AUG. THIERRY

Citations

Jacques, qui, depuis cette guerre [la jacquerie], porta le surnom de Jacques Bonhomme, se rétablit de ses blessures, et paya comme ci-devant, Hist. vérit. de Jacques Bonhomme, Ét. historiques. dans JACQUES
L'approbation expresse ou tacite que donnèrent à ces niaiseries emphatiques [le système de Mably] des hommes tels que MM. de Bréquigny, du Theil, Gaillard, Dacier, montre à quel point la véritable science était alors timide et indécise, Consid. sur l'hist. de France, ch. III. dans NIAISERIE
Le jeune érudit [Fréret], avec une grande sûreté de méthode, résolut, ou, pour mieux dire, trancha cette question de l'origine des Franks posée à faux ou faiblement touchée jusqu'à lui.... Fréret fut arrêté par lettre de cachet, et enfermé à la Bastille, Considérations sur l'histoire de France, ch. I. dans ORIGINE
L'église métropolitaine de Rouen avait alors pour évêque Praetextatus, Gaulois d'origine, qui, par une singulière rencontre, était le parrain de Mérowig, Récits des temps mérov. 3e récit. dans PARRAIN
Il y eut au XIIe et au XIIIe siècle (qu'on me passe l'expression) une immense personnalité municipale que les siècles suivants mitigèrent et amortirent de plus en plus, Considér. sur l'Hist. de France, ch. III dans PERSONNALITÉ
Les habitants gaulois et le clergé venaient processionnellement à sa rencontre [de Sigisbert], Réc. des temps mérov. 2e récit. dans PROCESSIONNELLEMENT
Il [l'ouvrage de Montlosier] remua fortement les esprits par les répugnances qu'il soulevait, Consid. sur l'hist. de France, IV dans RÉPUGNANCE
Fénelon.... offrit aux imaginations rêveuses le monde antique, l'Égypte et la Grèce comme les modèles de la perfection et des vertus sociales, Considér. sur l'hist. de France, III. dans RÊVEUR, EUSE
Je vois à ton discours que tu as déjà flairé les sterlings du roi d'Angleterre, Conquête de l'Anglet. X dans STERLING
Avec elle [l'étude], on traverse les mauvais jours sans en sentir le poids, on se fait à soi-même sa destinée, on use noblement sa vie, Dix années d'études, préface. dans USER
Parmi ces vassaux ou leudes, les plus dévoués, les plus utiles, comme on s'exprimait alors, étaient ceux qui habitaient près du roi, Récits des temps mérov. II dans VASSAL, ALE