BARON

Citations

Jusqu'au lever de l'astre de Vénus, Il reposait sur la boîte aux agnus, Ververt, ch. I dans AGNUS
Je lui jetai une aiguiérée d'eau par le nez, Coquette, II, 1 dans AIGUIÉRÉE
J'admire votre attache ; les diamants en sont fort nets, l'Homme à bonnes fortunes, II, 5 dans ATTACHE
Pour moi, madame, je ne m'amuse point à la bagatelle, Fausse prude, II, 4 dans BAGATELLE
Ah ! bien, bien, billes pareilles, Coquette et fausse prude, I, 8 dans BILLE
.... ce que je me propose Pourrait déjà donner un grand branle à la chose, l'Andrienne, III, 9 dans BRANLE
Est-ce que je vous ai jamais mise en compromis avec elle ?, Fausse prude, III, 12 dans COMPROMIS
Et la manière dont vous parlez de lui commencerait à me déplaire, si vous continuiez à me cacher les raisons qui vous y obligent, l'Homme à bonnes fortunes, II, 10 dans CONTINUER
Tout ce qui s'est passé ne le convainc point absolument, Homme à bonnes fortunes, V, 4 dans CONVAINCRE
C'est cependant, dit-on, la coqueluche de Paris, Homme à b. fort. II, 3 dans COQUELUCHE
Que la peste étouffe les coquets, la coquetterie et tous ceux qui l'ont inventée !, l'Homme à bonnes fortunes, II, 13 dans COQUET, ETTE
Avouez que c'est un fatigant mérite que celui d'être un joli homme, et de ne pouvoir pas faire un pas sans être couru de tout le monde ?, l'Homme à bonnes fortunes, I, 8 dans COURU, UE
Son déchaînement contre tous les plaisirs, Coquette et fausse prude, I, 4 dans DÉCHAÎNEMENT
Surtout changeons de nom et de quartier ; nous sommes décriés dans celui-ci comme la fausse monnaie, Homme à bonnes fort. V, 9 dans DÉCRIER
Se déhancher, secouer la tête, baiser le bout de son gant bien tendrement : cela s'appelle faire des mines, Homme à bonnes fortunes, IV, 7 dans DÉHANCHER (SE)
Il ne déparle point, quand il devrait cent fois lui répéter les mêmes choses, l'Homme à bonnes fortunes, III, 1 dans DÉPARLER
J'ai ouï dire que c'était un homme admirable pour les procès désespérés, Coquette et fausse prude, I, 4 dans DÉSESPÉRÉ, ÉE
Vous nous dites les plus belles choses du monde ; quand vous serez devant elle, vous ne pourrez desserrer les dents, Homme à bonnes fortunes, III, 1 dans DESSERRER
Il y a plus d'un jour que je me défie de Moncade, mais se détache-t-on si aisément ?, Homme à bonnes fortunes, IV, 3 dans DÉTACHER
Le dessein d'épouser Lucinde devient un dessein très inutile, si l'on ne la détrompe de Moncade, Homme à bonnes fort. I, 1 dans DÉTROMPER
C'était moi ; je t'en devais, il y a bien longtemps, Homme à bonnes fort. V, 8 dans DEVOIR
Depuis quelque temps vous devenez si difficile à servir, Homme à bonnes fort. I, 4 dans DIFFICILE
Il faudrait une plus grande pénétration et une plus grande patience que la mienne pour pouvoir vous entendre et pour pouvoir durer avec vous, Homme à b. fort. I, 4 dans DURER
Et ne devrais-je point m'efforcer à vous faire connaître la différence des coeurs qui s'attachent à vous ?, l'Homme à bonnes fortunes, I, 3 dans EFFORCER (S')
Mon bonheur est entre vos mains, Homme à bonnes fort. I, 1 dans ENTRE
Je sais que Léonor ne s'y épargne pas, Homme à bonnes fort. III, 6 dans ÉPARGNER
Mais par ma foi, madame, n'était que je lui ai déjà vu jouer mille fois le même rôle, je ne saurais qu'en dire, Homme à bonnes fort. III, 2 dans ÊTRE
Vous coucherez aussi avec moi, si vous voulez. - J'ai ordre de coucher chez ma tante ; mais n'importe, c'est à faire à être un peu grondée, Coquette et fausse prude, IV, 10 dans FAIRE
Allons, allons, madame, ne vous affligez point ; contre fortune bon coeur, Coq. et fausse prude, V, 2 dans FORTUNE
Au moins que je connaisse le frappeur qui me frappait si distinctement ; si c'est une frappeuse, elle est diablement forte, Homme à bonnes fortunes, V, 8 dans FRAPPEUR, EUSE
Ce petit freluquet de Moncade, avec ses airs impertinents !, l'Homme à bonnes fortunes, III, 1 dans FRELUQUET
Je te redisais les mêmes paroles qu'il m'a dites lorsque j'ai voulu fronder sa conduite, Homm. à bonn. fort. I, 12 dans FRONDER
Prenez garde de tomber sur la montée, Coq. et fausse prude, v, 6 dans GARDE
Son père l'a fait riche, il fera son père gentilhomme, Coquette et fausse prude, I, 4 dans GENTILHOMME
Je sais déjà faire des mines ; pour le jargon, j'y suis grec, Homme à bonnes fort. IV, 14 dans GREC, ECQUE
Son grison va venir pour prendre la réponse, l'Homme à bonnes fortunes, I, 6 dans GRISON, ONNE
Que maudite soit la première guenon qui le mit en réputation ! car, enfin, qu'a-t-il donc de si merveilleux ?, l'Homme à bonnes fortunes, II, 17 dans GUENON
Pourvu qu'on ait la conscience nette, qu'importe des discours ?, la Coquette, I, 4 dans IMPORTER
Si l'appel de la sentence de liquidation de vos conventions matrimoniales eût été plus tôt conclu et reçu, Coquette et fausse prude, I, 5 dans LIQUIDATION
Tu n'es pas mal impertinent, Homme à bonnes fort. I, 5 dans MAL, ALE
J'ai, ce me semble, tout l'attirail de bonne fortune, Dieu nous garde de malencontre, Homme à bon. fort. IV, 11 dans MALENCONTRE
Éclaircissez-m'en, je vous en conjure, l'Homme à bonnes fortunes, II, 15 dans ME
Écoutez, madame, voici bien le meilleur, Hom. à b. fort. III, 7 dans MEILLEUR, EURE
Parce que je voyais que vous répondiez assez bien à toutes ses minauderies, l'Homme à bonnes fortunes, III, 2 dans MINAUDERIE
Je sais à présent faire des mines ; se déhancher, secouer la tête, baiser le bout de son gant bien tendrement, cela s'appelle faire des mines, Homme à bonn. fort. IV, 6 dans MINE
Hé ! Madame, songez-vous encore que je sois au monde ?, Homme à bon. fort. II, 11 dans MONDE
Le monde, qui n'est pas bon, mène souvent la passion des autres plus loin qu'elle n'est allée, l'Homme à bonnes fortunes, I, 4 dans MONDE
Prenez garde de tomber sur la montée, Coquette et fausse prude, V, 7 dans MONTÉE
J'aime les moralités, elles endorment, Homme à bonn. fort. I, 10 dans MORALITÉ
Je recevrais vingt nasardes, Coquette et fausse prude, III, 1 dans NASARDE
Avant qu'il ait niaisé tout son soûl dans un fauteuil et à sa toilette, l'Homme à bonnes fort. I, 5 dans NIAISER
Fausses confidences, noirceurs, billets sacrifiés, flatterie, médisance, Homme à bon. fort. I, 10 dans NOIRCEUR
Mais ce coquin de Dave est tout yeux, tout oreille, Prends garde...., Andrienne, III, 2 dans OEIL
Voilà de beaux desseins et prudemment conçus ! Hé ! que prétendez-vous faire ? l'olibrius !, École des pères, V, 3 dans OLIBRIUS
Il n'a pas seulement une once de raison, École des pères, III, 6 dans ONCE
Tête bleu, j'oubliais le meilleur, de l'eau de fleur d'orange ; peut-on aller en bonne fortune sans eau de fleur d'orange ?, Homm. à bon. fort. IV, 11 dans ORANGE
Écoutez-moi tous deux de toutes vos oreilles, Andrienne, II, 3 dans OREILLE
Carin : Byrrhie, instruit d'un mal que j'ai peine à vous taire, Vous peut de mes malheurs découvrir le mystère. -Byrrhie : Oui-da, je le ferai très volontiers, Andrienne, II, 2 dans OUI
Soyez sûr que nous tendrons tant de piéges à Moncade, qu'à la fin nous ferons ouvrir les yeux à Lucinde, Homme à bonnes fort. III, 2 dans OUVRIR
Quatre de mes amis, que j'ai choisis exprès, Sans que vous paraissiez, se chargent du succès, École des pères, v, 3 dans PARAÎTRE
Il me passe par la tête cent choses plus bizarres l'une que l'autre, Homme à bonnes fort. II, 11 dans PASSER
Je vous en dis trop peut-être, et je passe ma commission, Homm. à bonnes fortunes, IV, 7 dans PASSER
Pour lors, je passerai sans trouble et sans affaire La nuit à bien dormir, le jour à ne rien faire, Andrienne, III, 7 dans PASSER
J'ai perdu mon maître à l'Opéra ; je ne sais ce qu'il est devenu, Homme à bonnes fort. IV, 5 dans PERDRE
Quelles diables de contorsions faisiez-vous, tantôt sur un pied, tantôt sur l'autre ?, Homm. à bon. fort. IV, 6 dans PIED
À faire le pimpant n'a-t-il pas bonne grâce ?, École des pères, V, 7 dans PIMPANT, ANTE
Les piques des amants renouvellent l'amour, Andrienne, III, 4 dans PIQUE
Un coup de ciseaux, trois ou quatre points d'aiguilles ne sont pas une affaire, Homme à bonnes fort. IV, 11 dans POINT
Lorsqu'on ne peut, monsieur, faire ce que l'on veut, Il faudrait essayer à vouloir ce qu'on peut, Andrienne, II, 1 dans POUVOIR
Çà, je le veux, prenons que la chose est douteuse, Andrienne, III, 4 dans PRENDRE
Du souper le patron l'aura prié peut-être, Éc. des pères, IV, 3 dans PRIER
Casser les vitres, les miroirs ; rompre, briser les meubles ; mettre le feu à la maison ; il y a cent petites choses récréatives comme cela, Coquette et fausse prude, V, 2 dans RÉCRÉATIF, IVE
Dans un jour de plaisir et de magnificence, On ne regarde pas, mon frère, à la dépense, École des pères, V, 8 dans REGARDER
Dans les commencements, c'est une fatigue de diable, quand il faut porter réglément trois billets tous les jours, Homme à bonnes fort. I, 10 dans RÈGLEMENT
Relevez ces cardons par un peu de fromage, École des pères, III, 6 dans RELEVER
Hé bien, Madame ! enfin me voilà rendue et sur le point d'être désabusée, Homme à bonnes fort. IV, 3 dans RENDU, UE
Vous savez bien que le médecin me dit hier devant vous, que j'avais une réplétion de paroles si excessive, que si je n'y donnais ordre...., Homme à bonnes fort. I, 4 dans RÉPLÉTION
J'ai donné ma parole et je viens la reprendre, Andrienne, III, 4 dans REPRENDRE
Avec empressement je le prie et reprie De me dire en quel lieu vous êtes, Andrienne, II, 3 dans REPRIER
Vous plairait-il de faire retirer vos gens ?, Homme à bon. fort. IV, 7 dans RETIRER
Fais revenir aussi ces oiseaux de rivière, Et pique promptement ces pigeons de volière, École des pères, III, 6 dans REVENIR
Va, crève, vieille rosse, École des pères, IV, 3 dans ROSSE
Léonor : Me le signerez-vous ? - Moncade : De mon sang s'il le faut, Hom. à bon. fort. III, 3 dans SANG
D'un saucisson à l'ail faisons provision, École des pères, IV, 3 dans SAUCISSON
Ne me serait-il point sensible de vous voir faire une injuste préférence ?, l'Homme à bonnes fortunes, I, 3 dans SENSIBLE
....Si l'on ne voulait vous souffrir ni vous voir, On vous dirait : monsieur, serviteur et bon soir, le Jaloux, III, 12 dans SERVITEUR
Une femme a toujours le talent De rendre son époux aussi souple qu'un gant, le Jaloux, IV, 1 dans SOUPLE
Un regard languissant, un sucement de lèvres, tirer son bas, peigner sa perruque, et répondre par un soupir aux choses qu'ils n'ont pas seulement écoutées, l'Homme à bonnes fortunes, IV, 1 dans SUCEMENT
Tout ce que je vous dis et tout ce que j'écoute, Me fait, ma foi, monsieur, suer à grosse goutte, le Jaloux, I, 7 dans SUER
Tu connaîtras mon fils, ses moeurs et ce qui suit, Andrienne, I, 1 dans SUIVRE
Heureusement j'avais celle-ci [lettre] sur moi, elle suffit, Homme à bon. fort. II, 7 dans SUR
Prenez-la dans l'emportement, ou vous ne tiendrez rien, Homme à bon. fort. III, 1 dans TENIR
Cela devrait être bien tentant pour vous, et je ne sache guère autre que vous qui voulût s'aviser de n'être point tenté de tout cela, Hom. à bonnes fort. I, 11 dans TENTANT, ANTE
Hélas ! que faire ? hélas ! de quel côté tourner ?, Andrienne, I, 7 dans TOURNER
Mais pourquoi vainement travailler ma vieillesse ? Pourquoi pour un ingrat me tourmenter sans cesse ?, Andrienne, v, 5 dans TRAVAILLER
Mais enfin, interdit, languissant, abattu, Je sens que je n'ai plus ni force ni vertu, Andrienne, II, 1 dans VERTU
Il est au coin de la rue, le pauvre cher homme ! tout vis-à-vis un fourbisseur, Coquette et fausse prude, II, 7 dans VIS-À-VIS
J'ai vu l'heure que le parterre allait vous siffler, Homme à bonnes fort. IV, 6 dans VOIR
Voyez-vous, madame, le silence m'est mortel !, Homm. à bonn. fort. I, 4 dans VOIR
Je ne sais ; il veut absolument Que j'aie eu quelque part à cet enlèvement, École des pères, IV, 2 dans VOULOIR
Vous voulez vivre à votre manière, vous y vivrez, Coquette et fausse prude, I, 4 dans Y