BLANCHARD

Citations

Regardons ces coqs et ces poules de la race dite cochinchinoise ; bêtes disgracieuses, recherchées parce qu'elles sont de forte taille ; elles ne peuvent plus du tout voler, les pattes sont affreusement massives et les ailes raccourcies, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1874, p. 858 dans COCHINCHINOIS, OISE
Les indigènes [de Madagascar], qui font de deux à quatre éducations par année, surveillent l'accouplement des papillons, la ponte et l'éclosion des jeunes chenilles [vers à soie] qu'aussitôt la naissance ils transportent...., Acad. des sc. Comptes rendus t. LVI, p. 621 dans ÉDUCATION
Tandis que plusieurs ont pensé que l'hybridation ne pouvait donner naissance à des formes permanentes, quelques-uns ont admis qu'un hybride, agissant par son pollen sur son propre pistil, peut produire des plantes qui lui ressemblent par tous les caractères essentiels pendant une série peut-être indéfinie de générations, Acad. des sc. Comptes rendus, p. LV, p. 954 dans HYBRIDATION
Des coléoptères agiles de la famille des staphylins, dont les élytres laissent à découvert l'extrémité postérieure du corps, habitent les fourmilières, ce sont les loméchuses, Rev. des Deux-Mondes, 15 oct. 1875 dans LOMÉCHUSE
Selon l'avantage ou le désagrément survenu, les fourmis de visite, comme on les appelle, sont louées ou maudites ; l'oecodome à grosse tête (oecodoma cephalotes), la visiteuse ordinaire, abonde au Brésil, Rev. Deux-Mond. 15 oct. 1875, p. 806 dans OECODOME
L'action spéciale des cellules de la racine n'a qu'à faire passer [la glycose] à l'état de sucre de canne ou saccharose, Journ. offic. 23 déc. 1875, p. 10687, 2e col. dans SACCHAROSE