BOISSY

Citations

N'en déplaise à l'espoir dont votre esprit se flatte, Vous venez un peu tard, je suis première en date, Dehors trompeurs, III, 5 dans DATE
Chez le petit marquis découper des oiseaux, Deh. tromp. II, 10 dans DÉCOUPER
C'est justement notre amphitryon, je vais me dégager, Franc. à Londres, sc. 13 dans DÉGAGER
Eh bien ! monsieur, avez-vous dégourdi notre homme ?, Français à Londres, sc. 12 dans DÉGOURDIR
La personne qu'il aime et qu'il doit épouser Est brillante d'attraits, mais d'esprit dépourvue, Dehors tromp. II, 1 dans DÉPOURVU, UE
Je vais contremander le souper et déprier nos gens, Français à Londres, sc. 6 dans DÉPRIER
Il vient injustement de chasser Bourguignon ; Si cela dure, il faut déserter la maison, Dehors trompeurs, I, 1 dans DÉSERTER
.... à peine ai-je eu le temps De dire quatre mots, de desserrer les dents, Babillard, sc. 15 dans DESSERRER
Et je vais vous donner un dîner d'ami. - Non, Je crains ces dîners-là, j'aime la bonne chère, Dehors tromp. II, 10 dans DÎNER ou DÎNÉ
Rendez-vous, je vous prie, un peu plus doux à vivre, Sage étourdi, II, 5 dans DOUX, DOUCE
À moi-même il me dit les choses les plus dures, Deh. tromp. I, 1 dans DUR, DURE
Moi, je vous dois ici dire vos vérités, Et vais d'un bon avis payer vos duretés, Deh. tromp. II, 6 dans DURETÉ
Le supplice d'attendre est l'enfer des amants, Impatient, I, 1 dans ENFER
Exempte du défaut qui nous est reproché Et dont monsieur Léandre est si fort entiché, Babillard, sc. 1 dans ENTICHÉ, ÉE
Paris, dont vous allez vous attirer le blâme, Fera votre épitaphe au lieu d'épithalame, Deh. tromp. V, 3 dans ÉPITHALAME
Damis est riche, ergo Damis est redoutable, Impatient, III, 4 dans ERGO
Le marquis : Tiens, ce que les Anglais ont de mieux, c'est qu'ils parlent français, encore ils l'estropient. - Le baron : Et nous l'estropions nous-mêmes pour la plupart, Français à Lond. sc. 1 dans ESTROPIER
Mais, baron éternel, ce n'est pas sur un regard équivoque, sur une simple civilité que je suis assuré qu'on m'aime, Français à Lond. sc. 1 dans ÉTERNEL, ELLE
Sur l'étiquette hier je l'ai refusé net, Impatient, III, 3 dans ÉTIQUETTE
Il n'est pour se haïr que d'être un peu parent, Babillard, sc. 3 dans ÊTRE
Se tenir constamment recluse comme vous, C'est exister sans vivre et n'être point pour nous, Dehors trompeurs, I, 3 dans EXISTER
Fâcheux pour sa maîtresse et froid pour ses amis, Deh. tromp. II, 6 dans FÂCHEUX, EUSE
Souvenez-vous des façons, pour n'en jamais faire, Français à Londres, sc. 14 dans FAÇON
Que je me suis façonné avec lui en quatre jours de temps !, Français à Londres, sc. 6 dans FAÇONNER
Le baron : Votre santé, monsieur ? - Forlis : Assez ferme ; et la tienne ?, Dehors tromp. II, 10 dans FERME
Son souris aussi fin qu'il paraît gracieux, Deh. tromp. I, 1 dans FIN, FINE
L'amour n'est plus qu'un jeu, qu'un simple amusement, Où l'on est convenu de tromper finement, Deh. tromp. III, 1 dans FINEMENT
Céliante : Elle est folle à l'excès. - Lisette : On plaît par la folie, Deh. tromp. I, 1 dans FOLIE
Au sortir du concert je le mène aux Français, Où j'ai depuis huit jours une loge louée, Deh. tromp. III, 5 dans FRANÇAIS, AISE
Ardents à te promettre, et froids à te servir, Deh. tromp. IV, 2 dans FROID, OIDE
Voici milord Houzey votre frère, c'est du fruit nouveau, Français à Londres, sc. 5 dans FRUIT
Lisimon l'intrigant et Damon le furet, Qui se fourre partout, à l'État très utile, Officier à la cour, espion à la ville, Babill. sc. 4 dans FURET
Ma foi, je cours encor la poste galamment, Impatient, v, 8 dans GALAMMENT
Tu me dispenseras de remplir cet emploi, J'y suis gauche, mon cher, on ne peut davantage, Sage étourdi, II, 3 dans GAUCHE
Quoi que vous en disiez, Aminte est ma parente, Mesdames ; car Aminte est fille de Damon, Gentilhomme servant et petit-fils d'Orgon, Babillard, sc. 9 dans GENTILHOMME
Tu me fais cet aveu d'un air bien glacial, Deh. tromp. II, 10 dans GLACIAL, ALE
Marton, monsieur, Marton, la bourse sur la gorge A voulu me séduire et surprendre ma foi, Sage étourdi, III, 5 dans GORGE
Votre frère entre nous goûte fort cette veuve, Deh. tromp. I, 1 dans GOÛTER
Croyant se mettre à table, il vint (j'en ai bien ri) Une grosse heure après qu'on en était sorti, Babillard, sc. 2 dans GROS, OSSE
À de franches guenons, il fera politesse, Et ne daignera pas l'honorer d'un coup d'oeil, Deh. tromp. I, 1 dans GUENON
Ne soyez plus ami, ne soyez plus amant, Soyez l'homme du jour, et vous serez charmant, Deh. tromp. V, 1 dans HOMME
L'homme du monde est né pour ne tenir à rien, Deh. tromp. I, 6 dans HOMME
Comme je le connais facile à s'emporter, Je mets tout mon plaisir à l'impatienter, Impatient, II, 3 dans IMPATIENTER
Je vous ferai présent la première fois d'un recueil d'imprécations et de serments nouvellement inventés par un capitaine de dragons, Français à Londres. sc. 15 dans IMPRÉCATION
Et qui n'a pour tout bien qu'un grand fonds d'impudence, Impatient, III, 3 dans IMPUDENCE
Le bonheur est son but, le plaisir son système, Et dans l'indépendance il met le bien suprême, Sage étourdi, I, 1 dans INDÉPENDANCE
Il va par son babil indisposer Céphise, Babillard, sc. 9 dans INDISPOSER
Léandre : Mais sans vous interrompre. - Céphise : Encore ! il m'interrompt, Babillard, sc. 9 dans INTERROMPRE
Dis, ne rougis-tu point d'être un grand inutile, Et de grossir l'essaim des oisifs de la ville ?, Sage étourdi, II, 3 dans INUTILE
Il joue d'une main avec son jabot, et se caresse de l'autre, Français à Londres, sc. 15 dans JABOT
La jalousie, Éraste, est le sel de l'amour, Sage étourdi, III, 6 dans JALOUSIE
Entre-t-il quelque part, il se précipite dans un fauteuil une jambe sur l'autre, Français à Londres, sc. 15 dans JAMBE
À faire des noeuds, à tourner votre rouet pour tout amusement, et à jouer de l'éventail pour toute conversation, Français à Londres, sc. 5 dans JOUER
Comment donc ? vous jouez la passion au mieux, Sage étourdi, II, 5 dans JOUER
Eh ! qui donc êtes-vous, pour jouter contre lui ?, Dehors tromp. III, 5 dans JOUTER
Je jure très joliment, et personne ne prononce mieux que moi un ventrebleu, un diable m'emporte, un la peste m'étouffe, Franç. à Londres, sc. 15 dans JURER
Mais levez donc les yeux quand je vous interroge, Deh. tromp. II, 4 dans LEVER
Cet homme, qui paraît si liant dans le monde, Chez lui quitte le masque, Deh. tromp. I, 1 dans LIANT, ANTE
Il fuit jusques au noeud d'une sotte amitié ; Il est toujours liant et n'est jamais lié, ib. I, 6 dans LIANT, ANTE
Il accorde d'un mot les partis opposés ; Quel liant dans l'esprit et dans le caractère !, Deh. tromp. I, 6 dans LIANT, ANTE
Le jour ne luit que tard dans leur appartement [de certaines dames] ; Souvent le soir arrive et les surprend couchées, Impatient, I, 1 dans LUIRE
Les airs sont distingués des manières et les manières des façons ; on a des manières, on fait des façons, on se donne des airs, Français à Londres, sc. 14 dans MANIÈRE
Petit maître manqué, ridicule pagode, Impatient, III, 3 dans MANQUÉ, ÉE
Et vais lui demander certain livre nouveau, Qu'on dit bon, car il est vendu sous le manteau, Deh. tromp. V, 3 dans MANTEAU
Faire l'après-midi mille dépenses folles, En deux médiateurs perdre huit cent pistoles, Deh. tromp. II, 10 dans MÉDIATEUR, TRICE
Le Forlis par bonheur fait la méridienne, Deh. tromp. III, 1 dans MÉRIDIEN, IENNE
Non, baron, je connais assez mon Londres, quoique je n'y sois que depuis trois semaines, Français à Lond. I, 1 dans MON ou MA ou MES
Vous avez là un diamant qui me paraît beau et merveilleusement bien monté, Français à Londres, SC. 16 dans MONTÉ, ÉE
Allez, monsieur, vous vous moquez des gens, Français à Londres, 16 dans MOQUER (SE)
Moi, je leur soutiens qu'un homme qui n'a pas l'air que nous avons en France, est un homme qui fait tout de mauvaise grâce, qui ne sait ni marcher, ni s'asseoir, ni se lever, ni tousser, ni cracher, ni éternuer, ni se moucher ; qu'il est par conséquent un homme sans manières, Français à Lond. sc. 1 dans MOUCHER
M. de Forlis : Promets-moi.... - Le baron : Que je meure Si j'y manque, monsieur, Deh. tromp. IV, 2 dans MOURIR
On n'est pas maître enfin d'un premier mouvement, Impatient, V, 1 dans MOUVEMENT
Que son regard est noir ! rangeons-nous vers la porte, Impatient, II, 9 dans NOIR, OIRE
Tout est déjà commandé pour cela ; il faut que tu sois des nôtres, et Finette aussi, le Français à Londres, 6 dans NOTRE
Si votre amour l'emporte, adieu, plus d'amitié, D'estime ni d'égard pour un homme noyé, Deh. tromp. V, 3 dans NOYÉ, ÉE
Oh ! vous parlez si bien que je suis tout oreille, Babillard, sc. 9 dans OREILLE
Moi, je ne copie personne, madame, je me pique d'être original, Français à Londres, SC. 12 dans ORIGINAL, ALE
Je suis sémillant, je badine, je folâtre, je papillonne, je voltige de l'une à l'autre, je les amuse toutes, Français à Lond. sc. 6 dans PAPILLONNER
Il fut voir le matin Doris grande parleuse, Puis Mélite survint, autre insigne causeuse, Babillard, sc. 2 dans PARLEUR, EUSE
J'orthographie.... Et peins trop mal, monsieur.... jamais je n'oserai, Deh. tromp. IV, 7 dans PEINDRE
On me pendrait plutôt, Je suis trop partisan de la douce paresse, Sage étourdi, III, 3 dans PENDRE
Impuissant à percer une telle cohue, Impatient, III, 4 dans PERCER
À peine était-il jour que mon maître est venu M'arracher de mon lit, criant comme un perdu, Impatient, I, 2 dans PERDU, UE
Je vois que la petite est fille à sentiment, Deh. tromp. v, 2 dans PETIT, ITE
Qui, pilier de café, misérable joueur, Sous de minces habits veut trancher du seigneur, Impatient, III, 3 dans PILIER
S'il fallait opter, j'aimerais cent fois mieux faire une impertinence avec grâce, qu'une politesse avec platitude, Français à Lond. SC. 15 dans PLATITUDE
Au lieu de passer les trois quarts de la vie dans un café à politiquer et à lire des chiffons de gazettes, ils feraient mieux de voir bonne compagnie chez eux, Français à Londres, sc. 1 dans POLITIQUER
Ah ! déjà trop longtemps je me suis possédé, Il me vient dans les doigts une pressante envie...., Impatient, II, 7 dans POSSÉDER
Car notre homme est parti sans m'avoir écouté, Et n'étant seulement poudré que d'un côté, Impatient, III, 2 dans POUDRÉ, ÉE
Trois semaines, milord ! ah ! c'est pour en mourir, Époux par superch. II, 12 dans POUR
Ah ! vous m'allez pousser un argument, Français à Lond. sc. 16 dans POUSSER
Comment donc ! est-ce ainsi que l'on se fait attendre ? Moi-même il faut chez vous que je vienne vous prendre, Deh. tromp. III, 5 dans PRENDRE
C'est ainsi que les hommes se préviennent les uns contre les autres sans se connaître, Français à Lond. sc. 19 dans PRÉVENIR
Touchez-là : c'est me prier d'une partie de plaisir, Franç. à Londres, sc. 10 dans PRIER
Adieu, madame, vous êtes plus punie que moi ; vous m'aimez et je pars, Français à Lond. SC. 24 dans PUNI, IE
Bonjour, mon frère ; tu te rends bien rare depuis quelque temps, Franc. à Lond. sc. 6 dans RARE
Ce qu'a fait l'amitié, l'amour le ratifie, Époux par superch. II, sc. dern. dans RATIFIER
Il ne veut point conclure et s'obstine à remettre, Impatient, IV, 9 dans REMETTRE
Une jeune beauté, Que j'ai vue au couvent, dont la grâce ingénue Frappe au premier abord, intéresse et remue, Deh. tromp. I, 7 dans REMUER
La comtesse est là-bas qui lui sert de renfort ; Le moyen qu'il résiste à leur commun effort ?, Deh. tromp. IV, 12 dans RENFORT
Un moraliste, un rêve-creux, Français à Lond. sc. 16 dans RÊVE-CREUX
Avec mesure et poids il faut qu'on examine : Voyons et revoyons, Impatient, II, 7 dans REVOIR
Tous ces aimables riens qu'on nomme amusement, Deh. tromp. II, 10 dans RIEN
Je le dis à regret ; excusez-moi, mesdames, De vous fâcher en rien...., Babillard, SC. 4 dans RIEN
Un seul particulier, dans un après-midi, Perd des sommes d'argent qui forment des rivières, Et feraient subsister dix familles entières, Deh. tromp. IV, 1 dans RIVIÈRE
À deux postes d'ici ma chaise s'est rompue, Impatient, II, 5 dans ROMPRE
Avec toi, Dieu me damne, et cette bourse ronde, Pour te plaire, dit-il, j'irais au bout du monde, Impatient, V, 2 dans ROND, ONDE
Les vrais gentilshommes ce sont les honnêtes gens, il n'y a que le vice de roturier, Français à Lond. 8 dans ROTURIER, IÈRE
Poussant trop à la roue il peut tout renverser, Impatient, IV, 11 dans ROUE
Vous savez, ou vous ne savez pas Qu'autrefois ce monsieur que Léandre l'on nomme, Lui fit certain billet d'une certaine somme, Impatient, I, 2 dans SAVOIR
Vous savez vivre, vous sentez votre bien, et vous avez l'air français, Français à Lond. sc. 14 dans SENTIR
Voilà un visage qui donne sûrement de la tablature à la dame du logis, Franç. à Londres, sc. 16 dans TABLATURE
Il se fait déjà tard, et partons au plutôt, Deh. tromp. III, 3 dans TARD
Je suis encor de mise et n'ai pas fait mon temps, Impatient, III, 7 dans TEMPS
Je te prends sur le temps ; Pour rendre à mon égard ta conduite louable, Emploie en ma faveur le crédit favorable, Deh. tromp. II, 10 dans TEMPS
Le moyen de tenir à ces répliques-là ?, Deh. tromp. II, 4 dans TENIR
De là je vins tomber au faubourg Saint-Germain, Babillard, sc. 3 dans TOMBER
Fi donc, monsieur, ce sont des serments usés qui traînent partout, Français à Lond. sc. 15 dans TRAÎNER
Tu la gênes ; tu es ici de trop, Franç. à Lond. sc. 2 dans TROP
Sans la sage police qui règne dans Londres, tu te serais déjà fait vingt affaires pour une, Français à Lond. 1 dans UN, UNE
L'esprit ne vient qu'en France ; c'est pour ainsi dire son terroir ; et nous en fournissons tous les autres peuples de l'Europe, Franç. à Lond. sc. 16 dans VENIR
Je suis plus vert, morbleu, qu'un homme de vingt ans, Impatient, III, 7 Je ne me crois pas vieux, et je suis vert encore, PICARD, Provinc. à Paris, II, 4 dans VERT, ERTE
C'est me faire une aimable et douce violence, Deh. tromp. I, 6 dans VIOLENCE
Quel état violent ! ô ciel ! que dois-je faire ?, Deh. tromp. II, 1 dans VIOLENT, ENTE
Ce violon fameux que nous devons entendre, Deh. tromp. III, 5 dans VIOLON
Aller d'abord montrer aux yeux de tout Paris La dorure et l'éclat d'un nouveau vis-à-vis, Deh. tromp. II, 10 dans VIS-À-VIS
Qui ne vit que pour soi n'est pas digne de vivre, Sage étourdi, II, 3 dans VIVRE
Tu es un gentilhomme français si zélé pour la politesse de ton pays, que tu es venu exprès à Londres pour l'y enseigner publiquement, et pour apprendre à vivre à toute l'Angleterre, Français à Lond. I dans VIVRE
Ne voilà-t-il pas mon homme d'esprit qu'un rien distrait, qu'une niaiserie occupe, tandis qu'on agite une question sérieuse ?, Franç. à Londr. 16 dans VOILÀ
Si vous avez du coeur, nous nous verrons hors de la ville, Franç. à Lond. sc. 17 dans VOIR
L'esprit ne fait que voltiger sur les matières, il n'en prend que la fleur, Franç. à Lond. 16 dans VOLTIGER
Sa volubilité, qui n'a point de pareille, Est un torrent qui part et ravage l'oreille, Babillard, sc. IV dans VOLUBILITÉ