Benjamin LEGOARANT

Citations

C'est un pauvre délaissé ; Il est abandonné de tout le monde, dans ABANDONNER
Qui joint à la hardiesse un esprit souple et flatteur peut approcher les grands avec plus de succès que d'autres, dans ABORDER
Le mouvement par lequel le navire revient de l'abatée à la ligne du vent se dit auloffée, dans ABATÉE
En présence du donataire et de l'acceptant, dans ACCEPTANT, ANTE
Terme de manufacture par lequel on désigne un certain nombre des fils de la chaîne, en sorte que les draps employés pour les troupes étant de 18 ains et de 22 ains dans le même lé, ces derniers sont plus fins, dans AIN
On nomme ainsi l'angle que forment les ailes d'un moulin à vent, ou mieux la voile de chaque aile, avec le plan de leur circulation, lequel est perpendiculaire à la direction du vent ; et, chaque aile étant une surface gauche, l'airage varie généralement de 9 à 26 degrés, aux différents points d'attache de la voile, dans AIRAGE
Amidon est une expression spécifique ; fécule un terme générique, dans AMIDON
La portée est la distance à laquelle une bouche à feu peut chasser son projectile, dans AMPLITUDE
Les hommes de l'équipage sont classés en deux moitiés, dont l'une, appelée les bâbordais, a ses hamacs à bâbord, et l'autre, comprenant les tribordais, couche à tribord ; chacune de ces moitiés monte à son tour sur le pont pour faire le quart, appelé de là quart de bâbord et quart de tribord, dans BÂBORDAIS
La faillite est l'état de cessation des payements d'un commerçant ; on le dit abusivement pour déconfiture et banqueroute, dans BANQUEROUTE
Le bard est une sorte de grande civière à six bras, pour porter des fardeaux qui demandent le concours de 4, 8 ou 12 hommes, dans BARD
La basse tient le milieu entre le haut-fond et le bas-fond, dans BASSE
Donner une chaude blanc-soudant, dans BLANC-SOUDANT
Il y a près de notre village une belle boire, dans BOIRE
Les dimensions des futailles sont réglées de manière que la longueur intérieure, le diamètre intérieur du bouge et le diamètre intérieur de chacun des fonds soient dans toutes les pièces comme les nombres 21, 18 et 16, dans BOUGE
Préparer la bouille-abaisse, dans BOUILLE-ABAISSE
Sorte de labyrinthe construit en roseau et composé de différents réservoirs dans lesquels le poisson s'introduit successivement, sans pouvoir revenir sur lui-même, jusqu'au dernier, d'où on le retire avec des filets faits en forme de poche, dans BOURDIGUE
Les produits de bris et naufrages, non réclamés par les propriétaires, après le délai d'un an et un jour, appartiennent à la caisse des Invalides de la marine, dans BRIS
Le berceau offert par la ville de Paris au roi de Rome, fils de Napoléon, était en vermeil, nacre et burgau, dans BURGAU
Nom vulgaire de la calandre granaire (coléoptère), dite cusson dans le midi de la France, et appelée généralement charançon du blé ou simplement charançon, dans CALANDRE
Sorte de galette préparée avec la racine râpée de manioc cuite sur des plaques chaudes ; cette racine, brisée et réduite en grumeaux, est appelée farine de manioc ; c'est en cet état qu'on la mange, sans en faire de pain ; ces galettes sont d'un kilogramme et demi sur les marchés de Cayenne, et du double au Brésil, dans CASSAVE
Quelque chose est promis et vous verrez qu'autre chose sera fait, dans CHOSE
Vous remettrez à la commissionnaire ce que je demande, dans COMMISSIONNAIRE
Le nombre des propriétés qui sont communes aux animaux et aux végétaux est si grand que l'on conclurait de cette communité, qu'ils sont formés sur un plan analogue, dans COMMUNITÉ
Les anciens oryctographes employaient ce mot pour désigner les coquilles bivalves fossiles, tandis qu'ils désignaient les coquilles univalves fossiles par les termes de cochlite ou cochilite, dans CONCHITE
Les fibres du charme sont contranchées, d'où il est peu propre à la menuiserie, dans CONTRANCHÉ, ÉE
C'est le nom donné par certains auteurs au genre de crassulacées appelé par l'Académie cotylédon, dans COTYLET
On est généralement plus longtemps à se rendre de Dunkerque à Cette que de Nantes à Terre-Neuve ; mais, quelle que soit la durée du voyage, le premier est nommé cabotage ou grand cabotage, et l'autre long cours, dans COURS
Genre de coquilles bivalves dont le type est la cranie en masque ou cranie personnée, seule espèce actuellement vivante dans les mers de l'Inde et dans la Méditerranée, dans CRANIE
Le cromorne fait la partie du cor anglais et se trouve à la quinte au-dessous du hautbois ; il est à anche comme ce dernier, et, celui-ci étant à l'unisson de la trompette, le cromorne donne aussi la quinte au-dessous de la trompette, et non l'unisson de la trompette, comme le dit l'Académie, dans CROMORNE
Le dénéral servant de type pour le diamètre et le poids, il y a pour chaque pièce un dénéral du poids précis, un second du poids toléré au maximum, et un troisième du poids toléré au minimum, dans DÉNÉRAL
Ce coup de vent a produit des dénivellements de plusieurs mètres, dans DÉNIVELLEMENT
Cette maison de ferme contient un are soixante centiares, sous-sol et déport, dans DÉPORT
Plusieurs grappes de raisin sont devenues de simples grappillons par les dépourrissages successifs, dans DÉPOURRISSAGE
Nous nous trouvions si près de l'ennemi qu'on ne prit pas le temps de détaper, et on lui envoya la volée avec les tapes, dans DÉTAPER
La pièce de détente et le pontet forment la sous-garde, dans DÉTENTE
C'est un simple levier qui sert à faire partir la gâchette contre la grande branche de laquelle il agit à l'intérieur de la platine, dans DÉTENTE
Le déversoir est destiné à permettre l'écoulement des eaux superflues qui, sans cette facilité, passeraient par-dessus la chaussée, et cela même arrive lorsque la longueur du déversoir est insuffisante, dans DÉVERSOIR
La flûte proprement dite se diapasonne en ré, c'est-à-dire qu'elle doit rendre le ré du diapason quand elle n'a encore aucune autre ouventure latérale que l'embouchure, dans DIAPASONNER
Si toutes les choses dont vous parlez sont indicibles, en voici une fort dicible, dans DICIBLE
On y distingue le dictamne blanc, dit vulgairement fraxinelle, dans DICTAMNE
Il est des substances réputées d'une grande digestibilité, qui sont rejetées par le vomissement et occasionnent des troubles gastriques très sérieux, dans DIGESTIBILITÉ
Nom moderne du genre igname et dans lequel on distingue : la dioscorée cultivée, dite igname blanche, et la dioscorée ailée, appelée vulgairement igname, qui, originaire de l'Inde, est cultivée aux Antilles et dans d'autres pays intertropicaux, dans DIOSCORÉE
Chaque dispensataire des largesses du prince, dans DISPENSATAIRE
Un des noms vulgaires du leucisque dobule, appelé aussi meunier et qui est l'able dobule de certains auteurs, dans DOBULE
Les béliers se doguent surtout dans le temps de la monte, dans DOGUER (SE)
Ce que vous filez là, est d'une jolie doite, dans DOITE
L'aiguillée a une longueur presque déterminée, et il en est différemment de la doitée qui peut fournir plusieurs aiguillées, sans toutefois être jamais d'une grande longueur, ou se trouver même plus courte que l'aiguillée : c'est donc un terme plus vague : Je ne veux pas le peloton ; donnez-moi seulement une doitée, une petite doitée, une forte doitée, une doitée d'environ deux aiguillées, dans DOITÉE
Nom vulgaire d'une espèce de datura, le datura fastueux, dit aussi pomme épineuse d'Égypte, dans DOUBLE
Synonyme de didymode, genre de mousses dont le nom serait mieux écrit didymodon, dans DOUBLE
Nom vulgaire de la biserrule pélecin, légumineuse, dite aussi bateline, dans DOUBLE
On a écrit aussi dok ; dok ou douc signifiant, dans le pays, singe, dans DOUC
La réunion de toutes les douelles intérieures forme l'intrados, et celle de toutes les douelles extérieures est appelée l'extrados de la voûte, dans DOUELLE
Genre de typhacées, dans lequel on distingue le dracontion perforé (Antilles) de Linné, dit liane franche, liane percée et feuille percée, dans DRACONTION
Nom spécifique d'un callionyme, mieux nommé le callionyme draconcule (acanthoptérygiens), dans DRAGONNEAU
Espèce de filet à manche pour pêcher à la traîne et particulièrement pour les coquillages ; au bas de ce filet se trouve une racloire en fer dont le frottement contre le fond fait sauter dans le sac les huîtres, les moules, etc., dans DRAGUE
Art d'assainir les terres trop humides au moyen de rigoles souterraines que l'on garnit intérieurement de pierres ou de fascines, de briques ou de tuiles ; on remplace le plus souvent ces rigoles par des tuyaux en terre cuite, dits drains, dans DRAINAGE
La force d'un homme équivaut à cent dynamies par jour, si dans ce temps, en douze heures de travail, il peut élever cent mètres cubes d'eau à un mètre de hauteur, dans DYNAME
Ainsi l'ébrasement est trop faible lorsque le côté de l'embrasure ne s'écarte pas assez du plan vertical perpendiculaire à celui de la façade, et l'embrasure n'est pas assez profonde si on laisse trop d'épaisseur au mur d'appui de la fenêtre, dans ÉBRASEMENT
Tout chronomètre ou garde-temps a un échappement libre, dans ÉCHAPPEMENT
Dans la Méditerranée, les pêcheurs de sardines viennent à l'échouage en rentrant de leur expédition, dans ÉCHOUAGE
Le navire est souvent défoncé par l'échouement, dans ÉCHOUEMENT
Grande cuillère employée pour enlever de dessus le dépôt un liquide clarifié dont la surface trop peu élevée au-dessus du sol ne permet pas de se servir du siphon, et lorsque le vase contenant ne peut être perforé pour y adapter une cannelle, dans ÉCOPE
Sorte de petite soucoupe très évasée, peu profonde, ordinairement en bois, avec laquelle les fermières écrèment le lait, dans ÉCOPE
On avait embrayé trop tôt, dans EMBRAYER
La ville a maintenant une forte encaisse que ses dépenses n'absorberont pas dans l'année, dans ENCAISSE
Chaque tourillon d'une bouche à feu est reçu dans l'encastrement du flasque, dans ENCASTREMENT
Cette face de la demi-lune est exposée à l'enfilade, dans ENFILADE
Pour jouir de la franchise des droits de douane, certaines substances doivent être contenues dans des fûts enrobés, dans ENROBER
Acheter une entrave, perdre, laisser tomber une entrave, dans ENTRAVES
Il est chirurgien auxiliaire et va passer au concours pour être entretenu, dans ENTRETENU, UE
Le caractère particulier à la langue française est l'équisyllabisme, toutes les fois que la voyelle n'est pas surmontée d'un accent circonflexe ou rendue douteuse par une syllabe féminine qui la suit, dans ÉQUISYLLABISME
Matière colorante extraite de la roccelle des teinturiers (lichens) et non colorée par elle-même, mais devenant d'un beau rouge violet sous l'influence de l'air et de l'ammoniaque, dans ÉRYTHRINE
C'est l'orge à six rangs (orge escourgeon de certains auteurs) qu'il ne faut pas confondre avec la variété à six rangs de l'orge vulgaire, dans ESCOURGEON
L'empeigne est faite de grosse toile et la semelle consiste en un tissu très serré de la stipe très tenace d'une graminée dite vulgairement spart ou sparte, dans ESPADRILLE
Elle se charge plus facilement que les autres armes à feu, à cause de la forme du canon, mais elle repousse beaucoup, ce qu'on attribue à l'évasement de la bouche, dans ESPINGOLE
L'étiage est marqué par un zéro, et les chiffres mis plus haut que le zéro font connaître les diverses élévations des eaux au-dessus de l'étiage, qui est susceptible de varier ; car, s'il arrive que dans une année les eaux deviennent plus basses que dans celle où l'on a fait l'observation et placé le zéro, le véritable étiage sera plus bas que celui qui est indiqué par l'échelle, dans ÉTIAGE
Ici on châtre les ruches, et ailleurs on a recours à l'étouffage des abeilles, dans ÉTOUFFAGE
On évapore un extrait, un sirop, pour les concentrer, c'est-à-dire afin d'en augmenter la densité en diminuant la quantité du liquide qu'ils contiennent, dans ÉVAPORER
Cette mine sera difficilement éventable ; une liqueur très éventable, dans ÉVENTABLE
Genre d'euphorbiacées, où l'on distingue l'excoecaria agalloche, connue dans l'Inde sous le nom de calambac et appelée par Rumphius arbre aveuglant, dans EXCÉCARIE
C'est au moyen d'un excentrique qu'on fait mouvoir le levier qui sert à ouvrir et à fermer alternativement la partie d'une machine à vapeur nommée tiroir, dans EXCENTRIQUE
Ce voyageur a rapporté de beaux exemplaires de cette coquille, de cette plante, de cet insecte, dans EXEMPLAIRE
Pompe d'exhaustion, pompe placée sur quelques navires à vapeur pour enlever du fond de la chaudière une certaine portion d'eau sursaturée soit de sel marin, soit de toute autre matière tenue en dissolution, dans EXHAUSTION
En douanes, on exonère une marchandise en ne lui faisant pas payer les droits auxquels elle est soumise par le tarif, dans EXONÉRER
Il y a des personnes qui ont la sottise de croire à la science des expliqueurs de songes, dans EXPLIQUEUR, EUSE
Nom donné à Paris à l'hématite rouge, ou, dans un langage plus rigoureux, aux variétés stalactitique et fibreuse du sidéroxyle oligiste, dans FÉRET
Cet alto n'est pas commun, on l'a fileté, dans FILETER
Il faut pour ce dessin une eau fixative, dans FIXATIF, IVE
Ces fleurs ont des nectaires qui sécrètent en abondance une liqueur miellée, dans FLEUR
Quand on creuse un fossé, la terre qu'on en a retirée n'y rentrerait pas toute, parce qu'il y a eu foisonnement dans le déblai, dans FOISONNEMENT
Ces personnes, ces objets sont liés fonctionnellement, dans FONCTIONNELLEMENT
Si dans une même usine on réduit le minerai en fonte, et celle-ci en métal, cette usine prend le nom de forge, quoique sa partie appelée forge soit exclusivement réservée à forger la fonte, c'est-à-dire à la battre avec un marteau pour la transformer en métal, dans FORGE
Fourneau de mine, ou, simplement, fourneau, cavité pratiquée dans l'intérieur de la terre ou d'une maçonnerie, disposée et mesurée de telle sorte que, le feu étant mis à la poudre dont on la remplit, l'effet soit dirigé contre l'obstacle que l'on veut détruire, dans FOURNEAU
Oiseau dit encore roi Bertaud, bérichon, ratillon, etc. c'est la motacille troglodyte de Gmelin, nommée parfois roitelet, et qu'il ne faut pas confondre avec la motacille régule, appelée plus communément roitelet, dans FOURREBUISSON
Il y a une belle fraîche au bas de la terrasse du jardin, dans FRAÎCHE
La faute venait de ceux qui avoient commencé la frapperie, dans FRAPPERIE
Genre d'éléocarpacées ayant une seule espèce, la friesie pédonculaire, de Candolle, qui était l'éléocarpe pedonculaire de Labillardière, dans FRIESIE
Il est d'une grande frilosité, dans FRILOSITÉ
À un moindre degré de froid chaque glaçon du frimas serait une goutte de rosée, dans FRIMAS
On y distingue la fringille célibataire, qui est le pinson de l'Académie, dans FRINGILLE
Nom donné à une maladie des pommes de terre qui rend la tige lisse, et la colore en brun tirant sur le vert, dans FRISELÉE
L'épeautre proprement dit est le froment épeautre, regardé à tort comme une variété du froment cultivé, dans FROMENT
Fleur, fruit frondipare, fleur, fruit d'où sort un rameau qui continue à s'accroître, et que ces organes n'ont pas coutume de porter, dans FRONDIPARE
Ce capitaine au long cours est un fruit sec de l'école navale. Cette appellation vient de l'école polytechnique, où un jeune homme de Tours qui travaillait peu fut interpellé par ses camarades pour savoir quelles étaient ses intentions s'il n'était pas classé. Il répondit : " Je ferai comme mon père le commerce des fruits secs. " Et en effet, ce fut son lot, dans FRUIT
Les fulgurites sont presque toujours creux, ce qui les fait appeler aussi tubes de foudre, dans FULGURITE
Courbe formée par une chaîne ou une corde dont les extrémités tiennent à deux points fixes, dans FUNICULAIRE
Faisceau vasculaire formé de vaisseaux nourriciers et des vaisseaux fécondateurs qui, provenant du style, unissent la graine au péricarpe après avoir traversé le placenta, dans FUNICULE
Dans quelques parties de la France, on appelle jeu du furon ce qu'ailleurs on nomme jeu du furet, dans FURON
Dans le principe, on le nomma fusil à piston, parce que le marteau frappait sur un piston qui comprimait la matière fulminante et l'enflammait contre la paroi de l'arme, dans FUSIL
Nom donné par les artificiers à des fusées de 8 et 12 millimètres de diamètre, et à des serpenteaux brochés, c'est-à-dire chargés sur une broche comme les fusées, dans FUSILLETTE
Il nous faudrait plus de gabarieurs, dans GABARIEUR
Le gaillard d'arrière est parfois élevé de quelques décimètres au-dessus du pont, afin de donner une hauteur suffisante aux logements placés dans l'entre-pont, dans GAILLARD
Argile ayant la propriété de rendre blanche comme du lait l'eau dans laquelle elle était délayée, d'où le préjugé qu'elle pouvait augmenter le lait des nourrices, dans GALACTITE
Genre d'amaryllidacées, dans lequel on distingue le galanthe nivéal, appelé vulgairement perce-neige, nivéole, galanthine ou galantine, violier bulbeux, violier d'hiver, et qu'il ne faut pas confondre avec les espèces du genre leucoïon, amaryllidacées, dites également perce-neige et nivéole, entre autres le leucoïon du printemps, dans GALANTHE
Nom vulgaire et spécifique du myrica galé, famille des amentacées, dit aussi galé odorant, myrte des marais, myrte bâtard, piment royal et piment aquatique, dans GALÉ
On dit aussi chien volant et chat volant, ainsi que pour les autres galéopithèques, dans GALÉOPITHÈQUE
La plaine voisine du village appelé les Rousses, dans l'Isère, offre une grande quantité de galgals, dans GALGAL
Genre de rutacées dont le nom est écrit quelquefois galipier, et dans lequel on distingue la galipée cusparie (Colombie), dont l'écorce est l'angusture, dans GALIPÉE
Genre de crustacés amphipodes, dans lequel on distingue le gammarus pulex, dit crevette des ruisseaux, et appelé agrouette dans certaines localités, dans GAMMARE
Gavial de Manheim, un des noms donnés à l'éolodon de Sömmering, reptile saurien fossile trouvé aux environs de Manheim, dit aussi crocodile ancien., dans GAVIAL
Bête fauve du genre des antilopes (antilope dorcade) qu'il ne faut pas confondre avec l'antilope leucoryx, appelée algazel, dans GAZELLE
Gazon du Parnasse, la convallaire bifoliée et la parnassie palustre, dans GAZON
Les Gémeaux placés entre le Taureau et le Cancer sont représentés par Castor dont la tête contient une étoile de première grandeur, et par Pollux qui porte dans sa tête une étoile de seconde grandeur ; de là vient le nom de Gémeaux qui a remplacé celui de Castor et Pollux donné précédemment à cette constellation, dans GÉMEAUX
La plante vulgairement nommée mille-feuille, et qui fait partie du genre achillée, est appelée par les botanistes achillée mille-feuille, ce dernier mot servant de nom spécifique, dans GENRE
Grand gerbo, nom sous lequel Buffon a décrit l'hélamys cafre (rongeurs), dit lièvre sauteur au cap de Bonne-Espérance, dans GERBO
Nom imposé par la plupart des auteurs au genre dipe (rongeurs), et nom donné plus particulièrement au dipe gerboa, appelé aussi gerbo, dans GERBOISE
Par l'expression gland de terre, on désigne encore le carum bulbocastanum, dit aussi terre-noix, dans GLAND
Gland de mer, nom vulgaire des différentes espèces du genre balane et principalement du balane clochette, dit aussi tulipe turban et tulipe épanouie, dans GLAND
Nom vulgaire et spécifique de la ketmie gombo (hibiscus comestible de certains auteurs), dont le fruit, appelé également gombo, se mange aussi à Toulon, d'où l'usage pourra s'en étendre dans le reste de la France, dans GOMBAUT et mieux GOMBO
Synonyme du genre bursère (térébinthacées) et nom sous lequel on a désigné, d'après les habitants des Antilles, la bursère gommifère ou bursère balsamifère (Haïti) de Jacquin, dans GOMMART
La capacité en était de 174 pouces cubes qui, réduits en litres, font un peu plus de 3 litres un tiers, dans GOMOR
Nom donné par certains auteurs à la lucume, genre de sapotacées ; on trouve à tort dans Laveaux gomostègue, dans GOMORTÈGUE
Genre d'haloragées ayant six espèces répandues dans le Japon, la Chine et l'Australie, dans GONIOCARPE
Genre d'entozoaires longtemps confondu avec le genre filaire, et placé à tort par certains naturalistes dans la classe des annélides, sous le nom de dragonneau, dans GORDIE
Nom d'un genre d'oiseaux insectivores dont le type est la grallarie brune appelée par Buffon le roi des fourmiliers, et par d'autres auteurs le fourmilier grallarie, dans GRALLARIE
Nom sous lequel on a désigné, dans le jeune âge, l'anas noir, dit aussi macreuse, dans GRISETTE
Nom spécifique pour certains auteurs, du charançon humble (coléoptères), dans GRISETTE
Substance différant du caoutchouc, en ce qu'elle n'est ni élastique ni extensible bien que douée d'une grande flexibilité ; elle devient plastique à une température élevée, se façonne, se soude alors comme une pâte grasse, et forme un cuir factice dont l'emploi rend de grands services à l'industrie, dans GUTTA-PERCHA
Le halbourg se pêche après la disparition des harengs proprement dits ; il n'a jamais ni oeufs, ni laite, et l'on ignore si c'est une espèce particulière ou un vieil individu de l'espèce commune, dans HALBOURG
Les haubans, parfois isolés, sont le plus souvent rapprochés par paires se réunissant non à la tête du mât, mais plus bas, d'un septième environ de la longueur, à l'endroit appelé le ton, dans HAUBAN
Pour toutes les armes qui s'en servent, le hausse-col est en cuivre doré ; mais par exception il porte au milieu un ornement argenté dans quelques corps dont l'épaulette est blanche, dans HAUSSE-COL
Genre de térébinthacées contenant l'hedwigie balsamifère qui porte le nom de bois à la baraque à Haïti et à la Jamaïque, dans HEDWIGIE
Genre de malacoptérygiens abdominaux, formé aux dépens du genre ésox, et dont les espèces sont dites vulgairement demi-bec ; l'hémirrhamphe balao, dont le nom vulgaire, prononcé comme le nom spécifique, s'écrit aux Antilles balaau ; l'hémirrhamphe brésilien (Inde, Amérique) de Cuvier, dit vulgairement bécassine et bécassine de mer, dans HÉMIRRHAMPHE
On y distingue l'hibiscus abelmoschus, L., dit graine de musc ou graine musquée, ambrette et guimauve veloutée ; l'hibiscus tiliaceus, L., dit cotonnier de Mahot, bois de flot, bois siffleux, bois à fléau, bois liége ; l'hibiscus syriacus, L., nommé aussi guimauve royale et althaea, qu'il ne faut pas confondre avec la guimauve officinale (malvacées) appelée également althaea ; cet hibiscus, ketmie des jardins de certains auteurs, porte encore les noms vulgaires de guimauve en arbre, mauve royale et mauve en arbre, dans HIBISCUS
L'hippoglosse vulgaire, dit plie rude, et connu aussi sous le nom de plétau, c'est le pleuronecte limandoïde de certains auteurs, dans HIPPOGLOSSE
Les noms d'hippope chou et feuille de chou ayant été donnés parfois à l'hippope maculé, certains auteurs ont à tort parlé de l'hippope chou comme d'une espèce particulière, dans HIPPOPE
Genre de coléoptères dont le nom est omis, même par d'Orbigny, qui le cite toutefois dans son article cérosterne, dans HOPLOPHORE
Genre de sapotacées où l'on distingue l'icosandre gutte ; elle croît à Bornéo, et fournit la gutta-percha qui nous vient de Singapore, dans ICOSANDRE
Toute impense profite au propriétaire, tandis que la dépense est une somme employée au dehors, et dont l'équivalent ne se trouve plus dans les biens de celui qui l'a faite, dans IMPENSE
Le tabac du Brésil serait imprenable à raison de son acreté, si on ne le tempérait par une décoction d'autre tabac et de copal ; de cette manière on le rend prenable, dans IMPRENABLE
Ce rôle demanderait un jeu animé, mais l'acteur paraît inanimable, dans INANIMABLE
S'il n'y a pas répulsion, il y a au moins inattraction, dans INATTRACTION
Un apologiste chrétien a dit, en souvenir de Néron : Nous tirons gloire d'un tel inaugurateur de notre proscription, dans INAUGURATEUR, TRICE
Nom donné par Bosc à des corps fossiles qui présentent la forme d'un tube de 6 à 10 millimètres de diamètre et de 6 à 8 centimètres de longueur, ouverts d'un côté et fermés de l'autre ; la formation en paraît due à un insecte aquatique du genre frigane, névroptères, dans INDUSIE
La personne infavorable reste neutre, celle qui est défavorable agit contre, nuit à la faveur, dans INFAVORABLE
Les navires dits insubmersibles sont munis de tuyaux en métal creux et fermés, qui contiennent assez d'air pour soutenir à flot un bâtiment chargé qui viendrait à se remplir d'eau, dans INSUBMERSIBLE
On y distingue l'iule terrestre, dit vulgairement iule ; il est cendré, bleuâtre, cylindrique, long de 4 centimètres au plus, et présentant de 64 à 74 paires de pattes, dans IULE
On fait peut-être ici allusion aux poires dites de la Saint-Jean, qui mûrissent vers la Saint-Jean, fin de juin : elles sont petites et d'une qualité médiocre, ce qui, en les comparant à de très belles et bonnes poires, aura donné naissance au proverbe, dans JEAN
Un petit nombre de coups de knout donnent la mort ; quatre à cinq suffisent pour ne faire qu'une plaie du corps du condamné, dans KNOUT
On distingue les lacs en lacs qui n'ont aucune communication avec les rivières ; lacs qui, étant alimentés visiblement par une ou plusieurs rivières, ne donnent naissance à aucune autre, perdant, par l'évaporation, autant d'eau qu'ils en reçoivent ; lacs qui, donnant naissance à une rivière sans qu'on en voie s'y jeter, sont alimentés par des sources de fond, ou par des communications inconnues avec d'autres amas d'eau, et lacs qui donnent naissance à des rivières et qui en reçoivent, dans LAC
Nom d'un genre de poissons sélaciens, dans lequel on distingue la lamie cornubique, qui est le squale long-nez de certains auteurs, et dont quelques individus peuvent peser trois milliers, dans LAMIE
Nom latin employé à présent en français pour désigner le genre mélèze (conifères), dans lequel on distingue le larix européen, dit vulgairement mélèze, et le larix américain, appelé épine rouge, dans LARIX
Un tableau d'Ary Scheffer est intitulé le Larmoyeur, dans LARMOYEUR, EUSE
Il est connu aussi sous les noms d'ébénier d'Orient, bois noir de Malabar, acacia du Malabar ; c'est le mimosa lebbeck de Linné, dans LEBBECK
Dans plusieurs cas on peut être à la fois héritier et légataire, par exemple : légataire de la portion disponible, et héritier pour sa part naturelle dans la succession, dans LÉGATAIRE
Nom moderne du genre lenticule, type de la famille des lemnacées, dans lequel on distingue la lemne bossue dite vulgairement canillée, herbe au canard, lenticule, lentille d'eau et lentille de marais, dans LEMNE
Lépas tuilé ou épineux, nom sous lequel on a désigné la patelle granatine (mer des Antilles), de Lamarck, dans LÉPAS
Genre d'arachnides trachéennes, dans lequel on distingue le lepte automnal de certains auteurs, très petit, d'une couleur rouge, s'insinuant sous la peau où il cause des démangeaisons aussi insupportables que celles de la gale, et qu'on apaise en se lavant avec de l'eau vinaigrée, dans LEPTE
J'ai ouï d'anciens notaires et greffiers de justice de paix, dire : le lief des scellés pour la levée des scellés, dans LIEF
Genre de légumineuses, dans lequel de Candolle ne laisse qu'une espèce, la liparie sphérique, qui nous est venue du cap de Bonne-Espérance, dans LIPARIE
Genre de myricées, dans lequel on distingue le liquidambar styraciflue, ou liquidambar copalme, qui fournit, par incision, un suc résineux d'une couleur ambrée, connue sous le nom de liquidambar, et appelé aussi styrax liquide, ambre liquide, résine liquide de la Nouvelle-Espagne, baume copalme, copalme liquide, dans LIQUIDAMBAR
Genre de borraginées appelé grémil, et dans lequel on distingue : 1° le lithosperme officinal, dit grémil, perlière, herbe aux perles, blé d'amour, millet d'amour ; les semences portent le nom de graine perlée et graine d'amour ; 2° le lithosperme tinctorial, qui a été l'anchuse tinctoriale de certains auteurs, et, pour d'autres, la buglosse tinctoriale ; sa racine est l'orcanette, dans LITHOSPERME
Genre de gastéropodes testacés, différant du genre turbo par un opercule corné et une coquille non nacrée ; on y distingue : 1° la littorine vulgaire, appelée bigorneau, bigourneau, vignot, et qui est le sabot littoral de certains auteurs ; 2° la littorine muriquée, dite aussi bosson, dans LITTORINE
Nom du cocotier proprement dit, improprement appelé coco des Maldives, de mer, ou de Salomon, avant la découverte des deux îles (Curieuse et Ronde) des Seychelles : ce sont les seules où il croisse naturellement, dans LODOÏCÉE
Un des noms vulgaires du colymbe arctique (oiseaux palmipèdes), de Linné, dit encore plongeon lumm, plongeon à gorge noire, plongeon arctique et huard, dans LUMME
Genre d'insectivores, dans lequel on distingue la luscinie philomèle, qui est le rossignol ordinaire, ou petit rossignol ; la luscinie majeure, dite grand rossignol, dans LUSCINIE
On y distingue : la lychnide fleur de coucou, dite amourette des prés, fleur de coucou, coucou, coucou des prés, et improprement véronique ; la lychnide dioïque, appelée compagnon blanc, jonc des jardiniers, passe-fleur sauvage ; la lychnide chalcédonique, nommée aussi croix de chevalier, croix de Jérusalem ou de Malte, fleur de Jérusalem, fleur de Constantinople, fleur écarlate ; la lychnide githago, appelée vulgairement githage, nicelle, et qui est l'agrostemme githage de certains auteurs ; on la désigne encore sous les noms de githage des prés, faux mélanthion, et pseudo-mélanthion ; la lychnide coronaire, dite passe-rose parisienne, oeillet de Dieu, rose de sainte Marie, et qui est au nombre des plantes appelées par les jardiniers coquelourde ; elle a été l'agrostemme coronaire ou agrostemme des jardins de certains auteurs, et pour d'autres la coquelourde des jardins ; la lychnide fleur de Jupiter, dite vulgairement fleur de Jupiter ; la lychnide grandiflore, pour laquelle Loureiro avait créé son genre hédone, dans LYCHNIDE
On y distingue le lycope européen, dit vulgairement marrube aquatique, herbe des Égyptiens, pied de loup, lycope, dans LYCOPE
La lycose tarentule, dite vulgairement tarentule, sorte d'araignée, dont le venin, malgré les fables publiées à cet égard, n'est dangereux que pour les insectes qui lui servent de nourriture, dans LYCOSE
La malléabilité de l'or est telle qu'on peut en mettre plus de 10 000 feuilles dans 1 millimètre d'épaisseur, dans MALLÉABILITÉ
Genre de guttiferes ayant pour type la mammée américaine, dite vulgairement arbre aux mamelles à cause de la forme de ses fruits ; on l'appelle aussi abricotier de Saint-Domingue et mamey, dans MAMMÉE
Le peuplier de Virginie a été appelé, par certains auteurs, peuplier des Mandanes, dans MANDANES
L'ichneumon manifestateur dépose ses oeufs dans l'intérieur du bois, dans MANIFESTATEUR, TRICE
Le marbré habite l'Amérique méridionale, dans MARBRÉ, ÉE
Aux termes d'une ordonnance de 1669, titre 28, art. 7, les propriétaires des héritages aboutissant aux rivières navigables doivent laisser le long des bords 24 pieds au moins de place en largeur pour chemin royal et traits de chevaux du côté que les bateaux se tirent, et 10 pieds de l'autre bord ; c'est ce dernier chemin que l'on désigne sous le nom de marchepied ; l'autre est le chemin de halage, dans MARCHEPIED
Les marées sont l'effet de l'attraction exercée par le soleil, et surtout par la lune, à cause de sa proximité, sur les eaux dont la mobilité leur permet d'obéir à cette force en s'élevant dans certaines parties, ce qui leur fait abandonner les rivages, qu'elles recouvrent ensuite, lorsque la terre, par sa rotation continuelle, présente d'autres parties à l'action des corps célestes, dans MARÉE
Le nom de Marforio vient de ce que cette statue fut trouvée au pied du vieux Capitole sur le forum Martis ; c'est probablement le génie du Rhin, faisant autrefois partie d'un groupe, et qui fut placé sous les pieds du cheval de Domitien, dans MARFORE ou MARFORIO ou MARPHORIO
Nom que porte en Languedoc une variété d'anguille à tête très petite et appelée aussi anguille mâle, dans MARGAIGNON ou MARGAINON
Sur les côtes de la Manche la mer marne beaucoup plus que sur celles de l'Océan en France ; la Méditerranée marne très peu, dans MARNER
Le mammifère décrit par Buffon sous le nom de petite loutre de la Guiane est un élégant marsupial, appelé le chironecte yapock par les naturalistes modernes, dans MARSUPIAL, ALE
On y distingue le marteau vulgaire, qui habite l'Océan indien, connu chez les marchands sous les noms de croix de mer et de crucifix de mer ; c'est l'huître marteau de certains auteurs, dans MARTEAU
Pour que le mastic soit bon et adhère bien au bois, il faut rendre l'huile siccative en la faisant bouillir sur de la litharge, dont elle dissout une petite portion, dans MASTIC
Le prince qu'on médiatise tombe sous l'autorité du prince territorial dans les États duquel il est enclavé, et voit ainsi disparaître sa souveraineté, dans MÉDIATISER
Une ménillette de froment, d'orge, dans MÉNILLETTE
Nom spécifique du datura metel (solanées), dont le nom indien a été aussi écrit méthel, dans MÉTEL
Mon fils a tant grandi et grossi depuis huit mois que ses habits encore portables ne sont plus mettables, dans METTABLE
Les meules de foin ont souvent pour base un parallélogramme, et le dessus est cintré, ce qui permet d'en couper des tranches, tout en facilitant l'écoulement des eaux de pluie ; les meules de blé sont ordinairement en forme de cône tronqué renversé, ou à peu près cylindriques, et la partie supérieure seule en a la forme conique, dans MEULE
Henri IV, dans son enfance, partagea souvent la millade des Béarnais, dans MILLADE
Le mirement les relève ; il arrive souvent le matin qu'on découvre jusqu'à la flottaison un bâtiment situé presque à perte de vue à l'horizon, et l'on dit alors que ce navire est en mirement, dans MIREMENT
Sous les noms de morin jaune et de morin blanc, on connaît, dans l'art de la teinture, deux couleurs fournies par le mûrier des teinturiers, dit bois jaune, qui est devenu le broussonetia tinctoria, dans MORIN
Genre de plantes : le moringe ptérigosperme de Gaertner, qui était le moringe oléifère de Lamarck et la guilandine moringa de Linné ; le moringe aptère (Indes orientales) de Gaertner, nommé dans les officines been-album ou ben-album, c'est-à-dire been-blanc ou ben-blanc, mais qu'il ne faut pas confondre avec le behen blanc, dans MORINGE
C'est à tort que certains maçons donnent le nom de chaux au mortier de chaux, pour le distinguer du mortier de terre qu'ils appellent absolument mortier, dans MORTIER
La matière des célèbres vases murrhins, dont parle Pline, était, suivant l'opinion de nos plus savants minéralogistes, de la fluorine [fluorure de calcium], qui présente l'aspect d'un beau verre cristallisé, de couleurs variées, dans MURRHIN, INE
Hauteroche a fait de myrobolan le nom d'un médecin qui guérissait tout par des pilules, et, comme cela semblait miraculeux, on a pris en ce sens le terme myrobolan, dans MYROBOLAN
Je ne nie pas que vous soyez heureux, dans NE
Le nectar est la nourriture exclusive de presque tous les lépidoptères, de plusieurs hyménoptères, hémiptères, et, en général, de tous les insectes suceurs, c'est-à-dire pourvus d'une trompe, dans NECTAR
C'est le gattilier découpé de certains auteurs, dans NÉGUNDO
Neige rouge, hydrophyte de la famille des phycées qui, en certaines circonstances, se développe en grande quantité sur la neige : c'est le protococcus nivalis, appelé aussi terre rouge de la neige, dans NEIGE
Le jeune a été appelé vautour de Malte, et l'adulte vautour de Norwége, dans NÉOPHRON
L'opinion la plus probable sur la matière de ces nids, c'est qu'elle est constituée, pour la plus grande partie, par un mucus très concrescible que sécrètent abondamment, au temps de la ponte, les follicules muqueux du jabot.... il paraît pourtant que l'oiseau emploie aussi à la construction de ce nid des thalassiphytes (du genre gélidie), mais en petite quantité, et peut-être encore d'autres substances, dans NID
Ce tube est supporté par une base ou espèce de socle, que l'on place sur deux directions à peu près perpendiculaires d'un même plan qu'on veut rendre horizontal, puis l'on fait mouvoir de telle sorte que la bulle reste stationnaire au milieu de la longueur du tube, dans NIVEAU
Numismale, ancien synonyme de nummulite (mollusques), d'où vient qu'on trouve aussi numismale [dans la minéralogie] parce qu'on prenait les nummulites pour des pierres (voy. NUMMULINE), dans NUMISMAL, ALE
Nom d'un genre de scrofularinées où l'on distingue le nuxier verticillé, que certains auteurs ont réuni à tort au genre égiphile (verbénacées) ; il est appelé vulgairement, à Maurice, bois d'écorce blanche, dans NUXIER
L'octavin dont on fait usage dans les orchestres est diapasoné en ré comme la grande flûte, et il rend les notes une octave plus haut qu'elles ne sont écrites, dans OCTAVIN
On se sert aussi, dans la musique militaire, de deux octavins ou petites flûtes, l'un en mi bémol, dont les notes sont une neuvième mineure, et l'autre en fa, qui les rend une dixième mineure plus haut qu'elles ne sont écrites, dans OCTAVIN
Nom commun que Linné donne à la 21e et 22e classe de son système, qu'il divise en monoecie et en dioecie, parce que les fleurs mâles et femelles y sont sur le même pied dans la première, et sur des pieds différents dans la seconde, dans OECIE
L'oeillet de marais est un rectangle d'environ 10 mètres sur 7, dans OEILLET
Genre de borraginées ayant pour type l'omphalode printanière, dite vulgairement petite bourrache, et qui a été la cynoglosse omphalode, dans OMPHALODE
Il y a des animaux orbicoles et d'autres qui n'abandonnent pas certaines latitudes, dans ORBICOLE
Après cette espèce de consécration, Ils en mettaient partout dans leurs maisons, et même dans les champs où les oscilles étaient suspendues aux arbres, pour servir de préservatif infaillible contre les enchantements, dans OSCILLE
Nom moderne du genre d'oiseaux de l'ordre des échassiers, anciennement appelé huîtrier, et dans lequel on distingue : l'ostralègue européenne, dite vulgairement huîtrier, pie de mer, et pipeline ; ce genre ostralègue est appelé hématope par Linné, qui donnait le nom d'hématope ostralègue à l'ostralègue européenne de Lesson, dans OSTRALÉGE ou OSTRALÈGUE
En termes de botanique, on dit ovale pour parler des organes dont l'épaisseur est faible, tandis que ové s'applique à ceux qui présentent les trois dimensions, et par conséquent la forme d'un oeuf entier, dans OVÉ, ÉE
Le sang en passant dans les poumons s'oxygène, se revivifie, reprend sa couleur rouge, et devient sang artériel, en se combinant avec l'oxygène de l'air atmosphérique que l'action respiratoire porte à chaque instant dans ces organes, dans OXYGÉNER
Il est défendu depuis longtemps aux officiers de marine de pacotiller, et aucun d'eux ne se livre à ce trafic, dans PACOTILLER
On l'y appelle aussi morme, ainsi que sur nos côtes de la Méditerranée, dans PAGELLE
Cette cérémonie a été établie dans le Ve siècle par le pape Innocent Ier, en remplacement de l'usage où avaient été jusqu'alors les fidèles de se donner mutuellement le baiser de paix au moment où ils se préparaient à aller recevoir la communion, dans PAIX
Il vient de la Guiane, surtout de la partie hollandaise, et porte aussi dans le commerce les noms de palixandre de Sainte-Lucie, bois de palixandre, bois violet et bois de violette, dans PALISSANDRE ou PALIXANDRE
Les pampas se distinguent des llanos en ce qu'elles sont entrecoupées de bosquets de palmiers, dans PAMPA
Des chevaux, une jument crochet ou panard, dans PANARD
On se sert de pannes pour couvrir les maisons, dans PANNE
Mettre des pierres alternativement en panneresse et en boutisse, dans PANNERESSE
C'est le chat parde dont le nom spécifique parde vient de ce que les anciens l'appelaient pardalis, et il ne faut pas le confondre avec le chat pard ; ce dernier est nommé vulgairement lynx de Portugal, dans PANTHÈRE
Trajectoire réciproque qui, pour différentes positions de son axe, se coupe toujours elle-même sous un angle rentrant, dans PANTOGONIE
Pâque ou Pâques, fête annuelle en l'honneur de la résurrection de Jésus-Christ, que les chrétiens célèbrent toujours le premier dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe du printemps fixé au 21 mars, 6 heures du matin, par le concile tenu à Nicée en 325 (on met une majuscule) ; Pâque ne peut pas être, d'après cela, plus tôt que le 22 mars, ni plus tard que le 25 avril, dans PÂQUE
Notre point de réunion était au paracel de Saint-Brandon, dans la mer des Indes, dans PARACEL
La paroi se divise en biseau ou partie supérieure qui s'unit au bourrelet ; en pince, partie antérieure ; en mamelles, partie latérale ; en quartiers qui avoisinent les mamelles en allant en arrière ; et enfin en talons, formés par l'arrondissement postérieur de la paroi, dans PAROI
Quant aux phrases du genre de celle-ci : La partie du pain mangée par les souris est d'un demi-kilogramme, on voit facilement qu'il y est question d'une partie mangée, dans PARTIE
La passerine thymélée, DC, dite vulgairement herbe de Mont-Serrat, et qui était le daphné thymélée de Linné, dans PASSERINE
La passerine musicienne (États-Unis) de Vieillot, confondue à tort avec le petit chanteur de Cuba dont elle diffère beaucoup ; ce dernier est la passerine lépide (Cuba, Haïti) de Vieillot, dans PASSERINE
Une mer patouilleuse gêne beaucoup la nage et empêche même les avirons d'aller ensemble, dans PATOUILLEUX EUSE
Certaines plantes dédaignées par les bestiaux et qui subsisteraient plusieurs années, obligent de mettre le feu à la fin de chaque hiver à quelques savanes de l'Amérique pour qu'elles deviennent pâturables, dans PÂTURABLE
Cette maison de ferme contient un are soixante centiares sous-sol et pâtus, dans PÂTUS
Il se trouve en Bohème, en Saxe et en Norwége, où il se présente en masses compactes noires comme de la poix, dans PÉCHURANE
On découvre quelquefois le platine en pépites d'un assez gros volume ; Humboldt en a trouvé en Amérique une pépite pesant 500 grammes et de la grosseur d'un oeuf de pigeon, dans PÉPITE
Sous le nom de percnoptère, Buffon a décrit le vautour fauve (rapaces) ou vautour griffon, dans PERCNOPTÈRE
Masse de tissu cellulaire placée, quand elle existe, autour, à l'intérieur ou à côté de l'embryon, et destinée à lui fournir les premiers matériaux de son accroissement, dans PÉRISPERME
Sous le nom vulgaire de moule perlière, on désigne les mulettes et les anodontes qui contiennent des perles, tandis qu'on appelle huître perlière la pintadine mère perle, dite aussi huître à perles, dans PERLIER, IÈRE
Sous ce nom on a désigné l'orthose, la labradorite, etc. mais surtout l'albite et l'eurite, dans PÉTROSILEX
On dit les phares de l'arrière, en parlant de ceux du grand mât et du mât d'artimon ; mais, quand on emploie cette expression au singulier, on entend, par le phare de l'arrière, celui du grand mât, dans PHARE
Par une batterie de six pièces on entend toujours six canons, et, dans le cas où elle présente un mélange de canons, mortiers, etc. il faut dire : batterie de six bouches à feu, dans PIÈCE
Contrat pignoratif, sorte de contrat de vente d'un héritage, par laquelle vente un débiteur se libérait envers son créancier, sous la condition que, dans un délai convenu, il lui serait loisible de retirer son héritage, et qu'en attendant il en conserverait la jouissance en payant à titre de loyer une certaine somme qui était ordinairement égale aux intérêts du capital prêté, et pour le montant duquel la vente avait été faite, dans PIGNORATIF
Pieu de forte dimension qu'on enfonce dans la terre en le frappant avec le mouton d'une sonnette, et dont un assemblage forme un pilotis sur lequel on fonde une construction qui sans ce pilotis aurait trop peu de solidité, dans PILOT
Grossepivoine, le dur-bec énucléateur (granivores), dit absolument dur-bec, et qui est le corythe énucléateur de certains ornithologistes, dans PIVOINE
C'est l'affaiblissement de la voûte plantaire qui, dans l'homme, constitue le pied plat, dans PLANTAIRE
La plus ancienne mention des plumes à écrire se trouve dans un auteur du VIIe siècle, dans PLUME
Le poids du soleil est de trois cent cinquante mille fois celui de la terre, laquelle pèse plus de 5 octillions de kilogrammes, dans POIDS
Poisson juif, traduction française des mots pesce jouziou dont on se sert à Marseille pour désigner la zygène tudès ou zygène marteau, à cause de sa ressemblance avec l'ornement de tête que les juifs portaient autrefois en Provence (on l'appelle vulgairement le marteau), dans POISSON
Le port permis est, pour le capitaine, d'un tonneau ou deux, et d'une fraction de tonneau pour chaque officier, dans PORT
Il a renoncé à sa postulance, ayant su que la place était promise, dans POSTULANCE
La quantité d'eau fournie en 24 heures par cet orifice est de vingt mètres cubes, dans POUCE
Petit levier, qui, dans le loquet d'une porte, fait bascule, et sur lequel on appuie le pouce à l'extérieur pour que l'autre partie soulève la clenchette du loquet, dans POUCIER
On obtient de la pouzzolane artificielle en torréfiant les vases argileuses pour détruire les matières végétales qu'elles contiennent, dans POUZZOLANE
Il y a des cas où certains propriétaires ont le droit de préemption relativement à des terres d'alluvion que de préférence ils peuvent obtenir au prix de l'expertise, dans PRÉEMPTION
L'homme exerce la préhension à l'aide de ses mains ; l'éléphant avec sa trompe, dans PRÉHENSION
Les journaux de l'opposition ont reproché au discours de la couronne la prétérition de l'existence du régent d'Espagne, dans PRÉTÉRITION
Il y a nullité de forme dans un acte quand il y manque quelque chose pour le rendre probant et authentique, dans PROBANT, ANTE
Procellaire, et mieux procellarie, nom moderne du genre pétrel (palmipèdes), dans lequel on distingue la procellaire pélagique de Linné, qui est l'espèce la plus commune et s'appelle aussi oiseau des tempêtes, dans PROCELLAIRE
Mlle Agnési fut une mathématicienne célèbre, et professeur à Bologne, dans PROFESSEUR
Depuis 1816, il y a promulgation par la seule insertion au Bulletin des lois ; un jour après, la loi est exécutoire à Paris ; quant aux autres départements, elle y est exécutoire après le même délai, augmenté d'autant de jours qu'il y a de fois dix myriamètres entre Paris et le chef-lieu du département, dans PROMULGATION
Dans les navires qui ont pour moteur la vapeur, on s'est servi d'abord pour propulseur, des roues à aubes qui sont généralement remplacées par l'hélice, dans PROPULSEUR
Cotin faisait un livre hétéronyme quand il publiait ses mauvais vers sous le nom de Boileau, dans PSEUDONYME
Il s'ensuit que ce proverbe a près de trois siècles ; car depuis 1582 la Sainte-Luce se trouve le 13 décembre, époque après laquelle les jours diminuent encore sensiblement, dans PUCE
Il est devenu l'haliète nisus de Savigny, dans PYGARGUE
On y distingue : la pyrule mélongène, commune aux Antilles, et connue sous les noms vulgaires de lard, et lare, par les marchands, qui l'appellent aussi toile à matelas ; c'était le murex mélongène de Linné ; la pyrule canaliculée, dite vulgairement tête de fourmilier ou de tamanoir, et encore tête d'Isis ; on la trouve près des côtes du Canada, dans la mer ; la pyrule perverse, aussi appelée carreau ; c'était le murex pervers de Linné ; la pyrule figue (Moluques, Inde), dite vulgairement figue, dans PYRULE
Les Thermes de Caracalla à Rome formaient un vaste quadrangle, dans QUADRANGLE
Ces quadruples nous sont venues de Lima, dans QUADRUPLE
Le quartier de réduction n'est plus d'usage que sur quelques petits navires de commerce ; partout ailleurs on le remplace par des tables calculées d'avance, dans QUARTIER
Ainsi la contribution des patentes est un impôt de quotité, parce que son produit résulte du nombre d'individus compris chaque année dans les sept classes de patentables, tandis que l'impôt de répartition est une somme déterminée d'avance, et répartie en proportion des fortunes, dans QUOTITÉ
On distingue : la raie commune ou raie proprement dite ; la raie bouclée ; la raie bâtis, connue aussi sous les noms de bâtis et de raie cendrée ; la raie oxyrrhynque, dite autrement alène, boeuf, etc., dans RAIE
Le troupeau était si nombreux qu'on le divisa en trois ramades, dont chacune avait près d'un millier de têtes, dans RAMADE
Dans le rattachage des fils de la soie il faut éviter les boucles ou les bouchons qui en diminueraient la netteté, dans RATTACHAGE
Cette chose avait été affirmée par lui, et il vient de la réaffirmer, dans RÉAFFIRMER
Plaque, ordinairement de tôle, soit ronde, soit en parallélogramme, qu'on pousse, tire ou tourne en différents sens pour activer ou diminuer le tirage d'un fourneau, d'un poêle, d'une cheminée dont ce registre occupe tantôt l'entrée, tantôt le tuyau, afin de donner plus ou moins de passage à l'air, dans REGISTRE
Nom moderne du genre roitelet (insectivores), dans lequel on distingue le régule cristé de Vieillot (c'est la motacille régule de Gmelin), et la sylvie régule de Latham, dite vulgairement roitelet, aussi bien que la motacille troglodyte de Gmelin, qui est le troglodyte européen de certains auteurs, appelé encore bérichon, dans RÉGULE
Je trouve qu'il a remaigri, dans REMAIGRIR
Il mena son cheval à la dernière foire, et il le remènera à la prochaine, dans REMENER
On emploie ce mot journellement en Bretagne où il y a encore des domaines congéables, c'est-à-dire dont le propriétaire vend la jouissance pour un temps limité (ordinairement neuf ans), après lequel il peut, moyennant remboursement, à dire d'experts, des édifices et droits réparatoires, devenir propriétaire de la totalité, dans RÉPARATOIRE
Il sait ne pas réussir par cette démarche ; mais c'est pour lui un moyen retardatif, dans RETARDATIF, IVE
Le pouvoir rétenteur d'un muscle, d'un ressort, dans RÉTENTEUR, TRICE
Une substance qui se dilate par la chaleur, éprouve en se refroidissant une contraction ; lorsqu'une force qui tend une corde d'instrument vient à casser, la corde se retire ou éprouve une rétraction, dans RÉTRACTION
On y distingue : le rhododendron à grandes fleurs, qui, originaire de l'Amérique septentrionale, s'est naturalisé dans nos climats ; le rhododendron velu, multiplié aussi dans nos jardins ; le rhododendron arboré, venu de l'Inde et qui demande l'orangerie ; le rhododendron pontique, devenu célèbre parce que le miel qu'y puisèrent les abeilles empoisonna l'armée de Xénophon ; le rhododendron ferruginé, dit vulgairement laurier rose des Alpes et rose des Alpes, dans RHODODENDRON
Nom d'un genre de poissons acanthoptérygiens, dans lequel on distingue le rhombe alépidote, habitant les mers voisines de la Caroline, et qui est le chétodon nu de certains auteurs, dans RHOMBE
On y distingue encore le rhombe podas, qui était le pleuronecte podas, le rhombe ponctué dit targeur et qui était le pleuronecte ponctué ; le rhombe maxime de Cuvier, communément dit turbot, faisan et faisan d'eau ; le rhombe panthérin de Ruppel, qui, suivant le même auteur, est appelé vulgairement arid, dans RHOMBE
Nom donné à un droit de demi pour cent, payable par un assuré qui veut faire annuler son contrat d'assurance, soit qu'avant le départ du navire il renonce à l'expédition des objets qu'il avait fait assurer, soit qu'il apprenne que des articles assurés par lui l'avaient été précédemment par un de ses correspondants, dans RISTORNE ou RISTOURNE
Genre d'oiseaux insectivores appelés motteux par certains auteurs, et dans lequel on distingue : la saxicole rubicole, dite pâtre, pied noir, et appelée traquet par Buffon ; la saxicole perspicillée, vulgairement clignot ; la saxicole oenanthe, connue sous les noms vulgaires de motteux, garde-charrue, traquet motteux et vitrec ; la saxicole rubètre, dite vulgairement tarier ; la saxicole imitatrice, nommée imitateur, grand motteux, traquet imitateur et appelée par Buffon cul blanc du cap de Bonne Espérance, c'est l'oenanthe imitatrice de certains auteurs, dans SAXICOLE
La scolopendre mordante, qui habite la France méridionale, a parfois 8 centimètres de longueur ; certaines espèces de l'Inde atteignent 20 à 25 centimètres, dans SCOLOPENDRE
Genre de rapaces où l'on distingue : le scops européen dit vulgairement petit duc et appelé tuget dans le Languedoc ; on le trouve en France, en Afrique, au Brésil et à la Guiane, dans SCOPS
On le trouve dans plusieurs contrées de l'Europe, et il passe pour purgatif, d'où on l'appelle vulgairement mousse purgative, dans SÉLAGE
C'est une ansérine pour les auteurs qui emploient ce dernier mot comme synonyme générique de chénopode, dans SÉNILLE
Signé est là un participe dont le verbe auxiliaire est sous-entendu ; c'est comme s'il y avait : A signé à la minute, madame une telle, ou bien : ont signé à la minute, messieurs tels et tels, dans SIGNÉ, ÉE
Sa graine fournit une huile fixe appelée huile de grand soleil, et c'est à tort que certains ouvrages la disent produite par les fleurs de la plante, dans SOLEIL
On devrait solidariser tous les notaires de chaque arrondissement, afin de les rendre scrupuleux dans l'admission de leurs collègues, dans SOLIDARISER
Végétal dont la tige est ligneuse, dure et persistante à sa base seulement, tandis que les ramifications en sont herbacées et annuelles, qui manque de bourgeons à l'aisselle des feuilles, et dont la taille est au plus de o mètre, 30 à 1 mètre, dans SOUS-ARBRISSEAU
Genre de poissons acanthoptérygiens qui est actuellement détruit, et qui a donné naissance aux genres boops, cantare, chrysophis, denté, mène, pagel, pagre, sargue, smaris, dans SPARE
Ainsi, le terme noctuelle servant à désigner un genre nombreux de lépidoptères nocturnes, il faut, pour faire connaître chacune des espèces, accoler au nom générique un nom spécifique, et la noctuelle alchimiste est facilement distinguée de toutes les autres espèces par ce nom spécifique alchimiste, dans SPÉCIFIQUE
Genre de rongeurs dans lequel on distingue le spermophile citille, dit vulgairement citille, souslicou souslik, jevraschka, marmotte de Sibérie, et lapin d'Allemagne, dans SPERMOPHILE
La stachyde droite, qui a été le sidéritis velu, et dont parle l'Académie au mot crapaudine, appelée aussi herbe judaïque, dans STACHYDE
Genre de guttifères dans lequel on distingue la stalagmitide cambogioïde qui fournit la résine-gutte de Siam ou véritable, dans STALAGMITIDE
On y distingue : le stercoraire longicaude, dit vulgairement chasse-merde, le stercoraire, le labbe, le parasite, c'est le lestris parasitique des auteurs qui ont employé lestris pour terme générique ; le stercoraire pomarin, nommé vulgairement le pomarin ; le stercoraire catarrhacte, dit le catarrhacte, décrit par Buffon sous les noms de labbe brun et de goëland brun, ce qui ne doit pas le faire confondre avec le lare frontal, autre palmipède appelé aussi goëland brun par Buffon et que certains navigateurs nomment cordonnier, dans STERCORAIRE
Quand nous disons le boire, le manger, nous employons substantivement ces infinitifs, nous les substantivons, dans SUBSTANTIVER
Il y a surexhalation de sueur dans la suette, de sérosité dans l'ascite et l'anasarque, dans SUREXHALATION
Un des noms de l'anémone némorale (renonculacées), dans SYLVIE
Ce syzygion, qui croît à Ceylan, est dit encore bois de crabe et bois de clous, dans SYZYGION
Terme correspondant à celui de pain, dans toute la Polynésie et une grande partie de l'Australie, tandis qu'aux îles Sandwich on donne ce nom aux variétés de l'arum comestible (aroïdées), dont les racines sont très riches en fécule (caladium esculentum) ; à la Nouvelle-Zélande on désigne par là le pain grossier fait en broyant sur des pierres les racines fibreuses de l'acrostic fourchu (fougères), dans TARO
Il ne faut pas toutefois le confondre avec le chêne-tauze, dit tauzin, dans TAUSSIN
Il a été aussi appelé or problématique, or paradoxal, et même or blanc, en risquant, par ce dernier nom, de le faire confondre avec le platine, dans TELLURE
Nom vulgaire à Java, et nom spécifique du strychnos tieuté (apocynées), qui est le vomiquier tieuté de certains auteurs, et dont le suc sert à préparer l'upas tieuté, un des poisons les plus violents, dans TIEUTÉ
Les tiroirs, en distribuant alternativement la vapeur en dessus et en dessous du piston, font communiquer en temps convenable le haut ou le bas du cylindre avec le condenseur, dans TIROIR
La tolérance de titre en dessus ou en dessous du titre droit de 900 millièmes est de 2 millièmes pour les pièces d'or comme pour les pièces d'argent ; la tolérance de poids en dessus ou en dessous est également de 2 millièmes pour les pièces d'or ; quant aux pièces d'argent, elle est de 3 millièmes pour celles de 5 francs et plus forte pour celles de moindre valeur, dans TOLÉRANCE
La fausse quille du navire a été enlevée quand nous passions sur un banc qui, disait-on, n'était pas touchable, dans TOUCHABLE
Ce passage se trouve dans les Antiquités françaises, feuillet 225 tourné, dans TOURNÉ, ÉE
C'est au moyen de voitures cellulaires qu'on opère le transfèrement des forçats, dans TRANSFÈREMENT
Toutes les personnes qui parlent bien sur le littoral où est employé ce filet, disent trémail, et on doit se contenter d'un renvoi de tramail à trémail, dans TRÉMAIL
Dans quelques parties de la France, par exemple à Noirmoutiers, on dit trémule, dans TRÉMIE
À Acapulco on connaît deux sortes de tremblements de terre : celui d'ondulation, qui fait osciller les maisons, et celui de trépidation, qui tend à les soulever verticalement, dans TRÉPIDATION
La seule espèce connue de ce genre est le tropidogastre de Blainville dont on ignore la patrie, dans TROPIDOGASTRE
Genre de coquilles univalves, décrit par Adanson sous le nom de sabot, dans lequel on distingue : le turbo marbré qui est le type du genre ; le turbo pie, dit vulgairement la pie, la veuve, le petit deuil ; le turbo rugueux ou turbo scabre, appelé la fausse raboteuse ; le turbo argyrostome, connu sous les noms de bouche d'argent et bouche d'argent épineuse ; le turbo chrysostome, qui est la bouche d'or, dans TURBO
Il se dit principalement des planètes dont l'orbite n'est pas comprise dans la largeur du zodiaque, qui est d'environ huit degrés de chaque côté de l'écliptique, largeur calculée pour contenir les orbites de Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, les seules planètes connues des anciens avec la terre dont l'orbite est l'écliptique, dans ULTRA-ZODIACAL, ALE
Genre de la famille des anonacées ; l'on y distingue : 1° l'unone éthiopique ou unone d'une seule couleur, dite poivre de Guinée, poivre des Maures, poivre d'Éthiopie ou de singe, et à tort maniguette ; 2° l'unone odorante, dite bois de lance bâtard, et appelée bois de banane à Maurice et à Bourbon ; c'est l'uvaire odorante de Lamarck ; on la nomme à Sumatra canang et cananga, ainsi que d'autres espèces du genre unone ; 3° l'unone aromatique, qui est le canang aromatique de certains auteurs et l'uvaire aromatique de Lamark ; ses graines sont parfois appelées poivre d'Éthiopie et maniguette, quoique ce dernier mot doive être réservé pour désigner les graines de l'amome graine de paradis ; cette unone est dite aussi bois d'écorce, dans UNONE
Toute montre devient mauvaise par cela seul que la matière est usable ; et cette même raison doit faire abandonner la recherche du mouvement perpétuel, dans USABLE
Le douaire coutumier était un droit usufructuaire, attendu qu'il consistait dans l'usufruit de la moitié des biens du mari, dans USUFRUCTUAIRE
Comme il y a des Basques en Espagne et d'autres en France, on a dit d'abord : Parler français comme un Basque espagnol ou comme une Basque espagnole, dans VACHE
L'eau vaporisée peut animer une machine, et l'on n'obtiendrait aucun résultat semblable avec la vapeur que l'eau engendre à sa surface, dans VAPORISATION
Brongniart variolite verdâtre, et par d'autres variolite de la Durance, parce qu'on la trouve dans cette rivière en morceaux roulés, dans VARIOLINE
Afin de les distinguer, il faut avoir soin de dire Vautour tombant quand il s'agit de la Lyre, et Vautour volant pour parler de l'Aigle, dans VAUTOUR
Il est employé tous les deux ou trois ans, et ainsi l'année hébraïque varie de 353 à 383 jours, dans VÉADAR
La plus grande des espèces indigènes, et peut être de tout le genre, est la Vénus fauve, cythérée de Lamarck, dans VÉNUS
Un des noms sous lesquels on a désigné la phytolaque décandre (chénopodiacées), dite aussi herbe à la laque, morelle des Indes, grande morelle des Indes, morelle en grappes, épinard de Virginie et méchoacan du Canada, tandis que son fruit est appelé raisin d'Amérique ; originaire des États-Unis, cette phytolaque est cultivée dans nos grands parterres, dans VERMILLON
Il est dangereux d'employer des vases enduits de vernis pour renfermer les substances acides ou fermentées ; car elles peuvent dissoudre les sels de plomb qui entrent dans les vernis, dans VERNIS
Vert doré, l'oiseau mouche vert doré de certains auteurs, c'est le jeune âge de l'ornismye viridissime, insectivores, de Lesson, Brésil, dans VERT, ERTE
L'épithète mariane, changée en marine, vient de ce que cette plante a été appelée par Dodoens viola mariana, dans VIOLETTE
Vis comica [lat. vis, force, comica, comique], expression latine, que chaque commentateur, dit Marmontel, interprète à sa façon, mais qui doit s'entendre de ces grands traits qui approfondissent les caractères et qui vont chercher la vie jusque dans les replis de l'âme pour l'exposer en plein théâtre au mépris des spectateurs, dans VIS
Chaque volige, ayant beaucoup plus de largeur qu'une latte, a été dite bilatte et par corruption belette, nom donné à la volige dans plusieurs départements, dans VOLIGE
On emploie le voyant dans les opérations du nivellement pour déterminer la cote de chaque point, en faisant glisser le voyant, au moyen d'une tige, le long d'une règle graduée, dans VOYANT, ANTE
La vulcanisation du caoutchouc consiste à en immerger les feuilles dans un bain de soufre fondu, qui, se combinant en petites portions avec la substance résineuse, la rend aussi insensible aux chaleurs tropicales qu'aux hivers les plus rigoureux, et permet d'en fabriquer avantageusement des tuyaux de toutes dimensions, des robinets, des fils, des ressorts, dans VULCANISATION
Ce sont les os frontaux, et non la mâchoire, qui se trouvent prolongés en forme de lame tranchante des deux côtés et terminée en pointe aiguë ; cette sorte d'épée sert d'arme offensive, dans XIPHIAS