Esprit FLÉCHIER (1632 - 1710)

Citations

évêque de Nîmes

Dans la nature, une abaissée d'ailes [chez l'oiseau] correspond à une course quatre ou cinq fois plus longue que l'envergure, Acad. des sc. Compt. rend. t. LXXXIII, p. 457 dans ABAISSÉE
Qu'est-ce qu'un nom, pour immortel qu'il soit, s'il n'est écrit au livre de vie ?, t. I, p. 53 dans À
Son abandonnement à la Providence de Dieu, Serm. I, 121 dans ABANDONNEMENT
L'abandonnement des pauvres, Serm. I, 112 dans ABANDONNEMENT
Dans l'abandonnement et la disette, I, 183 dans ABANDONNEMENT
Je ne viens pas, Seigneur, sonder les abîmes de vos jugements, Tur. dans ABÎME
Dieu, dont les jugements sont des abîmes, ib. dans ABÎME
Animés plus abondamment de son esprit [on parle de Dieu], Serm. I, 228 dans ABONDAMMENT
Comme un centre où aboutissent toutes les lignes de la fortune, Rég. dans ABOUTIR
Employant à la charité les restes de sa pauvreté et les fruits de ses abstinences, Panég. II, 392 dans ABSTINENCE
Ceux qui ont accès auprès des rois, Mont. dans ACCÈS
Il aurait regardé la France comme un théâtre propre à faire éclater la gloire de Dieu, et, par accident, la sienne propre, II, 137 dans ACCIDENT
Y eut-il jamais un esprit plus facile, plus accommodant, Mont. dans ACCOMMODANT, ANTE
Elle ne chercha pas des docteurs de la loi faciles et accommodants, pour calmer ses remords, I, 204 dans ACCOMMODANT, ANTE
Ils accommodent la religion avec les plaisirs, Dauph. dans ACCOMMODER
Il y a certains intérêts délicats que les dévots ne savent que trop accommoder avec leur vertu, ib. t. II, p. 138 dans ACCOMMODER
Accommoder Dieu avec le monde, Serm. I, 86 dans ACCOMMODER
On veut accommoder tout le monde à soi, Serm. I, 234 dans ACCOMMODER
Peut-être pensez-vous que la prospérité et la religion ne s'accommodent guère ensemble, t. III, p. 283 dans ACCOMMODER
Le bras du Seigneur est-il accourci ?, Serm. I, 168 dans ACCOURCI, IE
Comme les rois, par grandeur et par dignité, ont accoutumé de traiter leurs grandes affaires par l'entremise de leurs ministres, Panég. I, 279 dans ACCOUTUMER
Ils sont accablés d'un fardeau qu'ils n'ont pas accoutumé de porter, ib. II, 354 dans ACCOUTUMER
Quelles précautions n'avait-il pas accoutumé de prendre !, Letell. dans ACCOUTUMER
Demandons à l'esprit de Dieu qu'il anime nos discours et qu'il nous porte par sa grâce à un accroissement de vertus que nous remarquons dans ce saint, Panég. II, 180 dans ACCROISSEMENT
En voyant les accroissements de ces pernicieuses doctrines, ib. II, 217 dans ACCROISSEMENT
Ces accroissements de charité que la grâce produit dans les coeurs dociles, ib. II, 469 dans ACCROISSEMENT
être d'un bon accueil à tout le monde, Serm. II, 311 dans ACCUEIL
Accessible, accueillant, honnête, Letell. dans ACCUEILLANT, ANTE
Il achetait par ses propres périls sa réputation, Mar. Th. dans ACHETER
On croit faire grâce à des malheureux quand on n'achève pas de les opprimer, dans GIR. DUVIVIER dans ACHEVER
Il faut se multiplier en quelque façon par la charité et avoir autant d'esprits et autant de coeurs qu'on a de sujets qu'on veut acquérir à l'Église, Panég. II, p. 361 dans ACQUÉRIR
Il faut donner à la grâce une force invincible qui ne soit pas une violence ; à la liberté, un acquiescement qui ne soit pas une contrainte, Panég. Saint-Augustin. dans ACQUIESCEMENT
Combien d'actions de piété sont demeurées sans effet !, I, 110 dans ACTION
Une actuelle et entière séparation, I, 241 dans ACTUEL, ELLE
Cherchez dans vos impositions et dans vos administrations publiques ces proportions de justice et de charité, II, 219 dans ADMINISTRATION
Voilà les opérations et les administrations du Saint-Esprit, III, 105 dans ADMINISTRATION
Soit dans nos délibérations, soit dans nos administrations, Serm. II, 218 dans ADMINISTRATION
L'admiration de sa bonté [de Dieu], III, 340 dans ADMIRATION
Conservez toutes vos adorations pour l'Arche, Panég. II, p. 426 dans ADORATION
Ne laissez pas d'adorer la main qui nous l'enlève, Aig. dans ADORER
Il faut se faire un coeur capable de résister aux adversités, Panég. II, p. 502 dans ADVERSITÉ
Il [Dieu] répand tantôt des prospérités, tantôt des adversités, Serm. II, p. 151 dans ADVERSITÉ
Qu'avez-vous affaire de décrier le luxe ?, Serm. II, 220 dans AFFAIRE
Que dirai-je de ces affectations de voir et d'être vues ?, t. III, p. 59 dans AFFECTATION
Que n'ai-je ce style tendre et affectif dont il se sert pour reconnaître sa misère, pour louer les miséricordes de son libérateur ?, Panég. I, p. 293 dans AFFECTIF, IVE
Vous avez mis votre affection à une créature mortelle, Serm. II, 216 dans AFFECTION
Affection d'un père pour ses enfants, I, 139 dans AFFECTION
En se dépouillant du péché et des affections au péché, Serm. II, p. 126 dans AFFECTION
N'est-il resté aucun péché, aucune affection au péché dans votre coeur ?, ib. 132 dans AFFECTION
Elle avait l'art de dissimuler si naturellement, qu'il était impossible de pénétrer ses pensées, et que ses plus secrètes affidentes ne surent rien de ses inclinations naissantes, Grands jours, p. 15 dans AFFIDENT, AFFIDENTE
Les uns affilent leurs langues de serpent, Serm. I, 331 dans AFFILER
Afin que les mauvais exemples et les mauvais discours ne surprennent point leur ignorance, Serm. II, 286 dans AFIN
Agréez, mesdames, que je m'arrête à ces dernières paroles, Mont. dans AGRÉER
Il est toujours bien aise qu'on lui aide à se défaire de cette estime, Serm. I, 347 dans AIDER
Le pape ne l'avait-il pas conjuré plusieurs fois de lui aider à porter le faix du monde chrétien ?, Panég. I, p. 198 dans AIDER
Nous [les prêtres] sommes à Dieu, appelés à lui aider, Serm. II, 254 dans AIDER
M. de Montausier racontait avec plaisir les services que son aïeul avait rendus à Henri IV, Montausier. dans AÏEUL
Aimer d'être estimé pour soi-même, Serm. I, 337 dans AIMER
Comme celui qui darde une flèche contre un autre est coupable de sa mort, ainsi celui qui nuit à son frère et qui dit : Je ne l'ai fait qu'en riant, Serm. II, 70 dans AINSI
Promenades où il n'y ait ni dissipation dans les airs ni indécence dans les habits, Serm. II, 334 dans AIR
Ces dévotions superficielles qui retranchent à l'extérieur quelques airs mondains et qui laissent au coeur la liberté de ses désirs, Panég. II, p. 315 dans AIR
Ces airs mystérieux qu'on se donne, M. de Mont. dans AIR
Ce missionnaire fait son métier, il en parle bien à son aise, Serm. II, 208 dans AISE
Dieu se contente de vous priver d'une partie de vos aises, Serm. II, 203 dans AISE
Allant à Dieu par la docilité de son coeur, Dauph. dans ALLER
Pourquoi n'allait-il pas après la victoire qu'il avait remportée ?, Serm. II dans ALLER
Toute la différence ne va qu'à quelques titres de plus ou de moins, Mont. dans ALLER
Tout va à procurer le royaume des cieux à des âmes rachetées du sang de Jésus-Christ, Serm. II, 293 dans ALLER
Toute la grâce que Dieu fait aux justes ne va qu'à tempérer l'ardeur de leur convoitise et à réprimer leurs passions déréglées, t. I, p. 84 dans ALLER
Hérode s'amuse à des recherches qui ne vont à rien, Serm. I, 215 dans ALLER
Il ne s'agit pas de plaire aux hommes dans un temps où je m'en vais répondre à Dieu, Serm. I, 127 dans ALLER
Il allume le zèle des docteurs, Tur. dans ALLUMER
Allumer leur ambition [de leurs époux] par leurs désirs pressants de s'élever au-dessus de leur condition, I, p. 135 dans ALLUMER
Ce ne fut ni l'envie de vaincre ni le désir de se venger qui allumèrent ce jeune courage ; ce fut le désir de la paix et de la sûreté publique, Panég. t. II, p. 10 dans ALLUMER
Cet amas de civilités mondaines, Serm. II, 9 dans AMAS
La justice gémit sous un amas de liens et de formalités, dans GIRAULT-DUVIVIER dans AMAS
Bien loin de se produire et de vouloir ambitieusement étaler les études de la loi de Dieu, Panég. I, p. 335 dans AMBITIEUSEMENT
Elle fut l'âme de l'entreprise, Aig. dans ÂME
Pour repasser dans l'amertume de son âme toutes les années de sa vie, Dauph. dans AMERTUME
L'amertume de leur pénitence, Serm. I, 229 dans AMERTUME
Veut-il un prêtre qui s'insinue dans l'esprit des grands, qui aime mieux gagner leurs amitiés que leurs âmes ?, Panég. I, p. 343 dans AMITIÉ
Sensible aux amitiés raisonnables, Panég. t. II, p. 495 dans AMITIÉ
Renonçant aux sentiments les plus naturels des amitiés et des bienséances humaines, ib. I, p. 365 dans AMITIÉ
On voudrait être l'amitié et, pour ainsi dire, l'idole de tout le monde, Serm. I, 244 dans AMITIÉ
L'esprit ? C'est un feu qu'une maladie et qu'un accident amortissent, Mont. dans AMORTIR
Tout ce qui n'est pas Dieu peut l'amuser [l'âme] ; mais Dieu seul est capable de la remplir, III, 419 dans AMUSER
Les a-t-il jamais amusés par des caresses ?, M. de Mont. dans AMUSER
Animés par cet esprit corrompu et déréglé qui est naturel aux hommes, Serm. I, 193 dans ANIMÉ, ÉE
Elle s'animait à s'anéantir avec Jésus-Christ, à naître avec lui, à mourir et à ressusciter avec lui, dans GIRAULT-DUVIVIER dans ANIMER
Contraint tout d'un coup de s'opposer aux entreprises extravagantes et aux animosités envenimées de quelques-uns de ses confrères, Panég. II, 454 dans ANIMOSITÉ
Des passions qui suivaient toujours les lois de la raison et qui anoblissaient tous leurs objets, Serm. t. I, p. 191 dans ANOBLIR
Vous qui amollissiez devant lui les duretés des coeurs obstinés et qui aplanissiez les hauteurs des esprits superbes, Panég. II, p. 280 dans APLANIR
Il venait recevoir les éloges comme on vient faire des apologies, Tur. dans APOLOGIE
Ces deux vertus jointes ensemble qui font le tempérament d'un homme apostolique, ont été le caractère de saint Ignace, Panég. II, 202 dans APOSTOLIQUE
Xavier, cet homme apostolique, ou pour mieux dire cet apôtre, ib. 224 dans APOSTOLIQUE
crucifié, I, 147 dans APPARAÎTRE
Son esprit était éclairé d'une foi constante et inébranlable que les apparences humbles et pauvres ne pouvaient blesser, I, 118 dans APPARENCE
Le règne de Dieu ne viendrait point avec apparence, Serm. I, 20 dans APPARENCE
Quelle apparence y avait-il qu'ils [les mages] demeurassent dans leurs palais, tandis que Jésus-Christ était dans sa crèche ?, Serm. I, 208 dans APPARENCE
Quelle apparence y a-t il qu'on puisse les réduire et les ramener à Dieu [ses sens et ses pensées] quand on veut ?, Panég. II, 239 dans APPARENCE
Quelle apparence de s'en prendre à un pécheur qui se repent ?, Serm. I, 289 dans APPARENCE
Ils couvrent leurs passions sous une apparence de piété, Lam. dans APPARENCE
Souhaitant que le feu du ciel ne laissât dans les appartenances du Carmel aucune trace d'une grandeur et d'une magnificence séculière, Panég. II, 266 dans APPARTENANCE
Il lui remontra qu'encore qu'il n'y ait point de juge à qui l'on puisse appeler de lui, il faut qu'il en appelle lui-même au tribunal de sa conscience, Panég. II, p. 91 dans APPELER
Les affections terrestres qui nous appesantissent, III, 110 dans APPESANTIR
On ne le vit pas briguer des auditeurs pour lui applaudir, II, 68 dans APPLAUDIR
Il s'anéantit lui-même tandis que tout l'univers lui applaudit, II, 115 dans APPLAUDIR
On ne fait aucune application sur soi des devoirs de la piété, Serm. I, 145 dans APPLICATION
Quelle application n'eut-il pas pour établir la discipline parmi...., Or. fun. de Lamoign. dans APPLICATION
L'esprit de Dieu est en nous un principe d'action, de mouvement et d'application pour notre salut, III, 114 dans APPLICATION
On l'appliqua [St Benoît] à l'étude des lettres humaines pour polir son esprit, Panég. I, 373 dans APPLIQUER
La différence essentielle que St Paul apporte de ces deux états, c'est que...., III, 335 dans APPORTER
N'apprendra-t-il pas dans la cour au moins un peu de complaisance ?, II, 139 dans APPRENDRE
Ces agonies lui servaient d'apprentissage à bien mourir, Mont. dans APPRENTISSAGE
L'approbateur du médisant devient son complice, Serm. I, 233 dans APPROBATEUR, TRICE
Fallait-il appuyer une prétention raisonnable ?, Mont. dans APPUYER
On ne le voit pas se mettre en peine d'appuyer une douteuse réputation par l'intrigue et par la cabale, Panég. II, 68 dans APPUYER
Courir âprement après les honneurs, Serm. I, 164 dans ÂPREMENT
Lorsqu'il se vit établi arbitre souverain des lois, le Tel. dans ARBITRE
C'est un homme que Jésus-Christ a choisi lui-même pour répandre dans le monde la lumière de ses vérités naissantes, et les premières ardeurs de l'amour divin qu'il y venait établir, II, 144 dans ARDEUR
Les funestes ardeurs de leurs convoitises, Serm. I, 82 dans ARDEUR
Cet homme dont l'argent se rouille presque dans les coffres où il va croissant en se multipliant par les usures, Serm. II, 79 dans ARGENT
S'il reçoit les consolations sensibles, sa joie redouble sa ferveur ; s'il est dans les aridités, dans les sécheresses, sa crainte redouble son exactitude, II, p. 187 dans ARIDITÉ
Il faut que Dieu, par sa puissance, assujettisse et lie, pour ainsi dire, cette convoitise indocile, pour arrêter ses contrariétés et ses répugnances, Panég. II, p. 501 dans ARRÊTER
On s'est fait un art de se ruiner les uns les autres, Lam. dans ART
Qu'il y ait dans nos paroles un assaisonnement de grâce et de sel, Serm. I, 293 dans ASSAISONNEMENT
À qui refusa-t-elle jamais son assistance ?, Dauph. dans ASSISTANCE
Elle voulut assister ce frère mourant, Mont. dans ASSISTER
Les haines publiques et particulières furent assoupies, Tur. dans ASSOUPI, IE
Ceux-ci n'ont pas l'assurance de résister en face aux pécheurs, Serm. I, 265 dans ASSURANCE
Il ne doit ni présumer de sa vertu, ni s'assurer sur son innocence, I, 379 dans ASSURER
Qu'est-ce qui aurait pu le séparer et le désunir d'avec son sauveur ? quelque attache secrète au monde ?, Panég. II, p. 409 dans ATTACHE
Une application et une attache à cette vie présente, Serm. II, 145 dans ATTACHE
L'attachement qu'on a à cette vie, Or. fun. 52 dans ATTACHEMENT
N'attendez-pas que je recueille ici toutes ses actions dont une partie est presque incroyable, Panég. II, p. 366 dans ATTENDRE
On attend à se convertir à l'heure de la mort, Serm. II, 28 dans ATTENDRE
Il n'attendit pas à la mort à consacrer à Jésus-Christ une partie de ses richesses, M. de Mont. dans ATTENDRE
On lui donne une pompe funèbre où l'on s'attendait de lui dresser un triomphe, Turenne. dans ATTENDRE
Les Juifs s'en remettent à des inconnus sur un sujet qui avait fait de tout temps l'attente et la passion de leurs pères, Serm. I, 215 dans ATTENTE
Ces pauvres qui attenteront contre les riches, Serm. I, 56 dans ATTENTER
Attentif à Dieu, I, 107 dans ATTENTIF, IVE
François, cet homme caché dans les bois et dans les forêts, sans expérience dans les affaires, attentif à lui-même, II, 127 dans ATTENTIF, IVE
Pour ne pas pousser trop loin votre attention, Serm. I, 324 dans ATTENTION
Ne voua-t-il pas racheté ? n'a-t-il pas satisfait pour vos péchés ? j'atteste ici votre conscience, I, 7 dans ATTESTER
L'attirail de vos vanités et de vos pompes mondaines, I, 328 dans ATTIRAIL
Fait-on autre chose aujourd'hui, où l'on peut dire que le démon n'est occupé qu'à...., Serm. II, 59 dans AUJOURD'HUI
On expose son salut aux dangers d'auparavant, Serm. II, 232 dans AUPARAVANT
Celui qui écoute aussi bien que celui qui parle, seront enveloppés dans une même ruine, Serm. I, 351 dans AUSSI
Comme ils n'avaient ni cupidité ni intérêt, ils n'avaient aussi ni division ni jalousie, Panég. I, p. 371 dans AUSSI
Il n'y a point d'état plus noble ni plus relevé que celui des prêtres ; il n'y en a point aussi qui demande plus de préparation, ib. II, p. 390 dans AUSSI
Combien voit-on de gens austères pour les autres, doux pour eux-mêmes !, I, p. 196 dans AUSTÈRE
Il redoubla lui-même ses austérités pour fléchir le courroux céleste, Panég. II, 127 dans AUSTÉRITÉ
Dans les austérités de sa vie, il ne pensait qu'à réparer l'injure qu'il avait faite à la majesté divine, ib. p. 187 dans AUSTÉRITÉ
Versant par mille endroits un sang que ses austérités n'avaient pas assez amorti, ib. I, 383 dans AUSTÉRITÉ
Ce n'est plus l'usage de pleurer ses péchés ou de les expier par des austérités pénibles, ib. II, 399 dans AUSTÉRITÉ
On méprise ceux qui ne font pas les austérités, ib. 504 dans AUSTÉRITÉ
On fera des austérités de surérogation, Serm. II, 161 dans AUSTÉRITÉ
Quoiqu'elle approchât souvent des autels, Mar.-Th. dans AUTEL
Il soutint les autels que l'hérésie avait ébranlés, Dauph. dans AUTEL
L'une [la sagesse] les autorise devant les hommes, l'autre [la docilité] les humilie devant Dieu, I, p. 294 dans AUTORISER
Il se répand autour des trônes certaines terreurs qui empêchent de parler aux rois avec liberté, Panég. de St Franç. de Paule. dans AUTOUR
Sans se contraindre autrement dans leurs passions, I, 19 dans AUTREMENT
Il quitta le monde avant que de l'avoir connu, II, 104 dans AVANT
Tant de médisances mordantes, tant d'avarices sordides, Serm. I, 37 dans AVARICE
De là ces aversions qu'on a du seul objet légitime qu'on doit aimer, I, p. 131 dans AVERSION
Et il ne faut pas qu'on s'aveugle au point de croire.... Il ne s'aveuglait pas sur les défauts de ses amis, M. de Mont. dans AVEUGLER
Il leva le bandeau qui fermait ses yeux, Lam. dans BANDEAU
Combien de fois essaya-t-il d'arracher le bandeau fatal qui fermait ses yeux à la vérité !, Tur. dans BANDEAU
Elle a quitté les voies battues de la vertu pour aller à Dieu par des routes inconnues et nouvelles, Panég. Ste Thérèse. dans BATTU, UE
On le vit bégayer avec les enfants, raisonner avec les doctes, Panég. I, p. 309 dans BÉGAYER
Les bénédictions qu'il verse sur ceux qui le craignent, M. de Mont. dans BÉNÉDICTION
Ce monde où sa mémoire est en bénédiction, Mont. dans BÉNÉDICTION
Roi dont le ciel a toujours béni les armes, Dauph. dans BÉNIR
Exhortait-il ses domestiques à rentrer dans le bercail de Jésus-Christ...., M. de Mont. dans BERCAIL
Ils sont morts avant qu'on ait bien concerté le biais qu'il faut prendre pour les avertir qu'ils doivent mourir, Serm. I, 174 dans BIAIS
Nous pouvons nous flatter avec bien de l'apparence, I, 51 dans BIEN
Ces hommes, qui, selon le langage de l'apôtre, blasphèment tout ce qu'ils ignorent, II, 114 dans BLASPHÉMER
Ils ne parlent de Dieu que lorsqu'ils le blasphèment, Serm. I, 72 dans BLASPHÉMER
Il [St-Paul] blasphémait Jésus-Christ, et il va le prêcher dans les synagogues, I, p. 162 dans BLASPHÉMER
On se pardonne bonnement tous ses défauts de société, Serm. I, 246 dans BONNEMENT
Alors sa charité rompit les bords, Aig. dans BORD
Qui fut tantôt le bouclier et tantôt l'épée de son pays, Tur. dans BOUCLIER
Il est prêt à faire entendre sa voix dans les hameaux et dans les bourgades avec autant de satisfaction que dans Rome même, Panég. II, p. 350 dans BOURGADE
Réparant les brèches que le temps avait faites à leur discipline, Lam. dans BRÈCHE
Trop heureux de se sauver de la solitude à petit bruit, II, 58 dans BRUIT
Il appelle les mages en secret et à petit bruit, Serm. I, 225 dans BRUIT
Combien de fois entreprit-il d'arrêter les efforts des ministres de l'impiété et les brutalités d'un peuple barbare par les seules armes de l'Évangile, qui sont la douceur, la patience et la charité ?, Panég. II, p. 367 dans BRUTALITÉ
Elle avait dressé de ses propres mains le bûcher où elle devait consommer son sacrifice, Mar. Th. dans BÛCHER
Souvenez-vous de ces cabinets où l'esprit se purifiait, Mont. dans CABINET
L'homme se cache sous le monarque, Mont. dans CACHER
Séduire les personnes innocentes et simples par des cajoleries affectées, Serm. II, 57 dans CAJOLERIE
Ces assemblées étaient un rendez-vous tumultueux de vanité, de curiosité, de cajolerie, ib. II, 67 dans CAJOLERIE
Le fleuve offre partout un canal tranquille Semblable à ces fleuves qui se creusent un nouveau canal...., Lam. dans CANAL
Avec quelle reconnaissance il chantait le cantique de sa délivrance !, M. de Mont. dans CANTIQUE
Quelque capable que fût son esprit de toutes sortes d'affaires...., Panég. II, 392 dans CAPABLE
Tout fidèle doit captiver son entendement, Dauphin. dans CAPTIVER
Les premiers rayons de la foi forment des catéchumènes, Aig. dans CATÉCHUMÈNE
Comme un point de maturité que chacun cherchait en lui-même, le Tell. dans CHACUN, CHACUNE
Examinant la disposition d'un chacun, Serm. II, 267 dans CHACUN, CHACUNE
Vous nous défendez dans vos écritures de nous faire un bras de chair, Tur. dans CHAIR
Dieu brise le bras de chair qui les appuyait, Le Tell. dans CHAIR
Pour débrouiller le funeste chaos des consciences libertines ou scrupuleuses, Panég. II, 418 dans CHAOS
Comme à un homme qui débrouillerait ce chaos d'incidents, Lam. dans CHAOS
Quoique sa vie languissante lui fût à charge, Mont. dans CHARGE
Joint les ennemis, les combat et les charge, Tur. dans CHARGER
Loin d'ici ces faux charitables, dans le Dict. de POITEVIN. dans CHARITABLE
Les grands ne semblent être nés que pour exercer la charité, Mont. dans CHARITÉ
Il se croit obligé d'exercer la charité dans une profession cruelle, Tur. dans CHARITÉ
Voilà des charités qu'il a faites pour le salut de ses frères, Tur. dans CHARITÉ
Il n'appartient qu'à vous de rompre le charme qui les éblouit, Mont. dans CHARME
Faut-il faire tomber le fer de la main de deux armées prêtes à se choquer, II, 89 dans CHOQUER
Elle s'appliquera à souffrir ses infirmités chrétiennement, Montaus. dans CHRÉTIENNEMENT
Civil à ceux à qui il ne pouvait être favorable, Lamoign. dans CIVIL, ILE
Se fit-il un art de les attirer [les femmes dévotes] ou de les attacher à lui par des civilités, des visites de bienséance ?, Panég. II, p. 421 dans CIVILITÉ
Un roi selon le coeur de Dieu, Dauph. dans COEUR
Il n'eut plus de coeur que pour lui, M. de Mont. dans COEUR
Il faut du coeur et de l'action, Serm. I, 169 dans COEUR
La douceur, selon l'Écriture, rompt la colère, Serm. II, 15 dans COLÈRE
Un prince avare et colère, Panég. II, p. 445 dans COLÈRE
Combien de projets a-t-il faits ou reformés ! combien d'ouvertures a-t-il données ! combien de services a-t-il rendus, dont il a dérobé la connaissance à ceux qui en ont ressenti les effets !, Lamoign. dans COMBIEN
Ces forçats qui gémissent sous l'inhumanité d'un comite, Aig. dans COMITE
Le désir de souffrir pour Dieu fut comme sa passion dominante, Panég. II, p. 260 dans COMME
Le pardon qu'elle obtenait lui était comme un nouveau lien qui l'attachait, ib. p. 261 dans COMME
Voilà comme il conserva son innocence dans le grand monde, Panég. I, p. 353 dans COMME
Nous sommes attachés à un peu d'honneur que nous avons dans le monde, nous ne voulons pas le commettre, Serm. I, 281 dans COMMETTRE
Abandonner leurs États à des dissensions domestiques et commettre leur dignité à des jalousies étrangères, ib. I, 207 dans COMMETTRE
On veut bien prêcher la pauvreté de Jésus-Christ, mais on veut vivre dans les commodités et l'abondance, Panég. p. 369 dans COMMODITÉ
Répandant en charités ce qui reste de leurs commodités ou du moins de leurs nécessités particulières, ib. II, p. 323 dans COMMODITÉ
Sentiments qui distinguent les âmes royales d'avec les âmes du commun, Mont. dans COMMUN, UNE
Et par une exacte police, qui coupait les communications mortelles [dans une maladie contagieuse] pour en ouvrir de salutaires, il sauva ce peuple, qui avait perdu toute espérance de santé, et toute mesure de prudence, Mont. dans COMMUNICATION
Les disgrâces, compagnes inséparables des grandeurs, Aig. dans COMPAGNE
Compensant les satisfactions avec les injures, M. de Mont. dans COMPENSER
Il y a dans la domination et la supériorité une complaisance naturelle que le christianisme même a beaucoup de peine à régler, I, p. 257 dans COMPLAISANCE
Il persévérait dans la componction et dans l'anéantissement de lui-même, Panég. I, p. 329 dans COMPONCTION
Laisser passer une occasion de gagner les bonnes grâces d'un Dieu tout miséricordieux et tout puissant à si bon compte, Serm. II, 124 dans COMPTE
St Paul ne comptait pour rien d'être jugé des hommes, Serm. I, 222 dans COMPTER
Il concerte avec vous des entreprises de religion, Tur. dans CONCERTER
Une concupiscence naissante, I, 325 dans CONCUPISCENCE
Le luxe et la vanité n'ont plus de bornes, et chacun se fait de ses propres vices les vertus de sa condition, dans RICHELET dans CONDITION
Cet orgueil qui nous pousse à nous agrandir au-dessus de nos conditions et de nos forces, Serm. II, 36 dans CONDITION
Sera-t-il venu si loin pour désoler un roi qui se confie en son pouvoir et en sa vertu ?, Panég. de St Franç. de Paule. dans CONFIER
Au milieu d'un conflit tumultueux de grands et petits intérêts, le Tellier. dans CONFLIT
Ils rompaient ces bornes sacrées qui avaient été plantées par nos pères, et confondaient la philosophie avec la religion, Panég. II, p. 69 dans CONFONDRE
Turenne meurt, tout se confond, Tur. dans CONFONDRE
Elle eut de la faveur, dès qu'elle eut de la connaissance, Panég. II, p. 224 dans CONNAISSANCE
Parmi tant de lieux de piété qui consacrent cette ville royale, II, p. 188 dans CONSACRER
Pour consacrer ses travaux apostoliques par les mérites de l'obéissance, Panég. II, 220 dans CONSACRER
Il ne resterait plus, pour consommer la gloire de ce patriarche, que d'imiter ses actions, de marcher sur ses traces, de réformer nos moeurs sur les siennes, Panég. I, p. 401 dans CONSOMMER
Il consomme en nous ses miséricordes ou ses justices, Dauph. dans CONSOMMER
La charité se consomme par ces derniers mouvements, Aig. dans CONSOMMER
C'est à cela que doit conspirer toute la religion des fidèles, III, 438 dans CONSPIRER
Parlons de sa mort, s'il se peut, aussi constamment qu'elle est morte, Mme de Montausier. dans CONSTAMMENT
Les faveurs que le roi lui avait faites attendrirent son coeur, mais n'ébranlèrent pas sa constance, Panég. t. II, p. 448 dans CONSTANCE
Il arrête et consume deux grandes armées, Tur. dans CONSUMER
Ceux qui sont appelés à l'action et au service du prochain, veulent à contre-temps faire les contemplatifs, Serm. II, 160 dans CONTEMPLATIF, IVE
Des contestations et des disputes qu'il avait eues, il était sorti je ne sais quelles clartés passagères qui avaient laissé quelque trace de lumière dans son esprit, M. de Montausier. dans CONTESTATION
Malgré les contradictions de leur raison et de leurs sens, II, 137 dans CONTRADICTION
Ses exemples n'affaiblissaient pas ses préceptes, et il n'avait point à justifier au prince ni aux courtisans la contrariété de ses moeurs et de ses règles, Duc de Montausier. dans CONTRARIÉTÉ
Il faut que Dieu, par sa puissance, assujettisse et lie pour ainsi dire cette convoitise indocile, pour arrêter ses contrariétés et ses répugnances, Panég. II, p. 501 dans CONTRARIÉTÉ
La vérité nous est présentée par l'Église, et le prélat même qui y est le plus intéressé n'y contredit point, Serm. II, 316 dans CONTREDIRE
Les oblige-t-on à contribuer aux charges publiques ?, Serm. II, 207 dans CONTRIBUER
Les secours abondants qu'il contribua dans les calamités publiques, Lam. dans CONTRIBUER
Il l'exhorte, il le redresse, il le convainc, II, 30 dans CONVAINCRE
Obligés à une restitution convenable à leur négligence, Serm. II, 271 dans CONVENABLE
Il est assez ordinaire aux personnes à qui le ciel a donné de l'esprit et de la vivacité, d'abuser des grâces qu'elles ont reçues ; elles se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, Mme de Montausier. dans CONVERSATION
Les yeux accoutumés à voir la figure de ce monde qui passe, par les endroits les plus éclatants, sont toujours prêts à se fermer, lorsqu'ils ne trouvent rien qui flatte leur curiosité ou leur convoitise, Madame de Montausier. dans CONVOITISE
Dieu l'avait élevé comme un signal à tous ceux qui aiment la correction des moeurs, Panég. II, p. 297 dans CORRECTION
Combien de désordres a-t-elle arrêtés moins par la force de ses corrections que par la persuasion de son exemple !, Marie-Thér. dans CORRECTION
Les péchés mêmes des grands deviennent les modes des peuples, et la corruption de la cour s'établit comme politesse dans les provinces, Marie-Thér. dans CORRUPTION
Par quelle adresse il fit couler jusqu'à vous ses assistances imprévues, M. de Mont. dans COULER
Sentant couler dans son âme un détachement secret de toutes les choses créées et une sensible confiance que ses voeux seraient exaucés, Panég. Ste Thérèse. dans COULER
Le temps coule trop vite à son gré, Panég. I, 242 dans COULER
La coulpe ou l'offense faite à Dieu, Serm. II, 114 dans COULPE
Il ne restait qu'à donner le dernier coup à cette secte, le Tellier. dans COUP
Il fit voir que les plus difficiles victoires ne sont que les coups d'essai de ceux que Dieu même instruit pour la guerre, Panég. II, p. 10 dans COUP
C'est assez couru dans les voies de l'iniquité, Sermons, II, 237 dans COURIR
En effet il courait après le mensonge, mais il était attiré par quelque lueur de vérité, I, p. 277 dans COURIR
J'ai longtemps hésité si je donnerais au public ces panégyriques, et je ne m'y suis enfin déterminé qu'après en avoir vu courir quelques éditions sous mon nom, où je n'avais nulle part, Préf. 53 dans COURIR
Je louerais en vain des vertus que Dieu n'aurait pas couronnées, Tur. dans COURONNER
Ces morts précieuses qui couronnent une belle vie, Dauph. dans COURONNER
Ce qui couronne la vie de cette princesse, c'est qu'elle fut toujours égale, Mar. Th. dans COURONNER
Dans ces refuges où la pudicité est à couvert des tentations du désespoir et de l'indigence, Panég. II, p. 321 dans COUVERT
Je n'ai jamais importuné Votre Majesté pour lui demander du bien ; je crains que je ne l'importune en lui disant qu'elle m'en a fait, dans GIRAULT-DUVIVIER dans CRAINDRE
Par l'entremise de quelque personne d'autorité et de crédit sur son esprit, Serm. I, 295 dans CRÉDIT
Que faites-vous par vos crédulités et vos complaisances ? vous animez le médisant, vous réchauffez le serpent qui pique, dans le Dict. de DOCHEZ. dans CRÉDULITÉ
Des spéculations creuses, Serm. I, 275 dans CREUX, CREUSE
Que je découvre ce corps pâle et sanglant auprès duquel fume encore la foudre qui l'a frappé ; que je fasse crier son sang comme celui d'Abel, et que j'expose à vos yeux les tristes images de la religion et de la patrie éplorée, Turenne. dans CRIER
Ces hommes délicats qui ne croient pas la vérité de Jésus-Christ et de la parole, Serm. I, 69 dans CROIRE
Augustin crut que la pénitence n'avait rien qui déshonorât le sacerdoce, Panég. I, p. 260 dans CROIRE
Leurs croix leur sont insupportables, Serm. I, 95 dans CROIX
Quelle vie ! une vie souffrante et crucifiée !, Dauph. dans CRUCIFIÉ, ÉE
Elle [Ste Thérèse] porte la charité jusqu'à l'union intime avec son époux, l'humilité jusqu'à l'anéantissement, la pauvreté jusqu'à l'entier dépouillement des biens et du désir de les posséder, la chasteté jusqu'au continuel crucifiement de sa chair, Panég. Ste Thérèse. dans CRUCIFIEMENT ou CRUCIFÎMENT
Il s'applique à discerner la cause du juste d'avec celle du pécheur ; à découvrir la vérité au travers des voiles du mensonge et de l'imposture dont les cupidités humaines le couvrent, le Tellier. dans CUPIDITÉ
Une espèce de miséricorde inquiète et curieuse, qui songe à tous les maux qu'on peut souffrir, III, 380 dans CURIEUX, EUSE
Qu'il est dangereux qu'on ne mêle quelques grains de son propre encens à celui qu'on reçoit des autres !, Panég. II, 113 dans DANGEREUX, EUSE
C'est elle [la foi] qui a produit dans les patriarches l'amour de Dieu, la confiance en ses bontés, le zèle de sa religion, l'espérance de ses promesses, Panég. II, 473 dans DE
Les prudents du siècle eurent beau lui représenter.... qu'il fallait éblouir les âmes grossières de quelque apparence de gloire, Panég. II, p. 357 dans DE
Ignace suscité de Dieu pour venir au secours de son Église affligée, Panég. II, p. 209 dans DE
Appelé de Dieu au ministère de sa parole, ib. p. 198 dans DE
Il se regarda donc comme un ouvrier envoyé du père de famille pour défricher cette terre inculte, ib. p. 299 dans DE
Une âme rachetée du sang de Jésus-Christ, ib. p. 309 dans DE
Est-ce aimer Dieu que de croire faiblement sa vérité ? que d'entendre indifféremment sa parole ?, Panég. I, p. 313 dans DE
Un reste de barbares errants et débandés qui le pillaient [l'empire] impunément, Hist. de Théod. I, 25 dans DÉBANDÉ, ÉE
Il apprit en même temps que leurs meilleurs soldats s'étaient débandés, Hist. de Théod. I, 80 dans DÉBANDER
Cette journée pouvait être fatale à l'empire, si les Goths eussent su profiter de leur victoire, mais ils se débandèrent incontinent, ib. II, 15 dans DÉBANDER
Il débauchait par promesses et par argent les troupes mêmes de l'empire, Hist. de Théod. I, 17 dans DÉBAUCHER
Pour arrêter la malice qui se déborde, Tur. dans DÉBORDER
Il crut qu'un évêque plus qu'un empereur devait mourir debout et dans l'exercice de sa charge, Panég. I, p. 312 dans DEBOUT
Il règne sur le débris et sur les ruines de sa fortune, II, 48 dans DÉBRIS
Le triste débris d'une réputation que vous lui avez arrachée, Serm. I, 338 dans DÉBRIS
Vous, réduit à vivre tristement du débris de l'héritage de vos pères, Serm. II, 202 dans DÉBRIS
Il avait recueilli trois cents écus d'or du débris de son patrimoine, Vie de Commendon, I, 5 dans DÉBRIS
C'est [l'état monastique] un moyen de faire fortune, de vivre dans une honorable oisiveté, de se sauver du débris de sa famille, I, p. 119 dans DÉBRIS
Honore la mémoire des gens de bien qui sont décédés, Lam. dans DÉCÉDER
Pourquoi leur [aux prêtres fainéants] décernerait-il [le concile de Trente] des censures et des privations et retranchements de leurs revenus ?, Serm. II, 276 dans DÉCERNER
Après avoir congédié les sénateurs, il [Théodose] fit son testament, dans lequel il ordonna qu'on déchargeât le peuple des augmentations de tributs que la nécessité des affaires passées avait fait imposer, Théodose, IV, 73 dans DÉCHARGER
Il allait se décharger du poids de sa dignité, Lam. dans DÉCHARGER
Et par des droits secrets que le ciel avait décidés, la princesse du monde la plus parfaite appartenait déjà au plus grand des rois, Marie-Thér. dans DÉCIDER
Il coupait, par une équité décisive, sans préoccupation et sans intérêt, les racines des haines et des procès, et portait partout la modération et la paix qui est le fruit de la justice, Duc de Montausier. dans DÉCISIF, IVE
Ne voulant d'autre règle de la foi que les décisions du concile de Nicée, Théodose, III, 50 dans DÉCISION
Il le fit proclamer Auguste, sans l'avoir auparavant déclaré César, ce qui ne s'était pas encore pratiqué, Théodose, I, 5 dans DÉCLARER
Parmi les erreurs et les faux jugements du monde, elle s'appliqua à découvrir ce point de vérité qui fait regarder la vanité des choses humaines, Mme de Montausier. dans DÉCOUVRIR
Il s'était décrié partout où il avait voulu s'établir, Hist. de Théodose, II, 11 dans DÉCRIER
Que ne puis-je vous décrire cet air de grandeur et cette majesté accompagnée de tant de grâces ?, Madame de Montausier. dans DÉCRIRE
Ces éloquents et graves discours dans lesquels, formant l'idée d'un homme de bien, il se décrivait lui-même sans y penser, Lamoignon. dans DÉCRIRE
Cette suite de changements, en nos corps par la défaillance de la nature, en nos âmes par l'instabilité de nos désirs, Dauphine. dans DÉFAILLANCE
Son zèle la soutint dans les défaillances de la nature, Mme de Mont. dans DÉFAILLANCE
C'est ainsi que parlait autrefois un roi selon le coeur de Dieu, quand ses jours défaillants et ses infirmités mortelles l'approchaient du tombeau, Dauphine. dans DÉFAILLANT, ANTE
Théodose, averti le matin qu'un bataillon de barbares avait déserté, fut bien aise d'être défait de ces soldats infidèles, Hist. de Théodose, III, 92 dans DÉFAIT, AITE
Vous dirai-je qu'elle pénétrait dès son enfance les défauts les plus cachés des ouvrages d'esprit et qu'elle en discernait les traits les plus délicats ?, Mme de Montausier. dans DÉFAUT
On alléguait la défectuosité de sa naissance, Vie de Commendon, Préface dans DÉFECTUOSITÉ
Le philosophe Thémistius et Symmaque même, ce grand défenseur du paganisme, avouent que les vertus de ce prince [Théodose] sont au-dessus de toutes les louanges qu'on lui a données, Hist. de Théod. IV, 80 dans DÉFENSEUR
Si vous avez un dégoût général de tout ce qui vous éloigne de Dieu, Serm. II, 152 dans DÉGOÛT
Combien d'âmes ont été comme arrachées à Jésus-Christ par ces dégoûts qu'on leur a donnés ?, Serm. I, 81 dans DÉGOÛT
Plus on a de degrés d'élévation, plus on a de degrés à descendre à l'abaissement, Serm. t. I, p. 184 dans DEGRÉ
Et ne voulut, pour monter à ses emplois, d'autres degrés que ses vertus, Panég. t. I, p. 335 dans DEGRÉ
Ils voulaient que l'innocence fût le degré pour monter à l'épiscopat, ib. II, p. 282 dans DEGRÉ
Il fallait, pour y réussir, savoir déguiser ses passions, M. de Mont. dans DÉGUISER
Déjà frémissait dans son camp l'ennemi confus et déconcerté ; déjà prenait l'essor, pour se sauver dans ses montagnes, cet aigle dont le vol hardi avait d'abord effrayé nos provinces, Turenne. dans DÉJÀ
Certains hommes passent leur vie au hasard à se réjouir ou à s'affliger, comme s'ils ne croyaient rien par delà, Serm. I, 193 dans DELÀ
Après quelque séjour que cet empereur fit dans Aquilée, afin de se délasser des travaux de la guerre, Hist. de Théodose, III, 100 dans DÉLASSER
Il demandait pour les pauvres en un lieu [la cour] où l'on se fait un point d'habileté de ne demander que pour soi, Lamoignon. dans DEMANDER
Il sait démêler les volontés de Dieu d'avec les malices des hommes, I, 47 dans DÉMÊLER
Démophile demeurait aux environs de Constantinople, et ceux de sa secte le reconnaissaient toujours pour évêque de cette ville impériale, Hist. de Théod. II, 30 dans DEMEURER
Pour punir un si grand outrage, il [Théodose] résolut d'abord de confisquer tous les biens des citoyens d'Antioche, d'en brûler toutes les maisons avec tous ceux qui les habitaient, de la démolir jusque dans ses fondements, Hist. de Théod. III, 79 dans DÉMOLIR
Théodose reçut en même temps la nouvelle de la démolition du temple fameux de Sérapis dans Alexandrie, Hist. de Théod. III, 112 dans DÉMOLITION
Pour une déposition dans les formes, il fallait une assemblée générale de tous les évêques de la province, Hist. de Théodose, IV, 68 dans DÉPOSITION
Ces coeurs convertis qui se dérangent et qui retomberont bientôt dans leurs affections terrestres, Sermons, II, 44 dans DÉRANGER
On la vit souvent se dérober à sa dignité, Mar. Thér. dans DÉROBER
Qui l'ouït jamais parler désavantageusement de personne ?, Dauph. dans DÉSAVANTAGEUSEMENT
C'est ainsi que, suivant le conseil d'un des plus grands hommes de l'antiquité, il ne considéra ni la fausse gloire ni le faux déshonneur, et que ni les louanges ni les murmures ne purent jamais le détourner de son devoir, Lamoignon. dans DÉSHONNEUR
Nous ne demandons que faiblement le royaume de Dieu que nous ne désirons pas avec affection, Serm. II, 147 dans DÉSIRER
En regardant de loin fumer leurs villes et leurs maisons réduites en cendre, ils pleuraient la mort de leurs proches et la désolation de leur pays, Hist. de Théodose, I, 32 dans DÉSOLATION
La justice de Dieu ne laisse rien de désordonné, Serm. II, 216 dans DÉSORDONNÉ, ÉE
Pour corriger les abus, pour arracher les désordres, Serm. II, 310 dans DÉSORDRE
Pour recueillir tout mon dessein et tout le caractère de saint Charles en peu de mots, Panég. II, p. 282 dans DESSEIN
Sous l'ombre du plus saint mariage qui ait été destiné dans le ciel et qui ait été contracté sur la terre, I, p. 217 dans DESTINÉ, ÉE
Un homme qui ne se détourna jamais de ses devoirs, M. de Mont. dans DÉTOURNER
Voilà toute la matière de la détraction, c'est à quoi se réduisent tous les entretiens d'aujourd'hui, Serm. I, 336 dans DÉTRACTION
Il envoya le comte Andragatius, avec ordre de fortifier les Alpes Juliennes et d'en garder tous les détroits, Théodose, III, 91 dans DÉTROIT
Il n'avait pu être déposé par un seul évêque que hors de son détroit et sans avoir été ouï, Théodose, II, 51 dans DÉTROIT
Ces pieux devoirs que l'on rend à sa mémoire, Mont. dans DEVOIR
Une jeune veuve de qualité qui, vraisemblement par une dévotion peu solide, s'était élevée au rang de diaconisse, fit une confession de toute sa vie passée au pénitencier, qui lui imposa, pour l'expiation de ses fautes, des jeûnes et des prières extraordinaires, Hist. de Théodose, IV, 16 dans DIACONESSE ou DIACONISSE
Théodose, pour remédier à ces abus, ordonna qu'aucune veuve ne fût reçue au rang de diaconisse, qui n'eût soixante ans, suivant le précepte de saint Paul, ib. IV, 17 dans DIACONESSE ou DIACONISSE
Arsène, diacre de l'Église romaine, Hist. de Théodose, III, 14 dans DIACRE
Il [Théodose] entretenait sa santé par un exercice modéré et par la diète, Hist. de Théod. IV, 80 dans DIÈTE
Au milieu des Scylles et des Charybdes, lieux diffamés par tant de naufrages, II, 113 dans DIFFAMÉ, ÉE
Les passions rompirent les digues de la justice, le Tellier. dans DIGUE
Il y a dans l'esprit comme un levain, d'orgueil qui s'enfle et se dilate par la science, Panég. II, p. 233 dans DILATER
Qui ne sait que l'esprit du siècle est un poison qui s'enflamme et se dilate par de tels exemples ?, Marie-Thér. dans DILATER
Il n'y a rien de plus noble dans l'Évangile que cette loi de dilection [aimez vos ennemis], Serm. I, 232 dans DILECTION
Sous la discipline du prince d'Orange, son oncle maternel, il [Turenne] apprit l'art de la guerre en qualité de simple soldat, Turenne. dans DISCIPLINE
Quelle entreprise quand il faut renverser tous les préjugés de l'esprit et toute la discipline du coeur humain !, Panég. II, p. 360 dans DISCIPLINE
Les plaisirs ne troublèrent point la discipline de ses moeurs, le Tellier. dans DISCIPLINE
Il regarde sa vie.... comme l'ombre qui s'étend, se rétrécit, se dissipe, sombre, vide et disparaissante figure, Dauphine. dans DISPARAISSANT, ANTE
Dieu qui dispense les maux selon les forces, Aiguillon. dans DISPENSER
Se tirer de la disposition de Dieu [sortir de l'ordre établi par lui], III, 278 dans DISPOSITION
La honte du pénitent, jointe au peu de disposition de s'examiner, Serm. II, 259 dans DISPOSITION
Théodose était informé de ces désordres et dissimulait sagement jusqu'à ce qu'il fût en état d'y remédier, Hist. de Théodose, II, 21 dans DISSIMULER
Que si le commerce des hommes et la dissipation de l'esprit, inévitable dans les grands emplois, ont laissé quelque impureté dans une vie aussi sage et aussi chrétienne...., le Tellier. dans DISSIPATION
Il me suffit de vous faire souvenir qu'il se distingua dans une compagnie si distinguée, Montausier. dans DISTINGUÉ, ÉE
Distinguer la vérité d'avec les figures, Serm. I, 71 dans DISTINGUER
Le dessein était de découvrir les intentions de ce prince, de le divertir de son entreprise, Hist. de Théodose, III, 71 dans DIVERTIR
Arius et ses partisans y furent appelés [au concile] ; on les ouït, on les convainquit, on les condamna ; la divinité de Jésus-Christ fut reconnue, Hist. de Théod. II, 8 dans DIVINITÉ
À peine a-t-il embrassé la saine doctrine, qu'il en devient le défenseur, Tur. dans DOCTRINE
Elle [la science acquise par l'étude] montre beaucoup de doctrine et ne fait point de conversions, Panég. II, p. 65 dans DOCTRINE
À quelle espèce de ses devoirs, publics ou particuliers, de religion ou domestiques, a-t-elle manqué ?, Marie-Thér. dans DOMESTIQUE
Un coup imprévu de tempête civile et domestique jette sur des bords étrangers cette princesse infortunée qui l'honorait de sa bienveillance, Mme d'Aiguillon. dans DOMESTIQUE
Suspendez votre douleur, fidèles domestiques de cette princesse, Marie-Thér. dans DOMESTIQUE
Théodose se voyait pour la seconde fois dompteur des tyrans et maître absolu des deux empires, Hist. de Théodose, IV, 60 dans DOMPTEUR
J'envisage les dons qu'il a reçus du ciel, le Tellier. dans DON
Ceux qui restaient allèrent donner contre les chaînes des navires et furent tous ou assommés ou faits prisonniers, Hist. de Théodose, III, 64 dans DONNER
Cette prédiction ne pouvait lui être douteuse, t. I, p. 389 dans DOUTEUX, EUSE
Hôpitaux dressés pour les mettre [les pauvres] à l'abri d'une importune mendicité, M. de Mont. dans DRESSÉ, ÉE
Les honneurs n'appartiennent de droit qu'à des âmes modérées, Mont. dans DROIT
L'admirable Julie ne se laissa point éblouir à l'éclat des dignités du siècle, Mme de Mont. dans ÉBLOUIR
Dans les recherches de sa foi, il lui avait échappé quelques doutes, M. de Mont. dans ÉCHAPPER
Des dangers qu'il avait échappés dans un siége, Oeuvres compl. t. X, p. 336, 1782 dans ÉCHAPPER
Il aurait cru manquer à la partie la plus essentielle de son état [juge], si, comme il sentait ses intentions droites, il ne les rendait éclairées, Lamoignon. dans ÉCLAIRÉ, ÉE
Le Seigneur qui éclairera les ténèbres les plus épaisses, Serm. I, 37 dans ÉCLAIRER
Souvenez-vous de ce temps de désordre et de trouble, où l'esprit ténébreux de discorde confondait le droit avec la passion, le devoir avec l'intérêt, la bonne cause avec la mauvaise ; où les astres les plus brillants souffrirent presque tous quelque éclipse...., Turenne. dans ÉCLIPSE
Ce tombeau fatal, écueil des grandeurs humaines, le Tellier. dans ÉCUEIL
C'est ainsi qu'on l'accoutumait dans son enfance à craindre Dieu et à l'aimer ; et l'on peut dire d'elle ce que l'Écriture a dit d'une autre reine, qu'elle ne changea pas son éducation, Marie-Thér. dans ÉDUCATION
Effectif dans ses résolutions, fidèle dans ses promesses, M. de Mont. dans EFFECTIF, IVE
Au premier bruit de ce funeste accident, toutes les villes de Judée furent émues, des ruisseaux de larmes coulèrent des yeux de tous leurs habitants ; ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles ; un effort de douleur rompant enfin ce long et morne silence, d'une voix entrecoupée de sanglots, ils s'écrièrent...., Turenne. dans EFFORT
C'est ici une effusion de mon coeur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, M. de Montausier. dans EFFUSION
Toute demeure lui fut égale, toute la terre lui fut un exil, Panég. I, 352 dans ÉGAL, ALE
Les victimes s'égorgent dans le parvis ; mais il n'y a que l'arche où l'on conserve la manne, Sermons, Samaritaine. dans ÉGORGER
Vous parlerai-je de ces audiences où elle recevait les ambassadeurs, entrant dans les intérêts de chacun, et parlant à chacun sa langue, accompagnant les honneurs qu'elle leur faisait d'un air de grandeur et d'intelligence, et joignant toujours à l'élégance du discours les grâces de la modestie ?, Dauphine. dans ÉLÉGANCE
Ce commandement [d'édifier le prochain] regarde surtout les rois de la terre ; ils sont plus élevés, et leurs actions sont plus remarquables ; ils ont plus d'autorité, et leurs exemples sont plus efficaces, Marie-Thér. dans ÉLEVÉ, ÉE
Telle fut la reine dans tout le cours de sa vie ; Dieu l'avait élevée sur le trône, afin qu'elle honorât sa religion, Marie-Thér. dans ÉLEVER
Combien de jeunes filles fit-elle élever dans des communautés de vierges chrétiennes !, Marie-Thér. dans ÉLEVER
C'est là [dans les hôpitaux] que, s'élevant au-dessus des craintes et des délicatesses de la nature, pour satisfaire à sa charité au péril de sa santé même, on la vit...., Marie-Thérèse. dans ÉLEVER
Cette âme que vous avez élue pour jouir de votre amour, le Tellier. dans ÉLIRE
L'imagination fait voir comme en éloignement les agitations du monde, Dauph. dans ÉLOIGNEMENT
Il arrêta cet embrasement naissant, Commendon, liv. III, 19, dans RICHELET dans EMBRASEMENT
Il dissipait par les lumières de son esprit ce que la calomnie avait tâché d'embrouiller, t. II, p. 18 dans EMBROUILLER
Cet orgueil qui nous fait regarder nos inférieurs avec hauteur et avec empire, Serm. II, 36 dans EMPIRE
Employer ses mains charitables pour servir les pauvres, II, 26 dans EMPLOYER
La crainte de faire des ingrats ou le déplaisir d'en avoir trouvé, ne l'ont jamais empêchée de faire du bien, Or. fun. de Mme de Montaus. dans EN
Il allait porter son encens avec peine sur les autels de la fortune, M. de Mont. dans ENCENS
L'on jette sans y penser quelques grains de l'encens qu'on doit à Dieu sur le monde, Mar. Th. dans ENCENS
Ce soin que vous vouliez bien prendre de faire valoir nos bonnes intentions et nos services, de porter nos voeux et nos encens aux pieds du trône...., Compl. à M. de Châteauneuf dans ENCENS
Tout enfant qu'elle était, Mme de Mont. dans ENFANT
Les bons succès nous enflent, Dauph. dans ENFLER
Il y a dans l'esprit comme un levain d'orgueil qui s'enfle et se dilate par la science, Panég. II, 233 dans ENFLER
La grandeur des vertus dont je suis engagé de vous parler, Tur. dans ENGAGÉ, ÉE
Les principales règles de ceux qui s'engageaient à ce pieux institut, Panég. II, p. 60 dans ENGAGER
[Il] s'engraisse du travail et de la substance des pauvres, I, 35 dans ENGRAISSER
C'est là que se forgent ces traits de feu, selon les termes de l'apôtre, dont l'ennemi se sert pour allumer les passions dans ces âmes vaines qui sont les idoles du monde, et dont le monde lui-même est l'idole, Mar.-Thér. dans ENNEMI, IE
Ennuyés de vivre dans un pays si inculte, et poussés par leur férocité naturelle, ils descendirent jusqu'aux environs de la Vistule, Hist. de Théodose, I, 47 dans ENNUYÉ, ÉE
Il [Stilicon] s'ennuya de n'être que le tuteur, le beau-père, le favori et le maître même de l'empereur, et entreprit de mettre l'empire dans sa maison, Hist. de Théod. IV, 75 dans ENNUYER
Accessible, accueillant, honnête, M. le Tellier savait employer son temps et quelquefois même le perdre, pour compatir à des misérables à qui il ne reste de consolation que de redire ennuyeusement leur misère, le Tellier. dans ENNUYEUSEMENT
L'enrichissement des temples, III, 439 dans ENRICHISSEMENT
Il [Jésus-Christ] l'a enseignée [l'Église] avec tant de soin, III, 407 dans ENSEIGNER
Fort entendu au métier de la guerre, Hist. de Théod. II, 16 dans ENTENDU, UE
La fréquentation d'une parente entêtée des vanités et des folies du siècle, Panég. II, p. 248 dans ENTÊTÉ, ÉE
Il ne pensa plus qu'à ce jeune prince [le dauphin, fils de Louis XIV].... de peur de l'amollir par la tendresse, il emprunta l'autorité du roi ; de peur de le rebuter par l'austérité des préceptes, il prit les entrailles du père, Duc de Montausier. dans ENTRAILLES
Il s'arme de toute l'ardeur de son zèle, et défend avec une vigilance incroyable les entrées de son diocèse, Panég. II, p. 305 dans ENTRÉE
Il est juste que celui qui en est l'interprète ou l'entremetteur [des marques de la charité de J. C.] la ressente avec abondance, Panég. II, p. 395 dans ENTREMETTEUR, EUSE
Il voulut même s'entremettre pour le maintenir dans sa dignité, Théodose, II, 56 dans ENTREMETTRE (S')
Il entreprenait les sujets qu'on croyait avoir épuisés, Lam. dans ENTREPRENDRE
Ne rien entreprendre sur des péchés qui sont réservés à des tribunaux supérieurs, Serm. II, 258 dans ENTREPRENDRE
Que j'entrerais volontiers dans les motifs de ses actions !, Tur. dans ENTRER
Cet homme caché dans son désert, enveloppé dans sa vertu et comme anéanti en lui-même, devint un des plus nobles instruments dont Dieu se soit servi dans son Église pour faire éclater sa puissance, Panégyr. St François de Paule dans ENVELOPPÉ, ÉE
Dans la plus épaisse barbarie, Panég. II, 383 dans ÉPAIS, AISSE
Elle épancha son âme devant Dieu, Aiguillon. dans ÉPANCHER
Un peuple inconnu et renfermé jusqu'alors entre le fleuve Tanaïs et la Mer Glaciale sortit de son pays, et s'épandit comme un torrent dans toutes les provinces voisines, Théodose, I, 58 dans ÉPANDRE
Qui fut tantôt le bouclier, et tantôt l'épée de son pays, Tur. dans ÉPÉE
Toutes nos charges tomberont bientôt avec nous ; la mort confondra les cendres de celles [les dames] qui brillent à la cour et de celles qui sont obscures dans la retraite, et toute la différence ne va qu'à quelques titres de plus ou de moins dans nos épitaphes, Mme de Montausier. dans ÉPITAPHE
[Le temps après la mort] où l'on fait le recueil des bonnes et des mauvaises qualités de ceux qui meurent, et où chacun, retraçant dans son esprit les sujets qu'il a de s'en louer ou de s'en plaindre selon ses passions, fait leur épitaphe à sa mode, Mme de Montausier. dans ÉPITAPHE
Il n'y a presque plus d'amitié qui soit à l'épreuve de la franchise d'un ami, Duc de Mont. dans ÉPREUVE
Ceux qui s'épuisent en folles dépenses, Aig. dans ÉPUISER
Il marche sans suite et sans équipage, Tur. dans ÉQUIPAGE
Il [St Louis] tâcha de les ramener comme errants, il les dompta comme rebelles, Panégyr. St Louis dans ERRANT, ANTE
Ces hommes autrefois morts au monde erraient par le désert et dans les villes, Panég. I, p. 391 dans ERRER
Nous n'avons jamais qu'un moment à vivre, et nous avons toujours des espérances pour plusieurs années, Mme d'Aiguillon. dans ESPÉRANCE
Permettez, messieurs, que je reprenne ici mes esprits, Lam. dans ESPRIT
Il pesait les esprits et donnait à chacun le rang qu'il méritait, M. de Montausier. dans ESPRIT
Cette intendance qui fut comme un coup d'essai de son ministère, le Tellier. dans ESSAI
Il suffit de lui faire voir en éloignement le trône où il doit être assis, et de lui essayer, pour ainsi dire, la couronne, afin qu'il sache la porter quand la providence de Dieu la fera tomber sur sa tête, Montausier. dans ESSAYER
Déjà prenait l'essor pour se sauver dans les montagnes cet aigle...., Tur. dans ESSOR
Fallut-il essuyer à sa porte de mauvaises heures ?, Lamoignon. dans ESSUYER
Qu'il devait l'ordre et la protection à ce peuple, qu'étant établi pour le gouverner, il l'était aussi pour le secourir, et que la vie ne lui était pas plus précieuse que son devoir, duc de Montausier. dans ÉTABLI, IE
Fallait-il appuyer une prétention raisonnable,... procurer un petit établissement ? elle était toujours prête, Mme de Montausier. dans ÉTABLISSEMENT
Combien de fois éteignit-il l'encens, dont la douce et maligne odeur aurait empoisonné une imagination encore tendre [du dauphin, fils de Louis XIV] ?, Duc de Montausier. dans ÉTEINDRE
Il se disposait à venir lui-même, à leur tête, éteindre l'Église et l'empire tout ensemble, et ajouter au meurtre de tant de rois celui du souverain pontife de Jésus-Christ, Panég. Fr. de Paule. dans ÉTEINDRE
Arbogaste étendit dans la plaine cette armée de barbares qu'il avait emmenés en Gaule, Théodose, IV, 48 dans ÉTENDRE
Les noeuds en [de cette alliance] étaient serrés dans l'éternité, Mar. Th. dans ÉTERNITÉ
Il étouffait les querelles dans leur naissance, Duc de Mont. dans ÉTOUFFER
Cette règle étroite et austère que les disciples de saint Benoît pratiquent si exactement, Panég. I, p. 401 dans ÉTROIT, OITE
C'est dans cette sainte maison qu'elles venaient s'unir par la foi et par la charité plus étroitement qu'elles n'étaient unies par le sang et par la nature, Mar. Thér. dans ÉTROITEMENT
Que ne puis-je vous représenter cet homme simple et sans étude ?, II, 124 dans ÉTUDE
Leur discours étudié ne fit qu'augmenter les soupçons qu'on avait déjà de la trahison, Hist. de Théod. IV, 38 dans ÉTUDIÉ, ÉE
N'attendez pas, messieurs, que Je ménage vos esprits, ou que par des figures étudiées je flatte ou j'irrite votre douleur, Dauphine. dans ÉTUDIÉ, ÉE
Unissant sous les lois d'une même profession ce qu'il avait assemblé d'ouvriers évangéliques, Panég. t. II, p. 212 dans ÉVANGÉLIQUE
Fonde-t-elle des hôpitaux ? elle y joint des missions, afin que les pauvres soient nourris et évangélisés tout ensemble, Aiguil. dans ÉVANGÉLISER
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe et s'évapore ordinairement, la sienne se recueillait en elle-même, Marie-Thér. dans ÉVAPORER
Âmes pures qui portez le joug du Seigneur et qui marchez dans les sentiers de ses commandements et de ses conseils, venez vous exciter ici par les exemples d'une reine, Mar.-Thér. dans EXCITER
Elle fondait sa grandeur sur les exemples plutôt que sur les titres de ses ancêtres, Dauphine. dans EXEMPLE
Des siéges, des combats servirent d'exercice à son enfance, Tur. dans EXERCICE
Il [le Tellier] rétablit les études, et fit revivre dans les écoles du droit ces exercices publics et solennels, et ces rigoureuses épreuves qui feront refleurir les lois et l'éloquence de nos pères, le Tell. dans EXERCICE
Voyons-le dans l'exercice ordinaire de sa charge, Lam. dans EXERCICE
La fumée qui s'exhale et s'évanouit dans les airs, Dauph. dans EXHALER
Je vous exhorte non pas à pleurer une reine, mais à imiter une bienfaitrice, Marie-Thér. d'Autr. dans EXHORTER
On exhorte les autres à faire le bien ; il suffisait de le proposer à cette princesse, ib. dans EXHORTER
Au moment que Théodose forçait le passage des Alpes, un démon qu'on exorcisait dans l'église de Saint-Jean-Baptiste, que ce prince avait fait bâtir, s'écria pitoyablement : Faut-il donc que je sois vaincu et que mon armée soit en déroute ?, Théod. IV, 65 dans EXORCISER
Ne croyant pas que tout ce qui était permis fût expédient, M. de Mont. dans EXPÉDIENT
Dans tout le cours de sa vie, elle a exprimé ce parfait original [la femme forte décrite par David] par sa générosité naturelle, par le bon usage des biens et de la faveur...., Mme de Mont. dans EXPRIMER
Par les ravissements, les transports et les extases où son corps demeurait suspendu et immobile, Panég. II, p. 236 dans EXTASE
Par un seul de ses discours il extermina les faux serments et les blasphèmes dans un pays où ils étaient autorisés par l'usage et par la coutume, Panég. II, p. 207 dans EXTERMINER
Le zèle tout seul s'emporte à des extrémités dangereuses, Panég. II, p. 201 dans EXTRÉMITÉ
Encore qu'il [Constantin] eût quelquefois un peu trop de facilité, il avait beaucoup de zèle pour la religion, Hist. de Théodose, II, 8 dans FACILITÉ
On accumule ces richesses qui sont le fruit des péchés qu'on a déjà faits, et les moyens de ceux qu'on veut faire, I, 140 dans FAIRE
Si on le vit faire des réconciliations sincères dans ces lieux où l'on dissimule les haines et où l'on ne les quitte pas, Panég. II, p. 353 dans FAIRE
Cette familiarité, pour ainsi dire, des sacrés mystères ne faisait que la rendre plus respectueuse et plus circonspecte ; et l'usage fréquent qu'elle en faisait ne diminuait pas sa ferveur, Marie-Thèr. dans FAMILIARITÉ
Et qu'enfin Dieu ne demande pas aux personnes de son sexe une sublime raison ni une science fastueuse, mais une dévotion tendre et une foi simple accompagnée d'un humble silence, Dauphine. dans FASTUEUX, EUSE
Vous qui [au confessionnal] semblez, en retenant une partie de vos fautes, ne dire l'autre que pour apaiser les remords de votre conscience, Dauphine. dans FAUTE
On fuit de fausses misères, on court après de fausses félicités, Panég. t. I, p. 385 dans FAUX, FAUSSE
Il ne considéra ni la fausse gloire ni le faux des honneurs, Lamoignon. dans FAUX, FAUSSE
Favorable à ceux qui méritaient sa protection, civil à ceux à qui il ne pouvait être favorable, Lamoignon. dans FAVORABLE
Quelle marque donne le Saint-Esprit de la justice et de l'innocence d'un homme de bien ? c'est de n'avoir pas reçu favorablement l'opprobre et la médisance contre ses frères, Dauphine. dans FAVORABLEMENT
Je m'élève aujourd'hui au-dessus de toutes les félicités humaines, Serm. I, 3 dans FÉLICITÉ
Un coeur....noble pour s'élever au-dessus des passions et des intérêts, tendre pour assister les malheureux, ferme pour résister à l'iniquité, Lamoignon. dans FERME
Il [Valentinien] était chaste, libéral, humain, ferme dans la mauvaise fortune, et modéré dans la bonne, Hist. de Théod. IV, 34 dans FERME
Tantôt, sur les rives de la Loire, suivi d'un petit nombre d'officiers et de domestiques, il court à la défense d'un pont, et tient ferme contre une armée, Turenne. dans FERME
Il la rendit [la justice], sans l'amollir, douce et traitable ; il leva le bandeau qui fermait ses yeux, et lui laissa jeter des regards de pitié sur les misérables, Lamoignon. dans FERMER
Joignant à la fermeté qu'elle tenait de la nature, celle que la piété lui avait acquise, Dauphine. dans FERMETÉ
La force, la vitesse et la férocité sont presque semblables dans les ures et dans les buffles, Vie de Commendon, II, 13 dans FÉROCITÉ
L'ardeur de leurs oraisons vous servit souvent de motif pour renouveler la ferveur des vôtres, Marie-Thér. dans FERVEUR
Il ne laissa passer aucune semaine sans rallumer sa ferveur par l'usage des sacrements, Lamoignon. dans FERVEUR
Quel fut ce triomphe, lorsqu'environnée de la gloire de son époux et de la sienne propre, elle nous parut par sa modestie comme un ange de Dieu parmi les acclamations et les fêtes de cette ville royale !, Marie-Thér. dans FÊTE
Allumer les feux sacrés d'un chaste mariage, Dauph. dans FEU
Il [saint Ambroise] en parle comme d'un parfait fidèle, Hist. de Théod. IV, 36 dans FIDÈLE
La figure du monde, les choses qui y adviennent Le monde est une figure trompeuse qui passe, M. de Montausier. dans FIGURE
Ce fut alors que sa charité, comme un fleuve sorti d'une source vive et abondante.... parlons sans figure, messieurs : ce fut alors qu'unissant à ses aumônes celles qu'elle avait sollicitées et recueillies...., Aig. dans FIGURE
La colère de ce Dieu qui coupe le fil de ses jours, Dauph. dans FIL
Il [le précepteur] tenait en ses mains un glaive luisant pour couper les filets de ses passions naissantes [de l'élève] et les discours et les exemples qui pourraient les entretenir, M. de Montausier. dans FILET
Il [l'homme] devient à lui-même son principe et sa fin, Serm. I, 99 dans FIN
Y eut-il jamais homme qui disposât mieux toutes choses à leur fin ?, Tur. dans FIN
[L'esprit] C'est une finesse de raison qui s'évapore, et qui est d'autant plus faible et plus sujette à s'évanouir qu'elle est plus délicate et plus épurée, Mme de Montausier. dans FINESSE
Ne croyez pas que, pour consoler ou pour flatter votre douleur, je veuille exagérer la vertu de celle que vous pleurez, Mme de Montansier. dans FLATTER
Ils [les saints] nous ont appris par la vie pénitente qu'ils ont menée à ne pas flatter notre négligence, t. I, p. 29 dans FLATTER
Combien de fois arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [de son élève, le dauphin] !, Duc de Montausier. dans FLATTERIE
Ce serait là le sujet du panégyrique d'un autre ; c'est la moindre partie du sien ; je ne prends que ses vertus extraordinaires, et je choisis les fleurs que je jette sur son tombeau, Mme d'Aiguillon. dans FLEUR
La connaissance des affaires, l'application à ses devoirs, l'éloignement de tout intérêt le firent connaître au public, et produisirent cette première fleur de réputation qui répand son odeur plus agréable que les parfums sur tout le reste d'une belle vie, Letellier dans FLEUR
Ainsi commençait une vie dont les suites devaient être si glorieuses, semblables à ces fleuves qui s'étendent à mesure qu'ils s'éloignent de leur source et qui portent enfin partout où ils coulent la commodité et l'abondance, Turenne. dans FLEUVE
Je puis attester ici la foi publique : ceux qui eurent besoin de son secours trouvèrent-ils jamais entre eux et lui des barrières impénétrables ?, Lamoignon. dans FOI
Attribuant tout le succès de cette négociation au sophiste Libanius contre la foi de l'histoire et contre le témoignage des auteurs contemporains, Hist. de Théod. III, 85 dans FOI
Il reste la foi qui est la plus noble de toutes les connaissances, parce qu'elle a l'autorité de la révélation, II, 156 dans FOI
Il [Théodose] ordonnait que la foi de Nicée fût généralement reçue et approuvée dans toute l'étendue de son empire, Hist. de Théod. II, 1 dans FOI
Cessons de penser à notre héroïne pour admirer la tendresse et la piété de son illustre fille ; nous l'avons vue deux ans entiers dans toutes les fonctions de la charité : tantôt elle employait ses pieuses mains au soulagement de la malade, tantôt elle les levait au ciel pour demander à Dieu sa santé, Mme de Montausier. dans FONCTION
Parcourrai-je les fondations qu'elle a faites en divers lieux ?, Aiguillon. dans FONDATION
N'avais-je pas raison de vous exhorter à imiter la sagesse et l'équité de ce célèbre magistrat ? je ne suis pas moins fondé à vous dire : imitez, comme lui, la bonté de Dieu, Lamoign. dans FONDÉ, ÉE
Il fallait de grands biens pour fournir les fonds, Aig. dans FONDS
Assiste-t-elle dans un de nos ports ces misérables forçats qui, dans leurs prisons flottantes, gémissent sous le travail de la rame et sous l'inhumanité d'un comite ?, Duchesse d'Aiguillon. dans FORÇAT
Ô si l'esprit divin, esprit de force et de vérité, avait enrichi mon discours de ces images vives et naturelles qui représentent la vertu et qui la persuadent tout ensemble, Tur. dans FORCE
Saint Ascole, qui en était évêque [de Thessalonique], la défendit par la seule force de ses prières, Hist. de Théod. I, 78 dans FORCE
Chacun se plaignait de leur brigandage [des bandes de pillards], sans que personne pût les forcer dans leur retraite, Hist. de Théodose, IV, 20 dans FORCER
C'est là [dans les cours] que se forgent ces traits de feu, selon les termes de l'apôtre, dont l'ennemi se sert pour allumer les passions dans ces âmes vaines qui sont les idoles du monde et dont le monde est lui-même l'idole, Marie-Thér. dans FORGER
Séparer les formalités nécessaires d'avec ces procédures obliques et ces malignes subtilités que l'avarice a introduites dans les affaires, Le tellier dans FORMALITÉ
Combien de formes donna-t-il à sa fidélité !, Letellier. dans FORME
Quelle nouvelle forme d'entrer dans les cours des rois !, Panég. t. I, p. 345 dans FORME
Le Seigneur en fait [de certains hommes] des serviteurs fidèles, les guide lui-même dans les sentiers de la justice, et leur révèle peu à peu les secrets de sa sagesse ; c'est ainsi qu'il forma cet habile et fidèle ministre dont vous honorez ici la mémoire, le Tellier. dans FORMER
Les plus habiles d'entre eux [évêques ariens] furent chargés de dresser ces formules [de chaque secte arienne] qu'ils concertèrent tous ensemble avec une extrême exactitude, Hist. de Théod. III, 22 dans FORMULE
Il supporta la mauvaise fortune sans faiblesse, comme il jouit de la bonne sans orgueil, Hist. de Théodose, I, 1 dans FORTUNE
Ce corps pâle et sanglant auprès duquel fume encore la foudre qui l'a frappé, Turenne. dans FOUDRE
Il convient aux rois de choisir des hommes puissants pour porter leur foudre dans la conduite de la guerre, le Tellier. dans FOUDRE
D'une main il foudroyait les Amalécites, Tur. dans FOUDROYER
Fouiller dans les monuments de l'antiquité, Vie de Commendon, I, 17 dans FOUILLER
Pour achever ce qui restait à fournir de sa carrière, Lam. dans FOURNIR
Vous montrer, au lieu des fragilités de la nature, les effets constants de la grâce, Dauphine. dans FRAGILITÉ
Ce monastère qu'elle a soutenu par ses libéralités, qu'elle a fréquenté par ses retraites, qu'elle a édifié par ses exemples, Mme d'Aig. dans FRÉQUENTER
De peur de s'amollir par la tendresse [auprès du dauphin, fils de Louis XIV], il emprunta l'autorité du roi ; de peur de rebuter par l'austérité des préceptes, il prit les entrailles du père ; et par ce juste tempérament il avançait en lui les fruits de la raison et corrigeait les défauts de l'âge, Duc de Mont. dans FRUIT
Je ne sais quelles fumées qui s'élèvent des bouillons du sang et de la chaleur de la jeunesse, Panég. II, p. 248 dans FUMÉE
Ce corps pâle et sanglant auprès duquel fume encore la foudre qui l'a frappé [le boulet qui vient de le tuer], Turenne. dans FUMER
Je vois ces autels où fuma l'encens de ses oraisons, Mme d'Aig. dans FUMER
Qu'on soit blessé par un furieux ou par un aveugle, on ne sent pas moins sa blessure, Lamoign. dans FURIEUX, EUSE
Elle reçut ce dernier gage de son amour, Dauph. dans GAGE
Il craignait l'événement d'un combat, et voulait à tout hasard gagner du temps, Hist. de Théodose, I, 66 dans GAGNER
L'un forçant des villes par sa valeur, l'autre gagnant des coeurs par son adresse, Mme de Montausier. dans GAGNER
Jacob ne pouvait pas les [ses brebis] donner en garde à un autre, Serm. II, 295 dans GARDE
Posez sur mes lèvres cette garde de circonspection, Aiguillon. dans GARDE
Elle mit une garde de prudence sur ses lèvres, Dauphine. dans GARDE
Ces circonspections par lesquelles on se garde non d'être pécheur, mais d'être connu pour tel, Panég. I, p. 301 dans GARDER
La vie et la mort de très haut et très puissant prince Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, maréchal général des camps et armées du roi, et colonel général de la cavalerie légère, Tur. dans GÉNÉRAL, ALE
Je confondrai peut-être quelquefois le général d'armée, le sage, le chrétien ; je louerai tantôt les victoires...., Tur. dans GÉNÉRAL, ALE
Notre généreuse malade s'est regardée comme une victime destinée au sacrifice ; elle a vu venir le coup sans demander grâce, Mme de Montausier. dans GÉNÉREUX, EUSE
Il suffit de vous dire qu'il y a une noblesse d'esprit plus glorieuse que celle du sang, qui inspire des sentiments généreux et une louable émulation, et qui fait descendre par une heureuse suite d'exemples les vertus des pères dans les enfants, Mme de Montausier. dans GÉNÉREUX, EUSE
Lorsque la Providence l'a séparée du monde, elle a quitté les honneurs avec autant de générosité que vous [religieuses] en avez eu à les fuir, Mme de Mont. dans GÉNÉROSITÉ
Ce grand nombre de domestiques pouvait être à charge à sa dépense, mais non à sa générosité, M. de Mont. dans GÉNÉROSITÉ
Qui pourrait exprimer la joie qu'elle ressentait, lorsqu'elle voyait paraître ses bonnes inclinations [du jeune fils de Louis XIV], croître ses bonnes habitudes, et germer ces précieuses semences de gloire et de vertu qu'elle avait jetées avec tant de soin dans son coeur ?, Mme de Montausier. dans GERMER
Combien de fois arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [du jeune prince] !, duc de Mont. dans GLISSER
On ne laisse pas de danser encore quelques bourrées et quelques goignades ; ce sont deux danses qui sont d'une même cadence, et qui ne sont différentes qu'en figures : la bourrée d'Auvergne est une danse gaie, figurée, agréable, où les départs, les rencontres et les mouvements font un très bel effet et divertissent fort les spectateurs ; mais la goignade, sur le fond de gaieté de la bourrée, ajoute une broderie d'impudence, et l'on peut dire que c'est la danse du monde la plus dissolue ; elle se soutient par des pas qui paraissent fort déréglés, et qui ne laissent pas d'être mesurés et justes, et par des figures qui sont très hardies et qui font une agitation universelle de tout le corps ; vous voyez partir la dame et le cavalier avec un mouvement de tête qui accompagne celui des pieds, et qui est suivi de celui des épaules et de toutes les autres parties du corps, qui se démontent d'une manière très indécente ; ils tournent sur un pied, sur les genoux, fort agilement ; ils s'approchent, se rencontrent, se joignent l'un l'autre si immodestement, que je ne doute point que ce ne soit une imitation des bacchantes dont on parle tant dans les livres anciens, Grands jours d'Auvergne, en 1665, p. 257 dans GOIGNADE
Ulphilas leur évêque, premier inventeur des lettres gothiques, et traducteur de l'Écriture sainte en sa langue, Hist. de Théodose, I, 47 dans GOTHIQUE
Résolu de défendre et l'Église et le pasteur jusqu'à la dernière goutte de son sang, Hist. de Théodose, III, 56 dans GOUTTE
Ne reconnaîtriez-vous pas dans ce portrait que je viens de faire, tous les traits d'une dame illustre, capable de former l'esprit et le coeur des enfants du plus grand monarque du monde, de leur inspirer des paroles et des pensées dignes de leur rang et de leur naissance, d'imprimer dans leurs âmes encore tendres ces sentiments élevés qui distinguent les âmes royales des âmes du commun, de leur apprendre l'art de se faire aimer de leurs sujets avant qu'ils sachent se faire craindre de leurs ennemis, de soutenir la gloire et l'espérance d'un grand royaume ; en un mot d'être gouvernante d'un dauphin de France ?, Mme de Montausier. dans GOUVERNANTE
Le roi, ayant sur lui tout le gouvernement de son peuple, lui donna [à M. de Montausier] toute la conduite de son fils, M. de Montausier. dans GOUVERNEMENT
Quelle pensez-vous que fut son occupation dans ses gouvernements ? la justice, Duc de Mont. dans GOUVERNEMENT
Plus le prince qu'il gouvernait avait de bonté et de docilité naturelle, plus il éloignait tout ce qui pouvait le corrompre, M. de Montausier. dans GOUVERNER
Il lui recommanda [à M. de Montausier] le soin de l'instruction [du Dauphin], et se chargea des grands exemples ; il voulut que le siècle présent jouît de la félicité de son règne, et laissa à la conscience et à l'habileté de ce prudent gouverneur les espérances du siècle à venir, M. de Montausier. dans GOUVERNEUR
Elle a vu venir le coup sans demander grâce, Mme de Montausier. dans GRÂCE
Qu'il est difficile qu'on ne confonde la vertu avec la fortune, et qu'on ne jette, sans y penser, quelque grain de l'encens que l'on doit à Dieu, sur le monde qui n'est qu'une idole !, Marie-Thér. dans GRAIN
Les peines qu'on souffre pour le monde sont, à leur gré, plus supportables que celles qu'on souffre pour Dieu, Serm. I, 324 dans GRÉ
Dieu permit aux vents et à la mer de gronder et de s'émouvoir, et la tempête s'éleva, le Tellier dans GRONDER
Dès qu'on ouït gronder l'orage qui vient de fondre sur l'Empire et la Hongrie, n'ajouta-t-elle pas à ses dévotions ordinaires une heure d'oraison par jour ?, Mar.-Thér. dans GRONDER
Qu'il est aisé de rompre ce gros de désespérés, Théodose, IV, 56 dans GROS, OSSE
Il [Théodose] faisait chercher des gués et faire des ponts avec une diligence incroyable, Hist. de Théodose, III, 94 dans GUÉ
Sous la conduite d'une reine qui lui servait de mère par la tendresse et de guide par son expérience, Marie-Thér. dans GUIDE
Qu'on vous couronne de fleurs, qu'on vous compose des guirlandes ; ces fleurs ne seront bonnes qu'à sécher sur votre tombeau, Duch. de Mont. dans GUIRLANDE
Représentez-vous cette île fameuse [l'île des Faisans] où deux hommes chargés des intérêts et du destin des deux nations faisaient valoir leur habileté à disputer les droits des couronnes, Marie-Thér. dans HABILETÉ
Au premier bruit de ce funeste accident [la mort de Machabée], toutes les villes de Judée furent émues ; des ruisseaux de larmes coulèrent des yeux de tous leurs habitants, Turenne. dans HABITANT, ANTE
Quand il luirait quelque rayon de connaissance [sur le lit de mort], les puissances de l'âme se trouvent ou liées par la douleur ou usées par l'habitude, Mar.-Thér. dans HABITUDE
L'un [Louis XIV] nourri dans ses camps et dans ses armées commençait à prendre cette glorieuse habitude qu'il a de vaincre, Mar.-Thér. dans HABITUDE
Les habitudes qu'il avait eues avec les plus renommés politiques, le Tellier. dans HABITUDE
Si elle mit une garde de prudence sur ses lèvres pour les fermer à la médisance, elle mit aussi, selon le conseil du sage, une haie d'épines autour de ses oreilles pour arrêter et pour piquer les médisants, Dauphine. dans HAIE
Entre deux haies de troupes victorieuses, Mar.-Thér. dans HAIE
La haine irréconciliable qu'ont les hommes vicieux contre ceux qui déclarent la guerre aux vices, Panég. II, p. 210 dans HAINE
Une doctrine qui les engageait à la haine du monde, Serm. t. I, p. 194 dans HAINE
Stilicon était grand homme de guerre et grand politique, sage dans le conseil, hardi dans l'exécution, adroit à ménager les esprits, Hist. de Théodose, IV, 75 dans HARDI, IE
Son amitié ne se donnait pas au hasard, Duc de Mont. dans HASARD
Au hasard qu'il [le péché] vienne encore troubler votre paix, Serm. II, 37 dans HASARD
Vous qui amollissiez devant lui les duretés des coeurs obstinés, et qui aplanissiez les hauteurs des esprits superbes, Panég. II, p. 280 dans HAUTEUR
Leur gloire sèche comme l'herbe, Mar.-Thér. dans HERBE
Le supplice de cet hérésiarque ne fit que fortifier son hérésie, Hist. de Théodose, III, 44 dans HÉRÉSIARQUE
Cette héroïque femme, Mme d'Aig. dans HÉROÏQUE
Ceux qui eurent besoin de son secours trouvèrent-ils jamais entre eux et lui des barrières impénétrables ? fallut-il essuyer à sa porte de mauvaises heures pour attendre un de ses moments commodes ?, Lamoignon. dans HEURE
Prompt à concevoir les matières les plus élevées, heureux à les exprimer quand il les avait une fois conçues, Lamoignon. dans HEUREUX, EUSE
Viens-je faire ici l'histoire sanglante des combats de M. de Montausier ?, Duc de Mont. dans HISTOIRE
N'attendez pas, messieurs, que je suive la coutume des orateurs et que je loue M. de Turenne comme on loue des hommes ordinaires, Turenne. dans HOMME
Comment est mort cet homme puissant qui sauvait le peuple d'Israël ?, ib. dans HOMME
Combien de fois arrêta-t-elle par autorité le coup mortel qu'une langue cruelle allait porter à l'honneur ou à la fortune d'une famille ?, Dauphine. dans HONNEUR
Vous qui prêtez l'oreille au mensonge, et qui, par honneur ou par conscience, renonçant à débiter les médisances, vous êtes réservé le droit de les croire, Dauphine. dans HONNEUR
Ne me rends pas un honneur que je n'ai pas mérité, à moi qui n'en voulus jamais rendre qu'au vrai mérite, Duc de Mont. dans HONNEUR
Le prétexte de l'ambassade fut de redemander le corps de Gratien, pour lui rendre les derniers honneurs, Hist. de Théod. III, 71 dans HONNEUR
Vertueux sans vouloir se faire honneur de sa vertu, Lam. dans HONNEUR
Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite, pour exercer la sagesse et pour être des occasions de faire du bien, Duch. de Montausier. dans HONNEUR
L'évêque Ulphilas, qui avait le secret de l'ambassade, se rendit en diligence au camp d'Andrinople, où il fut reçu honorablement, Hist. de Théodose, I, 65 dans HONORABLEMENT
C'est en vain qu'on croit honorer la mémoire des gens de bien qui sont décédés, si l'on ne va recueillir les restes de leur esprit sur ces tombeaux où l'on rend les honneurs funèbres aux tristes dépouilles de leur corps mortel, Lamoignon. dans HONORER
Des âmes oisives qui n'achètent ces titres vains d'occupation et de dignité [des charges] que pour satisfaire leur orgueil et pour honorer leur paresse, le Tellier dans HONORER
Je pourrais la décrire dans ces lieux sombres et retirés, où la honte tient tant de langueurs et de nécessités cachées, versant à propos des bénédictions secrètes sur des familles désespérées qu'une sainte curiosité lui faisait découvrir pour les soulager, Aiguillon. dans HONTE
Qui ne sait, messieurs, que l'établissement d'un grand hôpital dans cette capitale du royaume qui renferme tant de grandeurs et tant de misères tout ensemble, a été un des plus grands ouvrages du siècle ?, Duch. d'Aiguillon. dans HÔPITAL
Hostie vivante de Jésus-Christ, elle avait dressé de ses propres mains le bûcher où elle devait consommer son sacrifice, Mar.-Thér. dans HOSTIE
Il [Théodose] jugea que ceux-là ne seraient pas fermes dans la foi qui s'y engageaient par des motifs si faibles et si humains, Hist. de Théodose, IV, 27 dans HUMAIN, AINE
Toutes les nations voisines étaient effrayées, et lui envoyaient des députés sur sa route pour lui demander humblement la paix, Hist. de Théod. I, 32 dans HUMBLEMENT
Les tristes humeurs d'une femme grondeuse, Serm. I, 310 dans HUMEUR
Combien de superbes humeurs faut-il essuyer !, ib. 321 dans HUMEUR
Supportez certaines petites humeurs fâcheuses du prochain, Panég. II, p. 499 dans HUMEUR
Des infirmités sensibles et humiliantes, Mme de Mont. dans HUMILIANT, ANTE
Des douleurs vives et longues tout ensemble, les humiliations de l'esprit jointes à celles du corps, Dauphine. dans HUMILIATION
Ce n'est point là une idée de perfection que j'imagine, Aig. dans IDÉE
Les projets frivoles d'un vainqueur en idée, Tur. dans IDÉE
Laissez-moi, disait-elle, mon heureuse ignorance, et ne m'ôtez pas le mérite et la tranquillité de ma foi, Dauph. dans IGNORANCE
Représentez-vous cette île fameuse où deux hommes chargés des intérêts et du destin des deux nations [espagnole et française] faisaient valoir leur habileté à disputer les droits des couronnes, Mar.-Thér. dans ÎLE
Lorsque je le vois traînant dans une solitude affectée ses imaginations et ses erreurs, Panég. II, 144 dans IMAGINATION
Loin d'ici cette piété d'imitation et de complaisance qui porte dans le sanctuaire des voeux intéressés et profanes !, Duc de Mont. dans IMITATION
L'archevêque lui répondit : vous l'avez imité en son péché, imitez-le donc en sa pénitence, Hist. de Théodose, IV, 7 dans IMITER
Au premier bruit de ce funeste accident [la mort de Judas Machabée], toutes les villes de Judée furent émues; des ruisseaux de larmes coulèrent des yeux de tous leurs habitants; ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles, Turenne. dans IMMOBILE
Jésus-Christ tant de fois invoqué, tant de fois même immolé pour lui sur l'autel, Lamoignon. dans IMMOLÉ, ÉE
L'Agneau sans tache [Jésus-Christ], quand il va s'immoler sur les autels, Duc de Mont. dans IMMOLER
Les gens de bien même tombent dans des infidélités inévitables, et ne sont parfaits qu'imparfaitement, Mme d'Aiguillon. dans IMPARFAITEMENT
J'ai reçu ces plaies dans mon corps mortel pour tous les hommes ; je les garderai pour toi dans mon corps impassible, II, 168 dans IMPASSIBLE
Un assemblage de téméraires qu'il faut retenir, d'impatients qu'il faut accoutumer à la constance, Tur. dans IMPATIENT, ENTE
Les saints pères nous enseignent qu'il y a dans le siècle des séductions imperceptibles, et qu'il faut moins de force à y renoncer qu'à s'y maintenir avec la sagesse et la modération que Dieu demande, Dauphine. dans IMPERCEPTIBLE
Fouillant jusqu'au fond de son coeur, il cherchait si quelque imperceptible intérêt s'y trouvait caché, Panég. II, p. 397 dans IMPERCEPTIBLE
L'importance, messieurs, est de bien choisir un chef, Lamoignon. dans IMPORTANCE
Prêtres.... que les grands regardent quelquefois comme les moins importants et les moins utiles de leurs domestiques, avilissant ainsi le sacerdoce, Mar.-Thér. dans IMPORTANT, ANTE
Fut-il jamais inaccessible, je ne dis pas à ses amis, je dis aux indiscrets et aux importuns ?, Lamoignon. dans IMPORTUN, UNE
ôtant ainsi aux particuliers l'espérance d'obtenir de lui par importunité ou par amitié ce qu'il n'avait accordé ni à la reconnaissance ni au respect, Lamoignon. dans IMPORTUNITÉ
Que diront ceux qui s'épuisent en folles dépenses et se croient dans l'impuissance d'être charitables, parce qu'ils se sont imposé la nécessité d'être ambitieux et d'être superbes ?, Aiguillon. dans IMPOSER
Une hardiesse sage et réglée.... qui se mesure avec ses forces, qui entreprend les choses difficiles et ne tente pas les impossibles, Turenne. dans IMPOSSIBLE
Un mal funeste et contagieux se répandit et s'échauffa dans les principales villes de Normandie, soit que l'intempérie des saisons eût laissé dans les airs quelque maligne impression...., Duc de Mont. dans IMPRESSION
On pouvait jeter dans son âme quelque fausse impression, mais il suivait toujours au moins l'ombre de la justice, Duc de Mont. dans IMPRESSION
Telle était son habileté que.... lorsqu'il était vaincu, on ne pouvait en imputer la faute qu'à la fortune, Turenne. dans IMPUTER
Cette langueur ennemie qui lui ôtait incessamment quelque partie d'elle-même, et qui lui portait tous les jours quelque trait mortel dans le sein, Mme de Mont. dans INCESSAMMENT
Ils eurent recours à M. de Lamoignon comme à un homme incorruptible qui prendrait le parti des faibles contre les puissants, et qui débrouillerait ce chaos d'incidents et de procédures dont on avait enveloppé leur cause, Lamoign. dans INCIDENT
La sincérité passe pour incivilité et pour rudesse ; il n'y a presque plus d'amitié qui soit à l'épreuve de la franchise d'un ami, Duc de Mont. dans INCIVILITÉ
Cette inclination bienfaisante qui n'a jamais perdu une occasion de servir ceux qui ont eu besoin de son secours, Mme de Mont. dans INCLINATION
Vous nous attirez par vos promesses, vous nous faites craindre vos jugements, mon Dieu ; c'était assez de lui faire connaître vos volontés ; et ce que nous faisons par obligation et avec peine, elle le faisait par son inclination et par votre amour, Marie-Thér. dans INCLINATION
Il naquit avec ces inclinations libres et généreuses qui affranchissent l'âme de toute autre loi que de celle de ses devoirs, Duc de Mont. dans INCLINATION
Quelqu'un dira peut-être qu'elle n'a pas ressenti de ces douleurs aiguës qui font qu'on regarde la mort comme une consolation et la vie comme un supplice ; que sa croix a été plus incommode que pesante, Mme de Mont. dans INCOMMODE
Une langueur qui semble d'abord plus incommode que dangereuse, des maux d'autant plus à plaindre...., Dauphine. dans INCOMMODE
Rien ne l'étonne, ni ces grands espaces de terre et de mer qu'il faut traverser, ni les incommodités et les périls d'une navigation difficile, Panég. II, p. 359 dans INCOMMODITÉ
L'incomparable Julie que toute la France a si longtemps admirée, et que toute la France regrette aujourd'hui, Mme de Mont. dans INCOMPARABLE
Ils eurent recours à M. de Lamoignon comme à un homme incorruptible, Lamoignon. dans INCORRUPTIBLE
Il ne parle pas ici de la prudence de ces pénitents indéterminés qui se demandent sans cesse s'ils peuvent, s'ils ne peuvent pas, Panég. II, 182 dans INDÉTERMINÉ, ÉE
Ces âmes saintes réparèrent par leurs bénédictions l'indévotion des pécheurs, Panég. II, 42 dans INDÉVOTION
Rendant justice indifféremment à tous ses sujets, Hist. de Théod. II, 2 dans INDIFFÉREMMENT
Il n'avait pas de ces froides indifférences ni de ces faibles ménagements qui font qu'on abandonne les affaires d'autrui, pour ne s'en pas faire à soi-même, Duc de Mont. dans INDIFFÉRENCE
La maladie ou la santé lui devinrent indifférentes, Dauphine. dans INDIFFÉRENT, ENTE
Fut-il jamais inaccessible, je ne dis pas à ses amis, je dis aux indiscrets et aux importuns ?, Lamoignon. dans INDISCRET, ÈTE
S'il [Dieu] ne les accordait [les biens terrestres] qu'aux méchants, il induirait les faibles à cesser d'être bons pour les obtenir, Serm. t. II, p. 208 dans INDUIRE
Mêlant industrieusement l'or et la soie, Dauph. dans INDUSTRIEUSEMENT
L'un pèche avec connaissance et il est plus inexcusable, Lamoignon. dans INEXCUSABLE
Comme le vice est contagieux, il se répand de là [de la cour] dans les régions inférieures du royaume, Mar.-Thér. dans INFÉRIEUR, EURE
Nous voyons mourir tous les jours nos inférieurs, nos égaux, nos maîtres, Dauphine. dans INFÉRIEUR, EURE
Sans se fier à ces extraits mal digérés et souvent tracés à la hâte par des mains infidèles ou négligentes qui confondent les droits et défigurent une bonne cause, Lamoign. dans INFIDÈLE
Je ne viens pas ici, messieurs, renouveler dans vos esprits le triste souvenir d'une mort que vous avez déjà pleurée ; laissons aux infidèles ces longues et sensibles douleurs que la religion ne modère pas, Lamoign. dans INFIDÈLE
Les gens de bien même tombent dans des infidélités inévitables, Aig. dans INFIDÉLITÉ
Combien de fois a-t-il essayé de bannir du palais ces lenteurs affectées et ces détours presque infinis que l'avarice a inventés.... !, Lamoignon. dans INFINI, IE
Étant infiniment puissant, comme il est infiniment bon, il [Dieu] veut tout le bien qu'il peut faire, et il fait tout le bien qu'il veut, Lamoignon. dans INFINIMENT
Elle n'a plus pensé qu'à accomplir son temps de pénitence, et n'a pas même voulu souhaiter d'être moins infirme, Mme de Mont. dans INFIRME
Une mort chrétienne, préparée par des infirmités sensibles et humiliantes, Mme de Mont. dans INFIRMITÉ
La gloire de l'Église nous sera-t-elle moins considérable que ne leur [aux Romains] était celle de Rome ? courrons-nous moins après une couronne immortelle et inflétrissable, qu'ils ne couraient après quelques feuilles entrelacées ?, Sermons, Correct. fratern. dans INFLÉTRISSABLE
Il [le roi] jugea que ceux qui appartenaient à ce grand homme n'étaient capables de conspirer que pour son service et pour le bien de ses sujets, et que, recevant de plus près les influences pures et lumineuses du chef...., Lamoignon. dans INFLUENCE
Elle crut que ses aumônes ne seraient point infructueuses, Lamoign. dans INFRUCTUEUX, EUSE
Le Saint-Esprit est un maître invisible et secret qui se communique à l'âme par l'infusion de la vérité, dans RICHELET dans INFUSION
Échappa-t-il jamais à son esprit vif et présent quelqu'une de ces railleries d'autant plus piquantes qu'elles sont plus ingénieuses, qui cachent beaucoup de venin sous peu de paroles... ?, Dauphine. dans INGÉNIEUX, EUSE
Aucun ne doit s'ingérer dans la prêtrise ni dans les saints ministères, s'il n'y est dûment appelé, Panég. I, 168 dans INGÉRER (S')
C'était sa maxime que la raillerie ne convient pas à ceux qui sont élevés au dessus des autres.... qu'il est inhumain de s'en prendre aux gens à qui la crainte et le respect ôtent la liberté de se défendre et de se plaindre, Dauphine. dans INHUMAIN, AINE
Et ils auraient été l'un et l'autre inimitables, si le père [le Tellier] n'eût eu le fils [Louvois] pour successeur, et si le fils n'eût eu le père pour exemple, le Tellier. dans INIMITABLE
Bien loin d'avoir de la crédulité [pour les médisances], elle n'eut pas même, en ces occasions, de la patience ; elle rompit l'iniquité et fit la guerre au détracteur, Dauphine. dans INIQUITÉ
Ce commerce [à la cour] continuel de mensonges, ingénieux pour se tromper, injurieux pour se nuire, officieux pour se corrompre, Duc de Mont. dans INJURIEUX, EUSE
A-t-il plié sous la grandeur, lorsqu'elle s'est trouvée injuste ?, Duc de Mont. dans INJUSTE
Partout où se pouvait étendre son pouvoir, l'oppression et l'injustice n'étaient pas libres, Duc de Mont. dans INJUSTICE
Il aima la paix, et craignait moins de souffrir une injustice que de la commettre, Hist. de Théod. I, 1 dans INJUSTICE
Que les guerres sont permises pour assurer la paixr, pour protéger l'innocence, pour arrêter la malignité qui se déborde...., Turenne. dans INNOCENCE
Il y a dans la politique comme dans la religion une espèce de pénitence plus glorieuse que l'innocence même, qui répare avantageusement un peu de fragilité par des vertus extraordinaires, Turenne. dans INNOCENCE
Qu'il est difficile qu'au milieu de tant de passions [dans le monde], si l'innocence ne se perd, du moins elle ne s'affaiblisse !, Dauphine. dans INNOCENCE
Les rois, en des siècles plus innocents, furent autrefois eux-mêmes les juges du peuple, Lamoign. dans INNOCENT, ENTE
Un torrent de fausses opinions inonda toute l'Angleterre, Commendon, I, 10 dans INONDER
Avec quelle douceur et quelle charité consolait-il quelques-uns de ses amis dont il voyait la conscience irrésolue et inquiète [pour se faire de protestants catholiques] !, Duc de Montausier. dans INQUIET, ÈTE
Ils [les hommes sous nos anciens rois] vivaient la plupart contents de ce qu'ils avaient reçu de la fortune, ou de ce qu'ils avaient acquis par leur travail ; comme ils possédaient leur propre bien sans inquiétude, ils regardaient celui des autres sans envie, Lamoignon. dans INQUIÉTUDE
Je vous dirais qu'elle n'a employé aucun de ces artifices que les ambitieux appellent la science du monde et le secret de parvenir, et qu'elle ne s'est insinuée à la cour ni par de pressantes sollicitations, ni par de lâches flatteries, Mme de Montausier. dans INSINUER
Ceux mêmes qui n'étaient pas ambitieux dans une condition médiocre, deviennent quelquefois insolents lorsqu'ils se trouvent dans une plus grande élévation, Duch. de Mont. dans INSOLENT, ENTE
Le plus sage de tous les rois, éclairé des lumières de l'esprit de Dieu, inspiré de laisser à la postérité le portrait d'une femme héroïque...., Mme de Montausier. dans INSPIRÉ, ÉE
Méditant ces éloquents et graves discours qui enseignaient et qui inspiraient tous les ans la justice, Lamoignon. dans INSPIRER
Elle lui a inspiré [au fils de Louis XIV] ses premiers voeux et ses premières prières ; elle a tiré de son coeur ses premiers soupirs, Mme de Mont. dans INSPIRER
Une dame illustre, capable de former l'esprit et le coeur des enfants du plus grand monarque du monde, de leur inspirer des paroles et des pensées dignes de leur rang et de leur naissance, ib. dans INSPIRER
Autant de vertus qu'elle a pratiquées sont autant de sujets de confiance en la bonté de Dieu, qui se plaît à récompenser ceux à qui il inspire de le servir, Mme de Mont. dans INSPIRER
Cet âge où l'on ne suit que les premiers instincts de la liberté, Duc de Mont. dans INSTINCT
Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite, Mme de Mont. dans INSTITUÉ, ÉE
Ce n'est que par occasion que les rois ont des ennemis à vaincre, et c'est par institution qu'ils ont des sujets à gouverner, le Tellier. dans INSTITUTION
Il [Louis XIV] lui recommanda [à M. de Montausier] le soin de l'instruction [du dauphin], et se chargea des grands exemples, Duc de Mont. dans INSTRUCTION
Il lui marquait [au Dauphin] les justes mesures de sa grandeur, en l'instruisant de ce qu'un roi doit à ses sujets, et de ce qu'un fils doit à son père, Duc de Mont. dans INSTRUIRE
Quelque peine qu'on ait à y être [à la cour], il est insupportable d'en être éloigné, Mme de Mont. dans INSUPPORTABLE
Ce seraient des fatigues insupportables à des âmes tièdes, Serm. I, 94 dans INSUPPORTABLE
Avons-nous besoin, pour louer son intégrité, de découvrir ses actions secrètes ?, Lamoignon. dans INTÉGRITÉ
Amphiloque, prélat vénérable par son âge et par l'intelligence des saintes Écritures, Hist. de Théodose, III, 27 dans INTELLIGENCE
Il acquit une parfaite connaissance du droit humain et du droit divin, une intelligence des lois et de la coutume, Lamoign. dans INTELLIGENCE
Une assiduité et, si j'ose le dire, une intempérance de lecture, Duc de Mont. dans INTEMPÉRANCE
Lorsqu'un mal funeste et contagieux se répandit dans les villes principales de Normandie, soit que l'intempérie des saisons eût laissé dans les airs quelque maligne impression...., Duc de Mont. dans INTEMPÉRIE
Le premier tribunal où il monta fut celui de sa conscience, pour y sonder le fond de ses intentions, Lamoignon. dans INTENTION
Il méprisa souvent les bruits du vulgaire, et même, se renfermant dans ses bonnes intentions, il lui abandonna les apparences, ib. dans INTENTION
Se tourmenter sur ce qu'on n'a ni intérêt de savoir ni droit de comprendre, Serm. I, 136 dans INTÉRÊT
Quelle liberté s'est-elle donnée qui pût, je ne dis pas mériter une censure, mais souffrir une mauvaise interprétation ?, Mar.-Thér. dans INTERPRÉTATION
Pourquoi interrompre par ces idées funestes la relation glorieuse de ses honneurs et de ses charges ?, Mme de Mont. dans INTERROMPRE
Tous entreprennent son éloge [de Turenne] ; et chacun, s'interrompant lui-même par ses soupirs et par ses larmes, admire le passé...., Turenne. dans INTERROMPRE
La passion qu'il [Louis XI] avait de vivre le rendait intraitable à quiconque l'osait avertir de sa mort, Panég. S. Franç. de Paule. dans INTRAITABLE
Nous savons que jamais âme ne fut plus fière ni plus intrépide : on le vit à la bataille de Cerné charger trois fois les ennemis, Duc de Mont. dans INTRÉPIDE
Celle [la sagesse] du siècle, qui s'empresse et qui s'inquiète, qui conduit des intrigues, qui démêle des intérêts, Dauphine. dans INTRIGUE
Il [Maxime] partit promptement, et se rendit en Italie pour prévenir ceux qui n'étaient pas encore informés de sa vie scandaleuse et de son intrusion à l'épiscopat, Hist. de Théod. II, 70 dans INTRUSION
Ces foudres de bronze que l'enfer a inventés pour la destruction des hommes, Tur. dans INVENTER
Élevant son esprit aux choses invisibles de Dieu par les merveilles visibles de la nature, Lamoig. dans INVISIBLE
Il y a un éloignement d'esprit et de moeurs et une retraite en soi-même qui, dans le commun des hommes, séparent invisiblement les justes d'avec les pécheurs, Dauphine. dans INVISIBLEMENT
Lui représentant que c'étaient les ennemis irréconciliables de l'empire, Hist. de Théodose, II, 17 dans IRRÉCONCILIABLE
Les inimitiés irréconciliables, Serm. I, 258 dans IRRÉCONCILIABLE
Haine irréconciliable, Panég. II, 210 dans IRRÉCONCILIABLE
Dans une perte irréparable, la douleur peut être sans bornes, dans RICHELET dans IRRÉPARABLE
Le pape Damase, qui le connaissait pour un homme irréprochable et dans ses moeurs et dans sa foi, Hist. de Théodose, II, 51 dans IRRÉPROCHABLE
Quelques-uns de ses amis dont il voyait la conscience irrésolue et inquiète [lors de la révocation de l'édit de Nantes], duc de Mont. dans IRRÉSOLU, UE
La grâce ouvre les yeux de cet incrédule ; il reconnaît son orgueil, son irrévérence, son obstination, II, 168 dans IRRÉVÉRENCE
A-t-il craint d'irriter les puissants, quand il a pu secourir les faibles ?, Duc de Mont. dans IRRITER
Ils observèrent quelque ordre, et firent irruption dans la Thessalie et la Macédoine, Hist. de Théodose, II, 20 dans IRRUPTION
Comment est mort cet homme puissant qui sauvait le peuple d'Israël ?, Turenne. dans ISRAËL
Accommodant les différends que la discorde, la jalousie ou le mauvais conseil font naître parmi les habitants de la campagne, Lamoign. dans JALOUSIE
Une moisson jaunissante, Mme d'Aiguill. dans JAUNISSANT, ANTE
On pouvait jeter dans son âme quelques fausses impressions, mais...., duc de Mont. dans JETER
Jeter sur la conduite de Dieu ce qui n'est causé que par le déréglement de l'homme, Serm. I, 29 dans JETER
Une téméraire jeunesse se jetait sans étude et sans connaissance dans les charges de la robe, Lamoignon. dans JETER
M. de Turenne a eu dans sa jeunesse toute la prudence d'un âge avancé, et dans un âge avancé toute la vigueur de la jeunesse, Turenne. dans JEUNESSE
La mère de M. de Montausier, contenant sous les lois d'une austère vertu une grande beauté et une florissante jeunesse, Duc de Mont. dans JEUNESSE
Une téméraire jeunesse se jetait sans étude et sans connaissance dans les charges de la robe, le Tellier. dans JEUNESSE
Je viens vous faire admirer un homme qui a su joindre la politesse du temps à la bonne foi de nos pères, Duc de Mont. dans JOINDRE
Lorsque les passions se trouvent jointes avec un pouvoir absolu, Panég. II, p. 22 dans JOINT, OINTE
Ils deviennent les jouets de la fortune, Aiguillon. dans JOUET
Cette sage mère plia le jeune de Sainte-Maure avec une extrême douceur sous le joug de l'autorité maternelle, Duc de Mont. dans JOUG
Il n'eut pas moins de soin d'examiner la vocation de ses deux vertueuses filles, qui portent le joug du Seigneur dans un des plus saints ordres de l'Église, Lamoignon. dans JOUG
Les honneurs dont a joui Marie-Thérèse, Mar.-Thér. dans JOUIR
Il allait jouir d'un noble repos dans sa retraite de Bâville, Lamoignon. dans JOUIR
Ne refusa-t-il pas une grande abbaye qu'on lui offrit pour un de ses fils, parce qu'il n'était pas encore capable de se déterminer par son propre choix, et que la jouissance d'un grand revenu lui pouvait être dans la suite un engagement à demeurer sans vocation dans l'état ecclésiastique ?, Lamoignon. dans JOUISSANCE
Ces oratoires où elle a pleuré ses péchés et passé tant de jours et de nuits dans la contemplation des choses célestes, Aiguillon. dans JOUR
Trois jours lui suffisaient à peine pour régler ses confessions ordinaires, Dauphine. dans JOUR
Dès qu'on ouït gronder l'orage qui vient de fondre sur l'Empire et sur la Hongrie, n'ajouta-telle pas à ses dévotions ordinaires une heure d'oraison par jour ?, Mar.-Thér. dans JOUR
Une âme pénitente, qui a vu de loin le jour du Seigneur, et qui s'y est préparée par la solitude et par la prière, Aiguillon. dans JOUR
Ils [les gens de Riom] avaient employé toute sorte de sollicitations à la cour pour faire tenir les grands jours dans leur ville, Grands jours, p. 2 dans JOUR
Dans ces jours de confusion et de trouble où les grâces tombaient sur ceux qui savaient à propos se faire soupçonner ou se faire craindre, Duc de Mont. dans JOUR
Elle attendit ces mauvais jours que le ciel lui préparait, pour en composer avec soumission les exercices de sa piété, Dauphine. dans JOUR
Si l'illustre duchesse dont nous avons vu les prospérités eût fini ses jours dans les plaisirs et dans la joie du siècle, Mme de Mont. dans JOUR
Dirai-je qu'il dérobait le temps de son sommeil pour le donner à la prière ; qu'il commença toutes ses journées par un sacrifice qu'il fit à Dieu de lui-même ?, Lamoignon. dans JOURNÉE
Comment accordé-je ici le souvenir de ces joyeuses solennités [fêtes de mariage] à cet appareil de cérémonies funèbres ?, Dauphine. dans JOYEUX, EUSE
Il savait que les premières lois qu'il faut étudier sont celles de la Providence ; que la judicature est une espèce de sacerdoce où il n'est pas permis de s'engager sans l'ordre du ciel, Lamoignon. dans JUDICATURE
L'usage des lois et des judicatures qu'il avait exercées...., le Tellier. dans JUDICATURE
Les rois, en des siècles plus innocents, furent autrefois eux-mêmes les juges du peuple, Lamoign. dans JUGE
Aussi disait-il ordinairement qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant, Lamoignon. dans JUGE
Dieu, dont la providence destine les juges pour gouverner son peuple, comme elle destine les prêtres pour le sanctifier, ib. dans JUGE
Ceux qui, renversant l'ordre des choses, se font une occupation de leurs amusements, et ne donnent à leurs charges que les restes d'une oisiveté languissante, comme s'ils n'étaient juges que pour être de temps en temps assis sur les fleurs de lis où ils vont peut-être rêver à leurs divertissements, ib. dans JUGE
M. le Tellier savait qu'un juge doit rendre compte non-seulement de son travail, mais encore de son loisir, le Tellier. dans JUGE
Il rendait justice et jugement à son peuple, le Tellier. dans JUGEMENT
Dieu disposa lui-même M. de Lamoignon à porter ses lois, et à exercer ses jugements dans le plus auguste sénat du monde, Lamoign. dans JUGEMENT
Dieu, dont les jugements sont impénétrables, Aiguillon. dans JUGEMENT
Les faux jugements que nous faisons des biens temporels, Serm. II, 205 dans JUGEMENT
Quelles précautions M. le Tellier n'avait-il pas accoutumé de prendre dans les rémissions et les grâces qu'il accordait, craignant également de prodiguer ou de resserrer les bienfaits du prince, se souvenant du pouvoir de la juridiction, et n'oubliant pas les faiblesses de l'humanité ?, le Tellier. dans JURIDICTION
Avant M. le Tellier, pour obtenir les priviléges des jurisconsultes, il suffisait d'avoir de quoi les acheter, le Tellier. dans JURISCONSULTE
Il acquit une parfaite connaissance du droit humain et du droit divin.... savants et immenses recueils où il renferma la jurisprudence ancienne et nouvelle, vous pourriez être des témoins publics de ce que je dis, Lamoignon. dans JURISPRUDENCE
Jusqu'à quand serez-vous emporté par vos passions ?, I, 15 dans JUSQUE et JUSQUES
Il est difficile, quand on aime la vérité, qu'on n'ait aussi du zèle pour la justice, tant par cette union qui lie toutes les vertus, que par certaines règles d'ordre et de proportion que l'esprit cherche dans les actions aussi bien que dans les paroles, Duc de Mont. dans JUSTICE
Le roi [Louis XIV], qui dans ses choix, en faisant justice au mérite, a toujours fait honneur à sa sagesse, duc de Mont. dans JUSTICE
Depuis que la justice gémit sous un amas de lois et de formalités embarrassées, et qu'on s'est fait un art de se ruiner les uns les autres par la chicane, Lamoign. dans JUSTICE
Dans cette affliction [la peste]..., où l'horreur d'une mort prochaine semble justifier les infidélités que l'on se fait les uns aux autres, Duc de Mont. dans JUSTIFIER
Les services que chacun d'eux rend tous les jours dans ses fonctions justifient assez le jugement qu'en a fait le prince, Lamoign. dans JUSTIFIER
Je parle d'un homme sage qui ne sortit jamais de ses devoirs, qui n'a besoin de grâce ni d'apologie, et en qui il n'y a point eu d'erreur à plaindre ni de faute à justifier, Duc de Mont. dans JUSTIFIER
Rappelez un moment en votre mémoire la triste idée des guerres soit civiles soit étrangères, où le soldat recueille ce que le laboureur avait semé...., Aiguillon. dans LABOUREUR
Sa retraite ne fut ni lâche ni oisive, le Tellier. dans LÂCHE
Qu'est-ce qu'une armée ? c'est un corps animé d'une infinité de passions différentes.... c'est un assemblage confus de libertins qu'il faut assujettir à l'obéissance, de lâches qu'il faut mener au combat, de téméraires qu'il faut retenir...., Turenne. dans LÂCHE
On lui dit mille fois que la franchise n'était pas une vertu de la cour.... ces conseils lui parurent lâches, Duc de Mont. dans LÂCHE
Avec quel noble dépit reprit-elle les chaînes [rentra-t-elle dans le monde après avoir voulu se faire religieuse] qu'elle croyait avoir quittées ? combien de fois accusa-t-elle de lâcheté son obéissance quoique forcée !, Aiguillon. dans LÂCHETÉ
Ô mort, cruelle mort, que ne lui laissais-tu plus longtemps le plaisir de voir le fruit de ses travaux ?, Mme de Mont. dans LAISSER
Je laisse ces instructions si utiles et ces maximes si pures qu'elle lui [au dauphin dont elle était gouvernante] a depuis insinuées, Mme de Mont. dans LAISSER
Je ne viens point ici renouveler dans vos esprits le triste souvenir d'une mort que vous avez déjà pleurée ; laissons aux infidèles ces longues et sensibles douleurs que la religion ne modère pas, Lamoignon. dans LAISSER
Fritigerne leur laissa assouvir leur première rage, Hist. de Théodose, I, 52 dans LAISSER
L'admirable Julie ne se laissa point éblouir à l'éclat des dignités du siècle, Mme de Mont. dans LAISSER
Combien de lampes précieuses [des religieuses] qui brûlent dans les sanctuaires.... sont des monuments éternels de sa foi et de sa piété libérale !, Dauphine. dans LAMPE
Il ne voulut apprendre d'autre langage que celui de l'Écriture : Oui, oui, non, non, Duc de Mont. dans LANGAGE
L'éloquence de la chaire n'est pas propre au récit des combats et des batailles ; la langue d'un prêtre destinée à louer Jésus-Christ le sauveur des hommes, ne doit pas être employée à parler d'un art qui tend à leur destruction, Turenne. dans LANGUE
Combien de fois arrêta-t-elle par autorité le coup mortel qu'une langue cruelle allait porter à l'honneur ou à la fortune d'une famille !, Dauph. dans LANGUE
Vous serez assailli par ces langues de serpent que votre complaisance a comme aiguisées contre les autres, Serm. I, 278 dans LANGUE
Ces audiences où elle recevait les ambassadeurs, entrant dans les intérêts de chacun et parlant à chacun sa langue, Dauphine. dans LANGUE
Une langueur qui semble d'abord plus incommode que dangereuse ; des maux d'autant plus à plaindre que, n'étant pas assez connus, ils n'étaient pas peut-être assez plaints...., Dauphine. dans LANGUEUR
Pour nous à qui Dieu par sa grâce a révélé ses vérités, nous avons lu dans ses Écritures qu'il y a un temps de pleurer et une mesure de larmes ; que le soleil, qui ne doit jamais se coucher sur notre colère, ne doit pas se coucher plus de sept fois sur notre affliction, Lamoignon. dans LARME
Tout s'attendrissait, tout fondait en larmes, Dauph. dans LARME
Un travail lassant, une contemplation continuelle étaient les principales règles de ceux qui s'engageaient à ce pieux institut, Panég. II, 60 dans LASSANT, ANTE
Les lauriers que vous avez cueillis dans les combats, le Tellier. dans LAURIER
La Dauphine ainsi lavée dans le sang de l'agneau, Dauphine. dans LAVÉ, ÉE
Après avoir lavé ces taches que le péché laisse en nous, Lam. dans LAVER
Sisinne, qui n'était encore que lecteur dans leur Église [des novatiens], Hist. de Théod. III, 19 dans LECTEUR, TRICE
Saint Ambroise envoya d'abord un courrier à Valentinien, pour lui rendre compte du mauvais succès de sa légation [auprès de Maxime], Hist. de Théodose, III, 73 dans LÉGATION
Il quitta l'habit de cardinal et toutes les marques de la légation, Vie de Commendon, dans RICHELET dans LÉGATION
Il savait qu'une charité tardive, selon les Pères de l'Église, avait plus d'avarice que de piété, qu'il faut exécuter soi-même son testament et ses legs pieux..., Duc de Mont. dans LEGS
On l'applique [saint Benoît] à l'étude des lettres humaines pour polir son esprit, Panég. I, 373 dans LETTRE
Il y a dans l'esprit comme un levain d'orgueil qui s'enfle et se dilate par la science, Panég. II, p. 232 dans LEVAIN
Valens fit faire des levées dans le pays des Scythes, Hist. de Théod. II, 65 dans LEVÉE
Théodose, apprenant ces heureuses nouvelles, leva les mains au ciel, Hist. de Théod. III, 113 dans LEVER
Contraint de racheter sa liberté après une longue prison durant les guerres d'Allemagne, Duc de Mont. dans LIBERTÉ
Ne craignez pas que je vous fasse un triste récit de nos divisions domestiques [la Fronde], et que je parle ici de rétablissements et d'éloignements, de prisons et de libertés, de réconciliations et de ruptures, le Tellier. dans LIBERTÉ
Contre la liberté des mers et la liberté du commerce, des armateurs français leur avaient enlevé [à des négociants] et leurs richesses et le vaisseau qui les portait, Lamoignon. dans LIBERTÉ
Il leur laissait [à ses amis], dans l'agréable commerce qu'il avait avec eux, toute la liberté qu'il prenait lui-même, de soutenir leurs opinions, et ne leur interdisait que la flatterie, Duc de Mont. dans LIBERTÉ
C'était sa maxime.... qu'il est inhumain de s'en prendre aux gens à qui la crainte et le respect ôtent la liberté de se défendre et de se plaindre, Dauphine. dans LIBERTÉ
Quelle liberté s'est-elle donnée qui pût, je ne dis pas mériter une censure, mais souffrir une mauvaise interprétation ?, Mar.-Thér. dans LIBERTÉ
Pour débrouiller le chaos des consciences libertines, Panég. II, 418 dans LIBERTIN, INE
Il était libre à Jésus-Christ de mourir ou de ne pas mourir, Serm. I, 186 dans LIBRE
N'a-t-il pas eu, dans la licence même de la guerre, une constante et scrupuleuse retenue ?, Duc de Mont. dans LICENCE
La grâce de l'épiscopat imprime cette mort plus avant quant à l'usage même licite des créatures ; il faut qu'ils meurent aux plaisirs, même légitimes, par la continence, Panég. II, 444 dans LICITE
La destinée du monde était liée à celle de cette princesse ; chacun croyait voir en elle la fin des misères publiques et particulières, Marie-Thér. dans LIÉ, ÉE
L'histoire de notre princesse n'est pas liée à celle du siècle ; elle n'a nulle part à la guerre ni à la paix des nations, Dauphine. dans LIÉ, ÉE
Par combien de liens était-il retenu dans l'erreur !, Duc de Mont. dans LIEN
Attachée au saint-siége par les liens de paix, de charité et d'obéissance, elle savait que tout fidèle doit captiver son entendement, Dauphine. dans LIEN
Ce serait ici le lieu de vous la représenter...., Mme de Montausier dans LIEU
Ici il sortait de ses lignes pour combattre, Tur. dans LIGNE
Chacun le regarde [un ministre] comme un médiateur par qui se distribuent les bienfaits et les récompenses ; chacun court à lui comme au centre où aboutissent toutes les lignes de la fortune, Aiguillon. dans LIGNE
Il avait lu cent treize fois le Nouveau Testament de Jésus-Christ avec application et avec respect, Duc de Mont. dans LIRE
[Les juges] qui ne donnent à leurs charges que les restes d'une oisiveté languissante, comme s'ils n'étaient juges que pour être de temps en temps assis sur les fleurs de lis, Lamoignon. dans LIS
Un amour curieux des livres, une avidité de savoir...., Duc de Mont. dans LIVRE
Ne craignez pas que je me livre à ma douleur, Duc de Mont. dans LIVRER
Il faut que nos ossements humiliés dans la poussière du sépulcre expient longuement les vanités et les impuretés de nos corps mortels, Serm. II, 27 dans LONGUEMENT
Vous qui méritez la correction lors même que vous la faites, apprenez de Jésus-Christ à être doux et humbles de coeur, Panég. II, 167 dans LORSQUE
La moindre louange qu'on peut lui donner, c'est d'être sorti de l'ancienne et illustre maison de la Tour d'Auvergne, Tur. dans LOUANGE
Béni de Dieu, honoré des rois, aimé des peuples et loué même des pécheurs, Panég. II, 468 dans LOUÉ, ÉE
Ici, messieurs, mon silence le loue plus que mes paroles, Lamoign. dans LOUER
Dieu voulant, par un triste mais heureux abattement, qu'elle ne pensât plus qu'à lui, qu'elle ne se souvînt que de lui, qu'elle ne fût sensible que pour lui, Dauphine. dans LUI
[Le chrétien durant les persécutions] voyant autour de lui d'un côté un tyran furieux et des bourreaux inhumains... de l'autre, des fers brûlants, des épées luisantes..., Sermons, Pour le jour des rois dans LUISANT, ANTE
Elle se défiait de ses lumières, Dauph. dans LUMIÈRE
Qui est-ce qui s'est acquitté plus dignement de cette suprême magistrature [la charge de chancelier] que M. le Tellier ?, le Tellier. dans MAGISTRATURE
La magistrature n'est que trop souvent un titre d'oisiveté qu'on n'achète que par honneur, et qu'on n'exerce que par bienséance, Panég. St Louis. dans MAGISTRATURE
Il était né dans le sein même de la magistrature, le Tellier. dans MAGISTRATURE
Elle était au dehors reine magnifique, au dedans humble servante de Dieu, Mar.-Thér. dans MAGNIFIQUE
Avec quelle douceur elle leva vers Monseigneur ses yeux mourants et ses mains tremblantes ; ses yeux qu'elle avait toujours arrêtés sur lui comme sur l'unique objet de sa tendresse ; ses mains qu'elle avait si souvent levées au ciel, lorsqu'il s'exposait à tous les périls de la guerre !, Dauphine. dans MAIN
Flavien, préfet du prétoire, homme d'esprit et de grande expérience dans les affaires, mais fort adonné aux superstitions payennes, entretenait sous main ces cabales, Hist. de Théodose, IV, 39 dans MAIN
Pour faire tenir la main, il ordonnait que les magistrats des villes où les ariens auraient fait quelque assemblée seraient punis très sévèrement, Hist. de Théodose, III, 25 dans MAIN
Elle a étendu sa main sur le pauvre, Dauphine. dans MAIN
Thérèse a su se maintenir dans ces deux états de ferveur, Panég. de Ste Thérèse. dans MAINTENIR
Ils [de jeunes magistrats qui achètent les magistratures] n'apportent d'autre préparation à leurs charges que celle de les avoir désirées ; ils s'y jettent sans discernement et s'y maintiennent sans mérite, Lamoign. dans MAINTENIR
Les autres [hommes d'État, dans un changement]... ne pouvant ni soutenir leur dignité ni supporter leur disgrâce, ni se maintenir à la cour..., le Tellier. dans MAINTENIR
Dès qu'elle entrait dans la maison de Dieu, n'oubliait-elle pas qu'elle était reine ?, Mar.-Thér. dans MAISON
Je réveille ici, sans y penser, maison désolée de cette princesse [la Dauphine], votre tendresse et votre douleur, par le souvenir des bienfaits ou de l'espérance qui vous restait de la protection d'une si bonne et si puissante maîtresse, Dauph. dans MAISON
La maison de Bavière est une de ces maisons augustes où la puissance, la valeur et la piété se perpétuent, et dont la gloire ne vieillit point avec le temps, Dauphine. dans MAISON
La maison de Jagellon, qui avait régné près de deux cents ans dans la Pologne, fut éteinte, Vie de Commendon, IV, 1 dans MAISON
Nous voyons mourir tous les jours nos inférieurs, nos égaux, nos maîtres, Dauphine. dans MAÎTRE
Avant qu'ils [les fils des rois] sachent qu'ils sont hommes et qu'ils sont pécheurs, on leur apprend qu'ils ont des sujets, et qu'ils sont les maîtres du monde, Duc de Mont. dans MAÎTRE
Vous vîtes ces maîtresses du monde [Anne et Marie-Thérèse] vivre parmi vous [religieuses du Val-de-Grâce] comme vous qui l'avez quitté, Mar.-Thér. dans MAÎTRESSE
Une reine portant sur son visage la majesté de tant de rois, conservant dans son coeur l'humilité du fils de Dieu, Marie-Thérèse. dans MAJESTÉ
La majesté des rois inspire plus de respect que de tendresse ; c'est une espèce de religion civile et de culte politique, qui nous fait révérer ces traits que la main de Dieu a gravés sur le front de ceux à qui il daigne communiquer sa puissance, Mme de Mont. dans MAJESTÉ
Il ordonnait [à ceux qui n'étaient pas suffisamment respectueux durant le service divin] qu'on fléchît le genou et qu'on se tût devant la majesté présente qui, pour être cachée, n'en était pas moins redoutable, Duc de Mont. dans MAJESTÉ
Le zèle que vous [religieuses du Val-de-Grâce] avez pour votre Époux, vous faisait voir avec plaisir ces Majestés [Anne et Marie-Thérèse] humiliées en sa présence, Marie-Thér. dans MAJESTÉ
Lorsqu'un mal funeste et contagieux se répandit tout à coup...., Duc de Mont. dans MAL, ALE
Mme la Dauphine, dans toute sa tribulation, n'est point sortie des mains de Dieu ni de l'ordre de sa Providence.... la maladie ou la santé lui devinrent indifférentes, Dauphine. dans MALADIE
Les maladies de langueur sont d'autant plus rudes qu'on n'en prévoit pas la fin, Mme de Mont. dans MALADIE
Dieu, qui imprime de temps en temps la terreur de ses jugements dans les coeurs des hommes par des punitions publiques, affligea la capitale de ce royaume d'une maladie contagieuse, ib. dans MALADIE
Pourvu qu'elles soient chastes, elles croient pouvoir être malfaisantes, Serm. I, 149 dans MALFAISANT, ANTE
Que les guerres sont permises pour assurer la paix, pour protéger l'innocence, pour arrêter la malice qui se déborde, et pour retenir la cupidité dans les bornes de la justice, Turenne. dans MALICE
Soit que l'intempérie des saisons eût laissé dans les airs quelque maligne impression...., Duc de Mont. dans MALIN, MALIGNE
Personne n'osait paraître en manteau dans toute l'Asie, de peur que la ressemblance de l'habit ne les fît prendre pour des philosophes, Hist. de Théodose, I, 42 dans MANTEAU
Ce fut environ ce temps-là qu'il [Théodose] défendit, sous des peines très rigoureuses, le mariage entre les cousins germains, renouvelant les édits anciens, qu'une licence effrénée avait entièrement abrogés, Hist. de Théodose, IV, 14 dans MARIAGE
Il n'y a rien de si aimable que l'enfance des princes destinés à l'empire, lorsqu'ils donnent des marques d'un caractère heureux, Mme de Mont. dans MARQUE
Elle [la mère du duc de Montausier] le plia avec douceur sous le joug de l'autorité maternelle, l'accoutumant insensiblement à une vie simple et patiente, Duc. de Mont. dans MATERNEL, ELLE
Il gardait ce grand nombre de domestiques, moins pour servir d'éclat à sa grandeur, que pour servir de matière à sa bonté, Duc de Mont. dans MATIÈRE
Il préparait ainsi une longue matière de triomphes, Aiguillon. dans MATIÈRE
Ses grands emplois ont servi de matière à ses bonnes oeuvres, le Tellier. dans MATIÈRE
C'est ici que s'ouvre une matière nouvelle à mon discours, Mar. Thér. dans MATIÈRE
Prompt à concevoir les matières les plus élevées, heureux à les exprimer quand il les avait une fois conçues, Lamoignon. dans MATIÈRE
Quelle matière fut jamais plus disposée à recevoir tous les ornements d'une grave et solide éloquence que la vie et la mort de.... ?, Turenne. dans MATIÈRE
Qu'en matière de religion les empereurs doivent être jugés par les évêques, et non pas les évêques par les empereurs, Hist. de Théod. III, 54 dans MATIÈRE
On se faisait une espèce de religion d'apprendre ses premiers devoirs, avant que de passer à d'autres ; il y avait une proportion et comme un point de maturité que chacun cherchait en lui-même, avant que d'entrer aux administrations publiques, le Tellier. dans MATURITÉ
La sagesse n'attendit pas en elle la maturité de l'âge, Aiguill. dans MATURITÉ
Pourquoi le perdons-nous au milieu de ses plus grands exploits, au plus haut point de sa valeur, dans la maturité de sa sagesse ?, Turenne. dans MATURITÉ
Les écueils où l'ardeur de l'âge, la licence du siècle, la corruption de la nature, le mauvais exemple et souvent le mauvais conseil poussent une jeunesse inconsidérée, Lamoign. dans MAUVAIS, AISE
Discernant non-seulement le bon d'avec le mauvais, mais encore le meilleur d'avec le bon, Lamoign. dans MAUVAIS, AISE
C'était sa maxime que la raillerie ne convient pas à ceux qui sont élevés au-dessus des autres, Dauphine. dans MAXIME
Aussi disait-il qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant, Lamoign. dans MÉCHANT, ANTE
Il faisait connaître aux bons qu'il eût voulu les satisfaire sans leur donner la peine de solliciter, et aux méchants, qu'il eût voulu les corriger sans avoir le déplaisir de les punir, Lamoignon. dans MÉCHANT, ANTE
N'attendez pas que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées.... dans les pertes médiocres on surprend ainsi la pitié des auditeurs, Turenne. dans MÉDIOCRE
Vous qui prêtez l'oreille au mensonge, et qui, par honneur ou par conscience renonçant à débiter les médisances, vous êtes réservé le droit de les croire et le plaisir de les écouter, Dauphine. dans MÉDISANCE
Si elle mit une garde de prudence sur ses lèvres pour les fermer à la médisance, elle mit aussi, selon le conseil du Sage, une haie d'épines autour de ses oreilles pour arrêter et pour piquer les médisants, Dauphine. dans MÉDISANT, ANTE
C'est ici [l'oraison funèbre de M. de Montausier] une effusion de mon coeur, plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, Duc de Mont. dans MÉDITATION
Chacun le frappe à l'envi, et veut avoir la meilleure part au crime, espérant l'avoir à la récompense, Panég. II, 457 dans MEILLEUR, EURE
Discernant non-seulement le bon d'avec le mauvais, mais encore le meilleur d'avec le bon, Lamoignon. dans MEILLEUR, EURE
Mêlant industrieusement l'or et la soie, Dauphine. dans MÊLER
Cette imagination autrefois si vive ne lui représentait plus le monde qu'en éloignement ; cette mémoire qui avait été si prompte et si présente devint toute vide des espèces et des images du siècle, Mme de Mont. dans MÉMOIRE
Il ne vous reste que le déplaisir de sa perte et la mémoire de ses vertus, Mme de Mont. dans MÉMOIRE
Henri IV de glorieuse mémoire, Duc de Mont. dans MÉMOIRE
Vous dirai-je qu'il se fit une religion d'écouter les raisons des parties, et de lire tous leurs mémoires, quelque longs et ennuyeux qu'ils pussent être ?, Lamoign. dans MÉMOIRE
Il relève le courage des alliés, il ménage la foi suspecte et chancelante des voisins, Turenne. dans MÉNAGER
Elle aimait mieux employer son crédit pour les intérêts des autres, que de le ménager pour les siens propres, Mme de Mont. dans MÉNAGER
Elle [la reine] ménageait si bien son temps que, sans retarder les desseins du roi, elle avait toute la complaisance qu'une femme doit à son époux, et toute la fidélité qu'une chrétienne doit à Dieu, Mar.-Thér. dans MÉNAGER
Il n'y eut point dans son esprit de faiblesse à ménager, le Tellier. dans MÉNAGER
Ceux qui le priaient de se ménager, Lam. dans MÉNAGER
Loin d'ici ces personnes ménagères qui ont reçu beaucoup et qui donnent peu, Panég. II, 322 dans MÉNAGER, ÈRE
Elle trouvait honteux que l'avarice n'eût point de bornes, que le luxe se répandît en superfluités infinies, et qu'il n'y eût que la charité qui fût ménagère et resserrée, Aiguillon. dans MÉNAGER, ÈRE
On voyait [à Paris] des troupes errantes de mendiants, sans religion et sans discipline, demander avec plus d'obstination que d'humilité, voler souvent ce qu'ils ne pouvaient obtenir...., Aiguillon. dans MENDIANT, ANTE
Hôpitaux dressés par ses soins et par ses bienfaits dans les villes de ses gouvernements, pour les mettre à couvert d'une importune mendicité, Duc de Mont. dans MENDICITÉ
C'est [une armée] un assemblage confus de libertins qu'il faut assujettir à l'obéissance, de lâches qu'il faut mener au combat, de téméraires qu'il faut retenir...., Turenne. dans MENER
Ce commerce continuel de mensonges ingénieux pour se tromper, injurieux pour se nuire, officieux pour se corrompre, Duc de Mont. dans MENSONGE
Ô Dieu de vérité, vous n'avez pas créé cet esprit pour le mensonge ; laissez couler sur lui, du sein de votre gloire, un de ces rayons pénétrants de votre grâce...., Duc de Mont. dans MENSONGE
Ce tombeau s'ouvrirait, ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : pourquoi viens-tu mentir pour moi qui ne mentis jamais pour personne ?, Duc de Mont. dans MENTIR
C'est dans ce même esprit qu'il méprisa souvent les bruits du vulgaire, Lamoignon. dans MÉPRISER
On équipe par ses conseils et presque à ses dépens un vaisseau qui doit porter dans la Chine les richesses de l'Évangile ; le ciel, la mer, les vents favorisent d'abord cette entreprise, Aiguillon. dans MER
C'est [une armée] une multitude d'âmes pour la plupart viles et mercenaires qui, sans songer à leur propre réputation, travaillent à celle des rois et des conquérants, Turenne. dans MERCENAIRE
Il demeura sous la conduite d'une mère que les pauvres avaient toujours regardée comme la leur, Lamoignon. dans MÈRE
Souvenez-vous de ces années stériles où, selon le langage du prophète, le ciel fut d'airain et la terre de feu : les mères mouraient sans secours sous les yeux de leurs enfants, les enfants entre les bras de leurs mères, faute de pain, Aiguillon. dans MÈRE
[Sa mort] moment fatal pour tant de pauvres dont elle était la mère et la protectrice, Aiguillon. dans MÈRE
Humble dans les grandes choses, grande dans les petites, et joignant surtout à la pureté de ses intentions le mérite de l'obéissance, Panégyr. Ste Thér. dans MÉRITE
Si la réputation et la vertu pouvaient dispenser d'une loi commune, l'illustre et la vertueuse Julie vivrait encore avec son époux ; ce peu de terre que nous voyons dans cette chapelle couvre ces grands noms et ces grands mérites, duc de Montausier. dans MÉRITE
Par des droits secrets que le ciel avait décidés, la princesse du monde la plus parfaite [la jeune Marie-Thérèse] appartenait déjà au plus grand des rois [le jeune Louis XIV] ; ils travaillaient, sans y penser, à se plaire et à se mériter l'un l'autre, Mar.-Thér. dans MÉRITER
Élevant son esprit aux choses invisibles de Dieu par les merveilles visibles de la nature, Lamoign. dans MERVEILLE
Le pain s'y vendait un prix excessif, et ne s'y donnait que par mesure, Hist. de Théodose, III, 28 dans MESURE
Il lui marquait [au jeune Dauphin] les justes mesures de sa grandeur, en l'instruisant de ce qu'un roi doit à ses sujets et de ce qu'un fils doit à son père, Duc de Mont. dans MESURE
Pour nous à qui Dieu, par sa grâce, a révélé les vérités, nous avons lu dans ses Écritures, qu'il y a un temps de pleurer et une mesure de larmes, Lamoign. dans MESURE
Elle avait appris dans l'Écriture que ceux qui ont beaucoup sont obligés de donner beaucoup, et que la mesure de leurs aumônes doit être celle de leurs richesses, Aiguill. dans MESURE
Nous qui n'avons ni sainteté dans nos exemples, ni mesure dans notre zèle, Serm. II, 82 dans MESURE
Une hardiesse sage et réglée.... qui se mesure avec ses forces, qui entreprend des choses difficiles, et ne tente pas les impossibles, Turenne. dans MESURER
Ils privèrent la ville [Antioche] du titre de métropole de la Syrie et de l'Orient et le donnèrent à Laodicée, Hist. de Théodose, III, 80 dans MÉTROPOLE
On mit à feu et à sang tout ce qui se rencontra dans les villes ou dans la campagne, sans aucune distinction d'âge ou de sexe, Hist. de Théodose, I, 32 dans METTRE
Vous ne feriez peut-être pas un meurtre, Serm. I, 114 dans MEURTRE
L'éloquence de la chaire n'est pas propre au récit des combats et des batailles.... et je ne viens pas vous donner des idées de meurtre et de carnage devant ces autels, Duc de Mont. dans MEURTRE
Vous le faire voir conduisant le légat de Sa Sainteté, montrant des vertus de l'ancienne Rome aux prélats de la nouvelle, et faisant admirer à cette nation une judicieuse sincérité qui valait mieux que ses subtilités et ses adresses, Duc de Mont. dans MIEUX
Elle a toujours sacrifié ses ressentiments, et n'a jamais voulu nuire, non pas même à ceux qu'elle pouvait croire ses ennemis ou, pour mieux dire, ses envieux, Mme de Mont. dans MIEUX
Sous la discipline du prince d'Orange, son oncle maternel, il apprit l'art de la guerre en qualité de simple soldat.... on le vit en ce dernier rang de la milice ne refuser aucune fatigue et ne craindre aucun péril, Turenne. dans MILICE
Au milieu même des horreurs de la mort, elle voulut bénir les jeunes princes ses enfants, Dauphine. dans MILIEU
On lui dit mille fois que la franchise n'était pas une vertu de la cour, Duc de Mont. dans MILLE
Un magistrat qui n'a rien ignoré ni rien négligé dans son ministère, Lamoignon. dans MINISTÈRE
Le ministre [Richelieu] s'appliquait aux affaires d'État, et lui laissait [à Mme d'Aiguillon] le ministère de ses libéralités et de ses aumônes, Aiguillon. dans MINISTÈRE
Il prie, il exhorte, il catéchise, il se partage et fait lui seul tous les ministères de l'Église, Panég. III, 365 dans MINISTÈRE
Ce n'est pas, messieurs, que je veuille blâmer ici ces ministères honorables où la Providence de Dieu l'avait élevé, qui sont les fruits de la réputation et du mérite, le Tellier. dans MINISTÈRE
Voyant, au travers des défauts de l'humeur et de l'esprit de ceux que Dieu souffrait dans ses ministères, l'honneur de leur vocation et la dignité de leur sacerdoce, Dauphine. dans MINISTÈRE
Quels égards n'avait-elle pas pour les prêtres de Jésus-Christ, qu'elle considérait comme les ministres de la loi et les dispensateurs de son sang et de sa parole ?, Dauphine. dans MINISTRE
Déjà pour le soutien d'une minorité et d'une régence tumultueuse s'était élevé à la cour un de ces hommes [le duc d'Enghien]...., le Tellier. dans MINORITÉ
Le ciel fit naître en même temps et faisait croître sous une pareille éducation le roi, dont la naissance miraculeuse promettait à tout l'univers une vie pleine de miracles, Mar.-Thér. dans MIRACLE
J'ai fait, sans y penser, le portrait du saint que je dois exposer à vos yeux, comme un miroir de patience dans les persécutions, un exemple de douceur pour ses ennemis, un modèle des vertus épiscopales, Panég. II, 439 dans MIROIR
Cette capitale du royaume qui renferme tant de grandeurs et tant de misères tout ensemble, Aiguillon. dans MISÈRE
Quelle misère de s'offenser de tout ce que la Providence divine fait pour les autres !, Serm. II, 2 dans MISÈRE
Pour vous raconter les différentes actions de miséricorde qu'elle a faites, il faudrait vous décrire ici toutes les misères humaines, Aiguillon. dans MISÉRICORDE
Qu'enfin, à l'exemple du Dieu qu'elle servait, elle a été riche en miséricorde, Dauphine. dans MISÉRICORDE
Voyons-la dans ces hôpitaux où elle pratiquait ces miséricordes publiques, Mar.-Thér. dans MISÉRICORDE
N'ai-je donc pas sujet de croire que Dieu lui a fait la miséricorde qu'elle fit aux autres ?, Aiguillon. dans MISÉRICORDE
Ne dissimule pas mes défauts et ne m'attribue pas mes vertus ; loue seulement la miséricorde de Dieu qui a voulu m'humilier par les uns, et me sanctifier par les autres, Duc de Mont. dans MISÉRICORDE
S'il est vrai que les richesses entrent dans les desseins de la miséricorde de Dieu sur des âmes nobles et désintéressées, ib. dans MISÉRICORDE
Pendant que l'un [le cardinal de Richelieu] formait dans son esprit les grands desseins... l'autre [sa nièce, Mme d'Aiguillon] songeait au moyen de soutenir des hôpitaux chancelants, de fonder des missions dans le royaume et hors du royaume, Aiguillon. dans MISSION
On gardait ses lettres comme le vrai modèle des pensées raisonnables et de la pureté de la notre langue, Mme de Mont. dans MODÈLE
Examinez sa sagesse dans une condition privée, sa modération dans les plus grandes dignités de la cour...., Mme de Mont. dans MODÉRATION
Laissons aux infidèles ces longues et sensibles douleurs que la religion ne modère pas, Lamoignon. dans MODÉRER
Soit qu'il fallût se modérer dans les prospérités ou se soutenir dans les malheurs de la guerre...., Turenne. dans MODÉRER
Il lui coûtait moins d'exposer sa vie, que de dissimuler ses sentiments, Duc de Mont. dans MOINS
Provinces qu'ils [les ennemis] avaient déjà ravagées dans le désir et dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons, Turenne. dans MOISSON
L'un, voyant croître ses moissons, bénit la mémoire de celui à qui il doit l'espérance de sa récolte ; l'autre...., ib. dans MOISSON
Combien de fois, jetant les yeux sur les vastes campagnes des Indiens et des sauvages, et croyant y voir une moisson jaunissante qui n'attendait que la main des ouvriers, pria-t-elle le père de famille d'y en envoyer !, Aiguillon. dans MOISSON
C'est là [dans des conversations] qu'après avoir écouté les autres, il reprenait quelquefois les sujets qu'on croyait avoir épuisés, et que, recueillant les épis qu'on avait laissés après la moisson, il en faisait une récolte plus abondante que la moisson même, Lamoignon. dans MOISSON
Comme il ne perdit pas ses jeunes années dans la mollesse et la volupté, il n'a pas été contraint de passer les dernières dans l'oisiveté et dans la faiblesse, Turenne. dans MOLLESSE
Fallut-il essuyer à sa porte de mauvaises heures, pour attendre un de ses moments commodes ?, Lamoignon. dans MOMENT
Elle remit son âme entre les mains de celui qui l'avait créée ; moment fatal pour tant de pauvres dont elle était la mère et la protectrice ! moment heureux pour elle, qui entrait en possession de l'éternité ! moment triste mais utile pour nous, si nous apprenons à vivre et mourir comme elle !, Aiguillon. dans MOMENT
Il tombe tout à coup dans ces ennuyeuses douleurs où l'on souffre sans secours et sans intervalle ; la respiration, qui nous fait vivre, le fait mourir à tous moments, Duc de Mont. dans MOMENT
Quelque faiblesse qu'ils [les rois] puissent avoir, l'homme se cache, pour ainsi dire, sous le monarque, Mme de Mont. dans MONARQUE
Il y a un royaume qui n'est pas de ce monde, Mar.-Thér. dans MONDE
Il savait bien qu'il n'avait pas besoin de tout ce monde, mais il croyait que tout ce monde avait besoin de lui, Duc de Mont. dans MONDE
Qu'il y avait un art innocent de séparer les pensées d'avec les paroles, et que la probité pouvait souffrir ces complaisances mutuelles qui, étant devenues volontaires, ne blessent presque plus la bonne foi, et maintiennent la paix et la politesse du monde, duc de Mont. dans MONDE
Ces sacrifices que les ambitieux appellent la science du monde, Duc de Mont. dans MONDE
Le monde, que saint Augustin appelle la région des faussetés et des mensonges, Duc de Mont. dans MONDE
Le désir qu'elle avait eu de renoncer au monde, Dauph. dans MONDE
Cette monition de charité et de compassion qui remédie au mal, Sermons, Correct. fraternelle dans MONITION
Il avait toujours regardé le libertinage [irréligion] comme un monstre dans les armées, Duc de Mont. dans MONSTRE
Déjà prenait l'essor pour se sauver dans les montagnes cet aigle dont le vol hardi...., Turenne. dans MONTAGNE
Le premier tribunal où il monta fut celui de sa conscience, Lamoign. dans MONTER
Cette impatience téméraire de la plupart des jeunes gens... qui se dispensent de l'ordre du temps et de la raison, pour monter précipitamment aux premiers tribunaux du royaume, le Tellier. dans MONTER
Un homme doux qui a su tempérer l'austérité des lois et de la justice... ; un chrétien qui a consacré ses vertus morales et politiques par une piété simple et sincère, Lamoignon. dans MORAL, ALE
Il eût voulu pouvoir attaquer sans nuire ; se défendre sans attaquer.... enfin il s'était fait une espèce de morale militaire qui lui était propre, Turenne. dans MORALE
Les pères mourants envoient leurs fils pleurer sur leur général mort [Turenne], Tur. dans MORT, ORTE
Les tristes dépouilles d'une illustre morte, les larmes de ceux qui la pleurent, Aiguillon. dans MORT, MORTE
Ces langueurs, ces abattements, ces diminutions, que Tertullien appelle des portions de la mort, ne la lui faisaient-ils pas éprouver par avance ?, Mme de Mont. dans MORT
La mort de madame la Dauphine est une de ces morts précieuses qui couronnent une belle vie, Dauphine. dans MORT
La mort a rejoint ce qu'elle avait séparé, Duc de Mont. dans MORT
Ô mort, cruelle mort, que ne lui laissais-tu plus longtemps le plaisir de voir le fruit de ses travaux ?, Mme de Mont. dans MORT
Elle voulut assister ce frère mourant [de la peste], sans craindre ces souffles mortels qui portent le poison dans les coeurs, Mme de Mont. dans MORTEL, ELLE
Par une exacte police qui coupait les communications mortelles [en temps de peste].... il sauva ce peuple...., Duc de Mont. dans MORTEL, ELLE
Un accident qui arrive, une mortification qu'on vous donne, Serm. II, 65 dans MORTIFICATION
On vit redoubler sa valeur ; n'entendez pas par ce mot une hardiesse vaine, indiscrète, emportée, Turenne dans MOT
Ils [les grands] livrent leurs coeurs aux vaines douceurs d'une vie molle et oisive, Aiguillon. dans MOU, MOLLE
Vous avez eu une éducation molle, I, 220 dans MOU, MOLLE
Vous savez l'horreur qu'on a de recueillir ces soupirs contagieux qui sortent du sein d'un mourant pour faire mourir ceux qui vivent, Mme de Mont. dans MOURANT, ANTE
Turenne meurt, tout se confond, la fortune chancelle, la victoire se lasse, la paix s'éloigne, Turenne. dans MOURIR
C'est peu de reconnaître la nécessité de mourir, si l'on n'en tire des motifs et des conséquences pour bien vivre, Lamoignon. dans MOURIR
Il tombe tout à coup dans ces ennuyeuses douleurs où l'on souffre sans secours et sans intervalle : la respiration, qui nous fait vivre, le fait mourir à tous moments, Duc de Mont. dans MOURIR
Elle mourut longuement à ses passions, avant que de perdre la vie du corps, Aiguillon. dans MOURIR
Saint Bernard résolut de porter le joug du Seigneur et de mourir à l'affection et au souvenir de tous les hommes, II, 61 dans MOURIR
Le choix d'un évêque devait se faire par un mouvement du Saint-Esprit, et non par un caprice populaire, Hist. de Théodose, I, 35 dans MOUVEMENT
Qu'est-ce qu'une armée ? C'est un corps animé d'une infinité de passions différentes qu'un homme habile fait mouvoir pour la défense de la patrie, Turenne. dans MOUVOIR
Ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles, Turenne. dans MUET, ETTE
Tantôt il recueillait tous les bienfaits du roi dans son esprit, pour multiplier sa reconnaissance, Duc de Mont. dans MULTIPLIER
Dans les maux violents, le coeur se munit de toute sa constance, Mme de Mont. dans MUNIR
Cet homme que Dieu avait mis autour d'Israël comme un mur d'airain où se brisèrent tant de fois toutes les forces de l'Asie, Turenne. dans MUR
Cet époux, dans une ardeur de gloire qui transporte les jeunes courages, trouve bientôt une honorable mais triste mort sous les murailles d'une ville rebelle, Aiguill. dans MURAILLE
Y eut-il jamais homme plus sage et plus prévoyant.... qui laissât mûrir ses entreprises avec tant de patience ?, Turenne. dans MÛRIR
Nous l'avons vu, frappé de ces murmures importuns qui interrompent les oraisons des fidèles, et troublent dans la maison de Dieu le vénérable silence des saints mystères, se lever avec indignation...., Duc de Mont. dans MURMURE
Que la probité pouvait souffrir ces complaisances mutuelles qui, étant devenues volontaires, ne blessent presque plus la bonne foi et maintiennent la paix et la politesse du monde, Duc de Mont. dans MUTUEL, ELLE
Elle fit de tous ces maux, comme l'épouse des Cantiques, un faisceau de myrrhe qu'elle reçut des mains de son bien-aimé et qu'elle mit dans son sein comme une marque précieuse de son amour, Dauphine. dans MYRRHE
Pour assister aux sacrés mystères, Dauph. dans MYSTÈRE
C'est l'ordinaire de mêler du mystère dans l'origine des villes et des États pour les rendre plus célèbres, Hist. de Théodose, II, 37 dans MYSTÈRE
Une si heureuse naissance la rendit d'abord la passion de tout ce qu'il y avait de vertueux, Mme de Mont. dans NAISSANCE
Il savait que les grands naissent avec certaines délicatesses qui retiennent dans un timide respect les courtisans qui les approchent, Duc de Mont. dans NAÎTRE
Il naquit avec ces inclinations libres et généreuses qui affranchissent l'âme de toute autre loi que de celle de ses devoirs, ib. dans NAÎTRE
Il naquit d'une des plus nobles et plus anciennes maisons du Nivernais, Lamoignon. dans NAÎTRE
De ce même principe de religion et de sagesse naquit cette bonté si connue et si éprouvée, Dauphine. dans NAÎTRE
Il est impossible que nous ne rencontrions des objets qui ont des natures ou des qualités contraires aux nôtres, Sermons, I, 136 dans NATURE
Des douleurs vives et longues tout ensemble.... les forces de la nature usées par le soin même qu'on prend de la soutenir, Dauphine. dans NATURE
Il y a des coups de miséricorde et de grâce qui renversent la nature la plus fière, Serm. t. I, p. 291 dans NATURE
Oh ! si l'Esprit divin, Esprit de force et de vérité, avait enrichi mon discours de ces images vives et naturelles qui représentent la vertu et qui la persuadent tout ensemble, Turenne. dans NATUREL, ELLE
Une mère qu'il aimait autant par reconnaissance et par raison que par tendresse de naturel, Duc de Mont. dans NATUREL, ELLE
Jamais combat naval ne fut plus funeste aux ennemis de l'Empire, Théod. III, 65 dans NAVAL, ALE
On équipe par ses conseils et presque à ses dépens un vaisseau qui doit porter dans la Chine les richesses de l'Évangile ; le ciel, la mer, les vents favorisent d'abord cette entreprise ; mais Dieu, dont les jugements sont impénétrables, rompt le cours de cette heureuse navigation, Aiguillon. dans NAVIGATION
Au milieu des grandeurs humaines il en découvrit le néant, le Tell. dans NÉANT
Dans tout le cours de sa vie, elle a exprimé ce parfait original.... par la connaissance de son néant et de la grandeur de Dieu, Mme de Mont. dans NÉANT
Les maux nécessaires que la guerre traîne après soi, Turenne. dans NÉCESSAIRE
Il est nécessaire de donner tout ensemble à un Dauphin les vertus d'un roi et celles d'un particulier, Duc de Mont. dans NÉCESSAIRE
Tout ce qui suit ordinairement la faveur et la reconnaissance d'un roi juste et puissant, lorsqu'elles tombent sur un sujet capable, fidèle et nécessaire, Mme d'Aiguillon. dans NÉCESSAIRE
Pourquoi le perdons-nous dans la nécessité la plus pressante, au milieu de ses grands exploits... ?, Turenne. dans NÉCESSITÉ
C'est lui [un ministre] qui reçoit les voeux, qui écoute les plaintes, qui examine les nécessités, qui pèse les services...., Mme d'Aiguillon. dans NÉCESSITÉ
S'il m'était libre d'alléguer ici ces expressions vives et nobles dont il s'est servi pour exprimer les nécessités des peuples, vous verriez combien il était sensible à toutes leurs peines, Lamoignon. dans NÉCESSITÉ
Les besoins et les nécessités de l'Église, I, 235 dans NÉCESSITÉ
Dans les plus grandes nécessités de son peuple, il se contenta d'envoyer un de ses disciples, Panégyr. I, 352 dans NÉCESSITÉ
La vue des nécessités humaines que tu peux soulager par tes aumônes, ib. I, 379 dans NÉCESSITÉ
La Providence suscita, pour subvenir à ces nécessités pressantes, Ignace comme un autre Esdras, pour rétablir la loi, ib. II, 214 dans NÉCESSITÉ
Plût au ciel que, dans cet aveuglement où nous vivons aujourd'hui, chacun de nous eût son prophète qui l'avertît des nécessités de son âme, ib. Franç. de Paule. dans NÉCESSITÉ
Trouvait-elle des gens de bien inconnus ou négligés, elle leur procurait des emplois selon leurs talents, Aiguillon. dans NÉGLIGÉ, ÉE
On l'entendit [Lamoignon], selon les temps, parler des grandes choses comme s'il eût négligé les petites, et des petites comme s'il eût ignoré les grandes, Lamoignon. dans NÉGLIGER
Un magistrat qui n'a rien ignoré ni rien négligé dans son ministère, ib. dans NÉGLIGER
Dans ces jours de confusion et de trouble où les grâces tombaient sur ceux qui savaient à propos se faire soupçonner ou se faire craindre, on le négligea comme un serviteur qu'on ne pouvait perdre, Duc de Mont. dans NÉGLIGER
Il [Nectaire] fut baptisé ; et, comme il était encore revêtu de la robe de néophyte, il fut fait évêque, sans avoir apporté autre disposition à l'épiscopat que celle de ne l'avoir pas brigué, Hist. de Théod. II, 62 dans NÉOPHYTE
Avec quelle incomparable netteté d'esprit leur faisait-il voir la vérité et l'antiquité de la religion !, Duc de Mont. dans NETTETÉ
Il disposa tout, et marcha le lendemain, neuvième d'août, dès la pointe du jour, Hist. de Théodose, I, 66 dans NEUVIÈME
Qu'il lui coûtait moins d'exposer sa vie que de dissimuler ses sentiments, et qu'il n'achèterait jamais ni de faveur ni de fortune aux dépens de sa probité, Duc de Mont. dans NI
L'esprit du monde n'est qu'un esprit de niaiserie qui nous fait voir les choses niaises comme importantes, Serm. I, 193 dans NIAISERIE
La noble maison de Wignerod, originaire d'Angleterre, établie en France sous le règne de Charles VII, Aiguill. dans NOBLE
L'Écriture sainte nous apprend qu'il [Dieu] a des soins particuliers de ceux qu'il porte sur le trône et qu'il met à la tête de son peuple ; ce sont ses créatures les plus nobles, revêtues de sa puissance et de sa grandeur, et faites proprement à sa ressemblance et à son image, Mar.-Thér. dans NOBLE
L'étude qu'il fit de cette noble et savante antiquité qu'il regardait comme la source de la raison et de la politesse de nos siècles, Duc de Mont. dans NOBLE
Lorsqu'après un long et pénible travail, loin du bruit de la ville et du tumulte des affaires, il allait jouir d'un noble repos dans sa retraite de Bâville, Lamoign. dans NOBLE
Quoiqu'il n'y ait jamais eu de roi plus noble, saint Louis ne sut-il pas régler ses dépenses ?, Panég. St Louis. dans NOBLE
Elle n'a été grande que pour servir Dieu noblement, riche que pour assister libéralement les pauvres de Jésus-Christ, Mme d'Aiguillon. dans NOBLEMENT
Il gagna la noblesse, déjà presque demi-séduite, Duc de Mont. dans NOBLESSE
Qu'il y a une pureté de moeurs plus estimable que celle du sang, et une noblesse spirituelle qui consiste à être conforme à l'image de Jésus-Christ, Aiguillon. dans NOBLESSE
Déjà se formaient dans le ciel ces noeuds sacrés qui devaient unir éternellement son coeur [de M. de Montausier] à celui de l'incomparable Julie d'Angennes, Mme de Mont. dans NOEUD
Mme la Dauphine ménagea ce qui lui restait de moments précieux pour délier les noeuds qui l'attachaient encore au monde, Dauphine. dans NOEUD
Le nombre de ses serviteurs pouvait être à charge à sa dépense, mais non pas à sa générosité, Duc de Mont. dans NOMBRE
Il [Zozime] nomme ses libéralités profusions, sa modération fainéantise, ses festins d'amitié des dissolutions, Hist. de Théodose, IV, 75 dans NOMMER
J'envisage non pas sa fortune, mais sa vertu ; les services qu'il a rendus, non pas les places qu'il a remplies ; les dons qu'il a reçus, non pas les honneurs qu'on lui a rendus sur la terre, le Tellier. dans NON
L'humilité non plus que la foi n'est ni timide, ni raisonneuse, Panég. I, 301 dans NON
Il fut nourri par les ministres mêmes de l'erreur [le protestantisme], Duc de Mont. dans NOURRIR
Cette vive et constante tendresse qu'elle nourrissait pour lui [le roi] dans son coeur, Mar.-Thér. dans NOURRIR
C'était de leurs mains [des prêtres] qu'elle recevait le corps et le sang du Fils de Dieu ; voilà la source de son respect ; comme c'est de cette nourriture céleste que l'âme chrétienne tire sa force, sa consolation et sa charité...., Mar.-Thér. dans NOURRITURE
Il écarte les erreurs et les profanes nouveautés qui allaient s'introduire dans sa province, Panég. t. II, p. 303 dans NOUVEAUTÉ
Le peuple, toujours avide de la nouveauté, voyait avec plaisir s'élever un parti qui semblait n'en vouloir qu'à l'autorité du sénat, ib. XII, 170 dans NOUVEAUTÉ
Ce coup du ciel qui vient de dissiper ce gros nuage, Mar.-Thér. dans NUAGE
Quelle fut la pénétration de M. le Tellier, quand il fallut percer les nuages de la dissimulation et de l'artifice ?, le Tellier. dans NUAGE
Des lumières successives dissipèrent une partie des nuages dont M. de Montausier [calviniste, puis converti] était environné, Duc de Mont. dans NUAGE
Il eût voulu pouvoir attaquer sans nuire, se défendre sans offenser, et réduire au droit et à la justice ceux à qui il était obligé par devoir de faire violence, Turenne. dans NUIRE
Ce commerce continuel de mensonges ingénieux pour se tromper, injurieux pour se nuire, officieux pour se corrompre, Duc de Mont. dans NUIRE
Les nuits, plus tristes encore que les jours, ôtent à M. de Montausier la douceur de la compagnie, et ne lui donnent pas celle du repos, Duc de Mont. dans NUIT
Madame la Dauphine, éloignée de toute curiosité et présomption, ne savait que deux choses : obéir et croire, Dauphine. dans OBÉIR
La puissance et l'autorité s'opposèrent à son dessein [de se faire religieuse].... mais.... combien de fois accusait-elle son obéissance quoique forcée ?, Aiguillon. dans OBÉISSANCE
L'obéissance qu'elle rendait au plus grand et au plus sage de tous les rois, Mme de Mont. dans OBÉISSANCE
Elle porte à l'Agneau sans tache immolé sur l'autel, des voeux sincères, des pensées pures, des affections spirituelles, l'oblation d'un coeur contrit et reconnaissant, et le sacrifice de ses passions détruites ou du moins humiliées, Dauphine. dans OBLATION
La condition des princesses les oblige à se prêter quelquefois au monde, Dauphine. dans OBLIGER
Quel homme est jamais moins entré dans les voies obliques des passions et des intérêts que celui que nous regrettons ?, Duc. de Mont. dans OBLIQUE
Son illustre maison, dont l'origine s'est perdue dans les obscurités du temps, lui fournissait, depuis sept cents ans, de grands exemples, M. de Montausier. dans OBSCURITÉ
Celle dont nous célébrons aujourd'hui les obsèques, Aiguillon. dans OBSÈQUES
Ce roi selon le coeur de Dieu, observateur de ses ordonnances, zélateur de sa sainte loi, Duc de Montausier. dans OBSERVATEUR, TRICE
Quelque gloire que M. de Lamoignon ait acquise en faisant observer la discipline, je n'en parlerais qu'en tremblant, s'il ne l'avait lui-même observée, Lamoignon. dans OBSERVER
Les soldats de M. de Turenne ne trouvent point d'obstacles qu'ils ne surmontent, Turenne. dans OBSTACLE
Commendon avait trop d'obstination et d'aigreur, Commendon, IV, 7 dans OBSTINATION
On voyait [à Paris] des troupes de mendiants, sans religion et sans discipline, demander avec plus d'obstination que d'humilité, Aiguillon. dans OBSTINATION
On le vit persuader des obstinés, adoucir des barbares, Panég. I, 309 dans OBSTINÉ, ÉE
Il fallait opposer à tant d'ennemis un homme qui sût, selon les occasions, profiter de ses avantages, Turenne. dans OCCASION
Ce n'est que par occasion que les rois ont des ennemis à vaincre ; c'est par institution qu'ils ont des sujets à gouverner, Lamoignon. dans OCCASION
Les premières occupations de Marie-Thérèse [arrivée à Paris] furent d'aller d'église en église reconnaître Dieu partout où il veut être adoré, Mar.-Thér. dans OCCUPATION
L'armée en deuil est occupée à lui rendre les derniers devoirs, Turenne. dans OCCUPÉ, ÉE
Pouvait-on briguer des charges pour elle, quand on était assez occupé à lui conserver la vie ?, Duch. de Mont. dans OCCUPÉ, ÉE
Dans ces jours de trouble et de deuil, où l'on se sent comme frappé du spectacle sensible d'une mort récente et inopinée, on se renferme tout en soi-même, et l'on s'occupe de sa douleur, Lamoignon. dans OCCUPER
Ainsi se termina sur la fin du mois de juillet ce concile [de Constantinople] que l'Orient reconnut comme oecuménique, et que le pape saint Grégoire mit depuis au nombre des quatre qu'il révérait comme les quatre Évangiles, Hist. de Théodose, II, 63 dans OECUMÉNIQUE
Je vois des enfants égarés revenir en foule au sein de leur mère [lors de la révocation de l'édit de Nantes], la justice et la vérité détruire les oeuvres de ténèbres et de mensonge, le Tellier. dans OEUVRE
Dirai-je qu'il se renferma en lui-même, et ne montra de ses bonnes oeuvres qu'autant qu'il en fallait pour édifier les peuples ?, Lamoignon. dans OEUVRE
Qui est-ce qui veut se priver de tant de choses superflues qui offensent la tempérance ou la modestie chrétienne ?, Panég. II, p. 225 dans OFFENSER
On vit tomber de leur propre poids ces mains fatales à l'erreur [scellant la révocation de l'édit de Nantes] qui ne devaient plus servir à aucun office humain, le Tellier. dans OFFICE
N'est-ce pas la foi qui conduisit madame la Dauphine dans tous les offices de la vie chrétienne ?, Dauphine. dans OFFICE
Vous le savez, pieuse confidente de ses aumônes secrètes [Mme de Miramion], qui lui rendez aujourd'hui les offices publics d'une sainte amitié...., Lamoignon. dans OFFICE
La probité dans les offices de la vie civile, I, 273 dans OFFICE
Nous l'avons vu, frappé de ces murmures importuns qui interrompent les oraisons des fidèles et troublent dans la maison de Dieu le vénérable silence des saints mystères, se lever avec indignation, et, faisant l'office des anciens diacres de l'Église, ordonner qu'on fléchît les genoux, Duc de Mont. dans OFFICE
Les a-t-il jamais amusés [ses amis] par des caresses, quand ils ont attendu de lui des offices effectifs ?, Duc de Mont. dans OFFICE
Un fils osa rendre ce triste office à son père [l'avertir de sa mort prochaine], le Tellier. dans OFFICE
Contraint de racheter sa liberté, après une longue prison, durant les guerres d'Allemagne, il employa et son argent et son crédit, pour ramener les officiers qu'abandonnaient à leur triste captivité l'indigence ou l'avarice de leurs familles, Duc de Mont. dans OFFICIER
Sévère et dur à lui-même, et partageant avec les moindres officiers ses biens par libéralité et leurs fatigues par constance, ib. dans OFFICIER
Une mère qu'une sincère piété, une tendresse respectueuse pour son époux, une bonté officieuse et libérale pour ses sujets.... avaient rendue vénérable et à l'Espagne où elle régnait, et à la France d'où elle était sortie, Marie-Thér. dans OFFICIEUX, EUSE
Autant d'hommages qu'on rendait à son rang ou à sa vertu, étaient autant d'offrandes qu'elle faisait intérieurement à Jésus-Christ crucifié, Marie-Thér. dans OFFRANDE
Lorsqu'il fallut aller à l'offrande, il [Théodose] se leva, s'avança vers l'autel, où il offrit ses dons comme il avait accoutumé, Hist. de Théodose, IV, 11 dans OFFRANDE
Il ne désire, à l'exemple de Salomon, qu'un état frugal et honnête entre la pauvreté et les richesses ; et, quelques offres qu'on lui fasse, il n'étend ses désirs qu'à proportion de ses besoins, Turenne. dans OFFRE
Mme la Dauphine demandait à Dieu sa grâce, et lui offrait un coeur contrit et humilié, Dauphine. dans OFFRIR
Il consacra ce qu'il retirait tous les ans du travail actuel du palais à la subsistance des pauvres.... il ne leur offrait pas les restes de sa vanité ou de sa fortune, mais les fruits de ses propres mains, Lamoignon. dans OFFRIR
Elle [la Dauphine] ne souffrait pas qu'on touchât aux oints du Seigneur, les honorant lors même qu'ils semblaient se rendre méprisables, couvrant leurs faiblesses par sa charité, Dauphine. dans OINT, OINTE
Ces âmes oisives qui n'apportent d'autre préparation à leurs charges que celle de les avoir désirées ; qui mettent leur gloire à les acquérir, non pas à les exercer...., le Tellier. dans OISIF, IVE
Combien de fois, déplorant l'aveuglement de tant de peuples qui vivent dans les ténèbres, à l'ombre de la mort...., Aiguill. dans OMBRE
Ombres et apparences du péché, madame la Dauphine vous poursuivait dans les plus secrets replis de son âme, Dauphine. dans OMBRE
M. de Montausier [même lorsqu'il se trompait] suivait du moins l'ombre de la vérité et de la justice, Duc de Mont. dans OMBRE
Je ne puis décrire toutes les grandes actions de M. de Turenne, et je voudrais n'en omettre aucune, Tur. dans OMETTRE
Sans rien omettre de ses dévotions, Marie-Thérèse avait toute la complaisance qu'une femme doit à son époux, Mar.-Thér. dans OMETTRE
On vit en M. le Tellier cette tristesse de pénitence qui opère le salut, le Tellier. dans OPÉRER
S'il disputait avec ardeur, ce n'est pas qu'il voulût assujettir le monde à ses opinions, Duc de Mont. dans OPINION
Elles [les personnes d'esprit] se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, Mme de Mont. dans OPINION
Cette généreuse fille se mit au-dessus des opinions vulgaires : parmi les erreurs et faux jugements du monde, elle s'appliqua à découvrir ce point de vérité qui fait regarder la vanité des choses humaines, ib. dans OPINION
L'opinion est une connaissance douteuse qui n'est pas sans apparence et sans fondement, mais qui n'a point de certitude, t. II, p. 155 dans OPINION
Il fallait opposer à tant d'ennemis un homme d'un courage ferme et assuré, d'une capacité étendue..., Turenne. dans OPPOSER
La puissance et l'autorité s'opposèrent à son dessein [de se faire religieuse], Mme d'Aiguillon. dans OPPOSER
M. de Turenne s'oppose à la jonction de tant de secours ramassés, Turenne. dans OPPOSER
Mme d'Aiguillon savait-elle une famille opprimée, elle animait la justice contre l'oppression, Aiguillon. dans OPPRESSION
Admirez, femmes riches, et tremblez, dit le prophète, vous qui par des dépenses folles et excessives contraignez vos maris à chercher dans l'oppression des pauvres de quoi fournir à vos vanités et à votre luxe, Mar.-Thér. dans OPPRESSION
Je ne veux que vous faire souvenir de la cause célèbre de ces étrangers.... ceux qui devaient les secourir aidaient eux-mêmes à les opprimer, Lamoignon. dans OPPRIMER
Il parle et chacun écoute ses oracles, Tur. dans ORACLE
Cet homme admirable [l'abbé Jean], qui était comme l'oracle de son siècle, Hist. de Théod. III, 79 dans ORACLE
Il apaisa l'orage dont le royaume était agité, Tur. dans ORAGE
Si le roi marchait au milieu des hivers, l'oraison de la reine pénétrait les nues pour lui préparer les saisons, Mar.-Thér. dans ORAISON
Frappé de ces murmures importuns qui interrompent les oraisons des fidèles [durant le service divin], Duc de Mont. dans ORAISON
Ce zèle de la foi y eut toujours la meilleure part [dans la charité de Mme d'Aiguillon], et la conversion des coeurs fut le motif et le fruit ordinaire de ses aumônes, Aiguillon. dans ORDINAIRE
Il est assez ordinaire aux personnes à qui le ciel a donné de l'esprit, d'abuser des grâces qu'elles ont reçues, Mme de Mont. dans ORDINAIRE
Ces dévotions extérieures qui sont ordinaires à sa nation [espagnole], et qui ne s'établissent que trop dans la nôtre, Mar.-Thér. dans ORDINAIRE
N'attendez pas que je loue M. de Turenne comme on loue tous les hommes ordinaires, Turenne. dans ORDINAIRE
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe ordinairement, celle de Marie-Thérèse se recueillait en elle-même, Mar.-Thér. dans ORDINAIREMENT
M. de Lamoignon disait ordinairement qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant, Lamoignon. dans ORDINAIREMENT
Attaques hardies, retraites honorables, campements bien ordonnés, Turenne. dans ORDONNÉ, ÉE
On l'avait ordonné fort jeune, sans avoir égard aux règles de l'âge, Hist. de Théodose, II, 9 dans ORDONNER
M. de Montausier avait appris dans la loi de Dieu ce qu'elle défend et ce qu'elle ordonne, Duc de Mont. dans ORDONNER
Cette impatience téméraire de la plupart des jeunes gens... qui se dispensent de l'ordre du temps et de la raison, pour monter précipitamment aux premiers tribunaux, le Tellier. dans ORDRE
Plein des maximes d'honneur et de probité dont il savait toutes les lois, il retenait la noblesse dans l'ordre, Duc de Mont. dans ORDRE
Qu'est-ce que l'esprit dont les hommes paraissent si vains ?... une heureuse conformation d'organes qui s'usent, Mme de Mont. dans ORGANE
La parole est devenue l'organe de la dissimulation, Duc de Mont. dans ORGANE
Cet homme qui défendait les villes de Juda, qui domptait l'orgueil des enfants d'Ammon et d'Esaü, Turenne. dans ORGUEIL
Il n'y a rien de si aimable que l'enfance des princes destinés à l'empire.... ce sont des soleils dans leur orient qui réjouissent les yeux et qui ne les éblouissent pas encore, Mme de Mont. dans ORIENT
Dans tout le cours de sa vie et de ses actions, elle a exprimé ce parfait original [de la femme forte] par sa générosité naturelle, par le bon usage des biens et de la faveur...., Mme de Mont. dans ORIGINAL, ALE
Combien de siècles faut-il percer pour découvrir l'origine de la maison de Bavière !, Dauphine. dans ORIGINE
On l'appelle à la cour d'une grande reine [Marie de Médicis] pour en être un des principaux ornements, Mme d'Aiguillon. dans ORNEMENT
Ce fut là [à l'hôtel de Rambouillet] que, tout enfant qu'elle était, elle se fit admirer de ceux qui étaient eux-mêmes l'ornement et l'admiration de leur siècle, Mme de Mont. dans ORNEMENT
Oserais-je, dans celui-ci [discours] où la franchise et la candeur font le sujet de nos éloges, employer la fiction et le mensonge ? Ce tombeau s'ouvrirait, ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : Pourquoi viens-tu mentir pour moi, qui ne mentis jamais pour personne ?, Duc de Mont. dans OSSEMENTS
Ses enfants, que le ciel lui donna pour accomplir ses désirs, et lui ôta pour éprouver sa résignation, Mar.-Thér. dans ÔTER
Cette langueur ennemie qui lui ôtait incessamment quelque partie d'elle-même, et qui lui portait tous les jours quelque trait mortel dans le sein, Mme de Mont. dans ÔTER
Sa maxime était qu'il est inhumain de s'en prendre aux gens à qui la crainte et le respect ôtent la liberté de se défendre, Dauphine. dans ÔTER
La crainte ou le déplaisir ne l'ont jamais empêchée, Mme de Mont. dans OU
Pressé de tendresse et de compassion pour ses ouailles, Panég. II, 333 dans OUAILLE
Rendait-il compte d'une bataille, il n'oubliait rien, sinon que c'était lui qui l'avait gagnée, Turenne. dans OUBLIER
On avait oublié pour ces étrangers jusqu'à cette politesse singulière qui distingue notre nation, Lamoignon. dans OUBLIER
La bravoure l'a emporté sur la prudence, et l'on s'est oublié que l'on était capitaine pour faire le métier de soldat, Réflex. sur les diff. caract. des hommes, 1 dans OUBLIER
M. de Montausier ne voulut apprendre d'autre langage que celui de l'Évangile : oui, oui, non, non, duc de Mont. dans OUI
On vit souffrir Mme d'Aiguillon, mais on ne l'ouït pas se plaindre, Mme d'Aiguillon. dans OUÏR
Il reçut plusieurs blessures, et mourut généreusement pour sa patrie et pour un prince qui l'avait outragé, Hist. de Théodose, I, 69 dans OUTRAGER
L'empereur se mit en colère, et, le chargeant de la perte du dernier combat, lui reprocha outrageusement son peu de conduite ou son peu de coeur, Hist. de Théod. I, 61 dans OUTRAGEUSEMENT
Outre que la philosophie nous apprend que l'esprit et la sagesse sont de tout sexe, l'expérience nous apprend que Dieu suscite de temps en temps des femmes fortes...., Mme de Mont. dans OUTRE
Combien de projets a-t-il faits ? combien d'ouvertures a-t-il données ?, Lam. dans OUVERTURE
Pour trouver des expédients et des ouvertures dans les affaires, le Tellier dans OUVERTURE
Dès qu'on vous offre de loin la moindre petite ouverture pour faire du bien, vous saisissez la chose avec un acharnement qui n'a point d'exemple, lett. à la duch. de Choiseul, 20 août 1770 dans OUVERTURE
Il [Théodose] allait voir les ouvrages publics ; il rendait des visites à des particuliers et marchait sans garde et sans faste, Hist. de Théodose, III, 109 dans OUVRAGE
Personne ne connut mieux l'excellence des ouvrages et ne sut mieux les estimer que M. de Montausier, duc de Mont. dans OUVRAGE
Si je n'observe pas dans ce discours tout l'ordre et toutes les règles de l'art, pensez.... que c'est ici une effusion de mon coeur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, ib. dans OUVRAGE
Vous dirai-je qu'elle pénétrait dès son enfance les défauts les plus cachés des ouvrages d'esprit, et qu'elle en discernait les traits les plus délicats ?, Mme de Mont. dans OUVRAGE
Combien de fois, jetant les yeux sur les vastes campagnes des Indiens et des sauvages, et croyant y voir une moisson jaunissante qui n'attendait que la main des ouvriers..., Aiguillon. dans OUVRIER, IÈRE
Des lumières imperceptibles et successives dissipèrent une partie de ces nuages dont il était environné [le protestantisme] ; il demanda et il reçut, il frappa et on lui ouvrit, le Tellier. dans OUVRIR
Il [Théodose] venait le conjurer de rompre ses liens, et de lui ouvrir la porte du salut, au nom de Jésus-Christ, qui a ouvert celle de sa miséricorde aux pécheurs qui se repentent sincèrement, Hist. de Théodose, IV, 10 dans OUVRIR
Il ranima les citoyens par sa présence [dans une peste].... et, par une exacte police qui coupait les communications mortelles pour en ouvrir de salutaires, il sauva ce peuple qui avait perdu toute espérance de santé, Duc de Mont. dans OUVRIR
Qui peut s'assurer.... de pénétrer jusqu'à ces cabinets presque inaccessibles [du ministre] dont les portes fatales ne s'ouvrent souvent qu'aux plus importuns ou aux plus heureux ?, Aiguillon. dans OUVRIR
Perdit-il une occasion de pacifier les différends ?, le Tellier. dans PACIFIER
Je vis ce visage que la crainte de la mort ne fit point pâlir, duc de Mont. dans PÂLIR
Saint Paulin, s'étant retiré à Nole, fit en l'honneur de ce prince [Théodose] une éloquente et docte apologie, que saint Jérôme appelle un excellent panégyrique, dont on ne saurait assez regretter la perte, Hist. de Théodose, IV, 70 dans PANÉGYRIQUE
L'un était brave par vertu, l'autre l'était par férocité, Hist. de Théodose, I, 10 dans PAR
M. de Montausier n'a-t-il pas eu, dans la licence de la guerre, une scrupuleuse retenue dans un temps où l'on pardonnait un peu d'avarice, pour entretenir le courage et la bonne humeur des gens de guerre !, Duc de Mont. dans PARDONNER
Il méprisa ces âmes oisives qui n'apportent d'autre préparation à leurs charges que celles de les avoir désirées.... et qui n'achètent ces titres vains d'occupation et de dignité que pour satisfaire leur orgueil et pour honorer leur paresse, le Tellier. dans PARESSE
La connaissance des affaires, l'application à ses devoirs.... le firent connaître au public, et produisirent cette première fleur de réputation qui répand son odeur, plus agréable que les parfums, sur tout le reste d'une belle vie, le Tellier. dans PARFUM
Rappelez en votre mémoire ces premiers âges de la monarchie.... comme les procès étaient rares, et qu'il ne fallait pour les juger que les principes communs d'une équité naturelle, les souverains tenaient eux-mêmes leur parlement, Lamoign. dans PARLEMENT
De quoi vous parle-t-il dans sa lettre ? Comme parle l'apôtre, Serm. I, 233 dans PARLER
On fuit la paroisse, les services sont trop longs, Serm. II, 226 dans PAROISSE
Si la faute d'un domestique avait arraché de sa bouche une parole plutôt sévère que fâcheuse, Dauphine. dans PAROLE
Un magistrat qui porte la parole de la justice devant le roi, Lamoignon. dans PAROLE
Il n'eut point de part avec les hypocrites, Lamoignon. dans PART
Il partagea l'empire à ces deux princes, donnant l'Orient à Arcadius, et l'Occident à Honorius, Théod. IV, 74 dans PARTAGER
M. de Montausier se régla sur une prudente équité, partageant, avec ses moindres officiers, ses biens par libéralité, et leurs fatigues par constance, Duc de Mont. dans PARTAGER
Le monde.... où.... si l'on ne refuse son coeur à Dieu, au moins on le partage entre lui et les créatures, Mme de Mont. dans PARTAGER
Attachée auprès de son lit, où elle sacrifiait toute sa joie, prosternée aux pieds des autels, où elle offrait à Dieu toutes ses peines, elle se partageait entre ses soins et ses prières, Mme de Montaus. dans PARTAGER
Saint Louis ne mit point en parti les biens et la fortune des pauvres ; il ne crut pas que, pour avoir des sujets obéissants, il fallût les rendre misérables, Panég. St Louis. dans PARTI
Théodose leur offrit des partis très honorables dans ses armées, Hist. de Théodose, II, 39 dans PARTI
Il y en eut près de vingt mille qui prirent parti en divers lieux parmi ses troupes, Hist. de Théod. II, 73 dans PARTI
Il est nécessaire de donner tout ensemble à un Dauphin les vertus d'un roi et celles d'un particulier, Duc de Mont. dans PARTICULIER, ÈRE
Partout où se pouvait étendre le pouvoir de M. de Montausier, l'oppression et l'injustice n'étaient pas libres, Duc de Mont. dans PARTOUT
Ces artifices que les ambitieux appellent le secret de parvenir, Duc de Mont. dans PARVENIR
Des contestations et des disputes qu'il avait eues [sur la religion], il était sorti je ne sais quelles clartés passagères...., Duc de Mont. dans PASSAGER, ÈRE
Il [Valentinien] envoya ordre à Équitius, qui commandait dans l'Illyrie, de passer jusque dans le pays des Quades, Hist. de Théodose, I, 23 dans PASSER
Quand les personnes consacrées à Dieu ont une fois passé par-dessus les règles de leur profession, le retour est presque impossible, Panég. II, 307 dans PASSER
Toutes les calamités publiques passaient dans son esprit pour des vengeances du ciel irrité, Hist. de Théodose, III, 29 dans PASSER
On lui dit mille fois qu'il fallait, pour réussir à la cour, savoir selon les temps ou déguiser ses passions, ou flatter celles des autres, Duc de Mont. dans PASSION
Leur condition [des princesses] les oblige à se prêter quelquefois au monde.... pour calmer et suspendre par d'honnêtes et nécessaires divertissements les passions secrètes qui le dévorent, Dauphine. dans PASSION
Une avidité de savoir, une assiduité et, si j'ose le dire, une intempérance de lecture ont été les passions de sa jeunesse, Duc de Mont. dans PASSION
Une si heureuse naissance la rendit la passion de tout ce qu'il y avait de vertueux, Mme de Mont. dans PASSION
On doit tenir pour suspect un historien visiblement passionné, Hist. de Théodose, II, 29 dans PASSIONNÉ, ÉE
La régularité de Mme la Dauphine dans les observances de l'Église, dont elle ne se dispensa jamais qu'après avoir examiné ses besoins et rendu à ses pasteurs les déférences nécessaires, Dauphine. dans PASTEUR
À qui M. le Tellier refusa-t-il jamais le temps et la patience de l'écouter ?, le Tellier. dans PATIENCE
Cette vertueuse mère plia son fils avec douceur au joug de l'autorité maternelle, l'accoutumant insensiblement à une vie simple et patiente, Duc de Mont. dans PATIENT, ENTE
Quelles peines n'eut-on pas à persuader à M. le Tellier d'étendre un peu en faveur de sa dignité les limites de son patrimoine !, le Tellier. dans PATRIMOINE
Que ne puis-je révéler les secrets de la charité de M. de Montausier ? vous verriez ici l'éducation d'une fille à qui la pauvreté pouvait donner de mauvais conseils...., Duc de Mont. dans PAUVRETÉ
Il disait quelquefois que les ambitieux que l'on loue tant étaient des glorieux qui font des bassesses, ou des mercenaires qui veulent être payés, Duc de Montaus. dans PAYÉ, ÉE
Par une suite funeste mais naturelle, les péchés même des grands deviennent les modes des peuples, Marie-Thér. dans PÉCHÉ
Il allait porter son encens avec peine sur les autels de la fortune, Duc de Mont. dans PEINE
Cette mort qu'il a regardée comme le terme de son pèlerinage, le Tellier dans PÈLERINAGE
Leur manière de combattre par pelotons, et de se rallier un moment après leur déroute, Hist. de Théodose, I, 48 dans PELOTON
Même élévation de génie et de courage [chez le duc et la duchesse de Montausier], même penchant à la vertu, Duc de Mont. dans PENCHANT
Dès qu'il fut entré, Maxime, se levant de son trône, se pencha vers lui pour lui donner le baiser, Hist. de Théod. III, 72 dans PENCHER
Ô Dieu de vérité, vous n'avez pas fait cet esprit pour le mensonge [l'hérésie] ; laissez couler sur lui du sein de votre gloire un de ces rayons pénétrants de votre grâce lumineuse..., Duc de Mont. dans PÉNÉTRANT, ANTE
Elle pénétrait les défauts les plus cachés des ouvrages d'esprit, Mme de Montausier. dans PÉNÉTRER
Lorsqu'il faut souffrir une longue et pénible langueur, Dauphine. dans PÉNIBLE
Je sais que la pénitence de ceux qui se laissent surprendre à la mort doit être suspecte, Mme de Mont. dans PÉNITENCE
Les péchés devinrent si fréquents, et les évêques se trouvèrent chargés de tant de soins, qu'il fallut établir dans chaque église un prêtre pénitencier, Hist. de Théodose, IV, 15 dans PÉNITENCIER
Les saints canons ordonnaient autrefois aux pénitents d'être plusieurs années dans un état d'expiation, avant que d'être admis à la participation des sacrés mystères, Mme de Mont. dans PÉNITENT, ENTE
On lui dit qu'il y avait un art innocent de séparer les pensées d'avec les paroles, Duc de Mont. dans PENSÉE
Il allait porter son encens avec peine sur les autels de la fortune, et revenait chargé du poids de ses pensées, Duc de Mont. dans PENSÉE
Elle n'a pas souffert de ces cruelles pointes de douleur qui percent le corps, qui déchirent l'âme...., Mme de Mont. dans PERCER
Combien de fois, perçant jusqu'au fond de vos consciences...., I, 159 dans PERCER
On le négligea comme un serviteur qu'on ne pouvait perdre, Duc de Mont. dans PERDRE
L'empereur [Théodose], ayant appris ce désordre, en fut tellement irrité, qu'il résolut de perdre cette ville [Thessalonique], et condamna à la mort une partie de ses habitants, Hist. de Théodose, IV, 2 dans PERDRE
Un homme d'une vertu antique et nouvelle, qui a su joindre la politesse du temps à la bonne foi de nos pères, Duc de Montaus. dans PÈRE
Les saints Pères nous enseignent qu'il y a dans le siècle des séductions imperceptibles, et qu'il faut moins de force à y renoncer, qu'à s'y maintenir avec la sagesse et la modération que Dieu demande, Dauphine. dans PÈRE
La fin de l'histoire est de perfectionner la vie civile, Vie de Commendon, Préface dans PERFECTIONNER
Chez lui, les races se perpétuaient, les pères laissaient comme en héritage à leurs enfants la protection d'un si bon maître, Duc de Mont. dans PERPÉTUER
Comme sa foi ne fut pas feinte, sa persévérance ne lui fut pas ennuyeuse, Marie-Thér. dans PERSÉVÉRANCE
Telle fut, durant le temps qu'elle vécut, la foi persévérante de la reine, Marie-Thér. dans PERSÉVÉRANT, ANTE
Des prières attentives et persévérantes...., Dauphine. dans PERSÉVÉRANT, ANTE
Vous l'avez dit, ô mon Dieu : qui persévérera jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé, Marie-Thér. dans PERSÉVÉRER
Il ne fit qu'un seul personnage dans sa vie, c'est le personnage d'un saint, Panég. II, 502 dans PERSONNAGE
La religion se persuade et ne se commande point, Hist. de Théodose, II, 22 dans PERSUADER
Attaché à ses sentiments par persuasion, et non par caprice, M. de Montausier. dans PERSUASION
Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite.... mais l'esprit du monde en a perverti le véritable usage, Mme de Montausier. dans PERVERTIR
Sa croix a été plus incommode que pesante, Mme de Mont. dans PESANT, ANTE
Il pesait les esprits, et donnait à chacun le rang qu'il méritait, Duc de Montausier. dans PESER
Plusieurs n'étant ni excités à leur salut ni instruits de leur devoir, frappés de la maladie et du péché, renfermaient dans leur sein deux pestes ensemble et mouraient d'une double mort, Panég. II, 331 dans PESTE
Le peu du juste vaut mieux que l'abondance du pécheur, Serm. I, 213 dans PEU
Aussi peu capable de commettre une injustice que de la souffrir, Duc de Mont. dans PEU
Ces pieux devoirs que l'on rend à sa mémoire, ces prières, ces expiations, ce sacrifice...., Mme de Mont. dans PIEUX, EUSE
Elle mit une haie d'épines autour de ses oreilles, pour arrêter et pour piquer les médisants, Dauphine. dans PIQUER
Je voudrais pouvoir me dispenser de vous représenter un si pitoyable spectacle, Panég. II, 363 dans PITOYABLE
Suis-je destiné à rouvrir toutes les plaies de votre famille ?, Duc de Montausier. dans PLAIE
Que si la faute d'un domestique.... avait comme arraché d'une bouche si sage et si circonspecte une parole plutôt sévère que fâcheuse, quel soin ne prenait-elle pas d'adoucir et de guérir la plaie qu'elle avait faite ?, Dauphine. dans PLAIE
Ceux qui admiraient sa fermeté [de Mme de Montausier malade] perdirent la leur ; ceux qui la plaignaient paraissaient presque les seuls à plaindre, Mme de Mont. dans PLAINDRE
Fidèle dans leurs disgrâces [de ses amis], il osa les louer et les servir en des temps où les autres n'osaient presque pas les plaindre, Duc de Mont. dans PLAINDRE
Si votre main gauche plaint ce que donne votre main droite, III, 468 dans PLAINDRE
Ce roi, qui se plaisait dans la vérité, Duc de Montausier. dans PLAIRE
Il est vrai que le ciel a rempli ses désirs et qu'il a eu, pour ainsi dire, la destinée des patriarches, cette plénitude de jours qui consomme la prudence de l'homme juste, le Tellier. dans PLÉNITUDE
Elle le plia avec douceur sous le joug de l'autorité maternelle, Duc de Mont. dans PLIER
A-t-il plié [Montausier] sous la grandeur, lorsqu'elle s'est trouvée injuste ?, duc de Montaus. dans PLIER
Ils ne rompront pas les lois, mais ils les ploieront à leurs intérêts, Panég. II, 33 dans PLOYER
Avec quelle soumission elle ploya sa volonté !, Aiguillon. dans PLOYER
Enfant d'Adam, mortel, et, qui plus est, ennemi de Dieu, I, p. 64 dans PLUS
Que demanda-t-elle à Dieu ? - Sa grâce, rien plus, Dauph. dans PLUS
Il racontait avec plaisir les services que son aïeul avait rendus à Henri IV, et plus encore les conseils sages et libres qu'il lui donnait, Duc de Mont. dans PLUS
L'époux et l'épouse ne sont plus qu'une même cendre, Duc. de Mont. dans PLUS
C'est ici une effusion de mon coeur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, Duc de Mont. dans PLUTÔT
Malgré le poids des années et des affaires, le Tellier. dans POIDS
Je passe à des actions plus éclatantes, et je commence à sentir le poids de mon sujet, le Tellier. dans POIDS
Il demandait pour les pauvres en un lieu où l'on se fait un point d'habileté de ne demander que pour soi, Lamoig. dans POINT
Il est vrai qu'elle n'a pas souffert de ces cruelles pointes de douleur qui percent le corps, qui déchirent l'âme, et qui épuisent en un moment toute la constance d'un malade, Duch. de Montaus. dans POINTE
L'orgueil, qui est presque inséparable de la faveur, est un poison pénétrant et subtil qui se glisse insensiblement dans l'âme des grands, Mme de Montausier. dans POISON
C'est là que, chargé de la protection des lois et des polices humaines.... il réprimait la licence des uns, relevait la faiblesse des autres...., le Tellier. dans POLICE
Et par une exacte police il sauva ce peuple, Duc de Mont. dans POLICE
Je viens vous faire admirer un homme qui a su joindre la politesse du temps à la bonne foi de nos pères, Duc de Mont. dans POLITESSE
Quelles peines n'eut-on pas à lui persuader d'étendre un peu, en faveur de sa dignité, les limites de son patrimoine, et d'ajouter quelques politesses de l'art aux agréments rustiques de la nature ?, le Tellier dans POLITESSE
Ce nom, capable d'imprimer du respect dans les esprits où il reste encore quelque politesse, Duc de Mont. dans POLITESSE
Le sage revient aisément à soi ; et il y a dans la politique comme dans la religion une espèce de pénitence plus glorieuse que l'innocence même, qui répare avantageusement un peu de fragilité par des vertus extraordinaires et par une ferveur continuelle, Turen. dans POLITIQUE
Il savait que la judicature est une espèce de sacerdoce, où il n'est pas permis de s'engager sans l'ordre du ciel, et que Jésus-Christ n'a pas moins été fait juge que pontife par son père, Lamoignon. dans PONTIFE
Les parents qu'on avait gagnés se plaignirent, qu'étant demeurée maîtresse de ses biens avant l'âge porté par les lois, elle [Olympias] les dissipait en présents et en aumônes indiscrètes, Hist. de Théod. III, 87 dans PORTÉ, ÉE
Qui est-ce qui a jamais porté plus de voeux et plus de prières au pied du trône ?, Duc de Mont. dans PORTER
Portant encore sur leurs corps les glorieuses marques des tourments qu'ils avaient soufferts, Hist. de Théod. I, 82 dans PORTER
Il leur distribuait [aux pauvres] par la miséricorde ce qu'il avait acquis par la justice ; cette portion de son bien lui était sacrée ; il y mettait son coeur comme son trésor, Lamoignon. dans PORTION
Il [Constantin] y bâtit [à Constantinople] un cirque, un amphithéâtre, des places, des portiques et d'autres édifices publics, Hist. de Théod. II, 37 dans PORTIQUE
Si sa vie [de Turenne] avait moins d'éclat, je m'arrêterais sur la grandeur et la noblesse de sa maison ; et, si son portrait était moins beau, je produirais ici ceux de ses ancêtres, Turenne. dans PORTRAIT
Dans leurs tribulations ils possédaient leurs âmes en paix et en patience, Panég. I, 371 dans POSSÉDER
Que ses pères avaient toujours été fidèles serviteurs des rois leurs maîtres, mais qu'ils n'avaient jamais été leurs flatteurs ; que cette honnête liberté dont il faisait profession était un droit acquis et une possession de famille, Duc de Mont. dans POSSESSION
Vous nous diriez sans doute que la charité ne peut être bien employée que pour ceux qui la pratiquent envers les autres, Serm. I, 232 dans POUR
Pourquoi viens-tu mentir pour moi, qui ne mentis jamais pour personne ?, Duc de Mont. dans POURQUOI
Contraint de défendre les droits de sa succession contre des prétentions illégitimes, il se fit de l'ennuyeuse poursuite de son affaire un étude louable de sa vocation, le Tellier. dans POURSUITE
Il [Valentinien] voulut pourvoir à son salut en se faisant baptiser, et à son repos en disgraciant Arbogaste, Hist. de Théodose, IV, 30 dans POURVOIR
Ce vaillant homme, poussant enfin, avec un courage invincible, les ennemis qu'il avait réduits à une fuite honteuse, Turenne. dans POUSSER
Dans la poussière même des écoles, il trouva le moyen de satisfaire son zèle en produisant des enfants à Jésus-Christ, Panég. II, 200 dans POUSSIÈRE
Si la réputation et la vertu pouvaient dispenser de la loi commune, l'illustre Julie vivrait encore, Mme de Mont. dans POUVOIR
Plus le prince [fils de Louis XIV] qu'il gouvernait avait de bonté et de docilité naturelle, plus il éloignait tout ce qui pouvait le corrompre, Duc de Mont. dans POUVOIR
On pouvait le prévenir, mais on ne pouvait le corrompre, Duc de Mont. dans POUVOIR
Partout où se pouvait étendre son pouvoir, l'oppression et l'injustice n'étaient pas libres, Duc de Mont. dans POUVOIR
Il reconnut dans l'Église de Jésus-Christ une puissance de décision qui nous fait croire ce qu'elle croit, pratiquer ce qu'elle ordonne, Duc de Mont. dans PRATIQUER
Ses exemples n'affaiblissaient pas ses préceptes, Duc de Mont. dans PRÉCEPTE
Avec tant de perfections acquises et inspirées, il va prêcher des peuples grossiers et rustiques, Panég. II, 347 dans PRÊCHER
Cette impatience téméraire de la plupart des jeunes gens qui se dispensent de l'ordre du temps et de la raison, pour monter précipitamment aux premiers tribunaux du royaume, Lamoignon. dans PRÉCIPITAMMENT
Vous avez vu comment une âme prédestinée use de la grandeur et de la puissance : apprenez comment elle use des richesses, Duch. d'Aiguil. dans PRÉDESTINÉ, ÉE
Même candeur dans leur procédé [Montausier et sa femme future].... même penchant à la vertu au préjudice de la fortune, Duc de Mont. dans PRÉJUDICE
L'inutilité de la vie de quelques-uns [des prêtres] ne doit pas être un préjugé contre la régularité et l'utilité de la conduite des autres, Serm. II, 330 dans PRÉJUGÉ
Surmontant le monde par sa foi et la nature par la grâce, il alla, sous la conduite d'un grand prélat [Faure, évêque d'Amiens], aux pieds des autels assujétir sa raison à l'autorité de l'Église [de calviniste se faire catholique], Duc de Mont. dans PRÉLAT
Je ne viens pas vous le faire voir conduisant le légat de Sa Sainteté, montrant des vertus de l'ancienne Rome aux prélats de la nouvelle...., Duc de Mont. dans PRÉLAT
Le premier qui se rencontrait était le premier immolé, Hist de Théod. IV, 4 dans PREMIER, IÈRE
Déjà prenait l'essor, pour se sauver dans les montagnes, cet aigle dont le vol hardi avait d'abord effrayé nos provinces, Tur. dans PRENDRE
Je ne prends que les vertus extraordinaires, et je choisis les fleurs que je jette sur son tombeau, Duch. d'Aiguil. dans PRENDRE
Promote, un des lieutenants généraux de l'empereur, prit à gauche avec une partie de la cavalerie, Hist. de Théodose, II, 4 dans PRENDRE
L'empereur, avec le reste, côtoyant la colline à droite, s'approcha des ennemis pour les prendre en flanc, Hist. de Théodose, II, 4 dans PRENDRE
Pour guérir leur opiniâtreté [de ses domestiques dans le protestantisme], il déplorait en leur présence la sienne propre, Duc de Mont. dans PRÉSENCE
Il ordonnait qu'on se tût devant la majesté présente [de Dieu, dans une église], Duc de Mont. dans PRÉSENT, ENTE
Il ne fallait pas gagner par des présents, ou fléchir par des prières des huissiers intéressés ou inexorables, Lamoignon. dans PRÉSENT
Il faut lui inspirer [au jeune Dauphin] de la hardiesse sans présomption, lui faire sentir ce qu'il doit être, et lui faire connaître ce qu'il est, Duc de Mont. dans PRÉSOMPTION
Il osa les louer et les servir [ses amis disgraciés] dans un temps où les autres n'osaient presque pas les plaindre, Duc de Mont. dans PRESQUE
Jamais prince ne fut plus docile et plus prêt à se corriger de ses défauts, Hist. de Théodose, IV, 34 dans PRÊT, ÊTE
Un guerrier est invincible quand il combat avec foi, et quand il prête des mains pures au dieu des batailles qui le conduit, Turenne. dans PRÊTER
Dieu, dont la providence destine les juges pour gouverner son peuple, comme elle destine les prêtres pour le sanctifier, Lamoignon. dans PRÊTRE
Que diront ceux qui ne regardent la prêtrise que comme un passage aux dignités ecclésiastiques...., Panégyr. Franç. de Paule. dans PRÊTRISE
Dieu le prévint de ses bénédictions spirituelles, Lam. dans PRÉVENIR
Quels furent ses sentiments pour ses amis ? ici se réveille ma reconnaissance, et l'image d'un bonheur dont je jouissais me fait souvenir que je l'ai perdu ; sa bonté prévint pour cette fois son jugement, Duc de Mont. dans PRÉVENIR
Quelque ascendant qu'on eût sur lui, on pouvait le prévenir, mais on ne pouvait le corrompre, Duc de Mont. dans PRÉVENIR
Elle [la mère de Montausier] employa ses premiers soins à lui apprendre les principes d'une fausse religion [le protestantisme], Duc de Mont. dans PRINCIPE
Contraint de racheter sa liberté après une longue prison, durant les guerres d'Allemagne, Duc de Mont. dans PRISON
On procéda contre les Macédoniens qui niaient la divinité du Saint-Esprit, Hist. de Théodose, II, 46 dans PROCÉDER
Chacun juge de son prochain avec liberté, Duchesse de Mont. dans PROCHAIN, AINE
Elle devint avare pour elle-même, afin d'être prodigue pour Jésus-Christ, Duchesse d'Aiguillon. dans PRODIGUE
Il prodigua son sang pour assurer au roi cette province, Duc de Montaus. dans PRODIGUER
Le ciel versa dans son esprit et dans son coeur ces principes d'honneur et d'équité, qui font qu'on produit, sans rougir, ses sentiments et ses pensées, Duc de Mont. dans PRODUIRE
L'empire jouissait d'une paix profonde depuis la défaite de Maxime, Hist. de Théod. IV, 1 dans PROFOND, ONDE
Théodose était d'un tempérament prompt et ardent, et se laissait aisément emporter à la colère contre ceux qui l'avaient offensé, Hist. de Théodose, IV, 3 dans PROMPT, OMPTE
Il n'étend ses désirs qu'à proportion de ses besoins, Tur. dans PROPORTION
Pourvu qu'on ait un reste de pudeur et de retenue et qu'on n'aille pas aux derniers excès de l'indécence, on croit être dans la propreté et dans les règles de la modestie, Panég. II, 400 dans PROPRETÉ
On vit cet homme qui, pour conserver sa propreté et sa bonne grâce, avait souffert les incisions les plus sensibles, ib. II, 185 dans PROPRETÉ
Certaines propretés affectées, sans autre dessein que celui de satisfaire son amour-propre, Panégyr. Ste Thér. dans PROPRETÉ
Théodose, voyant multiplier le nombre de ses enfants, et jouissant de la sincère amitié des peuples, reconnaissait que la piété était la véritable source du repos des États et de la prospérité des familles, Hist. de Théodose, III, 36 dans PROSPÉRITÉ
Était-elle éloignée de la cour, on eût dit qu'elle était née pour les provinces ; sortait-elle des provinces, on voyait bien qu'elle était faite pour la cour, Duch. de Montausier dans PROVINCE
Trop heureux, si, par sa douleur et par sa confusion publique, elle peut obtenir la grâce qu'elle lui demande !, I, 213 dans PUBLIC, IQUE
Dans ces refuges où la pudicité est à couvert des tentations du désespoir et de l'indigence, Panég. II, p. 321 dans PUDICITÉ
Qu'il est vrai que l'Écriture enseigne que la prière d'un homme de bien est puissante sur les miséricorde de Dieu, Panég. II, p. 130 dans PUISSANT, ANTE
Le crédit de la vérité est plus puissant sur eux que le crédit de la coutume, ib. II, p. 133 dans PUISSANT, ANTE
Si nous consacrons sans discernement ces victimes [les agonisants] purifiées à la hâte sur le point de recevoir le coup mortel, Mar.-Thér. dans PURIFIÉ, ÉE
Il apprit l'art de la guerre en qualité de simple soldat, Turenne. dans QUALITÉ
Quand la nature n'aurait pas donné à Mme Montausier tous ces avantages de l'esprit, elle aurait pu les recevoir de l'éducation, Mme de Mont. dans QUAND
Après qu'il eut perdu toute espérance d'en pouvoir obtenir que de l'amitié, Grands jours d'Auvergne, p. 13e, 2e édit. dans QUE
Est-il échappé quelque indiscrétion à sa jeunesse ?, Lamoign. dans QUELQUE
Ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles, Tur. dans QUELQUE
Quelque faiblesse que les rois puissent avoir, l'homme se cache, pour ainsi dire, sous le monarque ; et, quelque bonté qu'ils aient, ils ont toujours l'éclat et la pompe de la royauté, Duc de Mont. dans QUELQUE... QUE
Quelque honorée qu'elle ait été, Dauph. dans QUELQUE... QUE
Accessible, accueillant, honnête, M. le Tellier savait employer son temps, et quelquefois même le perdre, pour compatir à des misérables à qui il ne reste de consolation que de redire ennuyeusement leur misère, le Tellier. dans QUELQUEFOIS
Avec quel zèle exhortait-il quelques-uns de ses domestiques à rentrer comme lui dans le bercail de Jésus-Christ [quitter le protestantisme] ?, Duc de Mont. dans QUELQU'UN, UNE
Mais à quoi auraient abouti tant de qualités héroïques, si Dieu ne l'avait éclairé ?, Turenne dans QUOI
Quoique M. de Montausier aimât la gloire, il la cherchait dans ses actions, non pas dans le témoignage des hommes, Duc de Mont. dans QUOIQUE
Que n'ai-je le secret de graver dans vos esprits un plan invisible et raccourci de la Flandre et de l'Allemagne !, Turenne. dans RACCOURCI, IE
Elle savait racheter le temps, selon le conseil de l'apôtre, et reprendre sur son sommeil les heures qu'on avait dérobées à sa retraite, Mar.-Thér. dans RACHETER
C'était sa maxime [de la Dauphine] que la raillerie ne convient pas à ceux qui sont élevés au-dessus des autres ; que les traits qui partent d'en haut font des blessures plus profondes, Dauphine. dans RAILLERIE
Qui ne sait qu'elle fut admirée dans un âge où les autres ne sont pas encore connues ; qu'elle eut de la sagesse en un temps où l'on n'a presque pas encore de la raison ?, Mme d'Aiguillon. dans RAISON
M. de Lamoignon ne laissa passer aucune semaine, sans rallumer sa ferveur par l'usage des sacrements, Lamoignon. dans RALLUMER
Il était difficile de régler sous de mêmes lois ce ramas de tant de peuples différents, Hist. de Théod. II, 34 dans RAMAS
Ces hommes petits de taille, mais forts et ramassés, Hist. de Théodose, I, 48 dans RAMASSÉ, ÉE
Dans ces lieux [hôpitaux] où se ramassent toutes les infirmités de la vie humaine, Aiguillon. dans RAMASSER
Mme d'Aiguillon assiste-t-elle dans un de nos ports ces misérables forçats qui, dans leurs prisons flottantes, gémissent sous le travail de la rame...., Aiguillon. dans RAME
Il employa son argent et son crédit pour ramener les officiers qu'abandonnait à leur triste captivité l'indigence ou l'avarice des familles, Duc de Mont. dans RAMENER
Combien de fois vit-on Marie-Thérèse ramener les courtisans à l'exercice de leur foi par les marques qu'elle donnait de la sienne !, Mar.-Thér. dans RAMENER
L'un rangeant des rebelles à leur devoir par la terreur et par l'effort de ses armes...., Duch. de Mont. dans RANGER
C'est autour des reines que se range et se réunit ordinairement tout l'esprit du siècle, le désir de plaire, le plaisir de voir et d'être vue, Mar.-Thér. dans RANGER
M. de Montausier ranima les citoyens par sa présence [en une peste], les excitant à s'aider mutuellement par des offices réciproques, Duc de Mont. dans RANIMER
Je voudrais vous marquer ce zèle avec lequel Mme d'Aiguillon ranimait la charité en un siècle où elle est non seulement refroidie, mais presque éteinte, Aiguillon. dans RANIMER
Ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : Pourquoi viens-tu mentir pour moi qui ne mentis jamais pour personne ?, Duc de Montaus. dans RANIMER
Il fut rappelé de ses emplois pour entrer dans la charge de secrétaire d'État, le Tellier. dans RAPPELER
Elle rappelait, dans l'amertume de son âme, les années qu'elle avait passées dans les honneurs et dans la gloire, Aiguillon. dans RAPPELER
Il [Lamoignon] rapporta durant trois jours au conseil du roi cette affaire avec tant d'ordre et de netteté...., Lamoignon. dans RAPPORTER
Il arriva ce moment heureux, ce point [sa conversion] où se rapportait toute la véritable gloire de M. de Turenne, Turenne. dans RAPPORTER
Vous dirai-je que, s'étant engagé à ne donner jamais les rapporteurs qu'on lui demandait, il fit agréer à un grand ministre et à une grande reine qu'il ne s'en dispensât pas en leur faveur ?, Lamoignon. dans RAPPORTEUR, EUSE
C'est là que la faim est rassasiée, que la nudité est revêtue, Lamoignon. dans RASSASIER
Ce lieu couvert d'un bois et d'une rivière, c'est le poste où il rassurait ses troupes effrayées après une honorable retraite, Turenne. dans RASSURER
Provinces que nos ennemis avaient déjà ravagées dans le désir et dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons, Turenne. dans RAVAGER
Sainte Thérèse s'abîme dans la contemplation de l'immensité de Dieu par les ravissements, les transports et les extases, Panég. Ste Thérèse. dans RAVISSEMENT
Des rebelles ramenés par la douceur, ou réduits à l'obéissance par la force, Hist. de Théodose, I, 1 dans REBELLE
Ce qui rebute les mauvais chrétiens de la pratique de la vertu...., Serm. Samarit. dans REBUTER
Ils vinrent plusieurs fois à la charge ; mais ils perdirent tant de monde, qu'ils furent enfin rebutés, Hist. de Théodose, II, 14 dans REBUTER
L'exemple récent d'une reine que la France admirera éternellement, Mar.-Thér. dans RÉCENT, ENTE
Ils [nos pères] vivaient la plupart contents de ce qu'ils avaient reçu de la fortune, ou de ce qu'ils avaient acquis par le travail, Lamoignon. dans RECEVOIR
Quand la nature ne lui aurait pas donné tous ces avantages [de caractère et d'esprit], elle aurait pu les recevoir de l'éducation, Mme de Mont. dans RECEVOIR
Ce vaillant homme, poussant avec un courage invincible les ennemis qu'il avait réduits à une fuite honteuse, reçut le coup mortel...., Turenne. dans RECEVOIR
Les mécontentements qu'il avait reçus du ministre [Mazarin], Duc de Mont. dans RECEVOIR
Recevant une foule d'amis comme si chacun eût été le seul, Lamoignon. dans RECEVOIR
Vous animez le médisant [en l'écoutant], vous réchauffez le serpent qui pique, afin qu'il pique plus sûrement, Dauphine. dans RÉCHAUFFER
Près de paraître devant le tribunal de sa justice [de Dieu], elle se présenta souvent à celui de sa miséricorde, après une exacte recherche de ses actions et de ses pensées, Dauphine. dans RECHERCHE
Certains pécheurs croient qu'ils s'accommoderont bien avec Dieu, s'ils peuvent éviter la recherche et la justice des hommes, t. III, p. 297 dans RECHERCHE
Ceux qui recherchaient ma vie passée, Sermons, jour des rois. dans RECHERCHER
Ces rechutes, ces agonies fréquentes ne servaient elles pas à Mme de Montausier comme d'apprentissage à bien mourir ?, Duch. de Mont. dans RECHUTE
L'éloquence de la chaire n'est pas propre au récit des combats et des batailles, Tur. dans RÉCIT
...que je vous fasse un triste récit de nos divisions, Le Tell. dans RÉCIT
Il réclame contre la proposition, Cela a été résolu ; y a-t-il quelqu'un qui réclame ? L'âge de M. de Montausier et je ne sais quoi de vénérable dans sa personne lui avaient acquis une espèce d'autorité universelle contre laquelle le monde n'osait réclamer, Duc de Mont. dans RÉCLAMER
Quelque inconnu que l'on fût, on n'avait besoin d'autre recommandation auprès de M. de Montausier que de celle que portent avec soi la vertu et l'innocence persécutée, Duc de Mont. dans RECOMMANDATION
Ayant sur lui tout le gouvernement de son peuple, il [Louis XIV] lui donna [à M. Montausier] toute la conduite de son fils ; il lui recommanda le soin de l'instruction, et se chargea des grands exemples, Duc de Mont. dans RECOMMANDER
Le vaillant Machabée ne voulait d'autre récompense des services qu'il rendait à sa patrie que l'honneur de l'avoir servie, Turenne. dans RÉCOMPENSE
Les honneurs sont institués pour récompenser le mérite, Duch. de Mont. dans RÉCOMPENSER
Il n'y a presque plus de réconciliations qui ne soient feintes et simulées : on ôte l'appareil du dehors, mais la plaie demeure en dedans, Panégyr. St Louis. dans RÉCONCILIATION
Ne craignez pas, messieurs, que je vous fasse un triste récit de nos divisions domestiques, et que je parle ici de rétablissements et d'éloignements, de prisons et de libertés, de réconciliations et de ruptures, le Tellier. dans RÉCONCILIATION
Il [saint Louis] les regarda [les rebelles] comme des amis acquis, non pas comme des ennemis réconciliés, Panégyr. St Louis. dans RÉCONCILIÉ, ÉE
L'entrée du Louvre était libre à tous ceux qui recouraient à la protection de saint Louis, Panég. St Louis. dans RECOURIR
Ils eurent recours à M. de Lamoignon comme à un homme incorruptible, Lamoignon. dans RECOURS
Mme la Dauphine eut recours aux remèdes de l'âme, dans le temps qu'elle méprisait ceux du corps, Dauphine. dans RECOURS
En un temps où.... l'on fait le recueil des bonnes et des mauvaises qualités de ceux qui meurent, Duch de Mont. dans RECUEIL
Mme la Dauphine se prépare à ses prières par le recueillement, s'y soutient par la ferveur, et s'y perfectionne par les désirs, Dauphine. dans RECUEILLEMENT
Provinces qu'ils [les ennemis] avaient déjà ravagées dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons, Turenne. dans RECUEILLIR
Avec quelle joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune prince [le Dauphin] !, Duc de Mont. dans RECUEILLIR
Il y a une noblesse d'esprit plus glorieuse que celle du sang.... la sage Julie d'Angennes semblait avoir recueilli cette succession spirituelle, Duch. de Mont. dans RECUEILLIR
Il va recueillir au delà du Rhin le débris d'une armée défaite, Turenne. dans RECUEILLIR
Vous dirai-je qu'elle recueillit mille fois ce qui lui restait de force pour s'acquitter de ses devoirs ordinaires ?, Duch. de Mont. dans RECUEILLIR
Vous savez l'horreur qu'on a de recueillir ces soupirs contagieux [dans la peste], qui sortent du sein d'un mourant pour faire mourir ceux qui vivent, Duch. de Mont. dans RECUEILLIR
Pour recueillir tout mon dessein et tout le caractère de saint Charles en peu de mots : il a édifié son peuple par ses exemples, il l'a réformé par ses instructions, il l'a nourri par ses aumônes, Panég. de St Charles. dans RECUEILLIR
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe et s'évapore ordinairement, la sienne se recueillait en elle-même, Mar.-Thér. dans RECUEILLIR
Dans les maux violents, la nature se recueille tout entière, Duch. de Mont. dans RECUEILLIR
Quoique saint Louis se crût redevable à tous, il pensa qu'il était encore plus obligé d'avoir soin des pauvres, Panég. Saint Louis. dans REDEVABLE
Il l'interrogea, et lui fit redire plusieurs fois toutes les circonstances de ce songe, Hist. de Théodose, IV, 54 dans REDIRE
M. Letellier sut quelquefois employer son temps pour compatir à des misérables à qui il ne reste d'autre consolation que celle de redire ennuyeusement leur misère, Letellier. dans REDIRE
Ils sentent un redoublement d'ardeur et de force, Aiguillon. dans REDOUBLEMENT
Tout l'appareil de la mort ne fit que redoubler le zèle et la componction de Mme la Dauphine, Dauphine. dans REDOUBLER
Le courage de M. de Turenne sembla s'échauffer dans les guerres étrangères, et l'on vit redoubler sa valeur, Turenne. dans REDOUBLER
Sous les ordres d'un roi aussi pieux que puissant, M. de Turenne abattait des remparts, et son illustre neveu redressait des autels, Turenne dans REDRESSER
Combien de fausses vertus la reine a-t-elle redressées par les règles qu'elle prescrivit à la sienne !, Mar.-Thér. dans REDRESSER
Elle réduisit toute sa perfection au seul point de l'obéissance, Dauphine. dans RÉDUIRE
Il ne voulait pas assujettir le monde à ses opinions, mais le réduire à la vérité qu'il connaissait, Duc de Mont. dans RÉDUIRE
Les ennemis qu'il avait réduits à une fuite honteuse, Turenne. dans RÉDUIRE
Qu'il est difficile de se réduire à la solitude, lorsqu'on a vécu longtemps dans la cour des rois !, Duch. de Mont. dans RÉDUIRE
Tout l'éclat de la fortune de Mme de Montausier est donc réduit à la célébration d'une pompe funèbre !, Duch. de Mont. dans RÉDUIT, ITE
M. le Tellier fit revivre ces rigoureuses épreuves qui feront refleurir les lois et l'éloquence de nos pères, le Tellier. dans REFLEURIR
Dans l'intempérance de leur repos, ils se mêlent de faire les réformateurs, Vie de Commendon, II, 3 dans RÉFORMATEUR, TRICE
Combien de projets M. de Lamoignon a-t-il faits ou réformés !, Lamoignon. dans REFORMER
Il eût voulu réformer tous les défauts, Duc de Mont. dans REFORMER
Sous le nom de conseil s'élève un tribunal souverain où l'on réforme les jugements, le Tellier. dans REFORMER
Ce zèle avec lequel Mme d'Aiguillon ranimait la charité en un siècle où elle était non-seulement refroidie, mais presque éteinte, Aiguillon. dans REFROIDI, IE
La paix que vous avez tant de fois refusée, Turenne. dans REFUSER
M. de Lamoignon refusa-t-il à quelqu'un la liberté de lui dire les choses nécessaires ?, Lamoignon. dans REFUSER
Un succès si heureux et si prompt, qui regagnait l'empire d'Occident, et assurait celui d'Orient à Théodose et à ses enfants, fut publié par tout le monde, Hist. de Théodose, III, 98 dans REGAGNER
Avez-vous vu Marie-Thérèse distraire sa foi par un regard curieux ou par une parole indiscrète ?, Mar.-Thér. dans REGARD
Elle lui a montré [au Dauphin] à lever ses mains pures et innocentes vers le ciel, à tourner ses premiers regards vers son créateur, Duch. de Montaus. dans REGARD
Combien de fois Mme d'Aiguillon tourna-t-elle ses tristes regards vers l'autel d'où l'on venait de l'arracher ?, Aiguillon. dans REGARD
Lors même qu'ils souhaitent l'immortalité, ils voudraient arrêter la mort qui les y conduit ; et, s'approchant du ciel où ils aspirent, ils regardent encore, presque sans y penser, la terre qu'ils quittent, Duch. de Montaus. dans REGARDER
Dieu l'avait élevée sur le trône, afin qu'elle honorât sa religion ; unie au plus grand roi du monde, afin que sa vertu fût plus regardée, Mar.-Thér. dans REGARDER
Souvenez-vous de ces cabinets [chez Mme de Rambouillet] qu'on regarde encore avec tant de vénération, où l'esprit se purifiait...., Duch. de Mont. dans REGARDER
Ô vous qui ne regardez le ciel qu'après que le monde a cessé de vous regarder, et qui ne donnez au soin de votre salut que ces vieux jours qui...., Mme d'Aiguillon. dans REGARDER
Lors même qu'il commande aux troupes, il se regarde comme un simple soldat de Jésus-Christ, Turenne. dans REGARDER
Comme le vice est contagieux, il se répand de là [la cour] dans les régions inférieures des royaumes, Mar.-Thér. dans RÉGION
Le monde est une région malheureuse où la corruption est si générale qu'être corrompu et corrompre les autres, c'est la fonction mutuelle des hommes, dans PLANCHE, Dict. de la langue oratoire, au mot région. dans RÉGION
Dans les choses les moins importantes il ne laissa pas de suivre les grandes règles, Lamoignon. dans RÈGLE
Mme la Dauphine regardait les observances de l'Eglise, non pas comme des coutumes de bienséance, mais comme des règles et des pratiques de salut, Dauphine. dans RÈGLE
Combien de fausses vertus la reine a-t-elle redressées par les règles qu'elle prescrivait à la sienne !, Mar.-Thér. dans RÈGLE
Cette sagesse avancée le fit dispenser des règles ordinaires de l'âge, Lamoignon. dans RÈGLE
Le goût qu'il eut pour la poésie et pour l'éloquence, dont il apprit non-seulement toutes les beautés, mais encore toutes les règles, Duc de Mont. dans RÈGLE
Une hardiesse sage et réglée, qui s'anime à la vue des ennemis, Turenne. dans RÉGLÉ, ÉE
La justice eut des lois fixes ; et des règlements utiles qui deviendront la jurisprudence de tous les règnes, furent publiés, Lamoignon. dans RÈGLEMENT
Si Mme de Montausier sut régler les mouvements de son coeur, elle ne régla pas moins les mouvements de son esprit, Mme de Mont. dans RÉGLER
Quelle discipline peut établir dans un camp celui qui ne sait régler ni son esprit ni sa conduite ?, Turenne. dans RÉGLER
Que ne puis-je vous représenter sainte Thérèse réglant son courage, non pas sur des possibilités humaines, mais sur la confiance et la protection divine ?, Panég. sainte Thér. dans RÉGLER
M. de Lamoignon ne régla jamais sur la faveur ou sur la disgrâce des personnes le bon ou le mauvais accueil qu'il leur pouvait faire, Lamoignon. dans RÉGLER
Je sais que la modération et la charité doivent régler les guerres parmi les chrétiens, Turenne. dans RÉGLER
[Dans la guerre] il se régla sur une prudente équité, non sur un barbare droit des armes, Duc de Mont. dans RÉGLER
Un roi dont la vie fut le règne de la religion, le Tellier. dans RÈGNE
Saint Louis conserve sa dignité même dans les fers, et règne sur les débris et sur les ruines de se fortune, Panég. St Louis. dans RÉGNER
La sagesse et l'ordre régnaient partout dans la maison de Marie-Thérèse, Mar.-Thér. dans RÉGNER
Vous savez.... que la flatterie jusqu'ici n'a pas régné dans les discours que je vous ai faits, Duc de Montaus. dans RÉGNER
On vit, dans une grande jeunesse, ce qu'on trouve à peine dans un âge plus avancé, de la régularité et de la retenue, le Tellier. dans RÉGULARITÉ
Sainte Thérèse s'estimait heureuse de pouvoir former à Jésus-Christ des épouses fidèles, régulières par vocation, non par coutume, Panég. Ste Thérèse. dans RÉGULIER, IÈRE
Jamais vie ne fut plus pure, plus régulière, plus approuvée que celle de Marie-Thérèse, Mar.-Thér. dans RÉGULIER, IÈRE
Il est vrai que tout le poids de l'autorité et toute la grandeur de l'État est en la personne des rois ; mais on peut dire que la discipline des moeurs et le succès de la piété dans la cour est en la personne des reines, Mar.-Thér. dans REINE
C'est autour des reines que se range et que se réunit ordinairement tout l'esprit du siècle, le désir de plaire, l'envie de parvenir, le plaisir de voir et d'être vue, ib. dans REINE
Dès qu'elle entrait dans la maison de Dieu, n'oubliait-elle pas qu'elle était reine ?, ib. dans REINE
La mort a rejoint ce qu'elle avait séparé ; l'époux et l'épouse ne sont plus qu'une même cendre, Duc de Mont. dans REJOINDRE
Ce tombeau s'ouvrirait, ces ossements se rejoindraient et se ranimeraient pour me dire : pourquoi viens-tu mentir pour moi, qui ne mentis jamais pour personne ?, Duc de Montaus. dans REJOINDRE
Ce sont [les rois dans leur enfance] des soleils dans leur orient, qui réjouissent les yeux, et qui ne les éblouissent pas encore, Duch. de Mont. dans RÉJOUIR
Les ennemis personnels de M. de Turenne, n'osant s'affliger de la prospérité d'un homme qui ne leur avait jamais donné la misérable consolation de se réjouir d'une de ses fautes, Tur. dans RÉJOUIR
Il n'y souffrit [dans le Conseil] aucun de ces relâchements que le temps n'introduit que trop dans les compagnies les plus régulières, le Tellier. dans RELÂCHEMENT
Dieu soutiendra les pieux établissements de M. de Lamoignon, malgré les relâchements du siècle, Lamoignon. dans RELÂCHEMENT
Rebuté des affaires et des procès dont son esprit était incapable, il relâcha ce qu'on voulut, et crut que c'était un gain que de savoir perdre, duc de Montaus. dans RELÂCHER
La nature, en cette occasion [en temps de peste], relâche beaucoup de ses droits et de ses obligations ordinaires, Duch. de Mont. dans RELÂCHER
M. de Lamoignon jamais ne se démentit, jamais ne se relâcha, Lamoignon. dans RELÂCHER
Représentez-vous cette île fameuse où deux hommes chargés des intérêts et du destin des deux nations [Espagne et France].... tantôt se soutenant avec grandeur, tantôt se relâchant avec prudence...., Mar.-Thér. dans RELÂCHER
Quelles pensez-vous que furent les voies qui le conduisirent à cette fin ? la faveur ? il n'avait eu d'autres relations à la cour que celles que lui donnèrent ou ses affaires ou ses devoirs, Lamoignon. dans RELATION
Que ne puis-je révéler les secrets de sa charité ?... là, un mérite naissant qu'aurait accablé le poids de sa mauvaise fortune, relevé par ses libéralités...., Duc de Mont. dans RELEVÉ, ÉE
Tout relève, tout bénit sa mémoire, Mar.-Thér. dans RELEVER
Et relevant la naissance de notre illustre duchesse, j'irais chercher dans l'histoire ancienne les sources de la noble famille d'Angennes, dont la gloire, la grandeur et l'ancienneté sont assez connues, Duch. de Montaus. dans RELEVER
Un roi qui ne relevait de personne, et qui n'avait à répondre de ses actions qu'à lui-même, Hist. de Théodose, I, 27 dans RELEVER
Les Juifs ayant perdu tout espoir de se relever après les vains efforts que l'empereur Julien avait faits pour les rétablir, Hist. de Théodose, III, 35 dans RELEVER
Il fallait un homme [Mazarin] qui sût, selon les occasions, profiter de ses avantages, ou se relever de ses pertes, le Tellier. dans RELEVER
Dans un âge où l'on ne sait pas encore sa religion, M. de Montausier défendait la sienne, Duc de Mont. dans RELIGION
Vous dirai-je qu'il se fit une religion d'écouter les raisons des parties et de lire tous leurs mémoires, quelque longs et ennuyeux qu'ils pussent être ?, Lamoignon. dans RELIGION
Ne se fit-elle pas une religion de donner un frein à sa langue ?, Dauph. dans RELIGION
Un religieux qui s'est sauvé dans le fond d'une religion, de peur de goûter ni de voir même les plaisirs du monde, Sermons, Jour de Noël. dans RELIGION
Les maladies de langueur sont d'autant plus rudes, que l'on n'en prévoit pas la fin ; il faut supporter et les maux et les remèdes aussi fâcheux que les maux mêmes, Duch. de Montaus. dans REMÈDE
Je prétends vous remettre aujourd'hui devant les yeux la vie mortelle de M. de Montausier, Duc de Mont. dans REMETTRE
Le roi voulut remettre lui-même le dépôt sacré de l'éducation de son fils en des mains si fidèles, Duc de Mont. dans REMETTRE
Théodose, connaissant qu'il avait été surpris, et regrettant les maux qu'elle [Olympias] avait soufferts si constamment, la remit dans ses biens, Hist. de Théodose, III, 88 dans REMETTRE
Il [Théodose] n'avait pensé en mourant qu'à laisser la paix et l'abondance à ses sujets, en remettant les injures qu'on lui avait faites, ou les tributs qu'on leur avait imposés, Hist. de Théodose, IV, 78 dans REMETTRE
Quelles précautions n'avait-il pas accoutumé de prendre dans les rémissions et les grâces qu'il accordait, craignant également de prodiguer ou de resserrer les bienfaits du prince !, le Tellier. dans RÉMISSION
Leurs armes [des barbares vaincus dans un combat naval] étaient d'une telle sorte, qu'encore qu'elles fussent assez pesantes, elles ne laissaient pas de remonter sur l'eau, Hist de Théodose, III, 65 dans REMONTER
Par où la protection des lois et de la justice descend du prince vers les peuples, et le respect et la fidélité des peuples remontent vers le souverain, le Tell. dans REMONTER
M. le Tellier fut choisi [lors d'une rébellion] pour chercher ces difficiles tempéraments de menace qui étonne, et de remontrance qui corrige, le Tellier. dans REMONTRANCE
Ces remontrances où, mêlant le respect que doit un sujet à son souverain avec cette confiance que doit avoir un magistrat qui porte la parole de la justice devant le roi du monde le plus juste...., Lamoignon. dans REMONTRANCE
Avec quelle sainte ardeur parut-il dans le concile de Sens pour remontrer à Pierre Abailard les conséquences et les erreurs de sa conduite !, Panég. II, 70 dans REMONTRER
Les députés de Berne vinrent remontrer à cet ambitieux [Charles le Téméraire], que tout leur pays ne valait pas les éperons de ses chevaliers, Moeurs, 95 dans REMONTRER
L'un [le juge méchant] pèche avec connaissance, et il est inexcusable ; l'autre [le juge ignorant] pèche sans remords, et il est plus incorrigible, Lamoignon. dans REMORDS
Plus rempli des pressentiments de sa mort que des images de son triomphe, Hist. de Théodose, IV, 76 dans REMPLI, IE
Ô si l'esprit divin avait enrichi mon discours de ces images vives et naturelles qui représentent la vertu et qui la persuadent tout ensemble, de combien de nobles idées remplirais-je vos esprits, et quelle impression ferait sur vos coeurs le récit de tant d'actions édifiantes et glorieuses !, Turenne. dans REMPLIR
Certains rayons de grâce et de lumière lui firent apercevoir qu'en vain remplirait-il les plus beaux endroits de l'histoire, si son nom n'était écrit dans le livre de vie, ib. dans REMPLIR
Je sais ce que vous pensez : que.... leur condition [des princesses] les oblige à se prêter quelquefois au monde, pour être comme les liens entre les souverains et les sujets qui les approchent, pour remplir les jours vides des courtisans, Dauphine dans REMPLIR
M. de Turenne remportait-il quelque avantage ? à l'entendre, ce n'était pas qu'il fût habile, mais l'ennemi s'était trompé, Turenne. dans REMPORTER
Cette gloire [situation éclatante] qu'il a maintenue, et qu'il a vue renaître en ses enfants de génération en génération, le Tellier. dans RENAÎTRE
Il fallait opposer à tant d'ennemis un homme capable d'exécuter les ordres qu'il aurait reçus, et de prendre conseil de lui-même dans les rencontres, Turenne. dans RENCONTRE
Que fit Mme d'Aiguillon dans les rencontres pressantes ? ce que commande Jésus-Christ dans son Évangile, Aiguillon. dans RENCONTRE
Cette haute vertu [de la femme forte] que Salomon a cherchée avec si peu de succès, s'est rencontrée en la personne de l'illustre duchesse de Montausier, Duch. de Mont. dans RENCONTRER
Il ne fallut pas emprunter la voix d'un prophète inconnu pour lui dire comme à Ézéchias : vous mourrez ; un fils osa rendre ce triste et charitable office à son père, et la fidélité de l'un fit voir la résignation de l'autre, le Tellier. dans RENDRE
Ces juges sévères qui, selon le langage du prophète, rendent les fruits de la justice amers comme de l'absinthe, Lamoignon. dans RENDRE
Quelques heures après il rendit doucement l'esprit, le dix-septième de janvier de l'année 395, l'an seizième de son empire et la cinquantième de son âge, Hist. de Théodose, IV, 77 dans RENDRE
Affligea-t-il les malheureux, et leur fit-il acheter, par quelque dureté, la justice qu'il leur a rendue ?, Lamoignon. dans RENDRE
[Ces juges] qui, fiers de leur pouvoir, et même de leur vertu, redoutables indifféremment aux innocents et aux coupables, font croire qu'ils ne rendent la justice aux uns qu'à regret, et aux autres qu'avec colère, ib. dans RENDRE
L'Écriture, après avoir représenté le courage de David dans ses combats.... ajoute incontinent, comme la perfection de son règne, qu'il rendait justice et jugement à son peuple, le Tellier. dans RENDRE
Dirai-je.... qu'il se rendait compte à lui-même de tous les jugements qu'il avait rendus, et repassait de temps en temps toutes les années de sa vie ?..., Lamoignon. dans RENDRE
Le capitaine n'est pas accompli s'il ne renferme en soi l'homme de bien et l'homme sage, Turenne. dans RENFERMER
C'est dans ce même esprit qu'il méprisa souvent les bruits du vulgaire, et que, se renfermant dans ses bonnes intentions, il lui abandonna les apparences, Lamoignon. dans RENFERMER
Dans ces jours de trouble et de deuil où l'on se sent comme frappé du spectacle sensible d'une mort récente et inopinée, on se renferme tout en soi-même, et l'on s'occupe de sa douleur, Lamoignon. dans RENFERMER
Je me renferme dans les paroles de mon texte, Duc de Montaus. dans RENFERMER
Priez-le qu'il renforce autant votre foi et votre charité, que vous avez négligé votre pénitence, Duch d'Aiguill. dans RENFORCER
Rappelez en votre mémoire ces guerres si renommées dont il fut le directeur et le ministre, le Tellier. dans RENOMMÉ, ÉE
Les habitudes que M. le Tellier avait eues avec les plus renommés politiques, avaient formé en lui cette étendue de lumières d'un ministre d'État, ib. dans RENOMMÉ, ÉE
Donnant de grands exemples de modestie, de prudence, de piété, et d'un parfait renoncement à tous les soins et à tous les plaisirs du siècle, Hist. de Théodose, III, 88 dans RENONCEMENT
Valentinien.... envoya Domnin, l'un de ses principaux ministres, afin qu'il renouât la négociation, Hist. de Théodose, III, 73 dans RENOUER
Avec quel zèle exhortait-il quelques-uns de ses domestiques à rentrer, comme lui, dans le bercail de Jésus-Christ !, Duc de Mont. dans RENTRER
C'était en ces occasions que M. de Turenne, se dépouillant de lui-même, renvoyait toute la gloire à celui à qui seul elle appartient légitimement, Turenne. dans RENVOYER
Vit-on jamais affaiblir la justice en faveur des juges, et livrer la bonne cause à leurs passions, sous prétexte de la renvoyer à leur conscience ?, le Tellier. dans RENVOYER
On se repaît des vains projets d'une conversion imaginaire, Mar.-Th. dans REPAÎTRE
Mon Dieu, si j'ose répandre mon âme en votre présence, et parler à vous, moi qui ne suis que poussière et que cendre, pourquoi le perdons-nous [Turenne] ?, Tur. dans RÉPANDRE
La terreur se répandit parmi les peuples, Hist. de Théodose, II, 13 dans RÉPANDRE
Ne pensez pas à cette vaine et fastueuse religion qui se répand toute au dehors, et qui n'a que le corps et la superficie des bonnes oeuvres, duc de Mont. dans RÉPANDRE
Ricomer était repassé en Occident, pour en ramener un secours plus considérable, Hist. de Théodose, I, 58 dans REPASSER
Qu'on repasse sa vie [de saint Augustin] depuis le temps de sa conversion, on verra que ce coeur, naturellement grand et élevé, ne pouvait avoir d'autres bornes que dieu même, Panég. de St Augustin, III dans REPASSER
Les soigneuses recherches que faisait Marie-Thérèse jusque dans les replis les plus secrets de son âme, Mar.-Thér. dans REPLI
Seigneur, qui éclairez les plus sombres replis de nos consciences, Turenne. dans REPLI
Il [Lamoignon] répondit à ceux qui le priaient de se ménager, que sa santé et sa vie étaient au public et non à lui, Lamoignon. dans RÉPONDRE
Il écoutait avec patience et répondait avec douceur, Lamoignon. dans RÉPONDRE
Les réponses que les oracles du parti [calviniste] lui avaient rendues, Duc de Mont. dans RÉPONSE
Un fils osa rendre ce triste et charitable office à son père ; et la fidélité de l'un fit voir la résignation de l'autre ; il reçut sans trembler la réponse de mort, comme parle l'apôtre, le Tellier. dans RÉPONSE
Il ne perdit rien par sa disgrâce.... et, ne pouvant servir le roi par ses actions et par ses discours, il le servit par son repos et par son silence, le Tellier. dans REPOS
Plus content en lui-même.... lorsque, dans le fond d'une sombre allée et sur un tribunal de gazon, il avait assuré le repos d'une pauvre famille, que lorsqu'il décidait des fortunes les plus éclatantes sur le premier trône de la justice, Lamoignon. dans REPOS
Le répréhenseur est toujours importun et fâcheux à celui qu'il reprend, Sermons, Correct. fratern. dans RÉPRÉHENSEUR
Il y a des répréhensions de caprice, comme il y en a de charité, Sermons, Correct. frat. dans RÉPRÉHENSION
Elle savait racheter le temps, selon le conseil de l'Apôtre, et reprendre sur son sommeil les heures qu'on avait dérobées à sa retraite, Mar.-Thér. dans REPRENDRE
Ces greffes malheureuses qui n'ont point repris, qui touchent bien le tronc de l'arbre qui les soutient, mais qui n'en sont pas vivifiées, Sermons, Jour de Noël. dans REPRENDRE
Il répondit à ceux qui lui représentaient ces dangers [une maladie contagieuse en Normandie, dont il était gouverneur], qu'il devait l'ordre et la protection à ce peuple, Duc de Mont. dans REPRÉSENTER
La tendresse pour son époux s'accordait en elle avec les soins pour la république, Mme de Mont. dans RÉPUBLIQUE
La réputation que M. de Lamoignon s'était acquise dans le parlement et dans le conseil fut sa seule sollicitation auprès des puissances, Lamoignon. dans RÉPUTATION
Combien de réputations innocentes sauva-t-elle des mauvais bruits qu'allait semer la haine d'un ennemi ou la jalousie d'un concurrent !, Dauphine dans RÉPUTATION
Quelque honorée qu'ait été Mme la Dauphine, elle a eu moins de réputation que de mérite, Dauphine. dans RÉPUTATION
C'est par son désintéressement que M. de Lamoignon se réserva cette liberté d'esprit si nécessaire dans la place qu'il occupait, Lamoignon. dans RÉSERVER
Dans leurs prospérités [de ses amis], il estima leur modération, et se réserva le droit de les avertir de leur orgueil, Duc de Mont. dans RÉSERVER
Dieu, qui l'accorde [la paix] quand il lui plaît et comme il lui plaît, se réservait à la donner par l'entremise de notre princesse, Mar.-Thér. dans RÉSERVER
Il y a pour les plus obstinés des moments de résipiscence, des coups de miséricorde et de grâce qui renversent la nature la plus fière, Sermons, Correction fratern. dans RÉSIPISCENCE
S'il [l'homme qui se convertit] surmonte leur résistance [des pécheurs] par sa fermeté et par son courage, Sermons, 2e dim. de l'Avent. dans RÉSISTANCE
Admirez cette femme forte, qui résiste aux faiblesses de son sexe dès son enfance, à l'orgueil dans sa plus grande élévation, à la douleur dans le temps de son abattement et de sa mort même, Duch. de Mont. dans RÉSISTER
M. de Lamoignon ne se piquait pas d'être l'auteur des bonnes résolutions qu'il avait fait prendre ; c'était assez pour lui qu'on les eût prises, Lamoignon. dans RÉSOLUTION
Sur les rives de la Loire, suivi d'un petit nombre d'officiers et de domestiques, il court à la défense d'un pont, et tient ferme contre une armée.... il étonna par sa résolution ceux qu'il ne pouvait arrêter par la force, Turenne. dans RÉSOLUTION
Combien de fois la vîtes-vous.... inspirer des sentiments de religion aux âmes les plus déréglées, et les retenir dans le silence et dans le devoir, moins par le respect de sa dignité que par l'exemple de sa modestie !, Mar.-Thér. dans RESPECT
M. de Montausier fut respecté parce qu'il était juste, aimé parce qu'il était bienfaisant, et quelquefois craint parce qu'il était sincère et irréprochable, Duc de Mont. dans RESPECTER
Il refusa très respectueusement l'offre qu'on lui faisait, Vie de Commendon, Préface dans RESPECTUEUSEMENT
La familiarité des saints mystères ne faisait que rendre Marie-Thérèse plus respectueuse et plus circonspecte, Mar.-Thér. dans RESPECTUEUX, EUSE
La respiration, qui nous fait vivre, faisait mourir à tous moments M. de Montausier, Duc de Mont. dans RESPIRATION
Que Dieu et la nature lui rendent [à la fille de Mme de Montausier] ce qu'elle a fait pour l'un et pour l'autre, et lui donnent des enfants.... qui lui ressemblent et qui aient pour elle ces sentiments tendres et respectueux qu'elle a conservés pour son incomparable mère !, Duch. de Mont. dans RESSEMBLER
Elle a toujours sacrifié ses ressentiments, et n'a jamais voulu nuire, non pas même à ceux qu'elle pouvait croire ses ennemis, ou, pour mieux dire, ses envieux, Duch. de Montaus. dans RESSENTIMENT
Quelqu'un dira peut-être qu'elle n'a pas ressenti de ces douleurs aiguës qui font qu'on regarde la mort comme une consolation, Duch. de Mont. dans RESSENTIR
Quel peuple ennemi de la France n'a pas ressenti les effets de sa valeur ?, Turenne. dans RESSENTIR
Le roi-prophète, qui ressentait le bien d'autrui comme le sien propre, Sermons, Envie. dans RESSENTIR
Avec quelle sévérité sainte Thérèse défendit-elle qu'il y eût rien dans les bâtiments de son ordre qui ressentît la vanité !, Panég. Ste Thérèse. dans RESSENTIR
Cette douleur qu'elle [Sainte Thérèse] ressentait de se trouver resserrée par les bienséances de son sexe et par les règles de sa profession, elle qui eût voulu porter par tout l'univers les vérités de l'Évangile, Panégyr. Ste Thérèse. dans RESSERRÉ, ÉE
L'esprit rempli d'idées magnifiques.... s'ennuie dès qu'il se trouve renfermé en lui-même et resserré en un petit nombre d'objets languissants qui ne le frappent que faiblement, Duch. de Mont. dans RESSERRÉ, ÉE
Certaines âmes créées pour être maîtresses des autres et pour faire mouvoir ces ressorts dont la Providence se sert pour élever ou pour abattre, Aiguillon. dans RESSORT
François de Paule remontre au roi Louis XI, qu'il est mourant, et mourant sans ressource, Panég. de saint François de Paule dans RESSOURCE
Que restait il à la reine à demander au ciel, ou à désirer sur la terre ?, Mar.-Thér. dans RESTER
Il [Lamoignon] fit restituer à ces malheureux ce qu'ils croyaient avoir perdu, Lamoignon. dans RESTITUER
Il [Turenne] les arrête [les ennemis] par des coups hardis, quand il faut rétablir la réputation ; par la modération, quand il ne faut que la conserver, Turenne. dans RÉTABLIR
Le discernement de ce cardinal [Mazarin] fit reconnaître la prudence de M. le Tellier, et la prudence de M. le Tellier servit à rétablir l'autorité de ce cardinal, le Tellier. dans RÉTABLIR
Il [Théodose] épouvanta les hérétiques sans les punir ; il les retint dans l'obéissance, Hist. de Théodose, III, 26 dans RETENIR
Par combien de liens il était retenu [dans le protestantisme] !, Duc de Mont. dans RETENIR
Il est aisé de conclure que, parmi cette foule de pécheurs qui provoquent la colère du ciel, il y a quelques justes cachés qui la retiennent, Panégyr. Franç. de Paule. dans RETENIR
Je sais.... que la force peut agir.... pour assurer la paix, pour protéger l'innocence, pour arrêter la malice qui se déborde, et pour retenir la cupidité dans les bornes de la justice, Turenne. dans RETENIR
Il allait porter son encens avec peine sur les autels de la fortune, et revenait chargé du poids de ses pensées qu'un silence contraint avait retenues, Duc de Montausier. dans RETENIR
Le Jourdain se troubla, et tous ses rivages retentirent du son de ces lugubres paroles Comment est mort cet homme puissant qui sauvait le peuple d'Israël ?, Turenne. dans RETENTIR
Les provinces qu'elle a autrefois édifiées par sa piété et par les aumônes qu'elle y a répandues, retentissent du bruit de ses louanges, Duch. de Mont. dans RETENTIR
Y eut-il jamais homme plus sage et plus prévoyant, qui conduisît une guerre avec plus d'ordre et de jugement.... qui fût plus agissant et plus retenu... ?, Turenne. dans RETENU, UE
On vit paraître en elle ce que nous avons depuis admiré, la retenue qu'inspire la solitude, la politesse que donne l'usage du monde...., Dauphine. dans RETENUE
Retiré dans la province de Saintonge, où se formaient déjà des factions, il les arrêta par sa vigilance, Duc de Mont. dans RETIRÉ, ÉE
Ce prince [Théodose] ne jouira pas longtemps du fruit de sa victoire, et Dieu le retirera bientôt de ce monde, Hist. de Théodose, IV, 65 dans RETIRER
Il consacra ce qu'il retirait tous les ans du travail actuel du palais, à la subsistance des pauvres, Lamoignon. dans RETIRER
Qui pourrait exprimer la douleur qu'elle ressentit, lorsque la providence de Dieu la retira de cet emploi [gouvernante du Dauphin], où elle était autant liée par l'inclination et par la tendresse que par la fidélité et par le devoir ?, Duch. de Mont. dans RETIRER
Dieu m'a retirée, par sa grâce, des misères d'une vie mortelle, ib. dans RETIRER
Il [François de Paule] se retira dans les déserts de la Calabre pour se dérober aux yeux des hommes, Parégyr. Franç. de Paule. dans RETIRER
Je pourrais vous la représenter dans ces tristes demeures où se retirent la misère et la pauvreté, Mme d'Aiguillon. dans RETIRER
Toutes les louanges que je lui donne retournent à Dieu, qui en est la source, Turenne. dans RETOURNER
Dans un temps.... où chacun, retraçant dans son esprit les sujets qu'il a de s'en louer ou de s'en plaindre [des défunts], fait leur épitaphe à sa mode, Duch. de Mont. dans RETRACER
Rien n'était plus connu que son équité.... il pouvait instruire sans se rétracter et sans se condamner soi-même, Duc de Mont. dans RÉTRACTER
Ce lieu couvert d'un bois et d'une rivière, c'est le poste où il rassurait ses troupes effrayées après une honorable retraite, Turenne. dans RETRAITE
Sortez de ces retraites où la misère et la honte vous cachent, familles infortunées, et dites-nous par quelles adresses il fit couler jusqu'à vous ses assistances imprévues, Duc de Mont. dans RETRAITE
Une mort chrétienne, préparée par des infirmités sensibles et humiliantes, par un retranchement des plaisirs et des consolations humaines, Duch. de Mont. dans RETRANCHEMENT
Ils [les directeurs] doivent se rétrécir en se proportionnant à ceux qu'ils veulent animer de l'esprit de Dieu, Sermons, Jour des rois. dans RÉTRÉCIR
Belle âme.... il [votre époux] a la consolation de retrouver encore quelque chose de vous dans l'esprit et dans les actions de cet admirable enfant qu'il élève [le Dauphin, dont Mme de Montausier avait été gouvernante], Duch. de Mont. dans RETROUVER
Là se formaient d'heureux projets pour la réunion des esprits, le Tellier. dans RÉUNION
C'est autour d'elles [des reines] que se range et se réunit ordinairement tout l'esprit du siècle, le désir de plaire.... le plaisir de voir et d'être vue, Marie-Thérèse. dans RÉUNIR
On lui dit mille fois.... qu'il fallait, pour y réussir [dans les cours], savoir selon les temps ou déguiser ses passions ou flatter celles des autres, Duc de Mont. dans RÉUSSIR
Je ne révèle pas même ici tant de grandes actions qu'elle a tâché de rendre secrètes, Mme d'Aiguillon. dans RÉVÉLER
Comme s'ils n'étaient juges que pour être de temps en temps assis sur les fleurs de lis, où ils vont peut-être rêver à leurs divertissements passés, Lamoignon. dans RÊVER
Il assistait tous les jours au saint sacrifice ; et son attention et sa modestie imprimaient le respect aux âmes les moins touchées de la révérence du lieu et de la sainteté du culte, Duc de Mont. dans RÉVÉRENCE
Souvenez-vous de ces cabinets [la maison de Mme de Rambouillet] ....où l'esprit se purifiait, où la vertu était révérée sous le nom de l'incomparable Arténice...., Duch. de Mont. dans RÉVÉRER
C'est là [dans les hospices] que la faim est rassasiée, que la nudité est revêtue, Lamoignon. dans REVÊTIR
Ces tristes dépouilles d'une illustre morte, les larmes de ceux qui la pleurent, des autels revêtus de deuil, Aiguillon. dans REVÊTU, UE
La main de Dieu qui donne la vie et la mort.... semblait l'immoler et la faire revivre plusieurs fois, pour la disposer à son dernier sacrifice, Duch. de Mont. dans REVIVRE
Il rétablit les études, et fit revivre dans les écoles de droit ces exercices publics et solennels et ces rigoureuses épreuves qui feront refleurir les lois et l'éloquence de nos pères, le Tellier. dans REVIVRE
Un feu que la raison n'avait pas encore modéré le révoltait contre la discipline et la contrainte, Duc de Mont. dans RÉVOLTER
Si je venais déplorer ici la mort imprévue de quelque princesse mondaine, je n'aurais qu'à vous faire voir le monde avec ses vanités et ses inconstances.... cette révolution de conditions et de fortunes qui commencent et qui finissent, qui se relèvent et qui retombent, Dauphine. dans RÉVOLUTION
Elle n'a été riche que pour assister libéralement les pauvres de Jésus-Christ, Aiguillon. dans RICHE
Elle a été riche en miséricordes, Dauph. dans RICHE
Cet homme.... content des témoignages de sa conscience et riche de sa modération, trouve dans le plaisir qu'il a de bien faire la récompense d'avoir bien fait, Turenne. dans RICHE
Elle avait appris dans l'Écriture que ceux qui ont beaucoup sont obligés de donner beaucoup, et que la mesure de leurs aumônes doit être celle de leurs richesses, Aiguillon. dans RICHESSE
On équipe par ses conseils et presque à ses dépens un vaisseau qui doit porter dans la Chine les richesses de l'Évangile, Aiguillon dans RICHESSE
Je dois vous représenter aujourd'hui un magistrat qui n'a rien ignoré, ni rien négligé dans son ministère, Lamoignon. dans RIEN
A-t-elle trouvé sa pénitence trop longue ou trop rigoureuse ?, Duch. de Mont. dans RIGOUREUX, EUSE
Nous l'avons vue.... pratiquer à la rigueur toute l'austérité des jeûnes et des abstinences, Mar.-Thér. dans RIGUEUR
Semblable à ces fleuves qui.... ne perdent rien de l'abondance ni de la pureté de leurs eaux, encore qu'ils aient changé de lit et de rivage, Lamoignon. dans RIVAGE
Ce lieu couvert d'un bois et d'une rivière, c'est le poste où il rassurait ses troupes effrayées après une honorable retraite, Turenne. dans RIVIÈRE
Une téméraire jeunesse se jetait sans étude et sans connaissance dans les charges de la robe, le Tellier. dans ROBE
Il naquit d'une des plus nobles et plus anciennes maisons du Nivernais, qui, après s'être distinguée dans les emplois militaires avant le règne même de saint Louis, entrant depuis sous Henri II dans les premières dignités de la robe...., Lamoignon. dans ROBE
Il est nécessaire de lui donner tout ensemble [à un Dauphin] les vertus d'un roi et celles d'un particulier, Duc de Mont. dans ROI
Je viens.... vous faire admirer un homme qui ne se détourna jamais de ses devoirs ; qui, pour maintenir la raison, se roidit contre la coutume, Duc de Montaus. dans ROIDIR ou RAIDIR
Il [Valentinien] se rompit une veine, et tomba demi-mort entre les bras de ses officiers, Hist. de Théodose, I, 33 dans ROMPRE
Un effort de douleur rompant enfin ce long et morne silence, Turenne. dans ROMPRE
Comme la douceur, selon l'Écriture, rompt la colère, on peut dire aussi que l'humilité dissipe l'envie, Sermons, Envie. dans ROMPRE
Il fuyait les acclamations populaires, il rougissait de ses victoires, il venait recevoir des éloges comme on vient faire des apologies, Turenne. dans ROUGIR
Quelle peine a-t-on d'arracher une aumône à cet homme, dont l'argent, soigneusement accumulé, se rouille presque dans ses coffres ?, Sermons, Pentecôte. dans ROUILLER
Il avait acquis, par ses lectures continuelles, des habitudes dans tous les pays et dans tous les siècles.... il connaissait toutes les routes de la vertu et de la gloire ancienne et nouvelle, Duc de Mont. dans ROUTE
Hélas ! suis-je destiné à rouvrir toutes les plaies de votre famille ? et de combien de morts faut-il vous renouveler le souvenir à l'occasion d'une seule ?, Duch. de Montaus. dans ROUVRIR
Ces sentiments élevés qui distinguent les âmes royales d'avec les âmes du commun, Duch. de Mont. dans ROYAL, ALE
La sincérité passe pour incivilité et pour rudesse, Duc de Mont. dans RUDESSE
Qu'il était éloigné de ceux qui, joignant à la sévérité de leur profession la rudesse de leur humeur...., le Tellier dans RUDESSE
Aussi disait-il qu'il y avait peu de différence entre un juge méchant et un juge ignorant.... pour ceux qui sont ruinés, il importe peu que ce soit ou par un homme qui les trompe, ou par un homme qui s'est trompé, Lamoignon. dans RUINÉ, ÉE
Gratien avait entrepris de ruiner la religion des païens, que son père, par politique, avait toujours épargnés, Hist. de Théodose, III, 4 dans RUINER
Abréger les mauvais jours que le procès donne à des misérables, qui ne sont pas moins ruinés par la longueur des procédures que par l'erreur des jugements, le Tellier. dans RUINER
Pour obtenir les priviléges des jurisconsultes, il suffisait d'avoir de quoi les acheter.... les fortunes des particuliers tombaient entre les mains de ces ignorants volontaires à qui le pouvoir de les défendre était un titre pour les ruiner, ib. dans RUINER
Depuis que la justice gémit sous un amas de lois et de formalités embarrassées, et qu'on s'est fait un art de se ruiner les uns les autres par la chicane, Lamoignon. dans RUINER
Au premier bruit de ce funeste accident, toutes les villes de Judée furent émues ; des ruisseaux de larmes coulèrent des yeux de tous leurs habitants, Turenne. dans RUISSEAU
Ne craignez pas que je vous fasse un triste récit de nos divisions domestiques, et que je parle ici.... de prisons et de liberté, de réconciliations et de ruptures...., le Tellier. dans RUPTURE
Ajouter quelques politesses de l'art aux agréments rustiques de la nature, le Tellier. dans RUSTIQUE
Il savait.... que la judicature est une espèce de sacerdoce où il n'est pas permis de s'engager sans l'ordre du ciel, Lamoignon. dans SACERDOCE
Déjà se formaient dans le ciel ces noeuds sacrés qui devaient unir éternellement son coeur à celui de l'incomparable Julie, Duc de Mont. dans SACRÉ, ÉE
Lors même qu'on rend à Dieu de solennelles actions de grâces, et qu'on pend aux voûtes sacrées de ses temples des drapeaux déchirés et sanglants qu'on a pris sur les ennemis, Turenne. dans SACRÉ, ÉE
Il leur distribuait [aux pauvres] par la miséricorde ce qu'il avait acquis par la justice ; cette portion de son bien lui était sacrée, Lamoignon. dans SACRÉ, ÉE
Ceux dont elle a présenté les voeux ou les plaintes, offrent pour elle de tous côtés les sacrifices de leurs larmes ou de leurs prières, Mme de Montaus. dans SACRIFICE
Les prêtres offrent pour elle le sacrifice de Jésus-Christ sur les autels, Duch. de Montaus. dans SACRIFICE
Il [Montausier] assistait tous les jours au saint sacrifice ; et son attention et sa modestie imprimaient le respect aux âmes les moins touchées de la révérence du lieu et de la sainteté du culte, Duc de Montaus. dans SACRIFICE
Quel homme fut jamais plus propre à sacrifier le corps et le sang de Jésus-Christ que celui qui lui avait fait un sacrifice de tous les moments de sa vie ?, Panég. II, p. 110 dans SACRIFIER
Elle a toujours sacrifié ses ressentiments, et n'a jamais voulu nuire, Mme de Montaus. dans SACRIFIER
Il [saint Louis] condamna à un supplice rigoureux toutes les langues sacriléges, Panég. St Louis. dans SACRILÉGE
Je parle d'une hardiesse sage et réglée, qui s'anime à la vue des ennemis, qui dans le péril même pourvoit à tout...., Turenne. dans SAGE
Les sages du monde représentèrent en vain à saint Louis que l'habileté n'était pas d'unir ses voisins...., Panég. St Louis. dans SAGE
Elle [Mme de Montausier la mère] réprima [chez son fils] par une sage sévérité les premières vivacités de son esprit et les saillies naturelles d'une fierté encore naissante, Duc de Mont. dans SAILLIE
On n'est saint qu'à proportion qu'on est humble, Panég. St Fr. de Paule. dans SAINT, AINTE
Il avait résolu de vivre aussi saintement que je présume qu'il fût mort, Turenne. dans SAINTEMENT
Justice envers les peuples, charité envers les misérables, sévérité envers les méchants, tendresse envers les bons ; voilà les principes sur lesquels saint Louis a fondé la gloire et la sainteté de son règne, Panég. de saint Louis. dans SAINTETÉ
À la vue de tant d'objets funèbres la nature se trouve saisie, Mme d'Aiguillon. dans SAISI, IE
Une sainte frayeur des jugements de Dieu le saisissait ; on voyait sa foi dans ses yeux et dans ses paroles, Duc de Mont. dans SAISIR
S'il [le roi] marchait au milieu des hivers, l'oraison de cette princesse pénétrait les nues pour lui préparer les saisons, Mar.-Thér. dans SAISON
Une famille.... où les pères ont plus de soin du salut de leurs héritiers que de l'accroissement de leurs héritages, Lamoignon. dans SALUT
Dieu sanctifia saint Louis dans la gloire, le soutint dans ses travaux...., Pan. St Louis. dans SANCTIFIER
Dieu, dont la providence destine les juges pour gouverner son peuple, comme elle destine les prêtres pour le sanctifier, Lamoignon. dans SANCTIFIER
Je viens.... vous faire admirer un homme ....qui a sanctifié l'honneur et la probité par les règles et les principes du christianisme, Duc de Mont. dans SANCTIFIER
La reine sanctifia sa cour en se sanctifiant elle-même ; pour être appelée auprès d'elle, il ne suffisait pas de la suivre, il fallait aussi l'imiter dans ses pratiques de piété, Mar.-Thér. dans SANCTIFIER
Ne croyez pas, messieurs, qu'il fût entré sans vocation dans le sanctuaire de la justice, Lamoignon. dans SANCTUAIRE
On entrait dans le sanctuaire des lois en violant la première loi, qui veut qu'on soit instruit de sa profession, le Tellier. dans SANCTUAIRE
On le vit à la bataille de Cerné charger trois fois les ennemis, couvert de sang et de poussière, Duc de Mont. dans SANG
Quelque glorieuse que fût la source dont il sortait, l'hérésie des derniers temps l'avait infectée ; il recevait avec ce beau sang des principes d'erreur et de mensonge, Turenne. dans SANG
Sorti de l'ancienne et illustre maison de la Tour d'Auvergne, qui a mêlé son sang à celui des rois et des empereurs, ib. dans SANG
La pureté du sang ne fit que servir de motif à la pureté des moeurs de Mme la Dauphine, Dauphine. dans SANG
La nature en cette occasion [dans une contagion] relâche beaucoup de ses droits et de ses obligations ordinaires ; les lois de la chair et du sang ne sont pas si fortes que l'horreur d'une mort presque inévitable, Duch. de Mont. dans SANG
[Nos rois] occupés à soutenir de longues et sanglantes guerres, Lamoign. dans SANGLANT, ANTE
Vous dirai-je.... qu'elle sacrifia sa santé, toute faible et tout usée qu'elle était, à l'honneur d'être auprès d'une grande reine ?, Duch. de Mont. dans SANTÉ
Il crut que Dieu l'avait mis dans le palais comme Adam dans le paradis pour y travailler, et répondit depuis à ceux qui le priaient de se ménager, que sa santé et sa vie étaient au public, et non pas à lui, Lamoignon. dans SANTÉ
Quel carême saint Louis n'a-t-il pas continué, aux dépens même de sa santé, toute précieuse qu'elle était ?, Panég. St Louis. dans SANTÉ
Avec quelle chaleur s'intéressait-il à leurs satisfactions [de ses amis], ou à leurs peines ?, Duc de Mont. dans SATISFACTION
Utile sans intérêt, vertueux sans vouloir se faire honneur de sa vertu, il s'acquitta de ses devoirs pour la seule satisfaction de s'en être acquitté, Lamoignon. dans SATISFACTION
Il retenait la noblesse dans l'ordre ; il étouffait les querelles dans leur naissance.... compensant les satisfactions avec les injures, Duc de Mont. dans SATISFACTION
Il méprisa ces âmes qui n'apportent d'autres préparations à leurs charges que celle de les avoir désirées... qui n'achètent ces titres vains d'occupation et de dignité que pour satisfaire leur orgueil et pour honorer leur paresse, le Tellier. dans SATISFAIRE
Voilà, mes frères, à quoi se réduisent toutes les espérances mondaines ; faut-il s'étonner si elles ne peuvent satisfaire ?, Serm Samaritaine. dans SATISFAIRE
Plus la satisfaction est rude, moins il y a d'empressement à satisfaire, Serm. Médis. dans SATISFAIRE
Comment est mort cet homme puissant qui sauvait le peuple d'Israël ?, Turenne. dans SAUVER
Lorsque avec jugement et avec fierté il sauvait les restes des troupes battues à Mariendal, ib. dans SAUVER
La reine s'est sauvée de ces défauts, Mar.-Th. dans SAUVER
Charles de Sainte-Maure se sauva, par la miséricorde de Dieu, de cette corruption commune [ne pas se dire la vérité les uns aux autres], Duc de Mont. dans SAUVER
Déjà prenait l'essor, pour se sauver dans les montagnes, cet aigle dont le vol hardi avait d'abord effrayé nos provinces, Turenne. dans SAUVER
Les entretiens spirituels que saint Louis avait presque tous les jours avec les plus saints et les plus savants hommes de son siècle, Panég. St Louis. dans SAVANT, ANTE
L'étude qu'il fit de cette noble et savante antiquité, qu'il regardait comme la source de la raison et de la politesse de nos siècles, Duc de Mont. dans SAVANT, ANTE
Savants et immenses recueils où il renferma la jurisprudence ancienne et nouvelle, Lamoignon. dans SAVANT, ANTE
C'est [l'esprit] une puissance orgueilleuse qui.... laissant souvent la vérité pour le mensonge, n'ignore que ce qu'il faudrait savoir, et ne sait que ce qu'il faudrait ignorer, Duc de Mont. dans SAVOIR
Personne ne discernait plus [avant l'établissement d'un grand hôpital à Paris] les pauvres de nécessité d'avec ceux de libertinage ; on ne savait en donnant l'aumône si l'on soulageait la misère, ou si l'on entretenait l'oisiveté, Aiguillon. dans SAVOIR
Savait-elle une famille opprimée ? elle animait la justice contre l'oppression, Aiguillon. dans SAVOIR
Dans un âge où l'on ne sait pas encore sa religion, il défendait déjà la sienne, Duc de Mont. dans SAVOIR
Un esprit avide de tout savoir et capable de tout apprendre, Lamoignon. dans SAVOIR
Que personne ne savait mieux estimer les choses louables, ni mieux louer ce qu'elle estimait, Duch. de Mont. dans SAVOIR
Sainte Thérèse eût voulu ne savoir écrire que pour publier ses défauts, Panég. Ste Thér. dans SAVOIR
Accessible, accueillant, honnête, sachant employer son temps et quelquefois même le perdre, le Tellier. dans SAVOIR
Ne sais-je pas, mesdames, qu'ayant abandonné le monde pour mener une vie plus sainte et plus cachée dans la retraite, vous ne prétendez plus qu'à l'honneur d'être de la famille de Jésus-Christ ?, Duch. de Mont. dans SAVOIR
Un amour curieux des livres, une avidité de savoir .... ont été des passions de sa jeunesse, Duc de Mont. dans SAVOIR
Que lui manquait-il pour un si glorieux, mais si difficile ministère [gouverneur du Dauphin] ? du savoir ? il avait acquis par ses lectures continuelles des habitudes dans tous les pays et dans tous les siècles, Duc de Mont. dans SAVOIR
Donner arrêt contre arrêt, et confondre les droits et les espérances des parties par des contradictions scandaleuses, le Tellier dans SCANDALEUX, EUSE
Dieu dit dans ses Écritures, que, si notre oeil, notre pied ou notre main nous scandalise, nous devons les arracher et les couper, c'est-à-dire que, si les choses mêmes qui nous sont les plus chères, nous sont occasion de chute et de péché, il faut nous en séparer, Sermons, 3e dim. de l'avent. dans SCANDALISER
Dieu mit sur toutes les passions de saint Louis le sceau de sa modération et de sa sagesse, Panég. de St Louis. dans SCEAU
Il apprenait alors à prononcer des arrêts, à sceller des grâces, le Tellier. dans SCELLER
N'attendez pas que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées, Turenne. dans SCÈNE
[M. de Montausier] n'a-t-il pas eu, dans la licence même de la guerre, une constante et scrupuleuse retenue ?, Duc de Montaus. dans SCRUPULEUX, EUSE
Rufin.... marcha avec un train plus superbe qu'il n'était séant à un particulier, Hist. de Théodose, IV, 66 dans SÉANT, ANTE
Qu'on vous couronne de fleurs, qu'on vous compose des guirlandes, ces fleurs ne seront bonnes qu'à sécher sur votre tombeau, Duch. de Montaus. dans SÉCHER
Il [un curé] ne parle aux ecclésiastiques, ni aux paroissiens, qu'en commandant.... il faut qu'un secondaire soit toujours humilié devant lui, s'il veut avoir la paix dans la maison, Sermons, 8e disc. synodal. dans SECONDAIRE
Combien de familles, de communautés chancelantes ont été soutenues par les secours que Mme la Dauphine leur donnait !, Dauphine. dans SECOURS
Ces désirs séculiers auxquels nous sommes accoutumés, ces images du monde dont nous avons l'esprit rempli, Sermons, Transfiguration dans SÉCULIER, IÈRE
Les chrétiens s'y obstinèrent ; la chose en vint à une sédition ouverte, Hist. de Théod. III, 112 dans SÉDITION
Elle a racheté ses péchés par les aumônes qu'elle a répandues secrètement dans le sein des pauvres, Duch. de Montaus. dans SEIN
Qui pourrait exprimer la joie que ressentait Mme de Montausier, lorsqu'elle voyait croître les bonnes habitudes du jeune prince [le Dauphin], et germer ces précieuses semences de gloire et de vertu qu'elle avait jetées avec tant de soin dans son coeur ?, Mme de Mont. dans SEMENCE
La mère de M. de Lamoignon crut que ses aumônes ne seraient pas infructueuses, qu'elle recueillerait dans sa famille ce qu'elle semait dans les hôpitaux, Lamoign. dans SEMER
Rappelez en votre mémoire avec quelle tendre et sensible joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune vainqueur [le Dauphin], Duc de Montaus. dans SEMER
Dieu disposa lui-même par une heureuse naissance M. de Lamoignon à exercer ses jugements dans le plus auguste sénat du monde, Lamoignon. dans SÉNAT
C'était [l'impératrice Justine] une princesse fière, impérieuse, attachée à son sens, et prévenue de toutes les impiétés des ariens, Hist. de Théodose, III, 114 dans SENS
La voie la plus courte pour arriver à la faveur des grands, c'est d'entrer toujours dans leur sens, Commendon, II, 19 dans SENS
S'il restait encore dans le coeur de Mme la Dauphine quelque endroit sensible, c'était à l'amour de la gloire et plus encore au salut de son époux, Dauphine. dans SENSIBLE
Laissons aux infidèles ces longues et sensibles douleurs [pour la mort des personnes chères] que la religion ne modère pas, Lamoignon. dans SENSIBLE
M. de Lamoignon ne fut pas si sensiblement touché des grâces qu'on fit à sa maison, que des secours qu'il obtint pour les hôpitaux, Lamoign. dans SENSIBLEMENT
âmes pures qui portez le joug du Seigneur, et qui marchez dans les sentiers de ses commandements, Mar.-Thér. dans SENTIER
Elle [la Dauphine] a senti jusqu'où va la misère humaine, jusqu'où vont les miséricordes divines, Dauphine. dans SENTIR
Après la séparation du monde, Mme de Montausier, accablée sous le poids de ses infirmités, s'applique à les souffrir chrétiennement, Duch. de Mont. dans SÉPARATION
Tombant incessamment sur les uns ou sur les autres de ces barbares qui avaient leurs intérêts séparés, il les défit entièrement, Hist. de Théod. I, 9 dans SÉPARÉ, ÉE
M. Le Tellier s'appliqua à séparer les formalités nécessaires d'avec ces procédures obliques et ces malignes subtilités...., le Tellier. dans SÉPARER
On dit mille fois à M. de Montausier qu'il y avait à la cour un art innocent de séparer les pensées d'avec les paroles, M. de Mont. dans SÉPARER
M. le Tellier l'avait bien connu, que cette dignité et cette gloire dont on l'honorait n'était qu'un titre pour la sépulture, le Tellier dans SÉPULTURE
Ses yeux furent-ils jamais moins sereins ? perdit-elle quelque chose de sa tranquillité ordinaire ?, Mme de Montausier. dans SEREIN, EINE
Aucun nuage ne troubla depuis la sérénité de sa vie, le Tellier. dans SÉRÉNITÉ
Ce dernier et célèbre sermon où il [Grégoire de Nazianze] rendit compte de son administration et de sa conduite, Hist. de Théodose, II, 57 dans SERMON
Combien de fois arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [du jeune Dauphin], Duc de Mont. dans SERPENT
Jamais il n'exigea ni de circonspection gênante ni d'assiduité servile, Lamoignon. dans SERVILE
Loin d'ici ces prêtres oisifs qui, vivant de l'autel et ne servant pas à l'autel, traînent sans honneur et sans emploi un stérile et infructueux sacerdoce, Panég. II, 405 dans SERVIR
Ne pouvant servir le roi par ses actions et par ses discours, il [le Tellier] le servit par son repos et par son silence, Le Tellier. dans SERVIR
Des siéges et des combats servirent d'exercice à son enfance [de Turenne], Turenne. dans SERVIR
Ils font servir à leurs convoitises les biens qu'ils ont reçus pour exercer leur charité, Duch. d'Aiguillon. dans SERVIR
M. de Montausier racontait que ses pères avaient toujours été fidèles serviteurs des rois leurs maîtres, mais qu'ils n'avaient pas été leurs flatteurs, Duc de Mont. dans SERVITEUR
Tout le royaume pleure la mort de son défenseur, et la perte d'un homme seul est une calamité publique, Tur. dans SEUL, EULE
Vous verriez M. de Lamoignon, recevant une foule d'amis comme si chacun eût été le seul, Lamoignon. dans SEUL, EULE
Les habitants de Thessalonique, affectionnés pour la gloire de leur prince et naturellement portés à toute sorte de spectacles, se signalèrent en cette occasion, Hist. de Théodose, IV, 1 dans SIGNALER
Leur vie [des pécheurs] passe comme l'ombre ; il vient un jour fatal où périssent toutes leurs pensées ; leur mémoire fait un peu de bruit, et va se perdre dans un silence éternel, Mar.-Thér. dans SILENCE
Certains rayons de lumière firent apercevoir à M. de Turenne qu'il n'y avait qu'une vérité simple et indivisible qui ne se montre qu'à ceux qui la cherchent, Turenne. dans SIMPLE
Souvenez-vous de la sainte simplicité de nos pères : chacun mesurait ses emplois à ses propres forces, le Tellier. dans SIMPLICITÉ
M. de Montausier, montrant les vertus de l'ancienne Rome aux prélats de la nouvelle, fit admirer à cette nation une judicieuse sincérité qui valait mieux que ses subtilités et ses adresses, Duc de Mont. dans SINCÉRITÉ
La modestie du visage de Marie-Thérèse répondait de la sincérité et de la bonté de son coeur, Mar.-Thér. dans SINCÉRITÉ
Ce caractère singulier d'une vie simple dans sa sagesse, modeste dans son élévation, tranquille dans l'embarras et le tumulte des affaires, le Tellier. dans SINGULIER, IÈRE
La recommandation que porte avec soi la vertu, Duc de Montausier. dans SOI
La bonté du naturel prévint en M. le Tellier les soins de l'éducation, le Tellier. dans SOIN
Lors même que M. de Turenne commande, il se regarde comme un soldat de Jésus-Christ, Turenne. dans SOLDAT
Théodose avait pris à sa solde les meilleurs soldats des Goths, des Huns, des Scythes et des Alains, Hist. de Théod. III, 89 dans SOLDE
Nous avons lu dans les Écritures qu'il y a un temps de pleurer et une mesure de larmes ; que le soleil, qui ne doit jamais se coucher sur notre colère, ne doit pas se coucher plus de sept fois sur notre affliction, Lamoignon. dans SOLEIL
Il n'y a rien de si aimable que l'enfance des princes destinés à l'empire.... ce sont des soleils dans leur orient, qui réjouissent les yeux et qui ne les éblouissent pas encore, Mme de Montausier. dans SOLEIL
Pour faire voir un exemple solennel de la patience et de la miséricorde de Jésus-Christ, Panég. I, p. 153 dans SOLENNEL, ELLE
Sulpice commence par le mépris solennel qu'il en fait [des charges], ib. I, p. 345 dans SOLENNEL, ELLE
La réputation que M. de Lamoignon s'était acquise dans le parlement et dans le conseil fut sa seule sollicitation auprès des puissances, Lamoignon. dans SOLLICITATION
Ceux qui venaient rendre compte des affaires publiques ou solliciter leurs affaires particulières, Hist. de Théodose, II, 2 dans SOLLICITER
Rappelez en votre mémoire.... cette paix fortunée dont il [M. le Tellier] fut le solliciteur et, pendant le traité, le dépositaire, le Tellier. dans SOLLICITEUR, EUSE
Parcourrai-je les sommes incroyables que Mme d'Aiguillon a distribuées en divers temps, les fondations qu'elle a faites en divers lieux ?, Mme d'Aig. dans SOMME
L'apôtre nous avertit de ne pas pleurer ceux qui dorment dans le sommeil de paix, Mme de Montaus. dans SOMMEIL
Il [Valentinien] sonda les esprits des gens de guerre, Hist. de Théodose, I, 22 dans SONDER
Publions les exemples de sa charité [de Mme d'Aiguillon], et n'en sondons pas les mystères, Mme d'Aiguillon. dans SONDER
Elle [Mme d'Aiguillon] se retira de la cour, dès qu'elle eut la liberté d'en sortir, Aiguillon. dans SORTIR
Le saint répondit à cela sagement, qu'il avait soutenu les droits de l'Église, sans sortir du respect qui était dû à l'empereur, Hist. de Théodose, III, 59 dans SORTIR
Des contestations qu'il avait eues [M. de Montausier] sur la religion, il en était sorti je ne sais quelles clartés passagères qui avaient laissé quelque trace de lumière dans son esprit, duc de Mont. dans SORTIR
La frayeur de la mort [dans une peste] ne lui fit point abandonner sa maison ; elle voulut assister ce frère mourant, sans craindre ces souffles mortels qui portent le poison dans les coeurs, Mme de Mont. dans SOUFFLE
M. de Lamoignon ne pouvait souffrir ces hommes chargés des affaires du public et des particuliers, qui se regardent comme invisibles, Lamoignon. dans SOUFFRIR
Mme la Dauphine ne souffrait pas qu'on touchât aux oints du Seigneur, Dauphine. dans SOUFFRIR
Quelle liberté s'est-elle donnée qui pût, je ne dis pas mériter une censure, mais souffrir une mauvaise interprétation ?, Marie-Thér. dans SOUFFRIR
Après s'être acquittée de tous les devoirs à la cour, Mme de Montausier a souffert comme on souffre dans les cloîtres, sans murmurer et sans se plaindre, Mme de Mont. dans SOUFFRIR
Je parle à des âmes pures et sincères qui ont horreur du soupçon même de la vanité et du mensonge, Duch. de Montaus. dans SOUPÇON
Ceux qui ont écrit leurs propres actions sont tombés ordinairement dans le soupçon ou de les avoir relevées par orgueil, ou d'en avoir diminué la gloire par modestie, Vie de Commendon, préf. dans SOUPÇON
Certaines vues d'honneur qui lui faisaient craindre [à M. de Montausier] jusqu'aux moindres soupçons de changement et d'inconstance.... étaient autant d'engagements qui le liaient à sa communion, Duc de Mont. dans SOUPÇON
Dans ces jours de confusion et de trouble où les grâces tombaient sur ceux qui savaient à propos se faire soupçonner ou se faire craindre, on le négligea [M. de Montausier] comme un serviteur qu'on ne pouvait perdre, Duc de Mont. dans SOUPÇONNER
Vous savez l'horreur qu'on a de recueillir ces soupirs contagieux, qui sortent du sein d'un mourant, pour faire mourir ceux qui vivent, Mme de Montaus. dans SOUPIR
C'est vous, divine Providence, qui m'avez conduit en ces lieux, pour recevoir les derniers gages de son amitié, et pour recueillir les derniers soupirs de sa pénitence, Duc de Montaus. dans SOUPIR
La pensée de la mort fut la source féconde de tant d'oeuvres de justice et de charité que Mme d'Aiguillon a pratiquées, Aiguill. dans SOURCE
Elle [madame la Dauphine] allait à la source des grâces [le roi] avec une humble confiance, Dauphine. dans SOURCE
Quelque glorieuse que fût la source dont il sortait, l'hérésie des derniers temps l'avait infectée, Duc de Mont. dans SOURCE
Depuis cette défaite [des barbares], les troupes se crurent invincibles sous Théodose, Hist. de Théodose, II, 64 dans SOUS
L'un tâche à l'émouvoir [M. de Lamoignon] par des images affectées de sa misère ; l'autre travaille à l'éblouir par des apparences de droit et par des raisons spécieuses, Lamoignon. dans SPÉCIEUX, EUSE
Jeux, conversations, spectacles, rien ne la tira [la Dauphine] de sa solitude, Dauphine. dans SPECTACLE
Ces hommes adonnés aux spéculations des choses célestes, Serm. pour le jour des rois. dans SPÉCULATION
Lassé des vaines spéculations de la science, il résolut de ne plus savoir que Jésus-Christ crucifié, Panégyr. II, 393 dans SPÉCULATION
Ne vous figurez pas une dévotion de spiritualités imaginaires, qui se nourrit de réflexions, et qui laisse les saintes pratiques, Duc de Montaus. dans SPIRITUALITÉ
Elle [Mme la Dauphine] porte à l'Agneau sans tache immolé sur l'autel.... des pensées pures, des affections spirituelles, Dauphine. dans SPIRITUEL, ELLE
Sainte Thérèse trouve des demi-spirituels, des demi-savants qui lui reprochent la stérilité de son âme, Panég. Ste Thérèse. dans SPIRITUEL, ELLE
Souvenez-vous de ces années stériles où, selon le langage du prophète ; le ciel fut d'airain et la terre de fer, Aiguillon. dans STÉRILE
Fasse l'esprit de Dieu que le récit des vertus de sainte Thérèse produise en nous, non pas une admiration stérile, mais une sincère imitation de sa sainteté !, Panég. sainte Thérèse. dans STÉRILE
Consumer en luxe les subsides tirés du travail et de la substance des pauvres, Panég. St Franç. de Paule. dans SUBSIDE
Il [Théodose] ordonnait que par tout son empire, selon la foi du saint concile de Nicée, on reconnût une seule substance indivisible dans la Trinité, Hist. de Théodose, II, 32 dans SUBSTANCE
Avec quelle confiance le [M. de Montausier] substitua-t-il [le roi] en sa place dans l'un de ses plus importants et plus indispensables devoirs ?, M. de Montaus. dans SUBSTITUER
Il [M. le Tellier] s'appliqua à séparer les formalités nécessaires d'avec ces procédures obliques et ces malignes subtilités que l'avarice a introduites dans les affaires, le Tellier. dans SUBTILITÉ
Faisant admirer à cette nation [l'Italie] une judicieuse sincérité qui valait mieux que ses subtilités et ses adresses, Duc de Mont. dans SUBTILITÉ
Tantôt elle cultivait son esprit par la lecture des histories édifiantes, et nourrissait sa piété du suc et de la substance des saintes Écritures, Dauphine. dans SUC
Il sortait d'une famille.... où les enfants aiment mieux succéder à la probité qu'à la fortune de leurs pères, Lamoignon. dans SUCCÉDER
On peut dire que la discipline des moeurs et le succès de la piété dans la cour est en la personne des reines, Mar.-Thér. dans SUCCÈS
Cette haute vertu qu'il [l'Ecclésiaste] a cherchée avec si peu de succès, et dont il semble que son siècle n'était pas capable, s'est rencontrée en la personne de l'illustre Julie.... duchesse de Montausier, Mme de Mont. dans SUCCÈS
Contraint de défendre les droits de sa succession contre des prétentions illégitimes, le Tellier dans SUCCESSION
Elle [la mère de M. de Lamoignon] crut qu'elle ne pouvait leur laisser [à ses enfants] un bien plus solide que la succession de sa charité, Lamoignon. dans SUCCESSION
J'avoue, messieurs, que je succombe ici sous le poids de mon sujet, Turenne. dans SUCCOMBER
On recherche les honneurs ; elle a jugé qu'il suffisait de s'en rendre digne, Duch. de Mont. dans SUFFIRE
C'est dans la solennité des saints mystères, parmi les voeux et les suffrages des fidèles ....que j'applique cet éloge à très haut et très puissant ...duc de Montausier, M. de Mont. dans SUFFRAGE
Non-seulement ce que la loi commande, mais encore tout ce que la charité suggère, Panégyr. Ste Thérèse. dans SUGGÉRER
Eugène était un homme d'une naissance basse, qui, après avoir professé la rhétorique avec quelque réputation, avait quitté les écoles, et s'était mis à la suite de la cour, Hist. de Théodose, IV, 35 dans SUITE
Je puis avoir pour témoins de ce que je dis tous ceux qui l'ont suivi [M. de Turenne] dans les armées, Turenne. dans SUIVRE
N'attendez pas que je suive la coutume des orateurs, et que je loue M. de Turenne comme on loue les hommes ordinaires, Tur. dans SUIVRE
Il n'y a point de religion qui ne reconnaisse que l'homme est pécheur, et qu'il est sujet à la colère du ciel, Serm. 1er dim. de l'Avent. dans SUJET, ETTE
Elle [Mme de Montausier] s'acquittait en même temps de tous les devoirs d'une fidèle épouse et d'une fidèle sujette, Mme de Mont. dans SUJET, ETTE
La crainte de Dieu réglait toutes ses actions [de Marie-Thérèse], et la médisance n'eut jamais ni le sujet ni le courage d'en parler, Mar.-Thér. dans SUJET
Ils verront leurs péchés, non pas comme la matière de leurs plaisirs, mais comme le sujet de leur damnation, Sermons, 1er dim. de l'Avent. dans SUJET
Sapor, qui savait être humble et superbe selon les temps, s'arrêta dès qu'il eut appris que l'armée de l'empire approchait, Hist. de Théod. II, 65 dans SUPERBE
Cette vaine et fastueuse religion qui se répand toute au dehors, et qui n'a que le corps et la superficie des bonnes oeuvres, Duc de Mont. dans SUPERFICIE
Une tristesse superficielle compose pour un temps le visage et la contenance [après une mort] ; mais l'esprit et le coeur n'en sont pas frappés, Dauphine. dans SUPERFICIEL, ELLE
Elle [Mme d'Aiguillon] donna ce qu'elle avait de superflu..., elle se retrancha de ce que d'autres auraient pris pour nécessaire, Mme d'Aiguillon. dans SUPERFLU, UE
Refusa-t-il à quelqu'un la liberté de lui dire des choses nécessaires ? n'accorda-t-il pas à plusieurs la consolation de lui en dire de superflues ?, Lamoignon. dans SUPERFLU, UE
Elle [Mme d'Aiguillon] trouvait honteux que l'avarice n'eût point de bornes, que le luxe se répandît en superfluités infinies, et qu'il n'y eût que la charité qui fût ménagère et resserrée, Aiguillon. dans SUPERFLUITÉ
[M. de Montausier] chrétien de bonne foi, sans superstition et sans hypocrisie, Duc de Mont. dans SUPERSTITION
La faiblesse du corps de sainte Thérèse pouvait à peine supporter la joie de son âme, Panég. Ste Thérèse. dans SUPPORTER
[M. de Montausier] supportant lui-même avec constance toutes les fatigues et toutes les contraintes que lui imposaient... la raison et l'ordre, Duc de Mont. dans SUPPORTER
Sainte Thérèse était ingénieuse à découvrir ses défauts, et prête à supprimer devant les hommes toutes les lumières qu'elle tirait de Dieu, Panég. Ste Thér. dans SUPPRIMER
Elle [Mme la Dauphine] se défiait de ses lumières : une sage timidité lui fit presque toujours supprimer une partie de son avis, Dauphine. dans SUPPRIMER
Qui est-ce qui s'est acquitté plus dignement de cette suprême magistrature que M. le Tellier ?, le Tellier. dans SUPRÊME
Sur cette accusation, Théodose, l'ayant fait arrêter, commanda qu'on examinât rigoureusement cette affaire, Hist. de Théodose, III, 69 dans SUR
Sur cette espérance il se met en mer, ib. III, 7 dans SUR
S'il fallait faire réussir une grande affaire, d'autres auraient choisi les moyens les plus éclatants, il [M. de Lamoignon] choisissait les plus sûrs et les plus utiles, Lamoign. dans SÛR, ÛRE
Les effets de la bonté de Jésus-Christ sont surabondants et infinis, Sermons, Bon pasteur. dans SURABONDANT, ANTE
Vous, qui dans vos confessions précipitées n'examinez que la surface de votre âme...., Dauphine. dans SURFACE
Quels progrès sainte Thérèse ne fit elle pas, lorsque Dieu lui fit goûter ces douceurs et ces délices surnaturelles qui sont les effets de sa bonté et de son amour ?, Panég. Ste Thérèse. dans SURNATUREL, ELLE
Comme il avait affaire à des ennemis qui se dispersaient et se ralliaient à tous moments pour le surprendre, il résolut de les surprendre eux-mêmes, Hist. de Théodose, I, 9 dans SURPRENDRE
Il [Théodose] se laissait quelquefois surprendre ; et, quoiqu'il eût les intentions bonnes, il était capable de faire de grandes fautes, Hist. de Théod. IV, 3 dans SURPRENDRE
Ce jugement si éclairé et si incapable d'être surpris, Duch. de Montaus. dans SURPRENDRE
Comme il avait ordre de ménager les troupes, et que d'ailleurs il craignait les surprises, Hist. de Théodose, III, 63 dans SURPRISE
On ne peut avoir, en servant ces sortes de malades [les pestiférés] que la malheureuse consolation de les voir mourir, ou la triste espérance de les survivre de quelques jours, Duch. de Mont. dans SURVIVRE
L'expérience nous apprend encore que Dieu suscite de temps en temps des femmes fortes qu'il élève au-dessus des faiblesses ordinaires de la nature, Mme de Mont. dans SUSCITER
Une mort soudaine et surprenante qui a suspendu le cours de nos victoires, Turenne. dans SUSPENDRE
Il demeure en suspens entre la confusion et la confiance, Dauphine. dans SUSPENS
Cette suspension de désirs entre la vie et la mort, et cette volonté soumise à celle de Dieu, ne sont-ce pas des caractères d'une âme chrétienne ?, Duch. de Montaus. dans SUSPENSION
Les pères du concile [en 381], après avoir arrêté les points de foi et de discipline... lui écrivirent [à Théodose] une lettre synodale..., Hist. de Théodose, II, 48 dans SYNODAL, ALE
Le pape Sirice, après avoir condamné ces hérésiarques [joviniens], envoya ses légats à Milan, pour y convoquer un synode, et pour étouffer ces nouvelles erreurs dans le lieu même où elles étaient nées, Hist. de Théodose, IV, 13 dans SYNODE
[Mme d'Aiguillon] trouvait-elle des gens de bien inconnus ou négligés, elle leur procurait des emplois selon leurs talents, Aiguillon. dans TALENT
On vit tarir tout d'un coup les principales sources de la charité, Lamoignon. dans TARIR
Elle a la taille fort belle, les yeux beaux, le teint fort uni, mais un peu trop chargé de rouge, les Grands jours d'Auv. dans TEINT
Il [l'homme] craint de se voir tel qu'il est, parce qu'il n'est pas tel qu'il devrait être, Duc de Montaus. dans TEL, ELLE
Telle enfin était son habileté [de Turenne], que, lorsqu'il vainquait, on ne pouvait en attribuer l'honneur qu'à sa prudence, et lorsqu'il était vaincu, on ne pouvait en imputer la faute qu'à la fortune, Turenne. dans TEL, ELLE
Une téméraire jeunesse se jetait sans étude et sans connaissance dans les charges de la robe, le Tellier. dans TÉMÉRAIRE
Il [M. de Turenne] étonna par sa résolution ceux qu'il ne pouvait arrêter par la force, et releva par cette prudente et heureuse témérité l'État penchant vers sa ruine, Turenne. dans TÉMÉRITÉ
Des reproches soutenus constamment [par M. de Lamoignon], quand il a eu pour lui le témoignage de sa conscience, Lamoignon. dans TÉMOIGNAGE
Suspendez pour un temps votre douleur, fidèles et désolés domestiques de cette princesse, et rendez ici témoignage à la vérité, Mar.-Thér. dans TÉMOIGNAGE
Tristes, mais fidèles témoins de ses derniers sentiments [de Mme de Montausier], combien de fois vous a-t-elle dit...., Mme de Mont. dans TÉMOIN
Dieu, qui en fut le principe et le seul témoin [des actions de Mme d'Aiguillon], en est lui-même la récompense, Mme d'Aiguil. dans TÉMOIN
Elle [la mère de M. de Montausier] ne souffrit pas en lui ces délicatesses qui affaiblissent le tempérament et la vigueur du corps et de l'âme, Duc de Mont. dans TEMPÉRAMENT
Il [l'empereur Eugène] crut avoir trouvé un tempérament plausible, et ménagé par ses vaines distinctions une religion à laquelle il n'était pas fort attaché, et qu'il ne lui convenait pas pourtant d'abandonner, Hist. de Théodose, IV, 39 dans TEMPÉRAMENT
M. le Tellier fut choisi pour chercher ces difficiles tempéraments de menace qui étonne, de remontrance qui corrige, de douceur qui apaise, de sévérité qui châtie, le Tellier. dans TEMPÉRAMENT
Il n'y a rien de si aimable que l'enfance des princes destinés à l'empire, lorsqu'ils donnent des marques d'un naturel heureux ; on voit en eux des rayons de la majesté de Dieu, tempérés des ombres de la faiblesse des hommes, Duch. de Montaus. dans TEMPÉRÉ, ÉE
Je dois vous représenter.... un homme doux et secourable, qui a su tempérer l'austérité des lois par tous les adoucissements qu'inspirent la miséricorde et la charité, Lamoignon. dans TEMPÉRER
Un coup imprévu de tempête civile et domestique jette sur des bords étrangers cette princesse infortunée qui..., Mme d'Aiguill. dans TEMPÊTE
Que ne puis-je vous dire enfin ce que vous sauriez mieux que moi, si la douleur de l'avoir perdue ne vous faisait oublier pour un temps le plaisir que vous avez eu de la posséder ?, Duch. de Mont. dans TEMPS
Ils furent quelque temps saisis, muets, immobiles, Turenne. dans TEMPS
Ils ont leurs temps où ils se rendent inaccessibles, Panég. saint Louis. dans TEMPS
Fidèle dans leurs disgrâces, il osa les louer et les servir [ses amis] en des temps où les autres n'osaient presque pas les plaindre, Duc de Mont. dans TEMPS
Les temps des plaisirs absorbent ceux des devoirs, Panég. St Louis. dans TEMPS
Jésus-Christ est venu enseigner sa loi à tous les hommes, et leur donner au même temps les exemples de l'accomplir, Panég. I, 247 dans TEMPS
Dieu ne demande pas aux personnes de son sexe une sublime raison, ni une science fastueuse, mais une dévotion tendre, Dauphine. dans TENDRE
Rappelez en votre mémoire avec quelle tendre et sensible joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune vainqueur [le fils de Louis XIV], Duc de Mont. dans TENDRE
Souvenez-vous de ce temps de désordre et de trouble, où l'esprit ténébreux de discorde confondait le droit avec la passion, le devoir avec l'intérêt, la bonne cause avec la mauvaise, Tur. dans TÉNÉBREUX, EUSE
Il destina les gros navires à tenir le fleuve, et à tomber avec impétuosité sur les ennemis, Hist. de Théodose, III, 64 dans TENIR
Ces lieux sombres et retirés où la honte tient tant de langueurs et de nécessités cachées, Aiguillon. dans TENIR
Par la loi du corps, je tiens à ce monde qui passe ; par l'espérance et par la foi, je tiens à Dieu qui ne passe point, Dauphine. dans TENIR
Laissons ces circonstances, qui tiennent encore un peu du monde, et passons de ces vertus civiles aux vertus chrétiennes qu'elle a pratiquées, Mme de Montaus. dans TENIR
Tantôt, sur les rives de Loire, suivi d'un petit nombre d'officiers et de domestiques, il court à la défense d'un pont, et tient ferme contre une armée...., Turenne. dans TENIR
[Un homme] qui se mesure avec ses forces, qui entreprend les choses difficiles, et ne tente pas les impossibles, Turenne. dans TENTER
Ils eurent fait en peu de jours trois mille barques, et tentèrent le passage en divers endroits, Hist. de Théodose, III, 63 dans TENTER
Cette mort dans la paix et dans l'espérance du Seigneur qu'il [M. le Tellier] a regardée comme la fin de son travail et le terme de son pèlerinage, le Tellier. dans TERME
Aux termes de l'Écriture, l'aumône est une Justice ; ce que nous appelons un don, le sage le nomme une dette, Duc de Montaus. dans TERME
Il termina plusieurs guerres par sa valeur, et n'en entreprit aucune par ambition, Hist. de Théodose, I, 1 dans TERMINER
De peur que la contagion du siècle ne ternît, en quelque façon, la pureté de son innocence, Panégyr. Franç. de Paule. dans TERNIR
Il [Montausier] avait lu cent treize fois le Nouveau Testament de Jésus-Christ avec application et avec respect, Duc de Montaus. dans TESTAMENT
Les montagnes s'ébranlent, et ces masses sans soutien demeurent suspendues par la force de la foi de ce thaumaturge [saint François de Paule], Panég. St François de Paule. dans THAUMATURGE
Quel peuple ennemi de la France n'a pas ressenti les effets de sa valeur, et quel endroit de nos frontières n'a pas servi de théâtre à sa gloire ?, Tur. dans THÉÂTRE
Flandre, théâtre sanglant où se passent tant de scènes tragiques, triste et fatale contrée, trop étroite pour contenir tant d'armées qui te dévorent, ib. dans THÉÂTRE
Ce zèle avec lequel elle animait les âmes les plus tièdes à secourir le prochain, Mme d'Aiguillon. dans TIÈDE
On ne voyait pas autour de lui des rangs affreux de gardes en haie pour effrayer les timides ou pour rebuter les importuns, Panégyr. St Louis. dans TIMIDE
Prudente sans timidité, pressante sans indiscrétion.... attendant de la bonté du prince plus que de son propre crédit, Dauphine. dans TIMIDITÉ
Un de ces hommes en qui Dieu met ses dons d'intelligence et de conseil, et qu'il tire de temps en temps des trésors de sa providence pour assister les rois et pour gouverner les royaumes, le Tellier. dans TIRER
Jeux, conversations, spectacles, rien ne la tira [Mme la Dauphine] de sa solitude, Dauphine. dans TIRER
Le comte Arbétion, qui commandait ces escadrons ennemis, était prêt à tomber sur Théodose...., Hist. de Théodose, IV, 58 dans TOMBER
Les uns eurent le plaisir de voir tomber de soi-même ce qu'on avait fait sans eux, Hist. de Théodose, II, 55 dans TOMBER
Ces foudres de bronze que l'enfer a inventées pour la destruction des hommes tonnaient de tous côtés, Turenne. dans TONNER
Ainsi le torrent du monde s'écoule, quelque soin qu'on prenne à le retenir ; tout est emporté par cette suite rapide de moments qui passent ; et par ces révolutions continuelles nous arrivons souvent, sans y avoir pensé, à ce point fatal où le temps finit et l'éternité commence, Duch. d'Aiguillon. dans TORRENT
Malheur à toi, torrent de la mauvaise coutume des hommes, disait autrefois saint Augustin ; qui te pourra résister ?, Sermons, 2e dim. de l'avent. dans TORRENT
Ce serait faire tort à la mémoire de cette femme forte, que de montrer de la faiblesse, Duch. de Montaus. dans TORT
Il [M. de Montausier] n'eut pas besoin de réparer, sur ses vieux ans, les torts qu'il avait faits en sa jeunesse, Duc de Mont. dans TORT
Combien de fois [M. de Montausier] arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [du Dauphin] !, M. de Mont. dans TORTUEUX, EUSE
Maxime, touché le ses raisons, promit de leur sauver la vie, Hist. de Théod. III, 43 dans TOUCHÉ, ÉE
Il n'y eut qu'une ambition qui fût capable de le toucher [M. de Turenne] : ce fut de mériter l'estime et la bienveillance de son maître, Turenne. dans TOUCHER
Le peuple.... rapportait comme un précieux trésor des linges qu'il avait fait toucher à son visage [de Mélèce évêque d'Antioche, mort au concile de Constantinople], Hist. de Théodose, II, 49 dans TOUCHER
On n'eut pas besoin de chercher pour lui [M. le Tellier] ces tours ingénieux qui ne font entrevoir aux malades le danger où ils sont, qu'au travers de feintes promesses, ou de vaines espérances de guérison, le Tellier. dans TOUR
Que ne puis-je vous marquer ici.... ce tour d'esprit particulier qui rendait sa conversation [de Mme de Montausier] si agréable !, Duch. de Mont. dans TOUR
Il sauva [dans une épidémie] ce peuple [de la Normandie, dont il était gouverneur] qui avait perdu toute espérance de santé et toute mesure de prudence, Duc de Montausier. dans TOUT, TOUTE
On vit François de Paule traverser toute la Sicile, laissant partout des traces d'une charité bienfaisante, Panég. St Franç. de Paule. dans TRACE
Vous dirai-je qu'il [M. de Lamoignon] se fit une religion d'écouter les raisons des parties et de lire tous leurs mémoires.... sans se fier à ces extraits mal digérés et souvent tracés à la hâte ?, Lamoign. dans TRACÉ, ÉE
N'attendez pas.... que j'ouvre ici une scène tragique, que je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées, Tur. dans TRAGIQUE
Je ne viens pas ici justifier la créature devant son créateur ; je trahirais l'humilité de l'une, j'offenserais la vérité de l'autre, Duch. d'Aiguillon. dans TRAHIR
Ainsi les uns trahissaient l'empereur par une préoccupation de religion ; l'autre trahissait sa religion par la passion qu'il avait de devenir empereur, Hist. de Théod. III, 5 dans TRAHIR
Elle [Mme de Montausier] a ramassé toutes ses forces pour combattre cette langueur ennemie.... qui lui portait tous les jours quelque trait mortel dans le sein, Duch. de Mont. dans TRAIT
Dieu tempère les prospérités des hommes puissants par des peines presque inévitables, et les abandonne aux traits envenimés de l'envie, Duchesse d'Aiguillon. dans TRAIT
Liant les grands par des traités, gagnant les peuples par des remontrances, le Tellier. dans TRAITÉ
Il [Jésus-Christ] a transféré le droit de sacrificateur à un autre ordre de prêtrise que celui d'Aaron, étant lui-même prêtre éternel selon l'ordre de Melchisedech, Sermons, Messe. dans TRANSFÉRER
Plusieurs témoignaient qu'il [Para, roi d'Arménie] avait le secret de transformer les hommes, ou de les consumer par des langueurs incurables, Hist. de Théodose, II, 65 dans TRANSFORMER
C'est là [dans la passion] que Jésus-Christ a supprimé les cérémonies de la loi, qu'il a transmis l'Ancien Testament au Nouveau, changé le sacerdoce lévitique...., Sermons, Messe. dans TRANSMETTRE
Heureuse encore une fois l'âme, qui passe au travers des choses créées sans s'y arrêter, et va se perdre heureusement dans le sein de son créateur !, Duch. d'Aiguil. dans TRAVERS
Elle [Mme d'Aiguillon] aperçoit, au travers de tant d'apparences trompeuses, le fond de la malignité du monde, Mme d'Aig. dans TRAVERS
L'empereur reçut Arsène comme un trésor que le ciel même lui envoyait, Hist. de Théodose, III, 16 dans TRÉSOR
Un de ces hommes, en qui Dieu met ses dons d'intelligence et de conseil, et qu'il tire de temps en temps des trésors de sa providence pour assister les rois, le Tellier. dans TRÉSOR
Après avoir perdu la bataille et demandé lui-même une trêve qui lui fut incontinent accordée, Hist. de Théodose, II, 65 dans TRÊVE
Plus grand aux yeux de Dieu lorsque, dans le fond d'une sombre allée et sur un tribunal de gazon, il avait assuré le repos d'une pauvre famille, que lorsqu'il décidait des fortunes les plus éclatantes sur le premier trône de la justice, Lamoignon. dans TRIBUNAL
Si, sortant du palais des rois, elle [Mme de Montausier] se fût trouvée devant le tribunal de Dieu, je ne parlerais de sa mort qu'en tremblant, Mme de Mont. dans TRIBUNAL
Ce fut alors qu'elle [Mme d'Aiguillon] épancha son âme devant Dieu, avant qu'elle parût devant son redoutable tribunal, Aiguillon. dans TRIBUNAL
Le premier tribunal où il monta [M. de Lamoignon] fut celui de sa conscience pour y sonder le fond de ses intentions, Lamoignon. dans TRIBUNAL
Aussi admirable lorsque avec jugement et avec fierté il sauvait les restes des troupes battues à Mariendal, que lorsqu'il battait lui-même les impériaux.... et qu'avec des troupes triomphantes, il forçait toute l'Allemagne à demander la paix à la France, Turenne. dans TRIOMPHANT, ANTE
On se couronne de ses propres mains, on se dresse un triomphe secret à soi-même, Turenne. dans TRIOMPHE
Ce vaillant homme [Machabée] reçut le coup mortel, et demeura comme enseveli dans son triomphe, Turenne. dans TRIOMPHE
Combien de fois, soupirant après ces lumières vives et efficaces qui seules triomphent des erreurs de l'esprit humain, dit-il [M. de Turenne] à Jésus-Christ : Seigneur, faites que je voie, Turenne. dans TRIOMPHER
Ces pieux devoirs que l'on rend à sa mémoire [de Mme de Montausier], ces chants lugubres qui frappent nos oreilles et qui vont porter la tristesse jusque dans le fond des coeurs, Mme de Mont. dans TRISTESSE
Trompons, si nous pouvons notre douleur.... par le souvenir de nos joies passées, Mar.-Thér. dans TROMPER
Racontait-il [Turenne] quelques-unes de ces actions qui l'avaient rendu si célèbre ? on eût dit qu'il n'en avait été que le spectateur, et l'on doutait si c'était lui qui se trompait ou la renommée, Turenne. dans TROMPER
Pour ceux qui sont ruinés [par un juge], il importe peu que ce soit ou par un homme qui les trompe, ou par un homme qui s'est trompé, Lamoign. dans TROMPER
Écoutez, hommes trompeurs et trompés.... vous qui dites : nous avons un pacte avec la mort, Serm. 4e dim. Avent. dans TROMPEUR, EUSE
On le vit [M. de Montausier] .... charger trois fois les ennemis.... et dresser aux pieds de son général, comme un honorable trophée, trois drapeaux qu'il leur enleva [aux ennemis], Duc de Mont. dans TROPHÉE
N'attendez pas que.... je représente ce grand homme étendu sur ses propres trophées, Turenne. dans TROPHÉE
Je pourrais.... vous montrer, vers les bords du Rhin, autant de trophées que sur les bords de l'Escaut et de la Sambre, Turenne. dans TROPHÉE
Sainte Thérèse, n'étant troublée d'aucune passion, Panég. Ste Thér. dans TROUBLER
À ces cris, Jérusalem redoubla ses pleurs, les voûtes du temple s'ébranlèrent, le Jourdain se troubla, Turenne. dans TROUBLER
Il les obligea [des étrangers spoliés] d'avouer ce qu'ils avaient eu peine à croire, qu'on pouvait trouver parmi nous de la fidélité et de la justice, Lamoignon. dans TROUVER
Il [Salomon] nous en donne une idée [de la femme forte] ; mais il semble qu'il n'en ait jamais trouvé d'exemple ; il la forme dans son imagination ; et, doutant qu'elle se puisse trouver dans la nature, il s'écrie : Qui est-ce qui la trouvera ?, Mme de Montaus. dans TROUVER
Au milieu d'un conflit tumultueux de grands et petits intérêts qui divisent les citoyens, il [M. le Tellier] réprimait la licence des uns, relevait la faiblesse des autres, le Tellier. dans TUMULTUEUX, EUSE
Théodose déclara Stilicon tuteur de son fils Honorius, et lieutenant général des armées des deux empires, Hist. de Théodose, IV, 75 dans TUTEUR, TRICE
Elles se piquent de briller dans les conversations, de réduire tout à leur sens, et d'exercer un empire tyrannique sur les opinions, Mme de Montaus. dans TYRANNIQUE
Nous devons à ses dignités [de M. le Tellier] ce caractère singulier d'une vie simple dans la sagesse.... uniforme dans ses conditions différentes, le Tellier. dans UNIFORME
Les sages du monde représentèrent en vain à saint Louis que l'habileté n'était pas d'unir ses voisins, mais de les diviser, Panég. St Louis. dans UNIR
Fasse le ciel que nous profitions du temps, des grâces et des exemples que Dieu nous offre, et qu'après nous être unis à lui par la foi, nous jouissions de lui par la charité aux siècles des siècles !, Dauphine. dans UNIR
Mais ce qui couronne la vie de cette princesse [Marie-Thérèse], c'est qu'elle fut toujours égale ; mêmes vertus.... même usage des sacrements, mêmes principes, mêmes règles, Mar.-Thér. dans USAGE
Elle sacrifia sa santé, toute faible et toute usée qu'elle était, à l'honneur d'être auprès d'une grande reine, Mme de Montaus. dans USÉ, ÉE
Qu'eût fait sainte Thérèse, si elle n'eût plus eu à donner à Dieu qu'un coeur usé et des restes d'une vie scandaleuse ?, Panég. Ste Thérèse. dans USÉ, ÉE
Celui qui est usurpateur de la prêtrise en sera du moins inutile possesseur, Panég. II, 389 dans USURPATEUR, TRICE
Ce sont ces hommes qui deviennent humbles pour pouvoir dominer, utiles afin de se rendre nécessaires, Lamoignon. dans UTILE
Et [M. de Lamoignon] ne voulut, dans toutes ses actions.... d'autre but que l'utilité publique, d'autre récompense que la gloire de bien faire, Lamoignon. dans UTILITÉ
On l'a vu [M. de Turenne] dans la fameuse bataille des Dunes arracher les armes des mains des soldats étrangers, qu'une férocité naturelle acharnait sur les vaincus, Tur. dans VAINCU, UE
La valeur n'est qu'une force aveugle et impétueuse, qui se trouble et se précipite, si elle n'est éclairée et conduite par la probité et par la prudence, Turenne. dans VALEUR
Si M. de Turenne n'avait su que combattre et vaincre ; s'il ne s'était élevé au-dessus des vertus humaines.... je laisserais à la vanité le soin d'honorer la vanité, Tur. dans VANITÉ
Cet homme se tourmentera jour et nuit pour une misérable passion ; ouïr une messe, entendre un sermon, jeûner un vendredi pour ses péchés, il ne le peut, Sermons, Pentecôte. dans VENDREDI
Il [M. de Montausier] prit une profane nouveauté [le calvinisme] pour la vénérable antiquité de l'Église, Duc de Mont. dans VÉNÉRABLE
Les deux armées furent environ cinq jours en présence, sans que Maxime en voulût venir à un combat décisif, Hist. de Théodose, III, 7 dans VENIR
Saint Louis fit voir que la véritable piété n'est pas contraire à la véritable valeur, Panég. de St Louis dans VÉRITABLE
Des vertus évangéliques pratiquées en esprit et en vérité, Dauphine. dans VÉRITÉ
Le ciel versa, dans son esprit et dans son coeur [de M. de Montausier] ces principes d'honneur et d'équité...., Duc de Mont. dans VERSER
On lui dit mille fois que la franchise n'était pas une vertu de la cour, Duc de Mont. dans VERTU
Le magicien le plus savant de la compagnie, enveloppé d'un linceul, et portant en ses mains de la verveine, s'avança et commença ses invocations, Hist. de Théodose, I, 39 dans VERVEINE
Renonçant d'abord à toute sorte de vanités et de plaisirs, pour vaquer, dans une triste et laborieuse viduité, aux affaires de sa famille, et contenant, sous les lois d'une austère vertu et d'une exacte modestie, une grande beauté et une florissante jeunesse, Duc de Montaus. dans VIDUITÉ
Qui ne sait que la maison de Bavière est une de ces maisons augustes.... dont la gloire ne vieillit point avec le temps ?, Dauphin. dans VIEILLIR
Cette prudence qui lui fit discerner le vrai d'avec le faux, le vil d'avec le précieux, Mme d'Aiguillon. dans VIL, ILE
Il [Jovien] ne put consentir à aucune proposition de rupture, et ne voulut point violer la foi que le malheur du temps l'avait forcé de donner, Hist. de Théodose, II, 65 dans VIOLER
Portant sur son visage la majesté de tant de rois dont elle tirait sa naissance, Mar.-Thér. dans VISAGE
La plupart des vices se couvrant d'un faux visage de vertu, Sermons, Samaritain. dans VISAGE
Dieu, qui tire, quand il veut, des trésors de sa providence, ces grandes âmes, qu'il a choisies comme des instruments visibles de sa puissance, Turenne. dans VISIBLE
Théodose était à Constantinople, et se préparait à la guerre par ses jeûnes, par ses prières, et par les visites fréquentes des églises, Hist. de Théodose, IV, 43 dans VISITE
On vit paraître en elle [Mme la Dauphine].... une vivacité qui lui faisait souvent prévenir les pensées des autres, Dauphine. dans VIVACITÉ
Elle [sa mère] réprima par une sage sévérité les premières vivacités de son esprit, Duc de Montaus. dans VIVACITÉ
Que les exemples encore vivants de sainte Thérèse entretiennent ce qu'elle a établi par ses travaux, Panég. Ste Thér. dans VIVANT, ANTE
Elle [Mme la Dauphine] sentit vivement la charité de Jésus-Christ, Dauphine. dans VIVEMENT
Je vis enfin comment meurt un chrétien qui a bien vécu, Duc de Montaus. dans VIVRE
Jamais prince ne véquit si bien dans son domestique, Hist. Théodose, IV, 80 dans VIVRE
Elle [Marie-Thérèse] suivit sa vocation ; et jamais vie ne fut plus pure, Mar.-Thér. dans VOCATION
Comment eût-elle fait des voeux pour sa fortune, elle qui n'en faisait presque pas pour sa guérison ?, Mme de Montaus. dans VOEU
Elle [la mère de M. de Montausier] employa ses premiers soins à lui apprendre les principes d'une fausse religion [le protestantisme] ; égaré dès qu'il entra dans les voies de Dieu, nourri depuis par les maîtres mêmes de l'erreur, Duc de Montausier. dans VOIE
Il [M. de Lamoignon] leva les voiles qui couvraient ce mystère d'iniquité, Lamoignon. dans VOILE
Elle avait plus d'envie de le voir saint qu'elle n'avait de joie de le voir maître du monde, Hist. de Théodose, III, 50 dans VOIR
La postérité les verra [les actions de Lamoignon] quand.... cependant Dieu les voit, et il en est lui-même la récompense, Lamoignon. dans VOIR
Il suffit de lui faire voir en éloignement [à un jeune prince] le trône où il doit être assis, Duc de Mont. dans VOIR
Comme ils se virent rebutés, ils résolurent de passer malgré les Romains, Hist. de Théodose, III, 63 dans VOIR
Il observe les mouvements des ennemis, il relève le courage des alliés, il ménage la foi suspecte et chancelante des voisins, Tur. dans VOISIN, INE
D'une voix entrecoupée de sanglots.... ils s'écrièrent : Comment est mort cet homme puissant ?, Tur. dans VOIX
Si la victoire volait devant lui [le roi], les voeux de la reine avaient volé devant la victoire, Mar.-Thér. dans VOLER
Pour obtenir les priviléges des jurisconsultes, il suffisait d'avoir de quoi les acheter.... et les fortunes des particuliers tombaient entre les mains de ces ignorants volontaires à qui le pouvoir de les défendre était un droit pour les ruiner, le Tellier. dans VOLONTAIRE
À ces cris, Jérusalem redoubla ses pleurs ; les voûtes du temple s'ébranlèrent, Tur. dans VOÛTE
Nous sommes en ce monde comme des voyageurs bannis de notre patrie... or cet état de voyageur consiste à s'avancer dans les voies de Dieu, et rien n'y répugne tant que de demeurer oisif, Sermon pour la Toussaint. dans VOYAGEUR, EUSE
Il excite son humilité à la vue de son néant ; il anime ses espérances à la vue de la bonté et de l'éternité de Dieu, Dauphine. dans VUE
Sainte Thérèse accompagna toutes ses actions d'une secrète vue de Dieu, Sainte Thér. dans VUE
Certaines vues d'honneur qui lui faisaient craindre jusqu'aux moindres soupçons de changement [de religion] et d'inconstance, Duc de Mont. dans VUE
Ce roi [David] selon le coeur de Dieu, observateur de ses ordonnances, zélateur de sa sainte loi, Duc de Montaus. dans ZÉLATEUR, TRICE