, Hist. III, 6 dans FORMALITÉ
La vengeance publique [contre les chrétiens] n'ayant ni formalité dans son exercice, ni mesure dans sa cruauté, ni bornes dans sa durée, Panég. St Victor, 3 dans FORMALITÉ
J'ai dit, chrétiens, qu'on ne gardait avec nos ancêtres aucune formalité de justice, parce qu'on les tenait pour des personnes dont le sang n'était d'aucun prix, Panég. St Victor, 3 dans FORMALITÉ
Si être libre est quelque chose et quelque perfection dans chaque acte, Dieu y fait cela même qu'on appelle libre ; et l'efficace infinie de son action, c'est-à-dire de la volonté, s'étend, s'il est permis de parler ainsi, jusqu'à cette formalité, Libre arb. 8 dans FORMALITÉ
Dieu, parfait architecte et absolu formateur de tout ce qui est, Élévat. III, 2 dans FORMATEUR, TRICE
Il [Dieu] n'est point un simple faiseur de formes et de figures dans une matière préexistante ; il a fait et la matière et la forme, c'est-à-dire son ouvrage dans son tout, Élévat. III, 2 dans FORME
La nature nous déclare souvent et nous fait signifier qu'elle ne peut pas nous laisser longtemps ce peu de matière qu'elle nous prête.... elle en a besoin pour d'autres formes, elle la redemande pour d'autres ouvrages, Sermons, la Mort, 1 dans FORME
Le peuple de Dieu prend une forme plus auguste, Hist. II, 4 dans FORME
Le renfort que saint Grégoire envoya au nouvel évêque [Augustin, en Angleterre] produisit de nouveaux fruits, et l'Église anglicane prit sa forme, ib. I, 11 dans FORME
Dieu qui est la forme des formes et l'acte des actes, Élévat. III, 2 dans FORME
Même celui de cadavre, dit Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps [au mort] ; il devient un je ne sais quoi qui n'a plus de nom dans aucune langue, Duch. d'Orl. dans FORME
Jésus-Christ a pris la forme des esclaves et des pécheurs, Lett. Corn. 116 dans FORME
[à Rome] la réception des images était la forme ordinaire de reconnaître les nouveaux princes, Hist. I, 10 dans FORME
On les menait [les chrétiens] au supplice sans garder aucune forme ni suivre aucune procédure, Panég. St Gorgon, 2 dans FORME
Rien ne se fait dans les formes, Hist. I, 11 dans FORME
La ville assiégée dans les formes, ib. II, 9 dans FORME
Les nouveaux mystiques font peu de cas de cette excellente vertu [l'espérance], qu'ils ne nomment que pour la forme, Nouv. myst. x, 12 dans FORME
Il n'y a rien de plus exprès ni de plus formé qu'un tel acte [une prière intérieure], puisque c'est précisément une intention de demander à Dieu la grâce, Nouv. myst. x, 5 dans FORMÉ, ÉE
On a montré en termes formels que saint Clément exclut tout désir actif et excité ; le peut-on dire ?, Nouv. myst. X, 14 dans FORMEL, ELLE
Si l'entière permanence [chez les mystiques] exclut la demande [à Dieu], c'est toute demande qu'elle exclut, formelle ou confuse, explicite ou imparfaite, directe ou réfléchie, passive ou active, ib. X, 3 dans FORMEL, ELLE
Il faut supposer avec l'école que ces intentions et ces actes qu'on nomme virtuels sont la suite d'un acte formel qui subsiste dans son état et dans le branle qu'il a donné à la volonté, Nouv. myst. X, 5 dans FORMEL, ELLE
Lorsque Dieu forma le coeur et les entrailles de l'homme, il y mit premièrement la bonté, Louis de Bourbon. dans FORMER
Dieu, pour le former [l'homme], avait fait sortir de sa bouche un esprit de vie qu'il avait caché comme un trésor céleste dans cette masse du corps, Panég. saint Gorgon, 2 dans FORMER
Représentons-nous ce jeune prince, que les Grâces semblaient elles-mêmes avoir formé de leurs mains ; pardonnez-moi ces expressions, Marie-Thér. dans FORMER
Dieu ayant résolu de former son peuple à la vertu par des lois, Hist. II, 3 dans FORMER
Par le secours de l'histoire, ils forment leurs jugements.... sur les événements passés, Hist. 1, Dessein gén. dans FORMER
Comme la joie se forme peu à peu dès cette vie dans le coeur des justes, où est le royaume de Dieu, les horreurs et le désespoir de l'enfer se forment aussi peu à peu dans le coeur des hommes profanes qui vivent loin de Dieu, Sermons, Oblig. de l'état relig. 1 dans FORMER
La foi n'est pas d'aujourd'hui, elle est de tous les temps ; la foi n'attend pas à se former ni à se régler par les idées philosophiques, 6e avert. § 107 dans FORMER
J'avoue que Dieu, qui sait tout et connaît le fond du juste, en écoute les inclinations avant qu'elles se soient formées en termes exprès, intérieures ou extérieures, Nouv. myst. X, 5 dans FORMER
La plupart des villes se formèrent en république, Hist. III, 5 dans FORMER
On voit les lois s'établir, les moeurs se polir et les empires se former, ib. I, 2 dans FORMER
Son fils se formait sous un si grand capitaine, Hist. I, 8 dans FORMER
Est-ce là que devait aboutir toute cette grandeur formidable au monde ?, Sermons, Ambition, 2 dans FORMIDABLE
Un formulaire de foi qu'on fait souscrire à tous les pasteurs doit expliquer la matière pleinement et précisément, Var. XI dans FORMULAIRE
L'acte le plus important est le formulaire de souscription ordonné au synode de Privas, ib. dans FORMULAIRE
Comme elle [la jeunesse] se sent forte et vigoureuse, elle bannit la crainte, et tend les voiles de toutes parts à l'espérance qui l'enfle et qui la conduit, Panég. St Bernard, 1 dans FORT, ORTE
Je répétai deux ou trois fois la proposition accordée, ajoutant toujours quelque circonstance plus forte, mais évidemment contenue dans ce qui était accordé, Conférence avec Claude, 2 dans FORT, ORTE
Une femme forte, pleine d'aumônes et de bonnes oeuvres, précédée, malgré ses désirs, par celui que tant de fois elle avait cru devancer, le Tellier. dans FORT, ORTE
Voyons donc ce dernier combat [l'agonie] ; mais encore un coup affermissons-nous ; ne mêlons point de faiblesse à une si forte action, et ne déshonorons pas par nos larmes une si belle victoire, Duch. d'Orl. dans FORT, ORTE
Madame a passé du matin au soir, ainsi que l'herbe des champs ; le matin elle fleurissait, avec quelles grâces vous le savez ; le soir nous la vîmes séchée, et ces fortes expressions, par lesquelles l'Écriture exagère l'inconstance des choses humaines, devaient être pour cette princesse si précises et si littérales, Duch. d'Orl. dans FORT, ORTE
S'il faut user de termes forts, la force de la vérité me les arrache, Var. Défense, 1er disc. § 54 dans FORT, ORTE
Le patient vaut mieux que le fort, et celui qui dompte son coeur vaut mieux que celui qui prend des villes, Duch. d'Orl. dans FORT, ORTE
Le fort armé, c'est le démon.... Jésus-Christ a chassé ce fort armé, quand il a ébranlé le coeur endurci et qu'on a fait pénitence, Médit. sur les Évang. Sermon sur la mont. 19e jour. dans FORT, ORTE
Voici le fort de l'objection, Hist. II, 13 dans FORT, ORTE
Le principal effet de l'émulation, c'est de nous inspirer un désir de l'emporter sur notre adversaire dans les choses où il fait son fort, 4e sermon, Annonc. 1 dans FORT, ORTE
Je n'ai jamais trouvé, parmi nos prétendus réformés, aucun homme de bon sens qui fît fort sur cet article, Var. XIII, § 10 dans FORT, ORTE
Par les soins d'un si grand roi, la France entière n'est plus, pour ainsi dire, qu'une seule forteresse qui montre de tous côtés un front redoutable, Marie-Thér. dans FORTERESSE
C'est là [la distribution des biens et des maux] que les impies se retranchent comme dans leur forteresse imprenable, c'est de là qu'ils jettent hardiment des traits contre la sagesse qui régit le monde, Sermons, Provid. préambule. dans FORTERESSE
Comme le christianisme a pris naissance de la croix, ce sont aussi les malheurs qui le fortifient, Reine d'Anglet. dans FORTIFIER
Elle [l'Église catholique] enseigne que nous, qui ne pouvons rien de nous-mêmes, pouvons avec celui qui nous fortifie ; en telle sorte, que l'homme n'a rien de quoi se glorifier, ni de quoi se confier en lui-même, Proj. de réun. des protest. Explic. de points de controv. dans FORTIFIER
Qu'il embellît cette magnifique et délicieuse maison [Chantilly], ou bien qu'il munît un camp au milieu d'un pays ennemi et qu'il fortifiât une place...., Louis de Bourbon. dans FORTIFIER
Plus l'Église se fortifiait, plus elle faisait éclater sa soumission et sa modestie, Var. 5e avert. § 16 dans FORTIFIER
La fortune veut être prise de force ; les affaires veulent être emportées par la violence, Sermons, Providence, 1 dans FORTUNE
Poursuivi à toute outrance par l'implacable malignité de la fortune, trahi de tous les siens, il ne s'est pas manqué à lui-même, Reine d'Anglet. dans FORTUNE
Il ne faut pas se flatter ; les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales ; mais que nous nous pardonnons aisément nos fautes quand la fortune nous les pardonne !, ib. dans FORTUNE
Un homme également actif dans la paix et dans la guerre, qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance, ib. dans FORTUNE
Que la fortune ne tente donc pas de nous tirer du néant ni de forcer la bassesse de notre nature, Duch. d'Orl. dans FORTUNE
Non-seulement, dit-il, nous courons fortune de tout perdre, mais le temple de la grande Diane va tomber dans le mépris, Hist. II, 12 dans FORTUNE
Il [le prince de Condé] apprit à l'Espagne trop dédaigneuse quelle était cette majesté que la mauvaise fortune ne pouvait ravir à de si grands princes [les Stuarts exilés], Louis de Bourbon. dans FORTUNE
[Le prince de Condé] mande à ses agents dans la conférence [pour la paix des Pyrénées], qu'il n'est pas juste que la paix de la chrétienté soit retardée davantage à sa considération, qu'on ait soin de ses amis, et, pour lui, qu'on lui laisse suivre sa fortune, Louis de Bourbon. dans FORTUNE
Il goûtait un véritable repos dans la maison de ses pères qu'il avait accommodée peu à peu à sa fortune présente, sans lui faire perdre les traces de l'ancienne simplicité, le Tellier. dans FORTUNE
Poursuivie par ses ennemis implacables qui avaient eu l'audace de lui faire son procès, tantôt sauvée, tantôt presque prise, changeant de fortune à chaque quart d'heure, Reine d'Angleterre. dans FORTUNE
Dans les fortunes médiocres, l'ambition encore tremblante se tient si cachée qu'à peine se connaît-elle elle-même, le Tellier. dans FORTUNE
Ô mère, ô femme, ô reine admirable et digne d'une meilleure fortune, si les fortunes de la terre étaient quelque chose !, Reine d'Anglet. dans FORTUNE
Chacun est jaloux de ce qu'il est.... surtout les grandes fortunes veulent être traitées délicatement ; elles ne prennent pas plaisir qu'on remarque leur défaut, Sermons, la Mort, 1 dans FORTUNE
Un zèle de la justice qui assure la fortune des particuliers, le Tellier. dans FORTUNE
Si elle eût eu la fortune des ducs de Nevers ses pères, Ann. de Gonz. dans FORTUNE
Ne plaignons plus les disgrâces qui font sa félicité ; si elle avait été plus fortunée, son histoire serait plus pompeuse, mais ses oeuvres seraient moins pleines ; et, avec des titres superbes, elle aurait peut-être paru vide devant Dieu, Reine d'Anglet. dans FORTUNÉ, ÉE
Le monde, voyant un homme qui a ce qu'il veut, s'écrie avec un grand applaudissement : Qu'il est heureux ! qu'il est fortuné !, Sermons, Providence, 2 dans FORTUNÉ, ÉE
[ô roi] vivez heureux, fortuné, victorieux de vos ennemis, père de vos peuples ; mais vivez toujours bon et toujours juste, Sermons, Jugement dern. 2 dans FORTUNÉ, ÉE
Pour vous, fortunés du siècle, à qui la faveur, les richesses, le crédit et l'autorité fait trouver la vie si commode...., Panég. Ste Thér. 3 dans FORTUNÉ, ÉE
Fêtes sacrées, mariage fortuné, voile nuptial, bénédiction, sacrifice, puis-je mêler aujourd'hui vos cérémonies et vos pompes avec ces pompes funèbres et le comble des grandeurs avec leurs ruines ?, Marie-Thér. dans FORTUNÉ, ÉE
La suite trop fortunée de ses entreprises [de Cromwell], Reine d'Anglet. dans FORTUNÉ, ÉE
La mort et la corruption, c'est-à-dire l'âge caduc et la décrépite vieillesse qui, courbée par les ans, semble regarder sa fosse, 2e sermon, Quinquag. 1 dans FOSSE
Les fossés que Cyrus creusait autour d'elle [Babylone], Hist. II, 4 dans FOSSÉ
Au milieu de tant de périls [à la bataille de Sénef], il [le fils de Condé] voit ce grand prince [Condé] renversé dans un fossé sous un cheval tout en sang, Louis de Bourbon. dans FOSSÉ
Ô le soin inutile ! diront les fols amateurs du siècle, 2e panégyr. St Franç. de Paule, 1 dans FOU ou FOL, FOLLE
Anastase mourut frappé du foudre, Hist. I, 11 dans FOUDRE
La nouvelle de la maladie de la duchesse de Bourbon vint à Chantilly comme un coup de foudre, Louis de bourbon. dans FOUDRE
C'est une extrême folie de dire que les commandements de Dieu nous sont impossibles.... aussi tous ceux qui l'ont assuré ont senti justement ce coup de foudre, 1er sermon, dim. de la Passion, 1 dans FOUDRE
Quand tout cédait à Louis et que nous crûmes voir revenir le temps des miracles, où les murailles tombaient au bruit des trompettes, tous les peuples jetaient les yeux sur la reine, et croyaient voir partir de son oratoire la foudre qui accablait tant de villes, Mar.-Thér. dans FOUDRE
Du creux de leur tombeau sortira cette voix qui foudroie toutes les grandeurs : vous êtes devenu semblable à nous, Duch. d'Orl. dans FOUDROYER
On sait que Louis foudroie les villes plutôt qu'il ne les assiége, et tout est ouvert à sa puissance, Mar.-Thér. dans FOUDROYER
C'était là que Dieu l'attendait pour foudroyer son orgueil, Hist. II, 4 dans FOUDROYER
L'Église ne foudroie pas toujours les erreurs naissantes, Variat. 15 dans FOUDROYER
C'est le foudre qui a tiré le monde de sa léthargie : ce n'était pas Luther qui parlait, c'était Dieu qui foudroyait par sa bouche [discours des protestants], Var. I, § 6 dans FOUDROYER
Considérez ce grand homme [saint Paul] fouetté à Philippes par la main du bourreau, pour y avoir prêché Jésus-Christ, Panég. saint Paul, 2 dans FOUETTÉ, ÉE
Les peuples se convertissaient en foule, Hist. I, 10 dans FOULE
Les gouverneurs qui l'avaient précédé [Néhémias] avaient beaucoup foulé ce pauvre peuple, Sermons, Ambition, Fragment sur le même sujet dans FOULER
Sa fourbe fut bientôt découverte, Hist. I, 8 dans FOURBE
Les protestants, qui fourrent partout, si l'on me permet de parler ainsi, leur synecdoche [au sujet de la communion sous les deux espèces], Déf. de la trad. sur la communion, II, 33 dans FOURRER
Ainsi quand vous voyez passer comme en un instant devant vos yeux, je ne dis pas les rois et les empereurs, mais les grands empires qui ont fait trembler tout l'univers ; quand vous voyez les Assyriens anciens et nouveaux, les Mèdes, les Perses, les Grecs, les Romains se présenter devant vous successivement et tomber, pour ainsi dire, les uns sur les autres, ce fracas effroyable vous fait sentir qu'il n'y a rien de solide parmi les hommes, et que l'inconstance et l'agitation sont le propre partage des choses humaines, Hist. III, 1 dans FRACAS
Les calvinistes reprochaient aux luthériens que, dans la célébration de l'eucharistie, ils omettaient la fraction dont l'institution était divine, Var. XIV, § 114 dans FRACTION
J'ai fait voir que, selon la doctrine des calvinistes, la fraction du pain représente le corps du Sauveur rompu à la croix, Déf. de la trad. sur la communion, I, 3 dans FRACTION
Ce sont ces âmes que Dieu chérit, ces âmes toujours fraîches et toujours nouvelles, qui gardent inviolablement leur première fidélité...., 2e panég. St-Fr. de Paule, 2 dans FRAIS, FRAÎCHE
C'est en vain qu'à travers des bois, avec sa cavalerie toute fraîche, Bek précipite sa marche pour tomber sur nos soldats épuisés, Louis de Bourbon. dans FRAIS, FRAÎCHE
Il lui oppose des troupes fraîches à la place des troupes fatiguées, ib. dans FRAIS, FRAÎCHE
Les Francs commençaient alors à se faire craindre ; c'était une ligue de peuples germains qui habitaient le long du Rhin ; leur nom montre qu'ils étaient unis par l'amour de la liberté, Hist. I, 10 dans FRANC
Mettez la foi à couvert par les oeuvres ; votre esprit refuse de franchir ce pas, semblable à un cheval indompté ; poussez-le avec plus de force, 1er serm. Quinguag. 1 dans FRANCHIR
Il ne leur reste qu'à considérer de quel côté allait tomber ce grand arbre ébranlé par tant de mains et frappé de tant de coups à sa racine, Anne de Gonz. dans FRAPPÉ, ÉE
Marie-Thérèse, aussitôt emportée que frappée par la maladie, se trouve toute vive et tout entière entre les bras de la mort, sans presque l'avoir envisagée, Mar.-Thér. dans FRAPPÉ, ÉE
Voyez comme elle frappe cette poitrine innocente, comme elle se reproche les moindres péchés, Mar.-Thér. dans FRAPPER
Frappez l'arbre infructueux qui n'est plus bon que pour le feu, Marie-Thér. dans FRAPPER
Les mains élevées à Dieu enfoncent plus de bataillons que celles qui frappent, Marie-Thér. dans FRAPPER
Dieu frappa d'aveuglement tout ce qui avait contribué à la rupture d'un mariage aussi solennel que celui de Catherine, Var. II, § 21 dans FRAPPER
Pendant que nous tremblons sous leur main [des puissants de la terre], Dieu les frappe pour nous avertir, Duch. d'Orl. dans FRAPPER
Demandez avec instance, et, s'il [Dieu] rejette vos demandes, cherchez les moyens de l'apaiser, ....frappez à la justice, et dites-lui : oh ! justice de mon Dieu, vous ne punissez pas nos fautes avec rigueur en ce monde ; frappez à la sagesse, et dites-lui : oh ! sagesse de mon Dieu, vous savez tant de moyens de vaincre mon vice, Abrégé d'un sermon pour le vendredi de la 1re sem. de carême dans FRAPPER
Dieu a établi la fraternité des hommes en les faisant tous naître d'un seul qui, pour cela, est leur père commun et porte en lui-même l'image de la paternité de Dieu, Polit. I, I, 3 dans FRATERNITÉ
Là elle [la nature humaine] découvre les règles de la justice, de la bienséance, de la société ou, pour mieux parler, de la fraternité humaine, Connaiss. V, 6 dans FRATERNITÉ
J'avoue qu'en ces deux endroits il [le P. Simon] semble favoriser la tradition ; mais je soutiens en même temps qu'il le fait frauduleusement et malignement, et que le but de sa critique est d'employer la tradition pour faire tomber les preuves qu'on tire de l'Écriture, Déf. de la tradition des Sts-Pères, II, 1 dans FRAUDULEUSEMENT
Pendant qu'il [Adam] s'endormait dans la considération de ses propres dons, le serpent frauduleux qui lui parlait au dehors fit couler intérieurement le venin subtil et délicat de la vaine gloire, Sermons, Mélange des bons avec les méchants dans FRAUDULEUX, EUSE
La conscience du parricide [Caïn] agitée de continuelles frayeurs, Hist. I, 1 dans FRAYEUR
Comme les magistrats, après avoir fait rouer quelques malfaiteurs, ordonnent que l'on exposera en plusieurs endroits, sur les grands chemins, leurs membres écartelés, pour faire frayeur aux autres scélérats, Serm. pour le 9e dim. après la Pentec. 2 dans FRAYEUR
Voici ce qui glacera le coeur, ce qui achèvera d'éteindre la voix, ce qui répandra la frayeur dans toutes les veines : je m'en vais vo comment Dieu me traitera, Ann. de Gonz. dans FRAYEUR
Les chrétiens ne connaissent plus la sainte frayeur dont on était saisi autrefois à la vue du sacrifice [l'hostie], Louis de Bourbon. dans FRAYEUR
Il est vrai qu'il [le diable] a ses forces entières ; mais celui qui les lui a laissées pour son supplice, lui a mis un frein dans les mâchoires, et ne lui lâche la bride qu'autant qu'il lui plaît, 2e sermon, démons, 3 dans FREIN
Sa main puissante [de Dieu] ramène en arrière le Suédois indompté, tout frémissant qu'il était, Anne de Gonz. dans FRÉMISSANT, ANTE
Il se troubla de tant de pertes jusqu'à tomber en frénésie, Hist. I, 11 dans FRÉNÉSIE
Sur le délai ou la fréquence des communions, Lett. rel. 53 dans FRÉQUENCE
Il [Jésus] fréquente le temple, dont il fait respecter la sainteté, et renvoie aux prêtres les lépreux qu'il a guéris, Hist. II, 6 dans FRÉQUENTER
Le frère aidé de son frère est comme une ville forte, Polit. I, I, 6 dans FRÈRE
Celui-là [Turenne] d'un air plus froid, sans avoir jamais rien de lent, Louis de Bourbon. dans FROID, OIDE
Toutes les autres choses nous pressent et nous embarrassent ; il n'y a que pour le salut que nous sommes froids et languissants, Panég. St Bernard, 1 dans FROID, OIDE
Les âmes froides et languissantes comme les nôtres ne comprennent pas les discours qui sont pleins d'une ardeur si divine, 2e panég. St Fr. de Paule, 2 dans FROID, OIDE
Voilà les froides raisons pour lesquelles ils méprisent les enseignements que nous leur donnons de la part de Dieu, 1er sermon, dim. de la Passion, préambule. dans FROID, OIDE
Elle méprisait ces froides et dangereuses fictions [les romans], Duch. d'Orl. dans FROID, OIDE
Plutôt on verra le froid et le chaud cesser de se faire la guerre, que les philosophes convenir entre eux de la vérité de leurs dogmes, 2e sermon, quinquagés. I dans FROID
Il traite mon neveu avec un froid inouï, Lett. quiét. 453 dans FROID
Si l'auteur ou l'acteur d'une tragédie ne le sait pas émouvoir [le spectateur] et le transporter de la passion qu'il veut exprimer, où tombe-t-il, si ce n'est dans le froid, dans l'ennuyeux, dans le ridicule ?, Comédie, 4 dans FROID
M. le nonce en a parlé froidement, Lett. quiét. 73 dans FROIDEMENT
Ils [les mystiques] séparent l'idée d'aimable et de désirable d'avec celle de la patrie céleste ; ce qui emporte toutes les froideurs que nous avons remarquées dans ces âmes sèches et superbes, États d'orais. IX, 1 dans FROIDEUR
Il [Jésus] souffre comme la victime qui doit être détruite et froissée de coups, 1er sermon, Compass. de la Ste Vierge, préambule. dans FROISSÉ, ÉE
Pour donner la perfection au sacrifice que devait le divin Jésus à la justice divine, il fallait qu'il fût encore froissé de ce dernier coup ; et c'est ce que le prophète a voulu dire dans ce passage qui s'entend de lui à la lettre : Dominus voluit conterere eum in infirmitate, 1er sermon, Passion de J. C. 3 dans FROISSER
Il [le mot de contrition] veut dire brisure et froissure, comme quand une pierre est brisée et comme réduite en poudre, Catéch. de Meaux, Instruct. pour la pénit. 2 dans FROISSURE
Elle a endurci son front, elle ne sait plus rougir, Var. 3 dans FRONT
Ceux qui ont vu de quel front il [Charles 1er] a paru dans la salle de Westminster, Reine d'Angl. dans FRONT
Avec quel front osent-ils parler de la loi ?, Hist. II, 13 dans FRONT
Une forteresse qui montre de tous côtés un front redoutable, Louis de Bourbon. dans FRONT
Quelque effort que nous fassions pour détourner nos visages de peur que la vérité ne nous éclaire de front, 2e sermon, dim. de la Passion, 2 dans FRONT
Ces deux hommes [Condé et Turenne], tantôt unis.... tantôt opposés front à front, Louis de Bourbon. dans FRONT
Le prince, par son campement, avait mis en sûreté non-seulement toute notre frontière et toutes nos places, mais encore tous nos soldats, Louis de Bourbon. dans FRONTIÈRE
Quant à la substance de la pluie, elle ne tombe pas moins sur les rochers et sur les lieux stériles que sur ceux où elle fructifie ; et ainsi, selon cette comparaison, Jésus-Christ ne doit pas être moins substantiellement présent aux endurcis qu'aux fidèles qui reçoivent son sacrement, quoiqu'il ne fructifie que dans les derniers, Var. IX, § 53 dans FRUCTIFIER
Enfin je l'ai trouvée, cette affliction fructueuse, cette douleur salutaire de la pénitence, 2e sermon, jeudi de la Passion, I dans FRUCTUEUX, EUSE
Ô que la frugalité de ce digne pasteur condamnera d'ecclésiastiques qui prétendent se distinguer par ces profusions splendides, ces délicatesses recherchées de leur table, dont la religion rougit pour eux !, Panég. de St Sulpice, 2 dans FRUGALITÉ
Pendant l'hiver, l'arbre mort et l'arbre vivant paraissent égaux ; ils sont tous deux sans fruits et sans feuilles, 2e sermon, Providence, 1 dans FRUIT
La mort, ennemie des fruits que nous promettait la princesse, les a ravagés dans la fleur, Duch. d'Orl. dans FRUIT
Il [saint Grégoire de Nazianze] dit que nous avons goûté en Adam le fruit défendu ; qu'en lui nous avons violé la loi de Dieu, et qu'aussi nous avons été chassés en lui du paradis, Déf. de la trad. et des saints Pères, VIII, 32 dans FRUIT
On commence à goûter ici les fruits de la paix, Lett. 205 dans FRUIT
Sa modération durant quarante années était le fruit d'une sagesse consommée, le Tellier. dans FRUIT
La conversion du monde était le fruit de sa croix [de Jésus], Hist. II, 11 dans FRUIT
Écoutons saint Paul, qui nous en marque [de l'orgueil] les fruits par ces paroles : les fruits de la chair, dit-il, et sous ce nom il comprend l'orgueil, sont les inimitiés, les disputes...., Concupisc. 16 dans FRUIT
Un des fruits qu'elle produisit fut la servitude où tomba l'Église, Var. V, § 8 dans FRUIT
Pourquoi m'arrêter, messieurs, à vous raconter le fruit qu'il a fait dans la ville de Thessalonique ?, Panég. St Paul, 2 dans FRUIT
Dieu leur fera sentir du fruit de la conduite épiscopale, Lett. abb. 45 dans FRUIT
Le renfort qu'il envoya [en Angleterre] produisit de nouveaux fruits, Hist. I, 11 dans FRUIT
Le grand fruit que faisait parmi les gentils la prédication de l'Évangile, Hist. II, 10 dans FRUIT
Les Juifs frustrés de leur attente, Hist. II, 10 dans FRUSTRÉ, ÉE
L'espérance publique frustrée tout à coup par la mort de cette princesse, Duch. d'Orl. dans FRUSTRÉ, ÉE
Cette présence de Jésus-Christ ne pouvait être frustrée de tous les avantages qui l'accompagnaient, Var. VI, § 32 dans FRUSTRER
J'espère que je ne serai pas frustré dans mon attente, Lett. 126 dans FRUSTRER
Dites que toutes ces choses dont tous les théâtres retentissent n'excitent les passions que par accident, pendant que tout crie qu'elles sont faites pour les exciter, et que, si elles manquent leur coup, les règles de l'art sont frustrées, et les auteurs et les acteurs travaillent en vain, Comédie, 4 dans FRUSTRER
Il n'appartient pas aux esclaves fugitifs qu'il faut aller reprendre par force, de s'asseoir au festin avec les enfants et les amis, Anne de Gonz. dans FUGITIF, IVE
Hommes errants, hommes vagabonds, déserteurs de votre âme et fugitifs de vous-mêmes, Sermons, Vérit. conversion, 1 dans FUGITIF, IVE
Une reine fugitive qui ne trouve aucune retraite dans trois royaumes, Reine d'Anglet. dans FUGITIF, IVE
Je m'en vais, je suis emporté par une force inévitable ; tout fuit, tout diminue, tout disparaît à mes yeux, Duch. d'Orl. dans FUIR
La véritable vertu ne fuit pas toujours de se faire voir, mais jamais elle ne se montre qu'avec sa simple parure, Sermons, Honneur, 3 dans FUIR
Voici une nouvelle persécution qui l'obligea encore de se mettre en fuite, Sermons, Ambition, Autre exorde pour le 4e dim. de carême. dans FUITE
Elle n'avait assez de voiles ni assez de vent pour favoriser sa fuite précipitée, Reine d'Angl. dans FUITE
Cette vie, dont la fuite précipitée nous trompe toujours, Mar.-Thér. dans FUITE
Non content de se tenir éloigné de Dieu, il [le pécheur] fuit les approches de la grâce ; et quelles sont ses fuites, sinon ses délais, ses remises de jour en jour... ?, 2e sermon, jeudi de la Passion, 1 dans FUITE
Cette censure ne laisse pas d'être fulminante, Lett. quiét. 455 dans FULMINANT, ANTE
Quelle sorte de vengeance ! quoi, fallait-il fulminer et le prendre d'un ton si haut pour abattre si peu de chose ?, la Vallière. dans FULMINER
Il [le Sauveur] n'éteint pas la mèche fumante, mais il la laisse s'évaporer, pour voir si ces malheureux, lassés d'accabler d'injures un homme si humble et si doux, ne reviendront point en leur bon sens, Médit. sur l'Évang. Sermon sur la montagne, 3e jour. dans FUMANT, ANTE
Les ruines de Jérusalem encore toutes fumantes du feu de la colère divine, Sermons, Bonté et rigueur de Dieu, 2 dans FUMANT, ANTE
Que de sueurs, que de travaux, disait Alexandre, pour faire parler les Athéniens ! il sentait la vanité de cette frivole récompense, et en même temps il se repaissait de cette fumée, Politique, IX, II, 13 dans FUMÉE
Un petit mot, comme je l'ai dit, va tout réduire en fumée, Var. XIII, § 32 dans FUMÉE
Tes protestations s'en vont en fumée, le vent les emporte, Pensées chrét. 9 dans FUMÉE
La gloire, qu'y a-t-il pour un chrétien de plus pernicieux et de plus mortel ? quelle fumée plus capable de faire tourner les meilleures têtes ?, Duch. d'Orl. dans FUMÉE
Vous voyez que depuis tant d'années [de guerre] tous les fleuves sont teints, et que toutes les campagnes fument du sang chrétien, Panég. St Bernard, 2 dans FUMER
La main du Seigneur vous a fait boire la coupe de sa colère ; elle est remplie d'un breuvage qu'il veut faire boire aux pécheurs, mais d'un breuvage fumeux comme d'un vin nouveau qui leur monte à la tête et qui les enivre, Sermons, Nécessité de travailler à son salut, 1 dans FUMEUX, EUSE
Leur sang chaud et bouillant [des jeunes gens] est semblable, en quelque sorte, à ce vin fumeux et plein d'esprits qui les rend toujours ardents, toujours animés dans la poursuite de leurs entreprises, 2e sermon, Visitation, 1 dans FUMEUX, EUSE
J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse...., Duch. d'Orl. dans FUNÈBRE
L'homme devient un je ne sais quoi, qui n'a plus de nom dans aucune langue, tant il est vrai que tout meurt en lui, jusqu'à ces termes funèbres par lesquels on exprime ses malheureux restes, Duch. d'Orl. dans FUNÈBRE
En louant l'homme incomparable dont cette illustre assemblée célèbre les funérailles et honore les vertus, je louerai la sagesse même, le Tellier. dans FUNÉRAILLES
Ce qu'il y avait de plus funeste, est que...., Hist. III, 5 dans FUNESTE
Combien il en paraît [d'hommes] dans l'histoire, à qui leur audace a été funeste !, Reine d'Anglet. dans FUNESTE
Le péché.... contraire à Dieu comme à la règle qu'il combat, et outre cela, mais funestement, contraire à l'homme comme au sujet qu'il corrompt, Sermons, 3e dim. de l'Avent, 1 dans FUNESTEMENT
Au défaut d'un meilleur refuge, iront-ils enfin se plonger dans l'abîme de l'athéisme, et mettront-ils leur repos dans une fureur qui ne trouve presque point de place dans les esprits ?, Anne de Gonz. dans FUREUR
Que n'a-t-on pas dit de sa fermeté [de Louis XIV], à laquelle nous voyons céder jusqu'à la fureur des duels ?, Mar.-Thér. dans FUREUR
Les fausses religions, le libertinage d'esprit, la fureur de disputer des choses divines sans fin, sans règle, sans soumission, reine d'Anglet. dans FUREUR
Tu céderas ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté.... dans ta brutale fureur, tu te tournes contre toi-même, et tu ne sais comment assouvir ta rage impuissante, Marie-Thér. dans FUREUR
Il tourna sa fureur contre les Juifs, Hist. I, 9 dans FUREUR
Dans la plus grande fureur des guerres civiles, Reine d'Anglet. dans FUREUR
Pour ne point rappeler ici les guerres des Albigeois, les séditions des Vicléfites en Angleterre, et les fureurs des Taborites en Bohême, on n'avait que trop vu à quoi avaient abouti toutes les belles protestations des Luthériens en Allemagne, Var. X, § 25 dans FUREUR
Leur effroyable décharge met les nôtres en furie, Louis de Bourbon. dans FURIE
La reine ose encore se commettre à la furie de l'océan et à la rigueur de l'hiver, Reine d'Anglet. dans FURIE
La tempête furieuse dont sa flotte fut battue durant dix jours, Reine d'Anglet. dans FURIEUX, EUSE
Il y en a qui ne prennent rien à coeur, qui se donnent à qui est présent et n'ont du futur aucune inquiétude, Pensées détachées, 1 dans FUTUR, URE
Si le pasteur ne trouvait sa brebis fuyante, Sermons, Ferv. de la pénit. 1 dans FUYANT, ANTE
L'ordonnance du roi Asychis ne permettait [chez les Égyptiens] d'emprunter qu'à condition d'engager le corps [momie] de son père à celui dont on empruntait ; c'était une impiété et une infamie tout ensemble de ne pas retirer un gage si précieux, Hist. III, 3 dans GAGE
Ces deux grâces me sont un gage de la présence de l'époux, Lett. Corn. 161 dans GAGE
Ainsi la première victoire fut le gage de beaucoup d'autres, Louis de Bourbon. dans GAGE
Ceux qui le voient sont gagnés au peuple romain, Hist. I, 8 dans GAGNÉ, ÉE
L'esprit gagné par la vraisemblance du raisonnement, Sermons, Parole de Dieu, 1 dans GAGNÉ, ÉE
ève, à demi gagnée, regarda le fruit, dont la beauté promettait un goût excellent, Hist. II, 1 dans GAGNÉ, ÉE
Gagner son âme, par opposition à la perdre Le Fils de l'homme viendra pour rendre à chacun selon ses oeuvres ; ce qui montre que son intention est qu'on veuille gagner son âme, en sorte que le salut nous est proposé comme un motif qui nous presse à ce nécessaire renoncement [du monde], 4e écrit, II, 32 dans GAGNER
Alors l'Espagne perdit [par le mariage de Marie-Thérèse] ce que nous gagnions ; maintenant [par la mort] nous perdons tous les uns et les autres, Mar. Thér. dans GAGNER
N'allait-elle pas gagner tous les coeurs, c'est-à-dire la seule chose qu'ont à gagner ceux à qui la naissance et la fortune semblent tout donner ?, Duch. d'Orl. dans GAGNER
Ils surent gagner Luther par leurs soumissions ; on avait tout de Bucer par des équivoques ; les zwingliens se laissaient flatter aux expressions générales des frères, Var. XI, § 197 dans GAGNER
Il sut gagner à l'Église le nouvel empereur, Hist. I, 11 dans GAGNER
La bonté.... devait être le premier attrait que nous aurions en nous-mêmes pour gagner les autres hommes, Louis de Bourbon. dans GAGNER
Elle avait gagné un maire de Londres, dont le crédit était grand, et plusieurs autres chefs de la faction ; presque tous ceux qui lui parlaient se rendaient à elle, Reine d'Anglet. dans GAGNER
Elle va [en Hollande] pour engager les États dans les intérêts du roi, lui gagner des officiers, lui amener des munitions, ib. dans GAGNER
Les uns se laissaient gagner par des jeux, Hist. II, 12 dans GAGNER
Ils [les sociniens] gagnent sensiblement du pays parmi vous [protestants], puisque déjà on leur accorde des élus cachés dans leur société et même la tolérance pour leurs dogmes principaux, 1er avert. 47 dans GAGNER
Ces raisons, qui flattent nos sens, gagneront aisément le dessus, Yol. de Monterby. dans GAGNER
Dans l'accord fait avec Calvin en 1554, on voit que le calvinisme commençait à gagner ; la justice imputative paraît, Var. x, § 60 dans GAGNER
La belle conquête, mon cher frère, que de se gagner soi-même pour se donner à Dieu tout entier, Lett. sur l'ador. de la croix. dans GAGNER
La cour veut toujours unir les plaisirs avec les affaires.... tout est couvert d'un air gai, et vous diriez qu'on ne songe qu'à s'y divertir, Anne de Gonz. dans GAI, GAIE
Vous venez d'entendre ses propres paroles [de Jurieu], et il donne gain de cause aux tolérants, qui ne sont que des sociniens déguisés, 1er avert. 46 dans GAIN
Qu'on ne vous donne point ces petites comédies dans vos familles ; ces jeux encore innocents viennent d'un fonds qui ne l'est pas ; les filles n'apprennent que trop tôt qu'il faut avoir des galants, les garçons ne sont que trop prêts à en faire le personnage, Concupisc. 31 dans GALANT, ANTE
L'Église gallicane a été fondée par le sang d'une infinité de martyrs, Polit. VII, VI, 14 dans GALLICAN, ANE
Le discours des hérétiques gagne comme la gangrène, Var. 15 dans GANGRÈNE
Cependant quelques auteurs le mettent au pluriel, et en effet rien ne s'y oppose : Dès qu'il [Jurieu] a ouï parler des Variations, il a cru tout perdu pour la réforme ; il a appelé tous les Pères à garants...., 6e avert. 1 dans GARANT, ANTE
Ceux qu'il a appelés en garantie ne peuvent pas se taire, Lett. quiét. 117 dans GARANTIE
S'il y eut jamais une conjoncture où il fallut montrer de la prévoyance et un courage intrépide, ce fut lorsqu'il s'agit d'assurer la garde des trois illustres captifs, le Tellier. dans GARDE
C'est une parole digne de Caïn que de dire : ce n'est pas à moi à garder mon frère ; croyons au contraire que nos amis sont à notre garde, Sermons, Char. frat. 2 dans GARDE
Les citoyens étaient à la garde les uns des autres, Hist. III, 3 dans GARDE
Anges du Seigneur, faites la garde autour du berceau d'une princesse si grande et si délaissée, Duch. d'Orl. dans GARDE
Un enfant n'y prenait pas garde de si près, Var. 7 dans GARDE
L'aise, la joie, l'affluence remplissent l'âme... et mettent à sec, si l'on n'y prend garde, la source de la compassion, Sermons, Exhort. aux nouv. cathol. 2 dans GARDE
Prenez garde, mon fils, que vous entendiez tout ce que vous faites, et de quel côté vous vous tournerez, Sermons, Charité fratern. Autre conclusion. dans GARDE
Prenez garde à sanctifier l'extérieur par l'intérieur, Lett. Corn. 431 dans GARDE
Prends garde de ne t'enfler pas, Hist. II, 7 dans GARDE
Si vous vous laissez gagner aux soupçons, si vous prenez facilement des ombrages et des défiances, prenez garde pour le moins de ne les porter pas aux oreilles importantes, Sermons, Charité fratern. Autre conclusion dans GARDE
Donnez-vous de garde des faux christs et des faux prophètes, Hist. II, 9 dans GARDE
Donnez-vous de garde de toute avarice, Sermons, Exhort. aux nouv. cathol. 2 dans GARDE
Les Écossais, à qui il [Charles 1er] se donne, le livrent aux parlementaires anglais ; et les gardes fidèles de nos rois trahissent le leur, Reine d'Anglet. dans GARDE
Paris et tout le royaume avec un fidèle et admirable empressement reconnaît son roi gardé par la Providence et réservé à ses grands ouvrages, le Tellier. dans GARDÉ, ÉE
On croit pouvoir s'assurer des autres princes, et on en fait des coupables en les traitant comme tels ; mais où garder des lions toujours prêts à rompre leurs chaînes ?, le Tellier. dans GARDER
La maison de France garda son rang sur celle d'Autriche jusque dans Bruxelles, Louis de Bourbon. dans GARDER
Crains Dieu, et garde ses commandements ; car c'est là tout l'homme, Duch. d'Orl. dans GARDER
Joas fit garder la loi de Moïse, Hist. I, 6 dans GARDER
Le parlement, qui eût gardé quelques mesures, Reine d'Angl. dans GARDER
Quand, emportés par leur humeur violente, ils [les princes] ne gardent plus ni lois ni mesures, ib. dans GARDER
Ainsi, mes frères, nos saints anges gardiens, ne pouvant plus supporter nos crimes, en poursuivent enfin la vengeance, Sermons, Saints anges gardiens, 2 dans GARDIEN, IENNE
Ils [les anges] viennent à nous, chargés de ses dons [de Dieu], ils retournent chargés de nos voeux.... tel est l'emploi et le ministère de ces bienheureux gardiens, ib. Préambule. dans GARDIEN, IENNE
À toute heure et à tous moments, ils [les anges] se tiennent prêts pour nous assister, gardiens toujours fervents et infatigables, sentinelles qui veillent toujours, ib. 1 dans GARDIEN, IENNE
Un homme qui n'a pas l'esprit gâté n'a pas besoin qu'on lui prouve son franc-arbitre ; car il le sent, Connaiss. I, 18 dans GÂTÉ, ÉE
La gangrène ne suppose pas la gangrène dans un corps qu'elle corrompt ; ni par conséquent les hérésiarques ne trouvent pas leur erreur déjà établie dans les esprits qu'elle gâte, Var. XV, § 46 dans GÂTER
Comme il est naturel à l'homme de corrompre les meilleures choses, cette science qui a mérité de si grands éloges, se gâte le plus souvent en nos mains par l'usage que nous en faisons, Panég. sainte Cather. Préambule. dans GÂTER
Les autres se gâtaient par le mélange, Hist. III, 7 dans GÂTER
Ce sont des astres errants, comme parle l'apôtre saint Jude, qui, pour n'être pas assez attachés à la route immuable de la vérité, gauchissent et se détournent au gré des vanités, des intérêts et des passions humaines, Cornet. dans GAUCHIR
Quelle misère de gauchir toujours et de n'oser jamais parler franchement dans une matière de religion !, 3e avert. § 9 dans GAUCHIR
Il [Dieu se faisant homme] ne s'est point arrêté aux anges, quoiqu'ils fussent, pour ainsi dire, les plus proches de son voisinage ; il est venu à pas de géant, sautant, dit l'Écriture, toutes les montagnes, 3e sermon, Annonciation, 2 dans GÉANT, ANTE
Mais et les princes et les peuples gémissaient en vain ; en vain Monsieur, en vain le roi même tenait Madame serrée par de si étroits embrassements.... la mort plus puissante nous l'enlevait entre ces royales mains, Duch. d'Orl. dans GÉMIR
Vous l'avez vue si souvent gémir devant les autels de son unique protecteur, Reine d'Anglet. dans GÉMIR
L'Italie gémissait sous les armes des Lombards, Hist. I, 11 dans GÉMIR
Si l'Espagne pleurait son infante qu'elle voyait monter sur le trône le plus glorieux de l'univers, quels seront nos gémissements à la vue de ce tombeau où tous ensemble nous ne voyons plus que l'inévitable néant des grandeurs humaines ?, Mar.-Thér. dans GÉMISSEMENT
Louis, qui entend de si loin les gémissements des chrétiens affligés, Reine d'Anglet. dans GÉMISSEMENT
Il n'y a personne de nous qui ne se souvienne d'avoir ouï souvent raconter ce gémissement universel [lors de l'assassinat de Henri IV] à son père ou à son grand-père, Lett. à Louis XIV, 10 juillet 1675 dans GÉMISSEMENT
Si elle [la conscience] refuse de parler, c'est qu'elle est complice du crime ; il la faut faire parler par force, il la faut mettre à la gêne et à la torture, Sermons, Péché d'habitude, 3 dans GÊNE
Ce qu'un sage général doit le mieux connaître, c'est ses soldats et ses chefs ; car de là vient ce parfait concert qui fait agir les armées comme un seul bras ou, pour parler avec l'Écriture, comme un seul homme, Louis de Bourbon. dans GÉNÉRAL, ALE
De là vous pouvez connaître combien cette compagnie [l'Oratoire] est redevable aux soins de son général, qui savait si bien conserver en elle l'esprit de son institut, Bourgoing. dans GÉNÉRAL, ALE
La reine sait, en général, qu'il y a des péchés véniels, car la foi l'enseigne...., Mar.-Thér. dans GÉNÉRAL, ALE
Je ne puis entrer avec elle dans des généralités, Lett. abb. 160 dans GÉNÉRALITÉ
On voit dans quelle généralité il faut prendre l'écriture, Avert. 6 dans GÉNÉRALITÉ
Il faut que vous [Dieu] acheviez votre ouvrage [dans l'incarnation], et que, l'ayant associée [Marie] en quelque façon à la chaste génération éternelle par laquelle vous produisez votre Verbe...., 1er sermon, Compass. de la Ste Vierge, 1 dans GÉNÉRATION
Ah ! si quelques générations, que dis-je ? si quelques années après votre mort, vous reveniez, hommes oubliés, au milieu du monde...., le Tellier. dans GÉNÉRATION
Est-il donc permis à un sujet d'avoir de la force contre son prince, et, pensant en faire un généreux, n'en ferons-nous point un rebelle ?, Panég. St Thomas de Cant. 2 dans GÉNÉREUX, EUSE
Un second effet de l'élévation affectée de ces nouveaux mystiques est de marquer envers Dieu comme une fausse générosité et une espèce de désintéressement qui fait qu'on ne veut plus lui demander rien pour soi-même, pas même la rémission de ses péchés, Ordonnance sur les états d'oraison dans GÉNÉROSITÉ
Ce n'était pas seulement la guerre qui lui donnait de l'éclat ; son grand génie embrassait tout, l'antique comme le moderne, l'histoire, la philosophie, la théologie la plus sublime, et les arts avec les sciences, Louis de Bourbon. dans GÉNIE
Le génie de la princesse palatine se trouva également propre aux divertissements et aux affaires, Anne de Gonz. dans GÉNIE
Ce qui rend sa modération plus digne de nos louanges, c'est la force de son génie né pour l'action, et la vigueur qui, durant cinq ans, lui fit dévouer sa tête aux fureurs civiles, le Tellier. dans GÉNIE
Dans ces fatales conjonctures il fallait à un ministre étranger un homme d'un ferme génie qui...., ib. dans GÉNIE
Il ne fallait qu'ouvrir l'entrée des affaires à un génie si perçant, pour l'introduire bien avant dans les secrets de la politique, le Tellier. dans GÉNIE
Il est malaisé de vous définir le livre ; vous en connaissez le génie, Lett. 174 dans GÉNIE
Durant la captivité et ensuite par le commerce qu'il fallut avoir avec les Chaldéens, les Juifs apprirent la langue chaldaïque, fort approchante de la leur et qui avait presque le même génie, Hist. I, 8 dans GÉNIE
Le prince fléchit le genou, et, dans le champ de bataille, il rend au Dieu des armées la gloire qu'il lui envoyait, Louis de Bourbon. dans GENOU
Nouveau genre d'étude et presque inconnu aux personnes de son âge et de son rang, ajoutons, si vous voulez, de son sexe : elle étudiait ses défauts, Duch. d'Orl. dans GENRE
Pendant qu'avec un air assuré il s'avance pour recevoir la parole de ces braves gens, Louis de Bourbon. dans GENS
Les trembleurs [les quackers], gens fanatiques qui croient que toutes leurs rêveries leur sont inspirées, Reine d'Anglet. dans GENS
Il [celui qui ne croit pas] se met au rang des gens désabusés, il insulte en son coeur aux faibles esprits qui ne font que suivre les autres sans rien trouver par eux-mêmes, Anne de Gonz. dans GENS
Il fait paraître du zèle dans les choses qui ne blessent pas son ambition, et il semble même vouloir contenter les plus gens de bien, Polit. VII, III, 9 dans GENS
Loin de trembler devant les autels, on y méprise Jésus-Christ présent.... gens du monde, vous ne pensez pas à ces horribles profanations, Louis de Bourbon. dans GENS
Sa conversation était un charme, parce qu'il savait parler à chacun selon ses talents, et non-seulement aux gens de guerre de leurs entreprises...., Louis de Bourbon. dans GENS
Voyez ces serpents, voyez ces reptiles et ces autres animaux immondes, qui vous sont présentés du ciel ; c'est les gentils, peuple immonde, et peuple qui n'est pas peuple, Serm. vérité de l'Église, 1 dans GENTIL
En cette promesse était enfermée la venue du Messie tant de fois prédit à nos pères, mais toujours prédit comme celui qui devait être le sauveur de tous les gentils et de tous les peuples du monde, Hist. II, 2 dans GENTIL
Il [saint Pierre] en avait déjà pris le gouvernement [de l'Église], quand saint Paul lui dit en face qu'il ne marchait pas droitement selon l'Évangile, parce qu'en s'éloignant trop des gentils convertis, il mettait quelque espèce de division dans l'Église, Sermons, Unité de l'Église, 1 dans GENTIL
Louer dans un gentilhomme chrétien ce que Jésus-Christ même a voulu avoir [la noblesse par David], n'aurait rien, ce semble, que de conforme aux règles de la foi, Gornay. dans GENTILHOMME
Les prêtres sortiront du milieu de la gentilité, Hist. II, 4 dans GENTILITÉ
Encore que, comme chef de la gentilité, elle [Rome] fût plus que toutes les autres villes comprise dans le partage de l'apôtre des gentils, Sermons, Unité de l'Église, 1 dans GENTILITÉ
Aussitôt après sa naissance, une nouvelle étoile, figure de la lumière qu'il devait donner aux gentils, se fait voir en Orient, et amène au Sauveur encore enfant les prémices de la gentilité convertie, Hist. II, 6 dans GENTILITÉ
Il y a en nous une géométrie naturelle, c'est-à-dire une science des proportions, qui nous fait mesurer les grandeurs en les comparant les unes aux autres et concilier la vérité avec les apparences, Conn. I, 8 dans GÉOMÉTRIE
Comme l'assure M. Jurieu, les mariages pouvaient se faire entre les germains, Var. 4e avert. § 5 dans GERMAIN, AINE
La pensée que nous sentons naître comme le germe de notre esprit, comme le fils de notre intelligence, nous donne quelque idée du fils de Dieu conçu éternellement dans l'intelligence du père céleste, Hist. II, 6 dans GERME
Staphyle ouvrit les yeux, et retourna au giron de l'Église catholique, Var. VIII, § 35 dans GIRON
Lorsque nos coeurs sont de glace pour les vains plaisirs, nos mains immobiles pour les rapines, nos yeux fermés pour les vanités, Sermons, Jubilé, Pénit. 3 dans GLACE
Il a plu à Dieu de se faire aimer ; et, comme il a vu la nature humaine toute de glace pour lui, toute de flamme pour d'autres objets...., 2e sermon, Annonciat. préambule. dans GLACE
Quoi ! attendre à commencer une vie nouvelle, lorsque entre les mains de la mort, glacés sous ses froides mains, vous ne saurez si vous êtes avec les morts ou encore avec les vivants !, Louis de Bourbon. dans GLACÉ, ÉE
Voici ce qui glacera le coeur, ce qui achèvera d'éteindre la voix, ce qui répandra la frayeur dans toutes les veines : je m'en vais voir comment Dieu me traitera, Anne de Gonz. dans GLACER
Que si la frayeur nous saisit de sorte que le sang se glace si fort que le corps tombe en défaillance, Conn. III, 11 dans GLACER
La gravité romaine n'a pas traité la religion plus sérieusement, puisqu'elle consacrait à l'honneur des déesses les impuretés du théâtre et les sanglants spectacles des gladiateurs, Hist. II, 16 dans GLADIATEUR
Glaive du Seigneur, quel coup vous venez de frapper [la mort de la reine] ! toute la terre en est étonnée, Marie-Thér. dans GLAIVE
Le glaive qui a tranché les jours de la reine est encore levé sur nos têtes ; nos péchés en ont affilé le tranchant fatal : le glaive que je tiens en main, dit le Seigneur notre Dieu, est aiguisé et poli ; il est aiguisé afin qu'il perce ; il est poli et limé afin qu'il brille, ib. dans GLAIVE
Puisqu'il permet l'exercice de la puissance du glaive dans les matières de la religion et de la conscience, Var. X, § 56 dans GLAIVE
Qu'elle est forte cette Église, et que redoutable est le glaive que le Fils de Dieu lui a mis dans la main ! mais c'est un glaive spirituel dont les superbes et les incrédules ne ressentent pas le double tranchant, le Tellier. dans GLAIVE
Le feu est allumé, l'encens est prêt, le glaive est tiré ; le glaive est la parole qui sépare l'âme d'avec elle-même, pour l'attacher uniquement à son Dieu, la Vallière. dans GLAIVE
Plus on serre les choses glissantes, plus elles échappent, Médit. sur l'Évang. la Cène, 1re partie, 90e jour. dans GLISSANT, ANTE
La nature du monde est de glisser, de passer vite, d'aller en fumée, en néant, Médit. sur l'Évang. Cène, 1re partie, 90e jour. dans GLISSER
Les travaux de la guerre où ils faisaient leur gloire, Hist. I, 8 dans GLOIRE
Quand les princes, négligeant de connaître leurs affaires et leurs armées, ne travaillent qu'à la chasse, comme disait cet historien, et n'ont de gloire que pour le luxe ni d'esprit que pour inventer des plaisirs, Reine d'Angl. dans GLOIRE
Louis, qui, assuré de sa gloire, dont la sagesse de ses conseils et la droiture de ses intentions lui répondent toujours malgré l'incertitude des événements...., ib. dans GLOIRE
Que d'années elle [la mort] va ravir à cette jeunesse ! que de joie elle enlève à cette fortune ! que de gloire elle ôte à ce mérite !, Duch. d'Orl. dans GLOIRE
Ne puis-je pas dire, messieurs, pour me servir des paroles fortes du plus grave des historiens, qu'elle allait être précipitée dans la gloire ?, ib. dans GLOIRE
On ne l'eût point vue s'attirer la gloire avec une ardeur inquiète et précipitée ; elle l'eût attendue sans impatience, comme sûre de la posséder, ib. dans GLOIRE
La grandeur et la gloire ? pouvons-nous encore entendre ces noms dans ce triomphe de la mort ? non, messieurs, je ne puis plus soutenir ces grandes paroles par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir elle-même, pour ne pas apercevoir son néant, ib. dans GLOIRE
Je me suis arraché moi-même aux douceurs de la gloire humaine, peu capables de me soutenir, pour donner à mon esprit une nourriture plus solide, Marie-Thér. dans GLOIRE
Toujours vive pour ce grand prince [Louis XIV], toujours jalouse de sa gloire, uniquement attachée aux intérêts de son État, infatigable dans les voyages, et heureuse pourvu qu'elle fût en sa compagnie, ib. dans GLOIRE
Le jeune prince fléchit le genou, et dans le champ de bataille il rend au dieu des armées la gloire qu'il lui envoyait, Louis de Bourbon. dans GLOIRE
Qu'il est beau après les combats et le tumulte des armes de savoir encore goûter ces vertus paisibles et cette gloire tranquille qu'on n'a point à partager avec le soldat, non plus qu'avec la fortune !, ib. dans GLOIRE
Au plus haut point de sa gloire, sa joie [de Mazarin] est troublée par la triste apparition de la mort, le Tellier. dans GLOIRE
Il faut dire à sa gloire que...., Hist. III, 5 dans GLOIRE
La gloire de son nom et de ses actions immortelles [du prince de Condé], le Tellier. dans GLOIRE
Industrieux à se cacher dans les actions éclatantes, il en renvoyait la gloire au ministre [Mazarin], ib. dans GLOIRE
Il [le prince de Condé en exil] aura du moins la gloire de n'avoir pas laissé avilir la grandeur de sa maison chez les étrangers, Louis de Bourbon. dans GLOIRE
Cet attachement immuable à la religion de ses ancêtres faisait la gloire de sa maison, aussi bien que celle de toute la France, Reine d'Anglet. dans GLOIRE
La gloire, il est vrai, les défend [les grands] de quelques faiblesses ; mais la gloire les défend-elle de la gloire même ?, Duch. d'Orl. dans GLOIRE
Quel péril n'eût pas trouvé cette princesse dans sa propre gloire ? la gloire : qu'y a-t-il pour le chrétien de plus pernicieux et de plus mortel ? quel appas plus dangereux ? quelle fumée plus capable de faire tourner les meilleures têtes ?, ib. dans GLOIRE
Encore que les philosophes fussent des animaux de gloire, comme les appelle Tertullien, 2e panég. St Fr. de Paule, Préambule. dans GLOIRE
Quand, après de si étranges humiliations, elle fut encore contrainte de paraître au monde, et d'étaler, pour ainsi dire, à la France même et au Louvre où elle était née avec tant de gloire, toute l'étendue de sa misère, Reine d'Anglet. dans GLOIRE
La voilà, malgré ce grand coeur, cette princesse si admirée et si chérie ; la voilà telle que la mort nous l'a faite ; encore ce reste tel quel va-t-il disparaître, cette ombre de gloire va s'évanouir, et nous l'allons voir dépouillée même de cette triste décoration, Duch. d'Orl. dans GLOIRE
Celui qui règne dans les cieux, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, Reine d'Anglet. dans GLOIRE
À Dieu ne plaise que nous apprenions par les oracles trompeurs la gloire du fils de Dieu, qui les a fait taire en naissant !, Hist. II, 12 dans GLOIRE
À la gloire de la vérité, montrons dans un prince admiré de tout l'univers, que ce qui fait les héros...., Louis de Bourbon. dans GLOIRE
Comme, dans la gloire éternelle, les fautes des saints pénitents, couvertes de ce qu'ils ont fait pour les réparer et de l'éclat infini de la divine miséricorde, ne paraissent plus, Louis de Bourbon. dans GLOIRE
Des fautes si sincèrement reconnues et dans la suite si glorieusement réparées par de fidèles services, Louis de Bourbon. dans GLORIEUSEMENT
Il règne paisible et glorieux sur le trône de ses ancêtres, Reine d'Anglet. dans GLORIEUX, EUSE
Babylone la glorieuse, dont les Chaldéens insolents s'enorgueillissaient, a été faite comme Sodome et comme Gomorrhe à qui Dieu n'a laissé aucune ressource, Hist. II, 4 dans GLORIEUX, EUSE
Princesse, dont la destinée est si grande et si glorieuse, faut-il que vous naissiez en la puissance des ennemis de votre maison ?, Reine d'Anglet. dans GLORIEUX, EUSE
Si l'on eût pu avancer ces belles années dont nous admirons maintenant le cours glorieux, ib. dans GLORIEUX, EUSE
Tout ce que peuvent donner de plus glorieux la naissance et la grandeur accumulé sur une tête, ib. dans GLORIEUX, EUSE
De quelque côté que je suive les traces de sa glorieuse origine, je ne découvre que des rois, Duch. d'Orl. dans GLORIEUX, EUSE
Il faut encore qu'il [Alexandre] se trouve dans tous nos panégyriques, et il semble par une espèce de fatalité glorieuse à ce conquérant, qu'aucun prince ne puisse recevoir de louanges qu'il ne les partage, Louis de Bourbon. dans GLORIEUX, EUSE
Tant qu'Alexandre eut en tête un si grand capitaine, il put se glorifier d'avoir vaincu un ennemi digne de lui, Hist. III, 5 dans GLORIFIER
Elle s'est toujours plus glorifiée d'être fille de saint Bernard que de tant de braves aïeux, de la race desquels elle est descendue, Yol. de Monterby. dans GLORIFIER
Qu'ont fait ces commentateurs et ces glossateurs, surtout ceux qui ont glosé sur les lois, qu'ont-ils fait ordinairement, sinon de charger les marges des livres de leurs imaginations, qui ne font le plus souvent qu'embrouiller le texte ?, Exp. doct. cathol. Avert. dans GLOSER
On a voulu introduire une fausse gnose à la place de la véritable, Nouv. myst. 2 dans GNOSE
Il [saint Clément d'Alexandrie] nous propose ce qui convient aux plus parfaits, qu'il appelle les gnostiques, c'est-à-dire, selon le langage assez commun de son temps et dérivé de saint Paul, les parfaits et les spirituels, Ét. d'orais. VI, 8 dans GNOSTIQUE
Ils [les hommes] vont tous se confondre dans ce gouffre infini du néant, où l'on ne trouve plus ni rois, ni princes, ni capitaines, ni tous ces autres augustes noms qui nous séparent les uns des autres, mais la corruption et les vers, la cendre et la pourriture qui nous égalent, Gornay. dans GOUFFRE
Telle est votre convoitise ; c'est un gouffre toujours ouvert, qui ne dit jamais : c'est assez, 1er serm. pour le 4e dim. de car. 2 dans GOUFFRE
Il alla jusqu'à une espèce de dureté, sachant bien que la douleur, poussée à l'extrémité, veut être comme gourmandée et abattue par une espèce de violence, Polit. X, III, 3 dans GOURMANDÉ, ÉE
Le gourmand trouve des bornes dans son appétit, quelque déréglé qu'il soit ; mais cette gourmandise des yeux [de l'avare contemplant ses richesses] n'est jamais contente ; elle n'a, pour ainsi parler, ni fond ni rive, Concupisc. 9 dans GOURMANDISE
Je vous trouvais de bon goût d'avoir fait si peu d'attention à de si petites choses, Lett. quiét. 410 dans GOÛT
Servius Tullius, qui donna comme un premier goût de la liberté au peuple romain, Hist. III, 7 dans GOÛT
S'il avait plu à Dieu de lui conserver le goût sensible de la piété qu'il avait renouvelé dans son coeur, Anne de Gonz. dans GOÛT
Elle perdait le goût des romans et de leurs fades héros, Duch. d'Orl. dans GOÛT
La vie contemplative a été goûtée, Hist. II, 7 dans GOÛTÉ, ÉE
Ils tâchaient de faire goûter leur gouvernement aux peuples, Hist. III, 6 dans GOÛTER
Je n'ai pas douté que ce prédicateur ne fût goûté, Lett. abb. 120 dans GOÛTER
Ils [les actes réduits en formule] ont leur utilité dans ceux qui commencent à goûter Dieu, Ét. d'orais. v, 23 dans GOÛTER
Ainsi est mort le P. Bourgoing ; et voilà qu'étant arrivé à la bienheureuse terre des vivants, il voit et il goûte en la source même combien le Seigneur est doux, Bourgoing dans GOÛTER
Goûter innocemment le peu de biens que la nature nous donne, Duch. d'Orl. dans GOÛTER
Dieu lui fit goûter [à Moïse] les opprobres de Jésus-Christ ; il les goûta encore davantage dans sa fuite précipitée et dans son exil de quarante ans, Hist. II, 3 dans GOÛTER
Tout ce que peuvent faire ces misérables amoureux des grandeurs humaines, c'est de goûter tellement de la vie qu'ils ne songent point à la mort, Gornay. dans GOÛTER
Combien Calvin se goûtait-il lui-même quand il élève si haut sa frugalité, ses continuels travaux !, Var. IX dans GOÛTER
Une goutte d'eau éternellement demandée et éternellement refusée, le ciel de fer sur ta tête, la terre d'airain sous tes pieds, voilà ce que mérite ton indifférence [du mauvais riche], Pens. chrét. 12 dans GOUTTE
Mon Seigneur, je vous prie que vous me donniez une gouttelette de cette eau que vous donnâtes à la Samaritaine, Ét. d'orais. IX. 5 dans GOUTTELETTE
La sage abbesse, qui la crut capable de soutenir sa réforme, la destinait au gouvernement [de l'abbaye de Sainte-Fare], Anne de Gonz. dans GOUVERNEMENT
Le gouvernement est un ouvrage de raison et d'intelligence, Politique, v, I, 1 dans GOUVERNEMENT
J'avoue que nos calvinistes paraissent bien éloignés de cette doctrine, et je trouve non-seulement dans Calvin, comme je l'ai déjà dit, mais encore dans les synodes nationaux, des condamnations expresses de ceux qui confondent le gouvernement civil avec le gouvernement ecclésiastique, Var. X, § 20 dans GOUVERNEMENT
Le cardinal de Richelieu mourut peu regretté de son maître, qui craignit de lui devoir trop ; le gouvernement passé fut odieux ; ainsi, de tous les ministres, le cardinal Mazarin, plus nécessaire et plus important, fut le seul dont le crédit se soutint, le Tellier. dans GOUVERNEMENT
La reine obtint aux catholiques le bonheur singulier d'être gouvernés sucessivement par trois nonces apostoliques, Reine d'Anglet. dans GOUVERNER
Je ne vois rien de plus remarquable que le jugement si réglé avec lequel elle [une abbesse] a gouverné les dames qui lui étaient confiées, Yol. de Monterby. dans GOUVERNER
Sa mère qui le gouvernait, Hist. I, 10 dans GOUVERNER
Considérez la princesse ; représentez-vous cet esprit qui, répandu par tout son extérieur, en rendait les grâces si vives, Duch. d'Orl. dans GRÂCE
Le matin elle fleurissait, avec quelles grâces, vous le savez ; le soir nous la vîmes séchée ; et ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines devaient être pour cette princesse si précises et si littérales, ib. dans GRÂCE
Faites-nous voir, si vous le pouvez, toutes les grâces de cette douce éloquence qui s'insinuait dans les coeurs par des tours si nouveaux et si naturels, Anne de Gonz. dans GRÂCE
Tant de biens, tant de grâces qui accompagnaient la princesse palatine lui attiraient les regards de toute l'Europe, ib. dans GRÂCE
Elle sut conserver avec une grâce, comme avec une jalousie particulière, ce qu'on appelle en Espagne les coutumes de qualité, Mar.-Thér. dans GRÂCE
Quelque grâce qu'aient à ses yeux [de Jésus-Christ] les larmes d'un pénitent, 1er sermon, Nativité de la Ste Vierge, 1 dans GRÂCE
Vous parlerai-je de ses pertes et de la mort de ses chers enfants ? ils lui ont tous déchiré le coeur ; représentons-nous ce jeune prince, que les Grâces semblaient avoir elles-mêmes formé de leurs mains ; pardonnez-moi cette expression ; il me semble que je vois encore tomber cette fleur, Marie-Thér. dans GRÂCE
Les Ariens cachèrent leurs erreurs, et rentrèrent dans ses bonnes grâces [de Constantin] en dissimulant, Hist. I, 11 dans GRÂCE
Ainsi les coeurs sont saisis d'une joie soudaine par la grâce inespérée d'un beau jour d'hiver, qui, après un temps pluvieux, vient réjouir tout d'un coup la face du monde, Marie-Thér. dans GRÂCE
Elle a demandé en grâce de venir dans le diocèse de Meaux, Lett. quiét. 116 dans GRÂCE
On peut voir dans le même colloque l'état présent des controverses en Allemagne entre les luthériens et les calvinistes, et on voit que la doctrine constante des théologiens de la confession d'Augsbourg est que la grâce est universelle, Var. XIV, § 106 dans GRÂCE
Le temps a été court, je l'avoue ; mais l'opération de la grâce a été forte ; mais la fidélité de l'âme a été parfaite.... la grâce, cette excellente ouvrière, se plaît quelquefois à renfermer en un jour la perfection d'une longue vie, Duch. d'Orl. dans GRÂCE
Quoique, sans menacer et sans avertir, elle [la mort] se fasse sentir tout entière dès le premier coup, la grâce, plus active encore, l'a déjà mise [la princesse] en défense, ib. dans GRÂCE
L'opération de la grâce se reconnaît dans les fruits, Anne de Gonz. dans GRÂCE
Quand on a connu Jésus-Christ et qu'on a eu part à ses grâces, ib. dans GRÂCE
Il ne faut point manquer à de telles grâces, ni les recevoir avec mollesse : la prin cesse palatine change en un moment tout entière...., ib. dans GRÂCE
Ce nom nouveau du Sauveur est celui de l'Eucharistie, nom composé de biens et de grâces, Mar.-Thér. dans GRÂCE
Il faut que cette plante divine [la dilection] ne soit pas seulement semée, mais qu'elle ait commencé de prendre racine dans l'âme avant qu'elle reçoive la grâce justifiante, Sermons, Vérit. convers. 3 dans GRÂCE
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons ; et nous ne possédons aucun bien, même dans l'ordre de la grâce, que nous ne puissions perdre un moment après par la mutabilité naturelle de nos désirs, Duch. d'Orl. dans GRÂCE
M. le cardinal vous rend grâces très humbles, Lett. abb. 111 dans GRÂCE
[Après la bataille de Rocroi] l'armée commença l'action de grâces ; toute la France suivit ; on y élevait jusqu'au ciel le coup d'essai du duc d'Enghien, Louis de Bourbon. dans GRÂCE
Celui qui règne dans les cieux et de qui relèvent tous les empires, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons, Reine d'Anglet. dans GRAND, ANDE
Quoique personne n'ignore les grandes qualités d'une reine dont l'histoire a rempli tout l'univers...., ib. dans GRAND, ANDE
Dans la plus grande fureur des guerres civiles, jamais on n'a douté de sa parole ni désespéré de sa clémence, ib. dans GRAND, ANDE
Si elle eut de la joie de régner sur une grande nation, c'est parce qu'elle pouvait contenter le désir immense qui sans cesse la sollicitait à faire du bien, ib. dans GRAND, ANDE
Je ne puis soutenir ces grandes paroles par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir, Duch. d'Orl. dans GRAND, ANDE
À la veille d'un si grand jour [la bataille de Rocroi], Louis de Bourbon. dans GRAND, ANDE
Considérez ces grandes puissances que nous regardons de si bas, Duch. d'Orl. dans GRAND, ANDE
Voilà les vérités que j'ai à traiter et que j'ai crues dignes d'être proposées à un si grand prince et à la plus illustre assemblée de l'univers, ib. dans GRAND, ANDE
Le grand cardinal de Richelieu, le Tellier. dans GRAND, ANDE
Lorsque David, un si grand guerrier, déplora la mort de deux fameux capitaines qu'on venait de perdre, il leur donna cet éloge : plus vites que les aigles, plus courageux que les lions, Louis de Bourbon. dans GRAND, ANDE
Un Élie dont le nom est grand parmi les Juifs, Hist. II, 10 dans GRAND, ANDE
Je vois la maison de France, la plus grande, sans comparaison, de tout l'univers, et à qui les plus puissantes maisons peuvent bien céder sans envie, puisqu'elles tâchent de tirer leur gloire de cette source, Duch. d'Orl. dans GRAND, ANDE
Les sentiments d'orgueil qui corrompent d'autant plus les âmes, qu'elles sont plus grandes et plus élevées, Reine d'Anglet. dans GRAND, ANDE
La fausse gloire ne le tentait pas ; tout tendait au vrai et au grand, Louis de Bourbon. dans GRAND, ANDE
Nous avons beau être convaincus.... que tel astre qui ne nous paraît qu'un point dans le ciel, surpasse sans proportion toute la grandeur de la terre, Connaiss. III, 13 dans GRANDEUR
Nous déplorerons éternellement.... qu'une princesse si chérie de tout l'univers ait été précipitée dans le tombeau, pendant que la confiance de deux si grands rois l'élevait au comble de la grandeur et de la gloire ; la grandeur et la gloire ? pouvons-nous encore entendre ces noms dans ce triomphe de la mort ?, Duch. d'Orl. dans GRANDEUR
À la grandeur conviennent les choses grandes ; à la grandeur la plus éminente, les choses les plus grandes, c'est-à-dire les grandes vertus, Polit. V, IV, 2 dans GRANDEUR
La très chrétienne maison de France.... après sept cents ans d'une royauté établie, sans compter ce que la grandeur d'une si haute origine fait trouver ou imaginer aux curieux observateurs des antiquités, Marie-Thér. dans GRANDEUR
Elle vous dit par ma bouche et par une voix qui vous est connue, que la grandeur est un songe, la joie une erreur, la jeunesse une fleur qui tombe, et la santé un nom trompeur, Marie-Thér. dans GRANDEUR
Tel est le premier état de la religion, qui dure jusqu'à Abraham, où, pour connaître les grandeurs de Dieu, les hommes n'avaient à consulter que leur raison et leur mémoire, Hist. II, 2 dans GRANDEUR
Le gratis de l'abbaye de Saint-Lucien m'a été accordé par le sacré collége, Lett. 17 dans GRATIS
Nous croyons que nos péchés nous sont remis gratuitement par la miséricorde divine à cause de Jésus-Christ, Exp. doctr. Égl. cathol. 6 dans GRATUITEMENT
Et certainement, messieurs, je puis dire avec confiance que l'amour de la justice était comme né avec ce grave magistrat, et qu'il croissait avec lui dès l'enfance, le Tellier. dans GRAVE
Toujours libre dans la conversation, toujours grave dans les affaires, ib. dans GRAVE
La pensée de la mort ne rendit pas sa vieillesse moins tranquille ni moins agréable ; dans la même vivacité, on lui vit faire seulement de plus graves réflexions sur la caducité de son âge, le Tellier. dans GRAVE
Ne puis-je pas dire, pour me servir des paroles fortes du plus grave des historiens [Tacite], qu'elle allait être précipitée dans la gloire ?, Duch. d'Orl. dans GRAVE
David.... fait venir son fils et son successeur, et, parmi plusieurs graves avertissements, il lui donne celui-ci très considérable...., Sermons, Justice, 2 dans GRAVE
Ô lamentable aveuglement ! rien n'est gravé si avant dans le coeur de l'homme [que l'idée de Dieu], et rien ne lui sert moins dans sa conduite, la Vallière. dans GRAVÉ, ÉE
Qui me donnera le burin que Job désirait pour graver sur l'airain et sur le marbre cette parole sortie de sa bouche en ses derniers jours, que...., le Tellier. dans GRAVER
Le corps ne manque jamais de se situer de la manière la plus convenable pour se soutenir ; en sorte que les parties ont toujours un même centre de gravité, qu'on prend au juste, comme si on savait la mécanique, Connaiss. II, 13 dans GRAVITÉ
J'ai pris sans étude et sans choix les premières paroles que me présente l'Ecclésiaste [vanité des vanités, et tout est vanité], où, quoique la vanité ait été si souvent nommée, elle ne l'est pas encore assez à mon gré pour le dessein que je me propose, Duch. d'Orl. dans GRÉ
Il [Jésus] n'a point été traîné par force à l'autel ; c'est une victime obéissante qui va de son bon gré à la mort, Euchar. I, 7 dans GRÉ
Qui de nous peut s'empêcher de fermer les yeux ou de détourner la tête, quand on feint seulement de nous y vouloir frapper ? alors, si notre raison avait quelque force, elle nous rassurerait contre un ami qui se joue ; mais, bon gré mal gré, il faut fermer l'oeil, il faut détourner la tête, Connaiss. v, 3 dans GRÉ
Les généreux soins du duc d'Enghien qui ménagea cette grâce [les bonnes grâces du roi rendues au prince de Conti], ni le gré que lui sut le prince [de Condé] d'avoir été si soigneux, Louis de Bourbon. dans GRÉ
On verra qu'il [R. Simon] s'est ébloui lui-même et qu'il veut éblouir les autres par son grec et par son hébreu, 1re instr sur la version du Nouv. Test. XXVII, 7e passage, 5 dans GREC, ECQUE
Pendant que le riche prépare [en une disette] ses greniers pour engloutir la nourriture du pauvre, qu'il lui fera acheter bien cher en son extrême indigence, Panég. St Gorgon, 2 dans GRENIER
C'est dans ces communications indiscrètes que se font une infinité de péchés de médisance, et très souvent de jugements téméraires, plus griefs que l'on ne pense, Instr. aux ursul. sur le silence, 1 dans GRIEF, ÈVE
Une bulle pontificale où il fut déclaré que ces propositions [sur les états d'oraison] étaient respectivement hérétiques, suspectes, erronées, scandaleuses, blasphématrices, avec d'autres grièves qualifications portées dans la même bulle, Ordonn. sur les états d'oraison dans GRIEF, ÈVE
Si ce n'est que le cas qui donnerait lieu au refus fût si grief, Lett. rel. 59 dans GRIEF, ÈVE
Le tonnerre a grillé un poirier chez mon curé, Lett. abb. 106 dans GRILLER
Le repentir que vous attendez n'est qu'une grimace ; la douleur que vous espérez, une illusion et une chimère, 2e serm. Divinité de la relig. 3 dans GRIMACE
Eh quoi ! le Dieu des chrétiens est-ce un Dieu qui se paye de vaines grimaces, ou qui se laisse corrompre par les présents ?, Panég. St Victor, 1 dans GRIMACE
C'est que le juste, sévère à lui-même et persécuteur de ses propres passions, se trouve encore persécuté par les injustes passions des autres, et ne peut pas même obtenir que le monde le laisse en repos dans ce sentier solitaire et rude où il grimpe plutôt qu'il ne marche, Reine d'Anglet. dans GRIMPER
Si vous couriez avec tant d'ardeur lorsqu'il fallait grimper par des précipices, il est hors de la vraisemblance que vous vous arrêtiez tout à coup quand vous aurez rencontré la plaine, Sermons, impénit. 2 dans GRIMPER
Qu'il y a d'enfants à cheveux gris, et qu'il y a d'enfants dans le monde, puisque nous n'y voyons autre chose que des hommes faibles en raison et impétueux en désirs !, 2e serm. Purific. 2 dans GRIS, ISE
Ce n'est pas en vain qu'il [Dieu] lance le foudre, ni qu'il fait gronder son tonnerre, 2e serm. Purific. 1 dans GRONDER
Les vents grondent, les flots se soulèvent, Sermons, Église, 1 dans GRONDER
Durant ces troubles [les guerres des Hussites], des gens de métier qui commençaient à gronder dès le règne précédent, se mirent plus que jamais à parler entre eux de la réforme de l'Église, Var. XI, 173 dans GRONDER
Elle aura sous elle une servante qui fera par son ordre les gros ouvrages de la maison, Règlem. pour les fill. Propag. de la foi, VI, 11 dans GROS, OSSE
Le cardinal de Lorraine pressait l'ouverture du colloque, bien que le gros des prélats, et surtout le cardinal de Tournon, archevêque de Lyon, qui les présidait comme le plus ancien cardinal, y eussent une extrême répugnance, Var. IX, § 92 dans GROS, OSSE
Je vous ai rapporté en gros quelque chose de ces prophéties, Hist. II, 5 dans GROS, OSSE
Dans les promesses de l'Évangile, il ne se parle plus des biens temporels par lesquels l'on attirait ces grossiers [les Juifs], ou l'on amusait ces enfants, Sermons, Septuag. 1 dans GROSSIER, IÈRE
Je veux bien en finissant cet avertissement, parmi les absurdités infinies de ses vains discours, en relever quatre ou cinq des plus grossières, 5e avert. § 49 dans GROSSIER, IÈRE
Le grossier et le bas, 6e avert. 44 dans GROSSIER, IÈRE
Voici une nouvelle doctrine et de quoi grossir les Variations, si on enseigne que le mariage contracté entre les fidèles après le baptême peut se rompre par le refus de l'une des deux parties, 4e avert. 6 dans GROSSIR
La pensée ainsi épurée, autant qu'il se peut, de tout ce qui la grossit, des images, des expressions, du langage humain...., Ét. d'orais. V, 20 dans GROSSIR
Les verres, selon qu'ils sont colorés ou taillés, changent les couleurs, les grandeurs et les figures : l'objet ou se grossit, ou s'apetisse, ou se renverse, ou se redresse, ou se multiplie, Conn. III, 4 dans GROSSIR
Malgré tous ces avantages, l'Italie ne demeura guère aux empereurs, Hist. I, 11 dans GUÈRE ou GUÈRES
Le péché, quoique guéri par la grâce justifiante, laisse néanmoins de si mauvais restes...., 4e sermon, Circoncision, 2 dans GUÉRI, IE
Si l'aveuglement des peuples n'eût pas éte incurable, elle [la reine] aurait guéri les esprits, et le parti le plus juste aurait été le plus fort, Reine d'Anglet. dans GUÉRIR
Par le travail, on charmait l'ennui, on guérissait la langueur de la paresse et les premières rêveries de l'oisiveté, Anne de Gonz. dans GUÉRIR
La guerre est une chose si horrible que je m'étonne comment le seul nom n'en donne pas de l'horreur, Pensées chrét. 36 dans GUERRE
Ils [Luther et Carlostad] touchèrent en la main l'un de l'autre, en se promettant de se faire bonne guerre, Var. 2 dans GUERRE
Dans les premières guerres, il n'avait qu'une seule vie à offrir ; maintenant il en a une autre [son fils] qui lui est plus chère que la sienne, Louis de Bourbon. dans GUERRE
Non content de lui enseigner la guerre [à son fils], comme il a fait jusqu'à la fin par ses discours, le prince le mène aux leçons vivantes et à la pratique, Louis de Bourbon. dans GUERRE
Il savait faire la guerre, Hist. II, 2 dans GUERRE
Hircan et Aristobule eurent guerre pour le sacerdoce, Hist. II, 5 dans GUERRE
Cette Eglise à laquelle il avait fait une si longue guerre, ib. III, 10 dans GUERRE
On le voyait [le général espagnol, à la bataille de Rocroi], porté dans sa chaise, et, malgré ses infirmités, montrer qu'une âme guerrière est maîtresse du corps qu'elle anime, Louis de Bourbon. dans GUERRIER, IÈRE
Ces prélats avaient donné aux peuples la sainte parole, avec subordination à leurs pasteurs, et sous la guide des notes si canoniquement approuvées, Avert. sur le liv. Réflex. morales, I dans GUIDE
Ils [les mystiques] se proposent certaines personnes, connues ou inconnues, qu'ils prétendent guidées de Dieu d'une façon particulière, Instr. sur les ét. d'oraison, préface, 3 dans GUIDÉ, ÉE
Toutes les fois qu'on se veut guinder au-dessus des nues, on s'y perd, ou, pour parler plus simplement, on manque de précision et de justesse, Ét. d'orais. II, 14 dans GUINDER
Nous nous croyons bientôt les plus habiles, quand nous sommes les plus heureux, Reine d'Anglet. dans HABILE
Il tenait pour maxime qu'un habile capitaine peut bien être vaincu, mais qu'il ne lui est pas permis d'être surpris, Louis de Bourbon. dans HABILE
Et puisque, pour notre malheur, ce qu'il y a de plus fatal à la vie humaine, c'est-à-dire l'art militaire, est en même temps ce qu'elle a de plus ingénieux, de plus habile...., Louis de Bourbon. dans HABILE
Nous n'apportons point en naissant l'habilité à faire ces choses, Connaiss. v, 3 dans HABILITÉ
Jésus, mon Sauveur, qui dites que l'on vous habille, quand on couvre la nudité de vos pauvres, Panég St Franç. d'Ass I dans HABILLER
Le sommes-nous [touchés] des maux de la Hongrie et de l'Autriche ravagées ? leurs habitants passés au fil de l'épée...., Mar.-Thér. dans HABITANT, ANTE
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons, Duch. d'Orl. dans HABITER
L'Espagne sur ce sujet [certaines observances] a des coutumes que la France ne suit pas ; mais la reine se rangea bientôt à l'obéissance ; l'habitude ne put rien contre la règle, Mar.-Thér. dans HABITUDE
La dernière heure [de la vie] n'en sera pas moins insupportable, et l'habitude de vivre ne fera qu'en accroître le désir, le Tellier. dans HABITUDE
Il concevait une haine implacable contre les Romains, Hist. I, 8 dans HAINE
Une haine se mit entre les deux peuples, ib. dans HAINE
S'il y avait quelque bataille perdue, s'il arrivait quelque inondation ou quelque sécheresse, on les chargeait [les chrétiens] de la haine de toutes les calamités publiques, Précis d'un 2e panég. de saint Gorgon dans HAINE
En haine de cet empereur, Dèce, qui le tua, renouvela la persécution avec plus de violence que jamais, Hist. I, 10 dans HAINE
C'est en haine des Juifs et d'Esdras, et en haine du premier et du second temple qu'ils [les Samaritains] ont inventé leur chimère de Garizim, ib. II, 13 dans HAINE
En voilà assez pour reprendre haleine, Lett. abb. 127 dans HALEINE
Son dessein est de les [ses disciples] tenir toujours en haleine, et de les empêcher d'être jamais satisfaits d'eux-mêmes, quelque fidélité qu'ils puissent avoir eue pour les pratiques de leur règle, Panég. St Benoît, 3 dans HALEINE
Il ne fallait pas non plus nous objecter que nous harcelons la théologie des Pères, et que toutes les difficultés que nous faisons ne sont que des conséquences qu'ils n'ont pas vues, et qu'ils auraient niées, 6e avert. 22 dans HARCELER
Celui-là [Turenne], d'un air plus froid, sans jamais rien avoir de lent, plus hardi à faire qu'à parler, Louis de Bourbon. dans HARDI, IE
Les hommes toujours hardis à juger les autres, sans épargner les souverains, Mar. Thér. dans HARDI, IE
Semblable dans ses sauts hardis et dans sa légère démarche à ces animaux vigoureux et bondissants, Louis de Bourbon. dans HARDI, IE
Avant lui [Louis XIV], la France, presque sans vaisseaux, tenait en vain aux deux mers ; maintenant on les voit couvertes depuis le levant jusqu'au couchant de nos flottes victorieuses, et la hardiesse française porte partout la terreur avec le nom de Louis, Marie-Thér. dans HARDIESSE
Ce qui est hasard à l'égard des hommes est dessein à l'égard de Dieu, Polit. V, III, 1 dans HASARD
Au premier avis que le hasard lui porte d'un siége important, Louis de Bourbon. dans HASARD
La fortune fait les amis, la fortune les change bientôt ; comme chacun aime par rapport à soi, cet ami de toutes les heures est au hasard, à chaque moment, de se voir sacrifié à un intérêt plus cher, Sermons, Char. frat. 1 dans HASARD
N'est-ce pas un bienfait de Dieu d'avoir abrégé les tentations avec les jours de Madame, de l'avoir arrachée à sa propre gloire, avant que cette gloire, par les excès, eût mis en hasard sa modération ?, Duch. d'Orl. dans HASARD
Aussi capable de ménager ses troupes que de les pousser dans les hasards, et de céder à la fortune que de la faire servir à ses desseins, Louis de Bourbon. dans HASARD
Il voulait reprendre ses exercices ordinaires au hasard de retomber dans les mêmes maux, le Tellier. dans HASARD
Au lieu de hasarder une bataille générale, Hist. III, 5 dans HASARDER
Que le sort de tels esprits est hasardeux !, Reine d'Anglet. dans HASARDEUX, EUSE
Il ne parut pas moins grand en demeurant sans action, qu'il l'avait paru en se soutenant au milieu des mouvements les plus hasardeux, le Tellier. dans HASARDEUX, EUSE
L'épreuve en [de la vie privée] est hasardeuse pour un homme d'État ; et la retraite presque toujours a trompé ceux qu'elle flattait de l'espérance du repos, ib. dans HASARDEUX, EUSE
Ainsi finit heureusement la bataille la plus hasardeuse et la plus disputée qui fût jamais [celle de Nordlingen], Louis de Bourbon. dans HASARDEUX, EUSE
Il [Dieu] a fait ce que dit le Sage : il s'est hâté ; en effet, quelle diligence ! en neuf heures l'ouvrage est accompli ; il s'est hâté de la tirer [Madame] du milieu des iniquités, Duch. d'Orl. Elle se hâte trop. dans HÂTER
Il y a des arbres hâtifs dans le jardin de notre Époux, 1er serm. Assompt. 2 dans HÂTIF, IVE
Ces hautes montagnes dont la cime, au-dessus des nues et des tempêtes, trouve la sérénité dans sa hauteur et ne perd aucun rayon de la lumière qui l'environne, Henri de Bourbon. dans HAUT, AUTE
Quoi ! fallait-il fulminer et le prendre d'un ton si haut pour abattre si peu de chose ?, la Vallière. dans HAUT, AUTE
J'étais donc encore destiné à rendre ce devoir funèbre à très haute et très puissante princesse Henriette-Anne d'Angleterre, princesse d'Orléans, Duch. d'Orl. dans HAUT, AUTE
L'éloge que je fais aujourd'hui de très haut et très puissant seigneur messire le Tellier...., le Tellier. dans HAUT, AUTE
L'un [Turenne], dès qu'il parut dans les armées, donna une haute idée de sa valeur, Louis de Bourbon. dans HAUT, AUTE
Cette élection divine [de David] avait un objet plus haut que celui qui paraît d'abord, Hist. II, 4 dans HAUT, AUTE
Dieu a mis quelque chose en nous.... qui peut se soumettre à sa souveraine puissance, s'abandonner à sa haute et incompréhensible sagesse, se confier en sa bonté, craindre sa justice, espérer son éternité, Duch. d'Orl. dans HAUT, AUTE
Ils répugnent à notre doctrine, parce qu'elle leur semble trop haute, 1er sermon, Dim. de la passion, préambule. dans HAUT, AUTE
Rendez-vous attentifs ; voici le noeud ; la matière est haute, et, quelque ordre qu'on y apporte, elle échappe si on ne la suit, 6e avert. 3 dans HAUT, AUTE
Cet homme [le cardinal de Retz] si fidèle aux particuliers, si redoutable à l'État, d'un caractère si haut qu'on ne pouvait ni l'estimer, ni le craindre, ni l'aimer, ni le haïr à demi, le Tellier. dans HAUT, AUTE
Le voile fut déchiré de haut en bas, Hist II, 6 dans HAUT, AUTE
Pendant qu'il [Charles Gustave de Suède] rassemble de nouvelles forces et médite de nouveaux carnages, Dieu tonne du plus haut des cieux ; le redouté capitaine tombe au plus beau temps de sa vie, et la Pologne est délivrée, Anne de Gonz. dans HAUT, AUTE
Ceux qui mettent la vertu trop haut, à qui toutes les faiblesses paraissent des crimes horribles ou qui, des conseils de perfection, font la loi commune de tous les fidèles, Cornet. dans HAUT, AUTE
Que s'il [le pape saint Grégoire] a parlé en ces termes du temps du roi Childebert, et s'il a élevé si haut la race de Mérovée, Reine d'Anglet. dans HAUT, AUTE
Quelque haut qu'on puisse remonter, pour rechercher dans les histoires...., Reine d'Anglet. dans HAUT, AUTE
Des gens qui disent tout haut qu'ils ne la croient pas, Lett. 137 dans HAUT, AUTE
Je sens que je puis vouloir, ou tenir ma main immobile, ou lui donner du mouvement ; et cela en haut ou en bas, à droite ou à gauche, avec une égale facilité, Connaiss. III, 15 dans HAUT, AUTE
Quoi ! jamais vous n'écouterez l'Église, qui vous dit et crie de toute sa force, à chaque sacrifice qu'elle offre : sursum corda, le coeur en haut !, Concupisc. 31 dans HAUT, AUTE
Il a connu la sagesse que le monde ne connaît pas, cette sagesse qui vient d'en haut, qui descend du père des lumières, et qui fait marcher les hommes dans les sentiers de la justice, le Tellier. dans HAUT, AUTE
Ceux qui combattaient auprès de lui nous ont dit souvent que, si l'on avait à traiter quelque grande affaire avec ce prince, on eût pu choisir de ces moments où tout était en feu autour de lui ; tant son esprit s'élevait alors, tant son âme leur paraissait éclairée comme d'en haut dans ces terribles rencontres, Louis de Bourbon. dans HAUT, AUTE
Jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en haut, Hist. II, 7 dans HAUT, AUTE
Peut-on vivre, direz-vous, de cette sorte ? peut-on renoncer à ce qui plaît ? on vous dira de là-haut [la grille où était Mme de la Vallière devenue religieuse] qu'on peut quelque chose de plus difficile, puisqu'on peut embrasser tout ce qui choque, la Vallière. dans HAUT, AUTE
Le superbe entreprend hautement les choses, 2e sermon, Démons, 2 dans HAUTEMENT
Notre malheureuse reine, donnons-lui hautement ce titre dont elle a fait un sujet d'actions de grâces, Reine d'Anglet. dans HAUTEMENT
Elle [à l'agonie] se conformait aux ordres de Dieu, elle lui offrait ses souffrances en expiation de ses fautes, elle professait hautement la foi catholique et la résurrection des morts, Duch. d'Orl. dans HAUTEMENT
Un chemin que sa hauteur et son âpreté rendent toujours assez difficile, Reine d'Anglet. dans HAUTEUR
Ni la hauteur des entreprises ne surpassait son courage, ni...., le Tellier. dans HAUTEUR
Il [Moïse] rapporte ce que Dieu dit, et le fait parler avec tant de hauteur et tant de bonté qu'on ne sait ce qu'il inspire le plus, ou la crainte et la confusion, ou l'amour et la confiance, Hist. II, 3 dans HAUTEUR
Les absurdités où ils tombent en niant la religion deviennent plus insoutenables que les vérités dont la hauteur les étonne, Anne de Gonz. dans HAUTEUR
Ceux qui désirent que ce mystère [l'eucharistie] passe en sa hauteur toute la mesure du sens humain, veulent néanmoins nous assujettir à résoudre les difficultés que le sens humain nous propose, Euchar. I, 4 dans HAUTEUR
Que dirai-je de sa libéralité ? elle donnait non-seulement avec joie, mais avec une hauteur d'âme qui marquait tout ensemble et le mépris du don et l'estime de la personne, Duch. d'Orl. dans HAUTEUR
Il veut établir ses richesses dans la pauvreté, ses délices dans les souffrances, et sa gloire dans la bassesse ; ô ignorance, ô folie, hé Dieu, que pense-t-il faire ? ô le plus insensé des hommes selon la sagesse du siècle, Panég. St François, préambule. dans
Il se firent un grec mêlé d'hébraïsmes, Hist. I, 8 dans HÉBRAÏSME
On verra qu'il s'est ébloui lui-même, ou qu'il veut éblouir les autres par son grec et par son hébreu, 1re instr. sur la version du Nouv. Test. XXVII, 7e passage, 5 dans HÉBREU
Ô homme, ne cherchez plus l'expiation de vos crimes dans le sang des animaux égorgés ; dussiez-vous dépeupler tous vos troupeaux par vos hécatombes, la vie des bêtes ne peut point payer pour la vie des hommes, 2e sermon, Divinité de la relig. 3 dans HÉCATOMBE
À sa fuite commença la fameuse hégire, Hist. I, 11 dans HÉGIRE
Alors [en recevant le saint viatique] il se souvint des irrévérences dont, hélas ! on déshonore ce divin mystère, Louis de Bourbon. dans HÉLAS
Ils [les Juifs d'Alexandrie] se firent un grec mêlé d'hébraïsmes, qu'on appelle le langage hellénistique ; les Septante et tout le Nouveau Testament sont écrits en ce langage, Hist. I, 8 dans HELLÉNISTIQUE
Cette impétuosité, ces emportements, ce hennissement des coeurs lascifs est supprimé, Sermons, Résurrect. dern. 1 dans HENNISSEMENT
Il publie son hénotique, c'est-à-dire son décret d'union, Hist. I, 11 dans HÉNOTIQUE
Le plus souvent une couronne de feuilles de chêne ou de laurier, ou de quelque herbage plus vil encore, devenait inestimable parmi les soldats [romains], qui ne connaissaient point de plus belles marques que celles de la vertu ni de plus noble distinction que celle qui venait des actions glorieuses, Hist. III, 6 dans HERBAGE
Dans la plupart des hommes les changements se font peu à peu, et la mort les prépare ordinairement à son dernier coup ; Madame cependant a passé du matin au soir, ainsi que l'herbe des champs, Duch. d'Orl. dans HERBE
Le sacerdoce est rendu héréditaire dans sa famille, Hist. II, 3 dans HÉRÉDITAIRE
Saint Grégoire de Nazianze ne nous représente pas les hérésiarques comme des hommes sans religion, mais comme des hommes qui prennent la religion de travers, Var. V, § 1 dans HÉRÉSIARQUE
Dieu, qui permet les hérésies pour éprouver la foi de ses serviteurs, Prem. avertiss. 1 dans HÉRÉSIE
Ce n'a pas été seulement les ariens qui ont varié de cette sorte : toutes les hérésies, dès l'origine du christianisme, ont eu le même caractère, Variat. préface. dans HÉRÉSIE
L'hérésie retient toujours sa propre nature, en ne cessant d'innover, et le progrès de la chose est semblable à son origine, ib. dans HÉRÉSIE
Il ne faut pas croire que les hérésies aient toujours pour auteurs des impies ou des libertins qui, de propos délibéré, fassent servir la religion à leurs passions, Var. V, § 1 dans HÉRÉSIE
Nous avons des catalogues des hérésies dressés par saint Épiphane, par saint Augustin, et par plusieurs autres auteurs ecclésiastiques, ib. XI, § 5 dans HÉRÉSIE
Quand Dieu laisse sortir du puits de l'abîme la fumée qui obscurcit le soleil, selon l'expression de l'Apocalypse, c'est-à-dire l'erreur et l'hérésie, Reine d'Anglet. dans HÉRÉSIE
Je n'entreprends pas, chrétiens, de vous dire la destinée des hérésies de ces derniers siècles, ni de marquer le terme fatal dans lequel Dieu a résolu de borner leur cours, ib. dans HÉRÉSIE
Quoique cet esprit d'indocilité et d'indépendance soit également répandu dans toutes les hérésies des derniers siècles, il n'a pas produit universellement les mêmes effets, ib. dans HÉRÉSIE
Nos pères n'avaient pas vu, comme nous, une hérésie invétérée tomber tout à coup [par suite de la révocation de l'édit de Nantes], les troupeaux égarés revenir en foule, et nos églises trop étroites pour les recevoir, le Tellier. dans HÉRÉSIE
Quand le sage chancelier reçut l'ordre de dresser ce pieux édit qui donne le dernier coup à l'hérésie, ib. dans HÉRÉSIE
Tertullien avait dit : Les hérétiques varient dans leurs règles, c'est-à-dire dans leurs confessions de foi ; chacun parmi eux se croit en droit de changer et de modifier par son propre esprit ce qu'il a reçu, comme c'est par son propre esprit que l'auteur de la secte l'a composé, Var. Préface dans HÉRÉTIQUE
Théodose, seul empereur, fut la joie et l'admiration de tout l'univers ; il appuya la religion, il fit taire les hérétiques, il abolit les sacrifices impurs des païens, Hist. I, II dans HÉRÉTIQUE
On la regardait [Marie - Thérèse] en Espagne non pas comme une infante, mais comme un infant ; car c'est ainsi qu'on y appelle la princesse qu'on reconnaît comme héritière de tant de royaumes, Mar.-Thér. dans HÉRITIER, IÈRE
Dieu, qui rapporte tous ses conseils à la conservation de sa sainte Église et qui, fécond en moyens, emploie toutes choses à ses fins cachées, s'est servi autrefois des chastes attraits de deux saintes héroïnes pour délivrer ses fidèles des mains de leurs ennemis, Reine d'Anglet. dans HÉROÏNE
Donnez à Dieu vos affections.... vous pourrez hardiment mépriser la mort à l'exemple de notre héroïne chrétienne, Duch. d'Orl. dans HÉROÏNE
Loin de nous les héros sans humanité ! ils pourront bien forcer les respects et ravir l'admiration, comme font tous les objets extraordinaires ; mais ils n'auront pas les coeurs, Louis de Bourbon. dans HÉROS
Ce qui fait le héros, ce qui porte la gloire du monde jusqu'au comble, valeur, magnanimité, bonté naturelle, voilà pour le coeur ; vivacité, pénétration, grandeur et sublimité de génie, voilà pour l'esprit..., ib. dans HÉROS
Ouvrez les yeux, chrétiens, et regardez ce héros dont nous pouvons dire comme saint Paulin disait du grand Théodose, que nous voyons en Louis, non un roi, mais un serviteur de Jésus-Christ, et un prince qui s'élève au-dessus des hommes plus encore par sa foi que par sa couronne, Mar.-Thér. dans HÉROS
L'amour peut bien remuer le coeur des héros du monde [Louis XIV], il peut y soulever des tempêtes et y exciter des mouvements qui fassent trembler les politiques, et qui donnent des espérances aux insensés ; mais il y a des âmes d'un ordre supérieur à ses lois..., Mar.-Thér. dans HÉROS
Elle y perdait [dans la lecture de l'histoire] insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros, Duch. d'Orl. dans HÉROS
Quel que soit le temps où dans la foi on dise autre chose que ce qu'on disait le jour auparavant, c'est toujours l'hétérodoxie, c'est-à-dire une autre doctrine qu'on oppose à l'orthodoxie, Prem. instr. pastor. 28 dans HÉTÉRODOXIE
Ce peu d'heures [au moment de mourir] saintement passées parmi les plus rudes épreuves et dans les sentiments les plus purs du christianisme tiennent lieu toutes seules d'un âge accompli, Duch. d'Orl. dans HEURE
[La reine] tantôt sauvée, tantôt presque prise, changeant de fortune à chaque quart d'heure, Reine d'Anglet. dans HEURE
Aussitôt qu'on cesse pour nous de compter les heures et de mesurer notre vie par les jours et par les années, Duch. d'Orl. dans HEURE
Ni les divertissements, ni les fatigues des voyages ne faisaient perdre à Marie-Thérèse ces heures particulières qu'elle destinait à la méditation et à la prière, Mar.-Thér. dans HEURE
Les heures qu'il avait libres furent remplies de bonnes lectures, le Tellier. dans HEURE
Le lendemain, à l'heure marquée, il fallut réveiller d'un profond sommeil cet autre Alexandre, Louis de Bourbon. dans HEURE
À quelque heure et de quelque côté que viennent les ennemis..., Louis de Bourbon. dans HEURE
Cet ami de toutes les heures, Serm. Char. frat. I dans HEURE
Un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasiés d'années et de jours.... la dernière heure n'en sera pas moins insupportable, et l'habitude de vivre ne fera qu'en accroître le désir, le Tellier. dans HEURE
Que s'il est vrai que Marie ne règle son amour que sur celui du Père éternel, allez, ô fidèles, allez à la bonne heure à cette mère incomparable, 2e serm. Compas. de la Ste Vierge, 2 dans HEURE
Je ne manquerai pas d'arriver de bonne heure, Lett. Corn. 147 dans HEURE
Il les conjurait [ses enfants].... de l'avertir de bonne heure, quand ils verraient sa mémoire vaciller ou son jugement s'affaiblir, le Tellier. dans HEURE
La jeunesse apprenait de bonne heure la science..., Hist. III, 5 dans HEURE
Ainsi finit heureusement la bataille la plus hasardeuse et la plus disputée qui fut jamais, Louis de Bourbon. dans HEUREUSEMENT
Il [le prince Édouard de Bavière] connut bientôt les erreurs.... heureux présages pour la maison palatine ! sa conversion fut suivie de celle de la princesse Louise sa soeur, Anne de Gonz. dans HEUREUX, EUSE
Que nous nous croyons bientôt les plus éclairés et les plus habiles, quand nous sommes les plus élevés et les plus heureux !, Reine d'Anglet. dans HEUREUX, EUSE
Ainsi notre reine heureuse par sa naissance qui lui rendait la piété aussi bien que la grandeur comme héréditaire, Marie-Thér. dans HEUREUX, EUSE
Le cardinal Mazarin, plus heureux de l'avoir trouvé [le Tellier] qu'il ne le crut alors, ib. dans HEUREUX, EUSE
Heureux si, averti par ces cheveux blancs, du compte que je dois rendre de mon administration, je réserve au troupeau..., Louis de Bourbon. dans HEUREUX, EUSE
On peut compter parmi les plus grands philosophes Hippocrate, le père de la médecine, qui éclata au milieu des autres dans ces heureux temps de la Grèce, Hist. I, 8 dans HEUREUX, EUSE
Un homme.... heureux dans sa personne et dans sa famille, le Tellier. dans HEUREUX, EUSE
L'heureux vieillard jouit jusqu'à la fin des tendresses de sa famille, où il ne voit rien de faible, ib. dans HEUREUX, EUSE
Ces veuves jeunes et riantes que le monde trouve si heureuses, Anne de Gonz. dans HEUREUX, EUSE
Heureuse qu'elle était de connaître et d'aimer celui qui se connaît et s'aime éternellement, l'âme raisonnable a voulu..., La Vallière. dans HEUREUX, EUSE
Content et trop heureux d'avoir encore assez de vie pour témoigner au roi sa reconnaissance, Louis de Bourbon. dans HEUREUX, EUSE
Elle n'était heureuse ni pour avoir placé auprès d'elle sa chère fille, ni pour l'avoir placée dans une maison où tout est grand, Ann. de Gonz. dans HEUREUX, EUSE
Le plus heureux jour de la vie, le Tellier. dans HEUREUX, EUSE
Ô moment heureux où nous sortirons des ombres et des énigmes pour voir la vérité manifeste !, ib. dans HEUREUX, EUSE
Quand on y lit [dans l'Évangile] cet heureux retour du prodigue retrouvé, Mar.-Thér. dans HEUREUX, EUSE
Comme son heureuse fécondité redoublait tous les jours les sacrés liens de leur amour mutuel, Reine d'Anglet. dans HEUREUX, EUSE
Toutes deux [Anne d'Autriche et Marie-Thérèse] d'une si heureuse constitution, qu'elles semblaient nous promettre le bonheur de les posséder un siècle entier, Mar.-Thér. dans HEUREUX, EUSE
Il [Jurieu] marche à tâtons, se heurtant à chaque pas et contre tous les principes de la religion, 6e avert. 19 dans HEURTER
Sous la figure de la mort qui vous paraît si hideuse, il [Jésus-Christ] vous apporte sa grâce, son royaume, la félicité éternelle, Méd. sur l'Év. Dern. sem. du Sauveur, 86e jour dans HIDEUX. EUSE
Après cela, Ô Marie, quand j'aurais l'esprit d'un ange et de la plus sublime hiérarchie, mes conceptions seraient trop ravalées, pour comprendre l'union très parfaite du Père éternel avec vous, 2e serm. Compass. de la sainte Vierge, 1 dans HIÉRARCHIE
Il [Dieu] a créé, dans le ciel, des esprits dégagés de toute matière, qui vivent et se nourrissent d'une pure contemplation ; c'est ce que nous appelons les anges, que Dieu a divisés en leurs ordres et hiérarchies ; et c'est de cette race que sont les démons, 1er serm. Démons, 2 dans HIÉRARCHIE
Il a fallu, avant toutes choses, vous faire lire dans l'Écriture l'histoire du peuple de Dieu, qui fait le fondement de la religion ; on ne vous a pas laissé ignorer l'histoire grecque ni la romaine ; et, ce qui vous était plus important, on vous a montré avec soin l'histoire de ce grand royaume que vous êtes obligé de rendre heureux, Hist. préface. dans HISTOIRE
Quand on considère de plus près l'histoire de ce grand royaume [l'Angleterre], Reine d'Anglet. dans HISTOIRE
Si l'histoire de l'Église garde chèrement la mémoire de cette reine, notre histoire [celle de la France] ne taira pas les avantages qu'elle a procurés à sa maison et à sa patrie, ib. dans HISTOIRE
Il avait fait toute l'histoire du siége, Hist. II, 8 dans HISTOIRE
Il [Moïse] meurt et laisse aux Israélites toute leur histoire qu'il avait soigneusement digérée dès l'origine du monde jusqu'au temps de sa mort, ib. I, 4 dans HISTOIRE
Cette manière d'histoire universelle est, à l'égard des histoires de chaque pays et de chaque peuple, ce qu'est une carte générale à l'égard des cartes particulières, Hist. préface. dans HISTOIRE
Là [dans l'histoire] notre admirable princesse étudiait les devoirs de ceux dont la vie compose l'histoire ; elle y perdait insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros, Duch. d'Orl. dans HISTOIRE
C'était le dessein d'avancer dans cette étude de sagesse qui la tenait si attachée à la lecture de l'histoire, qu'on appelle avec raison la sage conseillère des princes, ib. dans HISTOIRE
Quand l'histoire serait inutile aux autres hommes, il faudrait la faire lire aux princes.... les histoires ne sont composées que des actions qui les occupent, et tout semble y être fait pour leur usage, Hist. préface. dans HISTOIRE
Quelque haut qu'on puisse remonter pour rechercher dans les histoires les exemples des grandes mutations, Reine d'Angl. dans HISTOIRE
Les chrétiens qui s'enfuirent [à l'approche de la ruine de Jérusalem], comme marquent les histoires, Méd. sur l'Évang. Dern. semaine du Sauveur, 85e jour. dans HISTOIRE
Au lieu de l'histoire d'une belle vie, nous sommes réduits à faire l'histoire d'une admirable mais triste mort, Duch. d'Orl. dans HISTOIRE
Je m'arrête à considérer les vertus de Philippe, et ne songe pas que je vous dois l'histoire des malheurs d'Henriette, Reine d'Anglet. dans HISTOIRE
De ces particularités [sur le monde] elle [l'âme] compose l'histoire de la nature, dont les faits sont toutes les choses qui frappent nos sens, Conn. III, 8 dans HISTOIRE
Je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets ni l'ordre des batailles ni les intérêts des partis : il faut que je m'élève au-dessus de l'homme pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu, Reine d'Anglet. dans HISTORIEN
Pour me servir des fortes paroles du plus grave des historiens [Tacite], Duch. d'Orl. dans HISTORIEN
La première époque vous présente un grand spectacle : Dieu qui crée le ciel et la terre par sa parole et qui fait l'homme à son image ; c'est par où commence Moïse, le plus ancien des historiens, le plus sublime des philosophes et le plus sage des législateurs, Hist. I, 1 dans HISTORIEN
Les coeurs sont saisis d'une joie soudaine par la grâce inespérée d'un beau jour d'hiver.... on ne laisse pas de préférer au plus beau jour d'hiver la constante sérénité d'une saison plus bénigne, Marie-Thér. dans HIVER
Gand tombe avant qu'on pense à le munir ; Louis y vient par de longs détours ; et la reine, qui l'accompagne au coeur de l'hiver, joint au plaisir de le suivre celui de servir secrètement à ses desseins, ib. dans HIVER
Philisbourg est aux abois en dix jours, malgré l'hiver qui approche, Louis de Bourbon. dans HIVER
Dans les nécessités extraordinaires sa charité faisait de nouveaux efforts ; le rude hiver des années dernières [l'orateur parle en 1685] acheva de la dépouiller de ce qui lui restait de superflu, Anne de Gonz. dans HIVER
Ne t'impatiente pas, ô homme de bien ; laisse passer l'hiver de ce siècle, où toutes choses sont confondues, Sermons, Providence, 1 dans HIVER
Quiconque fait la volonté d'autrui par un renoncement sincère à la sienne, fait une excellente oraison et un sacrifice d'holocauste qui monte en odeur de suavité jusqu'au trône de Dieu, Serm. Oblig. de l'état relig. 3 dans HOLOCAUSTE
Sans que vous donniez la mort à votre ennemi, vous le tuez déjà par votre haine, qui porte toujours dans l'âme une disposition d'homicide, 2e sermon, Dimanche de la passion, 1 dans HOMICIDE
Beck, qui s'était flatté d'une victoire assurée, pris et blessé dans le combat, vient rendre en mourant un triste hommage à son vainqueur par son désespoir, Louis de Bourbon. dans HOMMAGE
De quelque superbe distinction que se flattent les hommes, ils ont tous une même origine, et cette origine est petite, Duch. d'Orl. dans HOMME
Laissons-lui [l'Ecclésiaste] égaler le fol et le sage ; et même, je ne craindrai pas de le dire hautement dans cette chaire, laissons-lui confondre l'homme avec la bête, ib. dans HOMME
Nous cédons et on nous cède ; tout ce qui s'élève d'un côté s'abaisse de l'autre : c'est pourquoi il y a entre tous les hommes une espèce d'égalité, 1er sermon, Visitation, 1 dans HOMME
Crains Dieu et garde ses commandements, car c'est là tout l'homme, Duch. d'Orl. dans HOMME
Cette grandeur que nous admirons de si loin comme quelque chose au-dessus de l'homme touche moins quand on y est né, Mar. Thér. dans HOMME
Loin du commerce des affaires et de la société des hommes, ces âmes sans force aussi bien que sans foi qui ne savent pas retenir leur langue indiscrète !, Duch. d'Orl. dans HOMME
Qu'est-ce que l'homme, Ô grand Dieu, que vous vous en souvenez ? ou que sont les enfants des hommes, que vous leur faites l'honneur de les visiter ?, 1er sermon, Visitation, 1 dans HOMME
Ce fut alors que Louis [le roi] parut le plus grand de tous les hommes, tant par les prodiges qu'il avait faits en personne, que par ceux qu'il fit faire à ses généraux, Louis de Bourbon. dans HOMME
Ç'a été dans notre siècle un grand spectacle de voir dans le même temps et dans les mêmes campagnes ces deux hommes [Condé et Turenne] que la voix commune de toute l'Europe égalait aux plus grands capitaines des siècles passés...., ib. dans HOMME
Ce ne lui est rien [à Louis XIV] d'être l'homme que les autres hommes admirent : il veut être avec David l'homme selon le coeur de Dieu ; c'est pourquoi Dieu le bénit, Mar.-Thér. dans HOMME
Il n'y avait livre qu'il ne lût, il n'y avait homme excellent ou dans quelque spéculation ou dans quelque ouvrage qu'il n'entretînt, Louis de Bourbon. dans HOMME
Qu'il marchât avec une armée parmi les périls, ou qu'il conduisît ses amis dans ces superbes allées [de Chantilly] au bruit de tant de jets d'eau qui ne se taisaient ni jour ni nuit, c'était toujours le même homme, et sa gloire le suivait partout, Louis de Bourbon. dans HOMME
Vous diriez qu'il y a en lui un autre homme à qui sa grande âme abandonne de moindres ouvrages où elle ne daigne se mêler, Louis de Bourbon. dans HOMME
Ravi d'avoir fait un si bel échange, d'un habit honnête contre un autre tout déchiré, il paraît tout joyeux, habillé en pauvre, Panég. St-Franç. d'Assise, 1 dans HONNÊTE
Sa présence a toujours rougi de tous les prétextes honnêtes des engagements déshonnêtes, où il n'a pas épargné le fer et le feu pour éviter les périls des occasions prochaines, Cornet. dans HONNÊTE
Ils [les Perses] traitaient honnêtement les rois vaincus, Hist. III, 5 dans HONNÊTEMENT
Le P. Roslet, à qui je vous prie de faire bien des honnêtetés de ma part, Lett. quiét. 224 dans HONNÊTETÉ
Tous les arts venaient à leur perfection [chez les Égyptiens] ; l'honneur, qui les nourrit, s'y mêlait partout, Hist. III, 3 dans HONNEUR
Toutes les sciences ont été en grand honneur parmi eux [les Égyptiens], Hist. III, 3 dans HONNEUR
Les injures et les duretés qu'il [le mauvais serviteur] leur dit [aux hommes qui lui sont confiés], qui sont une espèce de plaie à la réputation et à la vie de l'honneur, Méd. sur l'Évang. dern. semaine du Sauveur, 88e jour. dans HONNEUR
Elle s'en fait un point d'honneur, Lett. abb. 99 dans HONNEUR
Je crains que leur probité ne soit de celle des sages du monde.... qui s'imaginent avoir rempli les devoirs de la vertu lorsqu'ils vivent en gens d'honneur, Coméd. dans HONNEUR
Il reçoit de ces peuples les honneurs divins, Hist. I, 4 dans HONNEUR
Jetez les yeux de toutes parts ; voilà tout ce qu'a pu faire la magnificence et la piété pour honorer un héros : des titres, des inscriptions, vaines marques de ce qui n'est plus.... rien enfin ne manque dans tous ces honneurs que celui à qui on les rend, Louis de Bourbon dans HONNEUR
Lui-même il avait été reconnaître les rivières et les montagnes qui servirent à ce grand dessein [la prise de l'armée de Labiénus en Espagne par César]... les capitaines des siècles futurs lui rendront un honneur semblable, Louis de Bourbon. dans HONNEUR
Il [Condé] rendait au roi d'Angleterre et au duc d'York tous les honneurs qui leur étaient dus, ib. dans HONNEUR
Je me suis donné l'honneur de vous écrire une grande lettre, Lett. 14 dans HONNEUR
Le sénat se faisait un honneur de défendre les dieux, Hist. III, 1 dans HONNEUR
Loin donc, honneurs de la terre, tout votre éclat couvre mal nos faiblesses et nos défauts ; il ne les cache qu'à nous seuls et les fait connaître aux autres, la Vallière. dans HONNEUR
Voilà celui qui nous menait dans les hasards ; sous lui se sont formés tant de renommés capitaines que ses exemples ont élevés aux premiers honneurs de la guerre, Louis de Bourbon. dans HONNEUR
Élevé sans empressement aux premiers honneurs, il y a vécu aussi modeste que grand, le Tellier. dans HONNEUR
Lorsqu'on se voit tout d'un coup élevé aux places les plus importantes, et que je ne sais quoi nous dit dans le coeur qu'on mérite d'autant plus de si grands honneurs qu'ils sont venus à nous comme d'eux-mêmes, on ne se possède plus, ib. dans HONNEUR
Corbulon fit tout l'honneur de ce règne par ses victoires, Hist. I, 10 dans HONNEUR
J'oserais quasi assurer que c'est quelque mauvais démon qui, voulant rendre la pauvreté tout à fait insupportable, a trouvé le moyen d'attacher aux richesses tout ce qu'il y a d'honorable et de plaisant, Panég. St Franç. d'Assise, 1 dans HONORABLE
La sage et honorable vieillesse de Mme Yolande, Yol. de Monterby. dans HONORABLE
Ô sainte pénitence, autrefois si honorée dans l'Église, en quel endroit du monde t'es-tu maintenant retirée ?, 2e panég. S. Fr. de Paule, 2 dans HONORÉ, ÉE
La lune s'était levée avec son croissant d'un argent si beau et si vif que les yeux en étaient charmés ; elle semblait vouloir honorer le soleil en paraissant claire et lumineuse par le côté qu'elle tournait vers lui, Concupisc. 32 dans HONORER
Pour ce qui touchait sa personne, on voyait qu'il prenait à tâche d'honorer le seul nécessaire, par un retranchement effectif de toutes les superfluités, Cornet. dans HONORER
J'honore de tout mon coeur madame votre soeur, Lett. abb. 171 dans HONORER
La honte se met entre la vertu et le péché pour empêcher qu'on ne la quitte ; puis entre le péché et la vertu pour empêcher qu'on ne la reprenne, Pensées chr. VIII dans HONTE
Il n'eut point de honte d'écrire que..., Hist. II, 3 dans HONTE
Ce lui serait une honte de se dire..., ib. 6 dans HONTE
Elle lui pardonna son crime [au gouverneur qui avait fait tirer sur la reine], le livrant pour tout supplice à la honte d'avoir entrepris sur la vie d'une princesse si bonne et si généreuse, Reine d'Anglet. dans HONTE
La nature, dit Tertullien, a couvert tout le mal de crainte ou de honte, Sermons, Vaines excuses des pécheurs, 2 dans HONTE
[L'envie] est un orgueil lâche et timide qui se cache, qui fuit le jour, qui, ayant honte d'elle-même..., 2e serm. Démons, 2 dans HONTE
Sainte institution qui fait honte aux chrétiens, Hist. III, 6 dans HONTE
L'âme, honteuse de sa servitude, vient à considérer pourquoi elle est née, la Vallière. dans HONTEUX, EUSE
Et vous, pauvres, quelque nom que vous portiez, pauvres connus, pauvres honteux, malades, impotents, estropiés, Mar.-Thér. dans HONTEUX, EUSE
Quand les animaux montrent dans leurs actions tant d'industrie, saint Thomas a raison de les comparer à des horloges et aux autres machines ingénieuses, Connaiss. V, 2 dans HORLOGE
La peau, se retirant sur elle-même, fera dresser les cheveux, dont elle enferme la racine, et causera ce mouvement qu'on appelle horreur, Conn. II, 12 dans HORREUR
Cette âme qui s'est tant aimée et tant cherchée, ne se peut plus supporter aussitôt qu'elle est seule avec elle-même ; sa solitude lui fait horreur, la Vallière. dans HORREUR
Dont les proscriptions font horreur en les lisant, Hist. I, 9 dans HORREUR
Vices qui font horreur à la nature, ib. II, 12 dans HORREUR
Les infamies qu'il [le nouveau quiétisme] a héritées de la secte des béguards.... je pourrais dire d'abord qu'on a horreur de traiter de telles matières, Ét. d'orais. X, 3 dans HORREUR
Il devint l'horreur du genre humain, Hist. I, 10 dans HORREUR
Ces secondes vies que notre faiblesse nous fait inventer pour couvrir en quelque sorte l'horreur de la mort, le Tellier. dans HORREUR
Mon esprit ne se résoudrait jamais à se jeter parmi tant d'horreurs [les excès des révolutionnaires anglais], si la constance admirable avec laquelle cette princesse a soutenu ces calamités ne surpassait de bien loin les crimes qui les ont causées, Reine d'Anglet. dans HORREUR
Loin de trembler devant les autels, on y méprise Jésus-Christ présent.... gens du monde, vous ne pensez pas à ces horribles profanations, Louis de Bourbon. dans HORRIBLE
C'est une chose horrible de tomber entre les mains du Dieu vivant, Anne de Gonz. dans HORRIBLE
On ne pourra mettre hors les filles ainsi obligées, à moins qu'elles n'aient commis quelque faute notable, Règl. pour les filles de la propag. de la foi, I, 3 dans HORS
Un homme transporté hors de lui-même, Hist. II, 2 dans HORS
Il [Abraham] mena toujours une vie simple et pastorale, qui toutefois avait sa magnificence, que ce patriarche faisait paraître principalement en exerçant l'hospitalité envers tout le monde, Hist. I, 3 dans HOSPITALITÉ
La justice vaut mieux devant Dieu que de lui offrir des victimes ; car quelle plus sainte hostie, quel encens plus doux, quelle prière plus agréable que de faire entrer devant soi la cause de la veuve... ?, le Tellier. dans HOSTIE
Convertissez-vous de bonne heure ; que la pensée en vienne de Dieu et non de la fièvre, de la raison et non du trouble, du choix et non de la force et de la contrainte ; si votre corps est une hostie, consacrez à Dieu une hostie vivante, Bourgoing. dans HOSTIE
M. de Sully, qui, tout zélé huguenot qu'il était, non-seulement déclare au roi qu'il tient infaillible qu'on se sauve étant catholique, mais nomme encore à ce prince cinq des principaux ministres qui ne s'éloignent pas de ce sentiment, 3e avert. § 16 dans HUGUENOT, OTE
Venez, prêtres du Seigneur, venez soutenir mon infirmité de votre huile adoucissante, purifiante et confortative, Prépar. à la mort, 7 dans HUILE
Je retournerai d'aujourd'hui en huit à Paris, Lett. quiét. 392 dans HUIT
C'est ici une véritable variation dans leur doctrine [des protestants], et un effet de la perpétuelle instabilité qui doit faire considérer leur réforme comme un ouvrage de la nature de ceux qui, n'ayant rien que d'humain, doivent être dissipés, selon la maxime de Gamaliel, Var. X, § 52 dans HUMAIN, AINE
En un mot, ils ont pu facilement ou se tromper, ou tromper les autres ; car il n'y a rien de plus humain, Hist. II, 13 dans HUMAIN, AINE
Ce n'est pas un ouvrage humain que je médite ; je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets, ni l'ordre des batailles, Reine d'Anglet. dans HUMAIN, AINE
Encore que la sagesse, après l'avoir gouverné dès son enfance, l'ait porté aux plus grands honneurs et au comble des félicités humaines, le Tellier. dans HUMAIN, AINE
La grandeur et la gloire ?... je ne puis plus soutenir ces grandes paroles, par lesquelles l'arrogance humaine tâche de s'étourdir elle-même pour ne pas apercevoir son néant, Duch. d'Orl. dans HUMAIN, AINE
Notre corps [dans la tombe] prend un autre nom ; celui même de cadavre, dit Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps, ib. dans HUMAIN, AINE
Que servirait à Louis d'avoir étendu sa gloire partout où s'étend le genre humain ?... tout le genre humain demeure d'accord qu'il n'y a rien de plus grand que ce qu'il fait, si ce n'est qu'on veuille compter pour plus grand encore tout ce qu'il n'a pas voulu faire, et les bornes qu'il a données à sa puissance, Mar.-Thér. dans HUMAIN, AINE
Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines, Reine d'Anglet. dans HUMAIN, AINE
Ménagements qu'une prudence humaine m'aurait inspirés, Lett. abb. 155 dans HUMAIN, AINE
Il fallait une vertu plus qu'humaine, Hist. II, 7 dans HUMAIN, AINE
Le péché est humanisé en lui [le pécheur] ; c'est un homme devenu péché, il perd tout bien, Pensées chrét. 9 dans HUMANISÉ, ÉE
Jeune encore et grand humaniste, nouvellement appelé par l'électeur Frédéric pour enseigner la langue grecque, il [Mélanchthon] n'avait guère pu apprendre d'antiquité ecclésiastique avec son maître Luther, Variat. IV, § 31 dans HUMANISTE
Il s'élève au-dessus de l'humanité, Hist. II, 4 dans HUMANITÉ
Loin de nous les héros sans humanité !, Louis de Bourb. dans HUMANITÉ
Que ne doit point le royaume à un prince [Condé] qui a honoré la maison de France, tout le nom français, son siècle, et, pour ainsi dire, l'humanité tout entière, Louis de Bourbon. dans HUMANITÉ
Tout humble chrétien se contentera aisément de la même certitude sur la justice que sur le salut éternel, Var. XV, § 154 dans HUMBLE
Elle accomplit tous ses devoirs sans présomption, et fut humble non-seulement parmi toutes les grandeurs, mais encore parmi toutes les vertus, Marie-Thérèse. dans HUMBLE
Sa confession fut humble, pleine de componction et de confiance, Louis de Bourb. dans HUMBLE
Demandez à ceux qui ont dans le coeur quelque passion violente, s'ils conservent quelque orgueil ou quelque fierté en présence de ce qu'ils aiment ; on ne se soumet que trop, on n'est que trop humble, la Vallière. dans HUMBLE
Touchée de ces sentiments [le renoncement aux grandeurs], elle aima cette humble maison [des religieuses de Sainte-Marie de Chaillot] plus que ses palais, Reine d'Angl. dans HUMBLE
Je me confie pour Madame en cette miséricorde [de Dieu] qu'elle a si sincèrement et si humblement réclamée, Duch. d'Orl. dans HUMBLEMENT
Combien de fois a-t-elle en ce lieu remercié Dieu humblement de deux grandes grâces...., Reine d'Anglet. dans HUMBLEMENT
L'âme est contente et hume tout l'encens [de la flatterie] en elle-même, Pensées chrét. 22 dans HUMER
Qu'on ne dise pas que c'était une chose aisée à deviner à qui connaissait l'humeur de la nation, Hist. II, 9 dans HUMEUR
Mais, direz-vous, j'ai à converser avec une soeur qui est d'une humeur si rustique et si insupportable, qu'il me faut toute ma patience..., Instr. aux ursul. de Meaux, sur le silence, 2 dans HUMEUR
Ces humeurs farouches sont fort à charge...., ib. dans HUMEUR
Pourquoi vois-je parmi vous des haines bizarres, des oppositions d'humeur à humeur et de personne à personne ?, Méd. sur l'Év. la Cène, 75e jour. dans HUMEUR
Nous agissons par humeur et non par raison ; c'est pourquoi l'ambition ni l'avarice ne se changent pas pour avoir ce qu'elles demandent, parce que l'humeur demeure toujours, Pensées détachées, 30 dans HUMEUR
Les Carthaginois rétablis n'étaient plus d'humeur à céder, Hist. I, 8, p. 67 dans HUMEUR
Soit qu'il ait su le prendre en bonne humeur, Var. 4 dans HUMEUR
Mais, dites-vous, cette soeur est si ombrageuse et pointilleuse, que la moindre chose la met en mauvaise humeur, Instr. aux ursul. de Meaux, sur le silence, 2 dans HUMEUR
Quand elle est dans sa mauvaise humeur, ib. dans HUMEUR
Quant à cette humeur noire, vous ne devez en attendre la guérison..., Lett. abb. 146 dans HUMEUR
On se sépare par humeur, on se réunit par politique, Var. XV, § 124 dans HUMEUR
La reine aimait tout dans la vie religieuse, jusqu'à ses austérités et ses humiliations, Mar.-Thér. dans HUMILIATION
Elle croyait voir partout dans ses actions un amour-propre déguisé en vertu.... ainsi Dieu l'humiliait par ce qui a coutume de nourrir l'orgueil, et lui faisait un remède de la cause de son mal, Anne de Gonz. dans HUMILIER
Notre grand maître a eu cette vertu [l'humilité] pendant sa vie ; mais, parce qu'il s'est humilié, il faut qu'il soit glorifié après sa mort, Cornet. dans HUMILIER
Humilions-nous devant notre Dieu d'être coupables de ce crime énorme [l'idolâtrie], Panég. St Victor, I dans HUMILIER
L'amour de Dieu fait naître toutes les vertus ; et, pour les faire subsister éternellement, il leur donne pour fondement l'humilité, la Vallière dans HUMILITÉ
Le maître de l'humilité [Jésus] paraîtra bientôt sur la terre, Abrégé d'un sermon pour le 3e dim. de l'Avent dans HUMILITÉ
Que j'aime le silence ! que j'en aime l'humilité, la tranquillité, le sérieux, le recueillement, la douceur !, Lett. abb. 60 dans HUMILITÉ
Viclef était le grand docteur de Jean Hus, aussi bien que de tout le parti des hussites, Var. XI, 164 dans HUSSITE
Semblable aux hypocondriaques dont la fantaisie blessée se repaît du simulacre et du songe d'un plaisir vain et chimérique, Pensées chr. 33 dans HYPOCONDRIAQUE
Il y a des hypocrites qui ont dessein de tromper ; il y a des hypocrites qui trompent et n'en ont pas précisément le dessein, mais qui agissent par bienséance et ne veulent point donner de scandale ; les premiers sont plus dangereux pour les autres, et les seconds pour eux-mêmes, Pensées détachées, 4 dans HYPOCRITE
Un homme [Cromwell] s'est rencontré d'une profondeur d'esprit incroyable, hypocrite raffiné autant qu'habile politique, Reine d'Anglet. dans HYPOCRITE
Comme le Verbe divin est homme par ce genre d'union que les théologiens appellent personnelle ou hypostatique, Var. II, 3 dans HYPOSTATIQUE
Ce n'est pas un ouvrage humain que je médite ; je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets..., Reine d'Anglet. dans ICI
C'est partout des forts élevés et des forêts abattues.... ici donc, durant huit jours et à quatre attaques différentes, on vit tout ce qu'on peut soutenir et entreprendre à la guerre, Louis de Bourbon. dans ICI
Il fallait montrer partout et à l'Allemagne comme à la Flandre le défenseur intrépide que Dieu nous donnait ; arrêtez ici vos regards ; il se prépare contre le prince quelque chose de plus formidable..., Louis de Bourbon dans ICI
Le pape y envoya ses légats [au concile de 787] ; le concile des iconoclastes fut condamné ; ils sont détestés comme gens qui, à l'exemple des Sarrasins, accusaient les chrétiens d'idolâtrie, Hist. I, 11 dans ICONOCLASTE
Nous avons des idées très claires non-seulement de notre liberté, mais encore de toutes les choses qui la doivent suivre, Lib. arb. 2 dans IDÉE
L'idée de celui qui nous a créés est empreinte profondément en nous, la Vallière. dans IDÉE
L'histoire nous donne l'idée de l'empire suprême de Dieu, Hist. II, 1 dans IDÉE
Les idées qu'elle [la nation juive] avait conçues de son Christ, ib. II, 10 dans IDÉE
Tout ce qui pouvait donner aux peuples une grande idée de leur patrie, ib. III, 6 dans IDÉE
Les peuples les traduisaient [les noms des rois d'Orient] ou les prononçaient différemment, selon les divers idiomes de chaque langue, Hist. I, 7 dans IDIOME
On devient idolâtre [disent les protestants] en faisant paraître par quelque posture de respect le sentiment de vénération vraiment sainte qu'on a dans le coeur, Var. XIV, § 104 dans IDOLÂTRE
Idolâtrer est rendre à la créature les honneurs divins, Avert. sur le reproche d'idolâtrie, 6 dans IDOLÂTRER
Quelle erreur donc [à Jurieu] de vouloir excuser [du culte des saints et des reliques] les Pères et les chrétiens du quatrième et du cinquième siècle, sous prétexte qu'ils n'idolâtraient qu'en particulier !, Var. 3e avert. dans IDOLÂTRER
Après, on voit le voyage [des Israélites] continué dans le désert, les révoltes, les idolâtries, les châtiments, les consolations du peuple de Dieu, que ce législateur tout-puissant forme peu à peu par ce moyen, Hist. I, 4 dans IDOLÂTRIE
Il [Salomon] s'abandonne à l'amour des femmes, son esprit baisse, son coeur s'affaiblit, et sa piété dégénère en idolâtrie, ib. I, 6 dans IDOLÂTRIE
Le sens humain, abruti, ne pouvait plus s'élever aux choses intellectuelles ; et, les hommes ne voulant plus adorer que ce qu'ils voyaient, l'idolâtrie se répandait par tout l'univers, ib. II, 2 dans IDOLÂTRIE
Il y a des erreurs où nous tombons en raisonnant ; car l'homme s'embrouille souvent à force de raisonner ; mais l'idolâtrie était venue par l'extrémité opposée : c'était en éteignant tout raisonnement et en laissant dominer les sens qui voulaient tout revêtir des qualités dont ils sont touchés, ib. II, 11 dans IDOLÂTRIE
Si l'Église est vivante malgré les idolâtries dont on l'accuse, ces idolâtries n'empêchent pas que la foi et la charité ne s'y trouvent, ni par conséquent qu'on ne s'y sauve, 3e avert. 4 dans IDOLÂTRIE
Quelle erreur à une chrétienne, et encore à une chrétienne pénitente, d'orner ce qui n'est digne que de son mépris, de peindre et de parer l'idole du monde, de retenir comme par force et avec mille artifices autant indignes qu'inutiles, ces grâces qui s'envolent avec le temps ?, Anne de Gonz. dans IDOLE
Quelle créature fut jamais plus propre à être l'idole du monde ? mais ces idoles que le monde adore, à combien de tentations délicates ne sont-elles pas exposées ?, Duch. d'Orl. dans IDOLE
Sa pauvreté [de Jésus-Christ], ses ignominies et sa croix le rendent un objet horrible à nos sens, Hist II, 11 dans IGNOMINIE
Il [Dieu] connaît la sagesse humaine, toujours courte par quelque endroit ; il l'éclaire, il étend ses vues, et puis il l'abandonne à ses ignorances, Hist. III, 7 dans IGNORANCE
Qu'ont-ils vu ces rares génies [les esprits forts], qu'ont-ils vu plus que les autres ? quelle ignorance est la leur ! et qu'il serait aisé de les confondre... !, Anne de Gonz. dans IGNORANCE
Nous avons ce saint sacrifice, rafraîchissement de nos peines, expiation de nos ignorances et des restes de nos péchés, Mar. Thér. dans IGNORANCE
Que le nom de M. de Meaux va être flétri dans les écrits du ministre [Jurieu] ! déjà on ne trouve dans sa dixième lettre que les ignorances de ce prélat, ses vaines déclamations..., 6 avertiss. 1 dans IGNORANCE
Ô vanité ! ô néant ! ô mortels ignorants de leurs destinées !, Duch. d'Orl. dans IGNORANT, ANTE
C'est par la suite de ces conseils que Dieu a fait naître les deux puissantes maisons d'où la reine devait sortir : celle de France et celle d'Autriche, dont il se sert pour balancer les choses humaines, jusqu'à quel degré et jusqu'à quel temps ? il le sait et nous l'ignorons, Mar.-Thér. dans IGNORER
Il serait honteux, je ne dis pas à un prince, mais en général à tout honnête homme, d'ignorer le genre humain et les changements mémorables que la suite des temps a faits dans le monde, Hist. Dessein général. dans IGNORER
Une raison première et universelle, qui a tout conçu avant qu'il fût..., Connaiss. V, 2 dans IL, au singulier, ILS, au pluriel
La source de tout le mal est que tous ceux qui n'ont pas craint de tenter au siècle passé la réformation par le schisme, ne trouvant point de plus fort rempart contre leurs nouveautés que la sainte autorité de l'Église, ils ont été obligés de la renverser, R. d'Angl. dans IL, au singulier, ILS, au pluriel
île pacifique où se doivent terminer les différends de deux grands empires à qui tu sers de limites, île éternellement mémorable par les conférences de deux grands ministres...., Mar.-Thér. dans ÎLE
Que me reste-t-il des plaisirs licites ? un souvenir inutile ; des illicites ? un regret, une obligation à l'enfer ou à la pénitence, Sermons, la mort, fragment dans ILLICITE
Encore que vous ôtiez en apparence à l'amour profane ce grossier et cet illicite dont on aurait honte, il en est inséparable sur le théâtre, Comédie, 5 dans ILLICITE
La lumière diminue par tous les obstacles qu'on met entre le corps illuminant et le corps illuminé, Méd. sur l'Évang. 2e part. 5e jour. dans ILLUMINANT, ANTE
Voici un nouvel hommage qu'elle [la lune] rend à son céleste illuminateur [le soleil] ; à mesure qu'il approchait, je la voyais disparaître, le faible croissant diminuait peu à peu .., Concupisc. 32 dans ILLUMINATEUR
Le Sauveur Jésus, l'illuminateur des antiquités [qui explique les anciennes choses], Panég. de St Sulpice, 1 dans ILLUMINATEUR
L'union à Jésus-Christ homme-Dieu [disent les mystiques] est la première de toutes, et elle se fait dès le commencement de la vie illuminative, États d'or. II, 2 dans ILLUMINATIF, IVE
Alors, par une soudaine illumination, elle se sentit si éclairée, et tellement transportée de joie..., Anne de Gonz. dans ILLUMINATION
L'un [Turenne] paraît agir par des réflexions profondes, et l'autre [Condé] par de soudaines illuminations, Louis de Bourbon. dans ILLUMINATION
Ses sermons n'étaient pas le fruit d'une étude lente et tardive, mais d'une céleste faveur, mais d'une prompte et soudaine illumination, Bourgoing. dans ILLUMINATION
Quand la lumière divine s'est découverte et qu'avec des yeux illumines on se jette dans les voies du siècle, qu'arrive-t-il à une âme qui tombe d'un si haut état ?, Anne de Gonz. dans ILLUMINÉ, ÉE
Ces docteurs, illuminés par son Saint-Esprit, sont les véritables trésors de l'Église universelle, Cornet. dans ILLUMINÉ, ÉE
L'éclat de telles actions [guerres, ambassades, etc.] semble illuminer un discours, et le bruit qu'elles font déjà dans le monde aide celui qui parle à se faire entendre d'un ton plus ferme et plus magnifique, Bourgoing. dans ILLUMINER
L'Ecclésiaste, faisant le dénombrement des illusions qui travaillent les hommes, y comprend la sagesse même, parce qu'il y a une fausse sagesse qui, se renfermant dans l'enceinte des choses mortelles, s'ensevelit avec elle dans le néant, Duch. d'Orl. dans ILLUSION
Comme Dieu ne voulait plus exposer aux illusions du monde les sentiments d'une piété si sincère, ib. dans ILLUSION
L'illusion des amitiés de la terre qui s'en vont avec les années et les intérêts, Anne de Gonz. dans ILLUSION
Il est de la foi que, dans tous les actes de piété, il y a beaucoup de choses que nous recevons en pure souffrance.... telles sont les illustrations de l'entendement, et les pieuses affections de la volonté, États d'orais. VII, 3 dans ILLUSTRATION
En louant l'homme incomparable dont cette illustre assemblée célèbre les funérailles et honore les vertus, le Tellier. dans ILLUSTRE
Pendant que ce grand roi la rendait la plus illustre de toutes les reines, vous la faisiez, monseigneur, la plus illustre de toutes les mères, Mar.-Thér. dans ILLUSTRE
Le royaume le plus illustre [la France] qui fut jamais sous le soleil, et devant Dieu et devant les hommes, Mar.-Thér. dans ILLUSTRE
Voilà des faits, et des faits illustres, et des faits plus éclatants que le soleil, qui font voir qu'au milieu de la défection..., 2e instr. pastorale sur les prom. de J. C. 24 dans ILLUSTRE
Que ce soit donc [la clémence] l'illustre défaut de Charles [Charles 1er d'Angleterre] aussi bien que de César, Reine d'Anglet. dans ILLUSTRE
Vous voyez quelle a été son humilité, et combien il a été soigneux de cacher les illustres avantages qu'il avait reçus de Dieu, Cornet. dans ILLUSTRE
Rocroi.... c'en serait assez pour illustrer une autre vie que celle du prince de Condé ; mais, pour lui, c'est le premier pas de sa course, Louis de Bourbon. dans ILLUSTRER
Dans son origine [de l'homme], Dieu l'avait fait à son image ; et ce nom d'image lui doit faire entendre qu'il n'était pas fait pour lui-même ; une image est toute faite pour son original, la Vallière. dans IMAGE
Quoique cette âme soit défigurée, quoique cette image de Dieu soit comme effacée par le péché, si nous en cherchons les anciens traits, nous reconnaîtrons, malgré la corruption, qu'elle ressemble encore à Dieu...., ib. dans IMAGE
Des titres, des inscriptions, vaines marques de ce qui n'est plus ; des figures qui semblent pleurer autour d'un tombeau ; et de fragiles images d'une douleur que le temps emporte avec tout le reste, Louis de Bourbon. dans IMAGE
Jérusalem, réprouvée et ingrate envers son Sauveur, devait être l'image de l'enfer ; ses perfides citoyens devaient représenter les damnés, Hist. II, 9 dans IMAGE
Ce fut un songe admirable, de ceux que Dieu même fait venir du ciel par le ministère des anges, dont les images sont si nettes et si démêlées, où l'on voit je ne sais quoi de céleste, Anne de Gonz. dans IMAGE
Ô prince, le digne sujet de nos louanges et de nos regrets, vous vivrez éternellement dans ma mémoire ; votre image y sera tracée non point avec cette audace qui promettait la victoire ; non, je ne veux rien voir en vous de ce que la mort efface ; vous aurez, dans cette image, des traits immortels, Louis de Bourbon. dans IMAGE
Il a pour nous toutes les bontés imaginables, Lett. quiét. 220 dans IMAGINABLE
La mort, qui foulant aux pieds l'arrogance humaine, et abattant sans ressource toutes ces grandeurs imaginaires...., Gornay. dans IMAGINAIRE
La faculté de l'âme où se fait cet acte [du ressouvenir] s'appelle imaginative, Conn. I, 4 dans IMAGINATIF, IVE
Où allez-vous, coeurs égarés ? quoi ! même dans la prière vous laissez errer votre imagination vagabonde ; vos ambitieuses pensées vous reviennent devant Dieu, Mar.-Thér. dans IMAGINATION
Elle va descendre à ces demeures souterraines.... mais ici notre imagination nous abuse encore ; la mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place, Duch. d'Orl. dans IMAGINATION
Il [Tertullien] s'abandonne souvent à sa vive et trop ardente imagination, 6e avert. 95 dans IMAGINATION
Les imaginations qui ne sont que des sensations continuées, Connaiss. v, 8 dans IMAGINATION
Peut-être que, prêt à mourir, on comptera pour quelque chose cette vie de réputation, ou cette imagination de revivre dans sa famille qu'on croira solidement établie, le Tellier. dans IMAGINATION
Nous composions son histoire de tout ce que nous pouvions imaginer de plus glorieux, Duch. d'Orl. dans IMAGINER
Cherchez, imaginez parmi les hommes les différences les plus remarquables ; vous n'en trouverez point de mieux marquée ni qui vous paraisse plus effective que celle qui relève le victorieux au-dessus du vaincu, ib. dans IMAGINER
Toutes les fois qu'un objet une fois senti par le dehors demeure intérieurement, ou se renouvelle dans ma pensée avec l'image de la sensation qu'il a causée à mon âme, c'est ce que j'appelle imaginer, Conn. I, 4 dans IMAGINER
Nous en voyons des effets [de l'amour maternel] qui passent de bien loin tout ce que l'on pourrait s'en imaginer, 2e serm. Compass. de la Ste Vierge, I dans IMAGINER
Ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession, Duch. d'Orl. dans IMAGINER
Imaginer le triangle, c'est s'en représenter un d'une mesure déterminée et avec une certaine grandeur de ses angles et de ses côtés ; au lieu que l'entendre, c'est en connaître la nature et savoir en général que c'est une figure à trois côtés, sans déterminer aucune grandeur ni proportion particulière, Connaiss. I, 9 dans IMAGINER
On a vu [chez les premiers chrétiens] la vieillesse la plus décrépite et l'enfance la plus imbécile y courir [à la mort], comme à l'honneur du triomphe, 1er serm. Exalt. de la croix, 1 dans IMBÉCILE
Quelle est la vertu et tout ensemble l'imbécillité de ce sang [celui de la victime], qui donne la liberté d'approcher de l'arche, mais qui ne la donne qu'au pontife seul ?, Sermons, Ascension, 1 dans IMBÉCILLITÉ
Le détail causerait un imbroglio qui ferait tout abandonner, Lett. quiét. 160 dans IMBROGLIO ou, à la française, IMBROILLE
Les faux principes dont ils sont imbus, Var. XIV, § 90 dans IMBU, UE
Ils [Isaac et Jacob] furent ses imitateurs [d'Abraham], attachés comme lui à la croyance ancienne, Hist. II, 2 dans IMITATEUR, TRICE
[Rome] Cette nouvelle Babylone, imitatrice de l'ancienne, comme elle enflée de ses victoires...., ib. III, 1 dans IMITATEUR, TRICE
Si nous n'avons pas le courage d'imiter le P. Bourgoing en ses austérités, Bourgoing dans IMITER
La crainte n'a pas Dieu pour son objet immédiat ; son motif essentiel, qui est la peine éternelle, ne fait qu'ôter les empêchements, et rabattre la concupiscence par une terreur salutaire, 2e écrit sur les Max. des saints, 10 dans IMMÉDIAT, ATE
Elles [les rivières] vont enfin perdre leurs noms avec leurs eaux dans le sein immense de l'Océan, Gornay. dans IMMENSE
L'immense profusion de ses aumônes, Reine d'Anglet. dans IMMENSE
Si elle eut de la joie de régner sur une grande nation, c'est parce qu'elle pouvait contenter le désir immense qui sans cesse la sollicitait à faire du bien, Reine d'Anglet. dans IMMENSE
Avec cette ardeur immense d'accroître tous les jours son nom, Hist. III, 5 dans IMMENSE
Quand messieurs de la religion prétendue réformée nous objectent qu'en adressant des prières aux saints et en les honorant comme présents par toute la terre, nous leur attribuons une espèce d'immensité...., Exp. doctr. Égl. cath. 4 dans IMMENSITÉ
On a vu les illusions des Anabaptistes, et on sait que c'est en suivant les principes de Luther et des autres réformateurs qu'ils ont rejeté le baptême sans immersion, Var. XV, p. 123 dans IMMERSION
e n'est pas par sa suite qu'on la connaît, c'est par son attention et par cette respectueuse immobilité qui ne lui permet pas même de lever les yeux, Mar.-Thér. dans IMMOBILITÉ
Souvent les lectures qu'elles [les femmes] font avec tant d'empressement se tournent en parures vaines et en ajustements immodestes de leur esprit, Sermons, Oblig. de l'état relig. 3 dans IMMODESTE
Le propre corps et le propre sang, dont l'immolation et l'effusion nous ont sauvés sur la croix, Var. IV, § 8 dans IMMOLATION
Ils immolèrent à leur ambition toute la famille d'Alexandre, Hist. I, 8 dans IMMOLER
Ils furent immolés aux jalousies de Théodoric, ib. I, 11 dans IMMOLER
La princesse Bénédicte fut la première immolée à ces intérêts de famille, Anne de Gonz. dans IMMOLER
Je vis le sacrifice agréable de l'âme humiliée sous la main de Dieu, et deux victimes royales immoler d'un commun accord leur propre coeur [la reine et Louis XIV, lors de la mort d'un enfant], Marie-Thér. dans IMMOLER
Il faut remarquer que selon la loi toutes les femmes accouchées étaient réputées immondes, 3e serm. Purificat. dans IMMONDE
La sainte Vierge qui... offre avec tant de simplicité le sacrifice pour le péché, c'est-à-dire pour les immondices légales qu'elle n'avait nullement contractées, 3e serm. Purificat. dans IMMONDICE
Et [Dieu] qui sait immortaliser par tels moyens son ouvrage en général, ne pourra-t-il pas immortaliser quelque ouvrage qu'il lui plaise en particulier ?, Connais. IV, 2 dans IMMORTALISER
Pleurez sur ces faibles restes de la vie humaine [le tombeau et ses honneurs], pleurez sur cette triste immortalité que nous donnons aux héros, Louis de Bourbon. dans IMMORTALITÉ
Servez ce roi immortel [Dieu] et si plein de miséricorde, qui vous comptera un soupir et un verre d'eau donné en son nom plus que tous les autres ne feront jamais tout votre sang répandu, Louis de Bourbon. dans IMMORTEL, ELLE
Quel sera donc ce repos d'aller immortels à Jésus-Christ immortel ; d'être avec le divin Sauveur non dans les ombres de la mort, mais dans la terre des vivants !, 1er sermon, Purification, 1 dans IMMORTEL, ELLE
Vous aurez dans cette image [la mémoire que Bossuet conserve du prince] des traits immortels ; Je vous y verrai tel que vous étiez à ce dernier jour sous la main de Dieu, lorsque sa gloire commença à vous apparaître, Louis de Bourbon. dans IMMORTEL, ELLE
On déclare une guerre immortelle et irréconciliable à tous les plaisirs, la Vallière. dans IMMORTEL, ELLE
Quand vous [le Dauphin] songerez à vos devoirs, ne manquez pas de considérer à quoi vous obligent les immortelles actions de Louis le Grand et l'incomparable piété de Marie-Thérèse, Mar.-Thér. dans IMMORTEL, ELLE
Ce qui est immortel [en l'homme], l'immortel et le corruptible, le spirituel et le charnel, l'ange et la bête en un mot, se sont trouvés tout à coup unis, Sermons, Mort, 2 dans IMMORTEL, ELLE
Faire paraître des saillies d'une passion immortifiée, Sermons, Instr. aux ursul. de Meaux, sur le silence, 2 dans IMMORTIFIÉ, ÉE
Que dirai-je de son attachement immuable à la religion de ses ancêtres ?, Reine d'Anglet. dans IMMUABLE
Tout le temps est perdu, auquel nous n'aurons point attaché quelque chose de plus immuable que lui, quelque chose qui puisse passer à l'éternité bien-heureuse, Yolande de Monterby. dans IMMUABLE
Jésus-Christ a donné une nouvelle forme au mariage, en réduisant cette sainte société à deux personnes immuablement et indissolublement unies, Expos. de la doct. de l'Église, IX dans IMMUABLEMENT
L'immutabilité des conseils de Dieu, Hist. II, 13 dans IMMUTABILITÉ
La Trinité directement attaquée avec l'immutabilité et la spiritualité ou simplicité de l'être divin, 6e avert.3 dans IMMUTABILITÉ
De sorte qu'il se faisait dans l'eucharistie une impanation véritable, comme il s'était fait une véritable incarnation dans les entrailles de la sainte Vierge, Var. II, § 3 dans IMPANATION
Assurant que Jésus-Christ était impané dans l'eucharistie, Var. X dans IMPANÉ, ÉE
Voilà, messieurs, une image, mais imparfaite, de la reine d'Angleterre, quand, après de si étranges humiliations, elle fut encore contrainte de paraître au monde et d'étaler, pour ainsi dire, à la France même et au Louvre où elle était née avec tant de gloire, toute l'étendue de sa misère, Reine d'Anglet. dans IMPARFAIT, AITE
[Selon Jurieu] Il [le Fils de Dieu] passe manifestement de l'imparfait au parfait ; qui est, non pas conséquence, mais, précisément et selon la définition, ce qu'on appelle changer, 6e avert. 10 dans IMPARFAIT, AITE
Si c'est là un discours adressé aux imparfaits, c'est donc aussi imperfection de dire...., États d'orais. V, 7 dans IMPARFAIT, AITE
Il [Mazarin] voulait revenir trop tôt à la cour : le Tellier s'opposait à son impatience, le Tellier. dans IMPATIENCE
J'en ai une grande impatience [de vos lettres], Lett. 173 dans IMPATIENCE
Le peuple souffrait cet état avec impatience, Hist. II, 5 dans IMPATIENCE
Nous nous impatientons contre Dieu des moindres disgrâces qui nous arrivent, au lieu de les recevoir de sa main pour l'expiation de nos fautes, 2e panég. St Fr. de Paule, 2 dans IMPATIENTER
Selon la doctrine du même saint Augustin, la grâce chrétienne contient l'impeccabilité même, Ét. d'orais. VI, 23 dans IMPECCABILITÉ
En faisant l'Église infaillible, nous ne faisons pas pour cela les peuples et les chrétiens particuliers impeccables, Déf. Var. 1er disc. § 5 dans IMPECCABLE
Un bois impénétrable, dont le fonds est un marais, Louis de Bourbon. dans IMPÉNÉTRABLE
Des grilles affreuses, une retraite profonde, une clôture impénétrable, une obéissance entière, La Vallière. dans IMPÉNÉTRABLE
Mais, comme dit le Sage, autant que le ciel s'élève et que la terre s'incline au-dessous de lui, autant le coeur des rois est impénétrable, le Tellier. dans IMPÉNÉTRABLE
Rien ne vous sera impénétrable, Hist. II, 1 dans IMPÉNÉTRABLE
Il faut connaître avant toutes choses que Dieu est incompréhensible et impénétrable, parce qu'il est parfait, Serm. Culte dû à Dieu, 1 dans IMPÉNÉTRABLE
Il vient, dit-il [Jésus-Christ], comme un voleur, toujours surprenant et impénétrable dans ses démarches ; c'est lui-même qui s'en glorifie dans toute son Écriture, Mar.-Thér. dans IMPÉNÉTRABLE
Le sénat fut impénétrable, Hist. III, 6 dans IMPÉNÉTRABLE
Seul il savait épancher et retenir son discours ; impénétrable, il pénétrait tout ; et, pendant qu'il tirait le secret des coeurs, il ne disait, maître de lui-même, que ce qu'il voulait, le Tellier. dans IMPÉNÉTRABLE
Siècle vraiment subtil.... la princesse palatine t'est donnée comme un signe et un prodige ; tu la verras au dernier jour confondre ton impénitence et tes vaines excuses, Anne de Gonz. dans IMPÉNITENCE
....Et qu'une espérance présomptueuse de corriger à la mort ce qui manquerait à la vie, nourrirait leur impénitence, Sermons, Impénit. finale, préambule. dans IMPÉNITENCE
Ô pénitence impénitente [sur le lit de mort] ! ô pénitence toute criminelle et toute infectée de l'amour du monde !, Sermons, Impénit. finale, 1 dans IMPÉNITENT, ENTE
Le pécheur, voyant la parole divine venir à lui impérieusement pour détruire ces idoles pompeuses qu'il a élevées, Sermons, Vaines excus. des péch. 2 dans IMPÉRIEUSEMENT
Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, une maîtresse plus impérieuse, je veux dire l'expérience, les a forcés de croire, Reine d'Anglet. dans IMPÉRIEUX, EUSE
Pouvait-on garder le respect qui est dû aux choses divines, au milieu des impertinences que contenaient les fables, dont la représentation ou le souvenir faisaient une si grande partie du culte divin ?, Hist. II, 5 dans IMPERTINENCE
Je crois pour moi que ce sont ces impertinences et les profanations du saint livre de l'Apocalypse, qu'on voyait croître sans fin dans la nouvelle réforme, qui firent que les ministres eux-mêmes, las de les entendre, résolurent dans le synode national de Saumur : Que nul pasteur etc..., Var. XIII, 55 dans IMPERTINENCE
Là [dans le Talmud], parmi une infinité de fables impertinentes qu'on voit commencer pour la plupart après les temps de Notre Seigneur, on trouve de beaux restes des anciennes traditions du peuple juif, et des preuves pour le convaincre, Hist. II, 8 dans IMPERTINENT, ENTE
On aurait vu qu'il n'y avait à produire que quelque impertinent glossateur, Var. XIII, § 7 dans IMPERTINENT, ENTE
Une certaine apathie, ou impassibilité et imperturbabilité, plus stoïcienne que chrétienne, Déf. de la trad. sur la communion, II, 29 dans IMPERTURBABILITÉ
Comme saint Clément d'Alexandrie a tant parlé des parfaits, et qu'il semble en avoir porté la perfection jusqu'à leur ôter la concupiscence et les élever à l'apathie, c'est-à-dire à l'imperturbabilité, États d'oraison, VI, 19 dans IMPERTURBABILITÉ
Il [Jésus-Christ] entre avec ses apôtres en un secret plus profond ; et, pour les rendre tout à fait imperturbables, il leur apprend tout le bien qu'ils trouveront en lui, Méd. sur l'Év. la Cène, 82e jour dans IMPERTURBABLE
Sainte Vierge, impétrez-nous la charité, qui est mère de la paix ; qui adoucit, tempère et réconcilie les esprits, 2e serm. Compass. de la Ste Vierge, 1 dans IMPÉTRER
Je le prie de vous impétrer ce bon vin de la nouvelle alliance, Lett. abb. 48 dans IMPÉTRER
Esprit-Saint, Esprit pacifique, je vous ai préparé les voies en prêchant votre parole ; ma voix a été semblable peut-être à ce bruit impétueux qui a prévenu votre descente, la Vallière. dans IMPÉTUEUX, EUSE
Des fleuves impétueux qui passent sans s'arrêter et tombent sans pouvoir soutenir leur propre poids, Sermons, Impén. finale, 1 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Le courant impétueux de ce mouvement sera suspendu et par là perdra sa force, Libre arb. 7 dans IMPÉTUEUX, EUSE
Connaissons que tant de parties [du corps], où nous ne voyons qu'une impétuosité aveugle, ne pourraient pas concourir à cette fin si elles n'étaient, tout ensemble, et dirigées et formées par une cause intelligente, Connaiss. IV, 2 dans IMPÉTUOSITÉ
Pourquoi me déchirez-vous par vos blasphèmes, nation impie ?, Anne de Gonz. dans IMPIE
Où en sont donc les impies et quelle assurance ont-ils contre la vengeance éternelle dont on les menace ?, Anne de Gonz. dans IMPIE
Ce prétendu règne de Christ, inconnu jusques alors au christianisme, qui devait anéantir toute la royauté, et égaler tous les hommes, songe séditieux des indépendants, et leur chimère impie et sacrilége, Reine d'Anglet. dans IMPIE
On sait ce qui arriva à Saül pour avoir lui-même violé l'ordonnance qu'il avait faite contre cette impiété [consulter les devins], Polit. VII, V, 15 dans IMPIÉTÉ
Il connaissait les deux visages de la justice : l'un facile dans le premier abord, l'autre sévère et impitoyable quand il faut conclure, le Tellier. dans IMPITOYABLE
Avec toutes ces explications, il ne faut pas s'étonner s'il sut adoucir Luther, jusqu'alors implacable, Var. IV, § 22 dans IMPLACABLE
Maintenant chassée, poursuivie par ses ennemis implacables qui avaient eu l'audace de lui faire son procès, Reine d'Anglet. dans IMPLACABLE
[Charles 1er] poursuivi à toute outrance par l'implacable malignité de la fortune, Reine d'Anglet. dans IMPLACABLE
Pour produire un repentir sincère, il faut déraciner les inclinations avec violence, s'indigner implacablement contre les faiblesses, s'arracher de vive force à soi-même, 2e sermon, Divin. de la relig. 3 dans IMPLACABLEMENT
Il [David] s'est trouvé souvent impliqué dans les dangereux intérêts des princes et des potentats, 2e serm. Quinquag. Préambule. dans IMPLIQUÉ, ÉE
Ce catéchisme [du concile de Trente] nous fait bien entendre l'extrême différence qu'il y a entre la manière dont on implore le secours de Dieu et celle dont on implore le secours des saints, Expos. de la doctr. cath. 4 dans IMPLORER
Comme il donnait des ordres particuliers et de la plus haute importance, puisqu'il y allait de sa conscience et de son salut éternel, Louis de Bourbon. dans IMPORTANCE
De quelle importance, de quel éclat, de quelle réputation au dedans et au dehors, d'être le maître du sort du prince de Condé, le Tellier. dans IMPORTANCE
Poussé par ses amis, il avait passé du grand conseil, sage compagnie où sa réputation vit encore, à l'importante charge de procureur du roi, le Tellier. dans IMPORTANT, ANTE
De tous les ministres [après la mort de Richelieu], le cardinal Mazarin, plus nécessaire et plus important, fut le seul dont le crédit se soutint, le Tellier. dans IMPORTANT, ANTE
Les uns donnaient au ministre [Mazarin] des espérances trompeuses ; les autres lui inspiraient de vaines terreurs, et, en s'empressant beaucoup, ils faisaient les zélés, les importants, le Tellier. dans IMPORTANT, ANTE
Dans une vie si égale il n'importe pas à cette princesse où la mort frappe : on n'y voit point d'endroit faible par où elle pût craindre d'être surprise, Mar.-Thér. dans IMPORTER
Et, le remplissant [Satan] de fiel et d'amertune contre nous, elle [l'envie] le contraint d'avoir recours à la fraude, à la tromperie, à ses artifices malicieux ; il ne lui importe pas pourvu qu'il nous perde, 2e sermon, Démons, 2 dans IMPORTER
Il vient, dit-il [Jésus-Christ], comme un voleur.... comme un voleur, direz-vous, indigne comparaison ! n'importe qu'elle soit indigne de lui, pourvu qu'elle nous effraye et qu'en nous effrayant elle nous sauve, Mar.-Thér. dans IMPORTER
Terre, ne couvre pas mon sang, disait Job ; mais qu'importe du sang de Job ?, 2e sermon, Passion, 2 dans IMPORTER
Ce sentiment importun des sens offensés, c'est ce qui s'appelle douleur, Connaiss. I, 2 dans IMPORTUN, UNE
Ces saintes vérités du ciel.... se présentent importunément et mal à propos parmi nos plaisirs, elles sont trop incompatibles, 2e sermon, dimanche 3e, la Passion, 2 dans IMPORTUNÉMENT
Arrêtons ici, chrétiens ; et vous, Seigneur, imposez silence à cet indigne ministre qui ne fait qu'affaiblir votre parole ; parlez dans les coeurs, prédicateur invisible...., Anne de Gonz. dans IMPOSER
Il [Bucer] imposait par la taille et par le son de la voix ; il avait été jacobin et s'était marié comme les autres, Var. III, § 3 dans IMPOSER
On veut croire qu'on a entendu, et on s'impose à soi-même, Connais. I, 16 dans IMPOSER
Ils imposèrent par ces artifices au pape, Hist. I, 11 dans IMPOSER
Leurs paroles, aussi peu solides qu'elles semblaient magnifiques, imposaient au monde, ib. II, 12 dans IMPOSER
Est-ce peut-être que tous ceux qui errent sont de bonne foi ? l'homme ne peut-il pas, selon sa coutume, s'en imposer à lui-même ?, Anne de Gonz. dans IMPOSER
Parmi les sacrements de ces hérétiques, ils font remarquer principalement leur imposition des mains pour remettre les péchés : ils l'appelaient la consolation ; elle tenait lieu de baptême et de pénitence tout ensemble, Var. XI, § 56 dans IMPOSITION
Le miracle qu'elle attendait est arrivé : elle croit, elle qui jugeait la foi impossible ; Dieu la change par une lumière soudaine, Anne de Gonz. dans IMPOSSIBLE
Il est, dit-elle, impossible de s'imaginer les étranges peines de mon esprit sans les avoir éprouvées, ib. dans IMPOSSIBLE
Il est impossible, dit-il [saint Paul], qu'une telle âme [celle qui est tombée après avoir connu la lumière] soit renouvelée par la pénitence ; impossible : quelle parole !, Anne de Gonz. dans IMPOSSIBLE
Que si l'homme, qui n'est que faiblesse, tente l'impossible [par amour], Dieu, pour contenter son amour, n'exécutera-t-il rien d'extraordinaire ?, Anne de Gonz. dans IMPOSSIBLE
L'impossible, qui, par manière de parler, a deux degrés de néant, puisque ni il n'est ni il ne peut être, ce qui est par là, si on veut, au-dessous du néant même...., Ét. d'orais. IX, 2 dans IMPOSSIBLE
Je vous conjure, mes frères, ne vous fiez pas au temps qui vous trompe, c'est un dangereux imposteur qui vous dérobe si subtilement que vous ne vous apercevez pas de son larcin, Sermons, Nécessité de la pénitence, 2 dans IMPOSTEUR
Prenez garde à la malice du temps ; voyez comme ce subtil imposteur tâche de sauver les apparences, comme il affecte toujours l'imitation de l'éternité, 4e sermon, 1er dim. de carême, Pénitence, 3 dans IMPOSTEUR
Ils déchargèrent le menu peuple de tout impôt, Hist. III, 6 dans IMPÔT
Que si nous leur pouvons donner [à nos membres] un mouvement détaché de l'ébranlement universel et même qui lui soit contraire, en poussant par en haut, par exemple, notre bras que l'impression commune de toute la machine tire en bas, on voit bien qu'il n'est pas possible qu'une si petite partie de l'univers, c'est-à-dire l'homme, puisse prévaloir d'elle-même sur l'effort du tout, Libre arb. 9 dans IMPRESSION
Pourquoi il arrive que l'impression du mouvement soit plus forte à la partie la plus éloignée du lieu où l'ébranlement commence, Libre arb. 4 dans IMPRESSION
Nous connaissons que Dieu est parfaitement libre en tout ce qu'il fait au dehors, corporel ou spirituel, sensible ou intelligible, et il l'est en particulier à l'égard de l'impression du mouvement qu'il peut donner à la matière, ib. 2 dans IMPRESSION
Elle [Henriette agonisante] demande le crucifix sur lequel elle avait vu expirer la reine sa belle-mère, comme pour y recueillir les impressions de constance et de piété que cette reine vraiment chrétienne y avait laissées avec les derniers soupirs, Duch. d'Orl. dans IMPRESSION
Dieu a fait un ouvrage au milieu de nous qui, détaché de toute autre cause, et ne tenant qu'à lui seul, remplit tous les temps et tous les lieux, et porte par toute la terre, avec l'impression de sa main, le caractère de son autorité : c'est Jésus-Christ et son Église, Anne de Gonz. dans IMPRESSION
L'impression de Dieu y reste encore [dans l'homme] si forte qu'il ne peut la perdre, et tout ensemble si faible qu'il ne peut la suivre, la Vallière. dans IMPRESSION
La perception des couleurs, des sons, du bon et du mauvais goût, du chaud et du froid, de la faim et de la soif, du plaisir et de la douleur, suivent les mouvements de l'impression que font les objets sensibles sur nos organes corporels, Conn. III, 3 dans IMPRESSION
En toute sensation il se fait un contact et une impression réelle et matérielle sur nos organes, qui vient ou immédiatement ou originairement de l'objet, ib. dans IMPRESSION
Un si beau sentiment fit tant d'impression dans l'esprit des peuples que...., Hist. III, 6 dans IMPRESSION
Quand il [Dieu] voulut sauver la ville de Béthulie, il tendit, dans la beauté de Judith, un piége imprévu et inévitable à l'aveugle brutalité d'Holopherne, Reine d'Angl. dans IMPRÉVU, UE
Anne d'Autriche.... et Marie-Thérèse.... nous sont enlevées contre notre attente, l'une par une longue maladie, et l'autre par un coup imprévu, Marie-Thér. dans IMPRÉVU, UE
Je vous enverrai un imprimé où sera votre lettre, Lett. quiét. 118 dans IMPRIMÉ, ÉE
Le cerveau frappé, agité, imprimé, pour ainsi parler, par les objets, Connais. III, 11 dans IMPRIMÉ, ÉE
Les hommes font plus facilement les mouvements qui se font en leur présence, sans doute parce que leur cerveau, imprimé du caractère de ce mouvement, est disposé par là à en produire un semblable, ib. V, 5 dans IMPRIMÉ, ÉE
C'est que les hommes se trouvent souvent imprimés de certaines vérités fortes qu'ils ne suivent pas, 2e instr. past. sur les prom. de l'Église, 3 dans IMPRIMÉ, ÉE
Sont-ce les triangles et les carrés et les cercles que je trace grossièrement sur le papier, qui impriment dans mon esprit leurs proportions et leurs rapports ?, Connais. IV, 9 dans IMPRIMER
Pour imprimer dans les esprits l'unité de Dieu, Hist. II, 3 dans IMPRIMER
Jésus-Christ vient imprimer dans les coeurs l'amour des souffrances, ib. II, 11 dans IMPRIMER
Pour bien entendre quelle doit être votre attention à la divine parole, il faut s'imprimer bien avant cette vérité chrétienne, qu'outre le son qui frappe l'oreille...., Sermons, Parole de Dieu, 2 dans IMPRIMER
Il [Satan] a imprimé en nous un mouvement semblable à celui qui le précipite lui-même, 1er sermon, Nativité, fragm. d'un autre sermon dans IMPRIMER
Ce grand roi [Charles II], qui remplit de tant de vertus le trône de ses ancêtres.... n'improuvera pas notre zèle, si nous souhaitons devant Dieu que lui et tous ses peuples soient comme nous [catholiques], Duch. d'Orl. dans IMPROUVER
C'est la femme prostituée qui ne rougit plus, qui, après avoir longtemps déguisé son crime et cherché de vaines excuses à ses infidélités, à la fin étant convaincue, se fait un front d'impudique, comme parle l'Écriture sainte, Var. v° avert. § 11 dans IMPUDIQUE
Si ce n'est que l'âme, qui avait auparavant des facilités, ne trouve plus que des impuissances, Instr. sur les ét. d'orais. III, 4 dans IMPUISSANCE
Tu céderas ou tu tomberas sous ce vainqueur, Alger, riche des dépouilles de la chrétienté.... dans ta brutale fureur, tu te tournes contre toi-même, et tu ne sais comment assouvir ta rage impuissante, Marie-Thér. dans IMPUISSANT, ANTE
Il se voit élevé aux plus grandes places, non par ses propres efforts, mais par la douce impulsion d'un vent favorable, le Tellier. dans IMPULSION
Il ne voulut pas laisser son ingratitude entièrement impunie, Hist. I, 6 dans IMPUNI, IE
Pour la justification, Calvin s'attacha, autant pour le moins que Luther, à la justice imputative, comme au fondement commun de toute la nouvelle réforme, Var. IX, § 2 dans IMPUTATIF, IVE
Ni les Pères, ni Jean Hus, ni Wiclef son maître, ni les orthodoxes, ni les hérétiques, ni les Albigeois, ni les Vaudois, ni aucun autre n'avaient songé avant lui à la justice imputative, ib. XI, § 179 dans IMPUTATIF, IVE
Il ne faut point imputer les conséquences à qui les nie, 3e avert. 2 dans IMPUTER
Il [Piscator] dit que la justice de Jésus-Christ qui nous était imputée, n'était pas celle qu'il avait pratiquée dans tout le cours de sa vie, mais celle qu'il avait subie en portant volontairement la peine de notre péché sur la croix, Var. XII, § 27 dans IMPUTER
Il ne faut imputer mon silence qu'à mon peu de loisir, Lett. Corn. 46 dans IMPUTER
On y voit [dans les églises de l'Orient] tout le culte des images qu'on nous impute à idolâtrie, 3e avert. 10 dans IMPUTER
Cette entreprise, par laquelle vous prétendez vous honorer, ne vous sera pas imputée à gloire par le Seigneur notre Dieu, Polit. VII, V, 10 dans IMPUTER
Ils ont donc raison de ne pas vouloir qu'on leur impute leur soumission à faiblesse, Var. 5e avert. § 16 dans IMPUTER
Imputer à de telles gens qu'ils sont soumis par faiblesse, ou modestes par crainte, ce n'est pas vouloir seulement déshonorer le christianisme, mais encore vouloir obscurcir la vérité même plus claire que le soleil, Var. 5e avert. § 16 dans IMPUTER
Ce n'est pas seulement des hommes à combattre, c'est des montagnes inaccessibles, c'est des ravines et des précipices, Louis de Bourbon. dans INACCESSIBLE
Aussi Dieu était-il inaccessible à notre nature, Hist. II, 12 dans INACCESSIBLE
Gaston, que la cour avait attiré dans ses sentiments, était-il inaccessible aux factieux ?, le Tellier. dans INACCESSIBLE
Une inaltérable douceur, une patience invincible, et une inviolable fidélité envers les puissances, 5e avert. § 1 dans INALTÉRABLE
C'est ce dogme qui est appelé l'inamissibilité de la justice, c'est-à-dire le dogme où l'on croit que la justice une fois reçue ne se peut plus perdre, Var. IX, § 5 dans INAMISSIBILITÉ
Ainsi [suivant les réformés] jamais un réprouvé ne peut sortir d'un élu ; qui l'osera dire ? et cependant qui pourra nier qu'une si visible et si étrange absurdité ne soit clairement renfermée dans les principes du synode et dans la doctrine de l'inamissibilité ?, ib. XI dans INAMISSIBILITÉ
Le parfait qui est parvenu à l'amour inamissible, Nouv. myst. II, 2 dans INAMISSIBLE
Dans quelle inanité demeure-t-on ?, Lett. abb. 192 dans INANITÉ
Devant lui [le Seigneur].... tout est réputé comme un néant, comme un vide, comme une pure inanité, ÉLévat. sur les myst. I, 4 dans INANITÉ
[Dieu] inapercevable à toute autre chose qu'à l'esprit, 6e avert. I, 45 dans INAPERCEVABLE
Elle déclarait aux chefs des partis jusqu'où elle pouvait s'engager ; et on la croyait incapable ni de tromper ni d'être trompée, Anne de Gonz. dans INCAPABLE
Tout ce qui est mortel, quoi qu'on ajoute par le dehors pour le faire paraître grand, est, par son fond, incapable d'élévation, Duch. d'Orl. dans INCAPABLE
Ces terres trop remuées et devenues incapables de consistance sont tombées de toutes parts, Reine d'Anglet. dans INCAPABLE
L'incarnation n'étant autre chose que deux natures unies en la même personne divine, pour peu que l'on divise la personne, ou que l'on confonde les natures, le nom même d'incarnation ne subsiste plus, 3e avert. 2 dans INCARNATION
Ainsi nous sont révélés les deux principaux mystères, celui de la Trinité et celui de l'Incarnation ; mais celui qui nous les a révélés nous en fait trouver l'image en nous-mêmes, afin qu'ils nous soient toujours présents et que nous reconnaissions la dignité de notre nature, Hist. II, 6 dans INCARNATION
Nous-mêmes, qui sommes l'image de la Trinité, nous-mêmes à un autre égard, nous sommes encore l'image de l'incarnation : notre âme, d'une nature spirituelle, a un corps corruptible qui lui est uni, et de l'union de l'un et de l'autre résulte un tout, qui est l'homme, esprit et corps tout ensemble, incorruptible et corruptible, intelligent et purement brut, ib. dans INCARNATION
Ce Dieu homme, cette vérité et cette sagesse incarnée qui nous fait croire de si grandes choses sur sa seule autorité, nous en promet dans l'éternité la claire et bienheureuse vision, comme la récompense certaine de notre foi, Hist. II, 6 dans INCARNÉ, ÉE
Le Verbe s'est incarné, Hist. II, 11 dans INCARNER
On n'a qu'à prétendre que son ouvrage est bon et uni, pour le rendre non-seulement incensurable, mais encore inexaminable, Passages éclaircis, avert. dans INCENSURABLE
Nous n'avons pas besoin d'examiner si ces deux propositions deviennent incensurables, pour ainsi parler, par l'autorité de saint François de Sales, Préface sur l'Instruct. pastor. de M. de Cambrai, 29 dans INCENSURABLE
Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de fin...., que le nom du prince était employé à rendre tout incertain...., le Tellier. dans INCERTAIN, AINE
Je ne vois rien dans le monde qui soit plus à charge à l'Église que ces esprits vainement subtils qui réduisent tout l'Évangile en problèmes, qui forment des incidents sur l'exécution de ses préceptes, qui fatiguent les casuistes par des consultations infinies, Cornet. dans INCIDENT
Il faut considérer comme le ministre incidente sur chaque parole des promesses de Jésus-Christ, 2e instr. pastor. sur les promesses de J. C. 4 dans INCIDENTER
Comme ils reçoivent l'eucharistie à genoux, rien ne les empêche d'y reconnaître, ni d'y adorer Jésus-Christ présent dans le même esprit que nous faisons ; après cela, nous incidenter sur la transsubstantiation est une chicane peu digne d'eux, Var. XIV, § 122 dans INCIDENTER
Nous voilà donc tous ensemble et tous tant que nous sommes de fidèles, bénis dans Abraham, incirconcis, Élévat. sur myst. VIII, 9 dans INCIRCONCIS, ISE
Les eaux de l'estomac ont la vertu d'inciser les viandes, et les coupent si menues qu'il n'y a rien de l'ancienne forme, Connaiss. II, 10 dans INCISER
Il n'avait pas besoin d'inciter un homme dont la résolution était si bien prise, Variat. X dans INCITER
Ce sera par le plaisir et par la douleur que Dieu poussera et incitera les animaux aux fins qu'il s'est proposées, Connaiss. v, 13 dans INCITER
Ô homme, si tu étais indépendant par nature, et que Dieu néanmoins exigeât de toi que tu te rendisses dépendant par ta volonté, peut-être aurais-tu raison de trouver ou l'obligation importune ou la demande incivile, 3e serm. pour le 1er dim. de l'avent, 1 dans INCIVIL, ILE
On leur voyait [aux solitaires de la Thébaïde] multiplier leurs oraisons, inclinations ou génuflexions jusqu'à cent fois, jusqu'à deux cents fois, et même beaucoup plus souvent pendant le jour, Ét. d'orais. VI, 40 dans INCLINATION
Ces deux grands rois se connaissent ; c'est l'effet des soins de Madame ; ainsi leurs nobles inclinations concilieront leurs esprits, et la vertu sera entre eux une immortelle médiatrice, Duch. d'Orl. dans INCLINATION
L'âme doit être morte à ses souhaits, voulant comme si elle ne voulait pas, comprenant comme si elle ne comprenait pas, sans avoir même de l'inclination pour le néant, États d'orais. III, 1 dans INCLINATION
Deux obstacles presque invincibles nous empêchent d'être les maîtres de nos volontés, l'inclination et l'habitude ; l'inclination rend le vice aimable, l'habitude le rend nécessaire, 4e sermon, Carême, Pénit. 2 dans INCLINATION
L'idolâtrie à laquelle le genre humain avait une inclination si prodigieuse, Hist. II, 6 dans INCLINATION
Qu'est-ce autre chose qu'une habitude, sinon une forte inclination ?, Sermons, Satisfaction, 2 dans INCLINATION
Ce prince [Condé] que l'on regardait comme le héros de son siècle, rendu inutile à sa patrie dont il avait été le soutien, et ensuite je ne sais comment contre sa propre inclination armé contre elle, Anne de Gonz. dans INCLINATION
C'est une extrême folie de n'oser incliner la tête devant ce précieux monument de la gloire de Jésus-Christ, Lett. sur l'ador. de la croix. dans INCLINER
Nos besoins nous inclinent à adhérer à ce qui est bon, Sermons, Culte dû à Dieu, 1 dans INCLINER
Les confesseurs inclinent toujours à la miséricorde, Sermons, Sur la satisfaction, 3 dans INCLINER
Voyez.... comme elle abaisse cette tête auguste devant laquelle s'incline l'univers, Mar.-Thér. dans INCLINER
Il faut plus que cela pour l'inclusion, mais pour l'exclusion cela suffit ; je n'en veux pas davantage, Var. 3e avert. § 27 dans INCLUSION
Un Dieu qu'on fait à sa mode, aussi patient, aussi insensible que nos passions le demandent, n'incommode pas, Anne de Gonz. dans INCOMMODER
Un nom dont la majesté consiste à être incommunicable, Hist. II, 2 dans INCOMMUNICABLE
Et c'est ce grand nom de Dieu [je suis celui qui suis], terrible, mystérieux, incommunicable, sous lequel il vent dorénavant être servi, ib. II, 3 dans INCOMMUNICABLE
L'expérience fait voir que ce qui est non-seulement en commun, mais encore sans propriété légitime et incommutable, est négligé et à l'abandon, Polit. VIII, II, 3 dans INCOMMUTABLE
Élevez maintenant, ô Seigneur, et mes pensées et ma voix ; que je puisse représenter à cette auguste audience l'incomparable beauté d'une âme que vous avez toujours habitée, Marie-Thér. dans INCOMPARABLE
En louant l'homme incomparable dont cette illustre assemblée célèbre les funérailles, le Tellier. dans INCOMPARABLE
Elles [Athènes et Sparte] étaient ennemies plus encore par la contrariété de leur intérêt que par l'incompatibilité de leur humeur, Hist. III, 5 dans INCOMPATIBILITÉ
[Coriolan] l'homme le plus incompatible avec l'injustice, mais le plus dur et le plus aigri, Hist. III, 6 dans INCOMPATIBLE
Qui ne voit sur ce fondement que les luthériens et les calvinistes sont deux nations irréconciliables et incompatibles dans le fond ?, Var. add. XIV, § 12 dans INCOMPATIBLE
Que si vous me demandez comment tant de factions opposées et tant de sectes incompatibles qui se devaient apparemment détruire les unes les autres, ont pu si opiniâtrément conspirer ensemble contre le trône royal..., Reine d'Anglet. dans INCOMPATIBLE
La charité qui, de sa nature, a la force de nous unir inséparablement à Dieu, par là est incompatible avec l'état de péché, 5e écrit, 12 dans INCOMPATIBLE
Pour ne vouloir pas croire des mystères incompréhensibles, ils [les incrédules] suivent, l'une après l'autre, d'incompréhensibles erreurs, Anne de Gonz. dans INCOMPRÉHENSIBLE
Dieu a mis en nous.... quelque chose qui peut se soumettre à sa souveraine puissance, s'abandonner à sa haute et incompréhensible sagesse...., Duch. d'Orl. dans INCOMPRÉHENSIBLE
Saint Paul avait bien appelé le corps humain ressuscité un corps spirituel à cause des qualités divines, surnaturelles et supérieures aux sens dont il était revêtu ; à plus forte raison le corps du Sauveur mis dans l'eucharistie d'une manière si fort incompréhensible pouvait-il être appelé de ce nom, Var. IV, § 7 dans INCOMPRÉHENSIBLE
Nouveau genre d'étude et presque inconnu aux personnes de son âge et de son rang, ajoutons, si vous voulez, de son sexe, elle étudiait ses défauts, Duch. d'Orl. dans INCONNU, UE
Ce prétendu règne de Christ, inconnu jusqu'alors au christianisme, qui devait anéantir toute royauté et égaler tous les hommes, Reine d'Anglet. dans INCONNU, UE
De même que ces fleuves tant vantés demeurent sans nom et sans gloire, mêlés dans l'Océan avec les rivières les plus inconnues, Duch. d'Orl. dans INCONNU, UE
La vérité ne me permet pas de profiter ou de l'ignorance ou de l'inconsidération de mon adversaire, Var. 5e avert. § 28 dans INCONSIDÉRATION
La cause de mal juger est l'inconsidération, qu'on appelle autrement précipitation, Connaiss. I, 16 dans INCONSIDÉRATION
Ce qu'on appelle mépris à l'égard des règles monastiques, est l'opposite de ce qui s'appelle faiblesse, inconsidération, surprise, et emporte une malice délibérée, Lett. abb. 60 dans INCONSIDÉRATION
Mes chères filles, qui produit un si méchant effet, si ce n'est l'imprudence et l'inconsidération des particulières qui ont parlé au parloir mal à propos ?, Sermons, Sur le silence, 2 dans INCONSIDÉRATION
Vous trouverez dans ce fond [de l'âme] un secret orgueil qui vous fait dédaigner tout ce qu'on vous dit et tous les sages conseils ; vous trouverez un esprit de raillerie inconsidérée qui naît parmi l'enjouement des conversations, la Vallière. dans INCONSIDÉRÉ, ÉE
Et selon la sagesse et discrétion qu'ils [les gens du monde] remarquent dans les unes [religieuses], ils prennent de fort mauvaises impressions de celles qu'ils voient trop libres, plus inconsidérées et mondaines dans leurs paroles, Sermons, Sur le silence, 2 dans INCONSIDÉRÉ, ÉE
Une foi vive est le fondement de la stabilité que nous admirons [dans la reine] ; car d'où viennent nos inconstances, si ce n'est de notre foi chancelante ?, Mar.-Th. dans INCONSTANCE
Incontinent après ils fondèrent Rome, Hist. I, 7 dans INCONTINENT
On devait tomber dans un autre inconvénient, Hist. III, 7 dans INCONVÉNIENT
Il [Athénagore, dans son Apologie] commence à exposer qu'il n'y a point d'inconvénient que Dieu ait un fils, mais qu'il ne faut pas s'en imaginer la naissance, 6e avert. 69 dans INCONVÉNIENT
Qui prévoyait de plus loin, et qui donnait des moyens plus sûrs, pour éviter les inconvénients dont les grandes entreprises sont environnées ?, le Tellier. dans INCONVÉNIENT
Tertullien soutint contre Hermogène que, si la matière est éternelle, elle est immuable et inconvertible, incapable de tout changement, 6e avert. 13 dans INCONVERTIBLE
Elle [Albe] fut vaincue et ruinée ; ses citoyens, incorporés à la ville victorieuse, l'agrandirent et la fortifièrent, Hist. I, 7 dans INCORPORÉ, ÉE
Comment pourrons-nous sans ce secours [un épiscopat formé à tous les devoirs] incorporer à l'Église de Jésus-Christ tant de peuples nouvellement convertis [les protestants après la révocation de l'édit de Nantes] et porter avec confiance un si grand accroissement de notre fardeau ?, le Tellier. dans INCORPORER
Si vous saviez par combien d'imperceptibles liens elles [les richesses] s'attachent et, pour ainsi dire, s'incorporent à votre coeur, le Tellier. dans INCORPORER
Qui le pourrait croire, si l'expérience ne nous faisait voir qu'une erreur si stupide et si brutale [l'idolâtrie] n'était pas seulement la plus universelle, mais encore la plus enracinée et la plus incorrigible ?, Hist. II, 3 dans INCORRIGIBLE
Encore que notre esprit soit de nature à vivre toujours, il abandonne à la mort tout ce qu'il consacre aux choses mortelles ; de sorte que nos pensées, qui devaient être incorruptibles du côté de leur principe, deviennent périssables du côté de leur objet, Duch. d'Orl. dans INCORRUPTIBLE
Il [Jésus-Christ] est le principe d'incorruption [pour les corps mortels], Sermons, Résurrect. dern. 2 dans INCORRUPTION
C'est qu'en effet il manque un sens aux incrédules comme à l'aveugle ; et, ce sens, c'est Dieu qui le donne, Anne de Gonz. dans INCRÉDULE
Il n'y a plus qu'un seul prodige que j'annonce aujourd'hui au monde ; ô ciel, ô terre, étonnez-vous à ce prodige nouveau ! c'est que, parmi tant de témoignages de l'amour divin, il y ait tant d'incrédules et tant d'insensibles, ib. dans INCRÉDULE
Elle gémissait dans son incrédulité qu'elle n'avait pas la force de vaincre, Anne de Gonz. dans INCRÉDULITÉ
Qu'est-ce donc après tout que leur malheureuse incrédulité, sinon une erreur sans fin, une témérité qui hasarde tout, un étourdissement volontaire, en un mot un orgueil qui ne peut souffrir son remède, c'est-à-dire qui ne peut souffrir une autorité légitime ?, ib. dans INCRÉDULITÉ
Quand Dieu aurait des parties, elles ne seraient pas faites ; car le créateur, l'être incréé ne serait pas composé de créatures, Hist. II, 1 dans INCRÉÉ, ÉE
Une trinité créée que Dieu fait dans nos âmes nous représente la Trinité incréée, que lui seul pouvait nous révéler, Élévat. sur myst. II, 6 dans INCRÉÉ, ÉE
Il n'est pas incroyable que cela puisse être, Connaiss. III, 14 dans INCROYABLE
Est-il incroyable que Dieu aime, et que la bonté se communique ?, Anne de Gonz. dans INCROYABLE
C'était de tous les mystères [le sacrifice de la messe] celui qui lui paraissait le plus incroyable, ib. dans INCROYABLE
Le crédit de la reine obtint aux catholiques [d'Angleterre] ce bonheur singulier et presque incroyable d'être gouvernés successivement par trois nonces apostoliques...., Reine d'Anglet. dans INCROYABLE
Tertullien.... dans son langage inculquant, 6e avert. I, 55 dans INCULQUANT, ANTE
Il n'y a rien de plus inculqué dans ce Père [saint Clément d'Alexandrie] que les demandes dans la bouche et dans le coeur des plus parfaits spirituels, États d'orais. VI, 10 dans INCULQUÉ, ÉE
S'il y a une expression plus inculquée en prenant le tout [le corps et le sang], il ne laisse pas d'être véritable qu'à la réception de chaque partie on se représente la mort tout entière [de Jésus], et l'on applique toute la grâce, Commun. sous les deux esp. II, 2 dans INCULQUÉ, ÉE
Les comparaisons dont il se servait tendaient plutôt à inculquer la réalité qu'à l'affaiblir, Var. IV, § 30 dans INCULQUER
Il n'y a point de vérité que le Saint-Esprit ait plus inculquée, dans l'histoire du peuple de Dieu, que celle des tentations attachées aux prospérités et à la puissance, Polit. X, VI, 1 dans INCULQUER
Il fallait leur inculquer la connaissance de Dieu, Hist. II, 6 dans INCULQUER
Inculquez-lui bien mes réponses, Lett. Corn. 19 dans INCULQUER
J'inculquais en peu de mots quel orgueil c'était de croire qu'on pût mieux entendre la parole de Dieu que tout le reste de l'Église, Confér. avec Cl. 2 dans INCULQUER
Si Dieu n'eût point été inflexible, si l'aveuglement des peuples n'eût pas été incurable, elle aurait guéri les esprits, et le parti le plus juste aurait été le plus fort, Reine d'Anglet. dans INCURABLE
Il y en a qui ne trouvent leur repos que dans une incurie de toutes choses, Pensées détachées, I dans INCURIE
[La réforme] forcée à reconnaître la perpétuelle visibilité de l'Église dans l'indéfectibilité du ministère, Sur un écrit de M. Claude, 13 dans INDÉFECTIBILITÉ
Il [le parfait] arrive, pensait-il, à une vertu indéfectible, à cause de sa perfection qui ne se relâche jamais, Ét. d'orais. VI, 12 dans INDÉFECTIBLE
Le changement le plus essentiel que le péché ait fait dans notre âme, c'est qu'un attrait indélibéré du plaisir sensible prévient tous les actes de nos volontés, Libre arb. 10 dans INDÉLIBÉRÉ, ÉE
Après que nos inclinations premières et dominantes sont nées en nous, je ne sais comment, par des mouvements indélibérés et par une espèce d'instinct aveugle, 2e serm. Quinquag. 2 dans INDÉLIBÉRÉ, ÉE
L'âme.... étant sortie de son état pour avoir voulu être heureuse indépendamment de Dieu, la Vallière. dans INDÉPENDAMMENT
....Les autres, fatigués de tant de folles visions, et ne pouvant plus reconnaître la majesté de la religion déchirée par tant de sectes, iraient chercher un repos funeste et une entière indépendance dans l'indifférence des religions ou dans l'athéisme, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANCE
Un attribut qui ne peut convenir à la créature, c'est-à-dire l'indépendance et la plénitude de l'être, la Vallière. dans INDÉPENDANCE
Celui qui règne dans les cieux et de qui relèvent tous les empires, à qui seul appartient la gloire, la majesté et l'indépendance, est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANCE
Quoique cet esprit d'indocilité et d'indépendance soit également répandu dans toutes les hérésies de ces derniers siècles, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANCE
Voilà, dans la nouvelle souveraineté de Simon et de sa famille, l'indépendance la mieux exprimée et tout ensemble la plus absolue qu'on puisse voir, Var. 5e avert. § 47 dans INDÉPENDANCE
Quand leur subtil conducteur [Cromwell].... vit qu'il avait tellement enchanté le monde qu'il était regardé de toute l'armée comme un chef envoyé de Dieu pour la protection de l'indépendance, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANCE
L'indépendance qu'on attribue à la charité, tant de la béatitude que des autres bienfaits de Dieu, 2e Écrit sur les Max. des saints, 12 dans INDÉPENDANCE
Dieu est indépendant par lui-même et par sa nature ; et le roi est indépendant à l'égard des hommes et sous les ordres de Dieu, qui seul aussi peut lui demander compte de ce qu'il fait, Var. 5e avert. § 43 dans INDÉPENDANT, ANTE
Rien ne put lui persuader [à Maximin] de se soumettre à Licinius, et il se rendit indépendant dans l'Orient, Hist. I, 10 dans INDÉPENDANT, ANTE
Il [Dieu] voulait découvrir par un grand exemple tout ce que peut l'hérésie, combien elle est naturellement indocile et indépendante, combien fatale à la royauté, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANT, ANTE
Les calvinistes, plus hardis que les luthériens, ont servi à établir les sociniens, qui ont été plus loin qu'eux et dont ils grossissent tous les jours le parti ; les sectes infinies des anabaptistes sont sorties de cette même source ; et leurs opinions mêlées au calvinisme ont fait naître les indépendants, qui n'ont point eu de bornes, Reine d'Anglet. dans INDÉPENDANT, ANTE
De là est né ce prétendu règne de Christ, inconnu jusqu'alors au christianisme, qui devait anéantir toute royauté et égaler tous les hommes ; songe séditieux des indépendants et leur chimère impie et sacrilége, ib. dans INDÉPENDANT, ANTE
Il est question de savoir si vous pouvez [vous protestants] éviter l'indépendantisme, pour me servir de votre terme que je trouve fort bon, Confér. avec Claude, II dans INDÉPENDANTISME
Il m'envoya un index et ensuite une préface, Lett. 267 dans INDEX
Les preuves indicatives de la venue du Messie, Expl. de la proph. d'Isaïe, 1re lettre. dans INDICATIF, IVE
Quand on aura accordé au commentateur qu'il faut laisser croire et prêcher tout ce qu'on voudra, alors il demandera, sans plus de façon, l'indifférence des religions, c'est-à-dire qu'on n'exclue personne du salut et que chacun règle sa foi par sa conscience, 6e avert. 93 dans INDIFFÉRENCE
Chercher un repos funeste et une entière indépendance dans l'indifférence des religions ou dans l'athéisme, Reine d'Angl. dans INDIFFÉRENCE
Ils tenaient la religion pour fort indifférente, Hist. II, 12 dans INDIFFÉRENT, ENTE
Par où ont-ils deviné [les incrédules] que tout ce qu'on pense de ce premier être soit indifférent, et que toutes les religions qu'on voit sur la terre lui soient également bonnes ?, Anne de Gonz. dans INDIFFÉRENT, ENTE
Ceux-là sont vrais ennemis de la divinité du Fils de Dieu, puisqu'ils en tiennent le dogme pour indifférent, Var. XIV, § 91 dans INDIFFÉRENT, ENTE
Si bien qu'étant [l'âme] séparée de Dieu, que son fond réclame sans cesse, tourmentée de son indigence, le chagrin la dévore, l'ennui la tue, la Vallière dans INDIGENCE
Qui ne désire pas ? qui ne soupire pas dans cette vie où toute la nature est dans l'indigence ?, 4e sermon, Fête de tous les saints dans INDIGENCE
Je ne veux point ici parler de tous les sens pour vous faire avouer leur indigence, la Vallière. dans INDIGENCE
C'est aux pauvres et aux indigents, qui portent la marque du Fils de Dieu, qu'il appartient proprement d'y être reçus [dans la cité de Dieu], Sermons, Sept. 1 dans INDIGENT, ENTE
Toute autre place qu'un trône eût été indigne d'elle, Reine d'Anglet. dans INDIGNE
Comme un voleur, direz-vous ; indigne comparaison ! n'importe, qu'elle soit indigne de lui [Jésus-Christ], pourvu qu'elle nous sauve, Marie-Thér. dans INDIGNE
Rebuté de tant d'indignes traitements, Reine d'Anglet. dans INDIGNE
Arrêtons ici, chrétiens, et vous, Seigneur, imposez silence à cet indigne ministre [Bossuet lui-même] qui ne fait qu'affaiblir votre parole ; parlez dans le coeur, prédicateur invisible...., Anne de Gonz. dans INDIGNE
D'où il s'ensuit qu'ils [le corps et le sang de Jésus-Christ] y sont [dans le pain et le vin] non-seulement pour les dignes, mais encore pour les indignes, Var. XI, § 185 dans INDIGNE
Ce n'est pas que Jésus-Christ ne nous donne la propre substance de sa chair indépendamment de notre foi ; car il la donne, selon Calvin, même aux indignes ; mais c'est qu'il ne sert de rien de recevoir sa chair, si on ne la reçoit avec son esprit, ib. IX, § 55 dans INDIGNE
Un trône indignement renversé et miraculeusement rétabli, Reine d'Anglet. dans INDIGNEMENT
Ces fameuses victoires [de Cromwell] dont la vertu était indignée, Reine d'Anglet. dans INDIGNER
Le juste semblera plus avantagé, si l'on pèse son mérite ; et le pécheur [qui est revenu au bien] plus chéri, si l'on considère son indignité, Mar.-Thér. dans INDIGNITÉ
Il y a en notre âme une opération, et c'est celle de l'entendement, qui, précisément et en elle-même, n'est point attachée au corps, encore qu'elle en dépende indirectement, en tant qu'elle se sert des sensations et des images sensibles, Connaiss. III, 14 dans INDIRECTEMENT
Ceux qui nient directement le fondement du salut, sont en pire état que ceux qui ne le nient qu'indirectement, Var. 3° avert. § 17 dans INDIRECTEMENT
Loin du commerce des affaires et de la société des hommes, ces âmes sans force aussi bien que sans foi, qui ne savent pas retenir leur langue indiscrète !, Duch. d'Orl. dans INDISCRET, ÈTE
La défense d'épouser la femme de son frère est indispensable, Var. 7 dans INDISPENSABLE
Que chacune s'efforce de retenir ses pensées et ses sentiments en elle-même, sans se les communiquer l'une à l'autre pour s'indisposer, Sermons, 2e exhort. pour une visite dans INDISPOSER
La Toute-Puissance divine..., en lui [à la sagesse orgueilleuse] proposant des énigmes indissolubles dans tous les ordres des créatures...., Panég. St Franç. d'Ass. Préambule. dans INDISSOLUBLE
Et même, pour dire un mot de cette indivisibilité prétendue, j'avoue que nous concevons naturellement que tout être et par conséquent tout corps doit avoir son unité et, par conséquent, son individuité, Libre arb. 4 dans INDIVIDUITÉ
L'Église romaine, la mère et le lien des Églises, devint l'objet de la haine de tous les esprits indociles, Variat. X dans INDOCILE
Indocile à la flatterie, il en craignait jusqu'à l'apparence, Louis de Bourbon. dans INDOCILE
Quand [Dieu].... permet à l'esprit de séduction de tromper les âmes hautaines, et de répandre partout un chagrin superbe, une indocile curiosité et un esprit de révolte, Reine d'Anglet. dans INDOCILE
Quoique cet esprit d'indocilité et d'indépendance soit également répandu dans toutes les hérésies de ces derniers siècles, Reine d'Anglet. dans INDOCILITÉ
Il n'y a point d'animal plus farouche ni plus indomptable que l'homme, quand il se laisse dominer à ses passions, 2e serm Quinquag. 2 dans INDOMPTABLE
Quel autre a pu former un Alexandre, si ce n'est ce même Dieu, qui en a fait voir de si loin, et par des figures si vives, l'ardeur indomptable à son prophète Daniel ?, Louis de Bourb. dans INDOMPTABLE
Ceux qui sont instruits des affaires.... en accusent [des excès contre la royauté] la fierté indomptable de la nation [anglaise], Reine d'Anglet. dans INDOMPTABLE
Encore qu'elle [une doctrine] soit très indubitable, il n'est pas si aisé de l'imprimer dans les coeurs, Sermon pour la vêture d'une bernardine, 1 dans INDUBITABLE
Il lui serait libre de tirer de leurs paroles telle induction qu'il lui plairait, Confér. avec Claude, II dans INDUCTION
Est-ce induire à mépriser cette science que de montrer où elle est toujours ?, Var. 2e instr. pastor. § 119 dans INDUIRE
Ce que l'âme connaissait de sa dignité et de son immortalité l'induisait le plus souvent à erreur, Hist. II, 6 dans INDUIRE
Le plus dangereux effet de ce principe [la doctrine des quiétistes sur l'acte continu et universel] est d'induire la suppression des actes explicites, Ét. d'orais. I, 12 dans INDUIRE
Il [le concile de Trente] les [les prêtres] avertit que, s'ils agissent trop indulgemment avec les pécheurs, en leur ordonnant des peines très légères pour des péchés très griefs, ils se rendent participants des crimes des autres, Sermons, Satisfaction, 2 dans INDULGEMMENT
Faites sentir aux pécheurs l'horreur du crime qu'ils ont commis...., de peur que votre facilité ne leur soit une occasion de libertinage, et qu'abusant de votre indulgence, ils ne fassent une nouvelle injure au Saint-Esprit par leurs fréquentes rechutes, Sermons, Satisfaction, 2 dans INDULGENCE
Lorsque, ayant égard ou à la ferveur des pénitents ou à d'autres bonnes oeuvres qu'elle [l'Église] leur prescrit, elle relâche quelque chose de la peine qui leur est due, cela s'appelle indulgence, Expos. de la doctr. de l'Égl. 8 dans INDULGENCE
Qui ne sait la publication des indulgences de Léon X, et la jalousie des augustins contre les jacobins qu'on leur avait préférés en cette occasion ?, Var. I, § 6 dans INDULGENCE
Quelque industrie qui paraisse dans ce que font les animaux, Connaiss. de Dieu, V. 2 dans INDUSTRIE
Les fausses couleurs, quelque industrieusement qu'on les applique, ne tiennent pas, Reine d'Angl. dans INDUSTRIEUSEMENT
On les voit [les animaux].... attaquer et se défendre aussi industrieusement qu'on le puisse imaginer, Conn. V, 1 dans INDUSTRIEUSEMENT
Les mains de la princesse industrieusement occupées s'exerçaient à des ouvrages dont la piété avait donné le dessin, Anne de Gonz. dans INDUSTRIEUSEMENT
Industrieux à se cacher dans les actions éclatantes, il en renvoyait la gloire au ministre, le Tellier. dans INDUSTRIEUX, EUSE
Restait cette redoutable infanterie de l'armée d'Espagne, dont les gros bataillons serrés ... demeuraient inébranlables au milieu de tout le reste en déroute, Louis de Bourbon. dans INÉBRANLABLE
Accoutumée dès son origine à des mystères incompréhensibles et à des marques ineffables de l'amour divin, les merveilles impénétrables que renfermait le sens littéral ne l'avaient point rebutée, Var. II, 1 dans INEFFABLE
Il [Jurieu] se débarrasse encore plus mal du crime de rendre inégales les trois personnes divines, qui est le plus manifeste de tous les blasphèmes, 6e avert. 26 dans INÉGAL, ALE
Quelque apparente inégalité que la fortune ait mise entre nous, la nature n'a pas voulu qu'il y eût grande différence d'un homme à un autre, Henri de Gornay dans INÉGALITÉ
Il y a assez d'injustice et de perfidie dans le procédé des hommes, assez d'inégalités et de bizarreries dans leurs humeurs incommodes et contrariantes, la Vallière. dans INÉGALITÉ
Je ne signalerai pas l'inélégance et l'irrégularité du langage, dans le Dict. de DOCHEZ. dans INÉLÉGANCE
Il y a en nous une raison primitive et un principe d'intelligence, d'où naissent continuellement et inépuisablement toutes nos pensées, 6e avert. 31 dans INÉPUISABLEMENT
Les succès inespérés de Luther dont il avait été ébloui d'abord et qu'il [Mélanchthon] prenait avec tous les autres pour une marque du doigt de Dieu, n'eurent plus pour lui qu'un faible agrément, lorsque le temps lui eut découvert les véritables causes de ces grands progrès et leurs effets déplorables, Var. V, 1 dans INESPÉRÉ, ÉE
La grâce inespérée d'un beau jour d'hiver, Mar.Thér. dans INESPÉRÉ, ÉE
Jamais on a fait la guerre avec une force plus inévitable, puisqu'en méprisant les saisons, il [Louis XIV] a ôté jusqu'à la défense à ses ennemis, Mar.-Thér. dans INÉVITABLE
Ce tombeau, où tous ensemble nous ne voyons plus que l'inévitable néant des grandeurs humaines, ib. dans INÉVITABLE
Quand il voulut sauver la ville de Béthulie, il [Dieu] tendit, dans la beauté de Judith, un piége imprévu et inévitable à l'aveugle brutalité d'Holopherne, Reine d'Anglet. dans INÉVITABLE
Comme une aigle.... aussi vifs étaient les regards, aussi vite et impétueuse était l'attaque, aussi fortes et inévitables étaient les mains du prince de Condé, Louis de Bourbon. dans INÉVITABLE
Ainsi on n'a qu'à prétendre que son ouvrage est bon et uni, pour le rendre non-seulement incensurable, mais encore inexaminable, Passages éclaircis, avert. dans INEXAMINABLE
Lorsque le juge veut s'agrandir et qu'il change en une souplesse de cour le rigide et inexorable ministère de la justice, le Tellier. dans INEXORABLE
C'est là le juste supplice du pécheur qui se retire de Dieu, que Dieu aussi se retire de lui, et par cette soustraction le prive de tout le bien et l'investisse irremédiablement et inexorablement de tout le mal, Élévat. sur myst. VI, 16 dans INEXORABLEMENT
L'artifice de la nature est inexplicable à faire que le cerveau reçoive tant d'impressions, sans en être trop ébranlé, Connaiss. II, 6 dans INEXPLICABLE
Qu'est-ce donc que l'homme ? est-ce un prodige ?... est-ce une énigme inexplicable ?, la Vallière. dans INEXPLICABLE
Les tendresses inexplicables de Marie-Thérèse [pour le dauphin son fils] tendaient toutes à lui inspirer la foi, la piété..., Mar. Thér. dans INEXPLICABLE
Par où il nous montre tout ensemble l'infaillibilité des conciles universels par l'Écriture et par la tradition de l'ancienne Église, Var. XV, 103 dans INFAILLIBILITÉ
Et nous ne savons par où excuser cette prudence présomptueuse qui se croyait infaillible, Reine d'Anglet. dans INFAILLIBLE
Et encore de nos jours le célèbre André Duval, docteur de Sorbonne, à qui les ultramontains s'étaient remis de la défense de leur cause, a décidé que la doctrine qui nie le pape infaillible n'est pas absolument contre la foi, et que celle qui met le concile au-dessus du pape ne peut être notée d'aucune censure ni d'hérésie, ni d'erreur, ni même de témérité, Var. XV, 165 dans INFAILLIBLE
Malgré la défection de tant de sujets, malgré l'infâme désertion de la milice, Reine d'Anglet. dans INFÂME
Qu'est-ce que notre sainte a bâti dessus [le fondement du christianisme, un Dieu humilié et anéanti] ? un mépris de son rang et de sa noblesse, pour se couvrir tout entière des opprobres de Jésus-Christ et de la glorieuse infamie de son Évangile, Panég. Ste Cather. 1 dans INFAMIE
Il faudra donc que nous passions pour honnêtes les impiétés et les infamies dont sont pleines les comédies de Molière, Comédie, 3 dans INFAMIE
Restait cette redoutable infanterie de l'armée d'Espagne, dont les gros bataillons serrés, semblables à autant de tours, mais à des tours qui sauraient réparer leurs brèches, demeuraient inébranlables au milieu de tout le reste en déroute et lançaient des feux de toutes parts, Louis de Bourbon. dans INFANTERIE
Le voyez-vous comme il compte la cavalerie et l'infanterie des ennemis, par le naturel des pays ou des princes confédérés ?, ib. dans INFANTERIE
Des hommes.... infatigables à disputer et à écrire, et d'autant plus triomphants en apparence qu'ils sont plus évidemment convaincus, 1er avert. 1 dans INFATIGABLE
[Cromwell] également actif et infatigable dans la paix et dans la guerre, Reine d'Anglet. dans INFATIGABLE
Quelque part où vous soyez, passez outre, avancez-vous infatigablement vers ce qui est devant vous, Panég. St Benoît, 3 dans INFATIGABLEMENT
La réforme, poussée dans ce siècle, voulait, ce semble, se faire un refuge dans les siècles des martyrs, et maintenant ce sont les plus infectés d'ignorance et d'erreurs !, 1er avert. 18 dans INFECTÉ, ÉE
Un auteur [Molière] qui a expiré, pour ainsi dire, à nos yeux, et qui remplit encore à présent tous les théâtres des équivoques les plus grossières dont on ait jamais infecté les oreilles, Coméd. 3 dans INFECTER
Infecter les oreilles du prince est quelque chose de plus criminel que d'empoisonner les fontaines publiques, Sermons, Justice, 2 dans INFECTER
Quand ils [les protestants] infèrent, par des conséquences qu'ils prétendent tirer de notre doctrine, que nous ne savons pas assez reconnaître la gloire souveraine qui est due à Dieu..., Expos. de la doctr. de l'Égl. 2 dans INFÉRER
C'est un mouvement de la partie inférieure, Lett. abb. 147 dans INFÉRIEUR, EURE
Ses prêtres [de saint Augustin] offrirent le saint sacrifice de la messe dans une maison pour la délivrer de l'infestation des malins esprits, Déf. de la trad. sur la commun. 23 dans INFESTATION
Trompés.... par nos flatteurs, parmi lesquels il faudrait peut-être compter des directeurs infidèles, que nous avons choisis pour nous séduire, Mar.-Thér. dans INFIDÈLE
Que lui servit d'avoir mérité la confiance intime de la cour, d'en soutenir le ministre [Mazarin] deux fois éloigné, contre sa mauvaise fortune, contre ses propres frayeurs, contre la malignité de ses ennemis, et enfin contre ses amis ou partagés, ou irrésolus, ou infidèles ?, Anne de Gonz. dans INFIDÈLE
Race infidèle, me reconnaissez-vous à cette fois ? suis-je votre juge, suis-je votre Dieu ?, Anne de Gonz. dans INFIDÈLE
Elle [Esther] gagna le coeur du roi son mari, et fit d'un prince infidèle un illustre protecteur du peuple de Dieu, Reine d'Anglet. dans INFIDÈLE
Quand on s'attache ou tout à fait à la foi, comme les catholiques, ou tout à fait à la raison humaine, comme font les infidèles, Expos. de la doct. de l'Égl. 12 dans INFIDÈLE
Les infidélités de la fortune, dans le Dict. de POITEVIN dans INFIDÉLITÉ
Tous les passages où l'on a vu que le gouvernement des empires, même idolâtres et où règne l'infidélité, était saint, inviolable, ordonné de Dieu et obligatoire en conscience, Polit. VII, II, 3 dans INFIDÉLITÉ
Ce principe de répugnance [aux vérités divines] s'appelle dans l'Écriture, infidélité, Sermons, Église, 1 dans INFIDÉLITÉ
Après avoir fait, ainsi que des fleuves, un peu plus de bruit les uns que les autres, ils [les hommes] vont tous se confondre dans ce gouffre infini du néant, où l'on ne trouve plus ni rois, ni princes, ni capitaines...., Gornay. dans INFINI, IE
Que s'il est une telle justice, souveraine et par conséquent inévitable, divine et par conséquent infinie, Anne de Gonz. dans INFINI, IE
Qui nous dira qu'une justice infinie ne s'exerce pas à la fin par un supplice infini et éternel ?, Anne de Gonz. dans INFINI, IE
Il voit Jérusalem prise et saccagée ; un pillage effroyable et des désordres infinis, Hist. II, 4 dans INFINI, IE
Les dépenses et les exactions étaient infinies, ib. I, 10 dans INFINI, IE
Dès lors on a bien prévu que, la licence n'ayant plus de frein, les sectes se multiplieraient jusqu'à l'infini, Reine d'Anglet. dans INFINI, IE
Il est bien croyable que Dieu, qui aime infiniment, en donne des preuves proportionnées à l'infinité de son amour et à l'infinité de sa puissance, Anne de Gonz. dans INFINITÉ
Rien ne finit en cette contrée [au delà du tombeau] ; c'est le Seigneur lui-même qui va commencer de mesurer toutes choses par sa propre infinité, Sermons, Impénit. 2 dans INFINITÉ
Elles [les passions] ont toutes une infinité qui se fâche de ne pouvoir être assouvie, Sermons, Nécessité de la pénit. 1 dans INFINITÉ
Dans les provinces éloignées et même dans cette ville [Paris], au milieu de tant de plaisirs et de tant d'excès, une infinité de familles meurent de faim et de désespoir, vérité constante, publique, assurée, Sermons, impén. finale, 3 dans INFINITÉ
Donner le lait aux infirmes et le pain aux forts, le Tellier. dans INFIRME
Les chambres des pauvres infirmes, les lits non de repos et de sommeil, mais d'inquiétudes et de veilles laborieuses, 1er sermon, Fête de tous les saints, préambule dans INFIRME
La naissance a des marques indubitables de notre commune faiblesse ; nous commençons tous notre vie par les mêmes infirmités de l'enfance, Gornay. dans INFIRMITÉ
Vous avez besoin d'un lit pour vous reposer dans votre accablement.... autre faiblesse déplorable ; vous faites de tous ces témoins et de tous ces monuments de votre faiblesse un spectacle à votre vanité, et il semble que vous vouliez triompher de l'infirmité qui vous environne de toutes parts, Concupisc. 9 dans INFIRMITÉ
Il y a primitivement une intelligence, une science certaine, une vérité, une fermeté, une inflexibilité, une règle, un ordre, avant qu'il y ait une déchéance de toutes ces choses, Élév. sur myst. I, 2 dans INFLEXIBILITÉ
Vos habitudes invétérées, votre inflexibilité dans le mal, ib. I, 9 dans INFLEXIBILITÉ
Dans toute l'administration de la justice, il nous paraissait un homme que la nature avait fait bienfaisant et que la raison rendait inflexible, le Tellier. dans INFLEXIBLE
L'exemple de son inflexible régularité fut l'inévitable censure de tous les mauvais desseins, le Tellier. dans INFLEXIBLE
Jamais homme n'a été Dieu comme lui [Jésus], ni n'a eu sur tous les esprits cette autorité naturelle qui fait que, sans s'efforcer, sans se guinder pour ainsi dire, elle y influe si doucement et si intimement, qu'on lui cède sans violence, Méd. sur l'Év. la Cène, 86e jour. dans INFLUER
Dieu est lui-même, par son essence, le bien essentiel qui influe le bien dans tout ce qu'il fait, Libre arb. 2 dans INFLUER
Après qu'il [Luther] eut été cité à Rome, en formant son appel du pape mal informé au pape mieux informé, il ne laissait pas de dire que l'appellation, quant à lui, ne lui semblait pas nécessaire, Var. I, § 23 dans INFORMÉ, ÉE
Cet abîme immense dont la terre était couverte, ce mélange confus de toute chose, cette informité, si l'on peut parler de cette sorte, de la terre vide et stérile, Élévat. sur myst. III, 2 dans INFORMITÉ
Quand j'envisage de près les infortunes inouïes d'une si grande reine, je ne trouve plus de paroles..., Reine d'Anglet. dans INFORTUNE
Que s'il est enfin entraîné dans ces guerres infortunées [les guerres de la Fronde]...., Louis de Bourbon. dans INFORTUNÉ, ÉE
Malgré les mauvais succès de ses armes infortunées [de Charles 1er], Reine d'Angleterre. dans INFORTUNÉ, ÉE
Si, au lieu de diviser les armées royales et de les amuser aux siéges infortunés de Hull et de Glocester...., ib. dans INFORTUNÉ, ÉE
Frappez l'arbre infructueux qui n'est plus bon que pour le feu, Marie-Thér. dans INFRUCTUEUX, EUSE
Claire connaissance de Dieu, amour infus de ce premier être, Élévat. sur myst. IV, 6 dans INFUS, USE
La raison se développe peu à peu [dans l'enfant] ; et la foi, infuse par le baptême, en fait de même, Réfl. sur un écrit de M. Claude, 6 dans INFUS, USE
Le baptême par immersion avait été changé en infusion, Var. 15 dans INFUSION
Théophile d'Antioche procède de même : parce que Dieu est ingénérable, c'est-à-dire éternel, il est aussi inaltérable, 6e avert. 13 dans INGÉNÉRABLE
Ils la regardaient [l'âme] comme étant ingénérable et incorruptible en sa substance ; c'était une portion de la divinité, Avert. sur le reproche d'idolâtrie, 26 dans INGÉNÉRABLE
C'est ainsi, dira-t-elle [une mère], qu'il pose ses mains ; c'est ainsi qu'il porte les yeux ; les mères sont ingénieuses à observer jusqu'aux moindres choses, 2e serm. Compass. de la Ste Vierge, 2 dans INGÉNIEUX, EUSE
Vous êtes ingénieuse à vous chercher des embarras, Lett. abb. 49 dans INGÉNIEUX, EUSE
Les enfants, dont la différence d'avec les esclaves, c'est qu'ils naissent libres et ingénus, Polit. VIII, II, 2 dans INGÉNU, UE
Ceux qui s'ingèrent auprès des rois, qui se veulent rendre nécessaires dans les cours, Polit. X, IV, 1 dans INGÉRER (S')
Il est constant par cette histoire que Valdo et ses disciples sont tous de simples laïques, qui, sans ordre et sans mission, se sont ingérés de prêcher, Var. XI, § 124 dans INGÉRER (S')
Justinien fut ingrat envers ses amis, Hist. I, 11 dans INGRAT, ATE
Elle [l'Église] n'est pas ingrate de leurs bienfaits [des rois], elle s'en glorifie par toute la terre, Panég. St Thomas de Cantorb. 1 dans INGRAT, ATE
Moïse ne se lassait jamais d'écouter le peuple, tout ingrat qu'était ce peuple à ses bontés, Polit. III, III, 12 dans INGRAT, ATE
J'entreprends, pour l'amour de Dieu et de son Église, un travail ingrat, qui est celui d'aller rechercher, dans de petits livres de peu de mérite, un nombre infini d'erreurs, États d'oraison, I, 10 dans INGRAT, ATE
Les adorateurs des grandeurs humaines seront-ils satisfaits de leur fortune, quand ils verront que dans un moment leur gloire passera à leur nom, leurs titres à leurs tombeaux, leurs biens à des ingrats.... ?, Duch. d'Orl. dans INGRAT, ATE
Le vice le plus inhérent, si je puis parler de la sorte, et le plus inséparable des choses humaines, Hist. III, 5 dans INHÉRENT, ENTE
Il a pris à quelques docteurs [casuistes] une malheureuse et inhumaine complaisance, une piété meurtrière qui leur a fait porter des coussins sous les coudes des pécheurs, chercher des couvertures à leurs passions...., Cornet. dans INHUMAIN, AINE
Souffrant toutes sortes d'inhumanités, Hist. II, 7 dans INHUMANITÉ
De quelque belle apparence que l'iniquité se couvrît, il en pénétrait les détours, le Tellier. dans INIQUITÉ
Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de frein.... et que souvent l'iniquité sortait du lieu d'où elle devait être foudroyée !, ib. dans INIQUITÉ
La plus profonde iniquité est celle qui se couvre du voile de la piété, Élévat sur myst. XVIII, 20 dans INIQUITÉ
Elle aimait à prévenir les injures par sa bonté, vive à les sentir, facile à les pardonner, Duch. d'Orl. dans INJURE
En insultant, Jovinien et ses sectateurs, qui, à l'injure du fils de Dieu, niaient la virginité de sa mère, Projet, Lett. de Boss. et de Leibnitz, 33 dans INJURE
Et, demeurant incapable d'être touché des intérêts d'autrui, il est non-seulement rebelle à Dieu, mais encore insociable, intraitable, injuste, déraisonnable envers les autres...., Concupisc. X dans INJUSTE
Il a toujours rejeté ce qui était faible et injuste, étant captif, Reine d'Anglet. dans INJUSTE
Il est vrai que les hommes ne blâment l'injustice que parce qu'ils ne peuvent la faire et qu'ils craignent de la souffrir, Pensées chrét. 29 dans INJUSTICE
Après avoir compris quelle doit être la grandeur de la prière par l'injustice du crime, vous l'entendrez beaucoup mieux encore par la justice de Dieu, Sermons, Faux honneur et humilité chrétienne dans INJUSTICE
Il couvrait l'injustice de confusion, en lui faisant seulement sentir qu'il la connaissait, le Tellier. dans INJUSTICE
Elle ne se permit pas [avec ses créanciers] ces compositions si adroitement colorées qui souvent ne sont qu'une injustice couverte d'un nom spécieux, Anne de Gonz. dans INJUSTICE
La simplicité d'une vie particulière qui goûte doucement et innocemment ce peu de biens que la nature nous donne, Duch. d'Orl. dans INNOCEMMENT
Quand on voit, dans l'Évangile, la brebis perdue préférée par le bon pasteur à tout le reste du troupeau ; quand on y lit cet heureux retour du prodigue retrouvé et ce transport d'un père attendri qui met en joie toute sa famille, on est tenté de croire que la pénitence est préférée à l'innocence même, Mar-Thér. dans INNOCENCE
Il disait donc en parlant de cette prison malheureuse qu'il y était entré le plus innocent de tous les hommes, et qu'il en était sorti le plus coupable, Louis de Bourbon. dans INNOCENT, ENTE
On eût dit que les prisons n'étaient faites que pour eux [les chrétiens, sous Dioclétien] ; aussi étaient-elles tellement remplies de ces innocents coupables, qu'il ne restait plus de place dans les cachots pour les malfaiteurs, Panég. St Gorgon, I dans INNOCENT, ENTE
Ils mangeaient, ils buvaient, ils se mariaient ; c'étaient des occupations innocentes ; que sera-ce quand en contentant nos impudiques désirs... ?, Mar.-Thér. dans INNOCENT, ENTE
Elle prêtait de nouveau l'oreille à Dieu qui l'appelait avec tant d'attraits à la vie religieuse ; et l'asile qu'elle avait choisi pour défendre sa liberté devint un piége innocent pour la captiver, Anne de Gonz. dans INNOCENT, ENTE
Lorsque le monde plus innocent était encore dans son enfance, Yolande de Monterby. dans INNOCENT, ENTE
Les premiers plaisirs qui nous ont trompés sont entrés dans notre coeur avec une mine innocente, comme un ennemi qui se déguise, la Vallière. dans INNOCENT, ENTE
On déclare une guerre immortelle et irréconciliable à tous les plaisirs ; il n'y en a aucun si innocent qu'il ne devienne suspect, ib. dans INNOCENT, ENTE
Non-seulement elle conservait, mais encore elle augmentait le peuple de Dieu ; les conversions étaient innombrables, Reine d'Anglet. dans INNOMBRABLE
Le fait qu'il articule le plus nettement, c'est la prétendue innovation de Paschase Radbert, Var. 2e instr. pastor. § 81 dans INNOVATION
Par ce moyen, on n'innovait rien à Constantinople, mais on n'avait pas plus innové à Nicée, 1er avert. § 30 dans INNOVER
Quelque chose de plus violent se remuait dans le fond des coeurs : c'était un dégoût secret de tout ce qui a de l'autorité, et une démangeaison d'innover sans fin, après qu'on en a vu le premier exemple, Reine d'Anglet. dans INNOVER
On voit commencer l'inondation des barbares, Hist. I, 10 dans INONDATION
La mortalité introduite par le péché a attiré sur le genre humain cette inondation de maux, cette suite infinie de misères...., Concupisc. 3 dans INONDATION
L'Angleterre se voit inondée par l'effroyable débordement de mille sectes bizarres, Reine d'Anglet. dans INONDÉ, ÉE
L'idolâtrie qui inondait tout le genre humain, Hist. II, 3 dans INONDER
Je ne m'étonne pas si ces hérétiques triomphent, ni s'ils inondent de leurs écrits artificieux toute la face de la terre, 1er avert § 47 dans INONDER
C'est son sang innocent [de Jésus] qui fait inonder sur nous les trésors des grâces célestes, 2e serm. Compassion de la Ste Vierge, 1 dans INONDER
Voyant du haut de sa croix combien l'âme de sa mère était attendrie, et que son coeur ébranlé faisait inonder par ses yeux un torrent de larmes amères, ib. 2 dans INONDER
Cette bouche divine [de Jésus] de laquelle inondaient des fleuves de vie éternelle, 1er sermon, Pâques, I dans INONDER
La mort, qui s'avançait pas à pas, arrive, imprévue et inopinée, Sermons, Impénit. finale, préambule. dans INOPINÉ, ÉE
Quelque charge que l'on vous donne, jamais vous ne cesserez de prétendre ; ce que vous croyez la fin de votre course, quand vous y serez arrivés, vous ouvrira inopinément une nouvelle carrière, Sermons, Impénit. 2 dans INOPINÉMENT
Les saints martyrs de Lyon et de Vienne endurèrent des supplices inouïs, Hist. I, 10 dans INOUÏ, ïE
Les infortunes inouïes d'une si grande reine, Reine d'Anglet. dans INOUÏ, ïE
La promptitude inouïe avec laquelle se fit ce grand changement est un miracle visible, Hist. II, 7 dans INOUÏ, ïE
Dans les audiences vulgaires l'un toujours précipité vous trouble l'esprit ; l'autre, avec un visage inquiet et des regards incertains, vous ferme le coeur, le Tellier. dans INQUIET, ÈTE
Toute âme inquiète et ambitieuse est incapable de règle, le Tellier. dans INQUIET, ÈTE
On énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples ; ils ont dans le fond du coeur je ne sais quoi d'inquiet qui s'échappe, si on leur ôte ce frein nécessaire, Reine d'Anglet. dans INQUIET, ÈTE
Il [le monde] sait remuer si puissamment je ne sais quoi d'inquiet et d'impatient que nous avons dans le fond du coeur, qu'il nous tient toujours en mouvement, Sermons, Vérit. convers. I dans INQUIET, ÈTE
À la réserve de quelques frontières inquiétées quelquefois par les voisins, Hist. III, 6 dans INQUIÉTÉ, ÉE
Plusieurs de ses domestiques avaient été malheureusement nourris dans l'erreur que la France tolérait alors ; combien de fois l'a-t-on vu inquiété de leur salut, affligé de leur résistance, consolé par leur conversion !, Louis de Bourbon. dans INQUIÉTÉ, ÉE
Il ne faut pas inquiéter un pénitent sur le passé, Lett. abb. 12 dans INQUIÉTER
Le secrétaire d'État.... agité de ces je ne sais quelles inquiétudes dont les hommes ne savent pas se rendre raison à eux-mêmes, se résolut tout à coup à quitter cette grande charge, le Tellier. dans INQUIÉTUDE
Toute mon âme en est agitée [de l'ignorance et du dérèglement], et tombe dans un autre malheur, qui est une inquiétude et une inconstance éternelle, Sermons, Loi de Dieu, préambule. dans INQUIÉTUDE
Les enfants d'Adam ont les inquiétudes, les terreurs d'un coeur continuellement agité, les inventions de leurs espérances trompeuses et trop engageantes, et le jour terrible de la mort, Concupisc. 3 dans INQUIÉTUDE
De quels yeux le regardions-nous [Louis XIV], lorsqu'aux dépens d'une santé qui nous est si chère, il voulait bien adoucir nos cruelles inquiétudes par la consolation de le voir, Louis de Bourbon. dans INQUIÉTUDE
Pénétré de toutes les inquiétudes que donne un mal affreux, ib. dans INQUIÉTUDE
Celui-ci [Turenne à Nordlingue] publiait de son côté qu'il agissait sans inquiétude, parce qu'il connaissait le prince [de Condé] et ses ordres toujours sûrs, ib. dans INQUIÉTUDE
L'avarice, passion basse, passion odieuse au monde, amasse non-seulement les injustices, mais encore les inquiétudes avec les trésors, Sermons, Nécess. de la pén. 1 dans INQUIÉTUDE
On les appela encore les insabbatés, d'un ancien mot qui signifiait des souliers, d'où sont venus d'autres mots d'une semblable signification qui sont encore en usage en beaucoup de langues ainsi que dans la nôtre ; c'est de là donc qu'on les appela les insabbatés, à cause de certains souliers d'une forme particulière qu'ils coupaient par-dessus pour faire paraître les pieds nus.... et ils affectaient cette chaussure pour marque de leur pauvreté apostolique, Variat. XI, Hist. des Vaudois. dans INSABBATÉ
Cette curiosité [de savoir] s'étend aux siècles passés les plus éloignés, et c'est de là que nous vient cette insatiable avidité de savoir l'histoire, Concupisc. 8 dans INSATIABLE
J'écrirai dessus, poursuit le Sauveur ; j'élèverai la colonne ; mais en même temps je mettrai dessus une inscription mémorable ; hé ! qu'écrirez-vous, ô Seigneur ? trois noms seulement, afin que l'inscription soit aussi courte que magnifique, Mar. Thér. dans INSCRIPTION
Encore que la vanité tâche, en quelque sorte, d'en couvrir la honte [de la mort] par les honneurs de la sépulture, il se voit peu d'hommes assez insensés pour se consoler de leur mort par l'espérance d'un superbe tombeau, Gornay. dans INSENSÉ, ÉE
Dures mais indubitables vérités.... c'est vous qui avez rendu l'inimitable François si heureusement insensé ; c'est vous qui l'avez enflammé d'un violent désir du martyre, Panég. St Franç. d'Ass. 2 dans INSENSÉ, ÉE
Les grands dont la bonté n'est pas le partage, par une juste punition de leur dédaigneuse insensibilité, demeureront privés éternellement du plus grand bien de la vie humaine, c'est-à-dire des douceurs de la société, Louis de Bourbon. dans INSENSIBILITÉ
Vous [pêcheurs] implorerez en vain ma miséricorde, poussée à bout par vos ingratitudes ; votre insensibilité fait la mienne, Élévat. sur myst. I, 9 dans INSENSIBILITÉ
Il est vrai que les hommes aperçoivent moins cette malheureuse délicatesse dans les âmes vertueuses ; on les croit insensibles, parce que non-seulement elles savent taire mais encore sacrifier leurs peines secrètes, Marie-Thér. dans INSENSIBLE
Un Dieu qu'on fait à sa mode, aussi patient, aussi insensible que vos passions le demandent, n'incommode pas, Ann. de Gonz. dans INSENSIBLE
Souvent il se disait en son coeur que le plus malheureux effet de cette faiblesse de l'âge était de se cacher à ses propres yeux, de sorte que tout à coup on se trouve plongé dans l'abîme, sans avoir pu remarquer le fatal moment d'un insensible déclin, le Tellier. dans INSENSIBLE
Elle y [dans la lecture de l'histoire] perdait insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros, Duch. d'Orl. dans INSENSIBLEMENT
Harphius, en parlant des noces spirituelles de l'âme avec Jésus-Christ, dit et répète qu'elles produisent une entière inséparabilité, ce qui, étant pris à la lettre, ne serait rien moins que l'hérésie de Calvin et de ses sectateurs, Ét. d'orais. 1, 6 dans INSÉPARABILITÉ
La foi est inséparable de la contrition, Var. 1 dans INSÉPARABLE
Ce vice [l'injustice] est inséparable du désir de dominer, Hist. III, 6 dans INSÉPARABLE
Tout mon être dépendant du temps..., il s'ensuit que ma substance n'est rien, étant inséparablement attachée à cette vapeur légère et volage qui ne se forme qu'en se dissipant, Or. fun. de madame Yolande. dans INSÉPARABLEMENT
Le fils de Dieu plus inséparablement uni à son Père que tous les rayons ne le sont au soleil, 6e avert. 44 dans INSÉPARABLEMENT
On dira qu'il [Esdras] y aura pu insérer [dans les livres saints] les miracles et les prédictions qui les font passer pour divins, Hist, II, 13 dans INSÉRER
Où ne se glorifie-t-on pas de ces damnables victoires [sur les femmes], où ne célèbre-t-on pas ces insignes corrupteurs de la pudeur qui font gloire de tendre des piéges si sûrs que nulle vertu n'échappe à leurs mains impures ?, Concupisc. 16 dans INSIGNE
On peut bien les subtiliser [les corps], les rendre plus déliés, les réduire en vapeurs et en esprits ; par là ils deviendront plus vites, plus mobiles, plus insinuants, mais cela ne les fera pas sentir, Conn. V, 13 dans INSINUANT, ANTE
S'ils sont courts, ils [les livres des mystiques] remuent de grandes questions ; leur brièveté les rend plus insinuants, États d'oraison, I, 10 dans INSINUANT, ANTE
Si on considère combien est lente et insensible l'insinuation de l'aliment dans les parties qui le reçoivent...., Connaiss. III, 6 dans INSINUATION
On remarquait dans les deux princesses la même noblesse dans les sentiments, le même agrément et, si vous permettez de parler ainsi, les mêmes insinuations dans les entretiens, Anne de Gonz. dans INSINUATION
De même qu'une vapeur pestilente se coule au milieu des airs, et, imperceptible à nos sens, insinue son venin dans nos coeurs, 1er sermon, Démons, 2 dans INSINUER
Le monde pour lequel la chaste inspiration qui vous ébranle le coeur commence à vous insinuer un secret dégoût, Élévat. sur myst. XVII, 2 dans INSINUER
Les moyens de faire insinuer au pape ma reconnaissance, Lett. quiét. 59 dans INSINUER
L'erreur a-t-elle pu s'insinuer au milieu de tant de clartés [chez les anges], ou la dépravation et l'iniquité parmi de si grandes grâces ?, Élévat. sur myst. IV, 2 dans INSINUER
Sans cette participation des priviléges des pauvres, il n'y a aucun salut pour les riches ; et il me sera aisé de vous en convaincre, en insistant toujours aux mêmes principes, Serm. Septuagés. 3 dans INSISTER
Elle partit des ports d'Angleterre à la vue des vaisseaux des rebelles, qui la poursuivaient de si près qu'elle entendait presque leurs cris et leurs menaces insolentes, Reine d'Anglet. dans INSOLENT, ENTE
Il [Satan] tomba du ciel ainsi qu'un éclair ; et, assemblant avec lui tous les compagnons de son insolente entreprise...., 1er sermon, Démons, 2 dans INSOLENT, ENTE
Les absurdités où ils tombent en niant la religion, deviennent plus insoutenables que les vérités dont la hauteur les étonne, Anne de Gonz. dans INSOUTENABLE
Un soldat, poussé, dit Josèphe, par une inspiration divine, se fait lever par ses compagnons à une fenêtre et met le feu dans ce temple auguste [de Jérusalem], Hist. II, 8 dans INSPIRATION
Il [le jeune Scipion] attaque Carthage la Neuve, comme s'il eût agi par inspiration, et ses soldats l'emportent d'abord, Hist. I, 8 dans INSPIRATION
Qu'y a-t-il donc, chrétiens, qui puisse nous empêcher de recevoir, sans différer, ses inspirations [de Dieu, pour la pénitence] ?, Duch. d'Orl. dans INSPIRATION
Il [Satan] inspire son venin dans le coeur, 2e sermon, Démons, 2 dans INSPIRER
La suite des événements justifia clairement que Mathathias était inspiré, Var. 5e avert. 24 dans INSPIRER
Les trembleurs, gens fanatiques qui croient que toutes leurs rêveries leur sont inspirées, Reine d'Anglet. dans INSPIRER
Si.... nous attendons les derniers soupirs pour prendre les sentiments que la seule pensée de la mort nous devrait inspirer à tous les moments de notre vie, Duch. d'Orl. dans INSPIRER
Le courage qu'inspirait à nos troupes le besoin pressant de l'État, les avantages passés, et un jeune prince du sang qui portait la victoire dans ses yeux, Louis de Bourbon. dans INSPIRER
Il y a des âmes d'un ordre supérieur à ses lois [de l'amour], à qui il ne peut inspirer des sentiments indignes de leur rang, Mar.-Thér. dans INSPIRER
Des âmes hautaines qui, pour faire servir les princes [emprisonnés par ordre de la cour] à leurs intérêts cachés, ne cessaient de lui inspirer [au frère de Louis XIII] qu'il devait s'en rendre le maître, le Tellier. dans INSPIRER
Dieu, pour punir l'irréligieuse instabilité de ces peuples, les a livrés à l'intempérance de leur folle curiosité, Reine d'Anglet. dans INSTABILITÉ
La perpétuelle instabilité des Églises protestantes, Var. 15 dans INSTABILITÉ
Celui [le royaume d'Israël] que la révolte avait élevé malgré les rois légitimes, eut en lui-même une perpétuelle instabilité et périt enfin sans espérance par ses fautes, Polit. IX, 3, 6 dans INSTABILITÉ
Notre corps est transporté à l'instant que nous le voulons, Connaiss. IV, 4 dans INSTANT
Le diable, cet esprit superbe et jaloux de l'homme, fut l'instigateur des Juifs, comme il l'avait été de Caïn, Élévat. sur myst. VIII, 3 dans INSTIGATEUR. TRICE
L'âme a péché par le ministère et même en quelque sorte par l'instigation du corps ; et c'est pourquoi il est juste qu'elle soit punie avec son complice, Sermons, Résurrect. dern. 1 dans INSTIGATION
L'âme sent, à de certaines instigations confuses, qu'il [le Saint-Esprit] veut quelque chose qu'elle ne peut comprendre, Ét. d'orais. V, 26 dans INSTIGATION
Il n'y a point d'autre cause qui ait fait parler de lui [Jésus-Christ] si clairement en ces endroits [les prophéties], si ce n'est l'instinct du Saint-Esprit, qui souffle où il veut et qui sait bien s'affranchir de toutes les règles des discours vulgaires, Explicat. de la prophét. d'Isaïe, 3e lett. dans INSTINCT
Il [le prince du monde, Satan] anime les Juifs, et je [Jésus] les vois avancer par son instinct, Méd. sur l'Év. la Cène, 99e jour. dans INSTINCT
Le mot d'instinct, en général, signifie impulsion : il est opposé à choix, Connaiss. V, 13 dans INSTINCT
L'autre [Condé].... par ces grandes pensées que le ciel envoie et par une espèce d'instinct admirable dont les hommes ne connaissent pas le secret, semble né pour entraîner la fortune...., Louis de Bourbon. dans INSTINCT
Il y a [sur les animaux] deux opinions qu'il est bon de rappeler en peu de paroles : la première veut que l'instinct des animaux soit un sentiment ; la seconde n'y reconnaît autre chose qu'un mouvement semblable à celui des horloges et autres machines, Conn. V, 13 dans INSTINCT
Vous pouvez connaître combien cette compagnie [l'Oratoire] est redevable aux soins de son général, qui savait si bien conserver en elle l'esprit de son institut, Bourgoing. dans INSTITUT
Il est un des quatre premiers avec lesquels son instituteur [de l'Oratoire] en a posé les fondements, Bourgoing. dans INSTITUTEUR, TRICE
Comme Jésus-Christ son instituteur [de l'Église] est venu au monde pour renverser l'ordre que l'orgueil y a établi, Serm. Septuag. Préambule. dans INSTITUTEUR, TRICE
Vous enseignerez, vous baptiserez, et vous administrerez les sacrements, dont je [Jésus-Christ] suis l'instituteur, 2e instr. sur les prom. de l'Égl. 38 dans INSTITUTEUR, TRICE
Ce renversement admirable des conditions humaines [entre les riches et les pauvres] est déjà commencé dès cette vie, et nous en voyons les premiers traits dans l'institution de l'Église, Serm. Septuag. Préambule. dans INSTITUTION
Ils [les protestants] ont jugé que les deux espèces n'étaient pas essentielles à la communion par l'institution de Jésus-Christ, Expos. de la doctr. cathol. 17 dans INSTITUTION
Il ne fallait pas dire si absolument que les lois du mariage sont des lois positives, et que le mariage est de pure institution, comme s'il n'était pas fondé sur la nature même, 4e avert. 5 dans INSTITUTION
La grande part qu'il a eue à fonder une institution si véritablement ecclésiastique [l'Oratoire], Bourgoing. dans INSTITUTION
Un évêque [Bossuet] qui.... venait d'être appelé à l'instruction d'un prince que le plus grand roi du monde et le plus zélé défenseur de la religion de ses ancêtres fait élever pour en être un jour l'un des principaux appuis, Expos. de la doctr. cath. avertissement. dans INSTRUCTION
Dieu les frappe [les personnages puissants] pour nous avertir ; leur élévation en est la cause ; et il les épargne si peu qu'il ne craint pas de les sacrifier à l'instruction du reste des hommes, Duch. d'Orl. dans INSTRUCTION
Il vaut mieux tirer quelque instruction et recueillir quelque fruit de cette doctrine salutaire [la prééminence des pauvres sur les riches], Sermons, Septuag. 1 dans INSTRUCTION
Il y a là une instruction pour la modestie, Lett. 287 dans INSTRUCTION
La chute du peuple de Dieu devait être l'instruction de l'univers, Hist. II, 4 dans INSTRUCTION
Une des soeurs fera, certain jour de la semaine, un catéchisme et une instruction familière dans une salle, Réglem. pour les filles de la propag. de la foi, III, 9 dans INSTRUCTION
Ces politiques spéculatifs qui arrangent suivant leurs idées les conseils des rois et composent sans instruction les annales de leur siècle, Duch. d'Orl. dans INSTRUCTION
C'est ainsi que Dieu instruit les princes, non-seulement par des discours et par des paroles, mais aussi par des effets et des exemples, Reine d'Angl. dans INSTRUIRE
Qu'il serait aisé de les confondre [les incrédules], si, faibles et présomptueux, ils ne craignaient d'être instruits !, Anne de Gonz. dans INSTRUIRE
Dieu voulait instruire les rois à ne point quitter son Église, Reine d'Anglet. dans INSTRUIRE
C'est vous, lui disait David [au Seigneur], qui avez instruit mes mains à combattre, et mes doigts à tenir l'épée, Louis de Bourb. dans INSTRUIRE
Elle s'est instruite elle-même, pendant que Dieu instruisait les princes, Reine d'Angl. dans INSTRUIRE
Entendez, ô grands de la terre, instruisez-vous, arbitres du monde, ib. dans INSTRUIRE
On les dresse [les animaux], on les instruit, ils s'instruisent les uns les autres, Connaiss. V, 1 dans INSTRUIRE
Instruits par leurs prophètes à obéir aux rois à qui Dieu les avait soumis, leur fidélité [des Juifs] fut inviolable, Hist. II, 5 dans INSTRUIT, UITE
Le principal instrument de la tradition de l'Église est renfermé dans ses prières, Ét. d'orais. VI, 1 dans INSTRUMENT
Prenez vos plumes sacrées, agiles instruments d'un prompt écrivain et d'une main diligente, le Tellier. dans INSTRUMENT
Quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours, Reine d'Anglet. dans INSTRUMENT
C'est ce qui lui fit dire [à Titus prenant Jérusalem] qu'il n'était pas le vainqueur, qu'il n'était qu'un faible instrument de la vengeance divine, Hist. II, 8 dans INSTRUMENT
L'instrument de ce mariage, daté du 4 mars 1540, est avec la consultation dans le livre qui fut publié par l'ordre de l'électeur palatin, Var. VI dans INSTRUMENT
C'est au milieu de cette amère et insultante dérision que Dieu le chassa [Adam] du paradis de délices, pour travailler à la terre d'où il a été pris, Élév. sur myst. VI, 14 dans INSULTANT, ANTE
On aura, au lieu d'un homme soumis, un insultateur, Lett. quiét. 376 dans INSULTATEUR
À ces pécheurs insolents, s'ils ne s'humilient bientôt par la pénitence, est réservée dans le jugement cette dérision, cette moquerie terrible, et cette juste et inévitable insulte d'un Dieu outragé, Sermons, Jugement dernier, 2 dans INSULTE
Il [l'incrédule] se met au rang des gens désabusés, il insulte en son coeur aux faibles esprits, Anne de Gonz. dans INSULTER
Ne voit-on pas qu'on se moque, lorsqu'on dit de pareilles choses, et qu'on insulte en soi-même à la crédulité d'un faible lecteur, 1er avert. § 44 dans INSULTER
En faisant que les maux qu'ils [les hommes] souffrent leur paraissent plus insupportables que ceux qu'ils prévoient, Reine d'Anglet. dans INSUPPORTABLE
Ne croyez pas que ses excessives et insupportables douleurs aient tant soit peu troublé sa grande âme, Duch. d'Orl. dans INSUPPORTABLE
Opposé aux brigues et aux partialités qui corrompent l'intégrité de la justice, le Tellier. dans INTÉGRITÉ
Les écueils où l'intégrité de la foi peut faire naufrage, États d'oraison, X, 1 dans INTÉGRITÉ
Le fait a passé pour constant, et le ministre est convenu que la fraction [de l'hostie], quoique commandée par Jésus-Christ, n'appartenait pas à l'essence mais à l'intégrité du sacrement, Var. XIV, § 115 dans INTÉGRITÉ
L'impudicité, qui veut tout corrompre, commence son effet par sa propre source, parce que nul ne peut attenter à l'intégrité d'autrui que par la perte de la sienne, Sermons, Nécess. de la pénit. 1 dans INTÉGRITÉ
Tant est haut son courage [de Louis XIV], tant est vaste son intelligence, tant ses destinées sont glorieuses !, Louis de Bourb. dans INTELLIGENCE
Pourquoi ne songez-vous pas qu'il [Dieu] est tout vue, tout ouïe, tout intelligence ?, Sermons, Nécess. de trav. à son salut, 1 dans INTELLIGENCE
Il ne suffit pas, chrétiens, d'ouvrir sur les pauvres les yeux de la chair, mais il faut les considérer par les yeux de l'intelligence, Sermons, Septuagés. 3 dans INTELLIGENCE
Une partie de nous est tellement brute, qu'elle n'a rien au-dessus des bêtes ; l'autre est si haute et si relevée, qu'elle semble nous égaler aux intelligences, Sermons, Pour une profession, Sur la virginité, 1 dans INTELLIGENCE
Tâchons de les [des paroles de l'Évangile] entendre dans le fond, et pour cela présupposons quelques vérités qui nous en ouvriront l'intelligence, Sermons, Disp. à l'égard des nécess. de la vie, 1 dans INTELLIGENCE
Que ces femmes infidèles et ces hommes corrompus et corrupteurs se couvrent eux-mêmes de toutes les ombres de la nuit ; que ceux qui s'entendent si bien pour conspirer à leur perte, enveloppent leurs intelligences déshonnêtes dans l'obscurité d'une intrigue impénétrable, Sermons, Nécess. de travailler à son salut, 1 dans INTELLIGENCE
[L'Arménie] où nous avons vu les évêques et les chrétiens, accusés d'intelligence avec les Romains, s'en défendre comme d'un crime, Variat. Déf. 1er disc. § 13 dans INTELLIGENCE
Sachez, ma soeur, que ce monde que vous quittez a intelligence chez vous, 4e sermon, pour une profession, 3 dans INTELLIGENCE
Quelques coups qu'il entendit tirer dans sa cour lui firent juger que c'était à lui qu'on en voulait, et que les gardes étaient de l'intelligence, Abrégé de l'hist. de France. dans INTELLIGENCE
Ne réunit-elle pas les deux royaumes [Angleterre et France] ? et depuis encore ne s'est-elle pas appliquée en toutes rencontres à conserver cette même intelligence ?, Reine d'Anglet. dans INTELLIGENCE
La nature intelligente aspire à être heureuse, elle a l'idée du bonheur, elle le cherche ; elle a l'idée du malheur, elle l'évite, Connaiss. IV, 1 dans INTELLIGENT, ENTE
Celui qui leur [aux pauvres] distribue quelque aumône....soulage la misère du pauvre ; mais néanmoins il est véritable qu'il n'est pas intelligent sur le pauvre ; celui-là entend véritablement le mystère de la charité, qui considère les pauvres comme les premiers enfants de l'Église, Sermons, Septuag. 3 dans INTELLIGENT, ENTE
Dieu grava le décalogue sur deux tables de pierre ; il prononça les autres articles de la loi d'une voix haute et intelligible, qui fut entendue de tout le peuple, Elévat. sur myst. IX, 7 dans INTELLIGIBLE
Le sensible le plus fort offense le sens, mais le parfait intelligible recrée l'entendement et le fortifie, Connaiss. I, 17 dans INTELLIGIBLE
La présence de Dieu se rendait sensible par les oracles qui sortaient intelligiblement du milieu de l'arche entre les deux chérubins, Elév. sur myst. IX, 8 dans INTELLIGIBLEMENT
Par la grandeur et la beauté de la créature, on pouvait voir et connaître intelligiblement le créateur, Elév. sur myst. VII, 8 dans INTELLIGIBLEMENT
Ne croyez pas que l'homme ne soit emporté que par l'intempérance des sens ; l'intempérance de l'esprit n'est pas moins flatteuse ; comme l'autre, elle se fait des plaisirs cachés, et s'irrite par la défense, Reine d Anglet. dans INTEMPÉRANCE
Ce sont [les luthériens] les premiers des chrétiens qui ont permis d'avoir deux femmes à un prince qui confessait son intempérance, 4e avert. § 2 dans INTEMPÉRANCE
On peut tenir pour certain que Luther, Bucer et Mélanchthon ne sont pas les seuls qui aient flatté les princes intempérants, Var. 4e avert. § 12 dans INTEMPÉRANT, ANTE
Il [le ciel] a envoyé contre nous, pour punir notre ingratitude, la maladie, la mortalité, la disette extrême, une intempérie étonnante...., Serm. Impénit. finale, 3 dans INTEMPÉRIE
Quel transport, quelle intempérie a causé ces violences et ces agitations ?, Reine d'Anglet. dans INTEMPÉRIE
En ce temps, Michel le Tellier, encore maître des requêtes, était intendant de justice en Piémont, le Tellier. dans INTENDANT
Comme le christianisme a pris naissance de la croix, ce sont aussi les malheurs qui le fortifient ; là on expie ses péchés, là on épure ses intentions, Reine d'Anglet. dans INTENTION
L'intention, c'est le regard de l'âme, Médit. sur les Évang. Sermon sur la montagne, 29e jour. dans INTENTION
Je m'en vais dire la messe à son intention, Lett. abb 107 dans INTENTION
Ils [Bucer et Melanchthon] passent par-dessus beaucoup de choses, et n'appréhendent point ces ambiguïtés ; ils le font à bonne intention, Var. 4 dans INTENTION
Ce qu'il y avait à craindre pour les ignorants, c'était qu'ils ne fissent l'invocation des saints trop semblable à celle de Dieu, et leur intercession trop semblable à celle de Jésus-Christ, Var. XV, § 155 dans INTERCESSION
On voit quelle est la nature des actes qui sont suspendus et comme interdits dans l'oraison positive et de quiétude, Ét. d'orais. VII, 11 dans INTERDIRE
Si c'est une demande intéressée que de demander les biens temporels, avec le reste des fidèles et toute l'Église, Nouv. myst. X, 9 dans INTÉRESSÉ, ÉE
Le plaisir et la douleur servent à intéresser l'âme dans ce qui regarde le corps, et l'obligent à chercher les choses qui en font la conservation, Conn. III, 8 dans INTÉRESSER
N'en aimez point les spectacles [du monde] ni les théâtres, où l'on ne songe qu'à vous faire entrer dans les passions d'autrui, à vous intéresser dans ses vengeances et dans ses folles amours, Concup. 9 dans INTÉRESSER
La religion s'intéresse dans ses infortunes [du cardinal de Retz], le Tellier. dans INTÉRESSER
Le prince est, par sa charge, le père du peuple ; il est, par sa grandeur, au-dessus des petits intérêts, Politique, IV, I, 3 dans INTÉRÊT
Trop de gens ont intérêt qu'ils [les princes] ne sachent pas la vérité tout entière, Polit. VIII, IV, 4 dans INTÉRÊT
Des âmes hautaines qui, pour faire servir les princes à leurs intérêts cachés...., le Tellier. dans INTÉRÊT
Au milieu de tant de conseils que l'obscurité des affaires, l'incertitude des événements et les différents intérêts faisaient hasarder, ib. dans INTÉRÊT
La Grèce était entrée dans ses intérêts, Hist. I, 9 dans INTÉRÊT
César mit Rome dans ses intérêts, Hist. III, 7 dans INTÉRÊT
Pour engager les États [le gouvernement de la Hollande] dans les intérêts du roi, Reine d'Anglet. dans INTÉRÊT
Que l'intérêt est puissant et qu'il est hardi quand il peut se couvrir du prétexte de la religion !, Hist. II, 12 dans INTÉRÊT
Intérêt, dieu du monde et de la cour, le plus ancien, le plus décrié et le plus inévitable de tous les trompeurs, Sermons, Justice, I dans INTÉRÊT
L'intérêt, comme vous savez, n'a point de maximes fixes ; il suit les inclinations, il change avec les temps, il s'accommode aux affaires, ib. I dans INTÉRÊT
Expliquons-nous nettement ; je parle de ces pauvres intérieurs qui ne cessent de murmurer, quelque soin qu'on prenne de les satisfaire.... je veux dire de vos passions et de vos convoitises, Sermons, Impénit. finale, 3 dans INTÉRIEUR, EURE
Ils [les béguards] s'appelaient les contemplatifs, les gens spirituels et intérieurs, Ét. d'orais. X, 2 dans INTÉRIEUR, EURE
Saint Augustin était intérieur, Lett. quiét. 12 dans INTÉRIEUR, EURE
Et que lui sert de posséder ce qui, demeurant hors de lui, ne peut remplir son intérieur ? quel bien lui revient-il de tant de richesses ?, Concupisc. 9 dans INTÉRIEUR, EURE
M. l'évêque de Chartres prend les mêmes précautions [pour empêcher qu'on n'abuse de l'oraison ou qu'on ne la méprise], et tout respire l'intérieur et la piété dans l'ordonnance de ce prélat, 2e écrit sur les Max. des saints, 4 dans INTÉRIEUR, EURE
Interpellés de produire les originaux, Hist. II, 13 dans INTERPELLÉ, ÉE
Il y en avait qui croyaient qu'on ne jurait pas, à moins d'interposer le nom de Dieu, Médit. sur l'Évang. Serm. sur la montagne, 16e jour. dans INTERPOSER
Tant qu'il y aura des disputes qui partageront les fidèles, l'Église interposera son autorité, Expos. doctr. cathol. 19 dans INTERPOSER
Il [Jésus-Christ] nous découvre.... le divin secret de tout impétrer par l'interposition de son nom, Méd. sur l'Év. 2e part. 13e jour dans INTERPOSITION
On jure par le nom de Dieu, et on le prend à témoin, afin que notre parole, faible par elle-même, devienne ferme et inviolable par l'interposition du nom de Dieu, Médit. sur l'Evang. Serm. sur la montagne, 16e jour. dans INTERPOSITION
Expressions dont on ne peut tirer de bon sens que par de bénignes interprétations, ou, pour parler nettement, que par des gloses forcées, Ét. d'orais. I, 1 dans INTERPRÉTATION
Oswalde servit d'interprète aux prédicateurs, Hist. I, 11 dans INTERPRÉTE
Que veut donc dire ce verset du psaume, que saint Paul, assurément très bon interprète, applique directement à la personne du Fils de Dieu : Pour vous, Seigneur, vous êtes toujours le même ?, 6e avert. 15 dans INTERPRÉTE
Et vous, doctes interprètes des lois, fidèles dépositaires de leurs secrets, et implacables vengeurs de leur sainteté méprisée, suivez ce grand exemple de nos jours, le Tellier. dans INTERPRÉTE
Le fidèle interprète du mystère de la grâce, je veux dire le grand Augustin, Duch. d'Orl. dans INTERPRÉTE
Ne pensez que je veuille, en interprète téméraire des secrets d'État, discourir sur le voyage d'Angleterre, ib. dans INTERPRÉTE
Le temps fidèle interprète des prophéties, Var. X dans INTERPRÉTE
Elle [l'Église] a cru que la tradition était la seule interprète de l'Evangile même, Déf. de la trad. sur la comm. 21 dans INTERPRÉTE
Vous, prince.... qui, favorable interprète de ses moindres désirs, continuez votre protection et vos soins à tout ce qui lui fut cher, Anne de Gonz. dans INTERPRÉTE
Daniel en interpréta le sens [du songe du roi], Hist. II, 4 dans INTERPRÉTER
Un plus long séjour serait interprété à oisiveté, Lett. quiét. 105 dans INTERPRÉTER
Les autels ne se plaindront pas que leur sacrifice soit interrompu par un entretien profane, Bourgoing. dans INTERROMPRE
Sommeil léger qui n'appesantit pas l'esprit, et qui n'interrompt presque point ses actions, la Vallière. dans INTERROMPRE
Jamais l'heure de l'oraison ne fut changée ni interrompue, pas même par les maladies, Anne de Gonz. dans INTERROMPRE
Don précieux, inestimable présent, si seulement la possession avait été plus durable ! mais pourquoi ce souvenir vient-il m'interrompre ?, Duch. d'Orl. dans INTERROMPRE
Au milieu de l'agitation des choses humaines, elle [l'Église] se soutient toujours avec une force invincible, en sorte que, par une suite non interrompue depuis près de dix-sept cents ans, nous la voyons remonter jusqu'à Jésus-Christ, Hist. II, 13 dans INTERROMPU, UE
Le Messie est attendu par les Hébreux, il vient et il appelle les gentils comme il avait été prédit ; le peuple qui le reconnaît comme venu, est incorporé au peuple qui l'attendait, sans qu'il y ait entre deux un seul moment d'interruption, Hist. II, 13 dans INTERRUPTION
Le caractère infaillible et ineffaçable de toutes les sectes, sans excepter une seule depuis que l'Église est Église, c'est qu'on leur marquera toujours leur commencement et le point d'interruption par une date si précise, qu'elles ne pourront elles-mêmes le désavouer, Var. 1er instr. past. § 14 dans INTERRUPTION
Seize ans d'une prospérité accomplie, qui coulèrent sans interruption, Reine d'Anglet. dans INTERRUPTION
C'est, dit-on, un obstacle à la perfection de l'amour et une interruption de son exercice, que de réfléchir sur l'amour et sur sa durée, ou sur son accroissement et sa diminution, Ét. d'orais. V, 32 dans INTERRUPTION
Sachant combien est puissant parmi nous le motif de la religion, il [Jésus-Christ] la fait intervenir à la réconciliation du genre humain : il nous lie entre nous par le même noeud par lequel nous tenons à Dieu, Sermons, Réconciliation, préambule. dans INTERVENIR
Les faits sur lesquels intervenaient de pareils jugements, Lett. 53 dans INTERVENIR
Ils [les empereurs] en vinrent jusqu'à leur ôter [aux donatistes] la disposition de leurs biens, et à les rendre intestables, Polit. VII, III, 10 dans INTESTABLE
Dieu le voit [l'acte] dans le fond le plus intime du coeur, Ét. d'orais. V, 24 dans INTIME
Taisez-vous, pensées humaines ; homme, viens te recueillir dans l'intime de ton intime, Élévat. sur myst. XII, 16 dans INTIME
Tout ce qui parle au souverain, tout ce qui l'approche, les gagne ou les intimide [certains juges], le Tellier. dans INTIMIDER
Les Romains vantent leur Clélie et ses compagnes, dont la hardiesse à traverser le fleuve étonna et intimida le camp de Porsenna, Polit. IX, IV, 5 dans INTIMIDER
C'est sous Achaz même qu'Isaïe a prophétisé, comme le porte l'intitulation de sa prophétie, 2e instr. pastorale sur les prom. de J. C. 24 dans INTITULATION
Elle, toujours intrépide autant que les vagues étaient émues, rassurait tout le monde par sa fermeté, Reine d'Anglet. dans INTRÉPIDE
Le Tellier s'opposait à ses impatiences [de Mazarin] jusqu'à se rendre suspect, et, sans craindre ni ses envieux ni les défiances d'un ministre également soupçonneux et ennuyé de son état, il allait d'un pas intrépide où la raison d'État le déterminait, le Tellier. dans INTRÉPIDE
Pendant que la magnanime et intrépide régente était obligée à montrer le roi enfant aux provinces pour dissiper les troubles qu'on y excitait de toutes parts, ib. dans INTRÉPIDE
S'il y eut jamais une conjoncture où il fallut montrer de la prévoyance et un courage intrépide...., ib. dans INTRÉPIDE
Il [Pierre l'apôtre] présume, il s'engage, il renie ; une servante fait trembler cet intrépide, qui se vantait de ne rien craindre, Méd. sur l'Év. la Cène, 76e jour. dans INTRÉPIDE
Il perçait dans tous les secrets, démêlait toutes les intrigues, Le Tellier. dans INTRIGUE
Vous qu'elle [Marie - Thérèse] assistait avec tant de joie.... quel admirable panégyrique prononceriez-vous, par vos gémissements, à la gloire de cette princesse, s'il m'était permis de vous introduire dans cette auguste assemblée !, Mar.-Thér. dans INTRODUIRE
Chrétiens.... En attendant que vous méprisiez celle [la mort] que Jésus-Christ a vaincue, ou même que vous aimiez celle qui met fin à nos péchés et nous introduit à la vraie vie, Mar.-Thér. dans INTRODUIRE
Il n'y a qu'à ouvrir les yeux, et la lumière s'introduit par elle-même, Méd. sur l'Év. la Cène, 81e jour. dans INTRODUIRE
Songeons que ce sacrifice d'une valeur infinie [le sacrifice de la messe].... serait inutile à la reine [morte], si elle n'avait mérité par sa bonne vie que l'effet en pût passer jusqu'à elle, Mar.-Thér. dans INUTILE
On en gémit, on en pleure [de la mort de Marie-Thérèse] ; voilà ce que peut la terre pour une reine si chérie ; voilà ce que nous avons à lui donner, des pleurs, des cris inutiles, ib. dans INUTILE
Il est inutile de vous dire combien la reine fut consolée par ce merveilleux événement [la restauration de Charles II], Reine d'Angl. dans INUTILE
Le prince [Condé] que l'on regardait comme le héros de son siècle, rendu inutile à sa patrie dont il avait été le soutien, Anne de Gonz. dans INUTILE
Combien de fois priat-il le Sauveur des âmes, en baisant la croix, que son sang répandu pour lui ne le fût pas inutilement !, Louis de Bourbon. dans INUTILEMENT
Ce qui montre combien était réputé saint et inviolable le droit de la propriété légitime, et combien l'invasion était condamnée, Polit. VIII, II, 4 dans INVASION
Que pourront inventer les enfants d'Adam, pour combattre, pour couvrir ou pour effacer cette égalité qui est gravée si profondément dans toute la suite de notre vie ?, Gornay. dans INVENTER
C'est ce qui nous avait fait inventer des dieux semblables à nous ; des dieux qui en effet n'étaient que des hommes sujets à nos passions, à nos faiblesses et à nos vices, Hist. II, 11 dans INVENTER
[La sagesse incréée] magnifique dans les grandes choses, industrieuse dans les petites, et encore riche dans les petites et inventrice dans les grandes, Élévat. sur myst. III, 8 dans INVENTEUR, TRICE
Les Égyptiens avaient l'esprit inventif, Hist. III, 3 dans INVENTIF, IVE
Je suis un peintre.... j'enfante au dedans de moi un tableau.... j'aime ce dessin, cette idée, ce fils de mon esprit fécond et de mon art inventif, Élévat. sur myst. II, 7 dans INVENTIF, IVE
Si nous aimons assez Jésus-Christ, la foi inventive et industrieuse nous fera trouver un martyre au milieu de la paix du christianisme, 2e sermon, Circoncision. dans INVENTIF, IVE
Les sourds et les muets trouvent l'invention de se parler par leurs doigts, Connaiss. V, 7 dans INVENTION
Malheur à moi, si, dans cette chaire, j'aime mieux me chercher moi-même que votre salut, et si je ne préfère à mes inventions, quand elles pourraient vous plaire, les expériences de cette princesse qui pourraient vous convertir !, Anne de Gonz. dans INVENTION
Il n'y a point de particulier qui ne se sente autorisé par cette doctrine [puiser sa foi dans la lecture de la Bible] à adorer ses inventions, à consacrer ses erreurs, Reine d'Angl. dans INVENTION
Mais par malheur pour votre ministre, ces nouvelles vérités sont de son invention, 1er avert. 27 dans INVENTION
C'est là le juste supplice du pécheur qui se retire de Dieu, que Dieu aussi se retire de lui, et par cette soustraction le prive de tout le bien, et l'investisse irremédiablement et inexorablement de tout le mal, Elévat. sur myst. VI, 16 dans INVESTIR
Nos pères n'avaient pas vu comme nous une hérésie invétérée tomber tout à coup, les troupeaux égarés revenir en foule, et nos églises trop étroites pour les recevoir, le Tellier. dans INVÉTÉRÉ, ÉE
Osiandre fut le seul à soutenir son impanation et son invination, Var. II dans INVINATION
Dans la mauvaise fortune, elle s'est montrée toujours invincible, Reine d'Anglet. dans INVINCIBLE
Que si elle [l'Église] a été invincible contre les efforts du dehors, elle ne l'a pas moins été contre les divisions intestines, Hist. II, 7 dans INVINCIBLE
Si l'on eût pu avancer ces belles années dont nous admirons le cours glorieux, avec quelle puissance l'Angleterre [révolutionnaire] l'aurait-elle vu [Louis XIV] invincible défenseur ou vengeur présent de la majesté violée ?, Reine d'Anglet. dans INVINCIBLE
Ce grand apôtre [saint Paul].... nous en montre la force invincible [de la grâce], Hist. II, 7 dans INVINCIBLE
On a bien prévu que, la licence n'ayant plus de frein, les sectes se multiplieraient jusqu'à l'infini ; que l'opiniâtreté serait invincible....., Reine d'Anglet. dans INVINCIBLE
Chose inouïe [une interprétation de Luther] et embarrassée de difficultés invincibles, Var. II dans INVINCIBLE
Cette opération efficace et toute-puissante [de la grâce] qui fléchit invinciblement les coeurs les plus obstinés, Avert. sur le liv. des réflex. mor. VI dans INVINCIBLEMENT
Luther demeura invinciblement frappé de la force et de la simplicité de ces paroles : ceci est mon corps, Var. II dans INVINCIBLEMENT
Leur fidélité fut inviolable, Hist. II, 5 dans INVIOLABLE
Il n'y a rien de plus inviolable pour ce prince que les droits sacrés de l'amitié, Louis de Bourbon. dans INVIOLABLE
La majesté des rois d'Angleterre serait demeurée plus inviolable, si, contente de ses droits sacrés, elle n'avait point voulu attirer à soi les droits et l'autorité de l'Eglise, Reine d'Anglet. dans INVIOLABLE
L'Eglise protestante est entraînée par un esprit d'innovation, et ne laisse rien d'inviolable parmi les fidèles, 4e avert. § 4 dans INVIOLABLE
La force de la loi naturelle, qui après tout n'est inviolable qu'à cause qu'elle est divine, ib. § 10 dans INVIOLABLE
Les décrets des conciles, la doctrine des Pères.... n'ont plus été, comme autrefois, des lois sacrées et inviolables, Reine d'Anglet. dans INVIOLABLE
Ô Éternel, veillez sur elle [la fille de la reine d'Angleterre, délaissée en une ville ennemie] ; anges saints, rangez à l'entour vos escadrons invisibles, et faites la garde autour du berceau...., Reine d'Angl. dans INVISIBLE
Esprit saint, esprit pacifique, je vous ai préparé les voies en prêchant votre parole.... descendez maintenant, ô feu invisible ; et que ces discours enflammés que vous ferez au-dedans des coeurs les remplissent d'une ardeur céleste, la Vallière. dans INVISIBLE
Parlez dans les coeurs, prédicateur invisible, et faites que chacun se parle à soi-même, Anne de Gonz. dans INVISIBLE
La lettre invitatoire du Concile aux Bohémiens, du 15 octobre 1431, Projet de réunion, Réflex. Molanus, II, VI, 4 dans INVITATOIRE
Le concile [de Trente], qui, voulant prescrire aux évêques comme ils doivent parler de l'invocation des saints, les oblige d'enseigner que les saints qui règnent avec Jésus-Christ, offrent à Dieu leurs prières pour les hommes, Expos. de la doctr. cath. 4 dans INVOCATION
Quelle involution d'affaires épineuses !, Sermons, Impénit. 2 dans INVOLUTION
La secte des philosophes italiques et celle des ioniques, Hist. I, 8 dans IONIQUE
Il ne faut point s'imaginer que ces observances [juives] fussent de petite importance dans une loi si sévère et où il fallait prendre garde jusqu'à un iota et au moindre trait, Commun. sous les deux esp. II, 5 dans IOTA
Les philosophes appellent appétit irascible, celui où domine la colère, Connaiss. I, 6 dans IRASCIBLE
La punition exemplaire de ce prince [Henri II], qui seule put apaiser l'ire de Dieu, Var. VII, conclusion. dans IRE
Les deux peuples demeurèrent irréconciliables, Hist. I, 9 dans IRRÉCONCILIABLE
Le juste, sévère à lui-même et persécuteur irréconciliable de ses propres passions, Reine d'Anglet. dans IRRÉCONCILIABLE
En tout cas Tertullien se sera contredit.... il faudrait donc laisser là ce dur Africain, sans faire un crime à toute l'Église des absurdités de son style et des irrégularités de ses pensées, 6e avert. 94 dans IRRÉGULARITÉ
Quel objet se présente à mes yeux !... c'est Merci, avec ses braves Bavarois, enflés de tant de succès et de la prise de Fribourg ; Merci qu'on ne vit jamais reculer dans les combats ; Merci que le prince de Condé et le vigilant Turenne n'ont jamais surpris dans un mouvement irrégulier, Louis de Bourbon. dans IRRÉGULIER, ÈRE
Je ne trouve personne, avant le père Jean Falconi, qui ait enseigné le nouveau prodige de cet acte irréitérable [demande à Dieu qu'il n'est pas nécessaire de réitérer], États d'oraison, I, 24 dans IRRÉITÉRABLE
Et, pour le livre du Moyen court [un ouvrage mystique], la perpétuité des actes irréitérables de leur auteur y est assurée à pleine bouche, ib. I, 29 dans IRRÉITÉRABLE
Dieu, pour punir l'irréligieuse instabilité de ces peuples [les Anglais], les a livrés à l'intempérance de leur folle curiosité, Reine d'Anglet. dans IRRÉLIGIEUX, EUSE
Dieu même n'a pas dédaigné de punir l'irréligion des peuples qui profanaient les temples qu'ils croyaient saints, Polit. VII, II, 3 dans IRRÉLIGION
Anne, avertie de loin par un mal aussi cruel qu'irrémédiable, vit avancer la mort à pas lents, Mar.-Thér. dans IRRÉMÉDIABLE
Ô plaie irrémédiable [la mort de la duchesse d'Orléans] ! ce qui fut en ce voyage [en Angleterre] le sujet d'une si juste admiration, est devenu pour ce prince [Charles II] le sujet d'une douleur qui n'a pas de bornes, Duch. d'Orl. dans IRRÉMÉDIABLE
Depuis lui on ne vit que troubles sanglants, que divisions irrémédiables, Déf. var. 1er disc. § 50 dans IRRÉMÉDIABLE
C'est là le juste supplice du pécheur qui se retire de Dieu, que Dieu aussi se retire de lui, et, par cette soustraction, le prive de tout le bien, et l'investisse irrémédiablement et inexorablement de tout le mal, Élévat. sur myst. VI, 16 dans IRRÉMÉDIABLEMENT
Pour consoler les misérables mortels de la perte continuelle qu'ils font de leur être par le vol irréparable du temps, Yolande de Monterby. dans IRRÉPARABLE
Dans cette opinion que nous avons de la justice chrétienne, nous ne croyons pourtant pas qu'elle soit parfaite et entièrement irrépréhensible, puisque nous en mettons une principale partie dans la demande continuelle de la rémission des péchés, Var. XV, § 149 dans IRRÉPRÉHENSIBLE
J'ai trouvé, ô Sauveur Jésus, que c'était une manifeste folie de la chercher [la certitude] ailleurs que dans vos témoignages irrépréhensibles, Sermons, Loi de Dieu, 1 dans IRRÉPRÉHENSIBLE
Elle [la parole de Jésus] vous est insupportable, parce qu'elle est vive, convaincante, irrépréhensible, Élévat. sur myst. XVIII, 13 dans IRRÉPRÉHENSIBLE
Une fidélité irréprochable, le Tellier. dans IRRÉPROCHABLE
L'amour impur a ses incertitudes, ses agitations violentes, et ses résolutions irrésolues, et l'enfer de ses jalousies, Sermons, 3e dim. de l'Avent, Nécessité, 1 dans IRRÉSOLU, UE
Ses amis [de Mazarin] ou partagés, ou irrésolus, ou infidèles, Anne de Gonz. dans IRRÉSOLU, UE
Un roi ne permet pas dans ses États qu'on parle irrévéremment même d'un roi étranger, même d'un roi ennemi, tant le nom de roi est vénérable partout où il se rencontre, Sermons, Devoir des rois, 2 dans IRRÉVÉREMMENT
Si bien que les fêtes ne diffèrent des autres jours, sinon en ce que les profanations et les irrévérences y sont plus publiques, plus scandaleuses, plus universelles, Sermons, Fond. veng. div. 1 dans IRRÉVÉRENCE
Un moment qui s'enfuit d'une course précipitée et irrévocable, Yol. de Monterby. dans IRRÉVOCABLE
Dès le commencement de son ministère, cette irrévocable sentence sortit de sa bouche, que le crime de le tromper serait le moins pardonnable, le Tellier. dans IRRÉVOCABLE
Il vit sans inquiétude frémir à l'entour les flots irrités, le Tellier. dans IRRITÉ, ÉE
Ne dites pas à ce zélé magistrat qu'il travaille plus que son grand âge ne le peut souffrir ; vous irritez le plus patient de tous les hommes, le Tellier. dans IRRITER
Que n'a pas fait ce Sauveur miséricordieux [Jésus] pour prévenir les malheurs de ses citoyens ? fidèle au prince comme à son pays, il n'a pas craint d'irriter l'envie des pharisiens en défendant les droits de César, le Tellier. dans IRRITER
Pour ne pas irriter la haine publique déclarée contre le ministère, ib. dans IRRITER
Plus l'obstacle qu'on trouve à ses grandeurs paraît faible, plus l'ambition s'irrite de ne pas le vaincre, Polit. X, III, 5 dans IRRITER
Il [Jurieu] se dit maître en Israël, et il ignore ces choses, 6e avert. 19 dans ISRAËL
Issue de cette race [de saint Louis], fille de Henri le Grand et de tant de rois, son grand coeur a surpassé sa naissance, Reine d'Anglet. dans ISSU, UE
On a mis en italique quelque chose qui n'y doit pas être, Lett. 91 dans ITALIQUE
On a beau dire : réjouissez-vous ; eût-on itéré mille fois ce commandement, la joie ne vient pas, Sermons, Joie du chrétien, Préambule. dans ITÉRER
Un ministre avait écrit à la reine mère qu'il n'avait jamais consenti au port des armes, jaçoit qu'il y eût consenti et contribué, 5e avert. 10 dans JAÇOIT QUE
Calvin a tant loué la sainte jactance et la magnanimité de Luther, qu'il était malaisé qu'il ne l'imitât, Var. IX dans JACTANCE
Un père [Philippe IV d'Espagne] qui sut conserver avec une grâce comme avec une jalousie particulière ce qu'on appelle en Espagne les coutumes de qualité et les bienséances du palais, Mar. Thér. dans JALOUSIE
Là était l'idole de la jalousie ; ambition, c'est toi qui l'élèves ; autant que tu vois de concurrents, ce sont autant de victimes que tu voudrais immoler à cette idole, 3e sermon, Pâques, 3 dans JALOUSIE
Vous trouvez partout [à la cour] des intérêts cachés, des jalousies délicates qui causent une extrême sensibilité, Anne de Gonz. dans JALOUSIE
La jalousie se mit entre les deux ordres, Hist. III, 6 dans JALOUSIE
Le tranquille ministre, qui connaissait les dangereuses jalousies des cours et les sages tempéraments des conseils des rois, le Tellier. dans JALOUSIE
Et, dédaignant les trônes qui peuvent être usurpés, elle attacha son affection au royaume où l'on ne craint point d'avoir des égaux, et où l'on voit sans jalousie ses concurrents, Reine d'Anglet. dans JALOUSIE
L'âme, se souvenant des tristes jalousies du monde, s'abandonne sans réserve aux douces jalousies d'un Dieu bienfaisant qui ne veut avoir les coeurs que pour les remplir des douceurs célestes, la Vallière. dans JALOUSIE
Ils entrèrent en jalousie contre les Carthaginois, Hist. I, 8 dans JALOUSIE
Les progrès d'Annibal leur donnèrent de la jalousie, Hist I, 8 dans JALOUSIE
Combien les Romains furent jaloux de la liberté, Hist. III, 6 dans JALOUX, OUSE
Toujours vive pour ce grand prince [Louis XIV], toujours jalouse de sa gloire, Mar.-Thér. dans JALOUX, OUSE
Les jaloux de la France n'auront pas éternellement à lui reprocher les libertés de l'Église toujours employées contre elle-même, le Tellier. dans JALOUX, OUSE
C'est du coeur qu'il [Dieu] est jaloux, et, pour ne le point irriter, on ne doit non plus partager son culte que son amour, 2e instr. past. § 130 dans JALOUX, OUSE
Vit-on jamais en deux hommes [Condé et Turenne] les mêmes vertus avec des caractères si différents, pour ne pas dire si contraires ?, Louis de Bourbon. dans JAMAIS
Parmi les difficultés que ses intérêts [du prince de Condé] apportaient au traité des Pyrénées, écoutez quels furent ses ordres, et voyez si jamais un particulier traita si noblement ses intérêts, Louis de Bourbon. dans JAMAIS
Si jamais l'on peut dire que la voie du chrétien est étroite, c'est, messieurs, durant les persécutions, Reine d'Anglet. dans JAMAIS
S'il y eut jamais une conjoncture où il fallut montrer de la prudence, ce fut lorsque...., Le Tellier. dans JAMAIS
Si jamais il parut un homme extraordinaire..., c'est dans ces rapides moments d'où dépendent les victoires, Louis de Bourbon. dans JAMAIS
Jamais juste n'attendit la grâce de Dieu avec une plus ferme confiance ; jamais pécheur ne demanda un pardon plus humble, ni ne s'en crut plus indigne, le Tellier. dans JAMAIS
Jamais les vanités de la terre n'ont été si clairement découvertes ni si hautement confondues, Duch. d'Orl. dans JAMAIS
Grande reine, je satisfais à vos plus tendres désirs quand je célèbre ce monarque [Charles 1er] ; et ce coeur qui n'a jamais vécu que pour lui, se réveille, tout poudre qu'il est...., Reine d'Anglet. dans JAMAIS
Anne la magnanime, la pieuse, que nous ne nommerons jamais sans regret, ib. dans JAMAIS
Celui-là [Turenne] d'un air plus froid, sans jamais rien avoir de lent, Louis de Bourbon. dans JAMAIS
La mort qui.... égale pour jamais toutes les conditions différentes, Gornay. dans JAMAIS
Japhet, qui a peuplé la plus grande partie de l'Occident, Hist. I, 2 dans JAPHET
Contentons-nous de savoir qu'il y a des plantes tardives dans le jardin de l'Époux ; que, pour en voir la fécondité, les directeurs des consciences, les laboureurs spirituels doivent attendre avec patience le fruit précieux de la terre...., Bourgoing. dans JARDIN
Si l'âme a des délices qui lui sont propres.... ne jugeons-nous pas que, si nous ne lui donnons des jets tout spirituels qu'elle sente et qu'elle reçoive par elle-même, elle sortira au dehors pour en chercher d'autres ?, Sermons, I, Vêture, 1 dans JET
Au bruit de tant de jets d'eau qui ne se taisaient ni jour ni nuit [à Chantilly], Louis de Bourbon. dans JET
Il jeta les fondements de la religion, Hist. I, 7 dans JETER
Dieu, qui suit toutes les parcelles de nos corps en quelque endroit du monde que la corruption ou le hasard les jette, Duch. d'Orl. dans JETER
Venez maintenant, pécheurs, quels que vous soyez, en quelques régions écartées que la tempête de vos passions vous ait jetés, Anne de Gonz. dans JETER
Il s'agit d'une addition au livre XIV, qui a jeté M. Jurieu dans d'étranges emportements, Var. 2e avert. § 11 dans JETER
Vous tentez Dieu, et vous vous jetez à terre du haut du pinacle, dans l'espérance de trouver entre deux les mains des anges, Élévat. sur myst. XXIII, 4 dans JETER
[Le duc d'Enghien] se jetant entre ses bras [du prince de Condé] et dans le sein paternel, Louis de Bourbon. dans JETER
Eutychès, qui ne put combattre cette hérésie qu'en se jetant dans un autre excès, ne fut pas moins fortement rejeté, Hist. I, 11 dans JETER
Un prince justement irrité se jette sur les terres de son ennemi, 2e sermon, Annonciation, I dans JETER
Il n'y a rien sur la terre ni de si bien concerté par la prudence, ni de si bien affermi par le pouvoir, qui ne soit souvent troublé et embarrassé par des événements bizarres qui se jettent à la traverse, 2e sermon, purific. 2 dans JETER
Je ne veux pas me jeter sur les passages des Pères [de l'Église], Lett. 181 dans JETER
Mon esprit ne se résoudrait jamais à se jeter parmi tant d'horreurs [la révolution anglaise], si...., Reine d'Anglet. dans JETER
Sous un visage riant, sous cet air de jeunesse qui semblait ne promettre que des jeux, elle cachait un sens et un sérieux...., Duch. d'Orl. dans JEU
S'il croit que cette dispute soit un jeu d'esprit, Rem. rép. quiétisme, art. I, 2 dans JEU
Les dettes du jeu sont privilégiées ; et, comme si ses lois étaient les plus saintes et les plus inviolables de toutes, on se pique d'honneur d'y être fidèle, Sermons, justice, I dans JEU
Il ne faut pas permettre à l'homme de se mépriser tout entier, de peur que, croyant avec les impies que notre vie n'est qu'un jeu où règne le hasard...., Duch. d'Orl. dans JEU
Si vous en doutez [de la justesse des raisonnements de Jurieu], il est prêt à coucher en jeu quelque chose qui vaille la peine, 6e avert. 19 dans JEU
Savez-vous qu'il [un flatteur] ne fait que couvrir son jeu, et que, par cette immense profusion de louanges qu'il vous donne à pleines mains, il achète la liberté de décrier votre conduite, ou même de vous trahir sans être suspect ?, 3e sermon, Passion, 2 dans JEU
Ils [les Juifs] célébrèrent des jeux comme les gentils, Hist. II, 5 dans JEU
Quoi de plus cruel que leurs jeux [des Romains], qui faisaient parmi eux une partie du culte divin ; jeux sanglants et dignes de bêtes farouches, où ils soûlaient leurs faux dieux de spectacles barbares et de sang humain !, Sermons, Vertu de la croix, 1 dans JEU
On ne peut assez admirer cette prodigieuse quantité de muscles qui se voient dans le corps humain, ni un jeu si aisé et si commode, non plus que le tissu de la peau qui les enveloppe, si fort et si délicat tout ensemble, Conn. II, 2 dans JEU
Ces veuves jeunes et riantes que le monde trouve si heureuses, Anne de Gonz. dans JEUNE
La princesse Marie, pleine alors de l'esprit du monde, croyait, selon la coutume des grandes maisons, que ses jeunes soeurs devaient être sacrifiées à ses grands desseins, ib. dans JEUNE
Un jeune prince du sang qui portait la victoire dans les yeux, Louis de Bourbon dans JEUNE
Savez vous quel est le jeûne que j'aime, dit le Seigneur : délivrez ceux qui sont détenus dans les prisons ; déchargez...., Polit. VII, III, 11 dans JEUNE
Les jeûnes y [dans les observances de l'Église] sont mêlés dans les temps convenables, afin que l'âme, toujours sujette aux tentations et aux péchés, s'affermisse et se purifie par la pénitence, Mar.-Thér. dans JEUNE
À présent, les fidèles se réjouissent après le carême [au dimanche de Pâques], il n'est que trop vrai ; mais ce n'est pas vous, mon Sauveur, qui faites leur joie ; on se réjouit de ce qu'on pourra faire bonne chère en toute licence ; plus de jeûnes, plus d'austérités..., 1er sermon, Pâques, 1 dans JEUNE
Elle [Marie-Thérèse] vous dit.... que la grandeur est un songe, la joie une erreur, la jeunesse une fleur qui tombe, et la santé un nom trompeur, Mar.-Thér. dans JEUNESSE
Sous cet air de jeunesse qui semblait ne promettre que des jeux, Duch. d'Orl. dans JEUNESSE
Dès sa première jeunesse, Marie-Thérèse fut, dans les mouvements d'une cour alors assez turbulente, la consolation et le seul soutien de la vieillesse infirme du roi son père, Mar.-Thér. dans JEUNESSE
Qui eût pu seulement penser que les années eussent dû manquer à une jeunesse qui semblait si vive ?, Duch. d'Orl. dans JEUNESSE
La mort a plus de prise sur une princesse qui a tant à perdre ; que d'années elle va ravir à cette jeunesse !, ib. dans JEUNESSE
Une vigueur spirituelle qui se renouvelle de jour en jour.... c'est cette jeunesse intérieure qui soutenait ses membres lassés, dans sa vieillesse décrépite, et lui a fait continuer sa pénitence jusqu'à la fin de la vie, Panég. St Franç. de Paule, 1 dans JEUNESSE
Une des qualités de l'Église, qui est célébrée dans les Écritures, c'est sa perpétuelle jeunesse et sa nouveauté qui dure toujours, Sermons, jubilé, 2 dans JEUNESSE
La perte d'Annibal eût fait la joie des seigneurs [à Carthage], Hist. III, 6 dans JOIE
Si elle eut de la joie de régner sur une grande nation, c'est parce qu'elle pouvait contenter le désir immense qui sans cesse la sollicitait à faire du bien, Reine d'Anglet. dans JOIE
Le cardinal [Mazarin] fait la paix avec avantage ; au plus haut point de sa gloire, sa joie est troublée par la triste apparition de la mort, le Tellier. dans JOIE
Les coeurs sont saisis d'une joie soudaine par la grâce inespérée d'un beau jour d'hiver, Mar.-Thér. dans JOIE
Cette joie sensible qu'elle avait à croire lui fut continuée quelque temps, Anne de Gonz. dans JOIE
Il met en joie le ciel et la terre, Lett. abb. 102 dans JOIE
En attendant qu'elle [une princesse] fasse la félicité d'un grand prince et la joie de toute la France, Reine d'Anglet. dans JOIE
Dans la solitude de Sainte-Fare.... dans cette sainte montagne où les joies de la terre étaient inconnues, Anne de Gonz. dans JOIE
Oubliant le caractère de désolation qui fait le soutien comme la gloire de son état [veuvage], elle s'abandonne aux joies du monde, ib. dans JOIE
À Piéton, près de ce corps redoutable que trois puissances réunies avaient assemblé, c'était dans nos troupes de continuels divertissements ; toute l'armée était en joie, et jamais elle ne sentit qu'elle fût plus faible que celle des ennemis, Louis de Bourbon. dans JOIE
Sa femme Zénobie ... se rendit célèbre par toute la terre pour avoir joint la chasteté avec la beauté et le savoir avec la valeur, Hist. I, 10 dans JOINDRE
Jean Frédéric.... souverain puissant, qui avait joint le savoir avec la valeur, la religion catholique avec les vertus de sa maison, Anne de Gonz. dans JOINDRE
La princesse palatine joignit au respect qu'elle avait pour une aînée de ce rang et de ce mérite [la reine de Pologne] une éternelle reconnaissance, ib. dans JOINDRE
Montrons dans un prince admiré de tout l'univers que ce qui fait les héros, ce qui porte la gloire du monde jusqu'au comble.... ne serait qu'une illusion si la piété ne s'y était jointe, Louis de Bourbon. dans JOINDRE
Sous lui [le Messie], un peuple inconnu se joindra au peuple d'Israël, et les gentils y accourront de tous côtés, Hist. II, 4 dans JOINDRE
Ce traître [Nabopolassar].... se joignit avec Astyage, fils de Cyaxare, prit Chinaladan dans Ninive, Hist. I, 7 dans JOINDRE
Cette liberté et cette contrainte qui se trouvent jointes selon l'esprit dans tous les véritables enfants de Dieu, Panég. St Victor, 2 dans JOINT, OINTE
Ils s'acquirent d'abord un grand crédit par la pureté de leur doctrine et par l'observance exacte de la loi ; joint que leur conduite était douce, quoique régulière, et qu'ils vivaient entre eux en grande union, Hist. II, 5 dans JOINT, OINTE
Joint que Dieu sait bien se rendre le maître, et faire des oeuvres que la puissance ennemie ne puisse imiter, ib. II, 12 dans JOINT, OINTE
L'homme injuste, qui met tout en oeuvre, qui entre dans tous les desseins, qui fait jouer les passions et les intérêts, ces deux grands ressorts de la vie humaine, Sermons, Justice, 1 dans JOUER
On se voit soi-même dans ceux qui nous paraissent comme transportés par de semblables objets ; on devient bientôt un acteur secret dans la tragédie, on y joue sa propre passion, Comédie, 4 dans JOUER
Allez dans les hôpitaux.... là vous verrez en combien de sortes la maladie se joue de nos corps, Sermons, Résurr. dern. 2 dans JOUER
Cette pitié qui causait des larmes [au théâtre], cette colère qui enflammait et les yeux et le visage.... n'étaient que des simulacres.... tant il est aisé de nous imposer, tant nous aimons à nous jouer nous-mêmes !, 2e sermon, Parole de Dieu, 3 dans JOUER
Les Juifs deviendraient le jouet des faux prophètes, Hist. II, 6 dans JOUET
Ma patience sert de jouet à leur injustice ; mais je ne me lasse point de souffrir, Sermons, sur l'Église, I dans JOUET
Notre esprit devenu le jouet de ses raisonnements, Hist. II, 13 dans JOUET
Les Ioniens qui avaient secoué le joug des Perses, Hist. I, 8 dans JOUG
J'ai brisé le joug du roi de Babylone, ib. II, 8 dans JOUG
Déçue par la liberté dont elle a fait un mauvais usage.... elle [l'âme] se met de tous côtés sous le joug, la Vallière. dans JOUG
Quand on regarde la facilité incroyable avec laquelle la religion a été ou renversée ou rétablie par Henri, par Édouard, par Marie, par Élisabeth.... on est obligé de reprocher à ces peuples d'avoir été trop soumis, puisqu'ils ont mis sous le joug leur foi même et leur conscience, Reine d'Angl. dans JOUG
L'heureux vieillard jouit jusqu'à la fin des tendresses de sa famille, le Tellier. dans JOUIR
La véritable victoire, celle qui met sous nos pieds le monde entier, c'est notre foi ; jouissez, prince, de cette victoire, jouissez-en éternellement par l'immortelle vertu de ce sacrifice [celui de Jésus-Christ], Louis de Bourbon. dans JOUIR
Jouissant, en sujet fidèle, des prospérités de l'État et de la gloire de son maître, le Tellier. dans JOUIR
La liberté qu'on se donne de penser tout ce qu'on veut fait qu'on croit respirer un air nouveau ; on s'imagine jouir de soi-même et de ses désirs, Anne de Gonz. dans JOUIR
Une longue et paisible jouissance d'une des plus nobles couronnes de l'univers, Reine d'Anglet. dans JOUISSANCE
N'apportons pas ici l'exemple de ceux qui roulent en leur esprit quelque noir dessein ; tout ce qu'ils rencontrent les trouble ; et la lumière du jour et leur ombre même leur fait peur, Sermons, Jugem. dernier, 1 dans JOUR
Il n'est plus digne de voir le jour, Hist. III, 6 dans JOUR
Le livre [ouvrage] luthérien intitulé la Concorde] fut mis au jour en 1579, après les célèbres assemblées tenues à Forg et à Berg en 1576 et 1577, Var. VIII, § 42 dans JOUR
Elle [la mort] lui fut nuit et jour toujours présente ; car il ne connaissait plus le sommeil, le Tellier. dans JOUR
La mort se déclare.... dix jours entiers il la considère avec un visage assuré, tranquille, le Tellier. dans JOUR
Ces pécheurs, qui ont si bien mérité la honte, trouvent souvent le moyen de l'éviter en cette vie.... c'est pour cela que Dieu les appelle au grand jour de son jugement, Serm. Jugem. dernier, préambule. dans JOUR
Un philosophe vous dira en vain que vous devez être rassasiés d'années et de jours, et que vous avez assez vu les saisons se renouveler...., le Tellier. dans JOUR
[Ses vertus] ont fait du jour de sa mort le plus beau, le plus triomphant, le plus heureux jour de sa vie, ib. dans JOUR
À la veille d'un si grand jour [la bataille de Rocroy], Louis de Bourbon. dans JOUR
Si Dieu dissimule, qu'ils [les pécheurs] ne pensent pas pour cela avoir échappé à ses mains ; il a son jour arrêté, il a son heure marquée, qu'il attend avec patience, Sermons, Jugement dernier, 1 dans JOUR
Tous les jours elle ramenait quelqu'un des rebelles, Reine d'Anglet. dans JOUR
Que sera-ce, quand.... trompés par nos plaisirs, par nos jeux, par notre santé.... nous viendrons tout à coup au dernier jour ?, Mar.-Thér. dans JOUR
Siècle vainement subtil.... la princesse palatine t'est donnée comme un signe et un prodige ; tu la verras au dernier jour confondre ton impénitence et tes vaines excuses, Anne de Gonz. dans JOUR
Pendant qu'il [Retz] voulait acquérir ce qu'il devait un jour mépriser, le Tellier. dans JOUR
Malheur au pécheur fortuné qui dit en son coeur aveugle : J'ai péché, et que m'est-il arrivé de mal ? il ne songe pas que le Tout-Puissant l'attend au mauvais jour, 3e sermon, Circoncision, 3 dans JOUR
Puisque la licence effrénée tient maintenant ses grands jours [dans le carnaval], Sermons, Quinquagés. Préambule. dans JOUR
Faible et misérable créature, et vainement appelée à une beauté et à une gloire éternelle, vous ne sauriez sans regret voir tomber cette fleur d'un jour, ni passer cette couleur vive, ni cet air de jeunesse s'évanouir, Sermons, Résurrection, 3 dans JOUR
Qui pourrait n'être pas ému à ce spectacle [la mort prompte de la reine] ? mais ces émotions d'un jour qu'opèrent-elles ?, Mar.-Thér. dans JOUR
Un homme [Jurieu] qui ne rougit pas de se donner pour savant, tombe dans une erreur qu'un théologien de quatre jours aurait évitée, 1er avert. XI dans JOUR
J'ose croire que les jours d'aveuglement [l'hérésie en Angleterre] sont écoulés, et qu'il est temps désormais que la lumière revienne, Reine d'Anglet. dans JOUR
Vers les premiers jours de son règne [de Louis XIV], Louis de Bourbon. dans JOUR
Vous la cherchez [la félicité] sur la terre, et ce n'est pas là qu'elle est établie, ni que l'on trouve ces jours heureux dont nous a parlé le divin Psalmiste, 4e sermon, Fête de tous les saints dans JOUR
Après cent trente ans de vie, Jacob, amené au roi d'Égypte, lui raconte la courte durée de son laborieux pèlerinage, qui n'égale pas les jours de son père Isaac ni de son aïeul Abraham, le Tellier. dans JOUR
Nous ravissez-vous Henriette par un effet du même jugement qui abrégea les jours de la reine Marie et son règne si favorable à l'Église ?, Duch. d'Orl. dans JOUR
Etait-ce là [la Fronde] de ces tempêtes par où le ciel a besoin de se décharger quelquefois ? et le calme profond de nos jours devait-il être précédé par de tels orages ?, Anne de Gonz. dans JOUR
Peut-être que nos neveux regretteront la félicité de nos jours avec la même erreur qui nous fait regretter le temps de nos devanciers, 4e sermon, Fête de tous les saints dans JOUR
Que si je puis mettre dans leur jour ces trois importantes raisons, Sermons, Prédication, Préambule. dans JOUR
Si l'éclat [de la gloire] n'est appuyé sur une grandeur solide, il est faible et n'a qu'un faux jour, Sermons, Vertu de la croix, Préambule. dans JOUR
Supposé que vous voyiez jour à réussir, Lett. quiét. 468 dans JOUR
Dieu fait un journal de notre vie ; une main divine écrit ce que nous avons fait et ce que nous avons manqué de faire, écrit notre histoire, qui nous sera un jour représentée et sera représentée à tout l'univers, Sermons, Néc. de travailler à son salut, 2 dans JOURNAL
Le coucher dessus la dure, la psalmodie de la nuit et le travail de la journée attirent le sommeil...., la Vallière. dans JOURNÉE
J'ai ouï dire à notre grand prince qu'à la journée de Nordlingue, ce qui l'assurait du succès, c'est qu'il connaissait M. de Turenne, dont l'habileté consommée n'avait besoin d'aucun ordre pour faire tout ce qu'il fallait faire, Louis de Bourbon. dans JOURNÉE
Dans cette terrible journée [bataille du faubourg Saint-Antoine] où, aux portes de la ville et à la vue de ses citoyens, le ciel sembla vouloir décider du sort de ce prince [Condé], ib. dans JOURNÉE
La fameuse journée du Raab, où Louis renouvela dans le coeur des infidèles l'ancienne opinion qu'ils ont des armes françaises fatales à leur tyrannie, Mar.-Thér. dans JOURNÉE
Elle abandonne, pour avoir des armes et des munitions, non-seulement ses joyaux, mais encore le soin de sa vie, Reine d'Anglet. dans JOYAU
Le jubilé est une indulgence plénière d'autant plus certaine et d'autant plus efficace qu'elle est accordée par notre saint-père le pape pour cause publique, avec une réflexion plus particulière sur les besoins de la chrétienté, et qu'elle est universelle, Instruct. pour le jubilé, 1 dans JUBILÉ
Le corps du droit judaïque n'est pas un recueil de diverses lois faites dans des temps et dans des occasions différentes : Moïse, éclairé de l'esprit de Dieu, avait tout prévu, Hist. II, 3 dans JUDAÏQUE
Saint Paul, en respectant l'ombre de cette autorité [celle du grand pontife et du prince du peuple] dans les restes du sacerdoce judaïque qui s'évanouissait, Avert. sur le livre : Réflex. mor. II dans JUDAÏQUE
On veut effacer d'un seul trait ce qu'a fait Jésus-Christ jusqu'à la fin de sa vie pour honorer l'Église judaïque et la chaire de Moïse, 2e instr. sur les prom. de l'Église, 44 dans JUDAÏQUE
Telle est la justice chrétienne, opposée à la justice judaïque et pharisaïque, que saint Paul appelle la propre justice, c'est-à-dire celle qu'on trouve en soi-même et non pas en Dieu, Concupisc. 33 dans JUDAÏQUE
Deux fois, en grand politique, ce judicieux favori [Mazarin] sut céder au temps et s'éloigner de la cour, le Tellier. dans JUDICIEUX, EUSE
Ce qu'une judicieuse prévoyance n'a pu mettre dans l'esprit des hommes, Reine d'Anglet. dans JUDICIEUX, EUSE
Ô Seigneur, vous avez fait, comme dit le Sage, l'oeil qui regarde et l'oreille qui entend ; vous donc qui donnez aux juges ces regards benins, ces oreilles attentives, et ce coeur toujours ouvert à la vérité, écoutez-nous pour celui qui écoutait tout le monde, le Tellier. dans JUGE
On y [dans le Tellier] vit tout l'esprit et les maximes d'un juge, qui, attaché à la règle, ne porte pas dans le tribunal ses propres pensées ni des adoucissements ou des rigueurs arbitraires, et qui veut que les lois gouvernent et non pas les hommes, ib. dans JUGE
L'ambition a fait trouver ces dangereux expédients où, semblable à un sépulcre blanchi, un juge artificieux ne garde que les apparences de la justice, ib. dans JUGE
Trente juges étaient tirés des principales villes pour composer la compagnie qui jugeait tout le royaume [d'Égypte], Hist. III, 3 dans JUGE
Toutes les vaines excuses dont vous couvrez votre impénitence vous vont être ôtées.... mon discours, dont vous vous croyez peut-être les juges, vous jugera au dernier jour, Anne de Gonz. dans JUGE
Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de fin ; que la force des choses jugées n'était presque plus connue... !, le Tellier. dans JUGÉ, ÉE
La compagnie où l'on renversait avec tant de facilité les jugements de toutes les autres, ne respectait pas davantage les siens, le Tellier. dans JUGEMENT
La loi est déchirée, comme disait la prophétie, et le jugement n'arrive jamais à sa perfection, ib. dans JUGEMENT
Il n'était pas permis en Égypte de louer indifféremment tous les morts ; il fallait avoir cet honneur par un jugement public ; aussitôt qu'un homme était mort, on l'amenait en jugement, Hist. III, 3 dans JUGEMENT
C'est là [dans le tombeau] que les plus grands rois.... viennent subir, sans cour et sans suite, le jugement de tous les peuples et de tous les siècles, Duch. d'Orl. dans JUGEMENT
Les jugements de Dieu sur le plus grand de tous les empires de ce monde, c'est-à-dire sur l'empire romain, ne nous ont pas été cachés, Hist. III, 1 dans JUGEMENT
Le jugement qu'il [Dieu] exerce avec une si terrible exactitude sur ceux que ses dons obligent à une fidélité plus parfaite, ib. II, 3 dans JUGEMENT
À quelle perfection l'âme chrétienne ne peut-elle pas aspirer dans l'auguste et saint ministère de la justice, puisque, selon l'Écriture, l'on y exerce le jugement non des hommes mais du Seigneur même ?, le Tellier. dans JUGEMENT
Il faut que je m'élève au-dessus de l'homme pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu, Reine d'Angl. dans JUGEMENT
Le roi, dont le jugement est une règle toujours sûre, a estimé la capacité de cette princesse, et l'a mise par son estime au-dessus de tous nos éloges, Duch. d'Orl. dans JUGEMENT
Si mon jugement ne me trompe pas, si, rappelant la mémoire des siècles passés, j'en fais un juste rapport à l'état présent, Reine d'Anglet. dans JUGEMENT
Tout est vain en nous, excepté le sincère aveu que nous faisons devant Dieu de nos vanités, et le jugement arrêté qui nous fait mépriser tout ce que nous sommes, Duch. d'Orléans. dans JUGEMENT
Les hommes toujours hardis à juger les autres, sans épargner les souverains, car on n'épargne que soi-même dans ses jugements, Mar.-Thér. dans JUGEMENT
L'honneur est un jugement que les hommes portent sur le prix et sur la valeur de certaines choses, Sermons, L'honneur, préambule. dans JUGEMENT
Un ministre si zélé pour la justice ne devait pas mourir avec le regret de ne l'avoir pas rendue à tous ceux dont les affaires étaient préparées ; malgré cette fatale faiblesse qu'il commença de sentir, il écouta, il jugea, le Tellier. dans JUGER
Que s'il [Dieu] ne dédaigne pas de juger ce qu'il a créé, et encore ce qu'il a créé capable d'un bon et d'un mauvais choix, qui leur [aux impies] dira ou ce qui lui plaît, ou ce qui l'offense, ou ce qui l'apaise ?, Anne de Gonz. dans JUGER
Dieu juge chacun par sa conscience, Polit. VII, II, 3 dans JUGER
La divine parole.... ceux qu'elle ne touche pas, elle les juge ; ceux qu'elle ne convertit pas, elle les condamne, 2e sermon, Parole de Dieu, 3 dans JUGER
Elle croit, elle qui jugeait la foi impossible, Anne de Gonz. dans JUGER
Le dernier [Philopémen], à voir agir les Romains dans la Macédoine, jugea bien que la liberté de la Grèce allait expirer, Hist. III, 6 dans JUGER
Ceux qui voyaient la reine d'Angleterre attentive à peser toutes ses paroles, jugeaient bien qu'elle était sans cesse sous les yeux de Dieu, Reine d'Anglet. dans JUGER
Ceux qui ont vu de quel front il [Charles 1er] a paru dans la salle de Westminster.... peuvent juger aisément combien il était intrépide à la tête de ses armées, ib. dans JUGER
La vraie perfection de l'entendement est de bien juger, Connaiss. I, 16 dans JUGER
Ils [les manichéens] croyaient tout jurement défendu, Var. X dans JUREMENT
Ils [les Vaudois] défendaient de jurer pour rendre témoignage à la vérité devant le magistrat ; et en même temps ils juraient tout ce qu'on voulait pour tenir leur secte et leur croyance cachées, Var. XI, § 48 dans JURER
Ils craignaient Dieu, juraient en son nom, Hist. II, 3 dans JURER
On jure par plus grand que soi, c'est-à-dire on jure par son souverain, par son juge.... on jure par quelque chose d'immuable, Polit. VII, V, 17 dans JURER
Le prince ne souffre pas les impies, les blasphémateurs, les jureurs, les parjures, ni les devins, Polit. VII, V, 15 dans JUREUR
Depuis qu'il [Hérode] eut attaqué cette assemblée [le sanhédrin], qui était comme le sénat fondé par Moïse et le conseil perpétuel de la nation où la suprême juridiction était exercée, Hist. II, 10 dans JURIDICTION
Qui ne sait que l'Église était dans une espèce de servitude ? la juridiction séculière ne laissait presque plus rien à faire à la spirituelle, le Tellier. dans JURIDICTION
Déclarer juridiquement son sentiment : le pape seul le pouvait faire ; Cyrille ni aucun autre patriarche n'avait le pouvoir de déposer Nestorius, Rem. hist. Conciles, I, 3 dans JURIDIQUEMENT
C'est ainsi que la puissance divine, justement irritée contre notre orgueil, le pousse jusqu'au néant, et que, pour égaler à jamais les conditions, elle ne fait de nous tous qu'une même cendre, Duch. d'Orl. dans JUSQUE et JUSQUES
Les sectateurs de Platon et de Pythagore... ont assuré comme une vérité très constante qu'il y avait des démons, des esprits d'un naturel obscur et malicieux, jusque-là qu'ils ordonnaient certains sacrifices pour les apaiser, 1er sermon, Démons, préambule. dans JUSQUE et JUSQUES
Les anciens docteurs n'ont point hésité à mettre le mariage parmi les sacrements de l'Église, jusque-là que saint Augustin le compare au baptême, Projet de réunion, Réfl. sur l'écrit de Molanus, II, 13 dans JUSQUE et JUSQUES
On ne voit plus que carnage ; le sang enivre le soldat, jusqu'à ce que ce grand prince.... calma les courages émus, Louis de Bourbon. dans JUSQUE et JUSQUES
Il promettait de ne point prêcher jusqu'à ce que le roi lui permettrait, Var. 10 dans JUSQUE et JUSQUES
Il la faut prendre avec réserve, jusqu'à tant que nous soyons prêts à recevoir tout son effet, Médit. sur l'évangile, 48e jour. dans JUSQUE et JUSQUES
Les matelots furent alarmés jusqu'à perdre l'esprit, Reine d'Anglet. dans JUSQUE et JUSQUES
Elle aimait tout dans la vie religieuse, jusqu'à ses austérités et à ses humiliations, Anne de Gonz. dans JUSQUE et JUSQUES
Les hommes ne trouvent juste que leurs passions ; tout est bon pour les satisfaire, Médit. sur l'Év. La dern. sem. du Sauv. 36e jour. dans JUSTE
Le juste, sévère à lui-même et persécuteur irréconciliable de ses propres passions, se trouve encore persécuté par les injustes passions des autres, et ne peut pas même obtenir que le monde le laisse en repos dans ce sentier solitaire et rude où il grimpe plutôt qu'il ne marche, Reine d'Anglet. dans JUSTE
Dieu conserve au juste un plus grand don, il retire le pécheur d'un plus grand mal ; le juste semblera plus avantagé si l'on pèse son mérite, et le pécheur plus chéri si l'on considère son indignité, Mar.-Thér. dans JUSTE
Dans cet accroissement infini que notre vanité s'imagine, il [l'homme] ne s'avise jamais de se mesurer à son cercueil, qui seul néanmoins le mesure au juste, Sermons, Honneur, I dans JUSTE
Ils [les auditeurs] mettent tous les discours à la balance, et ils en savent remarquer au juste le fort et le faible, 2e sermon, Parole de Dieu, 2 dans JUSTE
Ô père [dit Jésus], tous les hommes sont dus à votre vengeance ; mais une victime de ma dignité peut bien remplir justement la place même d'une infinité de pécheurs, 2e sermon, Passion, 2 dans JUSTEMENT
Dieu se soustrait justement lui-même à ceux qui le quittent, et punit leur égarement volontaire en les frappant d'aveuglement, Élévat. sur myst. I, 11 dans JUSTEMENT
Où a-t-on pris que la peine et la récompense ne soient que pour les jugements humains, et qu'il n'y ait pas en Dieu une justice infinie dont celle qui reluit en nous ne soit qu'une étincelle ? que s'il est une telle justice, souveraine et par conséquent inévitable, divine et par conséquent infinie, qui nous dira qu'elle n'agisse jamais selon sa nature, et qu'une justice infinie ne s'exerce pas à la fin par un supplice infini et éternel ?, Anne de Gonz. dans JUSTICE
Non, non, ne le croyez pas, que la justice habite jamais dans les âmes où l'ambition domine, le Tellier. dans JUSTICE
Je puis dire avec confiance que l'amour de la justice était comme né avec ce grave magistrat, et qu'il croissait avec lui dès son enfance, ib. dans JUSTICE
On demande à M. Jurieu et aux calvinistes si la certitude du salut, l'inamissibilité de la justice...., 6e avert. III, 43 dans JUSTICE
Par toute l'étendue du royaume chacun peut faire ses plaintes, assuré de la protection du prince ; et la justice ne fut jamais ni si éclairée ni si secourable, le Tellier. dans JUSTICE
Ils [les conquérants] ne sont pour la plupart que des instruments de la vengeance divine ; Dieu exerce par eux sa justice, et puis il l'exerce sur eux-mêmes, Hist. II, 4 dans JUSTICE
Tout tombe, tout est abattu par la justice divine, dont Nabuchodonosor est le ministre, ib. dans JUSTICE
Il connaissait les deux visages de la justice : l'un facile dans le premier abord, l'autre sévère et impitoyable quand il faut conclure, le Tellier. dans JUSTICE
Le pieux Lamoignon, que notre ministre proposait toujours comme digne de prononcer les oracles de la justice dans le plus majestueux de ses tribunaux, ib. dans JUSTICE
La justice doit être attachée aux règles, ferme et constante ; autrement, elle est inégale dans sa conduite, et, plus bizarre que réglée, elle va suivant l'humeur qui la domine, Polit. VIII, IV, 1 dans JUSTICE
Les juges exerceront sévèrement la justice sur les criminels, Hist. II, 7 dans JUSTICE
Tout était grand dans ces édifices, les salles.... le tribunal où il [Salomon] rendait la justice, Hist. II, 4 dans JUSTICE
On ne voit dans ses jugements [du juge ambitieux] qu'une justice imparfaite, semblable, je ne craindrai pas de le dire, à la justice de Pilate, le Tellier. dans JUSTICE
Philippe [père d'Alexandre] fut assassiné par Pausanias, jeune homme à qui il n'avait pas rendu justice, Hist. I, 8 dans JUSTICE
La justice que Dieu fit des Juifs par Nabuchodonosor, Hist. II, 8 dans JUSTICE
Les pères étaient appelés en justice par les magistrats, Hist. III, 6 dans JUSTICE
Par là il paraît que la vraie foi, c'est-à-dire la foi justifiante, n'appartient qu'aux seuls élus, que cette foi et cette justice ne se perd jamais finalement, et que la foi temporelle n'est pas la vraie foi justifiante, Var. X, § 61 dans JUSTIFIANT, ANTE
En quelque manière qu'il faille prendre la justification, soit, comme la prennent les luthériens, pour la non-imputation du péché et l'imputation de la justice de Jésus-Christ qui a satisfait pour nous, soit pour l'infusion de sa grâce fortifiante, qui, en emportant le péché, rende en même temps l'âme sainte et agréable à Dieu, nous sommes d'accord qu'en quelque manière qu'on la prenne, elle est purement gratuite, Réfl. sur l'écrit de Molanus, I dans JUSTIFICATION
Il n'a pas besoin d'être justifié de ce reproche, Hist. II, 12 dans JUSTIFIÉ, ÉE
Calvin soutient que la grâce une fois reçue ne se peut plus perdre : ainsi qui est justifié et qui reçoit une fois le Saint-Esprit, est justifié, et reçoit le Saint-Esprit pour toujours, Var. IX, § 5 dans JUSTIFIER
Ces tribunaux de miséricorde [le confessionnal] qui justifient ceux qui s'accusent, Reine d'Anglet. dans JUSTIFIER
Quand cette pieuse princesse servait l'Eglise, elle croyait servir l'État, elle croyait assurer au roi des serviteurs, en conservant à Dieu des fidèles ; l'expérience a justifié ses sentiments, Reine d'Anglet. dans JUSTIFIER
L'événement a justifié sa prophétie, Hist. II, 9 dans JUSTIFIER
Le duc [d'Enghien] conçut un dessein où les vieillards expérimentés ne purent atteindre ; mais la victoire le justifia devant Rocroy, Louis de Bourbon. dans JUSTIFIER
L'événement a justifié que Moïse n'avait pas parlé de lui-même, Hist. II, 3 dans JUSTIFIER
Que celui qui est juste se justifie encore, et que celui qui est saint se sanctifie encore, Ét. d'orais. VI, 5 dans JUSTIFIER
Durant le temps de ses études, il se faisait admirer de ses compagnons ; il surpassait de bien loin ceux qui étaient laborieux, par son travail, ceux qui étaient ingénieux, par son esprit, Bourgoing. dans LABORIEUX, EUSE
Après cent trente ans de vie, Jacob, amené au roi d'Égypte, lui raconte la courte durée de son laborieux pèlerinage, qui n'égale pas les jours de son père Isaac ni de son aïeul Abraham, le Tellier. dans LABORIEUX, EUSE
Que peut espérer un soldat que son capitaine ne daigne éprouver ? mais au contraire, quand il l'exerce dans des entreprises laborieuses, il lui donne sujet de prétendre, Sermons, Nécessité des souffrances, 2 dans LABORIEUX, EUSE
Le chemin de la justice n'est pas de ces chemins tortueux qui, semblables à des labyrinthes, vous font toujours craindre de vous perdre, Polit. VIII, III, 5 dans LABYRINTHE
La mauvaise humeur où il [Jurieu] entre parce qu'il ne sait par où se tirer de ce labyrinthe [ses propositions sur la Trinité], 6e avert. 1 dans LABYRINTHE
Malgré ses fiertés affectées, il [Jurieu] sentait bien l'embarras où il s'était mis, et que, pris dans ses propres lacets, plus il ferait d'efforts pour se dégager, plus il redoublerait les noeuds qui le serrent, 6e avert. 2 dans LACET
Pour attirer les âmes infirmes dans leurs lacets, Var. I dans LACET
Sachez [jeune fille] que cette vanité [se parer] qui vous paraît innocente, machine de loin contre votre honneur ; elle vous tend des lacets, Sermons, Honneur, 1 dans LACET
Qu'elle nous parut au-dessus de ces lâches chrétiens qui s'imaginent avancer leur mort quand ils préparent leur confession !, Duch. d'Orl. dans LÂCHE
Il [Jésus-Christ] n'a pas plus tôt lâché le mot à saint Jean pour lui dire que Marie est sa mère, qu'incontinent ce disciple se sent possédé de toutes les affections d'un bon fils, 2e sermon, Compass. de la Ste Vierge, 2 dans LÂCHER
Vous le voyez, il [Jurieu] a peine à lâcher le mot [imputation de friponnerie contre Bossuet], tant les injures lui coûtent à prononcer ; mais, après qu'il a surmonté cette répugnance, il répète plus aisément la seconde fois : la friponnerie de l'évêque de Meaux, 6e avert. 100 dans LÂCHER
Un prince si habile n'avait pas lâché cette parole sans dessein, Var. VI, § 5 dans LÂCHER
Tant on avait de peine à lâcher le mot, que le corps et le sang [de Jésus-Christ] ne fussent donnés que spirituellement, et d'insérer dans une confession de foi une chose si nouvelle aux chrétiens !, Var. III dans LÂCHER
Quand ils [les pasteurs réfugiés] vous exhortent à rejeter les adoucissements du papisme pour en considérer sans cesse toutes les laideurs, Lett. pastor. sur la comm. pascale, 5 dans LAIDEUR
N'aimez point les spectacles du monde qui le font paraître beau et en couvrent la vanité et la laideur, Concupisc. 31 dans LAIDEUR
Quand Dieu, malgré le péché et son énorme et infinie laideur, en tire le bien qu'il veut, Élévat. sur myst. XII, 10 dans LAIDEUR
Ainsi ce qu'on gagna dans la réforme, en rejetant le pape ecclésiastique successeur de saint Pierre, fut de se donner un pape laïque, et de mettre entre les mains des magistrats l'autorité des apôtres, Var. V, § 8 dans LAÏQUE
Ils [les Vaudois] voulaient que les laïques, gens de bien, eussent pouvoir de l'administrer [la confirmation] comme les autres sacrements, Var. XI, § 107 dans LAÏQUE
Les apôtres laissés pour morts, Hist. II, 12 dans LAISSÉ, ÉE
L'homme fut laissé à lui-même, Hist. II, 1 dans LAISSÉ, ÉE
Elle est morte cette grande reine, et par sa mort elle a laissé un regret éternel à tous ceux qui ont eu l'honneur de la servir ou de la connaître, Reine d'Anglet. dans LAISSER
On ne leur [aux peuples] laisse plus rien à ménager, quand on leur permet de se rendre maîtres de leur religion, Reine d'Angl. dans LAISSER
Un homme [Cromwell] s'est rencontré.... qui ne laissait rien à la fortune de ce qu'il pouvait lui ôter par conseil et par prévoyance, ib. dans LAISSER
Heureux ceux qui poussent ce désir jusqu'au dernier renoncement ! mais qu'ils ne se laissent donc rien ; qu'ils ne disent pas : ce peu à quoi je m'attache encore n'est rien, Médit. sur l'Évang. la Cène, 83e jour. dans LAISSER
Ne laissons pas de publier le miracle de nos jours [le coup porté à l'hérésie par la révocation de l'édit de Nantes], le Tellier. dans LAISSER
Ne laissez pas de recevoir les grâces de Dieu, Lett. abb. 151 dans LAISSER
Son orgueil [de Nabuchodonosor], quoique abattu par la main de Dieu, ne laissa pas de revivre dans ses successeurs, Hist. III, 4 dans LAISSER
Il laissa le duc d'Enghien reprendre ses esprits, Louis de Bourbon. dans LAISSER
On dit que les âmes de ce degré [mystique] laissent agir Dieu, et qu'elles demeurent en silence ; on a déjà entendu ce que c'est que ce silence et ce laisser agir, États d'oraison, IV, 9 dans LAISSER
On pourrait dire.... qu'ayant fait la matière, il [Dieu] la laisse mouvoir et arranger au gré de quelque autre, Libre arbitre, 3 dans LAISSER
Laissons-lui [à l'Ecclésiaste] égaler le fol et le sage, et même, je ne craindrai pas de le dire hautement en cette chaire, laissons-lui confondre l'homme avec la bête, Duch. d'Orl. dans LAISSER
Ces émotions d'un jour qu'opèrent-elles ? un dernier endurcissement, parce qu'à force d'être touché inutilement, on ne se laisse plus toucher d'aucun objet, Mar.-Thér. dans LAISSER
Si son histoire [de Charles 1er] trouve des lecteurs dont le jugement ne se laisse pas maîtriser aux événements ni à la fortune, Reine d'Anglet. dans LAISSER
À Dieu ne plaise que j'instruise si mal le peuple que le Saint-Esprit a commis à ma conduite, et que je donne aux enfants le poison mortel [une fausse doctrine], au lieu du lait que je leur dois, 2e avert. 20 dans LAIT
On eût dit, à les voir [les martyrs], qu'à mesure qu'on leur enlevait quelque lambeau de leur chair, leur âme s'en serait trouvée beaucoup allégée, comme si on les eût déchargés d'un pesant fardeau, Panég. St Gorgon, 2 dans LAMBEAU
Que les faiseurs de lettres pastorales [les ministres réfugiés], qui se parent des lambeaux de saint Cyprien, Lett. pastor. sur la comm. pasc. 4 dans LAMBEAU
Jérémie lui-même, qui seul semble être capable d'égaler les lamentations aux calamités, ne suffirait pas à de tels regrets, Reine d'Angl. dans LAMENTATION
Aimable enfant [Jésus], heureux ceux qui vous ont vu hors de vos langes développer vos bras, étendre vos petites mains, caresser votre sainte mère...., Élévat. sur myst. XX, 1 dans LANGE
La trachée a dans son entrée une petite languette qui s'ouvre pour donner passage aux choses qui doivent sortir par cet endroit-là, Conn. II, 5 dans LANGUETTE
La reine, qui se trouva grosse, et qui ne put par tout son crédit faire abandonner ces deux siéges qu'on vit enfin si mal réussir, tomba en langueur, et tout l'État languit avec elle, Reine d'Anglet. dans LANGUEUR
Nous ne pouvons rien, faibles orateurs, pour la gloire des âmes extraordinaires ; le sage a raison de dire que leurs seules actions les peuvent louer ; toute autre louange languit auprès des grands noms, Louis de Bourbon. dans LANGUIR
Pendant qu'on ne craint pas de faire misérablement languir des marchands et des ouvriers, Sermons, Justice, 1 dans LANGUIR
L'on m'oblige de faire résonner à vos oreilles les gémissements des infirmes et les plaintes des languissants, 1er sermon, Fête de tous les saints, préambule dans LANGUISSANT, ANTE
Ne soyez pas prompt à parler et languissant à faire, Polit. V, II, 8 dans LANGUISSANT, ANTE
Il se fait applaudir dans tous les lardons et les journaux de la Hollande, Lett. quiét. 164 dans LARDON
MM. les ecclésiastiques menaient une vie trop large, Var. II dans LARGE
Vos règles vous mettront au large, Lett. abb. 184 dans LARGE
[Dans le socinianisme] on ôte tous les mystères, on éteint les feux éternels, et on ne cherche qu'à se mettre au large, 6e avert. III, 15 dans LARGE
L'auteur de la réponse.... conclut que j'ai été fort embarrassé sur tous les autres sujets, et que, m'étant trouvé plus au large sur ceux-ci [la présence réelle et l'autorité de l'Eglise], j'ai donné plus de liberté à mon style, Euchar. I, 1 dans LARGE
Quoiqu'il [le mauvais riche] ait fait largesse en mourant des biens qu'il ne pouvait plus retenir, le ciel est de fer à ses prières, et il n'y a plus pour lui de miséricorde, Serm. Impénit. finale, 3 dans LARGESSE
La larme à l'oeil, le regret dans le coeur, la confusion sur la face, il [un pécheur] vient crier miséricorde, 1er sermon, Pâques, 2 dans LARME
Il s'est formé en Angleterre une secte qui est répandue dans toute l'Église anglicane protestante, où l'on ne parle que de paix et de charité universelle ; les défenseurs de cette paix se donnent eux-mêmes le nom de latitudinariens, pour exprimer l'étendue de leur tolérance qu'ils appellent charité et modération, qui est le titre spécieux dont on couvre la tolérance universelle, 6e avert. III, 112 dans LATITUDINARIEN
Le baptême, dit-il [Jurieu], ne nous applique ou communique le sang de Jésus-Christ que par forme de lavement, Euchar. II, 3 dans LAVEMENT
Cette humeur âcre [la bile], en les picotant [les intestins], les agite et leur sert comme d'une espèce de lavement naturel pour leur faire jeter les excréments, Connaiss. II, 4 dans LAVEMENT
Le déluge lava le monde, le renouvela et fut l'image du baptême, Élévat. sur myst. VIII, 5 dans LAVER
En deux prédications de saint Pierre huit mille Juifs se convertissent, et, pleurant leur erreur, ils sont lavés dans le sang [de Jésus-Christ] qu'ils avaient versé, Hist. II, 7 dans LAVER
Il [le baptême] ne nous marque que notre entrée dans l'Église, et nous lave de nos péchés, Euchar. II, 6 dans LAVER
Il [saint Clément] enseigne que le baptême est appelé un lavoir, parce qu'on y lave les péchés, et une grâce, parce qu'on y remet la peine qui leur est due, Déf. de la trad. et des saints Pères, VIII, 26 dans LAVOIR
C'est à lui [à Jésus-Christ] que l'on dit dans notre Évangile : Seigneur, venez, et voyez où l'on a déposé le corps du Lazare, Sermons, Sur la mort. dans LAZARE
On ne vous a pas laissé ignorer l'histoire grecque ni la romaine, Hist. Préf. dans LE, LA, LES
Dans ces étranges sublimités, où ils [les mystiques] passent tranquillement les dix et les vingt ans sans seulement penser à lui [Jésus-Christ] ni à aucun de ses états, États d'oraison, II, 5 dans LE, LA, LES
Il ne faut pas se flatter, les plus expérimentés dans les affaires font des fautes capitales ; mais que nous nous pardonnons aisément nos fautes quand la fortune nous les pardonne ! et que nous nous croyons bientôt les plus éclairés et les plus habiles quand nous sommes les plus élevés et les plus heureux !, Reine d'Angl. dans LE, LA, LES
Comme si elle eût dit : ce m'est beaucoup d'honneur, à la vérité, d'être mère du Messie ; mais si je la suis...., 2e serm. Comp. de la sainte Vierge, 1 dans LE, LA, LES
Il ne suffit pas qu'elle [la lumière divine] t'ait fait juste une fois ; il faut que continuellement elle te le fasse, Méd. sur l'Év. 2e part. 5e jour. dans LE, LA, LES
Je [moi le Seigneur] n'ai pas besoin de vos louanges ; les louanges que vous me donnez vous rendent heureux, mais ne me le rendent pas, et je n en ai pas besoin, Élévat. sur myst. III, 1 dans LE, LA, LES
Je ne veux pas qu'elle soit malade, encore moins qu'elle se la fasse, Lett. à Mme du Mans, 17 janv. 1792 dans LE, LA, LES
Ce qui répugne à notre raison s'accorde nécessairement à une raison plus haute que nous devons adorer et non tenter vainement de la comprendre, Serm. pour le vendr. de la 3e sem. de car. 1 dans LE, LA, LES
La persécution que les fidèles doivent attendre en silence et non la provoquer par aucun discours, Fragm. sur div. mat. de controv. 5e fragm. dans LE, LA, LES
C'est ce qu'on ne saurait assez vous rappeler ni vous le mettre trop dans le coeur, Lett. à Mme d'Alb. de Luynes, 5 nov. 1694 dans LE, LA, LES
En ce lieu où les chiens ont léché le sang de Naboth [injustement lapidé comme criminel et blasphémateur], ils lécheront ton sang, Polit. VIII, 2, 4 dans LÉCHER
Comme porte une autre leçon, Hist. II, 2 dans LEÇON
Vous me ferez plaisir d'assurer la vraie leçon par les manuscrits, Lett. 129 dans LEÇON
Non content de lui enseigner la guerre, comme il a fait jusqu'à la fin par ses discours, le prince le mène aux leçons vivantes et à la pratique, Louis de Bourbon. dans LEÇON
Celui qui règne dans les cieux et de qui relèvent tous les empires.... est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois et de leur donner, quand il lui plaît, de grandes et de terribles leçons, Reine d'Anglet. dans LEÇON
Dieu a tenu douze ans sans relâche, sans aucune consolation de la part des hommes, notre malheureuse reine, lui faisant étudier sous sa main ces dures mais solides leçons, ib. dans LEÇON
Et s'il n'est pas permis aux particuliers de faire des leçons aux princes sur des événements si étranges, un roi me prête ses paroles...., ib. dans LEÇON
Elle étudiait ses défauts, elle aimait qu'on lui en fît des leçons, Duch. d'Orl. dans LEÇON
Peut-on recevoir une plus belle leçon de la vanité des grandeurs ?, Hist. III, 1 dans LEÇON
Malaval qui vient faire la leçon au monde et lui donner des idées nouvelles de la contemplation, Ét. d'orais. II, 13 dans LEÇON
Ces docteurs de cour qui font des leçons publiques de libertinage et établissent de propos délibéré des opinions dangereuses, Sermons, Prédicat. I dans LEÇON
La reine a également entendu deux leçons si opposées, c'est-à-dire qu'elle a usé chrétiennement de la bonne et de la mauvaise fortune, Reine d'Anglet. dans LEÇON
Outre la lecture assidue que chacun en devait faire en particulier [de la loi, chez les Juifs], on en faisait tous les sept ans, dans l'année solennelle de la rémission et du repos, une lecture publique et comme une nouvelle publication, à la fête des Tabernacles, où tout le peuple était assemblé durant huit jours, Hist. II, 3 dans LECTURE
La reine [Catherine d'Aragon, femme de Henri VIII] ne comparait pas ; l'archevêque [Cranmer], par contumace, déclara le mariage nul dès le commencement, et n'oublia pas dans sa sentence de prendre la qualité de légat du saint-siége, selon la coutume des archevêques de Cantorbéry, Var. VII, § 13 dans LÉGAT
Elle ne connut plus d'autres ennemis que ses péchés ; aucun ne lui sembla léger, Reine d'Anglet. dans LÉGER, ÈRE
Cette divine nourriture [la manne cachée] paraît mince et légère à ceux qui n'ont pas la foi, et à qui rien ne paraît solide que ce qui est palpable, sensible et corporel, Élévat. sur myst. IX, 6 dans LÉGER, ÈRE
Le coucher dessus la dure, la psalmodie de la nuit et le travail de la journée attirent le sommeil à ce corps si tendre, sommeil léger qui n'appesantit pas l'esprit, et qui n'interrompt presque point ses actions, la Vallière. dans LÉGER, ÈRE
Est-il rien qui aille plus vite ni qui s'écoule, s'échappe et vole plus légèrement que le temps passé parmi les délices ?, Panég. Ste Thér. 3 dans LÉGÈREMENT
Pour sortir du monde plus légèrement, il [le chrétien] s'est déjà déchargé lui-même d'une partie de son corps, comme d'un empêchement importun à l'ame, Bourgoing. dans LÉGÈREMENT
Il [le Saint-Esprit] ne descend pas sur la terre pour passer légèrement sur les coeurs ; il vient établir sa demeure dans la sainte société des fidèles, 2e sermon, Pentec. Préambule. dans LÉGÈREMENT
Qui ne voit donc qu'il faut dire nécessairement que David était le roi légitime de tout Israël et qu'on n'avait pu reconnaître Isboseth que par attentat ou par erreur, Var. 5e avert. § 39 dans LÉGITIME
Je converse avec moi-même comme avec le plus légitime censeur de ma vie, Pensées chrét. et mor. 32 dans LÉGITIME
Votre plaie invétérée n'est pas en état d'être guérie par des lénitifs, il est temps d'appliquer le fer et le feu, Sermons, Haine des hommes pour la vérité, 3 dans LÉNITIF, IVE
Mangez-le vite [l'agneau pascal], car c'est la victime du passage du Seigneur ; il ne doit y avoir rien de lent ni de paresseux dans ceux qui se nourrissent de la viande que Jésus nous a donnée, Élévat. sur myst. IV, 4 dans LENT, ENTE
île [où se fit le mariage de Louis XIV] éternellement mémorable par les conférences de deux grands ministres, où l'on vit se développer toutes les adresses et tous les secrets d'une politique si différente, où l'un se donnait du poids par sa lenteur, et l'autre prenait l'ascendant par sa pénétration, Mar.-Thér. dans LENTEUR
On disait au vulgaire que cette secte avait pris son commencement d'un certain Léon, homme très religieux du temps de Constantin le Grand, Var. XI, 124 dans LÉONISTES
Toutes lesquelles choses s'éxécutant par la liberté des hommes...., Libre arb. 3 dans LEQUEL
Il y a partout la difficulté, à laquelle si on succombe, on périt, 2e avertiss. 10 dans LEQUEL
Il ne me reste plus qu'à y ajouter l'évidence de la révélation divine, à laquelle ne désirant pas m'attacher quant à présent, je me contenterai de dire que...., Libre arb. II dans LEQUEL
Lequel des trois que l'on ôte, tout s'en va, Élévat. sur myst. II, 7 dans LEQUEL
Vouloir assurer les choses humaines plus que leur nature ne le permet, c'est une faiblesse qui fait tomber non-seulement dans la léthargie et dans l'engourdissement, mais encore dans le désespoir, Polit. X, IV, 1 dans LÉTHARGIE
La suite de la prophétie [de Jacob] regarde, à la lettre, la contrée que la tribu de Juda devait occuper dans la terre sainte, Hist. II, 2 dans LETTRE
Vous me direz peut-être que c'est une exagération [qu'il est aussi difficile qu'un riche soit sauvé qu'il l'est qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille].... moi je soutiens au contraire qu'il faut entendre cette parole à la lettre, Panég. St Franç. d'Assise, 2 dans LETTRE
Bien qu'il fût ignorant et sans lettres, il parlait si bien des choses divines et dans un sens si profond, que tout le monde en était étonné, 2e panég. St Franç. de Paule, 2 dans LETTRE
Pour mieux entendre cet ordre des conseils de Dieu, posons, avant toutes choses, cette vérité si souvent établie dans les saintes lettres...., Hist. II, 8 dans LETTRE
Le genre humain s'égara jusqu'à adorer ses vices et ses passions ; et il ne faut pas s'en étonner : il n'y avait point de puissance plus inévitable ni plus tyrannique que la leur, Hist. II, 3 dans LEUR
Si jamais l'Angleterre revient à soi [quitte le protestantisme], si ce levain précieux [ce qu'il y reste de catholicisme] vient un jour à sanctifier toute cette masse, Reine d'Anglet. dans LEVAIN
Là des hommes qui tournaient le dos au sanctuaire et adoraient le soleil levant, la faveur naissante, 2e sermon, Pâques, 3 dans LEVANT
Je lève, je baisse, je tourne, je roule les yeux, Élévat. sur myst. IV, 9 dans LEVER
Le moment du prince n'était pas encore venu [de faire le Tellier chancelier] ; et le tranquille ministre, qui connaissait les dangereuses jalousies des cours et les sages tempéraments des conseils des rois, sut encore lever les yeux vers la divine Providence, dont les décrets éternels règlent tous ces mouvements, le Tellier. dans LEVER
Quand vous seriez venue à bout de leur lever cette appréhension, Lett. abb. 54 dans LEVER
Mes frères, réjouissons-nous : le sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ a levé cette excommunication de la loi [défense d'entrer dans le saint des saints] ; écoutez l'apôtre saint Paul, qui vous dit qu'il a pénétré au-dedans du voile, Sermons, Ascension, 1 dans LEVER
Les rebelles s'étaient saisis des arsenaux et des magasins.... il était encore plus aisé au roi de lever des soldats que de les armer, Reine d'Anglet. dans LEVER
Je veux que ma main se lève, que mon bras s'étende, que ma tête, que mon corps se tourne, cela se fait, Élévat. sur myst. V, 3 dans LEVER
Une même lumière nous paraît partout : elle se lève sous les patriarches ; sous Moïse et sous les prophètes elle s'accroît, Hist. II, 6 dans LEVER
Qui n'admire ce bel astre [le soleil] ? qui n'est ravi de l'éclat de son midi et de la superbe parure de son lever et de son coucher ?, Louis de Bourbon. dans LEVER
Un lsaïe qui tremble devant Dieu jusqu'à ce que ses lèvres soient purifiées, Élévat. sur myst. IV, 8 dans LÈVRE
Le coeur de l'homme étant destiné pour posséder un bien immense, quoique la liaison qui l'y tenait attaché soit rompue, Sermons, l'Honneur, 1 dans LIAISON
Le style de ces cantiques [des Hébreux], hardi, extraordinaire.... affranchi des liaisons ordinaires que recherche le discours uni, Hist. II, 3 dans LIAISON
Ces empires ont une liaison nécessaire avec l'histoire, Hist. III, 7 dans LIAISON
Qu'ils [les devins] nous annoncent les choses futures ; qu'ils nous annoncent du moins tous les temps passés, et qu'ils fassent la liaison des uns avec les autres, Élév. sur myst. I, 4 dans LIAISON
Les mariages sont aussi souvent un supplice qu'une douce liaison, et on est une dure croix l'un à l'autre, Élév. sur myst. VI, 11 dans LIAISON
Le gouvernement n'eut rien d'extraordinaire ni d'irrégulier sous François II, et M. Burnet n'a pu l'improuver qu'en préférant les libelles aux ordonnances et les cabales aux conseils publics, Var. 1er disc. § 37 dans LIBELLE
Toutes les personnes qui l'ont fréquentée savent qu'on peut dire sans flatterie, qu'elle était naturellement libérale, même dans son extrême vieillesse, quoique cet âge ordinairement soit souillé des ordures de l'avarice, Yolande de Monterby. dans LIBÉRAL, ALE
La fortune nous joue, lors même qu'elle nous est libérale, Sermons, Ambition, 1 dans LIBÉRAL, ALE
Que dirai-je de sa libéralité ? elle donnait non-seulement avec joie, mais avec une hauteur d'âme qui marquait tout ensemble et le mépris du don et l'estime de la personne, Duch. d'Orl. dans LIBÉRALITÉ
Il [Dieu] voulait qu'ils [les Hébreux] éprouvassent en Égypte une dure et insupportable captivité, afin qu'étant délivrés par des prodiges inouïs, ils aimassent leur libérateur et célébrassent éternellement ses miséricordes, Hist. II, 3 dans LIBÉRATEUR, TRICE
Bien loin d'avoir détruit, comme on nous l'impose, cette salutaire confiance au libérateur [Jésus-Christ], Réfut. catéch. Ferry, I, 2, préambule. dans LIBÉRATEUR, TRICE
L'asile [un monastère] qu'elle avait choisi pour défendre sa liberté devint un piége innocent pour la captiver, Anne de Gonz. dans LIBERTÉ
Elle eut pu renoncer à sa liberté si on lui eût permis de la sentir, ib. dans LIBERTÉ
Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom, Reine d'Anglet. dans LIBERTÉ
Combien fut affermi dans l'amour de la liberté un peuple qui voyait ce consul sévère [Brutus] immoler à la liberté sa propre famille !, Hist. III, 6 dans LIBERTÉ
Quoique Rome fût née sous un gouvernement royal, elle avait, même sous ses rois, une liberté qui ne convient guère à une monarchie réglée, ib. dans LIBERTÉ
Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines, la majesté violée par des attentats jusqu'alors inconnus, l'usurpation et la tyrannie sous le nom de liberté...., Reine d'Anglet. dans LIBERTÉ
Sous ce nom de liberté, les Romains se figuraient avec les Grecs un État où personne ne fût sujet que de la loi et où la loi fût plus puissante que les hommes, Hist. III, 6 dans LIBERTÉ
Étaient-ce [les troubles de la Fronde] les derniers efforts d'une liberté remuante qui allait céder la place à l'autorité légitime ?, Anne de Gonz. dans LIBERTÉ
Les jaloux de la France n'auront pas éternellement à lui reprocher les libertés de l'Église toujours employées contre elle-même ?, le Tellier. dans LIBERTÉ
Déçue par la liberté dont elle a fait un mauvais usage, l'âme songe à se contraindre de toutes parts, la Vallière dans LIBERTÉ
Ceux qui ne songent pas qu'il y a une mauvaise liberté louent les auteurs de ces livres [livres de critique sur l'Ancien et le Nouveau Testament] comme gens libres et désabusés des préjugés communs, Défense de la tradition, préface dans LIBERTÉ
Le bon usage de la liberté, quand il se tourne en habitude, s'appelle vertu ; et le mauvais usage de la liberté, quand il se tourne en habitude, s'appelle vice, Connaiss. I, 19 dans LIBERTÉ
Nous exerçons une espèce de basse liberté en nous promenant d'une passion à une autre, et ne sortant jamais de cette basse sphère, pour ainsi parler, ni de cet élément grossier, Élévat. sur les myst. IV, 8 dans LIBERTÉ
Cette erreur abominable d'ôter à la créature toute liberté, et de faire Dieu en termes formels auteur de tous les péchés, comment la pardonnez-vous à Luther ?, 6e avert. III, 36 dans LIBERTÉ
Tertullien a bien osé dire qu'ils [les empereurs] n'étaient pas capables d'y être reçus [dans l'Église] ; vous allez être étonnés de la liberté de cette parole...., Panég. St Thomas, 2 dans LIBERTÉ
Leur antiquité [des anciennes familles], en remontant plus loin aux siècles passés dont la mémoire est toute effacée, a donné aux hommes une plus grande liberté de feindre, Gornay. dans LIBERTÉ
Pourvu que le magistrat les laisse en repos [les indifférents en religion], ils jouiront tranquillement de la liberté qu'ils se donnent à eux-mêmes de penser tout ce qu'il leur plaît, qui est le charme par où ces esprits sont jetés dans les opinions libertines, 6e avertiss. III, 11 dans LIBERTIN, INE
Tu céderas.... Alger, riche des dépouilles de la chrétienté ; tu rends déjà tes esclaves ; Louis a brisé les fers dont tu accablais ses sujets, qui sont nés pour être libres sous son glorieux empire, Mar.-Thér. dans LIBRE
Nous trouvons que le premier libre c'est Dieu, parce qu'il possède en lui-même tout son bien, et, n'ayant besoin d'aucun des êtres qu'il fait, il n'est porté à les faire ni à faire qu'ils soient de telle façon que par sa seule volonté indépendante, Libre arb. 2 dans LIBRE
Que chacun s'écoute et se consulte soi-même, il sentira qu'il est libre, comme il sentira qu'il est raisonnable, ib. dans LIBRE
Comme nous sentons que nous sommes nécessairement déterminés par notre nature même à désirer d'être heureux, nous sentons aussi que nous sommes libres à choisir les moyens de l'être, ib. dans LIBRE
Nous sommes trop libres ; trop libres à nous porter au péché, trop libres à nous jeter dans la grande voie qui mène les âmes à la perdition, Sermons, Vêture de Mlle de Bouillon, 1 dans LIBRE
Aussi ne suis-je pas libre à sentir ou ne sentir pas quand l'objet est présent, Connais. III, 15 dans LIBRE
La poésie latine fut portée à la dernière perfection par Virgile et par Horace, que ce prince [Auguste] n'excita pas seulement par ses bienfaits, mais encore en leur donnant un libre accès auprès de lui, Hist. I, 10 dans LIBRE
Les heures qu'il avait libres furent remplies de bonnes lectures, le Tellier. dans LIBRE
Comme la république avait son faible inévitable, c'est-à-dire la jalousie entre le peuple et le sénat, la monarchie des Césars avait aussi le sien, et le faible était la licence des soldats qui les avaient faits, Hist. III, 7 dans LICENCE
Ce qui produit les variations, les incertitudes, les égarements de ce ministre [Jurieu], et tous les autres excès de sa licencieuse théologie, 6e av. III, 1 dans LICENCIEUX, EUSE
Celui qui prend sa course avec tant d'ardeur dans cette vaste carrière des choses licites, doit craindre qu'étant sur le bord, il ne puisse plus retenir ses pas, Sermons, Vêture, Mlle de Bouillon, 1 dans LICITE
Le licite [dans l'amour], loin d'empêcher son contraire, le provoque ; en un mot, ce qui vient par réflexion n'éteint pas ce que l'instinct produit, Comédie, 5 dans LICITE
Est-ce qu'ils [les rois] auront droit de faire tout cela licitement ?, Politique, IV, I, 3 dans LICITEMENT
Il a bu jusqu'à la lie le calice de la passion, il n'en a jamais laissé perdre une seule goutte, 1er sermon, Passion, 1 dans LIE
Ne faut-il pas avoir avalé jusqu'à la lie le breuvage d'assoupissement que boivent les prophètes de mensonge, et s'en être enivré jusqu'au vertige, pour annoncer au monde de tels prodiges ?, Var. XIII, § 20 dans LIE
Il faut épargner le temps de la jeunesse ; celui qui reste au fond n'est pas seulement le plus court, mais le plus mauvais et comme la lie de tout l'âge, Pensées chrét. et mor. 31 dans LIE
La tolérance civile, c'est-à-dire l'impunité accordée par le magistrat à toutes les sectes, dans l'esprit de ceux qui la soutiennent est liée avec la tolérance ecclésiastique, 6e avert. III, 11 dans LIÉ, ÉE
Les hommes se sentent liés par quelque chose de fort, lorsqu'ils songent que la même terre qui les a portés et nourris étant vivants, les recevra en son sein quand ils seront morts, Polit. I, II, 3 dans LIÉ, ÉE
Saint Jérôme, qui était comme le lien de l'Orient et de l'Occident, Déf. de la trad. et des saints Pères, VIII, 20 dans LIEN
Moi que je doive mon affection à cet homme qui la rejette, à cet homme qui a rompu le premier tous les liens qui nous unissaient...., Sermons, Charité fratern. I dans LIEN
Princesse, le digne lien des deux plus grands rois du monde, pourquoi leur avez-vous été si tôt ravie ?, Duch. d'Orl. dans LIEN
Les bienfaits sont le lien de la concorde publique, Hist. III, 3 dans LIEN
Rompant tous les liens par lesquels nous tenons à nous-mêmes, Lett. 32 dans LIEN
Vous avez besoin d'un lit pour vous y livrer au sommeil qui lie et ensevelit votre raison, Concupisc. 9 dans LIER
Il est ce Samaritain miséricordieux qui, trouvant en son chemin le pauvre blessé, est touché de miséricorde et s'approche, et ne dédaigne pas de lier ses plaies, Sermons, 3e dim. après la Pentec. 1 dans LIER
Au lieu de cet air toujours complaisant que le monde nous inspire, l'esprit de pénitence nous met dans le coeur je ne sais quoi de rude et de sauvage, ce n'est plus cet homme doux et galant qui liait toutes les parties, Sermons, Vérit. convers. 1 dans LIER
Le Fils de Dieu, voulant s'opposer à cette humeur discordante [des hommes].... vient aujourd'hui lier les esprits par les noeuds d'une charité indissoluble, Sermons, vendredi après les Cendres, Préambule dans LIER
C'est qu'en effet les hommes mettent ordinairement leur félicité dans les choses qui flattent leurs sens ; et cela même les lie au corps, d'où dépendent les sensations, Connaiss. V, 1 dans LIER
Sa parole le lie sans doute, parce qu'il est fidèle et véritable ; mais le lien n'est pas moins volontaire qu'inviolable, Var. VI, § 30 dans LIER
L'Église catholique, loin de se vouloir rendre maîtresse de la foi, a fait au contraire tout ce qu'elle a pu pour se lier elle-même et pour s'ôter tous les moyens d'innover, Expos. de la doctr. cath. 19 dans LIER
Voyez les liesses, les transports, les chants de cette cité triomphante, Sermons, Danger des plaisirs des sens, 2 dans LIESSE
Vous [Dieu] avez fait le lieu de la même sorte que vous avez fait le temps ; pour vous, Ô Dieu de gloire et de majesté, vous n'avez besoin d'aucun lieu ; vous habitez en vous-même tout entier, Élévat. sur myst. III, 3 dans LIEU
Que dirai-je du redoutable secret de la réprobation des Juifs pour donner lieu aux gentils ?, Médit. sur l'Évang. 2e part. 1er jour. dans LIEU
L'approbation tenait lieu de récompense, Hist. III, 6 dans LIEU
Il ne cède pas à l'iniquité, sous prétexte qu'elle est armée et soutenue d'une main royale ; au contraire, lui voyant prendre son cours d'un lieu éminent, d'où elle peut se répandre avec plus de force, il se croit plus obligé de s'élever contre, Panég. St-Thomas, 2 dans LIEU
À ce qu'on me mande de très bon lieu, Lett. quiét. 393 dans LIEU
C'est ce qui donna lieu à la vocation d'Abraham, Hist. I, 2 dans LIEU
Ce grand silence de Jésus-Christ sur les comédies me fait souvenir qu'il n'avait pas besoin d'en parler à la maison d'Israël, pour laquelle il était venu, où ces plaisirs de tout temps n'avaient point de lieu, Lett. Corn. 20 dans LIEU
Pour ce qui regarde les donatistes, il n'y a personne qui ne sache les fureurs de leurs circumcellions (voy. CIRCONCELLIONS) rapportées en tant de lieux de saint Augustin, 5e avert. § 51 dans LIEU
Il n'est rien de plus utile à leur instruction [des princes] que de joindre aux exemples des siècles passés les expériences qu'ils font tous les jours, au lieu qu'ordinairement ils n'apprennent qu'aux dépens de leurs sujets et de leur propre gloire à juger des affaires dangereuses qui leur arrivent, Hist. préface. dans LIEU
Le voilà donc [Jurieu] redevenu lieutenant de Dieu contre ceux qui ne veulent pas le reconnaître ou reconnaître son vrai culte, et, en un mot, contre les malsentants aussi bien que contre les malfaiteurs, 6e avert. III, 82 dans LIEUTENANT
Par une semblable exagération [sur la contemplation], les mystiques les plus sages inculquent sans cesse leur ligature ou suspension des puissances : si on les entend à la lettre, en certains états on n'est plus uni à Dieu par l'intelligence, par la volonté, par la mémoire, mais par la substance de l'âme, États d'oraison, I, 8 dans LIGATURE
Mot [prosilire] qui voulait dire qu'on s'égarait hors des bornes, qu'on s'échappait, qu'on sortait des lignes, Panég. St Thomas, 2 dans LIGNE
On a de grandes raisons de croire que, dans la lignée où s'est conservée la connaissance de Dieu, on conservait aussi par écrit des mémoires des anciens temps, Hist. II, 3 dans LIGNÉE
En 1537, pendant que Bucer continuait à négocier avec les Suisses, les luthériens se trouvèrent à Smalcalde, lieu ordinaire de leurs assemblées, et où se sont traitées toutes leurs ligues, Var. IV, § 33 dans LIGUE
Pendant qu'on méditait une guerre contre Persée, Eumène, roi de Pergame, ennemi de ce prince, vint pour se liguer contre lui avec le sénat, Hist. III, 6 dans LIGUER
Il est démontré que les exceptions ou limitations du pouvoir des rois, loin d'être le droit commun des monarchies, ne sont pas seulement connues dans celle du peuple de Dieu, 5e avert. § 48 dans LIMITATION
Dans la soumission à la loi de Dieu, on fait absolument bien, on fait bien sans limitation, Sermons, Loi de Dieu, 3 dans LIMITATION
Blâmez ce que Dieu blâme, condamnez ce que Dieu condamne ; mais ne passez point ces limites sacrées, Sermons, Jugem. humains, 1 dans LIMITE
De même qu'une peinture, bien qu'elle représente tous les linéaments de l'original, ne saurait exprimer sa vigueur, étant destituée de vie et de mouvement, 1er sermon, Démons, I dans LINÉAMENT
Voyez le plus beau corps du monde : sitôt que l'âme s'est retirée, bien que les linéaments soient presque les mêmes, cette fleur de beauté s'efface, et cette bonne grâce s'évanouit, Panég. St Bernard, 1 dans LINÉAMENT
Il faut à son corps [de Jésus mort] cent livres de baume du plus précieux, et un linge très fin et très blanc pour l'envelopper, 1er serm. Pâq. préamb. dans LINGE
Ce sera dompter des lions que d'assujettir notre impétueuse colère ; nous dominerons les animaux venimeux, quand nous saurons réprimer les haines, les jalousies, les médisances, Élév. sur myst. IV, 8 dans LION, ONNE
S'il y eut jamais une conjoncture où il fallut montrer de la prévoyance et un courage intrépide, ce fut lorsqu'il s'agit d'assurer la garde des trois illustres captifs [le prince de Condé et les deux autres princes].... mais où garder des lions toujours prêts à rompre leurs chaînes ?, le Tellier. dans LION, ONNE
Marie, avec saint Jean.... demeurait en perpétuelle contemplation, se fondant, se liquéfiant, pour ainsi parler, en amour et en désir, Élévat. sur myst. XX, 9 dans LIQUÉFIER
Elle [l'Église] voyait tout l'empire conjuré contre elle ; elle lisait à tous les poteaux et à toutes les places publiques les sentences épouvantables que l'on prononçait contre ses enfants, 2e serm. Pentec. 1 dans LIRE
Nous ne lisons point que ses parents [de Jésus] aient jamais eu de domestiques, semblables aux pauvres gens dont les enfants sont les serviteurs, Élévat. sur myst. XX, 8 dans LIRE
Le pécheur s'éloigne de Dieu, et il n'y a page dans son Écriture en laquelle il ne lui reproche son éloignement ; mais, sans le lire dans l'Écriture, nous pouvons le lire dans nos consciences, 2e sermon, Jeudi de la sem. de la Pass. I. dans LIRE
Tout à coup, on voit arriver le moment fatal où la terre n'a plus rien pour elle que des pleurs : que peuvent tant de fidèles domestiques empressés autour de son lit ?, Mar.-Thér. dans LIT
Un homme est malade en son lit ; on le vient avertir de donner ordre à ses affaires.... il me semble que mon Sauveur a fait quelque chose de semblable sur le lit sanglant de la croix, 2e serm. Compass. de la Ste Vierge, Préambule. dans LIT
Après avoir établi les faits essentiels par des preuves littérales et incontestables, Rem rép. quiétisme, Avant-propos. dans LITTÉRAL, ALE
Sur cette évidence de l'Écriture, Luther ne trouvait rien de plus hardi ni de plus impie que de nier le sens littéral ; et Zwingle ne trouvait rien de plus absurde ni de plus grossier que de le suivre, Var. II, § 43 dans LITTÉRAL, ALE
Gens d'esprit et qui n'étaient pas sans littérature, Var. 2 dans LITTÉRATURE
Ceux-là pensent être les plus raisonnables qui sont vains des dons de l'intelligence, les savants, les gens de littérature, les beaux esprits, Serm. Honn. 1 dans LITTÉRATURE
Il ne faut pas s'imaginer le prince un livre à la main, avec un front soucieux, et des yeux profondément attachés à la lecture ; son livre principal est le monde, Politique, V, I, 8 dans LIVRE
Si vous avez un ami, acquérez-le avec épreuve, et ne vous livrez point à lui par trop de facilité ; le caractère d'un prince livré le fait connaître et mépriser, Polit. X, II, 8 dans LIVRÉ, ÉE
Livré au péché, captif sous ses lois, la Vallière. dans LIVRÉ, ÉE
Les grands, les petits et les médiocres vivent également assujettis aux mêmes nécessités naturelles, exposés aux mêmes périls, livrés en proie aux mêmes maladies, Gornay. dans LIVRÉ, ÉE
Votre piété s'ennuie de porter les livrées du monde, I, Vêture, 3 dans LIVRÉE
Les Écossais, à qui il [Charles 1er] se donne, le livrent aux parlementaires anglais, Reine d'Anglet. dans LIVRER
Si vous avez un ami, acquérez-le avec épreuve, et ne vous livrez point à lui par trop de facilité, Polit. X, II, 8 dans LIVRER
N'y a-t-il point de misérable qu'il faille empêcher de se livrer au murmure, au blasphème, au désespoir ?, Élév. sur myst. XX, 10 dans LIVRER
Qu'ajouterait à votre science [de vous, Dieu], à votre puissance, à votre grandeur, quelque espèce d'étendue locale que ce soit ?, Élévat. sur myst. III, 3 dans LOCAL, ALE
Il ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec cette phrase qui sent l'étranger, il ira en cette Grèce polie, la mère des philosophes et des orateurs, Panég. de saint Paul, 1 dans LOCUTION
Dieu était logé trop haut pour nous, Hist. II, 12 dans LOGÉ, ÉE
Mon logement que je prendrai dans l'abbaye, Lett. abb. 5 dans LOGEMENT
Qui voudra dire ces choses [que les organes ne sont pas faits en vue de leur usage], fera mieux de dire encore qu'un bâtiment n'est pas fait pour loger, Connaiss. IV, 2 dans LOGER
Je vous donne mon blé, par exemple ; mais j'aurai besoin d'un logement dans quelque temps ; je fais un échange avec Paul, afin de me loger, Pensées chrét. et mor. 34 dans LOGER
Maintenant ces âmes pieuses [le Tellier et Lamoignon], touchées sur la terre du même désir de faire régner les lois, contemplent ensemble à découvert les lois éternelles d'où les nôtres sont dérivées, le Tellier. dans LOI
On voit les lois s'établir, les moeurs se polir, et les empires se former, Hist. I, 2 dans LOI
Lycurgue donnait des lois à Lacédémone, ib. I, 6 dans LOI
Ceux qui arrivent par une injustice jusqu'à opprimer l'autorité des lois, sont loués non-seulement par les flatteurs, mais parce qu'en effet le genre humain ne juge que par l'événement, Pensées chrét. et mor. 29 dans LOI
Sans recourir au Lévitique, qui, de l'aveu des plus grands auteurs de la réforme, ne faisait loi que pour les Juifs, 6e avert. III, 80 dans LOI
Tout ce temps [de Moïse à Jésus-Christ] est appelé le temps de la loi écrite, pour le distinguer du temps précédent qu'on appelle le temps de la loi naturelle, où les hommes n'avaient pour se gouverner que la raison naturelle et les traditions de leurs ancêtres, Hist. I, 4 dans LOI
Les hommes sous la loi de nature ou sous la loi écrite, Hist. Préf. dans LOI
Tant que nous sommes détenus dans cette demeure mortelle, nous vivons assujettis aux changements, parce que, si vous me permettez de parler ainsi, c'est la loi du pays que nous habitons, Duch. d'Orl. dans LOI
Un homme de bien laisse régler l'ordre des successions et de la police aux lois civiles, comme il laisse régler le langage et la forme des habits à la coutume, Connaiss. IV, 5 dans LOI
Le synode trouvait fort étrange que les accusés voulussent faire la loi à leurs juges, Var. 14 dans LOI
Celui qui règne dans les cieux.... est aussi le seul qui se glorifie de faire la loi aux rois, Reine d'Anglet. dans LOI
Il reçut la loi que lui imposa Scipion, Hist. I, 9 dans LOI
Il ne voulait recevoir de loi que de lui-même, ib. III, 6 dans LOI
Tout a sa loi, tout a son ordre, Conn. de Dieu, IV, 5 dans LOI
Ce n'est pas ici l'univers tel que l'ont conçu les philosophes ; formé, selon quelques-uns, par un concours fortuit des premiers corps, ou qui, selon les plus sages, a fourni sa matière à son auteur, qui, par conséquent, n'en dépend ni dans le fond de son être ni dans son premier état, et qui l'astreint à certaines lois que lui-même ne peut violer, Hist. II, 1 dans LOI
Le Dieu qu'il [Moïse] nous a montré.... peut faire et défaire ainsi qu'il lui plaît ; il donne des lois à la nature, et les renverse quand il veut, ib. dans LOI
Les sociniens ont été plus loin que les luthériens, Reine d'Anglet. dans LOIN
Le regret d'avoir été poussé si loin par ses malheurs, Louis de Bourbon. dans LOIN
Quel général porta plus loin la prévoyance ?, Louis de Bourbon. dans LOIN
Louis, qui entend de si loin les gémissements des chrétiens affligés, Reine d'Anglet. dans LOIN
L'âme, délivrée de la captivité des sens.... est enfin revenue à elle-même ; elle est revenue de bien loin...., la Vallière. dans LOIN
Voyez [à l'approche de la mort] cette bouche ouverte, ce visage allongé, cette respiration entrecoupée, ce jugement offusqué qui revient par certains moments comme de fort loin, Pensées chrét. et mor. 38 dans LOIN
Qui prévoyait de plus loin ?, le Tellier. dans LOIN
Anne avertie de loin par un mal aussi cruel qu'irrémédiable, Reine d'Anglet. dans LOIN
Les nouvelles de sa venue [de Cyrus] viennent de loin à loin, comme avait prédit Jérémie, Hist. II, 4 dans LOIN
Loin de nous les héros sans humanité !, Louis de Bourbon. dans LOIN
Loin de trembler devant les autels, on y méprise Jésus-Christ présent, Louis de Bourbon. dans LOIN
Sans avoir eu le loisir d'établir ses affaires, Hist. III, 5 dans LOISIR
Je reverrai tout au premier loisir, Lett. Corn. 90 dans LOISIR
Vous qui, éblouis de l'éclat du monde, admirez le tranquille cours d'une si longue et si belle vie, le Tellier. dans LONG, ONGUE
Une longue et paisible jouissance d'une des plus nobles couronnes de l'univers, Reine d'Anglet. dans LONG, ONGUE
Ce ne sont pas les années, c'est une longue préparation qui vous donnera de l'assurance [au moment de la mort], le Tellier. dans LONG, ONGUE
Je ne vous raconterai pas la suite trop fortunée de ses entreprises [de Cromwell].... ni cette longue tranquillité qui a étonné l'univers, Reine d'Anglet. dans LONG, ONGUE
Je veux faire tomber sur cette idole la foudre de la vérité évangélique ; je veux l'abattre tout de son long devant la croix de mon Sauveur, Sermons, Honneur du monde, Préambule. dans LONG, ONGUE
Il serait superflu de parler au long de la glorieuse naissance de cette princesse, Reine d'Anglet. dans LONG, ONGUE
Le plus habile l'emporte à la longue, Hist. III, 2 dans LONG, ONGUE
L'on s'étonne ici des longueurs de Rome, Quiét. 296 dans LONGUEUR
Ils assignèrent à la tribu de Juda le premier lot, Hist. II, 3 dans LOT
Saint Grégoire de Naziance, saint Chrysostome, saint Jérôme, saint Ambroise, l'Orient, l'Occident, tout retentit des louanges du désert et de la fuite du siècle, Serm. Oblig. de l'état relig. 1 dans LOUANGE
Laissons les beaux esprits dans leurs disputes de mots, dans leur commerce de louanges qu'ils se vendent les uns aux autres, Sermons, Honneur, 1 dans LOUANGE
Chantant les louanges de Dieu, Hist. II, 5 dans LOUANGE
Quand il [Dieu] introduit les Israélites dans cette terre promise à leurs pères, il la leur loue afin qu'ils l'aiment, Polit. I, II, 3 dans LOUER
C'est ainsi que sont les hommes, naturellement loups les uns aux autres, Polit. VIII, IV, 2 dans LOUP
Dans une occasion plus lugubre, lorsqu'en punition de son péché il [David] fuyait devant Absalon, Polit. VII, III, 8 dans LUGUBRE
Il semble que Valdo ait d'abord eu un bon dessein ; que la gloire de la pauvreté, dont il se vantait, ait séduit lui et ses sectateurs, Variat. XI, Hist. des Vaudois. dans LUI
Si pour vivre chrétiennement il faut quitter sa famille et la société du genre humain.... ce n'est pas le dessein du Fils de Dieu ; au contraire, il commande aux siens de luire devant les hommes, Panég. St Franç. de Sales, I dans LUIRE
N'a-t-il pas dit [Jésus] qu'il la mettait [son Église] sur une montagne, afin qu'elle fût vue de tout le monde ? n'a-t-il pas dit qu'il la posait sur le chandelier, afin qu'elle luisît à tout l'univers ?, Élévat. sur myst. XVIII, 16 dans LUIRE
Ne vous persuadez pas qu'il n'ait converti que les hérétiques ; cette science ardente et luisante agissait encore bien plus fortement sur les domestiques de la foi, Panég. St Franç. de Sales, 1 dans LUISANT, ANTE
François de Sales n'a pas été de ces faux luisants qui n'attirent que des regards curieux et des acclamations inutiles, Panég. St Franç. de Sales, Préambule. dans LUISANT, ANTE
Ces hautes montagnes dont la cime, au-dessus des nues et des tempêtes, trouve la sérénité dans sa hauteur, et ne perd aucun rayon de la lumière qui l'environne, Louis de Bourbon. dans LUMIÈRE
Des traits de flamme sortaient de sa bouche [saint François de Sales], qui allaient pénétrer dans le fond des coeurs ; il savait que la chaleur entre bien plus avant que la lumière ; celle-ci ne fait qu'effleurer et dorer légèrement la surface ; la chaleur pénètre jusqu'aux entrailles, Panég. St François de Sales. dans LUMIÈRE
Nous saluons tous, en entrant au monde, la lumière du jour par nos pleurs, Gornay. dans LUMIÈRE
Pour mettre à couvert la faiblesse commune de la naissance, chacun tâche d'attirer sur elle toute la gloire de ses ancêtres, et la rendre plus éclatante par cette lumière empruntée, Gornay. dans LUMIÈRE
Si vous éteignez vous-même les lumières de votre raison, Sermons, Péché d'habit. 2 dans LUMIÈRE
Il [saint Paul] sera la lumière de tous les Gentils, Hist. II, 4 dans LUMIÈRE
La vénérable mère Françoise de la Châtre, abbesse de Faremoustier, que nous pouvons appeler la restauratrice de la règle de Saint-Benoît et la lumière de la vie monastique, Anne de Gonz. dans LUMIÈRE
Qu'il y ait de grands luminaires qui partagent le jour et la nuit, Hist. II, 1 dans LUMINAIRE
Bien que tout l'ordre ecclésiastique lui tende [à saint François d'Assise] les bras comme à un homme qui devait être un de ses plus beaux luminaires, Panég. St Franç. d'Assise, 2 dans LUMINAIRE
C'est sa gloire [du roi Louis XIV], c'est sa grandeur qu'il soit obligé d'être notre exemple ; et nous estimerions un malheur public, si jamais il nous paraissait quelque ombre dans une vie qui doit être toute lumineuse, Sermons, Charité fratern. Autre conclusion. dans LUMINEUX, EUSE
Une intelligence si lumineuse [chez le premier homme] qui perçait tout d'un seul regard, avait aussi une force dans la volonté, qui, dès sa première détermination, fixait ses résolutions, Concupisc. 24 dans LUMINEUX, EUSE
Grands hommes, éloquents, hardis, décisifs, esprits forts et lumineux [les gens de Port-Royal], Cornet. dans LUMINEUX, EUSE
Quelque grande que soit la foi, quelque lumineuse que soit la science qui est appuyée sur ces principes, Panég. de Ste Cather. 1 dans LUMINEUX, EUSE
Tout son globe [de l'oeil] s'allonge ou s'aplatit selon l'axe de la vision, pour s'ajuster aux distances, comme les lunettes à longue vue, Connaiss. IV, 2 dans LUNETTE
Parlerai-je de sa prudence si avisée dans la conduite de sa maison [un couvent] ? chacun sait que sa sagesse et son économie en a beaucoup relevé le lustre, Yol. de Monterby. dans LUSTRE
Les dogmes luthériens, 6e avert. III, 38 dans LUTHÉRIEN, IENNE
Les luthériens, qui étaient la tige de la réforme, 6e avert. III, 4 dans LUTHÉRIEN, IENNE
Le même auteur [Dieu].... a donné aux oiseaux leurs chants si divers, et leur a mis dans l'estomac et le gosier une espèce de lyre et de guitare, pour annoncer, chacun à leur mode, les beautés de leur créateur, Élévat. sur myst. V, 1 dans LYRE
Je ne vous dis pas, chrétiens, que vous abandonniez vos richesses, ni que vous macériez vos corps par de longues mortifications, Panég. Ste Thér. 3 dans MACÉRER
Les chats ne peuvent mâcher que lentement et difficilement : leurs dents sont si courtes et si mal posées qu'elles ne leur servent qu'à déchirer et non pas à broyer les aliments, Quadrup. t. I, p. 381 dans MÂCHER
Il perçait dans tous les secrets, démêlait toutes les intrigues, découvrait les entreprises les plus cachées et les plus sourdes machinations, le Tellier. dans MACHINATION
Ce superbe, cet audacieux [le démon] ne croira jamais que vous soyez capable de lui résister ; et plus vous ferez d'efforts, plus il dressera contre vous ses diverses et furieuses machines, 1er sermon, Démons, 2 dans MACHINE
Ne verrons-nous dans notre mort qu'une vapeur qui s'exhale, que des esprits qui s'épuisent.... qu'une machine qui se dissout et qui se met en pièces ?, Duch. d'Orl. dans MACHINE
Appliquant ceci [la comparaison avec un moulin] au corps de l'homme, machine sans comparaison plus composée et plus délicate, mais, en ce que l'homme a de corporel, pure machine, Connaiss. II, 12 dans MACHINE
Entendez [ô Salomon] distinctement tout ce que vous faites, et connaissez tous les ressorts de la grande machine que vous conduisez, Sermons, justice, 2 dans MACHINE
Je vous avertis.... de vous tenir toujours en défense [contre le démon] ; tremblez même dans la victoire ; c'est alors qu'il fait ses plus grands efforts, et qu'il remue ses machines les plus redoutables, 2e. sermon, Démons, 1 dans MACHINE
Un plus grand intérêt va remuer une plus grande machine ; l'intérêt de l'État va faire agir le sénat, le peuple romain et les empereurs [contre le christianisme], Hist. II, 12 dans MACHINE
Pour renverser tant de remparts [les vices, les péchés] et vaincre tant de résistance, et vos mouvements affectés, et vos paroles arrangées, et vos figures artificielles sont des machines trop faibles, Bourgoing. dans MACHINE
Le Fils de Dieu ne permet aux démons d'entreprendre aujourd'hui sur sa personne, qu'afin de nous faire entendre par son exemple ce qu'ils machinent tous les jours contre nous-mêmes, 2e sermon, Démons, Préambule. dans MACHINER
Vous concevez de mauvais desseins, vous fabriquez des tromperies, vous machinez des fraudes les uns contre les autres, Sermons, Justice, 2 dans MACHINER
Thémistocle, athénien, était banni de sa patrie comme traître ; il en machinait la ruine avec le roi de Perse, à qui il s'était livré, Polit. I, II, 3 dans MACHINER
Un roi apprend qu'il se machine, dans son État, des pratiques contre son service, Sermons, Nécess. de travailler à son salut, 1 dans MACHINER
Elle connaissait si bien la beauté des ouvrages de l'esprit, que l'on croyait avoir atteint la perfection, quand on avait su plaire à Madame, Duchesse d'Orléans dans MADAME
Les rebelles s'étaient saisis des arsenaux et des magasins, Reine d'Anglet. dans MAGASIN
Cet enfant qui vient de naître, dont les anges célèbrent la naissance, que les bergers viennent adorer dans sa crèche, que les mages viendront bientôt rechercher des extrémités de l'Orient, 2e sermon, Nativité, préambule. dans MAGE
C'était l'ancienne opinion des Égyptiens, qui, étonnés des merveilles que Dieu avait opérées en leur pays par ce grand homme [Moïse], l'avaient mis au nombre des principaux magiciens, Hist. II, 12 dans MAGICIEN, ENNE
À l'âge de quatorze ans, lorsque l'esprit commence à se former, on leur [aux enfants des rois de Perse] donnait pour leur instruction quatre hommes des plus vertueux et des plus sages de l'État : le premier, dit Platon, leur apprenait la magie, c'est-à-dire, dans leur langage, le culte des dieux selon les anciennes maximes et selon les lois de Zoroastre, fils d'Oromaze...., Hist. III, 5 dans MAGIE
M. Basnage avec un ton fier et avec un air magistral nous assure...., Var. Défense, 1er disc. § 62 dans MAGISTRAL, ALE
Je ploie et je me captive sous les paroles magistrales du Sauveur Jésus, Sermons, Quinquagésime, 1 dans MAGISTRAL, ALE
Sous ces yeux redoutables [de Dieu], notre sage magistrat écoutait également le riche et le pauvre, d'autant plus pur et d'autant plus ferme dans l'administration de la justice que, sans porter ses regards sur les hautes places dont tout le monde le jugeait digne, il mettait son élévation comme son étude à se rendre parfait dans son état, le Tellier. dans MAGISTRAT
On y vit tout l'esprit et les maximes d'un juge qui, attaché à la règle, ne porte pas dans le tribunal ses propres pensées, ni des adoucissements ou des rigueurs arbitraires, et qui veut que les lois gouvernent, et non pas les hommes ; telle est l'idée qu'il avait de la magistrature, le Tellier. dans MAGISTRATURE
Médon, fils de Codrus, fut le premier qui exerça cette magistrature [d'archonte], et elle demeura longtemps dans sa famille, Hist. I, 5 dans MAGISTRATURE
Charles 1er, roi d'Angleterre, était juste, modéré, magnanime, Reine d'Anglet. dans MAGNANIME
Anne, la magnanime, la pieuse, que nous ne nommerons jamais sans regret, la reçut [Henriette] d'une manière convenable à la majesté des deux reines, ib. dans MAGNANIME
On ne peut assez louer la magnanimité de cette princesse : la fortune ne pouvait rien sur elle, Reine d'Anglet. dans MAGNANIMITÉ
Et pour définir en quoi consiste la magnificence, on verra qu'elle paraît dans les grands travaux consacrés à l'utilité publique, dans les ouvrages qui attirent de la gloire à la nation, qui impriment du respect aux sujets et aux étrangers et rendent immortels les noms des princes, Polit. V, IV, 2 dans MAGNIFICENCE
Ces deux rois [de France et d'Espagne] avec leur cour, d'une grandeur, d'une politesse et d'une magnificence aussi bien que d'une conduite si différente, Mar.-Thér. dans MAGNIFICENCE
Elle eut une magnificence royale ; et l'on eût dit qu'elle perdait ce qu'elle ne donnait pas, Reine d'Anglet. dans MAGNIFICENCE
Jetez les yeux de toutes parts : voilà tout ce qu'a pu faire la magnificence et la piété pour honorer un héros, Louis de Bourbon. dans MAGNIFICENCE
Cette chapelle royale qu'elle fit bâtir avec tant de magnificence, Reine d'Anglet. dans MAGNIFICENCE
Soit qu'il embellît cette magnifique maison, Louis de Bourbon. dans MAGNIFIQUE
N'attendez pas [du prince mourant], messieurs, de ces magnifiques paroles qui ne servent qu'à faire connaître, sinon un orgueil caché, du moins les efforts d'une âme agitée, Louis de Bourbon. dans MAGNIFIQUE
À la vue d'un si grand objet [le crucifix apporté à la mourante], n'attendez pas de cette princesse des discours étudiés et magnifiques : une sainte simplicité fait ici toute la grandeur, Duch. d'Orl. dans MAGNIFIQUE
L'on a trouvé le moyen de distinguer les naissances illustres d'avec les naissances viles et vulgaires.... et par-là vous voyez déjà sa naissance magnifiquement relevée, Gornay. dans MAGNIFIQUEMENT
Cette vérité importante [que Dieu veut être servi par des créatures raisonnables] nous est magnifiquement exprimée dans le livre de Josué, où nous voyons...., Sermons, Fond. veng. div. I dans MAGNIFIQUEMENT
Il [Jésus] est dans le maillot, et les mages l'adorent ; il naît parmi les animaux, et les anges publient sa naissance, 1er sermon, Nativité de N.-Seigneur, 2 dans MAILLOT
Nous savons que ce prince magnanime [Charles II] eût pu hâter ses affaires, en se servant de la main de ceux qui s'offraient à détruire la tyrannie par un seul coup [tuer Cromwell], Reine d'Anglet. dans MAIN
Ils [les deux Hotham] furent prévenus et décapités ; et Dieu, qui voulut punir leur honteuse désobéissance par les propres mains des rebelles..., ib. dans MAIN
La princesse leur échappait parmi des embrassements si tendres, et la mort plus puissante nous l'enlevait entre ces royales mains, Duch. d'Orl. dans MAIN
Tantôt la bouche collée sur ces mains victorieuses et maintenant défaillantes, Louis de Bourbon. dans MAIN
Les ours même déchirés de ses mains [de David], Mar.-Thér. dans MAIN
Ce vainqueur enflé de ses titres tombera lui-même à son tour entre les mains de la mort, Duch. d'Orl. dans MAIN
Il ne connaissait plus le sommeil, et la froide main de la mort pouvait seule lui clore les yeux, le Tellier. dans MAIN
Monseigneur, ce n'est plus seulement par cette vaillante main et par ce grand coeur que vous acquerrez de la gloire, Reine d'Anglet. dans MAIN
Que reste-t-il donc, Ô Père éternel, sinon que votre grâce s'en mêle, et qu'elle vienne prêter la main à la nature impuissante ?, 1er sermon, Compassion de la Ste Vierge, 1 dans MAIN
Ces Romains ont prêté leurs mains à la vengeance divine, Hist. III, 1 dans MAIN
Tite ne fait que prêter sa main à Dieu irrité contre eux [les Juifs], ib. II, 7 dans MAIN
Triomphez, Ô sociniens.... M. Jurieu vous donne les mains, puisqu'il avoue...., 1er avert. 11 dans MAIN
Bien loin d'être incompatibles, elles [la justice et la miséricorde de Dieu] se donnent la main mutuellement, 4e serm. 1er dim. de car. 1 dans MAIN
On mettait la force et la sûreté de l'empire uniquement dans les troupes qu'on disposait de manière qu'elles se prêtaient la main les unes les autres, Hist. III, 6 dans MAIN
Assurée par l'exemple de Moïse que les mains élevées à Dieu enfoncent plus de bataillons que celles qui frappent, Marie-Thér. dans MAIN
Aussitôt qu'il [Jésus] a eu élevé ses mains innocentes pour présenter la victime au ciel irrité, 1er sermon, Compassion de la Ste Vierge, 2 dans MAIN
Si Dieu n'y met la main, la fin sera malheureuse, Var. 2 dans MAIN
Ce fut donc 218 ans après la fondation de Rome, 536 ans avant Jésus-Christ, après les 70 ans de la captivité de Babylone, et la même année que Cyrus fonda l'empire des Perses, que ce prince, choisi de Dieu pour être le libérateur de son peuple et le restaurateur de son temple, mit la main à ce grand ouvrage, Hist. I, 8 dans MAIN
Ce traité n'étant encore écrit qu'à la main, Expos. doctr. cath. Avert. dans MAIN
Il mangeait de toutes choses sans choix ; il buvait de l'eau ou de l'huile indifféremment, selon qu'il les avait à la main, Panég. St Bern. 1 dans MAIN
Rome était aux mains avec les Samnites, Hist. I, 8 dans MAIN
La volonté commande, et elle-même qui commande ne s'obéit pas ; éternel obstacle à ses désirs propres, elle est toujours aux mains avec ses propres désirs, 2e sermon, Jeudi de la sem. de la pass. I. dans MAIN
Il meurt, mais non de main d'homme, Hist. Il, 5 dans MAIN
Cette pieuse cérémonie [la cène] que nos pères nous ont laissée de main en main depuis le temps de Notre Seigneur, Euch. II, 14 dans MAIN
Après la conversion des gentils, le Sauveur.... leur rendra [aux Juifs] l'intelligence des prophéties qu'ils auront perdue durant un long temps, pour passer, successivement et de main en main, dans toute la postérité et n'être plus oubliée, Hist. II, 7 dans MAIN
Tout le monde ne sait pas sentir dans les discours, non plus que dans les tableaux, ce qu'il y a d'original et, pour ainsi dire, de la première main, Confér. avec Claude, Avertissement. dans MAIN
Les poëtes qui étaient dans les mains de tout le peuple, Hist. III, 5 dans MAIN
Prenant en main un arc, Hist. III, 3 dans MAIN
....Et que, tenant en main la balance droite au milieu de tant d'empires souvent ennemis, elle [l'Église] entretient l'unité par tout le corps, Sermons, Unité, 2 dans MAIN
M. de Cambrai a voulu retirer cette édition, quoique répandue à Rome par son ordre, et, dans celle qu'il lui substitue, il supprime tout cet article ; nous avons en main les deux éditions, Rel. sur le quiétisme, I, 1 dans MAIN
Il vous ordonne de tenir prêt tout ce que vous aurez en main, Lett. abb. 4 dans MAIN
Certes, pour accuser la bonne foi de l'Église [dans sa créance aux livres saints], il fallait avoir en main des originaux différents des siens, ou quelque preuve constante, Hist. II, 13 dans MAIN
Il [saint Pierre] en [de l'Église] avait déjà pris le gouvernement en main quand saint Paul lui dit en face, qu'il ne marchait pas droitement selon l'Évangile, Sermons, Unité, 1 dans MAIN
Le landgrave et les protestants prirent les armes sur de vains ombrages.... Luther prit en main la défense des rebelles, 5e avert. 4 dans MAIN
Il était juste que ce précieux dépôt [les princes prisonniers] restât entre les mains du roi, le Tellier. dans MAIN
Si ces livres vous tombent entre les mains, Lett. Corn. 28 dans MAIN
Je suis le Seigneur, dit-il par la bouche de Jérémie, c'est moi qui ai fait la terre avec les hommes et les animaux, et je la mets entre les mains de qui il me plaît, Reine d'Anglet. dans MAIN
Déjà le roi de Perse est entre ses mains ; à sa vue il s'est animé, Louis de Bourbon. dans MAIN
Voilà, par l'autorité de tout un synode national, la foi des Églises prétendues réformées de France entre les mains de quatre ministres et de M. de Turenne, avec pouvoir d'en régler ce qu'il leur plairait, Var. XII, § 20 dans MAIN
Ils abjuraient leurs erreurs entre les mains de ses aumôniers, Reine d'Anglet. dans MAIN
Annibal ne laissait pas sous main de leur susciter des ennemis [aux Romains], Hist. I, 9 dans MAIN
Il faut être sous la main de Dieu et se laisser manier, Lett. Corn. 64 dans MAIN
Le Verbe tient tout sous sa main, Hist. II, 6 dans MAIN
Ses aumônes, si bien cachées dans le sein du pauvre, ont prié pour lui ; sa main droite les cachait à sa main gauche, le Tellier. dans MAIN
Et Dieu, qui tient en bride autant qu'il lui plaît les esprits trompeurs, leur lâcha la main, Hist. II, 9 dans MAIN
Un coup imprévu et qui tenait du miracle délivra la princesse des mains des rebelles, Duch. d'Orl. dans MAIN
Nos alliés ont ressenti dans le plus grand éloignement combien la main de Louis était secourable, Mar.-Thér. dans MAIN
Le royaume passa des mains des Asmonéens à celles d'Hérode, Hist. II, 5 dans MAIN
Un homme de bien, à chaque heure, à chaque moment, a toujours ses affaires faites ; il a toujours son âme en ses mains, prêt à la rendre au premier signal, Bourgoing. dans MAIN
Une âme craintive qui, commençant à s'éloigner de la loi de Dieu, n'a pas encore perdu de vue ses jugements, se laisse emporter aux premiers péchés, espérant de s'en retirer quand elle voudra, et très assurée, à ce qu'elle pense, d'avoir toujours en main sa conversion, Prem. sermon pour le jeudi de la Passion dans MAIN
Laissez-le croître ce roi chéri du ciel [Louis XIV]... et seul, sous la main de Dieu qui sera continuellement à son secours, on le verra l'assuré rempart de ses États, Louis de Bourbon. dans MAIN
Dieu a tous les coeurs en sa main, Hist. III, 7 dans MAIN
On ne peut s'empêcher de reconnaître la main de Dieu sur cette princesse, Var. 7 dans MAIN
Donnez à Dieu vos affections ; nulle force ne vous ravira ce que vous aurez déposé en ses mains divines, Duch. d'Orl. dans MAIN
Venez maintenant, pécheurs.... venez voir d'où la main de Dieu a retiré la princesse Anne ; venez voir où la main de Dieu l'a élevée, Anne de Gonz. dans MAIN
Pendant que tu disais en ton coeur rebelle : je ne puis me captiver, j'ai mis sur toi ma puissante main, et j'ai dit : tu seras ma servante, ib. dans MAIN
Elle se soumit plus que jamais à cette main souveraine qui tient du plus haut des cieux les rênes de tous les empires, Reine d'Anglet. dans MAIN
J'en donnai [de la Conférence] un exemplaire à Mlle de Duras, qui le souhaita... cet exemplaire a passé en plusieurs mains, Confér. avec Claude, Avert. dans MAIN
[Alexandre] tourmenté par son ambition durant sa vie, et tourmenté maintenant dans les enfers, la Vallière. dans MAINTENANT
Ne plaignons plus les disgr