ABAEL.

Citations

Là ne devaient pas s'arrêter les transformations ; au XVIIe siècle, talent perdit le sens de désir, de volonté, et il prit celui de don de la nature, d'aptitude ; c'est, comme on a vu, une métaphore tirée de la parabole de l'Évangile ; métaphore du reste en usage dans les écoles dès les hauts temps, comme M. de Rémusat l'a fait voir par ce passage d'Abélard : Quasi [Deus] indignaretur illa litteralis scientiae talenta, quae utrique nostrum commiserat, ad sui nominis honorem non dispensari, Op. p. 101, éd. COUSIN dans TALENT