QUATREMÈRE DE QUINCY

Citations

Je présume qu'à une époque quelconque on détacha du groupe la figure de Mars, qu'alors le bras gauche fut cassé dans le descellement qu'on en fit, que la statue de Vénus [de Milo] resta mutilée jusqu'à ce que quelque circonstance ait donné lieu de la restaurer, dans l'Opin. nation. 25 juin 1875, 2e page, 4e col. dans DESCELLEMENT
Les temples circulaires dont Vitruve a donné les règles n'ont rien de commun avec le Panthéon de Rome ; les uns sont ce qu'il appelle monoptères, c'est-à-dire formés d'un rang circulaire de colonnes sans mur, et n'étaient rien moins qu'obscurs, Instit. Mél. hist. et litt. anc. t. III, p. 183 dans MONOPTÈRE
Dans l'architecture gothique, nom donné à ces courbures saillantes qu'on appelle nervures, qui, dans les travées ou croisées des voûtes, se croisent diagonalement au sommet, en allant d'un angle à l'autre, et produisent dans les voûtes ces compartiments angulaires qu'on y remarque, Dict. d'arch. dans OGIVE
Combien il est improbable que ce temple périptère, d'ordre ionique, ayant un pronaos et un opisthodome...., Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 245 dans OPISTHODOME
Parrhasius, selon Pline, avait peint deux oplitodromes, l'un dans l'action de courir, et l'on croyait le voir suer, l'autre mettant bas ses armes, et il semblait qu'on l'entendît haleter, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 187 dans OPLITODROME
L'ordre par excellence, l'ordre dorique, qui est le véritable canon de l'architecture, Instit. Mém. Hist. et litt. anc. t. II, p. 271 dans ORDRE
Cet esprit d'harmonie manifeste surtout dans l'architecture des Grecs par l'invention des ordres, invention particulière à ce peuple, ib. p. 270 dans ORDRE
Un de ces édifices circulaires est éclairé d'en haut, comme le panthéon de Rome, par une ouverture ronde...., Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 181 dans PANTHÉON
La facilité d'y ménager des percés pour le jour...., Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 251 dans PERCÉE
Le temple de Jupiter Olympien, grand et célèbre édifice, placé au milieu d'un péribole, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 221 dans PÉRIBOLE
Les temples périptères des Grecs ont tous, plus ou moins, depuis un huitième jusqu'à un cinquième en longueur au delà du double de leur largeur, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 259 dans PÉRIPTÈRE
Sénèque nous peint un plafond mobile, dont le mouvement circulaire imitait les mouvements du ciel, et dont les révolutions se succédaient suivant les saisons, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 269 dans PLAFOND
Les nouveaux antagonistes d'Homère ne pouvaient supporter l'idée qu'un homme fût réputé pendant vingt-six siècles le prince des poëtes, Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 102 dans PRINCE
Le pronaos était une partie séparée du vestibule ; il formait souvent un assez grand emplacement carré, circonscrit de droite et de gauche par les murs avancés de la cella, Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 196 dans PRONAOS
Sous Démétrius de Phalère, l'architecte Philon éleva un péristyle en colonnes au front du temple, et en fit un prostyle, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 260 dans PROSTYLE
Ce que dit Vitruve, que la cella était bâtie dorico more, donne à présumer que c'était un pseudo-périptère, c'est-à-dire qu'il y avait un ordre dorique engagé dans le mur, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 259 dans PSEUDO-PÉRIPTÈRE
Je pense que le Soleil, placé au centre sur un quadrige, est plus d'accord avec les paroles d'Homère, Inst. mém. litt. anc. t. IV, p. 150 dans QUADRIGE
D'où l'on doit inférer qu'il n'y eut dans cet intérieur [du char funéraire qui transporta de Babylone en Égypte le corps d'Alexandre] ni l'emplacement suffisant.... ni assez de reculée pour voir les tableaux qu'on voudrait y ranger, Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 371 dans RECULÉE
Selon lui [M. de la Gardette], le temple fut couvert en métal, attendu, ajoute-t-il, que, si l'on se fût servi de dalles de pierre, d'après la position avérée des entailles, les tuiles de pierre auraient fait ressaut sur le comble en pierre du fronton, Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 271 dans RESSAUT
Poleni a tenté assez heureusement la restitution du temple d'Éphèse, d'après les documents imparfaits de Pline, Inst. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 321 dans RESTITUTION
Ornement composé de branches et de fruits, ou de feuilles d'acanthe disposées par enroulement, C'est du milieu de chaque colonne que prenait naissance le rinceau d'acanthe qui s'étendait jusqu'au chapiteau, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 361 dans RINCEAU
Les sculpteurs les plus habiles ne croyaient pas perdre leur temps, en allant étudier et même dessiner les différentes attitudes des danseurs dans les spectacles publics, Instit. Mém. Hist. et litt. anc. t. IV, p. 174 dans SCULPTEUR
L'Égypte est le pays qui paraît avoir porté au plus haut point les dépenses de la sépulture de ses rois ; il est remarquable que Pausanias ne cite en Grèce aucun grand monument de sépulture, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 417 dans SÉPULTURE
On sait que le style idéal était consacré aux dieux ; le style héroïque venait ensuite ; puis le style historique et le style athlétique, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 208 dans STYLE
Il paraît que l'intérieur des temples destinés à la célébration des mystères admettait certains prestiges de lumière et d'obscurité, faits pour ébranler l'imagination des assistants, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 266 dans TEMPLE
Outre quelques autres indices, celui-ci démontre que le temple de la Concorde fut couvert d'une toiture et d'un plafond, Instit. Mém. Hist. et litt. anc. t. III, p. 239 dans TOITURE
Les procédés métallurgiques du toreuticien, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 154 dans TOREUTICIEN
L'art de la toreutique ou sculpture sur métaux, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 377 dans TOREUTIQUE
Il paraît, si l'on en croit Pline, que l'usage du verre remontait à une haute antiquité ; c'est à la Phénicie qu'il en attribue l'invention, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 273 dans VERRE
Les verreries de l'antique Sidon avaient été, selon Pline, autrefois fameuses, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 273 dans VERRERIE
À Pompéi, l'an 1772, on a trouvé une fenêtre avec un beau vitrage de près de trois palmes ; les vitres avaient un palme en carré, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 276 dans VITRAGE
La plus ancienne notion de fenêtres vitrées se trouve dans un passage de Philon Juif.... il paraît en résulter que les ambassadeurs d'Alexandrie parlent de carreaux de vitre ou de carreaux de pierre spéculaire qu'ils comparent au verre, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 275 dans VITRÉ, ÉE
Je ne penserai pas, comme quelques antiquaires, qu'Homère ait donné lieu à la coutume des boucliers votifs ou commémoratifs par la description de celui d'Achille, Instit. Mém. hist. litt. anc. t. IV, p. 130 dans VOTIF, IVE