Benoît de Sainte-Maure

Citations

Les biais qu'on doit prendre à terminer vos voeux, l'Étourdi, IV, 1 dans À
Pensez-vous.... Et quand nous nous mettons quelque chose à la tête, Que l'homme le plus fin ne soit pas une bête ?, Éc. des M. I, 2 dans À
Et je le donnerais à bien d'autres qu'à moi De se voir sans chagrin au point où je me voi, Sgan. 16 dans À
Voilà un homme qui veut parler à vous, Mal. imag. II, 2 dans À
Essayez un peu, par plaisir, à m'envoyer des ambassades, à m'écrire secrètement de petits billets doux, à épier les moments que mon mari n'y sera pas, G. Dand. I, 6 dans À
Manquez un peu, manquez à le bien recevoir, Sgan. I dans À
Depuis assez longtemps je tâche à le comprendre, ib. III, 1 dans À
.... à l'orgueil de ce traître, De mes ressentiments je n'ai pas été maître, Tart. V, 3 dans À
Je n'en serai point cru à mon serment, et l'on dira que je rêve, G. Dand. II, 8 dans À
À mon serment l'on peut m'en croire, Amph. II, 1 dans À
Cette déclaration est suivie d'un prompt courroux qui paraît à notre rougeur, Préc. 5 dans À
Et que deviendra lors cette publique estime, Qui te vante partout pour un fourbe sublime, Et que tu t'es acquise en tant d'occasions à ne t'être jamais vu court d'inventions ?, l'Étourdi, III, 1 dans À
L'allégresse du coeur s'augmente à la répandre, Écol. des F. IV, 6 dans À
La curiosité qui vous presse est bien forte, Ma mie, à nous venir écouter de la sorte, Tart. II, 2 dans À
Il faut avec vigueur ranger les jeunes gens, Et nous faisons contre eux à leur être indulgents, Éc. des F. V, 7 dans À
À parler franchement, l'Étourdi, I, 9 dans À
À vous dire la vérité, D. Juan, I, 3 dans À
Un voile à couvrir d'autres flammes, Dépit am. I, 1 dans À
Un coeur qui jamais n'a fait la moindre chose à mériter l'affront où ton mépris l'expose, Sgan. 16 dans À
La couronne n'a rien à me rendre content, D. Garc. V, 5 dans À
Cherchons une maison à vous mettre en repos, l'Étourdi, V, 3 dans À
Je me sens un coeur à aimer toute la terre, D. Juan, I, 2 dans À
Je n'ai point un courroux à l'exhaler en paroles vaines, ib. I, 3 dans À
Si je te disais le nom de toutes celles qu'il a épousées en divers lieux, ce serait un chapitre à durer jusqu'au soir, ib. I, 1 dans À
Sous quel astre ton maître a-t-il reçu le jour ? Sous un astre à jamais ne changer son amour, l'Étourdi, I, 4 dans À
C'est bien à vous, infâme que vous êtes, à vouloir faire l'homme d'importance, Préc. 14 dans À
Si c'était une paysanne, vous auriez maintenant toutes vos coudées franches à vous en faire la justice à bons coups de bâton, G. Dand. I, 3 dans À
Et ne vous laissez pas séduire à vos bontés, Femmes sav. V, 2 dans À
Et que j'aurais cette faiblesse d'âme De me laisser mener par le nez à ma femme, ib. V, 2 dans À
Écoutez si vous trouvez l'air à votre goût, Préc. 10 dans À
Que de son cuisinier il s'est fait un mérite, Et que c'est à sa table à qui l'on rend visite, Misanth. II, 5 dans À
On sait bien que Célie A causé des désirs à Léandre et Lélie, l'Étourdi, V, 3 dans À
Comme si j'étais femme à violer la foi que j'ai donnée à mon mari et m'éloigner jamais de la vertu, G. Dand. II, 10 dans À
On pourra encore supprimer à, du moins en poésie, quand la phrase est longue, comme ici : Pour de l'esprit, j'en ai, sans doute, et du bon goût à juger sans étude et raisonner de tout, à faire aux nouveautés, dont je suis idolâtre, Figure de savant sur les bancs d'un théâtre, Y décider en chef et faire du fracas à tous les bons endroits qui méritent des ah !, Misanth. III, 1 dans À
Tu laisses aller tes affaires à l'abandon, Mal. imag. 1er interm. dans ABANDON
J'aime fort la beauté qui n'est pas profanée, Et ne veux pas brûler pour une abandonnée, l'Étourdi, III, 3 dans ABANDONNÉ, ÉE
Dans l'abandonnement où je me suis trouvée, Scapin, III, 9 dans ABANDONNEMENT
Un nombre de mots.... Que mutuellement nous nous abandonnons, Femmes sav. III, 2 dans ABANDONNER
J'avais fait serment d'abandonner plutôt la vie que de me résoudre à perdre cette liberté, Prin. d'Él. IV, 1 dans ABANDONNER
Non, non, à trop de paix mon âme s'abandonne, Sgan. 8 dans ABANDONNER
Aussi n'aurais-je pas Abandonné mon coeur à suivre ses appas, Ec. des Mar. II, 9 dans ABANDONNER
Sauvez-moi du tourment d'être à ce que j'abhorre, Tart. IV, 3 dans ABHORRER
Cette idée est capable de me réduire aux abois, 1er interm. de la Princ. dans ABOI
Ah ! quel abominable maître me vois-je obligé de servir, Festin de Pierre, I, 14 dans ABOMINABLE
Voilà, je vous l'avoue, un homme abominable, Tart. IV, 6 dans ABOMINABLE
Mon abord en ces lieux, Sgan. 22 dans ABORD
Mais enfin cet abord ne permet plus de douter, D. J. I, 3 dans ABORD
Aux traits dont à l'abord vous savez les frapper, L'Étourdi, V, 13 dans ABORD
Nous autres grands médecins, nous connaissons d'abord les choses, Méd. malgré lui, II, 6 dans ABORD
Ces répétitions ne sont que superflues ; Dès l'abord mon esprit a compris tout le fait, l'Étour. IV, 1 dans ABORD
Dans l'abord agissons doucement, D. Garc. II, 1 dans ABORD
Elle m'a dans l'abord servi de bonne sorte, Éc. des f. II, 4 dans ABORD
Je n'en ai point douté, d'abord que je l'ai vue, Éc. des f. v, 9 dans ABORD
Si vous l'abordez, demeurez avec elle le moins de temps qu'il vous sera possible, Pr. d'Él. III, 2 dans ABORDER
Je voulais en secret vous aboucher tous deux, l'Étourdi, IV, 1 dans ABOUCHER
L'on doit l'aboucher avec vous, l'Av. II, 1 dans ABOUCHER
Nous avons de tous côtés des gens qui aboient après nous, Scap. I, 7 dans ABOYER
C'est faire en abrégé votre panégyrique, l'Étourdi, II, 14 dans ABRÉGÉ
C'est donc ainsi qu'absent vous m'avez obéi, Éc. des f. II, 2 dans ABSENT, ENTE
Et qu'un rival absent de vos divins appas, D. Garcie, I, 3 dans ABSENT, ENTE
Je veux être maître absolu, Préc. 5 dans ABSOLU, UE
Vous le prenez là d'un ton bien absolu, F. sav. V, 3 dans ABSOLU, UE
C'est elle qui gouverne, et d'un ton absolu Elle dicte pour loi ce qu'elle a résolu, ib. I, 3 dans ABSOLU, UE
Dites absolument que je ne suis qu'un sot, l'Étourdi, II, 1 dans ABSOLUMENT
Moi, j'aurais l'âme assez méchante pour abuser une personne comme vous !, D. J. II, 2 dans ABUSER
Mais tu t'abuseras, l'Étourdi, I, 10 dans ABUSER
Je veux établir chez vous une académie de beaux esprits, Préc. Rid. 10 dans ACADÉMIE
Il me fermera tout accès auprès d'elle, Sic. 5 dans ACCÈS
Et tout ce qu'elle a pu, dans un tel accessoire, C'est de me renfermer dans une grande armoire, Éc. des Femmes, IV, 6 dans ACCESSOIRE
Adoucissons, lénifions et accoisons l'aigreur de ses esprits, Pourceaugnac, acte I, sc. 2 dans ACCOISER
J'ai découvert sous main qu'elles ne sont pas fort accommodées, l'Av. I, 2 dans ACCOMMODÉ, ÉE
Le seigneur Anselme est.... un gentilhomme qui est noble, doux, posé, sage et fort accommodé, ib. I, 7 dans ACCOMMODÉ, ÉE
Faisons ici votre accommodement, l'Amour méd. III, 1 dans ACCOMMODEMENT
Le ciel défend, de vrai, certains contentements ; Mais on trouve avec lui des accommodements, Tart. IV, 5 dans ACCOMMODEMENT
L'idée Que j'ai sur le papier en prose accommodée, Femmes sav. III, 2 dans ACCOMMODER
Est-ce qu'on n'en voit pas de toutes les espèces Qui sont accommodés chez eux de toutes pièces ?, Éc. des Femmes, I, 1 dans ACCOMMODER
On ne saurait aller nulle part où l'on ne vous entende accommoder de toutes pièces, l'Av. III, 5 dans ACCOMMODER
Il me prend des tentations d'accommoder tout son visage à la compote, G. D. II, 4 dans ACCOMMODER
Tout est accommodé, l'Étour. V, 7 dans ACCOMMODER
Vous voilà tous pourvus ; n'est-il point quelque fille Qui pût accommoder le pauvre Mascarille ?, l'Étour. V, 16 dans ACCOMMODER
Il faut que l'air soit accommodé aux paroles, B. G. I, 2 dans ACCOMMODER
Ma fille a de la complaisance, et vous verrez qu'elle s'accommodera entièrement de vous, Mar. forcé, 14 dans ACCOMMODER
Cela est fort agréable et fort divertissant, et je m'en accommoderais assez, Fest. de Pierre, I, 2 dans ACCOMMODER
Le moyen, mon oncle, qu'une fille un peu raisonnable se pût accommoder de leur personne ?, Les Préc. rid. 5 dans ACCOMMODER
Vous ne serez pas de ces maris incommodes, qui veulent que leurs femmes vivent comme des loups-garous ; je vous avoue que je ne m'accommoderais pas de cela et que la solitude me désespère, Mar. forcé, 4 dans ACCOMMODER
Je voudrais vous prier de les voir [ces esclaves] et de les entendre pour les acheter, s'ils vous plaisent, ou pour leur enseigner quelqu'un de vos amis qui voulût s'en accommoder, le Sicil. 8 dans ACCOMMODER
Courage, mon garçon ! Tout heur nous accompagne, l'Étour. III, 5 dans ACCOMPAGNER
Doit-elle se mettre en peine, pourvu que j'accomplisse ma promesse ?, D. Juan. II, 5 dans ACCOMPLIR
Qu'aux pressantes clartés de ce que je puis être, Lui-même soit d'accord du sang qui m'a fait naître, Amph. III, 5 dans ACCORD
Autant qu'il est d'accord de vous avoir aimée, Amph. II, 6 dans ACCORD
Je vais appeler mon père pour lui dire que tout est d'accord, Le Mar. forcé, 16 dans ACCORD
Pour demeurer d'accord de sa capacité, Méd. m. lui, I, 5 dans ACCORD
On doit demeurer d'accord que les Français ont quelque chose en eux de poli, de galant, que n'ont point les autres nations, Sic. 14 dans ACCORD
Je demeure d'accord que je trouve bien mieux mon compte avec l'un qu'avec l'autre, Pr. d'El. II, 2e interm. dans ACCORD
Une grâce dont il faut que vous demeuriez d'accord, Les Préc. 5 dans ACCORD
Mettez-nous d'accord, monsieur, Festin de pierre, II, 5 dans ACCORD
Aussi n'est-ce que par là que je vous veux mettre d'accord, ib. dans ACCORD
Argatiphontidas ne va point aux accords [à l'arrangement des affaires d'honneur], Amph. III, 8 dans ACCORD
Je vous dis que vous ne caressiez point nos accordées, Le Festin de pierre, II, 3 dans ACCORDÉ
Plutôt que d'accorder qu'il faille dire la forme d'un chapeau, j'accorderais que...., le Mar. forcé, 6 dans ACCORDER
Sa demande s'accorde à mon désir, Mis. V, 2 dans ACCORDER
Que votre esprit accouche enfin de ce que.... Le sort de ce sonnet a droit de vous toucher ; Car c'est dans votre cour que j'en viens d'accoucher, F. sav. III, 1 dans ACCOUCHER
Il trouve moyen de nous apaiser, de nous accoutumer insensiblement au discours de sa passion, Préc. Rid. 5 dans ACCOUTUMER
Allez, monsieur, on voit bien que vous n'avez pas accoutumé de parler à des visages, Mal. im. III, 6 dans ACCOUTUMER
Mais aux hommes par trop vous êtes accrochées, Amph. II, 5 dans ACCROCHÉ, ÉE
J'aurais assez d'audace pour faire accroire à votre père que...., l'Avare, II, 4, 1 dans ACCROIRE
Lui faire tout le meilleur accueil qu'il vous sera possible, l'Av. III, 5 dans ACCUEIL
Pour vous justifier du crime dont ma raison vous accusait...., Fest. de Pierre, I, 3 dans ACCUSER
Tu pouvais, pour toi, m'accuser de froideur, l'Étour. I, 6 dans ACCUSER
Il l'avait accusé de discours médisants, ib. III, 5 dans ACCUSER
La renommée accuse juste en contant ce que vous valez, Préc. 10 dans ACCUSER
Je m'accuse, moi-même, d'en avoir trop entendu, Festin de pierre, I, 3 dans ACCUSER
Ton extrême rigueur S'acharne sur mon coeur, Princ. d'Él. III, 3e interm. 2 dans ACHARNER
La joie où vous m'acheminez...., le Dép. V, 5 dans ACHEMINER
Les choses s'acheminent où nous voulons, Pourc. III, 1 dans ACHEMINER
Dans le dessein que vous avez d'avoir un portrait achevé de la personne que vous aimez, Sic. 2 dans ACHEVÉ, ÉE
Elles sont achevées, Préc. 5 dans ACHEVÉ, ÉE
Le petit voyage qu'elle a fait l'a ramenée plus achevée qu'elle n'était, Comtesse, 1 dans ACHEVÉ, ÉE
Arrêtez, n'achevez pas ce souhait étrange, Princ. d'Élide, II, 1 dans ACHEVER
Mon Dieu, qu'à tes appas je suis acoquiné !, Dép. amour. IV, 4 dans ACOQUINÉ, ÉE
Et je crois tout de bon que nous les verrions [les femmes] nous courir, sans tous ces respects et ces soumissions où les hommes les acoquinent, Princ. d'Él. III, 3 dans ACOQUINER
C'était le vrai moyen d'acquérir sa tendresse, l'Étourdi, IV, 1 dans ACQUÉRIR
Je viens de la trouver tout à fait adorable ; Et je suis en suspens si, pour me l'acquérir, Aux extrêmes moyens je ne dois point courir, l'Étourdi, III, 2 dans ACQUÉRIR
Si je dois à ce prix vous acquitter ma dette, l'Étourdi, V, 9 dans ACQUITTER
Je m'acquitte par là de ce que je vous dois, l'Étour. V, 16 dans ACQUITTER
Je lui ai une obligation dont il faut que je m'acquitte avant toutes choses, le Fest. de P. III, 6 dans ACQUITTER
À m'acquitter vers toi d'une telle promesse, le Dép. I, 2 dans ACQUITTER
Adieu vous dis, il ne faut plus compter sur.... Mais si dorénavant votre imprudence éclate, Adieu vous dis, mes soins, pour l'espoir qui vous flatte, l'Étour. II, 1 dans ADIEU
Adieu notre braverie !, Préc. 16 dans ADIEU
En vous le produisant, je ne crains pas le blâme D'avoir admis chez vous un profane, madame, Femmes sav. III, 5 dans ADMETTRE
Ce que je trouve admirable, c'est qu'un homme qui s'est passé durant la vie d'une assez simple demeure, en veuille avoir une si magnifique pour quand il n'en a plus que faire, Fest. de P. III, 7 dans ADMIRABLE
Ces deux adverbes joints font admirablement, Femmes sav. III, 2 dans ADMIRABLEMENT
J'admire comme le ciel a pu former deux âmes aussi semblables en tout que les nôtres, Pr. d'Él. IV, 1 dans ADMIRER
J'admire de le voir au point où le voilà, Éc. des F. I, 6 dans ADMIRER
Et j'admire de voir cette lettre ajustée Avec le sens des mots et la pierre jetée, ib. III, 4 dans ADMIRER
J'admire ma simplicité et la faiblesse de mon coeur, Fest. de Pierre, I, 3 dans ADMIRER
Dans les bouts-rimés, je vous trouve adorable, Femmes sav. III, 5 dans ADORABLE
Comme vous êtes accoutumée à ne recevoir jamais que des hommages et des adorations de tout le monde, Princ. d'Él. II, 5 dans ADORATION
Voyons d'un esprit adouci Comment vous vous prendrez à soutenir ceci, Mis. V, 4 dans ADOUCI, IE
Ô vous, admirables personnes, qui, par la douceur de vos chants, avez l'art d'adoucir les plus fâcheuses inquiétudes...., Prince d'Él. IV, interm. sc. 1 dans ADOUCIR
Enfin, j'ai vu le monde et j'en sais les finesses ; Il faudra que mon homme ait de grandes adresses, Si message ou poulet de sa part peut entrer, Éc. des F. IV, 5 dans ADRESSE
Il ne m'a pas trouvée assez bien faite pour m'adresser ses voeux, Princ. d'Élide, V, 2 dans ADRESSER
Mon esprit, il est vrai, trouve une étrange voie Pour adresser mes voeux au comble de leur joie, l'Étour. IV, 2 dans ADRESSER
Où s'adressent tes pas ?, Amph. I dans ADRESSER
D'abord j'appréhendais que cette ardeur secrète Ne fût du noir esprit une surprise adroite, Tart. III, 3 dans ADROIT, OITE
Ce choix était mieux votre affaire, Mis. I, 1 dans AFFAIRE
Le chat fut trois jours sans manger et sans pouvoir remuer ni pied ni patte ; mais il est bien heureux qu'il n'y a point de chats médecins ; car ses affaires étaient faites, et ils n'auraient pas manqué de le purger et de le saigner, l'Amour méd. II, 1 dans AFFAIRE
Point d'affaire, marquis, Fâch. III, 4 dans AFFAIRE
J'ai beau lui faire signe et montrer que c'est ruse ; Point d'affaire, il poursuit sa pointe jusqu'au bout, l'Étour. III, 5 dans AFFAIRE
Nous sommes mal, monsieur, dans nos affaires, Mis. IV, 4 dans AFFAIRE
Un valet conseiller y fait mal ses affaires [ne gagne rien de bon], l'Étour. I, 2 dans AFFAIRE
Si je savais chanter, J'en ferais bien mieux mes affaires, la Princ. d'Él. II, Interm. dans AFFAIRE
Voulez-vous qu'avec lui je me fasse une affaire ?, Mis. II, 3 dans AFFAIRE
Pourquoi chercher à lui faire des affaires [des ennemis] ?, Impr. 3 dans AFFAIRE
Voici bien des affaires, l'Étour. I, 2 dans AFFAIRE
Vénus, Saturne et Mars, dont je n'ai point affaire, F. sav. II, 7 dans AFFAIRE
Un pouvoir dont le malheureux, Madame, n'aura plus affaire, Psych. I, 3 dans AFFAIRE
Qu'avions-nous affaire de vie, Si nous ne pouvions être à vous ?, ib. V, 2 dans AFFAIRE
J'ai bien affaire de lui, je me soucie bien de lui ! J'ai bien affaire de tout cela ! Leur savoir à la France est beaucoup nécessaire, Et des livres qu'ils font la cour a bien affaire !, F. sav. IV, 3 dans AFFAIRE
L'homme à qui nous avons affaire n'est pas des plus fins de ce monde, l'Am. méd. III, 3 dans AFFAIRE
Il n'a pas affaire à un sot, et vous savez des rubriques qu'il ne sait pas, Méd. m. lui, III, 7 dans AFFAIRE
Quiconque rira aura affaire à moi, Pourc. IV, 1 dans AFFAIRE
Notre malade est attaqué, affecté, possédé de cette sorte de folie, Pourc. I, 11 dans AFFECTÉ, ÉE
Diane même, dont vous affectez tant l'exemple, n'a pas rougi de pousser des soupirs d'amour, Princ. d'Él. II, 1 dans AFFECTER
Vous buviez sur son reste et montriez d'affecter Le côté qu'à sa bouche elle avait su porter, L'Étour. IV, 5 dans AFFECTER
Je n'ai jamais aimé que vous, et jamais je n'aimerai que vous. C'est vous, madame, qui m'avez enlevé cette qualité d'insensible que j'avais toujours affectée, Pr. d'Él. V, 2 dans AFFECTER
Je serai fort ravi qu'on ne vous trouve point si belle, et vous m'obligerez de n'affecter point tant de le paraître à d'autres yeux, Sicil. 7 dans AFFECTER
Vous avez le caquet bien affilé, pour une paysanne, Bourg. Gent. III, 3 dans AFFILÉ, ÉE
Vous ne sauriez croire comme elle est affolée de ce Léandre, Méd. m. lui, III, 7 dans AFFOLÉ, ÉE
Chut ! je veux à vos yeux leur en faire l'affront, l'Étour. III, 10 dans AFFRONT
Courons donc le chercher, ce pendard qui m'affronte, Sgan. 17 dans AFFRONTER
Si j'y retombe plus, je veux bien qu'on m'affronte, Éc. des f. II, 6 dans AFFRONTER
Ah ! vous me faites tort ! s'il faut qu'on vous affronte, Croyez qu'il m'a trompé le premier à ce conte, l'Étour. IV, 7 dans AFFRONTER
Un coeur ne pèse rien, alors que l'on l'affronte, Dép. am. II, 4 dans AFFRONTER
Que prétend-il que vous fassiez ? n'êtes-vous pas en âge d'être mariée ?, L'Am. méd. I, 4 dans AGE
Il [l'amour] rend agile à tout l'âme la plus pesante, Éc. des f. III, 4 dans AGILE
Mais songe à bien agir pour moi, l'Étour. I, 10 dans AGIR
Ô ciel ! puisqu'il s'agit de mort, fais-moi la grâce de n'être point pris pour un autre, le Fest. II, 10 dans AGIR
Avant que de passer outre, je voudrais bien agiter au fond cette matière, Le mar. f. 5 dans AGITER
À poursuivre les loups les agnelets s'ébattent, Le Dép. II, 8 dans AGNELET
Et je vous supplierai d'avoir pour agréable Que je me fasse...., Mis. I, 1 dans AGRÉABLE
Agréez, monsieur, que je vous félicite de votre mariage, Mar. f. 12 dans AGRÉER
Mesdames, agréez que je vous présente ce gentilhomme-ci, Préc. rid. 12 dans AGRÉER
Elle a eu le bonheur d'agréer aux augustes personnes, Impr. 3 dans AGRÉER
Les contrastes savants des membres agroupés, Grands, nobles, étendus et bien développés, La gloire du Val de Grâce dans AGROUPÉ, ÉE
De tout temps elle a été aheurtée à cela, Mal. imag. I, 5 dans AHEURTÉ, ÉE
Ahi ! ahi ! ahi ! vous ne m'avez pas dit que les coups en seraient, Préc. 14 dans AHI !
D'un Dieu vous soit en aide alors qu'on éternue, Sganar. 2 dans AIDE
Aïe ! aïe ! à l'aide ! au meurtre ! au secours ! on m'assomme !, L'Étour. II, 9 dans AIDE
Serait-ce quelque chose où je vous puisse aider ?, Méd. malgré lui, I, 5 dans AIDER
Aïe ! aïe ! que je souffre ! Aïe ! aïe ! à l'aide !, l'Étour. II, 9 dans AÏE !
[Il] refusé a lor povreté, Si qu'il n'en a de rien gusté [des mets offerts] ; Abaissement li fust e laiz [ce lui eût été abaissement et honte], II, 10937 dans ABAISSEMENT
Li quatre venz eissent d'abisme, II, 2055 dans ABÎME
Ne ne porreit mis cors soffrir Travail ne peine ne labor ; Kar dès or s'abregent mi jor ; Molt me vois mais afebleiant, II, 8223 dans ABRÉGER
Un sacrefice appareilla à la deesse Diana, à la troiene maniere, Molt simplement et o preiere ; Molt le fist acceptablement En la presence de la gent, Roman de Troie, V. 4273 dans ACCEPTABLEMENT
[Je] vos ai pieça jà descovert Com ceste lasse vie active Si me tout [ôte] la contemplative, II, 12179 dans ACTIF, IVE
Aisi cum nef n'en fu à dire, I arrivent à sauvement, Chr. de Norm. f. 169 dans ADIRER
Ainceis [Guillaume le Conquérant] lor [aux seigneurs anglais] fait dire et semundre Qu'à lui viengent en bonne pais, Senz crieme nule et senz esmais : Eissi's [ainsi les] adoucist e apele, Chronique, t. III, p. 218, V. 37660 dans ADOUCIR
Cist [ceux-ci] les affinitez [voisinages] germaines [de Germanie] E les paluz metodianes Conquistrent, puis...., I, 461 dans AFFINITÉ
Et ne porquant de ç' [malgré ce, malgré cela] alot bien Que bele esteit [une dame] sor tote rien ; Molt fu li solaz agreables, Roman de Troie, V. 28 677 dans AGRÉABLE
[Il] n'atent ne mais sul tens e leu De tolir à chacun son feu [fief] ; Sovent en est aguillonez, E de plusors amonestez, II, 8944 dans AIGUILLONNER
Car or savum bien senz devise Que Deus nos a toz regardez ; Tant nos somes ameillorez, Que reial sumes ; mult vait bien, II, 14971 dans AMÉLIORER
Trop nos i sunt amples les veies [dans le siècle], II, 12193 dans AMPLE
Si faisons aliance estable, E covenant ferme e entier De nos securre [secourir] et entre aidier ; à ce seit nostre ancre fichée, Qui pas ne puisse estre esracée, II, 8969 dans ANCRE
Quant icil anz fu acompliz Qu'Ector fu mors et seveliz, Si vus puet l'en por veir retraire C'onques plus riche anniversaire Ne fu el siecle celebrez, Que li a fet ses parentez, le Roman de Troie, V. 17 457 dans ANNIVERSAIRE
Mais à Roen [il] fu seveliz, Le cors bien aromatizé, En l'iglise del maistre sé [siége], II, 8355 dans AROMATISER
L'orgoil, le pris e la bobance E la très sorfaite arrogance Del siecle tote [il] haï tant...., II, 8062 dans ARROGANCE
[Rou] Qui, od le suen brant perillos, Arose de lur sancs la plaigne, II, 2248 dans ARROSER
Teu (telle) parole unt le duc nonciée, Si cum Deus les out aspirez [inspirés], Chr. de Norm. t. II, p. 185, V. 20744 dans ASPIRER
Ainz que passast la matinée, Orent lur gent tute ordenée, Des or est Paris assegiez, II, 3999 dans ASSIÉGER
Ausi cum cil, ceo m'est avis, Qui vont coillant les bons espis, E ce laissent qui n'a valor, Deivent faire li oeor, II, 12667 dans AUDITEUR
L'aure sueve et quoie, dans RAYNOUARD, Lex. roman, aura. dans AURE
E sevent tuit senz suspeçon Qu'or aveire [se vérifie] l'avision, II, 6513 dans AVÉRER
Certainement est averée En lui tote la profecie, II, 7891 dans AVÉRER
E quant il se fu averti, E la dolor li fu passée Qu'il out sofferte e endurée, Sout [il sut] que ce li fu avenu Pur ceo qu'il aveit contendu La charité as dous ermites, II, 10960 dans AVERTIR
[Un roi] Dulz, charitables e gentils, Juz [juste], avocaz de sainte Eglise, II, 1658 dans AVOCAT
N'a cure plus de lor barate ; La rien dont il plus or se haste, c'est d'eus esloignier et fuir, Chron. de Norm. t. II, p. 65 dans BARATTE
Les barbaquennes [ils] unt saisies, E par force lor genz parties, II, 11858 dans BARBACANE
Unc tant ne voudrent batailler, Qu'or plus ne viengent gaaigner [labourer], II, 7066 dans BATAILLER
Kar vil chose est e honte e laiz, Se de neient nos sosmeton à un neentel bastardon, Chron. de Norm. t. III, p. 8, 31785 dans BATARDEAU
Assez out Rous bel sojorner, Kar mainte bisse et maint sengler Prist, quant lui plout aler chacier, Chron. 1987 dans BICHE
De faire bieus, murs e fossés, Chron. 26711 dans BIEZ
D'or et d'azur, d'inde et de blef I out mainte bele ovre painte, Chron. de Norm. 26077 dans BLEU, BLEUE
L'escu qui plus est blans que neis [neige] o une boucle de fin or Orlé de pierres tuit li bor, Roman de Troie, V. 23378 dans BORD
D'andous les ielz boirnes esteit, Mes point ne li mesaveneit, Roman de Troie, V. 5311 dans BORGNE
Car en la boe et en l'ordure Et en la borbe de luxure L'avomes nos tot prové pris, t. III, p. 514 dans BOURBE
Bon burjon de bone raïz [racine], E de haut pere vaillant fiz, II, 12739 dans BOURGEON
N'i remaint vilain ne buver Ne nul autre home de mester, II, 5099 dans BOUVIER, ÈRE
Od gaveloz, od dardeiaus [ils] S'entrepercent les bueaus, II, 1231 dans BOYAU
S'il aveient talent [désir] de guerre, Dès or en unt toz pleins les braz, II, 8723 dans BRAS
Mais ore oiez que il li brace, Qu'il engigne, qu'il li porchace Sa mort e sa destruction, II, 691 dans BRASSER
Cuidant que brefs seit mult lor vie, dans RAYN. Lexique dans BREF, BRÈVE
Plus que la chievre ne s'apese Des chous bruster, s'ele en a ese, II, 12655 dans BROUTER
Deus vassialx ont appareilliez D'esmeraldes bien entailliez, Toz pleins de basme et d'aloès ; Sor un bufet de gargatès Les ont assis en tel endreit, Que ses deus piez [du corps d'Hector] dedanz teneit, Roman de Troie, V. 16723 dans BUFFET
Qu'ainz perdreit chascon la caboce, S'il en aveit poeir e force, Chron. de Norm. t. II, p. 235, vers 22298 dans CABOCHE
Se vousisse [si je voulais] lor faiz escrire, Trop lunge chose fust à dire ; En treis quaers de parchemin N'en venisse je pas à fin, Chronique, t. III, p. 210, V. 37512 dans CAHIER
L'aveit issi [ainsi] aparilliez, D'arz enchanté e primseignez, E sur lui tant caractes fait, Que jà d'armes n'en fust sanc trait, Chron. I, 709 dans CARACTÈRE
[Ses faits] Resplandissent partot loables, Sor trestoz autres celebrables, Chronique, t. II, p. 369, V. 26128 dans CÉLÉBRABLE
En la sue sale demaine [seigneuriale] Le roi [il] fist servir e honorer E si hautement celebrer...., II, 10126 dans CÉLÉBRER
Icel saintisme baptisteire Qui i est faiz e celebrez, II, 1528 dans CÉLÉBRER
Unc li suens quers ne fu chanjable ; Ce qu'il diseit esteit estable, Chronique, t. II, p. 369, V. 26134 dans CHANGEABLE
N'i ot bretesche ne danjont, Ne tors de marbre granz et lées, Forz, espesses, et bien ovrées, Tot de gros marbre à or listé ; Ne sé home de mere né Qui en ostast un des quarrials, Ne le menor des capitials, Roman de Troie, V. 7648 dans CHAPITEAU
Mult par fu fel, orrible et chien ; Suz [sous] ciel n'out si mal crestien, Chron. t. I, p. 348 dans CHIEN, CHIENNE
Nis [même] la cuoule [le capuchon] e l'estamine En aveit il en une archete [boite] Que desfermout ceste clavete [petite clef], II, 12490 dans CLAVETTE
Les fossez [ils] virent, la cloison Qu'il aveient fait d'environ, II, 3465 dans CLOISON
Sire, fait cil, la concordance Ot [il ouit] de tei e del rei de France, II, 6225 dans CONCORDANCE
E si cuncorde et pais li tiens, E que te faces crestiens, [il veut] Qu'amor ferme seit establie Entre vous dous sans tricherie, II, 6317 dans CONCORDE
Ceo te prie chascun par sei : Concorde nos à nostre rei [fais notre paix], II, 4636 dans CONCORDER
Seiom conjoint et enterin Trestoz nos vivans [pendant toute notre vie] mais senz fin, II, 10665 dans CONJOINDRE
Nos leiz, noz constitutions, dans RAYNOUARD, constitutio. dans CONSTITUTION
Icist [ces clercs], dementres qu'il sunt vif, Sunt apelé contemplatif ; E ceste vie contemplative, Qui contre tuz deliz [plaisirs] estrive [combat]...., II, 11212 dans CONTEMPLATIF, IVE
Honestes ert e continens, E beaus parliers e de bon sens, II, 12761 dans CONTINENT, ENTE
À tenir ai la dreite vie En ordre continueument, Chronique, t, III, p. 299, V. 39824 dans CONTINUELLEMENT
Entre ces contrarietez Qui sunt si grantz, cum vos oez, Cume de freidor et d'arson, I, 185 dans CONTRARIÉTÉ
Humle est sa conversations [manière de vivre] ; Nus [nul] ne done plus larges dons, II, 6191 dans CONVERSATION
Mais li vilains dit plainement : Que qui tot coveite tot pert, t. I, p. 414, V. 9597 dans CONVOITER
Bretaigne [ils] unt tut avironnée, Les mers s'en vont lès les costeres, Chron. I, 1284 dans CÔTIÈRE
Od [avec] gent hardie e corajuse, Fiere e estrange e bataillose, II, 1063 dans COURAGEUX, EUSE
El curs del tens e del termine Qui est, qui vient et qui sera, II, 1023 dans COURS
Cum li fluies [fleuve] remfle suvent E creist pur la mer dusqu'en som Par les curs de la luneison, II, 3022 dans COURS
De tanz crimnes [un archevêque] fu acusez E de tanz lais vizes provez Que la croce ne pout tenir, Chronique des ducs de Normandie, V. 35 109, t. III, p. 116 dans CRIME
Sunt lur ententes totes mises à la terre de lung gastie, Povre, deserte et enermie, Cum coiltivée funt à dreit, Chron. V. 7059 dans CULTIVER
Iloc avoit un segrestein [sacristain] Custode e garde e marrogler [marguillier], Chron. t. II, p. 346, V. 25447 dans CUSTODE
Dunc fu apresté lur mangiers, Si s'i asistrent volentiers ; N'i orent tables n'autres deis Fors la vert herbe e le junc freis, II, 3557 dans DAIS
Gie sé très bien que la deesse M'aïdera, gie n'en dot rien, Roman de Troie, V. 3902 dans DÉESSE
Puis dit : Paris, à moi entent ; Treis deesses vienent à tei, Por lo jugement, d'un otrei, ib. V. 3860 dans DÉESSE
[Un roi] juz [juste], avocaz de sainte eglise, Defendere, garde e justise, II, 1659 dans DÉFENDEUR, ERESSE
Là fors, là ù chet [tombe] li degoz, Girrai [je serai gisant], là ert mis [mon] monumens, Chron. dans RAYNOUARD dans DÉGOUT
Les enseignes à or batues S'en issent des cors degutantes, Descolorées e sanglantes, Chron. II, 9517 dans DÉGOUTTER
Tant que constreinz par maintes feiz De ses contes, de ses feeilz, Qu'en lui ne fust si delaisée Ne si perie sa lignée, Preïst femme, dunt eüst eir...., II, 8858 dans DÉLAISSER
[Il] Li denome del lonc, del lé [en long et en large], Tute la moitié del regné [royaume], Si cum les citez sunt asises, II, 4710 dans DÉNOMMER
Kar entre nos e Franceis toz [elle] Nos ert [sera] liem d'amor e noz [noeud], Sens rompre mais, senz desnoer, II, 6391 dans DÉNOUER
Cest regne [pays] [les Normands] aveient eisillié [ruiné] ; Or de rechef sunt repairié à destruire le remanant, I, V. 1935 dans DERECHEF
La terre [de France] est mais desabitée, E la genz morte e afamée, II, 6109 dans DÉSHABITER
Li venz vanta devers la terre, Qui les nefs tost del port deserre, II, 1067 dans DESSERRER
Pris [ils] unt jor e determinè, Que lor home seient josté, Et lor osz [armée] et lor genz garnie, II, 14492 dans DÉTERMINER
Cil sevent la deite e l'onor Qu'il [Dieu] quiert, qu'il volt que l'om li face, I, V. 204 dans DETTE
Et ce que Deus en apareille, Qui tote sainte ovre conseille, Ne devez desamonester, Ne desvoleir, ne destorber, 11439-42 dans DÉVOULOIR
Mais vostre lige chevalier Serrai ù que jo unques seie, Eisi [ainsi] que riens ne desvoldreie, Que vos pleüst à comander, II, 1972-5 dans DÉVOULOIR
Entr'els difference n'avoit De cors, de forme, fors d'aage, Roman de Troie, V. 5364 dans DIFFÉRENCE
En eus aveit plusors formances, Varietez e dessemblances, II, 1429 dans DISSEMBLANCE
Itant sachez e creez bien, Ne remaindra en Flandres rien, Dangon ne tur ne fortelesce, II, 13391 dans DONJON
Sovent en i a d'enversez Jus ez grans doves des fossez, V. 11864 dans DOUVE
Par force et par vif estoveir M'estot à mun uncle aler ; Nul autre escard n'i sai trover, Chr. de Norm. V. 9281 dans ÉCARTER
En plosors leus ot forteresces, Buens eschaiphals, bones bretesches, Roman de Troie, V. 3003 dans ÉCHAFAUD
Si [il] comanda sor tote rien [sur toute chose] L'enfant à garder par maistrie, Sor lur menbres et sor lor vie, Qu'il n'en chapt ne qu'il ne fuie, II, 13716 dans ÉCHAPPER
Par cel conseil pesme [très mauvais] e oscur Auront esté vers tei parjur, E tes comandemenz despiz ; Or en sunt eschaudez e quiz [cuits] ; Apaie t'ire e asuage [adoucis], II, 8786 dans ÉCHAUDER
D'eschas, de riviere et de chasse, [je] Voil que du tout [il] aprenge et sace [sache], V. 11537 dans ÉCHECS
[Il] vait le duc ferir à bandun Parmi l'escu d'or à liun, Que la lance froisse e esclie, Chr. V. 33666, t. III, p. 64 dans ÉCLIÉ, ÉE
Chartain, Borgoignon e Franceis Virent qu'orent [ce qu'eurent] fait li Daneis, Cum lur lices [retranchements] sunt esforcées De cors [cuirs] des bestes escorchées, II, 5965 dans ÉCORCHER
Autresi fait il faute e force, Qui tient le pié cum qui escorce, 7372 dans ÉCORCHER
Undes reversent et escument [dans une tempête], le Roman de Troie, V. 27569 dans ÉCUMER
Trop te laisses tost abaissier, Femenins e effeminez, Qui nen es mais crienz [craint] ne dotez, II, 7517 dans EFFÉMINER
Or si quident [ils pensent] qu'aion perdue La grant valor qu'avum eüe ; Quident effeminez seiom, Senz pris e senz defension, II, 8584 dans EFFÉMINER
À l'esgard [à la sollicitation] des barons du regne Fu penduz Gautierz et sa femme, Chr. de Norm. 29423 dans ÉGARD
En son plus grant esgarement S'est enbatus, ne sout comment, Fors l'espeisse d'uns granz coudreiz, En une place, en uns erbeiz, Chronique, t. II, p. 342, V. 25 332 dans ÉGAREMENT
Guillaumes en fu eissilliez E de la terre fors chaciez ; Od dol [deuil], od ire e o pesance A la au roi Henri de France ; Son essil, son esgarement Li mostra dolerosement, ib. V. 34 965, t. III, p. 109 dans ÉGAREMENT
Les corages d'esgaiemenz Qui mult nuisent à foles gens, II, 12753 dans ÉGAYEMENT
Normandie pren e saisis, Si t'en essauce et eslargis, II, 13562 dans ÉLARGIR
Par la grace de Jhesu Crist, Qui tut le bien qu'as t'eslargit...., II, 6555 dans ÉLARGIR
E des autres [prisonniers] si granz plentez, Que del tierz u de la meitié Fussent il assez enpaistrié Del ostoier [de loger] et del garder, II, 2594 dans EMPÊTRER
Trop s'esragent li païsant ; E si les nos convient danter [il nous les faut dompter], E ratorner e raseignier Queus [quelle] est lor vie e lor mestier ; Mais c'est lor mort e lor encombre, Chr. de Norm. II, 26790 dans ENCOMBRE
Or poez [vous pouvez], fait il, esculter Del cher seignor, cum s'umilie ; Or nus [nous] cuide peler la fie [figue], E od beau parler endormir, II, 9069 dans ENDORMIR
Enlaciez sui en teus [telles] afaires, Qui à mun cuer ne plaisent gaires, E qui poi m'auront de mestier Là ù Deus nos vendra [viendra] jugier, II, 12183 dans ENLACER
Qui est qui s'ira enlaidir [salir], Ne par si fait leu [lieu] asaillir, N'ensanglanter n'entrer en fiens [fumiers] ?, II, 5981 dans ENLAIDIR
De noz aveirs, sans nul mentir, [Il] Les cuide escreistre e enrichir, II, 8963 dans ENRICHIR
Eissi ert pere à totes gens, Eissi chascun an une feiz Faiseit ses dons et ses enveiz, Chronique, t. III, p. 385, V. 42034 dans ENVOI
[Il prie] Que Deus le mete en bone veie, E que sa grace li espande, Si qu'od lui truist [qu'avec lui il trouve] ceo qu'il demande, II, 6222 dans ÉPANDRE
Aïax fu gros et quarrez De piz, de braz et de costez : Molt par iert biaz et espalluz, Rom. de Troie, V. 5161 dans ÉPAULU, UE
Ausi cum cil, ceo m'est avis, Qui vont coillant les bons espis, E ce laissent qui n'a valor, II, 12667 dans ÉPI
Porquant [il] ne mist pas en obli La grant amor qu'il out od lui [elle] ; S'espose en fist ; si fist mult bien, II, 7964 dans ÉPOUX, OUSE
[De morts] En fu si junchée la place, Qu'en sanc i sunt desqu'as argoz, II, 9539 dans ERGOT
À mun uncle m'estot aler, Nul autre escard n'i sai trover, Chron. de Norm. V. 9282 dans ESCART
De sa mortel ovre haïe E de sa laide felonie, Dunt par le munt fu grant esclandres...., II, 13417 dans ESCLANDRE
Leis, dreitures ne jugemenz Ne autres establissemenz Ne tendront mais...., Chr. de Norm. 26683 dans ÉTABLISSEMENT
Ta digne miseration Esteigne le grant feu de t'ire, II, 13497 dans ÉTEINDRE
Merveilles fait de sei Gerin Od [avec] le suen cler brant acerin ; N'en ateint home qu'il ne fende, Que mort à terre ne l'estende, II, 529 dans ÉTENDRE
Saches que tu es hom mortaus [mortel], E il est veirs Deus eternaus, II, 6267 dans ÉTERNEL, ELLE
Son nes [il] estope isnelement, t. III, p. 521 dans ÉTOUPER
Bapteiez fu li vasletons [l'enfant] ; Aveirs trop beaus e riches dons Li a sis parreins presentez ; De lui fu primes estrenez, II, 10769 dans ÉTRENNER
Ta grant proesce e ta science E ta puissance e t'excellence [il] Prie et requiert, humles vers tei, Que li tienges [que tu lui tiennes] amor e fei, II, 4295 dans EXCELLENCE
.... Si erent mis En eixil fors [hors] de lur païs, I, 557 dans EXIL
....E l'eissil [ravage] et la rapine Que fait la gent ultremarine, dans RAYNOUARD, Lexiq. dans EXIL
Le jor de s'expiation [Rollon] Mit son cresmal [habit de baptême] droitement jus...., II, 7023 dans EXPIATION
Eissi atterron les Normanz, Les orgoillos, les sorquidanz [outrecuidants], E seient tuit exterminé, Chacié del païs e osté, II, 14468 dans EXTERMINER
[Dieu] Reis des anges, faitres del mund, Pere des choses qui i sunt, II, 4 dans FACTEUR
Dunc vunt les terres si gastant, Qu'il n'i laissent fest en estant, Qui fust del fieu [fief] le duc Reinier, v. 2639 dans FAÎTE
Clamer se vindrent li vilain Al duc de lor prez l'endemain, Que tuit [sic] lor falcheison à tire E sie [coupe] e maumet et empire, Chr. de Norm. V. 17607 dans FAUCHAISON
Au duc [ils] mandent par grant orguil, Qu'en autre sen torne or le fuil ; Car bien sache certainement, Ne li serunt obedient, II, 8462 dans FEUILLE
C'est deable qu'ore ne fine, Qui es humains cuers met hayne, Fiel, descordance e amertors, Tant qu'il en a fait traïtors, II, 11626 dans FIEL
Or poez, fait il, esculter Del cher seignor, cum s'humilie ; Or nus cuide peler la fie, Ed ot beau parler endormir, II, 9069 dans FIGUE
Cum l'eve [de la Seine] est bloie et arzillose, E pleinteïve et abundose, Cum ele est suvent flechisantz Que la terre en seit plus vaillantz, II, 3015 dans FLÉCHIR
Tu prendras bapteiement Es fons dignes, saintefiez, ù sauf serras de tes pecchez Par la grace de Jhesu-Christ, V. 6552 dans FONTS
Jà ne l'arons si acrochie [une âme], Ne prise à si present forfait [en si flagrant délit]...., Chr. de Norm. III, 516 dans FORFAIT
Ne savum pas por qu'il s'en vunt... Pot cel estre, por engignier, Nos volent eissi forsloignier, V. 19804 dans FORLONGER
Itels est la formation Del munde e la divisions, Que quatre parz i a, non plus, I, V. 47 dans FORMATION
Bien estoit jà d'enfance eissuz ; Mais si beaus huem ne fu veüs, Si genz, si formez ne si faiz, V. 32656 dans FORMER
Teus [tel] fait la fosse e le laz tent, U il meïsmes chet [tombe] e prent, II, 14898 dans FOSSE
Li dux ne prise une framboise Quant qu'il en dit ne qu'il en noise [fasse du bruit], V. 28624 dans FRAMBOISE
Entre ces contrarietez Qui sont si grantz cum vos oez [entendez], Cume de fridore e d'arson, I, 185 dans FROIDURE
Si tost cum il s'i ert plungez, Lavez et frotez et baigniez...., II, 1391 dans FROTTER
La terre est morte e eissillie, N'est arée ne gaaignée, Chr. de Norm. 4901 dans GAGNER
Chevels ot blons, molt avenant, Ielz [yeux] vers et pleins de gaieté, Roman de Troie, V. 5377 dans GAIETÉ ou GAÎTÉ
Cume jaianz, forz en bataille, Que n'i a cors le suen i vaille, II, 8410 dans GÉANT, ANTE
Veer [voir] ala en sa gesine Li dus Gerberge la reïne [qui venait d'accoucher], II, 10763 dans GÉSINE
Car chevaliers et citaains, Comunes, geudes et vilains M'i unt fait tele envaïe, Chron. de Norm. t. I, p. 535, V. 13145 dans GHILDE
La rien [chose] qui plus el quor [coeur] me glace, II, 13886 dans GLACER
Dunc vint l'iver od [avec] ses glaçons, Od ses neifs [neiges] e od ses gelées, II, 1728 dans GLAÇON
De cest glaive, de cest esfrei Parla chascuns mult endreit sei, V. 6073 dans GLAIVE
Kar reis Aigrouz od ses Daneis A fait cest gleive [carnage] de Franceis, V. 16922 dans GLAIVE
Ne dirai mès que veez gote, II, 15043 dans GOUTTE
....Quels est ta duzur, Ta poesté e ta grandurs, II, 2165 dans GRANDEUR
Tant par nous a la mer gregiez E si nos a afebleiez, Que à grant peine estum sur piez, V. 1447 dans GREVER
Mult est li deables gringnos, E mult par est achaisonos ; Argumens set faire od soffime, Chronique, t. II, p. 353, V. 25667 dans GRINCHEUX, EUSE
Ne faire eissillier [ruiner] le païs, Que sans contraire as tot conquis ; Ne trouveras jà qui t'i gronde, E qui le tot ne t'i esponde [remette], II, 14796 dans GRONDER
Ne cele eve n'est pas gaable Ne senz navie trespassable, Chronique, t. II, p. 135, V. 19308 dans GUÉABLE
Cil qui à Roem abitoent, Ne qui el païs conversoent, II, 3081 dans HABITER
Si com il [un guerrier blessé à mort] pot parler à peine, Car il sent la mort et l'aleine, A Achille mis à raison, Roman de Troie, V. 19203 dans HALENER
Dunc [les Normands] s'en cloent [de peaux de boeuf] tut environ, Cum se ce fust un heriçon, II, 5945 dans HÉRISSON
De poür [de peur] li cuilverz trestremble, Fremist, mue colors sovent..., Quant de l'orror sis cuers [son coeur] s'effreie, II, 12380 dans HORREUR
En la secunde nuit après Qu'il out eissi esté confès, Li es força si sa dolors Que toz li sancs e les humors Li espandirent par le cors, Chronique, t. II, p. 381, V. 26438 dans HUMEUR
Morz est li dux, e teinz e pale Del sang qui del cors li devale ; Od brais, od cris, od uslemenz L'en unt aporté à ses genz, II, 12465 dans HURLEMENT
Arbres i out et un grant if, Où li venz mene grant estrif, V. 25036 dans IF
Od le resplent e od l'esclair [du jour] Rout l'om [on eut de nouveau] es choses connoissances, En quei a formes e semblances E certes imaginations, Chronique, t. II, p. 148, V. 19729 dans IMAGINATION
Del due Robert Robert [il] out non, Qu'en fonz li enposa sun non, II, 6851 dans IMPOSER
Deus [Dieu] qui dreites merites rent à tuz son [selon] lor faiz dreitement, As uns peine laide enfernal, As autres glorie [prononcez gloire] esperital, II, 6287 dans INFERNAL, LE
Par lur granz infidelitez E par lur granz iniquitez Si furent il del tout afliz [affligés, renversés], I, 2079 dans INFIDÉLITÉ
Par lur granz infidelitez E par lur granz iniquitez, I, V. 2079 dans INIQUITÉ
...Par l'otrei Del autisme soverain rei.... E qui as muz [muets] done eloquence, Oiemenz [faculté d'ouïr] e intelligence, Chronique, t. III, p. 297, V. 39810 dans INTELLIGENCE
Si cum Rous al ermite retrait [raconte] sa visiun, E cum cil l'en dit bel l'entrepretatiun, II, 1007 dans INTERPRÉTATION
Nul ne vit riens meins [moins] irascible, Plus benigne ne plus paisible, II, 8072 dans IRASCIBLE
Qui [celui que] deable met à la veie, De ci qu'à la mort le conveie ; E qui de s'ovre s'entremet, Mult li a tost fait le jambet [donné un croc en jambe], Chronique, t. II, p. 350, V. 25566 dans JAMBETTE
Fors la vert herbe e le junc freis, Chron. de Norm. dans RAYNOUARD, Lexique dans JONC
Cum jusz e verais crestiens Fist tantes ovres e tanz biens...., 24750 dans JUSTE
E li vilain laboreor, E li povre home del païs...., II, 3076 dans LABOUREUR
E en es laz que il tendeient, Par soventes feiz se perneient, II, 12699 dans LACS
Li vilains dist, e sil veit l'om, Que aise fait sovent laron, Chronique, t. II, p. 347, V. 25472 dans LARRON, ONNESSE
Sor si faite ovre desleiée [perfide, sans loi] E sur iteu legation, U [où] li dus n'entent se bien non, Fu il deceüz...., II, 12137 dans LÉGATION
E s'ert [il était] pales e lentillos, t. II, p. 172, V. 20397 dans LENTILLEUX, EUSE
E li autre alerent noncier Au duc cum cil esteit veüz Qui par sus Seine esteit venuz Senz sei moillier, senz lesion, II, 7741 dans LÉSION
Si fu li duz [doux] reis liberaus, Si vers saintes genz comunaus, Que evesques, moines et abé.... Recevoient ses larges dons, Chronique, t. III, p. 385, V. 42025 dans LIBÉRAL, ALE
Car entre nos e Franceis toz [elle] Nos ert [sera] liem d'amor e noz [noeud], Senz rompre mais, senz desnoer, II, 6391 dans LIEN
Si ert mis escuz [mon escu] od leunceaus D'or, en azor faiz e assis, V. 34712 dans LIONCEAU
[Il] est....E sor toz li plus esauciez, E sor autres li plus loables, II, 7913 dans LOUABLE
Unques od [avec] lou, ce m'est avis, Ne fu unquore autre lou pris, II, 3423 dans LOUP
Ne grant serpenz volanz, hisdous, Noituns [lutins] ne monstres perillous, Roman de Troie, V. 14679 dans LUTIN
Cum que lor seit l'ovre contraire, Mettre covendra peine et luite, Qu'il [le roi] quit [croie que] tote seit sue quite Normandie senz parçonnier, II, 14703 dans LUTTE
[il] Set qu'en fol plait s'est enbatuz ; Kar, se li dux le puet baillier, à forches [au gibet] le fera drecier Senz merci e senz raançon ; Tote la chere e le menton Li tremble et le maigre del dos, V. 33685 dans MAIGRE
Dunt altresi cum les ewettes [abeilles] De lur diverses maisonnettes Jettent essains granz et pleniers...., I, V. 335 dans MAISONNETTE
Eisi faitement [de cette sorte] mauballi [maltraités], Mort e destruit e apovri Furent li maufaitur engleis, II, 4700 dans MALFAITEUR
Entr'eus n'aveit n'ire n'esmais, Dissension ne mauvoillance, Chronique, t. II, p. 166, V. 20243 dans MALVEILLANCE
Cil conourent l'ovraigne [l'oeuvre] aperte, Manifestée e descoverte, V. 21270 dans MANIFESTER
Duitre [ductor] et meneor et guion Avoient tel com vos diron, Roman de Troie, V. 5975 dans MENEUR
Misericordiosament L'en respondié [il lui répondit là-dessus] si faitement, Chronique, t. II, p. 267, V. 23267 dans MISÉRICORDIEUSEMENT
Duz [doux], pius, misericordios Ert vers les povres besoignos, Chronique, t. II, p. 191, V. 20946 dans MISÉRICORDIEUX, EUSE
Escrie me, si ne t'espoent, Qu'en une hore e en un moument Ne seit passée ta puissance, Chronique, t. III, p. 334, V. 40709 dans MOMENT
Saint Hues, l'abe de Cloigni, Conut et sout en un moment Sa mort [de Guillaume le Roux] e son trespassement, ib. p. 341, V. 40846 dans MOMENT
Od [avec] l'espée d'acer sanglante, Dunt à la terre [il] les cravente [jette] Espessement e à monceaus, II, 2259 dans MONCEAU
De treis fleches et d'un moschet Deit asset [assez] aveir teu vaslet [tel jeune garçon], t. I, p. 592 dans MOUCHET
Dunt li murail erent [étaient] versé, dans RAYNOUARD, Lexique. dans MURAILLE
Ici sorstrent [sourdirent] murmuramenz, dans RAYNOUARD, Lexique. dans MURMUREMENT
Riches mult à nos naïtez [lieux de notre naissance], Dont nos erium [étions] fors jetez, Chr. de Norm. V. 1423 dans NAÏVETÉ
Et par signes lor demostrot, Que c'iert que plus devoient fere, Et qui plus lor iert necessaire, Roman de Troie, V. 14802 dans NÉCESSAIRE
Proz [preux] est e sages e corteis ; Par negligence e par envie En aviom ier dit folie ; Ne saviom qui il esteit, II, 10602 dans NÉGLIGENCE
Après vient l'oscurté si granz, E les tenebres, la nerçors, II, 2074 dans NOIRCEUR
Enmi se colent [se coulent] par Tamise ; Ne lor nut [nuit] tant nord est ne bise, Qu'en Danemarche n'arrivassent, v. 27530 dans NORD-EST
Terre norrice, par tanz, De chevaliers pruz e vaillanz, I, v. 1073 dans NOURRICE
Tuit li covent i sunt venu, E li clergié communalment, Revestu bel et saintement, à l'obseque chanter e faire, I, V. 1672 dans OBSÈQUES
Entre icest flume [le Danube] e l'occean E la terre ù sunt li Alan, I, 327 dans OCÉAN
Mais li vilains el reprovier Dit : teus [tel] demeine grant orguil, Qui ne set que le pent à l'oil, II, 14893 dans OEIL
Ceste ovraigne fut tost seüe.... Cum cil Gautier l'aveit pensé E le chastel issi livré, Cum fel, orre, faus traïtor, A si boisié à son signor, Chronique, t. II, p. 483, V. 29311 dans ORD, ORDE
C'est orient, meridiès, E occident, qui vient emprès Septemtrion...., I, V. 51 dans ORIENT
En icels leus orientals, Roman de Troie, V. 23185 dans ORIENTAL, ALE
En ceste oriental partie, ib. V. 23209 dans ORIENTAL, ALE
Dunc respondi li conestables, Chevalers proz et covenables, Qui l'oriflambe des Franceis Portout, saive ert [était] mult et curteis, II, 3415 dans ORIFLAMME
Ses mains [elle] lur enjoinst maintes feiz, E voleit baiser lur orteiz ; N'i a nul d'els pitié n'en ait De l'angoissus dol [deuil] qu'ele fait, II, 2825 dans ORTEIL
E plus, s'ele vout [veut] qu'il ne moire [meure], L'or et l'argent de cest empire En utre m'enveit et amast [qu'elle envoie et amasse], II, 2803 dans OUTRE
Coment li traïtor ovrerent, Qui la traïson porparlerent, Que il furent, com orent non, Qui enbla lo palladion...., Roman de Troie, V. 639 dans PALLADIUM
Por le temple qu'ert violez, Dont li pallades ert enblez, ib. V. 25561 dans PALLADIUM
Mais par les tribulations.... Parvendreit à si grant honur, Que...., II, 7864 dans PARVENIR
Mais al tierz pas [sur une planche au-dessus d'une eau] est chancelez ; E quant ne sout ù apoiier, Jus l'en covint à trebuchier ; Braceie [remue les bras] e beit, crie e pantoille, Chronique, t. III, p. 650, V. 25557 dans PATOUILLER
Uns pescherre de Seigne [Seine]...., II, 3815 dans PÊCHEUR
Ausi cum l'on plastrit et teint La maisiere [muraille] sor quoi l'om peint, V. 39829 dans PEINDRE
Se ne fussent d'amunt colées Les grans portes de fer barrées, Mesle pesle od eus [avec eux] i entrassent, II, 4431 dans PÊLE-MÊLE
En plusors lieus par les gardins [jardins] Fist li dux planter des pepins Des pomes qu'en out aportées, Dunt beles entes sunt puis nées, Chronique, t. II, p. 344, V. 25394 dans PEPIN
[L'âme ne sera] .... del cors partie, S'en bien n'est prise, qu'en torment Ne seit mais perpetuaument, II, 6255 dans PERPÉTUELLEMENT
.... D'amor e d'aliance, Et de boene perseverance, U n'avienge relaschemens...., II, 6441 dans PERSÉVÉRANCE
Pensum [pensons] de la terre poppler, V. 6412 dans PEUPLER
Dolz et pix ert as citaains, Roman de Troie, V. 6359 dans PIE
Juste ert, et pie, et dreituriere, Et simple dame et almoniere, ib. V. 5497 dans PIE
Or [il] me quide prendre à la piege, le Roman de Troie, V. 17922 dans PIÉGE
Tant m'a amors pincié et mors !, Roman de Troie, V. 18062 dans PINCER
Sus le plancher [il] se jut adenz [il gisait couché], Mult se claime chaitif, dolenz, II, 2101 dans PLANCHER
Aussi com l'on plastrist et teint La maisiere [paroi] sor quei l'om peint..., II, 39829 dans PLÂTRER
Beau tens faiseit seri e cler, Cum senz pluveir e senz venter, II, 7678 dans PLEUVOIR
Par mi escuz e par peitrines.... [cuirasses], II, 1226 dans POITRINE
Poacre, damagos e laiz, Dunt tuz a jà les pez [pieds] desfaiz, II, 12060 dans POUACRE
Vers et vermeils, indes, porprins, v. 9116 dans POURPRIN, INE
Bernart saisirent li premier ; Mais trop fu grefs lor acointier ; Si li ostent le chaperon, Que la gole soz le menton Li unt estreinte e si enpeint Que par un poi nel unt estaint ; Poussent, fierent, grant mal li funt, Chronique, t. II, p. 477, V. 29133 dans POUSSER
.... abeie Bele, mult riche e bien fondée E preciosement aornée, Chronique, t. III, p. 250, V. 38513 dans PRÉCIEUSEMENT
Par qui les choses prevarient, Movent, raccordent e ralient, II, 11 dans PRÉVARIQUER
E cil.... Qui plus esteient de lui prof, t. III, p. 76 dans PROCHE
Iceo est le prologe, puis comence la vie Del primerain Richart le duc de Normandie, t. I, p. 518 dans PROLOGUE
Les dous [deux] purneles de ses uiz [yeux] [il] Ne gardout pas plus cherement, Qu'il gardout lui [l'enfant] son escient, II, 12724 dans PRUNELLE
[Il] Veille de nuiz, lit et saumeie, Que Deus le mette à bone veie, II, 8096 dans PSALMODIER
[Ils] Sorent del rei qui ert venuz Eissi vers eus toz irascus, Od [avec] tel esforz, si puissantment...., III, 33212 dans PUISSAMMENT
Sire, funt il, senz jugement Ne devez ceste ovre traitier, Dès que il s'en offre à purgier, L'ovre e le fait nie e desdit, II, 13516 dans PURGER
En mi se colent par Tamise, Ne lor nut [nuit] tant nord, est ne bise, Qu'en Danemarche n'arrivassent, Queu mer orrible qu'il trovassent, 27550 dans QUEL QUE
Bien [il] m'a le nu [noeud] fait en la coe ; Juglé [trompé] m'a e envilani, II, 15239 dans QUEUE
[Dieu] Par qui les choses prevarient, Movent, racordent et ralient, II, 11 dans RACCORDER
Que vendra [viendra] tens, siecle e termine, Si cum Deus pramet e destine, Que l'alme al cors repairera Et toz les os rajostera, Chronique, t. II, p. 298, V. 24225 dans RAJUSTER
Deus par qui [les choses] unt raliementz, Paiz e concorde e tenemenz, II, 15 dans RALLIEMENT
Ne nos est remis [resté] quirs ès mains De l'angoisse de traire as reins, t. I, p. 54 dans RAME
Lorsque florissent li ramel, dans RAYNOUARD, Lexique, ramel. dans RAMEAU
Un cerf troverent maintenant, De XX ramors et fier et grant, Roman de Troie, V. 29155 dans RAMURE
Par fei ! fait il, resazier Ne me puis pas de merveiller [de m'étonner]...., II, 7296 dans RASSASIER
Od [avec] la rabine [rapidité] des chevaux E od l'encuntre des vassaus [dans un combat], II, 5271 dans RAVINE
El terme d'iceu temporal [de ce temps] Se raviverent plusor mal, Haïne, noise e ires granz, II, 35187 dans RAVIVER
Passum cest glaive e cest turment, Desque Deus nos redunt victorie [victoire], I, 2019 dans REDONNER
E tuit li regne d'envirum, Par poi [presque] senz habitatiun, Comencerent à restorer, E à refaire e à pupler, I, V. 2063 dans REFAIRE
Si refrenout [refrénait] li dux ses gens Par merveillos esperimens, E par signes espoentables ; De justice n'esteit muables, II, 7448 dans REFRÉNER
Pur ceo vos requerum merci, De defendement suffraitus, Et de refuge besoignus, II, 293 dans REFUGE
....d'amor e d'aliance E de boene perseverance, U n'avienge relaschemens...., II, 6441 dans RELÂCHEMENT
Cum li fluies [le fleuve] remfle sovent E creist pur la mer des qu'en som Par les curs de la lunaison, II, 3022 dans RENFLER
Mais unc n'en vout [voulut] li dus [le duc] rien prendre [de présents] ; Ainz les li renveia ariere, II, 10784 dans RENVOYER
Eissi que par trestot le munt [monde] Resona sis nons [son nom] glorios, II, 12000 dans RÉSONNER
Or est la joie trespassée, Que l'om aveit de vos [vous] menée ; Kar de ceo fuissez restoriere Que l'om perdi en vostre pere, II, 13989 dans RESTAURATEUR, TRICE
Molt i eïsseiz granz criées Et retentissement d'espées, le Roman de Troie, V. 2709 dans RETENTISSEMENT
Altresi les destrenche e tue, Cum fait la fauz l'erbe menue ; Nes [ne les] redute ne nes revire, Od [avec] le cler brant en fait martire, II, 1115 dans RÉVÉRER
Par les escuz ù l'or rugist, Se passent les grans fers d'acier, II, 5266 dans ROUGIR
De sanc i corent grant roisseaus, II, 2262 dans RUISSEAU
Nulle saluz n'i est trovée, Quise, cerchée ne donée, II, 6055 dans SALUT
De lait, de bure et de peison Vivent et de la veneison, Dont mult il prennent e sen peine, I, V.291 dans SANS
Porquei.... la toudreiz [ravirez] à un innocent Por doner la à un Sathan ?, 15089 dans SATAN
Tote escience [ils] orent à main, I, V. 473 dans SCIENCE
[un roi] ....del regne nos a sevrez, E fors chaciez en traïson, Par sa laide seduction, II, 1697 dans SÉDUCTION
De si laide seduction [perfidie] E de si mortau traïson Fu grant merveille...., II, 32686 dans SÉDUCTION
Som sa valor, som sa poissance, V. 8388 dans SELON
Onquore esteit assez matins, Quant li conciles rassenbla Et que toz li senez josta, Roman de Troie, V. 25228 dans SÉNAT
Quant veü unt e esgardé, Que la paiz lor est saluable, E en tuz sens plus profitable, II, 4086 dans SENS
C'est orient, meridiès, E occident qui vient emprès, Septemtrion...., V. 51 dans SEPTENTRION
Deserve [qu'il mérite] la haute corone Que Deus à ses chers amis done Durablement od lui sans fin, En la compaigne serafin, I, V. 7950 dans SÉRAPHIN
E mult [des assiégés] li crient grant merci, Qu'il les secore e ne lor faille ; Kar grant sofraite [manque] unt de vitaille ; Mandent cum l'om les a serrez, Clos e assis [assiégés] e estopez, V. 32517 dans SERRER
[Il] N'ot ne entent, tant a ploré, E si par a le cuer serré, Que c'est merveilles qu'il ne muert, V. 12533 dans SERRER
Fous est qui le feu esteint sofle, v. 15362 dans SOUFFLER
Nus hom ne scet l'aveir esmer [estimer], Qu'il jeterent al funz de mer, Pur lur nés [navires] auques suzlegier, I, V. 1871 dans SOULAGER
Si fu Rous mult suspecenos, Mult ententis, mult curios, II, 2977 dans SOUPÇONNEUX, EUSE
E autres maus [il] a tant sur sei, N'a sorcille ne ungle al dei [doigt], II, 12071 dans SOURCIL
Mult i est li leus [lieu] agraable, Espacios e delitable, II, 11483 dans SPACIEUX, EUSE
La poesté, la seignorance Del realme de tute France [il] Suzmist à sei e suzjua, I, 765 dans SUBJUGUER
Les gens sunt forz e enrichies ; Ne les porra riens sosjoer, II, 14396 dans SUBJUGUER
Si sul [seulement] dous jorz avant u treis M'en eüssiez conseil requis, Jeo vos deïsse mun avis ; Si en sorsaut, senz purpenser, Ne vous en sai conseil doner, II, 3251 dans SURSAUT
Teu merite [telle récompense] a au chef deu tor Qui felon est e traïtor, Et pire assez, qu'en le sepent à hautes forches mult sovent, II, 8838 dans SUSPENDRE
Philitoas joste à Hector, Que la lance de sicamor Vola en pieces sor l'escu, le Roman de Troie, V. 9397 dans SYCOMORE
La farine que l'on tamise Ne chiet pas si espès d'assez Com darz et quarrials enpenez, le Roman de Troie, v. 18876 dans TAMISER
Paiz fine e entiere e tenable, Certaine, seüre e estable, II, 12055 dans TENABLE
Tu qui es si crual e fier, Orrible et faus e miserin, Tens si chascon jor à tafin, II, 6274 dans TENDRE
Ne teus ovraignes [telles oeuvres] comencier Vils, malvaises, ne traïtresses, Decevables ne felonesses, II, 1909 dans TRAÎTRE, ESSE
Circes, icele qui tant sot, Qui les homes transfigurot, Roman de Troie, V. 29775 dans TRANSFIGURER
De sol itant ert [de cela seulement il était] tresorier ; Car nul tresor aveit plus cher, II, 12493 dans TRÉSORIER
À Rou se vont livrer et rendre Tributaire d'or en avant, II, 2606 dans TRIBUTAIRE
En l'eve troble vout [il voulut] pescher, V. 31964 dans TROUBLE
Icel orage e cel tempiz Lur dura tant que port unt pris En Engleterre, ceo m'est vis, Morz e tuet e esturdiz, I, v. 1874 dans TUER
Se la victoire nen est lor, E se il ne sont venqueor, V. 37260 dans VAINQUEUR
Si fist Deus ses formations, Ses regnes, ses creations, Qu'entre eus eüst varietez, I, 73 dans VARIÉTÉ
De blanc yvoire d'olifant Fu li manches od virol d'or, II, 7849 dans VIROLE
Genz de sainte religion, De bon afaire, de bon non, Visita e vit volentiers, II, 7116 dans VISITER
Ci parisse [paraisse] vostre vitesce, Vostre valur, vostre proesce, I, v. 1657 dans VITESSE