BAYARD et JAIME

Citations

Eh bien ! monsieur Hector, vous refaites-vous au lansquenet des pertes de la bouillotte ?, le Réveil du lion, II, 7 dans BOUILLOTTE
Fonblanche : Ne faites pas attention ! vieux jeu ! (il le boutonne) touché, dix louis (à chaque coup de fleuret, une tache blanche sur l'habit).... voilà une garniture de boutons qui ne vous va pas mal, le Réveil du lion, II, 7 dans BOUTONNER
Cet homme-là est mon cauchemar, le Réveil du lion, II, 7 dans CAUCHEMAR
Que disiez-vous donc ? Mais il est délirant [en parlant d'un vieillard que l'on disait tout cassé, et qui entre au contraire fier et pimpant, comme un beau à la vieille mode], le Réveil du Lion, I, 12 dans DÉLIRANT, ANTE
Il y a quarante ans, à peine descendu de patache, je me serais emmuscadiné pour courir dans l'allée des Feuillants lancer mille oeillades assassines, le Réveil du lion, I, 4 dans EMMUSCADINER (S')
Moi aussi, j'ai été brillant.... j'ai été le coryphée des fêtes de Barras ; j'ai chanté avec Garat, dansé avec Trénitz, valsé avec madame Tallien, le Réveil du lion, I, 7 dans TRÉNITZ