AUDEFR. LE BAST.

Citations

Est-ce jamais par là que son chemin s'adonne ?, Préjugé à la mode, I, 6 dans ADONNER (S')
Dame, dit-il, que très bon jour Vous doint cil que j'aime et aour, Romanc. p. 9 dans ADORER
Quant plus se fut bone amour entr'eus mise Par loiauté affermée et reprise, Romancero, p. 6 dans AFFERMIR
Ce tesmoignent li ancissour, Romanc. p. 10 dans ANCÊTRES
Riches fu li tournois desous la tour antive, p. 18 dans ANTIQUE
Quant voit Gerars, cui fine amours justise, Que sa dolors de neant n'apetise, Romanc. dans APETISSER
Or leur defaut tristors et aproche liesse, Romancero, p. 25 dans APPROCHER
Dame, l'amour qu'ailleurs avez assise, [je] Deüsse avoir par loiauté conquise, ib. p. 7 dans ASSEOIR
Il est venus à l'aire [place] où cele [la dame] est qui ses bons Est preste d'asevir [assouvir ses bons, faire sa volonté], Romancero, p. 34 dans ASSOUVIR
Il pourquiert son atour [il fait ses préparatifs], Que il puist mouvoir [partir] à bref jour, Romancero, p. 8 dans ATOUR
Tantost [il] fait la pucelle despouiller [deshabiller] et desçaindre, Et la batit d'un frein là où [il] la put ataindre, Romanc. p. 14 dans ATTEINDRE
L'empereris [impératrice] d'or fin deus somiers leur envoie, Et l'emperere autant, ains que partir les voie, Romancero, p. 26 dans AUTANT
Chascuns pour belle Idoine de bien faire s'avance, Romancero, p. 18 dans AVANCER
Et Sabine, à tousjours, de la terre est banie, Romanc. p. 27 dans BANNIR
Se [je] ne l'oi à baron [mari], de deuil serai estainte, ib. p. 17 dans BARON
Lasse, fait-ele en bas [à voix basse], que pourrai devenir ?, Romancero, p. 32 dans BAS, BASSE
Se vous ma volonté et mon bon voulez faire, Romancero, p. 22 dans BON
Dame, dit-il, que très bon jour Vous doint cil que j'aime et aour [adore], Romancero, p. 9 dans BONJOUR
La dame [il] ot espousée, puis en fit ses delis ; Bonement sont ensemble come amie et amis, Romancero, p. 35 dans BONNEMENT
Il pourquiert ainsi son atour [il fait ses préparatifs] Que il puist mouvoir [partir] à brief jour, Romancero, p. 8 dans BREF, BRÈVE
Il la [sa fille] fait enserrer en la tour et remaindre, Ainsi la cuide bien chastoier et destraindre, Romancero, p. 15 dans CHÂTIER
Grains [attristé] et marriz, [il] fist tant par sa maistrise [adresse], Que à sa dame en un destour A fait sa plainte et sa clamour, Romancero, p. 6 dans CLAMEUR
La roïne racourt, de duel [se] confont et d'ire, Romancero, p. 16 dans CONFONDRE
En cele amour la damoisiele ont prise Si parent, et doné seigneur [mari], Contre son gré, un vavasseur, Romancero, p. 6 dans CONTRE
Frere, vous avez bien oï mon convenant [mes intentions], Romancero, p. 33 dans CONVENANT
Damoisele, fait ele, fraignez vostre corage ; Trop avez hui menée grant dolor et grant rage, Romancero, p. 14 dans COURAGE
Les larmes de son cuer corrent de tel ravine, Que ses mantaus en mouille et ses bliaus d'ermine, Romancero, p. 24 dans COURIR
Tant furent bonnement, bras à bras, souz courtine...., Romancero, p. 21 dans COURTINE
Qui convent [union] a à mal mari, Souvent s'en part à coeur marri, Romancero, p. 21 dans COUVENT
En celle amour la damoisele ont prise Si parent, et donné seigneur Contre son gré un vavasseur, Romancero, p. 6 dans DAMOISELLE
Amis, vo grant biautés, vos sens, vostre prouesse M'ont si feru d'un dart d'amour...., Romancero, p. 13 dans DARD
Vo cor [votre personne] [vous] me presentastes, où onc n'ot vilenie ; Mais jà ere [j'étais] pour vous de mon cuer desgarnie, Romancero, p. 12 dans DÉGARNIR
Il a dit au valet : revat-en en arriés [arrière], Et me dis à ta dame [que] j'i vois [vais] sans delaiés, Romancero, p. 34 dans DÉLAI
Tantost il fait la pucelle despoiller [deshabiller] et desceindre ; Et la batit d'un frein là où [il] la put ateindre, Romancero, p. 14 dans DÉPOUILLER
.... tant [il] se hait et desprise Qu'il pert sa force et sa vigueur, Romancero, p. 9 dans DÉPRISER
Grains [chagrin] et marriz, fist tant par sa maistrise [habileté], Que à la dame en un destour A fait sa plainte et sa clamour, Romancero, p. 6 dans DÉTOUR
Hé lasse ! que ferai ? tant sui en grant destrece, Romancero, p. 13 dans DÉTRESSE
Or a la bele Idoine quanque ses cuers devise [désire], Romancero. p. 19 dans DEVISER
Et onques puis n'i ot [entre eux] descort ne felonie, Romancero, p. 27 dans DISCORD
Les escus [il] froisse et fent, com s'il fussent d'escorce, Romancero, p. 19 dans ÉCORCE
Por l'amor la pucelle [il] s'esvertue et esforce, Les escus froisse et fent com s'il fussent d'escorce, dans Romancero, p. 19 dans EFFORCER (S')
Alez moi dire [à] Ugon sans point d'arestement, Qu'en mon pere verger [je] l'atendrai sous l'aiglent, Romancero, p. 33 dans ÉGLANTIER
Enchainte [je] suis d'Ugon, si qu'en leve mes gris [ma robe de gris], Romancero, p. 32 dans ENCEINTE
Il la [sa fille] fait en la tour enserrer et remaindre, Ainsi la cuide bien chastier et destraindre, Romancero, p. 15 dans ENSERRER
Fille, se vous vouliez entendre à mariage, Fil de roi [je] vous donroie, riche et de haut parage, Romancero, p. 17 dans ENTENDRE
Amis, la vostre amors me livre tel entente, Qu'en larmes et en plors userai ma jouvente, Romancero, p. 12 dans ENTENTE
Li cuens [comte] qui chevalier ne doute [craint] ne esquive, Romancero, p. 19 dans ESQUIVER
Sire, pour Dieu mercis ; ci n'a mestier d'estrainte [de contrainte], Romancero, p. 17 dans ÉTREINTE
Pour l'amor la pucele [il] s'esvertue et esforce ; Les escus froisse et fent com s'il fussent d'escorce, Romancero, p. 19 dans ÉVERTUER (S')
Quant ferme fu la pais et la guerre fenie, Romancero, p 12 dans FINIR
En cele amor la domoisele ont prise Si parent, et doné seigneur [mari], Contre son gré un vavasseur, ib. p. 6 dans GRÉ
À cest mot [elle] chet pasmée sans vois et sans aleine, Romancero, p. 16 dans HALEINE
Plus lor plaist [la nouvelle] à ouïr que harpe ne vielle, Romancero, p. 17 dans HARPE
Lors [elle] crie de rechef et plore à vois autaine, Romanc. p. 14 dans HAUTAIN, AINE
Pour quoi je perderai la hautesse [le haut rang] et l'onor, Romancero, p. 33 dans HAUTESSE
Isnelement courant toute une voie herbouse, Romancero, p. 14 dans HERBEUX, EUSE
Ele l'entent [son ami], si lui geta un ris, Romancero, p. 40 dans JETER
Fille, com ceste amour vous a palie et teinte !, Romancero, p. 16 dans PÂLIR
Valor qui leur defent mauvaistié et paresse, Romancero, p. 25 dans PARESSE
Bele Emmelos, fit-il, Diex vous porvoie !, Romancero, p. 30 dans POURVOIR
En son païs porte li cuens [le comte] sa proie [la dame enlevée], Romancero, p. 31 dans PROIE
Les larmes de son cuer courent de tel ravine, Que ses manteaus en mouille [son manteau en est mouillé] et ses bliaus d'ermine, Romancer. p. 24 dans RAVINE
Il furent chevalier de haute renommée, ib. p. 25 dans RENOMMÉE
En dormant vous cuid [je pense] embrassier ; E quant j'i faille au resveiller, Nule riens ne m'i peut aidier ; Lors me reprend à souhaitier, Romanc. p. 43 dans REPRENDRE
Tant [vous] l'avez [la guerre] par vos armes richement [vaillamment] maintenue, Qu'afinée [finie] l'avez et la pais conseüe, Romancero, p. 12 dans RICHEMENT
Se je savoie un courtois chevalier Qui de ses armes fu loués et prisiés, Je l'ameroie de gré et volentiers, Romancero, p. 71 dans SAVOIR
Elle aura, dist li rois, bateüre prochaine, Puis la ferai serrer ens en la tour hautaine, Romancero, le bast. p. 14 dans SERRER
Il firent faire au mort tout son servise, ib. p. 10 dans SERVICE
Amis, riens ne m'i vaut, sons, note ne estive [instrument de musique] ; Quant [je] ne vous puis veoir, [je] n'ai talent que plus vive, Romancero, p. 11 dans SON
Fille, com ceste amour vous a palie et tainte !, Romancero, p. 16 dans TEINDRE
Et Sabine à tousjours de la terre est banie, ib. p. 27 dans TOUJOURS
Aimi lasse ! fait-ele, com ci a longue attente ! Cuens Garsiles amis, pour vous [je] sui en tourmente, Romancero, p. 11 dans TOURMENTE
Un tournoi [il] fait crier, que plus n'i veut atendre, Romancero, p. 17 dans TOURNOI
Ugues tressault le mur, l'a mise [sa dame] sur l'arçon, Romancero, p. 34 dans TRESSAILLIR
Li rois et la roïne ont perçu vostre usage [manière d'être], Et bien dient entr'eus que [vous] n'estes mie sage, ib. p. 14 dans USAGE
En larmes et en plors [j'] userai ma jouvente, Romanc. p. 12 dans USER
Bele Emmelos es prés, desous l'arbroie, Pleure Guion, sur l'erbe qui verdoie, Romancero, p. 28 dans VERDOYER
Plus leur plaist [la nouvelle] à oïr que harpe ne vielle, Romancero, p. 17 dans VIELLE
À cest mot chet [tombe] pasmée sans vois et sans haleine, Romancero, p. 16 dans VOIX