ALPH. KARR

Citations

Il ne peut décidément se traiter à la chambre une question un peu importante, sans que MM. les avocats en profitent pour créer un barbarisme ; on a, ce mois-ci, parlé pendant trois jours de l'industrie betteravière, les Guêpes, juin 1840 dans BETTERAVIER, IÈRE
Ceci est très manifeste dans l'exemple suivant : Qu'entendez-vous par un certain nombre ? - J'entends, par un certain nombre, un nombre incertain.... qu'il ne serait ni respectueux ni prudent peut-être de vouloir déterminer et préciser...., le Figaro, 5 févr. 1873 dans CERTAIN, AINE
Vous n'avez pas votre égal au billard pour le bloc fumant et le carambolage de douceur, les Guêpes, oct. 1842 dans DOUCEUR
Il était de première force au billard, et avait inventé un bleu pour les effets, les Guêpes, juillet 1840 dans EFFET
Quoi ! ce n'est pas le professeur qui professe ? - Jamais. - Que fait-il ? - Il émarge. - Qu'entendez-vous par ces paroles ? - Il touche son traitement, Guêpes, déc. 1843 dans ÉMARGER
Les Parisiens seront et resteront fortifiés et embastillés, afin que s'accomplissent les paroles des Guêpes : Tu l'as voulu, George Dandin, Guêpes, oct. 1843 dans EMBASTILLÉ, ÉE
Les journaux qui ont fait les plus longs discours contre l'embastillement de Paris.... tout le monde est devenu partisan des fortifications, Guêpes, janv. 1841 dans EMBASTILLEMENT
Dix théâtres et établissements publics seront pleins, chaque soir, de masques qui s'y encaqueront par milliers, les Guêpes, janvier 1843 dans ENCAQUER
Il n'y a, pour tous les candidats, qu'une seule et même profession de foi : c'est celle exactement que font sur les places publiques les arracheurs de dents, les extirpateurs de cors, les destructeurs de punaises, les Guêpes, juillet 1842 dans EXTIRPATEUR
Voici un mot de la reine Christine à Espartero : Je t'ai fait duc de la Victoire, marquis de.... comte de ... mais jamais je n'ai pu te faire gentilhomme, les Guêpes, janvier 1841 dans GENTILHOMME
Le Napoléon.... est le premier bâtiment français auquel est appliqué le nouveau système de propulsion consistant en une vis ou hélice mue par la vapeur, et qui, placée à l'arrière et immergée, tourne dans l'eau avec une vitesse considérable, de manière à faire filer au navire dix à onze noeuds en temps favorable.... cet homme était simplement Sauvage, l'inventeur des hélices ; Sauvage, qui, depuis treize ans, travaille et lutte...., les Guêpes, juil. 1843 dans HÉLICE
Tant de gens échangent volontiers l'honneur contre les honneurs, les Guêpes, juin 1842 dans HONNEUR
Quel est l'honnête homme, négociant ou banquier, qui ne reculerait devant la publicité de son nom comme incarcérateur d'un débiteur malheureux ?, dans Figaro, 22 févr. 1866 dans INCARCÉRATEUR
La peine infligée au boulanger qui vole le pain du pauvre doit être au moins égale à la peine du pauvre qui vole le pain du boulanger, les Guêpes, 2 sept. 1840 dans PAIN
Je pense que les poëtes qui faisaient autrefois, l'hiver, les devises innocentes des papillotes, étaient les mêmes qui, l'été, composaient la poésie qui s'enroule autour des mirlitons, les Guêpes, janv. 1843 dans PAPILLOTE
Le mot rameur s'employait lors du bon temps des galères ; mais depuis on dit canotiers, avirons, nager, au lieu de rameurs, rames et ramer, les Guêpes, déc. 1840 dans RAMEUR
Voici la lettre que l'on m'adresse : Monsieur, vous dites que vous avez vu en vente, chez un marchand d'habits, un saint sacrement en cuivre argenté ; vous avez fait une étrange métonymie : vous avez indiqué le contenant pour le contenu ; l'objet qui renferme le saint sacrement, l'hostie consacrée, s'appelle ostensoir, les Guêpes, mars 1844 dans SACREMENT
Il y a au moins dans le saint-simonisme et le fouriérisme, au milieu de rêveries et de saugrenuités, des tentatives et des efforts pour arriver à un but de réorganisation sociale, les Guêpes, août 1840 dans SAUGRENUITÉ
Autrefois on dînait pour dîner, on buvait pour boire ; aujourd'hui on dîne pour parler, on boit pour toster ; mais, comme d'autre part on ne peut toster sans boire, il se trouve qu'après un certain nombre de tostes les têtes sont un peu échauffées, les Guêpes, nov. 1843 dans TOSTER
Le discours du roi, que l'on appelle dans l'argot de ce temps-ci discours du trône ou discours de la couronne, les Guêpes, déc. 1840 dans TRÔNE